HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER LE CONTRAT DE LOCATION DE BUREAUX RUE DU BAC A PARIS 7 EME

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER LE CONTRAT DE LOCATION DE BUREAUX RUE DU BAC A PARIS 7 EME"

Transcription

1 Rapport pour la commission permanente du conseil régional <%moiscx%> MARS 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER LE CONTRAT DE LOCATION DE BUREAUX RUE DU BAC A PARIS 7 EME <%numcx%> CP

2 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 RAPPORT N <%numcx%> CP Chapitre : 930 «Services Généraux» Code Fonctionnel : 0202 «Autres moyens généraux» Programme : HP «Charges liées aux immeubles» Code action «Loyers et charges locatives» Sommaire EXPOSE DES MOTIFS... 4 ANNEXE AU RAPPORT N Avis de la direction générale des finances publiques de Paris (Service France Domaine)... 7 ANNEXE AU RAPPORT N Projet de bail ARTICLE 3 : DURÉE ARTICLE 4 : DESTINATION ARTICLE 6 : CHARGES ET TAXES ARTICLE 7 : ENTRETIEN, RÉPARATIONS, REMPLACEMENT, TRAVAUX ARTICLE 15 : DÉPÔT DE GARANTIE ARTICLE 16 : CLAUSE RÉSOLUTOIRE ARTICLE 21 : TOLÉRANCES ARTICLE 23 : ÉLECTION DE DOMICILE PROJET DE DELIBERATION... 23

3 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 4 RAPPORT N <%numcx%> CP EXPOSE DES MOTIFS L implantation régionale de la rue du bac à Paris 7 ème est composée de surfaces en location auprès d un bailleur privé, Le Bon Marché. Elle se compose de m² de bureaux répartis dans deux immeubles situés : - au 115 rue du Bac (5 589 m²) ; - au 142 rue du Bac (5 655 m² aux 2 ème, 3 ème et 4 ème étages de l immeuble). Elle accueille 500 agents et constitue la deuxième implantation administrative de la Région après le site du boulevard des Invalides. Située à proximité immédiate du siège, elle présente des avantages à la fois fonctionnels et économiques. Les bureaux bénéficient, pour la plupart, d un premier jour, les locaux comportent salles de réunion, locaux d archives et cantine sur place, et un parking à véhicules à proximité, rue Velpeau. Au plan économique, du fait notamment de la mutualisation et de l optimisation des services communs, cette implantation est la moins onéreuse de nos locations parisiennes, avec un loyer annuel consolidé de l ordre de par poste de travail. Le Bon Marché a récemment informé la Région qu il : - comptait reprendre à son compte les locaux situés au 2 ème étage du 142 rue du Bac, d une surface de m², pour agrandir sa surface commerciale ; - proposait de lui louer, dans le même immeuble, les surfaces rendues disponibles à compter du 1 er juillet prochain par le ministère de l éducation nationale, l actuel locataire. Ces surfaces représentent m² de bureaux, à savoir m² au 5 ème étage et m² au 6 ème étage, plus 300 m² d espace de cantine. Cette offre de location est particulièrement intéressante dans la mesure où elle permet à la Région : - de reloger sur place l unité occupant actuellement le 2 ème étage en la transférant au 5 ème étage ; - de maintenir l exploitation de la cantine située au 6 ème étage (indispensable en l absence de lieu de restauration collective de taille suffisante à proximité pour accueillir les agents) ; - de libérer un plateau de bureaux situé au 48 ème étage de la tour Montparnasse, d une surface de m² par transfert des unités concernées au 6 ème étage du 142 rue du Bac. Cette opération permettra, au passage, une économie de loyer de 0,4 M par an, conforme aux engagements annoncés. Le bail initial signé avec le Bon Marché arrivant à échéance fin 2013, il est proposé de conclure un nouveau bail 3/6/9 regroupant l ensemble des surfaces louées auprès du Bon Marché, tenant compte de ces évolutions et permettant de garantir la stabilité économique de cette location dans la durée. Les conditions du bail négociées avec le Bon marché sont les suivantes : Les locaux des 5 ème et 6 ème étages seront entièrement rénovés, cloisonnés et câblés par le Bon Marché. Le loyer annuel total est fixé à 7,645 M HT pour m², soit un prix moyen de 494,05 HT/m²/an, stable depuis 2009, 10% inférieur à la valeur estimée par France Domaine (cf. avis en annexe).

4 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 5 RAPPORT N <%numcx%> CP La prise d effet du nouveau bail est fixée au 1 er juillet 2012 ; le démarrage du paiement du loyer étant échelonné en fonction du montant des travaux à réaliser et de la date de leur livraison. La négociation engagée sur les travaux de rénovation de la cantine du 6 ème étage se poursuit actuellement avec le propriétaire. L indexation du loyer est plafonnée à 4%. La restitution des locaux du 2 ème étage du 142 rue du Bac s effectuera au 31 mars La restitution des locaux du 3 ème étage (935 m²) du 142 rue du Bac, rendue possible par l acquisition de l immeuble du rue Barbet de Jouy (ex immeuble préfectoral), se ferait au 31 décembre Au terme de ces évolutions, la surface totale louée au Bon Marché s établirait à m². Les services du Domaine ont rendu un avis favorable à ces conditions locatives. Je vous prie de bien vouloir en délibérer. Le président du conseil régional d Ile-de-France JEAN-PAUL HUCHON

5 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 6 RAPPORT N <%numcx%> CP ANNEXE AU RAPPORT N 1

6 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 7 RAPPORT N <%numcx%> CP Avis de la direction générale des finances publiques de Paris (Service France Domaine)

7 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 8 RAPPORT N <%numcx%> CP

8 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 9 RAPPORT N <%numcx%> CP ANNEXE AU RAPPORT N 2

9 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 10 RAPPORT N <%numcx%> CP Projet de bail BAIL DE BUREAUX SOUMIS CONVENTIONNELLEMENT AU STATUT DES BAUX COMMERCIAUX ENTRE LES SOUSSIGNÉES : La société LE BON MARCHÉ, Maison Aristide Boucicaut, société anonyme au capital de , dont le siège social est à PARIS 75007, 24 rue de Sèvres, immatriculée au Registre du commerce et des Sociétés de PARIS, sous le numéro B Représentée par Madame Hélène LEVY-BAUDOIN, en qualité de Secrétaire Générale Ci-après dénommée "la bailleresse" ET D'une part La RÉGION ILE-DE-FRANCE, collectivité publique dont le siège social est fixé à PARIS (75007) 33 rue Barbet de Jouy, Représentée par Monsieur Jean-Paul HUCHON, agissant en vertu de la délibération CP n en date du Ci-après dénommée "le preneur" D'autre part La bailleresse et le preneur étant ensemble ci-après désignés «les parties».

10 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 11 RAPPORT N <%numcx%> CP IL EST CONVENU ET ARRÊTÉ CE QUI SUIT : La bailleresse fait bail et donne à loyer au preneur qui accepte les lieux ci-après désignés, dans les conditions ci-après convenues. ARTICLE 1 : ADOPTION CONVENTIONNELLE DU STATUT DES BAUX COMMERCIAUX Les parties conviennent expressément que, bien que le preneur ne remplisse pas les conditions légales d'application du statut des baux commerciaux, telles que définies aux articles L et suivants du Code de commerce, le présent bail sera régi en totalité par le statut des baux commerciaux. En conséquence, la bailleresse et le preneur renoncent à invoquer une quelconque cause d'exclusion du statut des baux commerciaux. Les parties conviennent que le statut des baux commerciaux s'appliquera en totalité, dans toutes ses dispositions, tant pour le cours du présent bail que pour les renouvellements éventuels ultérieurs. En tant que de besoin, les parties renoncent à invoquer tout autre statut. ARTICLE 2 : DÉSIGNATION Dans l immeuble situé 115, rue du Bac, PARIS : Une surface de bureaux et d archives d environ m² répartie de la façon suivante : Bureaux 6 ème étage : 735 m² 5 ème étage : m² 4 ème étage : 943 m² 2 ème étage : m² 1 er étage : 987 m² Archives 1 er étage : 313 m² Ainsi que dans l immeuble situé 142 rue du Bac, PARIS : Une surface d environ m² répartie de la façon suivante : Bureaux 6 ème étage : m² bureaux et restaurant d entreprise 5 ème étage : m² 4 ème étage : m² 3 ème étage : 935 m² 2 ème étage : m² Le preneur déclare parfaitement connaître pour les avoir visités à loisir en vue des présentes. Le preneur renonce à n'élever aucune réclamation en raison d'erreurs dans la désignation ci-dessus, et renonce à toute réclamation au titre de l'état des lieux qui sera réalisé.

11 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 12 RAPPORT N <%numcx%> CP ARTICLE 3 : DURÉE 3.1 Durée contractuelle Le présent bail est consenti et accepté pour une durée de neuf années entières et consécutives, commençant à courir le 1 er juillet 2012 pour se terminer le 30 juin Toutefois : - les locaux d une surface de m² situés au 2 ème étage de l immeuble 142 rue du Bac Paris seront restitués à la bailleresse le 31 mars les locaux d une surface de 935 m² situés au 3 ème étage de l immeuble 142 rue du Bac Paris seront restitués à la bailleresse le 31 décembre 2013, si le preneur n a plus l utilisation de ces locaux. 3.2 Congé du preneur en cours de bail Le preneur a la possibilité de donner congé des lieux loués pour le terme de chaque période triennale, à condition d'en prévenir la bailleresse au moins six mois à l'avance par exploit d'huissier. ARTICLE 4 : DESTINATION 4.1 Activité autorisée Les lieux loués sont à usage exclusif de bureaux pour exercer les compétences, missions et attributions dévolues par la Loi à la Région Ile-de-France, collectivité publique territoriale. 4.2 Autorisations administratives L'autorisation donnée au preneur d'exercer les activités précisées ci-dessus n'implique de la part de la bailleresse aucune garantie de l'obtention des autorisations administratives nécessaires. En conséquence, le preneur fera son affaire personnelle de l'obtention à ses frais et risques et périls de toutes les autorisations nécessaires pour l'exercice de ses activités. Il est également convenu que, au cas où l'administration ou quelque autorité que ce soit, viendrait à exiger à un moment quelconque une modification des locaux, objet du présent bail, en raison des activités du preneur et ce, même si cette exigence était consécutive à un cas de force majeure, le coût des travaux et les charges et conséquences quelconques de cette modification devront être intégralement supportés par le preneur qui s'y oblige. ARTICLE 5 : LOYER Montant du loyer annuel Le présent bail est consenti et accepté moyennant un loyer principal annuel de Euros hors charges et hors taxes. Le démarrage du paiement du loyer sera échelonné de la façon suivante : - Surface déjà en location, dès le 1 er juillet 2012 pour les locaux suivants : dans l immeuble 115 rue du Bac Paris, m², pour un loyer principal annuel de euros.

12 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 13 RAPPORT N <%numcx%> CP dans l immeuble 142 rue du Bac Paris : au 2 ème étage m², pour un loyer principal annuel de euros, au 3 ème étage 935 m², pour un loyer principal annuel de euros et au 4 ème étage m², pour un loyer principal annuel de euros. - à compter du 1 er août 2012, pour les locaux du 6 ème étage d une surface de 1730 m² dans l immeuble 142 rue du Bac Paris pour un loyer principal annuel de euros. - à compter du 1 er novembre 2012 pour les locaux du 5 ème étage d une surface de m² dans l immeuble 142 rue du Bac Paris pour un loyer principal annuel de euros Indexation Le loyer sera révisé annuellement, automatiquement et de plein droit, sans formalité, en fonction de la variation de l'indice National du Coût de la Construction publié trimestriellement par l'insee, au 1 er janvier de chaque année, et pour la première fois le 1 er janvier Pour le calcul de cette révision, le loyer sera multiplié par le dernier indice connu à la date de la révision et divisé par l'indice de même trimestre un an plus tôt. Toutefois, les parties conviennent que le taux de variation de l indice sera plafonné à 4%. Au cas où l'indice choisi viendrait à disparaître ou serait inapplicable, les parties conviennent expressément : - de lui substituer soit l'indice qui serait publié en remplacement, soit à défaut, un indice similaire choisi d'accord entre elles ; - et faute d'accord, de faire désigner par voie judiciaire, à la requête de la partie la plus diligente, un expert qui aura les pouvoirs de mandataire commun des parties. Ce mandataire commun dont la décision sera définitive et sans recours, aura pour mission de choisir ou, au besoin, de reconstituer un indice légalement utilisable dans les baux. Les frais et honoraires de l'expert seront partagés par moitié par la bailleresse et le preneur Fiscalité Le preneur s'engage à payer entre les mains de la bailleresse, en même temps que le loyer, la T.V.A. sur les loyers, charges et accessoires au taux en vigueur à la date du règlement. Le preneur s'engage à payer ou à rembourser à la bailleresse toute autre taxe nouvelle, complémentaire ou de substitution, de façon que le loyer soit toujours net de taxes pour la bailleresse Modalités de paiement des loyers, taxes et accessoires Le preneur s'engage à payer les loyers, taxes et accessoires trimestriellement d'avance le premier jour de chaque trimestre entre les mains de la bailleresse ou de son mandataire, par mandat administratif et pour la première fois le 1 er juillet 2012 le comptable assignataire des paiements est le receveur Général des finances de Paris, Trésorier payeur général de la Région d Ile-de-France. Le preneur règlera avec chaque terme une provision sur charges évaluée pour la première année à : A compter du 1 er juillet 2012 : - pour les locaux d une surface d environ de m² situés dans l immeuble 115 rue du Bac Paris à ,70 euros H.T., soit ,92 euros H.T. par trimestre,

13 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 14 RAPPORT N <%numcx%> CP pour les locaux d une surface d environ de m² situés aux 2 ème, 3 ème et 4 ème étages dans l immeuble 142 rue du Bac Paris à ,50 euros H.T., soit ,37 euros H.T. par trimestre, A compter du 1 er août 2012 : - pour les locaux d une surface d environ de m² situés au 6 ème étage dans l immeuble 142 rue du Bac Paris à euros H.T., soit ,25 euros H.T. par trimestre, A compter du 1 er novembre 2012 : - pour les locaux d une surface d environ de m² situés au 5 ème étage dans l immeuble 142 rue du Bac Paris à euros H.T., soit ,50 euros H.T. par trimestre, La régularisation des charges interviendra annuellement. Le montant de la provision sur charges pourra être modifié chaque année en fonction du montant des charges réelles de l'année précédente. La bailleresse s engage à adresser au preneur, quarante-cinq jours avant chaque terme de loyer, l avis d échéance correspondant Défaut de paiement à son échéance d'un terme de loyer Le défaut de paiement d'un terme de loyer à la date convenue donnera lieu de plein droit et après mise en demeure préalable restée infructueuse passé un délai de 8 jours ouvrables à compter de l échéance du terme, au paiement d'un intérêt au taux légal en vigueur à la date à laquelle les intérêts ont commencé à courir, majoré de 2 %, jusqu au paiement complet. ARTICLE 6 : CHARGES ET TAXES 6.1 Loyer net de toutes charges Les parties conviennent expressément que le loyer ci-dessus déterminé devra revenir à la bailleresse nette de toutes charges. En conséquence, le preneur s'oblige à prendre à sa charge exclusive tous les frais de quelque nature qu'ils soient, relatifs aux lieux loués Impôts et taxes Le preneur s'oblige à payer ses contributions personnelles, mobilières, taxes professionnelles et notamment la Contribution économique territoriale (composée de la Cotisation Foncière des Entreprises et la Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises), taxes locatives et autres de toute nature le concernant ou relatives à son activité auxquelles les locataires sont ou pourront être assujettis. Le preneur s'engage à payer ou à rembourser à la bailleresse les impôts, taxes ou contributions relatifs aux lieux loués, notamment, sans que cette liste soit limitative, la taxe d'enlèvement des ordures ménagères, la taxe de balayage, les taxes municipales, la taxe sur les bureaux, la taxe sur la valeur ajoutée, ainsi que toutes augmentations d'impôts, toutes taxes ou contributions nouvelles, tout nouvel impôt sur les propriétés bâties ou non bâties à l exception de l'impôt foncier.

14 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 15 RAPPORT N <%numcx%> CP Charges et prestations Le preneur s'engage à rembourser à la bailleresse la quote-part à la charge des locaux loués de toutes les prestations communes, des assurances, des dépenses nécessaires au fonctionnement de la propriété ; à rembourser de même la quote-part des dépenses relatives à l'entretien des parties communes et des éléments d'équipement communs (ascenseurs, chauffage central, digicode, tapis etc..) ainsi que des dépenses relatives à leur réparation ou à leur remplacement, à l exception des gros travaux visés aux articles 605 et 606 du Code civil ; à rembourser de même la quote-part des salaires et de toutes les charges concernant le personnel affecté à l'immeuble, ainsi que les frais de gestion, le tout de telle sorte que le loyer soit net de toutes charges pour la bailleresse. La quote-part à la charge des lieux loués sera déterminée en fonction de la clé de répartition des charges de l'immeuble. Le preneur accepte toute modification éventuelle de cette clé de répartition et se soumettra à tout règlement d'immeuble ou de copropriété présent ou à venir. ARTICLE 7 : ENTRETIEN, RÉPARATIONS, REMPLACEMENT, TRAVAUX Loyer net de toutes charges Le loyer étant convenu net de toutes charges pour la bailleresse, tous les travaux concernant les lieux loués sont à la charge exclusive du preneur, quelle que soit leur nature ou leur importance Utilisation des lieux loués en bon père de famille Le preneur devra jouir des lieux loués en bon père de famille. Il ne pourra en aucun cas rien faire ou laisser faire qui puisse détériorer les lieux loués et il devra prévenir immédiatement et par écrit la bailleresse de toute atteinte qui serait portée à la propriété, de toute dégradation, détérioration ou désordre qui viendrait à se produire dans les lieux loués, et le preneur devra y remédier immédiatement. 7.3 Travaux à la charge du preneur Le preneur s'oblige à maintenir les lieux loués, à ses frais exclusifs, de façon constante en parfait état de propreté, d'entretien et de réparations de toutes sortes, de prendre en temps utile les mesures nécessaires, et d'exécuter tous les travaux utiles, exceptées les grosses réparations énumérées à l'article 606 du Code civil. Le preneur devra notamment entretenir, réparer et si besoin remplacer les fermetures extérieures et intérieures, les robinets, canalisations, conduits, vitrages, etc Il devra maintenir en parfait état d'entretien et de réparations de toutes sortes toutes les installations et éléments d'équipement existants dans les lieux loués, dont il a la garde juridique. Le preneur s'oblige à conclure des contrats d'entretien et de maintenance pour ces installations et éléments d'équipement, à ses frais, auprès d'entreprises spécialisées et connues, et à justifier de la bonne exécution de ces contrats à toute demande de la bailleresse. Toutefois, la bailleresse prendra en charge l entretien et les réparations de la climatisation et des sprinklers et en refacturera le coût au preneur dans les charges locatives.

15 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 16 RAPPORT N <%numcx%> CP Le preneur prend à sa charge exclusive tous les travaux de mise en conformité des lieux loués avec les réglementations administratives, les règles de l'art et les normes admises, notamment au regard de l'hygiène, de la sécurité, des bruits et des odeurs. Le preneur exécutera à ses frais exclusifs tous les travaux prescrits par l'administration ou imposés par les réglementations actuelles ou futures, et se conformera sans délai à toutes les demandes, recommandations ou injonctions émanant des Administrations ou des autorités compétentes. ARTICLE 8 : TRAVAUX ET MODIFICATIONS 8.1 Travaux du preneur Le preneur ne pourra faire dans les lieux loués aucune modification, aucun changement de distribution, aucun percement de mur ni de plancher, aucune démolition ni aucune construction, aucun cloisonnement même léger sans les autorisations administratives éventuellement nécessaires, sans avoir souscrit les assurances appropriées, et sans le consentement exprès et par écrit de la bailleresse. Les travaux éventuels devront être exécutés sous la surveillance de l'architecte de la bailleresse, afin de vérifier la conformité des travaux réalisés avec l autorisation délivrée et le respect des règles de l art Accession Toutes les modifications et améliorations, et tous les embellissements qui auront été apportés aux lieux loués par le preneur, feront accession à la propriété et resteront acquis sans indemnité en fin de bail à la bailleresse, à moins qu'elle ne préfère demander la remise des lieux loués dans leur état initial aux frais exclusifs du preneur. 8.3 Travaux de la bailleresse La bailleresse procèdera à ses frais à une rénovation complète des peintures, moquettes, courants forts des locaux du 5 ème et du 6 ème étages situés dans l immeuble 142 rue du Bac Paris. Dans le cadre de cette rénovation, la bailleresse s engage à réaliser pour un montant limité à HT y compris honoraires et assurances, des travaux d aménagement intérieur de cloisonnement et de câblage correspondant aux besoins spécifiques du preneur sur les locaux du 5 ème et du 6 ème étages situés dans l immeuble 142 rue du Bac Paris. Un état des lieux sera dressé contradictoirement lors de la prise de possession des locaux. A cette occasion, il sera délivré au preneur, une attestation précisant que les locaux sont au regard de la règlementation actuelle sur l amiante, en parfaite conformité. Le preneur devra laisser faire toutes constructions, surélévations, modifications et tous travaux quelconques que la bailleresse estimerait nécessaires, utiles, ou même simplement convenables et qu'elle ferait exécuter pendant le cours du bail dans les lieux loués ou à l'extérieur, le preneur renonçant à réclamer aucune indemnité ni aucune diminution de loyer quelles que soient l'importance et la durée de ces travaux, même si cette dernière excédait quarante jours. En application de l article L du Code de l environnement, et par dérogation à l article 1723 du Code civil, le preneur doit permettre l accès de la bailleresse aux locaux loués, souffrir et laisser faire tous travaux d amélioration de la performance énergétique.

16 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 17 RAPPORT N <%numcx%> CP ARTICLE 9 : OCCUPATION PERSONNELLE, SOUS-LOCATION, CESSION Occupation personnelle Le preneur devra occuper personnellement les lieux loués. Toutefois, le preneur est autorisé par exception, à héberger mais exclusivement à titre gratuit et temporaire, les organismes rattachés à la région d Ile-de-France, sans que cet hébergement ne puisse conférer le moindre droit au profit du bénéficiaire. La bailleresse devra être informée au préalable de tels hébergements Sous-location Toute sous-location est interdite. Les lieux loués constituent un tout indivisible dans la commune intention des parties Cession Le preneur ne pourra céder son droit au présent bail, sauf, en totalité à son successeur dans son activité. ARTICLE 10 : CONDITIONS D'EXPLOITATION Le preneur devra tenir les lieux loués constamment garnis d'objets mobiliers, matériels et marchandises en quantité et valeur suffisantes pour pouvoir répondre en tout temps, du loyer principal et de ses accessoires ainsi que de l'entière exécution des charges et conditions du bail. Le preneur devra tenir les lieux constamment en activité, sans pouvoir cesser, même momentanément, de les exploiter conformément à la destination du présent bail Le preneur devra laisser la bailleresse, son représentant ou son architecte et tous autres entrepreneurs et ouvriers pénétrer dans les lieux loués et les visiter notamment pour constater leur état, toutes les fois que cela paraîtra utile. Il devra également laisser faire tous travaux nécessaires et laisser pénétrer dans les lieux les ouvriers ayant à effectuer tous travaux jugés utiles par la propriétaire ou les propriétaires voisins. Il devra laisser visiter les lieux par la bailleresse ou d'éventuels locataires en cas de résiliation du bail, pendant une période de six mois précédent la date effective du départ du preneur, et devra souffrir l'apposition d'écriteaux ou d'affiches à tels emplacements convenant à la bailleresse pendant la même période Le preneur devra notifier à la bailleresse par lettre recommandée, avec avis de réception, dans le mois de l'évènement tout changement d'état ou toute modification au registre du commerce ou au répertoire des métiers de la société (transformation, changement de dénomination ou de raison sociale, changement de siège social, etc ).

17 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 18 RAPPORT N <%numcx%> CP ARTICLE 11 : ASSURANCES 11.1 Le preneur devra assurer et maintenir assurés contre l'incendie, le vol, les dégâts des eaux, les courts circuits, les explosions et tous autres risques généralement assurés, pendant toute la durée du bail des lieux loués, tous les aménagements qu'il aura pu y apporter, les objets, le mobilier, le matériel les garnissant, ses frais supplémentaires consécutifs à un sinistre garanti. Il devra également assurer le recours des voisins ainsi que sa responsabilité civile envers tous tiers, notamment au titre de dommages corporels, matériels, et immatériels consécutifs ou non, survenant dans les lieux loués ou dont le preneur pourrait être responsable, auprès d'une compagnie d'assurances de premier rang établie en Union Européenne et notoirement solvable. Le preneur devra enfin acquitter exactement les primes ou cotisations de cette police et justifier du tout à la bailleresse dans les 30 jours de chaque réquisition de celle-ci par une attestation délivrée directement par la compagnie d'assurance Si l'activité exercée par le preneur entraînait, soit pour la bailleresse, soit pour d'autres occupants de l'immeuble, soit pour les voisins, des surprimes d'assurances, le preneur serait tenu à la fois d'indemniser la bailleresse du montant de la surprime payée et de la garantir contre toutes les réclamations des autres occupants ou des voisins. ARTICLE 12 : RENONCIATION A RECOURS Le preneur renonce à tous recours en responsabilité contre la bailleresse et les assureurs de la bailleresse : a) En cas de vol, cambriolage ou tout acte délictueux ou criminel dont le preneur pourrait être victime dans les lieux loués ou les parties communes de l'immeuble. Il devra notamment faire son affaire personnelle de la garde et de la surveillance de ses locaux ; b) En cas de modification ou de suppression du système actuel de gardiennage ou de nettoyage de l'immeuble ; c) Pour toutes les conséquences qui résulteraient de la remise des clés par le preneur au préposé de l'immeuble ; d) En cas d'impossibilité d'exploitation pour quelque cause que ce soit ; e) En cas de dégâts causés aux lieux loués et aux marchandises ou objets s'y trouvant par suite de fuites sur canalisation, d'infiltrations au travers des toitures ou vitrages, d'humidité provenant du sol, du sous-sol, ou des murs, de la condensation, du gel ou de la fonte des neiges ou glaces, le preneur devant s'assurer contre ces risques ; f) En cas d'arrêt momentané ou définitif du fonctionnement de l'ascenseur, du chauffage central ou de l'eau chaude ou toutes autres installations ou équipements pour un motif quelconque. La bailleresse fera ses meilleurs efforts pour obtenir le rétablissement desdits services dans les meilleurs délais ; g) Pour tous dégâts causés aux lieux loués en cas de troubles, émeute, grève, attentat, guerre, guerre civile, ainsi que des troubles de jouissance en résultant ; de supporter, dans les mêmes conditions, toute réquisition partielle ou totale de l'immeuble et ses conséquences. Le preneur fera son affaire personnelle des cas ci-dessus et généralement de tous autres cas fortuits et imprévus, sauf son recours contre qui de droit, en dehors de la bailleresse.

18 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 19 RAPPORT N <%numcx%> CP ARTICLE 13 : RÈGLEMENT D'IMMEUBLE Le preneur devra se conformer aux usages en vigueur, aux règlements de police, au règlement de copropriété de l'immeuble, ainsi qu'à tout règlement intérieur, en matière de bonne tenue des immeubles et notamment : a) De ne rien déposer ni faire aucun déballage ou emballage dans les parties communes et sur les balcons ; b) De ne rien exposer aux fenêtres, balcons, etc... ; c) De ne pas jeter d'eau dans les conduits de vidange pendant la période des gelées sous peine d'être personnellement responsable des dégâts causés aux tuyauteries par l'effet du gel ; d) De ne pouvoir faire aucune vente publique dans les lieux loués, même par autorité de justice ; e) De veiller à ce que la tranquillité de l'immeuble ne soit troublée en aucune manière, soit par le fait du preneur, soit par le fait de son personnel, de ses fournisseurs ou de sa clientèle de façon à ce que la bailleresse ne soit jamais inquiétée ni recherchée à ce sujet ; f) De ne pouvoir charger les planchers, terrasses ou balcons d'un poids supérieur à celui qu'ils peuvent normalement supporter et en cas de doute de s'assurer de ce poids auprès de l'architecte de l'immeuble ; g) De se conformer pour l'exercice de son activité, aux règlements administratifs qui le régissent ; h) De prendre toutes précautions pour ne pas gêner les autres locataires ou voisins ou les tiers, et notamment de ne pouvoir installer aucune machine ou moteur susceptible d'apporter une nuisance aux voisins ou des troubles à l'immeuble, et de faire son affaire personnelle de toutes réclamations qui seraient faites, notamment pour bruits, odeurs, chaleurs, fumées, lumières, trépidations ou radiations causés par lui, la bailleresse ne devant jamais être inquiétée ou recherchée ; i) De ne laisser en aucun cas pénétrer ou stationner des voitures ou véhicules quelconques dans les parties communes de l'immeuble, sauf s'il est titulaire d'une location de parking, ni d'y déposer des meubles ou colis même momentanément ; j) De n'entreposer dans les lieux loués aucune matière dangereuse ou insalubre en contravention des règlements administratifs en vigueur ; k) De ne pouvoir placer aucun objet ni étalage fixe ou mobile à l'extérieur des lieux loués ; l) De ne pouvoir apposer de plaques ou enseignes sur la façade ou sur les piliers de la porte qu'avec l'autorisation expresse et par écrit de la bailleresse Le preneur ne devra pas jeter les déchets industriels ou commerciaux dans les boîtes à ordures ménagères de l'immeuble et devra se munir à cet effet de tous récipients réglementaires. Le preneur devra faire son affaire personnelle de tout manquement à ces prescriptions, la bailleresse ne devant en aucun cas être inquiétée ou recherchée à ce sujet.

19 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 20 RAPPORT N <%numcx%> CP ARTICLE 14 : FIN DE BAIL Lors de son départ pour quelque cause que ce soit, le preneur devra restituer les lieux loués en parfait état d'entretien et de réparations de toutes sortes Au cas où le preneur se maintiendrait dans les lieux après la date d'expiration du bail, il serait débiteur de plein droit d'une indemnité d'occupation égale, au minimum, au loyer mensuel dû en fin de bail, majoré de 50 %, charges et accessoires en sus, sans préjudice de la faculté pour la bailleresse de faire chiffrer son préjudice réel, éventuellement supérieur. ARTICLE 15 : DÉPÔT DE GARANTIE Eu égard à la qualité du preneur, celui-ci est exonéré du versement d un dépôt de garantie. ARTICLE 16 : CLAUSE RÉSOLUTOIRE A défaut pour le preneur d'exécuter une seule des charges, clauses et conditions du bail ou de payer un seul terme de loyer, charges, taxes ou accessoires à son échéance ou tout rappel de loyer, charges, taxes ou accessoires, même consécutif à une fixation judiciaire ou amiable, le présent bail sera, si bon semble à la bailleresse, résilié automatiquement et de plein droit un mois après un commandement resté infructueux. La présente clause sera applicable notamment en cas de maintien dans les lieux statutaire du preneur, en particulier à défaut de paiement de l'indemnité d'occupation. Si le preneur refusait d'évacuer les lieux, il suffirait pour l'y contraindre sans délai, d'une simple ordonnance de référé rendue par le Président du Tribunal de grande instance du lieu de situation de l'immeuble. ARTICLE 17 : ÉTAT DES RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Conformément aux dispositions de l'article L du Code de l'environnement, le preneur reconnaît avoir été dûment informé par la bailleresse de la situation des lieux loués par rapport aux risques naturels et technologiques. L'état des risques naturels et technologiques est annexé au présent bail (annexe 1). La bailleresse déclare n'avoir jamais reçu d'indemnisation en application de l'article L et de l'article L du Code des assurances. ARTICLE 18 : DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE Aux termes de l article L du Code de la construction et de l habitation issu de la loi n du 12 juillet 2010, un diagnostic de performance énergétique sera communiqué au preneur, à des fins d information et annexé au présent bail (annexe 2). Le preneur ne pourra se prévaloir à l égard de la bailleresse des informations contenues dans le diagnostic de performance énergétique. ARTICLE 19 : DIAGNOSTIC TECHNIQUE AMIANTE La bailleresse informe le preneur qu'en application des articles R ou R du Code de la santé publique, il a fait établir un dossier technique amiante au titre de l'immeuble, qu il tient

20 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 21 RAPPORT N <%numcx%> CP à sa disposition. Il remet en annexe du présent bail une fiche récapitulative du dossier technique amiante (annexe 3), ce dont le preneur lui donne acte. Le preneur devra prendre connaissance du dossier technique amiante prévu par l'article R ou l'article R du Code de la santé publique avant d effectuer quelques travaux que ce soit, même non soumis à autorisation en vertu du présent bail. Le preneur devra par ailleurs faire prendre connaissance du dossier technique amiante aux entreprises qu'il mandatera afin d'effectuer quelques travaux que ce soit, même non soumis à autorisation en vertu du présent bail. La responsabilité de la bailleresse ne saurait être recherchée à ce titre. ARTICLE 20 : ANNEXE ENVIRONNEMENTALE En application de l article L du Code de l environnement issu de la Loi n du 12 juillet 2010, une annexe environnementale est annexée au présent bail (annexe 4). Le preneur et la bailleresse se communiquent mutuellement toutes informations utiles relatives aux consommations énergétiques des locaux loués. En application de l article R du Code de la construction et de l habitation, la bailleresse fournit les éléments suivants : la liste, le descriptif complet ainsi que les caractéristiques énergétiques des équipements existants dans le bâtiment et relatifs au traitement des déchets, au chauffage, au refroidissement, à la ventilation et à l éclairage ainsi qu à tout autre système lié aux spécificités du bâtiment ; les consommations annuelles énergétiques réelles des équipements et systèmes dont elle a l exploitation ; les consommations annuelles d eau des locaux loués et des équipements et systèmes dont elle a l exploitation ; la quantité annuelle de déchets générée par le bâtiment si la bailleresse en assure le traitement et, le cas échéant, la quantité qu elle a fait collecter en vue d une valorisation ou d un traitement spécifique. En application de l article R du Code de la construction et de l habitation, le preneur fournit les éléments suivants : la liste, le descriptif complet ainsi que les caractéristiques énergétiques des équipements qu il a mis en place dans les locaux loués et relatifs au traitement des déchets, au chauffage, au refroidissement, à la ventilation, à l éclairage ainsi qu à tout autre système lié à son activité spécifique ; les consommations annuelles énergétiques réelles des équipements et des systèmes situés dans les locaux loués dont il a l exploitation ; les consommations annuelles d eau des locaux loués et des équipements et systèmes dont il a l exploitation ; la quantité annuelle de déchets générés à partir des locaux loués, si le preneur en assure le traitement, et le cas échéant, la quantité qu il a fait collecter en vue d une valorisation ou d un traitement spécifique.

CONVENTION DE LOCATION

CONVENTION DE LOCATION CONVENTION DE LOCATION ANNEXE PROJET ENTRE LES SOUSSIGNES : HABITAT SUD DEUX SEVRES» dont le siège est à NIORT, 8 Rue François Viète, représenté par son Directeur Général, Monsieur Philippe VARENNE, Et,

Plus en détail

M... propriétaire, ... ..., ...

M... propriétaire, ... ..., ... Contrat de location I. Identification des parties Bailleur(s) M.... propriétaire, demeurant à... dénommé(s) au présent acte le(s) bailleur(s). Locataire(s) L association ou l organisme..., dont le siège

Plus en détail

ENTRE LES SOUSSIGNES,

ENTRE LES SOUSSIGNES, CONVENTION PORTANT MISE A DISPOSITION au profit de l INSTITUT des ETUDES AVANCEES de Nantes des locaux de bureaux situé 5 Allée Jacques Berque à Nantes ENTRE LES SOUSSIGNES, Nantes Métropole Communauté

Plus en détail

annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ ENTRE LES SOUSSIGNÉS :

annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ ENTRE LES SOUSSIGNÉS : annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ CAS DE FIGURE Le propriétaire des locaux frappés d un arrêté de police tenu à l obligation

Plus en détail

La Commune de Gaillac, représentée par Michèle RIEUX, Maire. Et la S.A.R.L. SDME, représentée par Mesdames SOUSA Estelle et DEGUILHEM Marie-Claire

La Commune de Gaillac, représentée par Michèle RIEUX, Maire. Et la S.A.R.L. SDME, représentée par Mesdames SOUSA Estelle et DEGUILHEM Marie-Claire ENTRE LES SOUSSIGNÉS La Commune de Gaillac, représentée par Michèle RIEUX, Maire Ci-après dénommer le bailleur Et la S.A.R.L. SDME, représentée par Mesdames SOUSA Estelle et DEGUILHEM Marie-Claire Ci-après

Plus en détail

BAIL A LOYER (DROIT COMMUN)

BAIL A LOYER (DROIT COMMUN) BAIL A LOYER (DROIT COMMUN) LE PRESENT CONTRAT DE BAIL A LOYER EST ETABLI ENTRE : SARL GREEN HILL Représenté par Jean-Philippe COURTEL 34, bd de Grand Case 97150 SAINT MARTIN Cell :0690.22.21.20 jpcourtel@hotmail.com

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER UN CONTRAT

Plus en détail

Contrat de bail de bureau

Contrat de bail de bureau Contrat de bail de bureau CONTRAT DE BAIL DE BUREAU 2/8 Entre les soussignés : Madame... domiciliée à..... (adresse complète), Et/ou Monsieur..., domicilié à..... (adresse complète), agissant en qualité

Plus en détail

Mise à disposition d'un local

Mise à disposition d'un local Mise à disposition d'un local La mise à disposition des locaux obéit à un certain nombre de règles visant à assurer l égalité de traitement entre les citoyens. L'article L.2144-3 du Code général des collectivités

Plus en détail

IL A ÉTÉ CONVENU CE QUI SUIT :

IL A ÉTÉ CONVENU CE QUI SUIT : GUIDE DE L HÉBERGEMENT ET DU LOGEMENT L occupant hébergé Ci-après désigné par les mots «L occupant hébergé» IL A ÉTÉ CONVENU CE QUI SUIT : CONDITIONS PARTICULIERES Article 1 - Objet de la convention La

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL LOGEMENT MEUBLE SPECIMEN. Avec la faculté de se substituer ultérieurement à toute personne physique ou morale.

BAIL COMMERCIAL LOGEMENT MEUBLE SPECIMEN. Avec la faculté de se substituer ultérieurement à toute personne physique ou morale. Entre les soussignés : BAIL COMMERCIAL LOGEMENT MEUBLE BAIL COMMERCIAL DE BIENS IMMOBILIERS POUR LE LOGEMENT «PERSONNES AGEES» Société intervenant à l acte :... Civilité :... Nom :... Prénom :... Code

Plus en détail

Bail de location d un emplacement de stationnement

Bail de location d un emplacement de stationnement Soumis aux dispositions des articles 1709 et suivants du Code civil Entre les soussignés : Propriétaire bailleur : Nom et prénom : Demeurant : Téléphone / E-mail : Dénommé(s) ci-après «BAILLEUR», (au singulier)

Plus en détail

Nantes Métropole Communauté Urbaine, représentée par Monsieur Jean-Pierre FOUGERAT, Vice-président, dûment à cet effet par délibération en date du

Nantes Métropole Communauté Urbaine, représentée par Monsieur Jean-Pierre FOUGERAT, Vice-président, dûment à cet effet par délibération en date du Page 1 / 5 Convention portant mise à disposition au profit de la Maison de l Emploi de la Métropole Nantaise de locaux situés 8 rue d Angleterre à Nantes : le Nouveau Malakoff ENTRE LES SOUSSIGNES : Nantes

Plus en détail

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] :

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] : CONTRAT DE LOCATION (Soumis au titre Ier bis de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986) LOCAUX MEUBLES A USAGE

Plus en détail

CONVENTION TYPE D OCCUPATION PRECAIRE ET REVOCABLE DU DOMAINE PUBLIC ACTIVITE : TELETRAVAIL. N du

CONVENTION TYPE D OCCUPATION PRECAIRE ET REVOCABLE DU DOMAINE PUBLIC ACTIVITE : TELETRAVAIL. N du CONVENTION TYPE D OCCUPATION PRECAIRE ET REVOCABLE DU DOMAINE PUBLIC ACTIVITE : TELETRAVAIL N du Entre d une part La Communauté d'agglomération Sophia Antipolis Sise Hôtel de Ville BP 2205 à Antibes 06606

Plus en détail

LOCATION A USAGE EXCLUSIVEMENT PROFESSIONNEL BAIL PORTANT SUR DES LOCAUX VACANTS

LOCATION A USAGE EXCLUSIVEMENT PROFESSIONNEL BAIL PORTANT SUR DES LOCAUX VACANTS Immeuble sis à Rue N LOCATION A USAGE EXCLUSIVEMENT PROFESSIONNEL BAIL PORTANT SUR DES LOCAUX VACANTS ENTRE LES SOUSSIGNES : La Société Civile Immobilière. SCI au capital de.. Immatriculée au RCS de. dont

Plus en détail

CONTRAT DE BAIL DE RESIDENCE SECONDAIRE - PAGE 1/6

CONTRAT DE BAIL DE RESIDENCE SECONDAIRE - PAGE 1/6 CONTRAT DE BAIL DE RESIDENCE SECONDAIRE - PAGE 1/6 Bail de résidence autre que principale (pied à terre, résidence secondaire, ) Bail de résidence secondaire entre (nom(s), prénom(s), adresse, raison sociale,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE RESERVATION ET D HEBERGEMENT

CONDITIONS GENERALES DE RESERVATION ET D HEBERGEMENT CONDITIONS GENERALES DE RESERVATION ET D HEBERGEMENT Les présentes conditions générales de réservation et d hébergement s appliquent à toutes les réservations d hébergement de biens situés au Château les

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX APPARTENANT AU DOMAINE PRIVE DEPARTEMENTAL

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX APPARTENANT AU DOMAINE PRIVE DEPARTEMENTAL CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX APPARTENANT AU DOMAINE PRIVE DEPARTEMENTAL ENTRE : 1) Le Département des YVELINES représenté par M. Le Président du Conseil Général, spécialement autorisé à intervenir

Plus en détail

Modèle de BAIL PROFESSIONNEL

Modèle de BAIL PROFESSIONNEL Modèle de BAIL PROFESSIONNEL ENTRE LES PARTIES SOUSSIGNĖES : 1. Propriétaire(s) bailleur(s) Personne physique : nom, prénoms, profession, domicile, date et lieu de naissance, nationalité. Personne morale

Plus en détail

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité Mandat n ENTRE LES SOUSSIGNES : 1 ) La Société D'UNE PART, Ci-après dénommée «le Mandant» ET : 2 ) La Société CEGEREM, société par actions simplifiée au capital de 100

Plus en détail

CONVENTION TYPE D OCCUPATION PRECAIRE ET REVOCABLE DU DOMAINE PUBLIC ACTIVITE : OCCUPATION A LA DEMANDE. N du

CONVENTION TYPE D OCCUPATION PRECAIRE ET REVOCABLE DU DOMAINE PUBLIC ACTIVITE : OCCUPATION A LA DEMANDE. N du CONVENTION TYPE D OCCUPATION PRECAIRE ET REVOCABLE DU DOMAINE PUBLIC ACTIVITE : OCCUPATION A LA DEMANDE N du Entre d une part La Communauté d'agglomération Sophia Antipolis Sise Hôtel de Ville BP 2205

Plus en détail

Vu la Constitution, notamment son article 26,

Vu la Constitution, notamment son article 26, Loi n 6-79 organisant les rapports contractuels entre les bailleurs et les locataires des locaux d'habitation ou à usage professionnel promulguée par le Dahir n 1-80-315 (17 safar 1401) (B.O. 21 janvier

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS

CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS D après la loi n 89-462 du 6 juillet 1989 (JO 08/07 /89) modifiée par la loi du 21 juillet 1994 (JO 24/07/94) Le présent contrat de location est composé: d'une première

Plus en détail

LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE. Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive.

LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE. Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive. LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive. Moderne et pratique, nous remplaçons définitivement l'envoi traditionnel

Plus en détail

Gestion. Négocier son bail commercial

Gestion. Négocier son bail commercial Gestion Négocier son bail commercial Adie Conseil Gestion INTRODUCTION Le bail commercial fait l objet d un statut réglementé dont les textes sont codifiés aux articles L.145-1 et suivants et R.145-1 et

Plus en détail

LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION ... ...

LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION ... ... Contrat de location Soumis au titre Ier de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986 LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION

Plus en détail

Le loyer pour l intégralité du séjour est du à l arrivée dans l appartement.

Le loyer pour l intégralité du séjour est du à l arrivée dans l appartement. Nos Conditions Générales 1. Usage de l appartement L appartement est loué à usage exclusif d habitation et ce à titre provisoire. Le locataire, préalablement à sa réservation, déclare que la réservation

Plus en détail

Ceci est un exemple de contrat de bail, qui comprend tous les éléments importants devant être inclus. Contrat de bail. Mr. et/ou Mme :...

Ceci est un exemple de contrat de bail, qui comprend tous les éléments importants devant être inclus. Contrat de bail. Mr. et/ou Mme :... Exemple de contrat de bail Ceci est un exemple de contrat de bail, qui comprend tous les éléments importants devant être inclus. pour résidence principale Contrat de bail Entre Mr. et/ou Mme :... Domicilié(s)

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉ

CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉ CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉ Rappel des dispositions légales : loi nº 2005-32 du 18 janvier 2005 art. 115 Journal Officiel du 19 janvier 2005, art. L. 632-1 du Code de le construction et de l'habitation

Plus en détail

GARANTIES LOCATIVES. Le Cabinet ATI GESTION gère aujourd hui environ 800 lots en gérance et 1000 en copropriété.

GARANTIES LOCATIVES. Le Cabinet ATI GESTION gère aujourd hui environ 800 lots en gérance et 1000 en copropriété. GARANTIES LOCATIVES LES SERVICES D ATI GESTION LA GESTION LOCATIVE (quittancement, reddition mensuelle des comptes, suivi des travaux ) LE SYNDIC DE COPROPRIETE LA MISE EN LOCATION (sélection des locataires,

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 JUIN 2010 DELIBERATION N CR-10/19.137 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE VALORISATION DES BATIMENTS DE LA COLLECTIVITE ET D'OPTIMISATION DES ACHATS ET DES MOYENS TECHNIQUES

Plus en détail

IMMEUBLE 9 / 11 AVENUE DE VILLARS PARIS

IMMEUBLE 9 / 11 AVENUE DE VILLARS PARIS PROJET BAIL IMMEUBLE 9 / 11 AVENUE DE VILLARS PARIS 7ème 1 Le présent contrat de bail est établi entre : Le Syndicat des Transports d'ile-de-france (STIF) Etablissement public à caractère administratif

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX Entre les soussignés : La Ville de Noyon, représentée par son Maire en exercice, Monsieur Patrick DEGUISE, dûment habilité à cet effet par délibération du conseil

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL de locaux d habitation meublés soumis aux dispositions de l article L 145-1 du Code du Commerce

BAIL COMMERCIAL de locaux d habitation meublés soumis aux dispositions de l article L 145-1 du Code du Commerce BAIL COMMERCIAL de locaux d habitation meublés soumis aux dispositions de l article L 145-1 du Code du Commerce RESIDENCE SERVICES UNIVERS 8 - LYON TITRE 1 CONDITIONS PARTICULIERES Nom et adresse du Bailleur:

Plus en détail

MODÈLE D UN CONTRAT DE BAIL À LOYER

MODÈLE D UN CONTRAT DE BAIL À LOYER MODÈLE D UN CONTRAT DE BAIL À LOYER (recommandé par l Union Luxembourgeoise des Consommateurs - ULC) CONTRAT-TYPE DE BAIL Entre les soussignés: Nom: Prénom(s): demeurant à: dénommé(e) ci-après le «bailleur»,

Plus en détail

BAIL DE BUREAUX. Page 1 sur 18. Entre les soussignés : Ci-après dénommé «LE BAILLEUR» Et : Ci-après dénommé «LE PRENEUR»

BAIL DE BUREAUX. Page 1 sur 18. Entre les soussignés : Ci-après dénommé «LE BAILLEUR» Et : Ci-après dénommé «LE PRENEUR» BAIL DE BUREAUX Entre les soussignés : Voltaire SAS, Société par Actions Simplifiées au capital de 31.262.500 Euros dont le siège social est à Bois- Colombes 92270, 80, avenue de l Europe, inscrite au

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION MEUBLEE A USAGE EXCLUSIVEMENT D HABITATION

CONTRAT DE LOCATION MEUBLEE A USAGE EXCLUSIVEMENT D HABITATION CONTRAT DE LOCATION MEUBLEE A USAGE EXCLUSIVEMENT D HABITATION Entre le propriétaire bailleur: RICHARD Jean-Christophe 560 Rte de Cry 74380 Arthaz PND Mobile: 06 11 566 068 Mail : contact@locweb.com Et

Plus en détail

Contrat de Location de locaux vacants non meublés à usage d habitation principale

Contrat de Location de locaux vacants non meublés à usage d habitation principale Contrat de Location de locaux vacants non meublés à usage d habitation principale (Loi n 89-462 du 6 juillet 1989 modifiée par la loi n 94-624 21 juillet 1994) Entre les soussignés M., Mme, Mlle né le

Plus en détail

IL A ETE EXPRESSEMENT CONVENU ET ARRETE CE QUI SUIT

IL A ETE EXPRESSEMENT CONVENU ET ARRETE CE QUI SUIT CONTRAT DE LOCATION "CYCLISM'ACCESS" ENTRE LES SOUSSIGNES : La Société "CYCLISM'ACCESS" Société par Actions Simplifiée au capital de 50 000 Euros dont le siège social est sis à BOURG-BLANC (29860), 5 rue

Plus en détail

BAIL RURAL TYPE PREAMBULE

BAIL RURAL TYPE PREAMBULE BAIL RURAL TYPE PREAMBULE ARTICLE L. 411-4 du Code Rural et de la Pêche Maritime (CRPM) «Les contrats de baux ruraux doivent être écrits. A défaut d écrit (...) les baux conclus verbalement (...) sont

Plus en détail

BAIL. Année : 2012 N Ordre :

BAIL. Année : 2012 N Ordre : annexe BAIL Année : 2012 N Ordre : ENTRE La société immobilière du jardin public, société civile immobilière au capital de 425.637,66 euros, dont le siège social est situé 14 rue Denis Papin à JOUE LES

Plus en détail

Clause assurance des conventions de Maîtrise d œuvre > 15 M HT

Clause assurance des conventions de Maîtrise d œuvre > 15 M HT Clause assurance des conventions de Maîtrise d œuvre > 15 M HT Article 00 Assurances. Dans la mesure où les garanties préconisées ou souscrites par le Maître de l ouvrage, sont accordées selon des clauses

Plus en détail

HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER LE CONTRAT DE LOCATION DE BUREAUX DE L ANTENNE TERRITORIALE SUD-EST DE FONTENAY-SOUS-BOIS

HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER LE CONTRAT DE LOCATION DE BUREAUX DE L ANTENNE TERRITORIALE SUD-EST DE FONTENAY-SOUS-BOIS Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER LE CONTRAT

Plus en détail

Garanties diverses fournies par le crédit- preneur

Garanties diverses fournies par le crédit- preneur Garanties diverses fournies par le crédit- preneur 1.- Cautionnement solidaire par la société Est à l'instant intervenu aux présentes :, agissant ici au nom et en sa qualité de président de la société

Plus en détail

CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT MEUBLÉ

CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT MEUBLÉ CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT MEUBLÉ (Soumis au titre Ier bis de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX DE REPARTITION DE CHARGES ET DE COMPETENCES

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX DE REPARTITION DE CHARGES ET DE COMPETENCES CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX DE REPARTITION DE CHARGES ET DE COMPETENCES Vu le Code Général de la Propriété des Personnes Publiques (CG3P), Vu l article L.2122-22 5 du Code Général des Collectivités

Plus en détail

Fiche conseil LE BAIL COMMERCIAL. Explications et conseils. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil LE BAIL COMMERCIAL. Explications et conseils. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : LE BAIL COMMERCIAL Explications et conseils Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales,

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE Entre les soussignés, M., Mme, Mlle (nom, prénom)... né le...à... demeurant... désigné(s) ci-après le bailleur et M., Mme, Mlle (nom, prénom)... né le...à... demeurant...

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION

CONTRAT DE DOMICILIATION Entre les soussignés OPSI INFORMATIQUE 31-33, Rue Etienne RICHERAND 69003 Lyon Désignée ci-après sous la dénomination «CENTRAL OFFICE» et représenté par Monsieur Philippe SCHEIN. d une part, Et, Forme

Plus en détail

POLE TECHNOLOGIQUE DE SFAX -CONTRAT DE BAIL DE LOCAL

POLE TECHNOLOGIQUE DE SFAX -CONTRAT DE BAIL DE LOCAL POLE TECHNOLOGIQUE DE SFAX -CONTRAT DE BAIL DE LOCAL Il a été convenu ce qui suit entre : La société de gestion de la technopole de Sfax, société anonyme au capital de 01 million de dinars immatriculée

Plus en détail

CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678. du 20-7-1972, art.

CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678. du 20-7-1972, art. CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678 du 20-7-1972, art. 64, 66 et 67) Numéro du registre : Numéro de l immeuble : OBJET du MANDAT : Des

Plus en détail

Annexe 2 Rapport 25. Convention d'occupation. de locaux dépendances du domaine public départemental. Maison des Entreprises- Themis Solaire Innovation

Annexe 2 Rapport 25. Convention d'occupation. de locaux dépendances du domaine public départemental. Maison des Entreprises- Themis Solaire Innovation Annexe 2 Rapport 25 Convention d'occupation de locaux dépendances du domaine public départemental Maison des Entreprises- Themis Solaire Innovation VU la délibération du Département adoptant les tarifs,

Plus en détail

Contrat de bail commercial

Contrat de bail commercial Contrat de bail commercial Les locaux commerciaux ne sont pas concernés par la loi du 20 février 1991 mais, par contre, sont régis par la loi du 30 avril 1951. Il arrive très fréquemment qu un logement

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUIN 2015

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUIN 2015 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUIN 2015 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL A LANCER LA

Plus en détail

PROCURATION ET MANDAT DE GESTION LOCATIVE

PROCURATION ET MANDAT DE GESTION LOCATIVE Inscrit au Registre des Mandats de location sous le numéro : PROCURATION ET MANDAT DE GESTION LOCATIVE Au Profit de : L'AGENCE IMMOBILIERE «OPEN IMMOBILIER» Carte professionnelle N 2010 140 G délivrée

Plus en détail

Droit des baux commerciaux

Droit des baux commerciaux SAS ECS Le droit des baux commerciaux - NA 49 - Chapitre 2 Paragraphe 2 Obligation relative à la chose louée L immeuble A USAGE DE LA CHOSE Le preneur doit user de la chose en bon père de famille. L abus

Plus en détail

Les grands principes du statut du fermage (bail rural)

Les grands principes du statut du fermage (bail rural) Les grands principes du statut du fermage (bail rural) Le statut du fermage est le corps de règles qui encadre les droits et obligations du bailleur (propriétaire) et du preneur (locataire), parties à

Plus en détail

CONVENTION DE LOCATION

CONVENTION DE LOCATION CONVENTION DE LOCATION MEUBLÉE SAISONNIÈRE LA PRÉSENTE CONVENTION DE LOCATION EST COMPOSÉE : d'une première partie comprenant toutes les dispositions particulières et spécifiques de la présente location;

Plus en détail

Annexe 2 à la délibération n 5/07 Année Scolaire.

Annexe 2 à la délibération n 5/07 Année Scolaire. Annexe 2 à la délibération n 5/07 Année Scolaire. CONVENTION D OCCUPATION PRECAIRE D UN LOGEMENT DE FONCTION Aux termes de l article R. 216-15 du Code de l Education, relatif aux concessions de logements

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR 3 ème étage - bâtiment A Du Guesclin

REGLEMENT INTERIEUR 3 ème étage - bâtiment A Du Guesclin REGLEMENT INTERIEUR 3 ème étage - bâtiment A Du Guesclin PREAMBULE En application des objectifs de soutien aux arts visuels et aux musiques actuelles, un espace mutualisé de travail est ouvert par la Ville

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CONVENTION QUADRIPARTITE RELATIVE A LA MUTUALISATION

Plus en détail

Sont convenus de ce qui suit: Article 1. M. MARTINET Vincent est autorisé(e) à occuper le logement ci-après désigné.

Sont convenus de ce qui suit: Article 1. M. MARTINET Vincent est autorisé(e) à occuper le logement ci-après désigné. 47, rue de Cochet - 91510 LARDY : 01.64.59.25.20 : 01.60.82.23.42 : 0912276e@ac-versailles.fr Site : http://www.clg-tillion-lardy.ac-versailles.fr/ CONVENTION D OCCUPATION PRECAIRE D UN LOGEMENT VACANT

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION. BAIL, à la requête des personnes ci-après nommées.

CONTRAT DE LOCATION. BAIL, à la requête des personnes ci-après nommées. CONTRAT DE LOCATION BAIL, à la requête des personnes ci-après nommées. IDENTIFICATION DES PARTIES Le BAILLEUR La Société Civile Immobilière des ECOSSAIS, société civile au capital de 540.000,00 Frs automatiquement

Plus en détail

LAVIGNE & ZAVANI. Administration de biens Syndics de Copropriété. - page 1 -

LAVIGNE & ZAVANI. Administration de biens Syndics de Copropriété. - page 1 - LAVIGNE & ZAVANI Administration de biens Syndics de Copropriété - page 1 - CONTRAT DE GESTION IMMOBILIERE (Mandant : personne physique) Loi n 70-09 du 2 Janvier 1970, décret n 72-678 du 20 Juillet 1972)

Plus en détail

Le présent contrat de promotion immobilière est conclu entre

Le présent contrat de promotion immobilière est conclu entre CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE (secteur libre) Le présent contrat de promotion immobilière

Plus en détail

COMMISSION PERMANENTE

COMMISSION PERMANENTE Délibération affichée, rendue exécutoire, après transmission au Contrôle de la Légalité le : 19/12/12 AR n : A078-227806460-20121214-67141-DE-1-1_0 REPUBLIQUE FRANÇAISE CONSEIL GENERAL DES YVELINES 2012-CP-4407.1

Plus en détail

CONTRAT DE REGIE IMMOBILIERE (Mandat de Gestion Patrimoniale)

CONTRAT DE REGIE IMMOBILIERE (Mandat de Gestion Patrimoniale) CONTRAT DE REGIE IMMOBILIERE (Mandat de Gestion Patrimoniale) ENTRE LE((A)S) SOUSSIGNE((E)(S) Nom(s)... Domicile... Téléphones...Portable... Téléfax... e-mail... Compte bancaire...... En sa qualité de

Plus en détail

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE Les règles de gestion posées par la loi du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis sont à compléter

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE. La proximité est l'un des axes prioritaires de la politique municipale.

NOTE DE SYNTHESE. La proximité est l'un des axes prioritaires de la politique municipale. Ville de SAINT-BRIEUC ------------------------------- Conseil Municipal ---------------------- Séance du 27 juillet 2005 ----------------- Rapporteur : Mme RAULT ----------------- N 4 CREATION D'UN BUREAU

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION ET DE PRESTATIONS DE SERVICES

CONTRAT DE DOMICILIATION ET DE PRESTATIONS DE SERVICES CONTRAT DE DOMICILIATION ET DE PRESTATIONS DE SERVICES Entre les soussignés : La société LYON COMMERCE INTERNATIONAL, SAS au capital de 180 000, dont le numéro d agrément préfectoral, lequel a été signé

Plus en détail

Copropriété et assurances. Fédération française des sociétés d assurances DEP 302 - JUIN 2003

Copropriété et assurances. Fédération française des sociétés d assurances DEP 302 - JUIN 2003 DEP 302 - JUIN 2003 Copropriété et assurances Fédération française des sociétés d assurances Centre de documentation et d information de l assurance 26, bd Haussmann 75311 Paris Cedex 09 Fax DEP : 01 465

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE (Remplir la partie 1. Disposition particulières, imprimer 2 exemplaires, les signer et les ramener le jour d entrée dans les lieux) Entre les soussignés, ci-après dénommés

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU BUREAU DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU SERVICE DEPARTEMENTAL D'INCENDIE ET DE SECOURS DU TARN

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU BUREAU DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU SERVICE DEPARTEMENTAL D'INCENDIE ET DE SECOURS DU TARN EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU BUREAU DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU SERVICE DEPARTEMENTAL D'INCENDIE SEANCE DU 11 JUIN 2015 L'an deux mille quinze et le onze du mois de juin, à quatorze heures

Plus en détail

Intitulé du lot : Assurance multirisque habitation, dommage aux biens

Intitulé du lot : Assurance multirisque habitation, dommage aux biens ACTE D ENGAGEMENT Date limite de réception des offres : 16 octobre 2015 à 12 h. MARCHE D ASSURANCE VILLE DE SEES Lot n 1 Intitulé du lot : Assurance multirisque habitation, dommage aux biens Maître d ouvrage

Plus en détail

Maison des Arts et Métiers Allée Pierre de Coubertin Apt 33400 TALENCE CONTRAT DE RESIDENCE UNIVERSITAIRE

Maison des Arts et Métiers Allée Pierre de Coubertin Apt 33400 TALENCE CONTRAT DE RESIDENCE UNIVERSITAIRE 1 Maison des Arts et Métiers Allée Pierre de Coubertin Apt 33400 TALENCE NOM Prénom Date et lieu de naissance : CONTRAT DE RESIDENCE UNIVERSITAIRE Ce contrat est régi par la loi 89-462 du 6 juillet 1989

Plus en détail

CONVENTION DE CABINET GROUPÉ

CONVENTION DE CABINET GROUPÉ CONVENTION DE CABINET GROUPÉ LES SOUSSIGNES : Répétable autant que de besoin [ Identification de l associé personne physique], demeurant [ ] né le [ ] à [ ] Avocat au Barreau de Paris [ Identification

Plus en détail

Meublé de Tourisme 5 étoiles

Meublé de Tourisme 5 étoiles Villard-DessOus F 74230 MANIGOD 45 51 37.00 N / 6 21 10.90 E Meublé de Tourisme 5 étoiles Arrêté Préfectoral 201202-T-694 du 29/02/2012 CONTRAT de LOCATION SAISONNIERE Le présent contrat de location saisonnière

Plus en détail

Contrat de Location Saisonnière Meublée

Contrat de Location Saisonnière Meublée THIERRY COSTE 970 CHEMIN DE LA RIBIERE 84170 MONTEUX TEL : 06 23 92 64 64 Contrat de Location Saisonnière Meublée Conditions générales et particulières Page 1 sur 9 Conditions générales Article 1 : Prise

Plus en détail

PROJET : CONTRAT DE BAIL APPARTEMENT

PROJET : CONTRAT DE BAIL APPARTEMENT PROJET : CONTRAT DE BAIL APPARTEMENT ENTRE : Monsieur Adresse GSM Soussigné de première part, Ci-après dénommé "le bailleur", ET : Monsieur Soussigné de seconde part, Ci-après dénommé "le preneur", IL

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION

CONTRAT DE DOMICILIATION CONTRAT DE DOMICILIATION Entre les soussignés : D une part, ci-après dénommé le DOMICILIATAIRE La société Toulouse Self Stockage Eurl au capital de 8 000 euros dont le siège social est 2, Avenue des Crêtes

Plus en détail

CONVENTION D OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC COMMUNAL POUR L AMENAGEMENT D UN BATIMENT TECHNIQUE «POINT DE MUTUALISATION»

CONVENTION D OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC COMMUNAL POUR L AMENAGEMENT D UN BATIMENT TECHNIQUE «POINT DE MUTUALISATION» Entre les soussignées : CONVENTION D OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC COMMUNAL POUR L AMENAGEMENT D UN BATIMENT TECHNIQUE «POINT DE MUTUALISATION» 1) LA COMMUNE DE LONGJUMEAU, sise, représentée par Madame

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION STUDIO - 1er Etage - 6 RUE DES LINGOTS

CONTRAT DE LOCATION STUDIO - 1er Etage - 6 RUE DES LINGOTS CONTRAT DE LOCATION STUDIO - 1er Etage - 6 RUE DES LINGOTS ENTRE LES SOUSSIGNES, CDH Hosting Service 42 rue Washington 75008 PARIS ; ci-après dénommé(e) «Le Bailleur» ET Monsieur et/ou Madame «Vacancier»

Plus en détail

Table des matières TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes)

Table des matières TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes) Table des matières (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes) SOMMAIRE... 1390 INTRODUCTION... 1392 TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) SECTION 1 : LES CHARGES LOCATIVES

Plus en détail

CONVENTION D OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC

CONVENTION D OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC CONVENTION D OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC ENTRE LES SOUSSIGNES : Le Syndicat Mixte de la Montagne Ardéchoise, représenté par son Président, Mr FOURNIER Joël, dûment habilité à cet effet par

Plus en détail

Contrat Type. Bail de bureau

Contrat Type. Bail de bureau http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net Bail de bureau Auteur: Me Frédéric Dechamps, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat. Il a pour seul objectif de vous informer

Plus en détail

VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE

VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE NOUVEAU BAIL SANS RACHAT DE FONDS DE COMMERCE ET/OU DE DROIT AU BAIL 1. Textes légaux : Décret du 30 septembre

Plus en détail

Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété

Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété 1. Caractéristiques et champ d application d une Assurance Immeuble : Existe -t-il une obligation d assurance? Aucun texte

Plus en détail

RESIDENCE. La Passerelle MANDAT DE GESTION

RESIDENCE. La Passerelle MANDAT DE GESTION RESIDENCE La Passerelle MANDAT DE GESTION MANDAT DE GÉRANCE N (Articles 1984 et suivants du Code civil, loi n 70-9 du 2 janvier 1970 et décret d'application n 72-678 du 20 juillet 1972) ENTRE LES SOUSSIGNÉS,

Plus en détail

CONTRAT TYPE DEPARTEMENTAL DE BAIL A FERME

CONTRAT TYPE DEPARTEMENTAL DE BAIL A FERME CONTRAT TYPE DEPARTEMENTAL DE BAIL A FERME Entre les soussignés Monsieur né le à, Et Madame née le à, Demeurant à Mariés sous le régime : et Monsieur né le à, Et Madame née le à, Demeurant à Mariés sous

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION Spécimen sans valeur légale

CONTRAT DE DOMICILIATION Spécimen sans valeur légale CONTRAT DE DOMICILIATION Spécimen sans valeur légale Entre la société PRESTAFORMA 98 bis Boulevard de LA TOUR-MAUBOURG 75007 PARIS SAS AU CAPITAL DE 40 000,00 immatriculé au Greffe du Tribunal de Commerce

Plus en détail

Nos bureaux sont ouverts toute l année et une équipe de 8 personnes au total vous reçoit :

Nos bureaux sont ouverts toute l année et une équipe de 8 personnes au total vous reçoit : www.grenecheimmo.fr Le Cabinet GRENECHE Immobilier est l une des plus anciennes agences de la ville d Evian et de la région, présente dans l ensemble des activités immobilières : - ventes : traditionnellement

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL DE LOGEMENTS MEUBLES

BAIL COMMERCIAL DE LOGEMENTS MEUBLES BAIL COMMERCIAL DE LOGEMENTS MEUBLES ENTRE LES SOUSSIGNES : SARL SOLMA Société à responsabilité limitée au capital de 80.000, dont le siège social est sis 119 boulevard Perier 130008 MARSEILLE, Immatriculée

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION

CONTRAT DE DOMICILIATION Entre les soussignés : CONTRAT DE DOMICILIATION D une part, ci-après dénommé le DOMICILIATAIRE : La société Aquitaine Accueil d Entreprises à Saucats S.A.R.L., au capital de 150 000 uros dont le siège

Plus en détail

CCAS DE PLEURTUIT LOT N 3

CCAS DE PLEURTUIT LOT N 3 CCAS DE PLEURTUIT LOT N 3 ASSURANCE "FLOTTE AUTOMOBILE et RISQUES ANNEXES" CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES Le présent cahier des clauses particulières comporte, par ordre de prévalence décroissant : Pour

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AUX DEGATS D EAU

CONVENTION RELATIVE AUX DEGATS D EAU 600 - C - 1 CONVENTION RELATIVE AUX DEGATS D EAU Considérant le souhait des assureurs dégâts d'eau «risques simples» et R.C. Vie privée ou R.C. exploitation de simplifier dans les conditions précisées

Plus en détail

Conditions Générales Location d équipements terminaux

Conditions Générales Location d équipements terminaux Conditions Générales Location d équipements terminaux Vous trouverez dans le présent document les conditions générales qui s'appliquent à la location des équipements terminaux de Orange. Elles peuvent

Plus en détail

Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon

Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon Article 1: formation de la convention La commune de Villebéon ci après

Plus en détail

Contrat de sous-location

Contrat de sous-location Contrat de sous-location Description : Une sous-location est une opération dans laquelle le locataire d un logement accepte de louer une pièce du logement qu il occupe ou ce logement dans son ensemble.

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION / MISE À DISPOSITION D UN ENDROIT DE CAMP OU DE WEEKEND EN BELGIQUE

CONTRAT DE LOCATION / MISE À DISPOSITION D UN ENDROIT DE CAMP OU DE WEEKEND EN BELGIQUE À photocopier en deux exemplaires À remplir et à signer par le responsable du groupe et le propriétaire Quand? Le plus tôt possible pour garantir la réservation du lieu À conserver : Un exemplaire pour

Plus en détail