Avant-propos. Docteure en droit, Professeure HES de la Haute école de gestion Arc, Doyenne de l Institut de Lutte contre la criminalité économique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Avant-propos. Docteure en droit, Professeure HES de la Haute école de gestion Arc, Doyenne de l Institut de Lutte contre la criminalité économique"

Transcription

1

2 Sommaire Avant-propos Isabelle Augsburger-Bucheli et Jean-Luc Bacher. 7 Table des abréviation 9 La criminalité économique: un phénomène à expliquer ou à extirper? Jean-Luc Bacher.. 15 Blanchiment d argent, l article 305 bis du Code pénal suisse, "les tentacules d une pieuvre imprévisible" Patrick Blaser Risque de réputation et mise en œuvre de la "Risk based approach" Fabian Carrard. 43 L'affaire Pechiney Triangle, un moment d'exception Nicole De Montricher. 57 Places offshore: les maigres résultats d'une intense mobilisation Thierry Godefroy et Pierre Lascoumes Le risque offshore: compliance et nouveaux devoirs de due diligence des intermédiaires financiers en Suisse dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d argent Cécile Barro 79 Projet de circulaire de la Commission fédérale des banques: les règles de surveillance sur les comportements abusifs sur le marché Renate Wey. 91 La répression des délits d'initiés en Suisse Pierre Besson. 101 Le délit d'insider trading dans l'expérience italienne Sergio Seminara 113 La prévention de la fraude à l'assurance: une approche quasi-expérimentale Jean-Luc Bacher et Etienne Blais. 127 La fraude par télémarketing: focus sur la dynamique interactive Claudine Gagnon Les fraudes en matière de cartes de crédit Marylaure Garcia Illustration d'une fraude fiscale collective durable: La facturation de complaisance dans l'industrie du vêtement montréalaise Julie Paquin 165

3 SOMMAIRE La politique anti-corruption en Suisse: quels changements? Nicolas Queloz Une panoplie de la prophylaxie anti-corruption (le programme d'action de Transparency International) Philippe Lévy 189 Une cellule de protection des whistleblowers au sein de l'administration fédérale: un moyen de lutte contre la criminalité économique et la corruption dans le secteur public? Alexandre Bläuer La protection procédurale des dénonciateurs et des témoins dans le cadre de la lutte contre la corruption d'agents publics en droit suisse Bertrand Perrin Utilisation du courrier électronique pour rechercher la "vérité" en entreprise: compatibilité des droits suisse et américain Adrian Lobsiger. 227 La cybercriminalité: reflets d'une certaine criminalité économique Solange Ghernaouti-Hélie. 243 Surveillance des communications et des nouvelles technologies: les pouvoirs du juge Laurent Moreillon et Sandra Blank Comprendre l'influence des NTIC sur l'évolution de la criminalité et des moyens de lutte: un champ d'étude pour les sciences criminelles Olivier Ribaux La surveillance des facteurs humains et de la sécurité informatique: l'approche du Management Matriciel Bruno Ciroussel. 275 Notes méthodologiques sur une stratégie de validation des estimations de coûts et d'incidence des délits économiques Pierre Tremblay et Martin Bouchard. 285 Secret bancaire et criminalité économique en droits français, suisse et luxembourgeois Jérôme Lasserre Capdeville Faillites frauduleuses: l'ère des bulles Georges Kellens. 309 Les pratiques douanières françaises de contrôle des trafics de cigarettes Anne Kletzlen 319 Progrès dans la poursuite de la criminalité transfrontalière Jean-Luc Vez. 329

4 Avant-propos ISABELLE AUGSBURGER-BUCHELI Docteure en droit, Professeure HES de la Haute école de gestion Arc, Doyenne de l Institut de Lutte contre la criminalité économique JEAN-LUC BACHER Docteur en droit, Professeur agrégé, Ecole de criminologie, CICC, Université de Montréal Neuchâtel a eu l honneur d accueillir les 5 et 6 mai 2004 la première manifestation conjointe de l Institut de lutte contre la criminalité économique (ILCE) de la Haute école de gestion Arc de Neuchâtel et du Centre International de criminologie comparée de l Université de Montréal (CICC). Ces deux institutions, liées par une convention de coopération signée en 2003, ont en effet décidé d organiser un colloque international consacré à la criminalité économique, ses manifestations, sa prévention et sa répression. Ce séminaire a réuni près de quarante conférenciers provenant de Suisse, de France, de Belgique, d Italie, de Grande-Bretagne et du Canada. Pour partie des praticiens (banquiers, assureurs, policiers, représentants de l administration publique par exemple) et pour partie des chercheurs de différentes universités. Placé sous le signe de la pluridisciplinarité avec des intervenants issus du droit, des sciences économiques (gestion et comptabilité), de l informatique, de la sociologie, des sciences politiques et de la criminologie, il a abordé, au travers de douze ateliers, les thèmes suivants: le blanchiment d argent, la corruption, les délits boursiers, les fraudes (fiscale, par carte de crédit, à l assurance et par télémarketing), les sociétés et pays offshore, la gravité des crimes économiques, la gestion des risques de crimes économiques, l usage d agents dénonciateurs à des fins de détection de la criminalité économique, la gestion déloyale et la faillite frauduleuse, la criminalité économique informatique et la criminalité économique transfrontalière. Les modalités selon lesquelles se commettent les crimes économiques et les moyens qui permettent de les prévenir, de les détecter et de les sanctionner ont été étudiés. Ce colloque a notamment eu pour ambition de permettre la confrontation des points de vue de praticiens et de chercheurs et de susciter des collaborations entre les différents milieux concernés par la lutte contre la criminalité économique. Il a aussi permis de lancer un pont par-dessus l Atlantique, pour permettre à des Européens et à quelques représentants du 7

5 AVANT-PROPOS plus gros centre de recherche criminologique de la francophonie, le CICC, de nouer de nouveaux liens de collaboration et de resserrer ceux qui existaient déjà. Il a permis enfin de faire savoir à ceux qui s occupent de criminalité économique en Europe qu il existe à Neuchâtel (en Suisse) un Institut qui dispense depuis plus de trois ans une formation postgrade spécialisée de haut niveau qui porte sur la lutte contre la criminalité économique (Etudes postgrades HES en lutte contre la criminalité économique Executive Master of Economic Crime Investigation). Ces objectifs ambitieux ont largement été atteints et sont confirmés par la réalisation du présent ouvrage. 29 auteurs ont en effet accepté d approfondir le sujet qu ils ont présenté lors du colloque et nous leur témoignons ici toute notre gratitude. Des auteurs confirmés côtoient de jeunes chercheurs, des praticiens se frottent aux académiciens, des Européens et des Canadiens présentent ainsi le fruit de leurs recherches et de leurs réflexions sur différentes facettes de la criminalité économique. La criminalité économique se moque des frontières et concerne tout le monde puisqu elle porte notamment atteinte à la qualité de la vie, au développement de l économie ainsi qu au bon fonctionnement des institutions. Nous souhaitons, par la publication des actes du colloque, participer à l information et à la sensibilisation des différents acteurs de la société et apporter notre contribution à une meilleure compréhension de cette forme particulière de criminalité. Nous tenons à remercier vivement ici Mme Fabienne Schader qui a assuré avec efficacité l organisation administrative du colloque et un accueil chaleureux des intervenants et des participants, ainsi que Mme Catherine Meigniez qui a assumé avec minutie et patience la mise en page et la confection du présent ouvrage. Nous exprimons aussi toute notre gratitude à la HEG Haute école de gestion Arc de Neuchâtel et à la Haute école de Suisse occidentale HES-SO pour leur précieux soutien financier. Cet ouvrage donne le coup d envoi de la collection «Les Actes de l ILCE» que l Institut de lutte contre la criminalité économique a créé aux Editions L Harmattan. Seront notamment publiés dans cette nouvelle collection, les recherches des professeurs et chargés de cours de l Institut et de ses partenaires, les meilleurs travaux de diplômes rédigés par les étudiants et les actes de futurs colloques nationaux ou internationaux organisés par l ILCE. Vous trouverez des renseignements sur nos deux institutions qui se réjouissent de continuer leur fructueuse collaboration sur les sites Internet suivants: http: et 8

La criminalité économique : ses manifestations, sa prévention et sa répression Programme

La criminalité économique : ses manifestations, sa prévention et sa répression Programme http://www.ilce.ch http://www.cicc.umontreal.ca/ La criminalité économique : ses manifestations, sa prévention et sa répression Programme Colloque organisé par l ILCE et le CICC les 5 et 6 mai 2004 à Neuchâtel,

Plus en détail

Etudes postgrades HES Lutte contre la criminalité économique

Etudes postgrades HES Lutte contre la criminalité économique ILCE Institut de lutte contre la criminalité économique EXECUTIVE MASTER OF ECONOMIC CRIME INVESTIGATION Etudes postgrades HES Lutte contre la criminalité économique Cycle d études en emploi reconnu par

Plus en détail

Certificate of Advanced Studies en investigation financière [CAS IF] Certificate of Advanced Studies in Financial Investigation [CAS FI]

Certificate of Advanced Studies en investigation financière [CAS IF] Certificate of Advanced Studies in Financial Investigation [CAS FI] Certificate of Advanced Studies en investigation financière [CAS IF] Certificate of Advanced Studies in Financial Investigation [CAS FI] Les Hautes écoles spécialisées Les Hautes écoles spécialisées (HES),

Plus en détail

Blanchiment d argent : actualité et perspectives suisses et internationales

Blanchiment d argent : actualité et perspectives suisses et internationales Blanchiment d argent : actualité et perspectives suisses et internationales La publication de cet ouvrage a bénéficié de l appui de l Institut du management et des systèmes d information (IMSI) de la Haute

Plus en détail

Master of Advanced Studies en lutte contre la criminalité économique [MAS LCE] Master of Advanced Studies in Economic Crime Investigation [MAS ECI]

Master of Advanced Studies en lutte contre la criminalité économique [MAS LCE] Master of Advanced Studies in Economic Crime Investigation [MAS ECI] Master of Advanced Studies en lutte contre la criminalité économique [MAS LCE] Master of Advanced Studies in Economic Crime Investigation [MAS ECI] Les Hautes écoles spécialisées Les Hautes écoles spécialisées

Plus en détail

La criminalité économique et ses incidences sur la gouvernance de l entreprise

La criminalité économique et ses incidences sur la gouvernance de l entreprise Journée d étude franco-canadienne La criminalité économique et ses incidences sur la gouvernance de l entreprise PROGRAMME Mercredi 14 octobre 2015 8 h 15 à 15 h 30 Salle 1334 (Jean-Paul-Tardif) Pavillon

Plus en détail

Master of Advanced Studies en lutte contre la criminalité économique [MAS LCE] Master of Advanced Studies in Economic Crime Investigation [MAS ECI]

Master of Advanced Studies en lutte contre la criminalité économique [MAS LCE] Master of Advanced Studies in Economic Crime Investigation [MAS ECI] Master of Advanced Studies en lutte contre la criminalité économique [MAS LCE] Master of Advanced Studies in Economic Crime Investigation [MAS ECI] Les Hautes écoles spécialisées Les Hautes écoles spécialisées

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION. Diplôme Collaborateur Fichier Central

CENTRE DE FORMATION. Diplôme Collaborateur Fichier Central CENTRE DE FORMATION Diplôme Collaborateur Fichier Central Nos formations à Genève Diplôme Collaborateur Fichier Central Objectifs Le Centre de Formation VisionCompliance a mis en place la formation métier

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION. Diplôme Collaborateur Fichier Central

CENTRE DE FORMATION. Diplôme Collaborateur Fichier Central CENTRE DE FORMATION Diplôme Collaborateur Fichier Central Nos formations à Genève Diplôme Collaborateur Fichier Central Objectifs Le Centre de Formation VisionCompliance a mis en place la formation métier

Plus en détail

Certificat de formation continue en. Compliance Management. janvier à décembre 2012. www.compliance-management.ch

Certificat de formation continue en. Compliance Management. janvier à décembre 2012. www.compliance-management.ch Certificat de formation continue en Compliance Management janvier à décembre 2012 www.compliance-management.ch À l initiative de la Fondation Genève Place Financière, l Université de Genève offre depuis

Plus en détail

La législation relative à la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme

La législation relative à la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme La législation relative à la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme Présentation des obligations professionnelles des métiers du conseil et de la finance 19 mai 2011 Christophe ZEEB

Plus en détail

Programme «Renforcer la réforme démocratique dans les pays du voisinage méridional»

Programme «Renforcer la réforme démocratique dans les pays du voisinage méridional» Programme «Renforcer la réforme démocratique dans les pays du voisinage méridional» Projet «Promotion de la bonne gouvernance, lutte contre la corruption et le blanchiment d argent» (SNAC Tunisie) Lancement

Plus en détail

Maître de conférences à l Université de Cergy-Pontoise - HDR

Maître de conférences à l Université de Cergy-Pontoise - HDR LOPEZ Christian Maître de conférences à l Université de Cergy-Pontoise - HDR : 06 07 02 57 73 Mail :christian-lopez@club-internet.fr Formation - 2000 : Habilitation à diriger des recherches - 1996 : Docteur

Plus en détail

Université de La Rochelle. Droit, Économie, Gestion. Droit de l entreprise MASTER

Université de La Rochelle. Droit, Économie, Gestion. Droit de l entreprise MASTER Université de La Rochelle Droit, Économie, Gestion MASTER Droit de l entreprise Objectifs de la formation Connaissances dispensées Les enseignements du master Droit de l entreprise portent sur les matières

Plus en détail

CRIMINALITÉ FINANCIÈRE

CRIMINALITÉ FINANCIÈRE Sous la codirection de Ludovic FRANÇOIS - Pascal CHAIGNEAU et Marc CHESNEY CRIMINALITÉ FINANCIÈRE Le blanchiment de l argent sale et le financement du terrorisme passent aussi par les entreprises Préface

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION. Diplôme Compliance Officer Spécialiste LBA - 2ème session

CENTRE DE FORMATION. Diplôme Compliance Officer Spécialiste LBA - 2ème session CENTRE DE FORMATION Diplôme Compliance Officer Spécialiste LBA - 2ème session Nos formations à Genève Diplôme Compliance Officer Spécialiste LBA - 2ème session Objectifs La volonté du Centre de Formation

Plus en détail

1. L incrimination du blanchiment de capitaux et l article 505 du Code pénal

1. L incrimination du blanchiment de capitaux et l article 505 du Code pénal TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS CHAPITRE I er. GENÈSE DE LA CELLULE DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS FINANCIÈRES A. CONTEXTE INTERNATIONAL ET DROIT COMPARÉ 1. Les premiers textes internationaux 2. Les modélisations

Plus en détail

La fraude par complaisance et la justice alternative chez les mineurs

La fraude par complaisance et la justice alternative chez les mineurs La fraude par complaisance et la justice alternative chez les mineurs Présentation personnelle 1996-2001 Représentante service à la clientèle pour la Banque Laurentienne du Canada (BLC) pendant mes études

Plus en détail

SEMESTRE 1 = 30 crédits Crédits Coefficients 1 ère session : nature et poids des épreuves (E, O ; CC, CT) 14 14 7 7 CT ; E ; 3,5 CC ; E ; 3,5

SEMESTRE 1 = 30 crédits Crédits Coefficients 1 ère session : nature et poids des épreuves (E, O ; CC, CT) 14 14 7 7 CT ; E ; 3,5 CC ; E ; 3,5 Année universitaire 2012-2013 MASTER Domaine Droit-Economie-Gestion Mention Droit de l entreprise Spécialité Droit pénal financier Finalité professionnelle Cadre règlementaire : Arrêté du 25 avril 2002

Plus en détail

LA PROTECTION JURIDIQUE DES PERSONNES AÎNÉES CONTRE L EXPLOITATION

LA PROTECTION JURIDIQUE DES PERSONNES AÎNÉES CONTRE L EXPLOITATION Forum de discussion LA PROTECTION JURIDIQUE DES PERSONNES AÎNÉES CONTRE L EXPLOITATION Vendredi 27 novembre 2015 Salle 2320 2330, pavillon Gene-H.-Kruger Université Laval Programme Faculté de droit PRÉSENTATION

Plus en détail

Le terrorisme et les groups de criminalité organisée présentent tous deux des menaces sérieuses pour la sécurité nationale et globale.

Le terrorisme et les groups de criminalité organisée présentent tous deux des menaces sérieuses pour la sécurité nationale et globale. Strasbourg, 2 mai 2014 CODEXTER (2014) 5 COMITE D EXPERTS SUR LE TERRORISME (CODEXTER) COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE TERRORISME ET LE CRIME ORGANISE

Plus en détail

Blanchiment d argent: mode d emploi

Blanchiment d argent: mode d emploi Blanchiment d argent: mode d emploi La définition du blanchiment d argent, selon la loi 05.01.2005 relative a la prévention et la lutte contre le blanchiment d argent et le financement du terrorisme. C

Plus en détail

Rapport de stage à l INAMI, services des soins de santé, 6-17 février 2012

Rapport de stage à l INAMI, services des soins de santé, 6-17 février 2012 Rapport de stage à l INAMI, services des soins de santé, 6-17 février 2012 Par Thierry GAHUNGU, Etudiant en master 2, politique et gestion des systèmes de santé Sous la supervision de Mr Thomas Rousseau,

Plus en détail

INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION

INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION (En application du paragraphe 2 sur la Résolution 1/8 relative

Plus en détail

L organisation de la lutte contre la fraude au sein d une banque. Présenté par Mays MOUISSI

L organisation de la lutte contre la fraude au sein d une banque. Présenté par Mays MOUISSI L organisation de la lutte contre la fraude au sein d une banque Présenté par Mays MOUISSI Sommaire La fraude : Définition Portrait robot du fraudeur Les différents types de fraude Exemple de fraude :

Plus en détail

Certificate of Advanced Studies en investigation numérique [CAS IN] 6 formations de haut niveau pour les spécialistes de l investigation numérique

Certificate of Advanced Studies en investigation numérique [CAS IN] 6 formations de haut niveau pour les spécialistes de l investigation numérique Certificate of Advanced Studies en investigation numérique [CAS IN] 6 formations de haut niveau pour les spécialistes de l investigation numérique Les Hautes écoles spécialisées Les Hautes écoles spécialisées

Plus en détail

MASTER OF ADVANCED STUDIES EN LUTTE CONTRE LA CRIMINALITE ECONOMIQUE MAS LCE

MASTER OF ADVANCED STUDIES EN LUTTE CONTRE LA CRIMINALITE ECONOMIQUE MAS LCE MASTER OF ADVANCED STUDIES EN LUTTE CONTRE LA CRIMINALITE ECONOMIQUE MAS LCE Mdule de drit II et criminlgie 108 pérides Intrductin à la prtectin des dnnées (4 pérides) Principes Les enjeux de la prtectin

Plus en détail

Présentation formation anti blanchiment de capitaux

Présentation formation anti blanchiment de capitaux Présentation formation anti blanchiment de capitaux Site Web www.loiblanchiment.be avec teste de connaissance Geert DELRUE 1 Curriculum Vitae Commissaire Judiciaire Police Judiciaire Fédérale Belge 27

Plus en détail

Charte de Qualité sur l assurance vie

Charte de Qualité sur l assurance vie Charte de Qualité sur l assurance vie PRÉAMBULE La présente Charte de Qualité sur l assurance vie s'inspire largement de la Charte de Qualité ICMA Private Wealth Management, qui présente les principes

Plus en détail

EMBA du Leader Manager responsable EXECUTIVE MASTER OF BUSINESS ADMINISTRATION. www.myemba.ch

EMBA du Leader Manager responsable EXECUTIVE MASTER OF BUSINESS ADMINISTRATION. www.myemba.ch www.myemba.ch 1. EMBA LMR L EMBA du Leader Manager responsable (EMBA LMR) est une formation en emploi sur deux ans, respectivement sur deux ans et demi pour les non-économistes 1, qui représente 60 crédits

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE MASTER RECHERCHE DROIT ECONOMIQUE DE L ECOLE DOCTORALE DE LA FDSP TCHAOUROU/UP

APPEL A CANDIDATURE MASTER RECHERCHE DROIT ECONOMIQUE DE L ECOLE DOCTORALE DE LA FDSP TCHAOUROU/UP APPEL A CANDIDATURE MASTER RECHERCHE DROIT ECONOMIQUE DE L ECOLE DOCTORALE DE LA FDSP TCHAOUROU/UP Les besoins du marché et de la recherche évoluent et le droit peut accompagner cette évolution, dans cette

Plus en détail

Le Centre contre le trafic d œuvres d art (ci-après : CPKU), fondé en 2014, a organisé la première

Le Centre contre le trafic d œuvres d art (ci-après : CPKU), fondé en 2014, a organisé la première CENTAR PROTIV KRIJUMČARENJA UMJETNINAMA CENTER AGAINST TRAFFICKING IN WORKS OF ART KLOSTERSKA 19 75 000 TUZLA BOSNA I HERCEGOVINA CPKUBIH@GMAIL.COM WWW.CPKU.ORG +387 61 185 733 RAPPORT DE LA CONFERENCE

Plus en détail

Bilatérales II : lutte contre la fraude Amélioration significative de la collaboration avec l UE. 18 octobre 2004 Numéro 39/2

Bilatérales II : lutte contre la fraude Amélioration significative de la collaboration avec l UE. 18 octobre 2004 Numéro 39/2 Bilatérales II : lutte contre la fraude Amélioration significative de la collaboration avec l UE 18 octobre 2004 Numéro 39/2 Amélioration significative de la collaboration avec l UE L accord entre la

Plus en détail

RÉSEAU FRANCOPHONE INTERNATIONAL EN PROMOTION DE LA

RÉSEAU FRANCOPHONE INTERNATIONAL EN PROMOTION DE LA 1 ère ANNONCE RÉSEAU FRANCOPHONE INTERNATIONAL EN PROMOTION DE LA SÉCURITÉ ET LA PRÉVENTION DES TRAUMATISMES 8 e SÉMINAIRE INTERNATIONAL EN PROMOTION DE LA SÉCURITÉ ET EN PRÉVENTION DES TRAUMATISMES 20,

Plus en détail

LUTTE CONTRE LA CRIMINALITE ET REGLES D IDENTIFICATION DE LA CLIENTELE

LUTTE CONTRE LA CRIMINALITE ET REGLES D IDENTIFICATION DE LA CLIENTELE LUTTE CONTRE LA CRIMINALITE ET REGLES D IDENTIFICATION DE LA CLIENTELE Punissabilité des entreprises En automne 2001, les Chambres fédérales ont adopté les nouveaux articles 102 et 102a du Code pénal qui

Plus en détail

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Table des matières Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Introduction... 9 I. Le cadre général de la recherche : l espace pénal

Plus en détail

Traité sur le fonctionnement de l Union européenne

Traité sur le fonctionnement de l Union européenne Traité sur le fonctionnement de l Union européenne TITRE V L'ESPACE DE LIBERTÉ, DE SÉCURITÉ ET DE JUSTICE (in Troisième partie : les politiques et actions internes de l Union européenne) CHAPITRE 1. DISPOSITIONS

Plus en détail

4ème journée internationale de l ILCE. L effectivité de la lutte contre les avoirs illicites de potentats en Suisse

4ème journée internationale de l ILCE. L effectivité de la lutte contre les avoirs illicites de potentats en Suisse 4ème journée internationale de l ILCE L effectivité de la lutte contre les avoirs illicites de potentats en Suisse 9 et 10 septembre 2015 Mercredi 9 septembre 2015 Introduction 0815-0845 Accueil, remise

Plus en détail

Séminaire sur les paris sportifs et la lutte contre le blanchiment d argent

Séminaire sur les paris sportifs et la lutte contre le blanchiment d argent Cyprus Sports Organisation Strasbourg, 22 novembre 2012 EPAS (2012) 59 Accord partiel élargi sur le Sport (APES) Séminaire sur les paris sportifs et la lutte contre le blanchiment d argent co-organisé

Plus en détail

Master Domaine Droit, Économie, Gestion Mention Économie des Organisations et Gouvernance M2 Activités Bancaires (AB)

Master Domaine Droit, Économie, Gestion Mention Économie des Organisations et Gouvernance M2 Activités Bancaires (AB) Master Domaine Droit, Économie, Gestion Mention Économie des Organisations et Gouvernance M2 Activités Bancaires (AB) Objectifs Publics Débouchés Modalités d'accès Organisation Contrôle des connaissances

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ; DELIBERATION N 2012-63 DU 16 AVRIL 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LE CREDIT SUISSE RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT

Plus en détail

Les dispositifs de lutte contre les organisations criminelles

Les dispositifs de lutte contre les organisations criminelles SÈRIE SCIENCE ET SOCIÉTÉ Les dispositifs de lutte contre les organisations criminelles Une législation sous influence? Maria Luisa CESONI Avec la collaboration de: Samuel D'ORAZIO Roelof Jan BOKHORST Catherine

Plus en détail

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales 1 Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires es Universite Nationale du Vietnam-Hanoi Faculté de Droit Matières Objectifs du cours Compétences acquises UE UE-1

Plus en détail

Scientific publications

Scientific publications Scientific publications Reviews - 2012 : Article en préparation intitulé la Jurisprudence du tribunal pénal fédéral en matière de criminalité économique, à paraître dans la Revue l Expert-Comptable suisse.

Plus en détail

PREVENIR LA CORRUPTION

PREVENIR LA CORRUPTION PREVENIR LA CORRUPTION APPLICATION DE LA CONVENTION DES NATIONS UNIES CONTRE LA CORRUPTION TUNIS SEPTEMBRE 2012 Dr. JEAN PIERRE BUEB EXPERT INTERNATIONAL 1 - QUELLE CORRUPTION? Bien préciser de quoi l

Plus en détail

Fondation Scelles 14, rue Mondétour, 75001 Paris- 01 40 26 04 45 www.fondationscelles.org

Fondation Scelles 14, rue Mondétour, 75001 Paris- 01 40 26 04 45 www.fondationscelles.org Fondation Scelles 14, rue Mondétour, 75001 Paris- 01 40 26 04 45 www.fondationscelles.org COLLOQUE FONDATION SCELLES L ECONOMIE EN DANGER, Les circuits de l argent sale, l argent criminel de la traite

Plus en détail

COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC)

COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) Strasbourg, 4 juillet 2003 MONEYVAL (2003)6 Res COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) COMITE RESTREINT D'EXPERTS SUR L'EVALUATION DES MESURES DE LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT DE CAPITAUX (MONEYVAL)

Plus en détail

Hocine BENISSAD BLANCHIMENT DE CAPITAUX. Aspects economiques et juridiques. C3 ECONOMIC A 49 rue Hericart, 75015 Paris

Hocine BENISSAD BLANCHIMENT DE CAPITAUX. Aspects economiques et juridiques. C3 ECONOMIC A 49 rue Hericart, 75015 Paris Hocine BENISSAD BLANCHIMENT DE CAPITAUX Aspects economiques et juridiques C3 ECONOMIC A 49 rue Hericart, 75015 Paris TABLE DES MATTERES Chapitre 1. Pratiques et canaux de blanchiment 1 I. Generalites 1

Plus en détail

IGF, résolument tourné vers l avenir

IGF, résolument tourné vers l avenir IGF, résolument tourné vers l avenir Au nom des membres du conseil d administration d IGF-Québec et en mon nom personnel, permettez-moi de vous présenter la nouvelle programmation 2015-2016. Cette année

Plus en détail

DE PRATICIENNE FORMATRICE ET PRATICIEN FORMATEUR

DE PRATICIENNE FORMATRICE ET PRATICIEN FORMATEUR CERTIFICATE OF ADVANCED STUDIES (CAS) HES-SO DE PRATICIENNE FORMATRICE ET PRATICIEN FORMATEUR DOMAINES DE LA SANTE ET DU TRAVAIL SOCIAL Janvier 2012 www.hes-so.ch SOMMAIRE Cadre général 1 Buts de la formation

Plus en détail

Appel à contributions. Colloque international CRIFPE. en éducation. Enjeux actuels et futurs de la formation et de la profession enseignante

Appel à contributions. Colloque international CRIFPE. en éducation. Enjeux actuels et futurs de la formation et de la profession enseignante CRIFPE 20 ans déjà colloque.crifpe.ca Colloque international 2 et 3 mai 2013, Montréal (Canada) Appel à contributions Enjeux actuels et futurs de la formation et de la profession enseignante Date limite

Plus en détail

CAS Certificate of Advanced Studies. Stratégie et management du système d information

CAS Certificate of Advanced Studies. Stratégie et management du système d information CAS Certificate of Advanced Studies Stratégie et management du système d information Une formation pratique, des intervenant-e-s de terrain Dans une économie globalisée, les technologies de l information

Plus en détail

Fraude de masse - L approche belge. Luxembourg le 14.03.11

Fraude de masse - L approche belge. Luxembourg le 14.03.11 Fraude de masse - L approche belge Luxembourg le 14.03.11 Fernand Van Gansbeke Directeur DG Controle et Médiation Qu est-ce que la «fraude de masse» Tous types de fraude Utilisant tous les techniques de

Plus en détail

la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme

la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme 30 novembre 2004 la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme Intervention de Jean-Marc MAURY Secrétaire Général adjoint Une définition juridique Art 324-1 du code pénal «Le blanchiment

Plus en détail

construisons ensemble les savoirs de demain

construisons ensemble les savoirs de demain construisons ensemble les savoirs de demain des formations reconnues Depuis près de 60 ans, l IAE Toulouse, École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, allie expertise académique et dialogue

Plus en détail

1978 : Maîtrise en Droit Privé, Mention «Assez Bien», Université de Pau et des Pays de l Adour

1978 : Maîtrise en Droit Privé, Mention «Assez Bien», Université de Pau et des Pays de l Adour 11 Mail : nicole.bourdalle@esc-pau.fr Téléphone : 05.59.92.64.67 Professeur de Droit Enseignant Chercheur Dr. Nicole BOURDALLE Formation 1991 : Doctorat en Droit sous la direction de Jean Derruppé, Professeur

Plus en détail

Master en Travail social. Nouveau programme avec deux options!

Master en Travail social. Nouveau programme avec deux options! Master en Travail social 2015 Nouveau programme avec deux options! HES-SO Fabrice Nobs HES-SO Thierry Parel 2 Le travail social vise à prévenir et à combattre les problèmes sociaux tels que l exclusion,

Plus en détail

Master of Science (MSc) Management des Politiques Publiques

Master of Science (MSc) Management des Politiques Publiques Master of Science (MSc) Management des Politiques Publiques Sciences Po Lille et Audencia Nantes École de Management Année universitaire 2015-2017 Responsables de la formation : Sciences Po Lille : Nicolas

Plus en détail

HORAIRE : Les lundis du 8 septembre au 8 décembre 2014 de 8h30 à 11h30

HORAIRE : Les lundis du 8 septembre au 8 décembre 2014 de 8h30 à 11h30 UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL École de criminologie Automne 2014 CRI 1151 Justice criminelle 1 CHARGÉ DE COURS: KEVIN MOUSTAPHA LOCAL: B-2285 PAVILLON JEAN BRILLANT NOMBRE DE CRÉDITS : 3 HORAIRE : Les lundis

Plus en détail

Les voleurs seraient bien démunis sans les receleurs. Il en va de même pour les trafiquants de stupéfiants ou d armes, les corrupteurs et corrompus,

Les voleurs seraient bien démunis sans les receleurs. Il en va de même pour les trafiquants de stupéfiants ou d armes, les corrupteurs et corrompus, Les voleurs seraient bien démunis sans les receleurs. Il en va de même pour les trafiquants de stupéfiants ou d armes, les corrupteurs et corrompus, les auteurs de traites des êtres humains, et de toutes

Plus en détail

Economiste - juriste d entreprise Business Law BACHELOR OF SCIENCE

Economiste - juriste d entreprise Business Law BACHELOR OF SCIENCE Economiste - juriste d entreprise Business Law BACHELOR OF SCIENCE LES HAUTES ÉCOLES SPÉCIALISÉES Les Hautes écoles spécialisées (HES), dénommées aussi University of Applied Sciences, constituent un élément

Plus en détail

Table des matières LARCIER 249

Table des matières LARCIER 249 Chapitre I. Le secret bancaire interne belge en matière d impôts autres que l impôt sur le revenu... 9 I.1. Introduction... 9 I.2. Le secret bancaire en matière de T.V.A.... 9 I.2.1. I.2.2. Les obligations

Plus en détail

Annexe à l avis de marché NICC /2011/DIR/A8 Critères de sélection

Annexe à l avis de marché NICC /2011/DIR/A8 Critères de sélection Annexe à l avis de marché NICC /2011/DIR/A8 Critères de sélection PROCEDURE NEGOCIEE AVEC PUBLICITE PREALABLE POUR UNE MISSION DE CONSEIL ET D APPUI EN MATIÈRE DE L'ÉLABORATION D'UN CADRE GÉNÉRAL CONCERNANT

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

LICENCE - DROIT, ECONOMIE, GESTION MENTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE

LICENCE - DROIT, ECONOMIE, GESTION MENTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE LICENCE DROIT, ECONOMIE, GESTION MENTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation La Licence

Plus en détail

ANNEXE D. Strasbourg, 4 juillet 2003 (2003)14 Res COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC)

ANNEXE D. Strasbourg, 4 juillet 2003 (2003)14 Res COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) ANNEXE D Strasbourg, 4 juillet 2003 (2003)14 Res MONEYVAL COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) COMITE RESTREINT D'EXPERTS SUR L'EVALUATION DES MESURES DE LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT DE CAPITAUX

Plus en détail

Règlement d études EMBA HES-SO du Leader-Manager responsable. Ce règlement d études s applique pour la volée 2014-2016

Règlement d études EMBA HES-SO du Leader-Manager responsable. Ce règlement d études s applique pour la volée 2014-2016 Règlement d études EMBA HES-SO du Leader-Manager responsable Ce règlement d études s applique pour la volée 0-06 Neuchâtel et Yverdon-les-Bains, 9 août 0 Vu la loi fédérale sur les Hautes Ecoles Spécialisées

Plus en détail

Master Domaine Droit, Économie, Gestion Mention Économie des Organisations et Gouvernance M2 Etudes et Conseil

Master Domaine Droit, Économie, Gestion Mention Économie des Organisations et Gouvernance M2 Etudes et Conseil UFR d'economie et de Gestion 10, placette Lafleur BP 2716 80027 Amiens Cedex 1 www.u-picardie.fr Objectifs Publics Débouchés Modalités d'accès Organisation Contrôle des connaissances Formation continue

Plus en détail

La Carpa, outil d auto-régulation de la profession d avocat et de lutte contre le blanchiment d argent

La Carpa, outil d auto-régulation de la profession d avocat et de lutte contre le blanchiment d argent La Carpa, outil d auto-régulation de la profession d avocat et de lutte contre le blanchiment d argent Tout avocat peut être confronté, dans le cadre de son exercice professionnel, à la question du blanchiment

Plus en détail

Règlement du Certificate of Advanced Studies en Travail et Santé

Règlement du Certificate of Advanced Studies en Travail et Santé Règlement du Certificate of Advanced Studies en Travail et Santé GES-FOR-REF80 AGR Mise à jour : 8.0.05 Règlement du Certificate of Advanced Studies en Travail et Santé (CAS T & S) Ce règlement d études

Plus en détail

CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION SOUS LE THÈME «La prévention du blanchiment de capitaux, une garantie pour une économie saine»

CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION SOUS LE THÈME «La prévention du blanchiment de capitaux, une garantie pour une économie saine» CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION SOUS LE THÈME «La prévention du blanchiment de capitaux, une garantie pour une économie saine» ALLOCUTION DE MONSIEUR ABDELLATIF JOUAHRI GOUVERNEUR DE BANK AL-MAGHRIB

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE MENTION AGENT DE RECHERCHES PRIVEES

LICENCE PROFESSIONNELLE MENTION AGENT DE RECHERCHES PRIVEES LICENCE PROFESSIONNELLE MENTION AGENT DE RECHERCHES PRIVEES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence professionnelle Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation La licence professionnelle

Plus en détail

MASTER SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES. www.univ-littoral.fr

MASTER SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES. www.univ-littoral.fr MASTER SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Territoires, Culture,Tourisme et Dynamiques Transfrontalières LANGUES APPLIQUÉES ET TERRITOIRES TRANSFRONTALIERS www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION Le Master

Plus en détail

Créer un cadre institutionnel favorable à la transparence des systèmes de contrôle

Créer un cadre institutionnel favorable à la transparence des systèmes de contrôle Le Sénat formule des propositions pour lutter plus efficacement contre l'évasion fiscale - Richard Yung, s La commission d'enquête sénatoriale sur le rôle des banques et acteurs financiers dans l'évasion

Plus en détail

Règlement des études et modalités d'évaluation des étudiants Année universitaire 2015-16

Règlement des études et modalités d'évaluation des étudiants Année universitaire 2015-16 MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION Master 2ème année - Mention Droit des affaires Spécialité Droit et gestion de patrimoine Règlement des études et modalités d'évaluation des étudiants Année universitaire

Plus en détail

Charte de Compliance ERGO Insurance sa

Charte de Compliance ERGO Insurance sa Charte de Compliance ERGO Insurance sa Introduction Sur la base de la circulaire PPB/D. 255 du 10 mars 2005 sur la compliance adressée aux entreprises d assurances, une obligation légale a été imposée

Plus en détail

Logo UBP PROJET. Convention UdA / UBP Master «Mondes Contemporains»

Logo UBP PROJET. Convention UdA / UBP Master «Mondes Contemporains» Logo UBP PROJET Convention UdA / UBP Master «Mondes Contemporains» 1 CONVENTION DE GESTION DE LA SPECIALITE «MONDES CONTEMPORAINS» Entre : L ECOLE DE DROIT UNIVERSITE D AUVERGNE 41 boulevard François Mitterrand

Plus en détail

CERTIFICATE OF ADVANCED STUDIES HES-SO GESTION D ÉQUIPE ET CONDUITE DE PROJET

CERTIFICATE OF ADVANCED STUDIES HES-SO GESTION D ÉQUIPE ET CONDUITE DE PROJET CERTIFICATE OF ADVANCED STUDIES HES-SO GESTION D ÉQUIPE ET CONDUITE DE PROJET «UNE PINCÉE DE MANAGEMENT DANS DES UNIVERS DE SENS» La Haute Ecole Arc Santé et la Haute école de gestion Arc s unissent pour

Plus en détail

SUCCESSIONS VACANTES et/ou COMPTES NON-RÉCLAMÉS

SUCCESSIONS VACANTES et/ou COMPTES NON-RÉCLAMÉS SUCCESSIONS VACANTES et/ou COMPTES NON-RÉCLAMÉS JOURNÉE D ÉTUDE - 8 MAI 2014 - LUXEMBOURG La place dans le fauteuil est prise, quid des autres avoirs? SUCCESSIONS VACANTES et/ou COMPTES NON-RÉCLAMÉS Comment

Plus en détail

Prise de position de la Déclaration de Berne Lausanne. 3 avril 2012

Prise de position de la Déclaration de Berne Lausanne. 3 avril 2012 Modification de loi fédérale sur le blanchiment d argent (Bureau de communication en matière de blanchiment d argent ; collaboration avec les autorités étrangères) Prise de position de la Déclaration de

Plus en détail

PRÉSENTATION INTERVENTIONS INTENSIVES VISANT CERTAINS SECTEURS DANS LE DOMAINE DE LA CONSTRUCTION

PRÉSENTATION INTERVENTIONS INTENSIVES VISANT CERTAINS SECTEURS DANS LE DOMAINE DE LA CONSTRUCTION PRÉSENTATION INTERVENTIONS INTENSIVES VISANT CERTAINS SECTEURS DANS LE DOMAINE DE LA CONSTRUCTION 1 OBJECTIFS DE LA RENCONTRE 2 Au cours des dernières semaines, nous avons transmis des lettres à certaines

Plus en détail

La Haute école de santé Arc, la Haute école de santé Fribourg et la Haute Ecole fribourgeoise de travail social organisent des journées de

La Haute école de santé Arc, la Haute école de santé Fribourg et la Haute Ecole fribourgeoise de travail social organisent des journées de La Haute école de santé Arc, la Haute école de santé Fribourg et la Haute Ecole fribourgeoise de travail social organisent des journées de PRATICIENNES FORMATRICES ET PRATICIENS FORMATEURS HES-SO Région

Plus en détail

INVESTIGATION INTERNE AUX ENTREPRISES: LE CADRE JURIDIQUE

INVESTIGATION INTERNE AUX ENTREPRISES: LE CADRE JURIDIQUE INVESTIGATION INTERNE AUX ENTREPRISES: LE CADRE JURIDIQUE Dr Marc Henzelin, LLM Genève, le 23 mars 2011 EXEMPLES: Investigation interne dans une banque pour vérifier si un gestionnaire de fortune a commis

Plus en détail

MASTER DROIT ECONOMIE - GESTION

MASTER DROIT ECONOMIE - GESTION Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : MASTER DROIT ECONOMIE - GESTION MENTION DROIT PUBLIC MENTION DROIT PRIVE Spécialité recherche Protection des droits fondamentaux et des libertés M2

Plus en détail

Règlement du Master of Advanced Studies HES-SO en Lutte contre la criminalité économique (MAS LCE)

Règlement du Master of Advanced Studies HES-SO en Lutte contre la criminalité économique (MAS LCE) Règlement du MAS LCE GES-FOR-REF7 IAB Mise à jour :.01.01 Règlement du Master of Advanced Studies HES-SO en Lutte contre la criminalité économique (MAS LCE) (MAS in Economic Crime Investigation) Adopté

Plus en détail

MASTER 2 FINANCE Spécialité «Banque et Finance Européennes»

MASTER 2 FINANCE Spécialité «Banque et Finance Européennes» FORMATION EN ALTERNANCE MASTER 2 FINANCE Spécialité «Banque et Finance Européennes» PARCOURS : CHARGÉ D AFFAIRES PROFESSIONNELS RESPONSABLES DE LA FORMATION Responsables pédagogiques : Monsieur Alexandre

Plus en détail

Contrats commerciaux Contrats de distribution, d agence, de franchise, de coopération, de recherche et développement, de licence.

Contrats commerciaux Contrats de distribution, d agence, de franchise, de coopération, de recherche et développement, de licence. 1996. Quatre avocats issus d un cabinet international de premier plan s associent pour créer leur propre cabinet BMG Avocats, spécialisé dans le droit des affaires. Le cabinet dispose aujourd hui de bureaux

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche J.O n 301 du 29 décembre 2006 page 19837 texte n 42 Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche Décret n 2006-1706 du

Plus en détail

Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales

Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales EIFR Risques opérationnels Enjeux structurels et défis à venir Paris, 5 novembre 2014 Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales Philippe BILLARD Chef du service des affaires internationales

Plus en détail

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction.

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction. POUR QUI? Directeurs et directrices d institutions éducatives, sociales ou socio-sanitaires Professionnel-le-s engagé-e-s dans l un des domaines de la santé ou du travail social et occupant une fonction

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE. pour Banques, Assurances et Etablissements Financiers SEMINAIRE DE FORMATION

ANALYSE FINANCIERE. pour Banques, Assurances et Etablissements Financiers SEMINAIRE DE FORMATION SEMINAIRE DE FORMATION 1 ANALYSE FINANCIERE pour Banques, Assurances et Etablissements Financiers DEPUIS DE TRES NOMBREUSES ANNEES, LE RISQUE DE CREDIT est l une des causes majeures de la volatilité des

Plus en détail

Formation spécialisée pour les futurs magistrats des tribunaux de l application des peines

Formation spécialisée pour les futurs magistrats des tribunaux de l application des peines Formation spécialisée pour les futurs magistrats des tribunaux de l application des peines réf.: MAG/2014.046 Public-cible magistrats du siège et du parquet qui sont candidats respectivement aux fonctions

Plus en détail

De la prévention des RPS à la promotion de la QVT. votre partenaire

De la prévention des RPS à la promotion de la QVT. votre partenaire De la prévention des RPS à la promotion de la QVT votre partenaire Notre ambition : repositionner l humain au cœur du travail Notre offre de formation se veut le reflet de l évolution de la prévention

Plus en détail

PARTIE II LA COMPLIANCE SOUS L ANGLE RÉGLEMENTAIRE 31

PARTIE II LA COMPLIANCE SOUS L ANGLE RÉGLEMENTAIRE 31 TABLE DES MATIÈRES PRÉFACE 9 LISTE DES ABRÉVIATIONS 13 AVANT PROPOS 15 PARTIE I INTRODUCTION 19 DÉFINIR LA COMPLIANCE 21 1. La compliance : Définitions et historique 22 2. Que sont les risques de réputation

Plus en détail

Faculté de droit de l Université Jean Moulin Lyon 3. Année universitaire 2007-2008 DOSSIER PEDAGOGIQUE DU MASTER 2 «DROIT ET INGENIERIE FINANCIERE»

Faculté de droit de l Université Jean Moulin Lyon 3. Année universitaire 2007-2008 DOSSIER PEDAGOGIQUE DU MASTER 2 «DROIT ET INGENIERIE FINANCIERE» Faculté de droit de l Université Jean Moulin Lyon 3 Année universitaire 2007-2008 MASTER : DROIT DES AFFAIRES MASTER 2 : DROIT ET INGENIERIE FINANCIERE Directrice : Madame S. DANA-DEMARET DOSSIER PEDAGOGIQUE

Plus en détail

Master en travail social action sociale travail social éthique. Travail social. Domaine d études. dépendances autonomie. diversité

Master en travail social action sociale travail social éthique. Travail social. Domaine d études. dépendances autonomie. diversité Domaine d études Travail social Master of ARTS HES-SO en travail social action sociale lien social intégration travail social recherche monde du travail éthique genre intervention interculturalité diversité

Plus en détail

Sciences Po Bordeaux et l Institut des Sciences de l Information et de la Communication présentent : Le forum CPP. Le WEB ADMINISTRATIF en France

Sciences Po Bordeaux et l Institut des Sciences de l Information et de la Communication présentent : Le forum CPP. Le WEB ADMINISTRATIF en France DOSSIER DE PRESSE Sciences Po Bordeaux et l Institut des Sciences de l Information et de la Communication présentent : Le forum CPP Le WEB ADMINISTRATIF en France rapport 2008 18 mars 2008 18h30/21h Club

Plus en détail

Liste des ouvrages disponibles : Droit pénal

Liste des ouvrages disponibles : Droit pénal Liste des ouvrages disponibles : Droit pénal Bibliothèque de l Assemblée de la Polynésie française Mise à jour : Juin 2013 TE 'ĀPO'ORA'A RAHI NŌ PŌRĪNĒTIA FARĀNI Rue du Docteur Cassiau - BP 28-98713 Papeete

Plus en détail

Octobre 2012 Les Français et les risques numériques

Octobre 2012 Les Français et les risques numériques Octobre 2012 Les Français et les risques numériques pour Avant-propos AXA Prévention, association de loi 1901, agit depuis près de 30 ans pour protéger le grand public sur les risques du quotidien : risque

Plus en détail

La recherche interventionnelle dans le domaine du cancer : illustration des spécificités

La recherche interventionnelle dans le domaine du cancer : illustration des spécificités La recherche interventionnelle dans le domaine du cancer : illustration des spécificités Hermann NABI Département Recherche SHS, Epidémiologie et Santé Publique, INCa Atelier ANR sur les recherches Interventionnelles

Plus en détail