Une monnaie unique, pourquoi faire?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une monnaie unique, pourquoi faire?"

Transcription

1 Une monnaie unique, pourquoi faire? Introduction : La monnaie et «la paix des peuples» (Victor Hugo) I) Pourquoi une monnaie unique? 1 L échec du système monétaire international 2 Les avantages économiques de la monnaie unique 3 Les contraintes de la monnaie unique II) Comment fonctionne la monnaie unique? 1 La Banque centrale européenne 2 Comment se fixe la valeur de l euro? 3 L euro fort et l euro faible Conclusion : Euro : le bal des Tartuffes

2 Introduction : la monnaie et la paix des peuples Dans sa «Lettre aux membres du Congrès de la Paix», Lugano, 20 Septembre 1872, Victor Hugo écrivait : «nous aurons le budget sans le parasitisme, le commerce sans la douane, la circulation sans la barrière». Il aurait sans doute pu ajouter «la monnaie sans la guerre», tant l idée d unité monétaire est indissociable de l idée de paix. A-t-on en effet déjà vu des peuples ayant la même monnaie se faire la guerre? C est, sur le plan strictement technique, totalement impossible. Ceci nous ramène au contexte dans lequel est né l Euro : la réunification allemande et les inquiétudes qu elle a suscitées. Car reconnaissons le : sur le plan strictement économique, l Allemagne n avait pas grand-chose à gagner avec l euro, dans la mesure où elle détenait déjà la monnaie la plus stable et la plus solide de tous les pays de l Union européenne. C est elle d ailleurs qui imposa la plupart des conditions de passage à l Euro.

3 Mais l acceptation de l Euro fut le prix qu elle dut payer pour montrer son attachement et son ancrage à l Europe, même si l abandon du Mark, symbole de sa renaissance démocratique fut un déchirement beaucoup plus grand que pour nous l abandon du Franc. Le passage à l Euro n est donc pas simplement un acte économique, même si c est cela qui nous intéresse aujourd hui. Il s agit également de rendre la paix irréversible sur le continent européen. Il s agit également de faire naître au sein de l Union européenne cette «solidarité de fait» dont parlait Jean Monnet lors de la signature du Traité de Rome en Cette solidarité de fait aide à faire naître un sentiment de destin commun et un sentiment d appartenance commune à un même ensemble politique. On dit souvent que la monnaie était «le miroir des Rois» (expression de Jean-Marie Albertini). Elle est sans doute devenue aujourd hui le miroir des peuples européens.

4 I) Pourquoi une monnaie unique? 1 L échec du système monétaire international C est parce que le SMI issu des accords de Bretton Woods de Juillet 1944 s est avéré incapable d assurer la stabilité monétaire que l idée d une monnaie européenne stable, facilitant les échanges entre les pays européens s est progressivement imposée. Rappelons les principaux faits : - les accords de Bretton Woods consacrent la suprématie du dollar. Celui-ci devient le pivot du système : il est seul à être convertible en or au cours de 35 dollars pour une once d or, et toutes les autres monnaies vont se rattacher au dollar, sans pouvoir s écarter de leur parité par rapport au dollar de +/- 1%. C est ce que l on appelle les changes fixes - ce système suppose qu il existe une certaine correspondance entre le stock d or et le stock de dollar, puisqu à tout moment on pouvait demander à convertir le dollar en or

5 - il supposait donc de la part des autorités monétaires américaines une assez grande rigueur de gestion. Jusqu au début des années soixante ce système fonctionne à peu près bien : tout le monde a besoin de dollar pour assurer sa reconstruction et intensifier les échanges : la valeur du dollar est stable. Mais les Etats-Unis pratiquent la «négligence bienveillante» : leur balance des paiements devient déficitaire, et les Etats-Unis financent ce déficit par la création monétaire. Les banques non américaines prennent également l habitude de prêter en dollar, ce qui augmente encore cette quantité : il n y a plus alors d équivalence entre le stock d or et le stock de dollar. Le dollar n est alors plus capable d assurer la stabilité du système, et Nixon décrète en 1971 la fin de la convertibilité or du dollar ce qui ne fait que renforcer l instabilité du système. C est dans ce contexte que le rapport Werner préconise pour l Europe l adoption d une monnaie unique. La 1 concrétisation de ce rapport sera la naissance du serpent monétaire européen.

6 Dans ce serpent, les monnaies européennes sont liées entre elles par une marge de fluctuation de +/- 1% et liées au dollar par une marge de +/6 2,25% Ce système ne va pas survivre à la crise pétrolière de Les accords de Kingston (1976) marquent la fin du SMI de Bretton Woods : les monnaies peuvent désormais flotter librement entre elles et leur valeur est fixée par les marchés financiers au gré de l offre et de la demande. L or est exclu des statuts du Fonds Monétaire International (FMI). Cette fluctuation ne fait pas l affaire des européens qui sont en train de bâtir un marché unique : monnaies fluctuantes et échanges ne font pas bon ménage. Les européens (principalement MM Valéry Giscard d Estaing et Helmut Schmidt) décident de créer un système monétaire européen (SME) qui lient les monnaies européennes entre elles au travers d une unité de compte commune : l ECU Cet ECU est un panier des diverses monnaies européennes, le poids de chaque monnaie reflétant la puissance économique du pays dans l Europe : par exemple, il y avait 17% de Franc dans l ECU

7 2 Les avantages économiques de la monnaie unique Au-delà de son symbole politique, l Euro présente beaucoup d avantages : - il évite les frais de change entre les différents pays - il évite les incertitudes liées aux risques de change à l occasion des exportations et des importations - l Euro facilite donc les échanges intra-européen - il évite à certains pays d avoir à défendre leur monnaie par une hausse des taux d intérêts préjudiciable à la croissance économique, et il rend les pays européens moins dépendants des chocs monétaires extérieurs (que l on songe aux multiples dévaluations du Franc!!) - il devient une monnaie de référence internationale (ce que n était plus le Franc) qui sert de plus en plus dans les échanges internationaux et de monnaie de réserve internationale : l Euro est donc un concurrent du dollar et limite le pouvoir de celui-ci.

8

9 3 Les contraintes économiques liées à l Euro La principale contrainte est l abandon de la souveraineté monétaire, souveraineté qui pouvait aider un pays à mener la politique économique qu il souhaitait. Mais on ne peut pas avoir à la fois l indépendance monétaire, la stabilité des changes et la libre circulation des capitaux. C est l économiste canadien Robert Mundell (né en 1932, prix «Nobel» en 1999)qui a mis en avant cette incompatibilité dans un triangle : le triangle des incompatibilités monétaires. Mundell est considéré comme le théoricien de la naissance de l Euro et la définition des zones monétaires optimales, dont il estime que l Union européenne fournit un bon modèle.

10 Fixité des changes 3 1 Liberté de circulation des capitaux 2 Dans la situation 1 on veut que les changes restent fixes et être indépendants sur le plan de la politique monétaire. Il faut alors limiter strictement la liberté de circulation des capitaux, ce que l on appelle le contrôle des changes : c était le système de Bretton Woods. On ne pouvait quitter le territoire qu avec une somme limitée Politique monétaire indépendante Dans la situation 2 on souhaite que les capitaux circulent librement (pour des raisons spéculatives ou d investissement), mais on veut aussi que la politique monétaire reste indépendante. Il faut alors accepter le risque que les capitaux se «baladent» d un pays à l autre, en fonction de leurs intérêts. C était la situation à la fin de Bretton Woods (années 1970), et c est le cas entre les principales monnaies mondiales aujourd hui.

11 Dans la situation 3, les pays veulent cette fois que les changes restent fixes (pour pouvoir échanger entre eux), mais également que les capitaux circulent librement. Ils ne peuvent pas alors avoir une politique monétaire indépendante, puisque celle-ci risquerait de faire fuir les capitaux et déprécierait donc la monnaie. Il faut accepter une autorité monétaire supra nationale : c est la situation de l Euro. Cette situation est inévitable, mais pose une question cruciale : que peut faire un pays confronté à une crise économique de grande ampleur c est ce que l on appelle un choc asymétrique), et que peut faire l Union européenne si elle était soumise dans son ensemble à une crise économique (choc symétrique), puisque la Banque centrale européenne décide seule? L Euro pose également le problème du taux de change de cette monnaie par rapport aux autres monnaies : l Union européenne semble être aujourd hui le seul espace politique à ne pas pouvoir (ou savoir ou vouloir) utiliser l arme monétaire à des fins commerciales. Ceci peu finir par déstabiliser les économies de certains pays

12

13 II) Comment fonctionne la monnaie unique? 1 La Banque centrale européenne Le débat sur l indépendance des Banques centrales est déjà ancien : il date du XVIII A cette époque, naissent à la fois le billet de banque et la crainte d une inflation par création monétaire. Deux écoles vont s affronter : - ceux qui estiment que la monnaie est un instrument de politique économique comme les autres, et qui doit donc être soumis aux choix des dirigeants politiques. Ce fut pendant longtemps la position française. - ceux qui pensent que la monnaie est une chose trop sérieuse pour être confiée aux dirigeants politiques, qui voudraient toujours l utiliser. C est la position habituelle des libéraux anglo-saxons et de l Allemagne. C est cette position qui a prévalu lors de la création de la Banque centrale européenne en Comment fonctionne-t-elle?

14 L organisation de la Banque Centrale Européenne (BCE) Le Système européen des banques centrales : le SEBC Les États membres nomment Le Conseil général : les 27 + Président et Vice-présidents Le Directoire - Le Président de la BCE : M Jean-Claude Trichet - 2 Vice-présidents - 3 directeurs Nommés par les États membres du SEBC pour 8 ans non renouvelables + Le Conseil des Gouverneurs Les 13 gouverneurs des banques centrales des États membres du SEBC (dont le gouverneur de la Banque de France : Christian Noyer) Avis Détermine la politique monétaire de la Zone Euro dans le respect des traités de Maastricht et d Amsterdam : priorité à la lutte contre l inflation : objectif : 2%

15 2 Comment se fixe la valeur de l Euro? Depuis les accords de la Jamaïque, la valeur des monnaies ne peut plus être fixée par référence à un équivalent métallique, or ou argent. Les monnaies peuvent donc flotter librement, et leur valeur dépend de deux variables principales : - l opinion des marchés : ceux-ci sont très attachés à deux variables : -La rentabilité des placements dans une monnaie. Cette rentabilité est déterminée par le niveau des taux d intérêts. Plus ils sont élevés et plus la monnaie est demandée, donc plus sa valeur augmente. Les taux d intérêts à court terme sont déterminés par les banques centrales, les taux à long terme dépendent des marchés financiers - La sécurité des placements : il s agit de la garantie d être remboursé des prêts consentis, en particulier aux Etats mais aussi de la sécurité «physique» des actifs achetés : les immeubles, les entreprises, les biens culturels, les terrains

16 -le rôle des pouvoirs publics : A l image des Etats-Unis, les pouvoirs publics peuvent décider d affaiblir la valeur de leur monnaie en incitant leur Banque centrale à baisser leurs taux d intérêts, ou en augmentant leurs déficits publics qui seront financés par la création monétaire. En suscitant la méfiance autour de leur monnaie les Etats-Unis contribuent à sa faiblesse par rapport à l Euro, ce qui permet, à priori, de favoriser les exportations américaines. Les autorités chinoises ont le pouvoir d agir directement sur la Banque centrale de Chine pour qu elle maintienne des taux d intérêts peu rémunérateurs, ce qui explique la faiblesse relative du Yuan. Et comme la Chine dispose d excédents extérieurs massifs, elle n a pas à craindre que cette politique conduise à l effondrement de sa monnaie.

17

18 3 L Euro fort et l Euro faible En théorie, la valeur d une monnaie par rapport à une autre dépend de deux éléments : - le pouvoir d achat propre à chaque pays : il faut calculer ce que les habitants de chaque pays peuvent acquérir avec une quantité de monnaie: Par exemple, pour acquérir la même quantité de biens et services il faut aujourd hui 110 à un Français et 100 $ à un américain (source : OMC) On peut donc dire que 110 = 100$ - on ajoute (ou on retranche) à cela la productivité comparée des pays : l Europe étant plus productive que les États-Unis la valeur de l Euro peut être supérieure, en proportion, à celle du $ Compte tenu de tous ces éléments, la valeur «juste» de l euro est estimée aujourd hui entre 1,15$ et 1,20 L Euro semble donc effectivement sur évalué par rapport à sa valeur réelle

19

20 Entre son cours d introduction (1,17$) et son plus bas niveau en Octobre 2000 (0, 8252), l Euro avait perdu 29,5% de sa valeur. Il était donc clairement sous évalué. Entre son plus bas niveau et son plus haut le 07/11/07 (1,4722), il a gagné 78,4%!! Il est donc sur évalué. A court terme, les inconvénients d un Euro fort sont connus : - le prix des exportations augmente, donc on risque d exporter moins ce qui n est bon ni pour la croissance ni (surtout) pour l emploi - le prix des importations diminue, ce qui n est pas bon pour l emploi national. L euro fort est également «mauvais» pour l équilibre des échanges extérieurs : moins d exportations, plus d importations. Mais à long terme, la leçon de l histoire économique : ce sont toujours les pays à monnaie forte qui ont le plus de prospérité économique : il nous suffit de comparer l histoire économique de la France et de l Allemagne

21 On peut ajouter à cette comparaison la comparaison entre la livre sterling et le Franc français, entre le dollar (pendant longtemps) et la puissance américaine, on peut évoquer la prospérité de la Suisse et du Luxembourg Une monnaie forte est source de prospérité, pourquoi? - d une part parce qu elle permet de s enrichir «sans rien faire» puisque le pays vend plus cher et achète ce dont il a besoin moins cher (à l exemple du pétrole : le baril vaut aujourd hui 61. Si l euro était à 0,82$, il vaudrait 109!! - il évite au pays de bénéficier d une compétitivité artificielle due à la baisse de valeur de sa monnaie : au contraire il oblige le pays à monnaie forte à se battre sur la qualité, l innovation, le service après vente tout ce que l on appelle la compétitivité structurelle - il évite l inflation et permet donc les placements productifs à long terme, ce qui permet au pays de développer ses infrastructures - il est source de dialogue social, puisqu on ne peut pas compter sur la faiblesse de la monnaie pour régler les difficultés.

22 En résumé une monnaie faible invite à la facilité et à l avantage facilement acquis. Une monnaie forte au contraire invite à la rigueur, à l effort compétitif, à l invention, à l innovation.. N est ce pas pour cela que nous ne l aimons pas? Conclusion : le bal des Tartuffes Un Tartuffe, c est un imposteur qui à force d hypocrisie, de fausses vérités, de demi mensonges finit par faire croire tout et son contraire. On peut être pour ou contre l Euro, pour un Euro fort ou contre. Mais les Tartuffes ce sont tous ceux qui «pleuraient» sur le sort de ce «pauvre Euro» quand il était au plus bas et qui expliquait cela par la faiblesse de l union européenne, et qui se lamentent aujourd hui sur la «force» de cet Euro, et qui l expliquent..par la faiblesse de l4union européenne.

23 En d autres termes, que l Euro soit fort ou faible, c est toujours la faute à l Europe, aux américains, aux chinois.comme hier la faiblesse du Franc était due aux «méchants allemands» qui produisaient décidément trop et trop bien. Tartuffe doit probablement être français, car bien peu de monde en Europe ou ailleurs à l air de se plaindre du niveau actuel de l Euro, même si cela n empêche pas de souhaiter que le cours de l Euro revienne à des niveaux plus raisonnables. Mais les plus qualifiés pour exprimer ce souhait ne sont certainement pas ni les hommes politiques français, ni leurs «économistes».

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international Les échanges Internationaux L environnement monétaire international Caractéristiques du système monétaire international (SMI) SMI : structure mondiale de relations commerciales et financières au sein desquelles

Plus en détail

Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire

Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Que dit le Traité de Rome en matière monétaire? Pas de propos très détaillés. Ce qui est mentionné, c est l ambition de créer une aire régionale

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES

CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES I- un bref survol historique du système monétaire international Le Système Monétaire International (SMI) représente le cadre institutionnel des échanges internationaux.

Plus en détail

LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944

LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944 RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Histoire LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944 HISTOIRE La gouvernance économique mondiale depuis 1944 LEAGUE OF NATIONS 1919 : création de la Société des

Plus en détail

Heurts et malheurs du système monétaire international

Heurts et malheurs du système monétaire international Heurts et malheurs du système monétaire international Introduction : du système monétaire international à la finance internationale I) Le système monétaire international issu de Bretton Woods (1944) 1

Plus en détail

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE LA MONNAIE 1 Fonctions de la monnaie Unité de mesure universelle de la valeur. Moyen intermédiaire universel d'échange. Réserve de valeurs intemporelle. 2 Formes de la monnaie Monnaie divisionnaire Valeur

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ Une appréciation/dépréciation du taux de

Plus en détail

DE l ETALON-OR à l EURO

DE l ETALON-OR à l EURO DE l ETALON-OR à l EURO 1- Un peu d histoire Pendant des siècles, les métaux précieux (argent et or) ont servi au règlement des échanges commerciaux intérieurs et internationaux. Progressivement, les billets

Plus en détail

Eléments de correction Khôlle n 10. A partir du cas français, vous vous demanderez quels sont les enjeux d une monnaie forte?

Eléments de correction Khôlle n 10. A partir du cas français, vous vous demanderez quels sont les enjeux d une monnaie forte? Eléments de correction Khôlle n 10 A partir du cas français, vous vous demanderez quels sont les enjeux d une monnaie forte? Une remarque en intro : j ai volontairement rédigé une seconde partie qui s

Plus en détail

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique I. Marché des changes et balance des paiements = marché où s'échangent les monnaies nationales. Grand A : impact du taux de change E sur les exportations

Plus en détail

UPEC - AEI M2 AMITER Action humanitaire internationale et ONG Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann 2011 1

UPEC - AEI M2 AMITER Action humanitaire internationale et ONG Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann 2011 1 Les fonctions d un système monétaire international Les crises et la réforme du SMI fondé à Bretton Woods. La nature du système né dans les années 1970 Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann

Plus en détail

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire d hier et d aujourd hui Hier Autrefois, les Etats battaient monnaie et les banques centrales dépendaient directement

Plus en détail

Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées

Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées 3 Bretton Woods et le système monétaire 3.1 L étalon-or Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées 1 Le prix d or

Plus en détail

Prise de note des finances internationales

Prise de note des finances internationales Prise de note des finances internationales Séance de 13 novembre 2010 (SMI) CHAPITRE III : le système monétaire international Définition du SMI : le SMI est un ensemble des règles communes permettant un

Plus en détail

Introduction : I. Notions générales sur le régime de change : II. Le régime de change au Maroc :

Introduction : I. Notions générales sur le régime de change : II. Le régime de change au Maroc : Introduction : Il faut savoir que le choix du régime de change revêt une grande importance. Il doit s engager sur des règles de politique économique et être cohérent avec les politiques monétaire et budgétaire.

Plus en détail

3 ) Les limites de la création monétaire

3 ) Les limites de la création monétaire 3 ) Les limites de la création monétaire Si un banquier n a besoin que de son stylo pour créer de la monnaie, on peut se demander ce qui empêche une création infinie de monnaie. En fait, la création monétaire

Plus en détail

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché 2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché La loi de l'offre et de la demande Comme tout marché concurrentiel, le marché des changes est régi par la loi de l'offre et de la demande. Les offres

Plus en détail

La politique monétaire

La politique monétaire Conclusion : Le problème de la neutralité monétaire La politique monétaire Introduction : qui conduit la politique monétaire? I) La dynamique de la création monétaire 1 La notion de masse monétaire 2 Comment

Plus en détail

Vers quel système monétaire international?

Vers quel système monétaire international? Colloque International de la Banque de France Paris, le 4 mars 2011 Jacques de Larosière Vers quel système monétaire international? J axerai mes propos sur trois thèmes : 1. Quelles ont été - historiquement

Plus en détail

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE I. Quelques définitions Politique conjoncturelle : C est l ensemble des décisions prisent à court terme par les pouvoirs publics dans le but de maintenir ou de rétablir

Plus en détail

Point de marché. Taux européens : Plus raide sera la pente?

Point de marché. Taux européens : Plus raide sera la pente? Point de marché Taux européens : Plus raide sera la pente? Depuis l atteinte, le 25 avril dernier, d un rendement de 0,06% pour l obligation allemande de maturité 10 ans, les taux d intérêt à long terme

Plus en détail

L euro : huit ans après

L euro : huit ans après L euro : huit ans après Gilbert Koenig Au cours de ses huit années d existence, l euro s est imposé au sein de l union monétaire en tant que monnaie supranationale et dans le système monétaire international

Plus en détail

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité Université citoyenne d Attac Toulouse, 22 août 2008 Jean-Marie Harribey et Dominique Plihon Les principes néolibéraux Théories de Hayek, Friedman

Plus en détail

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 Pages 38 à 41. Pourquoi on a fait l'euro. Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 - situe en 1970 le projet de créer une monnaie unique au sein de la Communauté économique européenne

Plus en détail

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE FIN-INTER-01 LE CONTEXTE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 2 heures Objectifs : Positionner le domaine de la finance internationale dans son contexte. Pré requis : Néant. Modalités

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

Introduction I. Le système de Bretton Woods (1945-1971) Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1

Introduction I. Le système de Bretton Woods (1945-1971) Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1 Chapitre 2 Le Système Monétaire International Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1 PARTIE B. Le système monétaire international depuis 1945 Chapitre 2 - Le Système Monétaire International

Plus en détail

Les systèmes de taux de change

Les systèmes de taux de change Les systèmes de taux de change Du taux de change fixe au taux de change flottant 2012 1 Introduction Dans une économie globalisée, avec des marchés financiers intégrés, comme celle dans laquelle nous vivons

Plus en détail

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux...

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux... Liste des figures... Liste des tableaux... XI XV Liste des encadrés.... XVII Préface à l édition française... XIX Partie I Introduction... 1 Chapitre 1 Un tour du monde.... 1 1.1 La crise.... 1 1.2 Les

Plus en détail

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Le chapitre X consacré à l optique dépenses de la comptabilité nationale nous a donné l occasion de décrire la structure

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

4.1.3. Le flottement généralisé des monnaies

4.1.3. Le flottement généralisé des monnaies 4.1.3. Le flottement généralisé des monnaies L effondrement du système de Bretton-Woods (1965-1971) Le problème de la convertibilité du dollar Le paradoxe de Triffin aurait pu être surmonté par une politique

Plus en détail

ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE

ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE Partie 3: Quelle est la place de l'union Européenne dans l'économie globale? Être capable de définir Notions à acquérir

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ Une appréciation/dépréciation du taux de

Plus en détail

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Chapitre 4 Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Introduction modèle keynésien : on suppose que les prix sont fixes quand la production augmente, tant que l on ne dépasse pas le revenu

Plus en détail

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change I- Introduction générale: 1 -La montée de l instabilité des taux de change. 2- L'instabilité du SMI au cours du 20 ème siècle. 1 - Illustration sur

Plus en détail

Régulation financière et recomposition du système monétaire international

Régulation financière et recomposition du système monétaire international Régulation financière et recomposition du système monétaire international Jacques Mazier Dominique Plihon Centre d Economie de Paris Nord 16 décembre 2013 I/ La régulation financière et ses instruments

Plus en détail

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-117F Le 20 décembre 2004 Le dollar canadien Le dollar canadien évolue selon

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

4.2.1. Le Système monétaire européen : principes et résultats

4.2.1. Le Système monétaire européen : principes et résultats 4.2.1. Le Système monétaire européen : principes et résultats Introduction En 1978, le système monétaire européen (SME) succédait au serpent monétaire européen de 1972. A ce jour, il constitue l exemple

Plus en détail

14. Les concepts de base d une économie ouverte

14. Les concepts de base d une économie ouverte 14. Les concepts de base d une économie ouverte Jusqu ici, hypothèse simplificatrice d une économie fermée. Economie fermée : économie sans rapport économique avec les autres pays pas d exportations, pas

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite)

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) 2 ème partie : La baisse de l euro Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

Dettes. emprunts. intérêts

Dettes. emprunts. intérêts Dettes emprunts intérêts 1 A qui emprunte les Etats pour financer leur dette? 2 possibilités : La monétisation directe, une situation où la Banque Centrale achète et met sur son bilan des quantités importantes

Plus en détail

15. Une théorie macroéconomique de l économie

15. Une théorie macroéconomique de l économie 15. Une théorie macroéconomique de l économie S = I + INE Epargne nationale, investissement et investissement net à l étranger en % du PIB aux Etats-Unis Année S I INE 1960 19,4 18,7 0,7 1970 18,4 18,1

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ (1 $ = 0,8 ) Une appréciation du taux de

Plus en détail

Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire

Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire I. Objectifs et instruments de la politique monétaire A) Les objectifs des politiques économiques Une politique économique = toute

Plus en détail

La dette publique japonaise : quelles perspectives?

La dette publique japonaise : quelles perspectives? La dette publique japonaise : quelles perspectives? Le Japon est le pays le plus endetté du monde avec une dette publique représentant 213% de son PIB en 2012 (contre 176% pour la Grèce). Dans ces conditions,

Plus en détail

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 La Banque de France Sommaire 1- Les activités de la Banque de France p. 3 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 3- Les activités de la Banque et son organisation territoriale p. 5 4-

Plus en détail

L Union européenne face à la croissance économique

L Union européenne face à la croissance économique L Union européenne face à la croissance économique Introduction : l Union européenne est-elle une puissance économique? I) L Union européenne : une croissance économique décevante 1 Une croissance plus

Plus en détail

Système Monétaire International Et Système Financier International

Système Monétaire International Et Système Financier International Système Monétaire International Et Système Financier International I. Le S.M.I Objet du SMI : c est l établissement de règles relatives aux échanges de biens de services de capitaux entre pays qui utilisent

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

L UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE

L UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE Pacte de stabilité et de croissance Sommet de La Haye Commission parlementaire ECON Commission parlementaire CRIS BCE SEBC Comité économique et financier L UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE Acte unique européen

Plus en détail

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg Bienvenue Procure.ch Jeudi 26 avril 2012 Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch 1 ère question (thème) C est grave docteur? Les principaux indicateurs économiques En préambule.. Qu est-ce qu un

Plus en détail

CHAPITRE N 5 : LA POLITIQUE ECONOMIQUE

CHAPITRE N 5 : LA POLITIQUE ECONOMIQUE CHAPITRE N 5 : LA POLITIQUE ECONOMIQUE Niveau TERMINALE GF Matière ECONOMIE Thème 9. L Etat a-t-il des marges de manœuvre en termes de politiques économiques? Durée de la séquence 3 heures Notions -Le

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

Cotation à l incertain (direct). Qté variable monnaie nationale pour une unité de monnaie étrangère 1 GBP = 1,8438 USD pour la cotation du $

Cotation à l incertain (direct). Qté variable monnaie nationale pour une unité de monnaie étrangère 1 GBP = 1,8438 USD pour la cotation du $ 004 005 - Economie Internationale Echanges commerciaux = 1% opérations de change Création monnaie qd accord crédit Devise clef = monnaie nationale reconnue comme monnaie internationale Contrainte pour

Plus en détail

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc Tendance de long terme PIB Crise PIB Crise Reprise Reprise Temps Temps Croissance potentielle (dépend de facteurs d offres) Variations conjoncturelles de la croissance (dépendent de la demande) Tensions

Plus en détail

Mise à jour économique 01 Décembre 2009

Mise à jour économique 01 Décembre 2009 Mise à jour économique 01 Décembre 2009 USD Index, Un scénario en 2 phases À la crise économique De la crise financière La somme de deux crises = 0» Depuis le début de la crise jusqu à aujourd hui, l USD

Plus en détail

1950 La Déclaration Schuman

1950 La Déclaration Schuman Chapitre 3 31 Du Marché commun à l Union monétaire En mai 1945, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, l Europe est en ruine. La crainte qu un tel drame ne se reproduise inspire aux hommes politiques

Plus en détail

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions L économie ouverte Un modèle de petite économie ouverte V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile Quelques définitions Économie fermée Économie ouverte Exportations et importations Exportations nettes

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Macroéconomie 3 Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Année Universitaire 2015-2016 /53 2/53 Introduction L ouverture

Plus en détail

Quand le policy-mix de la zone euro devient une arme de destruction massive

Quand le policy-mix de la zone euro devient une arme de destruction massive GLOBAL MACRO & THEMATIC INDEPENDENT RESEARCH 28 octobre 2012 Quand le policy-mix de la zone euro devient une arme de destruction massive Les statistiques de la semaine passée devraient avoir levé les derniers

Plus en détail

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles Le modèle Mundell-Flemming avec parfaite mobilité des capitaux Le modèle Mundell-Flemming (Robert Mundell, Marcus Flemming, début années 1960) est l extension du modèle IS-LM en économie ouverte. Il partage

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

Communication externe. Qui sommes-nous?

Communication externe. Qui sommes-nous? Communication externe Qui sommes-nous? La Banque nationale de Belgique Partout dans le monde, les banques centrales ont pour missions principales de mettre les billets en circulation, de conduire la politique

Plus en détail

Les Crises de Balance des

Les Crises de Balance des Les Crises de Balance des Paiements Cédric Tille Institut t des Hautes Etudes Internationales ti et du Développement, et Center for Economic Policy Research (CEPR) Journée Iconomix, 14 Novembre 2012 Structure

Plus en détail

LE FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL

LE FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL LE FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL BIBLIOGRAPHIE Lenain P., 2002, Le FMI, Repères, La découverte. (code LEA 332.15 LEN) SITE INTERNET : www.imf.org I LE FMI, INSTITUTION CENTRALE DU NOUVEL ORDRE MONETAIRE

Plus en détail

COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO?

COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO? COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO? Département analyse et prévision de l OFCE L année 2003 aura été assez désastreuse pour la zone euro sur le plan des échanges extérieurs, qui ont contribué

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance 1 ère partie : La baisse du prix du pétrole Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse

La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse Iconomix Journée d économie politique Lausanne, 22 novembre 2013 Michel Peytrignet, Consultant Ancien chef

Plus en détail

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé

Plus en détail

1 Les fonctions et les formes de la monnaie

1 Les fonctions et les formes de la monnaie 1 Les fonctions et les formes de la monnaie A. Les fonctions de la monnaie 1 Quels sont les effets du troc? a. il permet d accélérer les échanges b. il ralentit les échanges c. il peut permettre l accès

Plus en détail

Réseau de formateurs : Denis Ducamp, Vincent Michecoppin, Marie-Line Zanon

Réseau de formateurs : Denis Ducamp, Vincent Michecoppin, Marie-Line Zanon ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS BACCALAURÉAT STG ÉCONOMIE-DROIT PROPOSITION D ÉVALUATION TYPE SUJET BAC AVRIL 2006 Période d évaluation : premier trimestre année de terminale STG. Points du programme testés :

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif?

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ; - de mobiliser des connaissances

Plus en détail

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE PREMIÈRE SECTION : VRAI OU FAUX Question 1.1 Si le taux d intérêt canadien augmente, la demande d actifs canadiens diminue. Question 1.2 Si le dollar canadien s

Plus en détail

Colonisation/colonialisme: variables coloniales dans l économie internationale

Colonisation/colonialisme: variables coloniales dans l économie internationale Colonisation/colonialisme: variables coloniales dans l économie internationale Présentation de David Cobham Heriot-Watt University, Edinburgh 1 Esquisse: Les variables coloniales dans les modèles de gravité

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

I. LES GRANDES ÉTAPES DE L INTÉGRATION ÉCONOMIQUE EUROPÉENNE

I. LES GRANDES ÉTAPES DE L INTÉGRATION ÉCONOMIQUE EUROPÉENNE I. LES GRANDES ÉTAPES DE L INTÉGRATION ÉCONOMIQUE EUROPÉENNE L intégration économique européenne ne s est pas déroulée selon un processus linéaire. Ainsi si le traité de Rome de 1957 et l Acte unique de

Plus en détail

Il faut un véritable Bretton Woods II

Il faut un véritable Bretton Woods II Il faut un véritable Bretton Woods II par PIERRE PASCALLON Professeur Agrégé de Faculté - 1 - Nos dirigeants politiques européens - Nicolas Sarkozy, mais aussi Gordon Brown, Premier Ministre britannique,

Plus en détail

Quel est l impact d une hausse du taux d intérêt? Situation et perspectives de la politique monétaire de la BCE.

Quel est l impact d une hausse du taux d intérêt? Situation et perspectives de la politique monétaire de la BCE. Groupe : Politique monétaire 23/11/2007 Beaume Benoît, Aboubacar Dhoiffir, Cucciolla Francesca Quel est l impact d une hausse du taux d intérêt? Situation et perspectives de la politique monétaire de la

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie

Introduction à la Macroéconomie Introduction à la Macroéconomie Cours donné par Federica Sbergami 2011-2012 Travail Pratique No 4 Correction: Vendredi 26 avril 2013 12h15-14h A. Inflation Exercice 1 En se basant sur l hypothèse des prix

Plus en détail

Le mot du Gouverneur. Photo: Timo Porthan.

Le mot du Gouverneur. Photo: Timo Porthan. Suomen Pankki (Banque de Finlande) Snellmaninaukio BP 160, FI-00101 Helsinki, Finlande Téléphone +358 10 8311 (standard) Téléphone +358 10 195 701 (communication) www.suomenpankki.fi www.rahamuseo.fi www.euro.fi

Plus en détail

10 QUESTIONS AUTOUR DE LA CRISE DE LA DETTE DANS LA ZONE EURO

10 QUESTIONS AUTOUR DE LA CRISE DE LA DETTE DANS LA ZONE EURO 10 QUESTIONS AUTOUR DE LA CRISE DE LA DETTE DANS LA ZONE EURO 1) Qu est ce qu une dette souveraine? A) A l origine de la dette: les déficits publics B) Quelle dette prendre en compte: la dette brute ou

Plus en détail

Document monnaie, Droit première année La monnaie : On distingue trois fonctions à la monnaie :

Document monnaie, Droit première année La monnaie : On distingue trois fonctions à la monnaie : Document monnaie, Droit première année La monnaie : On distingue trois fonctions à la monnaie : -Une fonction d unité de compte, elle permet de comparer la valeur des différents biens, -Une fonction de

Plus en détail

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie L activité économique repose sur trois rouages : Monnaie besoins production répartition consommation Échanges Marché 2 «La monnaie n

Plus en détail

La France et surtout l Italie devront-elles sortir de la zone euro?

La France et surtout l Italie devront-elles sortir de la zone euro? er juillet N - La et surtout l devront-elles sortir de la zone euro? Nous ne voulons pas ici faire de la provocation inutile mais nous demander si l évolution à moyen terme de la situation économique de

Plus en détail

La politique monétaire. Normandie. management. école. Jean-Christophe Hauguel

La politique monétaire. Normandie. management. école. Jean-Christophe Hauguel Ecole Supérieure de Commerce du Havre 30, rue de Richelieu - 76087 LE HAVRE Cedex Tél. +33 2 32 92 59 99 - www.esc-lehavre.fr/ école management de de Normandie BUSINESS SCHOOL Jean-Christophe Hauguel La

Plus en détail

Stabilité financière et banques centrales

Stabilité financière et banques centrales André ICARD Stabilité financière et banques centrales Préface de Jean-Claude Trichet Président de la Banque Centrale Européenne C3 ECONOMICA 49 rue Héricart, 75015 Paris TABLE DES MATIERES Préface Avant-propos

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION On constate trois grandes phases depuis la fin de la 2 ème guerre mondiale: 1945-fin 50: Deux blocs économiques et

Plus en détail

Pièces en argent Les moyens de créer de la monnaie Valeur des métaux précieux par rapport aux devises L argent créé par les banques

Pièces en argent Les moyens de créer de la monnaie Valeur des métaux précieux par rapport aux devises L argent créé par les banques Pièces en argent Les moyens de créer de la monnaie On peut créer de la monnaie avec des métaux précieux : or et argent. On peut créer de la monnaie avec des métaux non précieux : fer ou alliages. On peut

Plus en détail

Fonds monétaire international

Fonds monétaire international Fonds monétaire international Le Fonds monétaire international (FMI) a été créé en juillet 1944 lors d une conférence internationale organisée à Bretton Woods dans l Etat du New Hampshire aux Etats-Unis.

Plus en détail

Crise de la zone Euro :

Crise de la zone Euro : Crise de la zone Euro : Il est urgent de changer d Europe ; Il est urgent de desserrer l étau des marchés financiers Les économistes atterrés atterrés@gmail.com. Décembre 2010 www.atterres.org La zone

Plus en détail

L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012

L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012 L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012 Pascale Micoleau-Marcel Déléguée Générale de l IEFP La finance pour tous Sommaire 1/ De quoi parle-t-on? 2/ Pourquoi

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

convention acceptée par tout le monde. Ce multiplication des biens et des acteurs de permet l échange de 2 produits.

convention acceptée par tout le monde. Ce multiplication des biens et des acteurs de permet l échange de 2 produits. Thème : Monnaie et création monétaire Le troc Pour que l échange se réalise, il faut une convention acceptée par tout le monde. Ce fut tout d abord le troc qui, devant la multiplication des biens et des

Plus en détail

Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques

Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques Introduction (1) 3 grands déséquilibres : inflation, chômage et croissance et fluctuations économiques Grands déséquilibres?! Écart entre l offre et la

Plus en détail

Euro fort, dollar faible : faux problème?

Euro fort, dollar faible : faux problème? Euro fort, dollar faible : faux problème? Gilbert Koenig L évolution des valeurs internationales de l et du dollar qui suscite des craintes dans certains milieux économiques et dans l opinion publique

Plus en détail

Les règles de base de fonctionnement d un marché

Les règles de base de fonctionnement d un marché C HAPITRE 1 Les règles de base de fonctionnement d un marché Qu est-ce qu un marché? Un marché est un endroit matérialisé ou non où peuvent se rencontrer des agents économiques qui ont des besoins complémentaires,

Plus en détail