Repères et enjeux de la distribution d électricité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Repères et enjeux de la distribution d électricité"

Transcription

1 Convoi exceptionnel ERDF transportant un transformateur du poste source de Courbevoie (92) jusqu à la Porte d Orléans à Paris séminaire du 8 juin 2011 Repères et enjeux de la distribution d électricité dialogue avec ERDF

2 investissements des réseaux en ,5 milliards d euros

3 SOMMAIRE Origine du projet 4 et ambition de la rencontre Olivier LANDEL Délégué général de l Association des Communautés urbaines de France Anne LABORIE Association des Maires de Grandes Villes de France La distribution d électricité 6 en France : quelles évolutions? Philippe BEYVIN Consultant SEA Ville d aujourd hui - ville de demain : 18 quels enjeux autour des réseaux électriques? Livier VENNIN Délégué partenariats et territoires d ERDF Gilles BERNARD Directeur du projet véhicule électrique d ERDF Gouvernances électriques locales : 38 quelles solidarités entre territoires? Catherine HALBWACHS Directrice des relations institutionnelles d ERDF Pierre SOULAIROL Directeur concessions d ERDF Conclusion 55 Michèle BELLON ERDF Président du directoire

4 Origine du projet et ambition de la rencontre Olivier LANDEL Délégué général de l Association des Communautés urbaines de France Nous nous retrouvons à l invitation conjointe de l Association des Maires de Grandes Villes de France (AMGVF) et de l Association des Communautés urbaines de France (ACUF), respectivement représentées par Anne LABORIE et moi-même. Cette demi-journée est basée sur un constat fait par les élus et les groupes de travail depuis un certain temps. La question de l énergie devient de plus en plus prégnante au sein des grandes villes et de leurs agglomérations, en même temps qu elle évolue fortement, du fait de la mise en œuvre de politiques de développement durable (Agenda 21, de plans climat territoriaux, etc.) mais aussi des avancées techniques et technologiques. Les enjeux de la distribution et de la production d électricité deviennent ainsi un terrain de travail et d échanges de plus en plus important. Pour autant, l impact de ces évolutions sur la vie quotidienne des habitants et sur les responsabilités des gestionnaires des grandes villes et agglomérations reste encore flou. ERDF fait une analyse similaire en envisageant l avenir de ses métiers. L entreprise a donc proposé à l ACUF et à l AMGVF de travailler ensemble sur ces sujets afin de déterminer les problématiques futures. Il nous a semblé pertinent de commencer par établir un état des lieux des relations des grandes villes et agglomérations avec ERDF avant d engager un travail collectif. ERDF tient en effet une place particulière auprès de ces collectivités et de l ensemble des territoires français pour la distribution de l électricité. Cette demi-journée inaugure ainsi le début de nos échanges. Nous souhaitons aujourd hui dresser un état des lieux de la distribution d électricité en France et des perspectives envisagées par ERDF. Les élus et les techniciens des grandes villes et agglomérations auront la possibilité de poser des questions sur les sujets actuels et futurs liées à leurs relations avec ERDF. 4 OriGine du projet et ambition de La rencontre

5 Repères Repères et et enjeux enjeux de de la distribution la distribution d électricité d électricité I dialogue I dialogue avec ERDF ERDF Jacques DUFOSSÉ, d Énergies Demain, jouera le rôle d animateur et de questionneur. Spécialiste des questions d énergie, il nous apportera un certain recul sur ces sujets alors que nous-mêmes sommes encore apprenants. Philippe BEVIN, consultant SEA, fera un état des lieux de l organisation de la distribution d énergie et en particulier d électricité en France. La première partie de la journée sera consacrée aux enjeux des réseaux électriques dans la ville de demain. En particulier, Livier VENNIN présentera les enjeux analysés par ERDF. La deuxième partie sera consacrée à la gouvernance électrique locale. Catherine HALBWACHS présentera la façon dont la gouvernance et la distribution d électricité fonctionnent aujourd hui, et évoquera les sujets de péréquation et de financement qui seront cruciaux pour les grandes villes dans les mois et années à venir. Michèle BELLON, Président du directoire d ERDF, conclura. Son intervention pourra également donner lieu à des échanges. Nous vous proposerons ensuite de réfléchir ensemble à la façon dont nous pourrons poursuivre ce travail, pour lequel de nombreux champs restent à explorer. Anne LABORIE Chargée de Mission à l Association des Maires de Grandes Villes de France Nous avons souhaité que le terme «dialogue» apparaisse dans le titre de la rencontre et nous vous encourageons à y participer en posant des questions et en faisant part de vos observations sur la situation actuelle et future de la distribution d électricité en France. OriGine du projet et ambition de La rencontre 5

6 La distribution d é 34 millions de clients raccordés au réseau en distribution d électricité en FranCe : quelles évolutions?

7 Repères et enjeux de la distribution d électricité I dialogue avec ERDF lectricité en France : quelles évolutions? Philippe BEYVIN Consultant SEA Qu e l s s o n t les f o n d a m e n t a u x d e l é c o n o m i e concessionnaire dans l électricité? Le système industriel actuel de distribution de l électricité est un service public local concédé à un opérateur historique sur 95 % du territoire, les 5 % restant étant gérés par des entreprises locales. Le système industriel de l organisation de la distribution de l électricité repose sur une structure territoriale complexe mettant en relation les communes, propriétaires des ouvrages, et les opérateurs, à travers le contrat de concession lequel est co-porté par les gestionnaires de réseaux de distribution et par les fournisseurs aux tarifs réglementés de vente. C est ainsi une relation tripartite qui s établit, entre concédants, concessionnaires et clients finaux. L ensemble est encore complexifié par la présence d autres parties prenantes, comme les institutions européennes et françaises pour l aspect législatif, mais aussi les acteurs de la régulation, dont la Commission de Régulation de l Énergie, apparue avec l ouverture des marchés à la concurrence. Par ailleurs, les réseaux requièrent des investissements extrêmement lourds (2,5 milliards d euros en 2010) et les acteurs de la filière aval sont également à prendre en compte. Les concédants sont propriétaires des réseaux, organisent le service public et investissent en tant que maître d ouvrage dans les zones rurales. Les concessionnaires exploitent le service public et investissent en tant que maître d ouvrage dans les zones urbaines. La distinction entre régime urbain et régime rural reste la pierre angulaire du contrat de concession. La cohésion territoriale est assurée par la péréquation tarifaire et financière. Elle repose sur un tarif d acheminement similaire sur l ensemble du territoire, quelle que soit la catégorie d usagers, sans prise en compte de l environnement (rural ou urbain), de la distance parcourue par l énergie et de l âge des ouvrages. Le mécanisme principal est le Tarif d Utilisation des Réseaux d Électricité (TURPE) auquel s ajoutent deux mécanismes complémentaires : le Fonds de Péréquation de l Électricité (FPE) assure une compensation aux entreprises locales de distribution dont les coûts sont au-dessus de la moyenne, tandis que le FACE est octroyé pour les investissements en zone rurale. distribution d électricité en FranCe : quelles évolutions? 7

8 Cette organisation permet : une prise en charge de la péréquation par l opérateur principal ERDF ; une mise en œuvre du principe d égalité de traitement des usagers devant le service public ; la mise en place de mécanismes de redistribution du monde urbain vers le monde rural ; l expression d un instrument de la politique d aménagement et de cohésion du territoire. com m e n t les ac t e u r s on t-ils évo l u é avec l ouverture des marchés? Du côté des concédants s opèrent un mouvement de départementalisation et une implication croissante des communes, contrainte ou volontaire, sur la question de l énergie. Les distributeurs ont également évolué sous l impact de l ouverture des marchés. La distribution publique de l électricité se traduit localement par des concessions à des mailles différentes : des mailles communales (pour les grandes villes notamment), intercommunales pour certaines communautés d agglomérations, syndicales et départementales (au sein de syndicats départementaux d énergie). Le Loiret et la Sarthe font figure d exception, puisque la gestion y est assurée par les Conseils généraux. Cette complexité de la maille des concessions est renforcée Évolution des acteurs L évolution du rôle des communes : des mailles de concession qui ont évolué dans le temps avec un mouvement de fond, la départementalisation. Des collectivités aux concessionnaires : les principaux acteurs par niveaux de délégations dans l organisation territoriale de la distribution publique de l énergie Autorités concédantes Ex. Lyon, Bordeaux, Marseille, Montpellier, Nantes, Nîmes, Perpignan, Rochefort Délégation de la compétence à une structure intercommunale Communautés d agglomération Conseils Généraux Communes Transfert des compétences SIE AOD de niveau départemental Disparition progressive Ex. Grenoble, Metz, Dreux, Comar Loiret, Sarthe 85 syndicats Concessionnaires et régies directes Régie directe Concessionnaires Poids dans la distribution En régie directe Groupe EDF EDF Branche Commerce / ERDF ELD concessionnaires (ELD communales, syndicales, Sicae) 95 % 5 % 8 distribution d électricité en FranCe : quelles évolutions?

9 Repères et enjeux de la distribution d électricité I dialogue avec ERDF par l existence d Entreprises Locales de Distribution (ELD) sur le territoire de certaines communes. Elles opèrent directement en régie, en SEM ou en SICAE issues du monde agricole (distribution sur 5 % du territoire français). Sur 85 syndicats, 43 sont aujourd hui départementalisés au sens de la concession de distribution et de fourniture et 14 sont en cours de départementalisation, soit par création, soit par évolution. Au-delà de leur rôle historique d autorité organisatrice de la distribution publique d électricité, les communes s impliquent de plus en plus dans le domaine de l énergie. Elles sont aujourd hui présentes sur la production décentralisée d énergies renouvelables, le transport, la distribution et la fourniture au tarif réglementé de vente. Elles aménagent leur territoire et sont ainsi au cœur de la mise en œuvre des plans Climat-Énergie et de l Agenda 21. Elles sont régulatrices de la dimension sociale et jouent un rôle dans les procédures d accès à l énergie et dans le Tarif de Première Nécessité. Elles peuvent par ailleurs informer les utilisateurs sur l ouverture des marchés et l efficacité énergétique. Elles sont enfin des consommatrices importantes d énergie, consommation d énergie qui représente entre 3 et 6 % de leur budget de fonctionnement. D abord dotées d un rôle d autorité organisatrice de la distribution dans un système de l énergie très centralisé, les communes ont évolué ou sont contraintes d évoluer sur les aspects d efficacité énergétique et d ouverture des marchés, notamment. Du côté des concessionnaires, l activité reste en situation de monopole. De fait, l ouverture des marchés a plutôt eu des conséquences au niveau de la production et de la fourniture. Une modification structurelle est intervenue avec la séparation des activités des opérateurs historiquement intégrés et la création d entités indépendantes devant garantir à tous les fournisseurs l accès au réseau. Cela a eu des incidences de gouvernance, pour l opérateur historique notamment, avec la création d ERDF, qui doit gérer une relation de filiale avec un actionnaire coté. En matière de métiers, le mouvement de départementalisation a donné lieu à une évolution dans la gestion de la relation contractuelle avec les concédants. En tant qu opérateurs industriels, les distributeurs ont également dû évoluer avec la création et l animation de la gestion de la relation avec le régulateur (la CRE) qui fixe le niveau de rémunération de l activité (TURPE), l optimisation des coûts pour gérer la pression sur la rentabilité (externalisation et optimisation) et l introduction d une approche financière dans la gestion des réseaux. En tant que prestataires de services, les distributeurs ont eu à s adapter et à réaliser de lourds investissements dans leurs Systèmes d Information. Ils ont également l obligation de prendre en compte les évolutions du marché (MDE, production décentralisée, innovations technologiques). Que l s so n t les enjeux a c t u e l s de la di s t r i b u t i o n publique d électricité? Les enjeux actuels en matière de distribution publique d électricité sont de trois ordres : qualité et investissements, relations entre concédants et concessionnaires dans la perspective du renouvellement des contrats de concession et adaptation aux innovations technologiques. Au-delà de ces enjeux «métiers», des enjeux de gouvernance sont à prendre en compte dans la mesure où, avec l ouverture des marchés, la distribution n est plus du seul ressort de l ex-opérateur. Enfin, se pose également la question d une nouvelle organisation de la distribution. distribution d électricité en FranCe : quelles évolutions? 9

10 La dégradation de la qualité des réseaux est un constat aujourd hui partagé. De nombreux rapports de la CRE et du Parlement en ont fait état. Cette dégradation est cependant à relativiser en comparaison d autres pays européens notamment. Par ailleurs, la diminution des investissements, dans un contexte de fortes disparités régionales, doit également être prise en compte. L enjeu reste de garantir au distributeur des moyens suffisants pour investir sur le réseau de distribution d électricité. Les implications financières liées à cet enjeu sont conséquentes. Les concédants interrogent le concessionnaire de façon récurrente sur la qualité et les niveaux d investissements dans le réseau, ainsi que sur la transparence en termes d information financière. Leur réflexion s inscrit dans un double contexte de renégociation des contrats de concession, dans la perspective de leur renouvellement, et d attentes croissantes des communes en matière de territoire durable et de politique énergétique. 10 distribution d électricité en FranCe : quelles évolutions?

11 Repères et enjeux de la distribution d électricité I dialogue avec ERDF Des enjeux industriels se dégagent également autour des mutations technologiques et de l évolution du réseau. Au-delà de la prise en compte des usages du futur le véhicule électrique, par exemple -, la nécessité est établie de préparer le développement de nouveaux usages pour répondre à l essor de la production décentralisée à base d énergies renouvelables. Le réseau sera également conduit à évoluer prochainement avec la mise en place du compteur intelligent Linky et le développement des smart grids. Un certain nombre d acteurs prennent part à la distribution : les concédants, les concessionnaires, EDF en tant qu actionnaire du concessionnaire principal ERDF, l État, la CRE (gestion de la régulation), les fournisseurs, les producteurs (développement de la production à base d énergies renouvelables) et les clients finaux. La distribution d électricité reste un modèle industriel complexe avec des enjeux nationaux et une multiplicité d acteurs. Ce modèle repose sur une logique fondatrice de péréquation nationale qui n est pas remise en cause il existe au contraire un consensus fort en faveur de sa pérennisation -, mais qui devra évoluer dans son organisation. Dans cette perspective, plusieurs acteurs comme la CRE ont lancé des pistes en appelant à réinventer la gouvernance économique globale de la distribution. Certaines Autorités Organisatrices de la Distribution (AOD) souhaitent avoir la possibilité d exercer la gestion de la distribution en direct (reprise en régie, en SEM, en SPL de la distribution publique de l électricité). La question de l ouverture à la concurrence de la concession est également régulièrement évoquée. Dans tous les cas, dix ans d ouverture des marchés de l énergie ont montré qu il est nécessaire de déconstruire des modèles économiques historiques, et que bien qu en partie critiquable, le modèle français reste performant. Avant de le repenser, il conviendra de soulever les bonnes questions nouveaux clients raccordés en 2010 distribution d électricité en FranCe : quelles évolutions? 11

12 12 distribution d électricité en FranCe : quelles évolutions?

13 Repères et enjeux de la distribution d électricité I dialogue avec ERDF Questions Réponses andré laurent, Ville de Chinon Qu entendez-vous par l expression «certaines autorités organisatrices de la distribution»? philippe beyvin, Consultant SEA Les syndicats d énergie ont principalement évoqué cette possibilité ou formulé cette revendication. andré laurent, La remise en cause de la péréquation nationale, en termes de tarif, et potentiellement de qualité de service, me paraît constituer une menace. philippe beyvin, Consultant SEA Le système concessionnaire de l énergie «à la française» est fondé sur le principe de péréquation tarifaire et financière. Encore une fois, je ne pense pas que ce principe soit aujourd hui remis en cause. Néanmoins, le développement des différents scénarios d évolution, et notamment l ouverture à la concurrence des concessions, soulève évidemment la question de la péréquation. jacques dufossé, Directeur du développement Energies Demain Je souhaiterais développer le sujet des acteurs, au-delà des intégrateurs, des distributeurs et des producteurs. De nouveaux thèmes sont apparus autour des marchés spot européens et des brokers. Quelle est leur influence? Le marché doit-il être régulé? Laisse-t-on libre cours au marché? philippe beyvin, Consultant SEA Je ne vois pas d incidence directe sur la distribution de la présence des brokers. de la salle Dans le contexte de renouvellement des concessions dans les 5 à 10 ans à venir, quelles seront les marges de manœuvre des collectivités puisqu elles sont fortement encadrées par les principes de péréquation et d égalité de traitement? philippe beyvin, Consultant SEA En 1992 / 1993, le pouvoir concédant a fait l objet d une évolution en raison de la mise en place d un contrat-type national négocié notamment par la Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies (FNCCR) mais je ne sais pas comment vont se passer les négociations. Un nouveau contrattype sera-t-il établi? Si une modification du contrat s impose, elle interviendra entre l ex-opérateur national et les associations représentatives des concédants. A mon sens, les marges de manœuvre se négocieront au niveau national, comme cela a été le cas en 1992 / 1993, plutôt que localement, concession par concession. distribution d électricité en FranCe : quelles évolutions? 13

14 pi e r re soulairol, Directeur concessions d ERDF Nous entrons dans une période de renégociation. Un certain nombre de contrats arrivent à échéance à partir de 2012, 2013 et Cela va ensuite s accentuer puisque 100 contrats sont à renégocier d ici Le système n est pas contraignant mais assez encadré, avec l existence, pour assurer la distribution, d un Gestionnaire de Réseau de Distribution (GRD) en situation de monopole. Les collectivités ont donc l obligation de négocier avec nous lorsqu elles sont sur notre périmètre. Le système est équivalent pour les Entreprises Locales de Distribution (ELD). Un contrat modèle a été mis en œuvre en 1992 sur lequel ont été basés tous les renouvellements de contrats de cette période (98 % des contrats). La renégociation et la signature d un nouveau contrat sont des moments importants, pour lesquels il existe un cadre, mais aussi des marges de manœuvre comme l illustre le cas du contrat de Paris. Il s agit cependant d un cas particulier dans la mesure où ce n était pas un contrat de modèle Avec la fédération nationale des autorités concédantes, nous avons soutenu le contrat de 1992, et nous travaillons déjà ensemble pour faire évoluer ce modèle afin de l adapter aux nouvelles contraintes de l environnement (ouverture des marchés, investissements, raccordement des ENR, véhicules électriques). De nombreux éléments sont ainsi porteurs d évolution et nécessitent des discussions au niveau national mais également, en partie, au niveau local. pierre velsch, Le Mans Métropole Je viens d un département qui fait figure d exception dans la maille des autorités concédantes. Dans la Sarthe, la ville du Mans est l autorité concédante pour ce qui la concerne, et le Conseil général est autorité concédante pour le reste du département. J ai consulté mes collègues des villes de Tours (37) et de Brest (29), où une départementalisation de la distribution est en cours. Tout le monde semble être dans l expectative, ce qui génère une situation de statu quo. Nous avons fortement résisté à la pression des autorités locales, de l État, voire du Conseil général sur la question d un transfert de l autorité concédante au niveau du département. Les enjeux diffèrent certainement entre le monde rural et le milieu urbain, mais j aimerais connaître les réelles évolutions et tendances en la matière. philippe beyvin, Consultant SEA Depuis quelques années, le phénomène de départementalisation a effectivement pu être freiné dans certains départements. Néanmoins, l article 33 de la loi de 2006 et les fortes incitations de certaines institutions (EDF) ont un rôle d accélérateur. Il existe toutefois de fortes disparités d un département à l autre, avec une opposition marquée, effectivement, entre l urbain et le rural. La FNCCR a tendance à encourager la départementalisation mais celle-ci concerne moins de la moitié des départements. Dans de nombreux cas, et notamment les départements qui abritent une ou des villes fortement peuplées la départementalisation n interviendra probablement jamais. Par ailleurs, le poids croissant des communautés de communes constitue un frein à l extension de la départementalisation de la distribution. Ayant un regard externe, je constate malgré tout une accélération du phénomène, mais encore une fois, certains départements n acquerront jamais le rôle d autorité concédante pour la distribution d électricité. 14 distribution d électricité en FranCe : quelles évolutions?

15 Repères et enjeux de la distribution d électricité I dialogue avec ERDF jean-claude millien, ERDF Île-de-France En tant que gestionnaire de réseau en Île-de-France, je peux dire qu il apparaît des logiques contradictoires entre les autorités concédantes, y compris dans un cadre urbain. Certaines d entre elles cherchent à se regrouper, d autres non. Des dispositions législatives et des responsabilités locales conduisent à considérer subsidiairement les intérêts de chaque acteur en fonction du contexte. En Ilede-France, par exemple, les autorités concédantes locales ne sont pas favorables au regroupement. Enfin, j estime que la question des brokers n aura de sens que lorsqu un signal tarifaire existera pour le gestionnaire de réseau. Ce n est pas le cas actuellement. frédéric mabille, Communauté Urbaine de Dunkerque Le modèle d organisation actuel est en place depuis 70 ans, et de nouveaux acteurs se sont ajoutés au fil des années. La question de l échelle territoriale pertinente n a pas été abordée. À quel échelon doit-on accorder la compétence en matière de distribution d électricité et de gaz naturel? Je considère évidemment que les communautés urbaines et les communautés d agglomérations doivent être les autorités concédantes, parce qu elles font le lien avec les plans Climat, et permettent de mobiliser les territoires de certaines agglomérations pour les mener à bien. Veillons à ne pas être trop technocratique lorsque nous parlons d investissements, de réseaux et de qualité. Il faut avant tout prendre en compte les besoins des usagers. Avec l ouverture des marchés nous devrons répondre à des demandes d information de leur part. Les citoyens des agglomérations vont se sentir perdus au milieu des nombreuses offres commerciales qui leur seront présentées. Le service public doit être présent pour répondre à ce type d interrogations. Nous informons à travers des «espaces info énergie», et nous exerçons aussi le métier de la distribution d énergie. Une communauté urbaine ou une communauté d agglomérations est avant tout un outil d aménagement du territoire. Notre valeur ajoutée est d allier l aménagement du territoire, la distribution d énergie et ses enjeux (les besoins nouveaux notamment) avec l économie globale du concessionnaire qui supporte des coûts très lourds. Un des métiers futurs consistera à s appuyer sur l économie du contrat. Il reste des progrès à faire, de la part d ERDF notamment, sur la transparence (calculs d approximation à l échelle du territoire) mais s appuyer sur l économie du contrat permet de définir des politiques d efficacité énergétique. Les usagers attendent des interlocuteurs capables de leur parler de réduction de facture et de consommation. distribution d électricité en FranCe : quelles évolutions? 15

16 Le département a bien évidemment sa place mais je crois qu il faut dépasser la confrontation milieu rural/milieu urbain. L organisation actuelle présente des inconvénients mais aussi des avantages ; elle a sa pertinence, son efficacité. Les territoires sont riches d intelligence et un débat devra avoir lieu au sein de l ACUF et de l AMGVF. Je constate une tendance à la départementalisation mais pour ma part, je n en comprends pas l intérêt. Je crains la mise en place de concessions régionales, interrégionales, qui aboutiraient, dans 15 à 20 ans, au maintien d un nombre réduit d autorités concédantes. Les communes et autres collectivités locales ont la compétence pour agir dans ce domaine qui porte des enjeux territoriaux essentiels. Des politiques sont déjà engagées. Je travaille moi-même sur une politique de 3 20 à Dunkerque et j ai besoin du réseau pour m y aider car le délégataire doit lui aussi appliquer des politiques énergétiques locales. Nous avons besoin de ce système pour aboutir. philippe beyvin, Consultant SEA Le modèle est effectivement ancien. Cette demi-journée vise à décloisonner le débat entre les concédants et les concessionnaires. La CRE a appelé à une évolution de la gouvernance, ce qui montre que le temps de la discussion est venu. Nous ne sommes plus dans un modèle hypercentralisé et le schéma des parties prenantes montre la diversité des intérêts. frédéric mabille, Communauté Urbaine de Dunkerque La péréquation tarifaire, avec un transfert au niveau national, a ses avantages et ses inconvénients. En l occurrence, l unicité du prix ne permet pas de développer de l intelligence territoriale en agissant sur d autres leviers, comme la réduction de la consommation ou le développement d autres technologies. Je ne suis pas décideur mais technicien, mais je pense qu il convient de tenir ce débat. philippe beyvin, Consultant SEA La péréquation reste un dispositif associé à un vrai choix de société. 16 distribution d électricité en FranCe : quelles évolutions?

17 Repères et enjeux de la distribution d électricité I dialogue avec ERDF distribution d électricité en FranCe : quelles évolutions? 17

18 Ville d aujourd hui travailler sur l évolution du réseau électrique dans la ville 18 ViLLe d aujourd hui ViLLe de demain : quels enjeux autour des réseaux électriques?

19 Repères et enjeux de la distribution d électricité I dialogue avec ERDF ville de demain : quels enjeux autour des réseaux électriques? Livier VENNIN Délégué partenariats et territoires d ERDF Mon objectif est un peu particulier puisqu il s agira de travailler sur l imaginaire du réseau électrique dans la ville. Gilles BERNARD est directeur du projet véhicule électrique d ERDF, un sujet que nous développerons certainement tant il est caractéristique de l imaginaire de la ville. Lors de ma prise de fonction, j ai eu l occasion de me déplacer sur le terrain et de rencontrer des contremaîtres qui me présentaient leur territoire avec un regard étonnant. Ils ne mentionnaient pas les noms des villages ni les bornes kilométriques mais parlaient du «poteau H61», du poste source, etc. Leur vision topographique du territoire se faisait ainsi autour de ce genre de considérations. Par ailleurs, un grand-oncle m avait appris qu il avait exploité des réseaux électriques avant la Seconde Guerre Mondiale, à l époque où EDF n existait pas, et il m a demandé : «tu as combien de poteaux?». La notoriété sociale de la fonction d exploitant dans les compagnies d électricité se mesurait ainsi au nombre de poteaux. Cette représentation est complètement désuète et disparue, mais elle renvoie à un imaginaire fort de ce qu a été le réseau électrique dans la ville. Pour ma présentation, je me suis appuyé sur un numéro publié il y a trois ans dans les annales de la recherche urbaine et intitulé La ville dans la transition énergétique. C est un travail de très grande qualité auquel ERDF n a pas contribué. L ouvrage ne peut donc pas être considéré comme partial. Seules quelques questions nous ont été posées pour illustrer les articles. Les propos que je citerai n engagent que leurs auteurs mais ils caractérisent assez bien le processus de transformation en cours dans l espace-ville. Processus que je vais vous illustrer sous huit angles différents ViLLe d aujourd hui ViLLe de demain : quels enjeux autour des réseaux électriques? 19

20 la ville dans la transition énergétique «Le développement urbain fondé sur la voiture et l électricité a organisé une homogénéité de genre de vie qu aucune société n avait connue par le passé». Je laisse à son auteur la responsabilité de ces propos mais il est facile de faire un lien avec la ville lumière ou avec l exposition universelle de Pour ce qui est de l avenir, la ville qui se transforme sous nos yeux sera-t-elle homogène? Nous avons récemment rencontré un chercheur du PUCA qui théorise la morphogenèse de la ville. Il est certain que les réseaux électriques ont disparu des représentations collectives dans la ville. On y pense uniquement lorsqu une panne se produit, c est-à-dire quand la question de la résilience ou de la dépendance des habitants à l usage électrique est posée. Cependant, ces sujets se font jour à nouveau, on assiste à une ré-émergence des questions qui y touchent. infrastructures et planification urbaine La planification urbaine constitue le premier grand thème de réémergence. Nous en avons fait les frais avec la loi SRU qui a instrumentalisé les infrastructures pour lutter contre l étalement urbain et a remis au goût du jour la question des infrastructures électriques dans le dialogue entre nos interlocuteurs et vos collectivités. C est une tendance passée mais aussi présente et future. La question des infrastructures est également réapparue autour du Programme National de Rénovation Urbaine (PNRU). Je me suis longuement entretenu avec André LAFARIE de la communauté urbaine de Bordeaux sur ce sujet. Nous avons également eu l occasion d en discuter au sein de la commission urbanisme de l ACUF. Il existe ainsi un dialogue sur ce thème au-delà des contentieux et des difficultés de positionnement ; il convient de l enrichir dans le cadre de la réflexion sur l aménagement du territoire. «Le bâtiment à énergie positive pourrait confirmer le réseau électrique dans son rôle de vecteur de solidarité». Je ne suis pas sûre de comprendre cette phrase mais il est certain que lors du Grenelle de l environnement, le bâtiment à énergie positive a souvent été évoqué. Différentes écoles s opposent sur la question du fait urbain : ville compacte (lutte contre l étalement urbain) contre ville archipel ou ville «grumeau» (raccordements autour de systèmes sanguins centraux que sont l eau, l électricité et les routes). Si je ne sais pas aujourd hui répondre à la question de la place du réseau électrique dans la ville de demain, il est sûr qu une dynamique nouvelle est en train de s opérer dans ce domaine. 20 ViLLe d aujourd hui ViLLe de demain : quels enjeux autour des réseaux électriques?

Repères et enjeux de la distribution d électricité

Repères et enjeux de la distribution d électricité Convoi exceptionnel ERDF transportant un transformateur du poste source de Courbevoie (92) jusqu à la Porte d Orléans à Paris séminaire du 8 juin 2011 Repères et enjeux de la distribution d électricité

Plus en détail

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI IIIIIIII IIIIII 2 III IIII DÉPLACEMENTS PRIVÉS OU PROFESSIONNELS, DA À UTILISER UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE. 2 MILLIONS FRANÇAISES À L HORIZON 2020. C EST EN EFFET L

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Africa Smart Grid Forum Session B2 Le Projet de compteurs Linky en France Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Chiffres clés d ERDF Production & trading Transport Distribution Commercialisation 35 millions

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC

ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC Organisation territoriale Eléments clés du réseau de distribution du Nord-Pas de Calais (31/12/2012) Calais Saint Martin Boulogne Boulogne-sur-Mer Saint

Plus en détail

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous.

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous. Madame, Monsieur, Dans un courrier électronique en date du 10 février 2014, vous nous avez interrogés en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous vous prions

Plus en détail

FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER

FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER ÉLECTRICITÉ, J ACHÈTE! L ÉLECTRICITÉ, nécessaire à tous, est présente partout avec ses usages éclairage (dont éclairage public),

Plus en détail

Ateliers 2011. Energie et territoires Vers des réseaux intelligents?

Ateliers 2011. Energie et territoires Vers des réseaux intelligents? Ateliers 2011 Energie et territoires Vers des réseaux intelligents? ENERGIE ET TERRITOIRES : VERS DES RESEAUX INTELLIGENTS? Atelier Promotion 2011 - IHEDATE CONTEXTE : Dérèglements climatiques et énergie

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS?

RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS? RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS? Organisateur CENTRE D ÉTUDES SUR LES RÉSEAUX, LES TRANSPORTS, L URBANISME ET LES CONSTRUCTIONS PUBLIQUES (CERTU) Coordinateur Thierry GOUIN, Chargé

Plus en détail

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE Thomas VILLARD Directeur de projets Systèmes Electriques Intelligents Anne CHATILLON Chef de projets Ville Durable Sommaire

Plus en détail

«L apport des réseaux électriques intelligents»

«L apport des réseaux électriques intelligents» ENR et intermittence : l intégration dans les réseaux de distribution en France 18 avril 2013 Michèle Bellon, Présidente du directoire d ERDF «L apport des réseaux électriques intelligents» Les réseaux

Plus en détail

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires.

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires. Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 13 juin 2013 portant proposition d approbation du lancement du déploiement généralisé du système de comptage évolué de GrDF Participaient

Plus en détail

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations»

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Point d étape de la négociation PPCR 10 Mars 2015 Discours d ouverture de Marylise LEBRANCHU Mesdames et Messieurs, Nous

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

COMPTE RENDU DE WORKSHOP

COMPTE RENDU DE WORKSHOP COMPTE RENDU DE WORKSHOP Date 23/02/2015 :Lieu : AME Rédigé par : M. Chouiter Objet : Première session du groupe de réflexion portant sur l insertion du véhicule électrique en Martinique. Structures présentes:

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Intervention de Fabrice Cassin Forum Intégration des EnR - Site Internet sur les Smart grids

Intervention de Fabrice Cassin Forum Intégration des EnR - Site Internet sur les Smart grids Intervention de Fabrice Cassin Forum Intégration des EnR - Site Internet sur les Smart grids L intervention de Fabrice Cassin éclaire, sous l angle du producteur, les problématiques juridiques de l intégration

Plus en détail

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique CONGRÈS DES ECO-TECHNOLOGIES POUR LE FUTUR 2012 Atelier énergies Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique 14 juin 2012 Lille

Plus en détail

Réseau départemental de bornes de recharges électriques. Comité de Pilotage du 7 juin 2014

Réseau départemental de bornes de recharges électriques. Comité de Pilotage du 7 juin 2014 Comité de Pilotage du 7 juin 204 SDE65 juin204 Comité de Pilotage du 7 juin 204 présentation du projet. Rappel sur l organisation du projet (SDE - B. Rouch) 2. Quelques repères sur la mobilité électrique

Plus en détail

Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique

Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique Mardi 30 juin 2015 Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique «Transition énergétique, développement des énergies renouvelables (EnR), essor du

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

Concessions de distribution et fourniture d électricité : mettre en place les conditions de la modernisation des contrats lors de leur renouvellement

Concessions de distribution et fourniture d électricité : mettre en place les conditions de la modernisation des contrats lors de leur renouvellement Concessions de distribution et fourniture d électricité : mettre en place les conditions de la modernisation des contrats lors de leur renouvellement Intervenants : > Karine MABILLON Bordeaux Métropole

Plus en détail

En collaboration avec LA GESTION DES RISQUES AU SEIN DU SECTEUR PUBLIC LOCAL EN 2013

En collaboration avec LA GESTION DES RISQUES AU SEIN DU SECTEUR PUBLIC LOCAL EN 2013 En collaboration avec LA GESTION DES RISQUES AU SEIN DU SECTEUR PUBLIC LOCAL EN 2013 MARS 2013 INTRODUCTION, METHODOLOGIE Primo France, association dédiée à la gouvernance et à la gestion du risque public,

Plus en détail

On s active pour un Québec sans pétrole

On s active pour un Québec sans pétrole On s active pour un Québec sans pétrole Le pétrole est une énergie non-renouvelable, polluante et de plus en plus chère. Pourtant notre mode de vie en est totalement dépendant. C est une réalité qui n

Plus en détail

La CREA, pionnière pour le développement du véhicule électrique

La CREA, pionnière pour le développement du véhicule électrique DOSSIER DE PRESSE 24 mars 2011 Contact Sophie CHARBONNIER Attachée de presse 06 46 15 34 21 sophie.charbonnier@la-crea.fr Cathy PREVOST Assistante 02 32 76 69 37 cathy.prevost@la-crea.fr La CREA, pionnière

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien «En vue de la grande Conférence de l ONU Paris Climat 2015, le dispositif Solutions COP 21 lancé par le Comité 21 avec le Club France Développement

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

Développement du numérique PROJET DE «FEUILLE DE ROUTE POUR UNE STRATEGIE NATIONALE DE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT» OBSERVATIONS DE LA FIEEC

Développement du numérique PROJET DE «FEUILLE DE ROUTE POUR UNE STRATEGIE NATIONALE DE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT» OBSERVATIONS DE LA FIEEC Développement du numérique PROJET DE «FEUILLE DE ROUTE POUR UNE STRATEGIE NATIONALE DE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT» OBSERVATIONS DE LA FIEEC Février 2013 Les infrastructures de réseaux très haut débit

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

Convention entre le Centre Communal d Action Sociale de la TOURCOING et EDF

Convention entre le Centre Communal d Action Sociale de la TOURCOING et EDF Convention entre le Centre Communal d Action Sociale de la TOURCOING et EDF Entre les soussignés : Le Centre Communal d Action Sociale de la ville de TOURCOING, représenté par M Michel François DELANNOY,

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville

Réforme de la politique de la ville 0 4 M A R S 2 0 1 4 / Rédacteur PÔLE TD2S Réforme de la politique de la ville Loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine La loi de «Programmation pour la ville et la cohésion urbaine», promulguée

Plus en détail

Les engagements d'electricité de France, en tant que producteur et distributeur

Les engagements d'electricité de France, en tant que producteur et distributeur MINISTÈRE DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L ENVIRONNEMENT MINISTERE DELEGUE A L INDUSTRIE, AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, AU COMMERCE, A L ARTISANAT ET A LA CONSOMMATION CONTRAT DE SERVICE PUBLIC

Plus en détail

RENOVATION ENERGETIQUE

RENOVATION ENERGETIQUE RENOVATION ENERGETIQUE DES BATIMENTS DU TERTIAIRE : IL FAUT AGIR! Par le pôle Ecologie de Terra Nova Le 25 octobre 2013 La rénovation énergétique des bâtiments est une condition sine qua non de la réussite

Plus en détail

DOSSIER DU MOIS. Mai 2013. Focus sur les infrastructures de charge

DOSSIER DU MOIS. Mai 2013. Focus sur les infrastructures de charge DOSSIER DU MOIS Mai 2013 Focus sur les infrastructures de charge Présentation des charges Les infrastructures de charge peuvent être privées (dans une entreprise, chez des particuliers) ou bien publiques

Plus en détail

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes)

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

Grand LYON, Rôle d une collectivité dans le développement d une Smart CITY Energie. 29 novembre 2013

Grand LYON, Rôle d une collectivité dans le développement d une Smart CITY Energie. 29 novembre 2013 Grand LYON, Rôle d une collectivité dans le développement d une Smart CITY Energie 29 novembre 2013 Pour le Grand LYON, une ville Intelligente c est. Une ville dans laquelle les nouvelles technologies

Plus en détail

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte]

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte] GLOSSAIRE DU CDT AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE (ANRU) L agence nationale pour la rénovation urbaine est un établissement public industriel et commercial, créé par l article 10 de la loi d

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

Semaine nationale. publiques locales. Appel. 27 mai au 2 juin 2013. des Entreprises. 2 e. à mobilisation PISCINE PORT TECHNOPOLE PALAIS DES CONGRÈS

Semaine nationale. publiques locales. Appel. 27 mai au 2 juin 2013. des Entreprises. 2 e. à mobilisation PISCINE PORT TECHNOPOLE PALAIS DES CONGRÈS PALAIS DES CONGRÈS PARKING CRÊCHE TECHNOPOLE PISCINE PORT 2 e 27 mai au 2 juin 2013 Semaine nationale des Entreprises publiques locales Appel à mobilisation édito Cette Semaine est celle de notre mouvement,

Plus en détail

«Les défis du développement durable des transports dans les villes des pays en développement : les bonnes solutions»

«Les défis du développement durable des transports dans les villes des pays en développement : les bonnes solutions» «Les défis du développement durable des transports dans les villes des pays en développement : les bonnes solutions» L exemple Sem Charles DESCOURS Président d honneur délégué aux transports, sénateur

Plus en détail

22 juin 2016, INRIA Lyon

22 juin 2016, INRIA Lyon 22 juin 2016, INRIA Lyon Smart city / Ville intelligente : une introduction Grand Lyon Métropole Intelligente D OÙ VIENT LA VILLE INTELLIGENTE? HYGIÉNISTE TECHNOPHILE «GÉNIE URBAIN» SATURATION & ENGORGEMENT

Plus en détail

Renforcer la mobilisation du droit commun

Renforcer la mobilisation du droit commun Dossier ressources Comprendre le droit commun pour le renforcer dans les quartiers Dans son article 1 er, la loi pour la ville et la cohésion urbaine précise : «La politique de la ville mobilise et adapte,

Plus en détail

Je m adresse à vous comme socialiste, comme parlementaire et comme Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis.

Je m adresse à vous comme socialiste, comme parlementaire et comme Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis. Audition Commission sur la réforme territoriale Intervention de M. Claude Bartolone Jeudi 15 janvier 2009 Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les membres de la Commission, Mesdames et Messieurs,

Plus en détail

Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif "NEBEF 1"): synthèse des propositions de

Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif NEBEF 1): synthèse des propositions de Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif "NEBEF 1"): synthèse des propositions de RTE 16 octobre 2013 Expérimentation sur la valorisation

Plus en détail

Proposition d amendements. ARC Association des Responsables de Copropriété

Proposition d amendements. ARC Association des Responsables de Copropriété Projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte Proposition d amendements ARC Association des Responsables de Copropriété 17 septembre 2014 1 Table des matières Amendement n

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

FORUM INTERNATIONAL DE L ELECTRICITE (FINELEC) DU 29 MARS AU 1 er AVRIL 2011. PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE, CAMEROUN.

FORUM INTERNATIONAL DE L ELECTRICITE (FINELEC) DU 29 MARS AU 1 er AVRIL 2011. PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE, CAMEROUN. FORUM INTERNATIONAL DE L ELECTRICITE (FINELEC) DU 29 MARS AU 1 er AVRIL 2011. PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE, CAMEROUN. LES RECOMMANDATIONS ISSUES DES ATELIERS Ateliers 1.1 Création d un cadre incitatif

Plus en détail

Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives. Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire

Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives. Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire Avril 2011 1 1. RESUME Consciente de la nécessité de capitaliser sur le retour d expérience des 15 dernières années, la Fneci a engagé avec

Plus en détail

Les Smart Grids, filière stratégique pour les Alpes-Maritimes

Les Smart Grids, filière stratégique pour les Alpes-Maritimes Les Smart Grids, filière stratégique pour les Alpes-Maritimes FAIRE AVANCER TOUTES LES ENVIES D ENTREPRENDRE Les Smart Grids, filière d avenir de la transition énergétique Centrale de pilotage Intégration

Plus en détail

BREST LILLE LYON NICE ROUEN

BREST LILLE LYON NICE ROUEN BORDE BREST AUX IS D PAR GRAN BLE GRENO LILLE LYON EILLE MARS ER PELLI T N O M ES NANT NICE ES RENN ROUEN BOURG STRAS USE TOULO COMMUNIQUÉ DE PRESSE SIMI 2014 L immobilier de bureaux et l attractivité

Plus en détail

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise.

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. IBM Global Services Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. Les services d infrastructure et d intégration IBM Pour une infrastructure informatique qui participe

Plus en détail

1 er Comité de Pilotage. Etude départementale sur le déploiement de bornes de charge pour véhicules électriques. 16 septembre 2014

1 er Comité de Pilotage. Etude départementale sur le déploiement de bornes de charge pour véhicules électriques. 16 septembre 2014 1 er Comité de Pilotage Etude départementale sur le déploiement de bornes de charge pour véhicules électriques 16 septembre 2014 Introduction Présentation du Comité de Pilotage Présidé par le SYANE (JP

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

Etude sur les Maisons des Services Publics en Europe (hors la France)

Etude sur les Maisons des Services Publics en Europe (hors la France) Etude sur les Maisons des Services Publics en Europe (hors la France) Résumé du rapport réalisé par EUROPA pour la DATAR DATAR EUROPA Etude sur les maisons des services publics en Europe Résumé du rapport

Plus en détail

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte La GRH constitue une préoccupation permanente de toute entreprise, de tout dirigeant, qu il s agisse de

Plus en détail

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La réforme de la politique agricole commune doit intervenir d ici 2013. Une consultation publique officielle sur la PAC de

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS Synthèse des débats rédigée par : 26 janvier 2012 Dans le cadre de son Tour de France du Dialogue, la CFE-CGC a organisé à Poitiers, le 26 janvier 2012,

Plus en détail

ANALYSE. La transition énergétique allemande à la recherche de son modèle

ANALYSE. La transition énergétique allemande à la recherche de son modèle La transition énergétique allemande à la recherche de son modèle Florence Chapuis et Nicolas Goldberg Souvent présenté comme un modèle, le programme allemand de développement des énergies renouvelables

Plus en détail

Tout savoir sur le marché de l énergie

Tout savoir sur le marché de l énergie Tout savoir sur le marché de l énergie Sommaire Fiche 1 Que signifie l ouverture du marché de l énergie pour vous? Les acteurs du marché Fiche 2 Fiche 3 Fiche 4 Le marché de l énergie, les réponses à toutes

Plus en détail

Commission Energie et Collectivités territoriales du GRALE Compte-rendu n 3 (réunion du 3 mai 2011) Centre Malher, Paris

Commission Energie et Collectivités territoriales du GRALE Compte-rendu n 3 (réunion du 3 mai 2011) Centre Malher, Paris Commission Energie et Collectivités territoriales du GRALE Compte-rendu n 3 (réunion du 3 mai 2011) Centre Malher, Paris Présents Claudie Boiteau (CB) - Laurence Calandri (LC) - Anne-Christine Eiller (ACE)

Plus en détail

Programme national «très haut débit»

Programme national «très haut débit» Liberté. Égalité. Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Programme national «très haut débit» - 1 - Sommaire I. ENJEU 3 II. DESCRIPTION GENERALE 4 III. PILOTAGE DU PROGRAMME 4 IV. PHASE DE LANCEMENT DU PROGRAMME

Plus en détail

Déroulement de la présentation

Déroulement de la présentation Déroulement de la présentation Panorama des principaux outils de l urbanisme opérationnel - Les outils opérationnels - Les outils de financement Le lotissement communal de la Pointe de Fromentières - Les

Plus en détail

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence.

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence. 1 Une mission «coopération décentralisée» existe depuis 8 ans à l ARENE Île-de-France. Résultat d une délibération sur l action internationale votée par la Région Île-de-France souhaitant que celle ci

Plus en détail

LE PROJET «INFINI DRIVE» POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES DE RECHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES, RETENU PAR L ADEME

LE PROJET «INFINI DRIVE» POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES DE RECHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES, RETENU PAR L ADEME Communiqué de presse Paris, le 20 juin 2012 Investissements d Avenir LE PROJET «INFINI DRIVE» POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES DE RECHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES, RETENU PAR L ADEME Lancé à

Plus en détail

Position du secteur électrique français

Position du secteur électrique français 16 novembre 2010 ENERGIE 2020 Position du secteur électrique français L UFE, Union Française de l Electricité, est l association professionnelle du secteur de l électricité. Elle représente les employeurs

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll

LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll Le projet de loi de programmation pour la transition énergétique, dont les grands axes ont été présentés mercredi 18 juin

Plus en détail

Le diagnostic en éclairage public

Le diagnostic en éclairage public Emission du 11 février 2013 S@ti TV Le diagnostic en éclairage public Intervention de M. Vincent MARCHAUT, formateur et consultant en éclairage public Présentation : Florence BONFILS, Conseiller formation

Plus en détail

Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur

Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur Union sociale pour l habitat - ADEME AMORCE HABITAT ET TERRITOIRES CONSEIL Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur CONTRAT N T266 01 887 HABITAT ET TERRITOIRES CONSEIL Affaire suivie

Plus en détail

Le futur compteur communicant gaz. Tout savoir sur...

Le futur compteur communicant gaz. Tout savoir sur... Le futur compteur communicant gaz Tout savoir sur... Votre distributeur de gaz naturel GrDF, Gaz Réseau Distribution France, est la filiale du groupe GDF SUEZ chargée de la gestion du réseau de distribution

Plus en détail

Arnaud Montebourg. Michel Sapin. Mercredi 25 juillet 2012. Ministre du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social

Arnaud Montebourg. Michel Sapin. Mercredi 25 juillet 2012. Ministre du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social Arnaud Montebourg Ministre du Redressement productif Michel Sapin Ministre du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social Mercredi 25 juillet 2012 MINISTÈRE DU REDRESSEMENT

Plus en détail

Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule Innovation H3C

Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule Innovation H3C «Smart Grid et Compteurs communicants : Quelles conséquences sur la gestion de la consommation et de la production d énergie pour les bâtiments du 21 ème siècle?» Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule

Plus en détail

Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel?

Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel? Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel? - Qu entendre par «Smart grids»? - Des exemples concrets de démonstrateurs - Des solutions variées pour des enjeux différents - Comment

Plus en détail

réseaux électriques et pompes à chaleur

réseaux électriques et pompes à chaleur réseaux électriques et pompes à chaleur dossier de Presse Contact presse SICECO : Nathalie Blanc - 03 80 50 85 09 - nblanc@siceco.fr SOMMIRE Communiqué de presse Pompes à chaleur : attention au réseau

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002 Paris, le 17 octobre 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les futurs clients éligibles 25 septembre 2002 *** I La fourniture d électricité... 2 Les clients éligibles peuvent-ils acheter leur électricité

Plus en détail

AMENAGER LE TERRITOIRE POUR REDUIRE LES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES. Boucle énergétique «BREST Rive Droite»

AMENAGER LE TERRITOIRE POUR REDUIRE LES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES. Boucle énergétique «BREST Rive Droite» AMENAGER LE TERRITOIRE POUR REDUIRE LES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES Boucle énergétique «BREST Rive Droite» Intervenants Sylvie MINGANT Responsable division Energie de Brest métropole océane 1er Vice-président

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

Opération d Intérêt National

Opération d Intérêt National Opération d Intérêt National BtoB : BORDEAUX TO BRUSSELS! le 12 septembre 2014 Les Green Tech dans les projets urbains : opportunités de croissance dans les SmartGrids L Opération d Intérêt National dans

Plus en détail

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 novembre 2009 Les partenaires Rectorat de l Académie de la Guadeloupe Direction de l Agriculture et de la Forêt

Plus en détail

REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN

REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN La distribution de gaz naturel et d électricité en France depuis le 1er janvier 2008 24 avril 2008 2 Un service commun

Plus en détail

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France Lyon, le 20/06/2014 Madame la Ministre, Monsieur le Sénateur Maire, Mesdames, Messieurs les Elus, Chers Congressistes,

Plus en détail

COMPTE RENDU 13/12/12

COMPTE RENDU 13/12/12 LE PRESENT COMPTE-RENDU, REDIGE PAR LE BUREAU SETEC NOVAE, REND COMPTE DES ECHANGES PRINCIPAUX TENUS LORS DE LA RENCONTRE SANS AVOIR LA PRETENTION DE LE FAIRE DE MANIERE EXHAUSTIVE Rédacteur : LH Visa

Plus en détail

ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE

ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE L évolution des effectifs intercommunaux NOTE TECHNIQUE Juillet 2012 1. Une augmentation des effectifs dans les collectivités locales La fonction publique territoriale

Plus en détail

Une approche globale et intégrée

Une approche globale et intégrée COHERENCE ENERGIES Une intervention indépendante au cœur c de la transition énergétique des territoires COHERENCE ENERGIES 42 rue Agache 59840 PERENCHIES Tel. : 03 20 00 38 72 Email : contact@coherence-energies.fr

Plus en détail

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique 3 Éditorial «Le numérique est aujourd hui dans tous les usages : les transports, les entreprises, les loisirs, les objets connectés, l accès à l information, les smartphones, etc. Mais il n est pas dans

Plus en détail

Synthèse du «Schéma Directeur des Espaces Numériques de Travail» A l attention du Premier degré (doc réalisé par Les MATICE 76)

Synthèse du «Schéma Directeur des Espaces Numériques de Travail» A l attention du Premier degré (doc réalisé par Les MATICE 76) Synthèse du «Schéma Directeur des Espaces Numériques de Travail» A l attention du Premier degré (doc réalisé par Les MATICE 76) 1. Qu est-ce que le SDET : schéma directeur des espaces numériques de travail?

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

Une situation géographique proche de la capitale.

Une situation géographique proche de la capitale. Issy-les-Moulineaux, une ville innovante et attractive Une situation géographique proche de la capitale. Issy-les-Moulineaux accueille des sièges sociaux d entreprises prestigieuses : Microsoft, Bouygues

Plus en détail

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION La Réunion île solaire, terre d'innovation Reunion island, innovation land LE DISPOSITIF «ÉCO-SOLIDAIRE» PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

Plus en détail