LA PHYSIQUE DANS LES DOMAINES DE LA VIDEO ET DES TELECOMMUNICATIONS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA PHYSIQUE DANS LES DOMAINES DE LA VIDEO ET DES TELECOMMUNICATIONS"

Transcription

1 L PHYSIQUE DNS LES DOMINES DE L VIDEO ET DES TELECOMMUNICTIONS En 1865, dans sa théorie de l'électromagnétisme, Maxwell prédisait l'existence des ondes électromagnétiques On classe les ondes électromagnétiques en fonction de leur longueur d'onde dans le vide ou de leur fréquence: Téléphonie analogique Radio FM (88 à 108 MHz), télévision analogique et numérique terrrestre (bandes VHF et UHF) Téléphone sans fil (DECT), télévision satellite analogique et numérique, transmissions Wifi - 1 / 16

2 TRNSMISSION EN NDE DE SE En propagation guidée, un signal analogique ou numérique peut être transmis directement : on parle de transmission en bande de base. C'est le cas des liaisons Ethernet, série RS232, US, RNIS en téléphonie pour les signaux numériques et c'est le cas par exemple de la voix pour une transmission téléphonique analogique. L TELEPHONIE NLOGIQUE La fréquence d'échantillonnage des signaux téléphoniques étant de 8 khz (1 échantillon toutes les 125 µs), la bande passante d'une ligne téléphonique est limitée à la plage : 300 Hz 3.4 khz ce qui permet de respecter le théorème de Shannon. La limitation de la bande passante explique la qualité médiocre d'une conversation téléphonique. Les signaux transitant sur une ligne téléphonique correspondent à la voix et aux informations de signalisation (sonnerie, tonalité, numérotation ). Tous ces signaux peuvent être visualisés facilement à l'oscilloscope et un module FFT permet de voir leur contenu spectral afin de faciliter leur interprétation : fl (Low) fh (High) 1209 Hz 1336 Hz 1477 Hz 1633 Hz 697 Hz Hz Hz C 941 Hz * 0 # D - 2 / 16

3 TRNSMISSION EN NDE TRNSPOSEE La modulation consiste à transposer le spectre des informations utiles dans le domaine des hautes fréquences. Cette solution permet de multiplexer en fréquence les signaux à émettre et ainsi d'en transmettre plusieurs simultanément dans des plages de fréquences (canaux) distinctes et n'interférant pas entre elles. Spectre modulant Spectre modulant Spectre modulant f f f Spectres des signaux émis canal 1 canal 2 canal 3 f 01 f 02 f 03 f LES MODULTIONS NLOGIQUES L'information utile basse fréquence (signal audio, vidéo ) module l'un des paramètres d'une porteuse sinusoïdale de fréquence élevée : l'amplitude, la fréquence ou la phase instantanée de la porteuse. - 3 / 16

4 RECEPTION VIDEO HERTZIENNE La bande VHF s'étend de 46.5 à MHz pour les canaux 1 à 10 (Canal+ sur le canal 6) et la bande UHF de 470 à 862 MHz pour les canaux 21 à 69. La largeur d'un canal en France est de 8 MHz. Dans la bande UHF, on peut observer la présence de canaux réservés aux chaînes analogiques (système de transmission qui devrait être abandonné en 2011) et de canaux numériques (TNT). L'analyseur de spectre nous permet ci-dessous d'observer l'occupation spectrale entrer 470 MHz et 625 MHz sur l'émetteur de la Tour Eiffel : Ce relevé permet de mettre en évidence le multiplexage fréquentiel : TELEVISION NLOGIQUE HERTZIENNE Le signal vidéo (luminance) est transmis en modulation d'amplitude à bande latérale atténuée (ou résiduelle), les signaux de chrominance en modulation de fréquence (2 sous-porteuses chrominance écartées de MHz et 4.25 MHz de la porteuse vidéo) et le signal son en modulation d'amplitude (porteuse son écartée de 6.5 MHz de la porteuse vidéo) pour le système Secam. Relevé expérimental du spectre d'un canal analogique ( Canal + par exemple) : - 4 / 16

5 TELEVISION NLOGIQUE PR STELLITE En analogique, la porteuse est modulée en fréquence. La largeur d'un canal satellite est de l'ordre de 30 MHz. Pour un canal analogique, l'énergie est surtout concentrée autour de la porteuse et un canal correspond à la transmission d'une seule chaîne analogique. En numérique, grâce au multiplexage temporel plusieurs chaînes (environ 10 de qualité grand public) sont transmises dans le même canal et on peut remarquer la répartition quasiment constante de l'énergie dans le canal. LES MODULTIONS NUMERIQUES La numérisation des signaux offre la possibilité de réaliser à la fois du multiplexage temporel et fréquentiel et par conséquent de transporter de plus en plus d'informations tout en conservant le même encombrement spectral. message 1 message 2 message n M U L T I P E X G E CN Modulation numérique spectre C temps E D C D E C D E fréquence Les modulations numériques à 2 niveaux (bin-aires) Lors de la numérisation de grandeurs analogiques (voix par exemple), il faut transmettre un message binaire ; comme pour les modulations analogiques, le message binaire module une porteuse sinusoïdale : on retrouve les modulations SK (par saut d'amplitude), FSK (par saut de fréquence) et PSK (par saut de phase). Signal modulant m(t) : message binaire transmis en série au rythme d un signal d horloge de période Tb (durée d un bit). - 5 / 16

6 On définit le débit binaire D = fb = 1 Tb en bits/s. Le but final étant toujours une optimisation de l'exploitation de la bande des fréquences grâce à une amélioration de l'efficacité spectrale : D η = en (bits/s)/hz où D est le débit binaire et la largeur d'un canal. Le changement de niveau logique d'un bit se caractérise par : un saut d amplitude pour une modulation SK, un saut de phase pour une modulation PSK Pour les modulations SK et PSK : Encombrement spectral : 2 2 = = = 2 D Tb Ts Efficacité spectrale : D η = = 0.5 (bits / s) / Hz DSP pour SK et PSK Sauts de phase = π aux changements de symboles un saut de fréquence pour une modulation FSK Les applications sont nombreuses : modems, GSM, DECT ; l'encombrement spectral est supérieur à celui de la modulation SK mais c'est une modulation moins sensible au bruit ; par contre, son efficacité spectrale est faible et elle ne convient pas si on veut un débit élevé dans un canal de faible largeur Modulation MSK (Minimum Shift Keying) C'est une modulation FSK correspondant à un indice de modulation m = 0.5 donc à une excursion de Fs m D D fréquence f = m = = L'intérêt de la modulation MSK est de présenter un encombrement spectral minimal. - 6 / 16

7 Densité spectrale de puissance L'efficacité spectrale de la modulation MSK : η = D = 0.67 (bits / s) / Hz Ts 0.75 Ts La représentation de la DSP avec une échelle logarithmique met en évidence la présence de lobes secondaires : ceux-ci ne sont atténués que de 23 d par rapport au lobe principal et vont perturber les canaux adjacents. Encombrement spectral = 1.5. Ts = 1.5 D Modulation GMSK (Gaussian Minimum Shift Keying) fin d'atténuer les lobes secondaires, on filtre le signal en bande de base à l'aide d'un filtre gaussien. Ce type de modulation est utilisé dans les transmissions GSM et DECT. Séquence binaire NRZ durée d'un bit = durée d'un symbole = Ts Filtre gaussien H(f) caractérisé par le produit T Séquence binaire filtrée encombrement spectral limité à = 1/Ts = D Modulateur FSK Signal modulé s(t) On le caractérise par le produit. T où est la bande passante à 3 d du filtre et T est le temps symbole (Ts). Pour le DECT, T = 0.5 avec un débit D = 1152 kbits/s soit T = Ts = 868 ns et = 576 khz Pour le GSM, T = / 16

8 LE TELEPHONE SNS FIL (DECT) Comparaison des modulations MSK et GMSK (avec le logiciel WinIQSim) Modulation MSK sans filtre Modulation GMSK avec T = 0.5 (DECT) Comme dans tout système de communication, l'objectif est de ne pas gêner les "voisins" donc la puissance dans les canaux adjacents doit être la plus faible possible : la mesure de l'cpr (djacent Channel Power Ratio) permet de vérifier ce critère. CPR = 10. log ( Puissance dans le canal adjacent Puissance dans le canal principal ) Spectre expérimental correspondant à une communication DECT Les informations à transmettre (voix, signalisation ) sont numérisées et transmises par voie Hertzienne ; la bande de fréquences réservée aux communications sans fil en Europe s'étend de 1.88 à 1.9 GHz. La mesure de l'cp confirme les résultats obtenus par simulation : on obtient une puissance dans les canaux adjacents inférieure de 31 d à la puissance dans le canal de communication. - 8 / 16

9 Le partage des fréquences L objectif est de permettre la connexion simultanée du plus grand nombre d abonnés possible dans un espace de fréquences limité. L accès multiple à répartition en fréquence FDM (Frequency Division Multiple ccess) Chaque abonné dispose d un canal centré autour de la porteuse du signal modulé. Temps La norme DECT prévoit 10 canaux de largeur 1728 khz entre 1.88 et 1.9 GHz. C D E Fréquence L accès multiple à répartition en temps TDM (Time Division Multiple ccess) Temps Les abonnés utilisent le même canal, mais leurs informations sont multiplexées dans le temps. E DECT : 24 abonnés peuvent se partager le même canal. C D Le duplexage Fréquence Le duplexage permet de séparer les informations correspondant à la voie montante (uplink : du portable vers l antenne), des informations de voie descendante (downlink). Le duplexage temporel : TDD (Time Division Duplexing) La communication est découpée en trames constituées de : n intervalles de temps successifs (Time Slot) réservés à la voie montante, m intervalles de temps réservés à la voie descendante. Pour la norme DECT la durée d une trame est de 10 ms ; les 12 premiers Time slots sont réservés à la voie montante (5 ms) et les 12 suivants à la voie descendante. Le duplexage fréquentiel : FDD (Frequency Division Duplexing) Il y a 2 bandes de fréquences : l une pour la voie montante et l autre pour la voie descendante. Pour le GSM : la bande 890MHz MHz est réservée à la voie montante, la bande 935 MHz MHz est associée à la voie descendante. - 9 / 16

10 Les modulations numériques à M niveaux (M-aires) : modulations QM Ces modulations sont des modulations d'amplitude et de phase combinées : Quadrature mplitude Modulation. fin de transmettre de plus en plus d'informations donc augmenter le débit binaire, tout en conservant la même largeur de canal, les modulations dites M-aires (à M niveaux) sont utilisées : on regroupe n bits successifs en mots de n bits appelés symboles ; la durée d'un symbole Ts = n Tb ; on introduit la rapidité de modulation ou débit symboles : R = Fs = 1 Ts = D n en bauds 1 symbole = 2 bits 2 2 = 4 états de modulation modulation QPSK 1 symbole = 4 bits 2 4 = 16 états de modulation modulation QM 16 1 symbole = 6 bits 2 6 = 64 états de modulation modulation QM 64 1 symbole = 12 bits 2 12 = 4096 états de modulation modulation QM 4096 Le signal modulé : Q (composante Quadrature) s(t) = V 0. cos (ω 0 t + ϕ ) = I. cos (ω 0 t ) + Q. cos (ω 0 t + π / 2) VEsin(ϕ) 0 φ P avec I = V 0. cos (ϕ) et Q = V 0. sin (ϕ) Les paramètres de la tension modulée s(t) : mplitude V 0 et Phase φ 0 ϕ E Ecos (ϕ) V 0 cos φ V 0 I (composante In phase) correspondent dans le plan IQ au constellation P. Point de Q Le diagramme de constellation est l ensemble des points de constellation. b k Pour une modulation QM16, donc à 16 = 2 4 niveaux, on obtient 16 points et 1 symbole = 4 bits I Cette technique permet de transmettre 4 fois plus de bits (pour une QM16) dans le même canal qu'une modulation binaire PSK a k / 16

11 Choix de la modulation Le type de modulation choisi dépend du canal de transmission ; les critères de choix sont l'efficacité spectrale et la robustesse vis à vis du bruit. Pour le GSM et le DECT : modulation GMSK Pour la transmission vidéo satellite : modulation QPSK car milieu de transmission bruité et c'est une modulation robuste Pour la transmission sur câble : modulation QM 64 car transmission peu bruitée Pour la TNT : modulation OFDM en raison des problèmes de réflexions multiples TELEVISION NUMERIQUE PR STELLITE Il faut choisir une modulation robuste vis à vis du bruit ; le signal provenant du satellite subit une atténuation de plus de 200d donc on reçoit un signal très faible et bruité ; la modulation choisie est la modulation QPSK avec un filtre en bande de base en cosinus surélevé de roll-off α = La largeur d'un canal peut-être de 27 ou 36 MHz. Le débit = kbauds soit 45 Mbits/s et 1 canal correspond à 6 à 8 chaînes Q Diagramme de constellation 01 1 / 2 00 En général un adopte un code de Gray. Les sauts de phase peuvent π être de ± ou π 2 1 / 2 E 1 I Chronogrammes Si m(t) = on obtient pour m(t), i(t), q(t) et le signal modulé s(t) : g Tb i Ts t 1 / 2-1 / 2 t q 1 / 2-1 / 2 t Saut de phase de -π/4 à π/4 donc = π/2 Saut de phase de π/4 à 3π/4 donc = π/2 Saut de phase de 3π / 4 à -3π/4 donc = π/2 Saut de phase de -3π/4 à -π/4 donc = π/2-11 / 16

12 Effet du filtre en bande de base L'idéal est qu à l instant d'échantillonnage n.ts où «arrive» un n ième symbole, les symboles précédemment reçus aux instants (n-1).ts, (n-2).ts, (n-3).ts,. ne viennent pas interférer avec l impulsion actuelle. Le filtre permettant de ne pas avoir d'interférence entre symboles aux instants de décision est le filtre de Nyquist qui est un filtre idéal de bande passante : α=0 = Débit Symbole 2 = R 2 α=0.3 En pratique, on utilise un filtre en cosinus surélevé (Raised Cosine Filter) caractérisé par le roll-off α (compris entre 0 et 1) définissant sa pente. Sa bande passante est : α=0.5 α=1 = ( 1 + α ). R 2 = 1 + α 2. F s f. T s L'encombrement spectral du signal modulé s(t) est : Encombrement spectral = ( 1 + α ). R Simulation d'une modulation QPSK (avec WinIQSim) vec un filtre en cosinus surélevé de roll-off α = 0,35 La simulation permet d'étudier l'influence du filtre en bande de base : le diagramme de l'œil permet de contrôler l'absence d'interférences entre symboles lors de l'utilisation d'un filtre en cosinus surélevé. Plus la bande passante du filtre en cosinus surélevé est petite (α faible) plus l'encombrement spectral est faible ; par contre, les oscillations sont plus importantes pour les signaux i(t) et q(t) ce qui se traduit par un diagramme de l'œil plus étroit. Signaux I et Q Diagramme de l'oeil Diagramme des vecteurs Spectre Le diagramme des vecteurs est l ensemble des points de constellation ainsi que le chemin parcouru par ces derniers, lors de la transmission des symboles. Ce diagramme des vecteurs permet de visualiser l'influence du filtre choisi / 16

13 TELEVISION NUMERIQUE HERTZIENNE C'est une modulation OFDM (modulation numérique à grand nombre de porteuses) : Orthogonal Frequency Division Multiplexing. Le principe consiste à moduler N porteuses à l'aide d'une modulation QM-M : Les bits de durée Tb sont regroupés en mots de n bits Un mot de n bits module l'une des N porteuses : un symbole OFDM est donc de durée Ts = N.n.Tb Le spectre des porteuses modulées s'annule aux fréquences multiples de Fs : les porteuses sont donc espacées de Fs = 1/ Ts Le principal avantage de ce type de modulation est son bon comportement en cas de réceptions à trajets multiples car la durée des symboles est multipliée par le nombre de porteuses donc relativement grande. Cette modulation est donc insensible à des différences de trajets importantes. Principe théorique : Spectre d'un signal OFDM Fs Relevé expérimental : Spectres d'un canal numérique et d'un canal analogique f 0 Pour la TNT, en France, la modulation choisie est de type 8 k : 8192 porteuses modulées en QM 64. La durée d'un symbole OFDM est de 896 µs et les 6817 porteuses utiles sont séparées de Fs = khz ce qui correspond à une largeur de canal de khz = 7.61 MHz donc compatible avec la largeur des canaux de la bande UHF (8MHz). On arrive à un débit binaire de : = bits en 896 µs soit environ 45 Mbits/s ce qui correspond à 6 à 8 chaînes de qualité grand public. Utilisation d'un analyseur de champ : L'analyseur de champ permet de visualiser le diagramme de constellation, de mesurer le taux d'erreur binaire avant et après le code détecteur d'erreur de Viterbi. Le Taux d Erreur inaire (ER : it Error Rate), qui correspond au nombre de bits erronés reçus par rapport au nombre de bits émis : nombre de bits faux nombre de bits reçus = E R En téléphonie mobile (GSM) le ER doit être inférieur à 10-3 soit moins d un bit faux sur 1000 bits émis. Pour la télévision numérique terrestre (TNT) le ER doit être inférieur à 10-11, soit moins d un bit faux sur 100 milliards! - 13 / 16

14 Simulation d'une modulation QM 64 vec un filtre en cosinus surélevé de roll-off α = 0,35 Signaux I et Q Diagramme de constellation et diagramme des vecteurs Spectre Diagramme de l'oeil NC DE MESURES UTOMTISEES : ETUDE D'UN SYSTEME MOTORISE DE RECEPTION STELLITE 10.7 à GHz ande de fréquences allouée aux transmissions vidéo par satellite : 10.7 à GHz Largeur d'un canal = 27 à 36 MHz selon le satellite Tête (LN) Parabole Moteur - 14 / à 2.15 GHz câble

15 PRINCIPE DU LN ntennes verticale et horizontale Le LN (Low Noise lock Converter) : transpose les fréquences reçues de la ES (bande d entrée satellite : 10.7 GHz à GHz) dans la IS (bande intermédiaire satellite : 0.95 GHz à 2.15 GHz). Schéma de principe d un LN 13 V ou 18 V pour le choix de la polarisation Extraction 22kHz, mplis SHF mpli IS Vers démodulateur 22 khz ou non pour le choix de la bande de fréquences 9.75GHz 10.6GHz LE PROTOCOLE DISEQC Le protocole DiSEqC est un protocole de communication entre le démodulateur, le positionneur et le LN : la polarisation est choisie par l'envoi d'une composante continue de 13 ou 18V ; un signal de 22 khz permet de sélectionner soit la bande basse de fréquence (10,7 à 11,7 GHz), soit la bande haute (11,7 à 12,75 GHz). Une trame est également émise pour positionner la parabole vers le satellite souhaité. L'utilisation d'une carte d'acquisition nécessite, entre autres, des connaissances sur la numérisation des signaux, le choix de la fréquence d'échantillonnage La mise au point d'un programme d'acquisition automatique donne l'occasion d'aborder la programmation graphique et permet d'analyser la trame envoyée par le démodulateur au positionneur du moteur de la parabole ainsi qu'au LN / 16

16 LES RESEUX WIFI Réseau lycée et Internet PW2 Réseau routeur PC1 PW1 Réseau Dans la bande des 2.4 GHz pour les normes les plus utilisées (802.11b/g), la largeur d'un canal est de l'ordre de 20 MHz ; le débit, le type de modulation (PSK, QM, OFDM..) s'adapte en fonction de l'encombrement du canal et de la qualité de la communication. Comme il y a 13 canaux entre les fréquences 2.4 GHz et GHZ, deux canaux consécutifs se recouvrent partiellement : il faut donc utiliser des canaux non adjacents (soient 3 maximum) si on a plusieurs réseaux dans la même zone de couverture. Spectre du signal Wifi en mode IEE b canal 6 fréquence centrale : GHz Spectre du signal Wifi en mode IEE g canal 5 fréquence centrale : GHz - 16 / 16

3) modulations numériques.

3) modulations numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 3) modulations numériques. A) Rappels sur les modulations analogiques : Signal modulant analogique s(t) Modulateur porteuse analogique p(t) = P. cos(ω0.t) Signal

Plus en détail

Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ

Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ ANALYSE SPECTRALE : Méthode utilisée pour mettre en évidence les caractéristiques du signal. L'intérêt de cette analyse est donc

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

Sommaire. Communications numériques AIR 2 Quelques systèmes de communications. Sommaire. Multiplexage. Laurent Oudre laurent.oudre@univ-paris13.

Sommaire. Communications numériques AIR 2 Quelques systèmes de communications. Sommaire. Multiplexage. Laurent Oudre laurent.oudre@univ-paris13. Communications numériques AIR 2 Quelques systèmes de communications Laurent Oudre laurent.oudre@univ-paris13.fr Université Paris 13, Institut Galilée Ecole d ingénieurs Sup Galilée Parcours Informatique

Plus en détail

Fonctions de la couche physique

Fonctions de la couche physique La Couche physique 01010110 01010110 Couche physique Signal Médium Alain AUBERT alain.aubert@telecom-st-etienne.r 0 Fonctions de la couche physique 1 1 Services assurés par la couche physique Transmettre

Plus en détail

La Physique et l'electronique à travers les Systèmes en BTS Systèmes Electroniques

La Physique et l'electronique à travers les Systèmes en BTS Systèmes Electroniques La Physique et l'electronique à travers les Systèmes en BTS Systèmes Electroniques LES CHAMPS TECHNOLOGIQUES CHOISIS Multimédia, son et image, radio et télédiffusion Régie Lumière DMX 512 Distribution

Plus en détail

Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base

Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base Ch. 2 : Emetteur en Bande de Base 1 1) Les codes en ligne 1-1) Principe des codes en ligne Codes en ligne binaire On suppose que le message numérique est constitué d une suite d éléments binaires α k,

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission RESEAUX Câble coaxial Cœur de cuivre Isolant Tresse conductrice Gaine protectrice isolante Bonne résistance aux bruits Support encombrant. Télévision et téléphone. 1 Base 2 (1MHz sur 2m) 1 Base 5 (1MHz

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

De la modulation OFDM à WiMAX

De la modulation OFDM à WiMAX S olutions COMMUNICATIONS RADIO De la modulation OFDM à WiMAX Les techniques de communication sans fil sont aujourd hui accessibles à tous. De nombreux standards sont opérationnels, les performances s

Plus en détail

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115 Bibliographie sur le cours UMSIE115 Auteurs Titre Editeur D. BATTU Télécommunications, Principes, Infrastructures et services Dunod Informatiques P. LECOY Technologie des Télécoms Hermes C. SERVIN Télécoms

Plus en détail

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise.

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. M Informatique Réseaux Cours bis Couche Physique Notes de Cours LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. Les technologies utilisées sont celles du traitement

Plus en détail

Partie 0: Rappel de communications numériques

Partie 0: Rappel de communications numériques Partie 0: Rappel de communications numériques Philippe Ciblat Télécom ParisTech, France Introduction (I) Sauf la radio, communications actuelles en numérique - GSM, 3G, TNT, Wifi - ADSL, - MP3, DVD Types

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

La TNT. A Principes généraux. La Télévision Numérique

La TNT. A Principes généraux. La Télévision Numérique A Principes généraux La Télévision Numérique Terrestre ou TNT est un mode de diffusion terrestre de la télévision (c'est à dire que les émetteurs sont sur terre), dans lequel les signaux vidéo, audio et

Plus en détail

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés I Introduction On cherche à moduler des données binaires dans le but de les transmettre sur des canaux vocodés. Afin de transmettre

Plus en détail

TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE

TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE Polytech'Nice, Dép. Elec 4ème année T.P. d'electronique TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE GENERALITES SUR LA MODULATION Les ondes électromagnétiques de fréquence élevée ont la propriété

Plus en détail

Solution de mesure complète pour applications WiMAX

Solution de mesure complète pour applications WiMAX Générateur de signaux R&S SMU200A / Analyseur de signaux R&S FSQ Solution de mesure complète pour applications WiMAX La nouvelle technologie radio WiMAX Worldwide Interoperability for Microwave Access

Plus en détail

Mesures en réception télévision

Mesures en réception télévision 1. Télévision terrestre analogique Rappels En bande terrestre analogique pour une prise utilisateur le niveau doit être compris entre 57 et 74 dbµv Ces niveaux sont donnés pour un signal de grande qualité.

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier :

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier : SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION Contenu du dossier : 1. PRESENTATION DU SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO....1 1.1. DESCRIPTION DU FABRICANT....1

Plus en détail

TELEVISION NUMERIQUE

TELEVISION NUMERIQUE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 24 juin - 13h30 à 15h00

Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 24 juin - 13h30 à 15h00 Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 4 juin - 13h30 à 15h00 Système de télérelevage par satellite On se propose d étudier le fonctionnement

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

Modulations numériques 1

Modulations numériques 1 ENSA ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES D EL JADIDA DEPARTEMENT DE TELECOMMUNICATIONS Cours: T5 Communications numériques Présenté par Prof. Dr. A. Berraissoul Cycle Ingénieur 2012/2013 2 Cours: T

Plus en détail

La télévision numérique terrestre. Physique appliquée

La télévision numérique terrestre. Physique appliquée Physique appliquée La télévision numérique terrestre Sommaire 1- La télévision numérique terrestre dans le monde 2- Recevoir la télévision numérique 3- Pourquoi la TNT? 4- Les canaux de la TNT 5- Exemples

Plus en détail

Modulation et démodulation d amplitude.

Modulation et démodulation d amplitude. Modulation et démodulation d amplitude. P. Ribiere Collège Stannislas Année Scolaire 2014/2015 P. Ribiere (Collège Stannislas) Modulation et démodulation d amplitude. Année Scolaire 2014/2015 1 / 42 1

Plus en détail

La Couche Physique. Couche 1 (OSI ou TCP/IP) ASR2 - Février 2008 Couche physique 1

La Couche Physique. Couche 1 (OSI ou TCP/IP) ASR2 - Février 2008 Couche physique 1 La Couche Physique Couche 1 (OSI ou TCP/IP) ASR2 - Février 2008 Couche physique 1 I. Introduction Rôle de cette couche : Transmettre un flot de bits d'information d'une machine à une autre. L'étude de

Plus en détail

ANALYSE FONCTIONNELLE

ANALYSE FONCTIONNELLE Présentation du système ANALYSE FONCTIONNELLE La voiture haut de gamme d aujourd hui comporte plusieurs calculateurs reliés en réseaux par des bus multiplexés dont le bus CAN. La CITRÖEN C6 dispose de

Plus en détail

MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK

MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK La FSK (Frequency Shift Keying pour Saut discret de Fréquences) correspond tout simplement à une modulation de fréquence dont le modulant (information) est un signal

Plus en détail

Communications numériques

Communications numériques Communications numériques 1. Modulation numérique (a) message numérique/signal numérique (b) transmission binaire/m-aire en bande de base (c) modulation sur fréquence porteuse (d) paramètres, limite fondamentale

Plus en détail

La Modulation d Amplitude (AM)

La Modulation d Amplitude (AM) La Modulation d Amplitude (AM) Le Signal AM (1) La porteuse sinusoïdale e 0 (t) = Ê.cos(2π t) est modulée en amplitude par une information BF s(t). Le signal AM qui en résulte peut s écrire u AM (t) =

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre»

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» Le marché en France ~ 9 millions d abonnés fin 2005 ~ 6 millions fin 2004 dont la moitié chez l opérateur historique et

Plus en détail

OPTION MAC - TP 1 Prise en main du VSA - Etude de l émetteur WIFI

OPTION MAC - TP 1 Prise en main du VSA - Etude de l émetteur WIFI OPTION MAC - TP 1 Prise en main du VSA - Etude de l émetteur WIFI Introduction L objectif de ce TP est de revoir les principes de fonctionnement des émetteurs WIFI, ainsi que l effet du canal de propagation

Plus en détail

Un challenge important pour l IAPC QUELLE EVOLUTION POUR LE RESEAU PACKET RADIO?

Un challenge important pour l IAPC QUELLE EVOLUTION POUR LE RESEAU PACKET RADIO? Un challenge important pour l IAPC QUELLE EVOLUTION POUR LE RESEAU PACKET RADIO? Pourquoi évoluer? Débit plus important compatible avec des transferts de fichiers multimédia (fichiers, son, vidéo, etc..)

Plus en détail

Objet : Prise en main sur une antenne terrestre NASE786X-04-03

Objet : Prise en main sur une antenne terrestre NASE786X-04-03 Objet : Prise en main sur une antenne terrestre NASE786X-04-03 Les mesureurs de champ SEFRAM 7861 7862 7861HD 7862HD permettent la configuration d un système de réception TV terrestre ou satellite. Ce

Plus en détail

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU :

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU : LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING THEME : ADSL BAC PROFESSIONNEL MICRO- INFORMATIQUE ET RESEAUX : INSTALLATION ET MAINTENANCE ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS 2 EME TRIMESTRE NIVEAU : TMRIM Étude d une LiveBox

Plus en détail

Expérience 3 Formats de signalisation binaire

Expérience 3 Formats de signalisation binaire Expérience 3 Formats de signalisation binaire Introduction Procédures Effectuez les commandes suivantes: >> xhost nat >> rlogin nat >> setenv DISPLAY machine:0 >> setenv MATLABPATH /gel/usr/telecom/comm_tbx

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

Systèmes de Télécommunications

Systèmes de Télécommunications DESS Systèmes Electroniques FIUPSO 3 Electronique Université Paris XI Systèmes de Télécommunications Partie I : Introduction 2001-2002 Arnaud BOURNEL Table des matières I. GÉNÉRALITÉS... 1 II. MULTIPLEXAGE...

Plus en détail

Telecommunication modulation numérique

Telecommunication modulation numérique Telecommunication modulation numérique Travaux Pratiques (MatLab & Simulink) EOAA Salon de Provence Stéphane BRASSET, Françoise BRIOLLE Édition 2012 Table des matières 1 Modulation/démodulation en bande

Plus en détail

TP Modulation Démodulation BPSK

TP Modulation Démodulation BPSK I- INTRODUCTION : TP Modulation Démodulation BPSK La modulation BPSK est une modulation de phase (Phase Shift Keying = saut discret de phase) par signal numérique binaire (Binary). La phase d une porteuse

Plus en détail

M1 Informatique 2015/16. E. Godard. Couche Physique

M1 Informatique 2015/16. E. Godard. Couche Physique Réseaux M1 Informatique 215/16 E. Godard Aix-Marseille Université Couche Physique Plan Plan 7 OSI Application TCP/IP Application 6 5 Presentation Session Not present in the model 4 3 2 1 Transport Network

Plus en détail

TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique.

TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique. TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique. But du TP : le but de ce neuvième TP de seconde année est l'étude d'une chaîne de transmission utilisant une fibre optique.

Plus en détail

Mesures d antennes en TNT

Mesures d antennes en TNT Mesures d antennes en TNT Ce TP s intéresse aux techniques liées à l installation d un équipement de réception de télévision numérique terrestre. Pour les aspects théoriques, on pourra utilement se référer

Plus en détail

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Systèmes cellulaires Réseaux cellulaires analogiques de 1ère génération : AMPS (USA), NMT(Scandinavie), TACS (RU)... Réseaux numériques de 2ème

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES RESEAUX DE TELEPHONIE MOBILE GSM

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES RESEAUX DE TELEPHONIE MOBILE GSM PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES RESEAUX DE TELEPHONIE MOBILE GSM ir. Willy PIRARD (*) 1. SCHEMA GENERAL D UN RESEAU DE TELEPHONIE MOBILE OBJET DE L EXPOSE La figure 1 représente le schéma général d une

Plus en détail

Chapitre 8. Multiplexage : utilisation de la largeur de bande 08-1

Chapitre 8. Multiplexage : utilisation de la largeur de bande 08-1 Chapitre 8 Multiplexage : utilisation de la largeur de bande 08-1 Contenu Multiplexage fréquentiel Multiplexage temporel synchrone Multiplexage temporel statistique Lignes d abonnés numériques asymétriques

Plus en détail

Transmissions et Protocoles

Transmissions et Protocoles 1 Médium de transports Transmissions et Protocoles Nathalie Mitton EQUIPE PROJET POPS Lille Nord Europe 2011 Nathalie Mitton Transmissions et Protocoles 2011-2 Définitions Les médias physiques Médiums

Plus en détail

PLANIFICATION TECHNIQUE. Juin 2014

PLANIFICATION TECHNIQUE. Juin 2014 C O N A T E L Conseil National des Télécommunications 4, Ave Christophe, B.P. 2002, Port-au-Prince, HAITI Tel: 2227 5454 / Email: info@conatel.gouv.ht TRANSITION VERS LA TV NUMÉRIQUE EN HAITI PLANIFICATION

Plus en détail

Réseaux mobiles. UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1

Réseaux mobiles. UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1 Réseaux mobiles Nguyen Thi Mai Trang LIP6/PHARE Thi-Mai-Trang.Nguyen@lip6.fr UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1 Plan Principes des réseaux cellulaires GSM (Global System for Mobile communications) GPRS (General

Plus en détail

f m 280 Hz 0,30x1,0.10

f m 280 Hz 0,30x1,0.10 CORRECTION DU TP PHYSIQUE N 12 SPECIALITE TS 1/5 LA RECEPTION RADIO Correction du TP de physique N 12 La réception radio Activité préparatoire Les stations radios : nécessité d un dispositif récepteur

Plus en détail

WiFi 5 ème génération du WiFi-n à IEEE802.11ac

WiFi 5 ème génération du WiFi-n à IEEE802.11ac A. NAJID Professeur réseaux sans fil et hyperfréquence lnpt Rabat email : najid@inpt.ac.ma WiFi 5 ème génération du WiFi-n à IEEE802.11ac RFTE 2013 Oujda 1 Sommaire Introduction 802.11n Améliorations PHY

Plus en détail

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio. Les ondes électromagnétiques pour communiquer Le téléphone portable fonctionne comme une radio. Lors d une communication, la voix est convertie

Plus en détail

1. Présentation général de l architecture XDSL :

1. Présentation général de l architecture XDSL : 1. Présentation général de l architecture XDSL : Boucle locale : xdsl (Data Subscriber Line). Modem à grande vitesse adapté aux paires de fils métalliques. La lettre x différencie différents types, comme

Plus en détail

Le Collège des Experts Liège, le 19.04.2002

Le Collège des Experts Liège, le 19.04.2002 Le Collège des Experts Liège, le 19.04.2002 Claude HERION c/ SA MOBISTAR Objet: «Antenne GSM» Maître Bernard CEULEMANS Maître Michel DELNOY Maître Bruno DELACROIX Monsieur Claude HERION MOBISTAR (M. VAN

Plus en détail

Telecommunication modulation numérique

Telecommunication modulation numérique Telecommunication modulation numérique Travaux Pratiques (MatLab & Simulink) EOAA Salon de Provence Françoise BRIOLLE c Édition 2013 2 I ntroduction La transmission des signaux numériques Chaîne de transmission

Plus en détail

Les bases théoriques du numérique

Les bases théoriques du numérique Les bases théoriques du numérique 1. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques L analogique et le numérique sont deux procédés pour transporter et stocker des données. (de type audio,

Plus en détail

Chapitre I La fonction transmission

Chapitre I La fonction transmission Chapitre I La fonction transmission 1. Terminologies 1.1 Mode guidé / non guidé Le signal est le vecteur de l information à transmettre. La transmission s effectue entre un émetteur et un récepteur reliés

Plus en détail

Telecommunication modulation numérique

Telecommunication modulation numérique Telecommunication modulation numérique Travaux Pratiques (MatLab & Simulink) EOAA Salon de Provence Françoise BRIOLLE c Édition 2013 Table des matières 1 Modulation/démodulation en bande de base 6 1.1

Plus en détail

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT.

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT. TP n 8 : obtention des spectres de signaux usuels. But du TP : ce huitième TP de BTS SE a pour but l'étude de la manière d'obtenir le spectre d'un signal sinusoïdal et carré avec un rapport cyclique variable.

Plus en détail

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h Conf 1 : WIFI, les bases 1) Principes de fonctionnement (antennes, fréquences, emetteurs/recepteurs, point d'accés) a) Les grandes classes de fréquences HF, 300 Khz

Plus en détail

Département de physique

Département de physique Département de physique Etude de la densité spectrale de puissance du bruit thermique dans une résistance Travail expérimental et rédaction du document : Jean-Baptiste Desmoulins (P.R.A.G.) mail : desmouli@physique.ens-cachan.fr

Plus en détail

TELEPHONIE MOBILE HISTORIQUE

TELEPHONIE MOBILE HISTORIQUE La téléphonie mobile est une infrastructure de télécommunication qui permet de communiquer par téléphone sans être relié par câble à un central. HISTORIQUE Première génération Ericsson 450 Ericsson 900

Plus en détail

TV NUMERIQUE MOBILE : DU DVB-T AU DVB-H

TV NUMERIQUE MOBILE : DU DVB-T AU DVB-H 115189_TechnoN32 21/11/05 16:11 Page 56 56-57 : DU DVB-T AU DVB-H Gérard POUSSET, V.P. Marketing : Business Development chez DiBcom Grâce à ses circuits de traitement de signal spécifiques, DiBcom propose

Plus en détail

TRANSFORMATION DE FOURIER ET ECHANTILLONAGE DES SIGNAUX ANALOGIQUES

TRANSFORMATION DE FOURIER ET ECHANTILLONAGE DES SIGNAUX ANALOGIQUES PLAN DU TP N 4 TITRE DU TP : TRANSFORMATION DE FOURIER ET ECHANTILLONAGE DES SIGNAUX ANALOGIQUES OBJECTIFS : A la fin de la séance de travaux pratiques l'étudiant doit être capable de : Réaliser la transformée

Plus en détail

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba Téléinformatique Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet ESEN Université De La Manouba Les techniques DSL La bande passante du service voix est limitée à 4 khz, cependant la bande passante

Plus en détail

Limitations principales d un canal de transmission

Limitations principales d un canal de transmission Limitations principales d un canal de transmission En pratique, les voies de communication ne transmettent pas fidèlement les impulsions ; en effet, non seulement elles atténuent le signal qui se propage

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SYSTEMES ÉLECTRONIQUES SESSION 2008 ÉPREUVE : PHYSIQUE APPLIQUÉE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SYSTEMES ÉLECTRONIQUES SESSION 2008 ÉPREUVE : PHYSIQUE APPLIQUÉE BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SYSTEMES ÉLECTRONIQUES SESSION 2008 ÉPREUVE : PHYSIQUE APPLIQUÉE Calculatrice à fonctionnement autonome autorisé conformément à la circulaire n 991836 du 16/11/99 Tout autre

Plus en détail

Open Software radio. Mathias Coinchon. Cours Gull - 13/1/2009

Open Software radio. Mathias Coinchon. Cours Gull - 13/1/2009 Open Software radio Mathias Coinchon Cours Gull - 13/1/2009 Plan du cours Introduction: Concept général Un peu de théorie... Applications Equipement radio traditionnel Circuit électronique dedié à un système,

Plus en détail

Connaissance. Savoir-faire Théorique. Savoir-faire Expérimental

Connaissance. Savoir-faire Théorique. Savoir-faire Expérimental 3.2.3 SAVOIRS EN PHYSIQUE APPLIQUEE ASSOCIÉS AU COMPETENCES TERMINALES SAVOIRS ASSOCIÉS ACTIVITES C T E P Description de l'activité observable : verbe d'action suivi de la description de cette action.

Plus en détail

Système de réception par satellite

Système de réception par satellite Système de réception par satellite Contact : METRONIC - Mr Moine (Tél. : 02 47 34 63 31) Champ technologique : Matériel disponible dans le lycée pour le moment : - Antenne motorisée Metronic avec tête

Plus en détail

I. TRANSMISSION DE DONNEES

I. TRANSMISSION DE DONNEES TD I. TRANSMISSION DE DONNEES 1. QU'EST-CE QU'UN CANAL DE TRANSMISSION? 1.1 Rappels Une ligne de transmission est une liaison entre les deux machines. On désigne généralement par le terme émetteur la machine

Plus en détail

Centre Ressource Génie Electrique

Centre Ressource Génie Electrique 1 2 LA LIAISON HYPERFREQUENCE PRESENTATION FONCTIONNELLE VOITURE 1 Vous avez tous vu, sur votre récepteur de télévision, un grand prix de Formule 1, les 24 Heures du Mans ou encore un grand prix de moto,

Plus en détail

Réseaux Mobiles et Haut Débit

Réseaux Mobiles et Haut Débit Réseaux Mobiles et Haut Débit Worldwide Interoperability for Microwave Access 2007-2008 Ousmane DIOUF Tarik BOUDJEMAA Sadek YAHIAOUI Plan Introduction Principe et fonctionnement Réseau Caractéristiques

Plus en détail

Systèmes de communications numériques 2

Systèmes de communications numériques 2 Systèmes de Communications Numériques Philippe Ciuciu, Christophe Vignat Laboratoire des Signaux et Systèmes CNRS SUPÉLEC UPS SUPÉLEC, Plateau de Moulon, 91192 Gif-sur-Yvette ciuciu@lss.supelec.fr Université

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale Modem routeur LAN Inte rnet Système de connectivités Plan Modem synchrone et Asynchrone La famille xdsl Wifi et WiMax Le protocole Point à Point : PPP Le faisceau hertzien Et le Satellite.

Plus en détail

cours n 6: n Modulations numériques

cours n 6: n Modulations numériques cours n 6: n Modulations numériques Droits réservés 24/04/2006 Diapositive N 1 Plan Introduction, modem Modulations numériques Performances des modulations Traitements en réception Conclusion Droits réservés

Plus en détail

Télécommunications. Plan

Télécommunications. Plan Télécommunications A.Maizate - EHTP 2010/2011 Plan Concepts généraux: Téléinformatique Liaison de Téléinformatique Sens de transmission Types de transmission Parallèle Série Techniques de Transmission

Plus en détail

TP1 Réception Satellite - TNT S4 - Module M4208C / TRC3

TP1 Réception Satellite - TNT S4 - Module M4208C / TRC3 RESEAUX & TELECOMMUNICATIONS TP1 Réception Satellite - TNT S4 - Module M4208C / TRC3 RT2A 2014-15 1 Principe de fonctionnement 1.1 Principes généraux Un ensemble de réception satellite n'est autre qu'un

Plus en détail

Communication par CPL, support d étude des fonctions trigonométriques

Communication par CPL, support d étude des fonctions trigonométriques Communication par CPL, support d étude des fonctions trigonométriques Séminaire programme STi2D E.Chauvet & S.Faucher Académie de Montpellier Lycée DHUODA - Nîmes Atelier n o 2 - Lycée Jean Zay - 26 septembre

Plus en détail

Transmission de l'information

Transmission de l'information Transmission de l'information PRAG / IOGS / LEnsE Année 2015-2016 Plan Principe de transmission Transmissions analogiques Transmissions numériques 1 AM FM Intérêts du passage au numérique Principes de

Plus en détail

Modulations Numériques. Yoann Morel

Modulations Numériques. Yoann Morel Communication Numérique Modulations Numériques Yoann Morel http://xymaths.free.fr/signal/communication-numerique-cours-tp.php 1 Généralités Introduction Terminologie Chaîne de transmission numérique Constellation

Plus en détail

DIGISAT. Dossier de Présentation

DIGISAT. Dossier de Présentation DIGISAT Dossier de Présentation A : Création et distribution de l image analogique...2 B : Création et distribution de l image numérique...4 C : Numérisation de la source...5 C-1 : Numérisation des signaux

Plus en détail

RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE

RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE POSITIONNEMENT DES OPERATEURS Internet FRAD X25 ATM 1 TELECOMS : QUELLES SOLUTIONS APPORTER? RESEAU ANALOGIQUE RESEAU NUMERIQUE PLESIOCHRONE RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE 2 1 COMPRENDRE L EXPLOITATION D UN

Plus en détail

3 / Pour en savoir plus

3 / Pour en savoir plus 3 / Pour en savoir plus / Fiches techniques / Le dégroupage d une ligne téléphonique P. 38 / Les débits P. 39 / Les équipements à domicile P. 40 / Communications électroniques et accès à la télévision

Plus en détail

Systèmes MIMO OSTBCB pour le standard IEEE802.16 Doctorante: Patricia ARMANDO

Systèmes MIMO OSTBCB pour le standard IEEE802.16 Doctorante: Patricia ARMANDO Systèmes MIMO OSTBCB pour le standard IEEE802.16 Doctorante: Patricia ARMANDO 04/11/08 Sommaire Présentation du standard IEEE802.16 Option MIMO Présentation du code OSTBCB Modulations : OFDM SC Détection

Plus en détail

Mines MP Epreuve Physique I Année 2000

Mines MP Epreuve Physique I Année 2000 1 Mines MP Epreuve Physique I Année 2000 1- Bande phonique(50 HZ-20 khz) et bande radio (100 khz à 100 MHz) disjointes : les basses fréquences électromagnétiques ne se propagent pratiquement pas MA : simplicité

Plus en détail

LA RADIO SE PORTE BIEN

LA RADIO SE PORTE BIEN RADIO NUMERIQUE LA RADIO SE PORTE BIEN La radio n est pas en perte d audience; Son succès n a jamais été altéré par la télévision; Elle repose sur la gratuité; Mais c est l analogique qui nous met face

Plus en détail

Les Réseaux GSM et les différents générations. L.A. Steffenel Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1

Les Réseaux GSM et les différents générations. L.A. Steffenel Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Les Réseaux GSM et les différents générations Steffenel Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Historique Les premiers réseaux téléphoniques cellulaires, connus sous le terme de système de 1ère génération,

Plus en détail

LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB

LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB 5.1 Introduction Au cours de séances précédentes, nous avons appris à utiliser un certain nombre d'outils fondamentaux en traitement du

Plus en détail

Planification des fréquences

Planification des fréquences Radiodiffusion Numérique de Terre : Planification des fréquences Séminaire-atelier sur la transition de la radiodiffusion vers le numérique Ouagadougou -30 et 31 Mars 2010 Arnaud DAMIBA Plan de présentation

Plus en détail

La norme Wi-Fi N, kézako?

La norme Wi-Fi N, kézako? La norme Wi-Fi N, kézako? par Pierre SALAVERA Service Technique ACTN «Nous allons aujourd hui parler d une norme très récente en matière de Wi-Fi : la norme N. Je vais aujourd hui vous détailler le fonctionnement

Plus en détail

FICHE 01 TECHNOLOGIE

FICHE 01 TECHNOLOGIE Ministère de la santé et des sports Secrétariat d Etat chargé de l écologie Secrétariat d Etat chargé de la prospective et du développement de l économie numérique FICHE 01 TECHNOLOGIE 1. Téléphones mobiles

Plus en détail