CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 25 OCTOBRE 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 25 OCTOBRE 2012"

Transcription

1 CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 25 OCTOBRE 2012 PRESENTS : FRANÇOIS GARAY, MARIANNE CANTAU, PAPA WALY DANFAKHA, ALBERT BISCHEROUR, MARIE-THERESE FOUQUES, ANNE MICHEL, MICHEL CARRIERE, ALI MOHAMMAD, BERNARD DURUPT, AICHA REZZOUK, MICHEL VIGNIER, JACQUES JEANNOT, PATRICIA HAMARD, SALIM BOUFENARA, MARIE- HELENE CERTAIN, LUIS SAINZ GENEVIEVE LALANDE, BRUNO LE GUILLOU, BERNADETTE LE BRIAND, M'BAREK AKAFOU, ANNE-MARIE ROCHON, MICHELLE AMAT, FRANÇOIS GERBER, RAYMOND MELEIRO, JEAN DELARUE. PROCURATIONS : CELINE BAUMEL A M'BAREK AKAFOU, LESLIE CHAPON A ALBERT BISCHEROUR, EMMANUEL HIRON A ALI MOHAMMAD, NATHALIE NANTIER A AÏCHA REZZOUK, AÏCHA HAMI A FRANÇOIS GERBER, PRISCA ROBERT-BRASSE A RAYMOND MELEIRO ABSENTS SANS PROCURATION : SAMIA HAMDI, MOUNIR SATOURI, PIERRE-ERIC LE FOLL, LISE KOSSIBALE, AFZAL CHAUDRY-SHOUQ, DOMINIQUE HELLIO EXCUSE : Dieynaba DIOP Approbation du compte-rendu du conseil municipal du 27 septembre Approbation de la liste des décisions prises en application de l article L du Code Général des Collectivités Territoriales. Est nommé secrétaire : Salim BOUFENARA Est déposé sur la table : - Le projet de délibération N 3 «MAPA Attribution du marché Maison de la Terre - Jardin de Cocagne» qui annule et remplace le précédent. Est retiré de l ordre du jour : - Le projet de délibération n 2 Choix du mode de gestion du service public de l eau potable (Contrat d eau) 1

2 CONSEIL MUNICIPAL DU 25 OCTOBRE 2012 ORDRE DU JOUR FINANCES 01. BUDGET PRINCIPAL - DECISION MODIFICATIVE DE CREDIT N 4 RAPPORTEUR : ESPACES PUBLICS ET DEVELOPPEMENT DURABLE 02. CHOIX DU MODE DE GESTION DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU POTABLE (CONTRAT D'EAU) RAPOPORTEUR : PATRIMOINE BATI ET DE LALOGISTIQUE 03. MAPA- ATTRIBUTION DU MARCHE MAISON DE LA TERRE- JARDIN DE COCAGNE RAPPORTEUR : URBANISME, HABITAT, IMMOBILIER ET AMENAGEMENT EMENT DURABLE 04. ARRET DU PROJET DE PLAN LOCAL D'URBANISME ET BILAN DE LA CONCERTATION RAPPORTEUR : 2

3 MAIRIE DES MUREAUX CONSEIL MUNICIPAL IPAL JEUDI 25 OCTOBRE 2012 La séance est ouverte à 20 heures sous la présidence de M. GARAY, Maire des Mureaux. M. LE MAIRE. - Nous allons commencer, nous avons le quorum. Je vous communique les procurations Procurations : Nathalie NANTIER donne pouvoir à Aïcha REZZOUK. Leslie CHAPON donne pouvoir à Albert BISCHEROUR. Emmanuel HIRON donne pouvoir à Ali MOHAMMAD. Céline BAUMEL donne pouvoir à M'Barek AKAFOU. Prisca ROBERT-BRASSE donne pouvoir Raymond MELEIRO. Aïcha HAMI donne pouvoir à François GERBER. Absents sans procuration : Samia HAMDI, Mounir SATOURI, Pierre-Eric LE FOLL, Lise KOSSIBALE, Afzal CHAUDRY-SHOUQ, Dominique HELLIO. Excusée : Dieynaba DIOP est excusée. (M. BOUFENARA est nommé secrétaire) - Approbation du compte rendu du Conseil Municipal du d 27 Septembre 2012 M. LE MAIRE.- Y a-t-il des remarques? Il n y a pas de remarque. - Liste des décisions prises en application des délibérations du Conseil Municipal du 15 mars 2088 accordant délégation au Maire suivant l'article L2122 du Code Général des d Collectivités Territoriales. COMMANDE PUBLIQUE Le 7 septembre 2012 Marché à Procédure Adaptée de fournitures de couches infantiles jetables Laboratoires RIVADIS Marché à bons de commande Montant : maximum uros HT 3

4 Le 3 octobre 2012 URBANISME Le 19 septembre 2012 Le 21 septembre 2012 Le 21 septembre 2012 Le 21 septembre 2012 Marché à Procédure Adaptée (MAPA) Validité : à compter de la date de notification et ce jusqu au 28 février 2013 France SYSTEMES Marché n «Fourniture de tablettes et outils numériques pour les écoles de la ville des Mureaux» Montant : Sans minimum Maximum du marché uros HT Convention mise à disposition gratuite de locaux 151 rue Jean Jaurès LES MUREAUX Ville des Mureaux/Comité des œuvres Sociales de la ville des Mureaux Montant : néant Convention de mise à disposition de locaux 151 rue Jean Jaurès LES MUREAUX Ville des Mureaux/Croix Rouge Montant : loyer : uros/an Charges au prorata de la surface occupée Convention de mise à disposition de locaux 151 rue Jean Jaurès LES MUREAUX Ville des Mureaux/Secours Catholique Loyer : uros /an Charges au prorata de la surface occupée Convention de mise à disposition de locaux 151 rue Jean Jaurès LES MUREAUX Ville des Mureaux/Association Insertion Solidarité Autonomie (ISA) Loyer : uros/an Charges au prorata de la surface occupée ESPACES PUBLICS ET DEVELOPPEMENT DURABLE Le 27 septembre 2012 Marché fourniture de matériel Espaces Verts 2012 Lot 1 Société DUPORT Petit matériel à moteur Montant : uros TTC Le 27 septembre 2012 Idem ci-dessus Lot n 2 Montant : uros TTC Le 27 septembre 2012 Marché fourniture de matériel Espaces Verts 2012 Lot n 3 Sté CHAMBOURCY MOTOCULTURE Montant : uros TTC Le 28 août 2012 Convention de mise à disposition temporaire Ville des Mureaux et ASTRIUM SPACE TRANSPORTATION Convention de mise à disposition temporaire d un terrain, propriété d EADS pour l aménagement et l ouverture au public d une liaison verte en bords de seine Montant : néant 4

5 PATRIMOINE BATI ET LOGISTIQUE Le 4 septembre 2012 Convention CO-PROPRIETE Enlèvement de graffitis Montant : néant Le 7 septembre 2012 Le 18 septembre 2012 Le 12 septembre 2012 Le 19 septembre 2012 Destruction de véhicule GDE ILE DE France EXPRESS 6287 VK 78 Montant : à titre gracieux Avenant 1 à la convention d abonnement collectif Parc Relais Centre Ville/Gare Ville des Mureaux / PHP AUTOMOBILES 4 abonnements au parking de la gare Montant : uros Contrat BM Coordination Mission CSPS pour la réhabilitation de la maison 54 rue Veuve Fleuret aux Mureaux Montant : uros marché implantation de clôtures dans 4 groupes scolaires Lot 1 Sté TARLIER Montant : uros TTC Le 19 septembre 2012 Marché à implantation de clôtures 2012 Lot n 2 Sté TARLIER Implantation de clôture au Parc de Bécheville et au Parc de l Oseraie Montant : uros TTC Le 19 septembre 2012 Marché implantation de clôtures à la maternelle Victor Hugo Lot n 3 Montant : uros Le 19 septembre 2012 Marché implantation de clôtures 2012 lot 5 Sté TARLIER Implantation de clôture au stade Léo Lagrange Montant : uros Le 25 septembre 2012 Le 28 septembre 2012 Contrat Mission AMO/MOE JYVAMA CONCEPT Mission AMO consolidation des besoins pédagogiques Plateforme énergétique (ex trésorerie des Mureaux) Montant : uros MO PLATEFORE ENERGETIQUE Atelier LVA MO Réalisation d un centre de formation Plateforme énergétique (EX Trésor Public) Mission diagnostic pour uros TTC Tranche Ferme pour TTC 5

6 Le 28 septembre 2012 Le 1 er octobre 2012 Contrat Cabinet FIRON Etude de faisabilité relative au projet «Valorisation des Berges de Seine» Montant : uros MAPA EURL Architectes Sté DELTA CONCEPT ABC DECIBEL Maîtrise d œuvre pour la réalisation du Centre de la Danse Montant : EURL Architectes : uros TTC DELTA CONCEPT : uros TTC ABC DECIBEL : uros TTC ESPACE DE L ECONOMIE ET DE L EMPLOI Le 17 septembre 2012 Convention de partenariat Association ECTI Adhésion à l Association Echanges et Consultations Techniques Internationales Montant : uros TTC Le 25 septembre 2012 DGAE Le 5 juillet 2012 Le 10 septembre 2012 SPORTS Le 12 septembre 2012 Le 17 septembre 2012 Le 17 septembre 2012 Convention Monsieur R.N Occupation du domaine public Montant uros Convention Inspection Académique des Yvelines Convention pour prise en charge d élève handicapé hors temps scolaire par l auxiliaire de vie scolaire AVS 1 er degré Enfant SH et enfant TE Montant : néant Convention Education nationale Convention relative à la mise en place d espaces ludiques sur les écoles élémentaires Jean Macé et Pierre Brossolette Montant : uros Convention relative à l utilisation de la piscine (CAP et BEP) Monsieur le Directeur d Académie des services départementaux Utilisation de la piscine municipale Montant euros Convention d utilisation de la piste d athlétisme du stade Léo Lagrange (CAP et BEP) Idem ci-dessus Montant : uros Idem ci-dessus pour la ville d Arcueil Montant : uros 6

7 Le 21 septembre 2012 CULTURE Le 19 juin 2012 Le 28 août 2012 Le 30 août 2012 Le 4 septembre 2012 Le 4 septembre 2012 Le 5 septembre 2012 Le 10 septembre 2012 Le 17 septembre 2012 Idem ci-dessus pour la Ville d Arcueil pour le BAC Montant : uros Convention Le centre National d Art et culture Georges Pompidou Et la direction régionale des affaires culturelle Paris 11 ème Organisation de l évènement un jour une œuvre le 12/9/2012 Montant : uros Contrat de cession MANDOLIA Annule et remplace la décision 382/12 (Changement de producteur) Concert ENA LUIOS 19 octobre 2012 Festival Mosaïk Montant : euros TTC Marché LUDENO Location de sujets et d illuminations pour les fêtes de fin d année et Montant : uros TTC l an Convention La Ménagerie Mise en place de 4 ateliers «Cinéma d animation» dans le cadre des mercredis de la Médiathèque Montant : euros Convention CIE DU GRAIN DE FABLE Séance le 6/10/2012 à la Médiathèque Montant : uros Convention SAS POLYCHROME Intervention conte le 1/12/2012 dans le cadre des samedis des tt petits Montant : uros Contrat de cession Pascal LEGROS PRODUCTIONS Spectacle «Cher trésor» Montant : uros droits de mise en scène Convention Association Art en Liberté Intervention de Tania Lopez Sierra dans le cadre des samedis des tt petits Montant : uros 7

8 Le 12 septembre 2012 Le 12 septembre 2012 Le 21 septembre 2012 Le 25 septembre 2012 Le 27 septembre 2012 Le 28 septembre 2012 Le 1 er octobre 2012 Le 2 octobre 2012 Le 4 octobre 2012 RESSOURCES HUMAINES Le 16 juillet 2012 Marché à Procédure Adaptée AZ PRODUCTION Lot n 1 Direction artistique Festival du cirque Montant : uros Marché à Procédure Adaptée Nouvelle compagnie SANTUS Lot n 2 location d un chapiteau de 48 m² pour le festival du cirque Montant : euros Contrat de session CARAMBA SPECTACLES Concert de Berry Festival Mosaïk Montant : Euros Contrat de session BLUE LINE PRODUCTIONS Concert de SEBDA Festival Mosaïk Montant : uros Contrat de cession CARAMBA SPECTACLES Concert de Michel DELPECH Festival Mosaïk Montant : uros Convention Association RAT. CONTEUR Intervention dans le cadre de la ronde des contes Montant : uros Contrat de cession ENVIE DE VOUS DIRE Atelier chants et mini concert Montant : euros Convention Association CINEDEMO Mise en place d atelier de décoration de Noël par un prof de loisirs créatifs à la Médiathèque Montant : uros Contrat de cession TOUR S SOL Concert de Samira BRAHMIA Festival Mosaïk Montant : uros Convention de prise en charge financière ACPPAV CAP Petite Enfance de Melle MS 8

9 Montant : uros Le 16 juillet 2012 Le 11 septembre 2012 Le 13 septembre 2012 Le 14 septembre 2012 Le 14 septembre 2012 Le 18 septembre 2012 Le 18 septembre 2012 Le 18 septembre 2012 Idem ci-dessus BAC professionnel ASSP de Melle MP Montant : uros Convention de prise en charge financière CFA ACPPAV CAP petite enfance pour Melle RA Montant : uros Convention de formation professionnelle CNFPT Formation «Exchange server» pour O ;M B Convention de prise en charge financière ADAPSS Ile de France Diplôme d éducateur de jeunes enfants pour Melle GB en 3 ans Montant : uros Convention de prise en charge financière ADAPSS CAP Petite Enfance en 2 ans pour Melle DD Montant uros Formation professionnelle France Action Locale Formation premières universités de la sécurité pour M. JHD Montant : uros Formation professionnelle France Action Locale Idem ci-dessus pour M. BLG Formation professionnelle ICF Formation coaching dans le cadre du concours d attaché territorial pour 7 agents Montant : uros M. LE MAIRE. - Y a-t-il des remarques? Il n'y a pas de remarque. Est déposé sur la table le projet de délibération n 3 "Attribution du marché maison de la terre - jardin de Cocagne" qui annule et remplace le précédent. Je vous informe également que la question sur la gestion de l'eau passera au Conseil Municipal du mois de novembre, elle ne passera pas ce soir parce que quelques modifications devaient être apportées et il faut les donner cinq jours avant le Conseil. Ensuite, je préférerais que l'on passe d'abord l'attribution de la MAPA. 9

10 PATRIMOINE BATI ET DE LA LOGISTIQUE 03. MAPA ATTRIBUTION DU MARCHE DE LA MAISON DE LA TERRE - JARDIN DE COCAGNE. Rapporteur : M. CARRIERE. M. CARRIERE. La réalisation de la«maison DE LA TERRE - JARDIN DE COCAGNE» est un projet s intégrant dans une démarche de chantier d insertion permanent et adhérant au Réseau de Cocagne utilisant comme support un jardin maraîcher M. GERBER. - Je n'entends rien, mais je pourrais me rapprocher parce qu'il y a tellement d'absents M. LE MAIRE. - Aujourd'hui vous êtes 1 sur 3, nous sommes 32, quand vous divisez par 3 nous ne devrions être que 11, cela veut dire que nous sommes presque 20, donc nous sommes beaucoup plus assidus que ne peut l'être votre groupe, Monsieur GERBER. M. GERBER. - Exceptionnellement, les poids lourds de votre formation au sens figuré, j'entends Monsieur SATOURI et Monsieur VIGNE ne sont toujours pas présents, cela devient inquiétant, j'espère qu'ils vont bien. M. LE MAIRE. - L'un s'occupe de la Région et l'autre s'occupe du Conseil Général. M. CARRIERE. - Ce projet vise à développer un pôle d agriculture biologique intégrant de multiples fonctions telle que la production, la commercialisation, l insertion et l éducation à l environnement. Pour permettre sa concrétisation la ville des Mureaux réalisera un local professionnel d une superficie de 400 m2 hors œuvre nette permettant l implantation du chantier d insertion, Une première procédure de marché publics a été lancée le 6 Mars 2012 conformément à l article 28 du code des marchés publics. Suite à l analyse des offres effectuée par le Maître d œuvre le Cabinet F.O WULBRECHT, les membres de la commission d attribution des marchés publics réunis le 3 Mai 2012, ont déclaré l ensemble des lots infructueux et ont décidé de relancer une nouvelle mise en concurrence. Cette nouvelle procédure a été lancée le 30 Mai 2012 en lots séparés : - lot n 1 Gros œuvre-menuiseries- Faux Plafonds- Charpente - lot n 2 Plomberie - lot n 3- Electricité - lot n 4- Peintures revêtements de sols 10

11 Le 3 juillet 2012, les offres remises par les différentes entreprises ont permis au maître d œuvre d analyser l ensemble des quatre lots et de présenter le 13 Septembre 2012 aux membres de la commission d attribution des marchés le détail de cette analyse. Les membres ont décidé d attribuer : - le LOT N 1-1 Gros œuvre Menuiseries- Faux plafonds - plus l option charpente bois couverture bac acier à la Société REHA CONSTUCTION Le Bois de la Londe CHAMBLAC pour un montant de ,54 HT. soit ,70 TTC - Le LOT N 2-2 Plomberie- à la Société MOLEA 11 Route de Meulan CONDECOURT pour un montant de H.T. soit ,19 TTC - Le LOT N 3-3 Electricité à la Société VIALUM Zac de la Vallée 5 rue des Maraîchers MEZIERES SUR SEINE pour un montant de H.T. soit TTC - Le LOT N 4-4 Peintures Revêtements de sols- à la Société ADLVO Zac de Vaubesnard DOURDAN pour un montant de 9 085,77 H.T. soit ,59 TTC. Soit un montant global pour les quatre lots de : ,32 H.T soit ,48 TTC auxquels il faut ajouter les honoraires architecte, le BET, la mission SPS, les sondages ainsi que les aléas soit un coût global d opération de H.T. Les recettes prévisionnelles initialement prévues dans la délibération du conseil municipal du 20 Octobre 2011 sont modifiées, à savoir : - DDU (dotation développement urbain FEDER (PUI Seine Aval) Ville des Mureaux (+ TVA) Soit un total de H.T Vu l avis favorable de la Commission d attribution des marchés du 13 Septembre 2012 Vu l avis favorable de la Commission Urbanisme, Nouveaux Equipements publics et travaux du 11 Octobre 2012 Vu l avis favorable de la Commission Environnement, transports, déplacements, développement durable du 17 Octobre 2012, Le Conseil Municipal après en avoir délibéré : Propose : - d autoriser le Maire à signer le marché de travaux relatifs aux lots suivants : 11

12 LOT N 1- Gros œuvre Menuiseries- Faux plafonds plus l option charpente bois couverture bac acier à la Société REHA CONSTUCTION Le Bois de la Londe CHAMBLAC pour un montant de ,54 HT. soit ,70 TTC LOT N 2- Plomberie- à la Société MOLEA 11 Route de Meulan CONDECOURT pour un montant de H.T. soit ,19 TTC LOT N 3- Electricité à la Société VIALUM Zac de la Vallée 5 rue des Maraîchers MEZIERES SUR SEINE pour un montant de H.T. soit TTC LOT N 4- Peintures Revêtements de sols- à la Société ADLVO Zac de Vaubesnard DOURDAN pour un montant de 9 085,77 H.T. soit ,59 TTC. - d autoriser le Maire à solliciter des crédits auprès du FEDER dans le cadre du PUI Seine Aval et de tout autre financeur et de signer l ensemble des documents qui s y réfèrent. M. LE MAIRE. - Y a-t-il des remarques? M. GERBER. - Monsieur le Maire, je voulais que l'honorable assemblée m'excuse pour ce léger retard dû à un problème avec Madame HAMI qui est bloquée. Le fait d avoir son pouvoir par téléphone pose-t-il problème? M. LE MAIRE. - Il n'y a pas de problème, je suis d'accord pour que vous le preniez. M. GERBER. - J'avais une question sur cette belle initiative, on ne comprend pas très bien la logique de cette délibération. C'est un chantier d'insertion, mais que concerne exactement le chantier d'insertion? La construction de ce local qui semble nécessaire à la mise en oeuvre de ce chantier d'insertion est-elle elle-même un chantier d'insertion? M. CARRIERE. - Non, cela me paraissait clair, mais je comprends que l'on ait des doutes. Il y a deux choses, il y a la boîte et le contenu de la boîte, le local professionnel pour permettre l'implantation du chantier d'insertion qui va gérer la superficie de 4,8 hectares et de 1,3, dédiés au maraîchage, avec l'association qui est en cours, CACR, mais qui peut être une autre association. Le projet d'insertion est le projet d'exploitation, ce n'est pas le projet de construction. D'ailleurs, nous passons cette délibération impérativement aujourd'hui afin de respecter les délais suffisants de façon à toucher le subventionnement européen. Passé ce délai d'octobre, nous risquons de ne pas le toucher. 12

13 Voilà l'objectif, mais le projet d'insertion concerne le contenu des parcelles et de la gestion du local pour le maraîchage avec les paniers et la culture biologique des 2 parcelles. M. GERBER. - J'ai une question subsidiaire parce que cela me semble curieux, alors que l on sait que les chantiers d'insertion, on en avait parlé lors de la campagne électorale, sont des objectifs intéressants et importants. Quelque chose m'échappe, la Ville des Mureaux est suffisamment équipée en locaux qui font partie de ce patrimoine pour ne pas que l'on ait besoin de reconstruire un bâtiment d'un montant total, vu les dépenses, la salle de danse, de 1,2 M, mais on est reparti pour une somme de , avant de donner le premier coup de bêche sur un champ, c'est-à-dire d'avoir lancé le chantier d'insertion. Cela me semble surprenant, la Commune a des bâtiments assez bien répartis sur l'ensemble de son périmètre, est-il bien utile de se trouver dans l'obligation de dépenser qui pourraient être consacrés au développement des chantiers d'insertion plutôt qu'au paiement de la boîte pour y mettre le chantier? M. CARRIERE. - Ce n'est pas tout à fait la même chose. D'abord, quand tu dis que la Ville des Mureaux investit , la Ville des Mureaux investit , ce qui n'est pas la même chose, ce qui représente un tout petit peu plus de 25 %. C'est le premier point. Le deuxième point, il est faux d'admettre que l'on construit une boîte à venir pour un projet à venir. L'association est déjà depuis 2011 sur site, on est presque fin 2012, il va y avoir quasiment un an que l'association d'insertion est déjà à l'oeuvre sur la partie de 1,3 hectare qui est limitrophe de la station d'épuration sur la ferme de la Haye et a démarré l'implantation de tunnels sur la partie de 4,8 hectares. Nous avions un comité de pilotage ce jour avec l'etat, le département et d'autres partenaires, nous avons un bilan là-dessus concernant le personnel qui a travaillé sur cette opération et c'est à l'oeuvre depuis plus d'un an. Ce n'est pas un projet à venir. Le troisième point est que si nous avons un patrimoine, quand on parle de hangars de 400 m², c'est effectivement un hangar avec des locaux de vie, un hangar avec des frigos pour pouvoir stationner aussi le matériel de culture et des locaux de vie pour le personnel aussi. A l'heure actuelle, à la ferme de la Haye nous n'avons pas ces locaux. Le personnel en insertion qui est sur ce projet est logé à l'intérieur d'un espace de quartier que nous avons mis à disposition en faisant une convention. C'est une installation précaire qui n'est pas définitive et qui est bien au détriment malgré tout de certains usagers. Néanmoins, elle est a minima conforme au Droit du travail. 13

14 Le patrimoine que nous avons n'est pas adapté, et ce bâtiment que nous faisons est parfaitement adéquat aux objectifs poursuivis qui sont l'insertion, la culture, l'éducation et évidemment des projets liés à la dissémination des pratiques culturales, biologiques pour les jardins familiaux, les publics adultes, voire les lycées. C'est une sorte de cheval de Troyes, on l'avait expliqué ici, on n'a pas d'installation communale sinon nous l'aurions fait et nous aurions adapté. M. LE MAIRE. - J'espère que vous êtes convaincus. Nous allons passer au vote. A LA MAJORITE 27 VOIX POUR, 4 ABSTENTIONS ET 0 VOIX CONTRE principal. Merci. J'ai sauté un point avant que l on ne parle du PLU, c'est le budget FINANCES 01. BUDGET PRINCIPAL DECISION MODIFICATIVE DE CREDIT N 4 Rapporteur : Mme FOUQUES. Mme FOUQUES. Un certain nombre de modifications budgétaires en dépenses et recettes sont nécessaires sur le budget de la Ville des Mureaux au titre de l exercice 2012 tant en section de fonctionnement qu en section d investissement. Il est donc proposé de procéder aux modifications d écritures budgétaires selon le document budgétaire ci-joint. APRES avoir entendu l exposé de son rapporteur, VU le Code Général des Collectivités Territoriales, VU l avis favorable de la Commission des Finances - Politique des ressources humaines et Affaires générales du 18 octobre LE CONSEIL MUNICIPAL, APRES en avoir délibéré, PROPOSE : les modifications budgétaires de la Décision Modificative de Crédit n 4 en dépenses et en recettes, sur le budget principal de la Ville des Mureaux au titre de l exercice 2012, selon le document budgétaire joint. M. LE MAIRE. - Y a-t-il des remarques? Nous passons au vote. A LA MAJORITE 29 VOIX POUR, 2 ABSTENTIONS ET 0 VOIX CONTRE 14

15 Je vous ai dit en liminaire que l'on parlerait de tout ce qui était mode de gestion de l'eau au prochain Conseil Municipal, cela ne remet pas en cause le travail fait, mais il y avait un problème par rapport à la délibération, un ou deux points étaient à modifier. Nous passons au PLU. URBANISME, HABITAT, IMMOBILIER ET AMENAGEMENT DURABLE 04. ARRET DU PROJET DE PLAN LOCAL D'URBANISME ET BILAN DE LA CONCERTATION CERTATION. Rapporteur : Mme MICHEL. Mme MICHEL. Nous allons présenter l'arrêt du PLU aujourd'hui et nous allons faire une levée de séance pour que ce soient les techniciens qui le portent de manière plus précise. M. LE MAIRE. - Aujourd'hui, nous en sommes à l'étape de l'arrêt du PLU, un travail a été mené dans lequel se trouve une proposition d'élaboration d'un PLU. Beaucoup élus ont posé des questions sur le PLU, Raymond MELEIRO est venu poser une question que l'on abordera après et qui est intéressante, Marie- Hélène CERTAIN a également posé une question intéressante sur ce document, et je n'ai eu que deux remarques d'élus sur ce dossier. Mme ROCHON. - J'en ai fait une hier. M. LE MAIRE. - A hier 17 heures, il n'y avait que deux remarques peut-être que depuis hier il y en a eu d'autres. C'est donc un ensemble de propositions, cela veut dire qu'ensuite cela partira sur les enquêtes publiques etc. Ce document sera mis à la disposition de l'ensemble des élus pour le lire si vous le souhaitez, si vous avez besoin d'informations complémentaires il y aura des informations complémentaires, s'il le faut on fera peut-être une réunion des présidents de groupe quant à la lecture de ce dossier, cela fait partie de la discussion, sachant qu'à moment donné il faudra voter ce PLU. On se donne l'objectif de mai/juin de l'année prochaine pour voter ce PLU. Je vais maintenant lever la séance de telle façon que les membres du personnel qui ont travaillé dessus puissent nous présenter le PLU. (M. VIGNIER est entre en salle) Monsieur GERBER, vous pouvez saluer M. VIGNIER qui vient d'entrer. Monsieur VIGNIER, M. GERBER a trouvé qu'il manquait des poids 15

16 lourds, M. SATOURI et M. VIGNIER, et je lui ai dit que vous étiez occupé et que vous faisiez le maximum pour venir. (rires) Mme MICHEL. Nous devons suspendre le Conseil Municipal. (La séance, suspendue à 20 h 20, est reprise à 21 h 15) M. LE MAIRE. - C'est un gros travail, presque 200 pages, c'est pour cela qu'il faudra qu'on le mûrisse et même s'il y a une Commission, un groupe de travail de 4 ou 6 personnes qui veulent s'y mettre pour lire tous les articles de chaque groupe ou des représentants, aussi bien du groupe de François GERBER que de Raymond MELEIRO parce qu'il faut les lire, ces 200 pages, par série de 20 ou 30 pages, de façon à voir les points. L'enquête publique est aussi quelque chose sur quoi nous Conseil Municipal, quand on va le voter, aurons peut-être des remarques à faire. Qui veut intervenir? M. MELEIRO. Bonsoir, Monsieur le Maire, nous en sommes au stade des remarques et pas des critiques ce soir. Premièrement, félicitations à toute l'équipe municipale qui a travaillé sur le dossier, et qui a bien travaillé, elle n'est pas responsable des règles politiques qu'on lui dicte. Deuxièmement, on est heureux de savoir que la zone de l'aérodrome a été clarifiée, c'est une mesure que vous avez prise, qui avait fait l'objet en 2008 d'un thème de campagne. Ensuite, vous êtes pour la sauvegarde des bois de Verneuil, autre règle qui me paraît utile à la collectivité étant donné que vous avez été vousmême dans les années 70 pour la sauvegarde du bois de Verneuil. Pour le reste il y a des remarques, à savoir que nous regrettons que la population de la Ville alors que vous avez respecté comme indiqué les phases de publicité, de communication se soit très peu intéressée au développement de la Ville. Le PLU d'une Ville est comment sera notre Ville demain et aprèsdemain. Tout à l'heure, vous expliquiez que dans les années 50 on a décidé une modification sur la Ville au regard de l'implantation des usines Renault, on a décidé de faire des logements collectifs, et aujourd'hui la Ville des Mureaux subit plus qu'elle ne peut créer des événements par rapport à cette situation d'urbanisme. Si on veut savoir ce que sera la Ville des Mureaux demain, il suffirait de lire le projet de PLU pour avoir une impression générale de la Ville. Qu'avez-vous changé pour l'instant? Pas grand-chose, à savoir que les zones à logements collectifs restent des zones à logements collectifs, pour les zones urbaines d'habitations pavillonnaires il faudra définir mieux la 16

17 règle parce que l'on s'aperçoit qu'en zone UBP, en façade de rue vous pouvez être à 12 m et dès que vous passez les 30 m en recul de rue, vous n'êtes qu'à 7 m, or il nous paraît évident que si vous mettez un grand bâtiment derrière une habitation, c'est vous qui gâchez la vue du secteur et non pas l'inverse. Il serait peut-être bon de réfléchir à cette condition qui était la hauteur. En dehors de tout cela, les aménagements routiers tel que l'aménagement de la rue Pierre-Bérégovoy vont être utiles à la Ville, mais il faudra mieux dans les années qui viennent expliquer aux habitants et surtout à la population qui veut s'implanter sur la Ville des Mureaux ce qu'est la problématique du parc privé. J'aimerais bien savoir ce que c'est, parce que pour nous il y a un parc privé qui est le R+2 +3, et après il y a le logement collectif. Veut-on bloquer le logement privé sur la Ville ou veut-on instaurer un diktat du logement collectif? J'ai eu enfin les bons chiffres parce qu'au dernier Conseil Municipal vous me reprochiez de ne pas les avoir. Je disais 43 %, je vous l'ai demandé, vous ne me l'aviez pas donné. Ce soir on l'a vu, c'est 46 % de logements sociaux. M. LE MAIRE. - J'ai toujours dit 46 %. M. MELEIRO. Quelle est votre politique à l'avenir? Est-ce de toujours développer ce logement collectif sous forme de logements sociaux, ou de sauvegarder certaines zones pour arriver à un logement privé et non pas à une mixité parce qu'une mixité n'est pas possible au sein de certains quartiers des Mureaux? M. LE MAIRE. - On peut ne pas avoir la même compréhension d'un film à la sortie du cinéma, la seule chose qu'il faille regarder, c'est ce que les critiques en disent. Si vous n'avez pas vu que l'on était en train de redistribuer complètement cette Ville, ce n'est pas de ma faute, par rapport aux 3 parallèles que sont l'autoroute A13, la voie ferrée et la Seine, avec une perpendiculaire de l'autoroute A13 jusqu'à la Seine. Il y a une redistribution de ce que nous voulons faire. Si vous n avez pas lu sur l'anru qu'une partie de logements sociaux et une partie de logements privés est quelque chose qui est en train d'être modifié, si vous n avez pas vu que nous travaillions les entrées des Mureaux, par exemple le principe de la zone ouest qui est assez important comme modification dans notre Commune, le fait que sur les bords de Seine, en particulier par le pont de Meulan-Les Mureaux nous travaillions complètement par rapport à la Seine et à des aménagements le long de la 17

18 Seine, et en particulier l'affirmation de la résidentialisation de ces secteurs, ce n'est pas de note faute. Quand je prends les parties est, dans lesquelles on ne remet pas en cause l'intensité économique d'astrium, et je souhaite que cela continue en 2020, 2026, 2030, dans les discussions on intensifie cela. De l'autre côté, le long de la rue qui va jusque chez Coutin, etc., on modifie ce tissu industriel qui va être déplacé, en particulier chez Coutin on souhaite redonner une dimension par rapport au bâti, et notamment au bâti horizontal. Je ne vais pas tout citer. Ensuite, sur la notion de voirie, la rue Pierre-Bérégovoy que l'on a finie est aussi un acte fort du redéploiement des Mureaux par rapport à la sortie ouest et aux zones d'activité économique. Nous pouvons espérer que si demain nous avons une agglomération, sur de petites parties qui sont sur le terrain de Bouaffle des travaux seront peut-être menés pour développer une activité économique. Vous voyez que l'on redessine les contours, et on n'est pas dans une démarche de densification collective. C'est le premier point. Le deuxième point, c'est l'ensemble des désenclavements de tous les quartiers des Mureaux. Je pense que la démarche de désenclavement est en cours, en attendant de faire une voie par rapport à la cité Renault pour venir sur l'avenue Paul-Raoult, d'autres voiries sont aussi dans nos projets. Plus aucun quartier des Mureaux ne sera une voie sans issue, c'est une modification importante. Il y a aussi des secteurs sur lesquels nous allons travailler, par exemple la médiathèque. M. GERBER. - Cela, c'est sûr, Monsieur le Maire. M. LE MAIRE. - On travaille sur le secteur de la médiathèque, et pour faire plaisir à Monsieur François GERBER parce que je sais qu'il est partisan des zones multi activité, et en particulier des pôles, on souhaite mettre en place des pôles d'envergure régionale ou départementale. Lui qui est un valseur invétéré comprend la notion du centre de la danse. Autour de la médiathèque il y a un projet. Il y a un pré-concours d'architectes pour des logements étudiants. L'ensemble des terrains qui étaient des terrains vagues sont en train de se modifier. Il y a des sujets que l'on maîtrisera ou non. Concernant la notion du centre Ville, dans la précédente équipe municipale si on a décidé de conserver le pôle administratif ici, ce n'était pas un choix politique neutre, cela voulait dire que nous gardions une activité sur 18

19 le vieux village. Ce n'est pas neutre si à la médiathèque on a donné un système d'ouverture 7 jours sur 7 en densifiant de nouvelles activités, c'est une volonté politique. Quand on parle de Léo-Lagrange et de faire un pôle éducatif à Léo- Lagrange de telle façon qu'il y ait une nouvelle activité, ce n est pas neutre. On est en train de travailler les équipements publics qui doivent nous permettre d'aérer d'autres lieux, peut-être les écoles de centre Ville qu'on aérera peut-être en C'est tout un mouvement. Certains peuvent considérer que l'on est des «voyageurs immobiles», cela me semble un peu faux. On a aussi un sujet : entre les tissus pavillonnaires, les tissus collectifs, il faut du collectif et du logement social. Nous étions à 46 % de logements sociaux, nous repassons à 40 %. Peut-être aura-t-on le même nombre de logements sociaux, mais pas le même pourcentage par rapport au nombre total de logements. Concernant le problème du privé, les promoteurs immobiliers et le système du privé, ce n'est pas si simple. Certains nous disent que l'on est dans une période, , difficile. Quand j'en discute avec les promoteurs immobiliers, l'avantage que nous avons est que c est du foncier qui n'est pas très cher, nous avons une possibilité par rapport à la gare, à l'autoroute, on peut être moins cher que d'autres, et peut-être d'ailleurs y aura-t-il retournement notamment sur des Villes très chères, peut-être aurons-nous des possibilités d'accès à la propriété plus conséquentes. C'est tout cela que l on est en train de faire, je ne pense pas que l'on ne soit pas dans le mouvement. Que vous n'acceptiez pas ce mouvement, que vous voyiez un autre système de mouvement, c'est votre détermination politique, mais j'ai l'impression que l'on a amorcé, donné un souffle nouveau en Les Mureaux avancent en 2008, et le mouvement est là. Qu on soit d'accord ou non c'est autre chose, mais cela en fait partie. Il y a d'autres sujets, peut-être faut-il travailler le centre hospitalier de Bécheville qui est un grand centre hospitalier, avec les campus de formation. Ali MOHAMMAD travaille aussi sur des plates-formes, une plate-forme sur l'énergie et l'efficacité énergétique notamment, c'est pour cela que l'on a acheté la perception. Si vous prenez la perception et la médiathèque, et si on fait 80 logements étudiants à côté de la médiathèque, tout l'intérêt est que l'activité médiathèque ait une densité forte d'activité. C'est un tout. Vous me dites que l'on a sauvé ces bois en 1970, c'est vrai, et j'ai d'ailleurs appris que Jean-Pierre CUEILLET, un des défenseurs de ces bois, est décédé, écrasé par son tracteur. C'est vrai aussi que sur les Mureaux les bois 19

20 ont été protégés, sur Verneuil les bois ont été en partie protégés mais moins, en revanche on ne comprend pas quand on est aux Mureaux qu'on ait un bois auquel on tourne le dos. Il n'y a aucune entrée, il faut ouvrir le bois vers nous. On est en train d ouvrir tous les secteurs de nature à la population, ou a ouvert la liaison douce jusqu'à la base de loisirs alors qu'avant, pour aller à la base de loisirs il fallait faire le tour. On est en train de tout ouvrir, que ce soit vers la ferme de la Haye, avec la notion de retravailler les écluses. C'est un chantier important. M. D'ANFAKHA. - Je voudrais à la suite de Raymond MELEIRO saluer la qualité du travail qui vient de nous être présenté. C'est un document stratégique qui donne de la cohérence à nos différentes politiques sectorielles. En le lisant, ma première impression a été de dire "il n'y a pas que l'anru aux Mureaux", dans chaque quartier on trouve deux politiques de construction, de développement. L'ANRU a été un grand projet urbain, un grand projet de Ville, et en lisant ce document on voit que nous sommes engagés à la prise en charge globale des problématiques de cette Ville. J'ai quelques réflexions dont je voudrais vous faire part. Tout ce qui est équipement a attiré mon attention. Je salue les choix faits de développer le logement des jeunes. Une résidence étudiante va se construire à la médiathèque, et non pas en bord de Seine tel que mentionné dans le document -il est écrit bord de Seine ouest, logements étudiants-, ce n'est pas grave. De la même façon, nous réfléchissons à la construction de logements de seniors sur les bords de Seine au niveau de la ferme de la Haye, je pense que c'est quelque chose qu'il faut valoriser et inscrire dans ce document. Dans un prolongement du centre Ville qui sera le lieu d'implantation d'équipements existants et futurs, je soutiens ce que vient de dire Marie- Hélène, il faudra réfléchir à l'équipement de santé, aux zones de santé pluridisciplinaires. Je me félicite que l'aérodrome soit classé. J'ai une question, je voudrais savoir ce que ce classement peut changer en termes de mouvement, de bruit et aussi en termes d'activité. Je voudrais avoir quelques éléments là-dessus. Autre question, nous avons travaillé avec les communes limitrophes, comptons-nous prolonger cela par l'adoption d'un schéma de cohérence territoriale? C est vrai que nous sommes obligés de travailler avec les communes environnantes sur la protection des terres agricoles, sur le développement économique, etc.. 20

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR :

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Préambule du rapport n 12 Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Ce rapport vous propose d autoriser la signature d une convention de groupement de commandes entre CHAMBERY METROPOLE et la Ville de CHAMBERY afin

Plus en détail

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Compte-rendu fait par : I.MOUSQUET Présents : C.CHARRIER, architecte E.BAZZO, DGS A.DJEBARI, enseignante maternelle

Plus en détail

RAPPORT N 11.475 CP DIRECTION GENERALE DES SERVICES POLE AMENAGEMENT DU TERRITOIRE. Direction : Eau

RAPPORT N 11.475 CP DIRECTION GENERALE DES SERVICES POLE AMENAGEMENT DU TERRITOIRE. Direction : Eau RAPPORT N 11.475 CP AUTORISATION DE SIGNATURE DE L'AVENANT N 2 AU MARCHE DE MAITRISE D'OEUVRE POUR L'AMENAGEMENT DES BERGES DE SEINE ET DES ESPACES PUBLICS ATTENANTS DU PONT DE SEVRES A PARIS DIRECTION

Plus en détail

REUNION DU MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2012

REUNION DU MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2012 REUNION DU MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2012 L an deux mil douze, le dix neuf septembre, convocation du Conseil Municipal adressée individuellement à chaque conseiller pour une réunion ordinaire qui aura lieu

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 14 avril 2015

DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 14 avril 2015 REPUBLIQUE FRANCAISE --------------------- DEPARTEMENT DU TARN 2015-007 COMMUNE DE RIVIERES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 14 avril 2015 L'an deux mille quinze, le quatorze avril à 18h30,

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Séance du lundi 16 juin 2008. DELEGATION DE M. Josy REIFFERS

Séance du lundi 16 juin 2008. DELEGATION DE M. Josy REIFFERS Séance du lundi 16 juin 2008 DELEGATION DE M. Josy REIFFERS 305 Séance du lundi 16 juin 2008 D -20080318 Convention de partenariat entre la Ville de Bordeaux et l association Maison de l Emploi de Bordeaux.

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature.

2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature. Direction des Finances Direction de l Urbanisme 2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature. PROJET DE DÉLIBÉRATION

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Du 9 MARS 2010

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Du 9 MARS 2010 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Du 9 MARS 2010 L'an deux mil dix, le NEUF MARS à 20 heures 30, Le conseil municipal de la Commune de Dolmayrac, dûment convoqué, s'est réuni en session ordinaire à la Mairie,

Plus en détail

Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er

Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er janvier 2017. Le conseil après en avoir délibéré a fixé

Plus en détail

1 sur 5 10/06/14 13:10

1 sur 5 10/06/14 13:10 Time Machine est un outil proposé par Mac OS depuis sa version 10.5 (Leopard) et qui permet d'effectuer des sauvegardes de votre disque dur de manière régulière. Mais au-delà de la simple sauvegarde périodique,

Plus en détail

Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL

Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL Comment réussir son investissement en loi Pinel? Le dispositif Pinel est une loi de défiscalisation particulièrement intéressante. Elle remplace avantageusement

Plus en détail

Discours de Marylise LEBRANCHU. Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de. l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse

Discours de Marylise LEBRANCHU. Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de. l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse Discours de Marylise LEBRANCHU Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse Jeudi 17 octobre 2013 Je suis heureuse de pouvoir commencer,

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 er JUILLET 2015 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 er JUILLET 2015 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction des assemblées, et des affaires générales et juridiques Service Travaux des assemblées/courrier NM/SV ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 er JUILLET 2015 20h30 salle des séances 12 rue Louis

Plus en détail

VILLE DE MONTMAGNY OPERATION DE RENOVATION DU CENTRE ANCIEN 2006-2008 REGLEMENT D'ATTRIBUTION DE LA SUBVENTION COMMUNALE POUR LE RAVALEMENT

VILLE DE MONTMAGNY OPERATION DE RENOVATION DU CENTRE ANCIEN 2006-2008 REGLEMENT D'ATTRIBUTION DE LA SUBVENTION COMMUNALE POUR LE RAVALEMENT VILLE DE MONTMAGNY OPERATION DE RENOVATION DU CENTRE ANCIEN 2006-2008 REGLEMENT D'ATTRIBUTION DE LA SUBVENTION COMMUNALE POUR LE RAVALEMENT L'aide communale attribuée aux propriétaires occupants et bailleurs

Plus en détail

01/ ORGANIGRAMME DES SERVICES DE LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION

01/ ORGANIGRAMME DES SERVICES DE LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION ADMINISTRATION GENERALE N 2002-9 CONSEIL DE COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 7 MARS 2002 01/ ORGANIGRAMME DES SERVICES DE LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION Rapporteur

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

1/ RENOVATION DU TERRAIN DE FOOTBALL

1/ RENOVATION DU TERRAIN DE FOOTBALL 1 L an deux mille dix, le dix mai à dix neuf heures, les membres du Conseil Municipal se sont assemblés au lieu ordinaire de leurs séances, sous la Présidence de Monsieur VELAY Robert, Maire. Présents

Plus en détail

TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015

TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015 TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015 SOMMAIRE I- Inscrire le projet dans les politiques de la MEL II- Enjeux du projet III- Diagnostic du

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF BUDGET ANNEXE DE L EAU

BUDGET PRIMITIF BUDGET ANNEXE DE L EAU DIRECTION DE LA PROPRETE ET DE L EAU DIRECTION DES FINANCES BUDGET PRIMITIF De l exercice 2011 DPE 2010-38 DF 2010-24 BUDGET ANNEXE DE L EAU PROJET DE DELIBERATION SECTIONS D EXPLOITATION ET D INVESTISSEMENT

Plus en détail

Compte rendu de séance Séance du 29 Avril 2015

Compte rendu de séance Séance du 29 Avril 2015 République Française Département Ille-et-Vilaine Commune de Bais Compte rendu de séance Séance du 29 Avril 2015 L' an 2015 et le 29 Avril à 20 heures 30 minutes, le Conseil Municipal de la Commune de Bais,

Plus en détail

REF : 090415 VILLE : Nantes

REF : 090415 VILLE : Nantes REF : 090415 VILLE : Nantes T2 31 M 2 36 rue de Sainte Luce, 44 000 Nantes INVESTISSEMENT POSSIBLE À PARTIR DE : 4 830 CARACTÉRISTIQUES DU BIEN T2 31 M 2 REF 090315 Type de bien... T2 Neuf / Ancien...

Plus en détail

Le rôle préventif des documents d urbanisme. 3. Rôle préventif des documents d urbanisme. Un projet. Des principes. Un document

Le rôle préventif des documents d urbanisme. 3. Rôle préventif des documents d urbanisme. Un projet. Des principes. Un document 3. Rôle préventif des documents d urbanisme Un projet Comme l ensemble des équipements publics d une commune, «Bien utiliser la salle des fêtes» est une réflexion qui s intègre dans une démarche plus globale

Plus en détail

Le marché de l entreprise PREVOSTO passera donc de 91 093,95 HT soit 108 948.36 TTC à 98 672,13 HT soit 118 011.87 TTC (avenant n 2)

Le marché de l entreprise PREVOSTO passera donc de 91 093,95 HT soit 108 948.36 TTC à 98 672,13 HT soit 118 011.87 TTC (avenant n 2) 2013-01-9/1 (1) AVENANT N 2 LOT 1 NOUVELLE MAIRIE ENTREPRISE PREVOSTO DEMOLITION MUR ELARGISSEMENT BAIE-PORTE LOCAL ARCHIVES MASSIF PORTE-DRAPEAU Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal, un devis

Plus en détail

LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER

LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER «500 à 600 logements sociaux vont être construits dans notre ville entre 2014 et 2020» L édito de Pierre GEAY, Adjoint au maire chargé du Logement LE LOGEMENT, C EST NOTRE

Plus en détail

Atelier Finance du 2 mai

Atelier Finance du 2 mai Atelier Finance du 2 mai Les GRT du Québec nous disent toujours qu il y une seule question à laquelle les accompagnants ne doivent jamais répondre : «Combien coûte un projet?» avant qu il ne soit finalisé.

Plus en détail

Cliquez sur l image pour l agrandir

Cliquez sur l image pour l agrandir Dans le détail, le principal contributeur à l évaluation globale est la qualité de réponse aux besoins. Si les Français sont particulièrement satisfaits par l accueil en mairie (57% en ont une évaluation

Plus en détail

COMPTE- RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE- RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL REPUBLIQUE FRANCAISE HAUTE-SAVOIE COMPTE- RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL 2015 / De la commune de CREMPIGNY BONNEGUETE Nombre de membres : En exercice : 11 Présents : 11 Votants : 11 Procuration : 0 L an deux

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Département de la Corrèze Commune de SAINT-BONNET L ENFANTIER Elaboration du Plan Local d Urbanisme LE PADD : Projet d Aménagement et de Développement Durable «vu pour être annexé à la délibération en

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION AUDIT ENERGETIQUE

DEMANDE DE SUBVENTION AUDIT ENERGETIQUE DEMANDE DE SUBVENTION AUDIT ENERGETIQUE Preuve de son engagement dans la réduction des gaz à effet de serre, la Ville de Thionville a mis en place des mesures incitatives pour la rénovation thermique,

Plus en détail

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Opinion & Corporate Marion Desreumaux,

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2014

Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2014 Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CPER 2007-2013 UNIVERSITE DE PARIS OUEST NANTERRE LA DEFENSE

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

Indications pédagogiques E2 / 42

Indications pédagogiques E2 / 42 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E2 / 42 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE SIMPLE Objectif opérationnel

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 POINT CULTURE Centre Dramatique National du Val-de-Marne Implantation du TQI/CDN du Val-de-Marne en préfiguration à la Manufacture des Œillets Plan de financement

Plus en détail

les observations provisoires de la chambre régionale des comptes sur la observations provisoires par vous-même le 19 novembre 1997, la chambre a

les observations provisoires de la chambre régionale des comptes sur la observations provisoires par vous-même le 19 novembre 1997, la chambre a Monsieur PERRACHON Liquidateur de la Société d'aménagement du Morbihan 10, rue Saint-Tropez Boite postale 55 56002 VANNES CEDEX Par lettre du 17 septembre 1997, j'ai porté à votre connaissance les observations

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

89 CONSEIL DE LA COMMUNAUTE

89 CONSEIL DE LA COMMUNAUTE 89 CONSEIL DE LA COMMUNAUTE Séance du 27 juin 2013 Personnel - Délégation de service public pour l'exploitation du restaurant administratif de la Chauvinière - Désignation de l'exploitant Direction Ressources

Plus en détail

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT?

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Quels sont vos objectifs de placement? 2 3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Les facteurs à prendre en compte Ils dépendent de votre personnalité, de votre âge, de votre situation de famille et de

Plus en détail

RP2 / Lecture publique : empilement des compétences et des financements ou vraies complémentarités?

RP2 / Lecture publique : empilement des compétences et des financements ou vraies complémentarités? RP2 / Lecture publique : empilement des compétences et des financements ou vraies complémentarités? Animateur : Vice-président de l Association des bibliothécaires de France Deux thèmes apparaissent prégnants

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE RAPPEL DU SUJET : Vous êtes secrétaire administratif de classe exceptionnelle,

Plus en détail

LE PLAN LOCAL D URBANISME

LE PLAN LOCAL D URBANISME LE PLAN LOCAL D URBANISME PRESENTATION DU 4 février 2009 Conseil Municipal LE DOCUMENT ACTUEL: LE POS PLAN D OCCUPATION DES SOLS: Issu de la Loi d Orientation Foncière du 30 Décembre 1967, les POS fixe

Plus en détail

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales Parc des Expositions de la Nordev Saint Denis Mercredi 13 novembre 2013 Monsieur le Président

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives. S e r v i c e péri-scolaire

Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives. S e r v i c e péri-scolaire Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives S e r v i c e péri-scolaire Bonjour, Je m appelle O.S.C.A.R. et je suis ton nouveau compagnon. Je fais un chouette métier. Je suis

Plus en détail

Secteur des Bayonnes Programme d aménagement d ensemble

Secteur des Bayonnes Programme d aménagement d ensemble Secteur des Bayonnes Programme d aménagement d ensemble 2. Programme et coût des équipements publics CONSEIL MUNICIPAL du 12 mai 2011 Ville d Herblay Services Techniques Subdivision Aménagement et Développement

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse»

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Compte-rendu de la 2 e du groupe de travail I. Rappel du contexte général Société Publique Locale, la Fabrique Métropolitaine de La Cub («La

Plus en détail

TITRE I BUT DE L ASSOCIATION

TITRE I BUT DE L ASSOCIATION STATUTS ADOPTÉS EN ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE LE 6 JUILLET 2015 TITRE I BUT DE L ASSOCIATION ARTICLE 1: 1-1 Il est créé à HENDAYE une association d éducation populaire régie par la loi du 1 er juillet

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

«Mutuelle des Mornantais»

«Mutuelle des Mornantais» Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment solidaire - Extraits de la Vie à Mornant - - décembre 2014 - Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET LOGEMENT LOCATIF SOCIAL LOCATIF Janvier 2011 I- Le logement locatif social public..p.3 I-1. Les logements familiaux

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE DU QUARTIER DE LA FERME-DU-BUISSON BUISSON-SAINT-ANTOINE. Vendredi 19 juin 2015 Restaurant scolaire de la Ferme-du-Buisson

RÉUNION PUBLIQUE DU QUARTIER DE LA FERME-DU-BUISSON BUISSON-SAINT-ANTOINE. Vendredi 19 juin 2015 Restaurant scolaire de la Ferme-du-Buisson RÉUNION PUBLIQUE DU QUARTIER DE LA FERME-DU-BUISSON BUISSON-SAINT-ANTOINE Vendredi 19 juin 2015 Restaurant scolaire de la Ferme-du-Buisson 2 Information sur la construction du nouveau programme immobilier

Plus en détail

École secondaire de la Cité. Conseil d établissement 2013-2014

École secondaire de la Cité. Conseil d établissement 2013-2014 CE 12/13 17/12/13 2. École secondaire de la Cité Conseil d établissement 2013-2014 CÉ-12-13-PV-03 PROCÈS-VERBAL de la réunion du Conseil d établissement de l école secondaire de la Cité tenue le 17 décembre

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 6 novembre 2014 COMPTE-RENDU PRESSE

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 6 novembre 2014 COMPTE-RENDU PRESSE CONSEIL MUNICIPAL Séance du 6 novembre 2014 COMPTE-RENDU PRESSE Aménagement du terrain du Bel Air - Présentation du dossier de consultation des entreprises Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Visite Sylvia Pinel (Ministre du Logement, de l Égalité des territoires et de la Ruralité) - ZAC de la Jaguère

Visite Sylvia Pinel (Ministre du Logement, de l Égalité des territoires et de la Ruralité) - ZAC de la Jaguère Visite Sylvia Pinel (Ministre du Logement, de l Égalité des territoires et de la Ruralité) - ZAC de la Jaguère Intervention de Gérard Allard, Maire de Rezé Mardi 28 avril 2015 Madame la Ministre En tant

Plus en détail

Initiation à la comptabilité Hellodoc 4.56. Niveau : normal à confirmé

Initiation à la comptabilité Hellodoc 4.56. Niveau : normal à confirmé Initiation à la comptabilité Hellodoc 4.56 Niveau : normal à confirmé Ca y est, vous avez décidé de franchir le grand pas et d'utiliser cette année la comptabilité de Hellodoc. Dans HD5, il s'agit toujours

Plus en détail

Le Règlement Local de Publicité

Le Règlement Local de Publicité AMÉNAGEMENT ET HABITAT Le Règlement Local de Publicité Réunion publique AMÉNAGEMENT ET HABITAT Le Règlement Local de Publicité Un Règlement Local de Publicité (RLP), c est quoi? Quels sont les dispositifs

Plus en détail

COMPTE-RENDU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 JUILLET 2011

COMPTE-RENDU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 JUILLET 2011 COMPTE-RENDU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 JUILLET 2011 Le Conseil Municipal s est réuni sous la présidence de Monsieur le Maire J.F. RAVOT. Présent(e)s : Mmes, M. KOHL, C. MARTIN, M. MOUCHEREL Mrs F. BORGALLI,

Plus en détail

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL Pays : Nom de la personne de contact au sein de la mairie Nom de la Ville Fonction : Superficie de la Téléphone commune : Nb d habitants Email 1. Personnel de votre commune 1.1) Nb de conseillers municipaux?

Plus en détail

Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers. http://www.investir et immobilier.com

Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers. http://www.investir et immobilier.com Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers http://www.investir et immobilier.com Sommaire Sommaire... 2 1. Bien définir son objectif et sa stratégie... 3 2. Acheter dans un secteur

Plus en détail

Yohan 2014-2015 GESTION DE PROJET. Objectif : Création d'un site internet commercial pour l'entreprise LIS Santé

Yohan 2014-2015 GESTION DE PROJET. Objectif : Création d'un site internet commercial pour l'entreprise LIS Santé CARPENTIER BTS SIO Yohan 2014-2015 GESTION DE PROJET Objectif : Création d'un site internet commercial pour l'entreprise LIS Santé Phase de définition du projet liée à une définition de la mission La mission

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 DECEMBRE 2005

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 DECEMBRE 2005 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 DECEMBRE 2005 L an deux mille cinq, le jeudi 15 décembre à 20 heures 30, le Conseil Municipal, convoqué le 9 décembre, s est réuni en ses lieux habituels

Plus en détail

2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES

2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES 2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES L'immeuble classé ne peut être détruit ou déplacé, même en partie, ni être l'objet d'un travail de restauration, de réparation ou de modification

Plus en détail

Assemblée générale du 23/04/2014

Assemblée générale du 23/04/2014 Association J AIME DIVIA Assemblée générale du 23/04/2014 Le 23 avril 2014 à Dijon en le lieu de l établissement Le grand café sont invités à se rendre les membres de l association j aime divia pour une

Plus en détail

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ;

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ; Projet de fusion des associations fondatrices de fbs Alumni I - Objectif du projet de fusion Le Conseil d administration a validé lors du CA du 12 juin 2013 la décision de procéder à la fusion/absorption

Plus en détail

Compte rendu du Conseil Municipal du jeudi 24 Janvier 2013

Compte rendu du Conseil Municipal du jeudi 24 Janvier 2013 Compte rendu du Conseil Municipal du jeudi 24 Janvier 2013 L an deux mille treize, le vingt-quatre janvier à 20 h 30, les membres du Conseil Municipal de la commune d Aveluy, légalement convoqués, se sont

Plus en détail

COMMUNE DE VILLIERS SUR ORGE

COMMUNE DE VILLIERS SUR ORGE DEPARTEMENT DE L ESSONNE COMMUNE DE VILLIERS SUR ORGE Enquête publique à la modification du Plan Local d Urbanisme de la commune CONCLUSIONS MOTIVÉES Enquête : «Modification du PLU Commune de Villiers

Plus en détail

GESTION DES DEVIS ET CONTRATS DE MAINTENANCE

GESTION DES DEVIS ET CONTRATS DE MAINTENANCE GESTION DES DEVIS ET CONTRATS DE MAINTENANCE Les devis Suivant vos besoins, le logiciel vous permet de gérer les DEVIS établis pour votre clientèle. Ce logiciel pouvant être utilisé par des Sociétés ayant

Plus en détail

La Chambre régionale des comptes, après avoir examiné la réponse à ses. fêtes de PAMIERS ", que vous avez bien voulu lui adresser par lettre du

La Chambre régionale des comptes, après avoir examiné la réponse à ses. fêtes de PAMIERS , que vous avez bien voulu lui adresser par lettre du N/Réf. : GO835701 Monsieur le Président, La Chambre régionale des comptes, après avoir examiné la réponse à ses observations provisoires sur la gestion de l'association " Comité des fêtes de PAMIERS ",

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL du 01 mars 2014

CONSEIL MUNICIPAL du 01 mars 2014 CONSEIL MUNICIPAL du 01 mars 2014 Le premier mars deux mille quatorze, à neuf heures trente, le Conseil Municipal légalement convoqué, s est réuni à la Mairie en séance publique sous la présidence de Monsieur

Plus en détail

Thèmes et situations : Renseignements et orientation. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Renseignements et orientation. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : CFP Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Renseignements et orientation Objectifs

Plus en détail

Constructibilité en zones agricole et naturelle

Constructibilité en zones agricole et naturelle Constructibilité en zones agricole et naturelle La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) a modifié l article L. 123-1- 5 du code de l urbanisme pour y insérer de nouvelles dispositions

Plus en détail

Je voudrais m acheter un véhicule

Je voudrais m acheter un véhicule CF 001 Janvier 2010 w w w. lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent w w w.franceac tive.org Financeur solidaire pour l emploi Je voudrais m acheter un véhicule Collection

Plus en détail

Habitat participatif: le rôle des aménageurs et bailleurs sociaux. Sophie BARTH Chef du service juridique S.E.R.S.

Habitat participatif: le rôle des aménageurs et bailleurs sociaux. Sophie BARTH Chef du service juridique S.E.R.S. Habitat participatif: le rôle des aménageurs et bailleurs sociaux Sophie BARTH Chef du service juridique S.E.R.S. Petit rappel: qu est-ce qu un aménageur? Un aménageur est une société, publique ou privée,

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 19 DECEMBRE 2014

CONSEIL MUNICIPAL DU 19 DECEMBRE 2014 CONSEIL MUNICIPAL DU 19 DECEMBRE 2014 - tarifs municipaux - tarifs eau - tarifs assainissement collectif - tarifs assainissement non collectif - tarifs contrôle branchement assainissement collectif eaux

Plus en détail

DELIBERATIONS 31 MARS 2015

DELIBERATIONS 31 MARS 2015 DELIBERATIONS 31 MARS 2015 DCM N 2015/28 * Vote des taxes communales pour 2015 : Pour l élaboration du budget primitif, le Maire indique qu il y a lieu de fixer les taux des taxes communales et propose

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

1. Création d'un état... 2. 2. Création d'un état Instantané Colonnes... 3. 3. Création d'un état Instantané Tableau... 4

1. Création d'un état... 2. 2. Création d'un état Instantané Colonnes... 3. 3. Création d'un état Instantané Tableau... 4 1. Création d'un état... 2 2. Création d'un état Instantané Colonnes... 3 3. Création d'un état Instantané Tableau... 4 4. Création d'un état avec plusieurs tables... 9 5. Modifier la structure d'un état...11

Plus en détail

Echantillon représentatif

Echantillon représentatif Enquête Méthodologie: Etude préalable qualitative avec 2 discussions de groupes (automobilistes privés) et 6 interviews simples (responsables de flottes) Etude quantitative Partie1: interviews téléphoniques

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

Mon état civil. Ma situation

Mon état civil. Ma situation Nom : Prénom : Tél :. Activité : Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur des Services à la personne. Votre Chambre de Commerce et d Industrie a élaboré ce guide pour vous aider à : - vous poser

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

COMPTE-RENDU. Projet d écoquartier de la Gare

COMPTE-RENDU. Projet d écoquartier de la Gare Réunion publique du 24 mai 2013 Projet d écoquartier de la Gare Questions et réponses échangées lors de la réunion publique du 24 mai 2013. Quel est le projet? Aujourd'hui, nous sommes, après les phases

Plus en détail

Conseil Municipal du 8 Février 2013

Conseil Municipal du 8 Février 2013 Conseil Municipal du 8 Février 2013 OBJET : REHABILITATION DU GITE D ETAPE COMMUNAL DU PASSAVOUS : Dévolution de Marché de Travaux du lot 3B Faïence Béton Ciré Monsieur le Maire expose que par lettre du

Plus en détail

Convention de financement de prise en charge de personnel AFAF Département de la Vienne / SNCF RESEAU

Convention de financement de prise en charge de personnel AFAF Département de la Vienne / SNCF RESEAU Avenant n 1 à la Convention n 2014-C-DGAD-DEA-028 portant sur la prise en charge de personnel dans le cadre de la préparation et de la mise en œuvre des opérations préalables d aménagement foncier liées

Plus en détail