Matériaux synthétiques pour contact direct avec l alimentation : Quel est l impact du récent Règlement (UE) 10/2011 pour les laboratoires?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Matériaux synthétiques pour contact direct avec l alimentation : Quel est l impact du récent Règlement (UE) 10/2011 pour les laboratoires?"

Transcription

1 Matériaux synthétiques pour contact direct avec l alimentation : Quel est l impact du récent Règlement (UE) 10/2011 pour les laboratoires? Els Van Hoeck, Tina N Goy, Caroline Evrard et Fabien Bolle ISP, Rue Juliette Wytsman 14, 1050 Bruxelles Les emballages et matériaux destinés à entrer en contact direct avec les denrées alimentaires (Food contact materials, FCM), doivent satisfaire à diverses exigences fixées au niveau européen. Dans ce cadre a été publié, le 14 janvier, le Règlement (UE) n 10/2011 concernant les matériaux et objets en matière plastique destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires (ou en abrégé «PIM» : Plastics implementation measure).[1] Ce Règlement remplace les documents suivants: La directive sur les matières synthétiques (Directive 2002/72/EC),[2] La directive sur les conditions pour les tests de migration (Directive 82/711/CEE) [3] La directive sur le choix des simulants (Directive 85/572/EEC) [4] et La directive sur l utilisation de chlorure de vinyle comme monomère [5]. Ce nouveau règlement reprend toutefois aussi un certain nombre de changements importants qui peuvent avoir un gros impact pour les laboratoires qui effectuent les analyses de migration pour contrôler les emballages. Ces modifications seront abordées ici plus en détails. 20

2 Champ d application du règlement N 10/2011 Ces dernières années, on utilise de plus en plus de matériaux, destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires, qui ne sont pas uniquement composés de matières synthétiques mais de différentes couches de matières synthétiques fixées les unes aux autres par de la colle. Elles peuvent aussi être imprimées ou recouvertes d une couche de vernis ou être utilisées comme joint d étanchéité dans les bouchons ou fermetures composés de plusieurs matériaux. Il est fait référence à ces matériaux comme matériel et objets composés de plusieurs couches de divers matériaux. Chaque couche de ce matériel doit satisfaire au Règlement, sauf s il y a une barrière fonctionnelle entre la matière synthétique et l alimentation. Ce règlement ne s applique pas aux résines échangeuses d ions, au caoutchouc et aux silicones. Un certain nombre d exemples de matériel auquel s applique ce règlement sont repris dans l illustration ci-dessous. La directive 2002/72/CE contient différentes listes pour monomères et autres précurseurs et pour additifs, selon leur statut d autorisation. Ces listes ont été rassemblées en une seule, à savoir la liste UE. Seules les matières reprises dans cette liste UE peuvent être utilisées expressément pour la fabrication de matériel et objets synthétiques. Cette «liste UE» comprend : des monomères et d autres précurseurs, des additifs, à l exception de colorants, des auxiliaires de polymérisation, à l exception de solvants, des macromolécules obtenues par fermentation microbienne Les colles, encres et vernis ne sont pas nécessairement composés des mêmes substances que les matières synthétiques. De plus, ces composants restent réglementés par le biais d autres prescriptions de l Union européenne ou des États membres. D autres exceptions sont l utilisation de colorants, solvants et substances ajoutées de manière non intentionnelle (non-intentional added substances, NIAS). L utilisation de nanoparticules est interdite, sauf si le risque est évalué par l EFSA et que l utilisation spécifique est autorisée.

3 Comment les tests de migration doivent-ils être réalisés? La migration de contaminants depuis les emballages et autre matériel vers l alimentation est évaluée à l aide de tests de migration. Il existe deux manières d évaluer la migration : par migration spécifique ou par migration globale. Vu qu il est difficile mettre en contact le matériel et toutes les denrées alimentaires avec lesquelles il peut entrer en contact, l analyse de migration se fait à l aide de simulants. L illustration ci-dessous reprend des exemples de mode d exécution de tests de migration. Les emballages peuvent être testés à l aide d une cellule de migration. Les assiettes, gobelets, sont remplis de simulant et les ustensiles de cuisine sont immergés dans le simulant. Le tableau ci-dessous reprend un aperçu du choix des simulants et des modifications dans le nouveau Règlement : Type d aliment Simulant 2002/72/EEC N UE 10/2011 Acqueux (ph > 4,5) A H2O distillée 10 % éthanol (v/v) Acide (ph < 4,5) B 3 % Acide acétique (m/v) 3 % Acide acétique (m/v) Alcoolisé C 15 % éthanol (v/v) 20 % éthanol (v/v) Semi-gras D (b) 50 % éthanol (v/v) D1: 50 % éthanol (v/v) Gras Huile d olive D2: Huile végétale Sec E / MPPO (Tenax) En outre, la température et la durée de la migration sont déterminées en fonction des conditions d utilisation réelles ou du «worst case scenario». Ces conditions ont été fixées dans les précédentes directives mais ont été groupées et adaptées dans le nouveau Règlement 10/2011. Une distinction est faite entre la migration globale et la migration spécifique. Les nouvelles conditions standardisées pour la migration globale sont reprises dans le tableau ci-dessous : 22

4 Test Contact prévu avec l alimentation Conditions pour test de migration OM1 Contact avec des denrées alimentaires C congelées et réfrigérées OM2 Entreposage de longue durée à température C ambiante + brève cuisson OM3 Brève cuisson 2 70 C OM4 Application à haute température C OM5 Application à haute température (jusqu à 121 C) C ou 1 heure 121 C OM6 OM7 Utilisation de simulant A, B ou C à une température supérieure à 40 C Application d alimentation grasse à haute température C ou 4 heures reflux C Pour la migration spécifique, aussi bien les temps de contact que les températures de contact sont enregistrés dans le Règlement n 10/2011. Tous deux sont repris dans le tableau ci-dessous (avec en rouge, les modifications par rapport aux anciennes directives). Temps de contact «worst case scenario» Temps de contact pour le test de migration t 5 min 5 min 5 min t 0,5 heures 0,5 heure 0,5 heure t 1 heure 1 heure 1 heure t 2 heures 2 heures 2 heures t 6 heures 6 heures 6 heures t 24 heures 24 heures 1 jour t 3 jours 3 jours 3 jours t 30 jours 10 jours 30 jours t Conditions spécifiques Interprétation des résultats D après le Règlement (UE) 10/2011, tous les résultats doivent être rapportés en mg/kg. Il y a naturellement aussi un certain nombre d exceptions : Le matériel pouvant être rempli d un volume de 500 ml à 10 L et/ou le matériel utilisé pour des bébés et des enfants en bas âge > Dans ce cas, il faut tenir compte du rapport réel surface-volume. Le matériel avec un volume inférieur à 500ml ou supérieur à 10 L et/ou lorsque le calcul de la surface du matériel et du volume de l aliment n est pas aisé > Dans ce cas, il faut tenir compte du rapport conventionnel surface-volume de 6 dm² par kg de denrée alimentaire. 23

5 Conclusion Ce nouveau Règlement 10/2011 comprend un certain nombre de modifications des conditions/simulants devant être utilisés dans les tests de migration pour l évaluation des matières synthétiques utilisées pour la fabrication d emballages et autre matériel entrant directement en contact avec les denrées alimentaires. Une période de transition était prévue mais depuis le 1 er janvier 2013, tous les laboratoires doivent appliquer ces nouveaux simulants de migration et ces conditions de test. Références [1] Commission Regulation No. 10/2011 on plastic materials and articles intended to come into contact with food. [2] Council Directive 2002/72/EC relating to plast materials and articles intended to come into contact with foodstuffs. [3] Council Directive 82/711/EEC laying down the basic rules necessary for testing migration of the constituents of plastic materials and articles intended to come into contact with foodstuffs. [4] Council Directive 85/572/EEC laying down the list of simulants to be used for testing migration of constituents of plastic materials and articles intended to come into contact with foodstuffs. [5] Council Directive 78/142/EEC on the approximation of the laws of the member states relating to materials and articles which contain vinyl chloride monomer and are intended to come into contact with foodstuffs. 24

Sûreté alimentaire. Quelles innovations pour la maîtrise des contaminants et l'authentification des produits agricoles et alimentaires?

Sûreté alimentaire. Quelles innovations pour la maîtrise des contaminants et l'authentification des produits agricoles et alimentaires? Sûreté alimentaire Quelles innovations pour la maîtrise des contaminants et l'authentification des produits agricoles et alimentaires? > 13 & 14 novembre 2013 > Montpellier SupAgro INRA www.rencontres-qualimediterranee.fr

Plus en détail

GANTS de protection en contact alimentaire

GANTS de protection en contact alimentaire GANTS de protection en contact alimentaire Equipements de protection individuelle COMMISSION GANTS DE PROTECTION Législation européenne pour le contact alimentaire Règlement 1935/2004 concernant les matériaux

Plus en détail

(Texte présentant de l intérêt pour l EEE) Version Consolidée

(Texte présentant de l intérêt pour l EEE) Version Consolidée RÈGLEMENT (UE) N 10/2011 DE LA COMMISSION du 14 janvier 2011 concernant les matériaux et objets en matière plastique destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires (Texte présentant de l intérêt

Plus en détail

(Actes non législatifs) RÈGLEMENTS

(Actes non législatifs) RÈGLEMENTS 15.1.2011 FR Journal officiel de l Union européenne L 12/1 II (Actes non législatifs) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT (UE) N o 10/2011 DE LA COMMISSION du 14 janvier 2011 concernant les matériaux et objets en matière

Plus en détail

appliquée aux emballages alimentaires

appliquée aux emballages alimentaires La méthode HACCP La méthode HACCP appliquée aux emballages alimentaires 1- La réglementation des matériaux au contact des aliments Quels contaminants issus des emballages dans les aliments? Des contaminants

Plus en détail

Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013. En partenariat avec

Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013. En partenariat avec Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013 En partenariat avec Retrouvez nous sur www.pure-environnement.com Département Vin et Emballage : Contrôle de l inertie des matériaux et emballages destinés au contact

Plus en détail

FAQ FCM. Abréviations : FCM : Food Contact Materials. DC: Déclaration de conformité. LMS : Limite de migration spécifique

FAQ FCM. Abréviations : FCM : Food Contact Materials. DC: Déclaration de conformité. LMS : Limite de migration spécifique FAQ FCM Abréviations : FCM : Food Contact Materials DC: Déclaration de conformité LMS : Limite de migration spécifique 1. Quels opérateurs actifs dans la chaîne alimentaire doivent posséder et conserver

Plus en détail

Guy Castelan. Innov Day, Packaging: interactions contenu / contenant 6 Juin 2013 - Dijon

Guy Castelan. Innov Day, Packaging: interactions contenu / contenant 6 Juin 2013 - Dijon La transmission de l information le long de la chaîne de valeur pour assurer la conformité réglementaire pour les applications au contact alimentaire. Cas des Plastiques Innov Day, Packaging: interactions

Plus en détail

Conformity Alimentary 20/07/2011 DECLARATION DE CONFORMITE A LA REGLEMENTATION RELATIVE AUX MATERIAUX ET OBJETS AU CONTACT DES DENREES ALIMENTAIRES 1

Conformity Alimentary 20/07/2011 DECLARATION DE CONFORMITE A LA REGLEMENTATION RELATIVE AUX MATERIAUX ET OBJETS AU CONTACT DES DENREES ALIMENTAIRES 1 DECLARATION DE CONFORMITE A LA REGLEMENTATION RELATIVE AUX MATERIAUX ET OBJETS AU CONTACT DES DENREES ALIMENTAIRES 1 Je soussigné Madame / Monsieur (rayer la mention inutile): Mlle EHLING Charlotte - Société

Plus en détail

Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013. En partenariat avec

Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013. En partenariat avec Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013 En partenariat avec Exigences réglementaires : aptitude au contact alimentaire Hervé PEY Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des

Plus en détail

Note d'information n 2006-156 (communicable au sens de la loi du 17 juillet 1978)

Note d'information n 2006-156 (communicable au sens de la loi du 17 juillet 1978) RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES 59, BD VINCENT AURIOL TÉLÉDOC 051 75703 PARIS CEDEX 13 D.G. T.P N.A.F. / C.P.F 845 Réf : NI2006-156.doc

Plus en détail

Exigences réglementaires des matériaux et objets au contact des aliments

Exigences réglementaires des matériaux et objets au contact des aliments Exigences réglementaires des matériaux et objets au contact des aliments Patrick Sauvegrain (Laboratoire National de Métrologie et d Essais) Réglementation de l Union Européenne Objectifs de la réglementation

Plus en détail

Vos ustensiles de nettoyage assurent-ils la sécurité alimentaire?

Vos ustensiles de nettoyage assurent-ils la sécurité alimentaire? Vos ustensiles de nettoyage assurent-ils la sécurité alimentaire? Debra Smith, Vikan (GB) Ltd., 1-3 Avro Gate, Broadmoor Road, South Marston Park, Swindon, Wiltshire, SN3 4AG, Royaume-Uni. Introduction

Plus en détail

Page 14 PAPIERS ET CARTONS

Page 14 PAPIERS ET CARTONS Page 14 PAPIERS ET CARTONS 1. Domaine d'application Sont concernés le papier et le carton, ci-après dénommés papier, fabriqués à partir de fibres naturelles à base de cellulose écrue ou blanchie, incluant

Plus en détail

LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE

LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE : Fabrication de denrées alimentaires et de matériaux en contact avec les denrées alimentaires Le règlement REACH 1 («Registration, Evaluation

Plus en détail

L impression d emballages alimentaires

L impression d emballages alimentaires LES JOURNEES DU PACKAGING PACKTEC 3 NOVEMBRE 2015 L impression d emballages alimentaires La sécurité de l emballage - Contraintes et solutions Le risque de Migration - Emballage Primaire sans barrière

Plus en détail

et méthodes de test (en 420) EXIGENCES RELATIVES AUX INSTRUCTIONS D UTILISATION

et méthodes de test (en 420) EXIGENCES RELATIVES AUX INSTRUCTIONS D UTILISATION Gants de protection - prescriptions générales et méthodes de test (en 420) Récapitulatif des conditions Les gants doivent avoir été fabriqués de façon à assurer la protection prévue. Les coutures et les

Plus en détail

VERRE ET CONTACT ALIMENTAIRE

VERRE ET CONTACT ALIMENTAIRE VERRE ET CONTACT ALIMENTAIRE 1. Evolution du contexte législatif 2. Situation actuelle 3. Perspectives Jean-Jacques MESNIL 1 Evolution de la législation Directive Européenne 84/500 Juin 2012 : projet de

Plus en détail

ETUDE DE LA MIGRATION DES ANTIOXYDANTS DES EMBALLAGES PLASTIQUES A USAGE ALIMENTAIRE

ETUDE DE LA MIGRATION DES ANTIOXYDANTS DES EMBALLAGES PLASTIQUES A USAGE ALIMENTAIRE J. sci. pharm. biol., Vol.7, n 1-2006, pp. 75-82 EDUCI 2006 GBASSI K.G* AMIN N.C* BONY F.N** DOSSO E.O** YOLOU S.F* AKE M** ETUDE DE LA MIGRATION DES ANTIOXYDANTS DES EMBALLAGES PLASTIQUES A USAGE ALIMENTAIRE

Plus en détail

ANNEXES. à la proposition de DIRECTIVE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL

ANNEXES. à la proposition de DIRECTIVE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 20.3.2014 COM(2014) 174 final ANNEXES 1 to 3 ANNEXES à la proposition de DIRECTIVE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL relative au rapprochement des législations des

Plus en détail

Encres d imprimerie pour emballages de denrées alimentaires

Encres d imprimerie pour emballages de denrées alimentaires Brochure Informative Encres d imprimerie pour emballages de denrées alimentaires 1. Introduction L emballage de denrées alimentaires est imprimé de façon à fournir au consommateur final, l information

Plus en détail

Conformity alimentary 20/07/2011 DECLARATION DE CONFORMITE A LA REGLEMENTATION RELATIVE AUX MATERIAUX ET OBJETS AU CONTACT DES DENREES ALIMENTAIRES 1

Conformity alimentary 20/07/2011 DECLARATION DE CONFORMITE A LA REGLEMENTATION RELATIVE AUX MATERIAUX ET OBJETS AU CONTACT DES DENREES ALIMENTAIRES 1 DECLARATION DE CONFORMITE A LA REGLEMENTATION RELATIVE AUX MATERIAUX ET OBJETS AU CONTACT DES DENREES ALIMENTAIRES 1 Je soussigné Madame / Monsieur (rayer la mention inutile): Marc DELSOL - Société / Organisme

Plus en détail

OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION. Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau européen

OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION. Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau européen ASEPT, 5 ème Conférence Internationale, 17-18 mars 2004, Laval OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau

Plus en détail

«Règlementation des emballages à contact alimentaire»

«Règlementation des emballages à contact alimentaire» «Règlementation des emballages à contact alimentaire» Isabelle SEVERIN AgrosupDijon I. SEVERIN Innov days- 06 juin 2013 LA CHAINE ALIMENTAIRE Néoformés Acrylamide HAP AAH Nitrosamines PRODUCTION TRANSFORMATION

Plus en détail

OUTILS DISPONIBLES Comment sont constitués les dossiers de conformité des matériaux plastiques?

OUTILS DISPONIBLES Comment sont constitués les dossiers de conformité des matériaux plastiques? 6 juin 2014 : «Matériaux en plastique au contact des boissons fermentées et distillées» OUTILS DISPONIBLES Comment sont constitués les dossiers de conformité des matériaux plastiques? Colette BREYSSE CONTEXTE

Plus en détail

Guide EuPIA 1 des encres d imprimerie appliquées sur la face non en contact des aliments des emballages de denrées alimentaires

Guide EuPIA 1 des encres d imprimerie appliquées sur la face non en contact des aliments des emballages de denrées alimentaires Guide EuPIA 1 des encres d imprimerie appliquées sur la face non en contact des aliments des emballages de denrées alimentaires 1. Introduction Septembre 2009 (Remplace la version d avril 2008) Depuis

Plus en détail

28.3.2008 Journal officiel de l Union européenne L 86/9

28.3.2008 Journal officiel de l Union européenne L 86/9 28.3.2008 Journal officiel de l Union européenne L 86/9 RÈGLEMENT (CE) N o 282/2008 DE LA COMMISSION du 27 mars 2008 relatif aux matériaux et aux objets en matière plastique recyclée destinés à entrer

Plus en détail

Guide EuPIA 1 des encres d imprimerie appliquées sur la face non en contact des aliments des emballages de denrées alimentaires

Guide EuPIA 1 des encres d imprimerie appliquées sur la face non en contact des aliments des emballages de denrées alimentaires Guide EuPIA 1 des encres d imprimerie appliquées sur la face non en contact des aliments des emballages de denrées alimentaires 1. Introduction Novembre 2011 Rectificatif - juillet 2012 (Remplace la version

Plus en détail

Septembre 2007 saisine 2006-SA-0291 page 1/29

Septembre 2007 saisine 2006-SA-0291 page 1/29 Rapport sur les listes positives de substances entrant dans la composition des matériaux au contact de l eau destinée à la consommation humaine Septembre 2007 saisine 2006-SA-0291 page 1/29 Le présent

Plus en détail

1 Introduction... 1. 2 Processus de la validation... 2. 3 Plan de la validation... 3

1 Introduction... 1. 2 Processus de la validation... 2. 3 Plan de la validation... 3 P. : 1/13 Modifications version 4 Extension de la méthode pour 25 AAPs Correction LOD ANL Références Table des matières 1 Introduction... 1 2 Processus de la validation... 2 3 Plan de la validation...

Plus en détail

Conformity Alimentary 20/07/2011

Conformity Alimentary 20/07/2011 DECLARATION DE CONFORMITE A LA REGLEMENTATION RELATIVE AUX MATERIAUX ET OBJETS AU CONTACT DES DENREES ALIMENTAIRES 1 Je soussigné Madame / Monsieur (rayer la mention inutile): Marc DELSOL - Société / Organisme

Plus en détail

Fiche Caractéristique

Fiche Caractéristique Nom du produit : Produit : Présentation : Ingrédients : Matières premières : Origine géographique des matières premières : *produits issus de l agriculture biologique Description : Classification : Conditionnement

Plus en détail

Décret n 2-97-93 du 13 moharrem 1418 (20 mai 1997) réglementant la commercialisation des huiles d olive et des huiles de grignons d olive

Décret n 2-97-93 du 13 moharrem 1418 (20 mai 1997) réglementant la commercialisation des huiles d olive et des huiles de grignons d olive Décret n 2-97-93 du 13 moharrem 1418 (20 mai 1997) réglementant la commercialisation des huiles d olive et des huiles de grignons d olive (B.O n 4488 du 5 Juin 1997, page 563) LE PREMIER MINISTRE, Vu la

Plus en détail

Extraction, séparation et identification d espèces chimiques

Extraction, séparation et identification d espèces chimiques Extraction, séparation et identification d espèces chimiques Préambule : Depuis la plus haute Antiquité, l homme utilise des colorants, des parfums et des arômes. Ceux-ci ont d abord été extraits de produits

Plus en détail

ORGANISATION D UNE COLLECTE DE DÉCHETS

ORGANISATION D UNE COLLECTE DE DÉCHETS ORGANISATION D UNE COLLECTE DE DÉCHETS DE LABORATOIRE «ÉTAPE PAR ÉTAPE» FORMATION DU JEUDI 26 NOVEMBRE 2015 BRUXELLES ENVIRONNEMENT SOMMAIRE 1. Retour d expériences 2. Bonnes pratiques pour une gestion

Plus en détail

Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / EHEDG France / FIM

Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / EHEDG France / FIM Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / EHEDG France / FIM 15/07/2014 V2 L'ANIA, Association Nationale des Industries Alimentaires, créée en juillet 1968, est une association

Plus en détail

D039942/02 P A R L E G O U V E R N E M E N T, À L A S S E M B L É E N A T I O N A L E E T A U S É N A T.

D039942/02 P A R L E G O U V E R N E M E N T, À L A S S E M B L É E N A T I O N A L E E T A U S É N A T. D039942/02 ASSEMBLÉE NATIONALE QUATORZIEME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2014-2015 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 23 juillet 2015 Enregistré à la Présidence du Sénat le

Plus en détail

Rubberslide 270244 Material properties

Rubberslide 270244 Material properties Rubberslide 270244 Material properties EPDM 75 ± 5 Shore A, black, high purity Sealing applications in industries requiring cleanliness and purity Material in compliance with: - EC 1935/2004 - FDA CFR

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques pour diminuer le risque de formation de benzène dans les boissons

Guide de bonnes pratiques pour diminuer le risque de formation de benzène dans les boissons Guide de bonnes pratiques pour diminuer le risque de formation de benzène dans les boissons Préparé en collaboration avec L International Council of Beverages Associations Pour plus d information au sujet

Plus en détail

Campagne de contrôle 2013 Inspections/audits et contrôles Hygiène

Campagne de contrôle 2013 Inspections/audits et contrôles Hygiène 2013 Inspections/audits et s Hygiène La présente campagne a été effectuée par des agents du Service de la Sécurité Alimentaire, Direction de la Santé du Ministère de la Santé, et de l Administration des

Plus en détail

Dossier. Verre & santé 2012-2013. Thématique n 2. verre d emballage

Dossier. Verre & santé 2012-2013. Thématique n 2. verre d emballage verre d emballage Dossier Thématique n 2 2012-2013 Verre & santé Dossier Thématique Verre & santé n 2 Le verre, depuis toujours, Quel matériau bioactif est utilisé comme implant pour réparer les os et

Plus en détail

Les phtalates : aspects règlementaires

Les phtalates : aspects règlementaires www.lec-cognac.com Les phtalates : aspects règlementaires Présentation : Les phtalates forment une famille de substances chimiques utilisées depuis près de 50 ans, principalement pour rendre les matériaux

Plus en détail

COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE AVIS 09-2012

COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE AVIS 09-2012 COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE AVIS 09-2012 Concerne : Projet d arrêté royal modifiant l arrêté royal du 21 février 2006 fixant les conditions d agrément

Plus en détail

NORME CODEX POUR LE CAMEMBERT

NORME CODEX POUR LE CAMEMBERT NORME CODEX POUR LE CAMEMBERT CODEX STAN 276-1973 1. CHAMP D APPLICATION La présente norme s applique au Camembert destiné à la consommation directe ou à un traitement ultérieur conformément à la description

Plus en détail

E 5667 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT.

E 5667 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT. E 5667 ASSEMBLÉE NATIONALE TREIZIÈME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 6 octobre 2010 Enregistré à la Présidence du Sénat le 6 octobre 2010

Plus en détail

La chimie c est extrêmement élémentaire :

La chimie c est extrêmement élémentaire : La chimie c est extrêmement élémentaire : Les états de la matière : Toute la matière qui nous entoure, de nos vêtements à nos maisons, en passant par les feuilles des arbres, le sol et notre propre corps,

Plus en détail

Génétique kits. Kit de précipitation de l ADN. Réf : 117 029. Français p 1. Version : 8003

Génétique kits. Kit de précipitation de l ADN. Réf : 117 029. Français p 1. Version : 8003 kits Français p 1 Kit de précipitation de l ADN Version : 8003 1 Composition Quantité nécessaire pour 25 tests. - 25 ml de solution d ADN (de saumon) à 1mg/mL (tampon Tris-HCI 0,010 M, ph 8,0 en présence

Plus en détail

NORME POUR LA CASÉINE ALIMENTAIRE ET PRODUITS DÉRIVÉS CODEX STAN 290-1995. Précédemment CODEX STAN A-18-1995. Adoptée en 1995. Révision 2001.

NORME POUR LA CASÉINE ALIMENTAIRE ET PRODUITS DÉRIVÉS CODEX STAN 290-1995. Précédemment CODEX STAN A-18-1995. Adoptée en 1995. Révision 2001. NORME POUR LA CASÉINE ALIMENTAIRE ET PRODUITS DÉRIVÉS CODEX STAN 290-1995 Précédemment CODEX STAN A-18-1995. Adoptée en 1995. Révision 2001. Amendée en 2010, 2013, 2014 CODEX STAN 290-1995 2 1. CHAMP D

Plus en détail

Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / CLIFE

Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / CLIFE Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / CLIFE Version 1 (06/07/2010) Le modèle de déclaration de conformité ANIA / CLIFE (Comité de liaison des industries françaises de l

Plus en détail

Science et technique. Recommandations pratiques d hygiène pour la fabrication du saucisson sec artisanal. Guide pratique

Science et technique. Recommandations pratiques d hygiène pour la fabrication du saucisson sec artisanal. Guide pratique CHRISTIEANS.qxd 19/01/2007 15:24 Page 181 La nouvelle législation communautaire fixant les règles d hygiène, avec l entrée en vigueur d un vaste plan révisé de la législation sur les aliments et l alimentation

Plus en détail

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice?

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? Type d'activité : Démarche d investigation 1) Compétences En réponse à une situation-problème (le problème

Plus en détail

LES MATERIAUX. La fabrication du PVC

LES MATERIAUX. La fabrication du PVC LES MATERIAUX. La fabrication du PVC S5.4: MATERIAUX COMPOSANTS DU SECTEUR PROFESSIONNEL. C1.1: Décoder, analyser les données de définition. C3.2: Préparer les matériaux, quincaillerie et accessoires.

Plus en détail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le directeur général Maisons-Alfort, le 7 juillet 2015 AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relatif à «un projet de guide de bonnes pratiques

Plus en détail

Projet en classe de 3 ème Thème de la Parfumerie et des aromatiques

Projet en classe de 3 ème Thème de la Parfumerie et des aromatiques Projet en classe de 3 ème Thème de la Parfumerie et des aromatiques Emeric BENETEAUD professeur de technologie au collège Les Champs Philippe de la Garenne Colombes (92) Christophe PERDOUX professeur de

Plus en détail

Un nouveau service. Sécurité alimentaire. à la Direction de la santé

Un nouveau service. Sécurité alimentaire. à la Direction de la santé 23 novembre 2009: Présentation du Service de la sécurité alimentaire Un nouveau service pour la sécurité alimentaire à la Direction de la santé Page 1 de 20 Historique Le service de la sécurité alimentaire

Plus en détail

NORME CODEX POUR LES CONCENTRÉS DE TOMATE TRAITÉS (CODEX STAN 57-1981)

NORME CODEX POUR LES CONCENTRÉS DE TOMATE TRAITÉS (CODEX STAN 57-1981) CODEX STAN 57 Page 1 de 1 NORME CODEX POUR LES CONCENTRÉS DE TOMATE TRAITÉS 1 CHAMP D APPLICATION (CODEX STAN 57-1981) La présente norme s applique au produit tel qu il est défini à la section 2 ci-dessous,

Plus en détail

Colonne pour montage entre sol et plafond destinée à recevoir une ou plusieurs nourrices d appareillages sur une de ses faces.

Colonne pour montage entre sol et plafond destinée à recevoir une ou plusieurs nourrices d appareillages sur une de ses faces. Description des produits > Produits de référence pour ce profil environnemental Les valeurs fournies ont été obtenues sur la base des références suivantes. Fonction Colonne pour montage entre sol et plafond

Plus en détail

QUESTIONS / RÉPONSES :

QUESTIONS / RÉPONSES : Contexte : Conformément à la directive comptable 1, les régimes LUX GAAP et LUX GAAP JV 2 posent comme règle générale, l obligation d établissement de comptes consolidés par toute entreprise mère contrôlant

Plus en détail

Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés

Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés Module 3 Échantillons utilisés durant le cours M. Querci, N. Foti WORLD HEALTH ORGANIZATION REGIONAL OFFICE FOR

Plus en détail

CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001

CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001 CAC/RCP 47-2001 Page 1 de 7 CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001 INTRODUCTION...2 SECTION I

Plus en détail

DÉTAILS DE CONSTRUCTION

DÉTAILS DE CONSTRUCTION PROFESSIONNE DES CHOIX LLE GUIDE D INSTALLATION DES PRODUITS RESISTO POUR DÉTAILS DE CONSTRUCTION 3 ET DIVERS TRAVAUX Des produits de qualité supérieure ayant fait leurs preuves. La gamnme de produits

Plus en détail

Tork Xpress Essuie-mains interfoliés doux

Tork Xpress Essuie-mains interfoliés doux Avantage(s) -Forte capacité d'absorption -Doux pour les mains -Emballage ergonomique Tork Easy Handling -Décor feuilles de lauriers -Distribution feuille à feuille 2 Caractéristiques des produits Article

Plus en détail

1 OBJET ET DOMAINE D APPLICATION 2 2 DEFINITIONS ET ABREVIATIONS 2 3 PROCEDURE 2

1 OBJET ET DOMAINE D APPLICATION 2 2 DEFINITIONS ET ABREVIATIONS 2 3 PROCEDURE 2 P. : 1/9 TABLE DES MATIÈRES 1 OBJET ET DOMAINE D APPLICATION 2 2 DEFINITIONS ET ABREVIATIONS 2 3 PROCEDURE 2 3.1 CONTEXTE 2 3.2 PARTIE EXPERIMENTALE 2 3.2.1 MATERIELS ET EQUIPEMENTS 2 3.2.1.1 Matériels

Plus en détail

POINT SUR LA LEGISLATION BIOCIDES ET SON ARTICULATION AVEC LE REGLEMENT REACH

POINT SUR LA LEGISLATION BIOCIDES ET SON ARTICULATION AVEC LE REGLEMENT REACH POINT SUR LA LEGISLATION BIOCIDES ET SON ARTICULATION AVEC LE REGLEMENT REACH I. La législation sur les produits biocides 1. Présentation du contexte réglementaire La directive communautaire 98/8/CE 1

Plus en détail

Spécification du produit fini: MOZZARELLA PIZZAIOLO RAPEE, e2kgx6, KB

Spécification du produit fini: MOZZARELLA PIZZAIOLO RAPEE, e2kgx6, KB pagina 1 van 5 Spécification du produit fini: MOZZARELLA PIZZAIOLO RAPEE, e2kgx6, KB 1. Données de l'entreprise om de l'entreprise KAASBRIK.V. Ligne d'adresse 1 Industriepark 1216 Lieu 3545 Halen Pays

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL «COSMETOLOGIE & PLASTURGIE»

GROUPE DE TRAVAIL «COSMETOLOGIE & PLASTURGIE» GROUPE DE TRAVAIL «COSMETOLOGIE & PLASTURGIE» " Pour une filière de l industrie de la cosmétique forte en France " Sommaire 1. L emballage : rarement inerte... 2 2. La nouvelle réglementation cosmétique...

Plus en détail

LE CONTRÔLE DES TEMPÉRATURES ET DU TEMPS

LE CONTRÔLE DES TEMPÉRATURES ET DU TEMPS LE CONTRÔLE DES TEMPÉRATURES ET DU TEMPS 1 Résumé HOT PAT Contrôler ces deux T (temps-température) assure l innocuité des aliments. On peut empêcher le développement des microorganismes en : maîtrisant

Plus en détail

www.ecobati.be www.matgreen.eu Eco Colle pour revêtements de sols en bois Description Application Avantages

www.ecobati.be www.matgreen.eu Eco Colle pour revêtements de sols en bois Description Application Avantages Colle pour revêtements de sols en bois Description est un adhésif monocomposant silanique, prêt à l emploi, élastique, sans solvants ni substances nocives pour la santé et pour l environnement, indiqué

Plus en détail

Détermination quantitative de la migration du 2,4- TDA, de l aniline et de la 4,4 MDA par UPLC-MS/MS. Date d application 2013-03-06

Détermination quantitative de la migration du 2,4- TDA, de l aniline et de la 4,4 MDA par UPLC-MS/MS. Date d application 2013-03-06 Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Administration des Laboratoires MET-LFSAL-120A Détermination quantitative de la migration du 2,4- Version V04 Date d application 2013-03-06 Rédaction

Plus en détail

Dossier de validation : Analyse des photo-initiateurs dans le liquide de contact ayant été mis en contact avec des emballages multicouches

Dossier de validation : Analyse des photo-initiateurs dans le liquide de contact ayant été mis en contact avec des emballages multicouches P. : 1/7 Table des matières 1 Introduction...2 2 Processus de la validation...2 3 Plan de la validation...3 4 Résultats de la validation...3 4.1 Spécificité...3 4.1.1 Critère d acceptation...3 4.1.2 Résultats...4

Plus en détail

De accreditatie werd uitgereikt aan/ L'accréditation est délivrée à/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für:

De accreditatie werd uitgereikt aan/ L'accréditation est délivrée à/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für: Bijlage bij accreditatie-certificaat Annexe au certificat d'accréditation Annex to the accreditation certificate Beilage zur Akkreditatierungszertifikat 282-TEST NBN EN ISO/IEC 17025:2005 Versie/Version/Fassung

Plus en détail

ANNEXE. à la DÉCISION D EXÉCUTION DE LA COMMISSION

ANNEXE. à la DÉCISION D EXÉCUTION DE LA COMMISSION COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 27.5.2015 C(2015) 3467 final ANNEX 1 ANNEXE à la DÉCISION D DE LA COMMISSION sur le financement du programme de travail pour 2015 concernant des applications informatiques

Plus en détail

Réglementation INCO Etiquetage - Nouveautés

Réglementation INCO Etiquetage - Nouveautés Réglementation INCO Etiquetage - Nouveautés Euro Consultants Claudia Krebs - Scientific Manager - Senior Expert Dr Françoise Hebert - Project Manager Au programme de la matinée Le contexte législatif actuel

Plus en détail

Les terpènes sont des hydrocarbures dérivés de l isoprène C 5 H 8 et de formule générale (C 5 H 8 )n.

Les terpènes sont des hydrocarbures dérivés de l isoprène C 5 H 8 et de formule générale (C 5 H 8 )n. Les terpènes sont des hydrocarbures dérivés de l isoprène C 5 H 8 et de formule générale (C 5 H 8 )n. Très présents dans le monde végétal, ils peuvent être extraits du bois en particulier des conifères

Plus en détail

Référence : V/L n 401/MRAI/DC/SGM/DOPR/SA du 30 mars 2009. Faisant suite à la correspondance sous référence relative à la collecte

Référence : V/L n 401/MRAI/DC/SGM/DOPR/SA du 30 mars 2009. Faisant suite à la correspondance sous référence relative à la collecte REPUBLIQUE DU BENIN Cotonou, le 1 i MAI 2009 MINISTERE DE LA REFORME ADMINISTRATIVE ET INSTITUTIONNELLE DIRECTION DES PROGRAMMES DE REFORME ADMINISTRATIVE Le Directeur des Programmes de Réforme Administrative

Plus en détail

ENTREE DES DISPOSITIFS MEDICAUX EN ISOLATEUR. J.Y Jomier, S. Ferrari, N. Celotto, Centre Hospitalier de Pau

ENTREE DES DISPOSITIFS MEDICAUX EN ISOLATEUR. J.Y Jomier, S. Ferrari, N. Celotto, Centre Hospitalier de Pau ENTREE DES DISPOSITIFS MEDICAUX EN ISOLATEUR J.Y Jomier, S. Ferrari, N. Celotto, Centre Hospitalier de Pau ETAT USUEL DE L ENTREE DES DISPOSITIFS MEDICAUX DANS UN ISOLATEUR Moyens Actuels : Sas rigide

Plus en détail

Factsheet Qu est-ce que le beurre?

Factsheet Qu est-ce que le beurre? Factsheet Qu est-ce que le beurre? Description du produit: Le beurre est une matière grasse facile à tartiner, produite exclusivement à partir de crème de lait. Le beurre est composé à 100% de lait pur

Plus en détail

Les gants de protection contre les risques chimiques. Christine BOUST

Les gants de protection contre les risques chimiques. Christine BOUST Les gants de protection contre les risques chimiques Christine BOUST Les gants de protection Définitions Sources d information Choix et utilisation des gants Les différentes matières Latex naturel Latex

Plus en détail

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 PRATIQUES OENOLOGIQUES SPECIFIQUES AUX VINS AROMATISES, AUX BOISSONS A BASE DE PRODUIT VITIVINICOLE ET AUX BOISSONS A BASE DE VIN L Assemblée Générale CONSIDERANT la résolution

Plus en détail

Mots-clés : dioxines, furanes, denrées alimentaires, alimentation des animaux, prélèvements, méthodes d analyse.

Mots-clés : dioxines, furanes, denrées alimentaires, alimentation des animaux, prélèvements, méthodes d analyse. Le contrôle des teneurs en dioxines dans les produits agro-alimentaires : cohérence entre la réglementation européenne et les performances des méthodes d analyse de routine The control of the dioxin contents

Plus en détail

TEXTE consolidé CONSLEG: 1982L /09/1997. produit par le système CONSLEG. Office des publications officielles des Communautés européennes

TEXTE consolidé CONSLEG: 1982L /09/1997. produit par le système CONSLEG. Office des publications officielles des Communautés européennes FR TEXTE consolidé produit par le système CONSLEG de l Office des publications officielles des Communautés européennes CONSLEG: 1982L0711 01/09/1997 Nombre de pages: 11 Office des publications officielles

Plus en détail

l arrêté du 29 septembre 1997

l arrêté du 29 septembre 1997 FRANCAISE Texte de base : l arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social. Son contenu s articule autour

Plus en détail

Vincent BOUAZZA Laboratoires Dubernet. Méthodes d analyses des Phtalates et Bisphénol A dans les vins

Vincent BOUAZZA Laboratoires Dubernet. Méthodes d analyses des Phtalates et Bisphénol A dans les vins Vincent BOUAZZA Laboratoires Dubernet Méthodes d analyses des Phtalates et Bisphénol A dans les vins Historique de la problématique Phtalates 14 janvier 2011 : publication du règlement Européen (UE) 10/2011

Plus en détail

ADHESIFS : REGLEMENTS CONCERNANT LA SECURITE ET L HYGIENE

ADHESIFS : REGLEMENTS CONCERNANT LA SECURITE ET L HYGIENE INFO TECHNIQUE N 8 ADHESIFS : REGLEMENTS CONCERNANT LA SECURITE ET L HYGIENE MOTS CLEFS : ADHESIFS SUR PRODUITS ALIMENTAIRES - ETIQUETAGE DE JOUETS IRRITATION DE LA PEAU - UTILISATION MARINE - SECURITE

Plus en détail

BOULANGERIE-PATISSERIE : NIVEAU DE BASE

BOULANGERIE-PATISSERIE : NIVEAU DE BASE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION BOULANGERIE-PATISSERIE

Plus en détail

Veille réglementaire

Veille réglementaire Veille réglementaire Anne Gerard 30/01/2012 AFNOR - Marseille En quoi consiste la fonction RQSE dans une IAA? Assurer la veille réglementaire et faire appliquer la réglementation (hygiène, environnement,

Plus en détail

Les avis de la Chambre des Métiers. Produits biocides

Les avis de la Chambre des Métiers. Produits biocides Les avis de la Chambre des Métiers Produits biocides CdM/05/06/2013 13-32 Avant-projet de règlement grand-ducal portant modification de l annexe I de la loi modifiée du 24 décembre 2002 relative aux produits

Plus en détail

Note d'information n 2006-58 (communicable au sens de la loi du 17 juillet 1978)

Note d'information n 2006-58 (communicable au sens de la loi du 17 juillet 1978) RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES 59, BD VINCENT AURIOL TÉLÉDOC 051 75703 PARIS CEDEX 13 D.G. T.P N.A.F. / C.P.F 845 Réf : NI2006-58.doc

Plus en détail

ANALYSES PHYSICOCHIMIQUES

ANALYSES PHYSICOCHIMIQUES ANALYSES PHYSICOCHIMIQUES 12 Rue de l Usine Charguia II Tél : 71 940 198/081 Fax : 71 941 080 Physicochimie courante des aliments ph ph-mètre Brix Réfractométrie ABVT Distillation + dosage Azote ammoniacal

Plus en détail

839 Substances chimiques qui ne doivent pas être utilisées Liste Noire Scania

839 Substances chimiques qui ne doivent pas être utilisées Liste Noire Scania Contenu 1 Introduction 2 Changement depuis la précédente révision 3 Etendue et champ d application 4 Exigences 5 Processus de travail 6 Liste des substances 7 Document annexes Introduction Il n y a pas

Plus en détail

Mieux manger, mieux bouger, pour le plaisir et le cœur

Mieux manger, mieux bouger, pour le plaisir et le cœur Mieux manger, mieux bouger, pour le plaisir et le cœur Petits choix au quotidien, grands effets sur la santé Nicolas Guggenbühl, Diététicien Nutritionniste, avec la participation du Prof Em Christian Brohet

Plus en détail

CIRCULAIRE. Procédures de qualification du personnel de certification des organisations de maintenance pour aéronefs.

CIRCULAIRE. Procédures de qualification du personnel de certification des organisations de maintenance pour aéronefs. ROYAUME DE BELGIQUE MINISTERE DES COMMUNICATIONS ET DE L'INFRASTRUCTURE Administration de l'aéronautique CIRCULAIRE CIR/AIRW-19 Date : 11/05/01 Edition : 1 Objet : Procédures de qualification du personnel

Plus en détail

Instructions de travail relatives à l échantillonnage manuel pour le contrôle du lait (CL)

Instructions de travail relatives à l échantillonnage manuel pour le contrôle du lait (CL) Instructions de travail relatives à l échantillonnage manuel pour le contrôle du lait (CL) (échantillonnage dans les fromageries ou centres collecteurs) Table des matières 1. But 2 2. Champ d application

Plus en détail

E 5051 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010

E 5051 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 E 5051 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat le 27 janvier 2010 le 27 janvier

Plus en détail

Les avis de la Chambre des Métiers. Etablissement de l'indice des prix à la consommation

Les avis de la Chambre des Métiers. Etablissement de l'indice des prix à la consommation Les avis de la Chambre des Métiers Etablissement de l'indice des prix à la consommation page 2 de 4 Chambre des Métiers du Grand-Duché de Luxembourg Par sa lettre du 27 novembre 2014, Monsieur le Ministre

Plus en détail

CINRYZE (INHIBITEUR DE C1 [HUMAIN]) Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire.

CINRYZE (INHIBITEUR DE C1 [HUMAIN]) Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire. Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament CINRYZE de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Circulaire relative aux conditions d exportation en vue d être conforme aux exigences spécifiques des pays tiers au niveau des limites maximales

Plus en détail

Comment gérer au quotidien son allergie alimentaire? Pour toutes questions n hésitez pas à contacter la diététicienne du RAFT 03.81.21.84.36 raft-diet@chu-besancon.fr Voici quelques conseils, par Angélique

Plus en détail

Reconnaissance transfrontalière des méthodes d authentification/des signatures électroniques

Reconnaissance transfrontalière des méthodes d authentification/des signatures électroniques Insert picture 4.77 x 10.83 Reconnaissance transfrontalière des méthodes d authentification/des signatures électroniques Robert Boekhorst, Madrid, 15 décembre 2005 0 Introduction Reconnaissance transfrontalière

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail