Marketing Mix: Prix 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Marketing Mix: Prix 1"

Transcription

1 Marketing Mix: Prix 1

2 Les objectifs d apprentissage de ce module visent à: comprendre les étapes pour développer une stratégie de marketing définir le «Marketing mix» déterminer les principes directeurs sous tendant l'élaboration d une stratégie de prix identifier les défis de leur application au secteur de l assainissement proposer des options stratégiques 2

3 Une fois que les résultats de la recherche formative sont disponibles, la prochaine étape consiste à identifier les objectifs et à élaborer la stratégie de marketing. Généralement, une stratégie de marketing a un horizon de trois à cinq ans et elle est soutenue par des plans de marketing annuels qui incluent un plan d'action détaillé, un calendrier, un budget et un plan de suivi. 3

4 La stratégie de marketing de l'assainissement est basée sur ce qu'on appelle les «quatre P» du marketing ou le marketing mix. Les quatre P sont produit, prix, promotion et distribution (ou place en anglais). 4

5 Le prix désigne le coût du produit ou celui du comportement du consommateur ou de la population cible. Il est habituellement calculé en termes de coûts financiers ou économiques. Mais le prix peut également être non monétaire pensez au temps que les gens passent s'ils doivent venir d'un endroit éloigné jusqu un étal de marché qui vend des cuvettes de latrines.. 5

6 Voici quelques principes et concepts à garder à l'esprit: Tout d'abord, il y a une distinction entre l accessibilité financière et la disponibilité de l argent liquide. Un produit donné peut être accessible à un segment de la population mais il se peut que les gens n aient pas l'argent nécessaire pour payer en une fois. Les enseignements de la recherche formative peuvent aider à déterminer si vous devez vous concentrer sur la réduction des prix pour augmenter l accessibilité financière, ou sur le renforcement des mécanismes de financement pour alléger les contraintes de liquidités. Le deuxième concept porte sur le consentement à payer. Le «consentement à payer» concerne ce que le consommateur paiera pour un produit ou une fonctionnalité. Les enseignements de la recherche formative peuvent guider àfixer un prix. Cela a été fait au Cambodge, par exemple, pour aider à fixer le prix de Easy Latrine. Mais il faut garder à l'esprit que le consentement à payer changera au fur et à mesure que les consommateurs prennent conscience des options et des prix existants. 6

7 Voici quelques défis à garder à l'esprit: Tout d'abord, le contrôle total des prix est, en fin de compte, au delà de la portée d'un programme de marketing de l'assainissement. Vous pouvez recommander les prix basés sur les résultats de la recherche, mais vous avez peu de contrôle sur leur application. Vu que les fournisseurs ont tendance à considérer les marges unitaires, le maintien des prix à la portée des quintiles de revenus inférieurs peut représenter un défi. Un autre défi provient du fait que le développement du secteur de la microfinance varie considérablement d'une région à l autre. Si l'assouplissement des contraintes de liquidités est la stratégie préférée, il peut y avoir des possibilités limitées quand il s agit de puiser dans des mécanismes formels de financement et des institutions. Les mécanismes informels tels que les groupes d'épargne peuvent être utiles. 7

8 En dépit de ces défis, plusieurs options sont envisageables : Tout d'abord, lorsque la recherche montre que l'accessibilité financière pose un problème, pensez à utiliser l'innovation et la normalisation. Elles peuvent réduire les coûts de production et accroître les solutions abordables. Au Cambodge, la conception des Easy Latrine demande moins de matériaux. Cette innovation, combinée avec des méthodes de production améliorées, a permis des économies de coûts qui peuvent être répercutés sur les ménages. 8

9 Parfois, une stratégie de prix peut être réglée grâce à la communication ou promotion ce qui vous montre à quel point les "Quatre P" sont interconnectés! Par exemple, si les «toilettes idéales» sont inabordables pour un segment de la population, pensez à utiliser la communication pour repositionner des options bas de gamme de sorte qu elles soient considérées comme plus attrayantes et séduisantes. Cette stratégie est parfois utilisée dans le marketing commercial. N envisagez cette stratégie que si les modèles à moindre coût fournissent réellement des avantages recherchés à ce niveau de prix. 9

10 Parfois, l analyse de la chaîne d'approvisionnement et de l'environnement favorable montre que le prix élevé des matériaux est dû à des tarifs douaniers élevés ou d'autres facteurs prix potentiellement évitables. Envisagez de mener une action de plaidoyer pour atténuer ou faire disparaître ces obstacles. Les économies peuvent être répercutées sur les ménages, résultant en un meilleur accès à la fois aux fournitures et produits. 10

11 Les produits modulaires, abordés sous le thème «Produit», ont une stratégie de prix intégrée. Une approche modulaire permet aux ménages de se moderniser au fur et à mesure que les besoins évoluent, les budgets augmentent, et les contraintes de liquidités sont réduites. Cette stratégie est basée sur l hypothèse que les ménages veulent répondre aux besoins d assainissement de la même façon qu ils apportent des améliorations à leur maison, par exemple. Cependant, dans des pays comme le Cambodge, il y a des preuves anecdotiques que les ménages attendent leur option préférée. Rappelez vous: toute stratégie de prix doit s appuyer sur les résultats de la recherche. 11

12 Si les contraintes de liquidités sont un facteur important pour les fournisseurs et les ménages, il faut envisager d accroître l'accès au financement en même temps que l'offre et la demande. Au Pérou, par exemple, le WSP a établi le contact avec des institutions bancaires. Ces institutions ont développé des produits de crédit que les quincailleries peuvent proposer aux clients. 12

13 Dans l'est de Java, les petites entreprises les plus avancées ont puisé dans les petits plans d'épargne locaux, appelés arisans,afin d organiser les achats en gros ou garantir les remboursements de prêt pour leurs membres. Les options de financement sont un élément essentiel de votre stratégie de marketing, si vous souhaitez lier les fournisseurs et les ménages à des groupes informels d'épargne ou sensibiliser des instituts de microfinance en vue de développer des produits spécifiques pour le secteur de l'assainissement. 13

14 Enfin, il faut envisager les subventions ciblées ou intelligentes comme une stratégie de prix lorsque même les options de coûts plus faibles sont inabordables pour certains segments de la population. Certaines interventions de santé publique ont utilisé des subventions pour atteindre les segments les plus pauvres, par exemple, grâce à l'utilisation de coupons ou de résultats comportementaux et elles peuvent fournir un modèle utile pour apprendre. Une aide axée sur les résultats et d'autres mécanismes sont à l'essai dans l'assainissement consultez la section «Outils et ressources». Le défi consiste souvent à faire en sorte que les subventions parviennent à ceux qui sont ciblés. Des subventions non ciblées ou axés sur l'offre peuvent potentiellement compromettre les approches fondées sur le marché. 14

15 C est la fin de l aperçu. Pour en savoir plus, vous êtes invité à explorer l'ensemble du module. Vous y trouverez le chapitre correspondant, des termes clés et conseils à garder à l'esprit, des outils et ressources supplémentaires. 15

Marketing Mix: Distribution

Marketing Mix: Distribution Marketing Mix: Distribution 1 Les objectifs d apprentissage de ce module visent à: comprendre les étapes pour développer une stratégie de marketing définir le Marketing mix déterminer les principes directeurs

Plus en détail

Marketing Mix: Promotion

Marketing Mix: Promotion Marketing Mix: Promotion 1 Les objectifs d apprentissage de ce module visent à: comprendre les étapes pour développer une stratégie de marketing définir le marketing mix déterminer les principes directeurs

Plus en détail

Marketing Mix: Produit

Marketing Mix: Produit Marketing Mix: Produit 1 Les objectifs d apprentissage de ce module visent à: comprendre les étapes pour développer une stratégie de marketing définir le marketing mix déterminer les principes directeurs

Plus en détail

Qu est ce que le Marketing de l assainissement?

Qu est ce que le Marketing de l assainissement? Qu est ce que le Marketing de l assainissement? 1 Ce module porte sur la recherche formative. Les objectifs d apprentissage de ce module visent à : comprendre le cadre conceptuel du WSP pour les initiatives

Plus en détail

Élaboration d une campagne de communication.

Élaboration d une campagne de communication. Élaboration d une campagne de communication. 1 Vu que la communication est un élément essentiel du marketing de l'assainissement, nous voulions consacrer un module entier à l'élaboration d'une campagne

Plus en détail

Compte rendu provisoire 11-1

Compte rendu provisoire 11-1 Conférence internationale du Travail Compte rendu provisoire 104 e session, Genève, juin 2015 11-1 Quatrième question à l ordre du jour: Les petites et moyennes entreprises et la création d emplois décents

Plus en détail

Table Ronde autour des différents métiers financés par le secteur de la Micro finance Marocaine et son potentiel de développement.

Table Ronde autour des différents métiers financés par le secteur de la Micro finance Marocaine et son potentiel de développement. Table Ronde autour des différents métiers financés par le secteur de la Micro finance Marocaine et son potentiel de développement Xavier Reille Responsable département "Accès aux Services Financiers" de

Plus en détail

ACCÈS À LA FINANCE ET RÉGLEMENTATION DE LA MICROFINANCE AU CAMBODGE. S.E. CHEA SEREY BANQUE NATIONALE DU CAMBODGE 18 février 2014

ACCÈS À LA FINANCE ET RÉGLEMENTATION DE LA MICROFINANCE AU CAMBODGE. S.E. CHEA SEREY BANQUE NATIONALE DU CAMBODGE 18 février 2014 1 ACCÈS À LA FINANCE ET RÉGLEMENTATION DE LA MICROFINANCE AU CAMBODGE S.E. CHEA SEREY BANQUE NATIONALE DU CAMBODGE 18 février 2014 2 1. RÉCENT DÉVELOPPEMENTS DE LA MICROFINANCE AU CAMBODGE, PARTENAIRE

Plus en détail

Gérer les ventes avec le CRM Servicentre

Gérer les ventes avec le CRM Servicentre «Augmentez votre chiffre d affaires en prenant le contrôle de vos activités de ventes» 1 Gérer les ventes avec le CRM Servicentre L ÉVOLUTION EN SOLUTIONS INTÉGRÉES Un développeur de logiciels d expérience

Plus en détail

Élaborer des preuves relatives à l impact de l information sur le marché du travail

Élaborer des preuves relatives à l impact de l information sur le marché du travail Élaborer des preuves relatives à l impact de l in sur le Présentation de Jean-Pierre Voyer (SRSA) et Cathleen Johnson (Université de l Arizona) à la Conférence du FMMT sur l IMT Winnipeg, 14 février 2007

Plus en détail

GESTION DE TRÉSORERIE: GUIDE D AUTO-APPRENTISSAGE Cours de base. Cadre stratégique de la gestion de trésorerie

GESTION DE TRÉSORERIE: GUIDE D AUTO-APPRENTISSAGE Cours de base. Cadre stratégique de la gestion de trésorerie Leçon 2: GESTION DE TRÉSORERIE: GUIDE D AUTO-APPRENTISSAGE Cours de base Cadre stratégique de la gestion de trésorerie Objectifs d apprentissage À la fin de cette leçon, vous devriez: savoir faire la différence

Plus en détail

Politique de développement du secteur privé au Mali

Politique de développement du secteur privé au Mali Politique de développement du secteur privé au Mali Les reformes entreprises par l Etat malien au niveau macro-économique ont été accompagnées d un d appui au renforcement du secteur privé. Le Mali a consacré

Plus en détail

Revue à mi-parcours Programme Indicatif de Coopération entre Luxembourg et VIET NAM

Revue à mi-parcours Programme Indicatif de Coopération entre Luxembourg et VIET NAM Revue à mi-parcours Programme Indicatif de Coopération entre Luxembourg et VIET NAM Rapport national Rapport final 26 Mars 2010 Copyright 2010 PricewaterhouseCoopers S.à r.l. "PricewaterhouseCoopers" réfère

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

Projet Pilote Assainissement

Projet Pilote Assainissement Projet Pilote Assainissement Origine du projet En 2009, Eau Vive a réalisé une étude sur l assainissement en milieu rural auprès de 3.400 ménages au Burkina Faso, Mali, Niger et Sénégal. Les DirecFons

Plus en détail

FEUILLES D ACTIVITÉ COMPLÉMENTAIRES 4 CARTES DE RÔLE INITIALES Distribuer selon le tableau que vous trouverez dans les directives

FEUILLES D ACTIVITÉ COMPLÉMENTAIRES 4 CARTES DE RÔLE INITIALES Distribuer selon le tableau que vous trouverez dans les directives FEUILLES D ACTIVITÉ COMPLÉMENTAIRES 4 CARTES DE RÔLE INITIALES Distribuer selon le tableau que vous trouverez dans les directives BANQUE MONDIALE FMI Vous êtes le ou la représentante pour l'organisation

Plus en détail

De meilleures statistiques pour des vies meilleures. PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle

De meilleures statistiques pour des vies meilleures. PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle De meilleures statistiques pour des vies meilleures PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle Présentation de PARIS21 PARIS21 est l acronyme de l anglais Partnership in

Plus en détail

Standards(d utilisation(de(spi4(

Standards(d utilisation(de(spi4( Standardsd utilisationdespi4 L outil SPI Social Performance Indicators) de CERISE évalue les performances socialesdes institutions financières en analysant leurs intentions et leurs actions. En étudiant

Plus en détail

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES par Marion Steele Département d économie, Université de Guelph et Centre pour les études

Plus en détail

Le marketing de l assainissement GEMENA EQUATEUR - RDC

Le marketing de l assainissement GEMENA EQUATEUR - RDC Le marketing de l assainissement GEMENA EQUATEUR - RDC Ashley Meek WASH Consortium 9 decembre 2014 Qu est ce que le Marketing de l assainissement? Une approche basée sur le marché, répondant à la demande

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

Challenge Fund (Fonds d appui) du CGAP sur la Banque à Distance dans l UEMOA

Challenge Fund (Fonds d appui) du CGAP sur la Banque à Distance dans l UEMOA Challenge Fund (Fonds d appui) du CGAP sur la Banque à Distance dans l UEMOA Etat de la banque à distance dans l'uemoa Avec environ 20 initiatives enregistrées auprès de la banque centrale (BCEAO) à la

Plus en détail

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE I. Quelques définitions Politique conjoncturelle : C est l ensemble des décisions prisent à court terme par les pouvoirs publics dans le but de maintenir ou de rétablir

Plus en détail

Comment optimiser votre gestion hôtelière?

Comment optimiser votre gestion hôtelière? Comment optimiser votre gestion hôtelière? En utilisant les meilleurs outils marketing et statistiques disponibles pour améliorer votre PMS! Maximisez vos revenus grâce au Yield Management et à des modules

Plus en détail

La Micro Assurance, la stratégie de réduction de la pauvreté et la stratégie de croissance accélérée

La Micro Assurance, la stratégie de réduction de la pauvreté et la stratégie de croissance accélérée DEFIS ET OPPORTUNITES DE LA MICROASSURANCE AU SENEGAL La Micro Assurance, la stratégie de réduction de la pauvreté et la stratégie de croissance accélérée Présenté par Mme Aida Djigo Wane AMSA Assurances

Plus en détail

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre COMMISSION DE LA CEDEAO Note méthodologique Task Force «Instrument de financement des intrants» Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plus en détail

Union des Mutelles de Santé de Guinée Forestière - Programme 2007-2012

Union des Mutelles de Santé de Guinée Forestière - Programme 2007-2012 Objectifs et résultats Indicateurs Hypothèses 1. Objectifs globaux 1. Participation à la mise en oeuvre de la politique nationale de développement de la mutualité définie par le Ministère de la Santé.

Plus en détail

GESTION DU PROCESSUS INFORMATIONS GÉNÉRALES. Quand? Pourquoi? Qui? Comment?

GESTION DU PROCESSUS INFORMATIONS GÉNÉRALES. Quand? Pourquoi? Qui? Comment? 3-32 GESTION DU PROCESSUS INFORMATIONS GÉNÉRALES La planification est indispensable pour atteindre les objectifs escomptés. Ce diagramme (figure 5) illustre quelques points clés relatifs à la gestion du

Plus en détail

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins Être un employeur distinctif ASDEQ Mai 2010 La mission de Desjardins Contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités

Plus en détail

Document de fond sur le contrôle de qualité et un projet de système de notation

Document de fond sur le contrôle de qualité et un projet de système de notation RÉUNION DE LA REVUE DE LA STRATÉGIE DE L ITIE, HENLEY, 11-12 AVRIL 2012 Document de fond sur le contrôle de qualité et un projet de système de notation Secrétariat international de l ITIE Oslo, 4 avril

Plus en détail

Vivre selon nos moyens : des solutions abordables pour les coopératives d'habitation du Canada

Vivre selon nos moyens : des solutions abordables pour les coopératives d'habitation du Canada Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le cadre des consultations prébudgétaires de 2014 Vivre selon nos moyens : des solutions abordables pour les coopératives d'habitation du Canada Nicholas

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/10/6 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 SEPTEMBRE 2012 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Dixième session Genève, 12 16 novembre 2012 RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET RELATIF

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Atelier de renforcement des capacités des PFN de la CNULD sur l alignement des PAN sur la Stratégie décennale (2008-2018) Bujumbura, 14-17

Plus en détail

Nikolaos Karavasilis 23 février 2015

Nikolaos Karavasilis 23 février 2015 Nikolaos Karavasilis 23 février 2015 Résumé du projet de Guide de l OCDE pour des chaînes d'approvisionnement agricoles responsables, qui était soumis a consultation en janvier-février 2015 Dans les années

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique 2 ORIENTATIONS DE L'OCDE POUR LES POLITIQUES CONCERNANT LE CONTENU NUMÉRIQUE Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique Le contenu numérique est devenu un élément de plus

Plus en détail

Règlement Programme de promotion «MINT Suisse»

Règlement Programme de promotion «MINT Suisse» Règlement Programme de promotion «MINT Suisse» 1. Objectifs supérieurs... 2 2. Candidats admis au concours... 2 3. Cadre financier... 3 4. Dépôt de la demande... 3 5. Évaluation de la demande... 3 6. Calendrier

Plus en détail

Statistiques monétaires et financières à moyen terme

Statistiques monétaires et financières à moyen terme Le microcrédit en France et en Europe Par Maria Nowak, Présidente de l Adie et du Réseau Européen de microfinance Statistiques monétaires et financières à moyen terme CNIS : 21 mars 2008 Définition Dans

Plus en détail

3/ Étapes de la démarche marketing suite 4, La mise en œuvre des décisions

3/ Étapes de la démarche marketing suite 4, La mise en œuvre des décisions 3/ Étapes de la démarche marketing suite 4, La mise en œuvre des décisions comment devons nous y arriver? Phase souvent appelée Mkt opérationnelle, mise en pratique des décisions stratégiques, moment de

Plus en détail

RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE

RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE I. EVENEMENTS SIGNIFICATIFS DE LA PERIODE Le 1 er semestre de la société a été l occasion d un changement de direction de la société Anevia avec la nomination de Laurent Lafarge

Plus en détail

QUELS FINANCEMENTS POUR LA FILIERE ASSAINISSEMENT?

QUELS FINANCEMENTS POUR LA FILIERE ASSAINISSEMENT? QUELS FINANCEMENTS POUR LA FILIERE ASSAINISSEMENT? Christian HOUDUS Eau Vive 5ièmes Assises de la coopération décentralisée et de la solidarité internationale Yvelines - Conseil général Marly-le-Roi 12

Plus en détail

Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015

Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015 Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015 Le marketing de l assainissement 2 1. Le Gret et les projets d eau et d assainissement 2. Le marketing, c est quoi? 3. Le marketing de l assainissement

Plus en détail

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements LES FONDS D INVESTISSEMENT La façon la plus accessible de diversifier vos placements Gestion professionnelle, diversification et liquidité De plus en plus de gens prennent conscience de la différence entre

Plus en détail

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013 Se rapprocher Faciliter Optimiser Voici un résumé de la modification au Plan de la Société 2009-2013 approuvée par le Conseil d administration d EDC en mai

Plus en détail

Règlement sur les normes d accessibilité intégrées

Règlement sur les normes d accessibilité intégrées sur les normes d accessibilité intégrées s de chaque conseil scolaire Date d entrée 2013 Établissement de politiques en matière d accessibilité Le conseil élabore, met en œuvre et tient à jour des politiques

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale www.inspection.gc.ca/alimentssalubres Balayer le code de réponse

Plus en détail

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone.

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone. Nom de l'entreprise par Nom du promoteur Fait en collaboration avec le Adresse complète No de téléphone No de télécopie Courriel Site Internet Date SOMMAIRE EXÉCUTIF Description de l entreprise (ou du

Plus en détail

BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME

BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME REFLEXIONS DE LA CGPME CONSTAT La Banque Européenne d Investissement (BEI) a été créée par le Traité de Rome pour apporter des financements destinés

Plus en détail

Favoriser la mobilité du consommateur : la mesure est-elle toujours souhaitable?

Favoriser la mobilité du consommateur : la mesure est-elle toujours souhaitable? Favoriser la mobilité du consommateur : la mesure est-elle toujours souhaitable? Nathalie Daley, économiste senior Loi Hamon : nouvelles obligations des entreprises, nouveaux pouvoirs de la DGCCRF Séminaire

Plus en détail

Reynolds and Reynolds incadea Dealer Management System

Reynolds and Reynolds incadea Dealer Management System Reynolds and Reynolds incadea Dealer Management System Version française incadea restructure vos processus de travail en appréhendant vos difficultés et en vous aidant à mieux utiliser vos ressources.

Plus en détail

Ministère de la Santé du Maroc. Transferts monétaires conditionnels pour améliorer l état de santé des populations pauvres du Maroc

Ministère de la Santé du Maroc. Transferts monétaires conditionnels pour améliorer l état de santé des populations pauvres du Maroc Ministère de la Santé du Maroc Transferts monétaires conditionnels pour améliorer l état de santé des populations pauvres du Maroc Considérations pour l élaboration et la mise en œuvre Questions à considérer

Plus en détail

L Elaboration d un plan stratégique pour un réseau/une association de microfinance

L Elaboration d un plan stratégique pour un réseau/une association de microfinance L Elaboration d un plan stratégique pour un Développé comme partie du Programme de renforcement institutionnel, par Citi Première édition Mai, 2008 L Elaboration d un plan stratégique pour un La planification

Plus en détail

CAUSERIE-DEBAT : Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire _ 18-04-2015 _ Bingerville/Abidjan CAUSERIE-DEBAT

CAUSERIE-DEBAT : Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire _ 18-04-2015 _ Bingerville/Abidjan CAUSERIE-DEBAT 1 CAUSERIE-DEBAT Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire 18 avril 2015 Bingerville/Abidjan (Côte d Ivoire) Présentation N GUESSAN Kouamé André, Vice-Président Afrique du Réseau Projection

Plus en détail

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE La gestion axée sur la Performance et les Résultats appliquée à la gestion des Finances Publiques: Préparation et Mise en place du Budget axée sur la performance et les résultats Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Plus en détail

Module 5 - Transparents

Module 5 - Transparents Module 5 - Transparents Qu est-ce que le marketing? Les cinq principes de base du marketing 87 Activités de marketing (PRIX) 89 Concept de marketing 90 Le marketing mix (quatre principes). 91 Marketing

Plus en détail

Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting)

Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting) الشراكة المؤسسة الا نتاجیة وقطاع التوزیع الواسع( بین التجزي ة) تجارة Partenariat Producteur Grande Distribution Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think

Plus en détail

Les Jeudis de la Reprise. Programme de Formation

Les Jeudis de la Reprise. Programme de Formation Les Jeudis de la Reprise Programme de Formation 1. Les objectifs : L'objectif fondamental de ce dispositif est d'aider un repreneur potentiel à reprendre une. Ce dispositif s'engage à accroître la capacité

Plus en détail

M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso

M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso UNE EXPERIENCE D APPUI AUX PME/PMI AU BURKINA FASO M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso 1 Le Burkina Faso PME/PMI - Burkina Faso 3 Le Burkina

Plus en détail

Pensez à la solution internet www.fabregueduoweb.fr Le site des imprimés et fournitures de bureau pour les professionnels et les particuliers

Pensez à la solution internet www.fabregueduoweb.fr Le site des imprimés et fournitures de bureau pour les professionnels et les particuliers Pensez à la solution internet www.fabregueduoweb.fr Le site des imprimés et fournitures de bureau pour les professionnels et les particuliers Crédit photo :MTCMedia Fotolia Découvrez la solution internet

Plus en détail

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite»

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Le passage à la retraite est une période de transition qui implique des changements et la perte d un certain nombre d éléments structurant

Plus en détail

D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)

D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Mise à jour : Septembre 2015 Centre local de développement (CLD) de La Haute-Gaspésie POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Adopté le : N o de résolution : TABLE DES MATIÈRES 1-

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL - Convention annuelle SPTF 2016 Marrakech, Maroc 29 mai-2 juin

DOCUMENT DE TRAVAIL - Convention annuelle SPTF 2016 Marrakech, Maroc 29 mai-2 juin DOCUMENT DE TRAVAIL - Convention annuelle SPTF 2016 Marrakech, Maroc 29 mai-2 juin Dimanche 29 mai : réunions préliminaires 17:00 13h00- Formation SPI4 1ère partie. Cette formation de deux jours donnera

Plus en détail

GUIDE POUR L'ELABORATION DES PROPOSITIONS DE PROJET

GUIDE POUR L'ELABORATION DES PROPOSITIONS DE PROJET GUIDE POUR L'ELABORATION DES PROPOSITIONS DE PROJET INTRODUCTION L'objectif principal de SHELTER-AFRIQUE est la promotion de l'habitat en Afrique. Dans le but d'atteindre cet objectif, la Société travaille

Plus en détail

Plan d activités de 2015-16

Plan d activités de 2015-16 Plan d activités de 2015-16 Introduction Le vérificateur général du Nouveau-Brunswick (VGNB) est un bureau indépendant qui sert l Assemblée législative du Nouveau-Brunswick. La vérificatrice générale aide

Plus en détail

Sage CRM. Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises

Sage CRM. Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises Sage CRM Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises La clé de votre succès. Sage CRM, en tant que solution CRM primée, livre aux petites et moyennes entreprises dans le

Plus en détail

TABLEAU DE BORD POUR ELUS

TABLEAU DE BORD POUR ELUS TABLEAU DE BORD POUR ELUS I. Fonctions et tâches d élus de SFD (séance de 2H 30) Dans un système financier décentralisé, les élus occupent une place centrale dans la gouvernance de l institution. En particulier,

Plus en détail

KIT MÉDIA 2007 INFORMATIONS CORPORATIVES À L'USAGE DES ANNONCEURS & PARTENAIRES

KIT MÉDIA 2007 INFORMATIONS CORPORATIVES À L'USAGE DES ANNONCEURS & PARTENAIRES INFORMATIONS CORPORATIVES À L'USAGE DES ANNONCEURS & PARTENAIRES «Comme nous sommes à l ère de la productivité, il est dans l intérêt de tous d utiliser les moyens pour accroître la rentabilité d une entreprise.

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITE PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITE PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION OMPI SCIT/5/6 ORIGINAL : anglais DATE : 18 mai 2000 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITE PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION COMITÉ PLÉNIER Cinquième session Genève,

Plus en détail

Segmentation et sélection des publics cibles. Qui vous donnera le meilleur rendement sur le capital investi

Segmentation et sélection des publics cibles. Qui vous donnera le meilleur rendement sur le capital investi Segmentation et sélection des publics cibles Qui vous donnera le meilleur rendement sur le capital investi La segmentation du marché et les ressources limitées mènent à la sélection du public cible...

Plus en détail

Elaborer une Stratégie de Plaidoyer

Elaborer une Stratégie de Plaidoyer Elaborer une Stratégie de Plaidoyer Tenant compte du temps et des ressources limités des responsables de mise en œuvre de programmes, les outils de la série Straight to the Point (Droit au But) de Pathfinder

Plus en détail

Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif

Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif Vos affaires peuvent aller plus loin Juillet 2008 Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif Les organismes sans but lucratif de toutes sortes se débattent

Plus en détail

Les prêts immobiliers

Les prêts immobiliers Les prêts immobiliers Prêt amortissable : il y a un remboursement planifié du capital selon un calendrier déterminé. L'amortissement du crédit immobilier est étalé dans le temps (crédit amortissable classique).

Plus en détail

Document de présentation du projet

Document de présentation du projet Document de présentation du projet PROGRAMME MEMOIRE DU MONDE DOCUMENT DE PRESENTATION DE PROJET Ce modèle est prévu pour les éléments du patrimoine documentaire qui sont soit inscrits sur le Registre

Plus en détail

PLAIDOYER EN FAVEUR DES TRANSFERTS MONÉTAIRES

PLAIDOYER EN FAVEUR DES TRANSFERTS MONÉTAIRES PLAIDOYER EN FAVEUR DES TRANSFERTS MONÉTAIRES GUIDE PRATIQUE DU PLAIDOYER POUR LES PROGRAMMES DE TRANSFERTS MONÉTAIRES THE CASH LEARNING PARTNERSHIP www.cashlearning.org AU SOMMAIRE DE CE GUIDE : PLAIDOYER

Plus en détail

Gestionnaire de petite ou moyenne structure. Programme de Formation

Gestionnaire de petite ou moyenne structure. Programme de Formation Gestionnaire de petite ou moyenne structure Programme de Formation 1. Le public A travers ce dispositif de formation, la CCI de l Oise souhaite accompagner : Les jeunes créateurs souhaitant développer

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE La notion de prix de vente Les objectifs financiers Les objectifs commerciaux Les remises et rabais Exercice et corrigé Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial

Plus en détail

Réduire les coûts des transferts d argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement :

Réduire les coûts des transferts d argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement : Réduire les coûts des transferts d argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement : Outils et produits financiers pour le Maghreb et la Zone franc RÉSUMÉ EXÉCUTIF Naceur Bourenane Saïd

Plus en détail

Étude sur le recyclage des consommables aux États-Unis - 2014

Étude sur le recyclage des consommables aux États-Unis - 2014 Ce document est la version traduite du rapport d'origine rédigé en anglais par InfoTrends. En cas de conflit entre les deux versions, c'est la version anglaise qui fait foi. Étude sur le recyclage des

Plus en détail

Guide d introduction au marketing de l assainissement

Guide d introduction au marketing de l assainissement Programme Eau et assainissement : Boîte à outils Guide d introduction au marketing de l assainissement Élaborer une stratégie marketing Le Programme Eau et assainissement est un partenariat multidonateur

Plus en détail

Faire coïncider l'offre et la demande en matière de transport rural

Faire coïncider l'offre et la demande en matière de transport rural SUPPORTS DE FORMATION EN MATIÈRE DE TRANSPORT RURAL Module 4: Mobilité rurale Faire coïncider l'offre et la demande en matière de transport rural Séance 4.4 Partie 1 Présentation: 4.4a Les modules de formation

Plus en détail

QCM d autoévaluation

QCM d autoévaluation QCM d autoévaluation Concernant les techniques d analyse stratégique Philippe Massol Vous devez pouvoir répondre à toutes les questions de ce QCM pour pouvoir considérer que vous êtes à l aise avec les

Plus en détail

Politique de gestion financière et d approvisionnement

Politique de gestion financière et d approvisionnement Politique de gestion financière et d approvisionnement Modifiée lors du C.A. du 13 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 1 Dispositions générales... 2 1. Objet... 2 Règles de gestion financière...

Plus en détail

Marketing touristique

Marketing touristique Université Mohamed 1er Faculté des lettres et des sciences humaines -Oujda- Master : Tourisme et patrimoine Marketing touristique Fondements et concepts Pr. Nouha EL-HALAS Année universitaire 2013/2014

Plus en détail

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés Rapport de vérification interne du Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément de la Division des régimes de retraite privés du Bureau du surintendant des institutions financières Novembre

Plus en détail

Annexe promotion du gaz.doc 1

Annexe promotion du gaz.doc 1 Annexe : Présentation des actions de promotion du gaz naturel Depuis 2008, la promotion de l énergie gaz naturel est l un des grands enjeux de GrDF et constitue un poste de dépense à part entière pris

Plus en détail

Bâtir un programme d innovation : Investir dans la croissance économique et dans des services efficaces Présentation prébudgétaire

Bâtir un programme d innovation : Investir dans la croissance économique et dans des services efficaces Présentation prébudgétaire Bâtir un programme d innovation : Investir dans la croissance économique et dans des services efficaces Présentation prébudgétaire MaRS Discovery District Février 2016 SOMMAIRE Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH)

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) (Règlement interne SCH) du xx décembre 2014 L administration de la SCH, vu l art. 10 de la loi fédérale du 20 juin 2003 sur l encouragement

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE ADOPTÉE : Le 24 novembre 2010 RÉSOLUTION NO : CC2567-10 596, 4 e Rue Chibougamau (Québec) G8P 1S3 Tél. : 418 748-7621 - Télécopieur : 418 748-2440 Politique linguistique document

Plus en détail

LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE

LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE Programmes de fidélisation : vous faites les règles Une solution entièrement configurable rend l expérience de fidélisation plus facile

Plus en détail

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis.

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. Publication EMSE00-BR371A-FR-E Avril 2006 Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. EXPERTISE EN GESTION DE PROJET VOUS POUVEZ COMPTER SUR DES SERVICES DE GESTION

Plus en détail

L éducation financière. Manuel du participant Les notions de base du crédit

L éducation financière. Manuel du participant Les notions de base du crédit L éducation financière Manuel du participant Les notions de base du crédit 2 Contenu DOCUMENT 6-1 Les types de crédit Type de crédit Prêteur Usages Modalités Crédit renouvelable Carte de crédit (garantie

Plus en détail

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005 Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance juin 2005 Ce document a fait l objet d une présentation de Jacques Attali, Président de PlaNet Finance, pendant la conférence Internationale de

Plus en détail

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (Règlement interne de la SCH) du 26 février 2015 Approuvé par le Conseil fédéral le 18 février 2015 L administration de la Société suisse de crédit

Plus en détail

Positions de l ACRAFE pour 2010/2011

Positions de l ACRAFE pour 2010/2011 Positions de l ACRAFE pour 2010/2011 L ACRAFE a cerné trois grands problèmes qui affectent directement l accès de tous les Canadiens, et particulièrement de ceux qui sont moins favorisés financièrement,

Plus en détail

Portefeuilles Gérés Banque Nationale. À la mesure de vos ambitions

Portefeuilles Gérés Banque Nationale. À la mesure de vos ambitions Portefeuilles Gérés Banque Nationale À la mesure de vos ambitions 03 Une solution de placement évoluée et personnalisée Lorsqu un certain capital est accumulé, la gestion efficace d un portefeuille doit

Plus en détail

PAPER SUBMITTED TO THE EXPERT MEETING* Voahangy Saholy RAZOELINIRINA

PAPER SUBMITTED TO THE EXPERT MEETING* Voahangy Saholy RAZOELINIRINA Trade and Development Board Investment, Enterprise and Development Commission Multi-year expert meeting on enterprise development policies and capacity-building in science, technology and innovation Geneva,

Plus en détail

Partenariats stratégiques

Partenariats stratégiques Partenariats stratégiques Intégration des services partagés (ISP) Le 5 juin 2013 Stéphane Guèvremont Directeur Principales, Produits TPSGC et le partage du système financier SAP. Est-ce que ce modèle deviendra

Plus en détail