L INDIVIDU ET LES CHOIX ÉCONOMIQUES CIC3E

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L INDIVIDU ET LES CHOIX ÉCONOMIQUES CIC3E"

Transcription

1 L INDIVIDU ET LES CHOIX ÉCONOMIQUES CIC3E 11 e année

2 Direction du projet : Coordination : Recherche documentaire : Équipe de rédaction : Consultation : Première relecture : Claire Trépanier Raymond Nadon Geneviève Potvin Michel Dahan, premier rédacteur Michel Dutremble Chimène Kokora Martin Bertrand Yves Lafrenière Lauria Raymond Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques Le ministère de l Éducation de l Ontario a fourni une aide financière pour la réalisation de ce projet mené à terme par le CFORP au nom des douze conseils scolaires de langue française de l Ontario. Cette publication n engage que l opinion de ses auteures et auteurs. Permission accordée au personnel enseignant des écoles de l Ontario de reproduire ce document.

3 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 5 Cadre d élaboration des esquisses de cours... 7 Aperçu global du cours... 9 Aperçu global de l unité 1 : Choix économiques Activité 1.1 : Choix des agents économiques Activité 1.2 : Facteurs de production Activité 1.3 : Détermination des prix Activité 1.4 : Analyse des coûts et des avantages Activité 1.5 : Tâche d évaluation sommative - Dossier économique : Actualité Aperçu global de l unité 2 : Agents économiques... Activité 2.1 : Rôles économiques des individus... Activité 2.2 : Facteurs qui influencent les décisions économiques... Activité 2.3 : Individu comme consommateur... Activité 2.4 : Individu comme producteur... Activité 2.5 : Planification financière... Aperçu global de l unité 3 : Liens économiques... Activité 3.1 : Commerce international... Activité 3.2 : Taux de change... Activité 3.3 : Entreprises et concurrence... Activité 3.4 : Problèmes de marché... Aperçu global de l unité 4 : Organisation de l économie... Activité 4.1 : Système économique canadien... Activité 4.2 : Fonctions des entreprises... Activité 4.3 : Formes d entreprises... Activité 4.4 : Mouvement syndical... Activité 4.5 : Économie ontarienne et francophone... Aperçu global de l unité 5 : Changements économiques... Activité 5.1 : Évolution des marchés... Activité 5.2 : Prix, revenus et pouvoir d achat... Activité 5.3 : Marché de l emploi... Activité 5.4 : Plan de carrière... Activité 5.5 : Indicateurs économiques... Tableau des attentes et des contenus d apprentissage... 41

4 4

5 INTRODUCTION Le ministère de l Éducation (MÉO) dévoilait au début de 1999 les nouveaux programmes-cadres de 9 e et de 10 e année et en juin 2000 ceux de 11 e et de 12 e année. En vue de faciliter la mise en oeuvre de ce tout nouveau curriculum du secondaire, des équipes d enseignantes et d enseignants, provenant de toutes les régions de l Ontario, ont été chargées de rédiger, de valider et d évaluer des esquisses directement liées aux programmes-cadres du secondaire pour chacun des cours qui serviraient de guide et d outils de travail à leurs homologues. Les esquisses de cours, dont l utilisation est facultative, sont avant tout des suggestions d activités pédagogiques, et les enseignantes et enseignants sont fortement invités à les modifier, à les personnaliser ou à les adapter au gré de leurs propres besoins. Les esquisses de cours répondent aux attentes des systèmes scolaires public et catholique. Certaines esquisses de cours se présentent en une seule version commune aux deux systèmes scolaires (p. ex., Mathématiques et Affaires et commerce) tandis que d autres existent en version différenciée. Dans certains cas, on a ajouté un préambule à l esquisse de cours explicitant la vision catholique de l enseignement du cours en question (p. ex., Éducation technologique) alors que, dans d autres cas, on a en plus élaboré des activités propres aux écoles catholiques (p. ex., Éducation artistique). L Office provincial de l éducation catholique de l Ontario (OPÉCO) a participé à l élaboration des esquisses destinées aux écoles catholiques. Chacune des esquisses de cours reprend en tableau les attentes et les contenus d apprentissage du programme-cadre avec un système de codes qui lui est propre. Ce tableau est suivi d un Cadre d élaboration des esquisses de cours qui présente la structure des esquisses. Toutes les esquisses de cours ont un Aperçu global du cours qui présente les grandes lignes du cours et qui comprend, à plus ou moins cinq reprises, un Aperçu global de l unité. Ces unités englobent diverses activités qui mettent l accent sur des sujets variés et des tâches suggérées aux enseignantes ou enseignants ainsi qu aux élèves dans le but de faciliter l apprentissage et l évaluation. Toutes les esquisses de cours comprennent une liste partielle de ressources disponibles (p. ex., personnes-ressources, médias électroniques) qui a été incluse à titre de suggestion et que les enseignantes et enseignants sont invités à enrichir et à mettre à jour. Étant donné l évolution des projets du ministère de l Éducation concernant l évaluation du rendement des élèves et compte tenu que le dossier d évaluation fait l objet d un processus continu de mise à jour, chaque esquisse de cours suggère quelques grilles d évaluation du rendement ainsi qu une tâche d évaluation complexe et authentique à laquelle s ajoute une grille de rendement. 5

6 6

7 CADRE D ÉLABORATION DES ESQUISSES DE COURS APERÇU GLOBAL DU COURS Espace réservé à l école (à remplir) Description/fondement Titres, descriptions et durée des unités Stratégies d enseignement et d apprentissage Évaluation du rendement de l élève Ressources Application des politiques énoncées dans ÉSO Évaluation du cours APERÇU GLOBAL DE L UNITÉ Description et durée Domaines, attentes et contenus d apprentissage Titres et durée des activités Liens Mesures d adaptation pour répondre aux besoins des élèves Évaluation du rendement de l élève Sécurité Ressources Annexes ACTIVITÉ Description et durée Domaines, attentes et contenus d apprentissage Notes de planification Déroulement de l activité Annexes 7

8 8

9 APERÇU GLOBAL DU COURS (CIC3E) Espace réservé à l école (à remplir) École : Conseil scolaire de district : Section : Chef de section : Personne(s) élaborant le cours : Date : Titre du cours : L individu et les choix économiques Année d études : 11 e Type de cours : Préemploi Code de cours de l école : Programme-cadre : Études canadiennes et mondiales Date de publication : 2000 Code de cours du Ministère : CIC3E Valeur en crédit : 1 Cours préalable : Histoire du Canada au XX e siècle, 10 e année, cours théorique ou appliqué Description/fondement Ce cours explore les choix économiques que l élève aura à faire en tant que consommateur et producteur dans une économie mixte. Il ou elle acquiert les connaissances et les habiletés pratiques nécessaires pour bien gérer ses affaires et améliorer sa situation financière. Titres, descriptions et durée des unités Unité 1 : Choix économiques Durée : 20 heures Cette unité porte sur le choix des agents économiques et les facteurs qui affectent les décisions tels que la rareté des facteurs de production et les lois de l offre et de la demande. L élève consulte des sources d information variées et utilise des méthodes, des outils de travail et une terminologie propres à l économie. Elle ou il se sert de sondages, de bibliographie annotée, de recherches diverses, d une étude des coûts et des avantages et d un dossier économique sur l actualité. Unité 2 : Agents économiques Durée : 20 heures Cette unité porte sur les multiples rôles joués par l individu dans l économie : consommateur ou consommatrice, épargnant ou épargnante, investisseur ou investisseuse, producteur ou productrice. L élève étudie les principaux facteurs qui influencent la demande des biens de consommation, le rôle de l individu comme agent de production de biens et de services et les formes d épargne et d investissement. 9

10 Unité 3 : Liens économiques Durée : 20 heures Cette unité porte sur la nature et les répercussions de l interdépendance, sur les marchés, entre les producteurs et les consommateurs, et entre l économie canadienne et celle de ses concurrents internationaux. L élève prend conscience que ces liens comportent parfois des divergences d opinion et des effets négatifs tels que la pollution et la pauvreté. Unité 4 : Organisation de l économie Durée : 25 heures Cette unité porte sur les caractéristiques du système économique mixte canadien, c est-à-dire les rôles variés du gouvernement, l organisation des affaires par les diverses formes d entreprises privées ainsi que le rôle et la portée des syndicats. Une attention particulière est accordée à la place des francophones dans l économie ontarienne. Unité 5 : Changements économiques Durée : 25 heures Cette unité porte sur les changements au sein des marchés de consommation et de production : les effets des variations des prix, des revenus et du coût de la vie. L élève étudie les principaux indicateurs économiques et les tendances du marché du travail en vue de choisir une carrière. Stratégies d enseignement et d apprentissage Dans ce cours, l enseignant ou l enseignante privilégie diverses stratégies d enseignement et d apprentissage. Parmi les plus adaptées à ce cours, il convient de noter les suivantes : - travail individuel ou en équipe - échanges et discussions - remue-méninges - tableaux et graphiques - exercices, devoirs - présentation orale - enseignement assisté par ordinateur - sondage - organisation d un dossier d articles Évaluation du rendement de l élève «Un système d évaluation et de communication du rendement bien conçu s appuie sur des attentes et des critères d évaluation clairement définis.» (Planification des programmes et évaluation - Le curriculum de l Ontario de la 9 e à la 12 e année, 2000, p ) L évaluation sera basée sur les attentes du curriculum en se servant de la grille d évaluation du programme-cadre. Le personnel enseignant doit utiliser des stratégies d évaluation qui : - portent sur la matière enseignée et sur la qualité de l apprentissage des élèves; - tiennent compte de la grille d évaluation du programme-cadre correspondant au cours, laquelle met en relation quatre grandes compétences et les descriptions des niveaux de rendement; - sont diversifiées et échelonnées tout le long des étapes de l évaluation pour donner aux élèves des possibilités suffisantes de montrer l étendue de leur acquis; - conviennent aux activités d apprentissage, aux attentes et aux contenus d apprentissage, de même qu aux besoins et aux expériences des élèves; 10

11 - sont justes pour tous les élèves; - tiennent compte des besoins des élèves en difficulté, conformément aux stratégies décrites dans leur plan d enseignement individualisé; - tiennent compte des besoins des élèves qui apprennent la langue d enseignement; - favorisent la capacité de l élève à s autoévaluer et à se fixer des objectifs précis; - reposent sur des échantillons des travaux de l élève qui illustrent bien son niveau de rendement; - servent à communiquer à l élève la direction à prendre pour améliorer son rendement; - sont communiquées clairement aux élèves et aux parents au début du cours et à tout autre moment approprié pendant le cours. La grille d évaluation du rendement sert de point de départ et de cadre aux pratiques permettant d évaluer le rendement des élèves. Cette grille porte sur quatre compétences, à savoir : connaissance et compréhension; réflexion et recherche; communication; et mise en application. Elle décrit les niveaux de rendement pour chacune des quatre compétences. La description des niveaux de rendement sert de guide pour recueillir des données et permet au personnel enseignant de juger de façon uniforme de la qualité du travail réalisé et de fournir aux élèves et à leurs parents une rétroaction claire et précise. Le niveau 3 (70 %-79 %) constitue la norme provinciale. Les élèves qui n atteignent pas le niveau 1 (moins de 50 %) à la fin du cours n obtiennent pas le crédit de ce cours. Une note finale est inscrite à la fin de chaque cours et le crédit correspondant est accordé si l élève a obtenu une note de 50 % ou plus. Pour chaque cours de la 9 e à la 12 e année, la note finale sera déterminée comme suit : - Soixante-dix pour cent de la note est le pourcentage venant des évaluations effectuées tout le long du cours. Cette proportion de la note devrait traduire le niveau de rendement le plus fréquent pendant la durée du cours, bien qu il faille accorder une attention particulière aux plus récents résultats de rendement. - Trente pour cent de la note est le pourcentage venant de l évaluation finale qui prendra la forme d un examen, d une activité, d une dissertation ou de tout autre mode d évaluation approprié et administré à la fin du cours. Dans tous leurs cours, les élèves doivent avoir des occasions multiples et diverses de montrer à quel point elles ou ils ont satisfait aux attentes du cours, et ce, pour les quatre compétences. Pour évaluer de façon appropriée le rendement de l élève, l enseignant ou l enseignante utilise une variété de stratégies se rapportant aux types d évaluation suivants : Évaluation diagnostique - processus d évaluation déterminant le degré de connaissance des élèves concernant différents concepts à l étude (p. ex., remue-méninges, discussions) Évaluation formative - processus d évaluation déterminant le degré de connaissance des élèves concernant différents concepts à l étude (p. ex., exercices d application, questions-réponses, tableaux, construction de graphiques, évaluation par les pairs) 11

12 - objectivation : processus d autoévaluation permettant à l élève de se situer par rapport aux attentes ciblées par les activités d apprentissage (p. ex., questionnaire ou liste d autoévaluation, étude de cas). L énoncé qui se rapporte à l objectivation est situé immédiatement avant l évaluation sommative et est suivi du code (O) Évaluation sommative - processus d évaluation déterminant le niveau de rendement de l élève selon les attentes du programme-cadre (p. ex., autoévaluation par les pairs, rapport de synthèse, exercices d application tels que les graphiques, tableau synoptique, dossier économique) Ressources L enseignant ou l enseignante fait appel à plus ou moins quatre types de ressources à l intérieur du cours. Ces ressources sont davantage détaillées dans chaque unité. Dans ce document, les ressources suivies d un astérisque (*) sont en vente à la Librairie du Centre du CFORP. Celles suivies de trois astérisques (***) ne sont en vente dans aucune librairie. Allez voir dans votre bibliothèque scolaire. Manuels pédagogiques LAFRENIÈRE, Yves, Vie économique, Montréal, Guérin Éditeur, 1998, 307 p. * Ouvrages généraux&de référence&de consultation BEAUDRY, Paul, Luc BOIS et Gilles TANGUAY, Les marchés économiques, Montréal, Guérin Éditeur, 1991, 445 p. * BOURET, Renaud, et Alain DUMAS, Économie Globale : Regard Actuel, Saint-Laurent, Éditions du Renouveau pédagogique. 1997, 350 p. * BOURGET, Michèle, et Michel TRUDEAU, Indices, Ottawa, Éditions du Renouveau pédagogique. 1993, 532 p. * DIOURY, Mohamed, Économie Globale, Montréal, Guérin Éditeur, 1995, 236 p. * JAMES, Elijah M., Les agents économiques : Une introduction à la microéconomie, Beauchemin, Laval, 1998, 352 p. * LEMAY, Bernadette, La boîte à outils, Esquisse de cours 9 e, Vanier, CFORP, * MURPHY, Terry, et al., Le monde des affaires : Profil canadien, Montréal, Guérin Éditeur, 1987, 594 p. * PARKIN, Michael, Louis PHANEUF et Robin BADE, Introduction à la macroéconomie moderne, Montréal, Éditions du Renouveau pédagogique, 1992, 586 p. * PARKIN, Michael, Claude-Denys FLUET et Robin BADE, Introduction à la microéconomie moderne, Montréal, Éditions du Renouveau pédagogique, 1991, 648 p. * Médias électroniques Gouvernement du Canada. (consulté le 17 juillet 2000) Développement des ressources humaines Canada : Programme emploi. (consulté le 17 juillet 2000) http//www.hrdc.gc.ca/hrdc/ei/f 12

13 Ministère des Finances. (consulté le 17 juillet 2000) Ministère du Revenu national. (consulté le 17 juillet 2000) Industrie Canada : entreprises, cartes de crédit, consommation, marques de commerce, concurrence. (consulté le 17 juillet 2000) Industrie Canada : réseau de carrière et de recrutement. (consulté le 15 août 2000) ou Statistique Canada. (consulté le 17 juillet 2000) Province de l Ontario; normes d emploi. (consulté le 17 juillet 2000) Centre de services aux entreprises Canada-Ontario : démarrer une entreprise, financement, genres d entreprises, impôts. (consulté le 17 juillet 2000) Banque du Canada. (consulté le 17 juillet 2000). Service national d information, 825, avenue Querbes, Outremont (Québec), H2V 3X1, (514) : cette entreprise offre, sur cédérom et sur son site Internet, un abonnement à la plupart des journaux français (La Presse, Le Devoir, LeDroit). (consulté le 25 septembre 2000). Application des politiques énoncées dans ÉSO Cette esquisse de cours reflète les politiques énoncées dans Les écoles secondaires de l Ontario de la 9 e à la 12 e année - Préparation au diplôme d études secondaires de l Ontario, 1999 au sujet des besoins des élèves en difficulté d apprentissage, de l intégration des technologies, de la formation au cheminement de carrière, de l éducation coopérative et de diverses expériences de travail, ainsi que certains éléments de sécurité. Évaluation du cours L évaluation du cours est un processus continu. Les enseignantes et les enseignants évaluent l efficacité de leur cours de diverses façons, dont les suivantes : - évaluation continue du cours par l enseignant ou l enseignante : ajouts, modifications, retraits tout le long de la mise en œuvre de l esquisse de cours (sections Stratégies d enseignement et d apprentissage ainsi que Ressources, Activités, Applications à la région); - évaluation du cours par les élèves : sondages au cours de l année ou du semestre; - rétroaction à la suite des tests provinciaux; - examen de la pertinence des activités d apprentissage et des stratégies d enseignement et d apprentissage (dans le processus des évaluations formative et sommative des élèves); 13

14 - échanges avec les autres écoles utilisant l esquisse de cours; - autoévaluation de l enseignant et de l enseignante; - visites d appui des collègues ou de la direction et visites aux fins d évaluation de la direction; - évaluation du degré de réussite des attentes et des contenus d apprentissage des élèves (p. ex., après les tâches d évaluation de fin d unité et l examen synthèse). De plus, le personnel enseignant et la direction de l école évaluent de façon systématique les méthodes pédagogiques et les stratégies d évaluation du rendement de l élève. 14

15 APERÇU GLOBAL DE L UNITÉ 1 (CIC3E) Choix économiques Description Durée : 20 heures Cette unité porte sur le choix des agents économiques et les facteurs qui affectent les décisions tels que la rareté des facteurs de production et les lois de l offre et de la demande. L élève consulte des sources d information variées et utilise des méthodes, des outils de travail et une terminologie propres à l économie. Elle ou il se sert de sondages, de bibliographie annotée, de recherches diverses, d une étude des coûts et des avantages et d un dossier économique sur l actualité. Domaines, attentes et contenus d apprentissage Domaine : Choix économiques Attentes : CIC3E-CE-A Contenus d apprentissage : CIC3E-CE-Rare CIC3E-CE-Ana CIC3E-CE-Info Titres des activités Activité 1.1 : Choix des agents économiques Activité 1.2 : Facteurs de production Activité 1.3 : Détermination des prix Activité 1.4 : Analyse des coûts et des avantages Activité 1.5 : Tâche d évaluation sommative - Dossier économique : Actualité Durée 300 minutes 200 minutes 240 minutes 180 minutes 280 minutes Liens L enseignant ou l enseignante prévoit l intégration de liens entre le contenu du cours et l animation culturelle (AC), la technologie (T), les perspectives d emploi (PE) et les autres matières (AM) lors de sa planification des stratégies d enseignement et d apprentissage. Des suggestions pratiques sont intégrées dans la section Déroulement de l activité des activités de cette unité. 15

16 Mesures d adaptation pour répondre aux besoins des élèves L enseignant ou l enseignante doit planifier des mesures d adaptation pour répondre aux besoins des élèves en difficulté et de celles et ceux qui suivent un cours d ALF/PDF ainsi que des activités de renforcement et d enrichissement pour tous les élèves. L enseignant ou l enseignante trouvera plusieurs suggestions pratiques dans La boîte à outils, p Évaluation du rendement de l élève L évaluation fait partie intégrante de la dynamique pédagogique. L enseignant ou l enseignante doit donc planifier et élaborer conjointement les activités d apprentissage et les étapes de l évaluation en fonction des quatre compétences de base. Des exemples des différents types d évaluation tels que l évaluation diagnostique (ED), l évaluation formative (EF) et l évaluation sommative (ES) sont suggérés dans la section Déroulement de l activité des activités de cette unité. Sécurité L enseignant ou l enseignante veille au respect des règles de sécurité du Ministère et du conseil scolaire. Ressources Dans cette unité, l enseignant ou l enseignante utilise les ressources suivantes : Ouvrages généraux/de référence/de consultation LAFRENIÈRE, Yves, Vie économique, Montréal, Guérin Éditeur, 1998, 307 p. * Médias électroniques Banque du Canada (consulté le 17 juillet 2000). Cartes de crédit, consommateur averti, marque de commerce, protection contre la fraude et la concurrence. (consulté l2 17 juillet 2000) Centre de services aux entreprises Canada-Ontario : démarrer une entreprise, financement, genres d entreprises, impôts. (Consulté l2 17 juillet 2000) Consommation. (consulté le 20 décembre 2000) Démarrer une entreprise, financement, genres d entreprises, impôts. (consulté le 20 décembre 2000) 16

17 Emploi des jeunes. (consulté le 20 décembre 2000) Gouvernement du Canada. (consulté le 17 juillet 2000) Industrie Canada. (consulté le 20 décembre 2000) Développement des ressources humaines Canada : Programme emploi. (consulté le 17 juillet 2000) Ministère des Finances. (consulté le 17 juillet 2000) Ministère du Revenu national. (consulté le 17 juillet 2000) Industrie Canada; entreprises, cartes de crédit, consommation, marques de commerce, concurrence. (consulté le 17 juillet 2000) Industrie Canada; réseau de carrière et de recrutement. (consulté le 15 août 2000) ou Programme emploi. (consulté le 20 décembre 2000) Province de l Ontario. (consulté le 20 décembre 2000) Service national d information, 825, avenue Querbes, Outremont (Québec), H2V 3X1, (514) : cette entreprise offre, sur cédérom et sur site Internet, la plupart des journaux français (La Presse, LeDroit, Le Devoir). (consulté le 20 décembre 2000) Statistique Canada. (consulté le 17 juillet 2000) 17

18 ACTIVITÉ 1.1 (CIC3E) Choix des agents économiques Description Durée : 300 minutes Cette activité porte sur les différents choix que les ménages doivent faire compte tenu de la rareté des ressources. L élève étudie la terminologie propre à la science de l économie et découvre, au moyen d un sondage à l école, les décisions de consommation de biens et de services. L analyse et l interprétation du sondage sont ensuite présentées oralement à la classe pour permettre de bien comprendre la notion du coût d option. Domaines, attentes et contenus d apprentissage Domaine : Choix économiques Attentes : CIC3E-CE-A Contenus d apprentissage : CIC3E-CE-Rare.1-2 CIC3E-CE-Ana.1 CIC3E-CE-Info.1 Notes de planification - Trouver une série de documents portant sur des facteurs qui affectent la consommation des ménages en tenant compte des notions suivantes : rareté, bien, service, besoin, ressource, choix et coût d option (p. ex., Lafrenière, Y., Vie économique, p. 4 à 18 et p. 108). - Préparer les consignes à respecter pour faire le sondage (p. ex., longueur du questionnairesondage, genre de questions, autorisation d un membre à la direction pour faire passer le sondage dans des classes ciblées et entente avec l enseignant ou l enseignante de la classe ciblée quant au jour et à l heure du sondage). - Préparer une feuille-guide décrivant la tâche à accomplir. - Préparer une grille d évaluation adaptée pour évaluer la présentation orale. Déroulement de l activité Mise en situation - Demander à l élève de distinguer entre un choix économique et un choix d un autre type qui l affecte dans son quotidien. (ED) 18

19 - Expliquer à l élève qu un choix économique est différent des autres types de choix, car il faut tenir compte du phénomène de la rareté dans la consommation des ressources. - Faire une discussion en classe, demandant à l élève de décrire ses habitudes de consommation lorsqu elle ou il se trouvait en 8 e année, en 10 e année et, aujourd hui, en 11 e année. - Noter, au tableau, les réponses obtenues des élèves et en faire la comparaison. - Présenter à l élève la notion du coût d option (p. ex., acheter une bicyclette ou prendre l autobus pour se déplacer) et lui demander de déterminer le ou les facteurs de consommation qui ont guidé ses choix (p. ex., prix, revenu, préférences, mode, valeurs, publicité). (ED) - Noter, au tableau, les réponses obtenues et en faire la comparaison. - Employer un logiciel informatique pour classer les données et les projeter à l écran permettant à l élève d interpréter l information et de dégager les idées ou tendances principales. (T) - Demander de l aide de l enseignant ou de l enseignante d informatique, au besoin. (AM) - Demander à l élève de prendre en note l information qui ressort de l interprétation des données. Expérimentation/Exploration/Manipulation Étape A - Demander à l élève de trouver, à l aide du dictionnaire, de son manuel ou d Internet, la définition des termes liés à l activité et de les expliquer en ses propres mots dans son cahier de notes (p. ex., rareté, besoin, bien économique et non économique, service économique et non économique, ressource, choix individuel ou collectif, coût d option). (T) (EF) - Demander à l élève de décrire, dans ses propres mots, à l aide de son manuel ou de textes pertinents, le rôle des agents économiques, soit les ménages (la consommation, le travail ou l épargne), l entreprise (les facteurs de production ou les employés) et le gouvernement (la consommation, la production ou la législation). - Recueillir les cahiers de notes des élèves et faire l évaluation formative des définitions et des explications. (EF) Étape B - Demander à l élève de réaliser un sondage portant sur les habitudes de consommation des élèves de l école. - Diviser la classe en quatre équipes et assigner à chacune une des années scolaires (9 e, 10 e, 11 e ou 12 e ). - Présenter à l élève les modalités de la tâche : - rédiger, à l aide d un logiciel de traitement de texte, un questionnaire qui tient compte de la terminologie économique appropriée et des concepts présentés à l étape précédente de l activité; (T) - déterminer l échantillonnage approprié (p. ex., une vingtaine d élèves choisis au hasard dans trois différentes classes de l année assignée); - préparer un tableau de compilation (un gabarit) à l aide d un logiciel informatique pour y placer les données du sondage; (T) - préparer un questionnaire pour analyser les résultats du sondage; - faire passer le questionnaire dans les classes ciblées; 19

20 - compiler des données du sondage dans le tableau (gabarit) préparé à cet effet; - interpréter et analyser les résultats du sondage à l aide du questionnaire préparé selon la méthode présentée par l enseignant ou l enseignante dans la mise en situation; - mettre en commun les résultats de l interprétation des données; - élaborer des conclusions et rédiger un rapport de synthèse de 200 à 250 mots décrivant les résultats du travail, tout en utilisant les conventions appropriées de la langue française. (AC) (EF) - présenter oralement, en trois à cinq minutes, les résultats du travail d équipe. (ES) - Répartir les étapes du travail en s assurant que chacun et chacune fait un travail collectif efficace. - Inviter l élève à remplir le questionnaire d autoévaluation du travail au sein de l équipe à la fin de l exercice. - Aider les élèves à terminer les travaux en cours en leur fournissant des clarifications et des suggestions. - Recueillir le rapport de synthèse dans le but d en faire l évaluation formative. (EF) - Demander à l élève de réviser le travail d équipe en tenant compte des commentaires de l enseignant ou de l enseignante, pour corriger des lacunes signalées dans le cadre de l objectivation de l apprentissage (p. ex., le questionnaire, le tableau de compilation). (O) - Distribuer la grille d évaluation adaptée en vue des présentations orales. (ES) - Présenter à l élève les modalités de la présentation orale (p. ex., ton, débit, division des tâches, utilisation des conventions correctes de la langue française). (AC) - Faire une mise en commun à la suite des présentations orales pour tirer des conclusions au sujet des habitudes de consommation des élèves. - S assurer, à l occasion de cet échange verbal, d établir des liens entre l interprétation des données du sondage et les concepts clés de l activité (p. ex., rareté, besoin, bien économique, coût d option). Évaluation sommative - Évaluer la présentation orale sur une base individuelle en fonction des éléments vus dans la situation d exploration. - Utiliser une grille d évaluation adaptée basée sur des critères précis en tenant compte des quatre compétences : - Connaissance et compréhension - connaissance des termes de base liés aux choix des agents économiques (p. ex., besoin, besoin illimité, bien économique, facteur de production); - compréhension des concepts et des rapports entre eux dans le domaine des choix économiques. - Réflexion et recherche - interprétation et analyse de données liées à la rareté et aux choix économiques (p. ex., résultats du sondage); - formulation de conclusions logiques liées aux contraintes de la rareté des ressources (p. ex., ces contraintes nous obligent à faire des choix et à bien gérer les ressources). - Communication - utilisation correcte de la langue écrite et orale (p. ex., vocabulaire, orthographe, grammaire, structure et ordre logique des phrases). 20

INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ BAI3E

INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ BAI3E INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ BAI3E 11 e année Direction du projet : Coordination : Recherche documentaire : Équipe de rédaction : Consultation : Première relecture : Claire Trépanier Richard Émond Geneviève

Plus en détail

INTRODUCTION AU COMMERCE INTERNATIONAL

INTRODUCTION AU COMMERCE INTERNATIONAL INTRODUCTION AU COMMERCE INTERNATIONAL BBB4M 12 e année Écoles secondaires publiques de langue française de l Ontario Direction du projet : Claire Trépanier Coordination : Raymond Nadon Recherche documentaire

Plus en détail

PRINCIPES DE COMPTABILITÉ FINANCIÈRE

PRINCIPES DE COMPTABILITÉ FINANCIÈRE PRINCIPES DE COMPTABILITÉ FINANCIÈRE BAT4M 12 e année Écoles secondaires publiques et catholiques de langue française de l Ontario Direction du projet : Coordination : Recherche documentaire : Équipe de

Plus en détail

MARKETING DE LA VENTE AU DÉTAIL ET DES SERVICES BMX3E

MARKETING DE LA VENTE AU DÉTAIL ET DES SERVICES BMX3E MARKETING DE LA VENTE AU DÉTAIL ET DES SERVICES BMX3E 11 e année Direction du projet : Claire Trépanier Coordination : Antoine Garwah Équipe de rédaction : Marie-Paule Dupuis, première rédactrice Diane

Plus en détail

HÔTELLERIE TFT3C. 11 e année

HÔTELLERIE TFT3C. 11 e année HÔTELLERIE TFT3C 11 e année Direction du projet : Coordination : Recherche documentaire : Équipe de rédaction : Consultation : Première relecture : Claire Trépanier Richard Laliberté Geneviève Potvin Stéphane

Plus en détail

d évaluation Objectifs Processus d élaboration

d évaluation Objectifs Processus d élaboration Présentation du Programme pancanadien d évaluation Le Programme pancanadien d évaluation (PPCE) représente le plus récent engagement du Conseil des ministres de l Éducation du Canada (CMEC) pour renseigner

Plus en détail

COMPRENDRE LE DROIT CANADIEN

COMPRENDRE LE DROIT CANADIEN COMPRENDRE LE DROIT CANADIEN CLU3M 11 e année Écoles secondaires catholiques de langue française de l Ontario Direction du projet : Coordination : Recherche documentaire : Équipe de rédaction : Consultation

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

LEADERSHIP ET ANIMATION RÉCRÉATIVE

LEADERSHIP ET ANIMATION RÉCRÉATIVE LEADERSHIP ET ANIMATION RÉCRÉATIVE PLF4C 12 e année Écoles secondaires publiques de langue française de l Ontario Direction du projet : Coordination : Recherche documentaire : Équipe de rédaction : Consultation

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS MAM1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : MARKÉTING ET GESTION Débutant Aucun L élève acquiert des notions de base en gestion et en markéting et donne des indications sur les meilleures

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

En direct de la salle de presse du Journal virtuel

En direct de la salle de presse du Journal virtuel Français En direct de la salle de presse du Journal virtuel Écrire des textes variés Guide En direct de notre salle de presse Guide R ENSEIGNEMENTS GÉNÉRA UX EN DIRECT DE NOTRE SA LLE DE PRESSE MISE À

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

Ministère de l Éducation. Le curriculum de l Ontario 11 e et 12 e année RÉVISÉ. Affaires et commerce. 2006 [Modifié en février 2007]

Ministère de l Éducation. Le curriculum de l Ontario 11 e et 12 e année RÉVISÉ. Affaires et commerce. 2006 [Modifié en février 2007] Ministère de l Éducation Le curriculum de l Ontario 11 e et 12 e année RÉVISÉ Affaires et commerce 2006 [Modifié en février 2007] Table des matières Introduction........................................................

Plus en détail

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes But Les professionnels de la santé publique suivent de plus en plus une approche fondée sur des données probantes lorsqu il s agit de planifier,

Plus en détail

Courriel : waguih.laoun@collegeahuntsic.qc.ca

Courriel : waguih.laoun@collegeahuntsic.qc.ca AEC Gestion des finances personnelles (LCA.DP) Planification financière 410-693-RO (2-1-2) 1 2/3 00901 Automne 2011 Waguih Laoun Local F-224 Courriel : waguih.laoun@collegeahuntsic.qc.ca Thématique générale

Plus en détail

Votre Énoncé de politique de placement. exemple. Date : 21/03/10. Téléphone : (123) 456-7890. Téléphone : (123) 456-7890

Votre Énoncé de politique de placement. exemple. Date : 21/03/10. Téléphone : (123) 456-7890. Téléphone : (123) 456-7890 Votre Énoncé de politique de placement Date : 21/03/10 Préparé pour : Adresse : Province : Code postal : Jean Untel 123, rue Untel Ontario A1B 2C3 Téléphone : (123) 456-7890 Préparé par : Adresse : Province

Plus en détail

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE Ce qui définit «le changement» préscolaire primaire secondaire Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005-05-00511 ISBN 2-550-45274-7 (version

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Connaître vos revenus et vos dépenses

Connaître vos revenus et vos dépenses Connaître vos revenus et vos dépenses NIVEAU 9-12 La présente leçon donnera l occasion aux élèves d examiner leurs revenus et leurs dépenses, et d apprendre à établir un budget. Cours Initiation aux affaires

Plus en détail

Orientation et formation au cheminement de carrière

Orientation et formation au cheminement de carrière Ministère de l Éducation Le curriculum de l Ontario 11 e et 12 e année R É V I S É Orientation et formation au cheminement de carrière 2 0 0 6 Table des matières Introduction.......................................................

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université. Version finale. Présentée au

Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université. Version finale. Présentée au Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université Version finale Présentée au Syndicat général des professeurs et professeures de l Université de Montréal (SGPUM)

Plus en détail

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC Développer aujourd hui la main-d œuvre de demain Information and Communications Technology Council Conseil des technologies de l information et des communications Faits saillants du Cadre des profils de

Plus en détail

Ajouter un questionnaire

Ajouter un questionnaire Ajouter un questionnaire Contenu Survol... 2 Ajouter un questionnaire... 2 Consulter les résultats... 7 Corriger une copie de questionnaire... 9 Suivi des tentatives... 10 Réactiver une tentative d un

Plus en détail

Actualisation linguistique en français 2 FFABO

Actualisation linguistique en français 2 FFABO Actualisation linguistique en français 2 FFABO Direction du projet : Coordination : Recherche documentaire : Rédaction : Consultation : Édition, production et impression : Bernard Lavallée Claire Trépanier

Plus en détail

Mesurer en système métrique et impérial de mesure

Mesurer en système métrique et impérial de mesure Plan de leçon n o 15 Mesurer en système métrique et impérial de mesure Niveaux NCLC: 4 à 6 Habiletés langagières NCLC: Expression orale, Compréhension écrite Compétences essentielles: Calcul, Utilisation

Plus en détail

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs!

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! Conseils généraux : Entre 25 et 60 pages (hormis références, annexes, résumé) Format d un

Plus en détail

Schéma du plan d affaires

Schéma du plan d affaires Plan d affaires Schéma du plan d affaires SOMMAIRE EXÉCUTIF DESCRIPTION DU PROJET OBJECTIFS FORME JURIDIQUE ÉQUIPE DIRIGEANTE MARKETING PRODUCTION SOUTIEN ADMINISTRATIF ANALYSE MARCHÉ ANALYSE MARKETING

Plus en détail

Technologie 8 e année (ébauche)

Technologie 8 e année (ébauche) Conseil scolaire acadien provincial École secondaire du Sommet Élaboré par M. J. Saldaña T., BPhB, BEd, MSc Année scolaire 2011 2012 Technologie 8 e année (ébauche) DESCRIPTION DU COURS Pour réussir dans

Plus en détail

La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada

La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada Les enfants sont exposés aux livres illustrés tôt

Plus en détail

L enseignement secondaire au Canada : Guide de transfert des élèves Ontario Curriculum des écoles de langue française

L enseignement secondaire au Canada : Guide de transfert des élèves Ontario Curriculum des écoles de langue française L enseignement secondaire au Canada : Guide de transfert des élèves Ontario Curriculum des écoles de langue française NOTE : Les élèves inscrits aux écoles de jour ordinaires entre septembre 1984 et le

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

Plan d enseignement individualisé

Plan d enseignement individualisé Ministère de l Éducation Plan d enseignement individualisé Normes pour l élaboration, la planification des programmes et la mise en œuvre 2000 TABLE DES MATIÈRES Introduction.............................................

Plus en détail

Ministère de l Éducation. Le curriculum de l Ontario 9 e et 10 e année R É V I S É. Mathématiques

Ministère de l Éducation. Le curriculum de l Ontario 9 e et 10 e année R É V I S É. Mathématiques Ministère de l Éducation Le curriculum de l Ontario 9 e et 10 e année R É V I S É Mathématiques 2 0 0 5 Table des matières Introduction....................................................... 3 La place

Plus en détail

ALIMENTATION ET NUTRITION HFN2O

ALIMENTATION ET NUTRITION HFN2O ALIMENTATION ET NUTRITION HFN2O 10 e année Direction du projet : Coordination : Recherche documentaire : Rédaction : Consultation : Première relecture : Bernard Lavallée Claire Trépanier Lauria Raymond

Plus en détail

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage jusqu à l âgede18ans Ministère de l Éducation de l Ontario Direction des politiques et programmes d éducation en langue française Mai 2010

Plus en détail

Technologie 9 e année (ébauche)

Technologie 9 e année (ébauche) Conseil scolaire acadien provincial École secondaire du Sommet Élaboré par M. J. Saldaña T., BPhB, BEd, MSc Année scolaire 2014 2015 Technologie 9 e année (ébauche) DESCRIPTION DU COURS Pour réussir dans

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

MUSIQUE AMU3M. 11 e année

MUSIQUE AMU3M. 11 e année MUSIQUE AMU3M 11 e année Direction du projet : Coordination : Équipe de rédaction : Première relecture : Claire Trépanier Lise Goulet Serge Levac, premier rédacteur Elaine Carlson Luc Guiho Centre franco-ontarien

Plus en détail

ANNEXE 4. Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information. (Module 3, partie I, section 2.5)

ANNEXE 4. Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information. (Module 3, partie I, section 2.5) ANNEXE 4 Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information (Module 3, partie I, section 2.5) Dans les pages qui suivent, nous présentons neuf méthodes de collecte d information.

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

Directives relatives au travail de maturité

Directives relatives au travail de maturité Directives relatives au travail de maturité Afin de permettre une meilleure lecture, seule la forme masculine est utilisée ci-après. 1. Dispositions légales Les textes suivants constituent la base légale

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

Études interdisciplinaires

Études interdisciplinaires Ministère de l Éducation Le curriculum de l Ontario 11 e et 12 e année Études interdisciplinaires 2002 Table des matières Introduction....................................................... 2 La place

Plus en détail

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Contexte Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) souscrit aux principes d Approvisionnement

Plus en détail

Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013)

Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013) Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013) Considérant le nombre d articles scientifiques disponibles, il est essentiel

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS École secondaire Louis-Philippe-Paré 235, boulevard Brisebois, Châteauguay (Québec) J6K 3X4 Téléphone : 514 380-8899 Télécopieur : 450 692-0031 Site Web : http://lpp.csdgs.qc.ca/ Courriel : lpp@csdgs.qc.ca

Plus en détail

REER, CELI ou prêt hypothécaire : comment faire le bon choix?

REER, CELI ou prêt hypothécaire : comment faire le bon choix? REER, CELI ou prêt hypothécaire : comment faire le bon choix? Jamie Golombek L épargne est une pratique importante. Elle nous permet de mettre de côté une partie de nos revenus actuels afin d en profiter

Plus en détail

DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX. Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème

DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX. Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème contenus DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème Prendre en compte niveau des élèves motivation des élèves besoins

Plus en détail

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010 Composante du produit no 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Bien-être économique par Cara Williams Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

GUIDE SUR LES INDICATEURS DE PERFORMANCE DANS LES UNITÉS DE VÉRIFICATION INTERNE

GUIDE SUR LES INDICATEURS DE PERFORMANCE DANS LES UNITÉS DE VÉRIFICATION INTERNE GUIDE SUR LES INDICATEURS DE PERFORMANCE DANS LES UNITÉS DE VÉRIFICATION INTERNE FRVI Mars 2009 Guide sur les indicateurs de performance dans les unités de vérification interne 2 Table des matières Introduction..04

Plus en détail

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion française É VALUATION DE R EADING, DE LA LECTURE ET

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE-14 PRÉSIDENT DE L ÉQUIPE D ÉVALUATION PAR LES PAIRS CONSEILS ET RESPONSABILITÉS

LIGNE DIRECTRICE-14 PRÉSIDENT DE L ÉQUIPE D ÉVALUATION PAR LES PAIRS CONSEILS ET RESPONSABILITÉS LIGNE DIRECTRICE-14 PRÉSIDENT DE L ÉQUIPE D ÉVALUATION PAR LES PAIRS CONSEILS ET RESPONSABILITÉS Préambule L équipe d évaluation par les pairs (EEP) exécute l évaluation sur place aux fins de l agrément

Plus en détail

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos»)

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Sommaire Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Novembre 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS... 3 2. MÉTHODES DE RECHERCHE...

Plus en détail

Profils COMPÉTENCE D IDENTITÉ PERSONNELLE ET CULTURELLE POSITIVE ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils COMPÉTENCE D IDENTITÉ PERSONNELLE ET CULTURELLE POSITIVE ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche Profils COMPÉTENCE D IDENTITÉ PERSONNELLE ET CULTURELLE POSITIVE ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche Profils COMPÉTENCE D IDENTITÉ PERSONNELLE ET CULTURELLE POSITIVE APERÇU Pour avoir

Plus en détail

Les stratégies. et les étapes de développement d entreprises. Une stratégie... COMPLICES POUR RÉUSSIR L ENTREPRISE

Les stratégies. et les étapes de développement d entreprises. Une stratégie... COMPLICES POUR RÉUSSIR L ENTREPRISE APPRENDRE COMPRENDRE ENTREPRENDRE Le processus 2 de développement d entreprise Les stratégies M O D U L E 5 et les étapes de développement d entreprises Un processus complexe, un plan à suivre Les listes

Plus en détail

Les nouvelles technologies. Quelles perspectives pour l'enseignement des Mathématiques?

Les nouvelles technologies. Quelles perspectives pour l'enseignement des Mathématiques? Les nouvelles technologies. Quelles perspectives pour l'enseignement des Mathématiques? Première partie : Expérimentation de tablettes numériques Lycée La Herdrie Expérimentation de tablettes Une proposition

Plus en détail

ANNEXE 2 : Liste des questions entre le directeur et l étudiant

ANNEXE 2 : Liste des questions entre le directeur et l étudiant ANNEXE 2 : Liste des questions entre le directeur et l étudiant LES QUESTIONS PROPRES À L ÉTUDIANT 4 Ai-je bien identifié mes besoins de formation et d'encadrement et les objectifs que je désire atteindre

Plus en détail

Chapitre 3. La répartition

Chapitre 3. La répartition Chapitre 3. La répartition 1. La répartition de la valeur ajoutée La valeur ajoutée (1) Valeur ajoutée : solde du compte de production = > VA = P CI = > Richesse effectivement créée par les organisations

Plus en détail

Immigration : L Accord Canada-Québec

Immigration : L Accord Canada-Québec Immigration : L Accord Canada-Québec Publication n o 2011-89-F Révisée le 5 juillet 2011 Michel-Ange Pantal Division des affaires sociales Service d information et de recherche parlementaires Immigration

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification NCSC OCTOBRE 2014 Nouvelle NCSC 4460, Rapports sur les autres éléments relevés dans le cadre d une mission d audit ou d examen : êtes-vous prêts? Le présent bulletin Alerte

Plus en détail

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES Rapport annuel sur l application de la canadien 2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES INSTRUCTIONS : Conformément aux exigences en matière de rapport prévues

Plus en détail

Politique des stages. Direction des études

Politique des stages. Direction des études Direction des études Service des programmes et de la réussite scolaire Politique des stages Recommandée par la Commission des études du 6 décembre 2011 Adoptée par le conseil d administration du 15 mai

Plus en détail

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme Reconnaissances des acquis Crédits d équivalence et exemptions Prendre note : Il n y a aucun frais associés au processus d évaluation du dossier Tous les participants au programme doivent obtenir des crédits

Plus en détail

Principes de mathématiques 12 SÉRIE DE PROBLÈMES. Septembre 2001. Student Assessment and Program Evaluation Branch

Principes de mathématiques 12 SÉRIE DE PROBLÈMES. Septembre 2001. Student Assessment and Program Evaluation Branch Principes de mathématiques 12 SÉRIE DE PROBLÈMES Septembre 2001 Student Assessment and Program Evaluation Branch REMERCIEMENTS Le Ministère de l Éducation tient à remercier chaleureusement les professionnels

Plus en détail

Directives canadiennes en matière de comportement sédentaire

Directives canadiennes en matière de comportement sédentaire de comportement sédentaire Contexte Au cours des dernières décennies, le niveau d activité physique et de condition physique des Canadiennes et Canadiens a diminué. Or, faire régulièrement de l activité

Plus en détail

Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017. Résumé de synthèse

Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017. Résumé de synthèse Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017 Résumé de synthèse Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007-2017 APERÇU

Plus en détail

PLAN DE COURS. TITRE DU COURS : Mise à niveau pour mathématique 536

PLAN DE COURS. TITRE DU COURS : Mise à niveau pour mathématique 536 100, rue Duquet, Sainte-Thérèse (Québec) J7E 3G6 Téléphone : (450) 430-3120 Télécopieur : (450) 971-7883 Internet : http://www.clg.qc.ca SESSION : H-2009 NO DE COURS : 201-009-50 PRÉALABLE(S) : Math 436

Plus en détail

Verbes d action par grande compétence et groupe de tâches dans le cadre du curriculum en littératie des adultes de l Ontario

Verbes d action par grande compétence et groupe de tâches dans le cadre du curriculum en littératie des adultes de l Ontario Appui à l élaboration de tâches : Verbes d action par grande compétence et groupe de tâches dans le cadre du curriculum en littératie des adultes de l Ontario Par Yolande Clément Centre FORA 2014 1 Appui

Plus en détail

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif»

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Chaque parcours pourra compléter ce cadrage général par un cadrage spécifique au parcours prenant

Plus en détail

>> TECHNIQUES DE COMPTABILITÉ ET DE GESTION 410.B0

>> TECHNIQUES DE COMPTABILITÉ ET DE GESTION 410.B0 Pondération : le 1 er chiffre représente le nombre d heures de théorie, le 2 e chiffre représente le nombre d heures de laboratoire et le 3 e chiffre représente le nombre d heures de travail personnel.

Plus en détail

Guide pour la rédaction du rapport d auto-évaluation

Guide pour la rédaction du rapport d auto-évaluation L évaluation d unités académiques à l Université de Genève Guide pour la rédaction du rapport d auto-évaluation Programmes de formation de base, approfondie et continue Bureau qualité Guide pour la rédaction

Plus en détail

Protocole institutionnel d assurance de la qualité. Université d Ottawa

Protocole institutionnel d assurance de la qualité. Université d Ottawa Protocole institutionnel d assurance de la qualité Université d Ottawa le 28 juin 2011 Table des matières 1. INTRODUCTION...1 1.1 Autorités...1 1.2 Personne-ressource...1 1.3 Définitions...1 1.4 Évaluation

Plus en détail

Série «Connaissances et employabilité» Préparation au milieu de travail, 8 e et 9 e années

Série «Connaissances et employabilité» Préparation au milieu de travail, 8 e et 9 e années Série «Connaissances et employabilité» Préparation au milieu de travail, 8 e et 9 e années Les cours de la série «Connaissances et employabilité» du secondaire premier cycle sont axés sur l exploration.

Plus en détail

PROGRAMME INTERNATIONAL POUR LE SUIVI DES ACQUIS DES ÉLÈVES QUESTIONS ET RÉPONSES DE L ÉVALUATION PISA 2012 DE LA CULTURE FINANCIÈRE

PROGRAMME INTERNATIONAL POUR LE SUIVI DES ACQUIS DES ÉLÈVES QUESTIONS ET RÉPONSES DE L ÉVALUATION PISA 2012 DE LA CULTURE FINANCIÈRE PROGRAMME INTERNATIONAL POUR LE SUIVI DES ACQUIS DES ÉLÈVES QUESTIONS ET RÉPONSES DE L ÉVALUATION PISA 2012 DE LA CULTURE FINANCIÈRE TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 QUESTION NIVEAU 1: FACTURE... 4

Plus en détail

i) Types de questions Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type :

i) Types de questions Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type : Raison d être Plan des examens Audit interne et contrôles internes [MU1] 2011-2012 Les examens Audit interne et contrôles internes [MU1] ont été élaborés à l aide d un plan d examen. Le plan d examen,

Plus en détail

FRANÇAIS DES MÉDIAS FFM3O

FRANÇAIS DES MÉDIAS FFM3O FRANÇAIS DES MÉDIAS FFM3O 11 e année Écoles secondaires publiques de langue française de l Ontario Direction du projet : Coordination : Recherche documentaire : Équipe de rédaction : Consultation : Première

Plus en détail

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009 REMERCIEMENTS AUX PARTENAIRES Cette étude a été réalisée grâce à la participation financière de la Commission des partenaires du marché du travail et du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport.

Plus en détail

L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada?

L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada? L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada? Aperçu de la leçon L'élève doit répondre à la question problème : «L'énergie éolienne permet-elle d'assurer

Plus en détail

Annexe 1 : Modèles de plans de transition

Annexe 1 : Modèles de plans de transition 35 Annexe 1 : Modèles de plans de transition Les quatre modèles de plans de transition ci-après sont fondés sur des cas fictifs, qui ont été conçus uniquement à titre d illustration. Les trois premiers

Plus en détail

Unité D : Placements. Demi-cours VI

Unité D : Placements. Demi-cours VI Unité D : Placements Demi-cours VI DEMI-COURS VI Unité D : Durée : Placements 12 heures Résultat d apprentissage général : Apprendre à connaître et à différencier les différents types de placements financiers

Plus en détail

L ETUDE DE GESTION et LES PRATIQUES COLLABORATIVES

L ETUDE DE GESTION et LES PRATIQUES COLLABORATIVES Les enjeux : L ETUDE DE GESTION et LES PRATIQUES COLLABORATIVES La réalisation de l étude de gestion va se faire dans le cadre d un travail collaboratif et va vous amener à découvrir ce qu est le travail

Plus en détail

Pierre Marchand Consultant

Pierre Marchand Consultant Pierre Marchand Consultant 1 Avant-propos Mot de bienvenue Présentation du formateur Logistique Mise en garde Modifications par rapport à 2012-2013 Les exemples présentés proviennent des paramètres de

Plus en détail

Administration de l établissement. (Ressources humaines)

Administration de l établissement. (Ressources humaines) Administration de l établissement (Ressources humaines) Chapitre 3 Administration de l établissement (Ressources humaines) Section Sujet traité Page 3000 Résumé... 3-2 3100 Qualité de la gestion. 3-3 3101

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE ÉCOLE DE CULTURE GÉNÉRALE MONTHEY. pour le travail de maturité spécialisée, Édition 2014-2015

GUIDE METHODOLOGIQUE ÉCOLE DE CULTURE GÉNÉRALE MONTHEY. pour le travail de maturité spécialisée, Édition 2014-2015 Département de la formation et de la sécurité Service de l enseignement ECCG Monthey Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen HFMS Monthey GUIDE METHODOLOGIQUE pour le travail

Plus en détail

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Commentaires du Conseil du patronat du Québec Mai 2010 Maintenir la solidité du système

Plus en détail

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997 Investir dans l enseignement supérieur Février 1997 «Les Canadiennes et les Canadiens savent qu une meilleur e instruction est synonyme de meilleurs emplois.»

Plus en détail

Cours Informatique de base INF-B101-2. Alphabétisation

Cours Informatique de base INF-B101-2. Alphabétisation Cours Informatique de base INF-B101-2 Alphabétisation Présentation du cours Informatique de base «La curiosité mène à tout : parfois à écouter aux portes, parfois à découvrir l'amérique.» José Maria Eça

Plus en détail

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18)

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18) La Fête jusqu où? Niveau B1 Remarque : attention, les supports 1 et 2 ne sont pas dissociables et son à travailler de manière enchaînée. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années

Plus en détail

APPROCHE PAR COMPÉTENCES

APPROCHE PAR COMPÉTENCES APPROCHE PAR COMPÉTENCES GUIDE D ÉLABORATION DES ACTIVITÉS D APPRENTISSAGE Phase I Élaboration du programme d études local Louise Savard Conseillère pédagogique Hiver 2004 Table des matières 1. PROCÉDURE

Plus en détail

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Table des matières 1 Cœur-satellite : une méthode de placement efficace 3 Avantages d une gestion indicielle pour le cœur du portefeuille 6 La

Plus en détail

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 Carol Campbell, Ann Lieberman et Anna Yashkina avec Nathalie Carrier, Sofya Malik et Jacqueline

Plus en détail

Compte rendu de la formation

Compte rendu de la formation Compte rendu de la formation «Expertise de vos pratiques en Méthode Naturelle de la Lecture et de l Ecriture (MNLE)» Animée par Sybille Grandamy Le 10 mars 2015 BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF 9 participant(e)s

Plus en détail

ANNEXE I RÈGLEMENT D'EXAMEN

ANNEXE I RÈGLEMENT D'EXAMEN ANNEXE I RÈGLEMENT D'EXAMEN 3 RÈGLEMENT D'EXAMEN Certificat d'aptitude professionnelle Serrurier métallier Scolaires (établissements publics et privés sous contrat) Apprentis (CFA et sections d'apprentissage

Plus en détail

Fiche Info : Compétences essentielles

Fiche Info : Compétences essentielles Fiche Info : Compétences essentielles Une compétence est une connaissance approfondie dans un domaine donné. En d autres termes, une compétence est une expertise quelconque. Être compétent signifie être

Plus en détail

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Guide d étude Sous la direction de Olga Mariño Télé-université Montréal (Québec) 2011 INF 1250 Introduction aux bases de données 2 INTRODUCTION Le Guide d étude

Plus en détail

SOUS TITRAGE DE LA WEBÉMISSION DU PROGRAMME DE MATHÉMATIQUES 11 e ET 12 e ANNÉE

SOUS TITRAGE DE LA WEBÉMISSION DU PROGRAMME DE MATHÉMATIQUES 11 e ET 12 e ANNÉE SOUS TITRAGE DE LA WEBÉMISSION DU PROGRAMME DE MATHÉMATIQUES 11 e ET 12 e ANNÉE Table de matières INTRODUCTION 2 ITINÉRAIRE MEL3E/MEL4E 6 ITINÉRAIRE MBF3C/MAP4C 9 ITINÉRAIRE MCF3M/MCT4C 12 ITINÉRAIRE MCR3U/MHF4U

Plus en détail