1. La chasse en tant que propriétaire :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. La chasse en tant que propriétaire :"

Transcription

1 COMPTE RENDU DE REUNION DU GROUPE : OBJECTIFS DE PRODUCTION ET VALEURS ECONOMIQUES Sujet : Les revenus en forêt autres que le Pin Maritime Date : 22 novembre 2013 Liste des participants : Jacques Bordes, Daniel Amiet, François-Xavier Courreau,, Jacques Chastel, Emmanuel de Montbron et son stagiaire, Jacques Hazera, Gabriel Merlaut et Sébastien Barré. Intervenants : Jacques Hazera, Philippe Lorette, Jean de Cerval et Stanislas Drouin Durée : la journée OBJECTIFS OU ORDRE DU JOUR : 1. La chasse en tant que propriétaire par Stanislas Drouin. 2. Les Champignons et l apiculture par Jacques Hazera. 3. La filière actuelle des feuillus du massif par Jean de Cerval. 4. Le marché de la seconde transformation du Robinier par Philippe Lorette. RESULTATS OU DECISIONS PRISES: 1. La chasse en tant que propriétaire : La présentation a été réalisée par Stanislas Drouin et des documents sont joints comme le bail d une chasse, facture de cadenas, contrat palombière. Ainsi que d autres documents fournis par Jacques Hazera au sujet de la chasse. Présentation de Stanislas : Les recettes : Les baux sont de 9 ans. La location de parcelles sans clôture est de 10 à 19 /ha La location de parcelles clôturées est de 22 /ha. Le prix pour mettre en place une clôture est de 6 à 7 le mètre sans les portails. Il faut enfouir de 15 à 20 cm le grillage dans la terre et il faut une hauteur de 2 m de grillage pour être aux normes pour la location de chasse. Sans maison ou habitation à l intérieur, la réglementation est la même qu à l extérieur. Une parcelle clôturée et avec une habitation à l intérieure se loue 25 /ha pour une surface de 200 à 300 ha. Les chasseurs locataires entretiennent les clôtures. Dès que les clôtures sont rouillées, ils les remplacent. Si non, la location passe à 40 ou 50 /ha si c est le propriétaire qui les change. C est un bail civil et non un bail commercial, donc si le ou les locataires ne payent pas, le propriétaire peut les expulser à la fin des 9 ans du bail. Avec une indexation de 2%/an. Les clauses : Pour le bois de chauffage, en général, c est libre accès pour le ramassage.

2 Pour la sylviculture, le propriétaire a carte blanche pour intervenir et réaliser ses travaux et ses coupes de bois. Il est possible de faire un bail pour les palombières. (exemple joint) Fiscalement, comme c est du micro foncier donc impôt sur le revenu. Pour le terrain de chasse avec habitation, c est sans TVA, mais si il y a accueil du public alors la TVA est de 20%. Avantages : La maîtrise de gibier est assurée par les chasseurs et les lapins aussi car si il y a des dégats, ce sont les chasseurs qui payent. Le prix des bracelets est plus faible dans les chasses clôturées. Les chasseurs sont responsables des dégats causés par le gibier. Le plan de chasse est demandé par la chasseur ou le propriétaire. Les chasseurs sont présents sur le terrain, donc ils veillent au bon état de la forêt. La propriété est fermée donc cela diminue les risques d incendie et cela améliore la protection du matériel forestier. Contraintes : Il faut s adapter lors des coupes ou bien lors des actions sylvicoles. Leur besoin en gros gibier. Les portails qu il faut ouvrir et surtout refermer, donc ils se plaignent. La solution ce sont les cadenas à combinaison afin d éviter de retrouver les cadenas explosés au pied du portail. Perspectives : Les locations sont moins reprises qu avant. Les chasses de copains sont en augmentation. Il y a quelques demandes de comité d entreprise. Il y a moins de chasseurs, mais la demande perdure. 2. Les champignons en forêt privée : Présentation réalisée par Jacques Hazera. Divers documents sont joint comme le permis, le règlement, conventions. Présentation de Jacques Hazera : La mise en place du permis dans sa propriété date de Le permis est de 88 /an/personne avec des tarifs évolutifs en fonction du nombre ou de la durée (annuel, à la journée ou en tant qu accompagnant). Le permis est nominatif et il est valable 1 an. Le permis à la journée est de 5 /jour. Le permis donne droit au ramassage des champignons, des mures et des châtaignes uniquement. Si une personne veut ramasser de la mousse ou du houx, elle doit en faire la demande. Cela fonctionne depuis 15 ans.

3 Le résultat est très positif. Comme les propriétaires voisins n ont pas voulu s associer, il n a pas été possible d engager un garde assermenté. Contraintes : Une surveillance doit être réalisée de manière discrète et régulière. Cela peut être fait en l adaptant à la sylviculture. Il faut consacrer beaucoup de temps à la communication au début afin de mettre en confiance les cueilleurs et le propriétaire. Maintenant, il va sur le terrain en moyenne 10 minute/ha/an malgré la présence annuelle de 40 personnes. Cela rapporte en moyenne 1000 à 1500 /an Un entretien de la propriété est indispensable afin de créer des zones accessibles pour les voitures. Matériel : Badge Imprimé Vignette annuelle Un plan parcellaire des parcelles ouvertes pour la cueillette et mise en place de panneaux pour délimiter les zones de ramassage. La mise en route est contraignante, mais maintenant cela fonctionne très bien car il n y a pas de dégradations L Apiculture : Il n y a rien de mis en place actuellement. Il faut mettre en place un cadre afin de sécuriser les parcelles de forêt et permettre aux apiculteurs de s installer comme il faut. Cela permettra d éviter des problèmes. Il faudra mettre en place une tarification. 3. La filière actuelle des feuillus du massif. Présentation réalisée par Jean de Cerval de la Société «La forestière Bazadaise». Il a créé sa société il y a 15 ans pour l achat de feuillus en Aquitaine. Présentation de Jean de Cerval : Les feuillus qui ne sont plus en vogue : Le Châtaigné :

4 De 1998 à 2004, il y avait de très bon marchés avec le Portugal pour le sciage en 2,5 m de longueur et 18 cm de diamètre fin bout pour 100 /m 3. Ce tarif était appliqué pour un marché Italien pour du meuble. Aujourd hui ces marchés sont morts. Il ne reste plus que le papier ou bien le bois de chauffage. Le parquet est maintenu en Dordogne ainsi que le piquet. Un marché pour les pieux à huître, en 4 ou 5 mètres de 10 ou 18 cm de diamètres fin bout et avec de la flèche tolérée, permet de le commercialiser à 8 ou 10 /m 3. L Aulne : Il y avait un marché très intéressant avec le Portugal qui le déroulait puis en le teintant (essence qui se teinte très facilement), ils le revendaient sous l appellation Merisier. Début 2000 fut la fin du marché français. Aujourd hui c est uniquement pour de la trituration. Cette essence fut utilisée pour les pontons de Venise. Le Cerisier Tardif : Il y avait un très bon marché qui n existe plus actuellement. De plus cette essence est très invasive car elle arrive à éliminer le Robinier dans le sauternais. Les Chênes : On peut l utiliser pour le merrain, mais uniquement pour des alcools forts. Pour la charpente c est jusqu à 100 /m 3, mais ce sont des marchés de niche. Il peut être revendu pour des planches à cercueil. La traverse de chemin de fer à 30 /m 3 pour la décoration ou bien pour stabiliser les sols. La qualité est assez souple. Pour le bois de chauffage, les prix montent. Aujourd hui le prix en 2 m bord de route est de /stère. Le Peuplier : Le marché est très cyclique. Quand cela fonctionne, les prix sont très intéressants, mais cela dépend des cultivars. Le peuplier peut être utilisé pour de la charpente, exemple de la cathédrale de Bazas. Le prix peut être supérieur à 50 /m 3. Alisier, Noyer, Merisier : Aujourd hui le marché de ces essences est au plus bas, pour ne pas dire nul. Les feuillus à la mode : Le Robinier :

5 La seule essence qui fonctionne encore aujourd hui. 30 /st net propriétaire pour le piquet. Il y a un manque de ressource. Le sciage est un marché de niche qui peut faire monter les prix à 60 /m 3 et jusqu à 80 /m 3 Tous les sols ne sont pas intéressant pour installer du robinier. Au niveau bois énergie, le marché se tend, l Acacia produit bien mais sa mise en place est difficile ou très aléatoire. Le Chêne Rouge : C est très joli, mais cela ne vaut rien pour le bois d œuvre. Jacques Hazera intervient en témoignant qu il a vendu des planches qu il a scié à 400 /m 3. Le Frêne : Le marché du Frêne est moyen actuellement. Les feuillus pour le marché du papier : Le prix est de 8 /st. 25 % de feuillus sont tolérés dans les livraison pour Smurfit. Conclusion : Actuellement il n y a pas de marché feuillus sur le volume, mais il est possible de valoriser certaines essences sur des marché de niche. 4. Le marché de la seconde transformation du Robinier La présentation a été réalisée par Philippe Lorette gérant de la société «Alternabois» qui valorise le Robinier. Présentation de Philippe Lorette : Il fait de la 2 ème transformation de Robinier. Il utilise de l avivé. Pour le bois construction et pour l aménagement extérieur, 50 % des bois sont traités chimiquement et les autres 50 % proviennent de bois exotiques. Pour les bois traités il y a le problème du recyclage. La seule essence capable de solutionner les besoins en bois construction et pour l aménagement extérieur, c est le Robinier. Le rendement du sciage de billons de Robinier est de 20 % en France et il peut atteindre 40 % dans les pays de l Est. Aujourd hui il existe des produits qui valorise mieux voir la totalité du billon.

6 Les lames de terrasse sont fabriquées localement. Le parquet et le bois abouté sont fabriqués dans d autres secteurs. Pour le bois abouté avec de la colle, il n y a pas de certification CSTB donc il n y a pas d avis technique. De plus cet encollage de Robinier est fragile car ce bois est hydrophile. Les avivés pour l ensemble des fabrications proviennent de 20 scieries dont 10 sont françaises avec 2 en aquitaine (Delfour et Garcia) et 10 sont européennes. Des méthodes de choix des billons et de sciages ont été brevetées par Alternabois avec le FCBA afin d améliorer les rendements au niveau des sciages. Pour faire de la qualité il faut des arbres de 35 ans minimum avec des diamètres de ou 35cm. Le parquet pour salle de bain est vendu 5000 /m 3 En 2013, Alternabois a fait entrer 20 camions d avivés dont 20% d origine française et 80% d origine européenne pour la fabrication de terrasse principalement et du mobilier extérieur. A FAIRE. Il sera possible de réaliser la visite d une fabrication de piquet sur la commune d Illats afin d avoir l avis d un fabricant de piquet (M. Vallet) et aussi la visite d une scierie sur Saint-Magne chez M. Garcia. Ces personnes devaient participer à cette réunion, mais ils ont été obligés de se décommander pour des raisons professionnels.

La gestion des forêts communales

La gestion des forêts communales La gestion des forêts communales Principaux éléments La forêt en France 25% du territoire métropolitain qui se répartit selon trois grands types : La forêt de plaine : 60% La forêt de montagne : 30% La

Plus en détail

La signature d un bois de chauffage de qualité

La signature d un bois de chauffage de qualité La signature d un bois de chauffage de qualité Un gage de qualité pour le consommateur La charte Normandie Bois Bûche a été réalisée afin : de promouvoir un bois bûche de qualité en termes de rendement

Plus en détail

EPREUVE E7-1 BTSA Technico-commercial CHAMP PROFESSIONNEL : PFFB. Session : Juin 2013

EPREUVE E7-1 BTSA Technico-commercial CHAMP PROFESSIONNEL : PFFB. Session : Juin 2013 EPREUVE E7-1 BTSA Technico-commercial CHAMP PROFESSIONNEL : PFFB Durée de préparation : 1h25 Durée de passage : 30 minutes Coefficient 6 Session : Juin 2013 CAS BOIS DU DAUPHINE SITUATION Vous êtes embauché(e)

Plus en détail

DÉBITER DU BOIS MASSIF

DÉBITER DU BOIS MASSIF DÉBITER DU BOIS MASSIF Sommaire I. L exploitation forestière... 2 1. L abattage en plaine... 3 2. L abattage en montagne... 3 II. Méthode d abattage... 3 1. Choix et désignation de l abattage... 3 2. L

Plus en détail

CONSTRUCTION ET CHIMIE IE VERTE + INNOVATION N ET R&D

CONSTRUCTION ET CHIMIE IE VERTE + INNOVATION N ET R&D COMPTE-RENDU CHAMPAGNE ARDENNE ATELIER VALORISATION COMPLETE DU BOIS : NOUVEAUX PRODUITS BOIS IS- CONSTRUCTION ET CHIMIE IE VERTE + INNOVATION N ET R&D Cadrage du thème de travail Périmètre et définition

Plus en détail

Quelques exemples de relance collective de la filière bois

Quelques exemples de relance collective de la filière bois Quelques exemples de relance collective de la filière bois Favoriser la reconnaissance du bois local et investir de nouveaux marchés 4 e rencontres scientifiques du PNR des Pyrénées Ariégeoises - 8 nov.

Plus en détail

COMMENT VENDRE SES BOIS

COMMENT VENDRE SES BOIS COMMENT VENDRE SES BOIS Vendre, un acte essentiel pour le propriétaire et l avenir de sa forêt. Centre Régional de la Propriété Forestière A. de Lauriston Un arbre se façonne dans la durée. Il ne se vend

Plus en détail

Comment mieux valoriser le Patrimoine Foncier Non Bâti de la Commune d Hourtin?

Comment mieux valoriser le Patrimoine Foncier Non Bâti de la Commune d Hourtin? Mairie d Hourtin Comment mieux valoriser le Patrimoine Foncier Non Bâti de la Commune d Hourtin? Rapport d étude réalisé à la Mairie d Hourtin Septembre 2006 Julie THOUY Master II Gestion des Ressources

Plus en détail

MOVAPRO : développement de la méthode et premiers résultats

MOVAPRO : développement de la méthode et premiers résultats MOVAPRO : développement de la méthode et premiers résultats 6 novembre 2015-3ème Séminaire sur la Valorisation des Bois INRA Cestas-Pierroton Jérémy ABGRALL Chargé de mission MOVAPRO CNPF-IDF 1 Éléments

Plus en détail

Parquets. Définition : Revêtements intérieurs

Parquets. Définition : Revêtements intérieurs Revêtements intérieurs Parquets Definition Caractéristiques Fabrication Références normatives Spécifications Marquage C.E Certifications Acquis environnementaux Définition : Parquet : Elément de revêtement,

Plus en détail

ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007

ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007 ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007 Peuplements mélangés, modalités, perspectives La diversité des exigences des essences pour la lumière, l eau et les éléments minéraux, nécessite toutefois de prendre

Plus en détail

BOIS ET CONSTRUCTION

BOIS ET CONSTRUCTION JAN 2014 BOIS ET CONSTRUCTION SCIERIE CONSTRUCTION BOIS BOIS DE CHARPENTE BOIS DE MENUISERIE LAMES DE TERRASSE BARDAGE MOBILIER ET ABRIS DE JARDIN HOTELS A INSECTES NICHOIRS A OISEAUX N chaîne de contrôle

Plus en détail

2014 Assemblée annuelle

2014 Assemblée annuelle 2014 Assemblée annuelle Evolution des marchés et des entreprises Exploitation forestière/sciage/contreplaqués/2eme transformation Alain Seguin, Patrick Delord, Eric Plantier, Marc Vincent Exploitation

Plus en détail

HOTEL D ENTREPRISES. 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER

HOTEL D ENTREPRISES. 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER HOTEL D ENTREPRISES 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) ET 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER PARC D ACTIVITES DES 6 MARIANNE ESCAUDAIN (59) Zone Franche Urbaine Permis de construire obtenu le 10 avril

Plus en détail

BOIS CONSTRUCTION / BOIS LOCAL? JOURNEE DE TRAVAIL APIB CAS DU CENTRE TOURISTIQUE DE LA RIVIERA ALTILLAC BEAULIEU

BOIS CONSTRUCTION / BOIS LOCAL? JOURNEE DE TRAVAIL APIB CAS DU CENTRE TOURISTIQUE DE LA RIVIERA ALTILLAC BEAULIEU BOIS CONSTRUCTION / BOIS LOCAL? JOURNEE DE TRAVAIL APIB CAS DU CENTRE TOURISTIQUE DE LA RIVIERA ALTILLAC BEAULIEU Le syndicat de la Région de Beaulieu a lancé en 2007 un important projet de rénovation

Plus en détail

Quelques données : Domaines & Patrimoine. Accord de partenariat avec le Groupe LAFORET Franchise. Membre de l ASFFOR.

Quelques données : Domaines & Patrimoine. Accord de partenariat avec le Groupe LAFORET Franchise. Membre de l ASFFOR. 1 2 Quelques données : Domaines & Patrimoine Membre de Adhérent à : l ASFFOR Membre de l ASFFOR Accord de partenariat avec le Groupe LAFORET Franchise 10 11 salariés 7000 8 500 ha ha gérés 12 13 groupements

Plus en détail

Situation des Approvisionnements et des Industries

Situation des Approvisionnements et des Industries Situation des Approvisionnements et des Industries GPF Sud-Gironde 13 décembre 2011 Industries des panneaux et de la pâte Industries du Sciage, 2eme transformation et Déroulage Pâtes et Papiers, Panneaux

Plus en détail

Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières

Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières Avec le soutien financier de : Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières http://boursefonciere.fr/metropole-savoie/coeur-de-savoie/ Afin de répondre

Plus en détail

Cryptoméria du Japon de l île de la Réunion : comportement au séchage et rétractabilité

Cryptoméria du Japon de l île de la Réunion : comportement au séchage et rétractabilité Cryptoméria du Japon de l île de la Réunion : comportement au séchage et rétractabilité Le développement de la ressource de Cryptomeria japonica (ou cryptoméria du Japon) sur l île de la Réunion a incité

Plus en détail

Contraintes administratives

Contraintes administratives L agroforesterie : aides et contraintes dans le cadre légal wallon Christian Mulders, Attaché, Direction du Développement rural, Namur Philippe Nihoul, Attaché, Direction du Développement et de la Vulgarisation,

Plus en détail

le réflexe feuillus! Adoptez Les feuillus, la solution pour l aménagement extérieur

le réflexe feuillus! Adoptez Les feuillus, la solution pour l aménagement extérieur Crédit : Estelle BILLIOTTE, Agence JOLY&LOIRET, Le Grand Parquet FONTAINEBLEAU Adoptez Les feuillus, la solution pour l aménagement extérieur Les bonnes raisons d utiliser les feuillus dans la réalisation

Plus en détail

La scie mobile. Une solution pour valoriser les bois à domicile

La scie mobile. Une solution pour valoriser les bois à domicile Une solution pour valoriser les bois à domicile Devant la raréfaction des scieries de proximité qui font de moins en moins de produits sur mesure (débits sur liste), la scierie mobile est un moyen pour

Plus en détail

La baisse des échanges améliore le déficit de la balance commerciale

La baisse des échanges améliore le déficit de la balance commerciale Bois et dérivés La baisse des échanges améliore le déficit de la balance commerciale Avec un déficit de 6,1 milliards d euros sur l année 2012 en données provisoires, la balance commerciale de la filière

Plus en détail

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013)

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013) FRANCE BOIS FORÊT Observatoire économique Filière Forêt Bois SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 20 (octobre-novembre-décembre 20) Evolutions différenciées en fin

Plus en détail

SOLS ECOLOGIQUES. Sols argile Lames de terrasse Parquets Parquets à clipser Meister Liège et linoleum naturel Meister

SOLS ECOLOGIQUES. Sols argile Lames de terrasse Parquets Parquets à clipser Meister Liège et linoleum naturel Meister SOLS ECOLOGIQUES Sols argile Lames de terrasse Parquets Parquets à clipser Meister Liège et linoleum naturel Meister 87 Sols Argile Argilus Sols finitions (35 kg) Avantages - Ecologiquement responsable.

Plus en détail

LA VIE N EST PAS UNE LIGNE DROITE

LA VIE N EST PAS UNE LIGNE DROITE LA VIE N EST PAS UNE LIGNE DROITE Ce n est pas la nature qui a créé les lignes droites: ce sont les limitations de la technologie. Bolefloor permet un retour à un état naturel: des lignes organiques comme

Plus en détail

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier...

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier... 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession

Plus en détail

Programme interreg Eco Fab. Rencontre avec Woodnet 28 juin 2011. Compte rendu réalisé par

Programme interreg Eco Fab. Rencontre avec Woodnet 28 juin 2011. Compte rendu réalisé par Programme interreg Eco Fab Rencontre avec Woodnet 28 juin 2011 Compte rendu réalisé par Contexte : Le projet ECO FAB vise à créer un groupe de réflexion transmanche destiné à la création de réseaux thématiques

Plus en détail

Point 3 à l ordre du jour

Point 3 à l ordre du jour FC-71 Vendredi 20 mars 2015 : 15h00 17h30 Bureaux de l OIE 71, avenue Louis-Casaï 1216 Cointrin Point 3 à l ordre du jour UTILISATION DU COMPTE «DEPENSES EXTRAORDINAIRES» EN 2014 Pour information FC /

Plus en détail

Les objectifs de gestion assignés aux forêts

Les objectifs de gestion assignés aux forêts Les objectifs de gestion assignés aux forêts On distingue : les objectifs d intérêt général les objectifs du propriétaire FOGEFOR 2009/2010 Extraits du SRGS I. LES OBJECTIFS D INTERET GENERAL Pour la forêt

Plus en détail

MAIRIE DE SAINT GERVAIS LA FORÊT Espace Jean Claude DERET CONDITIONS DE LOCATION

MAIRIE DE SAINT GERVAIS LA FORÊT Espace Jean Claude DERET CONDITIONS DE LOCATION MAIRIE DE SAINT GERVAIS LA FORÊT Espace Jean Claude DERET CONDITIONS DE LOCATION Afin de respecter le calendrier des festivités des Associations Gervaisiennes, les demandes des particuliers ne seront prises

Plus en détail

TARIF 2014. Vente directe aux particuliers et professionnels

TARIF 2014. Vente directe aux particuliers et professionnels TARIF 2014 Vente directe aux particuliers et professionnels Livraison France entière Transport étudié en fonction du lieu de livraison Pas de minimum de commande Prix départ usine valable jusqu en déc

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

Adoptez le réflexe feuillus!

Adoptez le réflexe feuillus! Adoptez le réflexe feuillus! Crédit : Chloé de la Chaise Les feuillus, la solution pour l aménagement extérieur FEUILLUS D EXTÉRIEUR Châtaignier I Chêne I Frêne I Robinier Châtaignier I Chêne I Frêne

Plus en détail

CLT Cross laminated Timber / Bois lamellé croisé Produire du CLT en France avec les ressources locales

CLT Cross laminated Timber / Bois lamellé croisé Produire du CLT en France avec les ressources locales Produire du CLT en France avec les ressoources locales P. Molinié 1 CLT Cross laminated Timber / Bois lamellé croisé Produire du CLT en France avec les ressources locales Patrick Molinié Institut Technologique

Plus en détail

du 1 er au 20 octobre 2014

du 1 er au 20 octobre 2014 conditions anniversaire du 1 er au 20 octobre 2014 Week-end portes ouvertes les 4 et 5 octobre www.diffusionmenuiserie.be Le plus grand choix de Wallonie! Visitez nos showrooms à Gosselies (face à Caterpillar)

Plus en détail

SEMINAIRE VALORISATION des FORÊTS de CORSE Réunion d information 28/09/2013 28 Novembre 2014

SEMINAIRE VALORISATION des FORÊTS de CORSE Réunion d information 28/09/2013 28 Novembre 2014 ! SEMINAIRE VALORISATION des FORÊTS de CORSE Réunion d information 28/09/2013 28 Novembre 2014 1 REUNION D INFORMATION 28 SEPTEMBRE 2013 RAPPEL PRESENTATION 2 Réunion d Information 28 septembre 2013 Réunion

Plus en détail

GUIDE DES PROFESSIONNELS

GUIDE DES PROFESSIONNELS GUIDE DES PROFESSIONNELS La fréquentation du public en forêt, dans Le cadre d une gestion multifonctionnelle z EDITO La forêt représente, pour le grand public, le milieu naturel par excellence. Chacun

Plus en détail

Achat Création. Création de cabinet. 1. Etude démographique. 2. Local professionnel. 3. Principales clauses du bail

Achat Création. Création de cabinet. 1. Etude démographique. 2. Local professionnel. 3. Principales clauses du bail Achat Création Création de cabinet 1. Etude démographique Etude démographique médicale et para-médicale - Nombre de cabinets de kiné - Nombre de cabinets médicaux - Structure hospitalière service de rééducation

Plus en détail

Mise en œuvre pour Maison à ossature bois

Mise en œuvre pour Maison à ossature bois chapitre 1 - normes techniques Trois grandes nouveautés entrent dans cette réglementation thermique : Les exigences de performance globale sont exprimées en valeur absolue de consommation (kwh/m 2 /an)

Plus en détail

L investissement immobilier

L investissement immobilier Ce guide vous est proposé par : L investissement immobilier Des informations et des conseils pratiques pour comprendre, mieux investir et développer votre patrimoine immobilier. Comprendre pour mieux choisir

Plus en détail

Note de Fonctionnement & organisation d un groupement forestier

Note de Fonctionnement & organisation d un groupement forestier Note de Fonctionnement & organisation d un groupement forestier Fonctionnement Droit d entrée Impact pour le Groupement Forestier 5% pour la rémunération du distributeur et T.F.A.M. équivalent de 2% HT/an

Plus en détail

Mise en place d'un chantier de bois de chauffage

Mise en place d'un chantier de bois de chauffage Mise en place d'un chantier de bois de chauffage Le bois énergie constitue un débouché important de la filière bois. Il permet en effet de valoriser facilement des bois ne présentant pas les caractéristiques

Plus en détail

LE B.A.BA DU NOUVEAU PROPRIÉTAIRE FORESTIER

LE B.A.BA DU NOUVEAU PROPRIÉTAIRE FORESTIER LE B.A.BA DU NOUVEAU PROPRIÉTAIRE FORESTIER Des informations pratiques pour répondre à toutes vos questions. Centre Régional de la Propriété Forestière Notions indispensables pour un nouveau propriétaire

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

PRESENTATION DE LA SOCIETE

PRESENTATION DE LA SOCIETE PRESENTATION DE LA SOCIETE L Edito du Président Boisloco pourquoi? Les forestiers sont des producteurs de bois. Les investissements, le travail et les risques qu ils prennent leurs appartiennent. Ainsi,

Plus en détail

Le réseau FRENE. de Forêts Rhônalpines. en Évolution NaturellE. Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex ( L.

Le réseau FRENE. de Forêts Rhônalpines. en Évolution NaturellE. Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex ( L. Le réseau FRENE de Forêts Rhônalpines en Évolution NaturellE Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex Pourquoi constituer ce réseau? Les peuplements âgés, grâce à leur bois mort et à cavités,

Plus en détail

Descriptif pour un chalet KUBIO 39m2 Ref : KUBIO 39.1 CH (ST ou DE) Une chambre Toit plat. Bardage bois peint

Descriptif pour un chalet KUBIO 39m2 Ref : KUBIO 39.1 CH (ST ou DE) Une chambre Toit plat. Bardage bois peint Descriptif pour un chalet KUBIO 39m2 Ref : KUBIO 39.1 CH (ST ou DE) Une chambre Toit plat. Bardage bois peint Le chalet est conçu selon les techniques utilisées pour les maisons à ossature en bois. DIMENSIONS

Plus en détail

CONTRAT CYNÉGÉTIQUE ET SYLVICOLE

CONTRAT CYNÉGÉTIQUE ET SYLVICOLE CONTRAT CYNÉGÉTIQUE ET SYLVICOLE FORÊT DOMANIALE DE CHENOT HAZOTTE LOT n 00 DE CHASSE A TIR Période 2016-2028 Vu le code forestier et en particulier son article D.221-2 ; En application de l article 2.1

Plus en détail

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81 BUDGET 2013 EQUILIBRE GENERAL Le budget global 2013 se monte à 5 146 475,64 en recettes pour 4 615 844,79 en dépenses. Ces chiffres intègrent à la fois l année 2013 en fonctionnement et investissement

Plus en détail

www.delendacarthago.com

www.delendacarthago.com CRÉATION TRANSFORMATION D OBJETS ET MOBILIER SUR MESURE INSTALLATIONS POUR ESPACES, VITRINES, DEVANTURES Fabrication artisanale française, atelier de décoration Créations uniques, petites séries Nous travaillons

Plus en détail

CHARTE DE BONNE CONDUITES POUR LE PRELEVEMENT DE LA RESSOURCE

CHARTE DE BONNE CONDUITES POUR LE PRELEVEMENT DE LA RESSOURCE CHARTE DE BONNE CONDUITES POUR LE PRELEVEMENT DE LA RESSOURCE CONTRAT DE PRESTATION DE SERVICE "Toute personne occupée, moyennant rémunération, dans les exploitations ou entreprises de travaux forestiers

Plus en détail

RÈGLEMENTS RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX

RÈGLEMENTS RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX RÈGLEMENTS RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX Heure d arrivée et de départ Les emplacements de camping sont disponibles à compter de 15h00 et vous devez quitter avant 14h00. Vous devez laisser votre emplacement propre.

Plus en détail

Synergies et contradictions entre production de bois et services écosystémiques : cas de la forêt privée

Synergies et contradictions entre production de bois et services écosystémiques : cas de la forêt privée Synergies et contradictions entre production de bois et services écosystémiques : cas de la forêt privée Olivier PICARD, CNPF / IDF Regefor 2011 - Nancy 1 De la multifonctionnalité vers la société de services

Plus en détail

CHANGER D ATTITUDE ET INVESTIR EN FORÊT-DEUX MOYENS DE TRAVERSER LA CRISE

CHANGER D ATTITUDE ET INVESTIR EN FORÊT-DEUX MOYENS DE TRAVERSER LA CRISE CHANGER D ATTITUDE ET INVESTIR EN FORÊT-DEUX MOYENS DE TRAVERSER LA GILBERT PAILLÉ Ph.D. Ing.f. Février 2009 CRISE INTRODUCTION 1987-1990-Nouveau Régime Forestier (modifié 20 fois) - Compagnies reboisent

Plus en détail

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation

Plus en détail

Prix publics : TVA 20 %

Prix publics : TVA 20 % TARIF BOIS et CLOTURES Juin 2016 Prix publics : TVA 20 % 76400 TOUSSAINT ZA route de Rouen Tél: 02.35.10.65.07 contact@habitat-ecologique-normand.fr du lundi au vendredi 9h00 à 12h /14h00 à 18h le samedi

Plus en détail

Situation des forêts dans le monde

Situation des forêts dans le monde Situation des forêts dans le monde Déforestation: 1,3 millions d hectares par an 1 Les causes Incendies Exploitation minière Exploitation forestière (bois tropicaux) Agriculture (soja, huile de palme biocarburants)

Plus en détail

SYNTHESE des résultats des interviews des EXPLOITANTS FORESTIERS

SYNTHESE des résultats des interviews des EXPLOITANTS FORESTIERS 000 SYNTHESE des résultats des interviews des EXPLOITANTS FORESTIERS Menées dans le cadre de l étude Ressource Mobilisation en Dordogne Janvier 2013 Les acteurs de l exploitation forestière en Dordogne

Plus en détail

La question du Bois local. Qu est ce qu un Bois local?

La question du Bois local. Qu est ce qu un Bois local? La question du Bois local Qu est ce qu un Bois local? Proposition de définition : La question du Bois local Le bois local est un bois issu d un circuit d approvisionnement et de transformation le plus

Plus en détail

Journée technique le mercredi 22 avril 2015 à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation

Journée technique le mercredi 22 avril 2015 à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation Journée technique le mercredi 22 avril à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation Bois-énergie dans l industrie Etat de l art et bonnes pratiques en matière de technologies, montage de

Plus en détail

F S C. Son statut. Créé en. Contrôlé par. Appréciation. Ce qu il certifie ou apporte en plus. Quelles familles de produits ou produit cible?

F S C. Son statut. Créé en. Contrôlé par. Appréciation. Ce qu il certifie ou apporte en plus. Quelles familles de produits ou produit cible? F S C Créé en Mettre en place une gestion durable, responsable et sociale des forêts à l aide de 10 critères prédéfinis (respect des lois, impact environnemental, droit des peuples autochtones,...). La

Plus en détail

Propriétaire bailleur

Propriétaire bailleur Propriétaire bailleur Nom : Prénom :.. Adresse du logement objet des travaux :.. Etage :.Précisez : G /D CP / Ville :.. Cadre réservé à l opérateur Autonomie Transformation usage Energie Habitat Indigne

Plus en détail

MURS ET MURETS DE SOUTENEMENT

MURS ET MURETS DE SOUTENEMENT MURS ET MURETS DE SOUTENEMENT 1- PROBLÉMATIQUE Une configuration de coteau, les variations du relief ainsi que l hétérogénéité du parcellaire champenois ont entraîné une multiplication à travers le vignoble

Plus en détail

Le Gesec GIE (GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE) REUNISSANT SUR LA FRANCE DES ENTREPRISES INDEPENDANTES DE GENIE CLIMATIQUE, CHAUFFAGE, ELECTRICITE

Le Gesec GIE (GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE) REUNISSANT SUR LA FRANCE DES ENTREPRISES INDEPENDANTES DE GENIE CLIMATIQUE, CHAUFFAGE, ELECTRICITE Le Gesec GIE (GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE) REUNISSANT SUR LA FRANCE DES ENTREPRISES INDEPENDANTES DE GENIE CLIMATIQUE, CHAUFFAGE, ELECTRICITE Date de création : 1970 Siège social : Saint Avertin (Indre

Plus en détail

LE DOMAINE DE LA POLYNESIE FRANçAISE

LE DOMAINE DE LA POLYNESIE FRANçAISE LE DOMAINE DE LA POLYNESIE FRANçAISE GOUVERNEMENT DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE DOMAINE PRIVE ET PUBLIC DE LA POLYNESIE FRANCAISE LOCATION D EMPRISES DU DOMAINE PRIVE La réglementation en vigueur Les textes

Plus en détail

I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I

I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I 1) Base de vie Cantonnement type Algeco La base de vie est déterminée en fonction du nombre d intervenants sur le chantier. Le nombre d ouvriers maximum est estimé

Plus en détail

Réalisé par Delphine Jubault et Loïc Munier, Etudiants en Licence professionnelle GAEMP 2010/2011. Tuteurs : Mme Roulier, Chargé de mission

Réalisé par Delphine Jubault et Loïc Munier, Etudiants en Licence professionnelle GAEMP 2010/2011. Tuteurs : Mme Roulier, Chargé de mission Quelles sont les politiques locales concernant les Taillis à (Très) Courtes Rotations et leurs divers impacts à l échelle du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariègeoises? Réalisé par Delphine Jubault

Plus en détail

Nouveaux regards sur la ville

Nouveaux regards sur la ville Nouveaux regards sur la ville «Solutions techniques innovantes» 1 Grand colloque Bimby 17 & 18 SEPTEMBRE 2012 www.bimby.fr Grand colloque Bimby / 17 & 18 SEPTEMBRE 2012 / Nouveaux regards sur la ville

Plus en détail

Valorisation de l habitat privé

Valorisation de l habitat privé Opération expérimentale: Valorisation de l habitat privé Programme Juillet 2012-2015 Réunion Publique 31 Juillet 2013 Les partenaires de l opération Un engagement commun pour mener une opération expérimentale.

Plus en détail

Programme des études _ Formation des ingénieurs forestiers 59

Programme des études _ Formation des ingénieurs forestiers 59 LES MÉTHODES DE GESTION FORESTIÈRE Les enseignements relevant des méthodes de gestion forestière regroupent des disciplines variées avec l aménagement et la sylviculture en point d orgue, la dendromètrie,

Plus en détail

Locaux commerciaux. Local à Viverols

Locaux commerciaux. Local à Viverols Locaux commerciaux Local à Viverols Local industriel avec bureaux Bâtiment récent (fin des années 90) en excellent état idéal pour une activité de production de 10 à 20 salariés. Charpente métallique,

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION POUR LES ANNONCEURS PARTICULIERS

GUIDE D UTILISATION POUR LES ANNONCEURS PARTICULIERS GUIDE D UTILISATION POUR LES ANNONCEURS PARTICULIERS Version 1.0-01/09/2015 Guide d utilisation Page 1 sur 13 Sommaire La page de connexion 3 La page d accueil 4 Le menu du haut 5 Le bloc «1 - Ajouter

Plus en détail

TARIFS BOIS (valables à partir du 01 avril 2014)

TARIFS BOIS (valables à partir du 01 avril 2014) TARIFS BOIS (valables à partir du 01 avril 2014) Annule et remplace tous les tarifs antérieurs Information sur le bois proposé: Choix 1 => Bois sans aubier dans le parement, avec nœud sain et adhérent

Plus en détail

PREAVIS NO 3/2005 BÂTIMENT COMMUNAL AGRANDISSEMENT DES BUREAUX ADMINISTRATIFS ET CREATION D UN APPARTEMENT DE DEUX PIECES

PREAVIS NO 3/2005 BÂTIMENT COMMUNAL AGRANDISSEMENT DES BUREAUX ADMINISTRATIFS ET CREATION D UN APPARTEMENT DE DEUX PIECES Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Par le présent préavis, votre municipalité sollicite l octroi d un crédit de fr. 135'000. destiné à des travaux de transformations dans le bâtiment communal.

Plus en détail

Les Affûts photos Juin 2011

Les Affûts photos Juin 2011 Les Affûts photos Juin 2011 Définition du projet Un affût photographique est une structure qui dissimule le photographe, afin qu il puisse avoir une proximité avec les grues cendrées qu il serait impossible

Plus en détail

Movapro. MObiliser du bois supplémentaire en le VAlorisant pour motiver les PROducteurs

Movapro. MObiliser du bois supplémentaire en le VAlorisant pour motiver les PROducteurs Movapro Expérimentation Aquitaine Limousin Normandie MObiliser du bois supplémentaire en le VAlorisant pour motiver les PROducteurs État des lieux d actions concrètes d animations territoriales et mise

Plus en détail

Construire en bois local Comment utiliser les essences locales dans les projets de territoire? Programme Visite des Établissements Mazières

Construire en bois local Comment utiliser les essences locales dans les projets de territoire? Programme Visite des Établissements Mazières La Chapelle Montbrandeix, 19/11/2014 Construire en bois local Comment utiliser les essences locales dans les projets de territoire? Programme Visite des Établissements Mazières 2 L élu: un utilisateur

Plus en détail

Campus des Berges de Seine Programme Affaires à Seine-Port (77)

Campus des Berges de Seine Programme Affaires à Seine-Port (77) Campus des Berges de Seine Programme Affaires à Seine-Port (77) 40 min de Paris Paris Seine-Port Introduction Situation 95 78 92 75 93 94 77 91 Seine-Port Transports RER D : Saint-Fargeau - RER D : Ponthierry

Plus en détail

GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013

GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013 GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE 2013 GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013 La loi Duflot La LOI DUFLOT est accessible aux investisseurs depuis le 1er janvier 2013. Ce dispositif de défiscalisation consiste

Plus en détail

Descriptif pour un chalet KUBIO 76m2 Ref : KUBIO 76.2 CH (ST ou DE) 2 chambres Toit plat. Bardage bois peint

Descriptif pour un chalet KUBIO 76m2 Ref : KUBIO 76.2 CH (ST ou DE) 2 chambres Toit plat. Bardage bois peint Descriptif pour un chalet KUBIO 76m2 Ref : KUBIO 76.2 CH (ST ou DE) 2 chambres Toit plat. Bardage bois peint Le chalet est conçu selon les techniques utilisées pour les maisons à ossature en bois. DIMENSIONS

Plus en détail

TORGON - VIONNAZ - 1899 VALAIS

TORGON - VIONNAZ - 1899 VALAIS A VENDRE TORGON - VIONNAZ - 1899 VALAIS Immeuble de 3 appartements Logement de fonction des gardes-frontière Suisse 1 Sommaire Situation 3 Habitation, distribution 4 Caractéristiques et matériaux de construction

Plus en détail

COMMUNE DE 21310 BELLENEUVE CONSEIL MUNICIPAL SEANCE ORDINAIRE LUNDI 29 JUIN 2015 20 H

COMMUNE DE 21310 BELLENEUVE CONSEIL MUNICIPAL SEANCE ORDINAIRE LUNDI 29 JUIN 2015 20 H COMMUNE DE 21310 BELLENEUVE CONSEIL MUNICIPAL SEANCE ORDINAIRE LUNDI 29 JUIN 2015 20 H Membres en exercice : 18 Présents : 14 Procurations : 4 Convocation du 23 juin 2015 L an deux mil quinze et le vingt-neuf

Plus en détail

Conditions de tarification

Conditions de tarification Conditions de tarification Toute commande est à effectuer par fax ou par écrit Pour les portes à teinter, préciser le ton ou la couleur lors de votre commande Le délai de livraison, à compter de la confirmation

Plus en détail

Cœur de Savoie : les principaux types de forêts éléments d estimation

Cœur de Savoie : les principaux types de forêts éléments d estimation Cœur de Savoie : les principaux types de forêts éléments d estimation valeur forestière pour une parcelle d'au moins 5 000 m² - délimitée - accessible aux tracteurs et desservie 1 FUTAIE DE CONIFERES FUTAIE

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DES PLANTATIONS FORESTIÈRES EN AFRIQUE ~ CONDITIONS CADRES NÉCESSAIRES

DÉVELOPPEMENT DES PLANTATIONS FORESTIÈRES EN AFRIQUE ~ CONDITIONS CADRES NÉCESSAIRES DÉVELOPPEMENT DES PLANTATIONS FORESTIÈRES EN AFRIQUE ~ CONDITIONS CADRES NÉCESSAIRES Espace Fréjorgues Ouest, 60 rue Henri Fabre 34130 Mauguio Gd Montpellier - France Tél : +33 (0)4 67 20 08 09 - Fax :

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

RAPPORT D EXPERTISE. Propriété située au chemin de la Forêt 1ter à Collonge-Bellerive, GE. Décembre 2013

RAPPORT D EXPERTISE. Propriété située au chemin de la Forêt 1ter à Collonge-Bellerive, GE. Décembre 2013 Etienne GAILLARD Architecte dipl. HES Lic. ès Sciences commerciales Membre de la Chambre suisse d experts en estimations immobilières CEI / USPI RAPPORT D EXPERTISE Propriété située au chemin de la Forêt

Plus en détail

SOLUTIONS D INVESTISSEMENT EN IMMOBILIER D ENTREPRISE. 01 44 54 52 52 - www.cegerem.com

SOLUTIONS D INVESTISSEMENT EN IMMOBILIER D ENTREPRISE. 01 44 54 52 52 - www.cegerem.com SOLUTIONS D INVESTISSEMENT EN IMMOBILIER D ENTREPRISE NOTRE MÉTIER CEGEREM est une société de conseil et de gestion qui : met à disposition de l investisseur des locaux d entreprise neufs et polyvalents

Plus en détail

Salon Bois Énergie Jeudi 3 avril 2008 Patrice CHANRION. Broyat de palettes : un combustible à part entière

Salon Bois Énergie Jeudi 3 avril 2008 Patrice CHANRION. Broyat de palettes : un combustible à part entière Salon Bois Énergie Jeudi 3 avril 2008 Patrice CHANRION Broyat de palettes : un combustible à part entière Sommaire 1. PGS en quelques chiffres 2. Les caractéristiques du broyat palettes 3. Le gisement

Plus en détail

FACTEURS DE CONVERSION POUR LE BOIS DE SCIAGE

FACTEURS DE CONVERSION POUR LE BOIS DE SCIAGE FACTEURS DE CONVERSION POUR LE BOIS DE SCIAGE La grille de mesure du bois (table de cubage) en pieds mesure de planche (pmp) n est pas la norme en vigueur sur les forêts publiques du Québec. Cette méthode

Plus en détail

Sommaire CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS... 11 LIVRE 1 - RÈGLES D ASSIETTE ET DE RECOUVREMENT... 11. Partie 1 - Règles d assiette... 11

Sommaire CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS... 11 LIVRE 1 - RÈGLES D ASSIETTE ET DE RECOUVREMENT... 11. Partie 1 - Règles d assiette... 11 Sommaire CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS... 11 LIVRE 1 - RÈGLES D ASSIETTE ET DE RECOUVREMENT... 11 Partie 1 - Règles d assiette... 11 Titre 1 - L impôt sur les sociétés... 11 Chapitre 1 - Champ d application...

Plus en détail

FIBRA. Étude de marché des sciages en Rhône-Alpes. Intervenant : Vincent MERCIER

FIBRA. Étude de marché des sciages en Rhône-Alpes. Intervenant : Vincent MERCIER FIBRA Étude de marché des sciages en Intervenant : Vincent MERCIER OBJECTIFS DE L ETUDE Apporter aux scieurs : Un état des lieux quantitatif et qualitatif de l offre et de la demande Les préconisations

Plus en détail

Ensemble, valorisons votre forêt! Gestion Forestière. pour les adhérents de la coopérative

Ensemble, valorisons votre forêt! Gestion Forestière. pour les adhérents de la coopérative Ensemble, valorisons votre forêt! Services de Gestion Forestière pour les adhérents de la coopérative PASS Gestion et PASS Gestion + des solutions personnalisées pour vous accompagner dans la gestion de

Plus en détail

Rentabilité des sylvicultures destinées à la production de biomasse

Rentabilité des sylvicultures destinées à la production de biomasse Version du 01/08/2013 Mémento aquitain du bois énergie Synthèse N 4 Synthèse bibliographique Rentabilité des sylvicultures destinées à la production de biomasse Août 2013 2 Rentabilité des sylvicultures

Plus en détail

VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE

VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE NOUVEAU BAIL SANS RACHAT DE FONDS DE COMMERCE ET/OU DE DROIT AU BAIL 1. Textes légaux : Décret du 30 septembre

Plus en détail

GRACE AUX DISPOSITIFS EXISTANTS, LOUER A UN JEUNE C EST JOUER LA SOLIDARITE EN TOUTE CONFIANCE

GRACE AUX DISPOSITIFS EXISTANTS, LOUER A UN JEUNE C EST JOUER LA SOLIDARITE EN TOUTE CONFIANCE GRACE AUX DISPOSITIFS EXISTANTS, LOUER A UN JEUNE C EST JOUER LA SOLIDARITE EN TOUTE CONFIANCE Sommaire Les différents modes d occupation d un logement Bailleurs : Comment vous prémunir des risques locatifs?

Plus en détail

APIB. La filière bois en Limousin Etat des lieux et perspectives. Christian Ribes Président Gaël Lamoury Délégué général. lundi 8 octobre 12

APIB. La filière bois en Limousin Etat des lieux et perspectives. Christian Ribes Président Gaël Lamoury Délégué général. lundi 8 octobre 12 APIB La filière bois en Limousin Etat des lieux et perspectives Christian Ribes Président Gaël Lamoury Délégué général L APIB interprofession régionale de la filière bois Association «Loi 1901» Adhérents

Plus en détail

Septfonds, Tarn-et-Garonne

Septfonds, Tarn-et-Garonne La Chapellerie Septfonds, Tarn-et-Garonne Grand projet de pépinière d activités de l économie solidaire 3000 m 2 ouverts à la location pour la création d un lieu associant des activités liées à la culture,

Plus en détail

SOLUTIONS D INVESTISSEMENT EN IMMOBILIER D ENTREPRISE. 01 44 54 52 52 - www.cegerem.com

SOLUTIONS D INVESTISSEMENT EN IMMOBILIER D ENTREPRISE. 01 44 54 52 52 - www.cegerem.com SOLUTIONS D INVESTISSEMENT EN IMMOBILIER D ENTREPRISE NOTRE MÉTIER CEGEREM est une société de conseil et de gestion qui : met à disposition de l investisseur des locaux d entreprise neufs et polyvalents

Plus en détail