et ses différents jalons

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "et ses différents jalons"

Transcription

1 La vérification v finale et ses différents jalons Auteur : F. LASCROUX / AQUAP Journée technique AFIAP du 10 octobre 2006 Vérification réglementaire finale après fabrication et intervention sur équipements sous pression

2 Principes de bases Chaque équipement sous pression achevé doit être soumis à une vérification finale afin de s'assurer de la conformité : aux plans de fabrication aux exigences essentielles de la directive 97/23/CE 2 AQUAP / JOURNEE TECHNIQUE AFIAP DU 10 OCTOBRE 2006

3 Principes de bases Fiche CLAP n 50 Vérification finale = 3 étapes fondamentales l examen final : un examen visuel et dimensionnel une revue documentaire l épreuve l examen des dispositifs de sécurité pour les ensembles uniquement 3 AQUAP / JOURNEE TECHNIQUE AFIAP DU 10 OCTOBRE 2006

4 Responsabilités Fabricant Responsable de la vérification finale pour les modules A - A1 - C1 - D - D1 - E - E1 - H - H1 4 AQUAP / JOURNEE TECHNIQUE AFIAP DU 10 OCTOBRE 2006

5 Responsabilités Fiche CLAP n 273 Organisme notifié Responsable de la vérification finale pour : les modules F et G le module H en cas de production unitaire de récipients ou d'équipements de production de vapeur ou d'eau surchauffée (art ) 5 AQUAP / JOURNEE TECHNIQUE AFIAP DU 10 OCTOBRE 2006

6 Responsabilités Organisme notifié Responsable de la surveillance de la vérification finale pour : les modules A1 - C1 - H1 les modules D - E - H pour les récipients de gaz, les récipients de liquides de groupe 1 et les équipements de production de vapeur ou d'eau surchauffée (art ) 6 AQUAP / JOURNEE TECHNIQUE AFIAP DU 10 OCTOBRE 2006

7 Examen visuel et dimensionnel Cet examen doit être effectué : après achèvement des opérations de soudage et des traitements thermiques après soudage avant l'application de tout revêtement quel qu'en soit le type avant l'épreuve à condition de pouvoir disposer d'un éclairage correct et d'un accès en toute sécurité à toutes les parties de l'équipement 7 AQUAP / JOURNEE TECHNIQUE AFIAP DU 10 OCTOBRE 2006

8 Examen visuel et dimensionnel Cet examen intérieur et extérieur porte notamment sur la vérification : de la conformité de la construction avec les plans de conception approuvés de l'état de l'équipement achevé avec une attention particulière aux soudures, aux fixations du marquage des matériaux pour la traçabilité par rapport aux certificats de l'identification des soudeurs du marquage prescrit pour l'équipement 8 AQUAP / JOURNEE TECHNIQUE AFIAP DU 10 OCTOBRE 2006

9 Revue documentaire Cette revue comprend notamment la vérification : des documents de contrôle des matériaux de base et des matériaux d assemblage de la traçabilité : des qualifications de mode opératoire des assemblages permanents (QMOAP) des qualifications du personnel en charge des assemblages permanents (QPAP) des QMOAP des QPAP 9 AQUAP / JOURNEE TECHNIQUE AFIAP DU 10 OCTOBRE 2006 Fiche CLAP n 20 /

10 Revue documentaire Fiche CLAP n 20 des rapports des END y compris les films radiographiques ou les enregistrements pour les essais automatisés des certificats de qualification du personnel en charge des END des rapports d'essais destructifs des rapports de TTAS des rapports de vérification dimensionnelle 10 AQUAP / JOURNEE TECHNIQUE AFIAP DU 10 OCTOBRE 2006

11 Revue documentaire Cas particulier des instructions de service Lorsque la tâche de l ON inclut : Fiche CLAP n 198 la réalisation ou la surveillance de la vérification finale, il doit vérifier l existence des instructions de service et s assurer de leur conformité à la directive l examen de conception, il doit vérifier que l utilisation prévue et les risques résiduels figurent bien dans les instructions de service 11 AQUAP / JOURNEE TECHNIQUE AFIAP DU 10 OCTOBRE 2006

12 Epreuve Fiches CLAP n 98 & 246 Tous les équipements doivent être soumis à une épreuve afin de démontrer l'intégrité du produit fini Pour les équipements de catégorie I produits en série, cette épreuve peut être effectuée sur une base statistique. Dans ce cas, la règle d échantillonnage : est de la responsabilité du fabricant peut être précisée dans une norme harmonisée Exemple : Annexe A.11 de la norme EN AQUAP / JOURNEE TECHNIQUE AFIAP DU 10 OCTOBRE 2006

13 Epreuve Essai sous pression hydrostatique en standard Si nocif ou non praticable, remplacement possible par : un essai pneumatique potentiellement beaucoup plus dangereux que l'essai hydrostatique un essai combiné hydrostatique/pneumatique (remplissage partiel de liquide) aussi dangereux que l'essai pneumatique 13 AQUAP / JOURNEE TECHNIQUE AFIAP DU 10 OCTOBRE 2006

14 Epreuve Exigences de base L'équipement est soumis à l'épreuve une fois la construction achevée et toutes les inspections effectuées Seront effectuées après l épreuve satisfaisante, les opérations et inspections relatives à la mise en peinture, à l ébonitage, à l isolation, au briquetage, à l émaillage 14 AQUAP / JOURNEE TECHNIQUE AFIAP DU 10 OCTOBRE 2006

15 Epreuve Exigences de base L'épreuve doit être réalisée : avec du matériel approprié avec un fluide compatible avec les matériaux (eau le plus souvent) dans des conditions de sécurité permettant d'effectuer l'examen des parties soumises à la pression 15 AQUAP / JOURNEE TECHNIQUE AFIAP DU 10 OCTOBRE 2006

16 Epreuve Exigences de base Les récipients, réparés après l'essai sous pression, doivent subir à nouveau l'épreuve. après achèvement de la réparation et de tout traitement thermique après soudage 16 AQUAP / JOURNEE TECHNIQUE AFIAP DU 10 OCTOBRE 2006

17 Epreuve Pression d épreuve Présentations de la réunion du CLAP élargi du 6 avril 2006 sur le thème "Epreuve finale - Comment les normes équipements sous pression répondent-elles à cette exigence essentielle " 17 AQUAP / JOURNEE TECHNIQUE AFIAP DU 10 OCTOBRE 2006

18 Epreuve Critères d'acceptation Pendant l'épreuve, l équipement ne doit pas présenter de : déformation locale fuite au niveau de l'enveloppe sous pression 18 AQUAP / JOURNEE TECHNIQUE AFIAP DU 10 OCTOBRE 2006

19 Epreuve Inspection visuelle après épreuve Cette inspection visuelle, effectuée après vidange et nettoyage de l équipement, permet de vérifier : l'absence de détérioration due à l'essai sous pression et le cas échéant l application du revêtement de surface le fonctionnement des portes à ouverture rapide 19 AQUAP / JOURNEE TECHNIQUE AFIAP DU 10 OCTOBRE 2006

20 Examen des dispositifs de sécurité Pour les ensembles Fiche CLAP n 225 Les dispositifs de sécurité doivent être examinés après complet achèvement de l ensemble afin de s assurer : de leur conformité par rapport au dossier de conception de leur adéquation avec les conditions de service de leur fixation sur l équipement prévu de leur fonctionnement à l exclusion des dispositifs déjà marqués CE (soupapes, chaînes de sécurité ) 20 AQUAP / JOURNEE TECHNIQUE AFIAP DU 10 OCTOBRE 2006

21 La vérification finale Merci pour votre attention Difficile de tout exposer en 20 minutes Questions? 21 AQUAP / JOURNEE TECHNIQUE AFIAP DU 10 OCTOBRE 2006

Cahier technique professionnel. Dispositions spécifiques applicables aux équipements à paroi vitrifiée

Cahier technique professionnel. Dispositions spécifiques applicables aux équipements à paroi vitrifiée A.F.I.A.P. Association française des ingénieurs en appareils à pression Cahier technique professionnel Dispositions spécifiques applicables aux équipements à paroi vitrifiée Edition février 2005 Pour tout

Plus en détail

ACTUALISATION ET APPROBATION DU DOCUMENT. Ce document comporte 33 pages. Document AQUAP 02-01

ACTUALISATION ET APPROBATION DU DOCUMENT. Ce document comporte 33 pages. Document AQUAP 02-01 apave groupe 191, rue de Vaugirard - 75015 Paris tél. 01 45 66 99 44 - télécopie 01 45 67 90 47 bureau veritas 17, bis Place des Reflets La Défense 2. 92400 Courbevoie tél. 01 42 91 52 91 - télécopie 01

Plus en détail

ACTUALISATION et APPROBATION du DOCUMENT. M. GOUZE Le 18/09/2002. M. BEAULIEU Le 18/09/2002. M. CLERJAUD Le 18/09/2002

ACTUALISATION et APPROBATION du DOCUMENT. M. GOUZE Le 18/09/2002. M. BEAULIEU Le 18/09/2002. M. CLERJAUD Le 18/09/2002 apave groupe 191, rue de Vaugirard - 75738 PARIS Cedex 15 tél. : 01.45.66.99.44 - télécopie : 01.45.67.90.47 asap Continental Square - BP 16757-95727 ROISSY CDG Cedex tél. : 01.48.16.31.40 - télécopie

Plus en détail

CONTEXTE ET REFERENCES REGLEMENTAIRES...6

CONTEXTE ET REFERENCES REGLEMENTAIRES...6 Préambule La collection des guides de l ASN regroupe les documents à destination des professionnels intéressés par la réglementation en matière de sûreté nucléaire et de radioprotection (exploitants, utilisateurs

Plus en détail

PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT

PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF DENTAIRE PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT SOMMAIRE 2.1. Exigences concernant les produits 2.2. Exigences concernant le système de management de

Plus en détail

REGLEMENTATION DES EQUIPEMENTS SOUS PRESSION Equipements conventionnels à usage stationnaire. Exposé: : philippe.malouines@yahoo.

REGLEMENTATION DES EQUIPEMENTS SOUS PRESSION Equipements conventionnels à usage stationnaire. Exposé: : philippe.malouines@yahoo. REGLEMENTATION DES EQUIPEMENTS SOUS PRESSION Equipements conventionnels à usage stationnaire Exposé: : philippe.malouines@yahoo.fr Page 1 - Source: bureau vertas2006 Structure des textes réglementairesr

Plus en détail

Sommaire 1. INTRODUCTION...4 2. RECOMMANDATIONS DE L ASN POUR L APPLICATION DE L ARRETE RELATIF AUX EQUIPEMENTS SOUS PRESSION NUCLEAIRES...

Sommaire 1. INTRODUCTION...4 2. RECOMMANDATIONS DE L ASN POUR L APPLICATION DE L ARRETE RELATIF AUX EQUIPEMENTS SOUS PRESSION NUCLEAIRES... Préambule La collection des guides de l ASN regroupe les documents à destination des professionnels intéressés par la réglementation en matière de sûreté nucléaire et de radioprotection (exploitants, utilisateurs

Plus en détail

Cahier technique professionnel. Dispositions spécifiques applicables aux équipements sous pression de gaz et de vapeur soumis à l'action de la flamme

Cahier technique professionnel. Dispositions spécifiques applicables aux équipements sous pression de gaz et de vapeur soumis à l'action de la flamme A.F.I.A.P. Association française des ingénieurs en appareils à pression Cahier technique professionnel Dispositions spécifiques applicables aux équipements sous pression de gaz et de vapeur soumis à l'action

Plus en détail

Code de Construction des Générateurs de vapeur, d eau surchauffée et à fluide thermique

Code de Construction des Générateurs de vapeur, d eau surchauffée et à fluide thermique COVAP 2003 Code de Construction des Générateurs de vapeur, d eau surchauffée et à fluide thermique Révision Mars 2004 Révision Mai 2004 SYNDICAT NATIONAL DE LA CHAUDRONNERIE, TOLERIE ET MAINTENANCE INDUSTRIELLE

Plus en détail

Journée du 14 mai 2013 1

Journée du 14 mai 2013 1 Journée du 14 mai 2013 1 10 ans de «Nouvelle approche» Avant de mettre sur le marché un équipement sous pression relevant des catégories I à IV, les fabricants d'équipements doivent soumettre chaque équipement

Plus en détail

Contraintes issues de l application de la DESP ou de l ESPN

Contraintes issues de l application de la DESP ou de l ESPN Contraintes issues de l application de la DESP ou de l ESPN Journée technique AFIAP 14 mai 2013 Sébastien GRILLON Introduction Point de vue d un fabricant sur : Les contraintes liées à l application des

Plus en détail

CODAP 2010, Divisions 1, 2 et 3

CODAP 2010, Divisions 1, 2 et 3 CODAP 2010, Divisions 1, 2 et 3 Alain Bonnefoy (SNCT, France abonnefoy@snct.org) Gérard Perraudin (SNCT, France g.perraudin@wanadoo.fr) RESUME Cette nouvelle édition des Divisions 1 et 2 du CODAP propose

Plus en détail

CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001

CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001 CAC/RCP 47-2001 Page 1 de 7 CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001 INTRODUCTION...2 SECTION I

Plus en détail

Sommaire de la Division 1 de l édition 2007 du CODRES

Sommaire de la Division 1 de l édition 2007 du CODRES Sommaire de la Division 1 de l édition 2007 du CODRES PARTIE G GÉNÉRALITÉS 1 SECTION G1 OBJET DE LA DIVISION 1 DU CODRES 2007 1 SECTION G2 DOMAINE D APPLICATION 1 G2.1 Pressions d étude (Voir GA1.3) 2

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE S - 10 PANNEAUX POUR LIGNES CONVENTIONNELLES EDITION : 2003 Index 1. INTRODUCTION...3 1.1. OBJET...3 1.2. DOMAINE D APPLICATION...3 1.3.

Plus en détail

La Certification d entreprises en Soudage EN ISO 3834, EN 1090, EN 15085

La Certification d entreprises en Soudage EN ISO 3834, EN 1090, EN 15085 La Certification d entreprises en Soudage EN ISO 3834, EN 1090, EN 15085 CLIQUEZ POUR AJOUTER LE TITRE DE LA PAGE 1 INTRODUCTION La norme EN ISO 3834 spécifié les exigences de qualité appropriées aux procédés

Plus en détail

Sommaire. Pourquoi une nouvelle réglementation européenne? Page 4. Calendrier de mise en application, période transitoire Page 5

Sommaire. Pourquoi une nouvelle réglementation européenne? Page 4. Calendrier de mise en application, période transitoire Page 5 Sommaire Pourquoi une nouvelle réglementation européenne? Page 4 Calendrier de mise en application, période transitoire Page 5 Quels sont les produits concernés par la directive? Champ d application, exclusions

Plus en détail

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par : Le Directeur général Date de révision : mai 1998 Original : anglais EQUIPEMENTS SOUS PRESSION

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par : Le Directeur général Date de révision : mai 1998 Original : anglais EQUIPEMENTS SOUS PRESSION CERN CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE EDMS 335727 D 2 Rev.2 Publié par : Le Directeur général Date de révision : mai 1998 Original : anglais EQUIPEMENTS SOUS PRESSION 1 BASE JURIDIQUE Le présent Code est publié

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 24 ELEMENTS ELASTIQUES ELASTOMERE THERMOPLASTIQUE POUR ORGANES DE CHOC ET TRACTION EDITION : 03/2004 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1.

Plus en détail

Appareils et installations à vapeur

Appareils et installations à vapeur GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, août 2008 Ancien N ITM-CL 304 ITM-SST 1308.1 Appareils et installations à vapeur Conçus d après les exigences de la directive 97/23/CE "Equipements sous pression" Prescriptions

Plus en détail

Orientation 7/25 CLAP

Orientation 7/25 CLAP Orientation 7/25 CLAP FICHE N 1 i Version : 9 Mots clés : Tube Soudage Exigence essentielle Assemblage permanent Composant Annexe I 3.1.2-97/23/CE Annexe I 3.1.3-97/23/CE Annexe I 4.3-97/23/CE Accepté

Plus en détail

Les dispositifs médicaux de diagnostic in vitro SPLIT 06/11/06

Les dispositifs médicaux de diagnostic in vitro SPLIT 06/11/06 Les dispositifs médicaux de diagnostic in vitro Directive européenne 98/79/CE du 27/10/98 relative aux DMDIV OBJECTIFS Directive dite «Nouvelle approche» - Harmonisation des réglementations nationales

Plus en détail

Code du travail, Directive machine, Norme Produit

Code du travail, Directive machine, Norme Produit Fermetures industrielles et équipements de quai Code du travail, Directive machine, Norme Produit Votre responsabilité est engagée! Norsud vous informe! Fermetures industrielles Équipements de quai Systèmes

Plus en détail

Validation des processus de production et de préparation du service (incluant le logiciel)

Validation des processus de production et de préparation du service (incluant le logiciel) Validation des processus de production et de préparation du service (incluant le logiciel) Traduction non officielle du document Réponses et décisions de EK-Med 3.9 B 18 publié sur le site Web de l organisme

Plus en détail

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE BELAC 2-003 Rev 1-2014 POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site

Plus en détail

TITRE Manuel des Pipelines et Distribution / Volume 3 - Entretien SECTION 02 : Procédures critiques SUJET 06 : Piquage sur conduite en charge

TITRE Manuel des Pipelines et Distribution / Volume 3 - Entretien SECTION 02 : Procédures critiques SUJET 06 : Piquage sur conduite en charge TITRE Manuel des Pipelines et Distribution / Volume 3 - Entretien SECTION 02 : Procédures critiques SUJET 06 : OBJET ET CHAMP D'ACTION Il s agit d une méthode servant à raccorder un embranchement de conduite

Plus en détail

Marquage CE. Kit de formation à la matériovigilance : marquage CE

Marquage CE. Kit de formation à la matériovigilance : marquage CE Kit de formation à la matériovigilance : marquage CE Sommaire Sommaire! Théorie " Qu est-ce qu un dispositif médical? " Qu est-ce que le marquage CE d un DM? " Classification des DM " Procédures d évaluation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES AQUAP «EXPLOITATION DES CHAUDIERES SANS PRESENCE HUMAINE PERMANENTE» Journée du 15 mars 2007 1

CAHIER DES CHARGES AQUAP «EXPLOITATION DES CHAUDIERES SANS PRESENCE HUMAINE PERMANENTE» Journée du 15 mars 2007 1 CAHIER DES CHARGES AQUAP «EXPLOITATION DES CHAUDIERES SANS PRESENCE HUMAINE PERMANENTE» Journée du 15 mars 2007 1 SOMMAIRE Historique Contexte réglementaire Situation actuelle Enjeux du CDC Contenu du

Plus en détail

NOTES DE DOCTRINE. Manuel* réf. : PAGE PI CERTIF* réf. : 1 PE CERTIF* réf. : 02

NOTES DE DOCTRINE. Manuel* réf. : PAGE PI CERTIF* réf. : 1 PE CERTIF* réf. : 02 Manuel* réf. : PI CERTIF* réf. : 1 PE CERTIF* réf. : 02 RDT-ISC-0002-2014-Rév 0 3 NOTES DE DOCTRINE *Manuel = Manuel Qualité - PI = Procédure Interne - PE = Procédure Externe RÉDACTION VÉRIFICATION APPROBATION

Plus en détail

DECLARATION D EXPERIENCE PRATIQUE DE MAINTENANCE. CATEGORIE B1 AERONEFS 5,7 t NON COMPLEXES (Voir Annexe 6 pour la notion d aéronef non complexe)

DECLARATION D EXPERIENCE PRATIQUE DE MAINTENANCE. CATEGORIE B1 AERONEFS 5,7 t NON COMPLEXES (Voir Annexe 6 pour la notion d aéronef non complexe) DECLARATION D EXPERIENCE PRATIQUE DE MAINTENANCE CATEGORIE B1 AERONEFS 5,7 t NON COMPLEXES (Voir Annexe 6 pour la notion d aéronef non complexe) Cette liste de n est pas exhaustive. En fin de tableau,

Plus en détail

PIECES MOULEES EN ACIER

PIECES MOULEES EN ACIER ST 012 Indice S Application Ferroviaire Spécification Technique PIECES MOULEES EN ACIER Édition de décembre 2003 Éditée par le département qualité fournisseurs EVOLUTIONS DU DOCUMENT indice Motifs des

Plus en détail

Médicaux. Association Marocaine des Gaz Industriels et Médicaux AMGIM

Médicaux. Association Marocaine des Gaz Industriels et Médicaux AMGIM Conditionnement t des Gaz Médicaux Hafid CHAFIK Pharmacien Responsable Maghreb Oxygène 1 Schéma type d un centre de remplissage des GM Tank de Stockage N 2 Remplissage N 2 O Remplissage O 2 Remplissage

Plus en détail

Point de vue d un Fabricant de gros équipements nucléaires

Point de vue d un Fabricant de gros équipements nucléaires Journée technique AFIAP du 27 Mai 2008 Analyse de risque des ESP, et pris en compte du comportement en service à la conception Point de vue d un Fabricant de gros équipements nucléaires Philippe Malouines

Plus en détail

CAHIER TECHNIQUE PROFESSIONNEL CYLINDRES YANKEES ET FRICTIONNEURS

CAHIER TECHNIQUE PROFESSIONNEL CYLINDRES YANKEES ET FRICTIONNEURS Annexe 5 - Pages : 1 / 6 CAHIER TECHNIQUE PROFESSIONNEL CYLINDRES YANKEES ET FRICTIONNEURS Annexe 5 Guide de Décembre 2010 Annexe 5 - Pages : 2 / 6 SOMMAIRE 1. Tronc Commun...3 2. d Exploitation...4 3.

Plus en détail

PLAN GENERAL. Sigles VOLUME "A" : GENERALITES A VOLUME "B" : MATERIELS DE NIVEAU 1 B VOLUME "C" : MATERIELS DE NIVEAU 2 C

PLAN GENERAL. Sigles VOLUME A : GENERALITES A VOLUME B : MATERIELS DE NIVEAU 1 B VOLUME C : MATERIELS DE NIVEAU 2 C RCC-M - Edition 2012 - Modificatif Mars 2014 PLAN GENERAL TOME I - MATERIELS DES ILOTS NUCLEAIRE Sigles VOLUME "A" : GENERALITES A VOLUME "B" : MATERIELS DE NIVEAU 1 B VOLUME "C" : MATERIELS DE NIVEAU

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE B - 4 PIECES EN FONTE MALLEABLE ET EN FONTE A GRAPHITE SPHEROIDAL EDITION: 02/2000 Index A) Normes d'application...3 B) Classes de produit...3

Plus en détail

Ordonnance relative au transport des marchandises dangereuses par route (SDR) Modifications et commentaires

Ordonnance relative au transport des marchandises dangereuses par route (SDR) Modifications et commentaires Ordonnance relative au transport des marchandises dangereuses par route (SDR) Annexe 1 Modifications et commentaires 1.1.3 Exemptions 1.1.3.1 Exemptions liées à la nature de l opération de transport 1.1.3.1.1

Plus en détail

MARQUE NF TUBES ET ACCESSOIRES POUR RESEAUX DE TELECOMMUNICATION EN POLYETHYLENE (PE) ET POLYPROPYLENE (PP)

MARQUE NF TUBES ET ACCESSOIRES POUR RESEAUX DE TELECOMMUNICATION EN POLYETHYLENE (PE) ET POLYPROPYLENE (PP) MARQUE NF TUBES ET ACCESSOIRES POUR RESEAUX DE TELECOMMUNICATION EN POLYETHYLENE (PE) ET POLYPROPYLENE (PP) EXIGENCES D'ASSURANCE QUALITE EN REFERENCE A LA NORME NF EN ISO 9002 (août 1994) DISPOSITIONS

Plus en détail

ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence

ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence Paris, le 10-03-2010 Le Plan Qualité et le montage de projet Corinne JUFFROY Ecole Conduite de Projet - Paris - 10 mars 2010

Plus en détail

Intervention notable sur colonne de grande hauteur

Intervention notable sur colonne de grande hauteur A.F.I.A.P. Association française des ingénieurs en appareils à pression Intervention notable sur colonne de grande hauteur Xavier LEBLANC Responsable Inspection GRANDE PAROISSE Gd Quevilly Jean-Noël SIMIER

Plus en détail

Data Collection Tools 2007.01- Functions, Indicators & Sub-Indicators

Data Collection Tools 2007.01- Functions, Indicators & Sub-Indicators Data Collection Tools 27.1- Functions, Indicators A. Système National de Réglementation RS1. Base statutaire (législative) permettant la mise en place du système de réglementation et du pouvoir coercitif

Plus en détail

I. Définitions et exigences

I. Définitions et exigences I. Définitions et exigences Classes d indicateurs chimiques [1] Stérilisation : synthèse des normes ayant trait Exigences générales : Chaque indicateur doit porter un marquage clair mentionnant le type

Plus en détail

ACCREDITATION CERTIFICATE. N 3-154 rév. 7. Association des Contrôleurs Indépendants (ACI) 22 rue de l'est 92100 BOULOGNE BILLANCOURT SIREN : 477705719

ACCREDITATION CERTIFICATE. N 3-154 rév. 7. Association des Contrôleurs Indépendants (ACI) 22 rue de l'est 92100 BOULOGNE BILLANCOURT SIREN : 477705719 Section Inspection ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE Le Comité Français d'accréditation atteste que : The French Committee for Accreditation certifies that : N 3-154 rév. 7 Association

Plus en détail

EQUIPEMENTS SOUS PRESSION

EQUIPEMENTS SOUS PRESSION EQUIPEMENTS SOUS PRESSION GENERATEUR DE VAPEUR TYPE HA 54X - BRULEUR GAZ PRODUCTION HORAIRE : 3000 kg / vapeur PRESSION MAXIMALE (admissible) EN SERVICE : 14 bars EXTINCTEUR A EAU AVEC ADDITIF : FS9 EV

Plus en détail

La Réfrigération mécanique. Journée de consultation sur les systèmes de réfrigération dans les arénas et clubs de curling

La Réfrigération mécanique. Journée de consultation sur les systèmes de réfrigération dans les arénas et clubs de curling La Réfrigération mécanique Journée de consultation sur les systèmes de réfrigération dans les arénas et clubs de curling Par : Madiha Kotb, ingénieure, Régie du bâtiment du Québec Date : 9 décembre 2010

Plus en détail

Annexe I b. Référentiel de certification

Annexe I b. Référentiel de certification Annexe I b Référentiel de certification Page 15 sur 45 CORRESPONDANCE ENTRE ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES ACTIVITÉS ET TÂCHES A1. S ORGANISER, S INTEGRER à une EQUIPE A1-T1 Préparer son intervention et/ou la

Plus en détail

ST 441 Indice C. Application Ferroviaire Spécification Technique PIÈCES MOULÉES EN FONTE À GRAPHITE SPHÉROÏDAL. Édition de février 2005

ST 441 Indice C. Application Ferroviaire Spécification Technique PIÈCES MOULÉES EN FONTE À GRAPHITE SPHÉROÏDAL. Édition de février 2005 ST 441 Indice C Application Ferroviaire Spécification Technique PIÈCES MOULÉES EN FONTE À GRAPHITE SPHÉROÏDAL Édition de février 2005 Éditée par le département qualité fournisseurs ÉVOLUTIONS DU DOCUMENT

Plus en détail

PARTIE 2 EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE

PARTIE 2 EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF 315 NF Petite Enfance PARTIE 2 EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE SOMMAIRE 2.1. Exigences concernant les produits 2.2. Exigences concernant le système de

Plus en détail

Position des membres du Cecimo concernant l applicabilité de la directive «Equipements sous pression» (DESP) (97/23/CE) aux machines outils

Position des membres du Cecimo concernant l applicabilité de la directive «Equipements sous pression» (DESP) (97/23/CE) aux machines outils Position des membres du Cecimo concernant l applicabilité de la directive «Equipements sous pression» (DESP) (97/23/CE) aux machines outils 1. Sommaire La directive «Equipements sous pression» (97/23/CE)

Plus en détail

CHARTE QUALITÉ FOURNISSEURS

CHARTE QUALITÉ FOURNISSEURS 20/05/2005 CHARTE QUALITÉ FOURNISSEURS INSTRUCTIONS REF. ISP.10.IN.06 B Etabli par : Vérifié par : Approuvé par : Marie GREGOIRE Marie GREGOIRE Franck SAUVAGEOT Marie GREGOIRE En Rédaction Marie GREGOIRE

Plus en détail

Surveillance du marché : Quel enjeu pour la conformité des Equipements sous pression?

Surveillance du marché : Quel enjeu pour la conformité des Equipements sous pression? Surveillance du marché : Quel enjeu pour la conformité des Equipements sous pression? 18 mai 2010 Laurent Balahy Sommaire de la présentation Fabrication selon la DESP : Un changement de régime. Conséquences

Plus en détail

Le cadre réglementaire des générateurs aérosols : réglementations belges et européennes

Le cadre réglementaire des générateurs aérosols : réglementations belges et européennes Le cadre réglementaire des générateurs aérosols : réglementations belges et européennes Ariane Van Cutsem Wendy Van Aerschot Service Sécurité des Consommateurs Session d information aérosols 26.11.2014

Plus en détail

VALVES A TOURNANT SPHERIQUE NAVAL EN ACIER ET ACIER INOXYDABLE INSTRUCTIONS POUR INSTALLATION, UTILISATION ET ENTRETIEN

VALVES A TOURNANT SPHERIQUE NAVAL EN ACIER ET ACIER INOXYDABLE INSTRUCTIONS POUR INSTALLATION, UTILISATION ET ENTRETIEN 1(5) VALVES A TOURNANT SPHERIQUE NAVAL EN ACIER ET ACIER INOXYDABLE INSTRUCTIONS POUR INSTALLATION, UTILISATION ET ENTRETIEN MATERIAU ACIER MATERIAU INOXYDABLE PIECEDENOMINATION 1 TUYAU DU CORPS P235GH

Plus en détail

PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES DANS LES IAA ENERGIES FLUIDES

PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES DANS LES IAA ENERGIES FLUIDES PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES ENERGIES FLUIDES Sommaire: - Réglementation sur les chaudières: Décret 2009-648 - Installations soumises à déclaration et autorisation ICPE 2910 - Equipements sous

Plus en détail

La surveillance de la fabrication des équipements des centrales nucléaires pour EDF Création de l EMIB

La surveillance de la fabrication des équipements des centrales nucléaires pour EDF Création de l EMIB La surveillance de la fabrication des équipements des centrales nucléaires pour EDF Création de l EMIB Journées Techniques AFIAP du 14 mai 2013 C. Boveyron D. Dhennin (EDF/CEIDRE) 1 1 - CT du lundi 4 octobre

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

Informations sur la NFS 61-933

Informations sur la NFS 61-933 Les évolutions apportées par la nouvelle norme NFS 61-933 relative à l exploitation et la maintenance des systèmes de sécurité incendie. Intervention Olivier BUFFET Ingénieur sécurité CHU ANGERS Sommaire

Plus en détail

PROFIL DE L ANALYSE DES COMPÉTENCES MONTEUR/MONTEUSE DE TUYAUX DE VAPEUR COMPÉTENCES

PROFIL DE L ANALYSE DES COMPÉTENCES MONTEUR/MONTEUSE DE TUYAUX DE VAPEUR COMPÉTENCES SE PROTÉGER ET PROTÉGER LES AUTRES Savoir reconnaître, interpréter et appliquer les lois, codes, règlements, porter, ajuster, utiliser et entretenir et les vêtements de protection personnelle Reconnaître

Plus en détail

Conformité Machine DIRECTIVE MACHINES

Conformité Machine DIRECTIVE MACHINES DIRECTIVE MACHINES Nouvelle Directive Machines 2006/42/CE - Objectifs: Harmoniser les exigences de santé et sécurité applicables aux Machines Garantir la libre circulation des machines sur le marché de

Plus en détail

CCH 2004-01. CAHIER DES CHARGES AFG Novembre 2006

CCH 2004-01. CAHIER DES CHARGES AFG Novembre 2006 CAHIER DES CHARGES AFG Novembre 2006 Edition : 3 Dispositifs indémontables robinet de sécurité à obturation automatique intégrée / tuyau flexible métallique onduleux XP E 29-140 / NF D 36-121 Sommaire

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Certains aspects du module D peuvent nécessiter une étude plus approfondie. Une révision du guide pourra donc s'avérer nécessaire.

AVANT-PROPOS. Certains aspects du module D peuvent nécessiter une étude plus approfondie. Une révision du guide pourra donc s'avérer nécessaire. Le présent document est une traduction du guide 8.4, dont l original en anglais est disponible sur le site Internet de WELMEC (www.welmec.org). Pour tout problème d interprétation, il est nécessaire de

Plus en détail

La réglementation sur la gestion sécuritaire de l amiante

La réglementation sur la gestion sécuritaire de l amiante La réglementation sur la gestion sécuritaire de l amiante GRAND RENDEZ-VOUS 2013 MONTRÉAL, 5 NOVEMBRE 2013 par : Alain L Épicier, B.Sc., D.E.S.S., conseiller expert en prévention-inspection, Direction

Plus en détail

CAP Serrurier-métallier REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES

CAP Serrurier-métallier REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES ACTIVITES : TACHES 1 - Prendre connaissance des documents, des consignes écrites et orales. 2 - Relever des cotes pour l'exécution

Plus en détail

Registres de fermentation lente. Critères d inspection

Registres de fermentation lente. Critères d inspection Chapitre 15 - tâches liées traitement non-thermique Chapitre 15 - tâches liées traitement non-thermique Registres de fermentation lente 1.15.0.3204 Registres de fermentation lente Registres Un échantillon

Plus en détail

Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance.

Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance. UTILISATION DU CARNET DE CONTROLE EN COURS DE FORMATION Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance. 1. Choisissez 2 fiches parmi celles qui vous sont

Plus en détail

CPU01 Aperçu du plan du manuel de qualité et des documents conformément à l'en1090-2 et l'en ISO 3834-2

CPU01 Aperçu du plan du manuel de qualité et des documents conformément à l'en1090-2 et l'en ISO 3834-2 CPU01 Aperçu du plan du manuel de qualité et des documents conformément à l'en1090-2 et l'en ISO 3834-2 L'ensemble des documents qui sont mentionnés ci-dessous constituent le manuel de qualité. Le présent

Plus en détail

Vu la loi modifiée du 21 juin 1976 relative à la lutte contre la pollution de l atmosphère ;

Vu la loi modifiée du 21 juin 1976 relative à la lutte contre la pollution de l atmosphère ; Projet de règlement grand-ducal complétant les annexes I, II et III du règlement grandducal modifié du 24 février 2003 concernant la mise en décharge des déchets Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc

Plus en détail

Avis Technique 14/14-2017. Giacoflex PE-RT

Avis Technique 14/14-2017. Giacoflex PE-RT Avis Technique 14/14-2017 Annule et remplace l Avis Technique 14/09-1499*V1 Tubes en PE-RT Système de canalisations en PE-RT PE-RT piping system PE-RT Rohresystem Ne peuvent se prévaloir du présent Avis

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.15/AC.1/2014/30 Distr. générale 31 décembre 2013 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs

Plus en détail

CODRES Division 1. Code de Construction des Réservoirs de Stockage Cylindriques Verticaux

CODRES Division 1. Code de Construction des Réservoirs de Stockage Cylindriques Verticaux CODRES Edition 2007 Division 1 Code de Construction des Réservoirs de Stockage Cylindriques Verticaux Préface à la Division 1 de l Edition 2007 du CODRES Sur la base des travaux réalisés sous la responsabilité

Plus en détail

Agence Gabonaise de Normalisation - AGANOR Programme Gabonais d Evaluation de Conformité - PROGEC GUIDE POUR LES EXPORTATEURS ET IMPORTATEURS

Agence Gabonaise de Normalisation - AGANOR Programme Gabonais d Evaluation de Conformité - PROGEC GUIDE POUR LES EXPORTATEURS ET IMPORTATEURS INTRODUCTION L Agence Gabonaise de Normalisation (), un établissement public à caractère administratif de la République du Gabon, est responsable de l'adoption et de l'application des normes pour les produits

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER

SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER Ce dossier a pour objectif d informer les professionnels de santé prescripteurs sur la sécurité sanitaire associée aux prothèses fabriquées par

Plus en détail

Sécurité des dispositifs médicaux

Sécurité des dispositifs médicaux Sécurité des dispositifs médicaux recueil sur CD-ROM Référence : 3169941CD ISBN : 978-2-12-169941-7 Année d édition : 2009 Analyse Priorité à la sécurité des dispositifs médicaux! Les risques encourus

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Objet de la consultation : GROUPEMENT DE COMMANDE POUR LES VERIFICATIONS PERIODIQUES DES EQUIPEMENTS ET DES INSTALLATIONS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU TRIEVES

Plus en détail

A apposer sur tout produit mis sur le marché européen. A la fois un symbole, une déclaration et une attestation de conformité à une Directive

A apposer sur tout produit mis sur le marché européen. A la fois un symbole, une déclaration et une attestation de conformité à une Directive Le marquage proprement dit A apposer sur tout produit mis sur le marché européen A la fois un symbole, une déclaration et une attestation de conformité à une Directive N est pas une marque de qualité Obligatoire!

Plus en détail

Marquage CE Mode d emploi SOMMAIRE : I. Les produits concernés

Marquage CE Mode d emploi SOMMAIRE : I. Les produits concernés Marquage CE Mode d emploi Août 2014 SOMMAIRE : I. Les produits concernés II. Les acteurs concernés a. Le fabricant b. Le mandataire c. L importateur d. Le distributeur III. La mise en conformité des produits

Plus en détail

RÉSUMÉ NORME NFPA POUR L INSPECTION, L ENTRETIEN ET LE REMPLISSAGE DES EXTINCTEURS PORTATIFS ET BOYAUX D INCENDIE

RÉSUMÉ NORME NFPA POUR L INSPECTION, L ENTRETIEN ET LE REMPLISSAGE DES EXTINCTEURS PORTATIFS ET BOYAUX D INCENDIE RÉSUMÉ NORME NFPA POUR L INSPECTION, L ENTRETIEN ET LE REMPLISSAGE DES EXTINCTEURS PORTATIFS ET BOYAUX D INCENDIE 1.1 INSPECTION 1.1.1 Périodicité : Les extincteurs portatifs doivent être inspectés une

Plus en détail

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3 Introduction Le présent référentiel de labellisation est destiné aux laboratoires qui souhaitent mettre en place un dispositif de maîtrise de la qualité des mesures. La norme ISO 9001 contient essentiellement

Plus en détail

La réglementation sur la gestion sécuritaire de l amiante

La réglementation sur la gestion sécuritaire de l amiante La réglementation sur la gestion sécuritaire de l amiante COLLOQUE ASP MINES SEPT-ÎLES 22 OCTOBRE 2013 par: Guy Chénard, inspecteur CSST Plan de la présentation Généralités sur le nouveau règlement Section

Plus en détail

Directives. Ouvrages de protection en béton d'installations d'entreposage et de places de transvasement. Juin 2008 KVU CCE CCA

Directives. Ouvrages de protection en béton d'installations d'entreposage et de places de transvasement. Juin 2008 KVU CCE CCA Directives Ouvrages de protection en béton d'installations d'entreposage et de places de transvasement Juin 2008 KVU CCA Adopté le 25 octobre 2007 par le groupe de travail CITA de la (Conférence des chefs

Plus en détail

Bouteilles récipients-mesures

Bouteilles récipients-mesures RECOMMANDATION OIML R 96 INTERNATIONALE Edition 1990 (F) Bouteilles récipients-mesures Measuring container bottles OIML R 96 Edition 1990 (F) ORGANISATION INTERNATIONALE DE MÉTROLOGIE LÉGALE INTERNATIONAL

Plus en détail

NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT

NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT NORMES DE PRATIQUE D INSPECTION DE BÂTIMENT L'inspecteur agit comme généraliste et il doit aviser le client de consulter un spécialiste en structure, fondation, électricité, plomberie, etc, et ce, si un

Plus en détail

Code ASME. Édition 2013. Relatif aux chaudières et aux cuves sous pression (BPVC)

Code ASME. Édition 2013. Relatif aux chaudières et aux cuves sous pression (BPVC) Code ASME Édition 2013 Relatif aux chaudières et aux cuves sous pression (BPVC) Le code ASME est composé de 12 sections, et plus de 14 000 pages. Il couvre les chaudières industrielles et résidentielles

Plus en détail

Satisfaisant les consignes opérationnelles? Oui. Non. Non. Oui

Satisfaisant les consignes opérationnelles? Oui. Non. Non. Oui EXPLOITANT : REFERENTIEL : PLATEFORME : Loi N 2013/010 du 24/07/2013 ; Arrêté N 1545/MINT ; Arrêté N 1538/MINT Annexe 14 volume 1 de l OACI, section 9.2 ; Doc 9137 partie 1, PANS AGA. VERIFIE PAR : PERIODE

Plus en détail

BEP Maintenance des produits et équipements industriels. Annexe I a. Référentiel des activités professionnelles. Page 4 sur 45

BEP Maintenance des produits et équipements industriels. Annexe I a. Référentiel des activités professionnelles. Page 4 sur 45 Annexe I a Référentiel des activités professionnelles Page 4 sur 45 Présentation Le diplôme du brevet d études professionnelles «Maintenance des produits et équipements industriels» (MPEI) valide un ensemble

Plus en détail

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments. Présentation aux CHSCT Septembre 2014

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments. Présentation aux CHSCT Septembre 2014 Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments Présentation aux CHSCT Septembre 2014 PLAN I - HISTORIQUE II - GESTION COURANTE DES BÂTIMENTS III - GESTION DES OPERATIONS DE TRAVAUX

Plus en détail

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité

Plus en détail

ECHANTILLONS INITIAUX FOURNISSEURS PROCEDURE N 33 SOMMAIRE. 4. Méthodologie 4.1. Donneur d'ordre 4.2. Délai

ECHANTILLONS INITIAUX FOURNISSEURS PROCEDURE N 33 SOMMAIRE. 4. Méthodologie 4.1. Donneur d'ordre 4.2. Délai 10 rue Jean Rostand 69745 Genas Indice P Page 1 / 6 ECHANTILLONS INITIAUX FOURNISSEURS PROCEDURE N 33 SOMMAIRE 1. Objet 2. Domaine d'application 3. Responsabilité 4. Méthodologie 4.1. Donneur d'ordre 4.2.

Plus en détail

PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION

PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF ALUMINIUM MENAGER PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION SOMMAIRE 4.1. Processus de surveillance des produits certifiés 4.2.

Plus en détail

«Construire des Ouvrages d Art en Béton»

«Construire des Ouvrages d Art en Béton» «Construire des Ouvrages d Art en Béton» Rappels sur le Management de la Qualité D BRAZILLIER (DIR CE) 19 et 20 janvier 2011 www.setra.developpement-durable.gouv.fr contexte Construire un ouvrage de qualité??

Plus en détail

LE MARQUAGE «CE» ET SES IMPLICATIONS

LE MARQUAGE «CE» ET SES IMPLICATIONS LE MARQUAGE «CE» ET SES IMPLICATIONS Jean-Claude DESLIARD Rappels La directive 97/23/CE du 29 mai 1997 : est juridiquement fondée sur l article 94 (ex article 100) du traité instituant l Union Européenne

Plus en détail

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Designation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

COMPARATIF OU REQUIS SUPPLEMENTAIRES DE L EN 15085-2 PAR RAPPORT A L EN ISO 3834-2

COMPARATIF OU REQUIS SUPPLEMENTAIRES DE L EN 15085-2 PAR RAPPORT A L EN ISO 3834-2 COMPARATIF OU REQUIS SUPPLEMENTAIRES DE L EN 15085-2 PAR RAPPORT A L EN ISO 3834-2 Your Welding Partner page 1/ 8 EN ISO 3834-2 EN 15085-2 Remarques Système AQ Soudage Général au soudage Particulier au

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : A Dernière modification : 12/03/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Equipier(ère) autonome de production industrielle

Plus en détail

Le marquage CE est avant tout un principe de protection du consommateur

Le marquage CE est avant tout un principe de protection du consommateur Le marquage CE est avant tout un principe de protection du consommateur il ne faut pas le confondre avec les différentes obligations : les justificatifs pour crédits d impôts et pour les marchés publics

Plus en détail

EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE D'UN THÈME PROFESSIONNEL

EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE D'UN THÈME PROFESSIONNEL 2871-66 SESSION DE 2005 CA/PLP Section: GÉNIE INDUSTRIEL Option: RÉPARATION ET REVÊTEMENT EN CARROSSERIE EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE D'UN THÈME PROFESSIONNEL Durée: 4 heures. - Coefficient 1 Calculatrice

Plus en détail

CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification DESIGNATION DU METIER OU DES COMPOSANTES DU METIER EN LIEN AVEC LE CQP Le titulaire

Plus en détail

Plan de formation Installateur en sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise

Plan de formation Installateur en sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise Objectifs particuliers Administration Expliquer et respecter les procédures en vigueur dans l'entreprise Expliquer et décrire les procédures du métier Développement durable Utiliser avec discernement les

Plus en détail

Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle

Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle Dans le respect des procédures, des règles d hygiène et de sécurité, afin de satisfaire les clients ou fournisseurs internes/externes

Plus en détail