Voie Veineuse Centrale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Voie Veineuse Centrale"

Transcription

1 Les procédures en réanimation 21/04/2010 Page 1/9 Rédaction : S. Marmilloud (IDET) Vérification : IDE V. Labat Approbation : Dr C. Santre 1 But Ce document décrit la procédure de mise en place et la surveillance du cathéter veineux central ainsi que son ablation. 2 Domaine d'application Médecin du service, IDE, AS. 3 Définitions Cathéter vient du grec " plonger ". Ce sont des dispositifs médicaux tubulaires en contact avec le milieu sanguin destinés : à la perfusion de médicaments, de solutés ou dérivés sanguins, aux prélèvements sanguins et à la surveillance de pressions. 4 Indication Selon prescription médicale 5 Matériel 5.1 Les voies

2 Les procédures en réanimation 21/04/2010 Page 2/9 Les différents abords : - Sous clavier (16cm à droite, 20cm à gauche) - Jugulaire (16cm à droite, 20cm à gauche) - Basilique (16cm à droite, 20cm à gauche) - Fémoral (20cm) Les différents types de VVC : Les cathéters veineux longs > 80 mm, radio opaques - simple lumière - Multilumières à 2 voies (16 et 20 cm). à 3 voies (16 et 20 cm). à 5 voies (16 et 20 cm). Les cathéters flottants à thermodilution : mesure de pression et de débit cardiaque (sonde de Swan Ganz). Les cathéters utilisés en dialyse : Sheldon, Bard, Cannaud, Arrow 5.2 Matériel (préparation du chariot) Pour une VVC 3 Lumières (la + utilisée) Tondre si nécessaire 2 charlottes (+1 pour le patient conscient) 2 masques (+1 pour le patient conscient) 1 pack pose VVC (habillage, champ stérile, cupule, compresses, pinces, ciseaux) 1 paire de gants stériles à la taille de l opérateur 250 Chlorure de sodium 1 perfuseur (adapté à la pompe à perfusion de la chambre) 1 rampe 4 robinets 1 prolongateur long 3 prolongateurs + robinets intégrés (selon lumières VVC) voie distale = réa (plus gros calibre) voie proximale = amines voie médiane = sédation La VVC (16 ou 20 cm) 1 aiguille IM verte 1 trocart 1seringue 20 cc 1 flacon xylocaïne 1%

3 Les procédures en réanimation 21/04/2010 Page 3/9 1 flacon de bicar 4.2% 1 fil 2/0 1 support de rampe 1 pansements transparent avec compresse intégrée (Tégaderm ) 2 pansements transparents 6 La pose de la VVC 6.1 Environnement La pose de la VVC s effectue : La toilette du patient faite, linge de corps propre La chambre propre, le ménage fait selon le protocole de nettoyage et de désinfection en vigueur dans l établissement. Attendre 1/2h. Le lit refait avec du linge propre (prévoir une protection sous le thorax du patient) Le nombre de personnes limitées dans la chambre Préparation du patient : Faire tourner la tête du patient du côté opposé à l emplacement prévu pour le cathéter (si non intubé, mettre une charlotte et un masque en fonction de son état respiratoire). Lui expliquer le soin et le rassurer. Installer le patient en position de TRENDELENBURG (décubitus dorsal et jambes surélevées/ ) si pose en sous-clavière ou jugulaire. Préparation de la peau en rasant si nécessaire, puis nettoyage avec les 3 temps de la gamme Bétadine - savonnage à la Bétadine Scrub - rinçage à l eau stérile - séchage avec une compresse stérile - antisepsie à la Bétadine Alcoolique 6.2 Mise en place Préparation de l aide : Masque et charlotte Solution hydro-alcoolique sur des mains propres Préparation du médecin : Masque et charlotte

4 Les procédures en réanimation 21/04/2010 Page 4/9 Lavage chirurgical des mains L aide ouvre le pack et les gants stériles ; le médecin se sèche les mains avec l essuie-mains stérile, enfile le sarrau et met ensuite les gants stériles. Déroulement du soin : L aide ouvre le matériel et sert au fur et à mesure le médecin Le médecin installe le champ stérile du Pack VVC sur le chariot (préalablement nettoyé et désinfecté) L emballage du Pack VVC sert de poubelle L aide verse de la Bétadine Alcoolique dans la cupule Pour l anesthésie locale l aide donne la seringue de 20 cc et verse la Xylocaïne (après avoir désinfecté le flacon). Le médecin en garde 16cc et prend 4 cc de bicar 4.2%. (le fait d ajouter du bicar 4.2% à la Xylocaïne permet d atténuer la sensation de brulure de l anesthésie locale) Pendant que l anesthésique fait son effet, on procède au montage et rinçage de la ligne veineuse, ouverture de la VVC (2, 3 ou 5 lumières) Puis l opérateur procède à la mise en place de la VVC et au raccordement avec la ligne veineuse et la fixe à la peau avec le fil La pansement occlusif type Opsite est posé, et complété par un Tégaderm

5 Les procédures en réanimation 21/04/2010 Page 5/9 La rampe doit être installée sur un support prévu à cet effet qui est réglé en dessous du niveau cardiaque Inscrire le soin (type de cathéter, site d insertion, jour de la pose) sur la pancarte Inscrire les numéros de lot de l emballage de la VVC sur la feuille de traçabilité située dans le classeur prévu à cet effet Le bon fonctionnement du cathéter (perméabilité, positionnement) sera vérifié en effectuant un retour veineux 2x/jour. 7 Pansement d une VVC cf. protocole d hygiène Le pansement d une VVC s effectue comme tout pansement : la toilette du patient réalisée, linge de corps propre la chambre propre, le ménage fait selon le protocole de nettoyage et désinfection en vigueur dans l établissement au moins 30 minutes avant la réfection du lit faite aucune allée et venue ne doit avoir lieu pendant le soin 7.1 Préparation du chariot de pansement Un chariot de pansement désinfecté Charlotte et masque Sarrau propre ou surblouse plastique Solution hydro-alcoolique Set pansement VVC Gamme Bétadine Tégaderm Prévoir la poubelle à proximité 7.2 Installation du patient Expliquer le soin au patient Faire tourner la tête du côté opposé à l emplacement prévu pour le cathéter (si non intubé, mettre un masque et une charlotte au patient, en fonction de son état respiratoire) Mettre une protection sous le patient afin de protéger le lit propre

6 Les procédures en réanimation 21/04/2010 Page 6/9 Mettre le patient en position TRENDELENBURG 7.3 Réfection du Pansement - Oter le pansement avec les gants à usage unique - Effectuer un lavage antiseptique des mains ou utiliser la solution hydro-alcoolique - Réfection du pansement avec la gamme Bétadine Savonner, nettoyer à la Bétadine Scrub Rincer au sérum physiologique Sécher avec des compresses stériles Antisepsie à la Bétadine Dermique - Couvrir le cathéter avec un Tégaderm - Changer la ligne veineuse (rampe, prolongateur et le perfuseur) le jour de réfection du pansement, avec une compresse stérile imbibée d alcool. Indiquer la DLU sur la rampe. Le système clos doit-être respecté. Le prolongateur avec robinet intégré à proximité immédiate du pavillon du cathéter n est pas changé. - Noter les transmissions du pansement dans le cardex et renseigner sur l état local du point de ponction Le rythme de réfection du pansement : 48h pour le 1 er pansement qui suit la pose du cathéter 96h pour les pansements suivants Si le pansement est souillé : le refaire Si le pansement est hémorragique : mettre Urgosorb (5cmx5cm) en le pliant 8 Surveillance d une VVC Surveillance quotidienne - du point de ponction (l inflammation est un processus normal car on introduit dans l organisme un corps étranger ; mais il faut surveiller l évolution et l importance de l inflammation) - inflammation - écoulements - saignements Signaler sur les feuilles de pansements et si besoin au médecin. - du retour veineux - de la hauteur du support de rampe - s assurer que les lignes (réa, sédation, amines) soient sur les bonnes voies

7 Les procédures en réanimation 21/04/2010 Page 7/9 - Enlever les «nœuds» des lignes A l arrêt d un traitement (amines, sédation) aspirer 10 cc, puis rincer avec 20cc de sérum physiologique dans la voie (ceci permet d éviter les bolus non désirés) 9 Ablation d une VVC Sur prescription médicale (arrêt d utilisation du cathéter, infection connue ) Si le patient est conscient, lui expliquer le soin. L IDE sera aidé d une AS. - Préparation du chariot de pansement et installation du patient (cf. 7.1 préparation du chariot de pansement + bistouri et ciseaux stériles et 7.2 installation du patient Mettre le patient en position TRENDELENBURG) et prendre un scalpel et le pot de recueil stérile pour l échantillon de cathéter qui sera mis en culture - Si le patient est conscient, lui faire tourner la tête du coté opposé à, la VVC ; S il n est pas intubé, lui mettre un masque et une charlotte - Ouvrir le plateau de pansement et préparer les divers antiseptiques - prévoir le bistouri - Oter le pansement avec les gants à usage unique - Jeter les gants sales - Utiliser la solution hydro-alcoolique - imbiber de Bétadine Dermique les compresses - Couper les fils de suture qui tiennent la VVC - Retirer doucement la VVC en bloquant la respiration à l expiration - Comprimer le point de ponction au moins 1 minute en réalisant des mini massages circulaires pour brouiller les différentes parties de la peau - L AS coupe l extrémité de la VVC dans le pot stérile (3cm suffit) - Mettre une compresse stérile sèche et 2 compresses en boules et fermer le pansement avec de l élastoplaste. Noter l acte et sa mise en culture sur la pancarte et le dossier de soins. 10 Utilisation des pompes à perfusion Il existe dans le service, différentes pompes à perfusion avec leurs tubulures particulières : - La pompe Optima Allumer la pompe Mode : - rentrer le volume total à perfuser (électrolytes compris)

8 Les procédures en réanimation 21/04/2010 Page 8/9 - rentrer le temps total de perfusion, la pompe calcule le débit Mettre en marche - Module DPS Allumer la pompe Insérer la tubulure, fermer le clapet ; la pompe réalise son test Entrer le volume total à perfuser et le temps total (la pompe calcule le débit/heure) et valider Permet de passer d un item à l autre Item pour changer la pression des bolus des alarmes et de voir l automonie de la batterie Relais puis choisir sur la base le numéro de la seringue Pour entrer le nom du médicament, appuyer sur le carré vert contigu au n de la seringue Pour connaître l autonomie de la batterie des pousse-seringues quand le module est décroché - Ivac Allumer la pompe Rentrer le volume total à perfuser Il est possible de remettre à zéro le compteur Rentrer le débit (ml/h) Mettre en marche - Life Care model 4 Allumer la pompe (tourner le gros bouton noir sur la droite) Rentrer le débit (ml/h) à l aide des flèches RAZ : remise à zéro du volume total de perfusion Mettre en marche Diffusion pour application IDE, AS, du service de réanimation

9 Les procédures en réanimation 21/04/2010 Page 9/9 Rédaction S. Marmilloud (IDE) Vérification V. Labat (IDE) Approbation Dr C. Santre Historique des créations et modifications successives du document Version date nature des modifications page 1 30/01/ ère version 9

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 18 juin 2014 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 17 juin 2015 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

DESTINATAIRES TABLEAU DE MODIFICATION. Indice Date Modifications 1995. Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central.

DESTINATAIRES TABLEAU DE MODIFICATION. Indice Date Modifications 1995. Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central. Page : 1/7 Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central DESTINATAIRES - Cadres de santé - Pharmacie Centrale et Pharmacies d'etablissement - Tous les destinataires des classeurs CLIN - Tous les médecins

Plus en détail

Les cathéters veineux profonds

Les cathéters veineux profonds Les cathéters veineux profonds DIFFÉRENTS TYPES DE CATHÉTERS VEINEUX CENTRAUX Les cathéters veineux longs > 80 mm, radio-opaques Simple lumière (2 longueurs : 20 et 30 cm, 2 tailles : 1,7 et 2 mm de diamètre

Plus en détail

VOIES VEINEUSES CENTRALES

VOIES VEINEUSES CENTRALES VOIES VEINEUSES CENTRALES C.H.R.A Date de diffusion : 01/01/1996 Version : 01 PROTOCOLE DE POSE ET DE GESTION DES VOIES VEINEUSES CENTRALES Rédigé par : Equipe soignante réanimation, Unité d hygiène Vérifié

Plus en détail

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU + Hôpital de Soultz N S PT.S.036.1 Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA)

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) SOMMAIRE Points essentiels...3 Pose du KTA, contexte urgent...4 Pose du KTA, contexte non urgent...7 Pansement du

Plus en détail

PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique»

PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique» PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique» Anne-Marie Béduchaud Responsable Hygiène gestion du risque Polyclinique de Poitiers/Clinique Saint Charles/HAD 18032015 Qu est ce

Plus en détail

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line»

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Référence BM : les soins Ref. Service : Version : 1 1. OBJET Centre Hospitalier de Hyères HYGIENE Nombre de pages : 5 Cette procédure

Plus en détail

Description du dispositif et des accessoires spécifiques

Description du dispositif et des accessoires spécifiques Description du dispositif et des accessoires spécifiques Le PICC est un cathéter en silicone ou en polyuréthane mesurant entre 30 et 60 cm, il est radio-opaque. Les cathéters posés au DEA sont en général

Plus en détail

Désobstruction d un cathéter veineux central

Désobstruction d un cathéter veineux central Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 14 Désobstruction d un cathéter veineux central 1- Principe de soin Il s agit de rendre perméable un cathéter central ou un site veineux implantable,

Plus en détail

Utilisation d'une chambre implantable

Utilisation d'une chambre implantable Utilisation d'une chambre implantable Prévention des infections associées aux soins Référence BM : Ref. Service : Version : 1 Centre Hospitalier de Hyères SERVICE HYGIENE Nombre de page : 11 1. OBJET Eviter

Plus en détail

CATHETER ARTERIEL. Classeur protocoles. Ce document décrit la procédure de mise en place et surveillance du cathéter artériel, ainsi que son ablation.

CATHETER ARTERIEL. Classeur protocoles. Ce document décrit la procédure de mise en place et surveillance du cathéter artériel, ainsi que son ablation. 31/10/2007 Page 1/8 Rédaction : F. Maniglier - S.Marmilloud (IDE) Vérification : JB Chable (IDE) Approbation : Dr C. Santre 1 BUT Ce document décrit la procédure de mise en place et surveillance du cathéter

Plus en détail

DRAINAGE THORACIQUE. Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005

DRAINAGE THORACIQUE. Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005 DRAINAGE THORACIQUE Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005 Anatomie du pneumothorax Plèvre viscérale: accolée aux poumons Plèvre pariétale tapisse l intérieur de la cage thoracique et le diaphragme cavité

Plus en détail

Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005

Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005 Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005 Pourquoi faut-il un KTC? Capital veineux périphérique pauvre Durée de perfusion longue : réanimation, antibiothérapie,

Plus en détail

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE DEFINITION La ponction pleurale est un acte médicochirurgical consistant à introduire une aiguille dans la cavité pleurale,

Plus en détail

Soins à domicile en cas de risque de contagion

Soins à domicile en cas de risque de contagion Lavage des mains Désinfection des mains Mettre un masque de protection Moyens auxiliaires Changer les draps du patient alité Retirer des gants Bandage des jambes d un patient qui doit garder le lit Lavage

Plus en détail

Installation d un cathéter veineux court périphérique

Installation d un cathéter veineux court périphérique Installation d un cathéter veineux court périphérique Étapes préexécutoires Un garrot Tampons d alcool Cathéters veineux de différents calibres Piqué jetable Gants non stériles Pellicules transparentes

Plus en détail

Protocole Hémoculture

Protocole Hémoculture Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N : S.PT.S.042.1 Protocole Hémoculture SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS

Plus en détail

POLYCLINIQUE DE POITIERS - 1 rue de la Providence - 86035 POITIERS CEDEX. La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène.

POLYCLINIQUE DE POITIERS - 1 rue de la Providence - 86035 POITIERS CEDEX. La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène. Page 1 sur 5 La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène. SONDAGE VESICAL EN SYSTEME CLOS Dans le cadre de son rôle propre, l infirmière accomplit les changements de sonde vésicale et la

Plus en détail

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD.

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD. DOMAINE : SOINS N version : 1 PROTOCOLE PLEURX : SURVEILLANCE ET DRAINAGE Rédaction / date Validation / date Approbation / date Diffusion / date Actualisation / date 20/03/09 CLIN 26/03/10 Dr Le Moulec

Plus en détail

RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE

RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE Page 1/9 LE MATERIEL 2 piles 1.5 volts AA Une pompe CADD LEGACY Une sacoche Une clé RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE FICHE TECHNIQUE FT3 09/11/2012 Version 2 Page 2/9 PREPARATION DE LA CASSETTE

Plus en détail

Ablation de sutures. Module soins infirmiers

Ablation de sutures. Module soins infirmiers Ablation de sutures Module soins infirmiers Equipe enseignante de l IFSI du Centre Hospitalier de ROUBAIX Diaporama réalisé par : Stéphane Dubus, Formateur I. Définition Il s agit d ôter les sutures cutanées

Plus en détail

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5 Code : 3/DSS UH/044 Page : 1/5 Fonction : Nom : Visa : Infirmiers (Groupe de Travail) : S Constant- M Fage- C Faubert- M Messineo- RM Rosso C Van Klersbilck Rédaction : Vérification : Approbation : IDE

Plus en détail

DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie. Le chariot d urgences

DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie. Le chariot d urgences DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie Le chariot d urgences Qu est ce que le chariot d urgences Chariot mobile utilisé pour la prise en charge vitale

Plus en détail

La pose et les Manipulations des Chambres à Cathéter Implantables

La pose et les Manipulations des Chambres à Cathéter Implantables La pose et les Manipulations des Chambres à Cathéter Implantables Contexte 1/3 2005 Fiche technique pour la pose des CCI Contexte 2/3 2005 Fiche de Reco. pour la prévention du RI associé aux manipulations

Plus en détail

Perfusion Bonnes pratiques. IFSI - CH Roubaix

Perfusion Bonnes pratiques. IFSI - CH Roubaix Perfusion Bonnes pratiques IFSI - CH Roubaix Marion Coussemacq - 2012 Généralités Définition : Acte infirmier sur prescription médicale consistant à administrer par voie parentérale une préparation injectable

Plus en détail

Précautions «Standard»

Précautions «Standard» Précautions «Standard» Relais Régional d Hygiène Hospitalière du Centre RHC Précautions «Standard» Définition : Précautions «Standard» : 7 recommandations générales d hygiène à appliquer pour tout patient

Plus en détail

PICC LINE. Livret d information, de suivi et de surveillance. Etablissement de référence : Service de soins référent : Médecin référent à l hôpital :

PICC LINE. Livret d information, de suivi et de surveillance. Etablissement de référence : Service de soins référent : Médecin référent à l hôpital : PICC LINE Livret d information, de suivi et de surveillance Etablissement de référence : Service de soins référent : Médecin référent à l hôpital : Infirmier(ère) du domicile : Un cathéter PICC Line a

Plus en détail

Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur

Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Théorie et Rôle Infirmier Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Plan Définition Objectifs Lieux de ponction Quand effectuer une prise de sang Matériel nécessaire Rôle Infirmier / prélèvement sanguin

Plus en détail

Advanced PICC Placement

Advanced PICC Placement LES PICC S Advanced PICC Placement Debbie Elder RN CRNI Clinical Consultant Bard Access Systems EMILIE GRANJARD Sales Product Specialist BARD 06 20 29 43 61 Emilie.granjard@crbard.com www.bardfrance.com

Plus en détail

CATHETER CENTRAL INSERE PAR VOIE PERIPHERIQUE ou PICC

CATHETER CENTRAL INSERE PAR VOIE PERIPHERIQUE ou PICC CATHETER CENTRAL INSERE PAR VOIE PERIPHERIQUE ou PICC Soins d hygiène D. GRAU, S. BOMMART, S PARER, Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier E. BOUDOT, ARLIN Languedoc Roussillon Septembre

Plus en détail

LE SCOPE 1 BUT 2 DOMAINE D APPLICATION

LE SCOPE 1 BUT 2 DOMAINE D APPLICATION Procédures en réanimation 29/10/2007 Page 1/7 Rédaction : IDE Séverine Marmilloud Vérification :IDE Thomé C. Chable J-B Approbation : Dr Sirodot Michel 1 BUT Moniteur permettant la surveillance continue

Plus en détail

Généralités sur les injections

Généralités sur les injections Généralités sur les injections UE 4.4 S2 THERAPEUTIQUES ET CONTRIBUTION AU DIAGNOSTIC MEDICAL C. REVAUX, G. PASCHER, L.NEROVIQUE, A.PAPAS, I..JUIF, N.COUGNOUX Promotion 2014-2017 1 Plan 1- Principes à

Plus en détail

Indice : 1 Date de mise en appli : Sondage urinaire

Indice : 1 Date de mise en appli : Sondage urinaire Page : 1/7 SOMMAIRE : Page de Garde :... 1-2 Logigramme principal (Logigramme) :... 3 Toilette Hygiénique (Logigramme) :... 4 Toilette Antiseptique (Logigramme) :... 5 Pose de la sonde (Logigramme) :...

Plus en détail

Intégration en soins critiques

Intégration en soins critiques Intégration en soins critiques Compétences à développer Cathéters veineux centraux Révisé par: Wendy Camacho, conseillère en soins infirmiers Caty Dallaire, conseillère en soins infirmiers Chantal Lévesque,

Plus en détail

PRÉPARATION PARATION DU MATÉRIEL ET POSE D UNE D VEINEUSE

PRÉPARATION PARATION DU MATÉRIEL ET POSE D UNE D VEINEUSE PRÉPARATION PARATION DU MATÉRIEL ET POSE D UNE D VOIE VEINEUSE PÉRIPHÉRIQUERIQUE Rémi Buchaniec Forcomed 2008 SOMMAIRE Préparation du matériel Pose d une d voie veineuse périphp riphériquerique Retrait

Plus en détail

LE CATHETER VEINEUX CENTRAL (KTC)

LE CATHETER VEINEUX CENTRAL (KTC) Hôpital de Bicêtre Département d Anesthésie-Réanimation LE CATHETER VEINEUX CENTRAL (KTC) 1 SOMMAIRE Points essentiels... 3 Définitions et généralités... 4 Pose du KTC dans un contexte urgent... 6 Pose

Plus en détail

Education des patients immunodéprimés traités par immunoglobulines Copol Edith IDE, Hôpital St Louis

Education des patients immunodéprimés traités par immunoglobulines Copol Edith IDE, Hôpital St Louis Education des patients immunodéprimés traités par immunoglobulines Copol Edith IDE, Hôpital St Louis Sommaire I- Préambule II- Cas de Mme B III- Education du patient IV- Suivi à domicile V-Conclusion I.Préambule

Plus en détail

LES DIFFÉRENTES INJECTIONS

LES DIFFÉRENTES INJECTIONS 17.03.09 Mme Dicchi Soins Infirmiers II I)Les incontournables pour toute injection A)La seringue : schéma B)Désinfection du point d injection C)Pansement à la fin de l injection D)La position du patient

Plus en détail

SOINS SPECIFIQUES. Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010. Soins de bouche

SOINS SPECIFIQUES. Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010. Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010 Soins de bouche Assurer l hygiène bucco-dentaire en favorisant bien-être et confort Eviter la mauvaise haleine Prévenir et traiter l infection

Plus en détail

Réalisation d'un myélogramme. VERSION COMMENTAIRE DATE 02 mise à jour 25/09/2013 03 Révision annuelle 09/10/2014 04 Aucune modification 07/01/2016

Réalisation d'un myélogramme. VERSION COMMENTAIRE DATE 02 mise à jour 25/09/2013 03 Révision annuelle 09/10/2014 04 Aucune modification 07/01/2016 HIA Clermont-Tonnerre Brest Laboratoire de Biologie Médicale Mode opératoire Réalisation d'un myélogramme Code : PRA-MO-PRLTMYELO Version n 04 Date d'application : 07/01/2016 Page : 1 / 7 VERSION COMMENTAIRE

Plus en détail

A. BOUCHER H. DALMAS 01 / 06

A. BOUCHER H. DALMAS 01 / 06 A. BOUCHER H. DALMAS 01 / 06 I / L ACCUEIL Présentation n de la chambre Voisin Emplacement lit, placard, salle de bain + emplacement affaires Fonctionnement lit, lumière, sonnette, TV,tel, radio Présentation

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES)

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Pour la santé au travail CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Risques d AES Piqûre Coupure Projection sur visage yeux peau lésée Avec l aimable autorisation des sociétés SITA

Plus en détail

Le savoir faire hospitalier au service du domicile

Le savoir faire hospitalier au service du domicile 5 Sets de soins HANDYSET Le savoir faire hospitalier au service du domicile Les plus HANDYSET : Protocole hospitalier : des sets pensés pour le domicile avec la rigueur de l hôpital Gants sans Latex, ni

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN CATHÉTER ARTÉRIEL

MISE EN PLACE D UN CATHÉTER ARTÉRIEL MISE EN PLACE D UN CATHÉTER ARTÉRIEL SMUR de Saint Germain en Laye 27 décembre 2001 Définition Le cathétérisme artériel permet la mesure et la surveillance en continue de la pression artérielle du patient.

Plus en détail

Indice : 1 Date de mise en appli : KTC - Réfection de pansement de cathéter central

Indice : 1 Date de mise en appli : KTC - Réfection de pansement de cathéter central Page : 1/5 SOMMAIRE : Page de Garde :... 1 Logigramme principal (Logigramme) :... 2 Préparation envirronement & matériel (Logigramme) :... 3 Préparation cutanée (Logigramme) :... 4 Annexe :... 5 FINALITÉ

Plus en détail

CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre le Cancer de Haute-Normandie

CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre le Cancer de Haute-Normandie IX ème Journée Régionale de Prévention des Infections Liées aux Soins 14 avril 2011 Cathéter central inséré par voie périphérique Ch. Gorge, Ch. Gray, S. Leroy CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre

Plus en détail

Prise en charge d un patient lors d un changement de poche en dialyse péritonéale continue ambulatoire (D.P.C.A.) avec le système simple U.V.

Prise en charge d un patient lors d un changement de poche en dialyse péritonéale continue ambulatoire (D.P.C.A.) avec le système simple U.V. Procédure n 5 Indice n 0 Page 1/2 Prise en charge d un patient lors d un changement de poche en dialyse péritonéale continue ambulatoire (D.P.C.A.) avec le système simple U.V. Flash Date de mise en application

Plus en détail

Soins de bouche chez l enfant

Soins de bouche chez l enfant Soins de bouche chez l enfant (A effectuer trois fois par jour) 3-1 Les traitements par chimiothérapie et/ou radiothérapie peuvent fragiliser la cavité buccale. La bouche est colonisée par de nombreux

Plus en détail

VERSION PAPIER EN DIFFUSION NON CONTROLEE

VERSION PAPIER EN DIFFUSION NON CONTROLEE PR SPI 01 Page 1 sur 9 Indice de révision 03 GESTION DES CHAMBRES A CATHETER IMPLANTABLE Date d application : 25 MARS 2013 Objet de la procédure Cette procédure décrit les recommandations d utilisation

Plus en détail

HEMODIALYSE PROTOCOLE DE BRANCHEMENT DU CATHETER DE VOIE CENTRALE Code : HDI KTH 02 M Version : n 3 Date de validation : Février 2009 Page : 1/5

HEMODIALYSE PROTOCOLE DE BRANCHEMENT DU CATHETER DE VOIE CENTRALE Code : HDI KTH 02 M Version : n 3 Date de validation : Février 2009 Page : 1/5 Code : HDI KTH 02 M Version : n 3 Date de validation : Février 2009 Page : 1/5 Objectif : Limiter le risque infectieux, Eviter l embolie gazeuse lors de la connexion du patient au circuit extra-corporel

Plus en détail

Préparation de un ou de deux types d insuline et administration

Préparation de un ou de deux types d insuline et administration Préparation de un ou de deux types d insuline et administration Étapes pré-éxécutoires Mesurer la glycémie capillaire Étapes pré-éxécutoires Retirer l insuline du congélateur Comparer l étiquette avec

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G.

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G. Page 1/6 I. OBJECTIFS Assurer un soin infirmier efficace et efficient dans le respect des règles d hygiène et d asepsie. Assurer la sécurité, le confort et le soutien psychologique des malades. II. DOMAINE

Plus en détail

Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES 7.03. Objectifs. Technique et méthode I PRINCIPES II MATERIEL ET PRODUITS

Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES 7.03. Objectifs. Technique et méthode I PRINCIPES II MATERIEL ET PRODUITS SOINS SPECIFIQUES 7.03 Soins de bouche Assurer l hygiène bucco-dentaire en favorisant bien-être et confort Eviter la mauvaise haleine Prévenir et traiter l infection : - prévenir les infections locales

Plus en détail

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :...

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Feuille n FICHE ETABLISSEMENT A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Date : / / Nom de l établissement : CCLIN de rattachement Code établissement

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

Rencontres avec l expert à propos du PICC*

Rencontres avec l expert à propos du PICC* Congrès SF2H 2012 Rencontres avec l expert à propos du PICC* * cathéter veineux central à abord périphérique Sébastien BOMMART, CHU MONTPELLIER Pascale CHAIZE, CHU MONTPELLIER Pas de conflit d intérêt

Plus en détail

Étapes préexécutoires

Étapes préexécutoires Ponction veineuse Rassembler le matériel: Aiguille à prélèvements multiples ou microperfuseur à ailette (calibre 20 ou 21) Barillet Tubes de prélèvement Gants non stériles Garrot Tampons d alcool Ruban

Plus en détail

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7 p.1/7 1. OBJET Description des différentes étapes et des règles d asepsie nécessaires à la réalisation du sondage urinaire qui est un geste invasif. 2. DOMAINE D APPLICATION Ce protocole s applique à tous

Plus en détail

Heartmate XVE. La source d énergie permettant à la pompe de fonctionner peut provenir d une paire de batteries ou alors de la PBU (Power Base Unit).

Heartmate XVE. La source d énergie permettant à la pompe de fonctionner peut provenir d une paire de batteries ou alors de la PBU (Power Base Unit). Heartmate XVE Description Le Heartmate XVE est un système d assistance cardiaque implantable. Il s agit d une pompe électrique et d une assistance ventriculaire gauche uniquement. La pompe est implantée

Plus en détail

Ce défibrillateur est installé dans le bâtiment de l ancienne mairie.

Ce défibrillateur est installé dans le bâtiment de l ancienne mairie. Ce défibrillateur est installé dans le bâtiment de l ancienne mairie. d un haut-parleur qui donne des messages sonores et guide le sauveteur dans son action D un accumulateur (batterie) d énergie qui permet

Plus en détail

MODE D EMPLOI DES APPAREILS POUSSE-SERINGUE PILOTE A2

MODE D EMPLOI DES APPAREILS POUSSE-SERINGUE PILOTE A2 MODE D EMPLOI DES APPAREILS POUSSE-SERINGUE PILOTE A2 1 TABLE DES MATIERES 1. ASTUCES... 3 2. LISTE DES SYMBOLES ET SIGNAUX LUMINEUX... 4 3. UTILISATION DE LA POMPE... 5 3.1. Installation... 5 3.2. Mise

Plus en détail

Notion de l urgence vitale défaillance d une fonction vitale qui entraine rapidement la mort Objectif du chariot d urgence Disponibilité immédiate

Notion de l urgence vitale défaillance d une fonction vitale qui entraine rapidement la mort Objectif du chariot d urgence Disponibilité immédiate Notion de l urgence vitale défaillance d une fonction vitale qui entraine rapidement la mort Objectif du chariot d urgence Disponibilité immédiate des médicaments et matériels nécessaires au traitement

Plus en détail

LA GRAVITE DE LA PERFUSION! A. Dewailly, J. Boyer, Y. Inghels Pôle Pharmacie, Centre Hospitalier de Valenciennes.

LA GRAVITE DE LA PERFUSION! A. Dewailly, J. Boyer, Y. Inghels Pôle Pharmacie, Centre Hospitalier de Valenciennes. LA GRAVITE DE LA PERFUSION! A. Dewailly, J. Boyer, Y. Inghels Pôle Pharmacie, Centre Hospitalier de Valenciennes. 1 CONSTAT Problématiques d utilisation des perfuseurs au CHV Régulateur de débit de perfusion

Plus en détail

EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Service : Microbiologie Méthode technique Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Rédaction : BLETTNER.C

Plus en détail

Prise d accès veineux périphérique

Prise d accès veineux périphérique Prise d accès veineux périphérique définition Acte consistant à introduire dans une veine, un cathéter court de façon aseptique permettant l injection continue ou discontinue de thérapeutiques (médicaments,

Plus en détail

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR :

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : a. Consultation avec le Chirurgien Cardiaque Elle s effectue au centre de consultation de cardiologie médico-chirurgicale (bat H ou G). Cette consultation

Plus en détail

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel?

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel? L entretien en radiologie conventionnelle Il existe plusieurs sortes d entretiens à l hôpital Selon le service, le risque infectieux, la zone à entretenir et les actes effectués, l entretien sera différent.

Plus en détail

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG F I C H E P R E V E N T I O N N 1 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG DEFINITION STATISTIQUES Chaque année dans les collectivités et établissements publics de la Manche,

Plus en détail

Prélever les échantillons de sang veineux

Prélever les échantillons de sang veineux 1 OBJET Cette instruction définit les modalités de prélèvement des échantillons de sang veineux par ponction veineuse directe ou sur cathéter veineux central. 2 DOMAINE D APPLICATION ET PERSONNELS CONCERNÉS

Plus en détail

Rédaction Vérification Validation Version 4 Dr France BORGEY

Rédaction Vérification Validation Version 4 Dr France BORGEY Procédures (Cathéter central à insertion périphérique) Rédaction Vérification Validation Version 4 Page : 1 / 7 Objectifs - Prévenir les infections associées aux soins liées aux dispositifs invasifs -

Plus en détail

CHANGEMENT DE COUCHE ET INSTALLATIONS SANITAIRES CHANGEMENT DE COUCHE ESPACE RÉSERVÉ AU CHANGEMENT DE COUCHE

CHANGEMENT DE COUCHE ET INSTALLATIONS SANITAIRES CHANGEMENT DE COUCHE ESPACE RÉSERVÉ AU CHANGEMENT DE COUCHE CHAPITRE 4 - PRATIQUES DE BASE ESPACE RÉSERVÉ AU L espace réservé au changement de couche comprend : Une table à langer dédiée au changement de couche. Les surfaces qui servent à d autres usages sont à

Plus en détail

Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line»

Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Référence BM : Ref. Service : Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Version : 0 Centre Hospitalier de Hyères SERVICE HYGIENE Nombre de pages : 5 1. OBJET Cette procédure à pour

Plus en détail

QUIZ Deux documents de référence LA PERFUSION SOUS CUTANÉE OU HYPODERMOCLYSE

QUIZ Deux documents de référence LA PERFUSION SOUS CUTANÉE OU HYPODERMOCLYSE QUIZ Deux documents de référence LA PERFUSION SOUS CUTANÉE OU HYPODERMOCLYSE ARLIN Aquitaine Journée des Correspondants en Hygiène 28 mai 2015 Recommandations pour la prévention des infections dans les

Plus en détail

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH.

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH. ARLIN - de Normandie Procédures (Cathéter central à insertion périphérique) Page : 1 / 7 Document réalisé par l ARLIN- Normandie, utilisable par tout professionnel de santé sous réserve de notifier la

Plus en détail

Déroulement de l atelier

Déroulement de l atelier Déroulement de l atelier 2 1ere partie : Observation : Observation du cas préparé : Grille de debriefing individuel à compléter Debriefing collectif Restitution et mise en commun Correction 2ieme partie

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1 PARTIE 4 LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable : En présence d une personne qui présente un saignement abondant, de réaliser une compression directe de

Plus en détail

PROCÉDURE D HABILLAGE

PROCÉDURE D HABILLAGE PROCÉDURE D HABILLAGE CORRESPONDANT À LA VERSION 1,5 DU PROGRAMME DE FORMATION 1. PRÉPARATION HABILLAGE Vérifier que vous avez tous les équipements : o Survêtement; o Couvre- bottes; o Lunettes étanches;

Plus en détail

HEMODIAFILTRATION AVEC LE SYSTEME PRISMAFLEX

HEMODIAFILTRATION AVEC LE SYSTEME PRISMAFLEX Service de Néphrologie Avalisation : - Prof. P.Y. Martin Chef de Service Visa - Mme M. G. Droulez IRUS Visa - M P. Cornuau Responsable des soins Visa HEMODIAFILTRATION AVEC LE SYSTEME PRISMAFLEX Cadre

Plus en détail

Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275

Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275 Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275 Qualités Spectre d activité large Peu inhibé par les matières organiques Vision correcte du site opératoire Action rapide

Plus en détail

Objet : Indiquer les consignes devant être observées après la survenue d un accident avec exposition au sang ou à des produits biologiques.

Objet : Indiquer les consignes devant être observées après la survenue d un accident avec exposition au sang ou à des produits biologiques. Référence : PT/CLI/001-C Page :Page 1 sur 7 Objet : Indiquer les consignes devant être observées après la survenue d un accident avec exposition au sang ou à des produits biologiques. Résumé des modifications

Plus en détail

PICC-line. PICC-line. PICC-line. PICC-line. PICC-line: matériel. PICC-line: matériel. Dr thomas Hebert Service de Radiologie CHU de Brest

PICC-line. PICC-line. PICC-line. PICC-line. PICC-line: matériel. PICC-line: matériel. Dr thomas Hebert Service de Radiologie CHU de Brest PICC-line Dr thomas Hebert Service de Radiologie CHU de Brest PICC-line Peripheric Inserted Central Catheter PICC-line Cathéter veineux inséré dans une veine périphérique profonde du bras, PICC-line dont

Plus en détail

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie Premiers secours en équipe L hygiène et asepsie Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados hygiène et asepsie A la fin de cette partie vous serez capable d indiquer : D appliquer les règles

Plus en détail

V 004. Erreur! Source du renvoi introuvable. N Erreur! Source du renvoi introuvable. CHU DIJON. Erreur! Source du renvoi introuvable.

V 004. Erreur! Source du renvoi introuvable. N Erreur! Source du renvoi introuvable. CHU DIJON. Erreur! Source du renvoi introuvable. Erreur! N Erreur! Erreur! Date Application Erreur! Source du renvoi V 004 Page 1 sur 11 Erreur! N Erreur! Erreur! Date Application Erreur! Source du renvoi V 004 Page 2 sur 11 Créateur Rédacteur Vérificateur

Plus en détail

Pharmacie et protocoles d urgence

Pharmacie et protocoles d urgence Pharmacie et protocoles d urgence SOMMAIRE Fiche.0 : Composition de la trousse de secours Fiche. : Soin d une petite plaie Fiche. : Soin d une petite brûlure thermique ou chimique Fiche. : Conduite à tenir

Plus en détail

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes LES INJECTIONS DEFNINTION Une injection parentérale est l introduction dans l organisme de substances médicamenteuses par une autre voie que le tube digestif au moyen d une seringue et d une aiguille.

Plus en détail

Nécessaire pour la fabrication du typon (ou négatif) sans ordinateur

Nécessaire pour la fabrication du typon (ou négatif) sans ordinateur Nécessaire pour la fabrication du typon (ou négatif) sans ordinateur 90 mm 1 60 mm 3 2 1 - aiguille 2 - marqueur noir (permanent) 3 - morceau de feuille de polyestère transparente Fabrication du typon

Plus en détail

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage.

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage. 1- OBJET ET DOMAINE D APPLICATION Cette procédure vise à garantir la bonne réalisation de prélèvements qui seront analysés au sein du groupe ALPHABIO, ils peuvent être effectués dans différents lieux :

Plus en détail

LEGIONELLES : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

LEGIONELLES : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Service : Microbiologie Méthode technique LEGIONELLES : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : Rédaction

Plus en détail

Simples. Fiables. Tegaderm. Réputés. de pellicule transparente. Gamme de pansements. Gamme de pansements de pellicule transparente Tegaderm MC 3M MC

Simples. Fiables. Tegaderm. Réputés. de pellicule transparente. Gamme de pansements. Gamme de pansements de pellicule transparente Tegaderm MC 3M MC Gamme de pansements de transparente Tegaderm MC 3M MC Directives d application et de retrait Gamme de pansements de transparente Tegaderm MC Simples. Fiables. Réputés. Pansements de transparente Tegaderm

Plus en détail

CHARIOT D URGENCE. Service des urgences

CHARIOT D URGENCE. Service des urgences CHARIOT D URGENCE Dr. BOUIDA.W Service des urgences EPS.F.B.MONASTIR CHARIOT D URGENCE Introduction : l'urgence ne se résume pas au simple arrêt cardio-respiratoire (le plus «facile» à gérer). Les autres

Plus en détail

SOINS INFIRMIERS EN HEMODIALYSE

SOINS INFIRMIERS EN HEMODIALYSE SOINS INFIRMIERS EN HEMODIALYSE PLAN I) Rappels d anatomie physiologie II) IRC: Définition Traitement: hémodialyse, dérivation péritonéale, greffe III) Hémodialyse Définition Principes Législation IV)

Plus en détail

safety turtle alarme de porte GA-101 guide d installation www.safetyturtle.com

safety turtle alarme de porte GA-101 guide d installation www.safetyturtle.com safety turtle de Terrapin Communications Le modèle GA-101 d alarme de porte nécessite une station de base Safety Turtle vendue séparément. AVANT DE COMMENCER, VEUILLEZ LIRE TOUTES LES INSTRUCTIONS. www.safetyturtle.com

Plus en détail

Ensemble de soins qui assure la perméabilité de la canule trachéale. Les soins de trachéostomie consistent en l entretien de la canule trachéale, aux

Ensemble de soins qui assure la perméabilité de la canule trachéale. Les soins de trachéostomie consistent en l entretien de la canule trachéale, aux Ensemble de soins qui assure la perméabilité de la canule trachéale. Les soins de trachéostomie consistent en l entretien de la canule trachéale, aux soins de la plaie trachéale, à la réfection du pansement

Plus en détail

ASPIRATION DES SÉCRÉTIONS PAR LA CANULE TRACHÉALE

ASPIRATION DES SÉCRÉTIONS PAR LA CANULE TRACHÉALE ASPIRATION DES SÉCRÉTIONS PAR LA CANULE TRACHÉALE DÉFINITION L aspiration des sécrétions trachéales consiste à aspirer les sécrétions à l aide d un cathéter dans la canule trachéale. BUTS Dégager les voies

Plus en détail

Pharmacie des Lions Léna SEROUSSI 11 Bd de Reuilly 75012 PARIS Id : 752 028 159 Tel/Fax : 01 43 07 51 38

Pharmacie des Lions Léna SEROUSSI 11 Bd de Reuilly 75012 PARIS Id : 752 028 159 Tel/Fax : 01 43 07 51 38 Date : Pharmacie des Lions Léna SEROUSSI 11 Bd de Reuilly 75012 PARIS Id : 752 028 159 Tel/Fax : 01 43 07 51 38 Horaires d ouverture : Du lundi au vendredi : 8h30-20h Le samedi : 9h 20h Bon de commande

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LES MANIPULATION SUR CCI

RECOMMANDATIONS POUR LES MANIPULATION SUR CCI RECOMMANDATIONS POUR LES MANIPULATION SUR CCI OBJECTIFS de la formation Rappels de formation Prévenir les complications infectieuses les risques d obstruction ou de rupture du cathéter les AES Faciliter

Plus en détail