LA CITÉ DES SCIENCES ET DE L INDUSTRIE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA CITÉ DES SCIENCES ET DE L INDUSTRIE"

Transcription

1 GALILÉE : FAITS D ARCHITECTURE LA CITÉ DES SCIENCES ET DE L INDUSTRIE Diffusion : Mardi 4 janvier 2000/La Cinquième Conception : Catherine Terzieff Auteur : Catherine Terzieff Réalisateur : Jean-Marc Gosse Durée : 13 minutes En 1980, un concours d architecture est proposé afin de reconvertir les abattoirs de la Villette en un musée national des sciences, des techniques et de l industrie et de construire dans un quartier populaire un grand parc pluriculturel urbain. L artisan de cette réalisation est Adrien Fainsilber. L interview du maître d œuvre se déplaçant à travers le site de la Cité nous fait revivre les grands moments de la réhabilitation des anciens abattoirs qui couvre une friche industrielle de 55 hectares. Sur fond d iconographie variée, plans, coupes, élévations et vues diverses, l architecte urbaniste expose ses vues et ses objectifs: respecter et dévoiler la force de la structure, ouvrir le hall d accueil à la lumière naturelle tout en l adaptant aux besoins muséographiques, réaliser des formes inédites à l aide d innovations techniques Posée sur un miroir d eau, comme la sphère réfléchissante de la Géode, la Cité des sciences est un espace urbain original entre Paris et la banlieue. Ce site a donc, semble-t-il relevé le défi que le concours fixait aux architectes : «Il faut que la science et la culture puissent se rencontrer, que ce soit une ville-jardin, un jardin dans la ville». [CNDP]

2 DISCIPLINES, CLASSES ET PROGRAMMES Géographie et éducation civique, 3 e. L aménagement du territoire, l État et les collectivités locales dans la vie économique. Géographie, 2 de -1 re. La gestion de l espace urbanisé. Arts plastiques, 3 e. L architecture comme œuvre d art. Arts plastiques, T le L. Programme de connaissance des arts. AUTRE DISCIPLINE OU CLASSES POSSIBLES Histoire de l art (option), lycée. OBJECTIFS DU FILM Observer et comprendre l aménagement de l espace et de la ville. Étudier une œuvre architecturale. Situer un bâtiment dans son environnement. Témoignage d un style et d une époque. PRINCIPAUX THÈMES ABORDÉS Création de la Cité des sciences et de la géode dans le cadre de l aménagement de la Villette, par l architecte urbaniste Fainsilber. Aspects et tendances de l architecture moderne. Réalisation par le paysagiste Tschumi d un parc d activité différent des parcs d agrément et de verdure du XVIII e et XIX e siècles. Les relations de la Cité et du parc. VOCABULAIRE À EXPLIQUER Urbanisme, réhabilitation, architecte, paysagiste, élévation, planmasse, nef, coupole, façade bioclimatique. INDEXATION MOTBIS Architecte Œuvre architecturale Réhabilitation urbaine Technopole 2

3 SÉQUENÇAGE 00 min 00 s : Présentation de la Villette, vue panoramique et plans successifs des différentes parties architecturales de la Cité des sciences. Des visiteurs s expriment. 01min 10s: Adrien Fainsilber, maître d œuvre de la Cité des sciences, présente son projet pour le plus grand musée scientifique du monde. 02 min 00 s : Photo du chantier inachevé des abattoirs en À l aide de l infographie nous voyons comment les éléments préexistants ont été respectés. Le plan bioclimatique de la façade actuelle coexiste avec les piles de la structure d origine. 03 min 10 s : Le hall d entrée qui permet au public de s orienter dans la Cité a été agrandi ; la lumière naturelle pénètre dans la nef par deux coupoles. 04min 22s: Provenant du bassin de la Villette et du canal de l Ourcq, l eau irrigue l espace des jardins et réfléchit les bâtiments. 05min 40s: La Cité dans son environnement: la façade bioclimatique du bâtiment créé un trait d union entre le musée et le parc. 06 min 47 s : Le verre suspendu à des tubes en acier inoxydable, technique nouvelle de construction, assure un maximum de transparence et une certaine souplesse. 07min 24s: La géode, contrepoint par rapport au bâtiment central offre une forme plus féminine au site. Impressions de visiteurs. Schéma de la géode ; les techniques les plus récentes ont permis de réaliser une sphère réfléchissante. Gros plans sur la première structure arborescente et la seconde, celle du dôme géodésique. 10 min 54 s : Jeux d images et de lumière réfléchie : le ciel, la géode, le musée, le parc 3

4 SUGGESTIONS PÉDAGOGIQUES Démarche sur l ensemble du film Géographie, 3 e -2 de -1 re. Identifier un projet sa construction et sa destination. Arts plastiques, 3 e. Observer et décrire dans un espace aménagé une œuvre architecturale. Après un visionnage intégral de l émission on effectuera une série d enquêtes en organisant la classe en groupes de travail. On retracera tout d abord le long processus conduisant à l élaboration du site: de la décision politique au chantier en passant par l action des différents acteurs (maîtres d ouvrage, entrepreneurs, gestionnaires de l espace ). En exploitant la documentation iconographique fournie par Internet ou mieux en visitant le site lui-même, on réalisera un plan-masse des éléments constitutifs du bâtiment (Cité des sciences et parc). On distinguera en particulier la structure préexistante. Après avoir détruit les édifices qui enserraient la salle des ventes, Fainsilber a dégagé les piles porteuses de l ancien bâtiment jusqu aux fondations, et dénudé ses douze poutres sommitales pour les rendre visibles de l intérieur comme de l extérieur. On attirera l attention des élèves sur la transition aménagée entre le parc et la Cité. Trois serres gigantesques (32 x 32 m, 8 m de profondeur) font saillie sur la façade sud. Derrière chaque paroi en verre trempé (16 panneaux de 2 x 2 m), des tubes porteurs en acier dessinent une trame carrée de 8 m de côté, assurant une transparence maximale. Ces serres recyclent l énergie solaire. La monumentalité légère recherchée par Fainsilber s exprime par la hauteur du hall d entrée (110 x 18 m, 40 m de haut) et sa transparence. Côté ville (nord), les piles dessinent une fenêtre classique avec balcon ; côté parc (sud) s ajoute une porte carrée dans l axe des ponts jetés sur les douves de part et d autre de la Géode. On étudiera enfin l aménagement intérieur: l agencement des salles et leur destination (mobilier et décoration), les techniques de déplacement pour les visiteurs On soulignera en particulier le rôle des deux coupoles qui laissent pénétrer la lumière naturelle dans la nef. Une toile blanche, isolante et translucide diffuse la lumière. 4

5 La Géode La salle de spectacle, construction en béton armé portée par un pilier central, est indépendante de l enveloppe sphérique (36 m de diamètre), composée d une double structure. La première, porteuse, est formée de 1670 triangles métalliques et protégée par plusieurs strates isolantes. Sur la seconde, véritable «peau-miroir», sont fixés triangles en acier inoxydable poli qui épousent parfaitement la courbe de la sphère. En s aidant des documents cités dans la bibliographie, on enquêtera sur l histoire du site du parc de la Villette, et on resituera cet ensemble pluriculturel dans son contexte historique et spatial. Le quartier a une longue histoire qui remonte à la période gallo-romaine. On évoquera la vocation festive et populaire du site dès le XVI e siècle ainsi que la mise en valeur d un patrimoine architectural préexistant. On distinguera au cours d une enquête sur le terrain les aménagements antérieurs: la Grande Halle, la rotonde des vétérinaires, la fontaine aux lions de Nubie, le pavillon Janvier et celui de la Bourse, le pavillon du Charolais et celui des Maquettes réhabilités, ils perpétuent le souvenir de l époque «moderne» et inscrivent le parc dans l histoire d un quartier. Activité : étudier une œuvre architecturale Arts plastiques, 3 e. Formes, volumes, organisation de l espace, effets plastiques et jeux de lumière. Les édifices publics sont le plus souvent, le reflet du goût, des techniques et des modes de vie qui prévalent au moment de leur construction. On montrera comment l art des architectes urbanistes et des paysagistes peut aussi intégrer beauté et poésie aux constructions. Le projet proposé par Adrien Fainsilber découle d une réflexion à l échelle du site et de son environnement. Trois présences se retrouvent: l eau, qui fait miroiter tout le jardin et entoure le bâtiment principal; la verdure que l on voit pousser dans les trois grandes serres bioclimatiques, établissant ainsi des relations privilégiées entre la Cité et le parc ; et la lumière «source d énergie du monde vivant» qui éclaire les espaces de l exposition permanente grâce à deux coupoles de 17 m de diamètre. Chargé de reconvertir l ancienne salle des ventes des abattoirs en musée, Fainsilber a choisi de révéler la force de cette immense structure en soulignant sa frontalité, son échelle et ses proportions, pour l ouvrir à la lumière naturelle. La spécificité de la Cité des sciences et de 5

6 l industrie s affirme dans le jeu des échelles et des volumes, des lumières naturelles et artificielles, mais également dans le mélange des espaces publics ou semi-publics et de leurs fonctions (espaces d exposition, boutiques, librairie, restaurants, cinéma, médiathèque, banque ). Bernard Tschumi, le Parc de la Villette et les Folies Dans le parc se superposent et se combinent trois systèmes autonomes qui ont chacun leur logique, leurs particularités et leurs limites : le système des points ou objets (les Folies), celui des mouvements ou lignes (les galeries, la promenade des jardins, les rangées d arbres) et celui des surfaces ou espaces (les prairies). Les différentes surfaces du parc possèdent chacune leur texture propre : gazon des prairies du Triangle et du Cercle, pavés de la promenade des jardins, dallage des galeries De petits bâtiments rouges de formes variées, mais toujours sur la base d un cube de 10,80 m de côté, quadrillent le parc de 120 m en 120 m. Voués à des activités précises ou purement décoratifs, ces «points» confèrent au parc une homogénéité et un rythme. Le mouvement est donné par deux galeries à poutrelles d acier couvertes d un auvent en aluminium ondulant. Elles traversent le parc et se croisent sur le canal de l Ourcq. La galerie de la Villette relie les portes de la Villette et de Pantin ; la galerie de l Ourcq suit le canal d ouest en est, entre Paris et la banlieue. La promenade des jardins serpente à travers le parc pour guider le promeneur d un espace thématique à l autre. Le mobilier du parc, en aluminium, est signé Philippe Starck. Les sièges, rainurés «pour l écoulement des eaux et la ventilation», pivotent à 360 sur leur axe. Cette promenade est conçue comme un film avec une enfilade de cadrages successifs des jardins. Elle coupe par endroits les galeries, offrant des rencontres imprévues et des aspects inhabituels d une nature domestiquée et programmée. En créant le parc de la Villette, Bernard Tschumi a fait du plus grand espace vert de Paris un parc urbain d un genre inédit. Alors que les parcs paysagers du Second Empire étaient des lieux clos destinés à faire oublier la ville, celui-ci entend réconcilier le citadin avec son environnement. L espace est conçu de façon discontinue mais répond au souci de faire «se rencontrer Paris et sa banlieue, la ville et la nature, le travail et le loisir, l art et la science, l esprit et le corps». À partir d un plan ou en organisant une visite du site on demandera 6

7 aux élèves d apprécier et de porter un jugement critique sur l esthétique de l auteur. Qu est ce qui donne son unité à ce site éclaté? On le comparera avec les parcs réalisés sous le règne de Napoléon III. On a avancé que ce site, malgré le modernisme de sa conception, renouvelait et illustrait la tradition du parc «à la française» de style néoclassique C est un jugement que l on pourra demander d expliquer et discuter. Piste: témoignage d un style, d une époque, d une volonté Géographie, 3 e -2 de -1 re En exploitant l interview d Adrien Fainsilber, les travaux de Bernard Tschumi ainsi que les documents et la bibliographie proposés, on prolongera la réflexion en évoquant les vues novatrices de ces concepteurs ce qui permettra de dégager, au cours d un débat en classe, quelques idées concernant les tendances de l architecture de la fin du XX e siècle. Le professeur fera en particulier remarquer la diversité des compétences requises aujourd hui pour mener à bien les études d aménagement en confrontant les projets urbains des architectes aux autres intervenants (paysagistes, géographes, sociologues, ingénieurs écologues, ingénieurs acousticiens, ingénieurs béton armé ). On soulignera également que la pratique architecturale, aujourd hui, sait marier de nouveaux matériaux, acier, verre, béton et autres alliages récents, autorisant des formes et des volumes inédits. Mais ces innovations ne font pas l unanimité ; on rappellera également les réserves que peuvent susciter ces réalisations : depuis une trentaine d années, les seules querelles esthétiques réellement passionnelles se sont situées dans le domaine de l architecture et de l urbanisme (Beaubourg, colonnes de Buren, pyramide du Louvre ) Afin de sensibiliser les élèves au rôle et à l importance de l édifice dans son environnement, comme témoignage d un style, d une époque, d une décision, il sera possible de leur proposer d exprimer leur vision fonctionnelle et esthétique de leur milieu scolaire. Ils pourront commencer par réaliser le plan-masse de leur établissement (disposition des bâtiments, structure externe, aménagement intérieur ). 7

8 Piste : la géode en référence aux œuvres de la Révolution Arts plastiques, histoire de l art, lycée Les formes pures en architecture, ont particulièrement intéressé les architectes de la période révolutionnaire en France : Nicolas Ledoux et Étienne Louis Boullée sont les principaux représentants de ces théoriciens qui ont parfois davantage dessiné des projets que construit, du fait des problèmes techniques sans solution à cette époque. Ainsi E. L. Boullée a légué à la nation de magnifiques planches conservées à la Bibliothèque nationale à Paris, projets qui se libèrent des modèles antiques utilisés au XVIII e siècle. En même temps qu une épure formelle radicale, ces visions d architecture se projettent dans une démesure qui rend hypothétique la réalisation des œuvres. Les figures géométriques élémentaires s imposent de manière vigoureuse comme avec la Sphère du cénotaphe dédiée à Newton (1784), comparable à aux projets (jamais réalisés) de Nicolas Ledoux pour la maison des gardes agricoles à Maupertuis (logements), ou encore pour le cimetière de la ville de Chaux. Cet architecte est l auteur des barrières d octroi à Paris, postes douaniers aux principales portes de la capitale. Celles de la Villette, de Vincennes et de Nation sont encore visibles. Le grand concept de Boullée était l opposition de masses contrastées formant un ensemble cohérent. Adrien Fainsilber reprend cette idée dans l opposition entre un parallélépipède et une sphère, inscrivant la Cité des sciences et de l industrie entre passé et futur puisque l idée de la sphère hante depuis deux siècles la pensée architecturale et que ce n est qu à l aube du XXI e siècle qu il fut possible de la réaliser : «Il y a plusieurs manières de considérer la curieuse idée que représente un bâtiment sphérique. On peut y reconnaître un désir éperdu d innovation, la volonté de créer quelque chose d extraordinaire. On peut au contraire en critiquer le manque de mesure. La raison de cette bizarre invention tient peut-être au goût pour les formes élémentaires ou bien au fait que la sphère représente parfaitement la forme endogène et donc exprime le mieux l idée d autonomie et d individualisme.» De Ledoux à Le Corbusier, origines de l architecture moderne, J.-L. AVRIL et M. MOSSER, éd. Fondation C.-N. Ledoux, 1987, p

9 Symbole de l égalité ou meilleur moyen d exprimer le sublime, comme le pensait Nicolas Ledoux, la sphère est aussi le symbole de l éternité tout en figurant le globe terrestre. Elle revêt donc un intérêt tout particulier au moment de la Révolution comme en cette fin de siècle, avec le projet de la cité des sciences et de l industrie, musée qui se propose de rassembler les connaissances «universelles» que l on a toujours tendance à imaginer éternelles. 9

10 FICHE ÉLÈVE COLLÈGE : MOTS CROISÉS [À utiliser en arts plastiques, 3 e.] Horizontalement 2. Art de construire des édifices 4. Remise à neuf d un bâtiment qui présente un intérêt historique 6. Construction vitrée 9. Du neuf avec du vieux 10. Maçonnerie soutenant les arches 11. S étend autour d un château 15. Voûte hémisphérique d un dôme 16. Entre dans la construction d une charpente 19. Conforme à la technique de l architecture 10

11 Verticalement 3. Projection sur un plan vertical 6. Concepteur de la Cité des sciences 8. Schéma après troncation 9. Une innovation technique à permis sa construction 11. Élaboration de l espace habité 14. Ouvrage cintré s appuyant sur des colonnes 15. Partie comprise entre le portail et le chœur 17-a. Architecte paysagiste 17-b. Matériau de construction 19. Représentation graphique de tous les éléments d un site 11

12 FICHE ÉLÈVE LYCÉE : ENTRE RÉHABILITATION ET RECONVERSION [À utiliser en cours d arts plastiques ou d histoire de l art, lycée section L. Les élèves devront prendre des notes pendant la projection du film.] 1. Comment l architecte a-t-il utilisé l ancienne structure des abattoirs? Qu a-t-il conservé et supprimé? (vous pouvez appuyer votre réponse sur des schémas en coupe montrant l espace intérieur comme le fait Fainsilber dans le film). 2. À partir d un plan, situez la Géode et la Cité des sciences. Expliquez (en utilisant des schémas) comment l architecte a exprimé les liens entre l architecture et le parc dans son projet : eau, végétation, transparence. 3. Pourquoi avoir choisi une forme sphérique pour la géode? Quelle peut être la portée symbolique d un tel volume face à un musée des sciences? Quels sont les moyens techniques utilisés pour réaliser la géode? (système porteur et matériaux). 4. Pourquoi l un des visiteurs parle-t-il de «château fort» à propos de ce projet? 5. Comment l architecte a-t-il développé la monumentalité du bâtiment préexistant? 6. À quel domaine scientifique l architecte a-t-il emprunté la technique pour réaliser la verrière et la porte d accès des pompiers à la géode? Comment sont fixés les panneaux de verre des serres? LIVRET RÉDIGÉ PAR EMMANUEL VENTOURA ET MARIE-HÉLÈNE NOUHAILI 2000 SCÉRÉN-CNDP 2004

Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites»

Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites» Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites» Etudier le patrimoine urbain et architectural avec des élèves du secondaire, en relation avec les ressources de la CAPA 1. Sensibiliser

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

Valisette architecture

Valisette architecture Valisette architecture Qu est-ce qu un bâtiment, quels sont ses formes et ses usages? jeu des façades & à la découverte d un bâtiment - Repérer et comparer différents éléments d architecture. - Acquérir

Plus en détail

Les partenaires. L association. Bâtimétal

Les partenaires. L association. Bâtimétal Frédérique Nalbandian Parc du grand saint-jean Mirage septembre 2013 Dossier de presse VOYONS VOIR ART CONTEMPORAIN ET TERRITOIRE EDITO La ville d Aix-en-Provence, par l intermédiaire de la Direction de

Plus en détail

MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO

MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO Présentation œuvre et artiste : Le musée Guggenheim de Bilbao (Espagne) est un musée d art moderne et contemporain. Comme son frère de New York, bâti sur les plans de Frank Lloyd

Plus en détail

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement Valisette urbanisme Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement > Identifier différentes fonctions urbaines. > Comprendre les

Plus en détail

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Dossier de presse Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Introduction Le vendredi 26 avril 2013 à 17h à Bobigny Pose de la première pierre du nouveau siège de l Oph 93

Plus en détail

UN NOUVEAU CADRE DE VIE...

UN NOUVEAU CADRE DE VIE... UN NOUVEAU CADRE DE VIE... Résider sur la rive d un parc Située au cœur du nouveau quartier résidentiel Rives de Seine, la résidence Rive de Parc est une réalisation exceptionnelle à plusieurs titres.

Plus en détail

Guide des autorisations d urbanisme

Guide des autorisations d urbanisme Guide des autorisations d urbanisme de Service Urbanisme Villenoy 2014 TABLE DES MATIERES QUEL DOSSIER DEPOSER POUR MON PROJET?... 2 QUELQUES NOTIONS POUR BIEN DEMARRER.... 2 MON PROJET EST-IL SOUMIS A

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS LIEU : SURFACE D INTERVENTION: COÛT : LIVRAISON : ARCHITECTES : ARCHITECTES ASSOCIES : B.E.T. : MAÎTRE DE L OUVRAGE : MISSION : TOURS 3 000 m² (SHON) 3 845 000

Plus en détail

Le Centre Georges Pompidou, Paris.

Le Centre Georges Pompidou, Paris. Le Centre Georges Pompidou, Paris. 1- L OEUVRE : Titre de l œuvre Centre Georges Pompidou aussi surnommé Beaubourg d après le nom du quartier dans lequel il fut construit. Nom de l auteur ou de l artiste

Plus en détail

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION Monument Historique Place de la République 72000 LE MANS 01 PRÉSENTATION DE LA VILLE Le Mans Paris Rennes Nantes Le Mans À seulement 50 minutes

Plus en détail

Embellir sa devanture commerciale

Embellir sa devanture commerciale C h a r t e p a y s a g e u r b a i n Embellir sa devanture commerciale Le centre-ville de Montfermeil bénéficie d un patrimoine bâti important, empreinte de cet ancien bourg agricole. Cependant, cet héritage

Plus en détail

Restructuration des façades d un immeuble de bureau avenue Parmentier à Paris

Restructuration des façades d un immeuble de bureau avenue Parmentier à Paris Restructuration des façades d un immeuble de bureau avenue Parmentier à Paris Dossier de presse Novembre 2014 L agence PARC Architectes Démarche de l agence Les bâtiment livrés & à venir Réalisations de

Plus en détail

Maisons 2020. les cinq projets

Maisons 2020. les cinq projets D O S S I E R d e p r e s s e Maisons 2020 les cinq projets P L U R I A L L E F F O R T R É M O I S S E P R O J E T T E E N 2 0 2 0 Toujours soucieux d anticiper les évolutions à venir, Plurial L Effort

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 HYGIENE ET SÉCURITÉ JUIN 2001 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène et de Sécurité Correspondant académique à la sécurité Tel : 02 38 79 46 64 Secrétariat

Plus en détail

2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3. Dossier de présentation

2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3. Dossier de présentation 2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3 Dossier de présentation SOMMAIRE DES FAITS SAILLANTS Adresse de la propriété : Superficie du terrain Type de bâtiments Aire brute du bâtiment Bureaux Cadastre

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

LA MAISON. Maison. La Celle Saint-Cloud (78) www.architecturedecollection.fr. 2 950 000 euros

LA MAISON. Maison. La Celle Saint-Cloud (78) www.architecturedecollection.fr. 2 950 000 euros 2 950 000 euros Maison La Celle Saint-Cloud (78) Année 2009 Surface 405 m 2 Chambre 5 Salle de bains 3 Garage oui Jardin 2 782 m 2 LA MAISON Terrasse 1967 Piscine oui non Cette maison d architecte a été

Plus en détail

Couvertures en ardoises rectangulaires

Couvertures en ardoises rectangulaires Couvertures en ardoises rectangulaires Découvrez l esthétique des ardoises naturelles pour le toit et la façade. Ne soyez pas modeste, optez pour l ardoise! LES COUVERTURES EN ARDOISES RECTANGULAIRES UN

Plus en détail

Proposition pour une sculpture monumentale : des pierres défiant les lois de la gravité

Proposition pour une sculpture monumentale : des pierres défiant les lois de la gravité Les égyptiens ont inventés de savantes méthodes pour élever un obélisque. Allongé, le bloc de pierre est soulevé à la verticale et maintenu dans ce nouvel état d équilibre. Le but des architectes égyptiens

Plus en détail

Miroslav Marcelli. Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun

Miroslav Marcelli. Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun Miroslav Marcelli Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun «Aujourd hui, le partage évolue vers un nouveau concept le partage citoyen. Audelà des clivages politiques, idéologiques ou religieux,

Plus en détail

Le patrimoine architectural parisien

Le patrimoine architectural parisien Le patrimoine architectural parisien Une notion évolutive et ouverte Base de données en ligne :www. 360.com (plus de 100 monuments parisiens présentés sous la forme de photos panoramiquesapplicationqtvrjava)

Plus en détail

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES ACTUALITES Ateliers de sensibilisation artistique à partir de l œuvre de V. Vasarely, encadré par une médiatrice culturelle et une historienne de l art. du 6 au 8 avril 2010 de 14hà16h Public: enfants

Plus en détail

Bonn. rds» Conso. A propos de CONSOLIS SABLA. publics : bâtiments principalem personnes CONSOLIS. préfabriqué. assainisse cimetières

Bonn. rds» Conso. A propos de CONSOLIS SABLA. publics : bâtiments principalem personnes CONSOLIS. préfabriqué. assainisse cimetières Bonn na Sablaa Concours de Création «Consolis Awa rds» REGLEMENT DU CONCOURS Conso olis et Bonna Sabla en bref A propos de CONSOLIS CONSOLIS S est un groupe industriel européen du secteur de d la construction,

Plus en détail

Tout au long de l année

Tout au long de l année Objectifs Familiariser les élèves avec le relevé d informations sur un journal de bord. Apprendre aux élèves à utiliser des instruments d observation scientifiques. Réaliser des dessins d observations

Plus en détail

Communiqué de presse. Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés. Vincennes, le 3 avril 2013

Communiqué de presse. Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés. Vincennes, le 3 avril 2013 Communiqué de presse Vincennes, le 3 avril 2013 Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés En décembre dernier, Bouygues Immobilier, le groupe Brémond, Crédit Agricole

Plus en détail

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation publique ou associative, à l exclusion des activités

Plus en détail

Le Château de Kerjean est classé monument historique

Le Château de Kerjean est classé monument historique restauration du château 7/06/06 18:13 Page 1 restauration du château 7/06/06 18:14 Page 2 Le Château de Kerjean est classé monument historique Ce classement a été effectué en 1911, lorsque le château a

Plus en détail

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Les rois de France viennent régulièrement chasser à Versailles à partir du XVI ème siècle. Henri IV y amène son fils, le futur Louis XIII. Devenu

Plus en détail

Urbanisme & Architecture. Rhône-Alpes

Urbanisme & Architecture. Rhône-Alpes Urbanisme & Architecture Rhône-Alpes Urbanisme & Architecture Rhône-Alpes Sommaire 10 Avant-propos par Bernard Toulier DE LA NEIGE GLISSÉE À LA STATION DE SPORTS D HIVER par Jean-François Lyon-Caen 17

Plus en détail

Aux portes de Paris, un site unique où la diversité et l originalité des espaces offrent de nombreuses possibilités de tournages et de prises de vue.

Aux portes de Paris, un site unique où la diversité et l originalité des espaces offrent de nombreuses possibilités de tournages et de prises de vue. Aux portes de Paris, un site unique où la diversité et l originalité des espaces offrent de nombreuses possibilités de tournages et de prises de vue. Sèvres Cité de la céramique, établissement public administratif

Plus en détail

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce?

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce? Devantures commerciales et enseignes Comment mettre en valeur votre commerce? t Votre enseigne est la signature de votre commerce L enseigne est une inscription, une forme, une image ou un signe apposé

Plus en détail

Le collège André Malraux à Senones

Le collège André Malraux à Senones Le collège André Malraux à Senones 2 Le collège André Malraux à Senones 4 Le mot du Président du Conseil Général 8 Genèse d un projet 10 Organisation des volumes et fonctions 12 Démarche haute Qualité

Plus en détail

2014-2015. Animations pédagogiques TANINGES. - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3. Arcade MAISON du PATRIMOINE

2014-2015. Animations pédagogiques TANINGES. - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3. Arcade MAISON du PATRIMOINE Animations pédagogiques 2014-2015 TANINGES - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3 «Située à Taninges, au cœur de la vallée du Giffre, la Maison du Patrimoine vous emmène dans une rue reconstituée pour découvrir,

Plus en détail

ACCESSOIRES ET TEMPORAIRES AUTORISÉS DANS LES COURS ET LES MARGES

ACCESSOIRES ET TEMPORAIRES AUTORISÉS DANS LES COURS ET LES MARGES TERMINOLOGIE (RÈGLEMENT 5001, ART.21) ABRI D AUTO PERMANENT (CAR-PORT) Construction accessoire reliée à un bâtiment principal formée d'un toit appuyé sur des piliers, dont un des côtés est mitoyen au bâtiment

Plus en détail

Présentation renouveau école Georges Pamart

Présentation renouveau école Georges Pamart MAIRIE DE QUERENAING DEPARTEMENT DU NORD REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE EGALITE FRATERNITE Arrondissement de Valenciennes - Canton de Valenciennes Sud www.querenaing.fr Présentation renouveau école Georges

Plus en détail

AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter

AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter 1 SOMMAIRE Vues générales des toits 3 Type de charpentes, de la plus simple à la plus sophistiquée quelques coupes transversales

Plus en détail

axel schoenert architectes

axel schoenert architectes HALL ADMINISTRATIF hôtel de ville de puteaux axel schoenert architectes l hôtel de ville de puteaux L agence Axel Schoenert architectes a livré la restructuration partielle de l hôtel de ville de Puteaux.

Plus en détail

Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg

Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg Une réhabilitation majeure sans pesanteur A l issue d un spectaculaire chantier de trois ans, la Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg,

Plus en détail

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE Photo aérienne Ville d Annecy prise de vue : mai 2008 1 LE SECTEUR GALERIES LAFAYETTE LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE DU SECTEUR

Plus en détail

MODERNITE FERROVIAIRE & ARCHITECTURE CONTEMPORAINE

MODERNITE FERROVIAIRE & ARCHITECTURE CONTEMPORAINE LIÈGE-GUILLEMINS MODERNITE FERROVIAIRE & ARCHITECTURE CONTEMPORAINE 1 LIÈGE-GUILLEMINS, UNE GARE DU XXIème SIÈCLE Maîtres de l ouvrage : SNCB-Holding - INFRABEL Maître d oeuvre : Euro Liège TGV Ingénieur

Plus en détail

Pavillon des années 70 Le choix d une isolation par l extérieur

Pavillon des années 70 Le choix d une isolation par l extérieur semaine de l architecture contemporaine Pavillon des années 70 Le choix d une isolation par l extérieur Adresse : lotissement Les Logis de l Huisne, Yvré l Evêque Surface : 100 m2 Parti architectural :

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Par Bernard Chevallier Collection «Regards» > La résurrection en images du palais incendié en 1870 > Les superbes clichés du reportage photographique

Plus en détail

INTRODUCTION PRÉSENTATION AUX CITOYENS 28 AOÛT. - Propriétaire du 3500 St-Jacques

INTRODUCTION PRÉSENTATION AUX CITOYENS 28 AOÛT. - Propriétaire du 3500 St-Jacques INTRODUCTION PROJETS DANS LE SUD OUEST - Propriétaire du 3500 St-Jacques Bureau Bureau Commercial - Expertise en développement de projets immobiliers et gestion de propriétés - Équipe formée d architectes,

Plus en détail

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Sommaire 1. Retour sur le processus de création du programme 2. Présentation

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires»

Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires» é Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires» >Un ouvrage conçu en collaboration avec l IRAG (Institut pour la recherche d applications gravées),

Plus en détail

Garde-corps. bfu bpa upi. Base: norme sia 358. Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité.

Garde-corps. bfu bpa upi. Base: norme sia 358. Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité. bfu bpa upi Mb 9401 Garde-corps Base: norme sia 358 Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité. Habitations, magasins, bâtiments administratifs, écoles

Plus en détail

conférences circuits visites les vous caue 93 caue 94 octobre novembre décembre

conférences circuits visites les vous caue 93 caue 94 octobre novembre décembre conférences circuits visites les octobre novembre décembre vous caue 93 caue 94 2012 V isites de réalisations architecturales, urbaines, paysagères ou de chantiers, rencontres avec des professionnels,

Plus en détail

Livret d accompagnement

Livret d accompagnement Livret d accompagnement Bien penser son projet... Construire ensemble le patrimoine de demain... Sommaire Qui êtes-vous? Quelle maison imaginez-vous? Premiers pas sur le terrain Les caractéristiques du

Plus en détail

Vos bureaux à Annecy. Onyx. DURET Promotion

Vos bureaux à Annecy. Onyx. DURET Promotion Vos bureaux à Annecy Onyx L A D I F F É R E N C E DURET Promotion Onyx Un projet différent et innovant La notion de bureau a changé, et l ONYX est le plus pur résultat de cette évolution. Le design du

Plus en détail

PROGRAMME. Visite du CAUE 73 à Bordeaux 11 et 12 avril 2013

PROGRAMME. Visite du CAUE 73 à Bordeaux 11 et 12 avril 2013 Visite du CAUE 73 à Bordeaux 11 et 12 avril 2013 PROGRAMME Edition du : 18/03/2013 Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Gironde 140 avenue de la Marne 33700 Mérignac Tél 05 56 97

Plus en détail

LA MESURE DU VENT ALLÔ LA TERRE : LE VENT

LA MESURE DU VENT ALLÔ LA TERRE : LE VENT ALLÔ LA TERRE : LE VENT LA MESURE DU VENT Réalisation : Laurent Chevallier La Cinquième, Hachette, Tout l univers, Cité des sciences et de l industrie de La Villette, Les Films d ici, 1995 Durée : 02 min

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

Le financement du projet

Le financement du projet Le financement du projet Comment financer mon projet? 14 Votre budget doit faire l objet d une étude approfondie. Pour vous aider à établir votre plan de financement, faites appel à l Association Départementale

Plus en détail

HAGUENAU VIVANTE. Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau

HAGUENAU VIVANTE. Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau HAGUENAU LA F RÊT VIVANTE Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau Chambre à part, le territoire en photo Le Collectif photographique Chambre à Part, créé en 1991 à Strasbourg, fait

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

47. MIRADOR 40 29 15 N - 03 39 16 W MVRDV - Madrid - Espagne 2005

47. MIRADOR 40 29 15 N - 03 39 16 W MVRDV - Madrid - Espagne 2005 47. MIRADOR 40 29 15 N - 03 39 16 W MVRDV - Madrid - Espagne 2005 0 25 50 150 LE TOTEM DU QUARTIER A une demi-heure du centre ville de Madrid, le quartier de Sanchinarro est sorti de terre en 2000 et est

Plus en détail

aerty entrée du bâtiment mur fenêtre toit

aerty entrée du bâtiment mur fenêtre toit et hôtel créé par l architecte Gehry est différent de ceux que l on voit habituellement. Pourtant on peut retrouver certains éléments qui nous permettent de défi nir qu il s agit bien d un bâtiment. g

Plus en détail

Ensemble d habitations

Ensemble d habitations Ensemble d habitations C o l l i n e S a i n t - D e n i s à L a g n y s u r M a r n e Une démarche architecturale à l épreuve du temps Ces maisons furent construites au début de la seconde moitié du XX

Plus en détail

Immeuble dit résidence Sirius

Immeuble dit résidence Sirius Immeuble dit résidence Sirius Flaine Forêt Arâches-la-Frasse Dossier IA74000946 réalisé en 2006 Copyrights Copyrights Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ecole d'architecture

Plus en détail

conférences parcours visites les vous des caue 93 caue 94 JANVIER 2014 MARS FÉVRIER

conférences parcours visites les vous des caue 93 caue 94 JANVIER 2014 MARS FÉVRIER conférences parcours visites les vous des caue 93 caue 94 JANVIER FÉVRIER 2014 MARS V isites de réalisations architecturales, urbaines, paysagères ou de chantiers, rencontres avec des professionnels, conférences-débats,

Plus en détail

Mieux connaître le secteur du bâtiment

Mieux connaître le secteur du bâtiment iche d animation Compétence B3 Mieux connaître le secteur du bâtiment Objectif Permettre aux élèves de découvrir la diversité des métiers du bâtiment et les caractéristiques de ce secteur. Matériel nécessaire

Plus en détail

A V A N T - P R O J E T 30. 07. 08

A V A N T - P R O J E T 30. 07. 08 ROBOSPHERE en quelques mots _Le bâtiment robosphère s apparente, de par son volume et sa matérialité, aux bâtiments industriels alentours, tout en se distinguant du tissu bâti avoisinant par la présence

Plus en détail

Hôtel de Caumont. Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT

Hôtel de Caumont. Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT Hôtel de Caumont Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT Ouverture printemps 2015 Un nouveau centre d art au cœur du patrimoine aixois Aix-en-Provence, capitale culturelle de la Provence au rayonnement

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

La Comédie-Française hors les murs : un théâtre éphémère en bois réutilisable inséré dans la Galerie d Orléans.

La Comédie-Française hors les murs : un théâtre éphémère en bois réutilisable inséré dans la Galerie d Orléans. La Comédie-Française hors les murs : un théâtre éphémère en bois réutilisable inséré dans la Galerie d Orléans. Dossier technique / Janvier 2011 Jardins du Palais Royal Conseil Constitutionnel Galerie

Plus en détail

LES TRAVAUX SUR LE PATRIMOINE BÂTI

LES TRAVAUX SUR LE PATRIMOINE BÂTI LES TRAVAUX SUR LE PATRIMOINE BÂTI À VERSAILLES Versailles a su conserver son remarquable patrimoine architectural. Chacun de nous l apprécie, le respecte et le valorise afin que notre ville conserve l

Plus en détail

DUBROVNIK. Hors les murs - un paysage en echo avec la ville - DOCUMENT SOUMIS AU DROIT D'AUTEUR

DUBROVNIK. Hors les murs - un paysage en echo avec la ville - DOCUMENT SOUMIS AU DROIT D'AUTEUR La ville de Dubrovnik prend part à l Europan 11 pour questionner la manière d inplanter un parking conséquent voué à subvenir aux nécéssités d accueil générées par une ville classée au patrimoine mondiale

Plus en détail

Depuis son ouverture, la diffusion de la culture. de la Cité des sciences et de l industrie. diffusion de l information scientifique et technique

Depuis son ouverture, la diffusion de la culture. de la Cité des sciences et de l industrie. diffusion de l information scientifique et technique 078-082 Hebert 18/04/07 12:13 Page 78 VULGARISER : DE L INFORMATION AU MERVEILLEUX La Cité des sciences et de l industrie et la diffusion de l information scientifique et technique La Cité des sciences,

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

CONSTRUCTEUR DEPUIS 1973

CONSTRUCTEUR DEPUIS 1973 CONSTRUCTEUR DEPUIS 1973 Construire le meilleur, C est avant tout une histoire d hommes Depuis 1973, nous, Maisons Levoye sommes spécialistes de la construction individuelle de standing et de l extension

Plus en détail

Le Conseil d Architecture d Urbanisme et de l Environnement de Loire-Atlantique propose une journée de visites et d échanges autour de

Le Conseil d Architecture d Urbanisme et de l Environnement de Loire-Atlantique propose une journée de visites et d échanges autour de construire une salle polyvalente Le Conseil d Architecture d Urbanisme et de l Environnement de Loire-Atlantique propose une journée de visites et d échanges autour de 4 réalisations récentes à destination

Plus en détail

Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE

Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE Diagnostic sur les lieux - 8 mars 2012 Balade urbaine - 29 mars 2012 Enjeux de requalification - 5 avril 2012 Adoption des fondamentaux

Plus en détail

Ywood Les Docks Libres à Marseille

Ywood Les Docks Libres à Marseille Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 1 Ywood Les Docks Libres à Marseille Stéphane Bouquet NEXITY / YWOOD FR-Paris, Marseille 2 Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 5 ème Forum International

Plus en détail

SOMMAIRE. Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives RUSTIQUE BULLÉE 04 ABBAYE 12 PIERRE DU LOT 10 COLLÉGIALE 16

SOMMAIRE. Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives RUSTIQUE BULLÉE 04 ABBAYE 12 PIERRE DU LOT 10 COLLÉGIALE 16 2011 Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives De l atmosphère restituée des anciennes bâtisses à l esprit de modernité des maisons contemporaines, les dallages et margelles PIERRA signent

Plus en détail

Analyse comparative d un corpus de sites web : Les musées historiques 2) LE CORPUS

Analyse comparative d un corpus de sites web : Les musées historiques 2) LE CORPUS Alexandre GRIVEAU Mathieu GROLEAU IUP 2 Analyse comparative d un corpus de sites web : Les musées historiques 2) LE CORPUS 2.1) brève présentation- description des trois sites 2.1.1) musée de la révolution

Plus en détail

FLAINE, art et architecture

FLAINE, art et architecture FLAINE, art et architecture La station de Flaine a été créée dans les années 60 par Eric et Sylvie Boissonnas, grands mécènes du 20ème siècle, amateurs d art moderne et de musique classique. L architecte

Plus en détail

105 Avenue du 12 février 1934 92240 MALAKOFF - http://maisondesarts.malakoff.fr LA CABANE

105 Avenue du 12 février 1934 92240 MALAKOFF - http://maisondesarts.malakoff.fr LA CABANE 105 Avenue du 12 février 1934 92240 MALAKOFF - http://maisondesarts.malakoff.fr LA CABANE Ouverture Mardi 14 septembre 2010 105 Avenue du 12 février 1934 92240 MALAKOFF - http://maisondesarts.malakoff.fr

Plus en détail

Les arc-boutant Un peu de vocabulaire

Les arc-boutant Un peu de vocabulaire La cathédrale d Amiens Classée au patrimoine mondial de l'unesco depuis 1981, la cathédrale gothique d'amiens s'élève en plein centre de la ville. Sa flèche s'élève à 112 mètres du sol. Pour une longueur

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef

Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef Vendredi 27 février 2015 Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef Légende : Etablissement de recherche, de culture et de loisirs, elle proposera des collections renouvelées et des services innovants

Plus en détail

La domus de Vieux. Maquette à construire. Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie

La domus de Vieux. Maquette à construire. Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie Maquette à construire La domus de Vieux Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie 2005 Service Départemental d Archéologie du Calvados, édition 2005. Présentation de la domus de Vieux

Plus en détail

MARS/AVR 10 Bimestriel OJD : 131921

MARS/AVR 10 Bimestriel OJD : 131921 Page 1/8 Page 2/8 La magnifique verrière ancienne s élance sur toute la hauteur de I appartement et ouvre sur un balcon ou de grands pots plantes de bambous cachent le vis a vis Afin de renforcer le cote

Plus en détail

Charles WOEHREL. TRAITÉ de PERSPECTIVE. d Architecture Intérieure. Éditions VIAL

Charles WOEHREL. TRAITÉ de PERSPECTIVE. d Architecture Intérieure. Éditions VIAL Charles WOEHREL TRAITÉ de PERSPECTIVE d Architecture Intérieure Éditions VIAL SOMMAIRE Introduction.... 6 I. LA SENSATION DE PERSPECTIVE... 9 1. Les stimuli... 10 Présence de notre corps à l espace...

Plus en détail

Conditions d'admission : Pour être admis à ce programme, il suffit de satisfaire à l'une des conditions suivantes :

Conditions d'admission : Pour être admis à ce programme, il suffit de satisfaire à l'une des conditions suivantes : Dessin de bâtiment Secteur de formation : Bâtiment et travaux publics Sanction des études : DEP Numéro du programme : 5250 Durée de la formation : 1 800 heures Nombre d'unités : 120 unités Objectifs du

Plus en détail

France Provence, près de St. Rémy-de-Provence

France Provence, près de St. Rémy-de-Provence France Provence, près de St. Rémy-de-Provence Luxueuse maison de maître de style provençal situé proche de St. Rémy et les Bauxde-Provence, 3 min dehors d un des villages les plus charmant de la région.

Plus en détail

Remplacer la porte de grange LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN. La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne

Remplacer la porte de grange LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN. La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne LES FAÇADES Remplacer la porte de grange 1 1 LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne Une publication de la Fondation rurale de Wallonie Assistance

Plus en détail

Systèmes de stockage Planorama

Systèmes de stockage Planorama Systèmes de stockage Planorama Un système modulaire multi tiroirs La solution des problèmes de stockage dans les cas difficiles Une combinaison entre fonctionnalité et esthétisme Des meubles de stockage

Plus en détail

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LE PATRIMOINE BÂTI

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LE PATRIMOINE BÂTI A - PROBLÉMATIQUE : Le Pays Ouest Charente possède un patrimoine bâti et petit patrimoine (fontaines, lavoirs, fours, coués, etc.) de qualité. Patrimoine modeste (petite maison de bourg, maison de ville

Plus en détail

PROJET URBAIN & CADRE DE VIE

PROJET URBAIN & CADRE DE VIE PROJET URBAIN PARC ET JARDIN / TERRAIN DE SPORT ESPACE DE JEUX / CIMETIÈRE PAYSAGER / SITE TOURISTIQUE MISE À JOUR: JUIN 2014 FICHE TECHNIQUE PROJET URBAIN MAÎTRISE D OUVRAGE Ville de Vernon Ingé-Infra

Plus en détail

Bâtiment SHS - Université Paris Ouest Nanterre la Défense

Bâtiment SHS - Université Paris Ouest Nanterre la Défense 5 ème Forum International Bois Construction FBC 2015 Bâtiment SHS - Université Paris Ouest Nanterre la Défense P. Gontier 1 Bâtiment SHS - Université Paris Ouest Nanterre la Défense Pascal Gontier Architecte

Plus en détail

Hôtel de voyageurs le Flaine

Hôtel de voyageurs le Flaine Hôtel de voyageurs le Flaine Flaine Forum Arâches-la-Frasse Dossier IA74000908 réalisé en 2006 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ecole d'architecture

Plus en détail

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família Visites éducatives de la Sagrada Família Préparation de la visite. Visite et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e () 1 0. À la découverte de l église La Sagrada Família ouvre ses portes au regard

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

les nouveaux espaces publics des quartiers nord

les nouveaux espaces publics des quartiers nord les nouveaux espaces publics des quartiers nord Comité de suivi du 7 avril 2006 SEM SEM Amiens Amiens Aménagement _ 7 _ avril 7 avril 2006 2006 _ ESE _ ESE bet bet ingénierie Charles VICARINI concepteur

Plus en détail

Fiche de renseignements ASSURANCE CONSTRUCTION

Fiche de renseignements ASSURANCE CONSTRUCTION Fiche de renseignements ASSURANCE CONSTRUCTION 1 - SOUSCRIPTEUR N Sociétaire :... Nom/Raison sociale :... Adresse :... Personne chargée du dossier :... Téléphone :... Fax :... E-mail :... En qualité de

Plus en détail

Bordeaux Palais de la Bourse 17 Place de la Bourse 33076 Bordeaux Cedex. www.bordeauxpalaisbourse.com palaisbourse@bordeauxpalaisbourse.

Bordeaux Palais de la Bourse 17 Place de la Bourse 33076 Bordeaux Cedex. www.bordeauxpalaisbourse.com palaisbourse@bordeauxpalaisbourse. Bordeaux Palais de la Bourse 17 Place de la Bourse 33076 Bordeaux Cedex www.bordeauxpalaisbourse.com palaisbourse@bordeauxpalaisbourse.com Rejoignez nous sur Facebook et Twitter : www.facebook.com/espacecongres

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Centre Beautour la biodiversité en Pays de la Loire Animateur de réseaux et catalyseur de projets de recherche

DOSSIER DE PRESSE. Centre Beautour la biodiversité en Pays de la Loire Animateur de réseaux et catalyseur de projets de recherche Centre Beautour la biodiversité en Pays de la Loire Animateur de réseaux et catalyseur de projets de recherche Inauguré en juin 2013, le centre régional pour la biodiversité Beautour redonne vie à l héritage

Plus en détail

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde de Léonard de Vinci est incontestablement le tableau le plus célèbre. Il est conservé au musée du Louvre à Paris et a

Plus en détail