a. Annexe 1 : Bassin versant du Rhône, localisation du site d'étude

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "a. Annexe 1 : Bassin versant du Rhône, localisation du site d'étude"

Transcription

1 a. Annexe 1 : Bassin versant du Rhône, localisation du site d'étude Cette étude est effectuée sur l ensemble du linéaire du Rhône, de l aval du lac Léman à la mer Méditerranée (Annexe 1). Afin d assurer l entretien des voies navigables et des digues, la CNR réalise régulièrement (environ tous les 5 ans) des mesures bathymétriques de profil en travers sur l ensemble du corridor du Rhône (sauf les secteurs de l Ain et de Miribel Lyon, gérés par VNF). Ces données ont été mises à disposition par la CNR (Erreur! Source du renvoi introuvable.). L étude de l évolution de la géométrie du corridor fluvial (du Léman à la mer) au cours de l aménagement du Rhône, et en fonction des crues, permet de rendre compte de ces modifications. Il est question d une étude diachronique : cette première année consistait à récolter les données bathymétriques disponibles et à étudier la morphologie actuelle du chenal. Les résultats cartographiques aideront à définir le protocole de caractérisation granulométrique des fonds (en lien avec l action 2 : caractérisation de la granulométrie du fond du lit). Les données antérieures seront comparées aux données actuelles afin de déduire une cartographie de l évolution morphologique du chenal. Cette étude permettra d établir un bilan sédimentaire du Rhône aux différentes périodes clés (actuel, avant/après aménagements/crues, avant casiers Girardon) et de réaliser une cartographie précise SIG (topographique et bathymétrique) de l évolution morphologique (latérale et longitudinale) du

2 corridor, notamment grâce à l exploitation des archives de la CNR et de VNF. Elle permettra de comprendre les évolutions longitudinales (amont/aval du profil en long) et latérales du corridor. Elle permettra de comprendre les causes des changements physiques sur les phénomènes d accumulation et d érosion sédimentaire (quantification volumétrique des stockages, compréhension des impacts des ouvrages), et de comprendre l évolution locale de la débitance du chenal sur du long terme. b. Annexe 2 : Développement méthodologique La segmentation du chenal du Rhône en tronçons homogènes Nous partons du postulat que les canaux constituent des secteurs d intérêt morphologique négligeables et ne sont donc pas pris en compte dans notre étude dans l immédiat. En effet, ce sont des voies artificielles, régulièrement dragués afin d entretenir les voies navigables et les infrastructures, impliquant un biais dans l étude des méso formes. L extraction du profil en long L extraction du profil en long (PL) à partir des données de profil en travers (PT tous les 500 m) mis à disposition par l IGN dans la Base de Données Topographique (BDT) a été réalisée dans le but d étudier les faciès morphologiques du fond du lit du Rhône. Le PL correspond au talweg du fleuve, c est à dire que le point le plus profond des données bathymétriques de chaque PT a été extrait sur ArcGis (cf. fig.pl Rhône complet). La localisation des contraintes naturelles (affluents, géologie ) et anthropiques (ouvrages, biefs ) La localisation des contraintes a été réalisée à partir de l étude du milieu, grâce à des données cartographiques : Base de Données Carthage (IGN) pour les affluents, BDT pour les ouvrages et biefs, Banque de données de la Carte géologique numérique de la France (BRGM) pour la géologie. Les affluents principaux ont été retenus en fonction de leur apport sédimentaire (matériaux en suspension et charriage) et de leur débit (SOGREAH 2000). L application de tests statistiques Deux tests statistiques ont permis de localiser des ruptures dans le profil. Le test de Pettitt consiste en la localisation de la rupture la plus importante de façon itérative (Pettitt 1979, Alber & Piégay 2010). Il s agit d une somme de toutes les différences deux à deux entre les éléments de part et d autre de la rupture. Le test d Hubert procède par le calcul statistique pour chaque élément de la série parcourue, c est à dire chaque endroit de rupture possible, et ne retient que les segmentations significatives à chaque nouveau test (Hubert 2000). L ajout d une nouvelle rupture à l ancienne segmentation implique que les segments de la série de part et d autre de celle ci sont significativement différents. Aussi, les anciennes ruptures ne sont conservées que si elles réapparaissent au nouveau test. En effet, lors de la progression du test sur la série, la nature des segments de part et d autre d une rupture peut être modifiée par l ajout de la nouvelle rupture. Si tous les segments successifs de la série entre les ruptures sont significativement différents deux à deux, alors la segmentation est retenue. Ces tests statistiques ont été programmés sur le logiciel R. L analyse statistique du profil en long du Rhône a nécessité un lissage des données en les interpolant à un pas régulier de 500 m exactement et une moyenne mobile d un pas de 10 (PL interpolé fig. PL Rhône complet). Ces tests excluent la

3 zone de Génissiat qui, de par sa très forte pente par rapport au reste du profil, introduit un biais dans l ensemble de l analyse. L estimation des pentes par décomposition du signal Une méthode de décomposition du signal (dite des ondelettes) de la pente locale a permis d extraire les différents types de pente en les classant qualitativement en fonction des pentes fortes et des pentes faibles. Cette caractérisation du signal de pente a été réalisée sur le logiciel R. La détermination des méso formes : les alternances seuil mouille L extraction du PL permet d étudier les faciès du fond du lit, et plus précisément les alternances seuils mouilles. Cette identification constitue une part importante dans la caractérisation du corridor. Les alternances seuils mouilles sont considérées comme des unités morphologiques de la plaine alluviale (O Neill et Abrahams 1984). Comme le souligne Jowett (1993), et les différents tests de caractérisation mis en place cette année dans le cadre de l étude, la détermination des seuils et des mouilles est très complexe. De nombreuses études se sont heurtées au problème, sans réellement arrêter de critères précis utilisés pour identifier les macro formes, mais en se basant sur des points spécifiques et descriptifs : Les géomorphologues pensent que la définition des faciès par rapport à la topographie du lit est la plus optimale, du fait qu elle change moins rapidement avec l écoulement qu avec les conditions hydrauliques (Richards 1976), et définissent ces faciès comme des ondulations dans la topographie du lit (O Neill et Abrahams 1984). C est à partir de cette idée que nous avons décidé d étudier le signal de pente du profil en long du chenal du Rhône. La méthode des ondelettes La méthode des ondelettes consiste en une décomposition du signal, de la forme la plus globale au bruit. L étude des ondelettes permet d obtenir une représentation en temps et en fréquence, ce que ne permet pas la transformée de Fourier (résolution en fréquence et non en temps). L avantage est que cette décomposition peut mettre en œuvre une base différente, pas forcément sinusoïdale. Cette analyse temps fréquence se fait à partir d une fenêtre glissante prédéfinie (Annexe 4). Il existe une relation entre la largeur de l enveloppe et la fréquence des oscillations (homothétie de l ondelette). En effet, les algorithmes d'ondelettes ont deux composants : la fonction d'échelle pour déterminer une version comprimée du signal la fonction d'ondelette pour déterminer les détails supprimés par la fonction d'échelle A partir du signal de pente locale, il a été possible d extraire huit signaux (Annexe 3). L addition de ceux ci permet d approximer le signal de pente d origine, modulant l accumulation des erreurs lors de la décomposition (Annexe 5). A partir de cette méthode, l idée est de retrouver les différentes structures qui ressortent de la décomposition : des grandes structures au niveau de décomposition la plus haute, aux petites structures au niveau le plus bas.

4 c. Annexe 3 : Décomposition du signal de pente locale (Génissiat exclu) Nous admettons ainsi que le niveau de signal le plus faible pourrait correspondre aux faciès sédimentaires de type seuil mouille. Il a été question de caractériser ce signal afin de localiser les formes sédimentaire sur le profil. La moyenne mobile Le tracé de la moyenne mobile sur l ensemble du profil a été réalisé à un pas de 10. A partir du logiciel R, il a été possible de caractériser les points se situant au dessus et en dessous de la moyenne mobile («up and down»). d. Annexe 4 : Fenêtre glissante représentant deux filtres de type la8 : la fonction d'ondelette (première fenêtre) et la fonction d'échelle (deuxième figure)

5

6 e. Annexe 5 : Recomposition du signal de pente à partir des signaux obtenus par la méthode des ondelettes

7 f. Annexe 6 : Découpage statistique de Pettitt et Hubert du signal de pente locale

8 g. Annexe 7: Caractérisation qualitative des valeures de pente par la méthode des ondelettes. F=pentes fortes et f=pentes faibles

9 Les ondelettes h. Annexe 8 : Résultats thématiques : les alternances seuil mouille Les résultats des séquences seuil mouille ne représentent pas une réalité physique. L échelle des faciès sédimentaire est bien trop importante pour pouvoir interpréter des méso formes. La méthode des ondelettes ne nous permet pas de déterminer une alternance seuil mouille du fait de l accumulation des erreurs successives à chaque niveau de décomposition. La moyenne mobile L inconvénient avec la moyenne mobile est qu elle ne permet pas de localiser avec exactitude les seuils et les mouilles sur le profil en long. En effet, tous les points situés au dessus de la moyenne mobile ne peuvent être considéré comme des seuils, au même titre que les mouilles (Annexe 10). Néanmoins, cette analyse nous donne une information sur le nombre de «up» et de «down».

10 i. Annexe 9 : Caractérisation des alternances seuil mouilles par la méthode des ondelettes, en fonction du signal le plus bas

11 j. Annexe 10 : Localisation des "up" et des "down" sur le profil en long du Rhône par rapport à la moyenne mobile d'un pas de 10. En haut : PL entier du Rhône, en bas : zoom sur une zone du PL

12 2.. k. Annexe 11 : Paramètre physique du niveau de décomposition le plus faible du signal de pente (n 1) : représentation de la pente, la demiamplitude, l'amplitude et la période.

Le transport sédimentaire sur l'allier et la problématique des captures de gravières

Le transport sédimentaire sur l'allier et la problématique des captures de gravières Le transport sédimentaire sur l'allier et la problématique des captures de gravières Jean-Luc PEIRY Professeur Univ. Blaise Pascal Séminaire technique Vierzon- 24 novembre 2011 «Le transport sédimentaire

Plus en détail

Le Rhône, fleuve aménagé

Le Rhône, fleuve aménagé 21 Le Rhône, fleuve aménagé Appelé Rotten dans la première partie de son cours, le Rhône naît des eaux de fonte du glacier de la Furka dans le canton du Valais en Suisse. Il parcourt 300 km avant d atteindre

Plus en détail

Les données spatiales dans l OSR : base de données, métadonnées et géowebservices. 24 sept. 2013, Irstea Lyon Guillaume Fantino

Les données spatiales dans l OSR : base de données, métadonnées et géowebservices. 24 sept. 2013, Irstea Lyon Guillaume Fantino Les données spatiales dans l OSR : base de données, métadonnées et géowebservices 24 sept. 2013, Irstea Lyon Guillaume Fantino Action 11 : Gestion de la base de données spatiales de l OSR Action 12 : Valorisation

Plus en détail

IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS

IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS Introduction 4 Collecte des données 5 Méthodologie 5 Principaux problèmes

Plus en détail

SYstème Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des Cours d Eau SYRAH CE

SYstème Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des Cours d Eau SYRAH CE Convention de partenariat ONEMA-Cemagref 2008 Domaine : Hydro-morphologie et altérations physiques des hydrosystèmes continentaux Action : 01 Descripteurs pour les cours d eau SYstème Relationnel d Audit

Plus en détail

AlivrableV.3. Phase1. Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux. Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord

AlivrableV.3. Phase1. Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux. Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux p.5 Introduction Pourquoi un PPR? p.7 Partie 1 Méthode de détermination de l aléa p.22

Plus en détail

SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE

SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE L. Valette & L. Frilleux Journée ESRI ENVIRONNEMENT Paris 8 juin 2010 Pourquoi le projet SYRAH? Commande Ministère Environnement

Plus en détail

Analyse des processus de sédimentation dans le lit majeur et les annexes fluviales

Analyse des processus de sédimentation dans le lit majeur et les annexes fluviales Analyse des processus de sédimentation dans le lit majeur et les annexes fluviales du RCC de Péage de Roussillon Rapport final Réalisation H. Piégay, M. Bertrand, B. Raepple, G. Seignemartin, H. Parmentier

Plus en détail

CONTEXTE ET OBJECTIFS

CONTEXTE ET OBJECTIFS dans le cadre de la réalisation de l A89 - Dérivation et rescindement de la Goutte Martin OHA363 O et OHA364 CONTEXTE ET OBJECTIFS Le dernier tronçon de l A89 reliant Lyon à Bordeaux, lancé en 2009 pour

Plus en détail

Projet Barrage-Usine de

Projet Barrage-Usine de Maquette numérique 3D Projet Barrage-Usine de Conflan Partenaires du projet SOMMAIRE I- Contexte du projet 1/ Etude cartographique du site 2/ Enjeux du projet II- Acquisition et traitement des données

Plus en détail

Les outils numériques de gestion de données de l OSR

Les outils numériques de gestion de données de l OSR L OSR est un programme de recherche visant à acquérir, analyser et mettre en valeur des connaissances sur les dynamiques hydro-sédimentaires du fleuve Rhône. Pour cela, depuis 2009, des efforts sont réalisés

Plus en détail

Réalisation d une campagne de sondages dans la plaine alluviale du Rhône à Péage-de-Roussillon Rapport de mesure

Réalisation d une campagne de sondages dans la plaine alluviale du Rhône à Péage-de-Roussillon Rapport de mesure Réalisation d une campagne de sondages dans la plaine alluviale du Rhône à Péage-de-Roussillon Rapport de mesure Réalisation Nicolas Talaska, Anthony Guinchard Juin 2014 1 Table des matières 1. Contexte

Plus en détail

11- LE MILIEU PHYSIQUE

11- LE MILIEU PHYSIQUE 11- LE MILIEU PHYSIQUE Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 181 11.1 LE RELIEF DE PLAINE ALLUVIALE Clichy est située dans la plaine alluviale de la Seine. C est une commune de configuration

Plus en détail

Etude du transport solide. Etude globale pour une stratégie de réduction des risques dus aux crues du Rhône. Etude du transport solide

Etude du transport solide. Etude globale pour une stratégie de réduction des risques dus aux crues du Rhône. Etude du transport solide pour une stratégie de réduction des risques dus aux auteur et date Institution interdépartementale Des Bassins Rhône Saône Hydratec - Sogreah - Minéa Février 2001 Etude du transport solide intitulé du

Plus en détail

Le Système Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des cours d eau d eau SYRAH- CE

Le Système Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des cours d eau d eau SYRAH- CE Le Système Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des cours d eau d eau SYRAH- CE État d avancement Johann MOY Bureau des milieux aquatiques Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX de la Baie de Bourgneuf, NOTICE DE PRESENTATION Annexe n 6 Synthèse des hypothèses des scénarios de référence Enquête Publique Enquête publique

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Comité Territorial de Concertation Prolog Ingénierie 11/27/2012 1 Mercredi 28 novembre 2012 - Valence SIAGAR CONTEXTE & ENJEUX Le Syndicat Intercommunal d Aménagement et de Gestion des Abords du Rhône

Plus en détail

La réactivation des vieux Rhône

La réactivation des vieux Rhône Atelier Européen 22-23/10/2009 «Les grands cours d eau dynamiques d Europe et le concept d espace de mobilité» La réactivation des vieux Rhône Jean-Paul BRAVARD, Guy COLLILIEUX, Marc DESMET, Eric DOUTRIAUX,

Plus en détail

Relations entre transport sédimentaire altéré et communautés aquatiques. F. GAYOU, ONEMA-DiR Sud-Ouest G. MELUN, ONEMA-DG/DAST

Relations entre transport sédimentaire altéré et communautés aquatiques. F. GAYOU, ONEMA-DiR Sud-Ouest G. MELUN, ONEMA-DG/DAST Relations entre transport sédimentaire altéré et communautés aquatiques F. GAYOU, ONEMA-DiR Sud-Ouest G. MELUN, ONEMA-DG/DAST Sommaire 1. Relations «sédiments - communautés aquatiques» 2. Altération du

Plus en détail

Modélisation intégrée des écoulements pour la gestion en temps réel d'un bassin versant anthropisé

Modélisation intégrée des écoulements pour la gestion en temps réel d'un bassin versant anthropisé 1 TGR Modélisation intégrée des écoulements pour la gestion en temps réel d'un bassin versant anthropisé Simon Munier Institut des Sciences et Industries du Vivant et de l'environnement (AgroParisTech)

Plus en détail

MANUEL DE RESTAURATION HYDROMORPHOLOGIQUE DES COURS D EAU

MANUEL DE RESTAURATION HYDROMORPHOLOGIQUE DES COURS D EAU MANUEL DE RESTAURATION HYDROMORPHOLOGIQUE DES COURS D EAU Philippe Adam et Nicolas Debiais Jean-René MALAVOI Ingénieur Conseil DIRECTION DE L EAU, DES MILIEUX AQUATIQUES ET DE L AGRICULTURE (DEMAA) SERVICE

Plus en détail

Plan directeur cantonal Mesure 3e correction du Rhône

Plan directeur cantonal Mesure 3e correction du Rhône Plan directeur cantonal Mesure 3e correction du Rhône NB: La compétence et le niveau de contrainte est signalé par (CE) ou (GC). Les rubriques sans mention ne sont pas contraignantes. Périmètre (CE) Le

Plus en détail

III Caractérisation d'image binaire

III Caractérisation d'image binaire III Caractérisation d'image binaire 1. Généralités Les images binaires codent l'information sur deux valeurs. Rarement le résultat direct d'un capteur, mais facilement obtenues par seuillage dans certains

Plus en détail

collection mise au point état initial et prévision d impact dans les documents d incidences milieu aquatique

collection mise au point état initial et prévision d impact dans les documents d incidences milieu aquatique collection mise au point milieu aquatique état initial et prévision d impact dans les documents d incidences 1 PRINCIPES DE LA DEMARCHE.. 10 1.1. CHAMP D APPLICATION.... 12 1.2. UNE DEMARCHE EN QUATRE

Plus en détail

L1 C3. Les mouvements. Les eaux fluviales. Profondeur d eau disponible en amont de Nantes. CAHIER INDICATEURS N 1 avril 2003

L1 C3. Les mouvements. Les eaux fluviales. Profondeur d eau disponible en amont de Nantes. CAHIER INDICATEURS N 1 avril 2003 L1 C3 CAHIER INDICATEURS N 1 avril 2003 Les eaux fluviales Les mouvements Profondeur d eau disponible en amont de Nantes L1 C3 Les eaux fluviales Profondeur d eau disponible en amont de Nantes Résumé La

Plus en détail

De la maille au bâti : avantages et inconvénients pour l analyse infra urbaine

De la maille au bâti : avantages et inconvénients pour l analyse infra urbaine De la maille au bâti : avantages et inconvénients pour l analyse infra urbaine Contexte d étude et méthode Évaluation de la qualité de vie quotidienne Échelle du quartier, prise en compte du déplacement

Plus en détail

Le transport solide en rivière. transport solide et morphologie fluviale. bibliographie

Le transport solide en rivière. transport solide et morphologie fluviale. bibliographie INPG Formation continue hydrométrie / 4 Transport solide te morphologie fluviale / 1 Philippe Belleudy - 09-2005 transport solide et morphologie fluviale INPG Formation continue hydrométrie / 4 Transport

Plus en détail

Hiérarchisation des enjeux et cadrage des objectifs par les élus

Hiérarchisation des enjeux et cadrage des objectifs par les élus Aider les maîtres d ouvrages et leurs techniciens à réviser leur programme pluriannuel de gestion des cours d eau en prenant en compte l hydromorphologie et les objectifs du SDAGE 2010-2015. Ce document

Plus en détail

Cartographie de l aléa d inondation par débordement de cours d eau. District hydrographique «Meuse» Sous-bassin hydrographique «Semois-Chiers»

Cartographie de l aléa d inondation par débordement de cours d eau. District hydrographique «Meuse» Sous-bassin hydrographique «Semois-Chiers» Cartographie de l aléa d inondation par débordement de cours d eau District hydrographique «Meuse» Sous-bassin hydrographique «Semois-Chiers» Annexe 2 - Notice explicative 1. Dans quel cadre la cartographie

Plus en détail

Communes concernées par le Contrat de Rivière

Communes concernées par le Contrat de Rivière Contrat de Rivière Ouvèze UNE OPERATION DE RENATURATION DU LIT DE L OUVEZE «Gestion des milieux aquatiques et préservation de la faune : deux approches à concilier pour l atteinte du bon état» Les 12 et

Plus en détail

Dan Istrate. Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier

Dan Istrate. Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier Détection et reconnaissance des sons pour la surveillance médicale Dan Istrate le 16 décembre 2003 Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier Thèse mené dans le cadre d une collaboration

Plus en détail

SCHEMA DE RESTAURATION ET DE GESTION DE LA BLEONE ET DE SES AFFLUENTS

SCHEMA DE RESTAURATION ET DE GESTION DE LA BLEONE ET DE SES AFFLUENTS SYNDICAT MIXTE D AMENAGEMENT DE LA BLEONE SCHEMA DE RESTAURATION ET DE GESTION DE LA BLEONE ET DE SES AFFLUENTS ETAT DES LIEUX DIAGNOSTIC : N 860070 R3 Burea u d 'étud e Gestion et Restauration des cours

Plus en détail

ETUDE MULTIFONCTIONNELLE ET PLAN DE GESTION DES COURS D EAU DU BASSIN VERSANT DE L ARLY ET DE SES AFFLUENTS SYNTHESE

ETUDE MULTIFONCTIONNELLE ET PLAN DE GESTION DES COURS D EAU DU BASSIN VERSANT DE L ARLY ET DE SES AFFLUENTS SYNTHESE ETUDE MULTIFONCTIONNELLE ET PLAN DE GESTION DES COURS D EAU DU BASSIN VERSANT DE L ARLY ET DE SES AFFLUENTS SYNTHESE Rapport final Savoie Technolac BP 400 73372 LE BOURGET DU LAC Cedex Sommaire 1 CONTEXTE

Plus en détail

Le Tableau de Bord du SAGE Vienne

Le Tableau de Bord du SAGE Vienne Le Tableau de Bord du SAGE Vienne - Décembre 2008 - Etablissement Public du Bassin de la Vienne 3 place du 11 novembre 87220 FEYTIAT Tél. : 05.55.06.39.42 Fax. : 05.55.30.17.55 epbv@epbv.fr www.eptb-vienne.fr

Plus en détail

Une chaîne de traitement automatisée sous R :

Une chaîne de traitement automatisée sous R : Une chaîne de traitement automatisée sous R : Du chargement de données à la production de cartes et de modèles statistiques pour l analyse d une base de données hydromorphologiques nationale Laboratoire

Plus en détail

Les fiches présentées, fonctionnent exclusivement sur le principe de l infiltration des eaux pluviales.

Les fiches présentées, fonctionnent exclusivement sur le principe de l infiltration des eaux pluviales. DES SOLUTIONS A L ECHELLE DE LA PARCELLE Par alternatives, on entend l ensemble des techniques qui viennent se substituer au concept de collecte et à celui du tout au réseau. L objectif n est alors plus

Plus en détail

Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire

Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire Séminaire sur les réseaux de suivis Mercredi 19 mars 2014 ; Beautour Benoît Marchadour (LPO Pays de la Loire) Plan de la présentation

Plus en détail

L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE.

L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE. L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE. I. PRINCIPE L énergie hydroélectrique nécessite un cours d eau ou une retenue d eau. La centrale exploite l énergie potentielle créée par le dénivelé de la chute

Plus en détail

Restauration du lit de la Loire entre les Ponts-de-Cé et Nantes. Définition du programme d actions 2012-2020

Restauration du lit de la Loire entre les Ponts-de-Cé et Nantes. Définition du programme d actions 2012-2020 Restauration du lit de la Loire entre les Ponts-de-Cé et Nantes Définition du programme d actions 2012-2020 Le contexte de la mission Rappel des constats : abaissement de la ligne d eau d étiage Ancenis

Plus en détail

Minimisation de coût de l énergie de pompage Cas du Canal haut service des Doukkala. Pr. A. Oulhaj 1, A. Aboussaleh 1

Minimisation de coût de l énergie de pompage Cas du Canal haut service des Doukkala. Pr. A. Oulhaj 1, A. Aboussaleh 1 Résumé La hausse continue du coût de l'énergie et la rareté de l'eau rendent plus complexe la gestion de l'eau dans les périmètres irrigués. Ainsi au cours des deux dernières décennies, le prix de l'énergie

Plus en détail

Le plombier chauffagiste a aussi besoin de cette représentation pour savoir ce qu il y a à l intérieur de la maison au niveau des hauteurs.

Le plombier chauffagiste a aussi besoin de cette représentation pour savoir ce qu il y a à l intérieur de la maison au niveau des hauteurs. Les informations du plan Vous connaissez trois types de représentation d un pavillon : 1 : La perspective 2 : Les façades (page 2 ) 3 : La vue en plan (page 3) Observer attentivement la vue de la page

Plus en détail

TRIMBLE MX2 CARTOGRAPHIE MOBILE APPLICATIONS UTILISATEUR

TRIMBLE MX2 CARTOGRAPHIE MOBILE APPLICATIONS UTILISATEUR TRIMBLE MX2 CARTOGRAPHIE MOBILE APPLICATIONS UTILISATEUR NUAGES DE POINTS À VOTRE PORTÉE ASSOCIANT UN BALAYAGE LASER HAUTE RÉSOLUTION ET UN POSITIONNEMENT PRÉCIS, LE SYSTÈME D IMAGERIE SPATIALE SUR VÉHICULE

Plus en détail

Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation

Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation M.LOUYS, Traitement d images et problèmes inverses Master Astrophysique, Observatoire de Strasbourg, 2013 Propriétés générales d une image

Plus en détail

Water Control Data for Hydrology and Management

Water Control Data for Hydrology and Management Water Control Data for Hydrology and Management Sytème de surveillance et d information visant à garantir les conditions de navigation, à limiter les risques d'inondation et à assurer l alimentation en

Plus en détail

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES Bertrand GOTTIN Directeurs de thèse: Cornel IOANA et Jocelyn CHANUSSOT 03 Septembre 2010 Problématique liée aux Transitoires

Plus en détail

Projet de Traitement du Signal Segmentation d images SAR

Projet de Traitement du Signal Segmentation d images SAR Projet de Traitement du Signal Segmentation d images SAR Introduction En analyse d images, la segmentation est une étape essentielle, préliminaire à des traitements de haut niveau tels que la classification,

Plus en détail

PROGRAMME DE RESTAURATION DU RHONE DE MIRIBEL JONAGE

PROGRAMME DE RESTAURATION DU RHONE DE MIRIBEL JONAGE 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025 2026 2027 PROGRAMME DE RESTAURATION DU RHONE DE MIRIBEL N 1.1 VOLET : Restauration morphodynamique et écologique du canal de Miribel LIBELLE

Plus en détail

ESTIMATION DE LA POPULATION EN ZONE INONDABLE PAR LA METHODE DITE «INSEE»

ESTIMATION DE LA POPULATION EN ZONE INONDABLE PAR LA METHODE DITE «INSEE» ESTIMATION DE LA POPULATION EN ZONE INONDABLE PAR LA METHODE DITE «INSEE» GUIDE PRATIQUE -1 - Estimation de la population en zone inondable par exploitation du recensement de la population Guide pratique

Plus en détail

IDL. Laissez parler vos données

IDL. Laissez parler vos données IDL Laissez parler vos données Le langage IDL Dans cet exemple, IDL est utilisé pour créer des courbes de niveau à partir des valeurs de précipitations observées dans les plaines du Texas. Pour transformer

Plus en détail

Un système d information géographique 3D pour l exploration des règles d urbanisme

Un système d information géographique 3D pour l exploration des règles d urbanisme Un système d information géographique 3D pour l exploration des règles d urbanisme Mickaël Brasebin, Julien Perret Cogit Cécile Haëck, IGN Conseil 21/11/2010 Introduction Développement du territoire àtravers

Plus en détail

APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS. Gilles Rivard, ing. M. Sc.

APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS. Gilles Rivard, ing. M. Sc. APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS Gilles Rivard, ing. M. Sc. Québec 15 mars 2012 PRÉSENTATION Particularités des petits bassins

Plus en détail

Anne Honegger Gabrielle Bouleau. Créateurs de Drôme CREATEURS DE DROME. UMR 5600 EVS, Université de Lyon UMR G-Eau, Cemagref Montpellier

Anne Honegger Gabrielle Bouleau. Créateurs de Drôme CREATEURS DE DROME. UMR 5600 EVS, Université de Lyon UMR G-Eau, Cemagref Montpellier Anne Honegger Gabrielle Bouleau Créateurs de Drôme CREATEURS DE DROME UMR 5600 EVS, Université de Lyon UMR G-Eau, Cemagref Montpellier Historique Zone Atelier Bassin du Rhône (ZABR) Site Atelier Drôme

Plus en détail

Où trouver l info? Où trouver l info?

Où trouver l info? Où trouver l info? Il s agit de présenter le territoire de compétence du maître d ouvrage et de le resituer dans son contexte, bassin versant et réseau hydrographique, afin d en connaître l étendue, la complexité, etc. mais

Plus en détail

Table des matières. Rappel des objectifs du livrable 2.1...4. Partie 1: Base de données bibliographique...5

Table des matières. Rappel des objectifs du livrable 2.1...4. Partie 1: Base de données bibliographique...5 Table des matières Rappel des objectifs du livrable 2.1...4 Partie 1: Base de données bibliographique...5 1.1 Présentation de la base de données...6 1.2 Architecture de la base de données...8 1.3 Présentation

Plus en détail

Droit applicable au transport sédimentaire

Droit applicable au transport sédimentaire Droit applicable au transport sédimentaire 111 111 Droit applicable au retrait des sédiments de cours d eau 118 Droit applicable à la préservation ou à la création de zones de mobilité 119 Droit applicable

Plus en détail

Calcul de la distance par GPS embarqué

Calcul de la distance par GPS embarqué SCALP Contrôle de la Vitesse moyenne sur un parcours -------------- Calcul de la distance par GPS embarqué 1 SCALP Calcul de la distance Odomètre : Roulette à main dangereuse (et lente), Cartographie du

Plus en détail

Exploitation des lames d eau radar : Retour sur 5 ans d utilisation opérationnelle à la CNR. Graff B., CNR

Exploitation des lames d eau radar : Retour sur 5 ans d utilisation opérationnelle à la CNR. Graff B., CNR Exploitation des lames d eau radar : Retour sur 5 ans d utilisation opérationnelle à la CNR Graff B., CNR 1 Plan de l exposé La CNR en bref Les besoins en prévision AEGIR Qualité des LE radar sur le bassin

Plus en détail

4. DESCRIPTION GÉNÉRALE DU PROJET: LA 3 e CORRECTION DU RHÔNE

4. DESCRIPTION GÉNÉRALE DU PROJET: LA 3 e CORRECTION DU RHÔNE RAPPORT DE SYNTHÈSE Troisième correction du Rhône 4. DESCRIPTION GÉNÉRALE DU PROJET: LA 3 e CORRECTION DU RHÔNE 4.1 PRINCIPES GÉNÉRAUX D AMÉNAGEMENT Rappel des objectifs L'ensemble du projet est dicté

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1 ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

Tutoriel 2. 23 septembre 2013 Page 1

Tutoriel 2. 23 septembre 2013 Page 1 Tutoriel 2 Nous avons vu dans le tutoriel précédent plusieurs techniques de détourage. En mode masque de fusion Avec le filtre extraire Avec l outil lasso magnétique (dans le tutoriel les couches) Nous

Plus en détail

Archives audiovisuelles de Canal NV sur dartfish.tv : aide à la consultation

Archives audiovisuelles de Canal NV sur dartfish.tv : aide à la consultation Archives Archives audiovisuelles de Canal NV sur dartfish.tv : aide à la consultation Les Archives de la Ville d Yverdon-les-Bains proposent la consultation de documents audiovisuels sur http://dartfish.tv/yverdon.

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

Gestion du Transport Solide et Aménagements hydroélectriques

Gestion du Transport Solide et Aménagements hydroélectriques Gestion du Transport Solide et Aménagements hydroélectriques Quantification des dépôts dans les retenues, Problématiques environnementales d un gestionnaire, Eléments de réflexion macro iques Séminaire

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

Connaissance hydrogéologique du sous-sol de l agglomération lyonnaise rapport d étape phase 3

Connaissance hydrogéologique du sous-sol de l agglomération lyonnaise rapport d étape phase 3 Connaissance hydrogéologique du sous-sol de l agglomération lyonnaise rapport d étape phase 3 Calage du modèle hydrodynamique en régime transitoire Rapport final BRGM/RP -55065-FR décembre 2006 Connaissance

Plus en détail

Le métier de gestionnaire de cours d eau non navigables. Ir. Yanni XANTHOULIS

Le métier de gestionnaire de cours d eau non navigables. Ir. Yanni XANTHOULIS Le métier de gestionnaire de cours d eau non navigables Ir. Yanni XANTHOULIS 1 Organisation du STP Administration des Services Techniques et de l Environnement Ir. P. SQUERENS / Inspecteur Général Service

Plus en détail

TP de cartographie Les cartes géologiques au 1/50000 Jeudi 20 septembre 2012

TP de cartographie Les cartes géologiques au 1/50000 Jeudi 20 septembre 2012 TP de cartographie Les cartes géologiques au 1/50000 Jeudi 20 septembre 2012 Partie I) TP de cartographie, la carte de France au 1/1000000 Voir le cours de l année dernière avec Jérôme. Partie II) TP de

Plus en détail

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES : LES

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES : LES 17 octobre 2014 Gestion des sites et sols pollués Caractérisation et surveillance des milieux (eaux, sols, gaz du sol et air intérieur), exposition et évaluation des risques sanitaires (bioaccessibilité...)

Plus en détail

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace 3 outils complémentaires pour connaître les sols en Alsace La base de données régionale sur les sols d Alsace Le guide des sols d Alsace La base de données régionale sur les sols Le réseau de mesure de

Plus en détail

Traitement bas-niveau

Traitement bas-niveau Plan Introduction L approche contour (frontière) Introduction Objectifs Les traitements ont pour but d extraire l information utile et pertinente contenue dans l image en regard de l application considérée.

Plus en détail

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS 10 ème programme pluriannuel d intervention MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS Pour la période 2013 à 2018 Le conseil d administration de

Plus en détail

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa 1 AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA - AGADIR 2 CONTEXTE GEOGRAPHIQUE REGION DU SOUSS MASSA ET DRAA 5 provinces et préfectures 30.000 km2 1,9 Millions

Plus en détail

Explorer Google Earth: Données GPS, cartographie KML des données du recensement, géocodage et géoréférencement d images.

Explorer Google Earth: Données GPS, cartographie KML des données du recensement, géocodage et géoréférencement d images. Explorer Google Earth: Données GPS, cartographie KML des données du recensement, géocodage et géoréférencement d images. Partie 1: Intégrer des relevés GPS dans Google Earth ( ~12 min) Dans cette section,

Plus en détail

GKR. Geological Knowledge Representation Base de connaissances métallogéniques

GKR. Geological Knowledge Representation Base de connaissances métallogéniques GKR Geological Knowledge Representation Base de connaissances métallogéniques Objets Organiser un ensemble d informations complexes et hétérogènes pour orienter l exploration minière aux échelles tactiques

Plus en détail

AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE

AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES GEOSPATIALE CREATION A D UNE L ECHELLE BANQUE NATIONAL DE DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE 1 AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. P O Box 3463

Plus en détail

Analyse de la vidéo. Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet. 10 mars 2015. Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57

Analyse de la vidéo. Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet. 10 mars 2015. Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57 Analyse de la vidéo Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet 10 mars 2015 Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57 La représentation d objets Plan de la présentation 1 La représentation

Plus en détail

L analyse d images regroupe plusieurs disciplines que l on classe en deux catégories :

L analyse d images regroupe plusieurs disciplines que l on classe en deux catégories : La vision nous permet de percevoir et d interpreter le monde qui nous entoure. La vision artificielle a pour but de reproduire certaines fonctionnalités de la vision humaine au travers de l analyse d images.

Plus en détail

Gestion des eaux de pluie et de ruissellement. Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse.

Gestion des eaux de pluie et de ruissellement. Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse. Gestion des eaux de pluie et de ruissellement Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse. 22/04/2009 Introduction des techniques alternatives dans la réflexion du Grand Toulouse Pourquoi

Plus en détail

Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire

Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire 1 Producteurs 2 Dénomination du produit 3 Protection militaire 4 Abréviations 5 Description générale 1. Définition

Plus en détail

Prise en main rapide de la version d essai

Prise en main rapide de la version d essai Prise en main rapide de la version d essai Structure de RevisAudit Premium RevisAudit Premium est constitué par 5 modules: 2 modules pluriannuels (Dossier Permanent et Dossier Contrôle Interne). 3 modules

Plus en détail

NAS 161 Introduction au Centre de surveillance

NAS 161 Introduction au Centre de surveillance NAS 161 Introduction au Centre de surveillance Configurer et commencer à utiliser le Centre de Surveillance C O L L E G E A S U S T O R OBJECTIFS DU COURS À la fin de ce cours, vous devriez : 1. Pouvoir

Plus en détail

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique Surveillance et Detection des Anomalies Diagnostic d une digue: rappel méthodologique issu de l expérience d EDF Jean-Paul BLAIS Service Géologie - Géotechnique EDF 1 La méthodologie utilisée par EDF,

Plus en détail

Transports solides et gestion des sédiments en milieux naturels et urbains (suite)

Transports solides et gestion des sédiments en milieux naturels et urbains (suite) DOI 10.1051/lhb:2008058 Transport solide en Loire moyenne lors des crues justification des mesures in situ et quantification Sediment gauging during flood events in the Middle Loire Rationale and results

Plus en détail

Entreprise de correction fluviale E.C.F. Canal de dérivation de l Arbogne

Entreprise de correction fluviale E.C.F. Canal de dérivation de l Arbogne 1562 Corcelles, le 17 janvier 2012 COMMUNE DE CORCELLES Près Payerne MUNICIPALITE Tél. 026/660.25.62 Fax 026/660.17.76 commune@corcelles.ch AU CONSEIL COMMUNAL DE CORCELLES/PAYERNE PREAVIS N o 01/2012

Plus en détail

PLAN DE SURVEILLANCE Concept général

PLAN DE SURVEILLANCE Concept général PLAN DE SURVEILLANCE Concept général 1 Concept de surveillance - Généralités Concept général En cas de crue importante sur le Rhône avec une montée en puissance du risque, un plan de surveillance est mis

Plus en détail

CODATU XI. Congrès Mondial de Bucarest 22-24 Avril 2004

CODATU XI. Congrès Mondial de Bucarest 22-24 Avril 2004 CODATU XI Congrès Mondial de Bucarest 22-24 Avril 2004 MODELE DE SIMULATION DE FLUX DE VOYAGEURS POUR L ETUDE ET L EXPLOITATION DES STATIONS DE TRAMWAY ET DE BUS ET DE LEURS EQUIPEMENTS COMPORTEMENT DES

Plus en détail

Apport de l imagerie infrarouge thermique (IRT) satellite pour évaluer la température du Rhône sur un linéaire de 500 km.

Apport de l imagerie infrarouge thermique (IRT) satellite pour évaluer la température du Rhône sur un linéaire de 500 km. Apport de l imagerie infrarouge thermique (IRT) satellite pour évaluer la température du Rhône sur un linéaire de 500 km. Vincent Wawrzyniak 1* & Hervé Piégay 1 1Université de Lyon, CNRS-UMR 5600, Site

Plus en détail

Analyse de la bande passante

Analyse de la bande passante Analyse de la bande passante 1 Objectif... 1 2 Rappels techniques... 2 2.1 Définition de la bande passante... 2 2.2 Flux ascendants et descandants... 2 2.3 Architecture... 2 2.4 Bande passante et volumétrie...

Plus en détail

Méthode d extraction des signaux faibles

Méthode d extraction des signaux faibles Méthode d extraction des signaux faibles Cristelle ROUX GFI Bénélux, Luxembourg cristelle.roux@gfi.be 1. Introduction Au début d une analyse stratégique, la première question posée est très souvent la

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 PROGRAMME D ACTION 2013-2018 PROGRAMME D ACTION 2013-2018 > L eau, cette ressource vitale que l on pensait renouvelable à l infini, n est pas inépuisable. 40 % des territoires sur lesquels intervient l

Plus en détail

Ce que vous devez savoir sur le drainage agricole. Raymond Bernier ingénieur MAPAQ Outaouais

Ce que vous devez savoir sur le drainage agricole. Raymond Bernier ingénieur MAPAQ Outaouais Ce que vous devez savoir sur le drainage agricole Raymond Bernier ingénieur MAPAQ Outaouais Ce que vous devez savoir sur le drainage agricole 1. Le sol, l eau, l air et la plante 2. Le drainage : Définition

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

CARTES DE ZONES DE CONTRAINTES

CARTES DE ZONES DE CONTRAINTES 17 3 CARTES DE ZONES DE CONTRAINTES 3.1 Méthodologie de cartographie des zones exposées aux glissements de terrain dans les dépôts meubles La méthode de cartographie utilisée par le Service de la géotechnique

Plus en détail

Débitmètre stationnaire pour conduites partiellement remplies

Débitmètre stationnaire pour conduites partiellement remplies Informations techniques Débitmètre stationnaire pour conduites partiellement remplies Canal de mesure calibrée pour la mesure du débit dans des tuyaux et canalisations d eaux usées et d eaux pluviales.

Plus en détail

Barrage de Verbois. Actions environnementales pour la préservation du Rhône

Barrage de Verbois. Actions environnementales pour la préservation du Rhône Barrage de Verbois Actions environnementales pour la préservation du Rhône 1 Table des matières 1 Introduction 3 2 Les objectifs des actions environnementales 4 A. Préserver, diversifier et créer des milieux

Plus en détail

Géométrie discrète Chapitre V

Géométrie discrète Chapitre V Géométrie discrète Chapitre V Introduction au traitement d'images Géométrie euclidienne : espace continu Géométrie discrète (GD) : espace discrétisé notamment en grille de pixels GD définition des objets

Plus en détail

Notice d Utilisation du logiciel Finite Element Method Magnetics version 3.4 auteur: David Meeker

Notice d Utilisation du logiciel Finite Element Method Magnetics version 3.4 auteur: David Meeker Notice d Utilisation du logiciel Finite Element Method Magnetics version 3.4 auteur: David Meeker DeCarvalho Adelino adelino.decarvalho@iutc.u-cergy.fr septembre 2005 Table des matières 1 Introduction

Plus en détail

Analyse et traitement de données SPM

Analyse et traitement de données SPM Analyse et traitement de données SPM Introduction Gwyddion est un logiciel libre développé par deux chercheurs de l'institut Tchèque de Métrologie (http://www.cmi.cz), destiné à l'analyse et au traitement

Plus en détail

Renaturation de l embouchure de la Broye

Renaturation de l embouchure de la Broye AquaVision Engineering Sàrl Constructions Hydrauliques pour un Développement Durable Chemin des Champs-Courbes 1 CH-1024 ECUBLENS Tel. +41 21 691 45 13 / Natel: +41 79 775 17 61 www.aquavision-eng.ch,

Plus en détail

La restauration hydromorphologique des cours d eau

La restauration hydromorphologique des cours d eau La restauration hydromorphologique des cours d eau Dr. Eric HALLOT Université de Liège Département de Géographie Laboratoire d Hydrographie et de Géomorphologie fluviatile Gisèle VERNIERS Facultés Universitaires

Plus en détail