a. Annexe 1 : Bassin versant du Rhône, localisation du site d'étude

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "a. Annexe 1 : Bassin versant du Rhône, localisation du site d'étude"

Transcription

1 a. Annexe 1 : Bassin versant du Rhône, localisation du site d'étude Cette étude est effectuée sur l ensemble du linéaire du Rhône, de l aval du lac Léman à la mer Méditerranée (Annexe 1). Afin d assurer l entretien des voies navigables et des digues, la CNR réalise régulièrement (environ tous les 5 ans) des mesures bathymétriques de profil en travers sur l ensemble du corridor du Rhône (sauf les secteurs de l Ain et de Miribel Lyon, gérés par VNF). Ces données ont été mises à disposition par la CNR (Erreur! Source du renvoi introuvable.). L étude de l évolution de la géométrie du corridor fluvial (du Léman à la mer) au cours de l aménagement du Rhône, et en fonction des crues, permet de rendre compte de ces modifications. Il est question d une étude diachronique : cette première année consistait à récolter les données bathymétriques disponibles et à étudier la morphologie actuelle du chenal. Les résultats cartographiques aideront à définir le protocole de caractérisation granulométrique des fonds (en lien avec l action 2 : caractérisation de la granulométrie du fond du lit). Les données antérieures seront comparées aux données actuelles afin de déduire une cartographie de l évolution morphologique du chenal. Cette étude permettra d établir un bilan sédimentaire du Rhône aux différentes périodes clés (actuel, avant/après aménagements/crues, avant casiers Girardon) et de réaliser une cartographie précise SIG (topographique et bathymétrique) de l évolution morphologique (latérale et longitudinale) du

2 corridor, notamment grâce à l exploitation des archives de la CNR et de VNF. Elle permettra de comprendre les évolutions longitudinales (amont/aval du profil en long) et latérales du corridor. Elle permettra de comprendre les causes des changements physiques sur les phénomènes d accumulation et d érosion sédimentaire (quantification volumétrique des stockages, compréhension des impacts des ouvrages), et de comprendre l évolution locale de la débitance du chenal sur du long terme. b. Annexe 2 : Développement méthodologique La segmentation du chenal du Rhône en tronçons homogènes Nous partons du postulat que les canaux constituent des secteurs d intérêt morphologique négligeables et ne sont donc pas pris en compte dans notre étude dans l immédiat. En effet, ce sont des voies artificielles, régulièrement dragués afin d entretenir les voies navigables et les infrastructures, impliquant un biais dans l étude des méso formes. L extraction du profil en long L extraction du profil en long (PL) à partir des données de profil en travers (PT tous les 500 m) mis à disposition par l IGN dans la Base de Données Topographique (BDT) a été réalisée dans le but d étudier les faciès morphologiques du fond du lit du Rhône. Le PL correspond au talweg du fleuve, c est à dire que le point le plus profond des données bathymétriques de chaque PT a été extrait sur ArcGis (cf. fig.pl Rhône complet). La localisation des contraintes naturelles (affluents, géologie ) et anthropiques (ouvrages, biefs ) La localisation des contraintes a été réalisée à partir de l étude du milieu, grâce à des données cartographiques : Base de Données Carthage (IGN) pour les affluents, BDT pour les ouvrages et biefs, Banque de données de la Carte géologique numérique de la France (BRGM) pour la géologie. Les affluents principaux ont été retenus en fonction de leur apport sédimentaire (matériaux en suspension et charriage) et de leur débit (SOGREAH 2000). L application de tests statistiques Deux tests statistiques ont permis de localiser des ruptures dans le profil. Le test de Pettitt consiste en la localisation de la rupture la plus importante de façon itérative (Pettitt 1979, Alber & Piégay 2010). Il s agit d une somme de toutes les différences deux à deux entre les éléments de part et d autre de la rupture. Le test d Hubert procède par le calcul statistique pour chaque élément de la série parcourue, c est à dire chaque endroit de rupture possible, et ne retient que les segmentations significatives à chaque nouveau test (Hubert 2000). L ajout d une nouvelle rupture à l ancienne segmentation implique que les segments de la série de part et d autre de celle ci sont significativement différents. Aussi, les anciennes ruptures ne sont conservées que si elles réapparaissent au nouveau test. En effet, lors de la progression du test sur la série, la nature des segments de part et d autre d une rupture peut être modifiée par l ajout de la nouvelle rupture. Si tous les segments successifs de la série entre les ruptures sont significativement différents deux à deux, alors la segmentation est retenue. Ces tests statistiques ont été programmés sur le logiciel R. L analyse statistique du profil en long du Rhône a nécessité un lissage des données en les interpolant à un pas régulier de 500 m exactement et une moyenne mobile d un pas de 10 (PL interpolé fig. PL Rhône complet). Ces tests excluent la

3 zone de Génissiat qui, de par sa très forte pente par rapport au reste du profil, introduit un biais dans l ensemble de l analyse. L estimation des pentes par décomposition du signal Une méthode de décomposition du signal (dite des ondelettes) de la pente locale a permis d extraire les différents types de pente en les classant qualitativement en fonction des pentes fortes et des pentes faibles. Cette caractérisation du signal de pente a été réalisée sur le logiciel R. La détermination des méso formes : les alternances seuil mouille L extraction du PL permet d étudier les faciès du fond du lit, et plus précisément les alternances seuils mouilles. Cette identification constitue une part importante dans la caractérisation du corridor. Les alternances seuils mouilles sont considérées comme des unités morphologiques de la plaine alluviale (O Neill et Abrahams 1984). Comme le souligne Jowett (1993), et les différents tests de caractérisation mis en place cette année dans le cadre de l étude, la détermination des seuils et des mouilles est très complexe. De nombreuses études se sont heurtées au problème, sans réellement arrêter de critères précis utilisés pour identifier les macro formes, mais en se basant sur des points spécifiques et descriptifs : Les géomorphologues pensent que la définition des faciès par rapport à la topographie du lit est la plus optimale, du fait qu elle change moins rapidement avec l écoulement qu avec les conditions hydrauliques (Richards 1976), et définissent ces faciès comme des ondulations dans la topographie du lit (O Neill et Abrahams 1984). C est à partir de cette idée que nous avons décidé d étudier le signal de pente du profil en long du chenal du Rhône. La méthode des ondelettes La méthode des ondelettes consiste en une décomposition du signal, de la forme la plus globale au bruit. L étude des ondelettes permet d obtenir une représentation en temps et en fréquence, ce que ne permet pas la transformée de Fourier (résolution en fréquence et non en temps). L avantage est que cette décomposition peut mettre en œuvre une base différente, pas forcément sinusoïdale. Cette analyse temps fréquence se fait à partir d une fenêtre glissante prédéfinie (Annexe 4). Il existe une relation entre la largeur de l enveloppe et la fréquence des oscillations (homothétie de l ondelette). En effet, les algorithmes d'ondelettes ont deux composants : la fonction d'échelle pour déterminer une version comprimée du signal la fonction d'ondelette pour déterminer les détails supprimés par la fonction d'échelle A partir du signal de pente locale, il a été possible d extraire huit signaux (Annexe 3). L addition de ceux ci permet d approximer le signal de pente d origine, modulant l accumulation des erreurs lors de la décomposition (Annexe 5). A partir de cette méthode, l idée est de retrouver les différentes structures qui ressortent de la décomposition : des grandes structures au niveau de décomposition la plus haute, aux petites structures au niveau le plus bas.

4 c. Annexe 3 : Décomposition du signal de pente locale (Génissiat exclu) Nous admettons ainsi que le niveau de signal le plus faible pourrait correspondre aux faciès sédimentaires de type seuil mouille. Il a été question de caractériser ce signal afin de localiser les formes sédimentaire sur le profil. La moyenne mobile Le tracé de la moyenne mobile sur l ensemble du profil a été réalisé à un pas de 10. A partir du logiciel R, il a été possible de caractériser les points se situant au dessus et en dessous de la moyenne mobile («up and down»). d. Annexe 4 : Fenêtre glissante représentant deux filtres de type la8 : la fonction d'ondelette (première fenêtre) et la fonction d'échelle (deuxième figure)

5

6 e. Annexe 5 : Recomposition du signal de pente à partir des signaux obtenus par la méthode des ondelettes

7 f. Annexe 6 : Découpage statistique de Pettitt et Hubert du signal de pente locale

8 g. Annexe 7: Caractérisation qualitative des valeures de pente par la méthode des ondelettes. F=pentes fortes et f=pentes faibles

9 Les ondelettes h. Annexe 8 : Résultats thématiques : les alternances seuil mouille Les résultats des séquences seuil mouille ne représentent pas une réalité physique. L échelle des faciès sédimentaire est bien trop importante pour pouvoir interpréter des méso formes. La méthode des ondelettes ne nous permet pas de déterminer une alternance seuil mouille du fait de l accumulation des erreurs successives à chaque niveau de décomposition. La moyenne mobile L inconvénient avec la moyenne mobile est qu elle ne permet pas de localiser avec exactitude les seuils et les mouilles sur le profil en long. En effet, tous les points situés au dessus de la moyenne mobile ne peuvent être considéré comme des seuils, au même titre que les mouilles (Annexe 10). Néanmoins, cette analyse nous donne une information sur le nombre de «up» et de «down».

10 i. Annexe 9 : Caractérisation des alternances seuil mouilles par la méthode des ondelettes, en fonction du signal le plus bas

11 j. Annexe 10 : Localisation des "up" et des "down" sur le profil en long du Rhône par rapport à la moyenne mobile d'un pas de 10. En haut : PL entier du Rhône, en bas : zoom sur une zone du PL

12 2.. k. Annexe 11 : Paramètre physique du niveau de décomposition le plus faible du signal de pente (n 1) : représentation de la pente, la demiamplitude, l'amplitude et la période.

D onnées topographiques. Les profils en long. Les profils des grandes forces hydrauliques

D onnées topographiques. Les profils en long. Les profils des grandes forces hydrauliques D onnées topographiques L identifier, voire quantifier les processus d incision ou d exhaussement. Malheureusement, les données topographiques anciennes sont moins fréquentes, moins homogènes à l échelle

Plus en détail

Le transport sédimentaire sur l'allier et la problématique des captures de gravières

Le transport sédimentaire sur l'allier et la problématique des captures de gravières Le transport sédimentaire sur l'allier et la problématique des captures de gravières Jean-Luc PEIRY Professeur Univ. Blaise Pascal Séminaire technique Vierzon- 24 novembre 2011 «Le transport sédimentaire

Plus en détail

Les outils numériques de gestion de données de l OSR

Les outils numériques de gestion de données de l OSR L OSR est un programme de recherche visant à acquérir, analyser et mettre en valeur des connaissances sur les dynamiques hydro-sédimentaires du fleuve Rhône. Pour cela, depuis 2009, des efforts sont réalisés

Plus en détail

SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE

SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE L. Valette & L. Frilleux Journée ESRI ENVIRONNEMENT Paris 8 juin 2010 Pourquoi le projet SYRAH? Commande Ministère Environnement

Plus en détail

Réalisation d une campagne de sondages dans la plaine alluviale du Rhône à Péage-de-Roussillon Rapport de mesure

Réalisation d une campagne de sondages dans la plaine alluviale du Rhône à Péage-de-Roussillon Rapport de mesure Réalisation d une campagne de sondages dans la plaine alluviale du Rhône à Péage-de-Roussillon Rapport de mesure Réalisation Nicolas Talaska, Anthony Guinchard Juin 2014 1 Table des matières 1. Contexte

Plus en détail

DDE60 / SAUE. Juin 2009. Atlas des zones de ruissellement de l'oise Méthodologie de constitution des données

DDE60 / SAUE. Juin 2009. Atlas des zones de ruissellement de l'oise Méthodologie de constitution des données DDE60 / SAUE Atlas des zones de ruissellement de l'oise Méthodologie de constitution des données Atlas des Zones de Ruissellement de l'oise Calculs de bassins versants à l'aide l'extension ArcHydro d'arcgis

Plus en détail

Les données spatiales dans l OSR : base de données, métadonnées et géowebservices. 24 sept. 2013, Irstea Lyon Guillaume Fantino

Les données spatiales dans l OSR : base de données, métadonnées et géowebservices. 24 sept. 2013, Irstea Lyon Guillaume Fantino Les données spatiales dans l OSR : base de données, métadonnées et géowebservices 24 sept. 2013, Irstea Lyon Guillaume Fantino Action 11 : Gestion de la base de données spatiales de l OSR Action 12 : Valorisation

Plus en détail

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE) DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT DE LA CHARENTE SERVICE DE L URBANISME ET DE L HABITAT DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

Plus en détail

Evaluation de l impact des barrages sur l organisation longitudinale des mésohabitats fluviaux

Evaluation de l impact des barrages sur l organisation longitudinale des mésohabitats fluviaux 10 juin 2016 Journée Technique Avancées, apports et perspectives de la télédétection pour la caractérisation physique des corridors fluviaux Evaluation de l impact des barrages sur l organisation longitudinale

Plus en détail

AlivrableV.3. Phase1. Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux. Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord

AlivrableV.3. Phase1. Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux. Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux p.5 Introduction Pourquoi un PPR? p.7 Partie 1 Méthode de détermination de l aléa p.22

Plus en détail

CONTEXTE ET OBJECTIFS

CONTEXTE ET OBJECTIFS dans le cadre de la réalisation de l A89 - Dérivation et rescindement de la Goutte Martin OHA363 O et OHA364 CONTEXTE ET OBJECTIFS Le dernier tronçon de l A89 reliant Lyon à Bordeaux, lancé en 2009 pour

Plus en détail

Le Rhône, fleuve aménagé

Le Rhône, fleuve aménagé 21 Le Rhône, fleuve aménagé Appelé Rotten dans la première partie de son cours, le Rhône naît des eaux de fonte du glacier de la Furka dans le canton du Valais en Suisse. Il parcourt 300 km avant d atteindre

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX de la Baie de Bourgneuf, NOTICE DE PRESENTATION Annexe n 6 Synthèse des hypothèses des scénarios de référence Enquête Publique Enquête publique

Plus en détail

Le Système Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des cours d eau d eau SYRAH- CE

Le Système Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des cours d eau d eau SYRAH- CE Le Système Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des cours d eau d eau SYRAH- CE État d avancement Johann MOY Bureau des milieux aquatiques Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Inondation. Rhône et affluents. Présentation du projet. Commune de VALENCE

Plan de Prévention des Risques Inondation. Rhône et affluents. Présentation du projet. Commune de VALENCE Commune de VALENCE Plan de Prévention des Risques Inondation Rhône et affluents Présentation du projet Les éléments constitutifs du risque Nécessité d'un vocabulaire commun L'aléa Les enjeux Le risque

Plus en détail

Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole

Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole Choix, dimensionnement, installation et équipement des ouvrages de franchissement hydrauliques (OH) : prescriptions règlementaires, méthodes préconisées

Plus en détail

ALEA-Karst : vers une approche multicritères de l aléa lié à la présence et à l effondrement de cavités karstiques

ALEA-Karst : vers une approche multicritères de l aléa lié à la présence et à l effondrement de cavités karstiques ALEA-Karst : vers une approche multicritères de l aléa lié à la présence et à l effondrement de cavités karstiques Cartographie des karsts de contact Méthode Doline S.PINSON /D3E EVE 2 octobre 2014 Journées

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Comité Territorial de Concertation Prolog Ingénierie 11/27/2012 1 Mercredi 28 novembre 2012 - Valence SIAGAR CONTEXTE & ENJEUX Le Syndicat Intercommunal d Aménagement et de Gestion des Abords du Rhône

Plus en détail

De la maille au bâti : avantages et inconvénients pour l analyse infra urbaine

De la maille au bâti : avantages et inconvénients pour l analyse infra urbaine De la maille au bâti : avantages et inconvénients pour l analyse infra urbaine Contexte d étude et méthode Évaluation de la qualité de vie quotidienne Échelle du quartier, prise en compte du déplacement

Plus en détail

MAGE. Présentation du logiciel. Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique

MAGE. Présentation du logiciel. Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique MAGE Présentation du logiciel Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique Contributeurs : plusieurs générations de stagiaires MAGE : logiciel d'hydraulique à surface libre mai

Plus en détail

IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS

IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS Introduction 4 Collecte des données 5 Méthodologie 5 Principaux problèmes

Plus en détail

Annexe n 4 : Estimation de la ressource en alluvionnaire (Selon étude du BRGM du 12 mars 2012)

Annexe n 4 : Estimation de la ressource en alluvionnaire (Selon étude du BRGM du 12 mars 2012) Annexe n 4 : Estimation de la ressource en alluvionnaire (Selon étude du BRGM du 12 mars 2012) L estimation de la ressource alluvionnaire a porté exclusivement sur les alluvions récentes et anciennes,

Plus en détail

Gestion sédimentaire du Haut-Rhône français Rapport final

Gestion sédimentaire du Haut-Rhône français Rapport final DR-B 13-0764d COMITÉ TECHNIQUE FRANCO-SUISSE SUR LA GESTION SÉDIMENTAIRE DU RHÔNE GENEVOIS ET DU HAUT-RHÔNE FRANÇAIS Gestion sédimentaire du Haut-Rhône français Rapport final Octobre 2014 SOMMAIRE 1. Préambule...

Plus en détail

Evaluation des impacts hydrodynamiques de l amélioration des accès maritimes du port de Rouen

Evaluation des impacts hydrodynamiques de l amélioration des accès maritimes du port de Rouen PROGRAMME D AMELIORATION DES ACCES MARITIMES Evaluation des impacts hydrodynamiques de l amélioration des accès maritimes du port de Rouen GPMR/SCAN 2010 1 TABLE DES MATIERES 1 CADRE ET OBJET DE L ETUDE...

Plus en détail

GISÈLE VERNIERS ALEXANDRE PEETERS ÉRIC HALLOT

GISÈLE VERNIERS ALEXANDRE PEETERS ÉRIC HALLOT Obstacle sur le Bocq à Chansin. RÉHABILITATION HYDROMORPHOLOGIQUE DES COURS D EAU EN RÉGION WALLONNE : UN PROJET PILOTE GISÈLE VERNIERS ALEXANDRE PEETERS ÉRIC HALLOT Un projet Life Environnement a vu le

Plus en détail

Complémentarité de la modélisation physique et numérique à l exemple d un aménagement hydroélectrique

Complémentarité de la modélisation physique et numérique à l exemple d un aménagement hydroélectrique SimHydro 2010, Day 2, Session 2: Complementarity of physical and mathmatical models Complémentarité de la modélisation physique et numérique à l exemple d un aménagement hydroélectrique Complementarity

Plus en détail

Une chaîne de traitement automatisée sous R :

Une chaîne de traitement automatisée sous R : Une chaîne de traitement automatisée sous R : Du chargement de données à la production de cartes et de modèles statistiques pour l analyse d une base de données hydromorphologiques nationale Laboratoire

Plus en détail

Plan de restauration et de gestion physique des cours d eau du bassin versant de la Beaume et de la Drobie

Plan de restauration et de gestion physique des cours d eau du bassin versant de la Beaume et de la Drobie Syndicat de Rivières Beaume et Drobie Place de la République 07 230 Lablachère PHASES 01, 02 et 03 - SYNTHESE Plan de restauration et de gestion physique des cours d eau du bassin versant de la Beaume

Plus en détail

Module de formation en Débitmétrie 1ère partie : Choix du site de jaugeage Éléments d hydraulique fluviale

Module de formation en Débitmétrie 1ère partie : Choix du site de jaugeage Éléments d hydraulique fluviale WMO / OMM Autorité du Bassin du Niger Projets Niger-HYCOS et Volta-HYCOS Module de formation en Débitmétrie 1ère partie : Choix du site de jaugeage Éléments d hydraulique fluviale IRD - Unité OBHI (Observatoires

Plus en détail

SYstème Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des Cours d Eau SYRAH CE

SYstème Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des Cours d Eau SYRAH CE Convention de partenariat ONEMA-Cemagref 2008 Domaine : Hydro-morphologie et altérations physiques des hydrosystèmes continentaux Action : 01 Descripteurs pour les cours d eau SYstème Relationnel d Audit

Plus en détail

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace 3 outils complémentaires pour connaître les sols en Alsace La base de données régionale sur les sols d Alsace Le guide des sols d Alsace La base de données régionale sur les sols Le réseau de mesure de

Plus en détail

Projet Barrage-Usine de

Projet Barrage-Usine de Maquette numérique 3D Projet Barrage-Usine de Conflan Partenaires du projet SOMMAIRE I- Contexte du projet 1/ Etude cartographique du site 2/ Enjeux du projet II- Acquisition et traitement des données

Plus en détail

Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain

Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain CoTITA Méditerranée Journée du 17 novembre 2011 Conférences sur les risques Plan de Prévention des Risques Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain Laboratoire

Plus en détail

Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique

Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique V. Guinot Université Montpellier 2 Maison des Sciences de l Eau 34095 Montpellier Cedex 5 guinot@msem.univ-montp2.fr 1. L hydrologie et l hydraulique

Plus en détail

Etude des milieux fluviaux par imagerie drone : Retour d expériences

Etude des milieux fluviaux par imagerie drone : Retour d expériences Etude des milieux fluviaux par imagerie drone : Retour d expériences Jerôme Lejot, Vincent Wawrzyniak, Kristell Michel, Jérémy Riquier, Herve Piégay, Gaëtan Curt Axes de recherche : les milieux fluviaux

Plus en détail

Études de dangers des digues domaniales de classe B de la Loire Val de Decize (58)

Études de dangers des digues domaniales de classe B de la Loire Val de Decize (58) PREFECTURE DE LA NIEVRE Études de dangers des digues domaniales de classe B de la Loire Val de Decize (58) S01 Etude hydraulique locale via l utilisation d un modèle 1D à casiers Amélioration du modèle

Plus en détail

Détermination des aléas submersions marines Secteur du Boulonnais. Jean Paul Ducatez

Détermination des aléas submersions marines Secteur du Boulonnais. Jean Paul Ducatez Détermination des aléas submersions marines Secteur du Boulonnais Jean Paul Ducatez Agenda Les sites étudiés - #5 Rappel sur le déroulement de l étude - #2 Un point sur les méthodes - #4 Franchissements

Plus en détail

Les SIG outils d aide à la décision et de suivi des masses d eaux

Les SIG outils d aide à la décision et de suivi des masses d eaux Les SIG outils d aide à la décision et de suivi des masses d eaux Les SIG comme outils d aide à la décision Présentation succincte du bassin versant Historique de la mise en place de l observatoire Cas

Plus en détail

Modélisation intégrée des écoulements pour la gestion en temps réel d'un bassin versant anthropisé

Modélisation intégrée des écoulements pour la gestion en temps réel d'un bassin versant anthropisé 1 TGR Modélisation intégrée des écoulements pour la gestion en temps réel d'un bassin versant anthropisé Simon Munier Institut des Sciences et Industries du Vivant et de l'environnement (AgroParisTech)

Plus en détail

le projet de La bassée le dépliant : le projet en quelques mots retenir les crues de la Seine restaurer une zone humide exceptionnelle

le projet de La bassée le dépliant : le projet en quelques mots retenir les crues de la Seine restaurer une zone humide exceptionnelle le projet de La bassée le dépliant : le projet en quelques mots retenir les crues de la Seine restaurer une zone humide exceptionnelle Un risque d inondation et de catastrophe toujours présent Le bassin

Plus en détail

Reconquête du lit de la Loire entre les Ponts-de-Cé et l agglomération nantaise. Commission amont. 26 novembre 2013

Reconquête du lit de la Loire entre les Ponts-de-Cé et l agglomération nantaise. Commission amont. 26 novembre 2013 Reconquête du lit de la Loire entre les Ponts-de-Cé et l agglomération nantaise Commission amont 26 novembre 2013 du GIP Loire Estuaire le 14 septembre 2007 Commission amont 26/11/2013 Introduction de

Plus en détail

Analyse des processus de sédimentation dans le lit majeur et les annexes fluviales

Analyse des processus de sédimentation dans le lit majeur et les annexes fluviales Analyse des processus de sédimentation dans le lit majeur et les annexes fluviales du RCC de Péage de Roussillon Rapport final Réalisation H. Piégay, M. Bertrand, B. Raepple, G. Seignemartin, H. Parmentier

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES P.E. LOISEL, J. SCHAGUENE, O. BERTRAND, C. GUILBAUD ARTELIA EAU ET ENVIRONNEMENT Symposium du CFBR

Plus en détail

Introduction générale. SEE - Barrages de Kain et Hérinnes

Introduction générale. SEE - Barrages de Kain et Hérinnes Barrages de Kain et Hérinnes Introduction générale 1 Projet SEE Kain et Hérinnes 2 Ouvrages actuels - Kain Écluse Va 124.5m x 14m Kain H = 1.6m Hérinnes H = 1.9m 3 Avant projet sommaire Récolter les données

Plus en détail

Nouvelles exigences en matière de gestion des eaux pluviales au Québec

Nouvelles exigences en matière de gestion des eaux pluviales au Québec Nouvelles exigences en matière de gestion des eaux pluviales au Québec Denis Martel, ing. M.Sc. Pôle d expertise municipale Direction régionale de l'analyse et de l'expertise Bureau de Montréal Ministère

Plus en détail

OUVRAGES DE STABILISATION DES COURS D'EAU

OUVRAGES DE STABILISATION DES COURS D'EAU 3 MORPHOLOGIE FLUVIALE OUVRAGES DE STABILISATION DES COURS D'EAU REFERENCES MORPHOLOGIE FLUVIALE OUVRAGES DE STABILISATION DES COURS D'EAU 1 Nant Bruyant (73). Etude hydraulique globale Reconnaissance

Plus en détail

Compte-rendu. Séminaire Technique. «Le transport sédimentaire : Principes et expériences sur le bassin ligérien» Avec la collaboration de

Compte-rendu. Séminaire Technique. «Le transport sédimentaire : Principes et expériences sur le bassin ligérien» Avec la collaboration de Compte-rendu Séminaire Technique «Le transport sédimentaire : Principes et expériences sur le bassin ligérien» 24 novembre 2011 Vierzon Avec la collaboration de Avec le soutien de : CR Séminaire technique

Plus en détail

La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud

La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud Photo : J.MOY Analyse globale des perturbations et mesures de restauration au niveau du bassin Loire-Bretagne La morphologie des cours d

Plus en détail

Utilisation de modèles hydrauliques-métier dans des plate-formes et application aux incertitudes. 1. Présentation de l outil métier : Système Mascaret

Utilisation de modèles hydrauliques-métier dans des plate-formes et application aux incertitudes. 1. Présentation de l outil métier : Système Mascaret Utilisation de modèles hydrauliques-métier dans des platesformes et application aux incertitudes N.Goutal E. Demay EDF R&D Utilisation de modèles hydrauliques-métier dans des plate-formes et application

Plus en détail

Des variables de contrôle complémentaires Le score géodynamique

Des variables de contrôle complémentaires Le score géodynamique Variables de contrôle et score géodynamique 35 36 Des variables de contrôle complémentaires 40 Le score géodynamique Des variables de contrôle complémentaires C plus ou moins intensément les processus

Plus en détail

Étude hydraulique du bassin-versant du vieux-port à Marseille

Étude hydraulique du bassin-versant du vieux-port à Marseille Étude hydraulique du bassin-versant du vieux-port à Marseille Rédaction: F. Pons Présentation: P. Ledoux Programme LCPC 11M081 Programme ANR RIVES Programme CETMEF Données: Ville de Marseille Centre d'études

Plus en détail

11- LE MILIEU PHYSIQUE

11- LE MILIEU PHYSIQUE 11- LE MILIEU PHYSIQUE Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 181 11.1 LE RELIEF DE PLAINE ALLUVIALE Clichy est située dans la plaine alluviale de la Seine. C est une commune de configuration

Plus en détail

Information sur la Base de Données Topographiques Rhône à destination des futurs utilisateurs

Information sur la Base de Données Topographiques Rhône à destination des futurs utilisateurs Information sur la Base de Données Topographiques Rhône à destination des futurs utilisateurs Caractéristiques générales L emprise de la BDT Rhône correspond aux zones inondables par le Rhône, de la frontière

Plus en détail

L analyse d images regroupe plusieurs disciplines que l on classe en deux catégories :

L analyse d images regroupe plusieurs disciplines que l on classe en deux catégories : La vision nous permet de percevoir et d interpreter le monde qui nous entoure. La vision artificielle a pour but de reproduire certaines fonctionnalités de la vision humaine au travers de l analyse d images.

Plus en détail

Reméandration 2.3. Diversification des habitats sur l Eau Blanche à Mariembourg

Reméandration 2.3. Diversification des habitats sur l Eau Blanche à Mariembourg Reméandration 2.3 Diversification des habitats sur l Eau Blanche à Mariembourg Caractéristiques du secteur restauré Masse d eau : MM05R Cours d eau : Eau Blanche Secteur restauré : Mariembourg (commune

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

CODATU XI. Congrès Mondial de Bucarest 22-24 Avril 2004

CODATU XI. Congrès Mondial de Bucarest 22-24 Avril 2004 CODATU XI Congrès Mondial de Bucarest 22-24 Avril 2004 MODELE DE SIMULATION DE FLUX DE VOYAGEURS POUR L ETUDE ET L EXPLOITATION DES STATIONS DE TRAMWAY ET DE BUS ET DE LEURS EQUIPEMENTS COMPORTEMENT DES

Plus en détail

Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale. Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF

Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale. Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF Master ère année Analyse spatiale, analyse géographique, spatialité des sociétés Master

Plus en détail

La dynamique fluviale, à l origine de la biodiversité et du bon état

La dynamique fluviale, à l origine de la biodiversité et du bon état La dynamique fluviale, à l origine de la biodiversité et du bon état Réalisation : Corinne Forst - mars 2010 Qu est ce qu un cours d eau? Le cours d eau recueille les eaux des pluies et des sources d un

Plus en détail

Géoservice RIS.net Gestion

Géoservice RIS.net Gestion Régie de Gestion des Données 73-74 GEOSERVICE RIS.net Gestion Géoservice RIS.net Gestion Dans le cadre du Réseau d Informations et de Services des Pays de Savoie (R.I.S. 73-74), RIS.net Gestion est l un

Plus en détail

Comme exposé auparavant, nous proposons en priorité le maîtrise foncière en rive gauche amont du site pour laisser évoluer la rivière.

Comme exposé auparavant, nous proposons en priorité le maîtrise foncière en rive gauche amont du site pour laisser évoluer la rivière. - 56 photographie 7. Laisses de crue photographie 9. ffleurement en l érosion (dalle et conglomérat) 4.3.1 photographie 8. aval de Vue de l érosion depuis l aval photographie 10. Dalles dans le fond du

Plus en détail

Étude : méthodologie de programmation des études de risques mouvements de terrain sur le département du Rhône. Florent BOISBOUVIER

Étude : méthodologie de programmation des études de risques mouvements de terrain sur le département du Rhône. Florent BOISBOUVIER Étude : méthodologie de programmation des études de risques mouvements de terrain sur le département du Rhône Florent BOISBOUVIER Nature de la commande Client : DDE 69, Service Environnement Risque et

Plus en détail

Synthèse de l article :

Synthèse de l article : Les connectivités longitudinale et latérale des cours d eau sont souvent évoquées comme élément important de la fonctionnalité des cours d eau. Par contre la connectivité verticale avec la nappe d eau

Plus en détail

Étude de l'aléa inondation induit par les crues du Rhône et de la Saône. sur le territoire du Grand Lyon (69, France)

Étude de l'aléa inondation induit par les crues du Rhône et de la Saône. sur le territoire du Grand Lyon (69, France) SEMINAIRE DE PROMOTION DU SEMIDE 28/04/2005 Rabat (Maroc) Étude de l'aléa inondation induit par les crues du Rhône et de la Saône sur le territoire du Grand Lyon (69, France) Utilisation des outils Arcview

Plus en détail

SchoolPoint Manuel utilisateur

SchoolPoint Manuel utilisateur SchoolPoint Manuel utilisateur SchoolPoint - manuel d utilisation 1 Table des matières Présentation de SchoolPoint... 3 Accès au serveur...3 Interface de travail...4 Profil... 4 Echange de news... 4 SkyDrive...

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Mieux produire et préserver : Quelles approches pour les forêts au sein des territoires? Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Pour mieux affirmer ses missions, le

Plus en détail

Cartographie des vitesses et niveau de service sur le réseau routier couvert par le système Allegro

Cartographie des vitesses et niveau de service sur le réseau routier couvert par le système Allegro Cartographie des vitesses et niveau de service sur le réseau routier couvert par le système Allegro période d'observation novembre 2006 avril 2007 Date: novembre 2007 1 Introduction Cette note a pour objectif

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1 ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE

AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES GEOSPATIALE CREATION A D UNE L ECHELLE BANQUE NATIONAL DE DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE 1 AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. P O Box 3463

Plus en détail

Note méthodologique sur la photothèque EGRIAN

Note méthodologique sur la photothèque EGRIAN NOTE 006 Date : 24 avril 2007 AGGLOMERATION DE NEVERS Hubert Couprie Tél. : 03 86 68 46 52 hubert.couprie@ville-nevers.fr MANDATAIRE DE L ÉTUDE : MINEA Alain Mausset Cécile Bouillet Téléphone : 01 42 62

Plus en détail

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés I Introduction On cherche à moduler des données binaires dans le but de les transmettre sur des canaux vocodés. Afin de transmettre

Plus en détail

Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation

Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation M.LOUYS, Traitement d images et problèmes inverses Master Astrophysique, Observatoire de Strasbourg, 2013 Propriétés générales d une image

Plus en détail

Crues et inondations sur le bas Rhône Quelle gestion possible du fleuve? M. Provansal

Crues et inondations sur le bas Rhône Quelle gestion possible du fleuve? M. Provansal Crues et inondations sur le bas Rhône Quelle gestion possible du fleuve? M. Provansal La crue de décembre 2003 : un signal d alerte Quartiers suburbains nord Dégâts considérables 700 M dommages Quais Arles,

Plus en détail

1) Les cours d eau. 1.1) définitions, morphologie

1) Les cours d eau. 1.1) définitions, morphologie 1) Les cours d eau 1.1) définitions, morphologie Bassin versant : étendue drainée par un cours d eau et l ensemble de ses affluents, le tout limité par une ligne de partage des eaux entité topographique

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE MATHÉMATIQUES EN STS M A T H S S T S Animation académique Taverny lundi 24 mars 2014 et Savigny sur Orge vendredi 28 mars 2014 PREMIERS REPÈRES Les programmes de STS ont été

Plus en détail

Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne)

Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne) Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne) Mission 3 : propositions d aménagements et établissement d un schéma global d aménagement et de gestion RESTAURATION

Plus en détail

Vision par Ordinateur

Vision par Ordinateur Vision par Ordinateur James L. Crowley DEA IVR Premier Bimestre 2005/2006 Séance 6 23 novembre 2005 Détection et Description de Contraste Plan de la Séance : Description de Contraste...2 Le Détecteur de

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Cadre de l expertise : Avis sur le dimensionnement d ouvrages hydrauliques au droit du collège de Bandrélé BRGM/RP-61292-FR Juin, 2012 Appuis aux administrations Appuis à la police

Plus en détail

INFOGRAPHIE. Rapport du Projet de dessin 2D et 3D

INFOGRAPHIE. Rapport du Projet de dessin 2D et 3D Institut Galilée INFO 1 : Yohan ROUSSET Stéphane FOURNIER INFOGRAPHIE Rapport du Projet de dessin 2D et 3D Superviseur : R. MALGOUYRES Année 2008-2009 2 Table des matières I. Introduction... 4 II. Dessin

Plus en détail

Bonnes pratiques en matière de gestion des risques d inondation par débordement

Bonnes pratiques en matière de gestion des risques d inondation par débordement Bonnes pratiques en matière de gestion des risques d inondation par débordement Audrey Lahousse, Attachée Direction des Cours d Eau non navigables (DCENN-DGO3) Rappel : Inondation par débordement de cours

Plus en détail

L Espace de Bon Fonctionnement (E.B.F.) des cours d eau

L Espace de Bon Fonctionnement (E.B.F.) des cours d eau L Espace de Bon Fonctionnement (E.B.F.) des cours d eau Avertissement La totalité des exemples et photographies illustrant le présent diaporama sont tirés, sauf mention particulière, de cas concrets pris

Plus en détail

RESTAURATION DU NANT DE SEYTROUX

RESTAURATION DU NANT DE SEYTROUX COMMUNE DE SEYTROUX Mairie-Chef-lieu 74430 SEYTROUX Tél : 04 50 74 80 80 Fax : 04 50 74 80 58 Conducteur d opération Société d Equipement du Département de la Haute Savoie 105 av de Genève BP 528 74014

Plus en détail

Guide utilisateur de l'interface cartographique de HISTRHONE - Base de données hydro-climatiques sur le Bas Rhône de 1300 à l'an 2000

Guide utilisateur de l'interface cartographique de HISTRHONE - Base de données hydro-climatiques sur le Bas Rhône de 1300 à l'an 2000 Guide utilisateur de l'interface cartographique de HISTRHONE - Base de données hydro-climatiques sur le Bas Rhône de 1300 à l'an 2000 CEREGE - SIGéo Sommaire 1. Présentation... - 3-2. Accès à l'interface...

Plus en détail

Etude du transport solide. Etude globale pour une stratégie de réduction des risques dus aux crues du Rhône. Etude du transport solide

Etude du transport solide. Etude globale pour une stratégie de réduction des risques dus aux crues du Rhône. Etude du transport solide pour une stratégie de réduction des risques dus aux auteur et date Institution interdépartementale Des Bassins Rhône Saône Hydratec - Sogreah - Minéa Février 2001 Etude du transport solide intitulé du

Plus en détail

Outils utilisés en France pour le diagnostic hydromorphologique des cours d eau Benoit Terrier. Agence de l Eau Rhône Méditerranée et Corse, FRANCE

Outils utilisés en France pour le diagnostic hydromorphologique des cours d eau Benoit Terrier. Agence de l Eau Rhône Méditerranée et Corse, FRANCE Outils utilisés en France pour le diagnostic hydromorphologique des cours d eau Benoit Terrier Agence de l Eau Rhône Méditerranée et Corse, FRANCE Point sur l hydromorphologie sur le bassin Sur le bassin

Plus en détail

Crues et Inondations CARACTÉRISTIQUES DES CRUES

Crues et Inondations CARACTÉRISTIQUES DES CRUES Crues et Inondations CARACTÉRISTIQUES DES CRUES Le bassin de la Loire en amont de Villerest est soumis à une double influence : Les précipitations cévenoles qui affectent le haut bassin. Ces pluies orageuses

Plus en détail

PHASE 3 : PROGRAMME. Etude géomorphologique des rivières du bassin versant Joyeuse-Savasse-Chalon. Communauté d Agglomération du Pays de Romans

PHASE 3 : PROGRAMME. Etude géomorphologique des rivières du bassin versant Joyeuse-Savasse-Chalon. Communauté d Agglomération du Pays de Romans Etude géomorphologique des rivières du bassin versant Joyeuse-Savasse-Chalon PHASE 3 : PROGRAMME D ACTIONS Communauté d Agglomération du Pays de Romans Juillet 2012 2 SOMMAIRE SOMMAIRE 3 Phase III : Programme

Plus en détail

CHAPITRE II MÉTHODOLOGIE

CHAPITRE II MÉTHODOLOGIE CHAPITRE II MÉTHODOLOGIE 2.1 Inventaire des données numériques La grande superficie de la région d étude a nécessité l utilisation de système d information géographique (SIG). Le logiciel ArcGIS 9,3 a

Plus en détail

Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal

Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal DL Lyon : G. Bièvre DL Autun : A. Brach, D. Goutaland, M. Massardi, G. Monnot David GOUTALAND CETE de Lyon

Plus en détail

L analyse des cartes, récentes ou anciennes, répond à plusieurs objectifs :

L analyse des cartes, récentes ou anciennes, répond à plusieurs objectifs : Cartes et plans L analyse des cartes, récentes ou anciennes, répond à plusieurs objectifs : prises isolément, elles donnent une image du cours d eau dans son contexte géographique et historique. C est

Plus en détail

V e TP OSCILLATEUR A PONT DE WIEN. I Etude de la chaîne directe en régime sinusoïdal : 11 Pont de Wien : étude rapide d un filtre passe bande :

V e TP OSCILLATEUR A PONT DE WIEN. I Etude de la chaîne directe en régime sinusoïdal : 11 Pont de Wien : étude rapide d un filtre passe bande : TP OSILLATE A PONT DE WIEN I Etude de la chaîne directe en régime sinusoïdal : 11 Pont de Wien : étude rapide d un filtre passe bande : = 10 kω; = 22 nf éaliser le montage a] Mesure de la fréquence centrale

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière mars 2006. Lieux accidentés. Détection et traitement - Milieu urbain et milieu interurbain

Savoirs de base en sécurité routière mars 2006. Lieux accidentés. Détection et traitement - Milieu urbain et milieu interurbain Sétra interurbain urbain Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Lieux accidentés - Milieu urbain et milieu interurbain Avertissement : cette série de fiches est destinée à fournir une information

Plus en détail

1. Contexte d étude. Thème : PDMI «protection de la ressource en eau» Localisation : Sillon Lorrain Objectifs du projet assainissement

1. Contexte d étude. Thème : PDMI «protection de la ressource en eau» Localisation : Sillon Lorrain Objectifs du projet assainissement 1. Contexte d étude Thème : PDMI «protection de la ressource en eau» Localisation : Sillon Lorrain Objectifs du projet assainissement définir et réaliser des travaux de mise à niveau de l assainissement

Plus en détail

Nouvelles caractéristiques: Problèmes résolus: Plus

Nouvelles caractéristiques: Problèmes résolus: Plus Nouvelles caractéristiques: La possibilité de configurer la connexion à travers un proxy a été ajoutée dans les options générales de configuration du logiciel. Les types de proxy admis sont: SOCKS v4,

Plus en détail

Délimitation des pédopaysages par cartographie numérique Application sur une partie des Combrailles

Délimitation des pédopaysages par cartographie numérique Application sur une partie des Combrailles Assemblée des acteurs de la géomatique 9 décembre 2010 1 Délimitation des pédopaysages par cartographie numérique Application sur une partie des Combrailles Assemblée des acteurs de la géomatique 9 décembre

Plus en détail

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale David BONACCI Institut National Polytechnique de Toulouse (INP) École Nationale Supérieure d Électrotechnique, d Électronique, d Informatique,

Plus en détail

Journée de rencontres ANSES - IGN - INA - Labex Bézout

Journée de rencontres ANSES - IGN - INA - Labex Bézout Journée de rencontres ANSES - IGN - INA - Labex Bézout Présentation du LAMA Stéphane Sabourau 3 mars 2014 Présentation générale Le Laboratoire d Analyse et Mathématiques Appliquées (LAMA) est composé de

Plus en détail

Circulaire relative à la mise en œuvre de la phase «cartographie» de la directive inondation - ANNEXE 3

Circulaire relative à la mise en œuvre de la phase «cartographie» de la directive inondation - ANNEXE 3 Circulaire relative à la mise en œuvre de la phase «cartographie» de la directive inondation - ANNEXE 3 Direction générale de la prévention des risques Service des risques naturels et hydrauliques DGPR/SRNH/BRM

Plus en détail

PROCÉDURE DE MISE EN FORME DES DONNÉES NÉCESSAIRES À L OUTIL D AIDE À LA GESTION DES MILIEUX LAGUNAIRES EUTROPHISÉS

PROCÉDURE DE MISE EN FORME DES DONNÉES NÉCESSAIRES À L OUTIL D AIDE À LA GESTION DES MILIEUX LAGUNAIRES EUTROPHISÉS PROCÉDURE DE MISE EN FORME DES DONNÉES NÉCESSAIRES À L OUTIL D AIDE À LA GESTION DES MILIEUX LAGUNAIRES EUTROPHISÉS 1 I. OÙ TROUVER LES DONNÉES ET COMMENT LES ACQUÉRIR I. Où trouver les données et comment

Plus en détail