ICNA - SESSION 2006 ÉPREUVE OPTIONNELLE DE PHYSIQUE CORRIGÉ

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ICNA - SESSION 2006 ÉPREUVE OPTIONNELLE DE PHYSIQUE CORRIGÉ"

Transcription

1 IN - SESSION 6 ÉPEUVE OPTIONNELLE DE PHYSIQUE OIGÉ Élecrocinéiqe : réime sinsoïdal.. En réime éabli, la chare Z es somise à ne ension d'amplide complexe e es raversée par n coran don l'inensié présene l'amplide complexe moyenne absorbée par ce dipôle es alors : E e{ U.I* } P ( + ) + ( X + X) U E I Z + Z Z Z + Z E. La pissance. ee pissance sera maximale si on a simlanémen aisémen : P e X X Z Z * e P X. On en dédi 3. Il en résle qe : P max E 8 4. L'amplide complexe d énéraer de Thévenin éqivalen a circi enre les bornes e D es celle de la ension ax bornes de Z car le coran es nl dans Z. En ilisan le diviser de ension il vien : Z jxe Eh E Z + + jx 5. L'impédance inerne d énéraer de Thévenin défini dans la qesion précédene es elle qe : Z j( X+ X) XX Zh Z + + Z + jx 6. On branche ne chare de résisance ( ) < enre les bornes d énéraer de Thévenin défini précédemmen. La pissance moyenne absorbée par es maximale si on a simlanémen e Z I m Z. On en dédi : (analoie avec les qesions e ) { } e { } h X e X h j 7. On a respecivemen Z jx jlωe Z jx. Il en résle qe : ω L 3, 33H e 333nF ω ω

2 96 IN - SESSION 6 E 8. Dans les condiions précédenes la chare résisive absorbe ne pissance maximale P max ; 8 E ' par conre,la pissance absorbée devien P si elle es direcemen branchée ax ( + ) bornes d énéraer. Le rappor de ces pissances es donc el qe : P ( ) max + η 3 P ' 4 ycle de Diesel. 9. cors de la compression isenropiqe B le az - spposé parfai avec γ e - si la loi de Laplace, d'où : B p γ T γ B pb TB γ γ pb TB T 73K p 3 3 Par aillers V V V,76. m V α 9,. V. De même por la déene isenropiqe D on a : T D ; il en résle n ax de compression V T VD γ T T T γ B TB TB TB Or V D V car la ransformaion B es isobare e V V V D es isochore. Il en résle qe : T TD T 44K TB V TB On pe noer qe le rappor de déene es β 3, V α T. γ. car l'évolion. cors de la phase de combsion (déene isobare irréversible B ) la qanié de chaler Q c échanée enre le az e le milie exérier es éale la variaion d'enhalpie d az. ompe en q'n az parfai si la dexième loi de Jole, il vien : γ pv Qc HB ncp( T TB) ( T TB) 4,kJ γ T. cors de la phase de refroidissemen isochore irréversible D la qanié de chaler Q f échanée enre le az e le milie exérier es éale à la variaion d'énerie inerne d az. ompe en q'n az parfai si la première loi de Jole il vien : pv Qf UD ncv( T TD) ( T TD), 9kJ γ T 3. L'efficacié hermodynamiqe d moer es alors : W Qf TD T η +,46 Q Q γ T T c c B

3 ÉPEUVE OPTIONNELLE DE PHYSIQUE - OIGÉ Dans le cas d'n moer décrivan, de manière réversible, n cycle de arno e foncionnan enre dex sorces de chaler de empérares respecives T e T, on obien : T η,86 T Poin maériel sr n ide circlaire. 5. On appliqe à la bille le héorème de l'énerie cinéiqe enre l'insan où on l'abandonne sans viesse iniiale en e l'insan où elle aein le poin O. En l'absence de froemens il vien : mv mh d'où : h 6. La même démarche enre O e M nos condi à : mvm mv ma cos θ On en dédi, compe en de l'expression de v : vm a( cosθ ) + h v 7. On appliqe la dexième loi de Newon à la bille dans le référeniel lié a ide e spposé aliléen : ma( M/ ) + m Tan qe la bille rese en conac avec le ide elle a n movemen circlaire d'accéléraion : v M a( M/ ) a ( θeθ θ er) a θeθ e r a Par aillers on a ( cosθer sinθe θ ) e e r car il n'y a pas de froemens. La réacion d ide circlaire sr la bille es alors : v M h er mcosθ m er m + 3cosθ r a a e 8. La liaison bille/ide es nilaérale ; la bille pe avoir n movemen révolif si ( π ) <, soi si : 5 h > hmin a 9. On lâche la bille, sans viesse iniiale, d'ne haer h a < hmin ; elle va donc qier le ide por ne valer θθ <π elle qe ( θ ), soi : cos θ θ 3,8 3. En ce poin la viesse de la bille es la même sr le cercle e sr la parabole osclarice qe va décrire le poin maériel sos la sele acion de la pesaner. Elle présene sivan Ox ne composane : vox vm ( θ ) cosθ a 3 3. somme de la parabole la viesse de la bille es niqemen horizonale e éale à v Ox. On appliqe le héorème de l'énerie cinéiqe à la bille enre l'insan où elle qie le ide e l'insan où elle aein son alide maximale : mvox mvm ( θ ) m ( hm a ( cos θ )) qi nos donne :

4 98 IN - SESSION 6 Disposiif des ros d'yon. 5 hm a < a 7. L'éclairemen d plan d'observaion (démonsraion de cors) es défini par : ax ax E ( x) 4ψ cos π ψ + cos π λf λf 3. Les franes d'inerférence - corbes iso-éclairemen sr l'écran - son des droies (en fai on observe des semens de droie) définies par x e, éqidisanes de : λf i,mm a 4. Dans ce cas la différence de marche en M(x) devien : x δ '( x) a θ f Le sysème de franes a sbi, en bloc, ne ranslaion éale a déplacemen de la frane d'ordre zéro, soi : d fθ,4mm 5. Les sorces son mellemen incohérenes donc, dans le plan d'observaion, les éclairemens s'ajoen : a x θ x a x θ E ψ + cos π + ψ + cos π + λ f λ f soi : aθ ax E ( x) 4ψ + cosπ cosπ λ λf aθ 6. Le facer de visibilié es V cos π λ ; il s'annle (broillae des franes) por θ fixé lorsqe la disance enre les ros prend les valers : λ ak k+ ( k ) θ 7. Les franes disparaissen la première fois por a ssociaion de condensaers. λ θ 6, " a mm ce qi correspond à : 8. On ferme l'inerrper K e on laisse over K. La chare d condensaer de capacié 3 rese nlle : Q3 Les condensaers de capaciés respecives e, monés en série, prennen la même chare sos la ension oale E. On a donc : Q Q Q Q e E + ( Q+ Q) ce qi nos donne : Q Q E 3 9. L'énerie élecrosaiqe oale d sysème es :

5 ÉPEUVE OPTIONNELLE DE PHYSIQUE - OIGÉ 99 Q Q E + E 3 3. On ovre l'inerrper K pis on ferme K. La chare élecriqe d condensaer de capacié ne varie pas car il es isolé : Q' Q E 3 La chare Q porée par le condensaer de capacié va se réparir sr e 3. Les dex condensaers éan monés en parallèle ils son somis à la même ension. insi on a : Q' Q' 3 Q Q' + Q' 3 E e Q' 3Q' d'où on dédi : Q' E,Q' 3 E 6 3. L'énerie élecrosaiqe oale d sysème dans ce novel éa d'éqilibre es : Q' Q' Q' 3 5 E ' + + E 8 3 Noons qe E' E E < ; l'énerie perde a éé dissipée dans la résisance d circi Le énéraer es remplacé par n cor-circi, l'inerrper K rese fermé e on ferme K. La chare oale porée par les rois condensaers va se réparir sr, e 3 monés en parallèle. On a alors : Q" Q" Q" 3 Q" Q" ( Q" + Q" 3) Q' ( Q' + Q' 3) e Q" 3Q" 3 3 Il en résle qe Q" Q" Q" 3 donc E " e : 5 E E" E ' E 8 Élecromécaniqe. 33. Il apparaî dans la ie, qi se déplace à la viesse v v e x dans le champ manéiqe niforme e consan B, ne f.é.m. indie : e() ( v B )(. dy e y ) abv() MN On nélie la résisance des fils de joncion e des rails ainsi qe le phénomène d'ao-indcion. L'éqaion élecriqe d circi s'écri alors : q E abv() + i() La ie condcrice, parcore par le coran i() e plonée dans le champ manéiqe niforme e consan B, es somise : à la force de Laplace F i() dye Be abi e ; L y z x MN à son poids me z ; à la réacion des rails Ne z (pas de froemens). Le héorème de la réslane dynamiqe appliqé à la ie T dans le référeniel lié ax rails e spposé aliléen nos donne en projecion selon ex : dv m abi() d

6 IN - SESSION 6 On dérive l'éqaion élecriqe par rappor a emps e on élimine v() à l'aide de l'éqaion mécaniqe. Il vien : di( ) m+ a B + i () d m ee éqaion différenielle homoène d premier ordre à coefficiens consans adme ne solion de la forme i() I exp τ si on pose : m τ m+ a B 34. Sachan q'à l'insan on a q e v, l'éqaion élecriqe nos donne : E I i 35. parir de l'éqaion mécaniqe, compe en qe v, on obien : v() v exp τ où v, viesse limie aeine par la ie, es elle qe : abeτ v m 36. L'énerie fornie par le énéraer enre les insans e es : + E τ E Ei() d 37. L'énerie emmaasinée par le condensaer pendan la même drée es : + q ( + ) E q()() i d Or, d'après l'éqaion élecriqe on a : Eτ q( + ) ( E abv ) Il en résle qe : E τ E 38. L'énerie dissipée sos forme de chaler par effe Jole dans la résisance de la ie, ojors pendan la même drée, es : + E τ E J i () d 39. Enfin le ravail des forces de Laplace enre les insans e es : + + abeτ W abi() v() d mv() dv() mv m Il correspond à la variaion d'énerie cinéiqe de la ie enre ces dex insans. 4. Le bilan éneréiqe se radi par : E E + E J + W L'énerie fornie par le énéraer : ser en parie à charer le condensaer e à commniqer à la ie de l'énerie cinéiqe ; es dissipée, por l'are parie, dans la résisance de la ie par effe Jole.

I. Qu est-ce qu une bobine?

I. Qu est-ce qu une bobine? Chapire 2 : e dipôle (,) Chapire 2 : e dipôle (,) Objecifs : Q es-ce q ne bobine? Qelle es la réponse d n dipôle (, ) à n échelon de ension? Qelle es l énergie emmagasinée par ne bobine? ilan I. Q es-ce

Plus en détail

Devoir Maison : Étude de l'association d'un condensateur et d'une bobine

Devoir Maison : Étude de l'association d'un condensateur et d'une bobine Devoir Maison : Éde de l'associaion d'n condensaer e d'ne bobine On réalise le onage schéaisé ci-conre Le condensaer de capacié es iniialeen chargé avec n généraer de ension (U G = On choisi coe insan

Plus en détail

DISPOSITIFS A SEUILS

DISPOSITIFS A SEUILS DISPOSIIFS A SUILS - INSU CMOS. Foncion logiqe Non a a. de expérimenale (voir P) On pe réaliser la foncion Non avec ne pore -Non don les dex enrées son rénies : a b a. b + BF & M L CMOS AM - 3 Page .3

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE EC 4

TRAVAUX DIRIGÉS DE EC 4 TD E 4 orrecion PSI 7 8 Exercice : irci L parallèle Soi le circi représené ci-conre Monrer qe () vérifie l éqaion : TAVAUX DIIGÉS DE E 4 d () + ω d() + ω Q () = On donnera l expression de ω e Q en foncion

Plus en détail

Ch.5 : LE REGIME SINUSOIDAL.

Ch.5 : LE REGIME SINUSOIDAL. e_ch(le régime sinsoïdal).od Marie Pierro Lycée d Rempar //9 Ch. : LE REGIME SINUSOIDAL.. Définiions... Les valers insananées. Les valers insananées d'ne ension e d'n coran son des foncions sinsoïdales

Plus en détail

Ch.5 : LE REGIME SINUSOIDAL.

Ch.5 : LE REGIME SINUSOIDAL. eo_ch(le régime sinsoïdal).od Marie Pierro Lycée d Rempar //9 Ch. : LE REGIME SINUSOIDAL.. Définiions... Les valers insananées. Les valers insananées d'ne ension e d'n coran son des foncions sinsoïdales

Plus en détail

KF.book Page 29 Vendredi, 1. août :21 12 Chapitre 1 Mécanique 1

KF.book Page 29 Vendredi, 1. août :21 12 Chapitre 1 Mécanique 1 Chapire Mécanique Exercice 0 0 Risque de collision au freinage. Une voiure roule à une viesse consane en ligne droie. Au emps = 0, le conduceur aperçoi un obsacle, mais il ne commence à freiner (avec une

Plus en détail

MODULE 8. Performances-seuils. Le condensateur (accumulateur). L élève sera capable

MODULE 8. Performances-seuils. Le condensateur (accumulateur). L élève sera capable ondensaers MODULE 8. Le condensaer (accmlaer). Performances-seils. L élève sera capable 1. de différencier ne pile d n condensaer (accmlaer) dans sa mise en œvre. ondensaers 1. Le condensaer. 1.1. Descripion.

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

Équations différentielles.

Équations différentielles. IS BTP, 2 année NNÉE UNIVERSITIRE 205-206 CONTRÔLE CONTINU Équaions différenielles. Durée : h30 Les calcularices son auorisées. Tous les exercices son indépendans. Il sera enu compe de la rédacion e de

Plus en détail

Résolution analytique d équations hyperboliques non linéaires en 1D

Résolution analytique d équations hyperboliques non linéaires en 1D Calcl Scienifiqe Résolion analyiqe d éqaions hyperboliqes non linéaires en D Corrigé de la séance 4 Février 006 Eercice. Solion classiqe La condiion iniiale 0 () = es croissane e C sr R. La méhode des

Plus en détail

CCP PSI 1 un corrigé.

CCP PSI 1 un corrigé. CCP PSI n corrigé. I. Qelqes eemples de calcls de longers I.. Si f : [, ], le graphe de f es le segmen d origine (, ) e d eremié (, ) e sa longer es. C es cohéren avec I.. On a ici + sh () d = d = ch()

Plus en détail

Chap. 11 : Régime sinusoïdal

Chap. 11 : Régime sinusoïdal I. Imporance Chap. 11 : Régime sinsoïdal Les ensions e les corans sinsoïdax on ne grande imporance dans le monde de l élecricié. En effe, la pls grande parie de l énergie élecriqe es prodie e disribé sos

Plus en détail

Lycée René Cassin. Chap 10 Chapitre 9 et 10 Chutes verticales et mouvements plans DM18 : Etude de mouvements plans - Correction.

Lycée René Cassin. Chap 10 Chapitre 9 et 10 Chutes verticales et mouvements plans DM18 : Etude de mouvements plans - Correction. Chap Chapire 9 e Chues vericales e mouvemens plans DM8 : Eude de mouvemens plans - Correcion Dae : Un cascadeur doi sauer avec sa voiure sur la errasse d un immeuble. Pour cela, il uilise un remplin disan

Plus en détail

Chapitre 2. Cours SPCL - ondes T le STL. Les ondes

Chapitre 2. Cours SPCL - ondes T le STL. Les ondes Chapire 2. Cors SPCL - ondes le SL Les ondes I. Les caracérisiqes des ondes. Lorsq'on crée des perrbaions dans n milie, ces perrbaions peven se propager. Il pe s'agir d'ondes. On appelle onde le phénomène

Plus en détail

R 1 R 2 U C 1 C 2. V e. V s

R 1 R 2 U C 1 C 2. V e. V s G. Pinson : Physique Appliquée Foncion reard A3-TD/ A3-- Réseau déphaseur Dans le bu de consruire une commande reardée de hyrisors, on uilise un filre du second ordre afin d obenir à parir du réseau monophasé

Plus en détail

Collège Sadiki Devoir de contrôle n : 1 Sciences physiques. 4 ème Sc.Exp. Profs : Medyouni-Feki-Hrizi- Abid et Cherchari

Collège Sadiki Devoir de contrôle n : 1 Sciences physiques. 4 ème Sc.Exp. Profs : Medyouni-Feki-Hrizi- Abid et Cherchari Collège Sadiki Devoir de conrôle n : 1 Sciences physiques Dimanche : 09-11-2014 Durée : 2 heures 4 ème Sc.Exp Profs : Medyouni-Feki-Hrizi- Abid e Cherchari Chimie ( 9 ps) On éudie la cinéique de la réacion

Plus en détail

LEÇON N 47 : Courbes définies par des équations paramétriques dans le plan. Vecteur dérivé et tangente ; interprétation cinématique.

LEÇON N 47 : Courbes définies par des équations paramétriques dans le plan. Vecteur dérivé et tangente ; interprétation cinématique. LEÇON N 47 : Courbes définies par des équaions paramériques dans le plan. Veceur dérivé e angene ; inerpréaion cinémaique. Pré-requis : Foncions R R : limies, coninuié, dérivabilié,... ; Norme d un veceur

Plus en détail

Chapitre 19 : Les lois de Newton

Chapitre 19 : Les lois de Newton Chapire 19 : Les lois de Newon Isaac Newon fu le premier à éablir les relaions enre mouemen d'un solide e forces qui lui son appliquées. Rappel : Un solide soumis à aucune force es di «isolé», s il es

Plus en détail

On considère le montage suivant dans lequel depuis un temps très long, l interrupteur K 1 est ouvert et l interrupteur K 2 est fermé.

On considère le montage suivant dans lequel depuis un temps très long, l interrupteur K 1 est ouvert et l interrupteur K 2 est fermé. XI : HG T HG U ONNSTU On considère le monage suivan dans lequel depuis un emps rès long, l inerrupeur K es ouver e l inerrupeur K es fermé. kω v kω nf K v K V Figure. onner dans ces condiions le schéma

Plus en détail

Exercice I. 1 t 2 = 1 a 2. Résolvons. u 1. 1 cos(tu) dt. donc, 2 dt. cos(tu) = 3 u. u + 1

Exercice I. 1 t 2 = 1 a 2. Résolvons. u 1. 1 cos(tu) dt. donc, 2 dt. cos(tu) = 3 u. u + 1 E3A Epreve de Mahémaiqe B MP Exercice I. (a) Posons h : sin() e I = [, [. h es conine sr I par TG (héorèmes générax). En : h() = O( ) = O( ) e comme es inégrable sr I (inégrale de référence), on concl

Plus en détail

1) Déterminer la solution générale de l'équation différentielle E : y' 5y = 0.

1) Déterminer la solution générale de l'équation différentielle E : y' 5y = 0. EXERCICES SUR LES ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES Exercice 1 Au cours de la raversée d'un milieu ransparen, l'énergie lumineuse es d'une par absorbée par le milieu, d'aure par diffusée (effe Compon). La variaion

Plus en détail

Traitement du signal

Traitement du signal Spé ψ 6- evoir n Traiemen du signal EXTAIT E E3A PSI Quesion 9 Analyse de l ALI enrée ( : v = par consrucion ; enrée ( : i = donc U v = I relaion enrée-sorie : l ALI es bouclé sur son enrée inverseuse

Plus en détail

EPL - SESSION 1999 CORRIGÉ

EPL - SESSION 1999 CORRIGÉ PL - SSSION 999 COIGÉ Élecrocinéique : régime ransioire.. La loi des mailles condui à l'équaion différenielle i( ) L di don la soluion générale d es de la forme i K L exp. La coninuié de l'énergie emmagasinée

Plus en détail

Dynamique des systèmes de solides 2

Dynamique des systèmes de solides 2 Dynamiqe es sysèmes e solies I. Inroion. lô qe iliser le rinipe Fonamenale e la Dynamiqe il es parfois inéressan e isposer n héorème expriman la onseraion e l énergie. B : rire rapiemen l éqaion e moemen.

Plus en détail

u M D 3 4. Donner deux manières de visualiser une image du courant i dans le moteur à courant continu (faire dans chaque cas un schéma du montage).

u M D 3 4. Donner deux manières de visualiser une image du courant i dans le moteur à courant continu (faire dans chaque cas un schéma du montage). BTS MAI 2 EXERCICES : planche 9 Exercice 1 : Enre la sorie du secondaire d un ransformaeur e l indui d un moeur à couran coninu, on place un pon de diodes (voir schéma). La valeur efficace de la ension

Plus en détail

Spéciale PSI - Cours "Physique des ondes" 1. Chapitre II : Phénomène de propagation. i i+1

Spéciale PSI - Cours Physique des ondes 1. Chapitre II : Phénomène de propagation. i i+1 Spéciale PSI - Cors "Physiqe des ondes" 1 Oscillaers harmoniqes coplés Objecifs : Première approche d phénomène de propagaion Le modèle de milie conin. 1. Chaîne innie d oscillaers Chapire II : Phénomène

Plus en détail

VARIATION DE VITESSE D'UN MOTEUR À COURANT CONTINU

VARIATION DE VITESSE D'UN MOTEUR À COURANT CONTINU VARIATION DE VITESSE D'UN MOTEUR À COURANT CONTINU 1. Premier exemple La broche d or à commande nmériqe es mise en movemen par n moer capable de variaion de viesse. C'es n moer à coran conin alimené par

Plus en détail

MODULE: VIBRATIONS. Chapitre 4: Mouvement forcé à un degré de liberté. Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T L E M C E N

MODULE: VIBRATIONS. Chapitre 4: Mouvement forcé à un degré de liberté. Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T L E M C E N ECOLE SUPÉRIEURE EN SCIENCES APPLIQUÉES --T L E M C E N- FORMATION PRÉPARATOIRE NIVEAU : IEME ANNÉE MODULE: VIBRATIONS Chapire 4: Mouvemen forcé à un degré de liberé Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T

Plus en détail

Série d exercices Bobine et dipôle RL

Série d exercices Bobine et dipôle RL xercice 1 : Série d exercices Bobine e dipôle R On réalise un circui élecrique comporan une bobine d inducance e de résisance r, un conduceur ohmique de résisance R, un généraeur de ension de f.é.m. e

Plus en détail

CINEMATIQUE MATHEMATIQUES VECTORIELLES APPLIQUEES A LA MECANIQUE

CINEMATIQUE MATHEMATIQUES VECTORIELLES APPLIQUEES A LA MECANIQUE hp://sbeccompany.fr CINEMATIQUE MATHEMATIQUES VECTORIELLES APPLIQUEES A LA MECANIQUE I Inroducion 1) Cinémaique LA CINEMATIQUE CONSISTE A ANALYSER DE FAÇON PUREMENT MATHEMATIQUE LE MOUVEMENT DE CORPS EN

Plus en détail

F2SMH. Biomécanique L1 UE11 TOULOUSE. Julien DUCLAY. Pôle Sport - Bureau 301

F2SMH. Biomécanique L1 UE11 TOULOUSE. Julien DUCLAY. Pôle Sport - Bureau 301 FSMH TOULOUSE Biomécanique L1 UE11 Suppor de cours Amaranini Waier Duclay Laurens Julien DUCLAY julien.duclay@univ-lse3.fr Pôle Spor - Bureau 31 z (m) Exemple 1 : équaions horaires O ez Chue libre vericale

Plus en détail

Introduction à la mécanique des fluides III 1 Equations générales et bilans

Introduction à la mécanique des fluides III 1 Equations générales et bilans Inrodcion à la mécaniqe des lides III 1 Eqaions générales e bilans Philippe.Boillard@lb.ac.be re par R. Filomeno Coelho ersion 11 aril 2012 Descripions cinémaiqes de l écolemen Eler s. Lagrange noion de

Plus en détail

Primitives et intégrales

Primitives et intégrales Primiivaion direce Primiives e inégrales To d abord, on linéarise sin. Cela donne : Eercice : Primiiver les foncions sivanes sr l inervalle précisé : ] π a : e sr R ; b : an sr ; π ; c : h sr R d : sr

Plus en détail

VITESSE - ACCELERATION

VITESSE - ACCELERATION CINEMATIQUE VITESSE - ACCELERATIN Mécanique Référence au programme S.T.I Référence au module - Cinémaique. Module 7 : :Cinémaique -1 Mouvemen relaif de deux solides en liaison glissière ou pivo -1. Caracérisaion

Plus en détail

LOGARITHME NEPERIEN. 1. Exercices préliminaires : 11. Méthode approximative pour déterminer une aire :

LOGARITHME NEPERIEN. 1. Exercices préliminaires : 11. Méthode approximative pour déterminer une aire : LOGARITHME NEPERIEN 1. Exercices préliminaires : 11. Méhode approximaive pour déerminer une aire : On veu déerminer l aire siuée sous la courbe délimiée par la courbe, l axe des x, les 2 vericales passan

Plus en détail

PSI / TD G1 - Correction. 4. Une simple loi des mailles permet d'obtenir, avec i L orienté de l'entrée vers la sortie : 1 dt L 1

PSI / TD G1 - Correction. 4. Une simple loi des mailles permet d'obtenir, avec i L orienté de l'entrée vers la sortie : 1 dt L 1 PSI - 202/203 TD G - Correcion 7 Réponse indicielle d'un lre 4. Une simple loi des mailles perme d'obenir, avec i L oriené de l'enrée vers la sorie : s() = e() L di L d En remplaçan dans l'équaion diérenielle

Plus en détail

Circuits R -C Réponse à un échelon de tension

Circuits R -C Réponse à un échelon de tension Lycée Viee TSI ircuis - -L -L- éponse à un échelon de ension I. égime libre. Définiion d un régime libre Le régime libre ( ou propre ) d un circui es un régime obenu lorsque les sources libres son éeines.

Plus en détail

TP n 18 : étude par la simulation d'un moteur à courant continu.

TP n 18 : étude par la simulation d'un moteur à courant continu. TP n 18 : éude par la simulaion d'un moeur à couran coninu. Bu du TP : le bu de ce TP de seconde année es l'éude d'un moeur à couran coninu en uilisan un modèle du logiciel LTSPICE. On alimenera le moeur

Plus en détail

Quadripôles passifs linéaires : corrigé des exercices

Quadripôles passifs linéaires : corrigé des exercices Exercice : diviser de tension On considère le dispositif ci contre :. Étde d circit v de l'entrée Qadripôles passifs linéaires : corrigé des exercices a. Exprimer l impédance d entrée d qadripôle en fonction

Plus en détail

Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC

Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC Physique - 6 ème année - Ecole Européenne Elecricié n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC I) Convenion d'algébrisaion des grandeurs élecriques : 1) Inensié e ension : L inensié i du couran élecrique e la ension

Plus en détail

Où μ et ν sont respectivement les viscosité dynamique et cinématique du fluide et ρ sa masse volumique. On peut adimensionner cette équation : .

Où μ et ν sont respectivement les viscosité dynamique et cinématique du fluide et ρ sa masse volumique. On peut adimensionner cette équation : . Licence de Phsique e Applicaions L3S5 Premier problème de Sokes Cours Année 9- Daniel Soluions eaces des équaions de Navier-Sokes er problème de Sokes : diffusion de quanié de mouvemen On considère le

Plus en détail

CINEMATIQUE C2. 1. Vitesse. Vitesse et accélération. MM' t. d s ; T(M S/ %0 ) (S) O y (S) O y. Mécanique Cinématique Cinématique C2

CINEMATIQUE C2. 1. Vitesse. Vitesse et accélération. MM' t. d s ; T(M S/ %0 ) (S) O y (S) O y. Mécanique Cinématique Cinématique C2 Mécanique Cinémaique Cinémaique C bjecif : Définir, décrire e calculer la iesse ou l accéléraion d un poin d un solide. 1. Viesse CINEMATIQUE C Viesse e accéléraion 1.1. Noion de iesse Soi un solide en

Plus en détail

CH V Mouvements. Deux personnes A et B se trouvent immobiles sur un escalier roulant. Sol

CH V Mouvements. Deux personnes A et B se trouvent immobiles sur un escalier roulant. Sol CH V Mouvemens I) Mouvemens e référeniel : Pour éudier un mouvemen, il fau définir : - le mobile (obje qui es en mouvemen) - le référeniel (sysème par rappor auquel le mobile se déplace) 1) Siuaion : Deux

Plus en détail

Notion d oscillateur mécanique

Notion d oscillateur mécanique CHAPITRE 11 SYSTÈMES OSCILLANTS 1 Noion d oscillaeur mécanique 1. Définiion On appelle oscillaeur (ou sysème oscillan) un sysème pouvan évoluer, du fai de ses caracérisiques propres, de façon périodique

Plus en détail

Corrigé du devoir n 5

Corrigé du devoir n 5 Corrigé du devoir n 5 Il es foremen conseillé de lire l'ensemble des énoncés avan de commencer. n poin es consacré à l'uilisaion correce des noaions (leres minuscules, leres majuscules soulignées, ). Exercice

Plus en détail

Spécialité terminale S

Spécialité terminale S Spécialié erminale S Prodire des signax Commniqer Télécommnicaion 1. Les ondes élecromagnéiqes 1.1 Les ondes élecromagnéiqes Propagaion d ne onde élecromagnéiqe dans le vide e dans des miliex maériels

Plus en détail

II LES VECTEURS 1. Définition Un vecteur est une «classe» de bipoints, un bipoint étant tout simplement un couple de points.

II LES VECTEURS 1. Définition Un vecteur est une «classe» de bipoints, un bipoint étant tout simplement un couple de points. Objecifs : L élèe doi êre capable de : - définir n ecer - cier les caracérisiqes d n ecer - représener n ecer - écrire les opéraions (somme, prodi scalaire, prodi ecoriel) sr les ecers - cier les propriéés

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé ψ 2015-2016 Devoir n 6 CNVERSIN DE PUISSANCE L obje de ce problème consise à éudier la producion d énergie élecrique à parir d une éolienne. Le disposiif pore alors le nom d «aérogénéraeur» e es consiué

Plus en détail

2. Repère de temps. Le système de référence est tout simplement l addition d un solide de référence et d un repère de temps.

2. Repère de temps. Le système de référence est tout simplement l addition d un solide de référence et d un repère de temps. Modélisaion des sysèmes mécaniques LA CINÉMATIQUE DU POINT Dae : Inroducion : La cinémaique es la parie de la mécanique qui éudie le mouvemen des corps, indépendammen des effors qui les produisen. Les

Plus en détail

CINEMATIQUE : MOUVEMENTS PARTICULIERS

CINEMATIQUE : MOUVEMENTS PARTICULIERS Cinémaique Analyique CINEMATIQUE : MUVEMENTS PARTICULIERS 1. Mouvemen de ranslaion : Définiions 1.1. Translaion d un solide Tous les poins d'un solide en ranslaion on : - Des rajecoires ideniques - La

Plus en détail

Régime transitoire. 4.2 Aspect énergétique Décharge d un condensateur - Régime libre Régime libre d un circuit R,C...

Régime transitoire. 4.2 Aspect énergétique Décharge d un condensateur - Régime libre Régime libre d un circuit R,C... égme ransore Table des maères 1 Crc C sére soms à n échelon de enson 2 1.1 chelon de enson............................. 2 1.2 Charge d n condensaer......................... 2 1.2.1 Condons nales.........................

Plus en détail

La capacité C est de valeur suffisamment élevée pour que la tensionvc à ses bornes soit constante. Montrer que :

La capacité C est de valeur suffisamment élevée pour que la tensionvc à ses bornes soit constante. Montrer que : Exercices hacheurs à accumulaion e alimenaions à découpage I) Hacheurs à accumulaion a) On considère le monage suivan : Dans ce hacheur à accumulaion inducive, L es de valeur suffisammen élevée pour admere

Plus en détail

Fonctions vectorielles, courbes.

Fonctions vectorielles, courbes. Foncions vecorielles, courbes Chap 5 : noes de cours Dérivabilié des foncions de variable réelle à valeurs vecorielles Définiion, e héorème : dérivabilié en un poin d une foncion de variable réelle à valeurs

Plus en détail

Corrigé des exercices de l examen du 23 janvier 2007 (Les N de page font référence au livre «Physique» de E. Hecht)

Corrigé des exercices de l examen du 23 janvier 2007 (Les N de page font référence au livre «Physique» de E. Hecht) Corrigé des exercices de l examen du 3 janvier 7 (Les N de page fon référence au livre «Physique» de E. Hech) Q1. Deux charges poncuelles de +5 µc e +1 µc se rouven sur l axe des x aux poins des coordonnées

Plus en détail

Corrigé du TD N 1. donc que

Corrigé du TD N 1. donc que Corrigé du TD N. On sai que l'ampliude es elle que V = Q C = n e e,60.0 9 C C =,.07 =0,0063V =6,4 mv 300.0 9 F. Q =,60.0-4 C On sai que Q=n p e e n p = E déposée W Q= E déposée W e donc que On en dédui

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE DYNAMIQUE DES STRUCTURES

EXAMEN FINAL DE DYNAMIQUE DES STRUCTURES Universié Abo Ber Belaïd de Tlecen ae : 5--8 Faclé de Technologie Horaire : h-h épareen de Génie Civil Nivea : M VOA EXAMEN FINAL E YNAMIQUE ES STRUCTURES Parie : Qesions de Cors (8 ps) No e Prénos ae

Plus en détail

Exercice 20*. Soit u et v deux fonctions dérivables sur un intervalle I, x I et h 0. En utilisant le théorème 4

Exercice 20*. Soit u et v deux fonctions dérivables sur un intervalle I, x I et h 0. En utilisant le théorème 4 S Dériaion Eercices (sie) Opéraions sr les foncions dériées Eercice * Soi e de foncions dériables sr n ineralle I, I e En ilisan le éorème e en ransforman l epression, démonrer qe ( + ) + Eercice * Soi

Plus en détail

Contrôle de physique n 4

Contrôle de physique n 4 Conrôle de physique n 4 Un groupe délèves musiciens souhaie réaliser un diapason élecronique capable démere des sons purs, en pariculier la noe la 3 (noe la roisième ocave). Cee noe ser de référence aux

Plus en détail

PSI / TD G1 - Correction. 9 Tracé de réponses de ltres. H(t) H(t) H(t) H(t) t 5) H(t)

PSI / TD G1 - Correction. 9 Tracé de réponses de ltres. H(t) H(t) H(t) H(t) t 5) H(t) PSI - 03/04 TD G - Correcion 9 Tracé de réponses de lres 3 4 5 TD G - Correcion 5 Éude d'un lre acif. Noons pour commencer que ce monage conien une réroacion négaive. On supposera donc que l'ao foncionne

Plus en détail

Leçon n 12 : Analyse des circuits en régime transitoire

Leçon n 12 : Analyse des circuits en régime transitoire EECTOMAGNETISME Courans variables /3 eçon n : Analyse des circuis en régime ransioire. INTODUCTION Dans le bu de raier les signaux, les réseaux linéaires son souven soumis à des grandeurs élecriques d

Plus en détail

Balistique. Nous étudions dans ce qui suit, le mouvement d'un projectile lancé à une vitesse initiale de norme v 0

Balistique. Nous étudions dans ce qui suit, le mouvement d'un projectile lancé à une vitesse initiale de norme v 0 Balisique Inroducion La balisique es l'éude du mouvemen des mobiles soumis à la force raviaionnelle. Galilée (1564-164) a éé le premier à décrire de façon adéquae le mouvemen des projeciles e à démonrer

Plus en détail

Chapitre III DÉRIVÉE D'UNE FONCTION COMPOSÉE

Chapitre III DÉRIVÉE D'UNE FONCTION COMPOSÉE Chapire III DÉRIVÉE DUNE FONCTION COMPOSÉE. RÈGLES DE DÉRIVATION DUNE FONCTION COMPOSÉE..... DÉFINITION DUNE FONCTION COMPOSÉE..... LOI DE DÉRIVATION DUNE FONCTION COMPOSÉE....3. DÉRIVATION DES FONCTIONS

Plus en détail

CIRCUIT RLC. U=6V ; L=0,4 H ; C= 220 µf R 1 =33Ω ; r =10 Ω On a R 2 réglable. Pour R 2 =10 Ω : Le régime est. Pour R 2 =100 Ω

CIRCUIT RLC. U=6V ; L=0,4 H ; C= 220 µf R 1 =33Ω ; r =10 Ω On a R 2 réglable. Pour R 2 =10 Ω : Le régime est. Pour R 2 =100 Ω CIRCUI R U=6V ; L=,4 H ; C= µf R =33Ω ; r = Ω On a R réglable Por R = Ω : Le régime es. Por R = Ω Le régime es. Osillaions libres ans n iri R I. Exemple appliaion n iri. ppliaion es osillaions éleriqes

Plus en détail

1ère partie : Fonction retard + 5 V. Circuit I

1ère partie : Fonction retard + 5 V. Circuit I G. Pinson - Physique Appliquée Foncion Reard A23-TP / 1 A23- Eude d'un circui monosable Bu : on veu réaliser un disposiif logique généran une impulsion de sorie déclenchée par le fron monan d'une impulsion

Plus en détail

voie 1 L, r u 1 u 2 voie 2

voie 1 L, r u 1 u 2 voie 2 Exercices sur le dipôle (R,L) Eude expérimenale d une bobine (Asie 2004) 1 - Déerminaion expérimenale de l'inducance L de la bobine On réalise le circui élecrique représené ci-dessous (figure 1) comprenan

Plus en détail

v 6 v c v 4 v 5 A1 v 3

v 6 v c v 4 v 5 A1 v 3 G. Pinson : Physique Appliquée Généraeurs de signaux A25-TD/1 A25-1- Généraeur de signaux On considère le schéma du généraeur de signaux indiqué ci-dessous. Les A.Op son considérés comme parfais. Leur

Plus en détail

1 - Etude d'une alimentation à découpage

1 - Etude d'une alimentation à découpage 1 - Eude d'une alimenaion à découpage BTS ELECTROTECHNIQUE - Session 1997 - PHYSIQUE APPLIQUEE Durée : 4 heures Coefficien : 3 Cee éude compore rois paries, liées enre elles, mais pouvan êre raiées indépendammen

Plus en détail

Interférences à deux ondes

Interférences à deux ondes Parie IV : opique Chapire 2 Inerférences à deux ondes I Inensié lumineuse résulan de la superposiion de deux sources ources non synchrones ou non cohérenes I() = I 1 + I 2 ources secondaires synchrones

Plus en détail

Le Principe de PASCAL

Le Principe de PASCAL Hydraulique LES LOIS D HYDROSTATIQUE N 1/8 LA FORCE. On appelle FORCE oue acion qui end à modifier l éa d un corps. Elle s exprime en NEWTON (symbole N). La force es définie par son sens, son inensié,

Plus en détail

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire 4 ircuis linéaires du second ordre en régime ransioire PSI 016 017 I Réponse d un circui RL série à un échelon de ension 1. ircui R L i() u G () +q ¹ 1 u R () u L () u () On ferme l inerrupeur K à = 0,

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé ψ 5-6 Devoir n 6 ONSION D PUISSAN PAI I I-) a machine synchrone se compose d'une parie ournane, le roor, e d'une parie fixe, le saor e roor peu se composer d'aimans permanens ou êre consiué d'un bobinage

Plus en détail

Exercice 1 : Réalisation d'un diapason électronique, de sa conception à son alimentation électrique CORRECTION Partie 1 : étude électrique

Exercice 1 : Réalisation d'un diapason électronique, de sa conception à son alimentation électrique CORRECTION Partie 1 : étude électrique Exercice 1 : Réalisaion d'n diapason élecroniqe, de sa concepion à son alienaion élecriqe ORREION Parie 1 : éde élecriqe 11 (,5 Représener, sr le schéa de l'annexe 1, la ension ax bornes d condensaer par

Plus en détail

25, avenue des Martyrs Grenoble. tél : fax :

25, avenue des Martyrs Grenoble. tél : fax : Mon nom : Mes coordonnées : Benjamin Canals CNRS Laboraoire Louis Néel 5, avenue des Maryrs 384 Grenoble él : 4 76 88 1 38 fa : 4 76 88 11 91 email : canals@grenoble.cnrs.fr Plan du cours : Vibraions I.

Plus en détail

Annexe A : PRINCIPAUX ALGORITHMES

Annexe A : PRINCIPAUX ALGORITHMES Annexe A : PRINCIPAUX ALGORIHMES Le bu de cee annexe es d'indiquer les principes des méhodes numériques uilisées lors des éudes saiques e dynamiques. Soi les algorihmes des méhodes : de Newon-Raphson,

Plus en détail

Fonctions vectorielles, arcs paramétrés

Fonctions vectorielles, arcs paramétrés Chapire Foncions vecorielles, arcs paramérés 0 Foncions réelles Eercice 0 Soi f : R R dérivable e elle que f ne s annule pas Prouver que f ne peu êre périodique Eercice 0 Monrer que si f es définie, dérivable

Plus en détail

1 Circuit fixe dans un champ variable 1.1 fem induite

1 Circuit fixe dans un champ variable 1.1 fem induite EM1 : Inducion élecromagnéique Loi de modéraion de Lenz Les effes magnéiques, élecrocinéiques e mécaniques de l inducion s opposen à la cause qui les a produis. 1 Circui fixe dans un champ variable 1.1

Plus en détail

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 1. Jallu Laurent. I. Le condensateur... 2 Présentation... 2 Symbole... 2 Associations... 3

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 1. Jallu Laurent. I. Le condensateur... 2 Présentation... 2 Symbole... 2 Associations... 3 Lycée Galilée Gennevilliers chap. 1 Jallu Lauren I. Le condensaeur... résenaion... Symbole... ssociaions... 3 II.... 3 L échelon de ension... 4 Inerpréaion microscopiue... 4 Éude héoriue... 6 Soluion algébriue....

Plus en détail

REPONSE DES CIRCUITS A UN ECHELON DE TENSION

REPONSE DES CIRCUITS A UN ECHELON DE TENSION LTOINTIQU Duperray Lycée FBUISSON PTSI PONS DS IUITS A UN HLON D TNSION Dans les circuis élecriques, les régimes on oujours un débu Nous allons éudier commen à parir des condiions iniiales, les courans

Plus en détail

CHAPITRE 12. = 5 i. En séparant les variables, on obtient : di i

CHAPITRE 12. = 5 i. En séparant les variables, on obtient : di i hapire Équaions différenielles 7 HAPITRE EXERIES.. L équaion différenielle es di 5 i. En séparan les variables, on obien : di i di membres, on obien : i 5. e qui donne ln i 5 + k, d où i() b e 5 e, puisque

Plus en détail

11 G 18bis A 01 Durée: 4 heures Séries : S1-S3 - Coeff. 8.. Epreuve du 1 er groupe

11 G 18bis A 01 Durée: 4 heures Séries : S1-S3 - Coeff. 8.. Epreuve du 1 er groupe UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1/ 11 OFFICE DU BACCALAUREAT BP 55-DAKAR-Fann-Sénégal Serveur Vocal: 68 5 59 Téléfa (1) 864 67 39 - Tél : 84 95 9-84 65 81 M A T H E M A T I Q U E S 11 G 18bis A 1

Plus en détail

L[f(t)] = F(p) = e. b) rampe. at e pt dt= F(p) = F(p) = [ ate pt. p ] F(p) = [ a e p. p a.0.e0. p t. e 1. F(p) = 1/ p ] F(p) = [ e pt p ] e 1.

L[f(t)] = F(p) = e. b) rampe. at e pt dt= F(p) = F(p) = [ ate pt. p ] F(p) = [ a e p. p a.0.e0. p t. e 1. F(p) = 1/ p ] F(p) = [ e pt p ] e 1. BTS CIM 2 LA TRANSFORMATION DE LAPLACE ) Définiion A oue foncion réelle du ems f(), on associe une foncion F() de la variable comlexe =σ+jω ar : L[f()] = f e d 2) Quelques ransformées de Lalace a) échelon

Plus en détail

CP46 Automne 2005 Corrigé de l'examen FINAL 18/01/2006. Toto et Momo au jardin public. 3 exercices indépendants - Durée : 2 h - Documents autorisés

CP46 Automne 2005 Corrigé de l'examen FINAL 18/01/2006. Toto et Momo au jardin public. 3 exercices indépendants - Durée : 2 h - Documents autorisés CP46 Auomne 5 8//6 / oo e omo au jardin public exercices indépendans - Durée : h - Documens auorisés - oo e omo jouen au foo Phase : oo fai une êe Le ballon de oo es considéré comme un poin maériel de

Plus en détail

Cours électronique. Chapitre 2: Dipôles en. Abdenour Lounis 1

Cours électronique. Chapitre 2: Dipôles en. Abdenour Lounis 1 Cours élecronique Chapire : Dipôles en régimes ransioires Abdenour Lounis 1 I- Rappels Relaions Couran-ension pour les dipôle passifs usuels: Resisance : Loi d Ohm U()=R. I() Inducances : U()= L.(dI/d)

Plus en détail

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonne Maser GSI - Capeurs Chaînes de Mesures 1 Plan du Cours Propriéés générales des capeurs Noion de mesure Noion de capeur: principes, classes, caracérisiques

Plus en détail

Exemple d examen. Université du Sud Toulon-Var. Étude mathématique et numérique de systèmes hyperboliques de lois de conservation.

Exemple d examen. Université du Sud Toulon-Var. Étude mathématique et numérique de systèmes hyperboliques de lois de conservation. Masère 2 Recherche 2009/2010 Mahémaiqes Opimisaion & Physiqe Mahémaiqe Eemple d eamen Éde mahémaiqe e nmériqe de sysèmes hyperboliqes de lois de conservaion. Universié d Sd Tolon-Var Drée de l épreve :

Plus en détail

Cours. réseaux monophasés. Valeurs instantanées Diagramme de Fresnel, Puissances active, réactive et apparente. BERTHILLON Philippe Physique appliquée

Cours. réseaux monophasés. Valeurs instantanées Diagramme de Fresnel, Puissances active, réactive et apparente. BERTHILLON Philippe Physique appliquée 3 Cors BTS CPI réseax monophasés Valers instantanées Diagramme de Fresnel, Pissances active, réactive et apparente BERTHILLON Philippe Physiqe appliqée 1. Présentation 1.1 Porqoi de l alternatif sinsoïdal?

Plus en détail

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Universié de Savoie DEUG STPI Unié U32 Sysèmes linéaires - Auomaique CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Le sysème es mainenan mis en équaion, il es donc beaucoup plus

Plus en détail

+ - Chapitre 6 : Etude du dipôle R C.

+ - Chapitre 6 : Etude du dipôle R C. Chapire 6 : Eude du dipôle R C. I. Le condensaeur. Connaîre la représenaion symbolique d'un condensaeur. En uilisan la convenion récepeur, savoir oriener un circui sur un schéma, représener les différenes

Plus en détail

Fonctions vectorielles, arcs paramétrés

Fonctions vectorielles, arcs paramétrés Chapire Foncions vecorielles, arcs paramérés 0 Foncions réelles Eercice 0 Soi f : R R dérivable e elle que f ne s annule pas Prouver que f ne peu êre périodique Eercice 02 Monrer que si f es définie, dérivable

Plus en détail

Entrainement DS 1. { u 10 = 240. lim

Entrainement DS 1. { u 10 = 240. lim Enrainemen DS 1 Exercice 1 1) Dériver les foncions définies par : x R, f(x) = 3 x 8 + 7 x 9 5 x 10 x R, h(x) = (8x 2 5)(2x + 3) x R, j(x) = 5x 4 8x 3 + 2x 2 7 2) Donner le ablea de variaion des foncionsfe

Plus en détail

Révision Mécanique. 2 e but. Monticule 1 er but. 3 e but. Marbre. Vitesse (m/s) 20

Révision Mécanique. 2 e but. Monticule 1 er but. 3 e but. Marbre. Vitesse (m/s) 20 Révision Mécanique 1 Parmi les siuaions suivanes, lesquelles monren que l'obje ou la personne ne son soumis à aucune force résulane? 1. Un cyclise qui raleni.. Un vieillard qui es assis sur un banc dans

Plus en détail

Amplification de puissance

Amplification de puissance Académie de Marinique Préparaion Agrégaion Sciences Physiques B. Ponalier Amplificaion de puissance Objecifs Comparer les différenes classes d amplificaion du poin de vue: du foncionnemen du rendemen Classe

Plus en détail

1. a) Le débit étant constant, sa représentation graphique est une droite horizontale.

1. a) Le débit étant constant, sa représentation graphique est une droite horizontale. Chapire Inégraion : une inroducion CHAPITRE EXERCICES.. a) Le débi éan consan, sa représenaion graphique es une droie horizonale. Débi (L/min) 7 00 00 D() b) Le volume de liquide es représené par l aire

Plus en détail

Fonction dont la variable est borne d intégration

Fonction dont la variable est borne d intégration [hp://mp.cpgedpydelome.fr] édié le 1 jille 14 Enoncés 1 Foncion don la variable es borne d inégraion Eercice 1 [ 1987 ] [correcion] Soi f : R R ne foncion conine. Jsifier qe les foncions g : R R sivanes

Plus en détail

Le pendule sphérique

Le pendule sphérique 1. Noaions Les veceurs son noés en gras Longueur du pendule simple T 0 Période du pendule θ Élongaion angulaire du pendule Le pendule sphérique par Gilber Gasebois df/d es noée f ' e df/d es noée f ''

Plus en détail

Partie I - Étude des régimes permanents d une association de deux machines à courant continu

Partie I - Étude des régimes permanents d une association de deux machines à courant continu Les correceurs seron pariculièremen sensibles à la qualié de la rédacion de la copie ; noammen, il es recommandé de répondre de façon claire e concise aux quesions posées e de mere en évidence les résulas

Plus en détail

Grandeurs sinusoïdales

Grandeurs sinusoïdales 9/0/06 I. Les différens ypes de signaux Signal variable Signal périodique Signal alernaif Signal sinusoïdal S Signal variable S Signal périodique S Smax -Smax Signal alernaif S Signal sinusoïdal Pourquoi

Plus en détail

Diode, thyristor : le redressement

Diode, thyristor : le redressement PAIE 11 FONCIONS 47, hyrisor : le redressemen La conversion d énergie appelée redressemen perme d obenir un couran unidirecionnel à parir d un couran alernaif sinusoïdal ne diode peu assurer cee foncion

Plus en détail