PROJET DE SERVICE FOYER D HEBERGEMENT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET DE SERVICE FOYER D HEBERGEMENT"

Transcription

1 MAJ le 01/06/2010 PAD/TM Validation DG - 04/2010 PROJET DE SERVICE FOYER D HEBERGEMENT Résidence Simone VATIER Résidence La Roseraie 24 rue Gaillot Aubert SAINTE MENEHOULD Directeur Général : Philippe DESTREZ Directeur des Foyers de l Argonne : Thibault MOURLET

2 SOMMAIRE INTRODUCTION Page 3 1. PRESENTATION GENERALE Page Présentation de l Association : Fondements Ethiques Page Organigramme Page Approche juridique, conditions d admission Page Typologie des personnes accueillies Page Mission globale du Foyer Page 7 2. LES MISSIONS DU FOYER Page L accueil, le bien-être et l épanouissement des personnes Page 8 accueillies 2.2 L autonomisation ou (et) la stimulation Page Vie pratique ou vie quotidienne Page Vie sociale Page Vie relationnelle Page La santé et les soins Page LA METHODOLOGIE D ACTION Page Le contrat de séjour et le Projet Personnalisé Page Le référent Page L éducatif au quotidien, la mise en place d activités Page Une équipe pluridisciplinaire Page 15 CONCLUSION Page 16 Document1 Page 2

3 INTRODUCTION Les extensions de la capacité d'accueil des établissements et services, et la prise en compte du vieillissement de la population des Foyers de l Argonne, ont conduit l Association ELAN ARGONNAIS, à la demande du Conseil Général, à disposer pour l hébergement des personnes handicapées de deux dispositifs :. un Foyer d Hébergement de 15 places, «Résidence Simone VATIER». un foyer d hébergement pour adultes handicapés vieillissants de 19 places (et 2 places d accueil temporaire), «Résidence La Roseraie». Ces dispositifs disposent d espaces communs et sont séparés par une petite ruelle en impasse. Dans un contexte de transformation et d'évolution des modes d'accueil, le Projet de Service est réactualisé régulièrement afin que les prestations proposées soient adaptées aux situations et projet personnalisé de chaque personne accueillie. Le Projet de Service s articule en trois chapitres principaux : Présentation générale, Les missions du Foyer, La méthodologie d action. Document1 Page 3

4 1. PRESENTATION GENERALE 1.1 Présentation de l Association : Fondements Ethiques L Association ELAN ARGONNAIS, Association loi 1901 non reconnue d utilité publique, a été créée en 1970, pour répondre à un besoin d enfants, dits à cette époque «débiles», qui n étaient plus scolarisés. C est ainsi qu avec l aide de notables et d élus locaux, de la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales et de l inter-secteur infanto juvénile, un Centre Médico-Psychologique de 12 places ouvrit ses portes (en 1971). «Elan» signifie la volonté d un mouvement en faveur des personnes handicapées. Le but défini dans les statuts est de leur venir en aide et de contribuer à leur intégration sociale et professionnelle ( ). «Argonnais» indique le pays d Argonne, une région boisée du sud du département de la Marne, frontalière avec les départements de la Meuse et des Ardennes, et riche de grands moments de l histoire de France : arrestation de Louis XVI, bataille de Valmy, les grandes guerres et L Association ELAN ARGONNAIS est indépendante des grandes associations nationales. Sa force et sa dynamique sont d être maître de ses décisions et de ses orientations sans avoir à consulter à un échelon «supérieur». Sa faiblesse est son isolement, et le fait de ne pouvoir participer aux débats nationaux. Elle adhère au Syndicat des Oeuvres Privées (SOP). L Association gère à ce jour un secteur «enfants» et un secteur «adultes» qui comportent : - Un Institut Médico-Educatif créé en 1971, de 41 places, - Un Internat Thérapeutique créé en 1995, de 12 places, - Un Service d Education Spéciale et de Soins A Domicile : SESSAD DI (Déficients Intellectuels) créé en 1994, de 11 places, SESSAD TCC (Trouble de la Conduite et du Comportement) créé en 2006, de 9 places, - Un Etablissement et Service d Aide par le Travail créé en 1981, de 94 places, - Une Entreprise Adaptée sous forme EURL créée en 1999, de 40 places, - Un Service d Accompagnement à la Vie Sociale créé en 1998, de 60 places, Document1 Page 4

5 - Un Foyer d Hébergement pour adultes handicapés d ESAT créé en 1986, de 15 places, - Un Foyer pour adultes handicapés vieillissants d ESAT créé en 2005, de 19 places, - Un Foyer de Vie, repris en gestion en 2003, de 38 places, - Un Foyer d Accueil Spécialisé, repris en gestion en 2008, de 19 places. 1.2 Organigramme Service d Accompagnement à la Vie Sociale Etablissement et Service d Aide par le Travail Les Foyers de l Argonne - Foyer de Vie Le Jolivet - Foyer d Accueil Spécialisé ASSOCIATION ELAN ARGONNAIS Entreprise Adaptée Argonne Production Institut Médico- Educatif + Internat Thérapeutique Service d Education Spéciale et de Soins A Domicile Secteur enfants Secteur adultes Document1 Page 5

6 1.3 Approche juridique, conditions d admission Les Foyers de l Argonne, comprenant les Résidences "Simone VATIER et la Roseraie", dépendent du Conseil Général et plus particulièrement de la Solidarité Départementale. Ce sont des établissements médico-sociaux financés par prix de journée fixé par arrêté du Président du Conseil Général. Le règlement d'aide Sociale Départementale prévoit une contribution des personnes accueillies. L admission au Foyer (Résidences Simone VATIER et La Roseraie) est réservée aux adultes handicapés des deux sexes travaillant à l ESAT (Etablissement et Service d'aide par le Travail) de l Association ELAN ARGONNAIS. La capacité d accueil est de 34 places et de 2 logements d hébergement en accueil temporaire. La notion de travail pour les personnes accueillies est primordiale, même si elle ne se situe plus qu à temps partiel pour certaines d entre elles qui présentent des problèmes de santé passagers ou un vieillissement précoce. Le Foyer a dans ce cas la mission de soutenir et de maintenir les liens sociaux du travail. C est la C.D.A.P.H.* qui, préalablement à la demande de prise en charge au titre de l Aide Sociale, se prononce sur l orientation vers une catégorie d établissements adaptés aux besoins et aux capacités des personnes handicapées. Pour le Foyer comme pour l ESAT, les contre-indications sont l épilepsie non stabilisée, la non voyance, les maladies mentales non stabilisées. Les personnes accueillies du Foyer se composent majoritairement d'adultes des deux sexes présentant une déficience intellectuelle avec ou sans troubles associés. 1.4 Typologie des personnes accueillies Les personnes accueillies au sein du dispositif des Foyers représentent une population hétérogène, tant au niveau de l âge et des potentialités de chacun, que des problèmes de santé identifiés liés ou non au vieillissement. Les caractéristiques techniques et environnementales des deux Résidences répondent aux besoins des adultes accueillis. Ainsi, les 15 studios de la Résidence Simone VATIER hébergent majoritairement de jeunes adultes travaillant à temps plein au sein de l ESAT. Quant à la Résidence «La Roseraie», celle-ci, dotée 19 chambres et de nombreux espaces de confort, accueille principalement une population vieillissante, travaillant pour beaucoup à temps partiel. Document1 Page 6

7 * CDAPH : Commission des Droits et de l'autonomie des Personnes Handicapées. Le brassage dynamique de sa population, jeune et vieillissante, par le biais de ses nombreuses actions transversales conduites par l équipe éducative, assure une synergie positive. De manière synthétique, il est cependant possible d aboutir à une présentation succincte des bénéficiaires en quatre catégories principales : Le Foyer accueille en premier lieu des jeunes adultes admis à l ESAT et venant essentiellement d un IME. Ils ne sont pas encore suffisamment autonomes pour gérer d emblée un appartement dans la maîtrise des actes de la vie quotidienne. Le Foyer accueille en second lieu des adultes dont les capacités s avèrent limitées et qui nécessitent au quotidien une prise en charge de type Foyer. En troisième lieu, le Foyer permet d accueillir des adultes en perte d autonomie pour des raisons diverses : vieillissement précoce, maladie invalidante, troubles de la personnalité. Ces adultes bénéficient souvent d une adaptation de leur temps de travail à l ESAT. Le Foyer permet en dernier lieu d accueillir et de «rapatrier» des adultes installés en ville, en perte d'autonomie, qui peuvent se trouver en situation de danger ou posent momentanément des problèmes d adaptation. Ils peuvent alors, dans le cadre d un hébergement temporaire (Résidence La Roseraie), se ressourcer au sein même du Foyer. Une évaluation de la situation permet alors d apprécier le type de prise en charge nécessaire dans le futur. 1.5 Mission globale du Foyer Les fondements des actions éducatives menées par le Foyer se résument et s articulent autour des idées «forces» suivantes : le bien-être, l épanouissement, l autonomisation et la santé de ses personnes accueillies. Ainsi, l accompagnement et les soutiens conduits sur le terrain tendent, à chaque fois que la situation paraît réaliste, à amener de manière progressive et individuelle la personne accueillie vers un «chez soi» indépendant. Malgré cette démarche ambitieuse, force est de constater que toutes les personnes accueillies ne sont pas aptes à mener une existence autonome ou que leur état de santé nécessite une prise en charge de proximité. Document1 Page 7

8 Le but poursuivi est alors de leur proposer des possibilités d évolution et d épanouissement, et non de les préparer à un concours obligatoire d entrée dans la vie. 2. LES MISSIONS DU FOYER 2.1 L accueil, le bien-être et l épanouissement des personnes accueillies Accueillir un adulte handicapé, c est lui donner sa place au sein du Foyer dans le respect de ses difficultés et de ses possibilités. C est postuler qu il existe a priori chez chaque personne accueillie une possibilité de progression. Dans cet état d esprit, il convient de trouver les soutiens adéquats, de positionner chaque personne accueillie en tant qu acteur de sa prise en charge et d éviter l assistanat. La prise en compte de la notion d adulte confronte l équipe éducative au choix des personnes accueillies comme s imposant de fait. C est sur un principe de coopération, fondé sur une relation de confiance, sur l écoute et le dialogue, que les adultes accueillis pourront se constituer une image positive d eux-mêmes. Il s agit bien d aboutir à ce que les personnes accueillies trouvent un équilibre et puissent s épanouir au sein du Foyer. Il apparaît important de garder à l esprit que les adultes sont en situation de travail pour la plupart et qu ils sont en droit après une journée de se détendre et d évoluer à leur rythme. 2.2 L autonomisation des personnes accueillies L action éducative menée par l équipe sur le terrain est fondée sur des apprentissages pratiques et sociaux, des stimulations, des soutiens personnalisés et une aide individuelle à la recherche de points d ancrage affectifs et humains à l intérieur comme à l extérieur du Foyer. Par ailleurs, force est de constater que les démarches entreprises ne peuvent bien souvent aboutir qu à partir d une demande exprimée et de la coopération qu elle nécessite. Document1 Page 8

9 Cependant, il paraît aussi important de souligner que l évolution et le processus d acquisition des personnes accueillies ne s effectuent jamais de façon linéaire. En effet, des périodes dites de «crise», voire de régression ou d opposition, viennent ponctuellement parasiter le cheminement mis en œuvre. Des problèmes de santé peuvent aussi limiter l autonomie. Ces situations reflètent tout un pan de la prise en charge quotidienne et ces manifestations sont à prendre en considération dans l expression et la reconnaissance des handicaps. Nous découperons l objectif d autonomisation et de stimulation en trois axes : Vie pratique ou vie quotidienne Les personnes accueillies, dans leur vie quotidienne, doivent s acquitter d un certain nombre de tâches faisant l objet d un apprentissage (ou) et d une stimulation dans un usage journalier : dans le domaine de l hygiène corporelle : toilette, rasage, sensibilisation à l esthétique. Si certains gestes sont acquis, l intervention de l éducateur peut s avérer nécessaire, notamment pour les personnes de forte corpulence ou présentant des troubles de l équilibre. dans le domaine de l habillement : choix, prévision et accompagnement dans les achats, notion d harmonie dans les couleurs, vêtements appropriés au temps et aux saisons, chaussures adaptées à la tenue et à l activité dispensée. dans la gestion du trousseau : en complément des prestations de l atelier blanchisserie, les personnes accueillies peuvent apprendre l utilisation du lave-linge au sein du Foyer (tri du linge, programmation de la machine, température). Le principe de l étendage, du repassage, de la couture ou du rangement du linge est aussi un point qui fait l objet d un apprentissage, mais aussi du maintien des acquis. dans la tenue des studio ou chambre : lavage, nettoyage, rangement, utilisation des produits, tri sélectif, décoration. Selon les potentialités de chaque personne accueillie et en fonction des problèmes de santé qu il pourrait poser, un agent de service intérieur peut venir compléter l entretien de ces locaux, sous la responsabilité de l éducateur et en adéquation avec le projet personnalisé de l adulte concerné. Document1 Page 9

10 2.2.2 Vie sociale En dehors des capacités pratiques, et dans la même démarche, les personnes accueillies doivent être en mesure de maîtriser un certain nombre d actes courants dans leur environnement social, notamment : dans le domaine de la consommation : connaissance de la valeur des pièces et des billets, capacité à effectuer des choix, capacité à changer de commerce et de s y repérer, rapport envie/possibilité, rapport qualité/prix, notion d économie pour réaliser un projet. dans le domaine des déplacements : utilisation des transports en commun, notion de temps et de distance, d orientation dans le domaine de la communication : utilisation du téléphone et de l annuaire, remplir une feuille de maladie, classer ses documents Vie relationnelle La difficulté que doit affronter une personne en situation de handicap est d échapper à la solitude. Pour cela, elle doit pouvoir entrer en contact avec d autres personnes, échanger et créer des liens : capacité à s inscrire et participer aux animations dispensées par l équipe par le support du comité d animation. capacité à s ouvrir sur l extérieur : cinéma, spectacles, expositions, bibliothèque municipale, manifestations locales. capacité à étendre son réseau relationnel : inscription à un club de loisirs, séjour de vacances. capacité à gérer ses temps libres : bricolage, dessin, tricot, pêche, cyclotourisme, sport en général (basket, gym, piscine, marche.). Un accompagnement personnalisé est nécessaire dans les premiers pas de cette démarche contribuant à faciliter l intégration de manière progressive et dans un climat sécurisant. Par ailleurs, un travail important de stimulation et de maintien des acquis doit être effectué par l équipe éducative en direction d une population plus vieillissante. C est bien dans la construction du projet personnalisé et de son actualisation ponctuelle que des objectifs d autonomie et de stimulation prioritaires seront retenus et évalués. Document1 Page 10

11 Pour ce faire, un logement «Test» est d ailleurs spécialement affecté à la mise en situation d autonomie des jeunes adultes servant ainsi à la réalisation de l évaluation de la personne en situation réelle. 2.3 La santé et les soins Les soins ne sont pas uniquement à entendre au sens purement médical mais plus largement en terme «de prendre soin». En effet, le vieillissement de notre population du Foyer nous amène à prendre en considération d autres besoins et à adapter en conséquence notre prise en charge. Ainsi, le Foyer favorise dans une large mesure : les soins liés à l entretien quotidien de la personne : toilette (mais aussi prise en compte de l incontinence), attention portée au confort des équipements (literie, douche de plain-pied, siège de douche, rampe de soutien ), des chaussures, des vêtements les soins médicaux adaptés aux besoins de chaque personne : surveillance médicale régulière (médecin traitant, spécialiste), soins infirmiers, soins kinésithérapeutiques, soutiens psychologiques, suivis psychiatriques. En collaboration avec le médecin traitant et sous couvert de l infirmière, un dossier médical permet d assurer le suivi des différentes pathologies et de leur évolution. Une attention particulière est portée sur : la vérification de la couverture vaccinale, les soins dentaires, le dépistage des troubles métaboliques, l évaluation de la vue et de l audition, la recherche de l origine de la souffrance pour toutes plaintes répétées, le dépistage des phénomènes d usure, le diagnostic des dépressions. Document1 Page 11

12 3. LA METHODOLOGIE D ACTION 3.1 Le contrat de séjour et le projet personnalisé L hétérogénéité de la population du Foyer d Hébergement nous amène à personnaliser les prises en charge et à construire avec chaque personne accueillie, en fonction de ses potentialités et de ses difficultés, un contrat de séjour dans lequel sera annexé le projet personnalisé de la personne accueillie. Il s agit bien dans cette démarche de situer la personne accueillie comme un véritable gestionnaire de sa vie. Dans l élaboration du projet personnalisé, il convient d avoir des objectifs précis et opérationnels en décrivant la situation prévisionnelle à atteindre dont le nombre de séquences et d expériences est volontairement limité dans le temps. Une fois par an, mais aussi à la demande de la personne accueillie, de son éducateur, voire de sa famille ou de son représentant légal, le projet personnalisé fait l objet d une réactualisation suite à une évaluation pluridisciplinaire. 3.2 Le référent Par délégation de la Direction, sous couvert et contrôle du chef de service, le référent est le garant du projet personnalisé de la personne accueillie et de la mise en œuvre des actions prioritaires retenues en équipe pluridisciplinaire mais aussi avec l intéressé(e). Il exerce un rôle d écoute, d observation, de guidance et d accompagnement et assure la continuité et la cohérence du projet personnalisé de la personne. De ce fait, il représente un interlocuteur privilégié pour l ensemble des professionnels gravitant autour de la personne handicapée et oeuvrant à son égard en complémentarité, ainsi qu avec l ensemble des partenaires (tutelles, médecins ). Document1 Page 12

13 TABLEAU RÉCAPITULATIF DE LA DÉMARCHE DIRECTEUR/CHEF de SERVICE PREMIER ENTRETIEN LIVRET D ACCUEIL REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT RAPPORT A L EQUIPE DESIGNATION DU REFERENT DOSSIER ADMISSION AIDE SOCIALE RENCONTRE PERSONNE ACCUEILLIE/REFERENT PRISE EN COMPTE DE LA DEMANDE FORMALISATION D UN CONTRAT DE SEJOUR REPERAGE DES PARTENAIRES POTENTIELS REUNION DE SYNTHESE GRILLE D EVALUATION VIE SOCIALE RENCONTRE PERSONNE ACCUEILLIE/REFERENT EVALUATION DE L ACTION PLACE DES PARTENAIRES DANS LE PROJET PERSONNALISE ECLAIRAGE DE L EQUIPE ACTUALISATION DU CONTRAT DE SEJOUR REUNION DE SYNTHESE GRILLE D EVALUATION VIE SOCIALE RENCONTRE PERSONNE ACCUEILLIE/REFERENT EVALUATION DE L ACTION PLACE DES PARTENAIRES DANS LE PROJET PERSONNALISE ECLAIRAGE DE L EQUIPE ACTUALISATION DU CONTRAT DE SEJOUR Document1 Page 13

14 3.3 L éducatif au quotidien, la mise en place d activités Les temps forts des actions éducatives des professionnels se situent essentiellement durant les périodes de repos des travailleurs handicapés à l exception de certains accompagnements médicaux nécessaires. Avec l existence de temps partiel, une alternance activité/repos s impose maintenant avec une prise en charge de jour sur la Résidence La Roseraie (possibilité de faire une sieste, de faire des activités, de regarder la télévision). Le matin, le lever et le petit déjeuner des personnes accueillies sont des moments privilégiés pour aborder la journée dans les meilleures conditions possibles. En effet, elles sont sensibles au climat ambiant et le personnel de service se doit de veiller au bon déroulement de cette période. Une attitude bienveillante permet dans une large mesure d apaiser les éventuels troubles du comportement, angoisses, de canaliser les petits différents possibles entre les personnes accueillies. Une écoute attentive solutionne et désamorce bien souvent les quelques tracas du matin tout en permettant de transmettre les informations utiles au personnel de l ESAT (moniteurs d atelier, Pôle Social). Le repas du midi au self de la Résidence Simone VATIER se veut être un moment de détente à la mi-journée : repos, pause café, salle sonorisée avec un espace de détente. La distribution des traitements se fait également sous la responsabilité de l éducateur de service (sous couvert de l'infirmière) durant le déjeuner. Ce temps de midi permet aussi dans le cadre d échanges informels de prendre en compte les informations qu il est utile de transmettre aux collègues du SAVS ou de l ESAT pour passage de relais. La période la plus importante de l accompagnement éducatif et des actions mises en œuvre se situe à partir de 15h00 pour les uns et pour tous à partir de 17h00 jusqu à 21h00 et les week-ends jusqu à 22h00. Les interventions réalisées durant ces créneaux horaires s articulent autour des tâches ménagères (entretien des studios), achats divers, d éventuels suivis médicaux et la mise en place d activités variées contribuant à l autonomie. Document1 Page 14

15 Si cette période se veut être un temps de détente, elle permet également de proposer des activités stimulantes pour les personnes accueillies : L activité Cuisine avec ses courses et la confection de goûter ou d un gâteau d anniversaire (en liaison également avec le service restauration), La décoration du cadre de vie et l amélioration du confort de vie, La participation à un club (espace bricolage, club esthétique, atelier théâtre, travaux manuels, club vidéo.), Des activités favorisant l expression et la créativité en liaison avec les manifestations ou évènements du comité d animation (fêtes à thèmes, carnaval ), L entretien du corps avec des activités sportives adaptées (gym douce, piscine, marche, basket), La participation à des jeux de société, Le jardin et sa «ferme» (avec ses lapins ), La pêche (rivière, étangs). Les week-ends sont l occasion d une ouverture sur l extérieur profitant des manifestations locales ou des sorties organisées (randonnées pédestres ou VTT, pêche, pique-niques). Durant l année, le Comité d Animation, via l équipe éducative, propose des séjours aux personnes accueillies qui expriment leurs souhaits en termes de destination. Ces dernières peuvent également s inscrire dans des destinations offertes par des organismes extérieurs agréés, le tout selon leur choix. 3.4 Une équipe pluridisciplinaire Elle se compose en premier lieu d un Comité de direction : un directeur général, un directeur et un chef de service. Ils sont les garants des valeurs associatives, de l éthique de l accompagnement éducatif et du bon fonctionnement des Foyers. Ils apportent conseils dans la conduite des projets, campent la position institutionnelle sur les différentes problématiques à traiter. Ils soutiennent les professionnels dans leurs actions et peuvent être amenés à rencontrer directement les personnes accueillies à leur demande ou si la situation le nécessite, campent une position d autorité. Document1 Page 15

16 Une assistante de direction vient compléter le Pôle de Direction. Elle permet d avoir une approche administrative et fonctionnelle de la structure. L équipe éducative se compose actuellement de : 2 éducateurs spécialisés, 1 conseillère en économie sociale et familiale, 1 monitrice-éducatrice, 5 aides médico-psychologiques, 2 aides-soignantes, Deux «spécialistes» viennent compléter le plateau des compétences : 1 psychologue, 1 infirmière. Ils apportent leurs éclairages techniques dans la mise en œuvre et la conduite des projets personnalisés. Ils sont aussi amenés à suivre des personnes accueillies dans le cadre d entretiens ou de prises en charge. L'équipe des agents de services généraux se compose de : Trois surveillants de nuit qui assurent une présence sécuritaire auprès des personnes et des locaux et peuvent, à tout moment, contacter le cadre d astreinte. Trois agents de service intérieur qui sont chargés du service de restauration, de la gestion du linge et de l entretien des locaux collectifs, mais également des studios et chambres des personnes accueillies selon leur degré d autonomie et indications de l équipe. CONCLUSION Ce Projet de Service n a pas la prétention d avoir traité de manière exhaustive l ensemble des aspects organisationnels de la structure. Cependant, ses développements permettent dans une large mesure de contribuer à son actualisation dans un souci d opérationnalité. Peu ou prou, les principes fondamentaux, les finalités et la méthodologie d action éducative ont pu être posés en termes de référentiel d une pratique situant la personne accueillie au centre des dispositifs, porteur de désirs et acteur de son projet de vie. Avec l avancée en âge de sa population, le Projet ne saurait être figé une fois pour toutes mais en constante adaptation pour être à même de répondre au mieux à l expression des personnes accueillies dans leurs besoins et dans leurs évolutions. Document1 Page 16

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Le Foyer d Hébergement

Le Foyer d Hébergement Le Foyer d Hébergement Résidences Strada et Vittoz du Complexe de Braconnac - Les Ormes Complexe de Braconnac - Les Ormes Jonquières - 81440 LAUTREC - Tél. 05 63 82 10 70 - Fax. 05 63 82 10 79 - e.mail

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. Solidarité Doubs Handicap

LIVRET D ACCUEIL. Solidarité Doubs Handicap LIVRET D ACCUEIL POLE MEDICO-SOCIAL Services Accueil de Vie Services Habitat et Social Animation Socio-Culturelle POLE TRAVAIL PROTEGE Edition du 30 juin 2014 Solidarité Doubs Handicap SOLIDARITE DOUBS

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes Livret d accueil du service Accueil temporaire Maison Saint Cyr Rennes 1 L Accueil temporaire pour qui? L Accueil temporaire s adresse aux personnes âgées qui vivent à domicile et qui souhaitent un séjour

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

MAMI SENIORS Livret d accueil

MAMI SENIORS Livret d accueil MAMI SENIORS Livret d accueil Maison «Mami seniors» : Un espace d accueil de jour non médicalisé. C est un lieu de rencontres, d échanges et d animation au cœur de Toulon. Soucieux de cultiver le lien

Plus en détail

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21. A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.com Le mot de bienvenue du Président Vous avez choisi d

Plus en détail

Livret d accueil L ACCUEIL DE JOUR DE LA RÉSIDENCE PEN ALLE VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE

Livret d accueil L ACCUEIL DE JOUR DE LA RÉSIDENCE PEN ALLE VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE Résidence de Pen Allé Rue de Général Penfentenyo 29750 LOCTUDY Tel : 02.98.87.92.10 Fax :02 98 87 89 85 penalle@fondation-masse-trevidy.com Livret d accueil L ACCUEIL DE JOUR DE LA RÉSIDENCE PEN ALLE VOUS

Plus en détail

Rapport d activités Année 2012. Association Résidence Saint Nicolas

Rapport d activités Année 2012. Association Résidence Saint Nicolas Rapport d activités Année 2012 Association Résidence Saint Nicolas Introduction : Présentation de l Association et de ses établissements L Association «Résidence ST Nicolas» a démontré sa capacité à s

Plus en détail

Le Projet institutionnel. (Un avenir assuré = notre ambition)

Le Projet institutionnel. (Un avenir assuré = notre ambition) VIVRE ENSEMBLE Mutuelle d Aide aux Personnes Handicapées Mentales Siège Social : 5 rue de Breuvery 78100 St Germain en Laye Tél. : 01 34 51 38 80 - Fax : 01 39 73 75 72 e-mail : direction@vivre-ensemble.fr

Plus en détail

I. PRÉSENTATION DE L E.S.A.T.

I. PRÉSENTATION DE L E.S.A.T. E.S.A.T. «les Ateliers du Val de Sournia» Hameau du Puigt 66730 sournia I. PRÉSENTATION DE L E.S.A.T. L E.S.A.T. «les Ateliers du Val de Sournia» est un Établissement et Services d Aide par le Travail,

Plus en détail

Dép. 75 «Service d Accueil de Jour»

Dép. 75 «Service d Accueil de Jour» Dép. 75 «Service d Accueil de Jour» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation Le Service d accueil de jour -SAJE- est implanté sur le 19 e arrondissement de Paris et accueille

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres HOME DES FLANDRES 355, Boulevard Gambetta 59200 TOURCOING 03.20.24.75.78 Fax : 03.20.11.02.49 LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain Géré par le Home des Flandres 337 bis rue du Brun Pain 59200

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL

ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL Directeur: Chef de Service Éducatif Assistante de Direction Accueil - Secrétariat

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services 1 solidaire Apporter une réponse concrète aux besoins de la population en matière de santé, selon des principes fondamentaux de solidarité et d entraide. Développer un important réseau d œuvres sanitaires

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

PROJET VIVRE, HABITER ET TRAVAILLER DANS LYON ET LE GRAND LYON

PROJET VIVRE, HABITER ET TRAVAILLER DANS LYON ET LE GRAND LYON PROJET VIVRE, HABITER ET TRAVAILLER DANS LYON ET LE GRAND LYON Pourquoi une structure innovante pour jeunes adultes autistes dits «évolués»? L association Sésame-Autisme Rhône-Alpes souhaite offrir aux

Plus en détail

Le Domicile Collectif FTVS ( Foyer de Transition à la Vie Sociale)

Le Domicile Collectif FTVS ( Foyer de Transition à la Vie Sociale) Le Domicile Collectif FTVS ( Foyer de Transition à la Vie Sociale) Son histoire 1972 Situé à Villefranche-sur-Saône, le FTVS était un service de transition professionnelle vers le milieu ordinaire. 1993

Plus en détail

CAP PETITE ENFANCE EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE

CAP PETITE ENFANCE EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE Académies : Martinique Guadeloupe Session : ETABLISSEMENT... EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE NOM Prénom EVALUATION EN CENTRE Situation Pratique (45 min maximum) DATE. SITUATION SE DEROULANT

Plus en détail

DESTINATION LONDRES 2012

DESTINATION LONDRES 2012 DESTINATION LONDRES 2012 Présentation L IME André Coudrier Les jeunes et le sport Projet «London 2012» L IME André Coudrier La structure La mission et le projet L IME et l APAJH Le personnel encadrant

Plus en détail

Une exposition : «Les services à la personne»

Une exposition : «Les services à la personne» Une exposition : «Les services à la personne» Pour tous vos forums, salons, espaces d'accueil de public, une exposition itinérante en 4 panneaux (100 x 40 cm) disponible gratuitement. Un aperçu des activités,

Plus en détail

NOTE D INFORMATION sur la formation sociale préparatoire au Diplôme d Etat d AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE

NOTE D INFORMATION sur la formation sociale préparatoire au Diplôme d Etat d AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE Ce.F Centre de Formation au Travail Sanitaire et Social Place du Marché Couvert - BP 414-24104 BERGERAC CEDEX Tél : 05 53 22 23 00 Fax : 05 53 23 93 05 Email : cef@johnbost.fr Site : www.johnbost.org/cef

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Lanaudière Établissement : Centre de santé et de services sociaux du Sud

Plus en détail

Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales.

Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales. Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales. 1 Les outils de mesure existants et description du handicap épileptique Il ne s agit pas ici de mesurer

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Les grandes fonctions du tuteur

Les grandes fonctions du tuteur Agence Erasmus+ Jeunesse & Sport Les grandes fonctions du tuteur Ce document rend compte de travaux effectués en ateliers par les participants lors des sessions de formation de tuteurs SVE organisées depuis

Plus en détail

LE MÉTIER D INFIRMIER

LE MÉTIER D INFIRMIER LE MÉTIER D INFIRMIER L infirmier est un maillon essentiel de l équipe médicale, au sein de l hôpital. Il doit être capable d apporter son concours à l élaboration d un diagnostic et procéder aux soins

Plus en détail

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Rencontre presse Jeudi 12 septembre 2013 PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Plus de 4 millions de Français1

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

LIVRET D'ACCUEIL. EHPAD Valle Longa 0495532200 www.vallelonga.fr 20117 Cauro

LIVRET D'ACCUEIL. EHPAD Valle Longa 0495532200 www.vallelonga.fr 20117 Cauro LIVRET D'ACCUEIL EHPAD Valle Longa 0495532200 Sialare www.vallelonga.fr 20117 Cauro LE MOT D ACCUEIL Madame, Monsieur, Nous vous souhaitons la bienvenue à la résidence Valle Longa de Cauro. Valle Longa,

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale Livret de prestations Maison départementale des personnes handicapées Vous informer, vous orienter, évaluer vos besoins, suivre vos prestations Maison départementale des personnes handicapées PYRÉNÉES-ATLANTIQUES

Plus en détail

QU'EST-CE QU'UNE MAISON D ASSISTANTS MATERNELS (MAM)? QUI EST L EMPLOYEUR DES ASSISTANTS MATERNELS?

QU'EST-CE QU'UNE MAISON D ASSISTANTS MATERNELS (MAM)? QUI EST L EMPLOYEUR DES ASSISTANTS MATERNELS? Mise à jour Septembre 2011 Un assistant maternel est agréé par le Conseil général. Il peut moyennant rémunération, accueillir habituellement et de façon non permanente des mineurs : - à son domicile (art.

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Association La vie pour Christie Section «On devient moins petit» Les chemins de L Isle-84800 Lagnes

Association La vie pour Christie Section «On devient moins petit» Les chemins de L Isle-84800 Lagnes Association La vie pour Christie Section «On devient moins petit» Les chemins de L Isle-84800 Lagnes QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LES BESOINS RELATIFS A L ACCUEIL DES ENFANTS DEFICIENTS INTELLECTUELS Ce

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE REPUBLIQUE FRANÇAISE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de Cagnes-sur-Mer LOGEMENT-FOYER «LA FRATERNELLE» Livret d accueil Vous avez choisi le Logement Foyer «La Fraternelle». Nous vous remercions

Plus en détail

DECOUVRIR PARTAGER Et SE FAIRE PLAISIR

DECOUVRIR PARTAGER Et SE FAIRE PLAISIR Organisation pédagogique du séjour de vacances de La Marmotane 2015 DECOUVRIR PARTAGER Et SE FAIRE PLAISIR I. Descriptif Le séjour de vacances de l association La Marmotane (6 rue de la Fontaine 67 870

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE DOSSIER DE PRESSE 11 FÉVRIER 2014 Contacts Presse : Burson Marsteller I & E Courriel : tanaquil.papertian@bm.com Tanaquil PAPERTIAN Téléphone : 01

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

IME et SESSAD ROBERT DESNOS. Livret d accueil des stagiaires

IME et SESSAD ROBERT DESNOS. Livret d accueil des stagiaires IME et SESSAD ROBERT DESNOS Site qualifiant Livret d accueil des stagiaires 1, rue Buffon 94310 ORLY E-mail : ime.desnos@apajh94.fr - Sites internet : www.imeorly.fr - www.apajh94.fr 01. 48. 52. 90. 19.

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

Les résidences du Centre Hospitalier

Les résidences du Centre Hospitalier Les résidences du Centre Hospitalier QUIMPER Résidence Ty Glazig Résidence Ty Creac h Résidence Ker Radeneg CONCARNEAU Résidence Avel Ar Mor Résidence Les Embruns Résidence Les Brisants POUR VOUS AIDER

Plus en détail

REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE

REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE La profession de conseiller en économie sociale familiale a fait l objet d investigations importantes en terme d inscription professionnelle,

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

2O14 LIVRET D ACCUEIL DES RESIDENTS. EHPAD Les Savarounes, 1 rue du Roc Blanc 63400 CHAMALIERES Tel : 04.73.31.76.00 Fax : 04.73.31.76.

2O14 LIVRET D ACCUEIL DES RESIDENTS. EHPAD Les Savarounes, 1 rue du Roc Blanc 63400 CHAMALIERES Tel : 04.73.31.76.00 Fax : 04.73.31.76. 2O14 IVRET D ACCUEI DES RESIDENTS EHPAD es Savarounes, 1 rue du Roc Blanc 63400 CHAMAIERES Tel : 04.73.31.76.00 Fax : 04.73.31.76.01 lessavarounes@wanadoo.fr Bienvenue e plus grand bien qu on puisse faire

Plus en détail

Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1

Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1 Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1 Critères efficaces dans la relation d aide «Empathie, disponible, attentif, attentionné,

Plus en détail

Liaison Bac Pro ASSP - BTS

Liaison Bac Pro ASSP - BTS Brigitte Rougier IEN SBSSA Sandrine Martinez PLP STMS Sarah Zemmouri PLP STMS L élaboration du plan de formation en Baccalauréat professionnel Liaison Bac Pro ASSP - BTS Baccalauréat professionnel «Accompagnement,

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

Inscription en établissements et services pour personnes adultes handicapées

Inscription en établissements et services pour personnes adultes handicapées Date de la demande : ae ae azze Inscription en établissements et services pour personnes adultes handicapées Accueil de jour Foyer de vie Foyer d accueil médicalisé Maison d accueil spécialisée Unité pour

Plus en détail

ARS et Conseils généraux de Bretagne Prestations d études et d analyses de l organisation de la prise en charge des personnes avec TED dans les ESSMS

ARS et Conseils généraux de Bretagne Prestations d études et d analyses de l organisation de la prise en charge des personnes avec TED dans les ESSMS ARS et Conseils généraux de Bretagne Prestations d études et d analyses de l organisation de la prise en charge des personnes avec TED dans les ESSMS Synthèse des questionnaires destinés aux établissements

Plus en détail

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Pour adultes handicapés mentaux de la Meuse serésienne rue Hainchamps 77 siège social: a.s.b.l. Cesahm 4100 Seraing rue du Sewage 9 à 4100

Plus en détail

SOINS AMBULATOIRES. Niveau demandé. Nombre de stagiaires acceptées. Activités proposées au stagiaire. envoyer la candidature

SOINS AMBULATOIRES. Niveau demandé. Nombre de stagiaires acceptées. Activités proposées au stagiaire. envoyer la candidature SOINS AMBULATOIRES CMP Philippe Paumelle Centre de consultation ambulatoire 6 équipes de secteur (psychiatre, infirmier, assistant social) Anastasia TOLIOU De 5 à 8 L 3 M3 Participation aux consultations

Plus en détail

Livret d accueil. Service Appartements «Les Nouveaux Cèdres»

Livret d accueil. Service Appartements «Les Nouveaux Cèdres» Plan d accès RER B station du vert galant Autoroute A1 et A3 sortie Tremblay en France, Villepinte Livret d accueil Service Appartements «Les Nouveaux Cèdres» 12 avenue Pasteur 93290 Tremblay en France

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLÔME

SUPPLEMENT AU DIPLÔME SUPPLEMENT AU DIPLÔME Le présent supplément au diplôme (annexe descriptive) suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise à fournir des

Plus en détail

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances RAPPORT COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL GENERAL DU 26 MARS 2013 Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances Conformément aux textes en vigueur

Plus en détail

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles Les Actions Vie Associative Un programme de rencontres et de soutien pour les familles L Adapei-Aria de Vendée engage son action et ses activités au service de personnes qui de par leur handicap présentent

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

Une passerelle pour votre avenir

Une passerelle pour votre avenir Une passerelle pour votre avenir Livret d accueil Jeunes de 14 à 20 ans Plusieurs structures pour des parcours individualisés Des équipes pluridisciplinaires pour un service de qualité Enfance et Adolescence

Plus en détail

Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud)

Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud) Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud) Arnaud Arnaud a 32 ans. Il présente de l'autisme et une déficience intellectuelle modérée. Arnaud vit seul dans sa maison. En journée, il va dans un service

Plus en détail

ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL

ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL EXPERIENCES PROFESSIONNELLES Détail des expériences Responsable qualité association secteur SMS : - Conception, mise en œuvre, animation et

Plus en détail

Sommaire : Le mot du directeur... p. 2 Présentation de la M.A.S... p. 3-4 - lieu de vie au cœur de la cité

Sommaire : Le mot du directeur... p. 2 Présentation de la M.A.S... p. 3-4 - lieu de vie au cœur de la cité Sommaire : Le mot du directeur... p. 2 Présentation de la M.A.S.... p. 3-4 - lieu de vie au cœur de la cité - organisation architecturale L admission... p. 5 Fonctionnement... p. 6 Le projet personnalisé...

Plus en détail

Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94. Bonjour,

Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94. Bonjour, Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94 Bonjour, Je me présente : J ai une formation de base d ergothérapeute et d infirmièreassistante sociale spécialisée en psychiatrie et comme pour faire, j ai

Plus en détail

Choisir une structure d hébergement

Choisir une structure d hébergement Choisir une structure d hébergement Cet outil reprend un ensemble d informations et de questions qu il est important de poser lors de la visite d une structure d hébergement. Avec qui? Quelles sont les

Plus en détail

Comment choisir sa maison de retraite?

Comment choisir sa maison de retraite? Les Essentiels Les Essentiels de Cap Retraite n 5 Résidence du soleil Comment choisir sa maison de retraite? 6 FICHES PRATIQUES Les différents types d établissement Les coûts en maison de retraite Le dossier

Plus en détail

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE 12 rue aux raisins - 62600 BERCK SUR MER 03.21.89.44.01 - Fax : 03.21.89.44.82 Le mot d

Plus en détail

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Bilan national de l enquête d activité 2012 Les plateformes d accompagnement et de répit Bilan national de l enquête d activité 2012 I 2 I DGCS

Plus en détail

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H Psychiatrie infanto-juvénile UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION Edition : Août 2015 Franck RENAUDIN U.P.A.H Pavillon «l Orme» 20 avenue du 19 mars 1962 72703 ALLONNES Cédex 02.43.43.51.20

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL

CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL CONTRAT DE SEJOUR CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE DE PRISE EN CHARGE Accueil de Jour «Maison Bleue» Le contrat de séjour définit les droits et les obligations de l'etablissement

Plus en détail

ANNEXE 1 CAHIER DES CHARGES D'UN GROUPE D'ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES SOUFFRANT DE TROUBLES PSYCHIQUES

ANNEXE 1 CAHIER DES CHARGES D'UN GROUPE D'ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES SOUFFRANT DE TROUBLES PSYCHIQUES ANNEXE 1 CAHIER DES CHARGES D'UN GROUPE D'ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES SOUFFRANT DE TROUBLES PSYCHIQUES Les Groupes d'entraide mutuelle trouvent leur base légale dans la loi n 2005-102 du 11 février

Plus en détail

CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR

CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR CCAS d HEROUVILLE SAINT CLAIR EHPAD 504 quartier de Val 14200 HEROUVILLE ST CLAIR Tél : 02.31.46.23.40 Fax : 02.31.95.58.30 CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR 1 Le présent document définit les règles

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

1. Prépare et anime. 2. Organise et suit

1. Prépare et anime. 2. Organise et suit PROJET D ETABLISSEMENT FOYER DE VIE 2012-2016 DOMAINE DE MESPLES URT 2 PREAMBULE Le Foyer de vie d Urt, est un établissement médico-social géré par l association Les PEP 64, qui accueille depuis 1996 des

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

ACCUEIL EN CENTRE DE LOISIRS ENFANT PORTEUR DE HANDICAP

ACCUEIL EN CENTRE DE LOISIRS ENFANT PORTEUR DE HANDICAP ASSOCIATION DES CENTRES DE LOISIRS 11 avenue Jean Perrot - 38100 GRENOBLE Tél. : 04 76 87 76 41 - Fax : 04 76 47 52 92 E-mail : secretariat@acl-grenoble.org Site Internet : http://www.acl-grenoble.org

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

L enfant handicapé : orientation et prise en charge

L enfant handicapé : orientation et prise en charge 1 ère partie : modules transdisciplinaires - Module 4 : Handicap. Incapacité. Dépendance - Objectif 51 : L enfant handicapé : orientation et prise en charge Rédaction : C Aussilloux, A Baghdadli - Actualisation

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ L explosion de l activité professionnelle des femmes et la situation géographique de la commune d Aumetz et de notre

Plus en détail

Les accueils de jour du Nord

Les accueils de jour du Nord PRÉFET DU NORD Les accueils de jour du Nord Avril 2014 Direction départementale de la cohésion sociale Mission urgence sociale hébergement insertion Le dispositif d Accueil, d Hébergement et d Insertion»

Plus en détail

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Livret d accueil Les Quatre Saisons Appartement gérontologique 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Présentation La résidence Les Quatre Saisons est un appartement d accueil, non médicalisé,

Plus en détail

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Projet de permanence des soins gériatriques en EHPAD dans le sud de l Essonne MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Le Sud de l Essonne accueille environ 3000 résidents en Etablissement d Hébergement

Plus en détail

M.A.S. Franche Terre/ A.S.F.A. Tél. : 0262 90 87 60 Fax : 0262 92 23 39 E-mail : direction.samsah.mas@asfa.re B.P. 840 97476 Saint-Denis Cedex

M.A.S. Franche Terre/ A.S.F.A. Tél. : 0262 90 87 60 Fax : 0262 92 23 39 E-mail : direction.samsah.mas@asfa.re B.P. 840 97476 Saint-Denis Cedex M.A.S. Franche Terre/ A.S.F.A. Tél. : 0262 90 87 60 Fax : 0262 92 23 39 E-mail : direction.samsah.mas@asfa.re B.P. 840 97476 Saint-Denis Cedex ÉDITO «La loi rappelle que le pouvoir de décision en matière

Plus en détail

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN 1 1 L ACTION SOCIALE NOS VALEURS SOLIDARITÉ Valeur centrale, elle s exprime par la mise en œuvre d interventions au profit de tous ses clients : entreprises,

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS CCN, des organismes gestionnaires de Foyers et Services pour Jeunes Travailleurs. RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Livret CCN FSJT 2 Humanis s engage à vous accompagner durablement

Plus en détail

Livret d accueil. Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK. La Maréchalerie. Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes

Livret d accueil. Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK. La Maréchalerie. Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Livret d accueil Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK La Maréchalerie Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Editorial Madame, Monsieur, C est avec grand plaisir et non sans fierté,

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE

PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE A/ LA STRUCTURE D ACCUEIL I La localisation II L Accueil de loisirs sans hébergement : LES LOULOUS DU PIC I La localisation L accueil de Loisirs se trouve dans la ville de Saint

Plus en détail

Plusieurs termes utilisés. La perte d indépendance fonctionnelle en gériatrie. Les gestes de la vie quotidienne 15/02/2013.

Plusieurs termes utilisés. La perte d indépendance fonctionnelle en gériatrie. Les gestes de la vie quotidienne 15/02/2013. Plusieurs termes utilisés La perte d indépendance fonctionnelle en gériatrie Pr Joël Belmin Hôpital Charles Foix et Université UPMC Ivry sur Seine et Paris Perte d autonomie Autonomie : faculté d agir

Plus en détail

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire.

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire. Chaque famille demandant l inscription de son ou de ses enfants en restauration scolaire s engage à respecter tous les points du présent règlement, notamment les modalités d inscription, de facturation

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Le contexte p. 3. 2. La démarche p. 3. 3. Les critères par activité p. 4 et 5 Pêche VTT Pédestre Équestre

SOMMAIRE. 1. Le contexte p. 3. 2. La démarche p. 3. 3. Les critères par activité p. 4 et 5 Pêche VTT Pédestre Équestre DOSSIER DE PRÉSENTATION je suis l Yonne ascendant marque Étap Loisirs Istock, Getty Images J.Kélagopian Fédération de pêche de l Yonne J.Kélagopian P.Blondeau www.tourisme-yonne.com Pôle Ingénierie - Service

Plus en détail