ACTES. Informer, faciliter et anticiper. l exploitation des TIC pour une logistique régionale à forte valeur ajoutée

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ACTES. Informer, faciliter et anticiper. l exploitation des TIC pour une logistique régionale à forte valeur ajoutée"

Transcription

1 ACTES Informer, faciliter et anticiper l exploitation des TIC pour une logistique régionale à forte valeur ajoutée

2 L équipe du Cluster Paca Logistique qui a préparé la 6 e Journée Régionale : de gauche à droite, Nadia M Rabet, Isabelle Bardin, Marc Reverchon, président, Emmanuelle Moesch; sans oublier Dominique André (absent de la photo) parti depuis lors en région Aquitaine.

3 ACTES Informer, faciliter et anticiper l exploitation des TIC pour une logistique régionale à forte valeur ajoutée 6 ème Journée Régionale de la Logistique Golf de Marseille la Salette / Jeudi 13 juin 2013 Cluster Paca Logistique Immeuble CMCI - 2, rue Henri Barbusse Marseille. Tél Courriel : Site internet :

4 4

5 TABLE DES MATIERES EDITO...7 PARTIE I : LA LOGISTIQUE RIME AVEC TIC Dossier spécial réalisé en partenariat avec Econostrum 1. Paca, une région bien équipée pour communiquer Les TIC, élément déterminant de traçabilité «Vérifier qu un produit se trouve là où il doit se trouver» L énergie informatique dynamise la logistique Avis d experts...18 Didier Rabaud, directeur opérationnel d Euroshaktiware et président du Comité stratégique du Pôle de compétitivité d optique photonique (POPSud) «Les technologies doivent être comprises et admises pour être intégrées» Patrick Remords, associé de GCL Group «Des solutions agiles qui ne nécessitent pas de cash» PARTIE II : SYNTHESE DES TABLES-RONDES DU MATIN 1. Une logistique régionale à forte valeur ajoutée : l enjeu des TIC Le Cloud au service de la performance de ma supply-chain? Tracing, tracking : comment? Pourquoi? Les implications logistiques...26 PARTIE III : RESTITUTION DES ATELIERS DE L APRÈS-MIDI Atelier 1 : Evolution des outils, nouveaux comportements : comment choisir? Quand migrer?...32 Atelier 2 : Smart cities et logistique urbaine : quels outils?...38 Atelier 3 : Comment maîtriser, valoriser et partager le capital «Données» de l entreprise?...47 Conclusion : Synthèse des ateliers et clôture de la journée...54 Annexes : - Intervenants de la 6 ème Journée Régionale de la Logistique Présentation 2013 du Cluster Paca Logistique

6 6

7 edito La 6 ème Journée Régionale de la Logistique «LogisTIC», a eu lieu le 13 juin 2013 au Golf de la Salette à Marseille. Cette édition visait à témoigner de l enjeu économique et territorial d une intégration réussie des TIC (Technologies de l information et de la communication) par les entreprises et à sensibiliser décideurs privés et publics sur les évolutions les plus marquantes en cours. «LogisTIC» a été organisée grâce au programme Grappe d entreprises (Etat) et à un soutien financier spécifique de la CCIMP, en partenariat avec le Pôle SCS (Solutions Communicantes Sécurisées) et avec notre adhérent, le groupe Haribo, qui a apporté une touche de douceur et d enfance bienvenue dans le monde très concurrentiel et sérieux de la logistique. Pourquoi organiser des Journées régionales de la logistique? Notre association a deux grands objectifs : Conforter et développer l activité des entreprises de la filière logistique régionale, Mettre en synergie logistique et territoire pour un développement durable de la région Paca. Ayant constaté que la logistique n avait pas encore complètement trouvé sa place dans la gouvernance sociétale et territoriale, alors même qu elle constituait un levier de compétitivité des entreprises et de développement économique, notre association a jugé utile d organiser, à compter de 2009, sur tout le territoire de Paca, ces rencontres. Elles visent à faciliter la réflexion et l action sur les enjeux de la logistique pour notre région, en favorisant notamment la convergence des approches des décideurs économiques et publics. Ces journées permettent aussi de souligner les interrelations entre logistique, économie, société et territoire. Ainsi, en 2010, à Nice, nous nous étions réunis pour partager points de vue et expériences privées et publiques sur un enjeu sociopolitique et environnemental de premier plan pour les grandes agglomérations de notre région : la logistique urbaine. En 2011, aux Arcs sur Argens, dans le Var, nous avions fait le point sur les entrepôts et plateformes logistiques, l évolution des métiers en leur sein, leurs progrès en termes environnementaux et la nécessité aussi de réserver du foncier à ces indispensables outils. Cette journée avait permis de 7

8 EDITORIAL montrer que les entrepôts logistiques actuels ne sont en rien comparables à ceux d il y a 20 ans, tant en termes de capacité, de respect de leur environnement d accueil que de création potentielle de valeur ajoutée et d emplois. Il importait néanmoins que la localisation des plateformes fasse l objet d une réflexion globale pour utiliser au mieux l espace, favoriser le report modal sans coût excessif pour les entreprises et les finances publiques, limiter les déplacements individuels et marchandises par route et, bien sûr, irriguer de manière satisfaisante et soutenable l ensemble du territoire. En décembre 2011, à Avignon, l association avait consacré une Journée Régionale de la Logistique à une réflexion sur «une logistique renouvelée pour le Vaucluse» suite à une étude réalisée pour le Conseil Général 84. Enfin, en 2012 nous étions à nouveau dans le Vaucluse pour une journée consacrée aux défis de la chaîne logistique alimentaire et, derrière ce thème, aux synergies entre les filières agricole - agroalimentaire et logistique, à renforcer. Ces échanges ont débouché sur la publication d un livre blanc, disponible en téléchargement sur notre site, comme toutes les nombreuses publications du Cluster. En 2013, Logis TIC La filière logistique, en partie grâce à l action du Cluster, est nettement moins méconnue qu il y a cinq ans, même si des progrès restent encore à faire. Elle est désormais reconnue, à l échelle de la région Paca, comme une activité économique stratégique, inductrice de croissance et fortement créatrice d emplois. Sa contribution au dynamisme économique du territoire peut et doit néanmoins encore progresser par un renforcement de la valeur ajoutée de ses prestations. C est pourquoi nous avons choisi de mettre à l honneur le cœur de la logistique actuelle : les TIC. En effet, la logistique se définissant comme le pilotage des flux physiques par les flux d information, la compétitivité de cette filière est, par nature, directement conditionnée par une intégration et une exploitation maximale des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) existantes et en développement. En une journée, il n était pas, bien entendu, possible d être exhaustif et de traiter de toutes les technologies mises à profit par les logisticiens pour améliorer sans cesse la qualité et l efficience de leurs prestations. Le petit guide «LogisTIC le B.A.-BA», qui a été distribué aux participants et rédigé par le Cluster, ne prétend pas non plus à l exhaustivité (disponible en ligne sur 8

9 La première table ronde a été dédiée à un échange sur l enjeu des TIC pour une logistique régionale à forte valeur ajoutée. Elle posait en quelque sorte le décor pour les deux tables rondes suivantes, centrées sur des problématiques très actuelles : Le Cloud au service de la performance de ma supply chain? Tracing, tracking, comment, pourquoi? Les implications logistiques. Après le temps de partage convivial du déjeuner, les personnes inscrites aux ateliers de l après-midi ont été invitées à rejoindre les salles «Fraise Tagada, Ourson et Réglisse» où elles ont échangé jusqu à 16h, très sérieusement, sur : Outils en évolution, nouveaux comportements : comment choisir? Quand migrer? Smart cities et logistique urbaine : quels outils? Comment maîtriser, valoriser et partager le capital «Données» de l entreprise? A 16h une restitution «à chaud» par les animateurs des ateliers s est tenue en plénière, avant la clôture officielle la Journée, qui a été suivie par l Assemblée générale de l association. Marc Reverchon Président du Cluster Paca Logistique 9

10 I - LA LOGISTIQUE RIME AVEC TIC 10

11 Chapitre I LA LOGISTIQUE RIME AVEC TIC Dossier spécial réalisé en partenariat avec Econostrum 1. Paca, une région bien équipée pour communiquer 2. Les TIC, élément déterminant de traçabilité 3. «Vérifier qu un produit se trouve là où il doit se trouver» 4. L énergie informatique dynamise la logistique 5. Avis d experts Didier Rabaud, directeur opérationnel d Euroshaktiware et président du Comité stratégique du Pôle de compétitivité d optique photonique (POPSud) «Les technologies doivent être comprises et admises pour être intégrées» Patrick Remords, associé de GCL Group «Des solutions agiles qui ne nécessitent pas de cash» 11

12 I - LA LOGISTIQUE RIME AVEC TIC Diffuser des informations aux clients sur l état du transport de leurs marchandises, le stockage et la distribution D année en année, les technologies s affinent et les informations sont toujours plus nombreuses pour améliorer les performances en matière de tracking. Parallèlement, les crises alimentaires européennes ont accéléré les demandes d une traçabilité accrue permettant de remonter la chaîne logistique et d informer les consommateurs. Les codes à barre cèdent peu à peu du terrain aux puces RFID (radio identification, de l anglais Radio frequency identification) et à la NFC (communication en champ proche, de l anglais Near field communication). Entrepôts mutualisés en Cloud, GPS pour les livraisons Petit tour d horizon des technologies qui révolutionneront demain notre façon de gérer les approvisionnements, la distribution et l organisation des entrepôts logistiques. 1. Paca, une région bien équipée pour communiquer Délivrer de l information fait désormais partie intégrante des services de transport et de logistique. Les nouvelles technologies de l information (NTIC) permettent d y répondre tout en offrant aux prestataires de services des gains de productivité. La région Provence Alpes Côte d Azur bénéficie de la concentration sur son territoire de PME innovantes dans les NTIC et de groupes de transport, de logisticiens. Le pôle SCS (Solutions Communicantes Sécurisées) et le Cluster Paca Logistique œuvrent au rapprochement des deux univers. «La région Paca compte de nombreux acteurs de la technologie du sans contact», souligne Olivier Chavrier, directeur général adjoint du Pôle SCS. Le dynamisme de la région en ce domaine s explique, entre autres, par la présence historique de Gemalto. Autour du leader de la carte à puce, des spins off et sous-traitants se sont installés. De nombreuses PME développent des applications liées au sans contact : Editag, Tagsys, Think & Go NFC, Inside Secure, Traxens «Au sein du pôle SCS, nous avons identifié la logistique comme un secteur cible pour les nouvelles technologies», poursuit Olivier Chavrier. Si la NFC intéresse davantage le grand public, quelques projets existent en logistique. Gefco vient de mettre au point une puce permettant aux concessionnaires de déclarer avec leurs smartphones la réception du véhicule en temps réel et d effectuer le contrôle qualité. Sur les quais de Fos-sur-Mer, des straddle carriers (chariots élévateurs pour conte- 12

13 neurs) évoluaient dès 1998 guidés par GPS. Quinze ans plus tard, la RFID a complété le dispositif, par exemple dans le cadre du projet baptisé ASPECT (Automatismes Sécurisés Portuaires pour l Exploitation, la Classification et la Traçabilité) soutenu par plusieurs pôles de compétitivité. Elle s est également invitée dans l industrie textile haut de gamme et chez Eurocopter. Plus besoin de démonter l hélicoptère pour lire les informations sur l usure des pièces «Il faut différencier le service de tracking simple et les services à valeur ajoutée. Ces derniers peuvent fournir toutes sortes d informations : luminosité, accélération, ouverture des portes, taux d humidité, température Ces technologies existent, mais le modèle économique constitue un frein à leur développement», explique Marc Boyer Chammard, à la tête de Dynamea Consulting. Dans le secteur des périssables, les exportateurs souhaiteraient connaître avec précision les conditions de manutention et de transport de leurs fruits et légumes. Des informations précieuses, en particulier en cas de litige. «Pour un transporteur, l acheminement effectif représente 50% du service. La fourniture d informations, capitale pour gérer les flux des clients, représente l autre moitié», ajoute Marc Boyer Chammard, ancien directeur des systèmes d information de CMA-CGM. Les services d information se sont banalisés. Pour fournir des informations sur le suivi des marchandises, les transitaires marseillais se connectent au système AP+ développé par la société marseillaise MGI. «Tout dépend du degré d informatisation du client et de ses volumes. L EDI (Échange de données informatisé) coûte cher en développement informatique, mais il améliore significativement la productivité et la rapidité du service», ajoute le spécialiste. «Nous avons développé un EDI en interne. Ce système sur mesure nécessite un investissement, mais après il procure du confort et tout se fait au fil de l eau avec à la clé des économies de temps, d énergie et de masse salariale», souligne Carlos Plaza, responsable informatique de Distrimag (Groupe Maisons du Monde). En 2006, il introduit la commande vocale, qui se substitue aux PDA (Personal Digital Assistant) utilisés jusquelà par les préparateurs de commandes. Les bénéfices? «Nous avons augmenté notre productivité de 35% car les tâches de rupture sont supprimées et les aides au décompte simplifient la tâche des opérateurs. Les gains sont substantiels, mais dépendent également du WMS (logiciel de gestion d entrepôt, de l anglais Warehouse Management System)». 13

14 I - LA LOGISTIQUE RIME AVEC TIC 2. Les TIC, élément déterminant de traçabilité Déterminer le parcours d un produit tout au long de la supply chain (chaîne logistique) devient un enjeu tout à la fois réglementaire, social et économique. Les TIC ont un rôle à jouer, à condition de savoir lequel. Les réglementations, nationales ou communautaires, qui imposent de conserver la trace de l origine ou du parcours d un produit se révèlent toujours plus nombreuses. Dernière en date, l Union Européenne oblige depuis le 3 mars 2013 les importateurs de bois à justifier la provenance de leurs matières premières afin de lutter contre les coupes illégales. Qu elle soit liée à des impératifs de sécurité du consommateur ou des professionnels, qu elle réponde à des objectifs sociaux, comme la production du bilan carbone d une marchandise, la mémoire du parcours d un produit pose la question de la mise en place d un système de traçabilité performant, capable de résister à une supply chain généralement externalisée et éclatée (quatre à cinq niveaux entre un laboratoire et un pharmacien). Mais aussi apte à gérer l augmentation des flux. Les TIC apparaissent donc comme une solution attractive, par leur faculté de conserver sur la durée, dans de bonnes conditions techniques, une multiplicité d informations. «Le papier est devenu obsolète,» confirme Bruno Cambounet, vice-président d Axway, leader français des logiciels pour la gouvernance des échanges de données. «Seul le digital permet d agir en temps réel. La traçabilité de demain résidera dans l habileté des acteurs de la chaîne logistique à garantir dans le monde virtuel ce qui se fait dans le monde réel». À partir de 2015, chaque médicament vendu en Californie devra ainsi disposer d un e-pedigree, non reproductible (ce qui empêchera les fraudes) permettant de reconstituer sa vie. Dès lors, de nombreuses solutions commerciales proposent de fixer numériquement la mémoire d un produit par le biais de technologies diverses, comme la RFID ou le datamatrix (le code Datamatrix est un code-barres bidimensionnel à haute densité, permettant d insérer une quantité importante d informations sur une surface réduite). 14

15 Les TIC, des outils et une révolution Pour Jean-Luc Viruega, expert en traçabilité basé à Montpellier, les TIC sont utiles, mais il ne faut surtout pas mettre la charrue avant les bœufs. «Les technologies ne sont pas des outils pour construire des systèmes de traçabilité, explique-t-il, mais des composants du futur système pour le piloter. On ne choisit pas une technologie pour elle-même, mais parce qu elle répond à un besoin, à un intérêt ou à un objectif fonctionnel identifié en amont.» «Une entreprise doit d abord se poser les bonnes questions», continue-t-il, «et celles-ci ne sont pas liées à la sélection d une technologie en particulier. Par exemple, elle doit se demander ce qu elle veut tracer : des palettes, des cartons ou des caisses? C est ensuite qu elle choisira la technologie adéquate» Jean-Luc Viruega constate que les TIC, au travers de leur place dans notre société, ont produit une véritable «révolution» en matière de traçabilité. Le développement du e-commerce a créé le besoin de nouvelles formes de traçabilité, souligne-t-il, «car il faut dorénavant pouvoir tracer une commande, l identité de l acheteur ou un paiement». Résultat, «on trace aujourd hui aussi des informations, et plus seulement des produits». Une logistique immatérielle, ou virtuelle, qui se rajoute à la logistique traditionnelle : un enjeu pour le futur? 3. «Vérifier qu un produit se trouve là où il doit se trouver» Aujourd hui, fabricants, transporteurs et distributeurs veulent pouvoir connaître, en temps réel et a posteriori, le parcours d un produit unique. Les nouvelles technologies le permettent. D enjeu social, la traçabilité d un produit au sein de la supply chain est devenue un impératif réglementaire pour de nombreux secteurs, comme la pharmacie ou, très bientôt, la cosmétique. «Si elle vise à rassurer le consommateur, elle peut aussi aider les logisticiens à mieux gérer les flux», note cependant le consultant Gérard Kapski. Un objectif partagé par tous, fabricants, distributeurs et transporteurs. «Pour nos entreprises, observe Nicolas Paulissen, délégué général adjoint de la Fédération nationale des transports routiers (FNTR), la traçabilité est un investissement qui permet de diminuer les retours à vide». Une aubaine pour un secteur aux marges souvent faibles. 15

16 I - LA LOGISTIQUE RIME AVEC TIC Nombreuses sont ainsi les entreprises à se doter volontairement d outils de suivi et de contrôle. En France, le groupe textile LBY, mieux connu au travers de sa marque phare Serge Blanco, fait partie des précurseurs. «Au départ, se souvient Mathieu Padrier, son secrétaire général, nous souhaitions seulement gagner en rapidité entre la réception et l expédition de nos produits». Début 2009, l entreprise toulousaine opte pour la RFID. Un choix gagnant. «L investissement a été amorti en trois ans et la vitesse de traitement de l information par la RFID nous a permis de ne pas changer de plateforme logistique en dépit d une activité croissante». Un produit, un identifiant Serge Blanco n est plus un cas isolé. L identification unitaire, c est-à-dire l attribution d un code unique à un produit, gagne du terrain. Désormais, les grands retailers (distributeurs) américains l imposent aux marques afin de faciliter inventaires et réassorts. Et celles-ci peuvent dorénavant suivre, étape par étape, où se trouve leur produit. «Nos logiciels permettent de vérifier qu un produit se trouve là où il doit se trouver,» explique Christophe Devins, PDG de l éditeur Adents, installé en région parisienne. «Nos clients peuvent ainsi lutter contre la contrefaçon si celle-ci se glisse dans leurs réseaux de distribution». Le développement du marché de l identification unitaire a entraîné l apparition de technologies concurrentes. Adents a fait, par exemple, le choix du QR code et du datamatrix, deux solutions de code-barres 2D bien moins chères (moins d un centime par étiquette) que la RFID (au moins une dizaine de centimes). Mieux adaptée aux contraintes du secteur textile, celle-ci se retrouve surtout sur «des produits à haute valeur ajoutée», constate Angeline Fraud, responsable du marketing et de la communication de Tagsys, entreprise basée à La Ciotat. L innovation ne cesse cependant pas. À Marseille, la jeune société Traxens, dont 20 % du capital appartient à la compagnie CMA-CGM, développe actuellement, en lien avec plusieurs laboratoires scientifiques, une solution permettant de digitaliser les contenus des conteneurs de fret. De quoi encore mieux faire «coïncider les flux de matière et les flux informatiques», selon les mots de Philippe de Matteis, directeur associé de l agence marseillaise UrbanWave. 16

17 4. L énergie informatique dynamise la logistique Nouvelle forme de gérance de l informatique, le Cloud, qui consiste à accéder à des données ou à un service via un serveur distant, a considérablement changé la donne dans la chaîne logistique. Pendant très longtemps, les entreprises ont utilisé leurs propres infrastructures et équipements pour gérer leurs services et le stockage de leurs données en assurant elles-mêmes le développement et la maintenance. Elles passent désormais le plus souvent par une tierce personne, un fournisseur qui en assure la continuité. «Cela apporte une puissance et une énergie informatique inégalées Nous ne sommes pas loin d une petite révolution, qui génère un gain de temps évident. Un exemple de cette énergie informatique? Une société comme Lokad qui fait des calculs de prévision assure en une heure un résultat qui en demandait 24 auparavant, en demandant à Microsoft la mise à disposition de serveurs sur un laps de temps limité» évoque Maël Barraud en charge de la commission Logistique pour la FEEF (Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France) et président de la société Fluid-e, fournisseur de services collaboratifs. De même, le stockage des données, longtemps restreint à la taille du disque dur de l entreprise, devient illimité. Sont également facilités le tri des données, leur accessibilité et ce, aux quatre coins du monde. Pour les acteurs de la filière logistique, l avantage apparaît notable. Cela permet de partager une application et de l information pour optimiser les flux, avec le coût d une connexion internet. La grande distribution en pôle position Et Maël Barraud d évoquer, pour illustrer ce déploiement, le cas dans la grande distribution, «Carrefour ne stocke plus en direct les produits de ses petits fournisseurs, mais les place dans des entrepôts spécialisés qui permettent un approvisionnement en flux tendu, au fur et à mesure des besoins et de l avancement du stock. Chaque intervenant est connecté et peut interagir en temps réel.» C est aussi le cas du côté des transports, où chaque camion équipé d un GPS peut, via internet, donner la mesure exacte de sa position et l évolution de la livraison. L information circule ainsi pour tout le monde, ce qui limite les fraudes. Des obstacles? «Technologiquement les systèmes sont au point En revanche, culturellement les réticences existent. Nombre de dirigeants de PME, des hommes dotés d une culture du produit, manifestent une 17

18 I - LA LOGISTIQUE RIME AVEC TIC résistance au changement Celui-ci implique une autre approche du métier de logisticien. Dans de nombreuses PME, les postes de cadre logisticien, nécessaires, restent à créer». La nouvelle génération d entrepreneurs, à l inverse, est coutumière du partage. L utilisation d un service à l usage limite le montant de l investissement initial. Il s agit d un atout important. «Dans le e-commerce, précurseur, des entreprises comme ventes.privees.com, Cdiscount ont montré la voie. Elles basent leur modèle économique sur le partage de l information et l analyse statistique du comportement des consommateurs. Les enseignes qui fonctionnent sont celles qui font le choix de la distribution multi canal avec vente en magasin, sur internet, livraison sur place ou à domicile. Une souplesse aujourd hui permise par le Cloud» conclut Maël Barraud. 5. Avis d experts «Les technologies doivent être comprises et admises pour être intégrées» Didier Rabaud, directeur opérationnel d Euroshaktiware, président du Comité stratégique du Pôle de compétitivité d optique photonique (POPSud) Didier Rabaud est directeur opérationnel d Euroshaktiware, société spécialisée dans la gestion et l analyse des flux de véhicules. Il préside également le comité stratégique du Pôle de compétitivité d optique photonique (POPSud). Quelles technologies pour quelle entreprise? En préambule, il faut veiller à ce que l implantation des nouvelles technologies soit acceptée par les différents acteurs du processus logistique. Le but n est pas de remplacer l humain mais d améliorer la qualité du service rendu et, pour cela, il faut inverser les rôles. Faire traiter la partie fastidieuse et répétitive par les technologies et demander à l opérateur d assurer la levée de doute qui permettra au système de répondre à 100% aux besoins. Les solutions technologiques sont nombreuses et le choix dépend des usages : - Pour la mobilité, qui permet à un opérateur de se déplacer sur site, on utilisera les technologies portées par les usages grand public (smartphone, tablette, wifi, bluetooth). Le choix de la technologie dépendra du débit et de l autonomie souhaités. 18

19 - Pour la localisation, l utilisation du GPS permet d assurer le suivi des flottes de véhicules avec pour limites la nécessité d équiper la flotte, donc de la maîtriser, et la possibilité de l existence de zones d ombres. - Pour la traçabilité, la vidéo, technologie fortement déployée ces dernières années, permet de dresser un historique et de télésurveiller mais pas d automatiser le process. Plus récente, l association de la vidéo avec du traitement d image, ou de la télémétrie laser avec de la reconstruction 3D permet de faire des mesures précises des objets et ce, de façon non intrusive. Cette technologie ne nécessite pas d équipement sur les objets contrôlés contrairement au GPS ou à la RFID. Le «Big data», prochain défi technologique La lecture des plaques minéralogiques constitue une autre illustration de ces mesures non intrusives. Elle permet une traçabilité et une automatisation des flux de véhicules dès l arrivée sur le site. Le produit développé par Euroshaktiware est basé sur cette approche. Il automatise le contrôle à l entrée d un site et rétablit le lien direct entre le chauffeur et l exploitant. Le chauffeur peut communiquer avec une borne interactive. Il valide, entre autres, le respect des consignes de sécurité. Enfin, toutes ces technologies ont pour dénominateur commun de fournir de plus en plus d informations. Or «trop d informations tue l information». Le concept récent du «Big data» (littéralement «les grosses données», expression anglophone utilisée pour désigner des ensembles de données tellement volumineux qu ils en deviennent difficiles à travailler et gérer) devra permettre de relever ce paradoxe et d extraire l information utile au gestionnaire pour maitriser et améliorer son process. Définir une information utile, la hiérarchiser, la traiter permettra de créer des alertes et d anticiper. C est le prochain défi technologique. Il ne pourra être relevé sans l implication complète des spécialistes de la chaîne logistique. «Des solutions agiles qui ne nécessitent pas de cash» Patrick Remords, associé de GCL Group Avec l accélération des flux et la diminution des stocks dans la chaîne logistique, la généralisation des systèmes d information s affirme comme une tendance de fond. La nécessité de partager l information a changé la donne en matière de comportement et d équipement technologique. Même la façon de monnayer ces services est bien évidemment différente. 19

20 I - LA LOGISTIQUE RIME AVEC TIC Longtemps, les entreprises ont investi dans des systèmes et des progiciels. Désormais, beaucoup font le choix d un prestataire extérieur qui leur permet de partager les données et même de parfois mutualiser leurs efforts. Le coût du service dépend bien évidemment du modèle économique des éditeurs, mais nous assistons à une montée en puissance du concept Saas (Software as a service). Ainsi, l utilisateur ne paie plus de licence, mais l utilisation au coup par coup. Cela ne revient pas forcément moins cher à l entreprise. Les coûts sont ventilés différemment. L achat d une licence s amortit dans le temps, mais nécessite des projets réguliers, car il faut de temps en temps changer de version. Avec ces nouveaux dispositifs, l entreprise paie à l utilisation et sur la durée. Ce qui s avère particulièrement intéressant pour les PME. Plus d investissement en capital, l usage du service se comptabilise en coûts d exploitation. Question équipement, une connexion internet suffit! Les fonctionnalités sur les portails collaboratifs se développent autour des besoins de la supply chain, pour gérer la prévision de la demande, l approvisionnement et le niveau des stocks ainsi que pour mutualiser le transport amont et aval. Il existe aussi des offres Saas pour le pilotage des entrepôts (WMS) et de la fonction transport (TMS). Toutes les entreprises s y mettent, dans la grande distribution notamment avec Carrefour, Auchan ou Casino par exemple. Aujourd hui, une entreprise peut difficilement développer une vision à cinq ans. D où l intérêt de rester souple face aux évolutions du marché et de rendre la supply chain plus performante. À l avenir, nous verrons de plus en plus des solutions agiles qui ne nécessitent pas de sortie de cash, mais impliquent en revanche une mise en commun des données et une nouvelle transparence des modes de fonctionnement. Ça avance, mais il reste encore des tabous à faire tomber 20

21 Chapitre II SYNTHESE DES TABLES- RONDES DU MATIN 1. Une logistique régionale à forte valeur ajoutée : l enjeu des TIC Du besoin à l innovation De l innovation au business 2. Le Cloud au service de la performance de ma supply-chain? Atouts incontestés Collaboration unique Garantir la résilience 3. Tracing, tracking : comment? Pourquoi? Les implications logistiques Partage et écosystème Améliorations et obstacles 21

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers retours positifs d un projet innovant

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers retours positifs d un projet innovant Inauguration 28 Novembre 2007 DOSSIER DE PRESSE ADITU, un outil de la compétitivité économique et numérique des territoires Les premiers retours positifs d un projet innovant Inauguration 28 Novembre 2007

Plus en détail

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12 Table des matières Avant-propos 3 Introduction 1. L entreprise et l environnement financier...5 2. Le concept traditionnel...6 2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2.

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES

Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES Parce que votre entreprise est unique, parce que vos besoins sont propres à votre

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

L ABC du Cloud Computing

L ABC du Cloud Computing L ABC du Cloud Computing Apprendre à démystifier le Cloud Computing Bien en saisir les avantages Comment aide-t-il votre entreprise? Le Cloud Computing démystifié L infonuagique, plus connue sous le nom

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

Inventorier, surveiller, localiser vos biens nomades en temps réel. Meylan - France Avril 2012

Inventorier, surveiller, localiser vos biens nomades en temps réel. Meylan - France Avril 2012 Inventorier, surveiller, localiser vos biens nomades en temps réel Meylan - France Avril 2012 LA SOCIETE FIREFLIES RTLS SAS (*) est une société grenobloise qui conçoit, réalise et installe des solutions

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne

UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne La société Le groupe Allianz est un des principaux fournisseurs de services globaux dans les domaines de l assurance, de la banque et

Plus en détail

Créer de la valeur avec l Open Data

Créer de la valeur avec l Open Data Créer de la valeur avec l Open Data Des enjeux économiques majeurs Entre 106 et 141 par personne et par an Entre 387 et 640 par personne et par an (~les intérêts de la dette en France) Leviers pour créer

Plus en détail

Canon Business Services. Gestion des impressions

Canon Business Services. Gestion des impressions Canon Business Services Gestion des impressions 2 Gestion des impressions Aperçu du marché Le saviez-vous? Selon une étude IDC réalisée en 2012, la dépense globale en marketing et communication ne progressera

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting Mathis BAKARY 11/01/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Activités... 3 2. Objectifs... 4 3. Localisation en Europe... 4 4. Localisation en France... 5 II. Stratégie...

Plus en détail

Des colis sur mesure et une productivité dix fois supérieure à un traitement manuel

Des colis sur mesure et une productivité dix fois supérieure à un traitement manuel Système de colisage automatique Des colis sur mesure et une productivité dix fois supérieure à un traitement manuel Suivez-nous sur Un procédé unique pour emballer vos commandes Un colis sur mesure et

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com Drive your success «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com ATEN, dix avantages au service de votre entreprise Qualité de mise en œuvre

Plus en détail

Colloque International IEMA-4

Colloque International IEMA-4 Comment mettre en place un dispositif coordonné d intelligence collective au service de la stratégie de l entreprise. Conférence de Mr. Alain JUILLET - Le 17/05/2010 IEMA4 Pour ne pas rester dans les banalités

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

Onet modernise son parc informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink

Onet modernise son parc informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink SUCCESS STORY Onet modernise son parc informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink ENTREPRISE Onet DOMAINE D ACTIVITÉ Industrie et Services LIEU France PRINCIPAUX DÉFIS Assurer la

Plus en détail

Outil de veille environnementale

Outil de veille environnementale Outil de veille environnementale Qu est ce que la veille? «Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l environnement pour en anticiper les évolutions» Définition

Plus en détail

aux entreprises textiles Le parte n aire dédié www.sc-2.com Mail : commercial@sc-2.com

aux entreprises textiles Le parte n aire dédié www.sc-2.com Mail : commercial@sc-2.com 8 rue des 2 communes 94300 Vincennes, France Fax : +33 (0)1 70 70 21 30 SC-2 accompagne les entreprises textiles en leur apportant ses compétences multiples et significatives acquises au sein d enseignes

Plus en détail

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURER EN CONTINU TOUTES VOS CONSOMMATIONS D ÉNERGIE ET DE FLUIDES POUR PERMETTRE UNE OPTIMISATION DE VOS PERFORMANCES ENVIRONNEMENTALES Instrumenter vos immeubles à

Plus en détail

Allianz Suisse. Une stratégie de numérisation claire et une communication clients novatrice ouvrent la voie vers le leadership en termes de service

Allianz Suisse. Une stratégie de numérisation claire et une communication clients novatrice ouvrent la voie vers le leadership en termes de service Allianz Suisse Une stratégie de numérisation claire et une communication clients novatrice ouvrent la voie vers le leadership en termes de service Qualité de service élevée et orientation conséquente vers

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Témoignage utilisateur. Groupe HG Automobiles

Témoignage utilisateur. Groupe HG Automobiles Témoignage utilisateur Groupe HG Automobiles www.hgauto.fr Equipé du DMS Sage icar, V12Web, pilote Module financement Kevin Ginisty Directeur Groupe Novembre 2012 En bref Le Groupe HG Automobiles distribue

Plus en détail

Simpl Cité LA SOLUTION DE GESTION ADMINISTRATIVE COMPLÈTE ET FACILE À UTILISER POUR LES PETITES ET MOYENNES COLLECTIVITÉS.

Simpl Cité LA SOLUTION DE GESTION ADMINISTRATIVE COMPLÈTE ET FACILE À UTILISER POUR LES PETITES ET MOYENNES COLLECTIVITÉS. Dans la période actuelle, sous l impulsion des nouvelles lois et pour accomplir leurs nouvelles missions, notamment dans le cadre de la décentralisation, les collectivités territoriales font face à un

Plus en détail

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION La formation porte sur quatre (04) Unités d enseignement répartis en modules. Chaque module est affecté d un coefficient

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks CANEGE Leçon 12 Le tableau de bord de la gestion des stocks Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : s initier au suivi et au contrôle de la réalisation des objectifs fixés au

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MASTERS CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 8 e ÉDITION

SUPPLY CHAIN MASTERS CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 8 e ÉDITION Octobre 2013 Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM 8 e ÉDITION SUPPLY CHAIN MASTERS SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM DU CABINET SUPPLY CHAIN MASTERS

Plus en détail

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Jean-Charles DECONNINCK Président de Generix Group 19 Septembre 2014 Generix Group Qui Éditeur de solutions applicatives

Plus en détail

Dossier de presse. E-R-Plus 2010 Logiciel de gestion d entreprise et gestion de production pour les métiers du métal.

Dossier de presse. E-R-Plus 2010 Logiciel de gestion d entreprise et gestion de production pour les métiers du métal. Dossier de presse E-R-Plus 2010 Logiciel de gestion d entreprise et gestion de production pour les métiers du métal Septembre 2010 Contacts Presse Emmanuel ROHMER-SADOUN Tél : +33 (0)3 88 68 09 63 emmanuel@excellens.fr

Plus en détail

CONCEPTION D APPLICATIONS METIERS SUR MESURE. Comment concilier autonomie des utilisateurs & gouvernance IT?

CONCEPTION D APPLICATIONS METIERS SUR MESURE. Comment concilier autonomie des utilisateurs & gouvernance IT? CONCEPTION D APPLICATIONS METIERS SUR MESURE Comment concilier autonomie des utilisateurs & gouvernance IT? S adapter ou périr : la pérennité des entreprises dépend plus que jamais de leur capacité à évoluer

Plus en détail

Hardis Group Jeudi 28 mai 2015

Hardis Group Jeudi 28 mai 2015 Hardis Group Jeudi 28 mai 2015 L univers d HARDIS GROUP ACTEUR DE L IT, DEPUIS 30 ANS AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION ET DE LA PERFORMANCE DES ENTREPRISES_ CHIFFRES CLEFS 670 collaborateurs 5 agences en

Plus en détail

Traitement et gestion des espèces

Traitement et gestion des espèces Traitement et gestion des espèces Société spécialisée dans le traitement des espèces TRAIDIS est une société de haute technologie, spécialisée dans le traitement des espèces. Son expertise autour des caisses

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

LA DISTRIBUTION MULTI-CANAL : QUELS IMPACTS SUR LES OPÉRATIONS

LA DISTRIBUTION MULTI-CANAL : QUELS IMPACTS SUR LES OPÉRATIONS LA DISTRIBUTION MULTI-CANAL : QUELS IMPACTS SUR LES OPÉRATIONS 18.09.2012 INTRODUCTION 2 DES SERVICES & DES SOLUTIONS POUR OPTIMISER VOTRE SUPPLY CHAIN 37 ANS D EXPÉRIENCE AU SERVICE DE LA SUPPLY CHAIN

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

Les investissements en centres de distribution à l extérieur du Canada ne sont pas aussi courants que sur le territoire national

Les investissements en centres de distribution à l extérieur du Canada ne sont pas aussi courants que sur le territoire national Les investissements en centres de distribution à l extérieur du Canada ne sont pas aussi courants que sur le territoire national Le secteur de la fabrication de matériel ferroviaire roulant rationalise

Plus en détail

Transformation digitale

Transformation digitale La plateforme bancaire internationale. Pour chaque métier. décembre 2015 Transformation digitale Les défis de la distribution bancaire Par Olivier Cruanès, Responsable Marketing SOMMAIRE 1 La révolution

Plus en détail

Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance

Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance CUSTOMER SUCCESS STORY Août 2013 Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance PROFIL CLIENT Secteur: Société de services informatiques Société: Lexmark Effectifs: 12,000

Plus en détail

Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport?

Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport? Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport? Supply Chain Event 18 Novembre 2015 Stéphane CREN Responsable Offre & Innovation Nicolas RECAPET Manager activité Supply Chain GS1

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Housing : le principe

Housing : le principe Housing : le principe Découvrez le principe de fonctionnement d un datacentre Housing Généralités Installation / Mise en place p 02 p 03 Gestion d un datacentre Housing p 04 Octobre 2009 Généralités Qu

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

La gestion des flux d information : EDI

La gestion des flux d information : EDI La gestion des flux d information : EDI Introduction EDI (définition, composants, types et domaines d application) Les enjeux de l EDI La mise en œuvre de l EDI Conclusion Introduction Tâches Création

Plus en détail

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier ACN achat public MODULE A Renforcer la stratégie achat de son établissement : atouts et clés de succès ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER 2013-15 module A Renforcer

Plus en détail

COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique

COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique 28/4/2015 Level IT Introduction Level IT est un Centre de Recherche

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

ANNEXE I Référentiels du diplôme

ANNEXE I Référentiels du diplôme ANNEXE I Référentiels du diplôme Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Savoirs associés Unités constitutives du référentiel de certification Management des unités commerciales

Plus en détail

Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service

Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service OPTIMISATION DES STOCKS, DES PRÉVISIONS ET DE LA QUALITÉ DE SERVICE Objectifs : Augmenter les performances

Plus en détail

LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE

LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE SÉMINAIRES THÉMATIQUES // LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE Nouvelle donne pour les coopératives agricoles et agroalimentaires? 2 juin 2015 24 septembre 2015 paris 2 E OBJECTIFS >

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

Des solutions évoluées destinées aux entreprises

Des solutions évoluées destinées aux entreprises T E L E C O M Des solutions évoluées destinées aux entreprises T E L E C O M En tant qu opérateur de solutions de télécommunications pour les entreprises, notre gamme Hub One Telecom repose sur des expertises

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

Colloque international francophone Nancy 9 février 2015 Formation à distance : Défis et opportunités de l assurance qualité interne et externe

Colloque international francophone Nancy 9 février 2015 Formation à distance : Défis et opportunités de l assurance qualité interne et externe Colloque international francophone Nancy 9 février 2015 Formation à distance : Défis et opportunités de l assurance qualité interne et externe Février 2015 L expérience de 2iE : 2007 à 2015 10.02.15 2

Plus en détail

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant!

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Regroupés autour d une enseigne commune, les commerçants associés sont des distributeurs grâce à une organisation amont forte et structurée qui

Plus en détail

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU PRÉSENTATION DU GROUPE Présent depuis plus de 17 ans en région Rhône Alpes où il a acquis une position de leader sur son marché, le Groupe CFI a élaboré, développé et modélisé avec

Plus en détail

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable I PRESENTATION DES THEORIES 1 La chaîne logistique traditionnelle 2 Supply chain 3 Supply chain in reverse logistics La gestion globale de la chaîne logistique dans la logistique inversée (verte) II L

Plus en détail

Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite

Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite Customer success story Juillet 2015 Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite Profil Client Secteur : Services informatiques Société : Lexmark Effectifs : 12 000 Chiffre

Plus en détail

Proposition de prix ferme. Réservation immédiate. Réponse instantanée.

Proposition de prix ferme. Réservation immédiate. Réponse instantanée. Proposition de prix ferme. Réservation immédiate. Réponse instantanée. SEND 208.5 Traitez vos ordres de transport aérien, import et export, plus rapidement que jamais. Obtenir une cotation, confirmer une

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Dossier de Candidature

Dossier de Candidature 1 Dossier de Candidature Fiche signalétique d inscription Votre projet Contexte Objectifs du projet Technologies et solutions mises en œuvre Descriptif du projet Résultats obtenus Innovation du projet

Plus en détail

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES CBRH Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines CBRH : Paie et administration du personnel Activité GPEC : Compétences et carrière / Entretien / Formation IDR Contrôle de

Plus en détail

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel des périphériques et des applications des périphériques et des applications La

Plus en détail

TÉMOIGNAGE CLIENT ELIOR

TÉMOIGNAGE CLIENT ELIOR Afin d améliorer la qualité de son information client, le groupe Elior a doté les forces commerciales de son activité de restauration collective d une solution basée sur Pivotal CRM. Souple et ergonomique,

Plus en détail

Transport et Logistique face à la mondialisation

Transport et Logistique face à la mondialisation Commission Mobilité et Transport Transport et Logistique face à la mondialisation Cas des Produits Industrialisés CNISF le 13 janvier 2010 JC Raoul 1 Pourquoi les produits industrialisés? Une croissance

Plus en détail

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution Les secteurs qui recrutent Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution On trouve des diplômés des écoles de commerce dans tous les secteurs d activité. C est l avantage qu offrent

Plus en détail

La Politique Qualité des Agences Selectour

La Politique Qualité des Agences Selectour La Politique Qualité des Agences Selectour Les agences Selectour : Avec près de 550 agences de voyages et 2 000 experts, nous offrons la garantie pour nos clients d être proches d un de nos points de vente

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

L Internet des objets

L Internet des objets L Internet des objets L économie numérique entame une nouvelle phase de son évolution notamment avec le développement de l Internet des objets et la future 5G. Ces avancées ouvrent la voie à l avènement

Plus en détail

A - Quatre stratégies de sous-traitance

A - Quatre stratégies de sous-traitance Enjeux du secteur Les nouveaux enjeux de la sous-traitance A - Quatre stratégies de sous-traitance B - Des exigences spécifiques selon les clients C - Trois critères de positionnement des activités des

Plus en détail

DEMAIN, LA BANQUE SANS PAPIERS!

DEMAIN, LA BANQUE SANS PAPIERS! COMMUNIQUÉ DE PRESSE DEMAIN, LA BANQUE SANS PAPIERS! Le Crédit Agricole Toulouse,ère banque de Haute-Garonne à déployer la signature électronique dans toutes ses agences. LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE Le Crédit

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

TRADE. Yourcegid Trade Y2

TRADE. Yourcegid Trade Y2 TRADE Yourcegid Trade Y2 1800 Clients négociants plus de + de 10 langues + de 40 pays plus de 200 DE collaborateurs et experts Un réseau performant : 200 PRès de Distributeurs certifiés Parce que votre

Plus en détail

Securex : L humain avant tout

Securex : L humain avant tout Securex : L humain avant tout Qui sommes-nous? Spécialistes des ressources humaines, nous sommes à vos côtés pour vous conseiller et ce, quelles que soient les questions que vous vous posez en la matière.

Plus en détail

Compte-rendu. 18 mars 2014 Pavillon Ledoyen

Compte-rendu. 18 mars 2014 Pavillon Ledoyen Compte-rendu 18 mars 2014 Pavillon Ledoyen 2 Sommaire Ouverture 3 Introduction 4 Table Ronde 5 Table ronde animée par Frédéric FERRER I) La DSN : un choc de simplification 5 II) La DSN : un choc de transformation

Plus en détail

TRANSPORT DE VOYAGEURS

TRANSPORT DE VOYAGEURS ATTENTION VISUEL BASSE DEF!!! FORMATION Transport LICENCE PROFESSIONNELLE TRANSPORT DE VOYAGEURS Le transport de voyageurs revêt différentes formes : transport urbain, inter-urbain, ou voyages touristiques

Plus en détail

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation commerciale?... 6 A. Le temps... 6 B. La productivité...

Plus en détail

L expertise Clever Age dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin.

L expertise Clever Age dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin. L expertise Clever Age dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin. Sommaire 1. POURQUOI? La transformation digitale des entreprises et des administrations est devenue une nécessité que nul ne peut

Plus en détail

Qui sommes-nous? Expertises. Chiffres clé. Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft. Références. 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved.

Qui sommes-nous? Expertises. Chiffres clé. Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft. Références. 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved. Qui sommes-nous? Chiffres clé Expertises Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft Références 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved. 1 Avanade en quelques chiffres Plus de 25 000 collaborateurs

Plus en détail

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR Modules ECBL Basic Supply Chain Concepts (BSCC) Core Management Skills (CMS) DESCRIPTIF/CONTENU Maîtriser l environnement de la Supply Chain (SC): - Loi de l offre et la

Plus en détail

Associer nos savoir-faire

Associer nos savoir-faire MAC-ERCI International, cabinet spécialisé en recrutement, évaluation et gestion des compétences, a été créé début 2007. En croissance depuis notre création, nous n avons de cesse de nous remettre en question

Plus en détail

Le concept FAH (ou ASP en anglais)

Le concept FAH (ou ASP en anglais) Le concept FAH (ou ASP en anglais) Présentation FAH signifie Fournisseur d Application Hébergé ASP signifie Application Service Provider L utilisation d un logiciel de gestion classique peut se révéler

Plus en détail

440 hectares 2 milliards d euros

440 hectares 2 milliards d euros EUROSITY EUROSITY, UNE PLATEFORME SINO-EUROPéENNE UNIQUE EN EUROPE Une plateforme innovante de coopération industrielle, commerciale et académique, d une ampleur sans précédent, entre la France et la Chine,

Plus en détail

Le futur compteur communicant gaz. Tout savoir sur...

Le futur compteur communicant gaz. Tout savoir sur... Le futur compteur communicant gaz Tout savoir sur... Votre distributeur de gaz naturel GrDF, Gaz Réseau Distribution France, est la filiale du groupe GDF SUEZ chargée de la gestion du réseau de distribution

Plus en détail

Aider les exploitants à comprendre les résultats analytiques rapidement et facilement

Aider les exploitants à comprendre les résultats analytiques rapidement et facilement Juin 2013 Aider les exploitants à comprendre les résultats analytiques rapidement et facilement (page 1) De nouveaux outils pour offrir davantage d options afin de visualiser les résultats analytiques

Plus en détail

L ecoute, Le service, l echange,

L ecoute, Le service, l echange, L ecoute, Le service, l accompagnement, L assistance, l echange, la formation, le partenariat Acquérir nos solutions, ce n est pas seulement obtenir un outil informatique, c est également accéder à de

Plus en détail

Pour vos appels d offre OPTIMISATION DES STOCKS. Mars 2009. 2 e ÉDITION AZAP. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

Pour vos appels d offre OPTIMISATION DES STOCKS. Mars 2009. 2 e ÉDITION AZAP. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Mars 2009 Pour vos appels d offre OPTIMISATION DES STOCKS 2 e ÉDITION AZAP SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort QUESTIONNAIRE EDITEURS DE LOGICIELS D OPTIMISATION DES STOCKS

Plus en détail

Plus de suivi dans un monde en mouvement

Plus de suivi dans un monde en mouvement M O B I L I T Y Plus de suivi dans un monde en mouvement M O B I L I T Y S appuyant sur un vaste réseau d agences en France, les équipes Hub One fournissent des solutions clé en main pour répondre de façon

Plus en détail

En souscrivant. au contrat de distribution des solutions AKANEA, vous êtes triplement gagnant :

En souscrivant. au contrat de distribution des solutions AKANEA, vous êtes triplement gagnant : Editeur de progiciels de gestion experts pour les professionnels : Agroalimentaire Transport Douane Entreposage En souscrivant au contrat de distribution des solutions AKANEA, vous êtes triplement gagnant

Plus en détail

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net?

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? Petit Déjeuner Syntec_Costalis, le 17 novembre 2009 L optimisation des coûts dans vos PME : Quelles

Plus en détail