Centre Technique des Industries Mécaniques et Electriques - CETIME

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Centre Technique des Industries Mécaniques et Electriques - CETIME"

Transcription

1 Centre Technique des Industries Mécaniques et Electriques - CETIME ROLE DU CETIME DANS LA MISE EN ŒUVRE DE L ACAA TUNIS 15 Juin 2009 Hamadi TRIGUI Coordinateur PCE 1

2 Introduction Le CETIME : Ces prestations constituent un soutien aux entreprises industrielles pour résoudre leurs problèmes techniques et améliorer leur compétitivité Le CETIME : met à disposition des entreprises du secteur des IME de moyens d'interventions efficaces et des compétences pour répondre à leurs demandes en matière d assistance, essais et formation 2

3 Introduction -Le CETIME ne cesse de développer ses activités pour offrir des prestations de qualité au profit des entreprises du secteur des IME -Le CETIME est fort impliqué dans le projet du jumelage ( ) 3

4 Objectifs -Elargir sa notoriété à travers la reconnaissance des certificats de conformité dans l espace économique Européen -Soutenir les entreprises industrielles dans leur démarches pour l obtention du marquage CE des produits fabriqués -Organisme notifié pour les directives Basse tension, CEM, Machines, 4

5 Actions mis en œuvre Laboratoire Electrique Directive Basse Tension 2006/95/CE 5

6 Actions : Directive Basse Tension Diagnostic Diagnostic des laboratoires dédiés à la sécurité électrique Formation sur la directive Basse Tension Participation aux travaux du groupe de travail pour le rapprochement de la réglementation relative à la transposition de la directive DBT. 6

7 Actions : Directive Basse Tension Métrologie Mise à jour de la base des données équipements d essais et mesure en sécurité électrique Etalonnage des équipements d essai (externe, verification interne,..) 7 Actualisation des fiches de vie et programme d étalonnage

8 Actions : Directive Basse Tension Equipements Établissement des cahier des charges avec spécifications techniques et acquisition des équipements complémentaires afin de réaliser les essais suivants les normes harmonisées de la directive Maîtrise de la chaîne métrologique des appareils de mesure avec raccordement à la chaîne internationale 8

9 Parc d'équipements d'essais Les laboratoires Electriques du CETIME sont équipés des moyens d'essais étalonnés et raccordés à la chaîne internationale 9

10 Renforcement du parc d équipements Enceinte de vieillissement au rayonnement UV Enceinte climatique régulée en température et humidité Enceinte climatique régulée en température (Etuve) 10

11 Renforcement du parc d équipements Kit d outillage réglable et normalisé pour les essais (doigts d épreuve, tige & calibre d essai..) 11

12 Parc d'équipements d'essais Moyens d essais pour les mesures de la résistance linéique et d isolement des câbles 12

13 Mesure de la durée e de vie des lampes 13

14 Parc d'équipements d'essais Essai de traction Essai d allongement 14

15 Mesure du degré de protection contre les projections d eaud Equipements de mesure du degré de protection : Pomme d'arrosage; Appareil d'éclaboussement; Tube oscillant 15

16 Parc d'équipements / essais de type Sécurité électrique des appareillages basse tension(disjoncteurs, contacteurs,différentiels.): INDÉLÉBILITÉ DU MARQUAGE SÛRETÉ DES VIS SÛRETÉ DES BORNES PROTECTION CONTRE LES CHOCS ÉLECTRIQUES PROPRIÉTÉ DIÉLECTRIQUES RÉSISTANCE À LA CHALEUR ECHAUFFEMENT ET PUISSANCE DISSIPÉE ESSAI DE 28 JOURS CARACTÉRISTIQUES DE DÉCLENCHEMENT VÉRIFICATION DE L'ENDURANCE MÉCANIQUE ET ÉLECTRIQUE ESSAI DE COURT- CIRCUIT CONTRAINTES MÉCANIQUES ESSAI DE RÉSISTANCE A LA CHALEUR ESSAI AU FIL INCANDESCENT ESSAI DE PROTECTION CONTRE LA ROUILLE 16

17 Parc d'équipements : Essai au fil à incandescent Un essai de comparaison a été réalisé sur un échantillon ayant fait l objet d une comparaison inter laboratoires dans le cadre de l IECEE. Les essais consistaient a déterminer la température d inflammation de l échantillon. La température trouvée par le CETIME (730 C) est analogue à celle trouvée par le LCIE, et en ligne avec la moyenne calculée à partir de l ensemble des participants. 17

18 Actions : Directive Basse Tension Normes Mise à jour des référentiels et normes, intérpretation des exigences associées au domaine des essais de sécurité électrique Participation aux travaux pour l adoption des normes harmonisées associées à la directive basse tension 18

19 Actions : Directive Basse Tension Procédures Mise à jour des procédures d essai compte tenue des exigences des normes applicables Elaboration des modes opératoires pour les nouveaux équipements d essai acquis Intégration du calcul d incertitudes aux modes opératoires des essais liés au domaine de la sécurité életrique 19

20 Actions : Directive Basse Tension Accréditation Démarche d accréditation des laboratoire pour le processus de reconnaissance mutuelle des certificats de conformité -Laboratoire sécurité électrique -Laboratoire essai de disjoncteurs -Laboratoire essai de lampes Audit à blanc, Audit de certification 20

21 Actions mis en œuvre Laboratoire CEM Directive CEM 2004/108/CE 21

22 Actions : Directive CEM *Etude des opportunités de mise en place de laboratoires dédiés à la CEM Formation sur la Directive CEM Participation aux travaux des groupes de travail pour : l étude des normes harmonisées applicables en CEM L examen de la réglementation relative à la transposition de la directive CEM 22

23 Actions : Directive CEM * Elaboration du cahier des charges des spécifications techniques pour un labo CEM avec chambre semi-anécho que pour des essais à 3 m Établissement de cahier des charges des spécifications techniques pour le bâtiment du laboratoire Lancement des appels d offres et sélection des fournisseurs Démarrage des travaux des études de génie civil et de mise en place 23

24 Actions mis en œuvre Directive Machine Directive Sécurité Machine 2006/42/CE 24

25 Actions : Directive Sécurité Machine Diagnostic des laboratoires dédiés à la sécurité machine Formation sur la Directive Sécurité Machine Étude d un cas pratiques en entreprises Participation aux travaux du groupe de travail pour le rapprochement de la réglementation relative à la transposition de la directive Machine 25

26 Projet ACAA : Autres Directives Directives Efficacité énergétique: Directives Réfrigérateurs 2003/66/CE Directives Climatiseurs 2002/31/CE Directives Lampes 98/11/CE Directive ROH s 2002/95/CE 26

27 Projet ACAA: Laboratoires du CETIME D abord, nous signalons : Une appréciation positive de la part des experts sur la prise en compte des exigences liées aux normes d essais des produits et de démarche engagée pour l accréditation des labos selon le référentiel D autres investissements sont encours pour venir consolider l infrastructure et moyens existants 27

28 Nouveaux Services Offerts pour les Industriels Mise à disposition des industriels de laboratoires habilités pour réaliser des essais de type en sécurité électrique, compatibilité électromagnétique CEM et sécurité machine. Réaliser des essais d évaluation de la conformité des produits électrodomestiques, dispositifs électro-médicaux, sous-ensembles automobiles et industriels conformément aux exigences essentielles des Directives applicables, dans le cadre de la démarche de marquage CE des produits destinés à l export. Disponibilité d une plateforme d essai disponible pour des finalités de recherche/développement, contrôle et comparaison, formation,. 28

29 Projet ACAA: Laboratoires du CETIME A travers le projet de jumelage le CETIME a bénéficié d environ une centaine d HJ experts spécialisés dans le domaine de la formation et du conseils lui permettant de développer ses ressources humaines et de renforcer ses capacités techniques d intervention au profit des entreprises du secteur des IME. 29

30 Projet ACAA: Laboratoires du CETIME Les actions engagées seront consolidées et soutenues afin de permettre au CETIME de se proposer entant qu organisme notifié pour l évaluation de la conformité selon les directives applicables pour l obtention du marquage CE; et comme première étape la Directive Basse tension 30

31 Rôle du CETIME dans le Projet ACAA MERCI 31

PCAM Programme d Appui au Renforcement de L Entreprise Industrielle Animée par Slim Ben Gamra Expert Permanent PCAM

PCAM Programme d Appui au Renforcement de L Entreprise Industrielle Animée par Slim Ben Gamra Expert Permanent PCAM PCAM Programme d Appui au Renforcement de L Entreprise Industrielle Animée par Slim Ben Gamra Expert Permanent PCAM Programme d Appui à la Compétitivité des Entreprises et à la facilitation de l Accès

Plus en détail

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation:

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: 1 www.cetime.ind.tn LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: met à votre disposition des compétences et des moyens techniques pour vous assister dans vos démarches d innovation et d

Plus en détail

Laboratoire CEM SCLE SFE. L engagement pour une performance durable

Laboratoire CEM SCLE SFE. L engagement pour une performance durable Laboratoire CEM SCLE SFE L engagement pour une performance durable Un laboratoire d Expertise en Compatibilité Électromagnétique (CEM) accrédité COFRAC Depuis plus de 40 ans, SCLE SFE réalise des équipements

Plus en détail

Evaluation de la conformité. Dans l intérêt des entreprises et des Hommes

Evaluation de la conformité. Dans l intérêt des entreprises et des Hommes Dans l intérêt des entreprises et des Hommes Evaluation de la conformité Vous recherchez des solutions à la hauteur de vos exigences Au cœur d un marché mondial, concurrentiel, en évolution de plus en

Plus en détail

Dossier de presse. La compétitivité en action

Dossier de presse. La compétitivité en action Laboratoire d analyse et d essai Champs ElectroMagnétiques (CEM) au profit du CERT et du CETIME Laboratoires Basse Tension et Photo-Voltaïque au profit du CETIME Dossier de presse Contact Presse : PCAM

Plus en détail

Séminaire marquage CE

Séminaire marquage CE Séminaire marquage CE 17 mai 2011 Caroline Mischler Chef du bureau de la libre circulation des produits Sous-direction de la qualité, de la normalisation, de la métrologie et de la propriété industrielle

Plus en détail

Evaluation de la conformité en vue du marquage CE et tendances de Normalisation Européenne et internationale

Evaluation de la conformité en vue du marquage CE et tendances de Normalisation Européenne et internationale Evaluation de la conformité en vue du marquage CE et tendances de Normalisation Européenne et internationale 26 février 2009 Forum SIEL Marc LESCURE, LCIE 1 Sommaire des thèmes abordés Quelles sont les

Plus en détail

DEMANDE DE RECONNAISSANCE D UN CERTIFICAT D ESSAI CB

DEMANDE DE RECONNAISSANCE D UN CERTIFICAT D ESSAI CB DEMANDE DE RECONNAISSANCE D UN CERTIFICAT D ESSAI CB CERTIFICATS D ATTESTATION DE CONFORMITE DES EQUIPEMENTS ET COMPOSANTS ELECTROTECHNIQUES Référentiel: - IECEE 01 Système IEC de schémas d évaluation

Plus en détail

Programme d appui à la compétitivité des entreprises et à la facilitation de l Accès au Marché «PcAM» PCAM

Programme d appui à la compétitivité des entreprises et à la facilitation de l Accès au Marché «PcAM» PCAM 1 EDITORIAL Depuis l engagement de la Tunisie dans la politique de libéralisation économique, et la signature de l accord d association avec l Union européenne, le Ministère de l Industrie s est lancé

Plus en détail

Leader en efficacité de l énergie électrique

Leader en efficacité de l énergie électrique T e c h n o l o g i e p o u r u n e é n e r g i e é l e c t r i q u e e f f i c a c e Leader en efficacité de l énergie électrique Une société au rôle majeur dans le contrôle de l énergie électrique Plus

Plus en détail

Déclaration des performances (DoP) INSAFE01

Déclaration des performances (DoP) INSAFE01 Déclaration des performances (DoP) INSAFE01 N CE: 0333-CPD-292054 FR du 27/09/13 N DoP: CPD-292054 FR 1.Code d identification unique du produit type: INSAFE01 marque commerciale INSAFE 2. Numéro de type,

Plus en détail

Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir

Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir Audits énergétiques et management de l énergie AFNOR Energies catherine.moutet@afnor.org Tél : 01 41 62 86 55 SOMMAIRE Panorama de la normalisation

Plus en détail

Maîtriser le Marquage CE

Maîtriser le Marquage CE Maîtriser le Marquage CE Appareils électriques et électroniques GERAC 2013 2 GERAC valide, qualifie & certifie Essais CEM normatifs & d Investigation Normes Militaires / Aéronautiques / Spatiales / Civiles

Plus en détail

Action de l UTICA pour développer à la Formation en alternance (Work Integrated Education)

Action de l UTICA pour développer à la Formation en alternance (Work Integrated Education) Action de l UTICA pour développer à la Formation en alternance (Work Integrated Education) Rôle des Unités d Appui à la Formation (UAF) UAF-FEDELEC comme exemple Abdelaziz HALLEB Vice Président FEDELEC

Plus en détail

Appel d offre N 03/2015 Pour la fourniture de matériels de laboratoire Lot N 9

Appel d offre N 03/2015 Pour la fourniture de matériels de laboratoire Lot N 9 Appel d offre N 03/2015 Pour la fourniture de matériels de laboratoire Lot N 9 Cahier des prescriptions spéciales 1 SOMMAIRE Article I. Objet de l appel d offre Article II. Engagements du fournisseur Article

Plus en détail

L OFFRE ADAPTÉE DU CRIQ À L INDUSTRIE DE LA PHOTONIQUE. Conférence des Rencontres Photoniques Marie-Claude Côté, V-P développement des affaires

L OFFRE ADAPTÉE DU CRIQ À L INDUSTRIE DE LA PHOTONIQUE. Conférence des Rencontres Photoniques Marie-Claude Côté, V-P développement des affaires L OFFRE ADAPTÉE DU CRIQ À L INDUSTRIE DE LA PHOTONIQUE Conférence des Rencontres Photoniques Marie-Claude Côté, V-P développement des affaires Plan de la présentation Le CRIQ; Le secteur de l optique-photonique;

Plus en détail

CEMAFROID FORMATION. Bilan thermique et dimensionnement des installations frigorifiques et climatiques

CEMAFROID FORMATION. Bilan thermique et dimensionnement des installations frigorifiques et climatiques Bilan thermique et dimensionnement des installations frigorifiques et climatiques Le 05/03/2015 Objectifs : Acquérir les notions de bases permettant d appréhender les réglementations thermiques dans les

Plus en détail

Programme de formation Quali PAC

Programme de formation Quali PAC Programme de formation Quali PAC Objectif du stage : Acquérir les bases permettant le dimensionnement, la conception et la mise en œuvre d installations de PAC qualitatives, dans une logique de développement

Plus en détail

Appareils de mesure Réseaux & Télécoms

Appareils de mesure Réseaux & Télécoms MÉTROLOGIE ET RÉPARATION Appareils de mesure Réseaux & Télécoms ASSISTANCE VÉRIFICATION MAINTENANCE ÉTALONNAGE Développons aujourd hui les réseaux de demain EXPERTISE RÉSEAUX & TÉLÉCOMS A travers une veille

Plus en détail

Le Programme National de Promotion de la Qualité

Le Programme National de Promotion de la Qualité Le Programme National de Promotion de la Qualité Par : Maher EL EUCH Unité de Gestion du Programme National de Promotion de la Qualité Ministère de l Industrie et de la Technologie 11 novembre 2011 Sommaire

Plus en détail

SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE Répertoire des modules de formations Date de mise à jour Janvier 2015 REPERTOIRE DES MODULES DE FORMATION CODINORM Agréé FDFP Page 1 sur 9 FORMATION SYSTEME

Plus en détail

SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE Répertoire des modules de formations Date de mise à jour 18/04/2014 REPERTOIRE DES MODULES DE FORMATION CODINORM Agréé FDFP FORMATION SYSTEME DE MANAGEMENT

Plus en détail

Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique. obligatoire

Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique. obligatoire Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique Colloque ATEE du 20 novembre 2014 Lille Les opportunités de l audit énergétique réglementaire Contact : Julien ADAM, Chargé

Plus en détail

So m m a ir e. Présentation 1. Installation 1. Raccordement électrique 4. Apprentissage 5. Que faire en cas de problèmes 9

So m m a ir e. Présentation 1. Installation 1. Raccordement électrique 4. Apprentissage 5. Que faire en cas de problèmes 9 D utilisation et d installation Récepteur radio 1 canal on /off So m m a ir e Présentation 1 Installation 1 Raccordement électrique 4 Apprentissage 5 Que faire en cas de problèmes 9 Caractéristiques techniques

Plus en détail

PO COOPERATION TERRITORIALE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER

PO COOPERATION TERRITORIALE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER Page 1 Axe 2 : Intégration économique régionale Service instructeur DRRT Dates agréments CLS 04 Décembre 2008 POURSUITE D UNE MESURE D UN PROGRAMME PRÉCÉDENT Non X Oui, partiellement Oui, en totalité I.

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement LA QUALITÉ PROGRAMME NATIONAL DE MISE A NIVEAU DES PME Édition 2013 LA QUALITÉ

Plus en détail

FICHE 9 : ASSISTANCE AUX RESEAUX

FICHE 9 : ASSISTANCE AUX RESEAUX FICHE 9 : ASSISTANCE AUX RESEAUX 99 100 1. Assistance aux réseaux pour l obtention de l accréditation 1.1. Programme ACQEN Le programme ACQEN a pour but de fournir des outils d assistance à l accréditation

Plus en détail

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 23.7.2014 COM(2014) 520 final ANNEXES 1 to 3 ANNEXES à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL L'efficacité énergétique: quelle contribution

Plus en détail

PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES

PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Préambule Aujourd hui à travers l activité de «Recherche-Développement» l application technologique des acquis de la science est devenue non seulement l équivalent d une

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE. (représentée par le président) LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE. (représentée par le président) LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE MDN : 2011010001 CCSN : 3639875 PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE (représentée par le président) ET LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE (représenté par le sous-ministre

Plus en détail

MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DU COMMERCE. Le Programme d appui à la Compétitivité des entreprises et à la facilitation de l Accès au Marché (PCAM)

MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DU COMMERCE. Le Programme d appui à la Compétitivité des entreprises et à la facilitation de l Accès au Marché (PCAM) MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DU COMMERCE Le Programme d appui à la Compétitivité des entreprises et à la facilitation de l Accès au Marché (PCAM) Présenté par : Magtouf DALLAGI Expert PCAM Coaching non

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

La norme NF EN ISO/CEI 17025 Mise en œuvre au CTP. Michèle BOUCLIER 12 octobre 2011

La norme NF EN ISO/CEI 17025 Mise en œuvre au CTP. Michèle BOUCLIER 12 octobre 2011 La norme NF EN ISO/CEI 17025 Mise en œuvre au CTP Michèle BOUCLIER 12 octobre 2011 Centre Technique du Papier CTP Domaine Universitaire - 351, rue de la Papeterie - 38044 Grenoble Cedex 09 - France Tél.

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Le guide de l électricien

Le guide de l électricien Jacques HOLVECK Le guide de l électricien Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11575-X Sommaire Introduction........................................................1 1. Conception et structure d'une installation...................

Plus en détail

CEMAFROID FORMATION. Les ESP (Équipements Sous Pression) et les CTP (Cahiers Techniques Professionnels)

CEMAFROID FORMATION. Les ESP (Équipements Sous Pression) et les CTP (Cahiers Techniques Professionnels) Les ESP (Équipements Sous Pression) et les CTP (Cahiers Techniques Professionnels) Le 09/06/2015 Objectifs : Savoir réaliser les contrôles annuels des équipements sous pression Bénéfices pour l entreprise

Plus en détail

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Relation avec d autres normes de Management de la Qualité Formation Assurance Qualité LNCM, Rabat 27-29 Novembre 2007 Marta Miquel, EDQM-CoE 1 Histoire de l ISO/IEC

Plus en détail

Certification de produits

Certification de produits Certification de produits Eric ROUAIX Bureau Veritas Sommaire Introduction à Bureau Veritas Définition et principes de lévaluation de conformité Les enjeux de la certification Quid de la certification

Plus en détail

Le Motion Control en toute simplicité. Une électronique compacte assortie à vos besoins.

Le Motion Control en toute simplicité. Une électronique compacte assortie à vos besoins. Le Motion Control en toute simplicité. Une électronique compacte assortie à vos besoins. La plupart du temps, les clients recherchent un équipement électronique simple et bon marché qui répond juste aux

Plus en détail

Sensibilisation au management de la Qualité

Sensibilisation au management de la Qualité Sensibilisation au management de la Qualité Check Act Do Plan CTHT/CTCP 17 juin 2010 SMQ 1 OBJECTIFS : Connaître les principes du management de la Qualité Identifier les intérêts d une démarche Qualité

Plus en détail

Qualité en Recherche. A. Rivet

Qualité en Recherche. A. Rivet Qualité en Recherche A. Rivet ANGD Reciprocs, 6/07/2009 Qualité en recherche Introduction Les normes de management La norme ISO 9001 Le système d organisation du Cermav Conclusion Qualité en recherche

Plus en détail

La certification NF des équipements multi-énergies

La certification NF des équipements multi-énergies La certification NF des équipements multi-énergies Conférence INTERCLIMA - 5 novembre 2013 INTERVENANTS : Christine KERTESZ AFNOR CERTIFICATION Sophie BOCQUILLON Sylvain CURTY EUROVENT CERTITA CERTIFICATION

Plus en détail

Projets normatifs en cours en France, en Europe et à l international Plan Qu est que la normalisation? Quelles sont les «sources» du programme de normalisation dans le domaine de la chaîne du froid des

Plus en détail

La traçabilité Une démarche qualité au service de la chimie Autrans 12 au 15 octobre 2010

La traçabilité Une démarche qualité au service de la chimie Autrans 12 au 15 octobre 2010 La traçabilité Une démarche qualité au service de la chimie Autrans 12 au 15 octobre 2010 Le Service Central d Analyse DIRECTION Processus Responsabilité de la Direction COMPTABILITE MANAGEMENT DE LA QUALITE

Plus en détail

Installation et maintenance des systèmes énergétiques et climatiques Option : froid et climatisation

Installation et maintenance des systèmes énergétiques et climatiques Option : froid et climatisation Installation et maintenance des systèmes énergétiques et climatiques Option : froid et climatisation La filière «Installation et maintenance des systèmes énergétiques et climatiques : Option : froid et

Plus en détail

Services d accréditation Aperçu général et focus sur l accréditation des organismes de certification de personnes. Conférence AQVE 21 novembre 2013

Services d accréditation Aperçu général et focus sur l accréditation des organismes de certification de personnes. Conférence AQVE 21 novembre 2013 Services d accréditation Aperçu général et focus sur l accréditation des organismes de certification de personnes Conférence AQVE 21 novembre 2013 Chantal Guay, ing., P. Eng. Vice-présidente 2 Le mandat

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

Canon Bretagne. Sous-traitance industrielle. Ensemble, imaginons demain. Étude et développement industrialisation, production et services

Canon Bretagne. Sous-traitance industrielle. Ensemble, imaginons demain. Étude et développement industrialisation, production et services Canon Bretagne Ensemble, imaginons demain Sous-traitance industrielle Étude et développement industrialisation, production et services Canon www.canon-bretagne.fr Nos marchés Nos clients évoluent dans

Plus en détail

DOCUMENT DE DISCUSSION. Projet de programme pour la profession d experts comptables 2012 2020

DOCUMENT DE DISCUSSION. Projet de programme pour la profession d experts comptables 2012 2020 1 DOCUMENT DE DISCUSSION Projet de programme pour la profession d experts comptables 2012 2020 75 mesures pour faire rentrer la profession au 21 ème siècle (Sfax, le 30 janvier 2012) 1. Stratégie globale

Plus en détail

Programme MOUSSANADA Axe : Organisation Action d Accompagnement à la certification ISO 14001 TERMES DE RÉFÉRENCE

Programme MOUSSANADA Axe : Organisation Action d Accompagnement à la certification ISO 14001 TERMES DE RÉFÉRENCE Programme MOUSSANADA Axe : Organisation Action d Accompagnement à la certification ISO 14001 TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS... 2 INDICATEURS D IMPACT... 2 PRE-REQUIS... 2 ACTIVITES ET LIVRABLES...

Plus en détail

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 COLLECTIVITÉS Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 *Avançons en confiance Move Forward with Confidence* Faire de la maîtrise

Plus en détail

QUI fait QUOI? Institution Personne Responsable Missions/ activités générales Dans le cadre du marquage CE et des accords ACAA

QUI fait QUOI? Institution Personne Responsable Missions/ activités générales Dans le cadre du marquage CE et des accords ACAA MIEPME/DGSI Préparation d ACAA avec l UE-Qui fait Quoi/VJuin 2009 1/10 QUI fait QUOI? Le Ministère de l Industrie, de l Energie et des PME (MIEPME) Adresse Postale : Ministère de l Industrie, de l énergie

Plus en détail

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE PLAN REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE COMPLET POUR LA SECURITE DE L AVIATION EN AFRIQUE (PLAN AFI) GROUPE 4 DOCUMENTATION LE CAP, AFRIQUE DU SUD 27-29 JUILLET

Plus en détail

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013 La base documentaire a été complètement révisée pour être en conformité avec cette version 2012 de l ISO 15189. La cartographie des différents processus du LBM a également été modifiée (suppression du

Plus en détail

Swisscom centre de calcul Wankdorf

Swisscom centre de calcul Wankdorf Swisscom SA Centre de calcul Wankdorf Stauffacherstrasse 59 3015 Berne www.swisscom.ch Swisscom centre de calcul Wankdorf L avenir sous le signe de la réussite Le centre de calcul de Swisscom au Wankdorf

Plus en détail

Contrôle de réseau triphasé

Contrôle de réseau triphasé Contrôle de réseau triphasé 0 Relais de contrôle de phase - Multifonctions Contrôle sur les réseaux triphasés : ordre de phase, absence de phase, déséquilibre (asymétrie), sous et surtension Gamme du produit

Plus en détail

I/ PRESENTATION GENERALE DE LA QUALITE : LES CONCEPTS QUALITE EN DIAGNOSTIC

I/ PRESENTATION GENERALE DE LA QUALITE : LES CONCEPTS QUALITE EN DIAGNOSTIC Généralités 3 I/ PRESENTATION GENERALE DE LA QUALITE : LES CONCEPTS QUALITE EN DIAGNOSTIC La multiplicité des acceptations de la notion de Qualité est source de bien de malentendus et de réticences associées

Plus en détail

LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES

LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES Philippe Bourdalé AFAQ AFNOR Certification A2C dans le Groupe AFNOR Les métiers du groupe AFNOR Besoins Clients Normalisation Information

Plus en détail

La certification au FCBA. Bayonne le 28 septembre 2010 Eric Debanne Auditeur Technique

La certification au FCBA. Bayonne le 28 septembre 2010 Eric Debanne Auditeur Technique La certification au FCBA La Certification Une activité qui couvre tous les secteurs, forestiers, construction, ameublement L un des trois grands dans le domaine de la construction avec le CSTB et le LNE

Plus en détail

Recueil des exigences techniques. concernant les installations de sirènes fixes

Recueil des exigences techniques. concernant les installations de sirènes fixes Office fédéral de la protection de la population OFPP Infrastructure RTE-21 Recueil des exigences techniques concernant les installations de sirènes fixes pour l alerte et la transmission de l alarme à

Plus en détail

COMPOSANTES DU TISSU INDUSTRIEL TUNISIEN DANS LES INDUSTRIES MECANIQUES, ELECTRIQUES & ELECTRONIQUES (IMEE)

COMPOSANTES DU TISSU INDUSTRIEL TUNISIEN DANS LES INDUSTRIES MECANIQUES, ELECTRIQUES & ELECTRONIQUES (IMEE) FORUM DE CARTHAGE SUR L INVESTISSEMENT THE CARTAHGE INVESTMENT FORUM COMPOSANTES DU TISSU INDUSTRIEL TUNISIEN DANS LES INDUSTRIES MECANIQUES, ELECTRIQUES & ELECTRONIQUES (IMEE) Noury CHAOUCH 22 Juin 2007

Plus en détail

«MÉMORANDUM DE CRACOVIE» d EUROSHNET La normalisation au service de produits sûrs

«MÉMORANDUM DE CRACOVIE» d EUROSHNET La normalisation au service de produits sûrs 3e Conférence européenne sur la normalisation, les essais et la certification Des produits plus sûrs pour des lieux de travail compétitifs Cracovie, Pologne, 11 12 septembre 2008 «MÉMORANDUM DE CRACOVIE»

Plus en détail

RECONNAISSANCES OFFICIELLES DE L'INERIS

RECONNAISSANCES OFFICIELLES DE L'INERIS RECONNAISSANCES OFFICIELLES DE L'INERIS L UNION EUROPEENNE L INERIS est organisme notifié auprès de l'union européenne par différents ministères, au titre de plusieurs directives : 1 PAR LE MINISTERE CHARGE

Plus en détail

Les résultats clés du PQAO. Programme Qualité de l Afrique de l Ouest

Les résultats clés du PQAO. Programme Qualité de l Afrique de l Ouest Les résultats clés du PQAO Programme Qualité de l Afrique de l Ouest LA QUALITE, maître mot du Programme La qualité a été le maître mot du Programme. Une POLITIQUE QUALITE a été formulée, jetant les bases

Plus en détail

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Habilitation électrique NF C 18-510 Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Ce qui a changé dans la nouvelle réglementation Le guide UTE C 18 510 devient une norme NF C

Plus en détail

Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année

Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année Rappel sur le stage professionnel... Il se déroule en deux temps et recouvre deux réalités différentes : le stage ouvrier en juin

Plus en détail

La place de l Agroalimentaire dans le PPAMNQ. K E N Z A R I S g h a ï e r ( C T P C G P P A M N Q )

La place de l Agroalimentaire dans le PPAMNQ. K E N Z A R I S g h a ï e r ( C T P C G P P A M N Q ) La place de l Agroalimentaire dans le PPAMNQ K E N Z A R I S g h a ï e r ( C T P C G P P A M N Q ) Programme d Appui et de Soutien aux Accords de Partenariat Economique (PASAPE) 1- RAPPELS La suppression

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2008

Les exigences de la norme ISO 9001:2008 Les exigences de la norme ISO 9001:2008! Nouvelle version en 2015! 1 Exigences du client Satisfaction du client Le SMQ selon ISO 9001:2008 Obligations légales Collectivité Responsabilité de la direction

Plus en détail

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros «é» Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros Il couvre 3 grands secteurs : Automobile (voitures, camions, bus, 2 roues..) Ferroviaire Naval, maritime et fluvial Le programme vise à

Plus en détail

Ministère de l Industrie et des Mines. Cahier des charges

Ministère de l Industrie et des Mines. Cahier des charges Ministère de l Industrie et des Mines. Cahier des charges Relatif à la sélection des entreprises et organismes au programme d aide de l Etat à l accompagnement pour la certification des systèmes de management

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION

PROGRAMME DE LA FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION Compétences du domaine professionnel Gestion de la relation avec la clientèle 1 Recherche de clientèle et contact - Organisation de la prospection et prospection clientèle - Détection,

Plus en détail

Les certifications QMF : 4452-4453 Qualibat Métallerie Feu

Les certifications QMF : 4452-4453 Qualibat Métallerie Feu Les certifications QMF : 4452-4453 Qualibat Métallerie Feu Daniel JACQUEMOT Le 09 décembre 2013 La définition de la 4453 445 METALLERIE RESISTANT AU FEU 4453 Fabrication et mise en œuvre d'ouvrages de

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE. 3 septembre 2015. Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général

CONFÉRENCE DE PRESSE. 3 septembre 2015. Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général CONFÉRENCE DE PRESSE 3 septembre 2015 Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général Xavier URSAT Directeur Exécutif Ingénierie et Projets Nouveau Nucléaire EDF, ÉLECTRICIEN RESPONSABLE CHAMPION DE LA CROISSANCE

Plus en détail

HD4 équipé de contacts auxiliaires Kraus & Naimer Instructions pour le remplacement des contacts auxiliaires

HD4 équipé de contacts auxiliaires Kraus & Naimer Instructions pour le remplacement des contacts auxiliaires Medium voltage products HD4 équipé de contacts auxiliaires Kraus & Naimer Instructions pour le remplacement des contacts auxiliaires Table des matières Pour votre sécurité! 2 1. Description 3 1.1. Généralités

Plus en détail

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com Information Technology Services - Learning & Certification www.pluralisconsulting.com 1 IT Consulting &Training Créateur de Performance Pluralis Consulting Services et de Conseil en Système d Information

Plus en détail

Audit & Conseils Métrologie Formation Automatisme Etude & Ingénierie Instrumentation Marquage Régulation Distribution / Vente Electricité SOMMAIRE

Audit & Conseils Métrologie Formation Automatisme Etude & Ingénierie Instrumentation Marquage Régulation Distribution / Vente Electricité SOMMAIRE SOMMAIRE Présentation de GIT SARL... 2 Prestations de Services Techniques.... 6 1. Assistance, maintenance industrielle et réparation d équipements électroniques.......7 2. Etude, réalisation et suivi

Plus en détail

Qualité dans un laboratoire

Qualité dans un laboratoire Qualité dans un laboratoire Journée sur «Qualité et Sécurité dans l acte de bâtir» Agadir, le 29/02/2012 Mme HALIMA JABBAR Responsable de la Division d Accréditation DQSM/MCINT AVANTAGE DE L ACCREDITATION

Plus en détail

Ministère de l Industrie de la PME et de la Promotion de l Investissement. Cahier des charges

Ministère de l Industrie de la PME et de la Promotion de l Investissement. Cahier des charges Ministère de l Industrie de la PME et de la Promotion de l Investissement. Division de la Qualité et de la Sécurité Industrielle Cahier des charges relatif à la sélection des entreprises et organismes

Plus en détail

La certification ISO 22000

La certification ISO 22000 La certification ISO 22000 Maurice LE DOUARIN Responsable de la Restauration SILGOM Pôle de restauration collective Phases de travaux Travaux : 6,8 M Les travaux en quelques Equipements : 1,7 M chiffres

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable À PROPOS DU PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC Le programme Électricité durable MC est

Plus en détail

La Marque de sécurité UL-EU. La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue

La Marque de sécurité UL-EU. La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue La Marque de sécurité UL-EU La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue Services d essais et de certification mondlaux La Marque UL confirme que des échantillons représentatifs

Plus en détail

Journée du 14 mai 2013 1

Journée du 14 mai 2013 1 Journée du 14 mai 2013 1 10 ans de «Nouvelle approche» Avant de mettre sur le marché un équipement sous pression relevant des catégories I à IV, les fabricants d'équipements doivent soumettre chaque équipement

Plus en détail

ISO 9001:2008 Contenu et modalités de transition. Décembre 2008

ISO 9001:2008 Contenu et modalités de transition. Décembre 2008 ISO 9001:2008 Contenu et modalités de transition Décembre 2008 ISO 9001:2008 Modalités de transition Extrait du communiqué joint de IAF et ISO sur la mise en œuvre de la certification accréditée selon

Plus en détail

Consortium FISYCOM FIabilité des SYstemes et des COMposants

Consortium FISYCOM FIabilité des SYstemes et des COMposants Consortium FISYCOM FIabilité des SYstemes et des COMposants!!! Fiabilité des systèmes mécatroniques Système mécatronique FISYCOM vise à déployer des moyens technologiques et méthodologies multiphysiques

Plus en détail

Les outils de la transition énergétique ISO 50001

Les outils de la transition énergétique ISO 50001 Les outils de la transition énergétique ISO 50001 26 mars 2013 Michel HIRAUX +32 496 58 12 04 Le Management énergétique dans son contexte Management et Système de Management Objectif d un EnMS Facteurs

Plus en détail

CREATION DE VALEUR PAR L EXPLOITATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

CREATION DE VALEUR PAR L EXPLOITATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES CREATION DE VALEUR PAR L EXPLOITATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES CONSEIL STRATEGIQUE & ACCOMPAGNEMENT OPERATIONNEL 2, Rue de la Claire - 69009 Lyon-France Tél. : +33 (0)4.78.83.40.40 - Fax : +33 (0)4.78.64.02.23

Plus en détail

La démarche qualité dans l entreprise MANTAL

La démarche qualité dans l entreprise MANTAL La démarche qualité dans l entreprise MANTAL Abdelkrim YAHIA BERROUIGUET Faculté des Sciences Economiques et de Gestion Université Aboubekr Belkaid Tlemcen,Algérie ab_berrouiguet@yahoo.fr Résumé Aujourd

Plus en détail

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-1 : GEOTHERMIE UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-1 : GEOTHERMIE UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS FICHE THEMATIQUE 4-1 : GEOTHERMIE Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 4a:

Plus en détail

Compétences et Technologies de Précision

Compétences et Technologies de Précision Plateforme Laser, Compétences et Technologies de Précision Marquage - Soudage laser, Technologies complémentaires de l usinage. Le laser, une technologie pour gagner en compétitivité Le laser au CTDEC

Plus en détail

Acquisition. d une centrale de surveillance des températures CAHIER DES CHARGES. Maître de l'ouvrage :

Acquisition. d une centrale de surveillance des températures CAHIER DES CHARGES. Maître de l'ouvrage : Acquisition d une centrale de surveillance des températures CAHIER DES CHARGES Maître de l'ouvrage : INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Etablissement public à caractère Scientifique et Technologique

Plus en détail

PROGRAMME. Recyclage BR chargé d intervention BT d entretien et de dépannage

PROGRAMME. Recyclage BR chargé d intervention BT d entretien et de dépannage PROGRAMME Recyclage BR chargé d intervention BT d entretien et de dépannage Action d acquisition, d entretien ou de perfectionnement des connaissances PREV 0016/3095 Objectifs Maintenir les compétences

Plus en détail

www.sac-consulting.com.tn

www.sac-consulting.com.tn www.sac-consulting.com.tn SOMMAIRE I. Présentation II. Les services 1. Mise à niveau 2. Recrutement 3. Formation 4. Certification ISO 5. Assistance technique 6. Création des logiciels 7. Audit social III.

Plus en détail

Qualité, Sécurité, Environnement Systèmes de Management Intégrés

Qualité, Sécurité, Environnement Systèmes de Management Intégrés É V A L U A T I O N C E R T I F I C A T I O N Qualité, Sécurité, Environnement Systèmes de Management Intégrés Systèmes de Management de la Qualité selon la norme ISO 9001 Obtenir la reconnaissance de

Plus en détail

Démarche qualité. Responsabilité individuelle

Démarche qualité. Responsabilité individuelle Démarche qualité Réussite collective Basée sur la Responsabilité individuelle Les prophètes Taylor (1919) L inspection doit garantir la conformité 2 Les prophètes W. A. Shewhart (1931) Le contrôle statistique

Plus en détail

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 AXE 3 AMELIORER LA COMPETITIVITE DES PME FICHE THEMATIQUE 3-4 : L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 PRIORITE D INVESTISSEMENT N 3d : Soutien à la capacité des PME à participer

Plus en détail

Charte des PLATEAUX TECHNIQUES

Charte des PLATEAUX TECHNIQUES Charte des PLATEAUX TECHNIQUES L université Blaise Pascal affiche sa volonté de mutualisation de ses équipements scientifiques et sa volonté d ouverture vers son environnement institutionnel et économique.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Du 7 au 10 Mai 2014 www.labexpo.com.tn

DOSSIER DE PRESSE. Du 7 au 10 Mai 2014 www.labexpo.com.tn DOSSIER DE PRESSE Du 7 au 10 Mai 2014 www.labexpo.com.tn 1 SOMMAIRE I. PREAMBULE....P.3 II. APERCU SUR L INFRASTRUCTURE TECHNOLOGIQUE EN TUNISIE.P.4 III. PRESENTATION DU SALON...P.5 IV. OFFRE DU SALON......P.7

Plus en détail

Accréditation Nadcap des Fournisseurs du Secteur Aéronautique

Accréditation Nadcap des Fournisseurs du Secteur Aéronautique Accréditation Nadcap des Fournisseurs du Secteur Aéronautique AALBERTS INDUSTRIES AALBERTS INDUSTRIES N.V. INDUSTRIE MAITRISE DES FLUX PRODUITS INDUSTRIELS TRAITEMENT DES MATERIAUX EAU, GAZ et CHAUFFAGE

Plus en détail

TIM & GS NOS 10 DIVISIONS POUR VOTRE SUCCES

TIM & GS NOS 10 DIVISIONS POUR VOTRE SUCCES Le leader du service en Afrique TIM & GS NOS 10 DIVISIONS POUR VOTRE SUCCES «La vente d un équipement, d un service ou d une prestation, est une affaire de confiance» www.tim-gs.ci 1 Chers clients, Nous

Plus en détail