RAPPORT D ACTIVITÉ. Édité en 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITÉ. Édité en 2015"

Transcription

1 RAPPORT D ACTIVITÉ 2014 Édité en 2015

2 RAPPORT D ACTIVITÉ 2014 Sommaire Implantation...1 Gouvernance...2 / 3 Édito des cofondateurs...4 / 5 Un dispositif performant en faveur de l égalité des chances des jeunes diplômés...6 / 15 Un réseau unique de 760 structures et un cercle vertueux durable / 23 Un accompagnement individualisé des jeunes diplômés vers l emploi / 29 L orientation et professionnalisation des étudiants et jeunes diplômés / 35 Une alliance de professionnels et de bénévoles, un budget transparent / 43 Les 10 ans de l opération Nos Quartiers ont des Talents / 47 Les partenaires-mécènes de NQT / 49

3 Implantation 2014 Haute- Normandie Nord- Pas-de-Calais Picardie jeunes accompagnés île-de-france Lorraine Alsace Pays de la Loire Centre-Val de Loire parrains et marraines actifs Guadeloupe Poitou- Charentes Martinique Guyane Aquitaine Rhône-Alpes 760 partenaires et mécènes Midi-Pyrénées Languedoc Roussillon P.A.C.A La Réunion Implantation au 31 décembre 2014 Territoires qui seront couverts en % d accès à l emploi en 7 mois en moyenne 01

4 RAPPORT D ACTIVITÉ GOUVERNANCE Gouvernance Les Présidents d honneur Michel PÉBEREAU Président d honneur BNP Paribas Claude BÉBÉAR Président d honneur AXA Jean BASSÈRES Directeur Général PÔLE EMPLOI Les Membres du bureau Yazid CHIR Raynald RIMBAULT Christian GUET Éric MALENFER Président cofondateur Vice-président cofondateur Directeur Général Vice-président Adjoint RH Groupe Lagardère Trésorier Président GEXPERTISE 02

5 Le Conseil d administration Section Entreprises Laurence BRETON-KUENY Muriel BOLTEAU Christian SANCHEZ Frank GARNIER Philippe GAS Directrice des Ressources Humaines AFNOR Directrice du Développement RH CARREFOUR Directeur du Développement Social LVMH Président BAYER FRANCE Président DISNEYLAND PARIS Annick VERDIER Frédéric OUDÉA Brigitte DUMONT ANNE MERCIER-GALLAY Jean-rémy touze Directrice des Ressources Humaines BNP PARIBAS BDDF Président-Directeur Général SOCIÉTÉ GÉNÉRALE Directrice de la Responsabilité Sociale d Entreprise Groupe - orange Directrice Générale des Ressources Humaines BPCE Directeur des Ressources Humaines SIEMENS Armelle CARMINATI Sophie SERRATRICE Marie-Stéphane PEFFERKORN Présidente de la Commission Richesse des Diversités MEDEF Responsable Recrutement et Marque Employeur Groupe CRÉDIT AGRICOLE Responsable Diversité AIRBUS Section Établissements d enseignement supérieur Section Collectivités territoriales Section Jeunes diplômés PATRICK CURMI Jean-Loup SALZMANN Christian DEMUYNCK Fabien BENEDIC soumia chekkal LILA DURIX Président Université Évry-Val d Essonne Président Université Paris 13 Maire Ville de Neuilly-Plaisance Vice-président Communauté d agglomération d argenteuil-bezons Promotion NQT 2012 Promotion NQT

6 RAPPORT D ACTIVITÉ EDITO DES COFONDATEURS Plus de diplômés ont été accompagnés Plus de parrains et marraines impliqués en cumulé ÉDITO des cofondateurs 71 % de ces jeunes ont trouvé un emploi pérenne et qualifié 760 partenaires et mécènes 04

7 Chers partenaires-mécènes, historiques, actuels et en devenir Le savez-vous? En 2015, l opération Nos Quartiers ont des Talents fête ses dix ans. Alors que s est-il passé ces dix dernières années? Comme nous, vous avez entendu Manuel VALLS, Premier ministre, déclarer que les Français ont oublié les événements des banlieues de Cette déclaration nous a alertés. Notre pays éprouve des difficultés à se réformer, les habitudes sont bien ancrées. Mais la société a-t-elle conscience que des solutions existent et sont déjà mises en œuvre pour accompagner les évolutions sociales, et notamment permettre l insertion professionnelle du plus grand nombre? Et ce depuis dix ans? En 2005, nous étions à la tête du MEDEF 93 Ouest. Nous avons très vite fait le constat de l écart qui existait entre les entreprises, nouvellement implantées, et la population, résidente depuis des générations. Dans un département décrié et dont les médias mettaient plus en avant la délinquance que la réussite, nous avons voulu démontrer qu il ne fallait pas stigmatiser cette population. Alors que les entreprises proposaient des offres d emploi, les jeunes diplômés de la Seine-Saint-Denis n étaient pas recrutés alors qu ils avaient toutes les qualifications pour candidater aux postes à pouvoir. Il en résultait un chômage des jeunes diplômés plus important sur ce territoire que la moyenne nationale. Aux portes d un des plus grands centres économiques français, les potentiels cadres, les jeunes actifs, n avaient pas de travail. Alors il y a dix ans, nous avons mobilisé les entreprises pour l accompagnement des jeunes diplômés dans le cadre de leur politique de responsabilité sociétale. Nous avons mis en œuvre un dispositif de parrainage en créant des rencontres improbables entre ces deux mondes. Nous souhaitions rappeler aux entreprises qu il était indispensable de valoriser leur action sociale et leur impact sur l économie de leur territoire. Raynald RIMBAULT et Yazid CHIR, cofondateurs de NQT Notre dispositif, innovant en 2005, n a pas cessé de faire ses preuves. Plus de jeunes diplômés ont été accompagnés par plus de parrains et marraines, grâce à un réseau de 760 partenaires et mécènes. 71% de ces jeunes ont trouvé un emploi pérenne et qualifié en sept mois en moyenne. Cette année, alors que notre opération a dix ans, nous lançons un appel à la mobilisation générale en faveur de l égalité des chances, démarche créatrice de valeur, de lien social et de solidarité. Nous avons des résultats encourageants, mais nous pouvons faire plus et mieux encore. Pour cela, notre association a besoin des entreprises, du monde politique, des services publics de l emploi, des collectivités territoriales, des établissements d enseignement supérieur, des partenaires sociaux, des différents acteurs emploi, au bénéficie des jeunes! Sans ce cercle vertueux, NQT n aurait pas de raison d être. Nous comptons sur VOUS TOUS pour accompagner toujours plus de jeunes diplômés vers l emploi, et pas n importe quel emploi, un emploi pérenne, qualifié, à la hauteur de leurs qualifications et ambitions. Nous vous donnons rendez-vous lors du Tour de France 2015 de l opération «Nos Quartiers ont des Talents» afin de venir débattre et trouver ensemble les solutions pour favoriser les dispositifs tels que ceux portés par NQT. Nous espérons que la lecture de ce rapport vous donnera l envie de continuer l aventure ensemble, ou de nous rejoindre si tel n est pas encore le cas. 05

8 RAPPORT D ACTIVITÉ NQT : UN DISPOSITIF PERFORMANT EN FAVEUR DE L ÉGALITÉ DES CHANCES DES JEUNES DIPLÔMÉS jeunes femmes (64,4%) en 2014 La cotisation est déductible à 60 % pour les entreprises NQT : un dispositif performant en faveur de l égalité des chances des jeunes diplômés jeunes hommes (35,6%) en jeunes diplômés accompagnés en

9 a De «Nos Quartiers ont des Talents», expérimentation en Seine-Saint-Denis, à NQT, association reconnue d intérêt général, à caractère social Yazid CHIR et Raynald RIMBAULT, cofondateurs de NQT En 2005, Yazid CHIR et Raynald RIMBAULT lancent l expérimentation «Nos Quartiers ont des Talents» pour répondre à l inadéquation entre la demande et l offre d emploi de la Seine-Saint-Denis. Avec la Coupe du monde de football de 1998, la Plaine Saint-Denis a effectivement connu un essor sans précédent, mais son développement, grâce à l implantation de nombreuses entreprises, n a pas été synonyme de recrutement local. Yazid CHIR et Raynald RIMBAULT, alors Président et Délégué Général du MEDEF 93 Ouest, connaissent particulièrement bien le territoire de la Seine-Saint-Denis, et ses problématiques économiques et sociales. Ils savent les réticences des cadres à venir travailler dans le département, alors que le taux de chômage des jeunes diplômés résidant au pied de ces nouveaux centres d affaires est fort. Aussi, ils lancent «Nos Quartiers ont des Talents» : une opération de parrainage de jeunes diplômés issus de quartiers prioritaires par des cadres et dirigeants expérimentés, en activité. 200 jeunes diplômés de la Seine-Saint-Denis composent la première promotion en Ces jeunes bénéficient de rencontres au sein même des entreprises avec leur parrain et marraine. Ils sont coachés, suivis, conseillés Rien n échappe au regard professionnel des cadres et dirigeants qui ont accepté d expérimenter le parrainage, de façon bénévole et volontaire. Les résultats sont là! Et dès 2006, «Nos Quartiers ont des Talents» devient une association. Entre temps, les émeutes des banlieues ont fortement ébranlé la société. Les medias et les pouvoirs publics prennent d assaut la problématique de l insertion professionnelle des jeunes diplômés des quartiers. Yazid CHIR et Raynald RIMBAULT sont invités par les chaînes de radio et de télévision à présenter leur expérimentation. «Nos Quartiers ont des Talents» connait alors une couverture médiatique inattendue, toute proportion gardée dans le cadre de ces drames. L association «Nos Quartiers ont des Talents» se lance en Île-de-France dès En 2008, c est toute la région qui est concernée. Convaincus de la force de leur action, Yazid CHIR et Raynald RIMBAULT décident alors de lancer l opération en province. IMPLANTATION 2008 Île-de-France 2009 Rhône-Alpes 2010 Midi-Pyrénées 2011 Aquitaine et Nord-Pas-de-Calais 2012 P.A.C.A 2013 Picardie, Mayenne, Guadeloupe, Réunion et Martinique 2014 Poitou-Charentes, Haute-Normandie et Languedoc-Roussillon 2015 Perspectives : Alsace, Centre-Val de Loire, Pays de la Loire, Lorraine, Guyane 07

10 RAPPORT D ACTIVITÉ NQT : UN DISPOSITIF PERFORMANT EN FAVEUR DE L ÉGALITÉ DES CHANCES DES JEUNES DIPLÔMÉS 08 La cotisation, pour les entreprises, est déductible à 60 % Depuis 2005 et l expérimentation concernant 200 jeunes diplômés de Seine-Saint-Denis, l association a connu des évolutions. Avec le déploiement du dispositif en région, et l accroissement du nombre de jeunes accompagnés, l association fait face à des problématiques socioterritoriales. Les politiques de la ville, sur lesquelles se base le dispositif à sa création, imposent à l association de faire des choix parfois cornéliens. Les découpages administratifs contraignent l association à ne pas accompagner certains jeunes, alors qu ils habitent à proximité immédiate d autres jeunes inscrits dans le dispositif. Aussi, très vite, l association décide d intégrer un nouveau critère d éligibilité. Les jeunes issus d un milieu social défavorisé peuvent également bénéficier du dispositif. En janvier 2014, soit six ans après s être lancée en province, l association adapte à nouveau son dispositif afin de le faire correspondre aux spécificités des territoires et des bassins d emploi. Trois opérations sont mises en lumière, imposant le changement de nom de l association, qui devient alors NQT. Ces opérations : «Nos Quartiers ont des Talents» : l opération historique demeure l opération phare de l association. Elle continue d être proposée aux jeunes issus de quartiers prioritaires ou de milieux sociaux défavorisés, âgés de moins de 30 ans, diplômés d un BAC+4 minimum. On la retrouve majoritairement dans les départements à forte urbanisation. «Nos Territoires ont des Talents» : cette opération répond aux besoins des territoires ruraux. Elle est destinée aux jeunes diplômés d un BAC+3 minimum, résidant en quartiers prioritaires, en zones de revitalisation rurale ou étant issus de milieux sociaux défavorisés. «Nos Outre-mer ont des Talents» : par cette opération, l association accompagne les jeunes ultramarins diplômés d un BAC+3 minimum, issus de quartiers prioritaires ou de millieux défavorisés, âgés de moins de 30 ans. En mettant en œuvre ces trois opérations en 2014, l association NQT a renforcé sa position d expert de l égalité des chances et a su s adapter aux situations complexes de l emploi en France. Mais une autre révolution attend NQT en Forte de son expérience et de ses actions, l association NQT a été reconnue d intérêt général à caractère social. Un changement majeur pour l association mais aussi une récompense face aux efforts fournis et aux actions accomplies durant neuf ans. Cette reconnaissance de l administration fiscale a effectivement été le fruit d un long travail mené en 2013, et pour lequel NQT a bénéficié d un accompagnement professionnel. L intérêt général est une notion fiscale. Un organisme, comme NQT, est reconnu d intérêt général lorsqu il ne profite pas à un cercle restreint de personnes, que sa gestion est désintéressée et qu il ne mène pas d opérations lucratives à titre prépondérant. En d autres termes, NQT bénéficie du régime fiscal du mécénat (financier et en nature). Cette reconnaissance est un gage de transparence financière et du fonctionnement démocratique de l association. Aussi, pour les entreprises, cette reconnaissance leur permet d aider plus largement l association dans la défense de sa cause. L impact est avant tout fiscal pour elles : la cotisation est déductible à 60 %. D autres contributeurs, à titre particulier, peuvent verser des dons à l association, ouverts à des réductions d impôt (66 %). Une nouvelle ère pour NQT!

11 4 551 jeunes diplômés accompagnés en Répartition des jeunes bénéficiaires de NQT par région en 2014 Perspectives 2015 : nombre de jeunes par région Evolution du nombre de jeunes bénéficiaires entre 2013 et 2014 Picardie 123 Haute-Normandie Poitou-Charentes 151 Pays de la Loire Nord-Pas-de-Calais 162 Île-de-France 2675 Rhône-Alpes 393 DOM 184 P.A.C.A 284 Picardie 200 Haute-Normandie Pays de la Loire Poitou-Charentes 200 DOM 280 Nord-Pas-de-Calais 230 Île-de-France 3300 Lorraine 50 Alsace 150 Centre-Val de Loire 100 Rhône-Alpes % Région Évolution île-de-france % Rhône-Alpes % P.A.C.A % Aquitaine % Midi-Pyrénées % DOM % Nord-Pas-de-Calais % Poitou-Charentes N/A Picardie % Haute-Normandie 60 0 N/A Aquitaine 283 Midi-Pyrénées 197 Languedoc-Roussillon jeune diplômé accompagné en région Centre-Val de Loire Aquitaine 350 Midi-Pyrénées 250 P.A.C.A 300 Languedoc-Roussillon 150 Pays de la Loire % Languedoc-Roussillon 9 0 N/A Centre-Val de Loire 1 0 N/A Autre 0 4 N/A Total % 09

12 RAPPORT D ACTIVITÉ NQT : UN DISPOSITIF PERFORMANT EN FAVEUR DE L ÉGALITÉ DES CHANCES DES JEUNES DIPLÔMÉS 10 b Profil type d un jeune accompagné en 2014 Le dispositif porté par NQT est proposé aux jeunes diplômés BAC+3 ou BAC+4 minimum en fonction du département, âgés de moins de 30 ans, issus de quartiers prioritaires, de zones de revitalisation rurale ou de milieux sociaux défavorisés. En 2014, le profil le plus courant du jeune accompagné est une jeune femme (64,4%), âgée de 26 ans, diplômée d un BAC+5 en communication. 26,1ANS Âge moyen Nombre Âge FEMMES Répartition par âge entre 22 et 30 ans 49,8% des jeunes accompagnés issus de cinq domaines de formation majoritaires 64,4 % 35,6 % Répartition femme/homme HOMMES Nombre de jeunes diplômés inscrits par filière Domaines Nombre de jeunes Communication 552 Commerce - Marketing 494 Ressources Humaines 439 Juridique 420 Comptabilité/Gestion/Finance/Assurance 361 Recherche & Développement 343 Ingénierie & technique 316 Logistique/Achat/Transport 202 Qualité 200 Formation/Éducation/Social 184 Informatique/Systèmes d information 160 Développement économique Relations Internationales 146 Gestion administrative 135 Santé 130 Tourisme/Hôtellerie 98 Art/Design/Photographie 88 Architecture/Urbanisme 87 Audiovisuel 43 Audit/Conseil 41 Production/Maintenance/Réparation 40 Direction/Entrepreneuriat 37 Télécommunications 21 Autres 14 Total 4551

13 c Comment un jeune diplômé rejoint-il le dispositif? Pour toucher les jeunes diplômés et leur donner l opportunité de bénéficier d un accompagnement individualisé vers l emploi, l association NQT mène une stratégie de sensibilisation multicanal, alliant communication et actions de terrain, en son nom propre et dans le cadre de collaborations toujours plus nombreuses avec des acteurs spécialistes de l emploi et des problématiques qui lui sont liées. 56 % 18% 7% 6 % 3 % 3 % 2 % 5 % PÔLE EMPLOI Par une connaissance APEC et Autres structures Emploi Web Moteurs de recherche Réseaux sociaux Forums Flyers, affiches, affichage grand public Presse Autres Un pack communication entièrement dédié à la sensibilisation des jeunes diplômés A la recherche de ton premier emploi? Jeune diplome Mon CV MANQUE D EXPERIENCE Quelles REUSSIR MES ENTRETIENS entreprises? REJOINS-NOUS VITE EN T INSCRIVANT GRATUITEMENT SUR NQT.FR!! RESEAU Une nouvelle campagne pour capter l attention des jeunes diplômés Les jeunes diplômés représentent une population volatile, habituée à zapper, à cliquer, à intégrer rapidement des informations, et à passer à autre chose aussi vite. Il n est pas toujours aisé pour NQT de se faire une place dans ce contexte. Aussi, en 2014, la communication de NQT a pris un nouveau visage, plus coloré et plus dynamique! NQT a décliné une campagne Pop art pour ses outils print (affiche et flyer) et digitaux (réseaux sociaux). Le site internet a également été revu, notamment sa page d accueil, pour diminuer son taux de rebond. 11

14 RAPPORT D ACTIVITÉ NQT : UN DISPOSITIF PERFORMANT EN FAVEUR DE L ÉGALITÉ DES CHANCES DES JEUNES DIPLÔMÉS Nombre de visites du site internet en 2014 Nombre de visites du blog en 2014 Le renforcement de la présence de NQT sur les réseaux sociaux NQT invite chaque bénéficiaire à suivre ses comptes et pages Facebook, Twitter, LinkedIn, Viadeo et Google + mais aussi à découvrir ses vidéos sur Dailymotion et Youtube. NQT dispose également d un blog, animé par d actuels et d anciens jeunes diplômés inscrits au dispositif. NQT publie régulièrement des actualités et des conseils, et propose aux jeunes et aux professionnels d interagir en postant des commentaires, publiant des vidéos etc. La génération Y est celle des réseaux virtuels. Fort de ce constat, NQT anime en ligne sa communauté des actuels et anciens bénéficiaires du dispositif : NQT Alumni sur Linkedln. En 2014, l association a renforcé sa présence sur les réseaux sociaux en mettant en place une politique de liens systématisée, tout en accroissant le nombre et la pertinence de ses messages. Des jeunes suivis par NQT ont bénévolement accompagné l association dans cette démarche tout au long de l année. De plus, NQT a profité de l accompagnement d un collaborateur de Google durant le dernier trimestre. Dans le cadre du partenariat avec Google, NQT reçoit également une dotation mensuelle (en nature) de de Google Adwords/Grants pour sa publicité sur internet. NQT dans le métro! En outre, la Fondation RATP a offert à l association une campagne d affichage. En décembre 2014, pendant une semaine, chaque station du réseau RATP (métro et RER) s est vue habiller d une affiche grand format NQT (A0). À l heure où nous écrivons ce rapport, l affiche NQT est toujours visible à la station La Fourche (métro ligne 13)! Zone de création Consultations Abonnés Abonnés Abonnés 809 Membres 102 Vidéos 64 vidéos 12 Enfin, l association a lancé des campagnes de prescription auprès des jeunes diplômés ayant été ou étant accompagnés par le dispositif, via des ings ciblés et via Facebook. Le bouche à oreille demeure effectivement une source très importante de sensibilisation et de prescription.

15 Des partenariats pour des actions de terrain efficaces Dès l expérimentation de 2005, l association conventionne avec la Direction Générale de PÔLE EMPLOI (alors ANPE). Le partenariat porte sur la sensibilisation des jeunes diplômés pour leur faire profiter d une action qui entre en complémentarité avec le service proposé par l Agence. l association. Grâce à ces collaborations renforcées, NQT dispose des réseaux de communication locaux (journal de la collectivité, panneau lumineux, site internet, courrier aux administrés ) et sensibilise les acteurs locaux (service jeunesse, emploi, insertion des collectivités ; bureau d information jeunesse, mission locale, maison de l emploi etc.) afin qu ils deviennent eux-mêmes prescripteurs auprès des jeunes diplômés. Signature de la convention de partenariat entre NQT et Argenteuil-Bezons avec Philippe DOUCET, Président de l agglomération Argenteuil-Bezons et Député du Val d Oise Depuis 2005, NQT organise des réunions d information collectives et des campagnes de communication avec PÔLE EMPLOI ( ing, affichage, web et digital). Au cours des réunions d information, un membre de l équipe de NQT présente l association et le dispositif à des jeunes demandeurs d emploi et leur explique le processus d inscription. Ces réunions ont lieu partout où est implanté NQT. Ces actions sont une des composantes de la politique de proximité souhaitée par l association. Signature de la convention de partenariat entre NQT et Argenteuil-Bezons Si 56% des jeunes inscrits à NQT ont été sensibilisés à son action par PÔLE EMPLOI, l association s efforce de diversifier ses actions de prescription pour toucher un nombre toujours plus conséquent de jeunes diplômés. NQT a noué des partenariats avec d autres structures spécialistes de l emploi, à l instar de l APEC. Cette collaboration vise également à informer les jeunes diplômés, dans le cadre de campagnes de communication ( ing, affichage et web). Dès que cela est possible, l association met à la disposition d associations locales des outils de communication afin que ces dernières puissent être prescriptrices de jeunes diplômés. En outre, dans sa volonté de se rapprocher des jeunes diplômés et de mener des actions de terrain, NQT propose aux collectivités territoriales de devenir adhérentes de 99 événements visant à présenter le dispositif aux jeunes diplômés 13

16 RAPPORT D ACTIVITÉ NQT : UN DISPOSITIF PERFORMANT EN FAVEUR DE L ÉGALITÉ DES CHANCES DES JEUNES DIPLÔMÉS 70,1 de jeunes ayant effectué a minima une année universitaire 80 Nombre d événements Communication - Événement partenaire emploi (en présence de jeunes) Haute-Normandie Poitou-Charentes 5 Aquitaine 23 4 % Nord-Pas-de-Calais 2 Picardie 2 Île-de-France 29 Rhône-Alpes 6 P.A.C.A 5 Forte de son expérience des obstacles rencontrés par les jeunes diplômés, l association a décidé de s associer à des structures œuvrant sur des problématiques connexes, dont celles du logement. Un projet pilote est né avec l ALJT. NQT informe les jeunes sur l existence de ce réseau de logements dits de transition, pour faciliter leur installation et favoriser leur mobilité. Pour sa part, l ALJT informe les jeunes des résidences de l existence du dispositif porté par NQT. NQT a noué également des partenariats avec des universités. Ces dernières informent leurs étudiants, pour les préparer à rejoindre le marché du travail, notamment en s incrivant au dispositif une fois leur diplôme obtenu, et les jeunes diplômés, par des ings, etc. Des partenariats en ligne pour diversifier les sources d information Pour renforcer l impact de ses efforts en matière de développement des réseaux sociaux, NQT noue des partenariats avec des acteurs du web spécialistes des questions de l emploi dont la cible est aussi celle des jeunes diplômés. Ces partenariats sont basés sur des échanges de visibilité. NQT multiplie ainsi les canaux de diffusion pour sa communication. Les partenaires, dits «medias», partagent des articles, des bannières, des logos Les publications sont, dans leur quasi intégralité, interactives. Il est essentiel pour NQT que les jeunes qui les visualisent puissent être redirigés facilement vers le site de l association, et ainsi s inscrire. Si beaucoup reste à faire sur ce plan, NQT a réussi à nouer des partenariats avec une diversité d acteurs du web : des «job boards», des blogs, des forums emploi, des sites d information etc. Toutes les publications améliorent le référencement de NQT sur le web afin que les jeunes diplômés trouvent de plus en plus facilement l association lors de leur recherche d emploi via des moteurs de navigation. 14 Midi-Pyrénées 2 Autre 2

17 19 réunions d intégration Réunion d intégration Aquitaine chez Cultura Réunion d intégration Ile-de-France chez Thales d Comment un jeune diplômé intègre-t-il le dispositif? NQT accompagne une grande diversité de profils et tient compte des spécificités de chacun, d une part, lors de la mise en relation du jeune avec un professionnel, et d autre part, lorsqu une action complémentaire lui est proposée pour perfectionner sa méthodologie de recherche. Bien qu il ait déjà fait ses preuves, NQT œuvre au quotidien à l amélioration de son fonctionnement. De son intégration à sa sortie du dispositif, le jeune bénéficie d un accompagnement de qualité, adapté à son profil et à ses ambitions : Inscription en ligne sur Étude de son dossier par le pôle Parrainage / animations RH. Si son profil correspond aux critères d éligibilité de l association, définis par le Conseil d administration de NQT, le jeune intègre le dispositif. Invitation à une réunion d intégration en entreprise (ou au siège de NQT, pour les jeunes diplômés en Île-de-France), animée par un collaborateur de l équipe de NQT qui présente l association, le parrainage, les animations RH et outils complémentaires, et rappelle les engagements du jeune. Mise en relation avec un parrain ou une marraine dont le secteur d activité est a priori en adéquation avec sa formation et/ou son projet professionnel. Proposition d animations complémentaires et d outils en ligne pour booster la recherche d emploi. Suivi mensuel du jeune (contact téléphone et/ou ) afin de faire un point sur sa relation de parrainage, sa recherche d emploi et de partager des informations sur les actions menées par NQT. Cet échange permet de prévenir, de soulever et de résoudre d éventuels problèmes. Insertion professionnelle réussie : le jeune trouve un emploi pérenne (CDI, ou CDD de 6 mois minimum) et qualifié (il fait ainsi partie des 71 % des jeunes diplômés ayant trouvé un emploi pérenne et qualifié en 7 mois, en moyenne). L aventure NQT ne s arrête pas là pour autant. NQT lui conseille en effet de maintenir un lien professionnel avec son parrain ou sa marraine, et de profiter du réseau qu il a pu développer grâce à NQT, pour son évolution professionnelle. Rencontre Egalité des Chances chez ORANGE BUSINESS SERVICE Taux d accès à l emploi 71% des jeunes ont trouvé un emploi à la hauteur de leur qualification 15

18 RAPPORT D ACTIVITÉ NQT : un réseau unique de 760 structures et un cercle vertueux durable 24 établissements d enseignement supérieur partenaires NQT : un réseau unique de + 29 % de collectivités adhérentes en structures et un cercle vertueux durable + 54 % d entreprises mécènes en

19 97 nouvelles entreprises adhérentes en 2014 a Les mécénats privés : le socle historique des soutiens de NQT Sans les entreprises, NQT n aurait jamais vu le jour et ne pourrait pas mener à bien son action. Elles constituent aujourd hui le premier réseau privé et engagé pour l égalité des chances. Les entreprises sont actrices et membres de l association. Actrices car elles mobilisent leurs collaborateurs pour qu ils parrainent des jeunes diplômés et/ou participent à des animations RH. Membres car elles accompagnent stratégiquement NQT en prenant part à ses Assemblées Générales, et pour certaines en étant représentées au sein du Conseil d administration. 160 Signature de la convention de partenariat avec la MAIF en présence d Olivier RUTHARDT, Directeur Délégué aux Ressources Humaines 246 Officialisation du partenariat avec SAGE en présence d Antoine Henry, Directeur Général de Sage France Ainsi, les entreprises qui rejoignent NQT permettent à leurs cadres et dirigeants de s impliquer en faveur d une action à l impact sociétal fort et durable, dans un esprit de transparence, de professionnalisme et d efficacité. L association s est fortement développée en 2014 et réunit une diversité d entreprises. Si les grands groupes ont été les premiers à s impliquer, ils ont été rejoints par des ETI, PME et TPE toujours plus nombreuses. Réunir autour de son action, la plus grande diversité possible de tailles d entreprise est un enjeu fort pour NQT, notamment en raison de son déploiement en régions où chaque territoire a une dynamique économique qui lui est propre. Enfin, la diversification des types d entreprise s accompagne de l accroissement du nombre des secteurs d activité représentés afin de maintenir la mise en relation des parrains/marraines et jeunes diplômés en fonction des spécialités. Les secteurs en tension, les nouveaux métiers, les métiers fortement spécialisés la majorité des situations doit être représentée à terme grâce aux diverses activités des mécènes de NQT. Entreprises adhérentes 31/12/2013 Entreprises adhérentes 31/12/2014 entreprises adhérentes (et autres membres actifs) +54% du nombre d adhérents en 2014 Journée d immersion IBM dans les locaux de NQT à Saint-Denis 17

20 RAPPORT D ACTIVITÉ NQT : un réseau unique de 760 structures et un cercle vertueux durable b Les partenariats publics et institutionnels : une diversification des collaborations Les réserves parlementaires Les parlementaires (députés et sénateurs) détiennent une réserve parlementaire : un ensemble de subventions d État. Ces subventions, proposées par les parlementaires, participent notamment au soutien des activités menées par des associations, comme NQT. Ministères et préfectures Deux Ministères soutiennent l action de NQT au travers de leur politique : Dans ce cadre, en 2014, NQT a bénéficié du soutien de Jean-Pierre RAFFARIN, Ancien Premier ministre et Sénateur de la Vienne dans le cadre de l implantation de l opération «Nos Territoires ont des Talents» dans la région Poitou- Charentes et de celui de Claude BARTOLONE, Président de l Assemblée nationale et Député de Seine-Saint-Denis pour le développement de l action de l association en Ile-de-France. Le Ministère du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social soutient l action de l association via la Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle (DGEFP). Romain NADAL, Directeur de la communication et de la presse, porte-parole du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international Le Ministère de la Ville via le Commissariat général à l égalité des territoires (CGET, ex ACSE) et les DRJSCS des différentes régions d implantation, soutient l action de NQT en faveur des jeunes diplômés des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Je salue l action de l association qui permet d aider des jeunes diplômés qui éprouvent des difficultés à trouver un emploi. L action des parrains et marraines est formidable. C est beaucoup de travail! Myriam El KHOMRI, Secrétaire d Etat à la Politique de la ville, lors des Rencontres Nationales pour l égalité des chances Les fondations Jean-Pierre RAFFARIN, Ancien Premier Ministre, Sénateur de la Vienne Les fondations accompagnent NQT sur des investissements permettant à l association de se déployer tout en conservant une démarche qualitative et de proximité. En 2014, NQT a bénéficié du soutien de : 18 Myriam EL KHOMRI, Secrétaire d Etat chargée de la Politique de la ville En outre, la Délégation interministérielle pour l égalité des chances des Français d Outre-mer apporte son soutien à NQT dans le cadre de l opération «Nos Outre-mer ont des Talents». Ces subventions viennent compléter l implication des entreprises et permettent le bon développement de NQT dans le respect des engagements pris par l association dans le cadre de conventionnements. La Fondation Experian : soutien général au dispositif porté par NQT La Fondation SociÉtÉ GÉnÉrale : ouverture de la région Poitou-Charentes La Fondation RATP : déploiement de l action dans le Val-d Oise La Fondation BatigÈre : investissement matériel pour la région Nord-Pas-de-Calais La Fondation Un Avenir Ensemble : accompagnement des étudiants et jeunes diplômés suivis par la Fondation dans le cadre d un projet pilote

Pour accompagner votre parrainage!

Pour accompagner votre parrainage! Pour accompagner votre parrainage! Chères Marraines, Chers Parrains, Ce livret a pour objectif de répondre à la demande de certains d entre vous et de vous transmettre les retours d expérience d autres

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. 3 opérations en faveur des jeunes hauts diplômés

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. 3 opérations en faveur des jeunes hauts diplômés RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 3 opérations en faveur des jeunes hauts diplômés Parution 2014 SOMMAIRE Gouvernance... 4 Édito... 6 Un dispositif en faveur de l'insertion professionnelle des jeunes... 8 Un réseau

Plus en détail

La mobilité. Au service des Outre-mer

La mobilité. Au service des Outre-mer La mobilité Au service des Outre-mer L Agence de l Outre-mer pour la Mobilité (LADOM) est une agence d Etat au service des originaires et résidents des collectivités d outre-mer. LADOM a pour mission première

Plus en détail

Form. tion. Magazine. spécial emploi. Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie

Form. tion. Magazine. spécial emploi. Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie Form tion Magazine Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie spécial emploi Région Haute-Normandie Édito P 3 P 4 P 6 P 7 P 8 P 10 P 11 Engagé dans

Plus en détail

Université Paris-Est Créteil. Donnez un visage à votre taxe, investissez dans l apprentissage de vos futurs collaborateurs

Université Paris-Est Créteil. Donnez un visage à votre taxe, investissez dans l apprentissage de vos futurs collaborateurs Université Paris-Est Créteil & Université Paris-Est Marne-la-Vallée Donnez un visage à votre taxe, investissez dans l apprentissage de vos futurs collaborateurs Pourquoi choisir l IAE Gustave Eiffel pour

Plus en détail

Prestation proposée : Au cours d une séance individuelle de 2h00 :

Prestation proposée : Au cours d une séance individuelle de 2h00 : AVEC LE LOGICIEL «TRANSFERENCE» IDENTIFIER VOS COMPETENCES TRANSFERABLES Pour mieux vous connaître, découvrir les métiers, évoluer ou envisager une reconversion professionnelle Prestation proposée : Au

Plus en détail

Responsable mécénat/ partenariats entreprises

Responsable mécénat/ partenariats entreprises N 4 - RESPONSABLE MÉCÉNAT/ PARTENARIATS ENTREPRISES RESPONSABLE MÉCÉNAT (DÉNOMINATION DAVANTAGE UTILISÉE DANS LA CULTURE), RESPONSABLE PARTENARIATS ENTREPRISES Le responsable Mécénat/partenariats entreprises

Plus en détail

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles Baromètre 2015 de l ouverture sociale des grandes écoles, réalisé par la CGE et l association Passeport Avenir, en partenariat avec le cabinet Inergie et le mécénat de compétences des groupes Orange et

Plus en détail

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE La grande conférence sociale a permis d établir une feuille de route ambitieuse, qui engage ensemble l Etat, les

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

IngénIeur esiea par l ApprentISSAge

IngénIeur esiea par l ApprentISSAge IngénIeur esiea par l ApprentISSAge Systèmes embarqués Systèmes d Information Diplôme d Ingénieur habilité par la Commission des Titres d Ingénieur www.esiea.fr devenez ingénieur esiea par la voie De l

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI PLAN REGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI Lors de son assemblée

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

SPORTIFS DE HAUT NIVEAU

SPORTIFS DE HAUT NIVEAU CERTIFICATS POUR LES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU :: CERTIFICATS 4 dispositifs pour accompagner les sportifs de haut niveau dans leurs projets de vie : sport, étude, emploi & développement des compétences En

Plus en détail

TAXE D APPRENTISSAGE 2014

TAXE D APPRENTISSAGE 2014 TAXE D APPRENTISSAGE 2014 3 ÉCOLES POUR ACCOMPAGNER Investissez dans les cursus de nos trois écoles et apportez ainsi votre d un vivier de 2 700 étudiants à fort potentiel." En alliant formation opérationnelle,

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

PRESENTATION DU SERVICE

PRESENTATION DU SERVICE OBJET : FORUM «STAGEMPLOIS» SUR LE NET PRESENTATION DU SERVICE La Banque de Stages en Entreprises pour Etudiants recommandé par le Conseil Economique Social et Environnement / PARIS ( 2005), le CODICE

Plus en détail

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

Dossier de presse. 3 ème édition du Club Handicap & Innovation. 18 juin 2013. «Acteurs du handicap, venons partager nos bonnes pratiques» à Toulouse

Dossier de presse. 3 ème édition du Club Handicap & Innovation. 18 juin 2013. «Acteurs du handicap, venons partager nos bonnes pratiques» à Toulouse à Toulouse 3 ème édition du Club Handicap & Innovation «Acteurs du handicap, venons partager nos bonnes pratiques» Dossier de presse 18 juin 2013 Une initiative de : Sommaire Club Handicap & Innovation

Plus en détail

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE Bobigny Mardi 1 er mars 2011 1 SOMMAIRE INTRODUCTION. p. 3 1. L EMPLOI DES JEUNES.. p. 4 Développer l alternance Financer l augmentation

Plus en détail

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer entreprendre prêt d honneur accompagner créer reprendre financer développer expertiser parrainer rapport d activité 2013 1 Sommaire P 5 Chiffres clés 2013 p 6 De l accueil au comité P 7 Le financement

Plus en détail

Communication. Séance Plénière du 20 Juin 2014. L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi 19/06/2014 1

Communication. Séance Plénière du 20 Juin 2014. L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi 19/06/2014 1 Communication L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi Séance Plénière du 20 Juin 2014 19/06/2014 1 Comment définir l ESS? Le préambule de la loi sur L Economie Sociale et Solidaire

Plus en détail

XX IÈME EDITION. Bernard Ramanantsoa Directeur Général d HEC Paris

XX IÈME EDITION. Bernard Ramanantsoa Directeur Général d HEC Paris 3 En 2005, trois étudiants de l école lançaient sur le campus le premier Class Gift des Elèves, illustrant par leur action solidaire l entraide qui fait la force du réseau HEC. Jamais démenti depuis, cet

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des.

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des. DOSSIER DE PRESSE Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France Les centres de formation d apprentis du bâtiment et des travaux publics poursuivent en 2012 leur mobilisation auprès des entreprises

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

En résumé. Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014

En résumé. Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014 CNEFOP En résumé Janvier 2015 n 1 Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014 La progression de l accès à l apprentissage dans le supérieur permet au nombre

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique Un peu d histoire Cette formation qui existe depuis une quinzaine d années est devenue un master

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-78 NOVEMBRE 2013 Analyse de 12 600 offres publiées par l Apec en 2012. Quatre fonctions très recherchées.

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

Une association qui entreprend au service de l intérêt général

Une association qui entreprend au service de l intérêt général Une association qui entreprend au service de l intérêt général Des métiers au service du lien social L UFCV, UNE ASSOCIATION QUI ENTREPREND AU SERVICE DE L INTÉRÊT GÉNÉRAL 1907 Naissance de l Union Parisienne

Plus en détail

Etre le partenaire de la réussite des hommes et des organisations. Taxe d apprentissage. www.groupe-esc-rouen.fr

Etre le partenaire de la réussite des hommes et des organisations. Taxe d apprentissage. www.groupe-esc-rouen.fr Etre le partenaire de la réussite des hommes et des organisations Taxe d apprentissage 2009 www.groupe-esc-rouen.fr Le Groupe ESC Rouen, une Grande Ecole Européenne de Management Le Groupe ESC Rouen, établissement

Plus en détail

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN),

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN), 1/8 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Congrès annuel de l Union Sociale pour l Habitat (USH) Mardi 22 septembre 2015 MONTPELLIER Monsieur le Président du l USH (Cher Jean-Louis

Plus en détail

Good Job Good Life Pour tout savoir sur le Bachelor de Toulouse Business School, 18 parcours de diplômés à découvrir en quelques clics

Good Job Good Life Pour tout savoir sur le Bachelor de Toulouse Business School, 18 parcours de diplômés à découvrir en quelques clics COMMUNIQUE DE PRESSE Toulouse, le 13 mai 2013 Good Job Good Life Pour tout savoir sur le Bachelor de Toulouse Business School, 18 parcours de diplômés à découvrir en quelques clics Trouver la bonne orientation

Plus en détail

Vous voulez une expérience qui compte? Rejoignez-nous en alternance.

Vous voulez une expérience qui compte? Rejoignez-nous en alternance. Vous voulez une expérience qui compte? Rejoignez-nous en alternance. «A La Poste, j ai pu à la fois apprendre un métier et suivre une formation adaptée et rémunérée, au sein d un grand groupe.» HUGO -

Plus en détail

Quels partenaires? Quelles actions? Pour un. recrutement. vraiment diversifié

Quels partenaires? Quelles actions? Pour un. recrutement. vraiment diversifié GUIDE RECRUTEMENT3 7/05/07 16:32 Page 1 Quels partenaires? Quelles actions? Pour un recrutement vraiment diversifié GUIDE RECRUTEMENT3 7/05/07 16:32 Page 2 Sommaire Ce guide est le fruit d une collaboration

Plus en détail

Les Ecoles Supérieures de Commerce et de Management : Pour ne pas opposer «ouverture» et «excellence»

Les Ecoles Supérieures de Commerce et de Management : Pour ne pas opposer «ouverture» et «excellence» Pour ne pas opposer «ouverture» et «excellence» - p 3/8 Les Ecoles Supérieures de Commerce et de Management : Pour ne pas opposer «ouverture» et «excellence» Pour entrer dans une école, Les initiatives

Plus en détail

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Bienvenue à Loire-Centre Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Présentation Le Groupe BPCE 2 Un groupe puissant et solide Les groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne se sont unis pour créer

Plus en détail

Les Pionnières 2013. Innovation I Mixité I Audace I Partage I Ambition

Les Pionnières 2013. Innovation I Mixité I Audace I Partage I Ambition Les Pionnières 2013 Innovation I Mixité I Audace I Partage I Ambition 1 Sommaire EDITO... 3 LA GOUVERNANCE... 4 L ÉQUIPE... 5 FÉDÉRATION PIONNIÈRES... 6 FAITS MARQUANTS 2013... 7 CHIFFRES CLÉS... 8 CARTOGRAPHIE

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015-2016

APPEL A PROJETS 2015-2016 APPEL A PROJETS 2015-2016 Organisme Intermédiaire des PLIE Sud-Aquitains Programme opérationnel national Fonds Social Européen pour l inclusion et l emploi Axe 3 / Objectif thématique 9 / Objectif spécifique

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Vanina BOUSQUET InVS St MAURICE 20 Mai 2014 Journée plénière de la FEDORU SOMMAIRE Etat des lieux des remontée de RPU Etat des lieux des structures régionales

Plus en détail

PROJET SENIOR COMPETENCE. Présentation synthétique 1. L OBJECTIF DU PROJET...2 2. LE PARTENARIAT LOCAL ET TRANSNATIONAL...3

PROJET SENIOR COMPETENCE. Présentation synthétique 1. L OBJECTIF DU PROJET...2 2. LE PARTENARIAT LOCAL ET TRANSNATIONAL...3 PROJET SENIOR COMPETENCE Présentation synthétique 1. L OBJECTIF DU PROJET...2 2. LE PARTENARIAT LOCAL ET TRANSNATIONAL...3 3. ACTIONS ET CALENDRIER DU PROJET...5 3.1. ETAT DES LIEUX ET DIAGNOSTIC (1 ER

Plus en détail

LE SITE EMPLOI QUI ÉVALUE ET PRIME LES CANDIDATS

LE SITE EMPLOI QUI ÉVALUE ET PRIME LES CANDIDATS LE SITE EMPLOI QUI ÉVALUE ET PRIME LES CANDIDATS Plus qu un modèle économique Parce qu un recrutement performant passe par un engagement fort, AdequaJOB.fr vous propose un modèle inédit à la performance.

Plus en détail

Club Cadres Drôme Ardèche. Un réseau de compétences locales

Club Cadres Drôme Ardèche. Un réseau de compétences locales Club Cadres Drôme Ardèche Un réseau de compétences locales Sommaire Le Club: objectifs, fonctionnement et partenariats Les outils Les actions menées Rejoignez-nous LE CLUB : OBJECTIFS, FONCTIONNEMENT ET

Plus en détail

Rapport d activité. Rhône-Alpes Active Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires

Rapport d activité. Rhône-Alpes Active Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires Rapport d activité 2014 Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires EN En 2014 3 668 emplois créés ou consolidés 907 projets accompagnés et 20,9 M mobilisés en Jean Jacques Martin Président

Plus en détail

FORUM DE L ALTERNANCE - 19 ème édition. Entreprises, recrutez en toute sérénité les 6 et 7 mai 2014

FORUM DE L ALTERNANCE - 19 ème édition. Entreprises, recrutez en toute sérénité les 6 et 7 mai 2014 FORUM DE L ALTERNANCE - 19 ème édition Entreprises, recrutez en toute sérénité les 6 et 7 mai 2014 Cité des sciences et de l industrie - Paris Contact - Information et réservation de stand : Karine Leprat

Plus en détail

concours ITA innov 2015 DOSSIER DE PARTENARIAT Associez votre image à l innovation et au progrès des filières agricoles ITA innov 2015.

concours ITA innov 2015 DOSSIER DE PARTENARIAT Associez votre image à l innovation et au progrès des filières agricoles ITA innov 2015. ITA innov 0. ère édition concours ITA innov 0 Associez votre image à l innovation et au progrès des filières agricoles DOSSIER DE PARTENARIAT www.acta-itainnov.com ITA innov 0. ère édition Découvertes,

Plus en détail

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS Edition 2014 SOMMAIRE Editorial de Monsieur le préfet. 1 Le pacte est au service des entreprises et des ménages 2-3

Plus en détail

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e Regards croisés s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e N 49-25 juillet 2014 Serge Lavagna Secrétaire national de la CFE-CGC Protection sociale ÉDITO Contact : Mireille Dispot Expert protection sociale

Plus en détail

www.les-entrepreneuriales.fr contact@les-entrepreneuriales.fr 09 71 20 38 19

www.les-entrepreneuriales.fr contact@les-entrepreneuriales.fr 09 71 20 38 19 www.les-entrepreneuriales.fr contact@les-entrepreneuriales.fr 09 71 20 38 19 SOMMAIRE Editorial du président de l ANLE La gouvernance nationale : ANLE Le dispositif d apprentissage innovant Notre ambition

Plus en détail

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS Contexte général de lancement de l expérimentation Pour des raisons indépendantes de notre volonté et de notre implication, la convention avec le Ministère a été signée à la fin du mois de décembre 2010.

Plus en détail

M2 / MBA NOUS SOUTENIR PARIS 2 DROIT DES AFFAIRES MANAGEMENT GESTION. La Taxe d Apprentissage

M2 / MBA NOUS SOUTENIR PARIS 2 DROIT DES AFFAIRES MANAGEMENT GESTION. La Taxe d Apprentissage M2 / MBA PARIS 2 DROIT DES AFFAIRES MANAGEMENT GESTION NOUS SOUTENIR La Taxe d Apprentissage ÉDITO Chers donateurs et partenaires, Chers amis, Les Professeurs Jérôme Duval Hamel et Antoine Gaudemet, Co-Directeurs

Plus en détail

Professions de la photographie

Professions de la photographie DONNÉES 200 & REPÈRES TENDANCES Professions de la photographie 0267 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Dénombrement des entreprises................................ 4 Dénombrement

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

16 septembre 2009. * Offres inférieures ou égales à 1e selon réseaux participants. www.journeedutransportpublic.fr

16 septembre 2009. * Offres inférieures ou égales à 1e selon réseaux participants. www.journeedutransportpublic.fr journée du transport public 16 septembre 2009 * Offres inférieures ou égales à 1e selon réseaux participants POUR 1E *, LE 16 SEPTEMBRE TOUT PEUT ARRIVER! www.journeedutransportpublic.fr Organisée par

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

FORUM DE L ALTERNANCE - 19 ème édition. les 6 et 7 mai 2014

FORUM DE L ALTERNANCE - 19 ème édition. les 6 et 7 mai 2014 FORUM DE L ALTERNANCE - 19 ème édition les 6 et 7 mai 2014 Cité des sciences et de l industrie - Paris Un événement Le Forum de l Alternance Le Forum de l Alternance a pour objectif de proposer des contrats

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT 1 CONVENTION DE PARTENARIAT Entre : CONSTRUCTYS, OPCA de la construction, HAUTE NORMANDIE 18 rue Amiral Cécille 76100 ROUEN Représenté par Martine GOETHEYN, Présidente Et : L ASSOCIATION REGIONALE DES

Plus en détail

Management de la distribution

Management de la distribution NOUVELLE FORMATION RENTRÉE 2013 Master 2 Alternance Contrat PRO À LYON Management de la distribution C est quoi l IMMD? 30 130 ans d existence enseignants professionnels 4SITES à Roubaix, Lille, Paris,

Plus en détail

L'insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA en outre-mer

L'insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA en outre-mer Inspection générale des affaires sociales RM2014-090R Inspection générale de l administration N 14-122/14-077/01 L'insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA en outre-mer SYNTHESE Établie par Michel

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES RELATIF AU PORTAGE DU LABEL CENTRE DE RESSOURCE ET D INFORMATION DES BENEVOLES (CRIB) DE L ORNE

APPEL A CANDIDATURES RELATIF AU PORTAGE DU LABEL CENTRE DE RESSOURCE ET D INFORMATION DES BENEVOLES (CRIB) DE L ORNE LE PREFET DE L ORNE Alençon, le janvier 014 APPEL A CANDIDATURES RELATIF AU PORTAGE DU LABEL CENTRE DE RESSOURCE ET D INFORMATION DES BENEVOLES (CRIB) DE L ORNE Contexte : Pour répondre aux besoins croissants

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conseiller-Gestionnaire de clientèle de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Forum de l emploi solidaire -

DOSSIER DE PRESSE Forum de l emploi solidaire - DOSSIER DE PRESSE Relations Presse : Abrasive Karine Michaud Tel : 04 26 00 25 16 E-mail : contact@abrasive.fr Communiqué de presse 17 octobre 2014 Forum de l emploi solidaire : une journée pour découvrir

Plus en détail

Sommaire. - Le communiqué de presse des «24 Heures pour l Emploi» - Les exposants des «24 Heures pour l Emploi»

Sommaire. - Le communiqué de presse des «24 Heures pour l Emploi» - Les exposants des «24 Heures pour l Emploi» Sommaire 2 p.3 p.4 p.5 p.6-7 p.8 - Le communiqué de presse des «24 Heures pour l Emploi» - Les exposants des «24 Heures pour l Emploi» - Le site dédié à l événement - Le témoignage de deux exposants Marion

Plus en détail

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES 1 ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES Vus La Loi n 2009-1437 du 24 novembre 2009 La Loi n 2010-1657 du 29 décembre 2010 Le Décret n 2010-1780 du 31 décembre

Plus en détail

FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES

FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES Universitaire Professionnel FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGÉ DE CLIENTÈLE DE PARTICULIERS D.U. CHARGÉ DE CLIENTÈLE DE PROFESSIONNELS EN BANQUE UCO Laval Campus EC

Plus en détail

WWW.HEI.FR TAXE D APPRENTISSAGE 2014 /// CONTRIBUEZ AUX COMPÉTENCES DE DEMAIN

WWW.HEI.FR TAXE D APPRENTISSAGE 2014 /// CONTRIBUEZ AUX COMPÉTENCES DE DEMAIN WWW.HEI.FR TAXE D APPRENTISSAGE 2014 /// CONTRIBUEZ AUX COMPÉTENCES DE DEMAIN SOUTENEZ LES PROJETS de l école HEI LE SOUTIEN FINANCIER DES ENTREPRISES EST UN LEVIER INCONTOURNABLE POUR HEI, POUR SES ÉLÈVES

Plus en détail

Le MEDEF et son réseau se mobilisent pour la formation et l'emploi

Le MEDEF et son réseau se mobilisent pour la formation et l'emploi Le MEDEF et son réseau se mobilisent pour la formation et l'emploi Cyril, 28 ans, Poissonnier R 12:54 Paolo, 30 ans, Chef de vente 25:16:09:43 R 45:21 41:56:09:19 Karine, 46 ans, Yield manager R 31:05

Plus en détail

«En nous adressant votre taxe d apprentissage, vous devenez acteur de notre développement et partenaire privilégié de SMS.»

«En nous adressant votre taxe d apprentissage, vous devenez acteur de notre développement et partenaire privilégié de SMS.» Intégrée au Groupe EDC Paris (École des Dirigeants & Créateurs d entreprise), SMS est une école de commerce post-bac entièrement dédiée au Sport Business. Notre objectif est de former les jeunes professionnels

Plus en détail

Impact de la réforme de la taxe d apprentissage dans les entreprises

Impact de la réforme de la taxe d apprentissage dans les entreprises Impact de la réforme de la taxe d apprentissage dans les entreprises Objectifs de la réforme et nouvelles modalités d affectation de la taxe d apprentissage Objectifs de la réforme Objectif principal :

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 1 ER AVRIL 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Qu'est-ce que JobIRL? p.3. Nos convictions, notre objectif p.3. JobIRL, plébiscité par les jeunes p.3. Concrètement, comment ça marche? p.

Qu'est-ce que JobIRL? p.3. Nos convictions, notre objectif p.3. JobIRL, plébiscité par les jeunes p.3. Concrètement, comment ça marche? p. DECOUVREZ LE 1 ER RESEAU SOCIAL POUR L ORIENTATION PROFESSIONNELLE DES 14-25 ANS DOSSIER DE PRESSE 2014-2015 Sommaire Qu'est-ce que JobIRL? p.3 Nos convictions, notre objectif p.3 JobIRL, plébiscité par

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

L INTÉGRATION PROFESSIONNELLE À L ISEG MARKETING & COMMUNICATION SCHOOL LES RAISONS D UNE RÉUSSITE

L INTÉGRATION PROFESSIONNELLE À L ISEG MARKETING & COMMUNICATION SCHOOL LES RAISONS D UNE RÉUSSITE L INTÉGRATION PROFESSIONNELLE À L ISEG MARKETING & COMMUNICATION SCHOOL LES RAISONS D UNE RÉUSSITE PARIS / BORDEAUX / LILLE / LYON / NANTES / STRASBOURG / TOULOUSE Cette année encore près de 83% des étudiants

Plus en détail

Commission Permanente du 9 octobre 2006

Commission Permanente du 9 octobre 2006 Commission Permanente du 9 octobre 2006 I La Région axe la formation professionnelle sur la qualité et la pérennisation des parcours professionnels ainsi que la recherche en matière de santé - Mise en

Plus en détail

été 2012 Appui individualisé à la recherche d emploi

été 2012 Appui individualisé à la recherche d emploi LES services été 2012 Votre MdEE vous appuie dans vos démarches Vous avez besoin d un appui pour votre recherche d emploi? Des professionnels vous accompagnent et vous proposent des conseils personnalisés

Plus en détail

PARTENARIATS ENTREPRISES

PARTENARIATS ENTREPRISES PARTENARIATS ENTREPRISES Votre entreprise au cœur de l IÉSEG RENCONTRER LES ÉTUDIANTS ET LES DIPLÔMÉS DE L IÉSEG L IÉSEG accompagne ses étudiants dans le développement de leur projet professionnel et dans

Plus en détail

Faisons équipe en 2015!

Faisons équipe en 2015! Faisons équipe en 2015! A U 1 E R S E P T E M B R E 2 0 1 5 U N I F O R M A T I O N D E V I E N T L E P A R T E N A I R E F O R M A T I O N D E S S T R U C T U R E S D É P E N D A N T D E L A B R A N C

Plus en détail

Le réseau national. Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France. Initiative Vendée Bocage est l une des 228*

Le réseau national. Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France. Initiative Vendée Bocage est l une des 228* RAPPORT D ACTIVITE Année 2014 Le réseau national Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France Initiative Vendée Bocage est l une des 228* plateformes qui constituent Initiative France,

Plus en détail

PLAN DE MOBILISATION. sur l apprentissage et la formation des demandeurs d emploi POUR LA RENTRÉE 2015. Dossier de presse

PLAN DE MOBILISATION. sur l apprentissage et la formation des demandeurs d emploi POUR LA RENTRÉE 2015. Dossier de presse PREMIER MINISTRE PLAN DE MOBILISATION POUR LA RENTRÉE 2015 sur l apprentissage et la formation des demandeurs d emploi Hôtel de Matignon Mardi 12 mai 2015 Dossier de presse Pour plus d'informations : www.gouvernement.fr

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Conseil d administration du régime social des indépendants Jeudi 25 juin 2015 Monsieur le Ministre,

Plus en détail

Présentation. investing in students future. bono pro. Lancement du fonds de soutien bono pro. Marc Laperrouza & Ralph Hefti.

Présentation. investing in students future. bono pro. Lancement du fonds de soutien bono pro. Marc Laperrouza & Ralph Hefti. Présentation Lancement du fonds de soutien Mars 2008 AGENDA Au sujet de comment tout a commencé Mission et objectif créer un fonds de soutien qui fait LA différence Alors ce que vous pouvez faire et pourquoi

Plus en détail

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise Bilan 2008 & perspectives 2009 Surmonter la crise, préparer la reprise Dossier de presse 3 0 j u i n 2 0 0 9 Contacts presse - Agence Hopscotch Marion Paisant T : 01 58 65 00 45 mpaisant@hopscotch.fr Pauline

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI N 13 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 30 octobre 2014 PROJET DE LOI relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral. (procédure

Plus en détail

Reprendre une entreprise. Nous allons faire un bout de chemin ensemble!

Reprendre une entreprise. Nous allons faire un bout de chemin ensemble! Le Livret d accueil du Repreneur Reprendre une entreprise. Nous allons faire un bout de chemin ensemble! 2 3. Sommaire Le CRA Ce livret a pour vocation de vous aider à utiliser d une manière optimale l

Plus en détail

esi LA RÉFÉRENCE FORMATION POUR L IMMOBILIER UNIS www.groupe-esi.fr ÉCOLE SUPÉRIEURE DE L IMMOBILIER

esi LA RÉFÉRENCE FORMATION POUR L IMMOBILIER UNIS www.groupe-esi.fr ÉCOLE SUPÉRIEURE DE L IMMOBILIER esi ÉCOLE SUPÉRIEURE DE L IMMOBILIER UNIS LA RÉFÉRENCE FORMATION POUR L IMMOBILIER www.groupe-esi.fr PROFIL 1 RE ÉCOLE-ENTREPRISE SPÉCIALISÉE DANS L IMMOBILIER L École Supérieure de l Immobilier (ESI)

Plus en détail

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX AGRICULTEURS? ELEMENTS DE CONTEXTE L ENJEU DU RENOUVELLEMENT DE LA POPULATION ACTIVE AGRICOLE Les installations ne permettent pas aujourd hui de compenser les départs en

Plus en détail

Fonds de Dotation L observatoire Deloitte. N 20 31 décembre 2011

Fonds de Dotation L observatoire Deloitte. N 20 31 décembre 2011 Fonds de Dotation L observatoire Deloitte N 20 31 décembre 2011 Éditorial L année vient de s achever avec 863 fonds de dotation enregistrés au 31 décembre 2011. C est une année record car pas moins de

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 5 DU 12 JANVIER 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 7 S-1-10 INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2009 IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE. CALCUL DE L IMPOT. REDUCTION D

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

Bulletin d adhésion. Adhésion 2015

Bulletin d adhésion. Adhésion 2015 Bulletin d adhésion Adhérer à l'association Française des Fundraisers, c'est se doter d'un espace privilégié pour échanger avec vos pairs, pour vous former et pour vous informer. C est aussi partager des

Plus en détail