Le journal qui parle de qualité pour les gens de qualité. Novembre Denis Pronovost Président de la section. Montréal francophone

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le journal qui parle de qualité pour les gens de qualité. Novembre 2014. Denis Pronovost Président de la section. Montréal francophone"

Transcription

1 Qualipresse Le journal qui parle de qualité pour les gens de qualité À ne pas manquer!! Prochaine activité, la réalisation d un projet de construction... page 2 Activité à venir, ISO 9001, horizon page 3 Retour sur la dernière activité, visite à Nav-Canada... page 5 Nouvelles formations... page 6 Novembre 2014 La fonction et les activités relatives à l'audit interne d'un système de management sont récentes. La fonction de vérification interne (internal auditing en anglais) existe depuis beaucoup plus longtemps, mais surtout axée sur les aspects financiers et de gouvernance. Les audits externes d'un système de management ont débuté au milieu du siècle dernier avec l'introduction des normes d'assurance de la qualité - les clients auditaient leurs fournisseurs. Sont ensuite apparus, au début des années '80, les audits de certification ou de 3e partie, et la grande majorité des auditeurs avaient débuté leur carrière comme auditeur de fournisseurs. La première trace d'exigences en audit interne remonte à la première publication de la norme canadienne Z299.1, circa Très peu d'entreprises ont utilisé cette norme - les Z299.3 et Z299.4 étaient de loin les plus populaires, et elles ne contenaient pas cette exigence. On trouve aussi des exigences d'audit interne dans les normes " nucléaires ", et ici aussi il y a eu peu d'utilisateurs. La fonction d'audit interne s'est rapidement développée avec la publication en L'évolution de l'audit interne Denis Pronovost Président de la section Montréal francophone Montréal francophone La Voix Internationale de la Qualité 1987 de la première édition de la famille de normes ISO Où les auditeurs internes pouvaient-ils trouver un modèle d'opération? Il y avait bien l'institut de vérification interne (IIA), mais la vérification interne était surtout pratiquée dans les grandes entreprises et les agences gouvernementales, alors que la vague ISO 9000 avait un impact sur chacun des sites des entreprises, ou sur des entreprises de moyenne taille qui ne connaissaient pas la vérification interne. Puisque les entreprises devaient être certifiées, les auditeurs externes ont servi de modèle aux audits internes, qui en ont adopté les méthodes et souvent les outils. La situation a évolué au cours des 20 dernières années, et les audits internes adoptent graduellement des façons de faire propres à leur finalité. Premier changement : le document de travail. Les premiers auditeurs internes utilisaient le même document que l'auditeur externe, et on a vite réalisé que ce n'était pas pertinent. Deuxième changement : la durée. Dans une PME, l'équipe d'audit consacre de un à trois auditeur-jour(s) par année, alors que les audits internes ont besoin de plus de temps pour faire le tour du système. Une étude sommaire (qui date d'au moins 10 ans) montre que les entreprises de employés investissent de 10 à 25 auditeurs-jours par année. suite à la page 3

2 Conférence : La réalisation d'un projet de construction Le 4 décembre prochain, la Section Montréal francophone de l'asq vous invite à un souper-conférence au cours duquel Monsieur Rafik Kaci nous présentera son expérience de gestionnaire pour la réalisation d'un projet de construction d'une sous-station électrique clé en main incluant : - Proposition/contrat - Gestion de Projet - Ingénierie - Achats et sous-traitance - Construction - Garantie - Service après-vente Il est à noter que la qualité, la santé & sécurité et l'environnement sont partie intégrante des phases de réalisation du projet mentionnées ci-dessus. À propos de notre conférencier... Monsieur Rafik Kaci s'est joint à ABB Canada Division Systèmes d'énergie en 2003 et y œuvre à titre de Directeur Excellence Opérationnelle. Il est reconnu pour son expertise dans les domaines de la gestion de projets, l'industrie du câble, la qualité, l'amélioration continue des processus d'affaires, la santé & sécurité et l'environnement. De plus, l'implication de M. Kaci au sein de la section inclut la formation des candidats à la certification CQA à l'éts. M. Kaci est ingénieur électrique et détient une maîtrise en génie électrique et il possède les certifications suivantes: - ASQ - Certified Manager of Quality & Organizational Excellence (CMQ/OE) - ASQ - Certified Quality Auditor (CQA) - Certified Green Belt Six Sigma (CSSGB) - Certified Project Management Professional - PMP - Canadian Registered Safety Professional Et il est membre de: - Ordre des Ingénieurs du Québec - American Society for Quality - Board of Canadian Registered Safety Professionals La conférence de M. Kaci aura lieu à 18 h au 1981 McGill College, Montréal. Coût : 40$ - repas et consommations inclus. Nous vous invitons à y assister en grand nombre. Responsable des activités, ASQ, Section Montréal francophone Comité exécutif Président, webmestre et éditeur du bulletin Denis Pronovost Trésorière, certification et recertification Janick Brunet Secrétaire Marie-Ange Alcaidinho Responsable des activités et sondages Formation, accueil web et recrutement Roger Pelletier Sociétariat Nidia Noël Collaborateurs Vérification financière Jonathan Riendeau, Renaud Desrosiers et Hugo Paradis Support au sociétariat Melissandre Gratia, Serge Saamago Surveillance des examens et mise en page du bulletin Georges-Étienne Groulx Comité de reconnaissance Marcel Charbonneau Historien Pierre Caillibot Tableau des activités Description Date Coût Lieu Responsable Assemblée générale annuelle 6 novembre (18h) Gratuit RGA, 1981 McGill (13e), Mtl Marie-Ange Alcaidinho La réalisation d un projet de construction (souper conférence) 4 décembre (18h) 40$ RGA, 1981 McGill (13e), Mtl ISO 9001, horizon 2015 (souper conférence) 29 janvier 2015 (18h) 40$ RGA, 1981 McGill (13e), Mtl Tournoi de golf conjoint juillet 2015 À venir Club Base de Roc, Joliette Marie-Ange Alcaidinho Le qualipresse, novembre page 2

3 Troisième changement : la portée. L'audit externe vérifie l'ensemble du système aux trois ans, et des parties définies lors des audits intermédiaires. La majorité des entreprises ont adopté les audits à portée et duré réduite, en en faisant plusieurs chaque année. Quatrième changement : l'expérience des auditeurs. Un auditeur de certification acquiert rapidement beaucoup d'expérience dans des domaines variés. La majorité des entreprises utilisent plusieurs auditeurs internes, chacun participant à un nombre limité d'audits. Leur expérience est très limitée, surtout avec l'attrition naturelle de l'équipe. Cinquième changement : l'objectif. L'audit externe est centré sur la vérification du système, quitte à vérifier certains processus-clés selon les circonstances - pas le temps de vérifier tous les processus à chaque cycle. De plus en plus d'entreprises centrent l'audit interne sur l'efficacité de chacun des processus constituant le système, ainsi que sur les interfaces entre ces processus. Mot du président (suite) Sixième changement : la programmation. En audit de certification, la programmation est fixée par l'organisme de certification, i.e. la fréquence, la durée et la portée sont fixes. De plus en plus d'entreprises programment leurs audits internes sur une appréciation du risque associé à chaque processus. L'intervalle entre les audits d'un processus pourra dépendre entre autres de la criticité ou de la valeur ajoutée, des nonconformités détectées lors d'un audit précédent ou par l'audit externe, ou suite à une analyse des causes de plaintes de clients. Comme on peut le constater, les audits internes sont devenus très différents des audits externes, à la suite de tous ces changements qui étaient nécessaires. Il reste à mon avis d'autres possibilités de changements qui méritent d'être discutés. Un audit interne typique de portée et durée réduites se fait généralement comme suit : 1- On assigne à une équipe d'audit (une ou deux personnes) un ou deux processus à auditer, une ou deux semaines avant la date programmée; 2- L'équipe d'audit met peu de temps à se préparer, souvent la veille de l'audit; Conférence: ISO Horizon 2015 La norme ISO 9001 est de loin celle qui fait l'objet du plus large consensus international. Publiée pour la première fois en 1987 par l'organisation Internationale de Normalisation (ISO), sa dernière version remonte à Nous attendons maintenant la prochaine vers la fin Le processus de développement est cependant déjà bien engagé et plusieurs étapes ont été franchies dont la dernière, la consultation publique en regard de l'iso/dis 9001:2015 qui s'est terminée en septembre dernier. Des changements sont encore probables mais la structure, les concepts, les grandes orientations et les changements les plus significatifs sont pour la plupart arrêtés. Une fois publiée, l'édition 2015 devrait par la suite demeurer pratiquement inchangée pour une longue période, probablement 10 ans. La conférence présentera les changements révélés par l'iso/dis 9001:2015, les plus significatifs et les plus susceptibles de se retrouver dans la version finale de la norme. On y traitera du QUOI et du POURQUOI de ces changements, mais pas du comment les implanter ou les auditer. 3- L'équipe fait une courte réunion d'ouverture avec le(s) gestionnaire(s); 4- Les auditeurs rencontrent le personnel impliqué sur une période de ½ à 1½ jour; 5- L'équipe d'audit prépare ensuite les conclusions d'audit et les présente tout de suite au(x) gestionnaire(s); 6- Le chef d'équipe rédige le rapport et les non-conformités d'audit dans les 24 heures. Les étapes 3 à 6 se font d'une traite, comme un audit externe - même influence ici aussi. Il y aurait je crois avantage à expérimenter une méthode que j'ai utilisée récemment : faire la collecte d'information, les conclusions et le rapport " à temps partiel " (#4, 5 et 6 ci-dessus). Par exemple, un audit interne qui prendrait normalement une journée (± 8 heures) pourrait se faire sur trois avant-midis, consécutifs ou non, ce qui donnerait à l'auditeur du temps pour " digérer " l'information, avant de décrire et présenter les conclusions au(x) gestionnaire(s). Une telle approche a aussi l'avantage de faciliter les rendez-vous avec de multiples personnes à rencontrer qui ne seraient pas toutes disponibles la même journée. À propos de notre conférencier... Pierre F. Caillibot est Ingénieur métallurgiste, détenant maîtrise et doctorat en sciences appliquées. Il a fait carrière à Hydro-Québec et préside Accademia Qualitas. Il a été Auditeur principal certifié et évaluateur du Prix Canada pour l'excellence. Associé à la normalisation, il a présidé plusieurs comités et organismes notamment au Conseil canadien des normes. De 1997 à 2003, il était président du comité international ISO/TC 176, responsable des normes ISO Le qualipresse, novembre page 3

4 Réponse à l'éditorial du dernier bulletin, La qualité? Connais pas! par Marcel Charbonneau et Rosaire Ratelle Il y a quelques semaines, j'ai été très surpris de voir apparaître, dans un groupe de discussion la question ''quelle est la définition de la qualité?'' Il semblerait que ce n'est pas clair et net pour tous. Malgré l'existence d'une norme internationale et des exigences des différents donneurs d'ordre au tant service que produit; il y a encore de l'ignorance. Pourquoi? C'est normal, où est la formation en qualité? Qui la donne? Et avec quelle méthode? Que faisons-nous pour aider à la compréhension? Pourquoi abdiquer à en parler? Le terme " qualité " est utilisé depuis plusieurs centaines d'années de façon qualitative. ( ) La qualité est alors subjective et, comme la beauté est dans l'œil qui regarde, la qualité est dans la perception de qui reçoit. Tout est quantifiable donc mesurable, même l'état de notre humeur. Afin d'utiliser le terme " qualité ", il a fallu ( ) introduire le terme " grade " pour différencier deux objets semblables mais de valeur différente. De sorte qu'une auto de marque A conforme à ses spécifications est de " même qualité " qu'une auto de marque B conforme aux siennes. Sont-elles de même qualité? Nous croyons que non. Elles ont des caractéristiques différentes, des performances différentes, etc. Chaque acheteur sera satisfait car pour lui l'auto correspondra à son budget et à son goût. Cette approche fonctionne très bien avec des produits tangibles, mais on frappe un nœud avec des services. Pourquoi mesurer le niveau de satisfaction des participants à un cours ou demander à nos clients de répondre en cotant de 1 à 10 leur perception? Non, on ne frappe pas un nœud mais on procède différemment. À titre indicatif, dans la famille actuelle et future des normes ISO 9000, une note dans la définition du terme qualité précise que "le terme "qualité" peut être utilisé avec des qualificatifs tels que médiocre, bon ou excellent.", donc une évaluation subjective. Oui et ça se mesure! Cela est malheureux, si la norme en arrive à ça, les entreprises vont se limiter à ces qualificatifs. Ils oublieront que la mesure est un outil pour se comparer et elle est nécessaire pour s'améliorer. Le problème avec les services? Les caractéristiques ( ) ne sont ni spécifiables ni mesurables ( ) donc impossible de déterminer avec certitude ( ) si elles sont conformes. Les services ont souvent une composante mesurable, mais qui est rarement spécifiée par les clients, comme la température de la nourriture dans un restaurant. Prenons cet exemple de température des mets, je crois qu'il y a des normes sanitaires qui guident, les compétences du chef qui doit les connaître et il doit prendre les moyens pour satisfaire les clients. Une entreprise doit donc travailler à améliorer non seulement le service mais aussi et surtout la perception des clients. L'entreprise doit apprendre à connaître son client ; ses désirs sont ses besoins. Améliorer le service est précisément cette réponse à des exigences exprimées ou implicites et attentes qui sont personnelles à chacun. L'expression manuel qualité est de moins en moins utilisée, remplacée par d'autres termes tels que manuel de gestion car la documentation couvre souvent d'autres aspects de la gestion. En effet il est courant de voir la documentation de qualité, environnement, santé et sécurité réunie et c'est correct. La norme ISO 9001 deviendra-t-elle un jour une norme portant sur la gestion des opérations? La norme couvre l'ensemble des activités de l'entreprise : besoin des clients, le développement, les achats, la fabrication, la livraison et l'ensemble des activités de support, Le produit doit être de qualité, sécuritaire et dans le respect de l'environnement. Aurait-on encore des "qualiticiens"? Combien d'entre vous utilisez ce terme sur votre carte d'affaires? Le terme "Qualiticiens" est utilisé comme terme générique pour décrire ceux qui travaillent en Qualité quelle que soient leurs fonctions, mais pour la carte d'affaire il est judicieux de préciser la fonction. Y a-t-il une volonté de faire disparaître la fonction et pourquoi? Peut-être, mais quelles autres devraient aussi disparaître? Mais avoir une personne ayant des connaissances spécialisées pour assister d'autres fonctions est plus que rentable en améliorant les processus et la performance de l'entreprise. Il est normal d'avoir une évolution avec la norme. Nous sommes passés de l'inspection à l'assurance qualité et à la gestion qualité qui exigeaient un département qualité indépendant de la production. La venue d'iso 9000 au Canada en 1990 a soulevé aussi des questions sur l'absence d'indépendance du service qualité donc des inspecteurs. Pour plusieurs, ils étaient encore axés, si non bornés, sur l'inspection du produit et sur le manuel qualité. Le mot production a aussi une connotation péjorative d'un produit ou du service à la chaîne donc de qualité inférieure. Nous avons côtoyé depuis plus de 40 ans des professionnels : des ouvriers, des gens de métiers, des technologues, des universitaires et des cadres; leur qualité était très variable. Des gens de métier connaissent plus sur la qualité que certains cadres et même observation pour la culture. Donc il serait urgent de repenser la formation. Cela s'observe et nous éclate en plein visage avec les scandales: construction, santé, éducation et la politique. Marcel A. Charbonneau Chef auditeur de SMQ, retraité de QMI-SAI Global Registraire et certifié CQA de l'asq. Membre de l'ordre des Technologues Professionnel du Québec. Membre sénior de l'american Society for Quality. Rosaire Ratelle, ing, CQE de l'asq Instructeur Six Sigma Black Belt et formateur en planification d'expériences. Membre de l'ordre des Ingénieurs du Québec et membre sénior de l'american Society for Quality. Le qualipresse, novembre page 4

5 Le 16 octobre 2014 de midi à 14h20, 15 membres et relations de la section 0404 ont participé à une visite industrielle des locaux du centre de contrôle de circulation aérienne du Chemin St-François à Dorval, l'un des sept centres de contrôle au Canada. En octobre 2013 la direction de la section Montréal francophone prenait un virage services. Notre intention était d'explorer l'intégration des principes de la qualité de l'industrie manufacturière au sein de l'industrie des services. Après une conférence sur la qualité dans le système hospitalier en décembre 2013, une visite du centre d'appel Desjardins en février 2014 et d'une présentation en juin sur la qualité dans les fournisseurs alimentaires. Le contrôle de la circulation aérienne était tout indiqué pour explorer plus à fond et voir les différentes applications des principes de la qualité dans une entreprise de services à la fine pointe de la technologie. Notre hôte, Monsieur Nicolas Jean, Gestionnaire délégué, responsable de la transition des quarts de travail et du système de gestion de la sécurité (SGS), nous a présenté les principales caractéristiques de NAV Canada et a fait une brève description de leur système de la gestion de la sécurité. NAV Canada : - possède sept centres de contrôle chargés du trafic aérien circulant au-dessus de pieds. Pour Dorval par exemple sous cette altitude c'est la tour de contrôle de Dorval situé à l'aéroport Pierre Elliott-Trudeau qui prend la relève. - se divise en sept régions dont la région du Québec qui inclut géographiquement la province de Québec, une partie de l'ontario et une partie de l'ile de Baffin et offre un service bilingue. - gère 12 millions de mouvements annuellement dont la moitié sont des vols internationaux. - contrôle une superficie de 18 millions de km² (3,5% de la surface terrestre) - est une entreprise à but non lucratif financée par les usagers du service. Retour sur l activitié Nav-Canada - emploie 4650 personnes, dont des contrôleurs, des spécialistes de l'information, des technologues en électronique, des ingénieurs et des administrateurs. - développe de la technologie, de l'équipement de contrôle et de navigation et vend son expertise à l'étranger. - offre un programme complet de formation à leur personnel, il offre aussi de la formation au personnel d'autres pays. Il faut noter que les contrôleurs de la circulation aérienne et les spécialistes de l'information de vol détiennent des licences délivrées par Transports Canada. Nous avons aussi une présentation sur le système de gestion de la sécurité (SGS). Il ne faut pas oublier que le produit de NAV Canada est la sécurité. Le SGS inclut : - La planification de la sécurité - La gestion des risques opérationnels - L'échange d'information en matière de sécurité - Mesure la performance en matière de sécurité - L'assurance de la gestion de la sécurité NAV Canada procède à un audit interne et est sujet à un audit de Transports Canada annuellement. Le principal objectif d'un SGS est l'amélioration continue de la sécurité. Pour ce faire NAV Canada a analysé 496 évènements qui ont généré 53 améliorations. Lorsqu'il se produit un accident, un incident ou qu'un danger est identifié, un rapport d'évènement est rédigé. Ce rapport est analysé pour évaluer les risques potentiels des conséquences de ces évènements et si les risques dépassent un certain seuil des mesures d'atténuation sont mises en place pour s'assurer que l'évènement ne se reproduira pas et que les risques sont réduits à un niveau acceptable. Finalement, nous avons visité le centre névralgique du centre de contrôle soit les postes occupés par les contrôleurs. M. Jean nous a expliqué les informations des écrans radars et les fonctions des contrôleurs en plus de voir deux contrôleurs à l'œuvre au cours de cette période. Le travail des contrôleurs consiste à maintenir une séparation horizontale et verticale adéquate entre des avions de différents types volant dans différentes directions. Nous remercions la direction du centre de contrôle de Dorval et notre hôte M. Nicolas Jean qui a été généreux de son temps, il a répondu à toutes les questions même si la visite s'est prolongée 20 minutes audelà du temps alloué. Pour de plus amples renseignements sur NAV Canada, visiter leur site : Responsable des activités 2014, ASQ section 0404 M. remercie M. Nicolas Jean Le qualipresse, novembre page 5

6 Formations à venir Les nouvelles formations pour l'hiver sont maintenant affichées sur le site web de notre partenaire l'éts le centre de perfectionnement. En plus des formations à la préparation des examens CQA (auditeur certifieé), CSSGB (Green Belt) et CSSBB (Black Belt), nous offrons le nouveau CMQ/OE (Certified Manager of Quality / Organizational Excellence). Voir les détails sur le site web de l'éts, Certifications ASQ approche à grands pas. Nous avons besoin de l'implication de nos membres à titre de conférencier sur des sujets intéressants qui ont trait à la qualité. De plus, si vous travaillez au sein d'une entreprise et que des visites industrielles sont possibles faites-nous le savoir. Les trois genres d'activités que nous offrons sont : Les soupers-conférences : un bon repas suivi d'une conférence de 2 heures. Ces soupers-conférences ont normalement lieu de 18h00 à 21h00 les jeudis soirs. Les cyberconférences : de chez lui un conférencier nous parle d'un sujet d'intérêt au cours d'une période d'une heure. Les participants sont aussi chez eux devant leur ordinateur et peuvent échanger avec le conférencier. Tarifs publicitaires pour le Qualipresse Poste de bénévoles disponibles!!! Les visites industrielles : des entreprises reçoivent les membres de la section pour une visite guidée de 2 heures de leurs procédés et de leurs locaux suivie ou précédée d'une brève présentation en soulignant l'aspect qualité. Si vous voulez présenter une conférence ou connaissez un conférencier sur un sujet d'intérêt et/ou l'entreprise où vous travaillez reçoit des visites industrielles, faites le-moi savoir. Responsable des activités 2014, ASQ section 0404 Espace Prix unitaire Dimensions de l'annonce Membre Non membre Page pleine 115$ 140$ 10'' x 8'' 2/3 de page 95$ 115$ 6,75'' x 8'' 1/3 de page 70$ 85$ 3,25'' x 8'' vertical 6,75'' x 3,875'' horizontal 1/6 de page 55$ 70$ 3,125'' x 3,875'' vertical Carte d'affaires 50$ 65$ 2.375'' x 3.875'' horizontal Sous les projecteurs Cette nouvelle rubrique a pour but de souligner la contribution d un membre qui s implique à différents niveaux dans notre section. Janick Brunet Membre de l'asq depuis plus vingt ans, et membre de la direction de la 404 depuis quelques années, à la certification, re-certification et aux finances. Au cours de la dernière année, elle a implanté les nouveaux contrôles financiers exigés par l'asq, ainsi qu'introduit les paiements par carte de crédit, et les virements interbancaires pour payer les fournisseurs. Son expérience de gestionnaire chez RGA s'est avérée utile. Sa contribution à la section 404 est très appréciée. 10% de rabais sur 2-4 numéros consécutifs * 25% de rabais sur 5-6 numéros consécutifs * Notes 1- Dessin en format JPG, BMP ou WMF 2- Couleur ou noir et blanc 3- Chaque annonce peut avoir un lien vers un site internet Le qualipresse, novembre page 6

7 Poste à combler Poste : Spécialiste qualité, Disjoncteurs- La Prairie, Québec Sous la responsabilité du directeur Assurance-qualité, vous serez le contact officiel qualité auprès des clients et du registraire ISO Vous serez responsable de l'assurance qualité des produits allant de la réalisation jusqu'à la prise de possession par les clients. Plus spécifiquement, vous aurez à : - Établir et maintenir les plans qualité, ainsi que des méthodes de contrôle et d'essais Traitement / suivi des NC & QMT Hydro-Québec, supporter / répondre aux représentant Hydro-Québec & RQ Hydro-Québec. - Assurer le suivi des actions qualité & actions correctives clients. - Gestion / suivi et fermeture des demandes d'actions correctives internes. - Prends charge des demandes d'actions correctives disjoncteurs émises au QR2 chantier. - Faire le suivi de notre système ISO 9001 (planifier les audits internes ISO OHSAS, coordonner les audits du registraire; émettre / suivre les demandes d'actions correctives et préventives, etc.); - En collaboration avec l'équipe AQ, préparer les revues de direction ISO 9001 et assurer le suivi des actions identifiées dans ces réunions; - Améliorer le processus de gestion de la qualité en fonction des besoins des clients internes et externes; - Maintenir le système de gestion documentaire TDC, revue des procédures départementales et des processus Qualité, maj du MAQ. - Participer aux investigations sur les problèmes de qualité, faire l'analyse des causes, identifier les solutions et faire le suivi de la mise en œuvre des actions; - Support au contrôleur et aux administrateurs de contrat. - Maintien du système de traçabilité disjoncteur et sectionneur - Compilation / analyses statistiques. - Gestion du contrôle en prélèvement de pièces importantes provenant des fournisseurs (ex : Rx) - Gérer le système d'étalonnage; - Mettre à jour / analyser certains indicateurs qualité de l'entreprise, de l'unité et corporatif. Exigences: Pré requis : - DEC en technique mécanique ou électrique. - Certificat en Assurance-Qualité et gestion de la qualité combinée à un minimum de 10 années d'expérience pertinente. - Posséder une formation d'auditeur ISO. - Maîtrise d'excel (macros, tableaux dynamiques croisés, fonctions, graphiques, etc.). - Français et anglais parlés et écrits sont essentiels. Connaissances requises : - Techniques de contrôle mécanique et électrique des produits. - Techniques d'étalonnage des instruments de contrôle - Gestion d'un système qualité ISO Lecture et interprétation de plans et devis. Aptitudes requises : - Travailleur d'équipe. - Agent de changement. - Rassembleur, persévérant. - Autonome, intègre, rigoureux. - Capable d'exercer son indépendance dans des cas litigieux. - Avoir du leadership. - Capable d'identifier rapidement les causes des problèmes et apporter des solutions durables. Le qualipresse, novembre page 7

Le journal qui parle de qualité pour les gens de qualité. Septembre 2014. Denis Pronovost Président de la section Montréal francophone

Le journal qui parle de qualité pour les gens de qualité. Septembre 2014. Denis Pronovost Président de la section Montréal francophone Qualipresse Le journal qui parle de qualité pour les gens de qualité La Montréal francophone Voix Internationale de la Qualité Septembre 2014 À ne pas manquer!! La qualité? Connais pas! Prochaine activité

Plus en détail

Introduction à ISO 22301

Introduction à ISO 22301 Introduction à ISO 22301 Présenté par : Denis Goulet Le 3 octobre 2013 1 Introduction à ISO 22301 ORDRE DU JOUR Section 1 Cadre normatif et réglementaire Section 2 Système de Management de la Continuité

Plus en détail

AUDITS QUALITÉ INTERNES

AUDITS QUALITÉ INTERNES AUDITS QUALITÉ INTERNES 0 Ind. Date Etabli par Vérifié par Approuvé par observations 1/6 1. OBJET Cette procédure a pour objet de définir l'organisation, la planification, la réalisation et le suivi des

Plus en détail

CONTROLES, ANALYSE ET AMELIORATION

CONTROLES, ANALYSE ET AMELIORATION Manuel de management de la qualité Chapitre 5 : CONTROLES, ANALYSE ET AMELIORATION Approuvé par Guy MAZUREK Le 1/10/2014 Visa Page 2 / 8 SOMMAIRE 1 CONTRÔLES DE CONFORMITE... 3 1.1 Contrôle effectués sur

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001 Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

plate-forme mondiale de promotion

plate-forme mondiale de promotion plate-forme mondiale de promotion À propos de The Institute of Internal Auditors (Institut des auditeurs internes) L'institut des auditeurs internes (IIA) est la voix mondiale de la profession de l'audit

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2008

Les exigences de la norme ISO 9001:2008 Les exigences de la norme ISO 9001:2008! Nouvelle version en 2015! 1 Exigences du client Satisfaction du client Le SMQ selon ISO 9001:2008 Obligations légales Collectivité Responsabilité de la direction

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 800 RAPPORT DE L'AUDITEUR (INDEPENDANT) SUR DES MISSIONS D'AUDIT SPECIALES

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 800 RAPPORT DE L'AUDITEUR (INDEPENDANT) SUR DES MISSIONS D'AUDIT SPECIALES NORME INTERNATIONALE D AUDIT 800 RAPPORT DE L'AUDITEUR (INDEPENDANT) SUR DES MISSIONS D'AUDIT SPECIALES SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-2 Remarques d'ordre général... 3-8 Rapports sur des états

Plus en détail

Améliorer votre approche processus

Améliorer votre approche processus Améliorer votre approche processus Décrire de manière complète les processus, Mettre en place des tableaux de bord de manière à en surveiller le fonctionnement et à en déterminer l efficacité, Réaliser

Plus en détail

Interprétations Validées des Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème édition

Interprétations Validées des Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème édition Interprétations Validées des Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème édition Les Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème Édition, ont été publiées en 2008. Les Interprétations Validées suivantes

Plus en détail

ITIL 2011 Offres et accords de services (SOA) avec certification 5 jours (anglais et français)

ITIL 2011 Offres et accords de services (SOA) avec certification 5 jours (anglais et français) ITIL 2011 Offres et accords de services (SOA) avec certification 5 jours (anglais et français) Vue d ensemble de la formation ITIL est un ensemble de conseils sur les meilleures pratiques, devenu un référentiel

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001.

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001. MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001. Public : Objectif : Direction Membres du comité de direction - Responsable de service Responsables

Plus en détail

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel.

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. INTRODUCTION QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. Ce certificat est destiné à toutes les écoles d enseignement

Plus en détail

2 - Délais et procédures d application pour les formations concernées

2 - Délais et procédures d application pour les formations concernées ministère de l Écologie de l Énergie du Développement durable et de l Aménagement du territoire Objet : Mise en place d un système de gestion de la sécurité et de retour d expérience au sein des organismes

Plus en détail

LA NORME ISO 14001 A RETENIR

LA NORME ISO 14001 A RETENIR A RETENIR La norme ISO 14001, publiée en 1996, est une norme internationale qui s'applique à tous les types d'organisations (entreprises industrielles, de services, etc.) quelles que soient leurs tailles

Plus en détail

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Les référentiels SMI, normes, processus de certification

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Les référentiels SMI, normes, processus de certification Les référentiels SMI, normes, processus de certification 1 Définitions selon le Guide ISO/IEC 2:2004 Norme Document, établi par consensus et approuve par un organisme reconnu, qui fournit, pour des usages

Plus en détail

GUIDE 62. Exigences générales relatives aux organismes gérant l'évaluation et la certification/enregistrement des systèmes qualité

GUIDE 62. Exigences générales relatives aux organismes gérant l'évaluation et la certification/enregistrement des systèmes qualité GUIDE 62 Exigences générales relatives aux organismes gérant l'évaluation et la certification/enregistrement des systèmes qualité Première édition 1996 GUIDE ISO/CEI 62:1996(F) Sommaire Page Section 1:

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001.

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001. MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001. Public : Objectif : Direction Membres du comité de direction - Responsable de service Responsables qualité Ensemble du personnel

Plus en détail

Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008

Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008 Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008 1 La définition de la qualité Aptitude d un ensemble de caractéristiques intrinsèques à satisfaire des exigences (ISO 9000:2000, article 3.1.1) 2 La gestion de la qualité

Plus en détail

Mise en place d'un système de Management Qualité ISO 9001:2000 pour la plate forme bio informatique GenOuest

Mise en place d'un système de Management Qualité ISO 9001:2000 pour la plate forme bio informatique GenOuest 1 Mise en place d'un système de Management Qualité ISO 9001:2000 pour la plate forme bio informatique GenOuest Annabel Bourdé http:genouest.org/ abourde@irisa.fr 2 Plan de la présentation 1. Brève présentation

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 ISO 14001: 2015 Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 4115, Rue Sherbrooke Est, Suite 310, Westmount QC H3Z 1K9 T 514.481.3401 / F 514.481.4679

Plus en détail

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés EA-7/05 Guide EA pour l application de la norme ISO/CEI 17021:2006 pour les audits combinés Référence de la publication Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits

Plus en détail

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013 Direction de l audit de Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques Le 5 décembre 2013 Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques BUT Le présent document

Plus en détail

Rapport de suivi relatif à l examen des services d analyse du Laboratoire de recherches sur les grains (LRG) 2006-2007

Rapport de suivi relatif à l examen des services d analyse du Laboratoire de recherches sur les grains (LRG) 2006-2007 Rapport de suivi relatif à l examen des services d analyse du Laboratoire de recherches sur les grains (LRG) 2006-2007 Commission canadienne des grains Service de la vérification et de l évaluation Rapport

Plus en détail

METIERS DE L INFORMATIQUE

METIERS DE L INFORMATIQUE METIERS DE L INFORMATIQUE ISO 27001 LEAD AUDITOR REF : GOMO019 DUREE : 5 JOURS TARIF : 3 500 HT Public Toute personne amenée à conduire des audits dans le domaine de la sécurité des systèmes d'information.

Plus en détail

equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr

equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr Présentation générale equalogic Qualité est un logiciel de gestion de la qualité. Il s adresse à toute entreprise, certifiée ou non, soucieuse

Plus en détail

1. A partir de quand les certifications peuvent-elles être effectuées selon les nouvelles normes?

1. A partir de quand les certifications peuvent-elles être effectuées selon les nouvelles normes? TÜV NORD CERT Foire Aux Questions Révision de l'iso 9001: 2015 et ISO 14001: 2015 TÜV NORD France S.A.S 26, avenue des Fleurs F-59110 LA MADELEINE Tél. : +33 3 20 76 62 75 Fax: +33 3 20 76 62 75 france@tuv-nord.com

Plus en détail

Rapport d'audit étape 2

Rapport d'audit étape 2 Rapport d'audit étape 2 Numéro d'affaire: Nom de l'organisme : CMA 76 Type d'audit : audit de renouvellement Remarques sur l'audit Normes de référence : Autres documents ISO 9001 : 2008 Documents du système

Plus en détail

LE SUIVI APRÈS L'IMPLANTATION D'UN SYSTÈME DE CADENASSAGE. Mario Saucier, ing. Président de Groupe ID

LE SUIVI APRÈS L'IMPLANTATION D'UN SYSTÈME DE CADENASSAGE. Mario Saucier, ing. Président de Groupe ID LE SUIVI APRÈS L'IMPLANTATION D'UN SYSTÈME DE CADENASSAGE Mario Saucier, ing. Président de Groupe ID Conférence présentée au congrès de l'aqhsst à Gatineau le 18 mai 2012 Le suivi après l'implantation

Plus en détail

FAQs des Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème édition

FAQs des Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème édition FAQs des Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème édition Les Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème édition, ont été publiées en 2008. En réponse à des questions de certificateurs tierce partie

Plus en détail

Notre offre de formation second semestre 2012

Notre offre de formation second semestre 2012 Des conseils qualité et un partage d expérience au service de tous! Notre offre de formation second semestre 2012 Voici quelques années, le CQLL a ajouté un axe de déploiement de sa mission en organisant

Plus en détail

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle Introduction à la norme ISO 27001 Eric Lachapelle Introduction à ISO 27001 Contenu de la présentation 1. Famille ISO 27000 2. La norme ISO 27001 Implémentation 3. La certification 4. ISO 27001:2014? 2

Plus en détail

Manuel Qualité Page 1 sur 10 16 Février 2012 MQ-Indice G

Manuel Qualité Page 1 sur 10 16 Février 2012 MQ-Indice G Page 1 sur 10 Ce manuel Qualité est enregistré et mis à jour dans la base de données «Qualité» de MPL, dont une copie est accessible sur demande. C'est la version originale informatisée qui fait foi. Les

Plus en détail

Synthèse de la norme. Exigences vis à vis de la documentation du SMSI. Système de Management de la Sécurité de l'information

Synthèse de la norme. Exigences vis à vis de la documentation du SMSI. Système de Management de la Sécurité de l'information Système de Management de la Sécurité de l'information Date de publication oct 2013 Nombre de pages 10 Nombre de pages 13 (corps du document) (annexes) Traduction en français Oui Synthèse de la norme ISO

Plus en détail

Parmi elles, deux ont accédé à un statut véritablement mondial et sont aujourd hui entièrement intégrées à l économie mondiale :

Parmi elles, deux ont accédé à un statut véritablement mondial et sont aujourd hui entièrement intégrées à l économie mondiale : Norme ISO ISO signifie International Standards Organization. Il s agit de l organisation internationale de normalisation, qui chapeaute tous les organismes de normalisation nationaux et internationaux.

Plus en détail

Séminaire des auditeurs de l ACORS. Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015

Séminaire des auditeurs de l ACORS. Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015 Séminaire des auditeurs de l ACORS Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015 Intervenant : Philippe AVRIL Sous-Directeur Adjoint du DPMRF (Contrôle Interne) DDFC-CNAMTS

Plus en détail

ISO 9000 Choisir et appliquer

ISO 9000 Choisir et appliquer ISO 9000 Choisir et appliquer ISO en bref L ISO est l Organisation internationale de normalisation. Elle est composée des organismes nationaux de normalisation de pays grands et petits, industrialisés

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT CONTROL UNION INSPECTIONS FRANCE 16 rue Pierre Brossolette 76600 Le Havre Tel : 02 35 42 77 22 Processus de Certification de système de management 01

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION QSE_DOC_015 V4.0 RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Systèmes de management Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 41 98 09 48 certification@socotec.com Sommaire Introduction 1. Déroulé d une prestation de certification

Plus en détail

asah alpha consulting Prog o ram a m m e e de d e fo f r o mat a i t on o n 2 01 0 5

asah alpha consulting Prog o ram a m m e e de d e fo f r o mat a i t on o n 2 01 0 5 AUDIT 1 1.1 Evaluation et appréciation du contrôle Auditeurs internes, contrôleurs de gestion Responsables administratifs et financiers ; Durée : 03 jours Maitriser la démarche d évaluation interne Mettre

Plus en détail

Frais de déplacement et dépenses connexes

Frais de déplacement et dépenses connexes Chapitre 4 Section 4.12 Ministère des Services gouvernementaux Frais de déplacement et dépenses connexes Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.12 du Rapport annuel 2004 Contexte

Plus en détail

La documentation. A. Rivet. Améliorer le système d'organisation d'une unité de recherche. 6 et 7 novembre 2014, Délégation Aquitaine

La documentation. A. Rivet. Améliorer le système d'organisation d'une unité de recherche. 6 et 7 novembre 2014, Délégation Aquitaine La documentation A. Rivet Améliorer le système d'organisation d'une unité de recherche 6 et 7 novembre 2014, Délégation Aquitaine Plan Généralités et définitions La documentation qualité Exemples de documents

Plus en détail

Plan d action linguistique d'air Canada Communications avec le public et prestation de services 2011-2014

Plan d action linguistique d'air Canada Communications avec le public et prestation de services 2011-2014 Plan d action linguistique d'air Canada Communications avec le public et prestation de services 2011-2014 Table des matières Contexte... 3 1. Engagement et leadership de la direction... 5 2. Recrutement...

Plus en détail

L'assurance qualité dans l'audit Expériences pratiques

L'assurance qualité dans l'audit Expériences pratiques L'assurance qualité dans l'audit Expériences pratiques Présentation de l'inspection cantonale des finances de Genève Séminaire international EURORAI àvilnius Le Système de contrôle interne dans l'audit

Plus en détail

ECOPASS passeport pour votre reconnaissance passport for your recognition

ECOPASS passeport pour votre reconnaissance passport for your recognition ECOPASS passeport pour votre reconnaissance passport for your recognition RAPPORT D'AUDIT ISO 14001 EMAS OHSAS 18001 ISO 9001 PEFC GES VHU ISO 22000 DIAGNOSTIC DE PRE CERTIFICATION DU SYSTEME DE MANAGEMENT

Plus en détail

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISE CCI Grand Lille, 20 mai 2014 Atelier «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Transposition de l article 8 de la directive européenne

Plus en détail

2012-2013 Formations. Cabinet d Expertise en Sécurité des Systèmes d Information CESSI

2012-2013 Formations. Cabinet d Expertise en Sécurité des Systèmes d Information CESSI 2012-2013 Formations Cabinet d Expertise en Sécurité des Systèmes d Information CESSI 01/11/2012 Table des Matières Présentation du Cabinet CESSI... 3 1- ISO 27001 Foundation... 5 2- ISO 27001 Lead Auditor...

Plus en détail

ISO 9001 Guide de correspondance

ISO 9001 Guide de correspondance ISO 9001 Guide de correspondance Correspondance entre les exigences de l ISO 9001:2008 et l ISO DIS 9001:2014 Introduction Ce document procure une comparaison entre ISO 9001:2008 et le Projet de norme

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

ISO 9000 SYSTÈME QUALITÉ ISO 9000 SYSTÈME MANAGEMENTQUALITÉ =? TOUT ce qui a un impact sur la qualité du IND2501 : INGÉNIERIE DE LA QUALITÉ SYSTÈME

ISO 9000 SYSTÈME QUALITÉ ISO 9000 SYSTÈME MANAGEMENTQUALITÉ =? TOUT ce qui a un impact sur la qualité du IND2501 : INGÉNIERIE DE LA QUALITÉ SYSTÈME IND2501 : INGÉNIERIE DE LA QUALITÉ PRINCIPES DU MANAGEMENT DE LA QUALITÉ MÉTHODES DE L INGÉNIERIE DE LA QUALITÉ SYSTÈME QUALITÉ ISO 9000 SYSTÈME MANAGEMENTQUALITÉ =? ISO =? FAMILLE ISO 9000 4 MODÈLES GUIDE

Plus en détail

Audit du cadre de gestion de Sécurité et assurance de mission

Audit du cadre de gestion de Sécurité et assurance de mission Audit du cadre de gestion de Sécurité et assurance de mission RAPPORT D AUDIT Projet # 14/15 01 02 préparé par la Direction, audit et évaluation JUIN 2015 AUDIT DU CADRE DE GESTION DE SÉCURITÉ ET ASSURANCE

Plus en détail

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement Révisions ISO ISO 9001 Livre blanc Comprendre les changements Aborder le changement ISO 9001 en bref Comment fonctionne ISO 9001? ISO 9001 peut s appliquer à tous les types et tailles d organisations et

Plus en détail

République Togolaise Ministère de l Economie et des Finances Cabinet AVIS DE RECRUTEMENT

République Togolaise Ministère de l Economie et des Finances Cabinet AVIS DE RECRUTEMENT République Togolaise Ministère de l Economie et des Finances Cabinet AVIS DE RECRUTEMENT Dans le cadre de la mise en place de l Office Togolais des Recettes (OTR), le Ministre de l Economie et des Finances

Plus en détail

4 ADJOINTS ADMINISTRATIFS ET 4 ADJOINTS DE DIRECTION POSTES PERMANENTS À TEMPS PLEIN TORONTO (ONTARIO)

4 ADJOINTS ADMINISTRATIFS ET 4 ADJOINTS DE DIRECTION POSTES PERMANENTS À TEMPS PLEIN TORONTO (ONTARIO) L Ordre des métiers de l Ontario est une organisation gérée par l industrie, qui a pour mission de protéger l intérêt public en réglementant et en promouvant les métiers spécialisés. Premier organisme

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Certains aspects du module D peuvent nécessiter une étude plus approfondie. Une révision du guide pourra donc s'avérer nécessaire.

AVANT-PROPOS. Certains aspects du module D peuvent nécessiter une étude plus approfondie. Une révision du guide pourra donc s'avérer nécessaire. Le présent document est une traduction du guide 8.4, dont l original en anglais est disponible sur le site Internet de WELMEC (www.welmec.org). Pour tout problème d interprétation, il est nécessaire de

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Bureau du vérificateur général du Canada Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Janvier 2011 Revue des pratiques et vérification interne

Plus en détail

I NTERNATIONAL. plus avoir recours à des systèmes, audits et certifications multiples. Pourquoi un document sectoriel?

I NTERNATIONAL. plus avoir recours à des systèmes, audits et certifications multiples. Pourquoi un document sectoriel? La spécification ISO/TS 29001 est destinée à devenir la norme SMQ pour l industrie du pétrole et du gaz Photo Hydro Un partenariat fructueux entre l ISO et l industrie internationale du pétrole et du gaz

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

Que dit l ISO 9001 au sujet des processus? Quelques définitions indispensables dans le cadre de l ISO 9001

Que dit l ISO 9001 au sujet des processus? Quelques définitions indispensables dans le cadre de l ISO 9001 Atelier Euro-Med sur les Stratégies de simplification administrative pour les entreprises: De meilleurs services publics pour des entreprises compétitives Bruxelles 30 novembre 1 er décembre 2011 Que dit

Plus en détail

Fiche conseil n 16 Audit

Fiche conseil n 16 Audit AUDIT 1. Ce qu exigent les référentiels Environnement ISO 14001 4.5.5 : Audit interne EMAS Article 3 : Participation à l'emas, 2.b Annexe I.-A.5.4 : Audit du système de management environnemental SST OHSAS

Plus en détail

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES Survol de Risk IT UN NOUVEAU RÉFÉRENTIEL DE GESTION DES RISQUES TI GP - Québec 2010 JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES 3 mars 2010 - Version 4.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com

Plus en détail

Organisation de l Aviation Civile Internationale Bureau Afrique Orientale et Australe

Organisation de l Aviation Civile Internationale Bureau Afrique Orientale et Australe Organisation de l Aviation Civile Internationale Bureau Afrique Orientale et Australe Onzième Réunion du sous-groupe Services de la circulation Aérienne/Service d Information Aéronautique/ Recherches et

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 2

Tremplins de la Qualité. Tome 2 Tome 2 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANTPROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

ORDRE RÉGIONAL DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU SAGUENAY-LAC-ST-JEAN/NORD-DU-QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS. au 31 mars 2014

ORDRE RÉGIONAL DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU SAGUENAY-LAC-ST-JEAN/NORD-DU-QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS. au 31 mars 2014 ÉTATS FINANCIERS au 31 mars 2014 Page Rapport de l'auditeur indépendant 1-2 Résultats 3 Évolution des actifs nets 4 Flux de trésorerie 5 Bilan 6 Notes aux états financiers 7-9 1 RAPPORT DE L'AUDITEUR INDÉPENDANT

Plus en détail

Processus de clôture des états financiers Rapport d audit Rapport n o 3/14 26 août 2014

Processus de clôture des états financiers Rapport d audit Rapport n o 3/14 26 août 2014 Diffusion : Processus de clôture des états financiers Rapport d audit Rapport n o 3/14 26 août 2014 Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction financière

Plus en détail

Gestion de qualité, logistique et production par Internet. www.quasydoc.eu

Gestion de qualité, logistique et production par Internet. www.quasydoc.eu Gestion de qualité, logistique et production par Internet www.quasydoc.eu VDC Consulting SPRL Adresse des bureaux : Herkenrodesingel 4 bus 2 Siège social : Prinsenstraat 1 3500 Hasselt Belgique info@quasydoc.eu

Plus en détail

Pour le Code international de gestion du cyanure

Pour le Code international de gestion du cyanure INSTITUT INTERNATIONAL DE GESTION DU CYANURE Critères de qualifications des auditeurs Pour le Code international de gestion du cyanure www.cyanidecode.org Novembre 2012 Le Code international de gestion

Plus en détail

www.sac-consulting.com.tn

www.sac-consulting.com.tn www.sac-consulting.com.tn SOMMAIRE I. Présentation II. Les services 1. Mise à niveau 2. Recrutement 3. Formation 4. Certification ISO 5. Assistance technique 6. Création des logiciels 7. Audit social III.

Plus en détail

REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF REACTION AU FEU MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4

REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF REACTION AU FEU MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4 REGLES DE CERTIFICATION MARQUE MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION SOMMAIRE 4.1. Processus

Plus en détail

La permanence des correctifs: ça veut dire quoi, concrètement, dans les lieux de travail? Rapport annuel de gestion 2011

La permanence des correctifs: ça veut dire quoi, concrètement, dans les lieux de travail? Rapport annuel de gestion 2011 24 e colloque santé et sécurité au travail Abitibi-Témiscamingue 24 octobre 2012 La permanence des correctifs: ça veut dire quoi, concrètement, dans les lieux de travail? Guylaine Bourque, ing. Rapport

Plus en détail

Proposition de candidature au conseil d administration de Foresters

Proposition de candidature au conseil d administration de Foresters Proposition de candidature au conseil d administration de Foresters (N hésitez pas à fournir des renseignements supplémentaires sur une feuille séparée ou à soumettre votre curriculum-vitae) Renseignements

Plus en détail

E 39. Audit interne QSE. Annexes. Objectif du module : Réalisation de l'audit interne selon l'iso 19 011 pour pouvoir :

E 39. Audit interne QSE. Annexes. Objectif du module : Réalisation de l'audit interne selon l'iso 19 011 pour pouvoir : E 39 Objectif 1 Domaine 2 Normes 3 Définitions 4 Principes 4.1 Principes de management 4.2 Principes d'audit 4.3 Performance du SMI 5 Programme d'audit5.1 Généralités 5.2 Objectifs 5.3 Etablissement 5.4

Plus en détail

L évolution des systèmes de management

L évolution des systèmes de management 1 L évolution des systèmes de management 1.1 L évolution du marché De nouvelles donnes du marché sont apparues depuis la publication de la version 1994 des normes de la série ISO 9000. Les versions 2008

Plus en détail

GUIDE D AUDIT - LABOROUTE

GUIDE D AUDIT - LABOROUTE GUIDE D AUDIT - LABOROUTE Tableau de validation du document Rédigé par Approuvé par Géré par Nom Eric BLANC Thierry KRETZ Fonction Responsable qualité Président du Comité Opérationnel Eric BLANC Responsable

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Notre organisation. 2. Nos produits. 3. Nos fournisseurs. 4. La qualité de nos approvisionnements

SOMMAIRE. 1. Notre organisation. 2. Nos produits. 3. Nos fournisseurs. 4. La qualité de nos approvisionnements www.sodexo.com SOMMAIRE 1. Notre organisation 2. Nos produits 3. Nos fournisseurs 4. La qualité de nos approvisionnements 1. Notre organisation Notre vision des achats La Direction des Achats de Sodexo

Plus en détail

Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS

Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS Question aux participants Comment s assurer de la qualité et de l intégrité d un produit qui n a pas été préqualifié

Plus en détail

Présentation du cadre réglementaire des audits énergétiques

Présentation du cadre réglementaire des audits énergétiques Présentation du cadre réglementaire des audits énergétiques Jean-Pierre ROPTIN DREAL Basse-Normandie Division Energie-Air-Climat du 8 septembre 2009 Séminaire Document de stratégie régional du MEEDDM 1

Plus en détail

Ingénieur Industriel en Chimie

Ingénieur Industriel en Chimie Ingénieur Industriel en Chimie Conditions d admission : - Avoir satisfait à l obligation scolaire et ne pas atteindre l âge de 34 ans durant l année d incorporation. - Etre belge ou posséder la nationalité

Plus en détail

2012 / 2013. Excellence. Technicité. Sagesse

2012 / 2013. Excellence. Technicité. Sagesse 2012 / 2013 Excellence Technicité Sagesse Audit Conseil >> Présentation d ATHENA ATHENA est une société de services fondée en 2007 offrant des prestations dans les domaines de la sécurité informatique

Plus en détail

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009)

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009) Public Works and Travaux publics et Government Services Services gouvernementaux Canada Canada Canadian General Standards Board Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion

Plus en détail

Questions et Réponses. DESS en comptabilité professionnelle (DESS CPA)

Questions et Réponses. DESS en comptabilité professionnelle (DESS CPA) Questions et Réponses DESS en comptabilité professionnelle (DESS CPA) Admission 1. Quel est la date limite pour déposer une demande d admission pour l année 2015-2016? 2. Y aura-t-il des admissions à d

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

IRIS International Railway Industry Standard

IRIS International Railway Industry Standard Français Addendum 19 Juin 2008 IRIS International Railway Industry Standard Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text

Plus en détail

Six Sigma aide les chefs de projet à améliorer les résultats de leur entreprise

Six Sigma aide les chefs de projet à améliorer les résultats de leur entreprise Six Sigma aide les chefs de projet à améliorer les résultats de leur entreprise Par Harry Rever S'il était facile pour une entreprise d'améliorer ses résultats, ceux-ci seraient en progression constante.

Plus en détail

ISO/DIS 9001:2014 Analyse du projet de norme international

ISO/DIS 9001:2014 Analyse du projet de norme international ISO/DIS 9001:2014 Analyse du projet de norme international Une perspective LRQA Mai 2014 Introduction La publication du Projet de Norme Internationale (DIS) de la norme (ISO/DIS 9001:2014) dessystème de

Plus en détail

Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière. DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO

Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière. DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO DESTINATAIRE(S) : COPIE (S) À : OBJET : Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière Coordonnatrices à l'administration DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO EXPÉDITEUR

Plus en détail

Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille. 1. Informations générales Titre du poste:

Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille. 1. Informations générales Titre du poste: Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille 1. Informations générales Titre du poste: Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille Grade: D1 Département: Gestion de projet et de portefeuille

Plus en détail

REFERENTIEL RESPONSABLE QUALITE

REFERENTIEL RESPONSABLE QUALITE REFERENTIEL RESPONSABLE QUALITE Référentiel métier RESPONSABLE QUALITE 1. Intitulé métier & autres appellations Responsable Qualité 2. Définition et description synthétique du métier Responsable décrit

Plus en détail

Certification de produits

Certification de produits Certification de produits Eric ROUAIX Bureau Veritas Sommaire Introduction à Bureau Veritas Définition et principes de lévaluation de conformité Les enjeux de la certification Quid de la certification

Plus en détail

Révisions ISO Livre blanc

Révisions ISO Livre blanc Révisions ISO ISO Revisions Révisions ISO Livre blanc Quelle est la différence entre une approche procédure et une approche processus? Aborder le changement Processus vs procédures : Qu est-ce que cela

Plus en détail

FAQs des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien - 4 ème édition

FAQs des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien - 4 ème édition FAQs des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien - 4 ème édition Les Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien- 4 ème édition, ont été publiées en octobre 2013 et son applicable depuis

Plus en détail

RAPPORT D ÉTAPE. Rapport du personnel de l ISAC au Comité de recherche du CPSSP/CDPISP 27 septembre 2004

RAPPORT D ÉTAPE. Rapport du personnel de l ISAC au Comité de recherche du CPSSP/CDPISP 27 septembre 2004 RAPPORT D ÉTAPE au Comité de recherche du CPSSP/CDPISP 27 septembre 2004 Planification stratégique Le personnel de l ISAC a appuyé le comité conjoint du CPSSP/CDPISP chargé de faire des recommandations

Plus en détail

Excellence. Technicité. Sagesse

Excellence. Technicité. Sagesse 2014 Excellence Technicité Sagesse Audit Conseil ATHENA est un cabinet de services créé en 2007 et spécialisé dans les domaines de la sécurité informatique et la gouvernance. De part son expertise, ATHENA

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Sfax le 26/03/2014 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation d administrateurs en audit qualité interne Pièces jointes : Termes de références de la formation.

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-4 Personnes

Plus en détail

Procédure d'audits Internes du BANT

Procédure d'audits Internes du BANT Page 2 de 9 Index 1 OBJET... 3 2 DOMAINE D'APPLICATION... 3 3 REFERENCES... 3 4 DEFINITIONS... 3 5 RESPONSABILITES... 3 5.1 CELLULE D'AUDIT QUALITE INTERNE (AQI)... 3 6 EQUIPE D'ENQUETE... 4 6.1 RESPONSABLE

Plus en détail