Le journal qui parle de qualité pour les gens de qualité. Novembre Denis Pronovost Président de la section. Montréal francophone

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le journal qui parle de qualité pour les gens de qualité. Novembre 2014. Denis Pronovost Président de la section. Montréal francophone"

Transcription

1 Qualipresse Le journal qui parle de qualité pour les gens de qualité À ne pas manquer!! Prochaine activité, la réalisation d un projet de construction... page 2 Activité à venir, ISO 9001, horizon page 3 Retour sur la dernière activité, visite à Nav-Canada... page 5 Nouvelles formations... page 6 Novembre 2014 La fonction et les activités relatives à l'audit interne d'un système de management sont récentes. La fonction de vérification interne (internal auditing en anglais) existe depuis beaucoup plus longtemps, mais surtout axée sur les aspects financiers et de gouvernance. Les audits externes d'un système de management ont débuté au milieu du siècle dernier avec l'introduction des normes d'assurance de la qualité - les clients auditaient leurs fournisseurs. Sont ensuite apparus, au début des années '80, les audits de certification ou de 3e partie, et la grande majorité des auditeurs avaient débuté leur carrière comme auditeur de fournisseurs. La première trace d'exigences en audit interne remonte à la première publication de la norme canadienne Z299.1, circa Très peu d'entreprises ont utilisé cette norme - les Z299.3 et Z299.4 étaient de loin les plus populaires, et elles ne contenaient pas cette exigence. On trouve aussi des exigences d'audit interne dans les normes " nucléaires ", et ici aussi il y a eu peu d'utilisateurs. La fonction d'audit interne s'est rapidement développée avec la publication en L'évolution de l'audit interne Denis Pronovost Président de la section Montréal francophone Montréal francophone La Voix Internationale de la Qualité 1987 de la première édition de la famille de normes ISO Où les auditeurs internes pouvaient-ils trouver un modèle d'opération? Il y avait bien l'institut de vérification interne (IIA), mais la vérification interne était surtout pratiquée dans les grandes entreprises et les agences gouvernementales, alors que la vague ISO 9000 avait un impact sur chacun des sites des entreprises, ou sur des entreprises de moyenne taille qui ne connaissaient pas la vérification interne. Puisque les entreprises devaient être certifiées, les auditeurs externes ont servi de modèle aux audits internes, qui en ont adopté les méthodes et souvent les outils. La situation a évolué au cours des 20 dernières années, et les audits internes adoptent graduellement des façons de faire propres à leur finalité. Premier changement : le document de travail. Les premiers auditeurs internes utilisaient le même document que l'auditeur externe, et on a vite réalisé que ce n'était pas pertinent. Deuxième changement : la durée. Dans une PME, l'équipe d'audit consacre de un à trois auditeur-jour(s) par année, alors que les audits internes ont besoin de plus de temps pour faire le tour du système. Une étude sommaire (qui date d'au moins 10 ans) montre que les entreprises de employés investissent de 10 à 25 auditeurs-jours par année. suite à la page 3

2 Conférence : La réalisation d'un projet de construction Le 4 décembre prochain, la Section Montréal francophone de l'asq vous invite à un souper-conférence au cours duquel Monsieur Rafik Kaci nous présentera son expérience de gestionnaire pour la réalisation d'un projet de construction d'une sous-station électrique clé en main incluant : - Proposition/contrat - Gestion de Projet - Ingénierie - Achats et sous-traitance - Construction - Garantie - Service après-vente Il est à noter que la qualité, la santé & sécurité et l'environnement sont partie intégrante des phases de réalisation du projet mentionnées ci-dessus. À propos de notre conférencier... Monsieur Rafik Kaci s'est joint à ABB Canada Division Systèmes d'énergie en 2003 et y œuvre à titre de Directeur Excellence Opérationnelle. Il est reconnu pour son expertise dans les domaines de la gestion de projets, l'industrie du câble, la qualité, l'amélioration continue des processus d'affaires, la santé & sécurité et l'environnement. De plus, l'implication de M. Kaci au sein de la section inclut la formation des candidats à la certification CQA à l'éts. M. Kaci est ingénieur électrique et détient une maîtrise en génie électrique et il possède les certifications suivantes: - ASQ - Certified Manager of Quality & Organizational Excellence (CMQ/OE) - ASQ - Certified Quality Auditor (CQA) - Certified Green Belt Six Sigma (CSSGB) - Certified Project Management Professional - PMP - Canadian Registered Safety Professional Et il est membre de: - Ordre des Ingénieurs du Québec - American Society for Quality - Board of Canadian Registered Safety Professionals La conférence de M. Kaci aura lieu à 18 h au 1981 McGill College, Montréal. Coût : 40$ - repas et consommations inclus. Nous vous invitons à y assister en grand nombre. Responsable des activités, ASQ, Section Montréal francophone Comité exécutif Président, webmestre et éditeur du bulletin Denis Pronovost Trésorière, certification et recertification Janick Brunet Secrétaire Marie-Ange Alcaidinho Responsable des activités et sondages Formation, accueil web et recrutement Roger Pelletier Sociétariat Nidia Noël Collaborateurs Vérification financière Jonathan Riendeau, Renaud Desrosiers et Hugo Paradis Support au sociétariat Melissandre Gratia, Serge Saamago Surveillance des examens et mise en page du bulletin Georges-Étienne Groulx Comité de reconnaissance Marcel Charbonneau Historien Pierre Caillibot Tableau des activités Description Date Coût Lieu Responsable Assemblée générale annuelle 6 novembre (18h) Gratuit RGA, 1981 McGill (13e), Mtl Marie-Ange Alcaidinho La réalisation d un projet de construction (souper conférence) 4 décembre (18h) 40$ RGA, 1981 McGill (13e), Mtl ISO 9001, horizon 2015 (souper conférence) 29 janvier 2015 (18h) 40$ RGA, 1981 McGill (13e), Mtl Tournoi de golf conjoint juillet 2015 À venir Club Base de Roc, Joliette Marie-Ange Alcaidinho Le qualipresse, novembre page 2

3 Troisième changement : la portée. L'audit externe vérifie l'ensemble du système aux trois ans, et des parties définies lors des audits intermédiaires. La majorité des entreprises ont adopté les audits à portée et duré réduite, en en faisant plusieurs chaque année. Quatrième changement : l'expérience des auditeurs. Un auditeur de certification acquiert rapidement beaucoup d'expérience dans des domaines variés. La majorité des entreprises utilisent plusieurs auditeurs internes, chacun participant à un nombre limité d'audits. Leur expérience est très limitée, surtout avec l'attrition naturelle de l'équipe. Cinquième changement : l'objectif. L'audit externe est centré sur la vérification du système, quitte à vérifier certains processus-clés selon les circonstances - pas le temps de vérifier tous les processus à chaque cycle. De plus en plus d'entreprises centrent l'audit interne sur l'efficacité de chacun des processus constituant le système, ainsi que sur les interfaces entre ces processus. Mot du président (suite) Sixième changement : la programmation. En audit de certification, la programmation est fixée par l'organisme de certification, i.e. la fréquence, la durée et la portée sont fixes. De plus en plus d'entreprises programment leurs audits internes sur une appréciation du risque associé à chaque processus. L'intervalle entre les audits d'un processus pourra dépendre entre autres de la criticité ou de la valeur ajoutée, des nonconformités détectées lors d'un audit précédent ou par l'audit externe, ou suite à une analyse des causes de plaintes de clients. Comme on peut le constater, les audits internes sont devenus très différents des audits externes, à la suite de tous ces changements qui étaient nécessaires. Il reste à mon avis d'autres possibilités de changements qui méritent d'être discutés. Un audit interne typique de portée et durée réduites se fait généralement comme suit : 1- On assigne à une équipe d'audit (une ou deux personnes) un ou deux processus à auditer, une ou deux semaines avant la date programmée; 2- L'équipe d'audit met peu de temps à se préparer, souvent la veille de l'audit; Conférence: ISO Horizon 2015 La norme ISO 9001 est de loin celle qui fait l'objet du plus large consensus international. Publiée pour la première fois en 1987 par l'organisation Internationale de Normalisation (ISO), sa dernière version remonte à Nous attendons maintenant la prochaine vers la fin Le processus de développement est cependant déjà bien engagé et plusieurs étapes ont été franchies dont la dernière, la consultation publique en regard de l'iso/dis 9001:2015 qui s'est terminée en septembre dernier. Des changements sont encore probables mais la structure, les concepts, les grandes orientations et les changements les plus significatifs sont pour la plupart arrêtés. Une fois publiée, l'édition 2015 devrait par la suite demeurer pratiquement inchangée pour une longue période, probablement 10 ans. La conférence présentera les changements révélés par l'iso/dis 9001:2015, les plus significatifs et les plus susceptibles de se retrouver dans la version finale de la norme. On y traitera du QUOI et du POURQUOI de ces changements, mais pas du comment les implanter ou les auditer. 3- L'équipe fait une courte réunion d'ouverture avec le(s) gestionnaire(s); 4- Les auditeurs rencontrent le personnel impliqué sur une période de ½ à 1½ jour; 5- L'équipe d'audit prépare ensuite les conclusions d'audit et les présente tout de suite au(x) gestionnaire(s); 6- Le chef d'équipe rédige le rapport et les non-conformités d'audit dans les 24 heures. Les étapes 3 à 6 se font d'une traite, comme un audit externe - même influence ici aussi. Il y aurait je crois avantage à expérimenter une méthode que j'ai utilisée récemment : faire la collecte d'information, les conclusions et le rapport " à temps partiel " (#4, 5 et 6 ci-dessus). Par exemple, un audit interne qui prendrait normalement une journée (± 8 heures) pourrait se faire sur trois avant-midis, consécutifs ou non, ce qui donnerait à l'auditeur du temps pour " digérer " l'information, avant de décrire et présenter les conclusions au(x) gestionnaire(s). Une telle approche a aussi l'avantage de faciliter les rendez-vous avec de multiples personnes à rencontrer qui ne seraient pas toutes disponibles la même journée. À propos de notre conférencier... Pierre F. Caillibot est Ingénieur métallurgiste, détenant maîtrise et doctorat en sciences appliquées. Il a fait carrière à Hydro-Québec et préside Accademia Qualitas. Il a été Auditeur principal certifié et évaluateur du Prix Canada pour l'excellence. Associé à la normalisation, il a présidé plusieurs comités et organismes notamment au Conseil canadien des normes. De 1997 à 2003, il était président du comité international ISO/TC 176, responsable des normes ISO Le qualipresse, novembre page 3

4 Réponse à l'éditorial du dernier bulletin, La qualité? Connais pas! par Marcel Charbonneau et Rosaire Ratelle Il y a quelques semaines, j'ai été très surpris de voir apparaître, dans un groupe de discussion la question ''quelle est la définition de la qualité?'' Il semblerait que ce n'est pas clair et net pour tous. Malgré l'existence d'une norme internationale et des exigences des différents donneurs d'ordre au tant service que produit; il y a encore de l'ignorance. Pourquoi? C'est normal, où est la formation en qualité? Qui la donne? Et avec quelle méthode? Que faisons-nous pour aider à la compréhension? Pourquoi abdiquer à en parler? Le terme " qualité " est utilisé depuis plusieurs centaines d'années de façon qualitative. ( ) La qualité est alors subjective et, comme la beauté est dans l'œil qui regarde, la qualité est dans la perception de qui reçoit. Tout est quantifiable donc mesurable, même l'état de notre humeur. Afin d'utiliser le terme " qualité ", il a fallu ( ) introduire le terme " grade " pour différencier deux objets semblables mais de valeur différente. De sorte qu'une auto de marque A conforme à ses spécifications est de " même qualité " qu'une auto de marque B conforme aux siennes. Sont-elles de même qualité? Nous croyons que non. Elles ont des caractéristiques différentes, des performances différentes, etc. Chaque acheteur sera satisfait car pour lui l'auto correspondra à son budget et à son goût. Cette approche fonctionne très bien avec des produits tangibles, mais on frappe un nœud avec des services. Pourquoi mesurer le niveau de satisfaction des participants à un cours ou demander à nos clients de répondre en cotant de 1 à 10 leur perception? Non, on ne frappe pas un nœud mais on procède différemment. À titre indicatif, dans la famille actuelle et future des normes ISO 9000, une note dans la définition du terme qualité précise que "le terme "qualité" peut être utilisé avec des qualificatifs tels que médiocre, bon ou excellent.", donc une évaluation subjective. Oui et ça se mesure! Cela est malheureux, si la norme en arrive à ça, les entreprises vont se limiter à ces qualificatifs. Ils oublieront que la mesure est un outil pour se comparer et elle est nécessaire pour s'améliorer. Le problème avec les services? Les caractéristiques ( ) ne sont ni spécifiables ni mesurables ( ) donc impossible de déterminer avec certitude ( ) si elles sont conformes. Les services ont souvent une composante mesurable, mais qui est rarement spécifiée par les clients, comme la température de la nourriture dans un restaurant. Prenons cet exemple de température des mets, je crois qu'il y a des normes sanitaires qui guident, les compétences du chef qui doit les connaître et il doit prendre les moyens pour satisfaire les clients. Une entreprise doit donc travailler à améliorer non seulement le service mais aussi et surtout la perception des clients. L'entreprise doit apprendre à connaître son client ; ses désirs sont ses besoins. Améliorer le service est précisément cette réponse à des exigences exprimées ou implicites et attentes qui sont personnelles à chacun. L'expression manuel qualité est de moins en moins utilisée, remplacée par d'autres termes tels que manuel de gestion car la documentation couvre souvent d'autres aspects de la gestion. En effet il est courant de voir la documentation de qualité, environnement, santé et sécurité réunie et c'est correct. La norme ISO 9001 deviendra-t-elle un jour une norme portant sur la gestion des opérations? La norme couvre l'ensemble des activités de l'entreprise : besoin des clients, le développement, les achats, la fabrication, la livraison et l'ensemble des activités de support, Le produit doit être de qualité, sécuritaire et dans le respect de l'environnement. Aurait-on encore des "qualiticiens"? Combien d'entre vous utilisez ce terme sur votre carte d'affaires? Le terme "Qualiticiens" est utilisé comme terme générique pour décrire ceux qui travaillent en Qualité quelle que soient leurs fonctions, mais pour la carte d'affaire il est judicieux de préciser la fonction. Y a-t-il une volonté de faire disparaître la fonction et pourquoi? Peut-être, mais quelles autres devraient aussi disparaître? Mais avoir une personne ayant des connaissances spécialisées pour assister d'autres fonctions est plus que rentable en améliorant les processus et la performance de l'entreprise. Il est normal d'avoir une évolution avec la norme. Nous sommes passés de l'inspection à l'assurance qualité et à la gestion qualité qui exigeaient un département qualité indépendant de la production. La venue d'iso 9000 au Canada en 1990 a soulevé aussi des questions sur l'absence d'indépendance du service qualité donc des inspecteurs. Pour plusieurs, ils étaient encore axés, si non bornés, sur l'inspection du produit et sur le manuel qualité. Le mot production a aussi une connotation péjorative d'un produit ou du service à la chaîne donc de qualité inférieure. Nous avons côtoyé depuis plus de 40 ans des professionnels : des ouvriers, des gens de métiers, des technologues, des universitaires et des cadres; leur qualité était très variable. Des gens de métier connaissent plus sur la qualité que certains cadres et même observation pour la culture. Donc il serait urgent de repenser la formation. Cela s'observe et nous éclate en plein visage avec les scandales: construction, santé, éducation et la politique. Marcel A. Charbonneau Chef auditeur de SMQ, retraité de QMI-SAI Global Registraire et certifié CQA de l'asq. Membre de l'ordre des Technologues Professionnel du Québec. Membre sénior de l'american Society for Quality. Rosaire Ratelle, ing, CQE de l'asq Instructeur Six Sigma Black Belt et formateur en planification d'expériences. Membre de l'ordre des Ingénieurs du Québec et membre sénior de l'american Society for Quality. Le qualipresse, novembre page 4

5 Le 16 octobre 2014 de midi à 14h20, 15 membres et relations de la section 0404 ont participé à une visite industrielle des locaux du centre de contrôle de circulation aérienne du Chemin St-François à Dorval, l'un des sept centres de contrôle au Canada. En octobre 2013 la direction de la section Montréal francophone prenait un virage services. Notre intention était d'explorer l'intégration des principes de la qualité de l'industrie manufacturière au sein de l'industrie des services. Après une conférence sur la qualité dans le système hospitalier en décembre 2013, une visite du centre d'appel Desjardins en février 2014 et d'une présentation en juin sur la qualité dans les fournisseurs alimentaires. Le contrôle de la circulation aérienne était tout indiqué pour explorer plus à fond et voir les différentes applications des principes de la qualité dans une entreprise de services à la fine pointe de la technologie. Notre hôte, Monsieur Nicolas Jean, Gestionnaire délégué, responsable de la transition des quarts de travail et du système de gestion de la sécurité (SGS), nous a présenté les principales caractéristiques de NAV Canada et a fait une brève description de leur système de la gestion de la sécurité. NAV Canada : - possède sept centres de contrôle chargés du trafic aérien circulant au-dessus de pieds. Pour Dorval par exemple sous cette altitude c'est la tour de contrôle de Dorval situé à l'aéroport Pierre Elliott-Trudeau qui prend la relève. - se divise en sept régions dont la région du Québec qui inclut géographiquement la province de Québec, une partie de l'ontario et une partie de l'ile de Baffin et offre un service bilingue. - gère 12 millions de mouvements annuellement dont la moitié sont des vols internationaux. - contrôle une superficie de 18 millions de km² (3,5% de la surface terrestre) - est une entreprise à but non lucratif financée par les usagers du service. Retour sur l activitié Nav-Canada - emploie 4650 personnes, dont des contrôleurs, des spécialistes de l'information, des technologues en électronique, des ingénieurs et des administrateurs. - développe de la technologie, de l'équipement de contrôle et de navigation et vend son expertise à l'étranger. - offre un programme complet de formation à leur personnel, il offre aussi de la formation au personnel d'autres pays. Il faut noter que les contrôleurs de la circulation aérienne et les spécialistes de l'information de vol détiennent des licences délivrées par Transports Canada. Nous avons aussi une présentation sur le système de gestion de la sécurité (SGS). Il ne faut pas oublier que le produit de NAV Canada est la sécurité. Le SGS inclut : - La planification de la sécurité - La gestion des risques opérationnels - L'échange d'information en matière de sécurité - Mesure la performance en matière de sécurité - L'assurance de la gestion de la sécurité NAV Canada procède à un audit interne et est sujet à un audit de Transports Canada annuellement. Le principal objectif d'un SGS est l'amélioration continue de la sécurité. Pour ce faire NAV Canada a analysé 496 évènements qui ont généré 53 améliorations. Lorsqu'il se produit un accident, un incident ou qu'un danger est identifié, un rapport d'évènement est rédigé. Ce rapport est analysé pour évaluer les risques potentiels des conséquences de ces évènements et si les risques dépassent un certain seuil des mesures d'atténuation sont mises en place pour s'assurer que l'évènement ne se reproduira pas et que les risques sont réduits à un niveau acceptable. Finalement, nous avons visité le centre névralgique du centre de contrôle soit les postes occupés par les contrôleurs. M. Jean nous a expliqué les informations des écrans radars et les fonctions des contrôleurs en plus de voir deux contrôleurs à l'œuvre au cours de cette période. Le travail des contrôleurs consiste à maintenir une séparation horizontale et verticale adéquate entre des avions de différents types volant dans différentes directions. Nous remercions la direction du centre de contrôle de Dorval et notre hôte M. Nicolas Jean qui a été généreux de son temps, il a répondu à toutes les questions même si la visite s'est prolongée 20 minutes audelà du temps alloué. Pour de plus amples renseignements sur NAV Canada, visiter leur site : Responsable des activités 2014, ASQ section 0404 M. remercie M. Nicolas Jean Le qualipresse, novembre page 5

6 Formations à venir Les nouvelles formations pour l'hiver sont maintenant affichées sur le site web de notre partenaire l'éts le centre de perfectionnement. En plus des formations à la préparation des examens CQA (auditeur certifieé), CSSGB (Green Belt) et CSSBB (Black Belt), nous offrons le nouveau CMQ/OE (Certified Manager of Quality / Organizational Excellence). Voir les détails sur le site web de l'éts, Certifications ASQ approche à grands pas. Nous avons besoin de l'implication de nos membres à titre de conférencier sur des sujets intéressants qui ont trait à la qualité. De plus, si vous travaillez au sein d'une entreprise et que des visites industrielles sont possibles faites-nous le savoir. Les trois genres d'activités que nous offrons sont : Les soupers-conférences : un bon repas suivi d'une conférence de 2 heures. Ces soupers-conférences ont normalement lieu de 18h00 à 21h00 les jeudis soirs. Les cyberconférences : de chez lui un conférencier nous parle d'un sujet d'intérêt au cours d'une période d'une heure. Les participants sont aussi chez eux devant leur ordinateur et peuvent échanger avec le conférencier. Tarifs publicitaires pour le Qualipresse Poste de bénévoles disponibles!!! Les visites industrielles : des entreprises reçoivent les membres de la section pour une visite guidée de 2 heures de leurs procédés et de leurs locaux suivie ou précédée d'une brève présentation en soulignant l'aspect qualité. Si vous voulez présenter une conférence ou connaissez un conférencier sur un sujet d'intérêt et/ou l'entreprise où vous travaillez reçoit des visites industrielles, faites le-moi savoir. Responsable des activités 2014, ASQ section 0404 Espace Prix unitaire Dimensions de l'annonce Membre Non membre Page pleine 115$ 140$ 10'' x 8'' 2/3 de page 95$ 115$ 6,75'' x 8'' 1/3 de page 70$ 85$ 3,25'' x 8'' vertical 6,75'' x 3,875'' horizontal 1/6 de page 55$ 70$ 3,125'' x 3,875'' vertical Carte d'affaires 50$ 65$ 2.375'' x 3.875'' horizontal Sous les projecteurs Cette nouvelle rubrique a pour but de souligner la contribution d un membre qui s implique à différents niveaux dans notre section. Janick Brunet Membre de l'asq depuis plus vingt ans, et membre de la direction de la 404 depuis quelques années, à la certification, re-certification et aux finances. Au cours de la dernière année, elle a implanté les nouveaux contrôles financiers exigés par l'asq, ainsi qu'introduit les paiements par carte de crédit, et les virements interbancaires pour payer les fournisseurs. Son expérience de gestionnaire chez RGA s'est avérée utile. Sa contribution à la section 404 est très appréciée. 10% de rabais sur 2-4 numéros consécutifs * 25% de rabais sur 5-6 numéros consécutifs * Notes 1- Dessin en format JPG, BMP ou WMF 2- Couleur ou noir et blanc 3- Chaque annonce peut avoir un lien vers un site internet Le qualipresse, novembre page 6

7 Poste à combler Poste : Spécialiste qualité, Disjoncteurs- La Prairie, Québec Sous la responsabilité du directeur Assurance-qualité, vous serez le contact officiel qualité auprès des clients et du registraire ISO Vous serez responsable de l'assurance qualité des produits allant de la réalisation jusqu'à la prise de possession par les clients. Plus spécifiquement, vous aurez à : - Établir et maintenir les plans qualité, ainsi que des méthodes de contrôle et d'essais Traitement / suivi des NC & QMT Hydro-Québec, supporter / répondre aux représentant Hydro-Québec & RQ Hydro-Québec. - Assurer le suivi des actions qualité & actions correctives clients. - Gestion / suivi et fermeture des demandes d'actions correctives internes. - Prends charge des demandes d'actions correctives disjoncteurs émises au QR2 chantier. - Faire le suivi de notre système ISO 9001 (planifier les audits internes ISO OHSAS, coordonner les audits du registraire; émettre / suivre les demandes d'actions correctives et préventives, etc.); - En collaboration avec l'équipe AQ, préparer les revues de direction ISO 9001 et assurer le suivi des actions identifiées dans ces réunions; - Améliorer le processus de gestion de la qualité en fonction des besoins des clients internes et externes; - Maintenir le système de gestion documentaire TDC, revue des procédures départementales et des processus Qualité, maj du MAQ. - Participer aux investigations sur les problèmes de qualité, faire l'analyse des causes, identifier les solutions et faire le suivi de la mise en œuvre des actions; - Support au contrôleur et aux administrateurs de contrat. - Maintien du système de traçabilité disjoncteur et sectionneur - Compilation / analyses statistiques. - Gestion du contrôle en prélèvement de pièces importantes provenant des fournisseurs (ex : Rx) - Gérer le système d'étalonnage; - Mettre à jour / analyser certains indicateurs qualité de l'entreprise, de l'unité et corporatif. Exigences: Pré requis : - DEC en technique mécanique ou électrique. - Certificat en Assurance-Qualité et gestion de la qualité combinée à un minimum de 10 années d'expérience pertinente. - Posséder une formation d'auditeur ISO. - Maîtrise d'excel (macros, tableaux dynamiques croisés, fonctions, graphiques, etc.). - Français et anglais parlés et écrits sont essentiels. Connaissances requises : - Techniques de contrôle mécanique et électrique des produits. - Techniques d'étalonnage des instruments de contrôle - Gestion d'un système qualité ISO Lecture et interprétation de plans et devis. Aptitudes requises : - Travailleur d'équipe. - Agent de changement. - Rassembleur, persévérant. - Autonome, intègre, rigoureux. - Capable d'exercer son indépendance dans des cas litigieux. - Avoir du leadership. - Capable d'identifier rapidement les causes des problèmes et apporter des solutions durables. Le qualipresse, novembre page 7

Fiche conseil n 16 Audit

Fiche conseil n 16 Audit AUDIT 1. Ce qu exigent les référentiels Environnement ISO 14001 4.5.5 : Audit interne EMAS Article 3 : Participation à l'emas, 2.b Annexe I.-A.5.4 : Audit du système de management environnemental SST OHSAS

Plus en détail

Colloque ISO 9001:2015 16 Octobre 2015

Colloque ISO 9001:2015 16 Octobre 2015 Heures Colloque ISO 9001:2015 16 Octobre 2015 Description 7 h 30 à 8 h 30 Inscription dès l entrée au 1100 Notre-Dame Ouest, 1 er étage Réseautage, brioches et café - Salle des Pas Perdus 8 h 30 à 8 h

Plus en détail

ToutelaQualite. FAQ Rechercher S enregistrer Profil Membres Groupes Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion

ToutelaQualite. FAQ Rechercher S enregistrer Profil Membres Groupes Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion creer un forum supprimer les publicites ToutelaQualite FAQ Rechercher S enregistrer Profil Membres Groupes Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion ISO 9001 V2008 ToutelaQualite Index du

Plus en détail

Excellence. Technicité. Sagesse

Excellence. Technicité. Sagesse 2014 Excellence Technicité Sagesse Audit Conseil ATHENA est un cabinet de services créé en 2007 et spécialisé dans les domaines de la sécurité informatique et la gouvernance. De part son expertise, ATHENA

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE

PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE Convergences et spécificités des référentiels ISO 9001 / 14001 / OHSAS 18001 Vianney BOCK 14, rue Cassini 06300 NICE Phone : +33 4 93 56 46 92 Mobile : +33

Plus en détail

Annexe sur la maîtrise de la qualité

Annexe sur la maîtrise de la qualité Version du 09/07/08 Annexe sur la maîtrise de la qualité La présente annexe précise les modalités d'application, en matière de maîtrise de la qualité, de la circulaire du 7 janvier 2008 fixant les modalités

Plus en détail

Rapport d'audit étape 2

Rapport d'audit étape 2 Rapport d'audit étape 2 Numéro d'affaire: Nom de l'organisme : CMA 76 Type d'audit : audit de renouvellement Remarques sur l'audit Normes de référence : Autres documents ISO 9001 : 2008 Documents du système

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001.

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001. MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001. Public : Objectif : Direction Membres du comité de direction - Responsable de service Responsables qualité Ensemble du personnel

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-4 Personnes

Plus en détail

7766 Baccalauréat en sciences comptables

7766 Baccalauréat en sciences comptables 7766 Baccalauréat en sciences comptables Environnement programme Présentation du programme Ce programme vise à assurer aux étudiants une formation leur permettant de maîtriser les théories et les pratiques

Plus en détail

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Les emplois repères de cette enquête sont disponibles selon les trois blocs suivants

Plus en détail

Devenir un gestionnaire de personnes

Devenir un gestionnaire de personnes Devenir un gestionnaire de personnes SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Déterminer vos besoins Trouver les bonnes personnes Conserver les bons employés SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Le passage de personne d

Plus en détail

2012 / 2013. Excellence. Technicité. Sagesse

2012 / 2013. Excellence. Technicité. Sagesse 2012 / 2013 Excellence Technicité Sagesse Audit Conseil >> Présentation d ATHENA ATHENA est une société de services fondée en 2007 offrant des prestations dans les domaines de la sécurité informatique

Plus en détail

ITIL 2011 Offres et accords de services (SOA) avec certification 5 jours (anglais et français)

ITIL 2011 Offres et accords de services (SOA) avec certification 5 jours (anglais et français) ITIL 2011 Offres et accords de services (SOA) avec certification 5 jours (anglais et français) Vue d ensemble de la formation ITIL est un ensemble de conseils sur les meilleures pratiques, devenu un référentiel

Plus en détail

plate-forme mondiale de promotion

plate-forme mondiale de promotion plate-forme mondiale de promotion À propos de The Institute of Internal Auditors (Institut des auditeurs internes) L'institut des auditeurs internes (IIA) est la voix mondiale de la profession de l'audit

Plus en détail

Poste : AGENT AUX ACHATS. Conditions d accès à la profession : Tâches : ACHATS

Poste : AGENT AUX ACHATS. Conditions d accès à la profession : Tâches : ACHATS Norme professionnelle (Pour décrire des emplois de la chaîne d'approvisionnement, réaliser des évaluations du rendement, élaborer des plans de carrière, etc.) Description du poste (selon la définition

Plus en détail

REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF REACTION AU FEU MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4

REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF REACTION AU FEU MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4 REGLES DE CERTIFICATION MARQUE MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION SOMMAIRE 4.1. Processus

Plus en détail

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Glossaire La terminologie propre au projet, ainsi que les abréviations et sigles utilisés sont définis dans le Glossaire. Approbation Décision formelle, donnée

Plus en détail

Réussir la Démarche de Management

Réussir la Démarche de Management Formation à la norme ISO 9001, V 2008 Formateur Dr Mohammed Yousfi Formateur Auditeur Consultant QSE Réussir la Démarche de Management Réussir le Projet ISO 9001, Version 2008 1 Programme Introduction

Plus en détail

Qualité Aptitude d'un ensemble de caractéristiques intrinsèques à satisfaire des exigences

Qualité Aptitude d'un ensemble de caractéristiques intrinsèques à satisfaire des exigences Termes et définitions Un terme dans une définition ou une note qui est défini ailleurs dans cet article figure en caractères gras, suivi de son numéro de référence entre parenthèses Ce terme en caractères

Plus en détail

FONDATION QUÉBÉCOISE POUR LE PROGRÈS DE LA MÉDECINE INTERNE

FONDATION QUÉBÉCOISE POUR LE PROGRÈS DE LA MÉDECINE INTERNE FONDATION QUÉBÉCOISE POUR LE PROGRÈS DE LA MÉDECINE INTERNE ÉTATS FINANCIERS 2 RAPPORT DE L'AUDITEUR INDÉPENDANT À l'attention des membres de Fondation Québécoise pour le progrès de la médecine interne

Plus en détail

Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière. DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO

Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière. DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO DESTINATAIRE(S) : COPIE (S) À : OBJET : Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière Coordonnatrices à l'administration DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO EXPÉDITEUR

Plus en détail

Audit interne. Audit interne

Audit interne. Audit interne Définition de l'audit interne L'Audit Interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils

Plus en détail

Parmi elles, deux ont accédé à un statut véritablement mondial et sont aujourd hui entièrement intégrées à l économie mondiale :

Parmi elles, deux ont accédé à un statut véritablement mondial et sont aujourd hui entièrement intégrées à l économie mondiale : Norme ISO ISO signifie International Standards Organization. Il s agit de l organisation internationale de normalisation, qui chapeaute tous les organismes de normalisation nationaux et internationaux.

Plus en détail

Du 1 avril 2013 au 31 mars 2014 DEMANDE D'ADMISSION/ FORMULAIRE D'INSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES À TITRE DE TRAVAILLEUR SOCIAL

Du 1 avril 2013 au 31 mars 2014 DEMANDE D'ADMISSION/ FORMULAIRE D'INSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES À TITRE DE TRAVAILLEUR SOCIAL er Du 1 avril 2013 au 31 mars 2014 DEMANDE D'ADMISSION/ FORMULAIRE D'INSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES À TITRE DE TRAVAILLEUR SOCIAL Étape 1 VOIR 015 Pour assurer le bon traitement de votre dossier, il

Plus en détail

L audit des fournisseurs

L audit des fournisseurs Chambres de Commerce et de l Industrie Les Journées Qualité, Hygiène et Sécurité, Environnement L audit des fournisseurs Conférence du 8 Avril 2006 par Christian DOUCET DOUCET Conseil Conseil, Audits,

Plus en détail

Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique

Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique Certification ISO 9001 : 2008 Rapport d'audit de renouvellement Date(s) de l'audit : 4 & 5 décembre 2012 Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique A l attention de Madame Fabienne MORALY Suzanne

Plus en détail

L expertise adaptée à vos besoins

L expertise adaptée à vos besoins Cabinet de conseil Formation professionnelle Etude CATALOGUE DE FORMATION 2015 L expertise adaptée à vos besoins 1 MARKETING Elaborer une stratégie marketing. Veille stratégique et intelligence marketing.

Plus en détail

L audit Informatique et la Qualité

L audit Informatique et la Qualité L audit Informatique et la Qualité Bennani Samir Ecole Mohammadia d Ingénieurs sbennani@emi.ac.ma emi.ac.ma Qu'est-ce que l'audit informatique? Pour Directeur général : voir plus clair dans l'activité

Plus en détail

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Octobre 2009 La présente norme est assujettie aux demandes

Plus en détail

Étude sur les analystes d affaires dans le domaine des technologies de l information

Étude sur les analystes d affaires dans le domaine des technologies de l information Étude sur les analystes d affaires dans le domaine des technologies de l information Mai 2010 ÉDITEUR TECHNOCompétences, le Comité sectoriel de main-d œuvre en technologies de l information et des communications,

Plus en détail

Du 1 avril 2015 au 31 mars 2016 DEMANDE D'ADMISSION/ FORMULAIRE D'INSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES À TITRE DE TRAVAILLEUR SOCIAL

Du 1 avril 2015 au 31 mars 2016 DEMANDE D'ADMISSION/ FORMULAIRE D'INSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES À TITRE DE TRAVAILLEUR SOCIAL er Du 1 avril 2015 au 31 mars 2016 DEMANDE D'ADMISSION/ FORMULAIRE D'INSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES À TITRE DE TRAVAILLEUR SOCIAL Étape 1 Réservé à l'ordre Date de réception à l'otstcfq VOIR 015 Pour

Plus en détail

Amendement de la norme ISO 9001

Amendement de la norme ISO 9001 Amendement de la norme ISO 9001 François BOUCHER AFNOR Normalisation Repris par Claude GIRARD AFNOR Délégation Bretagne Un toilettage? SOMMAIRE Pourquoi une révision de la norme? Ce qui ne change pas Ce

Plus en détail

SOUTIEN INFORMATIQUE DEP 5229

SOUTIEN INFORMATIQUE DEP 5229 SOUTIEN INFORMATIQUE DEP 5229 Le Diplôme d études professionnelles D.E.P. en soutien informatique a une durée totale de 1800 heures à temps plein. Le programme permet de développer les compétences nécessaires

Plus en détail

Directives d éligibilité et de périmètre ISO/CEI 20000

Directives d éligibilité et de périmètre ISO/CEI 20000 Directives d éligibilité et de périmètre ISO/CEI 20000 traduction française 1 V1.1 du document «itsmf ISO/CEI 20000 Certification Scheme Scoping Guidelines» 1. Introduction Ce document doit être considéré

Plus en détail

MANUEL DES NORMES Audit légal et contractuel

MANUEL DES NORMES Audit légal et contractuel 115 MANUEL DES NORMES TITRE 2 EVALUATION DES RISQUES ET ELEMENTS DE REPONSE AUX RISQUES IDENTIFIES 116 SOMMAIRE INTRODUCTION 2300. PLANIFICATION D UNE MISSION D AUDIT D ETATS DE SYNTHESE 2315. CONNAISSANCE

Plus en détail

A LA DECOUVERTE DES EXIGENCES DE LA NORME OHSAS 18001

A LA DECOUVERTE DES EXIGENCES DE LA NORME OHSAS 18001 A LA DECOUVERTE DES EXIGENCES DE LA NORME OHSAS 18001 BS OHSAS 18001:2007 (british standards) Systèmes de management de la santé et de la sécuritéau travail Exigences SOMMAIRE Introduction Objectifs La

Plus en détail

Page 1 of 8. août 2010

Page 1 of 8. août 2010 note d'orientation concernant la certification et les services connexes NOV-46 communications avec les cabinets d'avocats dans le contexte des nouvelles normes de comptabilité et d'audit TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Offre de services. PHPCreation Inc. info@phpcreation.com - www.phpcreation.com. Date : 2015. Présenté à : À l'attention de : Représentant :

Offre de services. PHPCreation Inc. info@phpcreation.com - www.phpcreation.com. Date : 2015. Présenté à : À l'attention de : Représentant : Date : 2015 Offre de services Présenté à : À l'attention de : Représentant : PHPCreation Inc. T- info@phpcreation.com - www.phpcreation.com Table des matières OFFRE DE SERVICES... 3 SOMMAIRE EXÉCUTIF...

Plus en détail

Devis de Construction Canada

Devis de Construction Canada États financiers Pour l'exercice terminé le 31 mars 2011 Table des matières Rapport de l'auditeur indépendant 2 États financiers Bilan 3 État de l'évolution des actifs nets 4 État des résultats 5 États

Plus en détail

NORME PROFESSIONNELLE (À

NORME PROFESSIONNELLE (À NORME PROFESSIONNELLE (À utiliser pour décrire des emplois de la chaîne d'approvisionnement, réaliser des évaluations du rendement, élaborer des plans de carrière, etc.) Description du poste (selon la

Plus en détail

ManageEngine IT360 : Gestion de l'informatique de l'entreprise

ManageEngine IT360 : Gestion de l'informatique de l'entreprise ManageEngine IT360 Présentation du produit ManageEngine IT360 : Gestion de l'informatique de l'entreprise Améliorer la prestation de service à l'aide d'une approche intégrée de gestion des performances

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION CHARTE DE L'AUDIT INTERNE DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION CHARTE DE L'AUDIT INTERNE DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION MINISTÈRE DE LA DÉFENSE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION CHARTE DE L'AUDIT INTERNE DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION 02 CHARTE DE L'AUDIT INTERNE DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION

Plus en détail

LES SYSTÈMES DE CONTRÔLE DE QUALITÉ (TELS QUE LE SYSTEME ISO 9000) POUR L'ÉVALUATION DES SERVICES VÉTÉRINAIRES DANS LE CADRE DU COMMERCE INTERNATIONAL

LES SYSTÈMES DE CONTRÔLE DE QUALITÉ (TELS QUE LE SYSTEME ISO 9000) POUR L'ÉVALUATION DES SERVICES VÉTÉRINAIRES DANS LE CADRE DU COMMERCE INTERNATIONAL LES SYSTÈMES DE CONTRÔLE DE QUALITÉ (TELS QUE LE SYSTEME ISO 9000) POUR L'ÉVALUATION DES SERVICES VÉTÉRINAIRES DANS LE CADRE DU COMMERCE INTERNATIONAL F. Gerster Directeur des Services vétérinaires, 4

Plus en détail

Prise de position de l'iia LES TROIS LIGNES DE MAÎTRISE POUR UNE GESTION DES RISQUES ET UN CONTRÔLE EFFICACES

Prise de position de l'iia LES TROIS LIGNES DE MAÎTRISE POUR UNE GESTION DES RISQUES ET UN CONTRÔLE EFFICACES Prise de position de l'iia LES TROIS LIGNES DE MAÎTRISE POUR UNE GESTION DES RISQUES ET UN CONTRÔLE EFFICACES JANVIER 2013 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 La surveillance du système de gestion des

Plus en détail

RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE

RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE Fabrication et transformation de matériaux et d emballages destinés au contact des aliments : respect des règles d hygiène (méthode HACCP) Réf. Rédacteur LNE PP/GLB

Plus en détail

La certification des programmes de soin et d utilisation des animaux

La certification des programmes de soin et d utilisation des animaux Canadian Council on Animal Care Conseil canadien de protection des animaux La certification des programmes de soin et d utilisation des animaux Cette politique regroupe et remplace la Politique du CCPA

Plus en détail

Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour 2011

Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour 2011 Cote du document: EB 2010/101/R.41 Point de l'ordre du jour: 17 b) Date: 9 novembre 2010 Distribution: Publique Original: Anglais F Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour

Plus en détail

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Les référentiels SMI, normes, processus de certification

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Les référentiels SMI, normes, processus de certification Les référentiels SMI, normes, processus de certification 1 Définitions selon le Guide ISO/IEC 2:2004 Norme Document, établi par consensus et approuve par un organisme reconnu, qui fournit, pour des usages

Plus en détail

Certification de Systèmes de Management Recertification

Certification de Systèmes de Management Recertification Certification de Systèmes de Management Recertification Organisme CCTB SA Adresse 7, Impasse du Battoir CH-1845 Noville Représentant(e) Monsieur Stephan Grangier Référentiel(s) ISO 9001:2008 N certificat(s)

Plus en détail

FORMATION À LA CERTIFICATION CBCP (CERTIFIED BUSINESS CONTINUITY PROFESSIONAL) BCLE 2000

FORMATION À LA CERTIFICATION CBCP (CERTIFIED BUSINESS CONTINUITY PROFESSIONAL) BCLE 2000 FORMATION À LA CERTIFICATION CBCP (CERTIFIED BUSINESS CONTINUITY PROFESSIONAL) BCLE 2000 Les pratiques professionnelles de la Continuité Métier sont définies comme les aptitudes, connaissances et procédures

Plus en détail

REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF DENTAIRE PARTIE 3 OBTENTION DE LA CERTIFICATION

REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF DENTAIRE PARTIE 3 OBTENTION DE LA CERTIFICATION REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF DENTAIRE PARTIE 3 OBTENTION DE LA CERTIFICATION SOMMAIRE 3.1. Constitution du dossier de demande 3.2. Processus d'évaluation initiale Rev. 9 mai 2012 PROCESSUS D'OBTENTION

Plus en détail

Résultats du sondage sur l utilisation des indicateurs de gestion

Résultats du sondage sur l utilisation des indicateurs de gestion Résultats du sondage sur l utilisation des indicateurs de gestion Janvier 2010 Présentés au Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire (MAMROT) Par François Bellavance

Plus en détail

SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES

SPECIFICATION E DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 92038 PARIS LA DEFENSE CEDEX Page 1 / 11 SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 29/11/00 13 Indice

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION

PROCESSUS DE CERTIFICATION v. 02/02/2015 PROCESSUS DE CERTIFICATION COSMETIQUES ECOLOGIQUES ET BIOLOGIQUES Le présent document a pour objectif de décrire les étapes clefs du processus de certification et fait partie intégrante de

Plus en détail

asah alpha consulting Prog o ram a m m e e de d e fo f r o mat a i t on o n 2 01 0 5

asah alpha consulting Prog o ram a m m e e de d e fo f r o mat a i t on o n 2 01 0 5 AUDIT 1 1.1 Evaluation et appréciation du contrôle Auditeurs internes, contrôleurs de gestion Responsables administratifs et financiers ; Durée : 03 jours Maitriser la démarche d évaluation interne Mettre

Plus en détail

AUDIT A BLANC OU PRE AUDIT (ISO 9001)

AUDIT A BLANC OU PRE AUDIT (ISO 9001) OFFRE TECHNIQUE ET FINANCIERE Par le Bureau d Etudes Qualitas Côte d Ivoire SA AUDIT A BLANC OU PRE AUDIT (ISO 9001) Qualitas Côte d Ivoire SA est un cabinet créé en 2005. Nos métiers sont : l Audit, le

Plus en détail

MAISON D'INTERVENTION VIVRE RAPPORT FINANCIER ANNUEL AU 31 MARS 2015

MAISON D'INTERVENTION VIVRE RAPPORT FINANCIER ANNUEL AU 31 MARS 2015 RAPPORT FINANCIER ANNUEL SOMMAIRE RAPPORT DE L'AUDITEUR INDÉPENDANT 1 ÉTATS FINANCIERS État des résultats 2 État de l'évolution des actifs nets 3 Bilan 4 Flux de trésorerie 5 Notes aux états financiers

Plus en détail

En emploi et poursuivant des études 2/23 3/26

En emploi et poursuivant des études 2/23 3/26 Ensemble du 1 er cycle - Emplois MAÎTRISE EN ADMINISTRATION DES AFFAIRES (MBA) MBA ET BACCALAURÉAT EN DROIT,RÉGIME COOPÉRATIF (COURS) (6), RÉGIME COOPÉRATIF (COURS) (7), RÉGIME RÉGULIER(COURS) (16) Personnes

Plus en détail

Normes pour la pratique professionnelle de l'audit interne

Normes pour la pratique professionnelle de l'audit interne Normes pour la pratique professionnelle de l'audit interne Copyright 2001 de The Institute of Internal Auditors, 247 Maitland Avenue, Altamonte Springs, Florida 32701-4201. Tous droits réservés. Conformément

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Paule.nusa @afnor.org Nour.diab@afnor.org

Plus en détail

SEMINAIRES INTERNATIONAUX

SEMINAIRES INTERNATIONAUX n, Conseil Formation Recrutement-Intérim SEMINAIRES INTERNATIONAUX Programmes de Formation de Certification Conçus et Dispensés Entièrement en Français Par Illinois State University et GSBO Niamey - Lomé

Plus en détail

METIERS DE L INFORMATIQUE

METIERS DE L INFORMATIQUE METIERS DE L INFORMATIQUE ISO 27001 LEAD AUDITOR REF : GOMO019 DUREE : 5 JOURS TARIF : 3 500 HT Public Toute personne amenée à conduire des audits dans le domaine de la sécurité des systèmes d'information.

Plus en détail

Gouvernance d'iaspm-canada Termes de référence pour les membres du comité exécutif

Gouvernance d'iaspm-canada Termes de référence pour les membres du comité exécutif Gouvernance d'iaspm-canada Termes de référence pour les membres du comité exécutif Table des matières Président/e...2 Secrétaire / Trésorier/ière...4 Coordonnateur/trice des communications...5 Coordonnateur/trice

Plus en détail

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE BELAC 2-003 Rev 1-2014 POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Site manager

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Site manager RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT > TRAVAUX DATE DE MODIFICATION : 27/04/2015 FAMILLE : Mise en œuvre / Réalisation APPELLATIONS

Plus en détail

RAPPORT SUR L'AUDIT PRUDENTIEL DES GROUPES ET CONGLOMERATS D'ASSURANCE [GROUPE OU CONGLOMÉRAT D'ASSURANCE ASSUJETTI]

RAPPORT SUR L'AUDIT PRUDENTIEL DES GROUPES ET CONGLOMERATS D'ASSURANCE [GROUPE OU CONGLOMÉRAT D'ASSURANCE ASSUJETTI] RAPPORT SUR L'AUDIT PRUDENTIEL DES GROUPES ET CONGLOMERATS D'ASSURANCE [GROUPE OU CONGLOMÉRAT D'ASSURANCE ASSUJETTI] 1 Conditions générales de l'audit Les passages indiqués en italique dans le présent

Plus en détail

Page 1. Page 2. Système de gestion de la vérification - HempAge AG - Juin 2011 2/10 Indice 1. Introduction. 2. Résumé. 3. Des résultats positifs

Page 1. Page 2. Système de gestion de la vérification - HempAge AG - Juin 2011 2/10 Indice 1. Introduction. 2. Résumé. 3. Des résultats positifs Object 1 Page 1 Traduction web du document officiel de la fair wear foundation Dixième Rapport de gestion du système d'audit Hempage Juin 2011 Membre depuis FWF 1 Octobre 2009 Sources d'information Entretien

Plus en détail

ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens

ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens 1.- L objet de la présente annexe est de rappeler les obligations de l exploitant en matière d entretien de

Plus en détail

Décembre 2011. Nord-du-Québec

Décembre 2011. Nord-du-Québec Enquête sur les besoins de main-d œuvre et de formation des entreprises du secteur de l industrie de l information, de l industrie culturelle, des finances, des assurances, des services immobiliers et

Plus en détail

Les moteurs de progrès

Les moteurs de progrès MANAGEMENT PILOTAGE Les moteurs de progrès Si le management par les processus connaît une certaine réussite, le pilotage et les processus qui lui sont liés restent précaires. Pourtant là aussi, appliquer

Plus en détail

Test psychométrique MPO

Test psychométrique MPO Test psychométrique MPO Mobilisation et Performance Organisationnelle Trouver la bonne personne Nos coordonnées Mario Turcotte M. Sc. CRHA, Formateur agréé et Consultant MPO accrédité Tél.: 450-442-2803

Plus en détail

BELAC 2-201 Rev 5-2006. Note valable uniquement pour la version en français:

BELAC 2-201 Rev 5-2006. Note valable uniquement pour la version en français: BELAC 2-201 Rev 5-2006 CRITERES GENERAUX ET LIGNES DIRECTRICES POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA NORME NBN EN ISO/IEC 17020 PAR LES ORGANISMES D'INSPECTION CANDIDATS A UNE ACCREDITATION. Note valable uniquement

Plus en détail

SOCIETE FRANCAISE EXXONMOBIL CHEMICAL S.C.A. Rapport du Président du Conseil de Surveillance

SOCIETE FRANCAISE EXXONMOBIL CHEMICAL S.C.A. Rapport du Président du Conseil de Surveillance SOCIETE FRANCAISE EXXONMOBIL CHEMICAL S.C.A. Rapport du Président du Conseil de Surveillance Procédures de contrôle interne relatives à l'élaboration et au traitement de l'information comptable et financière

Plus en détail

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés Champ d'application 1. La présente norme doit être appliquée à la préparation et à la présentation des états financiers consolidés d'un groupe

Plus en détail

When Recognition Matters

When Recognition Matters When Recognition Matters PROGRAMME DE PARTENARIAT DU PECB www.pecb.com A propos du PECB /// Le PECB (Professional Evaluation and Certification Board) est un organisme de certification des personnes pour

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE LIGNE DIRECTRICE N 6 LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE Le 15 novembre 2011 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE DE LA LIGNE DIRECTRICE... 3 Pratiques prudentes

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D'UN EXPERT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D'UN EXPERT NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D'UN EXPERT SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-5 Détermination de la nécessité de recourir à un expert... 6-7 Compétence et objectivité de l'expert...

Plus en détail

TECHNICIENS EN GÉNIE INDUSTRIEL ET EN GÉNIE DE FABRICATION. Poste : Conditions d accès à la profession : INDUSTRIEL ET EN GÉNIE DE FABRICATION

TECHNICIENS EN GÉNIE INDUSTRIEL ET EN GÉNIE DE FABRICATION. Poste : Conditions d accès à la profession : INDUSTRIEL ET EN GÉNIE DE FABRICATION Norme professionnelle (Pour décrire des emplois de la chaîne d'approvisionnement, réaliser des évaluations du rendement, élaborer des plans de carrière, etc.) Poste : Description du poste (selon la définition

Plus en détail

Mise en place d'une démarche qualité et maintien de la certification ISO 9001:2008 dans un système d'information

Mise en place d'une démarche qualité et maintien de la certification ISO 9001:2008 dans un système d'information Mise en place d'une démarche qualité et maintien de la certification ISO 9001:2008 dans un système d'information IMGT The international ImMunoGeneTics information system Joumana Jabado-Michaloud IE Bioinformatique,

Plus en détail

MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION

MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION INTRODUCTION Plusieurs entreprises tentent de compenser les coupures au niveau de la rémunération par l'introduction d'avantages moins coûteux, comme une plus grande

Plus en détail

Norme de la Chaîne de Traçabilité

Norme de la Chaîne de Traçabilité Norme de la Chaîne de Traçabilité Mars 2014 Réseau d'agriculture Durable et Rainforest Alliance, 2012-2014. www.san.ag Ce document est disponible sur les sites suivants: www.san.ag - www.rainforest-alliance.org

Plus en détail

Du 1 avril 2015 au 31 mars 2016 FORMULAIRE DE RÉINSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES À TITRE DE THÉRAPEUTE CONJUGAL ET FAMILIAL

Du 1 avril 2015 au 31 mars 2016 FORMULAIRE DE RÉINSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES À TITRE DE THÉRAPEUTE CONJUGAL ET FAMILIAL er Du 1 avril 2015 au 31 mars 2016 FORMULAIRE DE RÉINSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES À TITRE DE THÉRAPEUTE CONJUGAL ET FAMILIAL Réservé à l'ordre Date de réception à l'otstcfq VOIR 015 Vérifiez l'exactitude

Plus en détail

Le management immobilier intelligent

Le management immobilier intelligent APFM-HELPDESK.com Le management immobilier intelligent Base de données accessible à tous APFM-HELP DESK.com Le management immobilier transparent, efficace et intelligent. Vous pouvez réaliser facilement

Plus en détail

Certification ISO 9001 v2000 afin :

Certification ISO 9001 v2000 afin : Objectif OBJECTIF d UNE CERTIFICATION ISO 9001 Certification ISO 9001 v2000 afin : de fiabiliser et d orienter l ensemble des processus de l entreprise vers la satisfaction de ses clients De mettre en

Plus en détail

L assurance de la qualité à votre service

L assurance de la qualité à votre service Atelier L assurance de la qualité à votre service Présentation de Jean-Marie Richard 24 et 25 novembre Sujets Qu est-ce que l assurance de la qualité? Initiation aux concepts de l assurance de la qualité.

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES

CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES Préambule Le cadre de références pour la rédaction de plan d'affaires est un document de travail qui a pour but de vous guider dans la rédaction

Plus en détail

GUIDE DE L ÉTUDIANT BOURSIER

GUIDE DE L ÉTUDIANT BOURSIER MISSION UNIVERSITAIRE DE TUNISIE À MONRÉAL 1255, rue University, bureau 601 Montréal, (Québec) H3B 3V9 CANADA Tél : (1) 514-284-9249 Fax : (1) 514-284-9403 E-mail : courriel@mutan.org www.mutan.org GUIDE

Plus en détail

CONTRÔLES D'ACCÈS PHYSIQUE AUTOMATISÉS

CONTRÔLES D'ACCÈS PHYSIQUE AUTOMATISÉS Cour Pénale Internationale International Criminal Court Instruction administrative ICC/AI/2007/004 Date : 19/06/2007 CONTRÔLES D'ACCÈS PHYSIQUE AUTOMATISÉS Le Greffier, aux fins d'établir des groupes d'accès

Plus en détail

Formations et Services spécialisées en Ressources Humaines et Santé et Sécurité au Travail.

Formations et Services spécialisées en Ressources Humaines et Santé et Sécurité au Travail. Formations et Services spécialisées en Ressources Humaines et Santé et Sécurité au Travail. (incluant les nouvelles réformes) * Formations - 2015 * Formations et services spécialisés en gestion des ressources

Plus en détail

SUJET N l CORRIGE. Mai 120 30 250 280 160 220. Mai 120 ) 170-170 50 110

SUJET N l CORRIGE. Mai 120 30 250 280 160 220. Mai 120 ) 170-170 50 110 SUJET N l CORRIGE Question 1 : Le candidat doit pouvoir présenter les deux types de coût et leurs origines. STOCK => 2 types de COUTS COUT DE PASSATION est déterminé par l'analyse des charges liées : o

Plus en détail

Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques

Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques Bien plus qu'un simple changement d'appellation, le nouveau BTS Transport et Prestations Logistiques, qui entre en vigueur à partir de septembre

Plus en détail

ISO 9000 NORME INTERNATIONALE. Systèmes de management de la qualité Principes essentiels et vocabulaire

ISO 9000 NORME INTERNATIONALE. Systèmes de management de la qualité Principes essentiels et vocabulaire NORME INTERNATIONALE ISO 9000 Deuxième édition 2000-12-15 Systèmes de management de la qualité Principes essentiels et vocabulaire Quality management systems Fundamentals and vocabulary Numéro de référence

Plus en détail

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation BELAC 2-002 Rev 2-2014 CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation Les dispositions de la présente procédure

Plus en détail

REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP

REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP Date d application 1 er Mars 2012 Angle Avenue Kamal Zebdi et rue Dadi Secteur 21, Hay Riad-Rabat Tél.: (+212) 537 57 24 49/53 Fax: (+212) 537 71 17 73 URL : www.imanor.ma

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1)

RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1) RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1) Loi sur la distribution de produits et services financiers (L.R.Q., c. D-9.2, a. 200, 1 er al., par. 1, 2, 3,

Plus en détail