Projet #1 (JDQ): Habitudes d activités physiques et comportements alimentaires d adolescents québécois

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet #1 (JDQ): Habitudes d activités physiques et comportements alimentaires d adolescents québécois"

Transcription

1 Projet #1 (JDQ): Habitudes d activités physiques et comportements alimentaires d adolescents québécois Rapport de suivi UQTR/Sports Québec 18 mars 2014 Marie-Claude Rivard et Jean Lemoyne, professeurs responsables Pascal Dubreuil, étudiant à la maîtrise Mardi, le 13 MAI 2014

2 Plan du rapport de suivi Mise en contexte Étapes de réalisation du projet Objectifs Méthodologie Résultats Faits saillants et pistes d actions 2

3 Mise en contexte Le projet financé par Québec en Forme a été mené en marge de la 47 e Finale des Jeux du Québec à Shawinigan, été Le présent rapport expose les habitudes d activités physiques et alimentaires d athlètes ayant participé aux Jeux du Québec, été Les environnements d influence tels que l école, les amis et la famille de même que l engagement scolaire des athlètes font aussi partie des variables examinées et exposées dans ce rapport. De cette étude émaneront des pistes d actions pouvant s adresser aux intervenants de Sports Québec, Québec en Forme et d autres instances dans une visée de meilleurs comportements de santé pour les jeunes sportifs. 3

4 Étapes de réalisation du projet 2011 Élaboration du questionnaire Rencontre avec les partenaires des milieux sportif et scolaire 2012 Collecte des données: passation des questionnaires aux athlètes (été 2012) Analyse des données Interprétation des résultats et synthèse Diffusion (colloques-congrès-milieux) Présentation du rapport synthèse à QeF Transfert des connaissances 4

5 Objectifs Ce projet comporte un objectif général qui vise à étudier le profil des habitudes de vie (AP et Ali) d adolescents québécois ainsi que les milieux d influence auxquels ils sont exposés. De façon plus spécifique, il vise les trois objectifs suivants : (1) Décrire le portrait des habitudes d activités physiques et alimentaires d adolescents québécois; (2) Analyser la relation entre les influences exercées par l école, les pairs et la famille sur la pratique d activités physiques et les comportements alimentaires des adolescents; (3) Analyser l engagement scolaire des adolescents. 5

6 Méthodologie Participants Athlètes participant aux Jeux du Québec (n=1865) 16 disciplines sportives représentées (recatégorisation en 4 familles) Questionnaire Données démographiques (5 items) Activité physique (durée investie et fréquence hebdomadaire) Alimentation (consommation fruits-légumes et petit déjeuner) Environnements d influence (6 items [3 x 2 items], échelle de 0 à 4) Rendement scolaire (3 items, échelle de 0 à 6) Procédure de collecte des données Les «athlètes» complètent le questionnaire dans l autobus, en route vers la Finale des Jeux du Québec à Shawinigan. 6

7 Résultats Données sociodémographiques Activités physiques Comportements alimentaires Environnements d influence Engagement et rendement scolaires 7

8 Description de l échantillon N % Filles Garçons Médaillés ans ans

9 Données sociodémographiques Variables Athlètes de la Athlètes Mauricie (excluant la Mauricie) Échantillon (n) Âge (années) 14,0 ± 1,5 14,5± 1,3 Sexe Filles (n) Garçons (n) 84 (48%) 87 (50%) 800 (47%) 875 (53%) Poids (kg) 55,51 ± 11,8 56,67 ± 11,8 Taille (m) 1,65 ± 0,1 1,67 ± 0,1 IMC ajusté en fonction de l âge (n) Maigre Santé Surplus de poids Obèse 4 (3%) 130 (82%) 13 (8%) 11(7%) 32 (2%) 1250 (84%) 149 (10%) 60 (4%) Situation familiale Traditionnelle Monoparentale Reconstituée Famille d accueil Autre 129 (75%) 28 (16%) 17 (10%) 5 (3%) 10 (6%) 1300 (79%) 195 (12%) 133 (8%) 2 (0%) 20 (1%) 9

10 10 Proportion de l échantillon «athlètes» (%)

11 Proportion des sports (%) golf-tir tennis velo balle triathlon athletisme natation volley basket-soccer

12 Portrait de la pratique d activités physiques chez les jeunes athlètes ayant pris part à la Finale des Jeux

13 La corrélation entre la fréquence d activités physiques et la perception de sa condition physique est significative (r =.53, p <.001) Activités physiques et condition physique Sports Jours/semaine Perception de la CP (échelle de 1 à 5) Natation (n=243) 5,76 ±,82 4,72 Triathlon (n=53) 5,43 ± 1,31 4,72 Tennis (n=45) 5,31 ± 1,31 4,51 Sports d équipe I (n=533) (Basket-ball +Soccer) Vélo (n=142) (BMX + Route + Montagne) 5,18 ± 1,29 4,43 4,85 ± 1,35 4,54 Athlétisme (n=229) 4,54 ± 1,24 4,49 Sports d équipe II (n=194) (Volley-Ball) Sports d équipe III (n= 237) (Base-ball + Balle-Molle) 4,42 ± 1,31 4,28 4,52 ± 1,32 4,07 Golf +Tir à l arc +Voile (n=143) 3,79 ± 1,54 3,93 13 * 51% des filles et 67% des garçons se disent en bonne ou très bonne condition physique.

14 Type de pratique sportive et quantité d activités physiques pratiquées jours / semaine IND-H-INT IND-M-INT COLL-H-INT COLL-M-INT Les jeunes athlètes qui s adonnent à des sports de haute intensité sont plus actifs (p <,01). Les nageurs et triathlètes sont les plus actifs. Ce sont les jeunes qui évoluent dans les sports individuels à intensité moyenne (golf-tir-voile) qui rapportent la pratique d AP la moins élevée. 14

15 Type de pratique sportive et atteinte des standards d activité physique (>5 jours / sem) Type de pratique Proportion atteignant les recommandations Individuel-Haute intensité 77% Collectif-Haute intensité 62% Individuel-Moyenne intensité 40% Collectif-Moyenne intensité 50% Il y a 50% et plus des jeunes sportifs impliqués dans les sports à moyenne intensité qui s adonnent à des activités physiques selon une fréquence hebdomadaire inférieure à 5. Le simple fait d être engagé dans un sport organisé, quel que soit son intensité, ne garantit pas un niveau de pratique suffisant. 15

16 Portrait des comportements alimentaires chez les jeunes athlètes ayant pris part à la Finale des Jeux

17 Variables Comportements alimentaires Portions de légumes et fruits/jour % des participants Indiv-H- Intensité Coll-H- Intensité Indiv-M- Intensité Coll-M- Intensité * 22* et + 28* 29* Nombre de déjeuners/semaine % 81% 81% 70%* *Malgré des différences significatives en faveur des athlètes impliqués dans les sports à haute intensité, le profil des comportements alimentaires est similaire. 17

18 Engagement scolaire chez les jeunes athlètes ayant pris part à la Finale des Jeux

19 Engagement et rendement scolaires «élèves» Variable mesurée Score d engagement scolaire (motivation-engagement-note) F = 8,49 p <,001 Indiv-H- Coll-H- Indiv-M- Coll-M- Intensité Intensité Intensité Intensité 4,32 4,57** 4,19 4,39* **Les jeunes s adonnant à des sports collectifs (haute intensité) ont un meilleur indice de rendement scolaire. *Les jeunes qui s adonnent aux sports collectifs ont une tendance vers un meilleur indice de rendement scolaire. Il y a un effet d interaction avec l âge des athlètes puisque le fait d être plus jeune et de pratiquer des sports collectifs est associé à un meilleur indice de rendement scolaire. 19

20 Les influences de l environnement 20

21 Environnements d influence des adolescents Milieux d influence À mon école (n.s.) Indiv-H- Coll-H- Intensité Indiv-M- Coll-M- Intensité Intensité Intensité % des participants fortement en accord avec les items On m encourage à faire de l AP On m encourage à manger sainement Mes pairs (n.s.) M encouragent à faire de l AP M encouragent à manger sainement Dans ma famille (p <,01) On m encourage à faire de l AP 93* 93 84* 87 On m encourage à manger sainement n.s. = p > 0,1 21 * La seule différence significative est observée entre la proportion des participants s adonnant à un sport individuel de haute intensité versus ceux s adonnant aux sports individuels à intensité moyenne.

22 Faits saillants du projet et suggestions de pistes d actions 22

23 Faits saillants et pistes d actions Type de pratique sportive... Associée à un profil d habitudes de vie qui satisfait les recommandations nationales (AP et Ali), attention au profil des sportifs à intensité modérée. Peut-être les inciter à pratiquer des activités physiques autres que leur sport de prédilection? Engagement scolaire Le contexte scolaire-académique est positivement perçu par les athlètes, et ce, davantage chez ceux-celles qui s adonnent aux sports collectifs. Y a t-il lieu d examiner le type d encadrement scolaire et familial chez les athlètes de sports individuels? Influences La famille est le milieu privilégié d influence pour tous les adolescents ici une belle piste d investigation de l influence selon la situation familiale, traditionnelle et autres? Les pairs ont une influence modérée pour tous (le réseau social) 23

24 Remerciements et échanges Un merci spécial à l équipe de Québec en Forme, ainsi qu à Sports Québec et au COFJQ pour leur précieuse collaboration! Des mercis également aux parents, athlètes, entraîneurs et chefs de mission qui ont accepté de collaborer au projet! Et vous, au terme de cette présentation, que retenez-vous? Que proposez-vous? 24

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans FAIREBOUGERLES9-13.org 1 LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans TABLE DES MATIÈRES 3 4 5 DONNÉES SOCIO- DÉMOGRAPHIQUES HABITUDES MÉDIATIQUES ET DE CONSOMMATION EN MATIÈRE DE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT

Plus en détail

Adolescents en surpoids dans le Val de Marne :

Adolescents en surpoids dans le Val de Marne : Adolescents en surpoids dans le Val de Marne : Mettre en lien professeurs d EPS et professionnels de santé??inspection académique Conseil général Du Nut sport 12 mai 2006 1 «Le programme pour l Alimentation

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF & FORMULAIRE 2015

GUIDE ADMINISTRATIF & FORMULAIRE 2015 GUIDE ADMINISTRATIF & FORMULAIRE 2015 NOS BUREAUX SONT SITUÉS DANS LA NOUVELLE ANNEXE DE L ARÉNA MARCEL-BÉDARD ACCESSIBLE PAR LA PORTE PRINCIPALE 655 BOULEVARD DES CHUTES, C.P. 700 QUÉBEC (QUÉBEC), G1R

Plus en détail

Articulation entre mesures sociales du casino et lieux d aide spécialisés lors des mesures de limitation et d exclusion Lisiane SCHÜRMANN

Articulation entre mesures sociales du casino et lieux d aide spécialisés lors des mesures de limitation et d exclusion Lisiane SCHÜRMANN Articulation entre mesures sociales du casino et lieux d aide spécialisés lors des mesures de limitation et d exclusion Lisiane SCHÜRMANN Neuchâtel, 17.01.2014 Introduction Vote populaire de 1993 sur les

Plus en détail

RAPPORT DE RECHERCHE ACTION DANS LE CADRE DE VOLTAGE

RAPPORT DE RECHERCHE ACTION DANS LE CADRE DE VOLTAGE RAPPORT DE RECHERCHE ACTION DANS LE CADRE DE VOLTAGE Luc Marsolais, conseiller en promotion de la santé, janvier 200 LES JEUNES DU 2 ième CYCLE DU COLLÈGE DE L ASSOMPTION NE SONT PAS SUFFISAMMENT ACTIFS

Plus en détail

Nombre de répondants : 72 Nombre approximatif de jeunes :350

Nombre de répondants : 72 Nombre approximatif de jeunes :350 RÉSULTATS DU SONDAGE AUPRÈS DES JEUNES DU SECONDAIRE DE LA VILLE DE PONT-ROUGE Le sondage a été effectué entre le 18 mai et le 31 mai 2015. Les jeunes devaient remplir le sondage directement sur le site

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN À L EXCELLENCE POUR LA JEUNESSE PIÉMONTAISE

POLITIQUE DE SOUTIEN À L EXCELLENCE POUR LA JEUNESSE PIÉMONTAISE POLITIQUE DE SOUTIEN À L EXCELLENCE POUR LA JEUNESSE PIÉMONTAISE Volet sportif POLITIQUE DE SOUTIEN À L EXCELLENCE POUR LA JEUNESSE PIÉMONTAISE Cette politique a pour mission de reconnaître la participation

Plus en détail

Politique d excellence pour la jeunesse - Volet sportif

Politique d excellence pour la jeunesse - Volet sportif Politique d excellence pour la jeunesse - Volet sportif Cette politique a pour mission de reconnaître l excellence des jeunes citoyens de la municipalité de Morin- Heights qui contribuent à la valorisation

Plus en détail

Entre mal-être et bien être : comment vont les étudiants. Premiers résultats. Damien BERTHILIER Président La Mutuelle des Étudiants LMDE-EPSE

Entre mal-être et bien être : comment vont les étudiants. Premiers résultats. Damien BERTHILIER Président La Mutuelle des Étudiants LMDE-EPSE Entre mal-être et bien être : comment vont les étudiants Premiers résultats Damien BERTHILIER Président La Mutuelle des Étudiants LMDE-EPSE Objectifs de l enqul enquête Mieux identifier la souffrance psychique

Plus en détail

Développement d une application pilote

Développement d une application pilote Développement d une application pilote Nutri-TIC Flora Massanella Principes Cette seconde phase vise à mettre en pratique les conclusions obtenues lors de la phase A. L application web Nutri- TIC a donc

Plus en détail

CP5 Les fondamentaux

CP5 Les fondamentaux CP5 Les fondamentaux La plupart des informations qui suivent sont issues du Séminaire National CP5 Mai 2010. CP5 Les fondamentaux... 1 1. Les enjeux :... 1 1.1. Pourquoi une attention particulière sur

Plus en détail

RÉGLEMENTATION POUR LA SÉLECTION DES ATHLÈTES ET LES BOURSES À REMETTRE

RÉGLEMENTATION POUR LA SÉLECTION DES ATHLÈTES ET LES BOURSES À REMETTRE RÉGLEMENTATION POUR LA SÉLECTION DES ATHLÈTES ET LES BOURSES À REMETTRE Fonds de l athlète Abitibi Témiscamingue 375, avenue Centrale Val d Or (Québec) J9P 1P4 www.fondsdelathlete.ulsat.qc.ca Révisée 2011

Plus en détail

Manger bien et bouger mieux

Manger bien et bouger mieux Être actif, Manger bien et bouger mieux Être actif, c est la santé! MANGER BIEN ET BOUGER MIEUX Les données et statistiques qui suivent sont tirées du document de l Assembléedes Premières Nations, Les

Plus en détail

AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA

AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA Questionnaire pour le fonctionnement général du conseil d administration Cette autoévaluation a pour but de faire le point après

Plus en détail

Programme de l Esprit sportif régional Loisir et Sport Montérégie récompense 18 jeunes athlètes de la Rive-Sud

Programme de l Esprit sportif régional Loisir et Sport Montérégie récompense 18 jeunes athlètes de la Rive-Sud Communiqué Pour parution immédiate Programme de l Esprit sportif régional Loisir et Sport Montérégie récompense 18 jeunes athlètes de la Rive-Sud Brossard, le 27 septembre 2007 Dans le cadre du programme

Plus en détail

Synthèse. Jeux d argent. Internet et jeux vidéo. Comparaison avec les apprentis

Synthèse. Jeux d argent. Internet et jeux vidéo. Comparaison avec les apprentis ENQUÊTE SUR LA PRATIQUE D INTERNET, DES JEUX VIDEO ET JEUX D ARGENT PAR DES COLLEGIENS PAS C AL E SCH AL B E T T E R, LIC.ES.SOC. C O L L AB O R AT R I C E S C I E N T I F I Q U E AD D I C T I O N VAL

Plus en détail

VACANCES SPORTIVES CULTURELLES

VACANCES SPORTIVES CULTURELLES PROGRAMME VACANCES D ÉTÉ DU 6 JUILLET AU 28 AOÛT 2015 VACANCES SPORTIVES CULTURELLES OUI A L ESPRIT SPORTIF Découverte des pratiques sportives et culturelles LEO LAGRANGE 87 Avenue de la République 49

Plus en détail

Méthodologie et faits saillants Enquête québécoise sur la qualité des services de garde éducatifs

Méthodologie et faits saillants Enquête québécoise sur la qualité des services de garde éducatifs Méthodologie et faits saillants Enquête québécoise sur la qualité des services de garde éducatifs CADRISQ 2 juin 2004-23 septembre 2005 Plan de la présentation Intro : contexte et objectifs Méthodologie

Plus en détail

Le Programme «Nutrition, Prévention et Santé des enfants et adolescents en Aquitaine» www.nutritionenfantaquitaine.fr

Le Programme «Nutrition, Prévention et Santé des enfants et adolescents en Aquitaine» www.nutritionenfantaquitaine.fr Le Programme «Nutrition, Prévention et Santé des enfants et adolescents en Aquitaine» www.nutritionenfantaquitaine.fr Programme Nutrition, Prévention, Santé des enfants et adolescents en Aquitaine Volet

Plus en détail

Table des matières. 1. Introduction... 1

Table des matières. 1. Introduction... 1 Table des matières 1. Introduction... 1 2. Plan échantillonal... 2 2.1. Marché saisonnier rural... 2 2.2. Marché saisonnier urbain... 2 2.3. Marché permanent urbain (2 collectes été et hiver)... 3 3. Questionnaire

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA PRATIQUE SPORTIVE DES JEUNES

QUESTIONNAIRE SUR LA PRATIQUE SPORTIVE DES JEUNES 1 QUESTIONNAIRE SUR LA PRATIQUE SPORTIVE DES JEUNES (6-20ans) en situation de handicap moteur et/ou sensoriel en Lorraine. Ce questionnaire est réalisé par le Comité Régional Handisport de Lorraine. Il

Plus en détail

QUESTIONNAIRE FAIRE DU TENNIS UN SPORT POUR TOUS ET UN STYLE DE VIE AFIN DE FAVORISER LES ADOLESCENTS A FAIRE DU SPORT POUR LA VIE

QUESTIONNAIRE FAIRE DU TENNIS UN SPORT POUR TOUS ET UN STYLE DE VIE AFIN DE FAVORISER LES ADOLESCENTS A FAIRE DU SPORT POUR LA VIE QUESTIONNAIRE FAIRE DU TENNIS UN SPORT POUR TOUS ET UN STYLE DE VIE AFIN DE FAVORISER LES ADOLESCENTS A FAIRE DU SPORT POUR LA VIE AGE: PAYS: Veuillez lire les informations ci- dessous avant de répondre

Plus en détail

LES ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES ET LA PRISE EN

LES ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES ET LA PRISE EN LES ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES ET LA PRISE EN CHARGE DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT EN SURPOIDS ET OBÈSES DANS LE CADRE DE L'UNITÉ D'OBÉSITÉ PÉDIATRIQUE HEL - CHUV Alexandra Balz Intervenante en activités

Plus en détail

La pratique sportive en France, reflet du milieu social

La pratique sportive en France, reflet du milieu social La pratique sportive en France, reflet du milieu social Lara Muller* En 2003, 71 % des personnes de 15 ans ou plus pratiquent une activité physique ou sportive, même occasionnellement. Les jeunes gens

Plus en détail

Sondage LH2 Sport, en partenariat avec le magazine Sport Stratégies :

Sondage LH2 Sport, en partenariat avec le magazine Sport Stratégies : SPORT Sondage LH2 Sport, en partenariat avec le magazine Sport Stratégies : Frédéric BOCQUET Directeur du département LH2 SPORT 46, rue de l Échiquier 75010 PARIS Tel: 01 55 33 20 36 Fax: 01 55 33 21 00

Plus en détail

FAITS SAILLANTS RÉGION LANAUDIÈRE EN SPORT. Notes explicatives :

FAITS SAILLANTS RÉGION LANAUDIÈRE EN SPORT. Notes explicatives : Notes explicatives : Dans la présente étude, seuls les organismes éligibles au membership de Loisir et Sport Lanaudière ont été consultés. À ce titre, les organismes s adressant exclusivement à une clientèle

Plus en détail

Niveau 1 ACTIVITES PHYSIQUES ET SPORTIVES ADAPTEES

Niveau 1 ACTIVITES PHYSIQUES ET SPORTIVES ADAPTEES Niveau 1 ACTIVITES PHYSIQUES ET SPORTIVES ADAPTEES Objectifs S informer, Être sensibilisé, Se familiariser aux différents types de handicaps et à l environnement de l intervention en Activités Physiques

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE SONDAGE EFFECTUÉ À L HIVER 2015 JEUNES DU PRIMAIRE ÉCOLE DU PERCE-NEIGE PAR L ÉQUIPE D ACCÈS TRAVAIL PORTNEUF

POLITIQUE FAMILIALE SONDAGE EFFECTUÉ À L HIVER 2015 JEUNES DU PRIMAIRE ÉCOLE DU PERCE-NEIGE PAR L ÉQUIPE D ACCÈS TRAVAIL PORTNEUF POLITIQUE FAMILIALE SONDAGE EFFECTUÉ À L HIVER 215 JEUNES DU PRIMAIRE ÉCOLE DU PERCE-NEIGE PAR L ÉQUIPE D ACCÈS TRAVAIL PORTNEUF JUIN 215 RÉSULTATS DU SONDAGE AUPRÈS DES JEUNES DES ÉCOLES PRIMAIRES DE

Plus en détail

Découvrir, grandir, devenir. IDENTIFICATION CODE : 54-10-01 PAGE : 1 de 7 RÉSOLUTION n o : AMENDEMENT n o : DATE SIGNATURE C008-0807 2008-07-07

Découvrir, grandir, devenir. IDENTIFICATION CODE : 54-10-01 PAGE : 1 de 7 RÉSOLUTION n o : AMENDEMENT n o : DATE SIGNATURE C008-0807 2008-07-07 RECUEIL DE GESTION Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir POLITIQUE SECTEUR SRÉJA SUJET Pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif IDENTIFICATION CODE : 54-10-01

Plus en détail

RAPPORT FINAL DES COHORTES 2013-2014 DANS LE CADRE DU PROJET BOURSE DU CARBONESCOL ERE PAR STÉPHANIE BÉRUBÉ, D.PS. LE 29 JUIN 2014

RAPPORT FINAL DES COHORTES 2013-2014 DANS LE CADRE DU PROJET BOURSE DU CARBONESCOL ERE PAR STÉPHANIE BÉRUBÉ, D.PS. LE 29 JUIN 2014 1 RAPPORT FINAL DES COHORTES 2013-2014 DANS LE CADRE DU PROJET BOURSE DU CARBONESCOL ERE PAR STÉPHANIE BÉRUBÉ, D.PS. LE 29 JUIN 2014 2 Le présent rapport constitue le rapport final des résultats provenant

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

BIEN MANGER ET BOUGER DES L ECOLE MATERNELLE

BIEN MANGER ET BOUGER DES L ECOLE MATERNELLE Projet d éducation pour la santé auprès des jeunes enfants dans les établissements scolaires BIEN MANGER ET BOUGER DES L ECOLE MATERNELLE Contacts : Service Prévention/Education pour la santé CPAM de la

Plus en détail

MOI-questionnaire sur le concept de soi

MOI-questionnaire sur le concept de soi MOI-questionnaire sur le concept de soi Wilfrid LAROCHELLE QUEBEC conseiller d'orientation Atelier de pratique :français / Workshop of practices :French Nom des intervenants & Institutions d appartenance

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap

Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap Ce questionnaire s inscrit dans le cadre d une démarche de travail collectif des services de la ville en charge de l accueil

Plus en détail

Thème : «Eveil citoyen et vivre ensemble»

Thème : «Eveil citoyen et vivre ensemble» Voici l ensemble des différentes thématiques et leurs déclinaisons en activités, développées dans le cadre des TAP 2015 2016. Il est à noter que la mise en place de ces activités sera variable d un établissement

Plus en détail

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant Pour une population plus active L école, un milieu stimulant Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question sur laquelle

Plus en détail

Une vision d avenir. Il était deux petits navires. Mise en contexte. Rapport Perrault. Forum des générations (2004) En bref...

Une vision d avenir. Il était deux petits navires. Mise en contexte. Rapport Perrault. Forum des générations (2004) En bref... Une vision d avenir Il était deux petits navires Alain Poirier, directeur national de santé publique et sous-ministre adjoint février 200 En bref... Mise en contexte Une mise en contexte Quelques données

Plus en détail

ATTITUDE VIS-À-VIS DE SON POIDS. AUTEUR Cloë OST

ATTITUDE VIS-À-VIS DE SON POIDS. AUTEUR Cloë OST ATTITUDE VIS-À-VIS DE SON POIDS AUTEUR Cloë OST Remerciements Ce travail n aurait pas pu être réalisé sans la collaboration de nombreuses personnes. Des remerciements particuliers sont adressés : Aux participants

Plus en détail

Stages - Entraînement en altitude

Stages - Entraînement en altitude Stages - Entraînement en altitude Journée «échanges et formation» Novembre 2011 Quelles sont les raisons qui pourraient vous empêcher de vous rassembler pour vous entraîner? S inscrire dans une démarche

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

PRESENTATION DE L'OPÉRATION PASS' FORME 67

PRESENTATION DE L'OPÉRATION PASS' FORME 67 PRESENTATION DE L'OPÉRATION PASS' FORME 67 L opération «Pass forme» est un projet du Conseil Général du Bas-Rhin dans le cadre de la promotion de l activité physique et sportive et de la lutte contre l

Plus en détail

Les Déterminants et Conséquences du Jeu pour le Bien-Être des Aînés

Les Déterminants et Conséquences du Jeu pour le Bien-Être des Aînés Les Déterminants et Conséquences du Jeu pour le Bien-Être des Aînés XXXIXe Colloque Trois-Rivières, 2011 Robert J. Vallerand, Ph.D., FRSC Ariane St-Louis, M.A. Laboratoire de Recherche sur le Comportement

Plus en détail

«La passerelle» Les interventions gagnantes en service de garde. Portrait de l enfant en vue de sa fréquentation scolaire :

«La passerelle» Les interventions gagnantes en service de garde. Portrait de l enfant en vue de sa fréquentation scolaire : Portrait de l enfant en vue de sa fréquentation scolaire : Les interventions gagnantes en service de garde «La passerelle» Nom de l enfant : Nom du service de garde : Nom de l école : Nom du service de

Plus en détail

Les activités sportives (4-6)

Les activités sportives (4-6) JEUX - LES ACTIVITÉS SPORTIVES (4-6) Les activités sportives (1-3) PROGRAMME D ÉTUDES - ÉDUCATION PHYSIQUE - PRIMAIRE ET ÉLÉMENTAIRE 155 JEUX - LES ACTIVITÉS SPORTIVES (1-3) 1 ère année 2 e année 3 e année

Plus en détail

Normes de promotion et de classement pour le passage du primaire au secondaire

Normes de promotion et de classement pour le passage du primaire au secondaire 2013-2014 ÉCOLE JEAN-DU-NORD INFORMATION CONCERNANT L INSCRIPTION ET LES CHOIX DE COURS PASSAGE PRIMAIRE SECONDAIRE PREMIER CYCLE DU SECONDAIRE ET CHEMINEMENT PARTICULIER Ce document informe les parents

Plus en détail

Projet Prévencité. Centre des Jeunes l Escale en partenariat avec l école Amos. 36e congrès de la Société de Criminologie du Québec

Projet Prévencité. Centre des Jeunes l Escale en partenariat avec l école Amos. 36e congrès de la Société de Criminologie du Québec Projet Prévencité Centre des Jeunes l Escale en partenariat avec l école Amos 36e congrès de la Société de Criminologie du Québec Sébastien Gagnon 7 novembre 2013 Sommaire : Historique du projet Le partenariat

Plus en détail

«MALLETTE PEDAGOGIQUE HANDISPORT»

«MALLETTE PEDAGOGIQUE HANDISPORT» PRESENTATION DE LA «MALLETTE PEDAGOGIQUE HANDISPORT» La Fédération Française Handisport (F.F.H.) Conformément à sa mission de promotion et d organisation des activités physiques et sportives pour les personnes

Plus en détail

Comparaison de l activité et de la consommation de fruits et légumes selon le poids chez les enfants et les jeunes

Comparaison de l activité et de la consommation de fruits et légumes selon le poids chez les enfants et les jeunes Octobre 2009 Comparaison de l activité et de la consommation de fruits et légumes selon le poids chez les enfants et les jeunes Introduction Selon des études fondées sur des données autodéclarées, la prévalence

Plus en détail

Comment? Définir la méthode de prise en charge. Evaluer les sports à risques. Evaluer les sportifs à risques. Définir le cadre de la prise en charge

Comment? Définir la méthode de prise en charge. Evaluer les sports à risques. Evaluer les sportifs à risques. Définir le cadre de la prise en charge Comment? Evaluer les sports à risques. Evaluer les sportifs à risques Définir la méthode de prise en charge Définir le cadre de la prise en charge Evaluer les sports à risque Sports à catégories de poids

Plus en détail

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence Pour une population plus active Le milieu municipal peut faire la différence Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question

Plus en détail

Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire

Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire Denis Morin Directeur-conseil en entrepreneuriat Commission scolaire de l Énergie 1 er forum sur les retombées de

Plus en détail

100 habitudes pour maigrir

100 habitudes pour maigrir Perdre du gras à long terme et ne jamais le reprendre Aurèle Mariage Sommaire Mise en garde... 6 Introduction... 7 A propos de l auteur... 9 Les habitudes et la motivation... 10 1. Prendre (et avoir) de

Plus en détail

PRESENTATION DE L ETUDE SUR LE FOOT 5 KANTARSPORT

PRESENTATION DE L ETUDE SUR LE FOOT 5 KANTARSPORT PRESENTATION DE L ETUDE SUR LE FOOT 5 KANTARSPORT Objectifs et Méthodologie État des lieux sur la perception et le comportement vis-à-vis de la pratique du Foot 5 des français Mesurer l intérêt porté à

Plus en détail

Sciences Po Lille. Le sport

Sciences Po Lille. Le sport Guide de l étudiant(e) 2015-201 Guide de l étudiant(e) 2015-201 Guide de Sciences Po Lille. Le sport 85 La coordination des activités physiques et sportives est confiée à Nicolas Lemoine, nicolas.lemoine@sciencespo-lille.eu

Plus en détail

Plan de présentation. Le cadre de référence. Cadre de référence en sécurité alimentaire

Plan de présentation. Le cadre de référence. Cadre de référence en sécurité alimentaire Cadre de référence en sécurité alimentaire Micheline Séguin Bernier Dt.P., M. Sc. Direction de santé publique Le 7 mai 009 Révisé le mai 009 Plan de présentation Volet Cadre de référence en matière de

Plus en détail

Pilotage pédagogique, politique éducative, gouvernance et climat scolaire

Pilotage pédagogique, politique éducative, gouvernance et climat scolaire Pilotage pédagogique, politique éducative, gouvernance et climat scolaire Luc PHAM, responsable du Centre académique d Aide aux Écoles et aux Établissements (C.A.A.E.E.) de l académie de Versailles ESENESR

Plus en détail

Ecole Elémentaire Yves Peron Cycle 2 (CP, CE1)

Ecole Elémentaire Yves Peron Cycle 2 (CP, CE1) Ecole Elémentaire Yves Peron Cycle 2 (CP, CE1) Plaquette d inscription aux Temps d Activités Périscolaires (TAP) pour la rentrée 2015-2016 A retourner en Mairie, aux animateurs au centre de loisirs ou

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

L ASSOCIATION ENTRE LES TROUBLES ANXIEUX OU DÉPRESSIFS EST MODIFIÉE PAR LE SEXE ET LA PRÉSENCE DE TROUBLES DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE

L ASSOCIATION ENTRE LES TROUBLES ANXIEUX OU DÉPRESSIFS EST MODIFIÉE PAR LE SEXE ET LA PRÉSENCE DE TROUBLES DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE L ASSOCIATION ENTRE LES TROUBLES ANXIEUX OU DÉPRESSIFS EST MODIFIÉE PAR LE SEXE ET LA PRÉSENCE DE TROUBLES DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE 1 N. Agrinier, E. Bonsergent, E. Spitz, L. Muller, S. Tessier, S.

Plus en détail

Quelques résultats de l an 2 : les Éducatrices

Quelques résultats de l an 2 : les Éducatrices Quelques résultats de l an 2 : les Éducatrices Nous vous présentons quelques résultats issus de notre collecte de données auprès de 325 éducatrices qui a eu lieu lors du printemps 2010. Les objectifs de

Plus en détail

Sommaire. ARIA Languedoc-Roussillon. Atelier Fidélisation clients. développement commercial

Sommaire. ARIA Languedoc-Roussillon. Atelier Fidélisation clients. développement commercial ARIA Languedoc-Roussillon Atelier Fidélisation clients «Savoir conduire Les une nouvelles enquête de satisfaction technologies» UP2, au Patricia service PINGLOT de votre développement commercial - Le 15

Plus en détail

Enquête de perceptions

Enquête de perceptions Enquête de perceptions sur les Québécois et le voyage de groupe par autocar Présenté lors du colloque d ARF Québec 2 Pourquoi une enquête de perceptions? Dernière étude sur le tourisme de groupe et le

Plus en détail

SYNTHÈSE DES PORTRAITS DES CLIENTÈLES

SYNTHÈSE DES PORTRAITS DES CLIENTÈLES SYNTHÈSE DES PORTRAITS DES CLIENTÈLES ÉLÉMENTS FORTS À FAIRE CONNAÎTRE AU SOMMET MONTRÉAL PHYSIQUEMENT ACTIVE THÈME 1 : ENFANTS DE 0 À 5 ANS 1. Le temps physiquement actif des enfants de 0-5 ans au service

Plus en détail

Un francophone aux JO

Un francophone aux JO Un francophone aux JO Contexte d utilisation Public : adolescents et adultes. Niveau : A2. Durée prévue : une séance d une heure et demie/deux heures. Description de la tâche : parler d un sport, parler

Plus en détail

ALIMENTATION, ACTIVITÉ PHYSIQUE ET RISQUE DE DIABÈTE DE TYPE 2 RÉSULTATS DE LA COHORTE E3N

ALIMENTATION, ACTIVITÉ PHYSIQUE ET RISQUE DE DIABÈTE DE TYPE 2 RÉSULTATS DE LA COHORTE E3N ALIMENTATION, ACTIVITÉ PHYSIQUE ET RISQUE DE DIABÈTE DE TYPE 2 RÉSULTATS DE LA COHORTE E3N Guy Fagherazzi, Epidémiologiste CESP Inserm U1018, Equipe «Mode de vie, gènes et santé» Twitter : @GFaghe Facteurs

Plus en détail

PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES!

PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES! PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES! Par: Patrick Ménard B. Sc. Kinésiologie M. Sc. Kinanthropologie (Biomécanique ergonomique) PLAN 1) ISO-SANTÉ, c est quoi? 2) Quelques

Plus en détail

L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM

L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM Tenero, 25-26.01.2013 Prof. Philippe Sarrazin Laboratoire Sport et Environnement Social Université

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SPORT SANTE

QUESTIONNAIRE SPORT SANTE QUESTIONNAIRE SPORT SANTE NOM.... PRENOM..... AGE PROFESSION.... L objectif de ce questionnaire confidentiel est de vous aider à : - mieux vous positionner sur votre condition physique. - mieux évaluer

Plus en détail

Étude sur les finances publiques du Québec

Étude sur les finances publiques du Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Étude sur les finances publiques du Québec Rapport de sondage Projet 13026-019 15 octobre 2010 www.legermarketing.com Présentation et méthodologie

Plus en détail

Procé duré d affiliation 2015/2016

Procé duré d affiliation 2015/2016 Procé duré d affiliation 2015/2016 Pour affilier une association à la Fédération Française du Sport Adapté, il faut constituer un dossier composé des éléments suivants : copie des statuts de l association

Plus en détail

Le Baby Basket. - La construction de la séance s

Le Baby Basket. - La construction de la séance s - La construction de la séance s - A l inverse de toutes les autres catégories celle des Babys doit éveiller toute notre attention. Dans la construction de votre séance il est impératif d avoir à l esprit

Plus en détail

ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE :

ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE : 2 e ANNÉE DU 1 er CYCLE - PRIMAIRE ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE : Adaptation par Martin Darveau, Normand Fortin, Julien Guay, Patrick Santerre, Jean- François Tremblay et Vincent Charbonneau

Plus en détail

Proportion des élèves du secondaire ayant un soutien social élevé dans leur environnement scolaire (EQSJS)

Proportion des élèves du secondaire ayant un soutien social élevé dans leur environnement scolaire (EQSJS) Proportion des élèves du secondaire ayant un soutien social élevé dans leur environnement scolaire (EQSJS) (N de fiche EQSJS : 15.2) Introduction L Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire

Plus en détail

Les pratiques de conciliation travail et vie personnelle :

Les pratiques de conciliation travail et vie personnelle : Colloque en assurance collective Les pratiques de conciliation travail et vie personnelle : un outil pour atténuer la détresse psychologique Maude Boulet, Ph.D. Analyste en statistique du travail Institut

Plus en détail

Critères d admission sur liste complémentaire des sportifs de haut niveau à l Université Savoie Mont-Blanc pour l année universitaire 2015-2016

Critères d admission sur liste complémentaire des sportifs de haut niveau à l Université Savoie Mont-Blanc pour l année universitaire 2015-2016 Critères d admission sur liste complémentaire des sportifs de haut niveau à l Université Savoie Mont-Blanc pour l année universitaire 2015-2016 Il existe, à l Université Savoie Mont-Blanc, deux listes

Plus en détail

- SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE -

- SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE - - SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE - 1. OBJECTIFS 1.1 Préciser les orientations de la Commission scolaire quant à la mise en place, à l organisation et au fonctionnement des services de garde en milieu

Plus en détail

DÉCLARATION D INTÉRÊT DATE LIMITE DE SOUMISSION : 31 AOÛT 2015 Par courriel : gshiu@abilitiescentre.org Par télécopieur : 905 665-8501

DÉCLARATION D INTÉRÊT DATE LIMITE DE SOUMISSION : 31 AOÛT 2015 Par courriel : gshiu@abilitiescentre.org Par télécopieur : 905 665-8501 DÉCLARATION D INTÉRÊT DATE LIMITE DE SOUMISSION : 31 AOÛT 2015 Par courriel : gshiu@abilitiescentre.org Par télécopieur : 905 665-8501 10 juillet 2015 L Abilities Centre et la région de Durham, en collaboration

Plus en détail

- 1 - Définition des désordres alimentaires PLAN 10/03/09. Attitudes inadaptées et des comportements de contrôle du poids. Des restrictions sérieuses

- 1 - Définition des désordres alimentaires PLAN 10/03/09. Attitudes inadaptées et des comportements de contrôle du poids. Des restrictions sérieuses PLAN PARTIE COURS Définition des DA Les DA dans le sport Principaux facteurs psychosociologiques des DA Démarche de prévention Stéphanie SCOFFIER Doctorante 2 e année sur les facteurs psychosociologiques

Plus en détail

Proportion des élèves du secondaire ayant eu une relation amoureuse au cours de leur vie (EQSJS)

Proportion des élèves du secondaire ayant eu une relation amoureuse au cours de leur vie (EQSJS) Proportion des élèves du secondaire ayant eu une relation au cours de leur vie (EQSJS) (N de ligne du PCS :) (N de fiche EQSJS : 17.3) Introduction L Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire

Plus en détail

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait...

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait... OUTILS DE RÉALISATION D UN PORTRAIT DE MILIEU IEU DANS LE CADRE DE L L OPÉRATION QUARTIER Août 2003 TABLE DES MATIÈRES Introduction...3 Mise en contexte...4 Fédéral...5 National (Québec)...5 Régional...6

Plus en détail

Politique alimentaire pour les Jeux du Québec Révision des critères nutritionnels

Politique alimentaire pour les Jeux du Québec Révision des critères nutritionnels Politique alimentaire pour les Jeux du Québec Révision des critères nutritionnels Présenté par Catherine Drouin-Audet et Véronique Racicot, étudiantes en diététique à l Université McGill, supervisées par

Plus en détail

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF Le programme éducatif doit être un cadre de référence pour votre personnel éducateur et un outil d information pour les parents.

Plus en détail

Enquête auprès de la population jeune : des habitudes de vie qui exposent au surpoids et à l obésité

Enquête auprès de la population jeune : des habitudes de vie qui exposent au surpoids et à l obésité Enquête auprès de la population jeune : des habitudes de vie qui exposent au surpoids et à l obésité Enquête Ipsos / pour Septembre 2012 Fiche technique Sondage effectué pour : Doing Good Doing Well Echantillon

Plus en détail

Guide de l athlète. Polyvalente Thomas-Albert

Guide de l athlète. Polyvalente Thomas-Albert Guide de l athlète Polyvalente Thomas-Albert Responsabilités de l athlète La participation aux sports interscolaires est un privilège exigeant maturité et responsabilité. Nous nous attendons à ce que les

Plus en détail

Table des matières. Introduction 2

Table des matières. Introduction 2 Table des matières Introduction 2 Section 1 : Que faut-il savoir sur le poids et l amaigrissement Le poids et la santé 3 L ABC de l amaigrissement 6 Conséquences des méthodes amaigrissantes 8 Maigrir n

Plus en détail

Contact: Chrystel BERNOU, CTS Bourgogne chrystel.cam@wanaoo.fr 077 107 95 88

Contact: Chrystel BERNOU, CTS Bourgogne chrystel.cam@wanaoo.fr 077 107 95 88 Contact: Chrystel BERNOU, CTS Bourgogne chrystel.cam@wanaoo.fr 077 107 95 88 Dessinatrice Armelle MODERE Sommaire L objectif à l origine Diapo 4 Qu est-ce que le Soft volley? Diapo 5 Les avantages du ballons

Plus en détail

activités sportives // ÉTÉ 2015 / enfants & ados / Ville de Toulon > www.toulon.fr

activités sportives // ÉTÉ 2015 / enfants & ados / Ville de Toulon > www.toulon.fr activités sportives // ÉTÉ 2015 / enfants & ados / Ville de Toulon > www.toulon.fr bel été sportif! «Toute l année, notre ville propose un large panel d activités aux jeunes sportifs toulonnais, quels

Plus en détail

avec les Travailleurs Handicapés

avec les Travailleurs Handicapés avec les Travailleurs Handicapés POUR LA PREMIÈRE FOIS LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS SONT PLEINEMENT ACTEURS DE L INTÉGRATION L expérience collective au service du handicap dans l entreprise SI VOUS CHERCHEZ

Plus en détail

MES PREMIERS JEUX. Programme coordonné par. L Unité de loisir et de sport de la Capitale-Nationale

MES PREMIERS JEUX. Programme coordonné par. L Unité de loisir et de sport de la Capitale-Nationale MES PREMIERS JEUX Programme coordonné par L Unité de loisir et de sport de la Capitale-Nationale PRÉSENTATION DU PROGRAMME L ULS de la Capitale-Nationale (ULSCN) offre le programme Mes premiers Jeux s

Plus en détail

Prévention du tabagisme à l école, projet transfrontalier

Prévention du tabagisme à l école, projet transfrontalier Prévention du tabagisme à l école, projet transfrontalier L. Galanti, MD, PhD CHU Mont-Godinne, Yvoir, Belgique laurence.galanti@uclouvain.be Programme transfrontalier INTERREG IV «Coopération territoriale

Plus en détail

Le guide d accueil des correspondants

Le guide d accueil des correspondants Le guide d accueil des correspondants Échanges culturels et linguistiques de longue durée Votre enfant souhaite postuler, a déjà postulé ou est confirmé pour un échange de longue durée, félicitations!

Plus en détail

Les sports et les loisirs adaptés: les partenariats communautaires

Les sports et les loisirs adaptés: les partenariats communautaires Les sports et les loisirs adaptés: les partenariats communautaires Par Sophie Bureau et Julie Lavallée Physiothérapeutes CIUSSS Capitale Nationale IRDPQ Photo: Défi sportif Mission de l établissement Adaptation

Plus en détail

UNIVERSITE DE BOURGOGNE

UNIVERSITE DE BOURGOGNE UNIVERSITE DE BOURGOGNE INSTITUT DE RECHERCHE EN ECONOMIE DE L EDUCATION Thèse pour l obtention du Diplôme de Doctorat en Sciences de l Education LA CONSTRUCTION DES INEGALITES DE REUSSITE EN EPS AU BACCALAUREAT

Plus en détail

Mardi 20 mars 2012. Aurélie ELOY - Claire GUILLOUËT - Céline LECLERC ORS Centre

Mardi 20 mars 2012. Aurélie ELOY - Claire GUILLOUËT - Céline LECLERC ORS Centre Mardi 20 mars 2012 Aurélie ELOY - Claire GUILLOUËT - Céline LECLERC ORS Centre Enquête réalisée à l initiative du Conseil régional de la région Centre, en partenariat avec l ARS du Centre, le Rectorat

Plus en détail

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises 13574-008 Novembre 2009 www.legermarketing.com

Plus en détail

1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1

1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1 Les aînés regroupés de Charlesbourg 7260, boulevard Cloutier, Québec, G1H 3E8 http://www.caabcharlesbourg.org/arc arc@caabcharlesbourg.org Décembre 2011 Volume 4 no. 1 1. Éditorial Gérald Lavoie Président

Plus en détail

LE RENDEZ-VOUS SPORT SANTÉ BIEN ÊTRE du 19 au 23 septembre 2012

LE RENDEZ-VOUS SPORT SANTÉ BIEN ÊTRE du 19 au 23 septembre 2012 LE RENDEZ-VOUS SPORT SANTÉ BIEN ÊTRE du 19 au 23 septembre 2012 APPRENDRE À PRESERVER SA SANTÉ PAR LE SPORT Troisième édition de l opération «Sentez-vous sport!» Du 19 au 23 septembre 2012, le ministère

Plus en détail