Le retour des maîtres d EPS, provocation ou réalité?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le retour des maîtres d EPS, provocation ou réalité?"

Transcription

1 L éducation physique à l école : Le retour des maîtres d EPS, provocation ou réalité? Avril Coppin Christophe, Mikulovic Jacques, Pierru Charles, Duchateau Guillaume, Bui-Xuan Gilles Laboratoire EA 4110 ER3S PRES Lille Nord de France Objectif Croiser l actualité, la réalité quotidienne avec l historiographie de l éducation physique, nous autorise à nous poser nombre de questions relatives à la prise en charge et à la mise en œuvre de cet enseignement dans le système éducatif d aujourd hui. Si l identité de l EPS est réelle dans le secondaire, en référence aux travaux de Michaël Attali et Jean Saint-Martin (1), elle est certainement plus nébuleuse à l école primaire. Identifier les formes d EPS à l école primaire en fonction des typologies d intervenants ou de contexte, a mobilisé l orientation de nos réflexions et travaux, conduit sous l égide du laboratoire «RELACS» de l Université du Littoral Côte d Opale, département STAPS. Matériels et méthode L objectif posé, il a fallu mener une enquête quantitative et qualitative. Celle-ci, intitulée «L Education Physique à L Ecole Primaire», a été proposée au printemps 2008 auprès d un panel de 370 professeurs des écoles et de 90 intervenants EPS extérieurs rémunérés. 1

2 La prospection a couvert un territoire étendu, celui du littoral Côte d Opale, du Dunkerquois (Dunkerque et alentours) au Berckois (Berck sur Mer) en passant par le Calaisis (Calais et sa banlieue), le Boulonnais (Boulogne sur Mer et environs), le Touquetois (Le Touquet-Paris- Plage) ainsi que les zones rurales de l audomarois (région de St Omer). Les publics interviewés l ont été sur des bases non exhaustives : Trois corpus concernant les enseignants ; - ceux n ayant pas recours aux intervenants extérieurs rémunérés en éducation physique et sportive (IER EPS), - ceux ayant recours uniquement aux intervenants extérieurs rémunérés MNS/BEESAN pour l apprentissage de la natation, - ceux ayant recours aux intervenants extérieurs rémunérés, éducateurs territoriaux des APS (ETAPS maîtres nageur et autres spécialités) et/ou brevetés d état salariés d association. Deux corpus concernant les intervenants extérieurs rémunérés en EPS ; - les MNS/BEESAN, titulaires et non-titulaires, - les brevetés d état, ETAPS ou salariés d association. La problématique générale concerne les exigences de l enseignement de l EPS. A savoir ; la maîtrise de la didactique, le savoir mettre en œuvre des connaissances relatives aux théories de l apprentissage ainsi que le respect des différentes exigences institutionnelles de l Education nationale (Instructions Officielles, programmes, évaluations ). Il s agit de mesurer la cohérence dans la conception de l enseignement de l EPS entre les intervenants extérieurs rémunérés et les enseignants. Le recueil de données se fait à partir d un questionnaire, doublé par un entretien durant lequel les sujets expriment leurs opinions face aux affirmations proposées, par positionnement d un curseur allant de 0 à 3. Le niveau 0 correspondant à «pas du tout d accord», le niveau 1 à «plutôt pas d accord», le niveau 2 à «d accord» et le niveau 3 à «tout à fait d accord». 2

3 Une partie de l étude vise à repérer le parallèle possible entre les maîtres d EPS des années cinquante et les intervenants extérieurs rémunérés en EPS actuels de l enseignement du premier degré, plus précisément, du cycle 3 de l école élémentaire, où se concentre 85% de leurs interventions. Après guerre et jusqu aux années soixante/soixante-dix (IO de 1941), les maîtres d EPS et les professeurs d EPS ont des compétences très différentes. Les premiers visent le processus de sportivisation de la discipline par la mise en œuvre de modèles sportifs basés sur la préparation aux Jeux Olympiques. Les professeurs d EPS tendent eux, vers une évolution de leurs pratiques par la modélisation des formes de pédagogie sportive. Les années Herzog (secrétaire d état à la jeunesse et aux sports de 1958 à 1965) iront dans ce sens, en donnant aux professeurs d EPS une plus grande dimension scolaire. Mais la confusion Sport/EPS perdure. Il faudra attendre les années soixante-dix, «véritable rupture axiologique pour l EPS» comme l écrit Olivier Chovaux (2) pour que la rénovation s opère. La didactique permet de faire une fois pour toute la distinction entre l enseignant d EPS et l éducateur sportif. Résultats Une première partie de l interview porte sur les représentations de la valeur accordée à l éducation physique et sportive. Elles font quasi unanimité chez les intervenants extérieurs rémunérés en EPS. 90% d entre eux précise que l EPS est un contenu d enseignement incontournable, au même titre que les autres disciplines. Pourcentage plus important que pour les professeurs des écoles, qui sont eux, 80% à le penser. Malgré ce positionnement louable, l étude, par une série de questions évaluant leurs connaissances des textes officiels, montre que les intervenants extérieurs, dans leur grande majorité, ne connaissent pas les trois objectifs généraux de l EPS et méconnaissent les quatre compétences spécifiques de l EPS à l école primaire (IO de 2002, reprises en 2008), ce qui est tout de même dommageable. 3

4 Un autre volet de l enquête concerne le sentiment de compétence à enseigner l EPS à l école primaire. Les intervenants témoignent d une certaine aisance. Ils pensent, à 75%, avoir été formés à cet enseignement et se sentent compétents pour la mise en œuvre de l EPS à 85%. Ce sentiment de maîtrise de «l outil EPS» leur permet de répondre positivement à 85% quant à l item «l enseignement de l EPS à l école devrait être confié uniquement aux moniteurs sportifs», les professeurs des écoles ne l envisagent qu à 45%. Mais, paradoxalement, ces intervenants extérieurs avouent, à 90%, que les séances et les contenus proposés sont les mêmes qu en clubs sportifs, à la différence près qu ils sont adaptés à l âge des élèves 60% d entre eux intervient ou souhaite intervenir dans sa spécialité Ils ne souhaitent pas non plus, à 80%, être rattachés à l Education nationale ou en devenir ses personnels L extrait de l enquête concernant les modalités et formes d intervention appellent aussi à analyse. 70% des intervenants extérieurs rémunérés prend seul en charge le groupe classe, hormis en pratique natation où la co-intervention, toute relative, s impose par l obligation du respect des taux d encadrement. Ils sont 90% à choisir les contenus d enseignement et à construire les séances, sans regard de la part des enseignants. Ils indiquent un temps de concertation moyen et officiel de quatre heures par an, horaire pondéré officieusement à moins d une heure 98% des activités encadrées par les intervenants est imposé aux équipes pédagogiques, du fait il est vrai, du tissu associatif et des infrastructures locales. Interprétations discussion des résultats Ces résultats montrent des contrastes entre, logique officielle de mise en œuvre de l EPS à l école primaire et conceptions de l activité par les intervenants extérieurs rémunérés en EPS. Ces disparités, nous en avons identifié quatre. Nous vous les livrons comme suit : La première disparité est relative aux exigences institutionnelles caractéristiques de l Education nationale. Les intervenants méconnaissent les objectifs et programmes, ils 4

5 amalgament encore éducation physique et sport. Les finalités éducatives ne sont pas respectées. La deuxième, concerne la maîtrise de la didactique des APSA enseignées. Les intervenants sont des spécialistes sportifs d une et unique activité physique. Peu sont recrutés sur d autres critères ou formés à la diversité des AP. La troisième disparité réside dans la mise en œuvre des connaissances relatives aux théories de l apprentissage. Un breveté d état qui propose les mêmes séances à l école qu en club sportif visera davantage des habiletés techniques de performance. Nous sommes là dans des apprentissages sur mode «transmissif ou fonctionnaliste» alors que la mise en œuvre de l EPS vise une conception constructiviste des apprentissages. L éducation physique s emploie à développer des compétences motrices et non pas des techniques spécifiques. La quatrième disparité, la dernière, qui n en est pas des moindre à mon humble avis, s articule autour de l évaluation, celle des élèves. Mais aussi, l autoévaluation des pratiques professionnelles et des mises en œuvre spécifiques aux différentes APSA. De longue date, l EPS vise l acquisition de compétences et non l assimilation de savoirs. Elle possède aussi la culture de l évaluation qui s organise en plusieurs temps, diagnostique-formative-sommative, concernant les élèves mais renseignant aussi l enseignant sur ses choix didactiques et leurs pertinences. Cette dimension, qui fonde les apprentissages, est quasi absente des pratiques professionnelles des intervenants extérieurs en EPS, exception faîte pour les activités à risques (ou à taux d encadrement renforcé) où dès la première séance les élèves sont répartis en groupes de niveau de pratique par une évaluation souvent tronquée. Conclusion 5

6 Ces disparités permettent-elles alors de corréler les processus de sportivisation des maîtres d EPS d après guerre et les mises en œuvre des activités physiques par les intervenants extérieurs rémunérés? Certes non. Force est de reconnaître que certaines instances fédérales via la Jeunesse et Sports tendent à proposer dans leurs formations aux brevets d état, des modules sur l enseignement de l éducation physique à l école et que bon nombre d intervenants s attachent à recadrer leurs pratiques professionnelles, surtout sous l impulsion et le suivi des conseillers pédagogiques en EPS, personnels des inspections académiques. Mais cette tendance reste insuffisante au regard des résultats de notre étude. La formation initiale aux brevets d état, par nature, ne peut à elle seule prendre en charge l ensemble de ce volet professionnel. Il serait donc souhaitable de proposer aux intervenants extérieurs rémunérés en EPS, qu ils soient ETAPS ou employés d association, des formations continues spécifiques à la mise en œuvre de l éducation physique dans le premier degré, y compris pour les cycles 1 et 2. Trois structures, à ce jour, pourraient proposer et prendre en charge ce continuum de formation. En amont ; l Université par ses départements en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS). En aval ; l Education nationale par la mise à disposition ponctuelle de conseillers pédagogiques en EPS, mais aussi l Union Sportive de l Enseignement du Premier degré (USEP) par l accueil des intervenants en EPS dans leur dispositif de formation. Bibliographie (1) Michaël Attali, Jean Saint-Martin in «L éducation physique de 1945 à nos jours, les étapes d une démocratisation». Ed Armand Colin, (2) Olivier Chovaux, atelier SHERPAS, UFR STAPS, Université d Artois. 6

J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE

J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE Textes de référence : Circulaire n 2011-090 du 7 juillet 2011-BO n 28 du 14 juillet 2011 PEAMBULE : - La natation est partie intégrante de l enseignement de l EPS à l école

Plus en détail

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012 LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Académie de la Réunion 2009 2012 PREFACE DE MONSIEUR L INSPECTEUR D ACADEMIE L Education Physique et Sportive, discipline d enseignement,

Plus en détail

Permettre aux étudiants d acquérir des compétences dans le domaine de l enseignement des APSA et de l EPS.

Permettre aux étudiants d acquérir des compétences dans le domaine de l enseignement des APSA et de l EPS. ou EDUCATION et MOTRICITE LES OBJECTIFS Permettre aux étudiants d acquérir des compétences dans le domaine de l enseignement des APSA et de l EPS. historique IREP IREPS UER EPS (1968) UFR STAPS (1984)

Plus en détail

CONVENTION. Désireux de parvenir à des modalités de fonctionnement satisfaisant les deux parties, dans le respect de leur rôle respectif,

CONVENTION. Désireux de parvenir à des modalités de fonctionnement satisfaisant les deux parties, dans le respect de leur rôle respectif, VILLE DE MORZINE INSPECTION EDUCATION NATIONALE EVIAN CONVENTION relative à la mise à la disposition des écoles publiques par la Ville de MORZINE d équipements et de prestations en personnels pour des

Plus en détail

Objet : Soutien du CNDS aux activités sportives périscolaires dans le cadre du dispositif d accompagnement éducatif, pour l année scolaire 2010-2011.

Objet : Soutien du CNDS aux activités sportives périscolaires dans le cadre du dispositif d accompagnement éducatif, pour l année scolaire 2010-2011. Paris, le novembre 2009 Département des financements déconcentrés - DEFIDEC - Dossier suivi par Renaud de VEZINS 01 53 82 74 41 Jacques GAUCHER 01 53 82 74 16 Laurine Giroux 01 53 82 74 42 LE DIRECTEUR

Plus en détail

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 MEN-DGESCO 2013 Sommaire 1. LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF 2. LES ACQUISITIONS PRIORITAIREMENT VISÉES 3. LES LIEUX

Plus en détail

LES INTERVENANTS EXTERIEURS GUIDE PRATIQUE ET PRECONISATIONS DEPARTEMENTALES Groupe départemental ARTS/EPS

LES INTERVENANTS EXTERIEURS GUIDE PRATIQUE ET PRECONISATIONS DEPARTEMENTALES Groupe départemental ARTS/EPS LES INTERVENANTS EXTERIEURS GUIDE PRATIQUE ET PRECONISATIONS DEPARTEMENTALES Groupe départemental ARTS/EPS Table des matières LES TEXTES DE REFERENCE... 3 POURQUOI UN GUIDE PRATIQUE?... 4 L INTERVENTION

Plus en détail

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Responsable : Grégoire COCHETEL, directeur adjoint à l administrateur provisoire chargé de la formation continue Tél : 04 73 31 71 87 ESPE

Plus en détail

Le Golf, à l école...

Le Golf, à l école... Le Golf, à l école... Limites et perspectives Orientations de la ff.golf dans le cadre de l intégration de la pratique du golf en milieu scolaire et universitaire Claude ANACKIEWICZ, CPC EPS Marvejols

Plus en détail

CONVENTION de PARTENARIAT entre

CONVENTION de PARTENARIAT entre CONVENTION de PARTENARIAT entre La Direction des services départementaux de l Education Nationale de Haute- Savoie L Union Sportive de l Enseignement du Premier degré de Haute-Savoie La Fédération des

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

La formation des cadres sportifs escrime. Présentation générale de la réforme des formations de cadres à vocation pédagogique

La formation des cadres sportifs escrime. Présentation générale de la réforme des formations de cadres à vocation pédagogique La formation des cadres sportifs escrime Présentation générale de la réforme des formations de cadres à vocation pédagogique Sommaire Introduction Le cahier de charge des formations Le dispositif mis en

Plus en détail

Licence professionnelle Logistique globale

Licence professionnelle Logistique globale Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Logistique globale Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

STAGES EN ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES

STAGES EN ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES STAGES EN ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES Livret d accompagnement du stagiaire et du tuteur 2013-2014 Préambule Refonder l école de la République, c est garantir la qualité de son service public d éducation et,

Plus en détail

L emploi sportif, la liberté d établissement et la libre prestation de services dans le domaine sportif au sein de l Union européenne

L emploi sportif, la liberté d établissement et la libre prestation de services dans le domaine sportif au sein de l Union européenne L emploi sportif, la liberté d établissement et la libre prestation de services dans le domaine sportif au sein de l Union européenne Introduction Dans l Europe à 25, on compte environ 130 millions de

Plus en détail

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire»

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Horaires et Programmes EPS à l école primaire BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Les programmes 2008 s appuient sur le Socle commun de connaissances

Plus en détail

4 courants de l EPS de 1985 à 1998

4 courants de l EPS de 1985 à 1998 4 courants de l EPS de 1985 à 1998 Annick DAVISSE, Michel DELAUNAY, Paul GOIRAND, Jean ROCHE Coordonné par Patrick SENERS AVANT-PROPOS... XVII Première partie ENTRE 1987 ET 1990, LE GIP DE CRÉTEIL : UNE

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

CONVENTION POUR L'ACTIVITE RUGBY A L'ECOLE

CONVENTION POUR L'ACTIVITE RUGBY A L'ECOLE CONVENTION POUR L'ACTIVITE RUGBY A L'ECOLE ENTRE : L'Inspecteur d'académie, Directeur des services départementaux de l'education Nationale, Le Président du Comité Départemental U.S.E.P. de l'ain, Le Président

Plus en détail

Du personnel d encadrement des commissions scolaires

Du personnel d encadrement des commissions scolaires DE S C R I P T IO N D E S E M P L O I S G É NÉ R I Q U E S Du personnel d encadrement des commissions scolaires Direction générale des relations du travail Ministère de l Éducation Juillet 2002 TABLE DES

Plus en détail

La Formation fédérale et d Etat. Une dynamique de formation

La Formation fédérale et d Etat. Une dynamique de formation La Formation fédérale et d Etat Une dynamique de formation Une dynamique de formation à trois niveaux Structuration du Territoire Ecole Régionale de Formation des Activités de la Natation (ERFAN) La natation

Plus en détail

Université Claude Bernard-Lyon 1 - Ecole Supérieure du Professorat et de l Education

Université Claude Bernard-Lyon 1 - Ecole Supérieure du Professorat et de l Education Université Claude Bernard-Lyon 1 - Ecole Supérieure du Professorat et de l Education RECRUTEMENT DE FORMATEURS OU FORMATRICES EN SERVICE PARTAGE POUR L ANNEE 2015-2016 L Ecole Supérieure du Professorat

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences et techniques des activites physiques et sportives de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Energies renouvelables et efficacité énergétique de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL Vague

Plus en détail

Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous»

Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous» Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous» 1. L internat : la réussite pour tous 2. Un recrutement des internes répondant aux orientations nationales 3. Un projet pédagogique

Plus en détail

Rapport d activité Année scolaire 2014-2015

Rapport d activité Année scolaire 2014-2015 Rapport d activité Année scolaire 2014-2015 Christophe LENOUVEL Chargé de mission USEP 1. Suivi de l accompagnement éducatif dans le 1 er degré 2. Collaboration avec les conseillers pédagogiques départementaux

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Enseignement de la langue des signes française en milieu scolaire de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis

Plus en détail

TZR, prof à part entière ou entièrement à part?

TZR, prof à part entière ou entièrement à part? TZR, prof à part entière ou entièrement à part? 1 Qu est-ce qu un TZR? 2 L activité du TZR dans son établissement de rattachement 3 Conseils pour optimiser les Remplacements (pour le TZR et les Équipes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences et techniques des activités physiques et sportives de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d

Plus en détail

VADEMECUM DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES A MI-TEMPS EN MASTER 2 et ADMIS AU CRPE 2015-2016

VADEMECUM DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES A MI-TEMPS EN MASTER 2 et ADMIS AU CRPE 2015-2016 VADEMECUM DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES A MI-TEMPS EN MASTER 2 et ADMIS AU CRPE 2015-2016 Documents de référence : - Arrêté du 1 er juillet 2013 relatif au référentiel de compétences professionnelles

Plus en détail

Présentation des actions des Fédérations du sport scolaire et universitaire

Présentation des actions des Fédérations du sport scolaire et universitaire Présentation des actions des Fédérations du sport scolaire et universitaire 7 USEP mode d'emploi Fédération sportive scolaire regroupant plus de 820 000 adhérents au sein de 11 000 associations touchant

Plus en détail

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré à mi-temps

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré à mi-temps Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré à mi-temps 2014-2015 www.ac-montpellier.fr www.pres-suddefrance.fr/espe Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2

Plus en détail

Programme détaillé MASTER DE MANAGEMENT ET DE STRATEGIE D ENTREPRISE. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation

Programme détaillé MASTER DE MANAGEMENT ET DE STRATEGIE D ENTREPRISE. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation Objectifs de la formation Les métiers Ce Master valide votre qualification professionnelle et votre aptitude à tenir les emplois de cadres et futurs cadres supérieurs dans les professions industrielles

Plus en détail

A deux pas de Londres. Pas-de-Calais. V o t r e c a m p d e b a s e e n F r a n c e. Pour le Rendez - Vous de 2012

A deux pas de Londres. Pas-de-Calais. V o t r e c a m p d e b a s e e n F r a n c e. Pour le Rendez - Vous de 2012 A deux pas de Londres. Pas-de-Calais V o t r e c a m p d e b a s e e n F r a n c e Pour le Rendez - Vous de 2012 Les Jeux Olympiques de Londres Du 27 juillet au 12 Aout 2012 7.9 millions de spectateurs

Plus en détail

LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF

LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF La formation constitue un outil au service du projet politique décliné au niveau local. Elle contribue au rayonnement de l USEP au sein des départements et des

Plus en détail

Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie. - Bachelor -

Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie. - Bachelor - Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie - Bachelor - Lausanne, Février 2011 Au cours de l année 2010, l Institut de Psychologie de la Faculté des sciences sociales et politiques

Plus en détail

Les projets de piscine 2012-2016

Les projets de piscine 2012-2016 Les projets de piscine 2012-2016 1. Le cadre institutionnel Article L. 112-1 à L. 112-5 du code de l éducation Article L. 122-1-1 du code l éducation Article D 122-1, D 122-2, D 122-3 et article annexe

Plus en détail

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics :

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics : DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016 U1AG Unité d enseignement UAG/10 ECTS Savoir-faire/Stage U1AG Intitulé du cours : séminaires interdisciplinaires d analyse des pratiques Enseignant(s) : Cécile

Plus en détail

VADE-MECUM DE L ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF VOLET SPORTIF

VADE-MECUM DE L ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF VOLET SPORTIF VADE-MECUM DE L ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF VOLET SPORTIF QU EST-CE QUE LE DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT ÉDUCATIF? L accompagnement éducatif est un dispositif d aide périscolaire proposé aux enfants volontaires

Plus en détail

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse CONSTRUCTION IDENTITAIRE DES ENSEIGNANTS EN FORMATION INTIALE : ENTRE REPRESENTATIONS PARTAGEES ET ELEMENTS DE DIFFERENCIATION DANS LE RAPPORT AU METIER 1. Problématique L étude

Plus en détail

Réglementation en matière d encadrement, d enseignement et d animation

Réglementation en matière d encadrement, d enseignement et d animation 0 Réglementation en matière d encadrement, d enseignement et d animation La Fédération Française de Course d Orientation organise régulièrement la formation de ses cadres pour donner à chacun les compétences

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion et pilotage de projets de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE EVALUATION EXTERNE FIN DE PROJET CREATION D UN CENTRE EDUCATIF POUR LA POPULATION DE LA REGION

TERMES DE REFERENCE EVALUATION EXTERNE FIN DE PROJET CREATION D UN CENTRE EDUCATIF POUR LA POPULATION DE LA REGION TERMES DE REFERENCE EVALUATION EXTERNE FIN DE PROJET CREATION D UN CENTRE EDUCATIF POUR LA POPULATION DE LA REGION D AL-AIZARIEH, EN PERIPHERIE DE JERUSALEM EST (CISJORDANIE) Janvier 2015 1 PRESENTATION

Plus en détail

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Principes généraux L académie de Caen accueille cette année 142 professeurs et CPE stagiaires dont

Plus en détail

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL LA SYNTHESE L Observatoire de la branche des acteurs du lien social et familial - centres

Plus en détail

Concertation nationale sur le numérique pour l éducation. Synthèse académique KIT

Concertation nationale sur le numérique pour l éducation. Synthèse académique KIT Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Synthèse académique KIT 1 Synthèse académique Nom de l académie : LILLE Contact : Philippe LECLERCQ DAN Descriptif de la concertation mise en place

Plus en détail

FICHE DE PROFIL DE POSTE

FICHE DE PROFIL DE POSTE FICHE DE PROFIL DE POSTE POSTE : Agent de développement sportif et/ou socio-sportif de secteur ou de bassin d activité CONVENTION COLLECTIVE : CCNS GROUPE : 1 METIER : Agent de développement Comité STRUCTURE

Plus en détail

2. Bilan de la session 2013

2. Bilan de la session 2013 RAPPORT DE JURY DE L EXAMEN DE CERTIFICATION COMPLEMENTAIRE DNL ANGLAIS SESSION 2013 1. Cadre réglementaire 1.1. Textes réglementaires L examen visant l attribution d une certification complémentaire est

Plus en détail

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme : Baccalauréat professionnel Aménagements paysagers Module : MP3 Organisation d un chantier d aménagement

Plus en détail

Notice d information

Notice d information Master 1 ère année Management des Evènements et Loisirs Sportifs (Master MELS) Notice d information A lire attentivement avant de renseigner le dossier de candidature (en page 7) Année 2014-2015 Page 1

Plus en détail

Hors-série 1,50. L UGSEL, organisme de l enseignement catholique

Hors-série 1,50. L UGSEL, organisme de l enseignement catholique HS ugsel Corr 2 4/05/07 18:02 Page I Hors-série 1,50 L UGSEL, organisme de l enseignement catholique Texte promulgué par la Commission permanente le 13 avril 2007 Le Statut de l enseignement catholique

Plus en détail

Profil des postes PRAG mis au concours pour le Centre Universitaire de Mayotte

Profil des postes PRAG mis au concours pour le Centre Universitaire de Mayotte Profil des postes PRAG mis au concours pour le Centre Universitaire de Mayotte N. B. : Les entretiens auront tous lieu à Mayotte, la visioconférence ne pouvant être mise en place du fait du faible débit

Plus en détail

NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES

NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES M AT E RNE L L E S Note d information réalisée par le rectorat de l académie de Montpellier, le centre national de la fonction publique territoriale, le centre

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des PME/PMI : management, création et reprise/transmission de l Université du Littoral Côte d'opale - ULCO

Plus en détail

Convention dans le cadre de formations encadrées par l organisme de formation

Convention dans le cadre de formations encadrées par l organisme de formation Convention dans le cadre de formations encadrées par l organisme de formation ENTRE : Le Recteur de l académie de Grenoble représenté par la Directrice Académique des Services de l Éducation Nationale

Plus en détail

Je me forme. Je monte un projet théâtre Guide pratique fév. 2006 PNR Théâtre d Angers www.crdp-nantes.fr/artsculture/theatre www.nta-angers.

Je me forme. Je monte un projet théâtre Guide pratique fév. 2006 PNR Théâtre d Angers www.crdp-nantes.fr/artsculture/theatre www.nta-angers. Jean Bauné, chargé de mission Théâtre Éducation NTA Michèle Duterte, coordonnatrice 1 er degré Maine-et-Loire Jean Lataillade, coordonnateur Vendée 40 41 Comment? La formation initiale Pourquoi? Pour permettre

Plus en détail

FICHE RNCP DE LA LICENCE STAPS MENTION ENTRAINEMENT SPORTIF

FICHE RNCP DE LA LICENCE STAPS MENTION ENTRAINEMENT SPORTIF FICHE RNCP DE LA LICENCE STAPS MENTION ENTRAINEMENT SPORTIF Supplément descriptif du certificat (Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)) Intitulé Licence : Licence Entraînement

Plus en détail

Licence professionnelle Commercialisation de produits et services sportifs

Licence professionnelle Commercialisation de produits et services sportifs Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commercialisation de produits et services sportifs Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE INTRODUCTION Les CPE d aujourd hui s interrogent légitimement sur le rôle, sur leur positionnement dans l établissement et sur les relations dans lesquelles

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences du sport de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

LA MISSION LOCALE DE L AGGLOMERATION HAVRAISE RECRUTE 1 CHARGE-E DE PROJET EN CDI

LA MISSION LOCALE DE L AGGLOMERATION HAVRAISE RECRUTE 1 CHARGE-E DE PROJET EN CDI LA MISSION LOCALE DE L AGGLOMERATION HAVRAISE RECRUTE 1 CHARGE-E DE PROJET EN CDI ENTREPRISE : Structure associative membre du Service Publique de l Emploi, la Mission Locale de l Agglomération Havraise

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTION. Enseignant ou enseignante de classe de développement itinérant-e au degré primaire

DESCRIPTION DE FONCTION. Enseignant ou enseignante de classe de développement itinérant-e au degré primaire Direction de l'instruction publique, de la culture et du sport Direktion für Erziehung, Kultur und Sport CANTON DE FRIBOURG / KANTON FREIBURG DESCRIPTION DE FONCTION Enseignant ou enseignante de classe

Plus en détail

Master Droit 1 ère année Règlement des études

Master Droit 1 ère année Règlement des études PRES Université Lille Nord de France Faculté de Droit de Boulogne sur Mer Centre universitaire Saint Louis 21, rue Saint Louis BP 774 62327 Boulogne sur Mer Master Droit 1 ère année Règlement des études

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / STAPS Sous réserve d accréditation PRÉSENTATION DE LA LICENCE EN

Plus en détail

Le Conseil Municipal,

Le Conseil Municipal, MF/EG SEANCE DU 16 DÉCEMBRE 2003 2003/3336 - ACTUALISATION DES TARIFS D'ENTRÉE DANS LES PISCINES MUNICIPALES DE LA VILLE DE LYON À COMPTER DU 1ER JANVIER 2004 (DIRECTION DES SPORTS) Le Conseil Municipal,

Plus en détail

Réflexions sur la formation de l enseignant l en LANSAD

Réflexions sur la formation de l enseignant l en LANSAD Réflexions sur la formation de l enseignant l en LANSAD Plan de l exposé 1. La formation de l enseignant en langue étrangère en Europe et en France. 2. L enseignement des langues à l Université. 3. L enseignement

Plus en détail

Présentation. c 2008, rue des écoles 1

Présentation. c 2008, rue des écoles 1 Présentation Moment particulier de la vie professionnelle des professeurs de l Éducation nationale, l inspection est le moment de vérité qui permet d évaluer la qualité de l enseignement dispensé aux élèves.

Plus en détail

Convention de fonctionnement de la section sportive Athlétisme Partenariat G2A/ Collège Anatole France

Convention de fonctionnement de la section sportive Athlétisme Partenariat G2A/ Collège Anatole France Convention de fonctionnement de la section sportive Athlétisme Partenariat G2A/ Collège Anatole France Entre les signataires, Le Collège Anatole France, représenté par Mme FAURE Marie-Christine, Principale

Plus en détail

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance Appel à projets 2011 Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire En partenariat avec le ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Avec

Plus en détail

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 1 SOMMAIRE 1) Textes de référence 2) Cadrage départemental 3) Charte du tuteur : rôle et missions 4) Les outils des professeurs des écoles

Plus en détail

COMITE D AQUITAINE DE NATATION CATALOGUE DES FORMATIONS 2012-2013

COMITE D AQUITAINE DE NATATION CATALOGUE DES FORMATIONS 2012-2013 Ecole Régionale de Formation des Activités de la Natation ERFAN COMITE D AQUITAINE DE NATATION CATALOGUE DES FORMATIONS 2012-2013 1 Préambule La rénovation de la filière fédérale a été conduite dans le

Plus en détail

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015?

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? Introduction Tour de table rapide : Établissement, discipline et thème du projet envisagée

Plus en détail

DRJSCS. L emploi dans les clubs de tennis de Midi-Pyrénées

DRJSCS. L emploi dans les clubs de tennis de Midi-Pyrénées N 4 Novembre 212 LesCahiers de la J e u n e s s e DRJSCS Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale Midi-Pyrénées et Ligue Midi-Pyrénées de Tennis C o h é s i o n s o c i

Plus en détail

Ordonnance du DDPS sur les filières d études bachelor et master en sport de la Haute école fédérale de sport

Ordonnance du DDPS sur les filières d études bachelor et master en sport de la Haute école fédérale de sport Ordonnance du DDPS sur les filières d études bachelor et master en sport de la Haute école fédérale de sport Modification du 1 er septembre 2010 Le Département fédéral de la défense, de la protection de

Plus en détail

DEVENIR ENSEIGNANT! Ce qu il faut savoir Mai 2013

DEVENIR ENSEIGNANT! Ce qu il faut savoir Mai 2013 DEVENIR ENSEIGNANT! Ce qu il faut savoir Mai 2013 Les métiers... Quel métier choisir? Vous voulez transmettre des savoirs et des valeurs Vous avez un esprit ouvert et tourné vers les autres Vous recherchez

Plus en détail

Concours externe du Capeps et Cafep - Capeps

Concours externe du Capeps et Cafep - Capeps A. Épreuves écrites d'admissibilité I. Dissertation portant sur les fondements sociohistoriques et épistémologiques de l'éducation physique et des activités physiques, sportives et artistiques (APSA) L'épreuve

Plus en détail

Portefeuille Global des Projets du Programme d Urgence

Portefeuille Global des Projets du Programme d Urgence Portefeuille Global des Projets du Programme d Urgence 2009-2012 PROGRAMME D URGENCE Ensemble pour l école de la réussite 2009-2012 ESPACE 1 ESPACE 2 ESPACE 3 ESPACE 4 Rendre effective l obligation de

Plus en détail

Licence Sciences de l éducation

Licence Sciences de l éducation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences de l éducation Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Positions et revendications de l APMEP

Positions et revendications de l APMEP 1 Association des Professeurs de Mathématiques de l Enseignement Public 26 rue Duméril 75013 Paris ~ www.apmep.asso.fr L'enseignement des mathématiques de la maternelle à l université Positions et revendications

Plus en détail

Le contexte de la formation initiale et continue des enseignants du primaire

Le contexte de la formation initiale et continue des enseignants du primaire TITRE: LA FORMATION CONTINUE DES ENSEIGNANTS DU PRIMAIRE AU CAMEROUN: UNE EXPÉRIENCE DES CADRES CHARGÉS DE LA SUPERVISION PÉDAGOGIQUE DANS LES ÉCOLES AUTEUR : TCHAMENI NGAMO Salomon ETABLISSEMENT : INJS

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues étrangères appliquées de l Université Lille 3 - Sciences humaines et sociales - Charles de Gaulle Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

PLAN DE FORMATION 1000 Jeunes bénévoles futurs dirigeants CDOS de la SOMME

PLAN DE FORMATION 1000 Jeunes bénévoles futurs dirigeants CDOS de la SOMME - SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE GENERAL... 2 2. LES MODALITES PEDAGOGIQUES D ORGANISATION... 2 3. LES MODALITES D APPRENTISSAGE... 3 3.1 L articulation apports théoriques et mise en situation pratique... 3 3.2

Plus en détail

EPS à l École primaire

EPS à l École primaire Contribue à l épanouissement de l enfant Relève de la compétence des maîtres S envisage dans le cadre de projet pédagogique EPS à l École primaire Fait l objet une attention particulière Contribue à l

Plus en détail

Synthèse réalisée par. Karine Messier Newman. Stéphane Martineau UQTR CRIFPE

Synthèse réalisée par. Karine Messier Newman. Stéphane Martineau UQTR CRIFPE Shepherd, Monica Lynn (2009). Evaluating the impact of the Beginning Teacher Induction Program on the Retention Rate of Beginning Teachers. Gardner-Webb University, School of Education, Thèse, 117 pages.

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et management publics de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle

Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle Université Toulouse II - Jean Jaurès - UT2J Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Académie de Versailles STMG. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion

Académie de Versailles STMG. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion Sciences et Technologies du Management et de la Gestion 1 À la rentrée, la série STMG remplace STG La place de la série STG / STMG Le sens de cette rénovation Les contenus d enseignement 2 La place de

Plus en détail

Contribution des TICE à l évolution du système éducatif. Anne-Marie BARDI IGEN honoraire

Contribution des TICE à l évolution du système éducatif. Anne-Marie BARDI IGEN honoraire Contribution des TICE à l évolution du système éducatif Anne-Marie BARDI IGEN honoraire Vision d acteur / Vision de chercheur Expérience durable Variété des fonctions Diversité des niveaux et des disciplines

Plus en détail

Notice biographique Repères biographiques communs. Laboratoire Trigone Villeneuve d Ascq

Notice biographique Repères biographiques communs. Laboratoire Trigone Villeneuve d Ascq Nom : PERRAULT Corps : Maître de conférences Equipe de recherche Notice biographique Repères biographiques communs Prénom : BRUNO Grade : CN Section : 70 Recherches en Éducation Compétences Interactions

Plus en détail

PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS. DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2

PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS. DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2 CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2 Rédaction Jean-Pierre GUICHARD Conseiller pédagogique en EPS Ministère

Plus en détail

Outils d aide à l évaluation des compétences associés au Projet Personnel Professionnel (P.P.P)

Outils d aide à l évaluation des compétences associés au Projet Personnel Professionnel (P.P.P) Outils d aide à l évaluation des s associés au Projet Personnel Professionnel (P.P.P) Jean-Luc Cousineau IUT Université d Evry Département QLIO Rue Monseigneur Roméro 91000 Evry Jean-luc.cousineau@wanadoo.fr

Plus en détail

Présentation d un projet scolaire intégrant le Triathlon

Présentation d un projet scolaire intégrant le Triathlon Présentation d un projet scolaire intégrant le Triathlon Une classe de CM1 de l école élémentaire Galilée à Montpellier participe depuis le début de l année à un «projet triathlon». A l initiative de leur

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences et techniques des activités physiques et sportives de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019

Plus en détail

S E R V I C E O R I E N T A T I O N I N S E R T I O N E N T R E P R I S E

S E R V I C E O R I E N T A T I O N I N S E R T I O N E N T R E P R I S E Sommaire Calendrier Science Insert p 2 Les modules TRS/TRE p 3 L annuaire des anciens p 4 Le Forum des masters scientifiques p 5 Le SOIE p 6 Les partenaires du SOIE p 7 Annexe : Mini CV des intervenants

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Le tennis à l école. Cycle 3. Exemple de: Programmation Déroulement de séance. Hugues Gaillard CPC EPS (EN) Michel Martin Comité tennis 37 (FFT

Le tennis à l école. Cycle 3. Exemple de: Programmation Déroulement de séance. Hugues Gaillard CPC EPS (EN) Michel Martin Comité tennis 37 (FFT Le tennis à l école Cycle 3 Exemple de: Programmation Déroulement de séance Hugues Gaillard CPC EPS (EN) Michel Martin Comité tennis 37 (FFT Convention départementale signée en 2007 entre Inspection académique,

Plus en détail