LES PLANS D URGENCE. Séminaire 2006 Aventure Écotourisme Québec. David Mepham

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES PLANS D URGENCE. Séminaire 2006 Aventure Écotourisme Québec. David Mepham"

Transcription

1 LES PLANS D URGENCE Séminaire 2006 Aventure Écotourisme Québec David Mepham Baccalauréat en plein air et tourisme d aventure Laboratoire d expertise et recherche en plein air (LERPA)

2 OBJECTIFS DE LA RENCONTRE: 1. Approfondir les notions en lien avec plans d urgence et d évacuation 2. Outiller les intervenants à la conception et l application s procédures 3. Préciser la norme du programme d accréditation 2

3 3

4 4

5 5

6 QUALIFICATIONS ET EMPLOI 1. Professeur et directeur du Bac en plein air 2. Chercheur membre du LERPA 3. Instructeur Sirius 4. W-EMT 5. Technicien sauvetage en eau-vive 6. Membre d équipe Sauvetage Formation membre d équipage Air Médic 8. Conseiller à l accréditation AÉQ 6

7 PLAN DE LA SÉANCE 1. QU EST-CE QU UN PLAN D URGENCE? 2. ÉTABLIR LE LIEN ENTRE LE PLAN DE GESTION DES RISQUES, LE PLAN DE SORTIE ET LE PLAN D URGENCE 3. DEVENEZ CONSEILLER AÉQ! 4. AMÉLIOREZ VOS PLANS D URGENCE 5. ÉTABLIR LE LIEN ENTRE PLAN D URGENCE ET LE PLAN D ÉVACUATION 6. OPÉRATIONNALISATION DE VOS PLANS D URGENCE 7

8 ORGANISATION ACTUELLE DES DOCUMENTS DE L ENTREPRISE PLAN DE GESTION DES RISQUES PLAN D URGENCE 8

9 ORGANISATION DES DOCUMENTS DE L ENTREPRISE MANUEL DE L ENTREPRISE Politiques Politiques gestion gestion générale générale MANUEL DE DE SÉCURITÉ Politiques Politiques génériques génériques sécurité sécurité Plan Plan générique générique d urgence d urgence PLAN DE GESTION DES RISQUES CAHIER CAHIER DE DE FORFAIT FORFAIT NO.1 NO.2 Politiques Politiques spécifiques spécifiques sécurité sécurité Plan Plan spécifique spécifique d urgence d urgence DESCRIPTION DESCRIPTION DE DE POSTE POSTE D EMPLOI D EMPLOI NO. NO. 11 NO. NO. 22 Tâches Tâches reliées reliées à à la la sécurité sécurité Plan Plan générique générique gestion gestion la la crise crise Gestion Gestion s s équipements équipements et et infrastructures infrastructures critiques critiques Plan Plan spécifique spécifique gestion gestion la la crise crise Logistique Logistique (Autres (Autres tâches) tâches) MANUEL MANUEL DE DE FORMATION FORMATION DU DU PERSONNEL- PERSONNEL- SECTION SECTION SÉCURITÉ SÉCURITÉ MANUEL MANUEL DE DE FORMATION FORMATION DU DU PERSONNEL- PERSONNEL- SECTION SECTION GÉNÉRALE GÉNÉRALE 9

10 ORGANISATION DES DOCUMENTS DE L ENTREPRISE MANUEL DE L ENTREPRISE Politiques Politiques gestion gestion générale générale MANUEL DE DE SÉCURITÉ Politiques Politiques génériques génériques sécurité sécurité Plan Plan générique générique d urgence d urgence PLAN DE GESTION DES RISQUES CAHIER CAHIER DE DE FORFAIT FORFAIT NO.1 NO.2 Politiques Politiques spécifiques spécifiques sécurité sécurité Plan Plan spécifique spécifique d urgence d urgence DESCRIPTION DESCRIPTION DE DE POSTE POSTE D EMPLOI D EMPLOI NO. NO. 11 NO. NO. 22 Tâches Tâches reliées reliées à à la la sécurité sécurité Plan Plan générique générique gestion gestion la la crise crise Gestion Gestion s s équipements équipements et et infrastructures infrastructures critiques critiques Plan Plan spécifique spécifique gestion gestion la la crise crise Logistique Logistique (Autres (Autres tâches) tâches) MANUEL MANUEL DE DE FORMATION FORMATION DU DU PERSONNEL- PERSONNEL- SECTION SECTION SÉCURITÉ SÉCURITÉ MANUEL MANUEL DE DE FORMATION FORMATION DU DU PERSONNEL- PERSONNEL- SECTION SECTION GÉNÉRALE GÉNÉRALE 10

11 ORGANISATION DES DOCUMENTS DE L ENTREPRISE Plan Plan générique générique d urgence d urgence Plan Plan spécifique spécifique d urgence d urgence Plan Plan générique générique gestion gestion la la crise Plan crise Plan spécifique spécifique gestion gestion la la crise crise 11

12 LE PLAN D URGENCE Le plan d urgence est un élément du Plan gestion s risques (PGR) l entreprise. Il est constitué : 1.Des procédures qui vront être appliquées afin faire face à une situation d urgence survenant au cours s activités l entreprise. 2.De l information qui sera requise au cours la situation d urgence. 12

13 LE PLAN D URGENCE ÉLÉMENTS CONSTITUANTS (Selon le programme d accréditation AÉQ 2006, Section 2) 1. Possér un plan d urgence pour chaque activité (Norme A) 2. Déterminer l intité s personnes responsables l application du plan d urgence 3. Déterminer le rôle du personnel en place pour chaque situation d urgence 13

14 LE PLAN D URGENCE ÉLÉMENTS CONSTITUANTS (Selon le programme d accréditation AÉQ 2006, Section 2) 4. Déterminer le rôle du personnel pour les situations recherche et sauvetage 5. Déterminer une procédure pour les situations premiers soins 6. Déterminer une procédure pour les situations nécessitant une évacuation 14

15 LE PLAN D URGENCE ÉLÉMENTS CONSTITUANTS (Selon le programme d accréditation AÉQ 2006, Section 2) 7. Déterminer les moyens communication disponibles 8. Déterminer l intité et coordonnées s organismes et personnes à contacter en situation d urgence 15

16 LE PLAN D URGENCE ÉLÉMENTS CONSTITUANTS (Selon le programme d accréditation AÉQ 2006, Section 2) 9. Possér un plan du territoire indiquant: Le trajet Les chemins d évacuation Les moyens transport Les voies d accès Les habitations L ai disponible Les moyens communication disponibles 16

17 LE PLAN D URGENCE STRATÉGIES POUR L ÉLABORER 1. Mettre à contribution les experts l activité, du territoire en question, du secourisme, la RES. 2. Consulter les modèles disponibles (outils l AÉQ) 3. Utiliser les logiciels cartographie pour monter vos cartes maîtresses (ou vos ciseaux et colle en bâton!) 4. Mener les recherches nécessaires 17

18 LE PLAN D URGENCE DEVENEZ CONSEILLER À L ACCRÉDITATION! 18

19 LE PLAN D URGENCE 1. Possér un plan d urgence pour chaque activité (Norme A) 2. Déterminer l intité s personnes responsables l application du plan d urgence 3. Déterminer le rôle du personnel en place pour chaque situation d urgence 4. Déterminer le rôle du personnel pour les situations recherche et sauvetage 19

20 LE PLAN D URGENCE 5. Déterminer une procédure pour les situations premiers soins 6. Déterminer une procédure pour les situations nécessitant une évacuation 7. Déterminer les moyens communication disponibles 8. Déterminer l intité et coordonnées s organismes et personnes à contacter en situation d urgence 20

21 LE PLAN D URGENCE 9. Possér un plan du territoire indiquant: Le trajet Les chemins d évacuation Les moyens transport Les voies d accès Les habitations L ai disponible Les moyens communication disponibles 21

22 LE PLAN D URGENCE RÉSULTATS DE VOTRE ÉVALUATION: X X X X X X X X X X 22

23 AMÉLIORATION DU PLAN D URGENCE DE VOTRE ORGANISATION 1. PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU FORFAIT 23

24 2. ÉTABLISSEMENT DES PROCÉDURES MÉDICALES 1. PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU FORFAIT 24

25 3. ÉTABLISSEMENT DES PROCÉDURES D URGENCE 25

26 3. ÉTABLISSEMENT DES PROCÉDURES D URGENCE (SUITE ) 26

27 4. ÉTABLISSEMENT DES PROCÉDURES DE COMMUNICATION 27

28 4. ÉTABLISSEMENT DES PROCÉDURES DE COMMUNICATION (SUITE ) 28

29 4. ÉTABLISSEMENT DES PROCÉDURES DE COMMUNICATION (SUITE ) 29

30 5. ÉQUIPEMENTS D URGENCE 30

31 5. ÉQUIPEMENTS D URGENCE (SUITE ) 31

32 6. PROTOCOLE D ÉVACUATION 32

33 6. CARTE DU TERRITOIRE 33

34 34

35 35

36 AMÉLIORATION DU PLAN D URGENCE DE VOTRE ORGANISATION ÉVALUATION DU PLAN D URGENCE 36

37 AMÉLIORATION DU PLAN D URGENCE DE VOTRE ORGANISATION ÉVALUATION DU PLAN D URGENCE 37

38 OPÉRATIONNALISATION D UN PLAN D URGENCE COMPOSANTES CRUCIALES: 1. GUIDES Compétents Expérimentés Entraînés 2. ÉQUIPEMENT ADÉQUAT 3. CAPACITÉ MAXIMALE D ÉVACUATION 4. RÉALISME DES PROCÉDURES 38

39 OPÉRATIONNALISATION D UN PLAN D URGENCE CAPACITÉ MAXIMALE D ÉVACUATION 1. COMMUNICATION 2. CAPACITÉ D AUTOÉVACUATION 3. RECOURS AUX SECOURS EXTERNES 39

40 LES COMMUNICATIONS EN IU ET RES

41 ACTIVATION DES SECOURS EXTERNES

42 INTERVENANTS PRIMAIRES AU QUÉBEC La sûreté du Québec (SQ) Les Forces Canadiennes Les corps police municipaux Les techniciens ambulanciers (TA) Air Médic Les pompiers La GRC La Gar Côtière Les groupements bénévoles SAR 42

43 ÉVACUATION AÉROMÉDICALE

44 LES ÉTAPES DE L ACCÈS REACH THROW ROW GO TOW HELO

45 CONCLUSION PLANIFICATION DE L URGENCE FORMATION DU PERSONNEL IMPORTANCE DE LA FORMATION LES GUIDES SONT VOS MEILLEURES ASSURANCES 45

46 REMERCIEMENTS Sébastien Rojo Manon Simard François Guillot Assistant recherche Assistante recherche Directeur Parc s Monts-Valin Les acteurs du Bac en plein air: Étienne Booth Jean-François Dubé Mathieu Meunier Alice Arsalan Marie-Pierre Toto Maxime Théberge 46

47 RÉFÉRENCES AÉQ (2006), Programme d accréditation. AÉQ (2003), Gui en gestion s risques. ASSOCIATION DES CAMPS DU QUÉBEC (1996), Gui référence sur la gestion du risque et la crise., ACQ, Montréal. CLOUTIER, R. (2000). Legal Liability and Risk Management in Adventure Tourism, Bhudak Consultants, Kamloops. 47

48 RÉFÉRENCES (Suite) HANNA, G. (1991), Outdoor Pursuits programming; Legal liability and risk management. The University of Alberta Press, Edmonton. UQAC (2006), AF Bourbeau, Manuel référence en gestion s risques, Unité plein air et tourisme d aventure, Chicoutimi. UQAC (2001), Manuel gestion s risques, Unité plein air et tourisme d aventure, Chicoutimi. 48

49 LES PLANS D URGENCE Séminaire 2006 Aventure Écotourisme Québec David Mepham Baccalauréat en plein air et tourisme d aventure Laboratoire d expertise et recherche en plein air (LERPA)

La sécurité civile, une responsabilité partagée

La sécurité civile, une responsabilité partagée La sécurité civile, une responsabilité partagée Mme Christine Savard, directrice régionale Direction régionale de la sécurité civile et de la sécurité incendie de la Montérégie et de l Estrie 26 septembre

Plus en détail

Recrutement souhaité le plus tôt possible date limite de candidature : 27 avril 2014

Recrutement souhaité le plus tôt possible date limite de candidature : 27 avril 2014 FICHE DE POSTE Intitulé du poste : Chargé (e) de mission auprès du directeur de l administration générale et des finances «Administration fonctionnelle, cartographies et outils de pilotage» N VISIO poste

Plus en détail

Plan Communal de Sauvegarde

Plan Communal de Sauvegarde 34 35 36 LE DISPOSITIF COMMUNAL DE CRISE LA CELLULE DE CRISE Elle est constituée selon le schéma ci-dessous. Le maire ou son représentant s assurant que chaque rôle est assumé par une ou plusieurs personnes.

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

Les communications radio en situation d urgence Notions générales

Les communications radio en situation d urgence Notions générales Les communications radio en situation d urgence Notions générales Jacques Paré VE2CJP Louis Rioux VE2NZR Québec, 14 janvier 2015 Plan de la présentation Qui fait quoi? Rôle des bénévoles en sécurité civile

Plus en détail

Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ;

Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ; Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ; S outiller de façon concrète pour la préparation d une simulation d un code orange ; Partager notre expérience afin

Plus en détail

Mobiliser pour être prêt!! Christiane Rouleau UQAM 13 mars 2008

Mobiliser pour être prêt!! Christiane Rouleau UQAM 13 mars 2008 Mobiliser pour être prêt!! Christiane Rouleau UQAM 13 mars 2008 Un temps de réflexion Vous avez constaté la progression de l épidémie Vous savez que la prévention atteindra rapidement ses limites Beaucoup

Plus en détail

Responsable de communication

Responsable de communication Responsable de communication F1B25 Médiation scientifique, culture, communication - IR Mission Le (la) responsable de communication définit la stratégie globale de la structure en matière de communication.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

Responsable du département. Production / Infrastructures

Responsable du département. Production / Infrastructures Page 1 sur 9 Nom Fonction REDACTEUR VERIFICATEUR APPROBATEUR Martine Véniard Directeur du système d information Directeur du personnel Direction générale Date 1/01/2016 Signature Sources : Répertoire des

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC Municipalité de Cacouna RÈGLEMENT 58-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LA CRÉATION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE

PROVINCE DE QUÉBEC Municipalité de Cacouna RÈGLEMENT 58-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LA CRÉATION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE PROVINCE DE QUÉBEC Municipalité de Cacouna RÈGLEMENT 58-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LA CRÉATION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE CONSIDÉRANT QUE suite au regroupement des municipalités de Cacouna, il s avère

Plus en détail

Demande du comité de trauma local. Volonté de la direction du CSSSB

Demande du comité de trauma local. Volonté de la direction du CSSSB Demande du comité de trauma local Volonté de la direction du CSSSB Création d un comité de travail En collaboration avec l Agence de Chaudière Appalaches 9 rencontres entre le 27 novembre 2012 et le 6

Plus en détail

/" " "/" " 3 #", $ (455) NORME

/  /  3 #, $ (455) NORME 1 2 ) NORME 9.1.1 Un plan d urgence sera établi pour tout aérodrome en proportion des opérations aériennes et autres activités pour lesquelles il est utilisé 3 4 NORME 9.1.2 Le plan d urgence d aérodrome

Plus en détail

Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC

Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC Jean Bouchard, directeur général Direction générale du financement et de l équipement 28 mai 2004 Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC Séminaire de l OCDE-PEB Plan de la présentation 1. Tendances

Plus en détail

Annexe descriptive au diplôme

Annexe descriptive au diplôme Annexe descriptive au diplôme La présente annexe descriptive au diplôme (supplément au diplôme) suit le modèle élaboré par la Commission Européenne, le Conseil de l Europe et l UNESCO /CEPES. Elle vise

Plus en détail

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES La réalisation d un PCS doit être l occasion de travailler avec différents partenaires et de créer un réseau. L objectif est de faire en sorte de bien définir qui

Plus en détail

Le tutorat Formule de stage utilisée dans les programmes en sciences infirmières de l Université du Québec à Chicoutimi

Le tutorat Formule de stage utilisée dans les programmes en sciences infirmières de l Université du Québec à Chicoutimi Le tutorat Formule de stage utilisée dans les programmes en sciences infirmières de l Université du Québec à Chicoutimi Marie-Claude Bouchard, inf., Ph.D. (c) Professeure Sc. Inf. Colloque de l Acfas 9

Plus en détail

APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES

APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES Le présent plan n est pas un document indépendant. Il faut le considérer dans le contexte du Plan d urgence de la ville de Moncton. 1 Préambule Le

Plus en détail

créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité.

créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité. créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité. 1 vous êtes collectivité : Collectivité territoriale Administration

Plus en détail

«Guide référentiel pour la formation continue en transfusion sanguine des professionnels dans les établissements de santé»

«Guide référentiel pour la formation continue en transfusion sanguine des professionnels dans les établissements de santé» Réseau Hémovigilance 4 ème Aquitaine-Limousin ème Journée - 23 novembre 2006 «Guide référentiel pour la formation continue en transfusion sanguine des professionnels dans les établissements de santé» Dr

Plus en détail

Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508

Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508 Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508 Entreprise: Rue: NPA/ Localité: Brève description de l entreprise: Identification: N Suva: Classe: Effectif: Temps complet:

Plus en détail

Article 3 Délégation à la VPRI

Article 3 Délégation à la VPRI Directive en matière de santé et sécurité LEX 1.5.1 du travail (DSST) 1 er décembre 2012 La Direction de l'ecole polytechnique fédérale de Lausanne arrête : Section 1 Dispositions générales Article 1 Principes

Plus en détail

SoFGRES - Université Paris I Sorbonne 1, rue Victor Cousin 75005 PARIS www.sofgres.org. SoFGRES / Hôpital Expo 20 mai 2010

SoFGRES - Université Paris I Sorbonne 1, rue Victor Cousin 75005 PARIS www.sofgres.org. SoFGRES / Hôpital Expo 20 mai 2010 SoFGRES - Université Paris I Sorbonne 1, rue Victor Cousin 75005 PARIS www.sofgres.org 1 La SoFGRES association loi 1901 à but non lucratif, créée et déclarée à la préfecture de Paris le 28 mai 2002, qui

Plus en détail

La sécurité financière, ça se planifie!

La sécurité financière, ça se planifie! PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNEL 2014-2015 La sécurité financière, ça se planifie! Cours d'une journée qui s adresse aux dentistes seulement DESCRIPTION Vos besoins évoluent sans cesse. Comment donc assurer

Plus en détail

COMITÉ DE LA CLINIQUE D IMPÔT Vice-Président Exécutif 2014-2015

COMITÉ DE LA CLINIQUE D IMPÔT Vice-Président Exécutif 2014-2015 LISTE DES POSTES Mandat 2014-2015 CONSEIL EXÉCUTIF ÉLU AU SEIN DE L ASSOCIATION ÉTUDIANTE Vice-Président exécutif de l AEBCC Le Vice-Président exécutif est un membre élu de l Association étudiante du baccalauréat

Plus en détail

Information Technology Services - Learning & Certification. «Développement et Certification des Compétences Technologiques»

Information Technology Services - Learning & Certification. «Développement et Certification des Compétences Technologiques» Information Technology Services - Learning & Certification «Développement et Certification des Compétences Technologiques» www.pluralisconsulting.com 1 IT Training and Consulting Services Pluralis Consulting

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

is built today Mot du Président

is built today Mot du Président Mot du Président En quelques années, CIEMS a relevé de nombreux défis, il est devenu aujourd'hui un acteur de référence en Intelligence Economique et Management Stratégique. f t re f t re is built today

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

PROFIL DU POSTE. GESTIONNAIRE, Opérations des Jeux

PROFIL DU POSTE. GESTIONNAIRE, Opérations des Jeux PROFIL DU POSTE GESTIONNAIRE, Opérations des Jeux Objectifs associés au poste Le ou la gestionnaire, Opérations des Jeux, gérera les volets opérationnel et logistique des préparatifs des Jeux qui lui ont

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Les bonnes pratiques lors de l intrusion d un tireur actif

Les bonnes pratiques lors de l intrusion d un tireur actif Les bonnes pratiques lors de l intrusion d un tireur actif Service de la sûreté institutionnelle avec la collaboration du Service de police de la Ville de Montréal Octobre 2010 Objectifs de cette présentation

Plus en détail

Catalogue Formations. Sûreté Protection des Personnes Protection des Biens Risques Plans de Continuité d Activité PPMS, PPE, POI...

Catalogue Formations. Sûreté Protection des Personnes Protection des Biens Risques Plans de Continuité d Activité PPMS, PPE, POI... Crédits photos Fotolia Catalogue Formations L-EBORE SAS 25 rue du Val 78126 AULNAY SUR MAULDRE Téléphone : +33 (0)9 81 23 74 02 Messagerie : contact@l-ebore.fr www.l-ebore.fr Sûreté Protection des Personnes

Plus en détail

Gestion des interventions d Urgence-Environnement Québec

Gestion des interventions d Urgence-Environnement Québec Gestion des interventions d Urgence-Environnement Québec Introduction Les municipalités sont les principaux et premiers responsables de l intervention d urgence sur leur territoire. Les autorités municipales

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

International Business Services Accompagner les sociétés étrangères en France. Audit Expertise comptable Conseil

International Business Services Accompagner les sociétés étrangères en France. Audit Expertise comptable Conseil International Business Services Accompagner les sociétés étrangères en France International business Services Une ligne dédiée Barrières de la langue, environnement règlementaire complexe et évolutif,

Plus en détail

DROIT JUSTICE SÉCURITÉ ET PROTECTION PUBLIQUE NOTARIAT CRIMINOLOGIE - CRIMINALISTIQUE

DROIT JUSTICE SÉCURITÉ ET PROTECTION PUBLIQUE NOTARIAT CRIMINOLOGIE - CRIMINALISTIQUE Des sites à consulter en : DROIT JUSTICE SÉCURITÉ ET PROTECTION PUBLIQUE NOTARIAT CRIMINOLOGIE - CRIMINALISTIQUE Université Laval Faculté de droit http://www2.ulaval.ca/les-etudes/facultes-departements-etecoles/facultes/droit.html

Plus en détail

Journée IHF Agen Le mardi 29 septembre 2015. Schneider Electric

Journée IHF Agen Le mardi 29 septembre 2015. Schneider Electric Journée IHF Agen Le mardi 29 septembre 2015 Schneider Electric Les marques historiques de Schneider Electric : Merlin Gerin, Distrelec, Telemecanique, France Transfo Les marques historiques de la branche

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER?

LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER? DESCRIPTIFS DES SEMINAIRES Du 20 au 22 Mai (03 jours) LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER? Brève présentation du Le cahier des charges

Plus en détail

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Louise Bradette, Chef de division Michel Denis, Chef de division Myriam Fernet, ingénieure Montréal c est Territoire : 500 km 2 Arrondissements

Plus en détail

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées.

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées. DESCRIPTION DE FONCTION CHPLT Sect. Contr. : SOI Année : 2010 N Fonction : 018 Version : 1 TITRE DE LA FONCTION INFIRMIER EN CHEF (H/F) 1. La fonction de l infirmier en Chef L Infirmier en Chef est responsable

Plus en détail

Le 19 avril 2013 - ANGERS

Le 19 avril 2013 - ANGERS Le 19 avril 2013 - ANGERS 2 > Sommaire 1. Cadre réglementaire 2. Cadre de délégation 3. Périmètre d intervention du Comité d'audit 4. Rôle du Comité d Audit 5. Coordination et planification des travaux

Plus en détail

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE!

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! Mélissa Lavoie, inf. M.Sc. Chargée de cours UQAC Maxime Sasseville, inf. M.Sc (c). Chargé de cours & Inf. Clinicien

Plus en détail

Le Dossier Patient Informatisé

Le Dossier Patient Informatisé Le Dossier Patient Informatisé D.P.I Yann MORVEZEN DSIO CHU de Toulouse Le contexte ( 1 ) Le projet d établissement «centré sur le patient, le système d information prend place parmi les enjeux et les

Plus en détail

Service Sécurité. AC0009 Mars 2010 Rév.0

Service Sécurité. AC0009 Mars 2010 Rév.0 Service Sécurité AC0009 Mars 2010 Rév.0 2 Sécurité et mesures d urgence à la raffinerie Ultramar La sécurité à la raffinerie est la priorité no. 1. Pour y arriver, nous avons plusieurs outils et systèmes

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

FORMATION ET FORMATION CONTINUE DES EXPERTES ET DES EXPERTS AUX EXAMENS

FORMATION ET FORMATION CONTINUE DES EXPERTES ET DES EXPERTS AUX EXAMENS FORMATION ET FORMATION CONTINUE DES EXPERTES ET DES EXPERTS AUX EXAMENS Mandat et offre de l IFFP Formation continue LE MANDAT DE L IFFP Sur mandat de la Confédération, l Institut fédéral des hautes études

Plus en détail

Guide pratique : questions-réponses

Guide pratique : questions-réponses Lyon, le 22/09/04 L Inspecteur d Académie, Directeur des Services Départementaux de l Education Nationale à InspectionAcadémique Politique de santé en faveur des élèves Service médical - Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

Securitas Formation Securitas Formation

Securitas Formation Securitas Formation Securitas Formation Securitas Formation votre partenaire prévention Développé à l origine pour les besoins de ses 16 000 salariés, Securitas Formation a aujourd hui pour objectif de former tous les acteurs

Plus en détail

Comptabilisation des Ressources nationales de télécommunications/tic pour la réduction de désastre dans le cadre de la convention de Tampere

Comptabilisation des Ressources nationales de télécommunications/tic pour la réduction de désastre dans le cadre de la convention de Tampere ATELIER SOUS REGIONAL de l UIT SUR LE ROLE DES TELECOMMUNICATIONS / TIC DANS LA GESTION DU DESASTRE EN REGION AFRIQUE CENTRALE Yaoundé, Cameroun, 30 Mai au 1 Juin 2007 Comptabilisation des Ressources nationales

Plus en détail

Altaïr Conseil Conseil en organisation et en gestion des risques et crises

Altaïr Conseil Conseil en organisation et en gestion des risques et crises Altaïr Conseil Conseil en organisation et en gestion des risques et crises Se préparer à la gestion de crise Plan de crise, formation, simulation et assistance Bruno GOUREVITCH Président bruno.gourevitch@altairconseil.fr

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5 Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5 Introduction.................................................. 1 Mesurer l efficacité des services informatiques................. 1 La réduction des coûts......................................

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

TAURUS SECURITY AGENCY

TAURUS SECURITY AGENCY TAURUS SECURITY AGENCY Notre philosophie LES FONDEMENTS DE NOTRE RELATION CLIENT Nos missions sont d assurer la sécurité des personnes et des biens en mettant à disposition de nos clients, des solutions

Plus en détail

Formation PLAN DE COURS

Formation PLAN DE COURS Formation PLAN DE COURS 2012 INTRODUCTION ET OBJECTIFS DU COURS PREMIERS SOINS GÉNÉRAL/DEA Le cours Premiers soins - Général prépare le candidat à assumer un rôle d intervenant pré hospitalier lors d une

Plus en détail

APPEL D OFFRES PRESTATION CHEF DE PROJET INTEGRATION DSI 2014 182 PAP DOCUMENT DE CONSULTATION 16 SEPTEMBRE 2014

APPEL D OFFRES PRESTATION CHEF DE PROJET INTEGRATION DSI 2014 182 PAP DOCUMENT DE CONSULTATION 16 SEPTEMBRE 2014 DOCUMENT DE CONSULTATION 16 SEPTEMBRE 2014 APPEL D OFFRES PRESTATION CHEF DE PROJET INTEGRATION DSI 2014 182 PAP Bpifrance PRESTATION INTEGRATION FINANCEMENT 1 TYPE DE PROCEDURE Marché privé, passé en

Plus en détail

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Rabat, 27&28 Novembre 2007 L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Exigences ISO 17025 relatives au personnel résumées dans 2 chapitres : 4.1 Organisation Points généraux liés au management 5.2 Personnel

Plus en détail

Prévention des risques: des experts vous conseillent

Prévention des risques: des experts vous conseillent Prévention des risques: des experts vous conseillent Bienvenue Est-il important pour vous de prévenir les risques et assurer par là-même la durabilité de votre entreprise? Est-il important pour vous de

Plus en détail

Gestion administrative et commerciale des organisations (GACO)

Gestion administrative et commerciale des organisations (GACO) DUT Gestion administrative et commerciale des organisations (GACO) Site d Agen Qu est-ce que la spécialité GACO? Cette spécialité permet d appréhender les différents aspects de la gestion des organisations.

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

Accréditation NF EN ISO 15189 des laboratoires de biologie médicale. Une réponse optimale pour un accompagnement adapté. Des réponses pour la vie.

Accréditation NF EN ISO 15189 des laboratoires de biologie médicale. Une réponse optimale pour un accompagnement adapté. Des réponses pour la vie. Accréditation NF EN ISO 15189 des laboratoires de biologie médicale Une réponse optimale pour un accompagnement adapté Des réponses pour la vie. Quel fournisseur peut vous proposer un accompagnement adapté

Plus en détail

haut comité français pour la défense civile

haut comité français pour la défense civile Lauréats 2010 Les communes Lauréates Les Villes Labellisées Des étoiles sont décernées aux communes dont le travail en terme de protection de la population face aux risques et menaces majeurs va au-delà

Plus en détail

CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE

CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE SECTION 5.3: LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL POLITIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À LA SANTÉ ET LA PAGE: 1 CHAPITRE: V Adoptée : CAD-7600 (26 08 03) ÉNONCÉ Assurer à la

Plus en détail

Intitulé du poste : Directeur de projet Web à la direction de la communication et de la diffusion des connaissances (DCDC)

Intitulé du poste : Directeur de projet Web à la direction de la communication et de la diffusion des connaissances (DCDC) FICHE DE POSTE Intitulé du poste : Directeur de projet Web à la direction de la communication et de la diffusion des connaissances (DCDC) Voie d accès Durée d occupation min-max Évolution possible voie

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

Contrat d'étude Prospective «Industries de santé»

Contrat d'étude Prospective «Industries de santé» Contrat d'étude Prospective «Industries de santé» Evolution prospective des métiers et recommandations en matière de ressources humaines Version du 17 janvier BPI 37, rue du Rocher 75008 Paris France Tel:

Plus en détail

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier :

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier : Filière métier : Fiche de poste Présentation du poste Intitulé de poste Coefficient de référence CCN51 Métier CCN51 Poste du supérieur hiérarchique Direction de rattachement Localisation géographique IDE

Plus en détail

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Noodplanning en crisisbeheer_fr.indd 1 21/01/2013 10:29:57 Noodplanning en crisisbeheer_fr.indd 2 21/01/2013 10:29:57 Planification d urgence La sécurité

Plus en détail

Et l électricité vient à vous

Et l électricité vient à vous Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF avril 2010 ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085 Paris La Défense cedex www.erdfdistribution.fr ERDF

Plus en détail

Comment gérer les risques Santé & Sécurité en Russie Introduction. par Nicolas Wolikow (Directeur Général International SOS Moscou)

Comment gérer les risques Santé & Sécurité en Russie Introduction. par Nicolas Wolikow (Directeur Général International SOS Moscou) Comment gérer les risques Santé & Sécurité en Russie Introduction par Nicolas Wolikow (Directeur Général International SOS Moscou) International SOS dans le monde Nos équipes : 6000 collaborateurs dans

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

DE LA FORMATION A L EXPERTISE PROGRAMME DES CYCLES 2016

DE LA FORMATION A L EXPERTISE PROGRAMME DES CYCLES 2016 FINANCES PUBLIQUES F10 S10 F11 F1 F1 F14 F15 F16 F17 F18 C18 F19 Méthodes et outils d élaboration des CDMT (global et sectoriels) dans le cadre de la réforme des finances publiques Programmation macroéconomique

Plus en détail

Aucun plan ne peut être considéré comme achevé avant d avoir été mis à l essai.

Aucun plan ne peut être considéré comme achevé avant d avoir été mis à l essai. Lignes directrices sur les mises à l essai 1 Les lignes directrices sur la mise à l essai des plans de continuité d activité (PCA) présentées ci-après ont été établies par le sous-comité des plans d'urgence

Plus en détail

Expert ou chef de projet en contrôle-commande

Expert ou chef de projet en contrôle-commande Expert ou chef de projet en contrôle-commande C1C25 Electronique, électrotechnique ou contrôle-commande - IR Spécialités L expert ou chef de projet en contrôle-commande peut être amené à se spécialiser

Plus en détail

FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE

FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE 1 / - Le rôle du maire La communication est un paramètre déterminant dans la gestion des crises, y compris au niveau de sa préparation (l efficacité

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Liste des emplois types, extraite des référentiels métiers de la branche (referentiels-metiers.opiiec.fr)

Liste des emplois types, extraite des référentiels métiers de la branche (referentiels-metiers.opiiec.fr) ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement Liste des emplois types, extraite des référentiels métiers de la branche (referentiels-metiers.opiiec.fr) 1. ÉTUDES ET CONSEIL 11 Conseil

Plus en détail

PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE

PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE Définition Il s'agit d'une série intégrée de mesures qui permettent de vous préparer à répondre aux situations d'urgence et à reprendre

Plus en détail

1 La méthodologie 7 S pour conduire un projet QSE

1 La méthodologie 7 S pour conduire un projet QSE 1 La méthodologie 7 S pour conduire un projet QSE Cette méthode, fruit de retours d expériences, permet de maîtriser un projet QSE et d atteindre l objectif de certification. C est une véritable «feuille

Plus en détail

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU Geneviève MÉNARD, inf., M.Sc., inf., M.Sc. (A.) Directrice-conseil, Affaires externes Ordre des infirmières et infirmiers

Plus en détail

CALM 10 octobre 2013. Ville de Québec Geneviève Pichette Ville de Laval

CALM 10 octobre 2013. Ville de Québec Geneviève Pichette Ville de Laval Amélie Trudel APSAM CALM 10 octobre 2013 Geneviève Martin Ville de Québec Geneviève Pichette Ville de Laval Contenu de la présentation Présentation de l APSAM et des partenariats avec les associations

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

SMA³D : Soins médicaux aigus aux aînés à domicile : une alternative à l hospitalisation

SMA³D : Soins médicaux aigus aux aînés à domicile : une alternative à l hospitalisation FORMULAIRE DE PRÉSENTATION DU RAPPORT FINAL PROJET LEGG TITRE DU PROJET SMA³D : Soins médicaux aigus aux aînés à domicile : une alternative à l hospitalisation NOM(S) DE(S) L ÉTABLISSEMENT(S) CONCERNÉ(S)

Plus en détail

Cascade. Logiciel d aide à la gestion de crises. Préparation aux crises Exercices et formations Gestion de crise en temps réel Retour d expérience

Cascade. Logiciel d aide à la gestion de crises. Préparation aux crises Exercices et formations Gestion de crise en temps réel Retour d expérience Cascade Logiciel d aide à la gestion de crises Préparation aux crises Exercices et formations Gestion de crise en temps réel Retour d expérience http://www.overmind-dynamic.com Qu est-ce que Cascade? Cascade

Plus en détail

Plan d urgence d aérodromes. Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office

Plan d urgence d aérodromes. Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office Plan d urgence d aérodromes Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office Généralités Cadre réglementaire Plan d urgence d aérodrome Facteurs clés de succès Sommaire Planification des mesures

Plus en détail

Animer des séances pratiques et/ou des laboratoires

Animer des séances pratiques et/ou des laboratoires Évaluation par un professeur superviseur Nom de l évaluateur évaluatrice Date de l évaluation 1. Choisir le niveau approprié. L assistante assistant d enseignement est : débutant (1 re expérience à titre

Plus en détail

Plateforme collaborative ERGONOMIE & BIEN-ETRE - Accélérateur d innovation d usage -

Plateforme collaborative ERGONOMIE & BIEN-ETRE - Accélérateur d innovation d usage - Plateforme collaborative ERGONOMIE & BIEN-ETRE - Accélérateur d innovation d usage - Contexte «L ergonomie au cœur des innovations de demain» L évolution de la société, le vieillissement de la population,

Plus en détail

Regards sur la période 2004-2009

Regards sur la période 2004-2009 MUTATION D UN SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL Regards sur la période 2004-2009 1/22 Titre I La réflexion du service 2/22 GMSI Carpentras 2.700 entreprises adhérentes 24.000 salariés surveillés 22 collaborateurs

Plus en détail

Formations Méthode et conduite de projet

Formations Méthode et conduite de projet Formations Méthode et conduite de projet Présentation des formations Qualité et Conduite de projets Mettre en place et gérer un projet SI nécessite diverses compétences comme connaître les acteurs, gérer

Plus en détail

Portfolio des services du ROHSCO Mot de la direction C est avec un immense plaisir que nous vous remettons ce portfolio; fidèle portrait des services du ROHSCO. Au fil des années le Regroupement s est

Plus en détail

Présentation Limoux le 2 Décembre 2015 LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DU BIM. Présentation de Stéphane IMBERT et Jérôme CORNU

Présentation Limoux le 2 Décembre 2015 LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DU BIM. Présentation de Stéphane IMBERT et Jérôme CORNU Présentation Limoux le 2 Décembre 2015 LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DU BIM Présentation de Stéphane IMBERT et Jérôme CORNU Présentation Limoux le 2 Décembre 2015 LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DU BIM Quelques

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

La gestion des urgences

La gestion des urgences La gestion des urgences Portefeuille de la santé Présenté par Lise Gauthier Coordonnatrice régionale - Gestion des d urgences Portefeuille de la santé / Région du Québec Présentation dans le cadre du «Colloque

Plus en détail

Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec

Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec Josée F. Breton, B.Sc.inf., MBA, Conseillère senior en organisation des soins et du travail, Direction des soins infirmiers

Plus en détail