LES PLANS D URGENCE. Séminaire 2006 Aventure Écotourisme Québec. David Mepham

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES PLANS D URGENCE. Séminaire 2006 Aventure Écotourisme Québec. David Mepham"

Transcription

1 LES PLANS D URGENCE Séminaire 2006 Aventure Écotourisme Québec David Mepham Baccalauréat en plein air et tourisme d aventure Laboratoire d expertise et recherche en plein air (LERPA)

2 OBJECTIFS DE LA RENCONTRE: 1. Approfondir les notions en lien avec plans d urgence et d évacuation 2. Outiller les intervenants à la conception et l application s procédures 3. Préciser la norme du programme d accréditation 2

3 3

4 4

5 5

6 QUALIFICATIONS ET EMPLOI 1. Professeur et directeur du Bac en plein air 2. Chercheur membre du LERPA 3. Instructeur Sirius 4. W-EMT 5. Technicien sauvetage en eau-vive 6. Membre d équipe Sauvetage Formation membre d équipage Air Médic 8. Conseiller à l accréditation AÉQ 6

7 PLAN DE LA SÉANCE 1. QU EST-CE QU UN PLAN D URGENCE? 2. ÉTABLIR LE LIEN ENTRE LE PLAN DE GESTION DES RISQUES, LE PLAN DE SORTIE ET LE PLAN D URGENCE 3. DEVENEZ CONSEILLER AÉQ! 4. AMÉLIOREZ VOS PLANS D URGENCE 5. ÉTABLIR LE LIEN ENTRE PLAN D URGENCE ET LE PLAN D ÉVACUATION 6. OPÉRATIONNALISATION DE VOS PLANS D URGENCE 7

8 ORGANISATION ACTUELLE DES DOCUMENTS DE L ENTREPRISE PLAN DE GESTION DES RISQUES PLAN D URGENCE 8

9 ORGANISATION DES DOCUMENTS DE L ENTREPRISE MANUEL DE L ENTREPRISE Politiques Politiques gestion gestion générale générale MANUEL DE DE SÉCURITÉ Politiques Politiques génériques génériques sécurité sécurité Plan Plan générique générique d urgence d urgence PLAN DE GESTION DES RISQUES CAHIER CAHIER DE DE FORFAIT FORFAIT NO.1 NO.2 Politiques Politiques spécifiques spécifiques sécurité sécurité Plan Plan spécifique spécifique d urgence d urgence DESCRIPTION DESCRIPTION DE DE POSTE POSTE D EMPLOI D EMPLOI NO. NO. 11 NO. NO. 22 Tâches Tâches reliées reliées à à la la sécurité sécurité Plan Plan générique générique gestion gestion la la crise crise Gestion Gestion s s équipements équipements et et infrastructures infrastructures critiques critiques Plan Plan spécifique spécifique gestion gestion la la crise crise Logistique Logistique (Autres (Autres tâches) tâches) MANUEL MANUEL DE DE FORMATION FORMATION DU DU PERSONNEL- PERSONNEL- SECTION SECTION SÉCURITÉ SÉCURITÉ MANUEL MANUEL DE DE FORMATION FORMATION DU DU PERSONNEL- PERSONNEL- SECTION SECTION GÉNÉRALE GÉNÉRALE 9

10 ORGANISATION DES DOCUMENTS DE L ENTREPRISE MANUEL DE L ENTREPRISE Politiques Politiques gestion gestion générale générale MANUEL DE DE SÉCURITÉ Politiques Politiques génériques génériques sécurité sécurité Plan Plan générique générique d urgence d urgence PLAN DE GESTION DES RISQUES CAHIER CAHIER DE DE FORFAIT FORFAIT NO.1 NO.2 Politiques Politiques spécifiques spécifiques sécurité sécurité Plan Plan spécifique spécifique d urgence d urgence DESCRIPTION DESCRIPTION DE DE POSTE POSTE D EMPLOI D EMPLOI NO. NO. 11 NO. NO. 22 Tâches Tâches reliées reliées à à la la sécurité sécurité Plan Plan générique générique gestion gestion la la crise crise Gestion Gestion s s équipements équipements et et infrastructures infrastructures critiques critiques Plan Plan spécifique spécifique gestion gestion la la crise crise Logistique Logistique (Autres (Autres tâches) tâches) MANUEL MANUEL DE DE FORMATION FORMATION DU DU PERSONNEL- PERSONNEL- SECTION SECTION SÉCURITÉ SÉCURITÉ MANUEL MANUEL DE DE FORMATION FORMATION DU DU PERSONNEL- PERSONNEL- SECTION SECTION GÉNÉRALE GÉNÉRALE 10

11 ORGANISATION DES DOCUMENTS DE L ENTREPRISE Plan Plan générique générique d urgence d urgence Plan Plan spécifique spécifique d urgence d urgence Plan Plan générique générique gestion gestion la la crise Plan crise Plan spécifique spécifique gestion gestion la la crise crise 11

12 LE PLAN D URGENCE Le plan d urgence est un élément du Plan gestion s risques (PGR) l entreprise. Il est constitué : 1.Des procédures qui vront être appliquées afin faire face à une situation d urgence survenant au cours s activités l entreprise. 2.De l information qui sera requise au cours la situation d urgence. 12

13 LE PLAN D URGENCE ÉLÉMENTS CONSTITUANTS (Selon le programme d accréditation AÉQ 2006, Section 2) 1. Possér un plan d urgence pour chaque activité (Norme A) 2. Déterminer l intité s personnes responsables l application du plan d urgence 3. Déterminer le rôle du personnel en place pour chaque situation d urgence 13

14 LE PLAN D URGENCE ÉLÉMENTS CONSTITUANTS (Selon le programme d accréditation AÉQ 2006, Section 2) 4. Déterminer le rôle du personnel pour les situations recherche et sauvetage 5. Déterminer une procédure pour les situations premiers soins 6. Déterminer une procédure pour les situations nécessitant une évacuation 14

15 LE PLAN D URGENCE ÉLÉMENTS CONSTITUANTS (Selon le programme d accréditation AÉQ 2006, Section 2) 7. Déterminer les moyens communication disponibles 8. Déterminer l intité et coordonnées s organismes et personnes à contacter en situation d urgence 15

16 LE PLAN D URGENCE ÉLÉMENTS CONSTITUANTS (Selon le programme d accréditation AÉQ 2006, Section 2) 9. Possér un plan du territoire indiquant: Le trajet Les chemins d évacuation Les moyens transport Les voies d accès Les habitations L ai disponible Les moyens communication disponibles 16

17 LE PLAN D URGENCE STRATÉGIES POUR L ÉLABORER 1. Mettre à contribution les experts l activité, du territoire en question, du secourisme, la RES. 2. Consulter les modèles disponibles (outils l AÉQ) 3. Utiliser les logiciels cartographie pour monter vos cartes maîtresses (ou vos ciseaux et colle en bâton!) 4. Mener les recherches nécessaires 17

18 LE PLAN D URGENCE DEVENEZ CONSEILLER À L ACCRÉDITATION! 18

19 LE PLAN D URGENCE 1. Possér un plan d urgence pour chaque activité (Norme A) 2. Déterminer l intité s personnes responsables l application du plan d urgence 3. Déterminer le rôle du personnel en place pour chaque situation d urgence 4. Déterminer le rôle du personnel pour les situations recherche et sauvetage 19

20 LE PLAN D URGENCE 5. Déterminer une procédure pour les situations premiers soins 6. Déterminer une procédure pour les situations nécessitant une évacuation 7. Déterminer les moyens communication disponibles 8. Déterminer l intité et coordonnées s organismes et personnes à contacter en situation d urgence 20

21 LE PLAN D URGENCE 9. Possér un plan du territoire indiquant: Le trajet Les chemins d évacuation Les moyens transport Les voies d accès Les habitations L ai disponible Les moyens communication disponibles 21

22 LE PLAN D URGENCE RÉSULTATS DE VOTRE ÉVALUATION: X X X X X X X X X X 22

23 AMÉLIORATION DU PLAN D URGENCE DE VOTRE ORGANISATION 1. PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU FORFAIT 23

24 2. ÉTABLISSEMENT DES PROCÉDURES MÉDICALES 1. PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU FORFAIT 24

25 3. ÉTABLISSEMENT DES PROCÉDURES D URGENCE 25

26 3. ÉTABLISSEMENT DES PROCÉDURES D URGENCE (SUITE ) 26

27 4. ÉTABLISSEMENT DES PROCÉDURES DE COMMUNICATION 27

28 4. ÉTABLISSEMENT DES PROCÉDURES DE COMMUNICATION (SUITE ) 28

29 4. ÉTABLISSEMENT DES PROCÉDURES DE COMMUNICATION (SUITE ) 29

30 5. ÉQUIPEMENTS D URGENCE 30

31 5. ÉQUIPEMENTS D URGENCE (SUITE ) 31

32 6. PROTOCOLE D ÉVACUATION 32

33 6. CARTE DU TERRITOIRE 33

34 34

35 35

36 AMÉLIORATION DU PLAN D URGENCE DE VOTRE ORGANISATION ÉVALUATION DU PLAN D URGENCE 36

37 AMÉLIORATION DU PLAN D URGENCE DE VOTRE ORGANISATION ÉVALUATION DU PLAN D URGENCE 37

38 OPÉRATIONNALISATION D UN PLAN D URGENCE COMPOSANTES CRUCIALES: 1. GUIDES Compétents Expérimentés Entraînés 2. ÉQUIPEMENT ADÉQUAT 3. CAPACITÉ MAXIMALE D ÉVACUATION 4. RÉALISME DES PROCÉDURES 38

39 OPÉRATIONNALISATION D UN PLAN D URGENCE CAPACITÉ MAXIMALE D ÉVACUATION 1. COMMUNICATION 2. CAPACITÉ D AUTOÉVACUATION 3. RECOURS AUX SECOURS EXTERNES 39

40 LES COMMUNICATIONS EN IU ET RES

41 ACTIVATION DES SECOURS EXTERNES

42 INTERVENANTS PRIMAIRES AU QUÉBEC La sûreté du Québec (SQ) Les Forces Canadiennes Les corps police municipaux Les techniciens ambulanciers (TA) Air Médic Les pompiers La GRC La Gar Côtière Les groupements bénévoles SAR 42

43 ÉVACUATION AÉROMÉDICALE

44 LES ÉTAPES DE L ACCÈS REACH THROW ROW GO TOW HELO

45 CONCLUSION PLANIFICATION DE L URGENCE FORMATION DU PERSONNEL IMPORTANCE DE LA FORMATION LES GUIDES SONT VOS MEILLEURES ASSURANCES 45

46 REMERCIEMENTS Sébastien Rojo Manon Simard François Guillot Assistant recherche Assistante recherche Directeur Parc s Monts-Valin Les acteurs du Bac en plein air: Étienne Booth Jean-François Dubé Mathieu Meunier Alice Arsalan Marie-Pierre Toto Maxime Théberge 46

47 RÉFÉRENCES AÉQ (2006), Programme d accréditation. AÉQ (2003), Gui en gestion s risques. ASSOCIATION DES CAMPS DU QUÉBEC (1996), Gui référence sur la gestion du risque et la crise., ACQ, Montréal. CLOUTIER, R. (2000). Legal Liability and Risk Management in Adventure Tourism, Bhudak Consultants, Kamloops. 47

48 RÉFÉRENCES (Suite) HANNA, G. (1991), Outdoor Pursuits programming; Legal liability and risk management. The University of Alberta Press, Edmonton. UQAC (2006), AF Bourbeau, Manuel référence en gestion s risques, Unité plein air et tourisme d aventure, Chicoutimi. UQAC (2001), Manuel gestion s risques, Unité plein air et tourisme d aventure, Chicoutimi. 48

49 LES PLANS D URGENCE Séminaire 2006 Aventure Écotourisme Québec David Mepham Baccalauréat en plein air et tourisme d aventure Laboratoire d expertise et recherche en plein air (LERPA)

La sécurité civile, une responsabilité partagée

La sécurité civile, une responsabilité partagée La sécurité civile, une responsabilité partagée Mme Christine Savard, directrice régionale Direction régionale de la sécurité civile et de la sécurité incendie de la Montérégie et de l Estrie 26 septembre

Plus en détail

DROIT JUSTICE SÉCURITÉ ET PROTECTION PUBLIQUE NOTARIAT CRIMINOLOGIE - CRIMINALISTIQUE

DROIT JUSTICE SÉCURITÉ ET PROTECTION PUBLIQUE NOTARIAT CRIMINOLOGIE - CRIMINALISTIQUE Des sites à consulter en : DROIT JUSTICE SÉCURITÉ ET PROTECTION PUBLIQUE NOTARIAT CRIMINOLOGIE - CRIMINALISTIQUE Université Laval Faculté de droit http://www2.ulaval.ca/les-etudes/facultes-departements-etecoles/facultes/droit.html

Plus en détail

COMITÉ DE LA CLINIQUE D IMPÔT Vice-Président Exécutif 2014-2015

COMITÉ DE LA CLINIQUE D IMPÔT Vice-Président Exécutif 2014-2015 LISTE DES POSTES Mandat 2014-2015 CONSEIL EXÉCUTIF ÉLU AU SEIN DE L ASSOCIATION ÉTUDIANTE Vice-Président exécutif de l AEBCC Le Vice-Président exécutif est un membre élu de l Association étudiante du baccalauréat

Plus en détail

Animer des séances pratiques et/ou des laboratoires

Animer des séances pratiques et/ou des laboratoires Évaluation par un professeur superviseur Nom de l évaluateur évaluatrice Date de l évaluation 1. Choisir le niveau approprié. L assistante assistant d enseignement est : débutant (1 re expérience à titre

Plus en détail

Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ;

Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ; Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ; S outiller de façon concrète pour la préparation d une simulation d un code orange ; Partager notre expérience afin

Plus en détail

Procédure 2600-040 TABLE DES MATIÈRES

Procédure 2600-040 TABLE DES MATIÈRES Procédure 2600-040 TITRE : ADOPTION : Procédure concernant la sécurité lors de la mobilité étudiante internationale Comité de direction de l Université Résolution : CD-2012-07-10-23 ENTRÉE EN VIGUEUR :

Plus en détail

Les communications radio en situation d urgence Notions générales

Les communications radio en situation d urgence Notions générales Les communications radio en situation d urgence Notions générales Jacques Paré VE2CJP Louis Rioux VE2NZR Québec, 14 janvier 2015 Plan de la présentation Qui fait quoi? Rôle des bénévoles en sécurité civile

Plus en détail

Futurs étudiants 1 er Cycle

Futurs étudiants 1 er Cycle Futurs étudiants 1 er Cycle A d m i s s i o n P r o g r a m m e, c h e m i n e m e n t e t s t r u c t u r e P e r s p e c t i v e s p r o f e s s i o n n e l l e s, b o u r s e s e t e m p l o i s F o

Plus en détail

Règlement sur les soins préhospitaliers et les transports de patients. Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel,

Règlement sur les soins préhospitaliers et les transports de patients. Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, CONSEIL D'ETAT Règlement sur les soins préhospitaliers et les transports de patients Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi de santé du 6 février 1995, notamment ses articles

Plus en détail

Intégrez la puissance du. «Où» dans votre entreprise. Obtenez de meilleurs résultats grâce à Esri Location Analytics

Intégrez la puissance du. «Où» dans votre entreprise. Obtenez de meilleurs résultats grâce à Esri Location Analytics Intégrez la puissance du «Où» dans votre entreprise Obtenez de meilleurs résultats grâce à Esri Location Analytics Quand la question est «Quoi», la réponse est «Où» Dans le contexte actuel d explosion

Plus en détail

Demande du comité de trauma local. Volonté de la direction du CSSSB

Demande du comité de trauma local. Volonté de la direction du CSSSB Demande du comité de trauma local Volonté de la direction du CSSSB Création d un comité de travail En collaboration avec l Agence de Chaudière Appalaches 9 rencontres entre le 27 novembre 2012 et le 6

Plus en détail

Exercice Green Cloud. Résumé

Exercice Green Cloud. Résumé Exercice Green Cloud Résumé Avril 2014 http://simtec.jibc.ca 1 P age Introduction L exercise Green Cloud est le deuxième d une série de cinq prévus sur une période de quatre ans qui auront pour but d étudier

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS

FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS Chez les jeunes de 15 à 24 ans, 54 % des accidents du travail surviennent dans les six premiers mois de l emploi. Pour tous

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

La sécurité financière, ça se planifie!

La sécurité financière, ça se planifie! PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNEL 2014-2015 La sécurité financière, ça se planifie! Cours d'une journée qui s adresse aux dentistes seulement DESCRIPTION Vos besoins évoluent sans cesse. Comment donc assurer

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

VILLE DE BEAUPRÉ LE 2 MAI 2005

VILLE DE BEAUPRÉ LE 2 MAI 2005 VILLE DE BEAUPRÉ LE 2 MAI 2005 À une séance régulière du conseil municipal tenue au lieu habituel des délibérations, lundi, le 2 mai 2005 à 20h00, à laquelle sont présents: M. Serge Labonté, conseiller

Plus en détail

Des Canadiens qui ont la bougeotte

Des Canadiens qui ont la bougeotte Des Canadiens qui ont la bougeotte Aperçu de la leçon : Les élèves examinent la notion de recensement ainsi que les tendances de la migration intérieure au Canada. Niveau ciblé : 4 e année Durée : De 30

Plus en détail

GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE

GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE Secteur Santé et Sécurité École Polytechnique Février 2014 GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE 1 LA GESTION DE LA SANTÉ ET SÉCURITÉ À POLYTECHNIQUE MONTRÉAL

Plus en détail

Cégep Garneau http://cegepgarneau.ca/programmes-formations/techniques/techniques-policieres

Cégep Garneau http://cegepgarneau.ca/programmes-formations/techniques/techniques-policieres Des sites à consulter en : TECHNIQUES HUMAINES Inforoute FPT Programmes http://www.ifpt.org Techniques policières http://cegepgarneau.ca/programmes-formations/techniques/techniques-policieres Campus Notre-Dame-de-Foy

Plus en détail

Service du secrétariat général Responsable du dossier des assurances

Service du secrétariat général Responsable du dossier des assurances GUIDE DE PLANIFICATION DES ACTIVITÉS ET DE PRÉVENTION DES ACCIDENTS Activités à l extérieur de l école Septembre 2006 Guide PRÉAMBULE Ce guide constitue un outil destiné au personnel de la Commission scolaire

Plus en détail

La régulation des transports sanitaires par les SAMU

La régulation des transports sanitaires par les SAMU La régulation des transports sanitaires par les SAMU DHOS SDO Bureau O1 1 L organisation des transports sanitaires urgents : une mission permanente Principe : Les transports sanitaires sont une mission

Plus en détail

La recherche universitaire en sécurité routière

La recherche universitaire en sécurité routière La recherche universitaire en sécurité routière François Bellavance, PhD Professeur, HEC Montréal Directeur Laboratoire sur la sécurité des transports Centre de recherche sur les transports (CRT) Centre

Plus en détail

À PROPOS DES AUTEURS Me Geneviève Cotnam Pr Patrice Deslauriers

À PROPOS DES AUTEURS Me Geneviève Cotnam Pr Patrice Deslauriers À PROPOS DES AUTEURS M e Geneviève Cotnam est associée du cabinet Stein Monast S.e.n.c.r.l., et se spécialise en responsabilité civile, en responsabilité des institutions financières, en responsabilité

Plus en détail

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE!

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! Marie-Ève Poitras, inf. M.Sc. Infirmière clinicienne UMF Chicoutimi Mélissa Lavoie, inf. M.Sc. Infirmière clinicienne,

Plus en détail

PROPOSITION ASSURANCE DES SPORTS

PROPOSITION ASSURANCE DES SPORTS PROPOSITION ASSURANCE DES SPORTS BFL CANADA risques et assurances inc. 2001 McGill College, Bureau 2200, Montréal, Québec, H3A 1G1 Tél. (514) 843-3632 / 800 455-2842 Télec. (514) 843-3842 Renseignements

Plus en détail

Baromètre des professions 2015. Février 2015

Baromètre des professions 2015. Février 2015 Baromètre des professions 2015 Février 2015 Approche méthodologique 3 Résultats détaillés 5 1. Confiance 6 2. Encouragement à devenir 9 2 Méthodologie Collecte des données La présente étude a été réalisée

Plus en détail

Prévention des risques: des experts vous conseillent

Prévention des risques: des experts vous conseillent Prévention des risques: des experts vous conseillent Bienvenue Est-il important pour vous de prévenir les risques et assurer par là-même la durabilité de votre entreprise? Est-il important pour vous de

Plus en détail

Référence : F-600-2. Références : Autres :

Référence : F-600-2. Références : Autres : Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique 180 10200 Shellbridge Way Richmond (Colombie-Britannique) V6X 2W7 Téléphone (604) 214 2600 Télécopieur (604) 214 9881 Ligne gratuite 1 (888) 715

Plus en détail

TAURUS SECURITY AGENCY

TAURUS SECURITY AGENCY TAURUS SECURITY AGENCY Notre philosophie LES FONDEMENTS DE NOTRE RELATION CLIENT Nos missions sont d assurer la sécurité des personnes et des biens en mettant à disposition de nos clients, des solutions

Plus en détail

LA RÉDUCTION DES ALARMES NON FONDÉES

LA RÉDUCTION DES ALARMES NON FONDÉES Séminaire technique ACAI / CFAA 2013 Section Québec LA RÉDUCTION R DES ALARMES NON FONDÉES Yvan Chassé ministère de la Sécurité publique Association canadienne de l alarme incendie Section Québec Montréal,

Plus en détail

Liste des emplois types, extraite des référentiels métiers de la branche

Liste des emplois types, extraite des référentiels métiers de la branche ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement Liste des emplois types, extraite des référentiels métiers de la branche 1. INFORMATIQUE 1.1. Conseil A 1.1.1. Métier 1.1.1.1. Consultant

Plus en détail

Nouveau guide des meilleures pratiques d'affaires en design d'expériences de tourisme d'aventure

Nouveau guide des meilleures pratiques d'affaires en design d'expériences de tourisme d'aventure + Nouveau guide des meilleures pratiques d'affaires en design d'expériences de tourisme d'aventure Maurice Couture GPS Tourisme Inc. Rachel L Abbé Destination Équitable SÉMINAIRE 2013 / 5 ET 6 NOVEMBRE

Plus en détail

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue Réservé à l administration Associés Questionnaire - Enseignants associés 1 QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra

Plus en détail

Les chaires de recherche du Canada

Les chaires de recherche du Canada Les chaires de recherche du Canada La recherche à son meilleur Le Programme des chaires de recherche du Canada Afin d aider les chercheurs à relever les défis de demain, le gouvernement du Canada a élaboré

Plus en détail

Visible ou invisible : le design des organisations internationales

Visible ou invisible : le design des organisations internationales Visible ou invisible : le design des organisations internationales Histoire des organisations internationales et évolution de leurs modes de représentation. civic city Visible ou invisible : le design

Plus en détail

2011-2012 RAPPORT D ACTIVITÉS. 6020 rue Jean-Talon Est, bur. 400, Montréal (Québec) H1S 3B1 514 341-7272 1 877 341-7272 www.moelleepiniere.

2011-2012 RAPPORT D ACTIVITÉS. 6020 rue Jean-Talon Est, bur. 400, Montréal (Québec) H1S 3B1 514 341-7272 1 877 341-7272 www.moelleepiniere. 2011-2012 RAPPORT D ACTIVITÉS 6020 rue Jean-Talon Est, bur. 400, Montréal (Québec) H1S 3B1 514 341-7272 1 877 341-7272 www.moelleepiniere.com Ce rapport a été rendu possible grâce au travail des personnes

Plus en détail

Séance spéciale du 26 mars 2002

Séance spéciale du 26 mars 2002 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE BOISBRIAND Séance spéciale du 26 mars 2002 Séance spéciale du Conseil de la Ville de Boisbriand tenue le 26 mars 2002 à 20 h dans la salle des délibérations du conseil située

Plus en détail

LIVRE D ACTIVITÉS P O U R N E P A S P R É P A R E R S D E I T S U F F S E A F F O L E R I L POUR LES JEUNES CRIS DE LA NATION DES MOSKÉGONS

LIVRE D ACTIVITÉS P O U R N E P A S P R É P A R E R S D E I T S U F F S E A F F O L E R I L POUR LES JEUNES CRIS DE LA NATION DES MOSKÉGONS LIVRE D ACTIVITÉS POUR LES JEUNES CRIS DE LA NATION DES MOSKÉGONS P R É P A R E R. P O U R N E P A S S E S D E I T S U F F A F F O L E R I L, Pour obtenir de plus amples renseignements sur la façon de

Plus en détail

PAGE : 1 POLITIQUE GÉNÉRALE DE DONS CHAPITRE : II SECTION : 2.7

PAGE : 1 POLITIQUE GÉNÉRALE DE DONS CHAPITRE : II SECTION : 2.7 CHAPITRE II : L UQAC SECTION 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT PAGE : 1 POLITIQUE GÉNÉRALE DE DONS Adoptée : CAD-9192 (13 10 09) Modifiée : 1- ÉNONCÉ La présente politique a pour but d établir le cadre général

Plus en détail

Mise à niveau IRONMAN Mont-Tremblant 2014

Mise à niveau IRONMAN Mont-Tremblant 2014 Mise à niveau IRONMAN Mont-Tremblant 2014 Jeudi 3 avril 2014 - Casino de Mont-Tremblant L équipe IRONMAN Mont-Tremblant a fait une mise à niveau de l organisation des quatre compétitions, prévues cet été

Plus en détail

Masters Professionnels

Masters Professionnels École Pégase Masters Professionnels Management de projets RH Formation en alternance / Contrat de Professionnalisation 2 jours à l école et 3 jours en entreprise Objectif : Ces Masters ont pour but de

Plus en détail

Département de radio-oncologie. Accélérateur TrueBeam du Cégep de Sainte-Foy. Manuel de radioprotection. Table des matières :

Département de radio-oncologie. Accélérateur TrueBeam du Cégep de Sainte-Foy. Manuel de radioprotection. Table des matières : Département de radio-oncologie Accélérateur TrueBeam du Cégep de Sainte-Foy Manuel de radioprotection Table des matières : Préambule p. 2 1. Gestion et responsabilité du programme de radioprotection p.

Plus en détail

ÉDUCATION. Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com

ÉDUCATION. Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com ÉDUCATION Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com Un SIG dans le nuage aide des élèves à analyser les effets environnementaux et économiques

Plus en détail

Coordination de la Gestion des risques. Bilan - Programme

Coordination de la Gestion des risques. Bilan - Programme Coordination de la Gestion des risques Bilan - Programme La démarche Mise en place en 2007 Regroupe l ensemble des Vigilances Sanitaire. Associe le programme CLIN Associe les risques liés aux vigilances

Plus en détail

En emploi et poursuivant des études 2/23 3/26

En emploi et poursuivant des études 2/23 3/26 Ensemble du 1 er cycle - Emplois MAÎTRISE EN ADMINISTRATION DES AFFAIRES (MBA) MBA ET BACCALAURÉAT EN DROIT,RÉGIME COOPÉRATIF (COURS) (6), RÉGIME COOPÉRATIF (COURS) (7), RÉGIME RÉGULIER(COURS) (16) Personnes

Plus en détail

MASTERE SPECIALISE. «Manager de grands projets industriels internationaux»

MASTERE SPECIALISE. «Manager de grands projets industriels internationaux» MASTERE SPECIALISE «Manager de grands projets industriels internationaux» MASTERE SPECIALISE EN «Manager de grands projets industriels internationaux» Objectifs professionnels Le gestionnaire de projet

Plus en détail

PROCÉDURE VISANT LA CERTIFICATION ÉTHIQUE DES TRAVAUX

PROCÉDURE VISANT LA CERTIFICATION ÉTHIQUE DES TRAVAUX PROCÉDURE VISANT LA CERTIFICATION ÉTHIQUE DES TRAVAUX DE RECHERCHE IMPLIQUANT DES ANIMAUX ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE DE DIRECTION LE 20 DÉCEMBRE 2005 MODIFIÉE PAR L ASSEMBLÉE DE DIRECTION LE 3 JUIN 2008 ET

Plus en détail

Tyco Sécurité Intégrée Services de télésurveillance

Tyco Sécurité Intégrée Services de télésurveillance TÉLÉSURVEILLANCE CONTRÔLE D ACCÈS SURVEILLANCE VIDÉO DÉTECTION D INTRUSION PROTECTION DES PERSONNES ET CONTRE L INCENDIE SOLUTIONS COMMERCIALES Tyco Sécurité Intégrée Services de télésurveillance Vous

Plus en détail

concernant l attribution du statut de professeur associé à madame Jeanne Dorle

concernant l attribution du statut de professeur associé à madame Jeanne Dorle RÉSOLUTION 301-CA-4456 concernant l attribution du statut de professeur associé à madame Jeanne Dorle ATTENDU la convention collective intervenue entre l Université du Québec en Outaouais et le Syndicat

Plus en détail

Tyco Feu et Sécurité Intégrés Services de télésurveillance

Tyco Feu et Sécurité Intégrés Services de télésurveillance TÉLÉSURVEILLANCE CONTRÔLE D ACCÈS SURVEILLANCE VIDÉO DÉTECTION D INTRUSION PROTECTION DES PERSONNES ET CONTRE L INCENDIE SOLUTIONS COMMERCIALES Tyco Feu et Sécurité Intégrés Services de télésurveillance

Plus en détail

PROFIL DU POSTE. GESTIONNAIRE, Opérations des Jeux

PROFIL DU POSTE. GESTIONNAIRE, Opérations des Jeux PROFIL DU POSTE GESTIONNAIRE, Opérations des Jeux Objectifs associés au poste Le ou la gestionnaire, Opérations des Jeux, gérera les volets opérationnel et logistique des préparatifs des Jeux qui lui ont

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Expérience d'avocat

CURRICULUM VITAE. Expérience d'avocat 1 CURRICULUM VITAE Pierre Boulanger, avocat 790 38 e avenue tél. bureau : (514) 845-5171 Lachine (Québec) H8T 2C1 tél. domicile : (514) 637-9489 courriel: pboulanger@procassur.com Expérience d'avocat Depuis

Plus en détail

RÈGLEMENT CA-2009-108 ÉTABLISSANT LA TARIFICATION APPLICABLE POUR CERTAINS SERVICES DE SÉCURITÉ PUBLIQUE

RÈGLEMENT CA-2009-108 ÉTABLISSANT LA TARIFICATION APPLICABLE POUR CERTAINS SERVICES DE SÉCURITÉ PUBLIQUE Codification administrative Ce document n'a pas de valeur officielle RÈGLEMENT CA-2009-108 ÉTABLISSANT LA TARIFICATION APPLICABLE POUR CERTAINS SERVICES DE SÉCURITÉ PUBLIQUE Note Les tarifs prévus au présent

Plus en détail

Premiers secours. Article 36

Premiers secours. Article 36 Commentaire de l ordonnance 3 relative à la loi sur le travail Art. 36 Article 36 Premiers secours 1 Les moyens nécessaires pour les premiers secours seront disponibles en permanence, compte tenu des dangers

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR :

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : IDENTIFICATION DU POSTE : Titre de la fonction : Conducteur Ambulancier SMUR*. Etablissement : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest. Service

Plus en détail

Merci beaucoup de votre collaboration

Merci beaucoup de votre collaboration QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra de recueillir des informations sur l intégration des technologies de l information et de la communication (TIC) chez les futurs enseignants

Plus en détail

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR II-0 INDEX SECTION II Pages Section relative au préleveur Heures d ouvertures des laboratoires pour clients externes Requête régionale II-2 II-2 II-3 Informations requises

Plus en détail

Le programme de maîtrise avec stage

Le programme de maîtrise avec stage Le programme de maîtrise avec stage Le programme de maîtrise avec stage comporte 45 crédits, répartis comme suit : - 15 crédits de cours - 12 crédits de stage - 18 crédits pour la rédaction d'un rapport

Plus en détail

Préparé et présenté par Élaine Guénette Rencontre régionale de Charlevoix 17 octobre 2013 Rencontre régionale du Saguenay-Lac-St-Jean 23 octobre 2013

Préparé et présenté par Élaine Guénette Rencontre régionale de Charlevoix 17 octobre 2013 Rencontre régionale du Saguenay-Lac-St-Jean 23 octobre 2013 Préparé et présenté par Élaine Guénette Rencontre régionale de Charlevoix 17 octobre 2013 Rencontre régionale du Saguenay-Lac-St-Jean 23 octobre 2013 Présenté par Pascal Gagnon Rencontres régionales de

Plus en détail

La planification en cas d urgence ou de catastrophe dans le Nord

La planification en cas d urgence ou de catastrophe dans le Nord A FemNorthNet Fact Sheet La planification en cas d urgence ou de catastrophe dans le Nord Qu est-ce que la planification en cas d urgence ou de catastrophe? Voici comment l Alberta Emergency Management

Plus en détail

IGF, résolument tourné vers l avenir

IGF, résolument tourné vers l avenir IGF, résolument tourné vers l avenir Au nom des membres du conseil d administration d IGF-Québec et en mon nom personnel, permettez-moi de vous présenter la nouvelle programmation 2015-2016. Cette année

Plus en détail

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle ISUP, l excellence statistique au service de l actuariat des métiers porteurs Les métiers de l actuariat sont des pièces maîtresses du monde

Plus en détail

Notre priorité, votre sécurité!

Notre priorité, votre sécurité! Le règlement sur les alarmes-incendies non fondées : un pas de plus vers la sécurité! Présentation de la nouvelle réglementation aux représentants de l Association des propriétaires et administrateurs

Plus en détail

SÉANCE ORDINAIRE DU 2 FÉVRIER 2015

SÉANCE ORDINAIRE DU 2 FÉVRIER 2015 MUNICIPALITÉ DE MONT-CARMEL PROVINCE DE QUÉBEC SÉANCE ORDINAIRE DU 2 FÉVRIER 2015 Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil municipal de Mont-Carmel, tenue à la salle du conseil municipal au 22,

Plus en détail

9ème Colloque international des spécialistes francophones en évaluation d impacts

9ème Colloque international des spécialistes francophones en évaluation d impacts 9ème Colloque international des spécialistes francophones en évaluation d impacts Thème LE MARCHE DES EVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES AU BENIN : analyse des dix années d expérience Ilarion GUEDEGBE Cabinet

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL SÉANCE RÉGULIÈRE 4 décembre 2013 À 19 h 30 ORDRE DU JOUR

PROCÈS-VERBAL SÉANCE RÉGULIÈRE 4 décembre 2013 À 19 h 30 ORDRE DU JOUR PROCÈS-VERBAL SÉANCE RÉGULIÈRE 4 décembre 2013 À 19 h 30 SONT PRÉSENTS : Monsieur le conseiller, Jérôme Guertin, siège #1 Monsieur le conseiller, Denis Tremblay, siège #2 Monsieur le conseiller, Dany Tremblay,

Plus en détail

profil d entreprise www.smgp.ca NOUVEAU

profil d entreprise www.smgp.ca NOUVEAU profil d entreprise Ayant mené à bien plusieurs projets d importance et étant expérimenté dans la construction commerciale, après-sinistre, résidentielle, alimentaire et pétrolière, M. Sylvain Michaud

Plus en détail

DIPLOMES ET PARCOURS DE FORMATION

DIPLOMES ET PARCOURS DE FORMATION DIPLOMES ET PARCOURS DE FORMATION Journées SFRP : Démantèlement des installations nucléaires et problématiques associées Serge PEREZ CEA/INSTN, Alain PIN CEA/INSTN. www-instn.cea.fr GRENOBLE 23 ET 24 OCTOBRE

Plus en détail

Comité technique police

Comité technique police Compte-rendu Rencontre tenue jeudi le 1 er mars 2012 de 10 h à 15 h APSAM Nom Organisation Présent Absent Nom Organisation Présent Absent Michèle St- SPVM X Yves Gendron FPPM X Onge René ÉNPQ X Simon Lanteigne

Plus en détail

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Noodplanning en crisisbeheer_fr.indd 1 21/01/2013 10:29:57 Noodplanning en crisisbeheer_fr.indd 2 21/01/2013 10:29:57 Planification d urgence La sécurité

Plus en détail

FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR

FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR SLE - Spécialistes En vertu de l'accord-cadre du 1 er octobre 1995, les dispositions relatives au déplacement sont regroupées à l'annexe 23 de l'entente. La présente section du Manuel des médecins spécialistes

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE : LA RECHERCHE POLITIQUE RELATIVE AUX CONTRATS ET COMMANDITES PAGE: 1 Adoptée: CAD-5355 (15 06 93) Modifiée: CAD-5869 (27 02 96) CAD-5971 (18 06 96) CAD-6138

Plus en détail

Tous les intéressés qui effectuent des opérations d assurance RC professionnelle (secteur des services financiers) au Québec

Tous les intéressés qui effectuent des opérations d assurance RC professionnelle (secteur des services financiers) au Québec bulletin Canadien Date 2014-06-05 Destinataires Référence Tous les intéressés qui effectuent des opérations d assurance RC professionnelle (secteur des services financiers) au Québec RE-14-008 Objet Pièce

Plus en détail

Conférence organisée par le Laboratoire d ingénierie financière de l Université Laval www.fsa.ulaval.ca/labiful/

Conférence organisée par le Laboratoire d ingénierie financière de l Université Laval www.fsa.ulaval.ca/labiful/ MERCI À NOS PARTENAIRES : Fonds Conrad Leblanc Département de finance, assurance et immobilier Chaire RBC en innovations financières Chaire d'assurance et de services financiers L'Industrielle Alliance

Plus en détail

Société en commandite Gaz Métropolitain Cause tarifaire 2004, R-3510-2003 CURRICULUM VITAE PAGES TÉMOINS

Société en commandite Gaz Métropolitain Cause tarifaire 2004, R-3510-2003 CURRICULUM VITAE PAGES TÉMOINS TÉMOINS PAGES SYLVAIN AUDETTE 2 NICOLE BESSETTE 4 YVES D AMOUR 5 PIERRE DESPARS 6 FRÉDÉRIC GAUVIN 7 GREG MAYNARD 8 LYNE MERCIER 9 FRÉDÉRIC MOREL 10 ERIC NADEAU 11 JEAN-PIERRE NOËL 12 Page 1 de 12 EXPÉRIENCE

Plus en détail

Médicaments en vente libre : considérations pour la pratique de la physiothérapie

Médicaments en vente libre : considérations pour la pratique de la physiothérapie Médicaments en vente libre : considérations pour la pratique de la physiothérapie Adapté d un article approuvé de l Alliance canadienne des organismes de réglementation de la physiothérapie (2012) Le CPTNB

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2009-2010 DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT

RAPPORT ANNUEL 2009-2010 DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Coordonnées des établissements 262, rue Racine 500, rue de la Faune Québec (Québec) G2B 1E6 Québec (Québec) G1G 5E4 Téléphones : 418 847-7170 poste 6300 418 622-7100 poste 5250 Télécopieurs : 418 847-7255

Plus en détail

Un nouveau logiciel pour l inventaire et la gestion des infrastructures de loisir au Québec : MESURE

Un nouveau logiciel pour l inventaire et la gestion des infrastructures de loisir au Québec : MESURE VOLUME 5 NUMÉRO 8 2008 BULLETIN * Un nouveau logiciel pour l inventaire et la gestion des infrastructures de loisir au Québec : MESURE Denis Auger, Ph.D, professeur au Département d études en loisir, culture

Plus en détail

Tableau de bord de l expédition

Tableau de bord de l expédition 2003-2006 Octobre 2004 COMMISSION SCOLAIRE DES HAUTS-BOIS-DE L OUTAOUAIS UNE GRANDE EXPÉDITION 2003-2006 INTRODUCTION GÉNÉRALE 2003-2006 Quelques constats préliminaires Le taux de redoublement a diminué

Plus en détail

SRMTI PR 1-2011. Procédure en cas de situation d urgence

SRMTI PR 1-2011. Procédure en cas de situation d urgence SRMTI PR 1-2011 Procédure en cas de situation d urgence OBJECTIF : Préciser les règles entourant les cas de situation d urgence. ORIGINE : UNITÉ RESPONSABLE : Service des ressources matérielles et des

Plus en détail

Spécialiste en assurance qualité

Spécialiste en assurance qualité Pharmabio Développement Spécialiste en assurance qualité PROFIL DE COMPÉTENCES Janvier 2012 ÉQUIPE DE PRODUCTION Coordination Alain Cassista Directeur général Pharmabio Développement, Laval Rédaction Mireille

Plus en détail

Recrutement souhaité le plus tôt possible date limite de candidature : 27 avril 2014

Recrutement souhaité le plus tôt possible date limite de candidature : 27 avril 2014 FICHE DE POSTE Intitulé du poste : Chargé (e) de mission auprès du directeur de l administration générale et des finances «Administration fonctionnelle, cartographies et outils de pilotage» N VISIO poste

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL SÉANCE RÉGULIÈRE 8 JANVIER 2014 À 19 h 30 ORDRE DU JOUR

PROCÈS-VERBAL SÉANCE RÉGULIÈRE 8 JANVIER 2014 À 19 h 30 ORDRE DU JOUR PROCÈS-VERBAL SÉANCE RÉGULIÈRE 8 JANVIER 2014 À 19 h 30 SONT PRÉSENTS : Monsieur le conseiller, Jérôme Guertin, siège #1 Monsieur le conseiller, Denis Tremblay, siège #2 Monsieur le conseiller, Dany Tremblay,

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION EN LIGNE de l ADMQ

PROGRAMME DE FORMATION EN LIGNE de l ADMQ PROGRAMME DE FORMATION EN LIGNE de l ADMQ DG performant, municipalité efficiente! Vous êtes : - un gestionnaire municipal avec peu ou beaucoup d expérience - un employé municipal envisageant la direction

Plus en détail

310$ avant le 24 février*

310$ avant le 24 février* 19 avril 2012 Centre des Congrès de Québec Rabais 1 er Sommet Gestionnaires des acquisitions pour les marchés publics allant jusqu à 310$ avant le 24 février* Augmentez votre agilité! Répondez plus rapidement

Plus en détail

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia L Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique ODESIA 1155 University suite 800 Montreal, Qc, Canada H3B 3A7 Phone: (514) 876-1155 Fax: (514) 876-1153 www.odesia.com Guillaume Bédard,

Plus en détail

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence La sécurité s'exprime par plusieurs aspects : maintien de la tranquillité et de l'ordre public, sauvegarde de la sécurité

Plus en détail

Violence au travail Un organisme national

Violence au travail Un organisme national Violence au travail Un organisme national Violence au travail : prévention, protocoles et sanctions Politique La Société s engage à offrir un milieu de travail sécuritaire. Elle reconnaît que la violence

Plus en détail

Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision

Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision relativement à Demandeur Ontario Power Generation Inc. Objet Lignes directrices pour l évaluation environnementale (portée du projet et

Plus en détail

Guide des RELATIONS INTERCULTURELLES. en santé mentale

Guide des RELATIONS INTERCULTURELLES. en santé mentale Guide des RELATIONS INTERCULTURELLES Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Coulombe, Valérie, 1975- Guide des relations interculturelles

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

Composition du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance

Composition du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance CONSEIL EXÉCUTIF EB132/31 Cent trente-deuxième session 9 novembre 2012 Point 13.3 de l ordre du jour provisoire Composition du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance Rapport du Secrétariat

Plus en détail

***AVIS IMPORTANT***

***AVIS IMPORTANT*** ***AVIS IMPORTANT*** Ce document contient des informations concernant la législation relative à la formation de conducteurs professionnels de poids lourds et d autobus/autocars. Les questions ayant trait

Plus en détail

POLICE D ASSURANCE DU PROGRAMME DES CADETS DE L ARMÉE

POLICE D ASSURANCE DU PROGRAMME DES CADETS DE L ARMÉE LIGUE DES CADETS DE L ARMÉE DU CANADA POLITIQUE NO. 4 LIGUE DES CADETS DE L ARMÉE DU CANADA POLICE D ASSURANCE DU PROGRAMME DES CADETS DE L ARMÉE dern. rév. mai 2008 LIGUE DES CADETS DE L ARMÉE DU CANADA

Plus en détail

Le conseiller Christian Caron et résolu unanimement

Le conseiller Christian Caron et résolu unanimement PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LA PRAIRIE RÈGLEMENT NUMÉRO 1267-M PRÉVOYANT CERTAINES MESURES RELATIVES AUX ALARMES-INCENDIES NON FONDÉES EN VUE D AMÉLIORER LA PRÉVENTION DES INCENDIES ET LA SÉCURITÉ PUBLIQUE

Plus en détail

Mastères Spécialisés. L ESTP Paris, L école des Grands Projets. Construire son avenir dans la construction et dans l immobilier

Mastères Spécialisés. L ESTP Paris, L école des Grands Projets. Construire son avenir dans la construction et dans l immobilier Mastères Spécialisés L ESTP Paris, L école des Grands Projets Parmi les 40.000 ingénieurs formés à l ESTP Paris depuis sa fondation en 1891, la majorité a participé aux plus grands projets de construction

Plus en détail