LES PLANS D URGENCE. Séminaire 2006 Aventure Écotourisme Québec. David Mepham

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES PLANS D URGENCE. Séminaire 2006 Aventure Écotourisme Québec. David Mepham"

Transcription

1 LES PLANS D URGENCE Séminaire 2006 Aventure Écotourisme Québec David Mepham Baccalauréat en plein air et tourisme d aventure Laboratoire d expertise et recherche en plein air (LERPA)

2 OBJECTIFS DE LA RENCONTRE: 1. Approfondir les notions en lien avec plans d urgence et d évacuation 2. Outiller les intervenants à la conception et l application s procédures 3. Préciser la norme du programme d accréditation 2

3 3

4 4

5 5

6 QUALIFICATIONS ET EMPLOI 1. Professeur et directeur du Bac en plein air 2. Chercheur membre du LERPA 3. Instructeur Sirius 4. W-EMT 5. Technicien sauvetage en eau-vive 6. Membre d équipe Sauvetage Formation membre d équipage Air Médic 8. Conseiller à l accréditation AÉQ 6

7 PLAN DE LA SÉANCE 1. QU EST-CE QU UN PLAN D URGENCE? 2. ÉTABLIR LE LIEN ENTRE LE PLAN DE GESTION DES RISQUES, LE PLAN DE SORTIE ET LE PLAN D URGENCE 3. DEVENEZ CONSEILLER AÉQ! 4. AMÉLIOREZ VOS PLANS D URGENCE 5. ÉTABLIR LE LIEN ENTRE PLAN D URGENCE ET LE PLAN D ÉVACUATION 6. OPÉRATIONNALISATION DE VOS PLANS D URGENCE 7

8 ORGANISATION ACTUELLE DES DOCUMENTS DE L ENTREPRISE PLAN DE GESTION DES RISQUES PLAN D URGENCE 8

9 ORGANISATION DES DOCUMENTS DE L ENTREPRISE MANUEL DE L ENTREPRISE Politiques Politiques gestion gestion générale générale MANUEL DE DE SÉCURITÉ Politiques Politiques génériques génériques sécurité sécurité Plan Plan générique générique d urgence d urgence PLAN DE GESTION DES RISQUES CAHIER CAHIER DE DE FORFAIT FORFAIT NO.1 NO.2 Politiques Politiques spécifiques spécifiques sécurité sécurité Plan Plan spécifique spécifique d urgence d urgence DESCRIPTION DESCRIPTION DE DE POSTE POSTE D EMPLOI D EMPLOI NO. NO. 11 NO. NO. 22 Tâches Tâches reliées reliées à à la la sécurité sécurité Plan Plan générique générique gestion gestion la la crise crise Gestion Gestion s s équipements équipements et et infrastructures infrastructures critiques critiques Plan Plan spécifique spécifique gestion gestion la la crise crise Logistique Logistique (Autres (Autres tâches) tâches) MANUEL MANUEL DE DE FORMATION FORMATION DU DU PERSONNEL- PERSONNEL- SECTION SECTION SÉCURITÉ SÉCURITÉ MANUEL MANUEL DE DE FORMATION FORMATION DU DU PERSONNEL- PERSONNEL- SECTION SECTION GÉNÉRALE GÉNÉRALE 9

10 ORGANISATION DES DOCUMENTS DE L ENTREPRISE MANUEL DE L ENTREPRISE Politiques Politiques gestion gestion générale générale MANUEL DE DE SÉCURITÉ Politiques Politiques génériques génériques sécurité sécurité Plan Plan générique générique d urgence d urgence PLAN DE GESTION DES RISQUES CAHIER CAHIER DE DE FORFAIT FORFAIT NO.1 NO.2 Politiques Politiques spécifiques spécifiques sécurité sécurité Plan Plan spécifique spécifique d urgence d urgence DESCRIPTION DESCRIPTION DE DE POSTE POSTE D EMPLOI D EMPLOI NO. NO. 11 NO. NO. 22 Tâches Tâches reliées reliées à à la la sécurité sécurité Plan Plan générique générique gestion gestion la la crise crise Gestion Gestion s s équipements équipements et et infrastructures infrastructures critiques critiques Plan Plan spécifique spécifique gestion gestion la la crise crise Logistique Logistique (Autres (Autres tâches) tâches) MANUEL MANUEL DE DE FORMATION FORMATION DU DU PERSONNEL- PERSONNEL- SECTION SECTION SÉCURITÉ SÉCURITÉ MANUEL MANUEL DE DE FORMATION FORMATION DU DU PERSONNEL- PERSONNEL- SECTION SECTION GÉNÉRALE GÉNÉRALE 10

11 ORGANISATION DES DOCUMENTS DE L ENTREPRISE Plan Plan générique générique d urgence d urgence Plan Plan spécifique spécifique d urgence d urgence Plan Plan générique générique gestion gestion la la crise Plan crise Plan spécifique spécifique gestion gestion la la crise crise 11

12 LE PLAN D URGENCE Le plan d urgence est un élément du Plan gestion s risques (PGR) l entreprise. Il est constitué : 1.Des procédures qui vront être appliquées afin faire face à une situation d urgence survenant au cours s activités l entreprise. 2.De l information qui sera requise au cours la situation d urgence. 12

13 LE PLAN D URGENCE ÉLÉMENTS CONSTITUANTS (Selon le programme d accréditation AÉQ 2006, Section 2) 1. Possér un plan d urgence pour chaque activité (Norme A) 2. Déterminer l intité s personnes responsables l application du plan d urgence 3. Déterminer le rôle du personnel en place pour chaque situation d urgence 13

14 LE PLAN D URGENCE ÉLÉMENTS CONSTITUANTS (Selon le programme d accréditation AÉQ 2006, Section 2) 4. Déterminer le rôle du personnel pour les situations recherche et sauvetage 5. Déterminer une procédure pour les situations premiers soins 6. Déterminer une procédure pour les situations nécessitant une évacuation 14

15 LE PLAN D URGENCE ÉLÉMENTS CONSTITUANTS (Selon le programme d accréditation AÉQ 2006, Section 2) 7. Déterminer les moyens communication disponibles 8. Déterminer l intité et coordonnées s organismes et personnes à contacter en situation d urgence 15

16 LE PLAN D URGENCE ÉLÉMENTS CONSTITUANTS (Selon le programme d accréditation AÉQ 2006, Section 2) 9. Possér un plan du territoire indiquant: Le trajet Les chemins d évacuation Les moyens transport Les voies d accès Les habitations L ai disponible Les moyens communication disponibles 16

17 LE PLAN D URGENCE STRATÉGIES POUR L ÉLABORER 1. Mettre à contribution les experts l activité, du territoire en question, du secourisme, la RES. 2. Consulter les modèles disponibles (outils l AÉQ) 3. Utiliser les logiciels cartographie pour monter vos cartes maîtresses (ou vos ciseaux et colle en bâton!) 4. Mener les recherches nécessaires 17

18 LE PLAN D URGENCE DEVENEZ CONSEILLER À L ACCRÉDITATION! 18

19 LE PLAN D URGENCE 1. Possér un plan d urgence pour chaque activité (Norme A) 2. Déterminer l intité s personnes responsables l application du plan d urgence 3. Déterminer le rôle du personnel en place pour chaque situation d urgence 4. Déterminer le rôle du personnel pour les situations recherche et sauvetage 19

20 LE PLAN D URGENCE 5. Déterminer une procédure pour les situations premiers soins 6. Déterminer une procédure pour les situations nécessitant une évacuation 7. Déterminer les moyens communication disponibles 8. Déterminer l intité et coordonnées s organismes et personnes à contacter en situation d urgence 20

21 LE PLAN D URGENCE 9. Possér un plan du territoire indiquant: Le trajet Les chemins d évacuation Les moyens transport Les voies d accès Les habitations L ai disponible Les moyens communication disponibles 21

22 LE PLAN D URGENCE RÉSULTATS DE VOTRE ÉVALUATION: X X X X X X X X X X 22

23 AMÉLIORATION DU PLAN D URGENCE DE VOTRE ORGANISATION 1. PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU FORFAIT 23

24 2. ÉTABLISSEMENT DES PROCÉDURES MÉDICALES 1. PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU FORFAIT 24

25 3. ÉTABLISSEMENT DES PROCÉDURES D URGENCE 25

26 3. ÉTABLISSEMENT DES PROCÉDURES D URGENCE (SUITE ) 26

27 4. ÉTABLISSEMENT DES PROCÉDURES DE COMMUNICATION 27

28 4. ÉTABLISSEMENT DES PROCÉDURES DE COMMUNICATION (SUITE ) 28

29 4. ÉTABLISSEMENT DES PROCÉDURES DE COMMUNICATION (SUITE ) 29

30 5. ÉQUIPEMENTS D URGENCE 30

31 5. ÉQUIPEMENTS D URGENCE (SUITE ) 31

32 6. PROTOCOLE D ÉVACUATION 32

33 6. CARTE DU TERRITOIRE 33

34 34

35 35

36 AMÉLIORATION DU PLAN D URGENCE DE VOTRE ORGANISATION ÉVALUATION DU PLAN D URGENCE 36

37 AMÉLIORATION DU PLAN D URGENCE DE VOTRE ORGANISATION ÉVALUATION DU PLAN D URGENCE 37

38 OPÉRATIONNALISATION D UN PLAN D URGENCE COMPOSANTES CRUCIALES: 1. GUIDES Compétents Expérimentés Entraînés 2. ÉQUIPEMENT ADÉQUAT 3. CAPACITÉ MAXIMALE D ÉVACUATION 4. RÉALISME DES PROCÉDURES 38

39 OPÉRATIONNALISATION D UN PLAN D URGENCE CAPACITÉ MAXIMALE D ÉVACUATION 1. COMMUNICATION 2. CAPACITÉ D AUTOÉVACUATION 3. RECOURS AUX SECOURS EXTERNES 39

40 LES COMMUNICATIONS EN IU ET RES

41 ACTIVATION DES SECOURS EXTERNES

42 INTERVENANTS PRIMAIRES AU QUÉBEC La sûreté du Québec (SQ) Les Forces Canadiennes Les corps police municipaux Les techniciens ambulanciers (TA) Air Médic Les pompiers La GRC La Gar Côtière Les groupements bénévoles SAR 42

43 ÉVACUATION AÉROMÉDICALE

44 LES ÉTAPES DE L ACCÈS REACH THROW ROW GO TOW HELO

45 CONCLUSION PLANIFICATION DE L URGENCE FORMATION DU PERSONNEL IMPORTANCE DE LA FORMATION LES GUIDES SONT VOS MEILLEURES ASSURANCES 45

46 REMERCIEMENTS Sébastien Rojo Manon Simard François Guillot Assistant recherche Assistante recherche Directeur Parc s Monts-Valin Les acteurs du Bac en plein air: Étienne Booth Jean-François Dubé Mathieu Meunier Alice Arsalan Marie-Pierre Toto Maxime Théberge 46

47 RÉFÉRENCES AÉQ (2006), Programme d accréditation. AÉQ (2003), Gui en gestion s risques. ASSOCIATION DES CAMPS DU QUÉBEC (1996), Gui référence sur la gestion du risque et la crise., ACQ, Montréal. CLOUTIER, R. (2000). Legal Liability and Risk Management in Adventure Tourism, Bhudak Consultants, Kamloops. 47

48 RÉFÉRENCES (Suite) HANNA, G. (1991), Outdoor Pursuits programming; Legal liability and risk management. The University of Alberta Press, Edmonton. UQAC (2006), AF Bourbeau, Manuel référence en gestion s risques, Unité plein air et tourisme d aventure, Chicoutimi. UQAC (2001), Manuel gestion s risques, Unité plein air et tourisme d aventure, Chicoutimi. 48

49 LES PLANS D URGENCE Séminaire 2006 Aventure Écotourisme Québec David Mepham Baccalauréat en plein air et tourisme d aventure Laboratoire d expertise et recherche en plein air (LERPA)

La sécurité civile, une responsabilité partagée

La sécurité civile, une responsabilité partagée La sécurité civile, une responsabilité partagée Mme Christine Savard, directrice régionale Direction régionale de la sécurité civile et de la sécurité incendie de la Montérégie et de l Estrie 26 septembre

Plus en détail

DROIT JUSTICE SÉCURITÉ ET PROTECTION PUBLIQUE NOTARIAT CRIMINOLOGIE - CRIMINALISTIQUE

DROIT JUSTICE SÉCURITÉ ET PROTECTION PUBLIQUE NOTARIAT CRIMINOLOGIE - CRIMINALISTIQUE Des sites à consulter en : DROIT JUSTICE SÉCURITÉ ET PROTECTION PUBLIQUE NOTARIAT CRIMINOLOGIE - CRIMINALISTIQUE Université Laval Faculté de droit http://www2.ulaval.ca/les-etudes/facultes-departements-etecoles/facultes/droit.html

Plus en détail

PRÉPARATION AUX SITUATIONS D URGENCE ET CAPACITÉ D INTERVENTION

PRÉPARATION AUX SITUATIONS D URGENCE ET CAPACITÉ D INTERVENTION Énoncé de position PRÉPARATION AUX SITUATIONS D URGENCE ET CAPACITÉ D INTERVENTION POSITION DE L AIIC La profession infirmière 1 joue un rôle essentiel dans tous les aspects de la gestion des urgences,

Plus en détail

COMITÉ DE LA CLINIQUE D IMPÔT Vice-Président Exécutif 2014-2015

COMITÉ DE LA CLINIQUE D IMPÔT Vice-Président Exécutif 2014-2015 LISTE DES POSTES Mandat 2014-2015 CONSEIL EXÉCUTIF ÉLU AU SEIN DE L ASSOCIATION ÉTUDIANTE Vice-Président exécutif de l AEBCC Le Vice-Président exécutif est un membre élu de l Association étudiante du baccalauréat

Plus en détail

SÉCURITÉ PUBLIQUE. Solutions sectorielles Armez-vous de la puissance des SIG pour la sécurité publique

SÉCURITÉ PUBLIQUE. Solutions sectorielles Armez-vous de la puissance des SIG pour la sécurité publique SÉCURITÉ PUBLIQUE Solutions sectorielles Armez-vous de la puissance des SIG pour la sécurité publique Partout dans le monde, des milliers de clients d Esri tirent profit du pouvoir transformateur des SIG

Plus en détail

APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES

APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES Le présent plan n est pas un document indépendant. Il faut le considérer dans le contexte du Plan d urgence de la ville de Moncton. 1 Préambule Le

Plus en détail

7944 Baccalauréat en génie électrique

7944 Baccalauréat en génie électrique 7944 Baccalauréat en génie électrique Environnement programme Présentation du programme Le programme de génie électrique vise à former des ingénieurs polyvalents ayant une solide formation générale axée

Plus en détail

L ORGANISATION MUNICIPALE DE SÉCURITÉ CIVILE DE LA VILLE DE BAIE-SAINT-PAUL (OMSC) réf.: Manuel de base de la Sécurité Civile du Québec (2008)

L ORGANISATION MUNICIPALE DE SÉCURITÉ CIVILE DE LA VILLE DE BAIE-SAINT-PAUL (OMSC) réf.: Manuel de base de la Sécurité Civile du Québec (2008) L ORGANISATION MUNICIPALE DE SÉCURITÉ CIVILE DE LA VILLE DE BAIE-SAINT-PAUL (OMSC) réf.: Manuel de base de la Sécurité Civile du Québec (2008) Le groupe de travail mandaté par l organisation municipale

Plus en détail

ADMINISTRATION ET SCIENCES COMPTABLES

ADMINISTRATION ET SCIENCES COMPTABLES Des sites à consulter en : ADMINISTRATION ET SCIENCES COMPTABLES Faculté des sciences de l'administration - Université Laval http://www4.fsa.ulaval.ca/cms/accueil/formation/1ercycle/baalaval Faculté d'administration

Plus en détail

Animer des séances pratiques et/ou des laboratoires

Animer des séances pratiques et/ou des laboratoires Évaluation par un professeur superviseur Nom de l évaluateur évaluatrice Date de l évaluation 1. Choisir le niveau approprié. L assistante assistant d enseignement est : débutant (1 re expérience à titre

Plus en détail

INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT

INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT FICHE D INTENTION MARS 2013 Propriété intellectuelle Les résultats des travaux de recherche réalisés par les chercheurs du projet demeureront la propriété

Plus en détail

CALM 10 octobre 2013. Ville de Québec Geneviève Pichette Ville de Laval

CALM 10 octobre 2013. Ville de Québec Geneviève Pichette Ville de Laval Amélie Trudel APSAM CALM 10 octobre 2013 Geneviève Martin Ville de Québec Geneviève Pichette Ville de Laval Contenu de la présentation Présentation de l APSAM et des partenariats avec les associations

Plus en détail

Mesures d urgence. Par: Nelson Lamoureux,Directeur. 21 septembre 2009. École Isummasaqvik School

Mesures d urgence. Par: Nelson Lamoureux,Directeur. 21 septembre 2009. École Isummasaqvik School Mesures d urgence Par: Nelson Lamoureux,Directeur 21 septembre 2009 École Isummasaqvik School Quaqtaq, QC J0M 1J0 T (819) 492-9955 F (819) 492-9971 nelson_lamoureux@kativik.qc.ca isummasaqvik.kativik.qc.ca

Plus en détail

Article 3 Délégation à la VPRI

Article 3 Délégation à la VPRI Directive en matière de santé et sécurité LEX 1.5.1 du travail (DSST) 1 er décembre 2012 La Direction de l'ecole polytechnique fédérale de Lausanne arrête : Section 1 Dispositions générales Article 1 Principes

Plus en détail

Intégrez la puissance du. «Où» dans votre entreprise. Obtenez de meilleurs résultats grâce à Esri Location Analytics

Intégrez la puissance du. «Où» dans votre entreprise. Obtenez de meilleurs résultats grâce à Esri Location Analytics Intégrez la puissance du «Où» dans votre entreprise Obtenez de meilleurs résultats grâce à Esri Location Analytics Quand la question est «Quoi», la réponse est «Où» Dans le contexte actuel d explosion

Plus en détail

La sécurité financière, ça se planifie!

La sécurité financière, ça se planifie! PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNEL 2014-2015 La sécurité financière, ça se planifie! Cours d'une journée qui s adresse aux dentistes seulement DESCRIPTION Vos besoins évoluent sans cesse. Comment donc assurer

Plus en détail

RELATIONS PUBLIQUES ÉVÉNEMENTS MULTIMÉDIAS RELATIONS PUBLIQUES ÉVÉNEMENTS MULTIMÉDIAS RELATIONS PUBLIQUES

RELATIONS PUBLIQUES ÉVÉNEMENTS MULTIMÉDIAS RELATIONS PUBLIQUES ÉVÉNEMENTS MULTIMÉDIAS RELATIONS PUBLIQUES www.nexuscomm.com 454, rue Gabrielle-Roy St-Nicolas (Québec) G7A 3L2 Tél. : (418) 951-1204 COMMUNICATION La réussite d un événement requiert des moyens de communication efficaces à toutes les étapes, de

Plus en détail

CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE

CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE SECTION 5.3: LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL POLITIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À LA SANTÉ ET LA PAGE: 1 CHAPITRE: V Adoptée : CAD-7600 (26 08 03) ÉNONCÉ Assurer à la

Plus en détail

PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE

PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE Définition Il s'agit d'une série intégrée de mesures qui permettent de vous préparer à répondre aux situations d'urgence et à reprendre

Plus en détail

Les communications radio en situation d urgence Notions générales

Les communications radio en situation d urgence Notions générales Les communications radio en situation d urgence Notions générales Jacques Paré VE2CJP Louis Rioux VE2NZR Québec, 14 janvier 2015 Plan de la présentation Qui fait quoi? Rôle des bénévoles en sécurité civile

Plus en détail

Qu est-ce que la pérennité? Quels en sont

Qu est-ce que la pérennité? Quels en sont Formations Automne 2014 / Hiver 2015 Explorer la pérennité pour des changements durables MONTRÉAL QUAND : 15 et 16 octobre 2014 (Durée de 2 jours) ANIMATION : Marie-Denise Prud Homme et François Gaudreault,

Plus en détail

Responsable de communication

Responsable de communication Responsable de communication F1B25 Médiation scientifique, culture, communication - IR Mission Le (la) responsable de communication définit la stratégie globale de la structure en matière de communication.

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

Service Sécurité. AC0009 Mars 2010 Rév.0

Service Sécurité. AC0009 Mars 2010 Rév.0 Service Sécurité AC0009 Mars 2010 Rév.0 2 Sécurité et mesures d urgence à la raffinerie Ultramar La sécurité à la raffinerie est la priorité no. 1. Pour y arriver, nous avons plusieurs outils et systèmes

Plus en détail

Produit: le : 09-08-12 Révisé le : 09-08-12

Produit: le : 09-08-12 Révisé le : 09-08-12 TABLE DES MATIÈRES Section Contenu Page 1. Avant-propos Lettre du maire... 3 2. Objectifs du plan... 4 3. Glossaire de la terminologie et sigles relatifs à la Sécurité civile... 5 4. Organisation municipale

Plus en détail

Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ;

Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ; Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ; S outiller de façon concrète pour la préparation d une simulation d un code orange ; Partager notre expérience afin

Plus en détail

S É A N C E O R D I N A I R E D U 2 0 A V R I L 2 0 1 5

S É A N C E O R D I N A I R E D U 2 0 A V R I L 2 0 1 5 Province de Québec MRC Lac-Saint-Jean-Est Municipalité d Hébertville-Station S É A N C E O R D I N A I R E D U 2 0 A V R I L 2 0 1 5 Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil municipal de la municipalité

Plus en détail

Procédure 2600-040 TABLE DES MATIÈRES

Procédure 2600-040 TABLE DES MATIÈRES Procédure 2600-040 TITRE : ADOPTION : Procédure concernant la sécurité lors de la mobilité étudiante internationale Comité de direction de l Université Résolution : CD-2012-07-10-23 ENTRÉE EN VIGUEUR :

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC Municipalité de Cacouna RÈGLEMENT 58-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LA CRÉATION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE

PROVINCE DE QUÉBEC Municipalité de Cacouna RÈGLEMENT 58-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LA CRÉATION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE PROVINCE DE QUÉBEC Municipalité de Cacouna RÈGLEMENT 58-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LA CRÉATION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE CONSIDÉRANT QUE suite au regroupement des municipalités de Cacouna, il s avère

Plus en détail

CHAPITRE VII SUIVI DE LA PLANIFICATION

CHAPITRE VII SUIVI DE LA PLANIFICATION CHAPITRE VII SUIVI DE LA PLANIFICATION Rôles et responsabilités du CSI pour le futur 7.1 Suggestion de fréquence des rencontre Afin de piloter ce dossier, le CSI pourrait viser de se réunir de manière

Plus en détail

RAPPORT CARTOGRAPHIE DU SECTEUR DU TOURISME D AVENTURE ET DE L ÉCOTOURIME. Numéro de projet : CGQ-0220. Présenté à :

RAPPORT CARTOGRAPHIE DU SECTEUR DU TOURISME D AVENTURE ET DE L ÉCOTOURIME. Numéro de projet : CGQ-0220. Présenté à : RAPPORT CARTOGRAPHIE DU SECTEUR DU TOURISME D AVENTURE ET DE L ÉCOTOURIME Numéro de projet : CGQ-0220 Présenté à : M. Marc Dubé Directeur général CRÉ du Saguenay-Lac-Saint-Jean TABLE DES MATIÈRES Introduction...

Plus en détail

DANS CETTE ÉDITION. Mot de l éditeur Campagne - Agir à grande échelle. Dates importantes. Les 4 et 5 octobre 2012 Colloque annuel de l ATPIQ Lévis

DANS CETTE ÉDITION. Mot de l éditeur Campagne - Agir à grande échelle. Dates importantes. Les 4 et 5 octobre 2012 Colloque annuel de l ATPIQ Lévis Septembre 2012 No. 2012-12 DANS CETTE ÉDITION Mot de l éditeur Campagne - Agir à grande échelle Membres du conseil d administration Marc TREMBLAY, Président Jacques ROUSSEAU, Directeur général et trésorier

Plus en détail

CURRICULUM VITAE DES TÉMOINS DU TRANSPORTEUR

CURRICULUM VITAE DES TÉMOINS DU TRANSPORTEUR DES TÉMOINS DU TRANSPORTEUR Page 1 de 8 Albert Chéhadé Chef Tarification Responsable du développement des stratégies tarifaires, de la conception des tarifs pour les marchés québécois et des tarifs de

Plus en détail

Demande du comité de trauma local. Volonté de la direction du CSSSB

Demande du comité de trauma local. Volonté de la direction du CSSSB Demande du comité de trauma local Volonté de la direction du CSSSB Création d un comité de travail En collaboration avec l Agence de Chaudière Appalaches 9 rencontres entre le 27 novembre 2012 et le 6

Plus en détail

Règlement sur les soins préhospitaliers et les transports de patients. Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel,

Règlement sur les soins préhospitaliers et les transports de patients. Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, CONSEIL D'ETAT Règlement sur les soins préhospitaliers et les transports de patients Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi de santé du 6 février 1995, notamment ses articles

Plus en détail

Exercice Green Cloud. Résumé

Exercice Green Cloud. Résumé Exercice Green Cloud Résumé Avril 2014 http://simtec.jibc.ca 1 P age Introduction L exercise Green Cloud est le deuxième d une série de cinq prévus sur une période de quatre ans qui auront pour but d étudier

Plus en détail

3. Aviser le Service de Médecine hyperbare de l Hôtel-Dieu de Lévis : Tél. : 418-835-7121, poste 3812. Cell. : 418-835-7214

3. Aviser le Service de Médecine hyperbare de l Hôtel-Dieu de Lévis : Tél. : 418-835-7121, poste 3812. Cell. : 418-835-7214 1/8 A. ORDRE DES ÉTAPES À SUIVRE 1. Évaluation de l état du sujet Évaluation primaire - Contrôler l environnement, enlever les sources de danger persistantes - Contrôler la température - État de conscience

Plus en détail

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE!

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! Mélissa Lavoie, inf. M.Sc. Chargée de cours UQAC Maxime Sasseville, inf. M.Sc (c). Chargé de cours & Inf. Clinicien

Plus en détail

Ordre du jour Séance ordinaire du 5 novembre 2014 à 19h00 au Centre communautaire de Lac-Sainte-Marie

Ordre du jour Séance ordinaire du 5 novembre 2014 à 19h00 au Centre communautaire de Lac-Sainte-Marie MRC VALLÉE-DE-LA-GATINEAU PROVINCE DE QUÉBEC A) Ouverture et procédure Ordre du jour Séance ordinaire du 5 novembre 2014 à 19h00 au Centre communautaire de Lac-Sainte-Marie 1) Appel à l ordre 2) Mot de

Plus en détail

PAGE : 1 POLITIQUE GÉNÉRALE DE DONS CHAPITRE : II SECTION : 2.7

PAGE : 1 POLITIQUE GÉNÉRALE DE DONS CHAPITRE : II SECTION : 2.7 CHAPITRE II : L UQAC SECTION 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT PAGE : 1 POLITIQUE GÉNÉRALE DE DONS Adoptée : CAD-9192 (13 10 09) Modifiée : 1- ÉNONCÉ La présente politique a pour but d établir le cadre général

Plus en détail

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE!

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! Marie-Ève Poitras, inf. M.Sc. Infirmière clinicienne UMF Chicoutimi Mélissa Lavoie, inf. M.Sc. Infirmière clinicienne,

Plus en détail

PROVINCE DE QUEBEC MUNICIPALITÉ DE VAL-MORIN MRC DES LAURENTIDES

PROVINCE DE QUEBEC MUNICIPALITÉ DE VAL-MORIN MRC DES LAURENTIDES PROVINCE DE QUEBEC MUNICIPALITÉ DE VAL-MORIN MRC DES LAURENTIDES PRÈGLEMENT NUMÉRO 426 RÈGLEMENT CONCERNANT LA CRÉATION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE ATTENDU QUE ATTENDU QUE ATTENDU QU' ATTENDU QU' les

Plus en détail

Prévention des risques: des experts vous conseillent

Prévention des risques: des experts vous conseillent Prévention des risques: des experts vous conseillent Bienvenue Est-il important pour vous de prévenir les risques et assurer par là-même la durabilité de votre entreprise? Est-il important pour vous de

Plus en détail

Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaa Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa QUI SOMME NOUS? 3PSC est un cabinet spécialisé dans le Conseil, Etudes, Audit et Formation dans les domaines de Prévention, Sécurité Incendie,

Plus en détail

Catalogue fournisseurs. Membres accrédités, profitez des privilèges qu offrent nos partenaires fournisseurs

Catalogue fournisseurs. Membres accrédités, profitez des privilèges qu offrent nos partenaires fournisseurs Catalogue fournisseurs Membres accrédités, profitez des privilèges qu offrent nos partenaires fournisseurs AÉQ 2014 Table des matières Sépaq.........3 Assurance Essor.....4 Premier soins Sirius......5

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS

FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS Chez les jeunes de 15 à 24 ans, 54 % des accidents du travail surviennent dans les six premiers mois de l emploi. Pour tous

Plus en détail

EMPLOI. CDC Longueuil COURSIER EMPLOI 28/06/2011 page 1 sur 8 ÉCHÉANCIER. Date limite pour faire parvenir vos informations à insérer dans le Coursier

EMPLOI. CDC Longueuil COURSIER EMPLOI 28/06/2011 page 1 sur 8 ÉCHÉANCIER. Date limite pour faire parvenir vos informations à insérer dans le Coursier EMPLOI ÉCHÉANCIER Date limite pour faire parvenir vos informations à insérer dans le Coursier Avant midi (12h00) le jeudi de chaque semaine Date limite pour faire parvenir vos informations à insérer dans

Plus en détail

TAURUS SECURITY AGENCY

TAURUS SECURITY AGENCY TAURUS SECURITY AGENCY Notre philosophie LES FONDEMENTS DE NOTRE RELATION CLIENT Nos missions sont d assurer la sécurité des personnes et des biens en mettant à disposition de nos clients, des solutions

Plus en détail

Les bonnes pratiques lors de l intrusion d un tireur actif

Les bonnes pratiques lors de l intrusion d un tireur actif Les bonnes pratiques lors de l intrusion d un tireur actif Service de la sûreté institutionnelle avec la collaboration du Service de police de la Ville de Montréal Octobre 2010 Objectifs de cette présentation

Plus en détail

Changement. Équipe. Ensembl. Coopération. Résulta EXPÉDITION. Expéditi. Dépassement. Vi A. Action Individu N C E E N T

Changement. Équipe. Ensembl. Coopération. Résulta EXPÉDITION. Expéditi. Dépassement. Vi A. Action Individu N C E E N T Changement Dehors Résulta EXPÉDITION Action Individu OBJECTIF Ensembl t Lumière Jeunesse Humain DÉVELOPPEMENT e RÉALISATION Expérience Émotions Dépassement Coopération Équipe Vi A e É v o l u t i o n A

Plus en détail

formant quorum sous la présidence de madame la mairesse, Juliette Dupuis.

formant quorum sous la présidence de madame la mairesse, Juliette Dupuis. CANADA PROVINCE DE QUEBEC VILLE D ACTON VALE Procès-verbal d une séance ordinaire du conseil de la Ville d Acton Vale, tenue à l Hôtel de Ville d Acton Vale, lundi le deuxième jour du mois de mars de l

Plus en détail

L implication du CSSS du Suroît dans le comité santé de la 46 e Finale des Jeux du Québec

L implication du CSSS du Suroît dans le comité santé de la 46 e Finale des Jeux du Québec Fiche d information L implication du CSSS du Suroît dans le comité santé de la 46 e Finale des Jeux du Québec Le comité Santé du (Comité organisateur de la 46 E Finale des Jeux du Québec) COFJQ est dirigé

Plus en détail

(Démarche et méthode)

(Démarche et méthode) Altaïr Conseil Transformation Gouvernance - Risques Elaborer la cartographie des risques (Démarche et méthode) 33, rue Vivienne, 75 002 Paris 01 47 33 03 12 www.altairconseil.fr contact@altairconseil.fr

Plus en détail

Évènements FreiPass: Marche à suivre pour les partenaires locaux

Évènements FreiPass: Marche à suivre pour les partenaires locaux Évènements FreiPass: Marche à suivre pour les partenaires locaux Ce manuel a été adapté du manuel des manifestations SlowUp afin de convenir aux besoins des évènements FreiPass (http://www.slowup.ch/docs/slowup_m_1_2_listes_de_controle_f.pdf).

Plus en détail

Service du secrétariat général Responsable du dossier des assurances

Service du secrétariat général Responsable du dossier des assurances GUIDE DE PLANIFICATION DES ACTIVITÉS ET DE PRÉVENTION DES ACCIDENTS Activités à l extérieur de l école Septembre 2006 Guide PRÉAMBULE Ce guide constitue un outil destiné au personnel de la Commission scolaire

Plus en détail

La recherche universitaire en sécurité routière

La recherche universitaire en sécurité routière La recherche universitaire en sécurité routière François Bellavance, PhD Professeur, HEC Montréal Directeur Laboratoire sur la sécurité des transports Centre de recherche sur les transports (CRT) Centre

Plus en détail

PROFIL DU POSTE. GESTIONNAIRE, Opérations des Jeux

PROFIL DU POSTE. GESTIONNAIRE, Opérations des Jeux PROFIL DU POSTE GESTIONNAIRE, Opérations des Jeux Objectifs associés au poste Le ou la gestionnaire, Opérations des Jeux, gérera les volets opérationnel et logistique des préparatifs des Jeux qui lui ont

Plus en détail

2011-2012 RAPPORT D ACTIVITÉS. 6020 rue Jean-Talon Est, bur. 400, Montréal (Québec) H1S 3B1 514 341-7272 1 877 341-7272 www.moelleepiniere.

2011-2012 RAPPORT D ACTIVITÉS. 6020 rue Jean-Talon Est, bur. 400, Montréal (Québec) H1S 3B1 514 341-7272 1 877 341-7272 www.moelleepiniere. 2011-2012 RAPPORT D ACTIVITÉS 6020 rue Jean-Talon Est, bur. 400, Montréal (Québec) H1S 3B1 514 341-7272 1 877 341-7272 www.moelleepiniere.com Ce rapport a été rendu possible grâce au travail des personnes

Plus en détail

Par: Stéphanie Meilleur

Par: Stéphanie Meilleur * Par: Stéphanie Meilleur Conseillère en information scolaire et professionnelle CÉSAR, Université de Montréal http://cesar.umontreal.ca/orientation/exercices.htm Table des matières 1. Explication de la

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

VILLE DE BEAUPRÉ LE 2 MAI 2005

VILLE DE BEAUPRÉ LE 2 MAI 2005 VILLE DE BEAUPRÉ LE 2 MAI 2005 À une séance régulière du conseil municipal tenue au lieu habituel des délibérations, lundi, le 2 mai 2005 à 20h00, à laquelle sont présents: M. Serge Labonté, conseiller

Plus en détail

Futurs étudiants 1 er Cycle

Futurs étudiants 1 er Cycle Futurs étudiants 1 er Cycle A d m i s s i o n P r o g r a m m e, c h e m i n e m e n t e t s t r u c t u r e P e r s p e c t i v e s p r o f e s s i o n n e l l e s, b o u r s e s e t e m p l o i s F o

Plus en détail

Profil de notre Service de Sécurité Incendie

Profil de notre Service de Sécurité Incendie 2014 Profil de notre Service de Sécurité Incendie LA CASERNE Le Service de Sécurité Incendie de Verchères est installé dans la nouvelle caserne située au 450 rue Duvernay, depuis le 1 er avril 2009. L

Plus en détail

Agrément des services de santé des Premières nations et des Inuits Informations de la. communauté. Septembre 2014

Agrément des services de santé des Premières nations et des Inuits Informations de la. communauté. Septembre 2014 Agrément des services de santé des Premières nations et des Inuits Informations de la communauté Septembre 2014 Santé Canada est le ministère fédéral qui aide les Canadiennes et les Canadiens à maintenir

Plus en détail

RÉSEAU DES CÉGEPS ET DES COLLÈGES

RÉSEAU DES CÉGEPS ET DES COLLÈGES RÉSEAU DES CÉGEPS ET DES COLLÈGES FRANCOPHONES DU CANADA MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, DU COMMERCE ET DU DÉVELOPPEMENT ALINE BRAULT DIRECTION DE L ÉDUCATION INTERNATIONALE BOURSES D'ÉTUDES DU MAECD

Plus en détail

Le tutorat Formule de stage utilisée dans les programmes en sciences infirmières de l Université du Québec à Chicoutimi

Le tutorat Formule de stage utilisée dans les programmes en sciences infirmières de l Université du Québec à Chicoutimi Le tutorat Formule de stage utilisée dans les programmes en sciences infirmières de l Université du Québec à Chicoutimi Marie-Claude Bouchard, inf., Ph.D. (c) Professeure Sc. Inf. Colloque de l Acfas 9

Plus en détail

EXPÉRIENCES DE TRAVAIL. ENTREPRISES FYDJI INC Président Yvon Beaudet

EXPÉRIENCES DE TRAVAIL. ENTREPRISES FYDJI INC Président Yvon Beaudet Yvon Beaudet 1908, rue St-Laurent, Plessisville, Qc, G6L 2R2 Res : 819-362-8303 Cell : 819-362-5100 fydji@cgocable.ca EXPÉRIENCES DE TRAVAIL ENTREPRISES FYDJI INC Président Yvon Beaudet Formateur, Consultant

Plus en détail

DUT Qualité, logistique industrielle et organisation (QLIO)

DUT Qualité, logistique industrielle et organisation (QLIO) DUT Qualité, logistique industrielle et organisation (QLIO) Site d Agen Qu est-ce que la spécialité QLIO? Cette formation à caractère universitaire et technologique permet, en deux ans, d appréhender les

Plus en détail

9ème Colloque international des spécialistes francophones en évaluation d impacts

9ème Colloque international des spécialistes francophones en évaluation d impacts 9ème Colloque international des spécialistes francophones en évaluation d impacts Thème LE MARCHE DES EVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES AU BENIN : analyse des dix années d expérience Ilarion GUEDEGBE Cabinet

Plus en détail

Réussir dans la conversion aux DEL

Réussir dans la conversion aux DEL Réussir dans la conversion aux DEL HSBC MCEE 2015 Place Bonaventure, Montréal Mihai R. Pecingina, ing. Consultants DND, Président IDA Québec Jean-François Longchamps EALUX et membre d IDA Québec) Contenu:

Plus en détail

Présenté au. RCCFC (Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada) par. Le Cégep de Chicoutimi et La Cité collégiale

Présenté au. RCCFC (Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada) par. Le Cégep de Chicoutimi et La Cité collégiale N/Réf. : G7 311 001 RAPPORT NARRATIF FINAL PHASE 2 : PROJET DE COLLABORATION ET DE PARTAGE D EXPERTISES AMENANT AU DÉVELOPPEMENT D OUTILS MULTIMÉDIAS CONCERNANT LES MATHÉMATIQUES DE BASE DANS LES PROGRAMMES

Plus en détail

Aucun plan ne peut être considéré comme achevé avant d avoir été mis à l essai.

Aucun plan ne peut être considéré comme achevé avant d avoir été mis à l essai. Lignes directrices sur les mises à l essai 1 Les lignes directrices sur la mise à l essai des plans de continuité d activité (PCA) présentées ci-après ont été établies par le sous-comité des plans d'urgence

Plus en détail

Séminaire de formation

Séminaire de formation Séminaire de formation Méthodes appliquées d audit et contrôle des comptes publics Fairmont Le Reine Elizabeth de Montréal du 18 au 22 avril 2011 5475 suite 253 Paré Ville Mont-Royal, Québec) H4P 1P7 Canada

Plus en détail

À PROPOS DES AUTEURS Me Geneviève Cotnam Pr Patrice Deslauriers

À PROPOS DES AUTEURS Me Geneviève Cotnam Pr Patrice Deslauriers À PROPOS DES AUTEURS M e Geneviève Cotnam est associée du cabinet Stein Monast S.e.n.c.r.l., et se spécialise en responsabilité civile, en responsabilité des institutions financières, en responsabilité

Plus en détail

PROJET: AEC Spécialisation en Médiation culturelle

PROJET: AEC Spécialisation en Médiation culturelle PROJET: AEC Spécialisation en Médiation culturelle Préparé par: Nancy Laflamme Responsable du développement de programmes Direction de la formation continue Cégep de Saint-Laurent Jeudi 7 mai 2015 Présentation

Plus en détail

Des Canadiens qui ont la bougeotte

Des Canadiens qui ont la bougeotte Des Canadiens qui ont la bougeotte Aperçu de la leçon : Les élèves examinent la notion de recensement ainsi que les tendances de la migration intérieure au Canada. Niveau ciblé : 4 e année Durée : De 30

Plus en détail

HÉLÈNE BERGERON, D. SC. GESTION, CA

HÉLÈNE BERGERON, D. SC. GESTION, CA HÉLÈNE BERGERON, D. SC. GESTION, CA FORMATION 1991-1996 Université de Montpellier II Montpellier, France Doctorat en Sciences de Gestion. Diplôme d'études Approfondies (DEA) en sciences de gestion (1992).

Plus en détail

Province de Québec District de Richelieu Municipalité Sainte-Victoire de Sorel

Province de Québec District de Richelieu Municipalité Sainte-Victoire de Sorel Province de Québec District de Richelieu Municipalité Sainte-Victoire de Sorel À une séance ordinaire de la municipalité de Sainte-Victoire de Sorel, tenue à l édifice municipal, le lundi 7 avril 2014,

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. Le personnel enseignant du Service de la formation continue de l Institut maritime du Québec.

CAHIER DE GESTION. Le personnel enseignant du Service de la formation continue de l Institut maritime du Québec. CAHIER DE GESTION RÈGLEMENT RÉGISSANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL ENSEIGNANT NON SYNDIQUÉ DU SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE DE L INSTITUT MARITIME DU QUÉBEC (Règlement n 07-01.25) COTE 32-06-01.301

Plus en détail

Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects

Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects a) La définition des coûts indirects de la recherche à l UQAC Selon la Politique relative aux subventions de

Plus en détail

Catalogue Formations. Sûreté Protection des Personnes Protection des Biens Risques Plans de Continuité d Activité PPMS, PPE, POI...

Catalogue Formations. Sûreté Protection des Personnes Protection des Biens Risques Plans de Continuité d Activité PPMS, PPE, POI... Crédits photos Fotolia Catalogue Formations L-EBORE SAS 25 rue du Val 78126 AULNAY SUR MAULDRE Téléphone : +33 (0)9 81 23 74 02 Messagerie : contact@l-ebore.fr www.l-ebore.fr Sûreté Protection des Personnes

Plus en détail

ASSURANCE MALADIE. L assurance maladie est obligatoire en France!

ASSURANCE MALADIE. L assurance maladie est obligatoire en France! ASSURANCE MALADIE L assurance maladie est obligatoire en France! La sécurité sociale étudiante Si vous êtes étudiant européen : Vous n avez pas à cotiser à la sécurité sociale étudiante si vous possédez

Plus en détail

La régulation des transports sanitaires par les SAMU

La régulation des transports sanitaires par les SAMU La régulation des transports sanitaires par les SAMU DHOS SDO Bureau O1 1 L organisation des transports sanitaires urgents : une mission permanente Principe : Les transports sanitaires sont une mission

Plus en détail

CURRICULUM VITAE SERVICES À LA COLLECTIVITÉ INTERNE À L UQTR DEPUIS LE 1 ER JUILLET 1989

CURRICULUM VITAE SERVICES À LA COLLECTIVITÉ INTERNE À L UQTR DEPUIS LE 1 ER JUILLET 1989 CURRICULUM VITAE IDENTIFICATION : Bernatchez, Jean-Claude o Jean-claude.bernatchez@uqtr.ca Téléphones : 819-376-5011, poste 3162 Fonction actuelle : o Professeur titulaire, Département des sciences de

Plus en détail

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Louise Bradette, Chef de division Michel Denis, Chef de division Myriam Fernet, ingénieure Montréal c est Territoire : 500 km 2 Arrondissements

Plus en détail

Technique du froid. Pour des solutions commerciales et industrielles.

Technique du froid. Pour des solutions commerciales et industrielles. Technique du froid. Pour des solutions commerciales et industrielles. Aujourd hui, les exigences formulées pour la technique du froid et de la climatisation dans le contexte commercial et industriel sont

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

Propriétés classées par nouveau nom de rue

Propriétés classées par nouveau nom de rue Nom de Rue corrigée No civique corrigé Nom de Rue avant 4e rang Sud-Ouest 0 Chemin du LAC-DES-AMERICAINS 0 9196-16-9565-0-000-0000 5E AVENUE EST 520 5E AVENUE EST 84 9293-07-6045-0-000-0000 5E AVENUE EST

Plus en détail

Le système de sécurité civile au Québec. Direction générale de la sécurité civile et de la sécurité incendie

Le système de sécurité civile au Québec. Direction générale de la sécurité civile et de la sécurité incendie Le système de sécurité civile au Québec Direction générale de la sécurité civile et de la sécurité incendie 13 septembre 2011 Directions régionales Ministère de la Sécurité publique MISSION Assurer, de

Plus en détail

CHAP 7 : LA PRODUCTION D UN DOCUMENT MULTIMEDIA CHAP 7 : LA PRODUCTION D UN DOCUMENT MULTIMEDIA CHAP 7 : LA PRODUCTION D UN DOCUMENT MULTIMEDIA

CHAP 7 : LA PRODUCTION D UN DOCUMENT MULTIMEDIA CHAP 7 : LA PRODUCTION D UN DOCUMENT MULTIMEDIA CHAP 7 : LA PRODUCTION D UN DOCUMENT MULTIMEDIA LA CONCEPTION D UN DOCUMENT MULTIMEDIA 1-1. Recherchez les différents types d informations numériques que peut comporter un document 3-3. Précisez l intérêt du réseau internet pour développer un document

Plus en détail

Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal

Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal Présentation au mini-colloque de l Institut d administration publique de Québec le 25 octobre 2012 Jean-François Beaucaire, chef de division

Plus en détail

Prévention incendie. Martine Trahan Technicienne en prévention incendie 22 octobre 2013 Mise à jour: 28 octobre 2013

Prévention incendie. Martine Trahan Technicienne en prévention incendie 22 octobre 2013 Mise à jour: 28 octobre 2013 Prévention incendie Martine Trahan Technicienne en prévention incendie 22 octobre 2013 Mise à jour: 28 octobre 2013 2 Direction de la prévention et de la sécurité La DPS Mandat : Développer, mettre en

Plus en détail

S informer sur un métier

S informer sur un métier Fiche d animation Compétence A S informer sur un métier Objectif Découvrir les 7 catégories de questions qu il faut se poser pour mieux connaître les métiers. Matériel nécessaire «Quizz métiers» Collection

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations Une formation en communication spécialisée sur les publics Le master Communication et générations propose une spécialisation originale

Plus en détail

L évolution des services-conseils conseils agricoles : crise ou progression?

L évolution des services-conseils conseils agricoles : crise ou progression? Services Conseils L évolution des services-conseils conseils agricoles au Québec : crise ou progression? Présenté au Colloque «stratégies» sur les services-conseils du CRAAQ, le 24 septembre 2008 par Marie-Ève

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

Logistique Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 211

Logistique Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 211 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 211 RESPONSABLE D UN SERVICE OU D UN PÔLE «LOGISTIQUE ET BÂTIMENT» Code : LOG01 Responsable logistique FPELOG01 Il organise, pilote, coordonne le

Plus en détail

Gestion administrative et commerciale des organisations (GACO)

Gestion administrative et commerciale des organisations (GACO) DUT Gestion administrative et commerciale des organisations (GACO) Site d Agen Qu est-ce que la spécialité GACO? Cette spécialité permet d appréhender les différents aspects de la gestion des organisations.

Plus en détail