L événement 2015/16 et l explication du phénomène

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L événement 2015/16 et l explication du phénomène"

Transcription

1 Eidgenössisches Departement des Innern EDI Bundesamt für Meteorologie und Klimatologie MeteoSchweiz Abteilung Klima El Niño L événement 2015/16 et l explication du phénomène Août 2015 El Niño le phénomène climatique singulier dans l océan Pacifique tropical est actif depuis avril 2014 et devient de plus en plus prédominant. Un fort El Niño signifie des pluies diluviennes à la place de conditions sèches pour la côte pacifique de l Amérique du Sud et une sécheresse terrible au lieu de conditions humides pour la région du sud-est asiatique et de l Australie. Le climat dans ces régions passe d un état normal à un état extrême. Depuis avril 2014, un événement El Niño modéré s est développé. Après une longue phase de stagnation, l événement est en cours de renforcement (illustration 1). Selon les calculs du modèle de MétéoSuisse, il faut s attendre à un renforcement supplémentaire jusqu en décembre La plupart des calculs des modèles montrent une activité persistante d El Niño jusqu à la fin de l hiver 2015/16 et même, pour quelques-uns jusqu au printemps Une influence directe d El Niño sur les conditions météorologiques en Europe ne semble pas exister. Illustration 1 : événements El Niño très forts (à gauche) et modérés (à droite) en comparaison avec l évolution actuelle (ligne rouge). L index MEI (Multivariater El Niño Index) se calcule à partir de la pression au sol, de la composante est-ouest et sud-nord des vents au sol, de la température de la surface de la mer, de la température de l air au niveau de la mer et de l importance de la nébulosité dans le domaine du Pacifique équatorial. Données : National Oceanic & Atmospheric Administration (NOAA), Earth System Research Laboratory (ESRL). Graphique : MétéoSuisse.

2 El Niño brève explication Normalement, un puissant anticyclone recouvre la partie centrale et orientale du Pacifique Sud (anticyclone du Pacifique Sud ou anticyclone de l île de Pâques). Il engendre au sol un fort alizé du sudest. Le long parcours maritime des alizés permet de transporter de grandes quantités de vapeur d eau. Les alizés du sud-est et du nord-est convergent au-dessus de la Nouvelle-Guinée et de l Indonésie avec une forte concentration d humidité. L alimentation continue en vapeur d air dans cette zone de convergence provoque un soulèvement de l air dans l atmosphère. Plus la température de l océan est élevée sur l ouest du Pacifique, plus les alizés transportent de vapeur d eau. Ainsi, la concentration d humidité devient importante sur l Asie du Sud-Est. En conséquence, une zone permanente de basse pression se crée avec une intense activité orageuse accompagnée de fortes précipitations. En raison du fort soulèvement de l air humide au-dessus de l Indonésie, un afflux d air permanent provient le long de l équateur en direction de l est. En compensation de ce courant d est au sol, l air soulevé en altitude retourne vers l est. Vers le continent sud-américain, l air descend, ce qui permet de boucler la circulation équatoriale (circulation de Walker). Illustration 2 : circulation des alizés et leurs influences sur les courants océaniques dans le Pacifique. Graphique : MétéoSuisse. 2/5

3 L influence sur le courant océanique Les forts alizés du sud-est provoquent un courant océanique marqué d est en ouest sur le Pacifique équatorial. Les vents poussent les eaux chaudes de surface le long de l équateur et les éloignent des côtes sud-américaines. En conséquence, les eaux chaudes de surface viennent s accumuler sur l Asie du Sud-Est. En compensation de ces eaux chaudes qui se déplacent vers l est, des eaux froides et profondes venues de l Antarctique remontent en direction des côtes sud-américaines. L air au-dessus de cette surface maritime devient frais et contient par conséquent peu de vapeur d eau. Combiné avec un air descendant et par conséquent sec et avec la marge de l anticyclone du Pacifique Sud, les côtes péruviennes et du nord du Chili connaissent un climat particulièrement sec. Circulation au cours d une phase El Niño Tous les 2 à 10 ans environ, la configuration du courant dans le Pacifique change massivement. Il est régulièrement observé un affaiblissement exceptionnel de l anticyclone du Pacifique Sud. En conséquence, les alizés du sud-est ne soufflent plus que faiblement pendant plusieurs mois avec parfois même des phases d interruption. Ainsi, le transport des eaux chaudes de surface vers l Indonésie ne s opère plus. Les eaux chaudes qui s accumulent habituellement sur l ouest du Pacifique reviennent en arrière sous forme d onde. Il faut plusieurs mois pour que cette onde traverse le Pacifique en direction de l est. Elle atteint généralement alors les côtes sud-américaines autour de la période de Noël. Illustration 3: circulation pendant la phase El Niño et le renversement de la circulation océanique dans le Pacifique. Graphique : MétéoSuisse. 3/5

4 Vers les côtes sud-américaines, les eaux froides de l Antarctique qui remontaient des profondeurs sont recouvertes par cette pellicule d eau chaude. La propagation de ces eaux chaudes sur le sud-est du Pacifique provoque un affaiblissement supplémentaire de l anticyclone du Pacifique Sud, ce qui provoque un affaiblissement supplémentaire des alizés du sud-est. L ensemble de ce changement de circulation a été nommé El Niño Southern Oscillation (ENSO). Les effets immédiats Avec les eaux chaudes, les zones de basses pressions sur le sud-est asiatique se déplacent vers l Amérique du Sud. Ce déplacement signifie un changement dans la circulation de Walker du Pacifique équatorial. L air chaud et très humide est soulevé à présent au-dessus des côtes sudaméricaines ce qui provoque de fortes précipitations avec des inondations souvent dévastatrices sur les régions côtières de l Equateur, du Pérou et du nord du Chili. En revanche, une situation prononcée de haute pression se développe au-dessus du sud-est asiatique et ces régions se retrouvent sous une sécheresse persistante. Comme déjà mentionné plus haut, une influence directe d El Niño sur les conditions météorologiques en Europe ou en Suisse ne semble pas exister. Néanmoins, il est concevable et cela a également été mentionné dans le milieu scientifique que des signaux El Niño peuvent se propager jusqu en Europe, à la rigueur sous forme affaiblie, mais combinés avec d autres phénomènes comme celui par exemple de l oscillation nord-atlantique (NAO). Illustration 4: impacts bien connus lors d un événement El Niño. Graphique : MétéoSuisse. 4/5

5 Un des événements les plus intenses des 65 dernières années Au cours des deux derniers mois, El Niño est devenu l'un des cinq événements les plus intenses des 65 dernières années. Le phénomène El Niño se produit en moyenne tous les 4 à 7 ans. Les épisodes de forte intensité sont cependant nettement moins fréquents que les épisodes de faible intensité. Illustration 5 : multivariater ENSO-Index(MEI) depuis 1950, positif (rouge) pendant El Niño, négatif (bleu) pendant La Niña. Données : ESRL, NOAA. Graphique : MétéoSuisse. El Niño actuel Information du Climate Diagnostic Center (USA) (en anglais) El Niño dans les prochains mois Les prévisions actuelles du Climate Prediction Center (USA) (en anglais) Les dernières prévisions de Météo-France (en français) El Niño et l Europe Avis actuel du Deutschen Wetterdienstes (en allemand) Wi nter PDF,templateId=raw,property=publicationFile.pdf/ElNino_Winter_PDF.pdf Bulletin Info-Niño/Niña de l'omm (en français, réactualisé tous les 3 mois) Dernier bulletin de l'omm édité en juin /5

L événement 2015/16 et l explication du phénomène

L événement 2015/16 et l explication du phénomène Eidgenössisches Departement des Innern EDI Bundesamt für Meteorologie und Klimatologie MeteoSchweiz Abteilung Klima El Niño L événement 2015/16 et l explication du phénomène Juillet 2016 En 2015/16, El

Plus en détail

EL NINO et l Oscillation Australe

EL NINO et l Oscillation Australe EL NINO et l Oscillation Australe ENSO = El Nino and the Southern Oscillation ENSO est un phénomène d interactions entre l océan et l atmosphère qui se produit de façon plus ou moins régulière dans l océan

Plus en détail

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années.

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. 1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. La figure ci-dessous présente la moyenne sur la France des températures minimales et maximales de l'été (période du 1 er juin

Plus en détail

Bulletin Mensuel du Centre de Prévision et d Applications Climatiques de l IGAD avril 2014 1. ACTUALITES

Bulletin Mensuel du Centre de Prévision et d Applications Climatiques de l IGAD avril 2014 1. ACTUALITES Bulletin Mensuel du Centre de Prévision et d Applications Climatiques de l IGAD avril 2014 1. ACTUALITES Des conditions presque normales à humides ont été enregistrées dans une grande partie du secteur

Plus en détail

Thème général: L exploration des océans un défi pour les scientifiques?

Thème général: L exploration des océans un défi pour les scientifiques? Thème général: L exploration des océans un défi pour les scientifiques? Problématique: Dans quelle mesure les scientifiques du XXI e siècle réussissent-ils à perfectionner les techniques de recherche du

Plus en détail

Les prévisions saisonnières pour le trimestre décembre-janvier-févier Qu'est-ce que la prévision saisonnière?

Les prévisions saisonnières pour le trimestre décembre-janvier-févier Qu'est-ce que la prévision saisonnière? Les prévisions saisonnières pour le trimestre décembre-janvier-févier 2016-2017 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois

Plus en détail

L'Oscillation Nord-Atlantique, qu'est-ceque

L'Oscillation Nord-Atlantique, qu'est-ceque JANVIER 2010 ET N.A.O. NEGATIVE (North Atlantic Oscillation) L'Oscillation Nord-Atlantique, qu'est-ceque c'est? L'oscillation nord-atlantique (ou North Atlantic Oscillation en anglais, d'où le sigle NAO),

Plus en détail

Rétrospective année2010

Rétrospective année2010 Rétrospective année2010 Jean-Michel Fallot, 10 janvier 2011 Inspiré de MétéoSuisse Malgré des températures normales en Europe occidentale, l année 2010 sera probablement la 3 ème année la plus chaude jamais

Plus en détail

Science et technologie : Le truc de Newton

Science et technologie : Le truc de Newton Science et technologie : Le truc de Newton Une caractéristique fondamentale de la science c est le lien étroit qui l unit à la technologie. La science cherche les règles du monde matériel et la technologie

Plus en détail

année 2015 Bulletin climatologique année 2015 MétéoSuisse Un début d année extrêmement doux Hivernal à partir de la mi-janvier 13 janvier 2016

année 2015 Bulletin climatologique année 2015 MétéoSuisse Un début d année extrêmement doux Hivernal à partir de la mi-janvier 13 janvier 2016 année 2015 MétéoSuisse Bulletin climatologique année 2015 13 janvier 2016 Record de 2014 déjà battu : la température de l année 2015 a connu un écart à la norme 1981-2010 de 1.29 degré, ce qui constitue

Plus en détail

Bulletin Climatique Décadaire FAITS SAILLANTS

Bulletin Climatique Décadaire FAITS SAILLANTS African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement Bulletin Climatique Décadaire N 34 Valable du 1 er au 10 Décembre

Plus en détail

La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air

La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air 2 ème pièce du puzzle La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air 2 Dynamique du climat La dynamique atmosphérique Principes généraux Quelques principes

Plus en détail

Notion de physique de l'atmosphère. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Notion de physique de l'atmosphère. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Notion de physique de l'atmosphère + Complément Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. Bilan radiatif de la Terre et effet de serre Le Soleil et la Terre rayonnent dans des gammes de longueur d

Plus en détail

Organisation météorologique mondiale Institution spécialisée des Nations Unies

Organisation météorologique mondiale Institution spécialisée des Nations Unies Organisation météorologique mondiale Institution spécialisée des Nations Unies Temps Climat Eau Communiqué de presse Les communiqués de presse sont destinés à l'information Ils ne constituent pas un compte

Plus en détail

1 of 5 16.04.2009 11:03

1 of 5 16.04.2009 11:03 1 of 5 16.04.2009 11:03 Actualités météorologiques 14 avril 2009 / Daniel Gerstgrasser, Bernd Konantz (traduction et adaptation par Olivier Duding) Pâques 2009 très doux Du Jeudi-Saint (9 avril 2009) au

Plus en détail

Sciences8m1Ch Sciences 8 Chapitre 2: Notes 2

Sciences8m1Ch Sciences 8 Chapitre 2: Notes 2 Sciences 8 Chapitre 2: Notes 2 Section 2.2: Les courants marins Qu est-ce que tu remarques courants marins? 1. 2. 3. Quelques courants importants: (Utilise un crayon en rouge et bleu pour indiquer où se

Plus en détail

En savoir plus : notre dossier «la prévision saisonnière»

En savoir plus : notre dossier «la prévision saisonnière» Les prévisions saisonnières pour le trimestre avril-mai-juin 2016 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois mois à venir,

Plus en détail

Les prévisions saisonnières pour le trimestre février-mars-avril 2017

Les prévisions saisonnières pour le trimestre février-mars-avril 2017 Les prévisions saisonnières pour le trimestre février-mars-avril 2017 Février-Mars-Avril 2017 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen

Plus en détail

année 2016 Bulletin climatologique année 2016 MétéoSuisse Deuxième hiver le plus doux Un début d année très contrasté sur les précipitations

année 2016 Bulletin climatologique année 2016 MétéoSuisse Deuxième hiver le plus doux Un début d année très contrasté sur les précipitations année 2016 MétéoSuisse Bulletin climatologique année 2016 13 janvier 2017 En 2016, la température en Suisse a dépassé la norme 1981-2010 de 0.7 degré. Moyennée sur l ensemble de la Suisse, 2016 fait partie

Plus en détail

Définitions de la pression 1. Variations spatio-temporelles de la pression 2. Les causes des variations de la pression 3. Conclusion 4.

Définitions de la pression 1. Variations spatio-temporelles de la pression 2. Les causes des variations de la pression 3. Conclusion 4. Définitions de la pression 1 Variations spatio-temporelles de la pression 2 Les causes des variations de la pression 3 Conclusion 4 Exercices 5 Défini&on de la pression Rappel sur le poids et la masse

Plus en détail

PRESENTATION DU CLIMAT AUX COMORES FARID HASSANE

PRESENTATION DU CLIMAT AUX COMORES FARID HASSANE PRESENTATION DU CLIMAT AUX COMORES FARID HASSANE AGENCE NATIONAL DE L AVIATION CIVILE ET DE LA METEOROLOGIE Direction de la Météorologie UNION DES COMORES Situation générale de l Union des Comores Situé

Plus en détail

Les prévisions saisonnières pour le trimestre juillet-août-septembre 2016 Qu'est-ce que la prévision saisonnière?

Les prévisions saisonnières pour le trimestre juillet-août-septembre 2016 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? Les prévisions saisonnières pour le trimestre juillet-août-septembre 2016 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? juillet-août-septembre 2016 La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat

Plus en détail

Les courants marins. Section 2.1

Les courants marins. Section 2.1 Les courants marins Section 2.1 Les courants marins Les courants marins sont de grandes masses d eau en mouvement. Un courant coule dans une direction et relie un point à un autre. Il y a plus de 20 courants

Plus en détail

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement N 5, Mai 2015 FAITS SAILLANTS : Les zones favorables à une vigilance

Plus en détail

Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer

Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer Bernard Simon- janvier 2015 Météorologie Web : Attention aux modèles utilisés dans les prévisions: (maillage / relief pris en compte/

Plus en détail

N 12 SOMMAIRE. I- Situation Synoptique du mois II- Situation climatique du mois Situation/Impacts III- Impacts

N 12 SOMMAIRE. I- Situation Synoptique du mois II- Situation climatique du mois Situation/Impacts III- Impacts AFFRR IICCAANN I CEENNTTRREE OOFF MEETTEEOORROLLOGI IICCAALL APPPPLLI IICC AATT IIOONNSS I FFORR DEEVVEELLOOPPMEENNTT CCEENTTRREE AAFFRI IICCAI IINN PPOUURR LL EESS AAPPPPLLI IICATTI IONNSS DEE LL AA MEETTEEOROLLOOGI

Plus en détail

Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse

Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse Les prix du café continuent d'enregistrer une chute progressive pendant que les spéculations sur la récolte brésilienne de 2015/16

Plus en détail

La mousson indienne. CO1 Climatologie et hydrologie

La mousson indienne. CO1 Climatologie et hydrologie La mousson indienne CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Le contexte climatique et topographique le cycle saisonnier des pluies Le RS absorbé en surface Le cycle saisonnier des températures Les

Plus en détail

Prévisions locales. Nov / Déc / Jan 2015 / 2016

Prévisions locales. Nov / Déc / Jan 2015 / 2016 Prévisions locales Pour ce qui concerne les précipitations durant le trimestre novembre/décembre/janvier, le scénario le plus probable est qu elles soient en moyenne inférieures aux normales sur l ensemble

Plus en détail

2 Expérience: Le climat dans un contenant

2 Expérience: Le climat dans un contenant 1 Circulation atmosphérique et océanique 2 Expérience: Le climat dans un contenant (http://paoc.mit.edu/labguide/circ_exp_fast.html) 3 Circulation atmosphèrique Circulation atmosphérique: Mouvement de

Plus en détail

La circulation à la surface des océans

La circulation à la surface des océans La circulation océanique La surface des océans n est jamais immobile. Un transport de colossales quantités d eau et d énergie s opère à travers un système de circulation à l échelle du globe. Les courants

Plus en détail

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques I/ Objectif : Dans la partie 2 du programme de seconde «enjeux planétaires contemporains : énergie et sol», sous partie

Plus en détail

Prévisions saisonnières pour le trimestre mai juin juillet 2017 sur l Europe et la France métropolitaine Situation générale :

Prévisions saisonnières pour le trimestre mai juin juillet 2017 sur l Europe et la France métropolitaine Situation générale : Prévisions saisonnières pour le trimestre mai juin juillet 2017 sur l Europe et la France métropolitaine Situation générale : Les prévisions des modèles sont très dispersées pour le trimestre prochain.

Plus en détail

G25 La France : climats, reliefs, diversité des régions

G25 La France : climats, reliefs, diversité des régions G25 La France : climats, reliefs, diversité des régions Lien entre relief et climat Les cartes des climats Tableau des climats Les différents climats Réponses Trace écrite Alpes Massif central Pyrénées

Plus en détail

THEME: Prévisions Climatiques Saisonnières : Services climatiques pour renforcer la résilience et

THEME: Prévisions Climatiques Saisonnières : Services climatiques pour renforcer la résilience et CENTRE AFRICAIN POUR LES APPLICATIONS DE LA METEOROLOGIE AU DEVELOPPEMENT AFRICAN CENTRE OF METEOROLOGICAL APPLICATIONS FOR DEVELOPMENT Institution Africaine parrainée par la CEA et l OMM African Institution

Plus en détail

La diversité des climats

La diversité des climats Les interactions entre l océan et l atmosphère Chaque jour, la météorologie occupe une place importante (voire le devant de la scène), lorsque surviennent tempêtes, vagues de chaleur ou de froid, ou inondations.

Plus en détail

Prévisions pour le trimestre octobre-novembre-décembre 2016 sur l Europe et la France métropolitaine

Prévisions pour le trimestre octobre-novembre-décembre 2016 sur l Europe et la France métropolitaine Les prévisions saisonnières pour le trimestre octobre-novembre-décembre 2016 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois

Plus en détail

Les prévisions saisonnières pour le trimestre novembre-décembre-janvier

Les prévisions saisonnières pour le trimestre novembre-décembre-janvier Les prévisions saisonnières pour le trimestre novembre-décembre-janvier 2015-2016 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les

Plus en détail

QUAND PARTIR SELON LES CONTINENTS

QUAND PARTIR SELON LES CONTINENTS Page1 QUAND PARTIR SELON LES CONTINENTS Quand partir en Amérique? New York, la République dominicaine et le Mexique Quand visiter les États-Unis et le Canada? Aux États-Unis, certaines périodes sont vraiment

Plus en détail

La tectonique des plaques. Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques.

La tectonique des plaques. Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques. Chapitre 3 : La tectonique des plaques Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques. A- Localisation des plaques Activité : Observation

Plus en détail

Prévisions locales 20% 30% 50%

Prévisions locales 20% 30% 50% Prévisions locales En ce qui concerne les précipitations durant le trimestre avril/mai/juin, le scénario le plus probable est qu'elles soient en moyenne conformes à supérieures à la normale sur l'ensemble

Plus en détail

BULLETIN CLIMATIQUE GLOBAL n 200 Février 2016

BULLETIN CLIMATIQUE GLOBAL n 200 Février 2016 BULLETIN CLIMATIQUE GLOBAL n 200 Février 2016 I. DESCRIPTION DU SYSTEME CLIMATIQUE I.1. Analyse océanique I.2. Analyse de la circulation atmosphérique I.2.a Circulation Générale I.2.b Précipitation I.2.c

Plus en détail

En savoir plus : notre dossier «la prévision saisonnière»

En savoir plus : notre dossier «la prévision saisonnière» Les prévisions saisonnières pour le trimestre février-mars-avril 2016 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois mois à

Plus en détail

Figure 1: Anomalies de température de surface de l'océan en juillet 2015 en C par rapport à la normale (source : MERCATOR OCEAN)

Figure 1: Anomalies de température de surface de l'océan en juillet 2015 en C par rapport à la normale (source : MERCATOR OCEAN) Les prévisions saisonnières pour le trimestre septembre-octobre-novembre 2015 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois

Plus en détail

Inclinaison de la terre en fonction des saisons

Inclinaison de la terre en fonction des saisons Inclinaison de la terre en fonction des saisons F1 La rotation de la terre autour du soleil induit les saisons. Pour la terre de gauche, l hémisphère nord reçoit de façon direct le rayonnement solaire

Plus en détail

Les prévisions saisonnières pour le trimestre décembre-janvier-février

Les prévisions saisonnières pour le trimestre décembre-janvier-février Les prévisions saisonnières pour le trimestre décembre-janvier-février 2015-2016 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois

Plus en détail

METEOROLOGIE. Aéroclub Besançon La Vèze. Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1. F-SO au FL65 over LFQM

METEOROLOGIE. Aéroclub Besançon La Vèze. Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1. F-SO au FL65 over LFQM METEOROLOGIE Aéroclub Besançon La Vèze F-SO au FL65 over LFQM Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1 L air L atmosphère terrestre L humidité La stabilité, l instabilité La convection/l advection Les masses d air

Plus en détail

CORRIGES Plan de la séance

CORRIGES Plan de la séance CORRIGES Plan de la séance 1. Corriges Compréhension écrite 2. Corriges Compréhension orale 3. Corriges grammaire 4. Corriges vocabulaire 5. Corriges conjugaison 6. Corriges orthographe 7. Corriges Lecture

Plus en détail

L ENSO El Niño et l Oscillation Australe. J.P. Céron (Météo-France) et R. Washington (Université d Oxford)

L ENSO El Niño et l Oscillation Australe. J.P. Céron (Météo-France) et R. Washington (Université d Oxford) L ENSO El Niño et l Oscillation Australe J.P. Céron (Météo-France) et R. Washington (Université d Oxford) Les Principes de base (1)! Circulation moyenne dans les régions tropicales très fortement marquée

Plus en détail

CHANGER DE CLIMAT! Les climats sur Terre avec NOVA

CHANGER DE CLIMAT! Les climats sur Terre avec NOVA CHANGER DE CLIMAT! Climat tropical, climat tempéré, réchauffement climatique, facteurs de climat Peut-être as-tu déjà entendu toutes ces expressions. Mais sais-tu ce qu elles signifient vraiment? Nova,

Plus en détail

Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle

Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle Séminaire Carib Risk Cluster Juin 2014 - Conseil Général de Martinique P. PALANY - Météo-France Antilles-Guyane Resp. Division études, Climat,

Plus en détail

El Niño

El Niño El Niño L'expression El Niño (signifiant l'enfant Jésus en espagnol) était utilisé à l'origine par les pêcheurs le long des côtes de l'équateur et du Pérou et s'appliquait à un courant océanique chaud

Plus en détail

3 Caractéristiques de la vague de chaleur d août 2003

3 Caractéristiques de la vague de chaleur d août 2003 3 Caractéristiques de la vague de chaleur d août 2003 3.1 Caractéristiques météorologiques Les données de Météo France indiquent qu en 2003, la période de survenue des fortes chaleurs s'étend principalement

Plus en détail

VARIABILITÉ DES IMPACTS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS LES OUTRE-MER FRANÇAIS DES OCÉANS INDIEN ET PACIFIQUE

VARIABILITÉ DES IMPACTS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS LES OUTRE-MER FRANÇAIS DES OCÉANS INDIEN ET PACIFIQUE VARIABILITÉ DES IMPACTS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS LES OUTRE-MER FRANÇAIS DES OCÉANS INDIEN ET PACIFIQUE Virginie DUVAT Professeure, université de la Rochelle, Membre du GIEC, auteure du chapitre «Small

Plus en détail

3.5.1 Eboulis froids (et autres formations poreuses) de basse altitude

3.5.1 Eboulis froids (et autres formations poreuses) de basse altitude Fiche 3.5.1 Page 1 sur 5 3.5.1 Eboulis froids (et autres formations poreuses) de basse altitude Plusieurs centaines de mètres en dessous de la limite inférieure du pergélisol discontinu (correspondant

Plus en détail

Bulletin climatologique printemps 2015

Bulletin climatologique printemps 2015 printemps 2015 MétéoSuisse Bulletin climatologique printemps 2015 09 juin 2015 Moyennées sur l ensemble de la Suisse, le printemps 2015 a présenté un excédent thermique de 1.1 degré par rapport à la norme

Plus en détail

Évolution du climat et désertification

Évolution du climat et désertification Évolution du climat et désertification FACTEURS HUMAINS ET NATURELS DE L ÉVOLUTION DU CLIMAT Les activités humaines essentiellement l exploitation de combustibles fossiles et la modification de la couverture

Plus en détail

Généralités. Front froid

Généralités. Front froid Apprendre : Les masses d'air, les fronts Tester : Les dictons Pratiquer : Prévoir le temps Prévoir : Les dictons mois par mois Généralités Deux masses d'air de température différente qui se rencontrent,

Plus en détail

Loi de gaz parfaits P = ρ rt

Loi de gaz parfaits P = ρ rt Circulation atmosphérique des cellules de Hadley transport de l énergie calorifique entre l équateur et les zones subtropicales (~30 o N et S) angle d incidence l air est beaucoup plus chaud à l équateur

Plus en détail

Préparé par le Service Nord Americain des Glaces. 3 décembre 2004. Aperçu saisonnier Pour les Grands Lacs Hiver 2004-2005

Préparé par le Service Nord Americain des Glaces. 3 décembre 2004. Aperçu saisonnier Pour les Grands Lacs Hiver 2004-2005 Préparé par le Service Nord Americain des Glaces Une collaboration du Service canadien des glaces et du National/Naval Ice Center 3 décembre 2004 Aperçu saisonnier Pour les Grands Lacs Hiver 2004-2005

Plus en détail

Résumé exécutif PREVISIONS SAISONNIERES DE L'ACTIVITE CYCLONIQUE POUR LA SAISON 2017 SUR LE BASSIN ATLANTIQUE NORD / CARAÏBES / GOLFE DU MEXIQUE

Résumé exécutif PREVISIONS SAISONNIERES DE L'ACTIVITE CYCLONIQUE POUR LA SAISON 2017 SUR LE BASSIN ATLANTIQUE NORD / CARAÏBES / GOLFE DU MEXIQUE PREVISIONS SAISONNIERES DE L'ACTIVITE CYCLONIQUE POUR LA SAISON 201 SUR LE BASSIN ATLANTIQUE NORD / CARAÏBES / GOLFE DU MEXIQUE Version mise à jour le 8 juin 201 Résumé exécutif Les prévisions d activité

Plus en détail

Bulletin mensuel de prévision saisonnière

Bulletin mensuel de prévision saisonnière Bulletin mensuel de prévision saisonnière de la Nouvelle-Calédonie Décembre 07 Prévisions locales pour le trimestre jan/fév/mars 08 Température, précipitations Océan superficiel Océan de subsurface Précipitations

Plus en détail

Bulletin climatologique hiver 2015/2016

Bulletin climatologique hiver 2015/2016 hiver 2015/2016 MétéoSuisse Bulletin climatologique hiver 2015/2016 10 mars 2016 L hiver 2015/2016 s est montré très doux de manière quasiment continue. Une fraîcheur bien hivernale avec des températures

Plus en détail

Rétrospective été et automne 2015

Rétrospective été et automne 2015 Rétrospective été et automne 2015 Jean-Michel Fallot, 19 décembre 2015 D après les mesures des 11 premiers mois, l année 2015 sera probablement la plus chaude enregistrée pour l ensemble de la surface

Plus en détail

LES CLIMATS DE LA TERRE.

LES CLIMATS DE LA TERRE. LES CLIMATS DE LA TERRE. Les régions continentales du globe connaissent un climat (un régime météorologique) qui dépend de leur latitude (positionnement nord-sud), de leur altitude et de la distance qui

Plus en détail

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 Ph. Burny 1 2 1 Production céréalière mondiale...2 1.1 Production mondiale de céréales en 2010/2011... 2 1.2 Production mondiale de froment en

Plus en détail

Prévision saisonnière d activité cyclonique dans le Sud-Ouest de l océan Indien : Saison

Prévision saisonnière d activité cyclonique dans le Sud-Ouest de l océan Indien : Saison Saint Denis, le 10 novembre 2016 Prévision saisonnière d activité cyclonique dans le Sud-Ouest de l océan Indien : Saison 2016-2017. Le scénario le plus probable pour la prochaine saison cyclonique tend

Plus en détail

Les satellites météorologiques. Les satellites géostationnaires. Les satellites météorologiques SCA 7146 INSTRUMENTATION ET TRAVAUX PRATIQUES II

Les satellites météorologiques. Les satellites géostationnaires. Les satellites météorologiques SCA 7146 INSTRUMENTATION ET TRAVAUX PRATIQUES II SCA 7146 INSTRUMENTATION ET TRAVAUX PRATIQUES II Les satellites météorologiques Satellites géostationnaires et satellites polaires Imagerie satellitaires : visible, infrarouge, vapeur d eau Les masses

Plus en détail

Les prévisions saisonnières pour le trimestre juillet-août-septembre 2015

Les prévisions saisonnières pour le trimestre juillet-août-septembre 2015 Les prévisions saisonnières pour le trimestre juillet-août-septembre 2015 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois mois

Plus en détail

LA LUMIERE. J observe l expérience p 190 Je réponds aux questions 1 à 7. Chapitre 13

LA LUMIERE. J observe l expérience p 190 Je réponds aux questions 1 à 7. Chapitre 13 LA LUMIERE : Les lentilles (p 188) I Lentille convergente et lentille divergente Quelle est l action d une lentille sur un faisceau de lumière parallèle? Activité 1 p 190 J observe l expérience p 190 Je

Plus en détail

Synthèse des travaux réalisés par la DMN dans le cadre du projet ACCMA

Synthèse des travaux réalisés par la DMN dans le cadre du projet ACCMA Synthèse des travaux réalisés par la DMN dans le cadre du projet ACCMA Fatima Driouech et Atika Kasmi Le travail effectué par l équipe de la DMN, dans le cadre du projet et durant cette première période,

Plus en détail

Les prévisions saisonnières pour le trimestre novembre-décembre-janvier Qu'est-ce que la prévision saisonnière?

Les prévisions saisonnières pour le trimestre novembre-décembre-janvier Qu'est-ce que la prévision saisonnière? Les prévisions saisonnières pour le trimestre novembre-décembre-janvier 2016-2017 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les

Plus en détail

Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel

Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel Liens utiles pour les prévisions météorologiques http://meteo.chamonix.org/ 0900 55 21 65 (Haute Savoie) 0900 55 21 68 (Alpes romandes) Par SMS au numéro

Plus en détail

La circulation générale océanique

La circulation générale océanique La circulation générale océanique Auteur : Bruno VOITURIEZ Président du Club des Argonautes, Membre de l Académie de Marine Les causes À l origine des courants marins et de leur configuration, on trouve

Plus en détail

Présentation générale des Etats Unis

Présentation générale des Etats Unis Présentation générale des Etats Unis 1 / 7 Avec 9.363.123 km², la superficie des Etats-Unis représente 17 fois celle de la France. Ses 12.000 km de frontières terrestres se partagent avec le Canada (sur

Plus en détail

ESPACE METEO CARAÏBES

ESPACE METEO CARAÏBES ESPACE METEO CARAÏBES Bilan Climatique de la Station de Gustavia pour l année 2015 L année la plus chaude et la plus sèche depuis le début des relevés à l Espace Météo Caraïbes Pluviométrie : «record de

Plus en détail

Un mois de mars plutôt sec

Un mois de mars plutôt sec Un mois de mars plutôt sec Synthèse et évolution au cours du mois Sous l influence de l anticyclone de la mer de Tasman et de l anticyclone de Kermadec pendant une bonne partie du mois, mars a été plutôt

Plus en détail

G6 Le climat de la Terre

G6 Le climat de la Terre G6 Le climat de la Terre Séance 1 : Les zones climatiques Climats en images Carte vierge des zones climatiques Carte pleine des zones climatiques Exercice de placement sur le planisphère Trace écrite séance

Plus en détail

Fiche savoir n 4 Le climat de la Terre (2)

Fiche savoir n 4 Le climat de la Terre (2) G é o g r a p h i e 5 è m e F i c h e s s a v o i r P a g e 12 Fiche savoir n 4 Le climat de la Terre (2) 3. La circulation des enveloppes fluides : atmosphère et océan Pourquoi ne fait-il pas de plus

Plus en détail

CHANGEMENT CLIMATIQUE PARIS LE CHANGEMENT CLIMATIQUE À PARIS ÉVOLUTION DU CLIMAT À PARIS DEPUIS 1900, QUEL CLIMAT FUTUR?

CHANGEMENT CLIMATIQUE PARIS LE CHANGEMENT CLIMATIQUE À PARIS ÉVOLUTION DU CLIMAT À PARIS DEPUIS 1900, QUEL CLIMAT FUTUR? 1800 CHANGEMENT CLIMATIQUE PARIS LE CHANGEMENT CLIMATIQUE À PARIS ÉVOLUTION DU CLIMAT À PARIS DEPUIS, QUEL CLIMAT FUTUR? PARIS-MONTSOURIS, LA MÉMOIRE DU CLIMAT PARISIEN Depuis 1872, différents paramètres

Plus en détail

Module F02 - Changements climatiques contemporains et futurs

Module F02 - Changements climatiques contemporains et futurs Module F02 - Changements climatiques contemporains et futurs Romain MARTEAU Contact : Romain.Marteau@u-bourgogne.fr 1. Le système climatique : Rappels des facteurs déterminants du système climatique Plan

Plus en détail

EVOLUTIONS PROBABLES DES CONDITIONS CLIMATIQUES POUR LA PERIODE MAI 2015 A JUILLET 2015

EVOLUTIONS PROBABLES DES CONDITIONS CLIMATIQUES POUR LA PERIODE MAI 2015 A JUILLET 2015 MINISTERE DU TOURISME, DES TRANSPORTS ET DE LA METEOROLOGIE ------------------ SECRETARIAT GENERAL ------------------ DIRECTION GENERALE DE LA METEOROLOGIE ------------------ DIRECTION DES ECHERCHES ET

Plus en détail

Figure 1: Anomalies de température de surface de l'océan en septembre 2015 en C par rapport à la normale (source : Mercator Océan)

Figure 1: Anomalies de température de surface de l'océan en septembre 2015 en C par rapport à la normale (source : Mercator Océan) Les prévisions saisonnières pour le trimestre octobre-novembre-décembre 2015 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois

Plus en détail

Février, mars et avril 2015

Février, mars et avril 2015 Les prévisions saisonnières pour février, mars et avril 2015 (Bulletin du 21 janvier 2015) Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen

Plus en détail

Bulletin climatologique automne 2015

Bulletin climatologique automne 2015 automne 2015 Bulletin climatologique automne 2015 08 décembre 2015 L automne 2015 a été un peu plus chaud que la norme 1981-2010 puisque l excédent thermique s est élevé à 0.4 degré. Les quantités de précipitations

Plus en détail

Bulletin mensuel de prévision saisonnière

Bulletin mensuel de prévision saisonnière Novembre Décembre Janvier Bulletin mensuel de prévision saisonnière de la Nouvelle-Calédonie Prévisions locales Température, précipitations Suivi du phénomène ENSO Océan superficiel Océan de subsurface

Plus en détail

Bulletin climatologique juillet 2017

Bulletin climatologique juillet 2017 Bulletin climatologique juillet 2017 _ Les conditions météorologiques en juillet 2017 n ont pas tout à fait été estivales. Seules quelques journées ensoleillées avec une chaleur estivale se sont manifestées

Plus en détail

N 10 SOMMAIRE. I- Situation Synoptique du mois II- Situation climatique du mois III- Impacts IV- Information sur la science du climat

N 10 SOMMAIRE. I- Situation Synoptique du mois II- Situation climatique du mois III- Impacts IV- Information sur la science du climat AAFF RRI IICC AANN CCEENNTTRREE OOFF MM EETTEEOORROOLLOOGGI IICC AALL AAPPPPLLI IICC AATTI IIOONNSS FFOORR DDEEVVEELLOOPPMMEENNTT CCEENNTT RREE AAFFRRI IICC AAI IINN PPOUURR LLEESS AAPPPPLLI IICCAATTI

Plus en détail

1. Fonctionnement de la caméra de recul

1. Fonctionnement de la caméra de recul Lorsque la caméra de recul en option est installée, vous pouvez afficher l image de la vue arrière à l écran du moniteur. Ne vous fiez pas outre mesure à la caméra de recul. Utilisez-la seulement comme

Plus en détail

INFORMATION A L INTENTION DES FORMATEURS EN GRD A L ECOLE

INFORMATION A L INTENTION DES FORMATEURS EN GRD A L ECOLE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES A L ECOLE INFORMATION A L INTENTION DES FORMATEURS EN GRD A L ECOLE Les changements climatiques a l'ecole 1 OBJECTIFS Á la fin de cette session, le participant sera capable

Plus en détail

Bulletin de prévisions saisonnières. Les prévisions saisonnières pour le trimestre juin-juillet-août 2015

Bulletin de prévisions saisonnières. Les prévisions saisonnières pour le trimestre juin-juillet-août 2015 Les prévisions saisonnières pour le trimestre juin-juillet-août 2015 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois mois à

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Géothermie et propriétés thermiques de la Terre 1 Lac de la station thermale du Blue Lagoon en Islande (eau chauffée par l énergie géothermique) 2 - I - Gradient géothermique et flux géothermique 1) Des

Plus en détail

CONDITIONS METEOROLOGIQUES

CONDITIONS METEOROLOGIQUES 10 BULLETIN MENSUEL DU MOIS D OCTOBRE 2014 SITUATION DU CRIQUET PELERIN AU MALI ----------------------------------------------------------------------------------------------- Résumé les conditions écologiques

Plus en détail

METEO-FRANCE et LA DIRECTION DE LA DEFENSE ET DE LA PROTECTION CIVILE

METEO-FRANCE et LA DIRECTION DE LA DEFENSE ET DE LA PROTECTION CIVILE CONFERENCE METEO-FRANCE et LA DIRECTION DE LA DEFENSE ET DE LA PROTECTION CIVILE Mercredi 26 octobre 2011 PERSPECTIVES SAISON CHAUDE 2011 2012 en Polynésie Française (De novembre 2011 à avril 2012) LE

Plus en détail

(TSM) les plus élevées dans les conditions atmosphériques qui prévalent pendant El Niño

(TSM) les plus élevées dans les conditions atmosphériques qui prévalent pendant El Niño ACTIVITÉ Activité Découvrir El Niño et La Niña sur Internet SMC : Sujets et enjeux Site canadien sur El Niño Site canadien sur La Niña http://www.msc-smc.ec.gc.ca/issues_f.cfm http://www.msc-smc.ec.gc.ca/elnino/index_f.cfm

Plus en détail

été 2016 Bulletin climatologique été 2016 MétéoSuisse Un été chaud De trop humide à sec 09 septembre 2016

été 2016 Bulletin climatologique été 2016 MétéoSuisse Un été chaud De trop humide à sec 09 septembre 2016 été 2016 Bulletin climatologique été 2016 09 septembre 2016 Moyenné sur l ensemble de la Suisse, l été 2016 s est avéré 0.7 degré plus chaud que la norme 1981-2010. Les précipitations au niveau national

Plus en détail

Présentation météorologique sur le verglas. M. Nicolas Majoir, spécialiste en services climatologiques, Environnement Canada.

Présentation météorologique sur le verglas. M. Nicolas Majoir, spécialiste en services climatologiques, Environnement Canada. Présentation météorologique sur le verglas. M. Nicolas Majoir, spécialiste en services climatologiques, Environnement Canada. La pluie verglaçante n'est pas chose inédite au Canada, mais la tempête qui

Plus en détail

C O N F E R E N C E OUVERTURE DE LA SAISON CYCLONIQUE EN POLYNESIE FRANÇAISE

C O N F E R E N C E OUVERTURE DE LA SAISON CYCLONIQUE EN POLYNESIE FRANÇAISE C O N F E R E N C E OUVERTURE DE LA SAISON CYCLONIQUE EN POLYNESIE FRANÇAISE Direction Interrégionale de Météo-France et Direction de la Défense et de la Protection Civile Jeudi 30 octobre 2014 PERSPECTIVES

Plus en détail

hiver 2014/15 Bulletin climatologique hiver 2014/15 MétéoSuisse Un hiver doux malgré un mois de février froid

hiver 2014/15 Bulletin climatologique hiver 2014/15 MétéoSuisse Un hiver doux malgré un mois de février froid hiver 2014/15 MétéoSuisse Bulletin climatologique hiver 2014/15 10 mars 2015 Après un mois de décembre très doux, avec des records de température au Tessin et en Engadine, et un mois de janvier doux, le

Plus en détail

DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES

DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES Après un bref rappel de la filiation dans laquelle se situe ce travail, on propose trois utilisations simples des taux d intérêt à terme. ROLAND

Plus en détail