Bilan d activité de l année 2007

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan d activité de l année 2007"

Transcription

1 HAUT-COMMISSARIAT DE LA REPUBLIQUE EN POLYNESIE FRANÇAISE Action de l État en mer MRCC PAPEETE Centre de sauvetage des vies humaines en mer Bilan d activité de l année 2007 Tél : Fax : INMARSAT C :

2 INTRODUCTION Sous la responsabilité du Haut-Commissaire de la République en Polynésie française, le MRCC Papeete est placé sous l autorité du commandant de la zone maritime Polynésie française. La responsabilité du MRCC est confiée à un administrateur en chef des affaires maritimes, secondé par un adjoint, officier des affaires maritimes. Le MRCC Papeete est implanté au sein de la base navale de Papeete. Il fonctionne avec 8 chefs de quart qui assurent la veille 65 jours par an, 24 heures sur 24. Les 6 officiers de permanence/cms (Coordonnateurs de Mission de Sauvetage) assurent la conduite des opérations de sauvetage dans la zone de responsabilité du MRCC Papeete. Ils disposent pour cela de tout moyen public ou privé présent et disponible dans la zone. La zone de responsabilité du MRCC Papeete, appelée SRR (Search and Rescue Region) est particulièrement vaste puisqu elle s étend sur une longueur de 4000 kilomètres et sur une largeur de 2780 kilomètres, soit kilomètres carrés (5 millions km² d eaux polynésiennes et 6 millions km² d eaux internationales). Elle est entourée des zones de responsabilité du Chili, du Pérou, des USA (Hawaii) et de la Nouvelle-Zélande. Dans cette zone classée «A» dans le SMDSM (Système Mondial de Détresse et de Sécurité en Mer), le MRCC assure une veille des alertes par satellites INMARSAT et COSPAS SARSAT. Il s appuie, dans les zones sous couvertures VHF et MHF, sur la station côtière Mahina Radio. 2

3 En 2007, le MRCC Papeete a coordonnée opérations de sauvetage des vies humaines en mer et assuré 56 suivis de navigation, aléatoire ou de longue distance, soit un total de 88 situations.. LES OPERATIONS DE SAUVETAGE En 2007, le MRCC Papeete a coordonné opérations de sauvetage des vies humaines en mer contre 07 en 2006 et 7 en Le nombre des opérations de sauvetage en 2007 est à la hausse pour la troisième année consécutive. Cette situation peut trouver son explication dans le fait que le MRCC est de plus en plus clairement identifié comme centre de sauvetage des vies humaines en mer et informé, plus systématiquement que par le passé, de toute situation d urgence ou de détresse survenant en mer. Le MRCC produit en effet un effort soutenu de communication en direction des acteurs du monde maritime et du grand public. Cette communication se traduit par des actions de prévention : diffusion quotidienne des avis aux navigateurs et de conseils de sécurité par voie de presse, retour d expérience à la suite d opérations de sauvetage et le maintien d un lien permanent avec tous les acteurs maritimes : pilotes, agents, armateurs,... L année 2007 a été marquée le 9 août 2007 par le crash en mer d un avion Twin Otter assurant la liaison entre l île de Tahiti et celle de Moorea (8 km). Cet accident a causé la mort du pilote et des 9 passagers de l aéronef. La durée moyenne d une opération de sauvetage est importante puisqu elle s établit à 7 heures. Elle s explique par l immensité de la SRR dévolue au MRCC Papeete qui rend les temps de ralliement des moyens et les durées de recherche particulièrement importants. Répartition mensuelle des opérations de sauvetage ep te m br e O ct ob re N ov em br e S et Ju ill Ju in M ai il vr A M ar s Ja nv i er 0

4 .. La répartition par type d opération. Les opérations de sauvetage se répartissent par typologies suivantes : Type Fausse alerte : Nombre 49 (balises Cospas-Sarsat, Inmarsat C, ASN/HF, fusée rouge, Inquiétude non justifiée) Avarie moteur / carburant / batterie : 0 Assistance médicale (blessé, malade) en mer 8 dont : Plaisance légère (Homme à la mer, nageur, dans la SRR du RCC Wellington 2 dans la SRR du JRCC Honolulu dans la SRR du Pérou dont la coordination a été reprise par le MRCC Papeete sur demande du MRCC étranger concerné 5 plongeur, loisirs nautiques) Echouement 8 (Société, Tuamotu et Gambier) Autres : Démâtage, avarie sur voilier : Navire désorienté : Voie d eau : Crash aéronef : Chavirement : Longue inquiétude : 2.2. Le résultat sur les personnes En 2007, 428 personnes ont été impliquées dans une opération de sauvetage coordonnée par le MRCC Papeete, 96 personnes ont été secourues et 22 se sont tirées d affaire elles-mêmes. 9 personnes sont décédées et 8 ont été portées disparues (dont 5 décédés et 5 disparus lors du crash aérien). Les décès ou disparitions ont eu lieu lors d activités individuelles pratiquées dans le lagon ou à proximité du récif : plongée, baignade ou engin de plage. En 2006, 48 personnes avaient été secourues. personnes étaient décédées, personnes avaient été portées disparues (opérations coordonnées par le MRCC). 4

5 .. Le type de mobile impliqué Il est à noter un nombre toujours important de poti-marara (petits navires de pêche) et de bonitiers en transits inter-atolls ou inter-îles, qui sont victimes d avaries de moteur et qui partent à la dérive. Ces situations donnent souvent lieu à des opérations de recherche longues et coûteuses (55h pour un bonitier ayant fait une erreur manifeste de navigation entre deux archipels). De nombreuses actions de sensibilisation au principe de la déclaration de partance auprès des maires ou des mutois (policiers municipaux) ont été conduites par le MRCC depuis 2005 et se sont poursuivies en Type Nombre 9 (dont 4 thoniers senneurs étrangers) Voilier 7 Poti-marara 5 Navire de commerce 4 (dont 4 goélettes de Polynésie) Navire de plaisance à moteur 4 (dont 2 yachts de luxe) Avion 9 ( crash et 8 fausses alertes balise 406 ou 2,5 MHz) Bonitier 7 Pirogue 4 Kayak 4 Navire à passagers Kite-surf 2 Jet-Ski Thonier Navire à passagers Type de mobile impliqué Kite-surf Jet-ski Kayak Thonier Pirogue Voilier Bonitier Avion Poti-marara Navire de plaisance à moteur Navire de commerce 5

6 .4. L origine de l alerte La gendarmerie, bien implantée sur les 5 archipels, joue un rôle prépondérant dans la transmission des alertes en assurant le rôle d intermédiaire entre le MRCC et les témoins privés qui signalent un événement ou une inquiétude. Le FMCC Toulouse transmet les alertes concernant les déclenchements de balises de détresse COSPAS-SARSAT en fréquence 406 MHz - 24 MHz 2,5MHz. Une grande part des alertes a également pour origine la station côtière Mahina Radio qui assure une veille en VHF et en HF de la SRR et qui retransmet les alertes reçues des navires au MRCC Papeete, coordonnateur des opérations de sauvetage. Origine Nombre Gendarmerie (inquiétudes) 2 FMCC Toulouse (balises Cospas-Sarsat) 0 Mahina Radio 5 MRCC étranger 0 Témoin privé, famille, ami 8 Armateur, propriétaire, assureur 7 Agent maritime du navire en cause 7 CROSS Gris-Nez (point de contact SAR international pour la France) 4 Port autonome de Papeete Navire en cause Haut-Commissariat Pompiers SAMU de Polynésie 2 Autre navire 2 Tour aéroport Faa a Patrouilleur Gendarmerie maritime JASMIN 6

7 Origine de l'alerte Autre navire Tour Faa a JASMIN SAMU Gendarmerie Pompiers Haussariat Navire en cause Port autonome CROSS Gris-Nez Agent maritime Armateur FMCC Toulouse Témoin privé MRCC étrangers Mahina Radio.5. Le type de moyen de sauvetage engagé En raison de l étendue de la zone et de la concentration des moyens de l Etat sur l île de Tahiti, les opérations sont fréquemment conduites sous la coordination du MRCC avec l aide d un moyen privé de proximité. Dans les îles éloignées, seuls sont susceptibles d intervenir les moyens de la gendarmerie nationale ainsi que les moyens privés de bénévoles en concertation avec les maires (d où l importance de la création future de la FEPSM : fédération d entraide polynésienne de sauvetage en mer). Type de moyen Navires privés Gendarmerie (brigades et moyen nautiques) Pompiers (patrouille terrestre et moyens nautiques) SAMU de Polynésie CCMM de Toulouse Navires Marine nationale Vedette Douanes DF 48 ARAFENUA Port autonome (moyen nautique) Patrouilleur Gendarmerie maritime JASMIN Pilotine du port de Papeete Moyens aériens des armées Avion Marine nationale Gardian (62 heures de vol) Hélicoptère Armée de l air Super Puma (48 heures de vol) Hélicoptère Alouette de la frégate PRAIRIAL (2 heures de vol) Avion Armée de l air Casa ( heure 5 minutes de vol) Nombre

8 Port autonome JASMIN Pilotine Moyen engagé Casa Alouette Navire privé ARAFENUA Navire Marine nationale Super Puma Gardian Gendarmerie (moyen nautique) CCMM Toulouse Gendarmerie (brigades) SAMU PF Pompiers 2. LES SUIVIS DE NAVIGATION Les suivis de navigation assurés par le MRCC sont des actions de prévention menées pour des navigation délicates : navires fragilisés suite à une avarie, navires inadaptés aux conditions de mer. Le MRCC Papeete a assuré 56 suivis de navigation de navires en 2007 (contre 27 en 2006). Ils se décomposent en : - suivis après avarie : la durée moyenne d un suivi après avarie par le MRCC a été de heures. Ces suivis concernaient : o 5 thoniers o 4 bonitiers o 2 poti-marara o navire à passagers o voilier Ces suivis de navigation après avarie, qui sont des opérations d assistance aux biens entre navires, ont été conduites exclusivement par des navires privés. - 4 suivis particuliers de navigation hauturière : 2 suivis de traversée de vedettes communales entre 2 archipels ; 2 suivis de traversées inter-atolls (déclarations de partance inter-atolls dans les Tuamotu et signalements de transit du service de la navigation du territoire dont le ralliement de Norvège en PF de la goélette TAPORO 9) ; 8

9 7 suivis de traversée de navires de plaisance en navigation longue distance dans le Pacifique au titre de la coopération PF/Chili. Ces suivis concernent principalement des voiliers transitant d Est en Ouest au départ du Chili (côtes du Chili et île de Pâques) via la Polynésie française, dont celui du catamaran sans cabine BYE BYE BRASIL entre le Chili et les Gambier ; 2 suivis particuliers dans des conditions météorologiques exceptionnelles : d un yacht de luxe pris dans la dépression tropicale ZITA qui est passée sur l ouest de la SRR en janvier 2007 (sur demande du MRCC Falmouth) durant 6 heures Il en a été de même pour le navire ARANUI lors d un voyage inaugural aux Australes.. L ELABORATION ET LA DIFFUSION DE L INFORMATION NAUTIQUE Sous l autorité du Commandant de Zone Maritime, coordonnateur national délégué (CND) du SHOM pour l information nautique en zone Polynésie, le MRCC Papeete assure l élaboration et la diffusion des AVINAV et des AVURNAV locaux et côtiers dans sa zone de responsabilité. Il travaille également en étroite liaison avec le coordonnateur de la zone NAVAREA XIV (Nouvelle-Zélande). En 2007, le MRCC a élaboré et diffusé 409 messages d information nautique. 48 de ces messages concernaient des manifestations nautiques (les déclarations préalables sont transmises au MRCC par le service des affaires maritimes de l Etat et par la direction polynésienne des affaires maritimes). Il est à noter qu à la suite d un tremblement de terre survenu aux îles Kouriles (Pacifique nord-ouest), un avis de tsunami a été émis le 2 janvier 2007 sur les îles Marquises. Le MRCC Papeete a assuré la diffusion de l alerte aux navires de la zone par différents moyens : avis urgents aux navigateurs diffusés en VHF/HF par la station côtière Mahina Radio, messages SafetyNet dans la SRR de Polynésie, messages diffusés par le coordonnateur de zone NAVAREA XIV, messages aux armateurs. AVINAV AVURNAV AVURNAV Récapitulatif Annulations locaux côtiers hebdomadaire de messages Messages au coordonnateur Total 9

10 NAVAREA XIV (NZ) CONCLUSIONS SUR LE CONTEXTE MARITIME DE LA POLYNESIE Le MRCC Papeete est un organisme qui tient toute sa place au niveau international dans le Pacifique. Il entretient des relations suivies avec les RCC adjacents que sont le JRCC Honolulu (Hawaii) au nord, le RCC Wellington (Nouvelle-Zélande) à l ouest et le MRCC Valparaiso (Chili) à l est. Ainsi, sur les opérations coordonnées, 50 avaient un caractère international (8%) : navire étranger impliqué, situations localisées dans des SRR étrangères ou opérations traitées avec un RCC étranger. Les occasions suivantes ont permis de renforcer les liens avec nos partenaires régionaux : - En février 2007, le MRCC Papeete a participé à Hawaii à une rencontre avec l USCoastguard du district 4 d Honolulu, le RCC Wellington, le RCC Canberra (Australie) et le responsable de la Communauté du Pacifique sud (CPS) de Fidji. - En novembre 2007, il a participé à Hawaii à une conférence SAR réunissant tous les Etats insulaires du Pacifique, sous l égide de la CPS. Au niveau local, l année 2007 a vu la signature de 2 conventions confortant les procédures opérationnelles avec les partenaires privilégiés du centre de sauvetage des vies humaines en mer: - l une avec l Office des Postes et Télécommunication du territoire, organisme de tutelle de la station côtière Mahina Radio assurant la veille des fréquences de 0

11 détresse VHF/HF et la diffusion des avis aux navigateurs en phonie au profit du MRCC Papeete. - l autre sous l égide du Centre de Consultation Médicale Maritime (CCMM) de Toulouse avec le SAMU de Polynésie française afin que ce dernier soit reconnu comme SAMU de Coordination Médicale Maritime (SCMM) au niveau de la procédure opérationnelle d aide médicale en mer. Afin d avoir une vision plus exhaustive des activités de sauvetage maritime et de traitements médicaux en PF, peuvent aussi être ajoutés les 22 accidents de plongée ayant nécessité un traitement par le caisson hyperbare du centre hospitalier territorial de PF (source : SAMU de Polynésie française ). La typologie des fonds marins (tombants) fait que les navires support de plongée travaillent à proximité de la côte et sont capables de ramener rapidement à terre un plongeur accidenté alors pris en charge par une structure médicale terrestre sous coordination du SAMU (procédure de 998) ANNEXE --- événements, types et caractéristiques de la zone, survenus durant l année Un événement de mer majeur évité de peu : Le 4/0/2007 à 2h0, la station côtière Mahina Radio signale le cargo KURA ORA (caboteur de 49 m - 4 membres d équipage 5 passagers) en perdition à 0 Nq dans l est de la presqu île de Tahiti (vent d Est 40/50 Nd, mer 5). Cargaison dangereuse : litres de gasoil 200 bonbonnes de gaz 20 fûts de 200 litres d'essence. A la suite d une avarie moteur, le navire risque de s échouer rapidement à la côte. Le remorqueur hauturier REVI de la marine nationale étant indisponible, une demande de concours est faite au port autonome pour le remorqueur potuaire AITO NUI. Parallèlement, mise en action vedette des douanes DF48 ARAFENUA, du patrouilleur gendarmerie maritime JASMIN et du P400 La Tapageuse. Le 5/0/07 à 7h40, AITO NUI sur zone, remorque passée. Le convoi fait route vers Papeete escorté par la Tapageuse. A 5h20, convoi à quai fin d opération. Une situation complexe : navire très chargé, mauvaises conditions météorologiques, de nuit, aucun moyen d'intervention/remorquage approprié disponible, pas de treuillage de nuit possible par le Super Puma (engagé par ailleurs sur une autre opération de sauvetage) mais qui se termine bien. Le navire a perdu une partie de sa cargaison en pontée.

12 En dérive sud-ouest, le navire ne s'est pas échoué à la côte, évitant ainsi une situation qui aurait pu être catastrophique tant sur le plan humain qu environnemental. 2- Une avarie de carburant à l issue dramatique : Le 28/0/2007 à 22h00, le CRO Gendarmerie signale un homme à la mer entre les atolls de Fakarava et de Faaite (Archipel des Tuamotu) 244 Nq de l'île de Tahiti. Recueil complet des éléments de l'alerte : Celui-ci était avec son oncle, en transit entre Fakarava et Faaite (distance à couvrir : 2 Nq) sur leur poti-marara. Ils sont tombés en panne de carburant le 28/0/2007 vers 09h00. Apercevant l'atoll de Faaite (en réalité à une distance de 5-6 nautiques), ils se mettent à l'eau pour tenter de le rejoindre. Vers 2h00, le neveu commençant à fatiguer, l'oncle part seul chercher du secours. Après avoir nagé 6 heures et marché heure sur l'atoll, il arrive au village et donne l'alerte. Des recherches aériennes par l hélicoptère Super Puma de l armée de l air sont entreprises ( missions 2h05 de vol dont 9 heures sur la zone de recherche). Ce dernier localise le poti-marara vide le 29/0/07 à h25. L homme est porté disparu. - Une aide médicale à la mer dans un désert océanique : Le 0/05/07 à 2h50, le CROSS Gris-Nez signale la demande d'assistance médicale du thonier espagnol GLACIAL (47 mètres) pour un membre d'équipage blessé (traumatisme crânien sévère). Une consultation médicale a été effectuée avec le CCMM Madrid qui préconise une évacuation immédiate. Le navire se trouve en SRR Nouvelle-Zélande, à 20 Nq dans le sud de l'île de Tahiti et à 780 Nq dans le sud de l'île de Tubuai (Iles Australes), l'île habitée la plus proche. (HPA à Tahiti : le 5/05/07 à 2h00). Le RCC Wellington donne la coordination au MRCC Papeete, aucun navire dans la zone n'est susceptible de pouvoir porter assistance. Un contact avec le centre opérationnel des armées COT est pris pour étudier la possibilité d'un hélitreuillage du blessé par l'hélicoptère Super Puma de l'armée de l'air médicalisé au sud de Tubuai (distance maximum franchissable : 80 Nq). Un point de rendez-vous est fixé au navire le /05/07. Décollage du Super Puma de Tahiti le 2/05/07 à h00, arrivée à Tubuai à 6h00 pour pré-positionnement. Décollage de Tubuai le /05/07 à h00 pour l'hélitreuillage du blessé à 2h0. Fin d'hélitreuillage à h00. Posé à Tubuai à 4h0. Décollage à 5h00, arrivée à Papeete à 8h00. Prise en charge du blessé par le SAMU de Polynésie française. L'intervention de l'hélicoptère à longue portée (9h0 de vol 2 ravitaillements) aura permis de gagner 48 heures pour la prise en charge du marin espagnol blessé dans une zone lointaine et déserte en plein Pacifique dans les 40ème. <<>> 2

Recommandation M96-04 du Bureau (le 25 avril 1996)

Recommandation M96-04 du Bureau (le 25 avril 1996) RÉÉVALUATION DES RÉPONSES DE TRANSPORTS CANADA À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ MARITIME M96-04 NORMES DE CONSTRUCTION ET INSPECTION PAR TRANSPORTS CANADA Introduction Le 11 août 1993, le Tan

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE 2011 PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE SOMMAIRE SOMMAIRE 2 DECLENCHEMENT DU PCS 3.1 ROLE ET OBJECTIFS DU PLAN 3.2 MODALITES DE DECLENCHEMENT DES DIFFERENTES ALERTES

Plus en détail

Freya chantiers navals BERNARD

Freya chantiers navals BERNARD Freya chantiers navals BERNARD Les chantiers Navals BERNARD livrent la deuxième vedette de pilotage ORC 190.2 FRESESA, sister-ship de FRYA ORC 190.1 destinée au port d Emden en Allemagne Jeudi prochain,

Plus en détail

Les îles Éparses. A bord du navire océanographique Marion Dufresne. du 16 avril au 15 mai 2009

Les îles Éparses. A bord du navire océanographique Marion Dufresne. du 16 avril au 15 mai 2009 Les îles Éparses A bord du navire océanographique Marion Dufresne du 16 avril au 15 mai 2009 Mer et Voyages 9 rue notre Dame des Victoire 75002 Paris T : 01 49 26 93 33 F : 01 42 96 29 39 info@mer-et-voyages.com

Plus en détail

La sécurité & sûreté maritime en Tunisie. Ministère du transport Direction Générale de la Marine Marchande

La sécurité & sûreté maritime en Tunisie. Ministère du transport Direction Générale de la Marine Marchande La sécurité & sûreté maritime en Tunisie Ministère du transport Direction Générale de la Marine Marchande 1 QUELQUES DONNEES Une façade maritime de 1300 Km de côtes. La flotte nationale Tunisienne comporte

Plus en détail

SITUATION GENERALE Description du phénomène

SITUATION GENERALE Description du phénomène BULLETIN N 007 REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana Tanindrazana Fandrosoana ------------------- MINISTERE DE L INTERIEUR ------------------ BUREAU NATIONAL DE GESTION DES RISQUES ET DES CATASTROPHES -----------------

Plus en détail

Service communication - Mairie

Service communication - Mairie Service communication - Mairie PSS Coralline (Cherbourg) Patrouilleur de Surveillance des Sites, Filleul de la ville de Saint Valery en Caux. VCSM Yser (Dieppe) Vedette Côtière de la Gendarmerie Maritime.

Plus en détail

CETMEF - DT Point sur les travaux internationaux: élaboration de la e-navigation et modernisation du SMDSM

CETMEF - DT Point sur les travaux internationaux: élaboration de la e-navigation et modernisation du SMDSM CETMEF - DT Point sur les travaux internationaux: élaboration de la e-navigation et modernisation du SMDSM AC1AM Jean-Charles CORNILLOU décembre 2013 Ministère de l'écologie, du Développement durable,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION MEDIACO YACHTS

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION MEDIACO YACHTS CONDITIONS GENERALES DE LOCATION MEDIACO YACHTS ART. 1 : OBJET DU CONTRAT Le présent contrat a pour objet la mise à disposition d un bateau avec ou sans équipage. L identification du loueur, du locataire,

Plus en détail

Monsieur le Capitaine du Port. Capitainerie du Port 16 quai de la douane 29200 Brest. Demande d autorisation de naviguer

Monsieur le Capitaine du Port. Capitainerie du Port 16 quai de la douane 29200 Brest. Demande d autorisation de naviguer Olivier Tourenc 19 rue Sainte 13001 Marseille T-F 04 91 54 71 36 HYPERLINK mailto:olivier.tourenc@wanadoo.fr Olivier.tourenc@wanadoo.fr Monsieur le Capitaine du Port Capitainerie du Port 16 quai de la

Plus en détail

Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP

Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP 1- Sécurité civile et police administrative L activité opérationnelle des sapeurs pompiers s exercent dans le cadre de la police administrative. La police administrative

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

Atelier 10: Le vol : un risque assurable en navigation de navigation de plaisance?

Atelier 10: Le vol : un risque assurable en navigation de navigation de plaisance? Atelier 10: Le vol : un risque assurable en navigation de navigation de plaisance? Président : Gilles Mareuse, directeur général, Allianz Global Corporate & Specialty (France) Intervenants : François Azou,

Plus en détail

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE - 30 - ANNEXE N 3 ASSISTANCE MÉDICALE (Mutuelle Assistance International, Mutuelle Assistance France) I. CONDITIONS GÉNÉRALES En cas de besoin, chaque bénéficiaire peut, 24

Plus en détail

Port de Saint Laurent du Var - Barème des redevances Année 2013 1/10

Port de Saint Laurent du Var - Barème des redevances Année 2013 1/10 Port de Saint Laurent du Var - Barème des redevances Année 2013 1/10 ANNEXE AU CAHIER DES CHARGES DE LA CONCESSION OCTROYEE AU YACHT CLUB INTERNATIONAL DE SAINT LAURENT DU VAR POUR L ETABLISSEMENT ET L

Plus en détail

Orolia : Résultats 2013 en forte progression

Orolia : Résultats 2013 en forte progression Orolia : Résultats 2013 en forte progression Croissance organique : + 9,7% Résultat d exploitation : + 32,2% Relution des actionnaires de 8,7% par annulation de 8% du capital Paris, le 28 avril 2014 -

Plus en détail

RÉGLEMENTATION LE DIRECTEUR DE PLONGÉE (DP)

RÉGLEMENTATION LE DIRECTEUR DE PLONGÉE (DP) F I C H E DIRECTION DE PLONGÉE, ORGANISATION ET RÉGLEMENTATION FICHE N RÉGLEMENTATION LE DIRECTEUR DE PLONGÉE (DP) POUR PLUS DE DÉTAILS, voir la fiche n 116 sur l organisation des plongées. 46. Rôle et

Plus en détail

Convention d assistance 921.147. FORMULE 2 Véhicule de collection Sans franchise kilométrique

Convention d assistance 921.147. FORMULE 2 Véhicule de collection Sans franchise kilométrique Convention d assistance 921.147 FORMULE 2 Véhicule de collection Sans franchise kilométrique Les prestations de la convention d'assistance souscrite par TEA CEREDE auprès de Fragonard Assurances (Société

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE MARITIME M05W0090 CHAVIREMENT AVEC PERTE DE VIE

RAPPORT D ENQUÊTE MARITIME M05W0090 CHAVIREMENT AVEC PERTE DE VIE RAPPORT D ENQUÊTE MARITIME M05W0090 CHAVIREMENT AVEC PERTE DE VIE DE L EMBARCATION DE PLAISANCE QUINTANA ROO À KELOWNA (COLOMBIE-BRITANNIQUE) LE 8 JUIN 2005 Le Bureau de la sécurité des transports du Canada

Plus en détail

CAHIER des CHARGES CHAMPIONNAT de FRANCE KITESURF RACE et FOIL

CAHIER des CHARGES CHAMPIONNAT de FRANCE KITESURF RACE et FOIL CAHIER des CHARGES CHAMPIONNAT de FRANCE KITESURF RACE et FOIL 2016 Sommaire Sommaire... 2 1. Préliminaires... 4 1.1. Validité du cahier des charges... 4 1.2. Structure de l organisation... 4 1.3. Assurance...

Plus en détail

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule.

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. ANNEXE FICHE 10 : NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. I. MESURES PRISES AU NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE 1.

Plus en détail

Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001)

Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001) Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001) 1. Présentation du GPS Le GPS (Global Positionning System=système de positionnement

Plus en détail

ANNEXE 1. Présentation Les systèmes et réseaux européens d échange de données relatives au trafic maritime

ANNEXE 1. Présentation Les systèmes et réseaux européens d échange de données relatives au trafic maritime ANNEXE 1 Présentation Les systèmes et réseaux européens d échange de données relatives au trafic maritime 1. Introduction En permanence, plus de 20000 navires marchands sillonnent les mers européennes.

Plus en détail

Plans de secours NOMBREUSES VICTIMES

Plans de secours NOMBREUSES VICTIMES Plans de secours NOMBREUSES VICTIMES Dispositions générales ORSEC Dr M.NAHON SAMU75 02/2013 Crises sanitaires, Accidents catastrophiques à effets limités (ACEL), Catastrophes Majeures 2 Crises sanitaires,

Plus en détail

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence La sécurité s'exprime par plusieurs aspects : maintien de la tranquillité et de l'ordre public, sauvegarde de la sécurité

Plus en détail

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Noodplanning en crisisbeheer_fr.indd 1 21/01/2013 10:29:57 Noodplanning en crisisbeheer_fr.indd 2 21/01/2013 10:29:57 Planification d urgence La sécurité

Plus en détail

Dossier de presse Lycée professionnel maritime du Guilvinec

Dossier de presse Lycée professionnel maritime du Guilvinec Dossier de presse SOMMAIRE INTRODUCTION 1 PRÉSENTATION DU LYCÉE NOTRE ANCRAGE EN FINISTÈRE LES LOCAUX ET L'ENVIRONNEMENT L'ÉQUIPE PÉDAGOGIQUE ET LE PERSONNEL LES OUTILS PÉDAGOGIQUES LA PLATE-FORME DE FORMATION

Plus en détail

DIVISION 175. ENREGISTREMENT DES BALISES 406 MHz

DIVISION 175. ENREGISTREMENT DES BALISES 406 MHz Affaires Maritimes DIVISION 175 ENREGISTREMENT DES BALISES 406 MHz Edition du 20 octobre 2008, parue au J.O. le 7 novembre 2008 (+ correctif du 22 novembre 2008) A jour des arrêtés suivants : Date de signature

Plus en détail

Présentation des actions de la DGDDI cofinancées par le FFE et le FR

Présentation des actions de la DGDDI cofinancées par le FFE et le FR Séminaire d informations Présentation des actions de la DGDDI cofinancées par le FFE et le FR Jean-Christophe DELESTREES Adjoint au chef du bureau B2 Moyens d'intervention des services aériens et maritimes

Plus en détail

INSTRUMENTATIONS OCÉANOGRAPHIQUES MÉTÉOROLOGIQUES ET HYDROLOGIQUES DÉVELOPPÉES PAR LA SOCIÉTÉ SAFARE-CROUZET

INSTRUMENTATIONS OCÉANOGRAPHIQUES MÉTÉOROLOGIQUES ET HYDROLOGIQUES DÉVELOPPÉES PAR LA SOCIÉTÉ SAFARE-CROUZET DOCUMENT 4.7. INSTRUMENTATIONS OCÉANOGRAPHIQUES MÉTÉOROLOGIQUES ET HYDROLOGIQUES DÉVELOPPÉES PAR LA SOCIÉTÉ SAFARE-CROUZET Jean-Jacques PESANDO Ingénieur Chef des Projets Océanographiques Société SAFARE-CROUZET

Plus en détail

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté PPMS Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement Page 1 1 IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT Année de réalisation du PPMS Nom de l établissement

Plus en détail

Organisez votre évènement

Organisez votre évènement Organisez votre évènement au cœur de la course Séminaires & Relations Publiques Officielles Volvo Ocean Race Lorient 09 Lorient 16Juin 2015 Sommaire Organisez votre évènement d entreprise au cœur de la

Plus en détail

Ken Bell s Sommaire des Abréviations

Ken Bell s Sommaire des Abréviations Ken Bell s Sommaire des Abréviations AUG: CSAM: DSA: PUI: RCP: RIA: SCR: Arrêt Urgence Général CERN Safety Alarm Monitoring Défibrillateur Semi-Automatique Plan Urgence D Intervention Réanimation Cardio-Pulmonaire

Plus en détail

CNFR MOUVEMENT RURAL ASSUR OPTIONS. des garanties complémentaires

CNFR MOUVEMENT RURAL ASSUR OPTIONS. des garanties complémentaires CNFR MOUVEMENT RURAL ASSUR OPTIONS des garanties complémentaires Ça, c est du neuf! Biens Immobiliers Biens mobiliers Véhicules & bateaux Chapiteaux Tous risque Annulation de séjour Protection juridique

Plus en détail

2. La perte de contact avec l avion et le déclenchement des secours

2. La perte de contact avec l avion et le déclenchement des secours www.bea.aero NOTE DE SYNTHÈSE 1. Le vol prévu (1) Les heures sont exprimées en temps universel coordonné. Il faut ajouter 2 heures pour obtenir l heure à Paris le jour du vol, retrancher 3 heures pour

Plus en détail

LE SERVICE PAR L EXCELLENCE BOURBONOFFSHORE.COM

LE SERVICE PAR L EXCELLENCE BOURBONOFFSHORE.COM LE SERVICE PAR L EXCELLENCE BOURBONOFFSHORE.COM UNE PRÉSENCE GLOBALE, UNE EXPERTISE LOCALE EUROPE MEDITERRANEE MOYEN-ORIENT 83% d effectifs locaux AMERIQUES 89% d effectifs locaux ASIE 79% d effectifs

Plus en détail

Discovering Hidden Value

Discovering Hidden Value Discovering Hidden Value A la découverte de la valeur cachée Consultation pour les Opérations de Forage Proposées en Offshore Marocain 2013 Qui est Cairn Energy? Cairn est une société de pétrole et de

Plus en détail

AirPlus Assurances. Comment s y retrouver dans la nébuleuse des assurances et assistances voyages. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT.

AirPlus Assurances. Comment s y retrouver dans la nébuleuse des assurances et assistances voyages. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT. AirPlus Assurances. Comment s y retrouver dans la nébuleuse des assurances et assistances voyages. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT. Contexte L attentat de Karachi survenu en 2002 a eu des conséquences

Plus en détail

Pièce N 3.3 - Cahier des Charges

Pièce N 3.3 - Cahier des Charges MARCHE PUBLIC MAIRIE DE CHATELAILLON-PLAGE DESIGNATION : MARCHE D ASSURANCE 2014-2018 COMMUNE DE CHATELAILLON-PLAGE (17340) LOT 3 : ASSURANCE DE LA FLOTTE AUTOMOBILE Pièce N 3.3 - Cahier des Charges Cahier

Plus en détail

Rapport d enquête Technique

Rapport d enquête Technique ROYAUME DU MAROC. MINISTERE DE L EQUIPEMENT DU TRANSPORT.. ADMINISTRATION DE L AIR. DIRECTION DE L AERONAUTIQUE CIVILE Réf :ACCID-AG-01/2007 Rapport d enquête Technique relatif à l'accident survenu à l

Plus en détail

alarme incendie (feu non maîtrisable)

alarme incendie (feu non maîtrisable) INCIDENT N 1 alarme incendie (feu non maîtrisable) Vérification des matériels et systèmes de à disposition au - système de détection incendie (test lampe, signal sonore) - centrale d alarme intrusion(état

Plus en détail

REGLEMENT POUR LA FACTURATION DES PRESTATIONS DE SERVICE - 2015

REGLEMENT POUR LA FACTURATION DES PRESTATIONS DE SERVICE - 2015 REGLEMENT POUR LA FACTURATION DES PRESTATIONS DE SERVICE - 2015 DU SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DU TARN Article 1 : Article 2 : Conformément aux lois et à la jurisprudence subséquente,

Plus en détail

STRUCTURES AFFILIÉES à LA FFVV, quelles sont vos obligations en matière d assurance et quelles solutions ont été négociées pour vous par la FFVV?

STRUCTURES AFFILIÉES à LA FFVV, quelles sont vos obligations en matière d assurance et quelles solutions ont été négociées pour vous par la FFVV? Fédération Fédération Française Française de Vol de à Vol Voile à Voile 2013 : 2013 INFORMATION INFORMATION STRUCTURES ASSURANCES AFFILIEES STRUCTURES AFFILIÉES STRUCTURES AFFILIÉES à LA FFVV, quelles

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR :

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : IDENTIFICATION DU POSTE : Titre de la fonction : Conducteur Ambulancier SMUR*. Etablissement : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest. Service

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Les Planeurs des Pays de l Adour est une association de bonnes volontés.

REGLEMENT INTERIEUR. Les Planeurs des Pays de l Adour est une association de bonnes volontés. «Les Planeurs des Pays de l Adour» REGLEMENT INTERIEUR Titre I GENERALITES Article 1 - DEFINITION - ESPRIT. «Les Planeurs des Pays de l Adour», association déclarée et enregistrée le 01 octobre 2009, est

Plus en détail

RELEVÉ DES TRANSACTIONS ÉCONOMIQUES AVEC DES NON-RÉSIDENTS RTE

RELEVÉ DES TRANSACTIONS ÉCONOMIQUES AVEC DES NON-RÉSIDENTS RTE RELEVÉ DES S ÉCONOMIQUES AVEC DES NON-RÉSIDENTS RTE Nomenclature générale des codes de transactions à produire par les Déclarants Directs Généraux Pour application à compter du 1 er juillet 2012 15 décembre

Plus en détail

PRESTATION 1 : MULTI-ACTIVITES INCENTIVE ET SEMINAIRES

PRESTATION 1 : MULTI-ACTIVITES INCENTIVE ET SEMINAIRES Les prestations ci-dessous - multi-activités, excursions en Zodiacs et randonnées 4x4/Quads - sont personnalisables aux côtés des chefs de projets. Des options et variantes existent : chants Corses, pique-nique

Plus en détail

Examen de Guide de palanquée ANMP

Examen de Guide de palanquée ANMP Examen de Guide de palanquée ANMP (Brevet de plongeur niveau 4) Epreuves et Critères techniques L organisation générale du niveau 4 ANMP est définie dans la fiche info N A07 «Organisation d une formation

Plus en détail

CROISIERE ALOR ET LES ILES DE LA SONDE A150517 DU 17 AU 29 MAI 2015 (35 plongées minimum)

CROISIERE ALOR ET LES ILES DE LA SONDE A150517 DU 17 AU 29 MAI 2015 (35 plongées minimum) CROISIERE ALOR ET LES ILES DE LA SONDE A150517 DU 17 AU 29 MAI 2015 (35 plongées minimum) Cette croisière unique de 12 nuits effectue un parcours entre les mers de Flores et de Sawu. C est l occasion de

Plus en détail

Incentive Séminaires. Organisation d événement. Te l. 0 5 5 6 6 0 0 1 0 1 - Fa x 0 5 5 6 6 0 9 3 9 2

Incentive Séminaires. Organisation d événement. Te l. 0 5 5 6 6 0 0 1 0 1 - Fa x 0 5 5 6 6 0 9 3 9 2 Incentive Séminaires Organisation d événement A g e n c e D LG a n d C o 4, a v e n u e c a v a l e y - 3 3 7 4 0 A R E S Te l. 0 5 5 6 6 0 0 1 0 1 - Fa x 0 5 5 6 6 0 9 3 9 2 C o n t a c t s : M. D a v

Plus en détail

TECHNOLOGIES DU DÉVELOPPEMENT DURABLE CANADA Politique de remboursement des frais de déplacement et d accueil

TECHNOLOGIES DU DÉVELOPPEMENT DURABLE CANADA Politique de remboursement des frais de déplacement et d accueil TECHNOLOGIES DU DÉVELOPPEMENT DURABLE CANADA Politique de remboursement des frais de déplacement et d accueil Objet La présente politique vise à établir des normes équitables et constantes de remboursement

Plus en détail

ASSURANCE COLLECTIVE ACCIDENT VÉHICULE DE TRANSPORT PUBLIC CERTIFICAT D ASSURANCE

ASSURANCE COLLECTIVE ACCIDENT VÉHICULE DE TRANSPORT PUBLIC CERTIFICAT D ASSURANCE ASSURANCE COLLECTIVE ACCIDENT VÉHICULE DE TRANSPORT PUBLIC CERTIFICAT D ASSURANCE Le présent certificat comprend des limitations à la protection. Veuillez le lire attentivement, le conserver en lieu sûr

Plus en détail

LISTE DES CENTRES D ARCHIVES CHARGES DE L ADMINISTRATION DES ARCHIVES MILITAIRES DEPARTEMENTS ET TERRITOIRES D'OUTRE MER

LISTE DES CENTRES D ARCHIVES CHARGES DE L ADMINISTRATION DES ARCHIVES MILITAIRES DEPARTEMENTS ET TERRITOIRES D'OUTRE MER MINISTÈRE DE LA DÉFENSE DIRECTION DE LA MÉMOIRE, DU PATRIMOINE ET DES ARCHIVES SERVICE HISTORIQUE DE LA DÉFENSE Centre des archives du personnel militaire LISTE DES CENTRES D ARCHIVES CHARGES DE L ADMINISTRATION

Plus en détail

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012 Dossier de presse SOMMAIRE Présentation...3 Une étude scientifique pour dresser un état des lieux des comportements sur autoroute...4 L occupation des voies : des résultats venant confirmer l importance

Plus en détail

8 juillet 2015. Débat Public Projet de parc éolien en mer. Dieppe - Le Tréport. Présentation du projet Criel-sur-Mer

8 juillet 2015. Débat Public Projet de parc éolien en mer. Dieppe - Le Tréport. Présentation du projet Criel-sur-Mer 8 juillet 2015 Débat Public Projet de parc éolien en mer Dieppe - Le Tréport Présentation du projet Criel-sur-Mer Présentation du projet 2 Le cadre et les objectifs du projet Participer à la transition

Plus en détail

GUIDE DE REDACTION D'UN MANUEL D'EXPLOITATION PARTIE D

GUIDE DE REDACTION D'UN MANUEL D'EXPLOITATION PARTIE D Page : 1/7 Note : Le contenu des différents chapitres de la partie D doit être traité par des responsables de l exploitation et non du TRTO. Les éléments qui concernent les personnels navigants doivent

Plus en détail

Ces efforts ont déjà contribué significativement à l atteinte des objectifs de l OTAN depuis 2014.

Ces efforts ont déjà contribué significativement à l atteinte des objectifs de l OTAN depuis 2014. Dès le début de la crise ukrainienne et compte tenu de la menace potentielle perçue par ses alliés d Europe centrale et du Nord à leurs frontières, l OTAN a pris un ensemble de mesures politiques et militaires

Plus en détail

LE MOT DU PRESIDENT DU CNSV. Ce livret de Bord appartient à : Nom :.. Prénom :.. Classe :.. Adresse :.. Tel :..

LE MOT DU PRESIDENT DU CNSV. Ce livret de Bord appartient à : Nom :.. Prénom :.. Classe :.. Adresse :.. Tel :.. PHOTO LE MOT DU PRESIDENT DU CNSV Nous avons le plaisir de vous accueillir au Club Nautique des Salles sur Verdon pour vous faire découvrir et vous proposer un apprentissage des activités nautiques. Ce

Plus en détail

Assurance des associations départementales OCCE, des coopératives et des foyers coopératifs affiliés

Assurance des associations départementales OCCE, des coopératives et des foyers coopératifs affiliés Assurance des associations départementales OCCE, des coopératives et des foyers coopératifs affiliés Multirisque Notice d information 2010/2011 Le contrat multirisque a été conçu conjointement par la MAIF

Plus en détail

Nous avons souhaité profiter de cette nouvelle année afin de réaliser une newsletter spéciale «Licence et assurance»

Nous avons souhaité profiter de cette nouvelle année afin de réaliser une newsletter spéciale «Licence et assurance» 1 sur 5 Cher(e)s ami(e)s, Nous avons souhaité profiter de cette nouvelle année afin de réaliser une newsletter spéciale «Licence et assurance» Un rappel en terme d assurance car trop souvent nos dirigeants

Plus en détail

VIGIPIRATE DE VIGILANCE, DE PRÉVENTION ET DE PROTECTION FACE AUX MENACES D ACTIONS TERRORISTES. Partie publique du Plan gouvernemental

VIGIPIRATE DE VIGILANCE, DE PRÉVENTION ET DE PROTECTION FACE AUX MENACES D ACTIONS TERRORISTES. Partie publique du Plan gouvernemental Partie publique du Plan gouvernemental DE VIGILANCE, DE PRÉVENTION ET DE PROTECTION FACE AUX MENACES D ACTIONS TERRORISTES VIGIPIRATE n 650/SGDSN/PSN/PSE du 17 janvier 2014 SOMMAIRE 2 Introduction Le nouveau

Plus en détail

RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS

RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS Observation n o Observations Recommandations Chef de projet Plan d action Date d achèvement prévue 1. Gouvernance 1.1 1.2 1.3 1.4 Le Comité spécial des sous-

Plus en détail

LES REGLES DE VOL VFR

LES REGLES DE VOL VFR LES REGLES DE VOL VFR 1. DEFINITION : Un pilote effectue un vol selon les règles de vol à vue ou VFR (Visual Flight Rules), lorsqu'il maintient son avion dans une configuration propre au vol (attitude,

Plus en détail

LE DIAMANT L ANSE BLEUE HHNF. en Hébergement Seul

LE DIAMANT L ANSE BLEUE HHNF. en Hébergement Seul LE DIAMANT L ANSE BLEUE HHNF en BUngalow une chambre 755 $ * t HÉBERGEMENT t 25 bungalows 1 ou 2 chambres - Terrasse avec kitchenette - Salle de douche - Linge fourni et changé une fois par semaine - Climatisation

Plus en détail

Centres d Urgence et. Stephane Delaporte Global Account Director Alcatel-Lucent Enterprise

Centres d Urgence et. Stephane Delaporte Global Account Director Alcatel-Lucent Enterprise Centres d Urgence et Sécurité Publique Stephane Delaporte Global Account Director Alcatel-Lucent Enterprise Agenda 1.Alcatel-Lucent & Sécurité Publique 2.Ecosystème 112/911 Integré 3.Approche112/911 Personnalisée

Plus en détail

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012 J. 121300 MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 16 mai 2012 Question 1 Le fait pour un conducteur

Plus en détail

AUTO LIBERTÉ FICHE PRODUIT PARTICULIERS. L assurance des nouveaux conducteurs SPECIFICITES CIBLES AVANTAGES. De 25 à 74 ans

AUTO LIBERTÉ FICHE PRODUIT PARTICULIERS. L assurance des nouveaux conducteurs SPECIFICITES CIBLES AVANTAGES. De 25 à 74 ans FICHE PRODUIT PARTICULIERS AUTO LIBERTÉ L assurance des nouveaux conducteurs CIBLES De 25 à 74 ans Sans antécédent (sauf en DTA) CRM de 0.60 à 1.00 SPECIFICITES Nous acceptons : Jusqu à 2 sinistres sur

Plus en détail

Centre de Sauvetage. Aquatique de Monaco. Dossier de presse

Centre de Sauvetage. Aquatique de Monaco. Dossier de presse Centre de Sauvetage Aquatique de Monaco Dossier de presse Le Centre de Sauvetage Aquatique de Monaco (CSAM) est le résultat des efforts conjugués de la Fondation Princesse Charlène de Monaco, qui s est

Plus en détail

Manuel des procédures Dernière MAJ : 20/06/2012

Manuel des procédures Dernière MAJ : 20/06/2012 Manuel des procédures Dernière MAJ : 20/06/2012 36 rue de Paris BP 162 97464 Saint-Denis Cedex Tél. : 0 262 90 78 52 Fax : 0 262 90 78 53 Association Territoriale Siret : 317 194 777 00031 Code APE : 8559B

Plus en détail

Clavier Déporté Sans Fil NOTICE RFID SOS

Clavier Déporté Sans Fil NOTICE RFID SOS Clavier Déporté Sans Fil NOTICE RFID * . Présentation Indicateur lumineux Ce clavier tactile intègre la fonction de lecteur de badges RFID. Très simple d'usage et d'installation, une fois configuré, il

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE avril 2014. Un excellent point de départ pour un séjour d affaires ou touristique

FICHE TECHNIQUE avril 2014. Un excellent point de départ pour un séjour d affaires ou touristique FICHE TECHNIQUE avril 2014 Un excellent point de départ pour un séjour d affaires ou touristique positionnement Situé sur la côte nord ouest de l Ile Maurice, en bordure de mer, l hôtel Cocotiers est un

Plus en détail

Assistance et assurance voyage : contrats annuels

Assistance et assurance voyage : contrats annuels Assistance et assurance voyage : contrats annuels World Gold avec annulation annuelle World Full Comfort Classic Auto territorialité monde entier monde entier monde entier frais médicaux à l'étranger illimités

Plus en détail

l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale

l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale Date : 13/12/1999 Origine : DDRI ENSM Réf. : DDRI n 70/1999 ENSM n 41/1999 n / n / MMES et MM les Directeurs - des Caisses Primaires d'assurance

Plus en détail

Diriger comme un pilote. Analyses économiques & Techniques aéronautiques au service de la croissance

Diriger comme un pilote. Analyses économiques & Techniques aéronautiques au service de la croissance Diriger comme un pilote Analyses économiques & Techniques aéronautiques au service de la croissance 1 2 3 4 Diriger comme un pilote Une nouvelle vision du management Le cockpit Un laboratoire pour la prise

Plus en détail

Séjour à Marsa Shagra Eco Diving Village et centre Red Sea Diving Safari

Séjour à Marsa Shagra Eco Diving Village et centre Red Sea Diving Safari Offre préalable du 06/12/2012 - Réf dossier : Plongée Loisirs.com / Julien jmairesse@h2ovoyage.com 02.41.24.69.03 (ligne directe) Du Samedi 06 au Samedi 13 avril 2013 (Paris/Paris) Attention le retour

Plus en détail

Comment s exerce l autorisation parentale de sortie de l enfant du territoire national ou l opposition à cette sortie?

Comment s exerce l autorisation parentale de sortie de l enfant du territoire national ou l opposition à cette sortie? Comment s exerce l autorisation parentale de sortie de l enfant du territoire national ou l opposition à cette sortie? En cas d autorité parentale exclusive, c est la liberté ; le parent la détenant pouvant

Plus en détail

N... Saison 2015. La SAS Voile & Vie, PROPRIETAIRE, représentée par M... Adresse mail : voileetvie@gmail.com

N... Saison 2015. La SAS Voile & Vie, PROPRIETAIRE, représentée par M... Adresse mail : voileetvie@gmail.com P a g e 1 CONTRAT DE LOCATION D un bateau de Plaisance N... Saison 2015 Le Ringeard - 85800 GIVRAND Tél : 06.11.83.76.22 E-mail : voileetvie@gmail.com Site : www.voile-et-vie.fr Entre les soussignés, La

Plus en détail

INFORMATIONS DESTINEES AUX NAVIGATEURS

INFORMATIONS DESTINEES AUX NAVIGATEURS PORT AUTONOME DE COTONOU DIRECTION GENERALE INFORMATIONS DESTINEES AUX NAVIGATEURS SITUATION GEOGRAPHIQUE DU PORT DE COTONOU Latitude : 06 21 N Longitude : 002 26 E Situé dans le golfe de Guinée, sur la

Plus en détail

Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire (CFRC) Recommandations pour l organisation de programmes de défibrillation

Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire (CFRC) Recommandations pour l organisation de programmes de défibrillation Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire (CFRC) Recommandations pour l organisation de programmes de défibrillation automatisée externe par le public Conférence d Experts Coordonnateur : Pr P

Plus en détail

Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention

Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention COMMUNIQUE DE PRESSE Paris - 19 mai 2011 Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention Embouteillages, problèmes

Plus en détail

SOUDAN croisières itinéraire classique 10 jours (Paris/Paris) / 7 nuits (sur place)

SOUDAN croisières itinéraire classique 10 jours (Paris/Paris) / 7 nuits (sur place) Les fluctuations importantes du taux du USD et du prix du baril de pétrole font varier de façon régulière et importante nos tarifs, en conséquence nous avons décidé de faire un tableau avec des montants

Plus en détail

P.C.S. Plan Communal de Sauvegarde

P.C.S. Plan Communal de Sauvegarde P.C.S Plan Communal de Sauvegarde Plan Communal de Sauvegarde de CHINON Sommaire CHAPITRE 1 INTRODUCTION FI 1 Préambule FI 2 Objet du PCS et cadre réglementaire FI 3 Arrêté municipal de réalisation du

Plus en détail

PROTECTION EN CAS D URGENCE DANS L ENVIRONNEMENT DE LA CENTRALE NUCLEAIRE DE CATTENOM

PROTECTION EN CAS D URGENCE DANS L ENVIRONNEMENT DE LA CENTRALE NUCLEAIRE DE CATTENOM PROTECTION EN CAS D URGENCE DANS L ENVIRONNEMENT DE LA CENTRALE NUCLEAIRE DE CATTENOM Informations pour la population de Rhénanie-Palatinat Editeur: Aufsichts- und Dienstleistungsdirektion Willy- Brandt-

Plus en détail

Raid Glace et Feu Islande

Raid Glace et Feu Islande Raid Glace et Feu Islande 5 au 26 juillet 2016 Présentation : Le raid "Glace et Feu" commence par une traversée maritime au départ d Hirtshals au Danemark pour vous faire découvrir vos premières images

Plus en détail

Dream Yacht Charter, Vente et Gestion de bateaux Offre le choix à ses propriétaires

Dream Yacht Charter, Vente et Gestion de bateaux Offre le choix à ses propriétaires Dream Yacht Charter, Vente et Gestion de bateaux Offre le choix à ses propriétaires Les programmes de gestion Dream Yacht Charter Propriété active /Dream Yacht Performance Dream Yacht Garanti Dream Yacht

Plus en détail

«TE AHA O TE REO» Association pour la défense, la promotion, l enseignement et la diffusion de la culture et des langues polynésiennes

«TE AHA O TE REO» Association pour la défense, la promotion, l enseignement et la diffusion de la culture et des langues polynésiennes «TE AHA O TE REO» Association pour la défense, la promotion, l enseignement et la diffusion de la culture et des langues polynésiennes (Tā'atira'a nō te pārura'a, te ha'afaufa'ara'a, te ha'api'ira'a 'e

Plus en détail

LE BRUIT A BORD DES NAVIRES DE PECHE

LE BRUIT A BORD DES NAVIRES DE PECHE LE BRUIT A BORD DES NAVIRES DE PECHE SOMMAIRE ENJEUX EN MATIERE DE PREVENTION ETAT DES LIEUX : ENSEIGNEMENTS DE L ETUDE «ERGOSPACE» EVOLUTION REGLEMENTAIRE EXEMPLE DANOIS ACTIONS ENGAGEES ENJEUX - 1 Le

Plus en détail

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45 L ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE NIVEAU 3 L attestation scolaire de sécurité routière comporte : - une attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) de premier niveau qui se passe en 5 e

Plus en détail

RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE QUESTIONNAIRE PREALABLE

RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE QUESTIONNAIRE PREALABLE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE QUESTIONNAIRE PREALABLE RESUME DES GARANTIES I Responsabilité Civile Générale : Couvre la responsabilité civile de l assuré pour les dommages corporels / matériels

Plus en détail

Guide de déclaration

Guide de déclaration Enquête unifiée auprès des entreprises Enquête annuelle de 2012 auprès des sièges sociaux If you would prefer receiving this document in English, please call us toll-free at: 1-800-972-9692 Guide de déclaration

Plus en détail

L assurance des deux-roues à moteur. Fédération française des sociétés d assurances DEP 407 - MARS 2003

L assurance des deux-roues à moteur. Fédération française des sociétés d assurances DEP 407 - MARS 2003 DEP 407 - MARS 2003 L assurance des deux-roues à moteur Fédération française des sociétés d assurances Centre de documentation et d information de l assurance 26, bd Haussmann 75311 Paris Cedex 09 Fax

Plus en détail

DAHER-SOCATA dévoile le TBM 900, son nouveau TBM

DAHER-SOCATA dévoile le TBM 900, son nouveau TBM Aéronautique & Défense DAHER-SOCATA dévoile le TBM 900, son nouveau TBM Après plus de 3 ans de développement, le TBM 900 vole plus vite et plus loin Certifié, l avion est déjà en production, commandé et

Plus en détail

Sales & Marketing contacts

Sales & Marketing contacts Nom de l hôtel : Maitai Lapita Village Huahine Adresse : BP 403 Fare 98731 Huahine Pays : Polynésie Française info@huahine.hotelmaitai.com Tél. : + 689 68 80 80 Fax. : + 689 68 80 79 Site Internet : www.hotelmaitai.com

Plus en détail

Réglementation. Organisation de la plongée

Réglementation. Organisation de la plongée Réglementation Organisation de la plongée Préparation du Niveau 3 Dominique STEINMETZ Janvier 2014 Des prérogatives, des droits, des obligations En tant que niveau 3 vous aurez de nouvelles prérogatives

Plus en détail

ssurance de prêt solutions

ssurance de prêt solutions de prêt] PARTICULIERS ssurance de prêt solutions... Une assurance conçue pour les risques spécifiques de santé, professionnels et sportifs engagement Aeras L assurance n est plus ce qu elle était. Un contrat

Plus en détail

Assurances de biens et de responsabilité

Assurances de biens et de responsabilité Enquête Juin 2011 Assurances de biens et de responsabilité Inondations du Var des 15 et 16 juin 2010 Bilan chiffré au 31 mai 2011 1 LES INONDATIONS DU VAR DES 15 ET 16 JUIN 2010 SYNTHESE Les conséquences

Plus en détail

La situation des arrêts cardiaques dans le département

La situation des arrêts cardiaques dans le département La situation des arrêts cardiaques dans le département Depuis 5 ans, près de 5 interventions de sapeurs-pompiers par semaine pour arrêt cardiaque dans le Maine-et-Loire Dans le Maine-et-Loire, de 2005

Plus en détail

Livret d information pour les associations départementales OCCE, leurs coopératives et foyers affiliés.

Livret d information pour les associations départementales OCCE, leurs coopératives et foyers affiliés. Les prestations d assistance sont servies par IMA GIE, dans le cadre des contrats Vam et/ou Auto-mission de la MAIF ou du contrat multirisque coassuré par la MAIF et la MAE. MAIF - société d assurance

Plus en détail

GESTION DE RISQUES Août 2007

GESTION DE RISQUES Août 2007 GESTION DE RISQUES Août 2007 Qu est-ce qu un risque? Toute incertitude au sujet d un événement qui menace des éléments d actif Quels sont nos éléments d actif? Les gens : conseils d administration, employés,

Plus en détail

Les programmes européens de navigation par satellite

Les programmes européens de navigation par satellite Les programmes européens de navigation par satellite Galileo et EGNOS Autorité de surveillance du GNSS européen Une vision européenne audacieuse L Europe élabore actuellement un système global de navigation

Plus en détail