ATRIKA Le journal de l ASMF

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ATRIKA Le journal de l ASMF"

Transcription

1 Association des Anciens du Collège St-Michel en France ATRIKA Le journal de l ASMF OCTOBRE 2010 ÉDITION : Octobre 2010, NUMÉRO 12 Éditorial 2010 ASMF bureau 2009/2010 Joël Rambatomanga(1990) Président Tovo Rajaona (1989) Trésorier Ony Ramanantsoa (1988) Secrétaire Chers Amis, Nous voici à la fin de notre mandat. Effectivement, la durée du mandat du bureau est passée de deux à un an depuis l'adoption du nouveau statut en Octobre Depuis le début, nous nous sommes fixé les objectifs suivants: maintenir les principales activités en apportant les réorganisations nécessaires pour garantir leur pérennité. poursuivre les efforts et les actions menées depuis 10 ans (rassembler, communiquer, regrouper, aider, ). donner un nouvel élan en impliquant davantage les membres et en ouvrant une réflexion collective sur l orientation et l avenir de l ASMF pour la décennie à venir. réfléchir à l organisation de nouvelles activités proposées par les adhérents. Chers membres et chers anciens, nous avons pu garder le cap grâce à vous et surtout, grâce aux actions des différentes commissions que nous ne remercierons jamais assez. Une bonne partie de cette édition Atrika numéro 12 leur sera consacrée. ASMF Association Loi N Déclaration au Journal Officiel de la République Française du 21/06/2003 sous le n 1921 Miorim-paka mba hanasoa olona Oeuvrer au service d autrui Tournons-nous vers l'avenir, rendez-vous à la prochaine Assemblée Générale qui se déroulera le 17 Octobre. Il n'est pas encore trop tard pour régulariser votre cotisation afin de pouvoir se porter candidat ou à participer à l'élection du nouveau bureau. A ce titre, une idée a été lancée par "Rasolomampionina" dans notre forum, sujet "Un week-end inoubliable", proposant des anciens en province comme membre du nouveau bureau. Une très bonne idée à mon avis, nous vous invitons à donner les vôtres. Pour finir, l'asmf souhaite à chacun de vous tous, une très bonne rentrée 2010 Joël RAMBATOMANGA Promo Président ASMF «Miorim-paka mba hanasoa olona» Page 1

2 Last news: Remise de prix d'excellence aux majors de promo 2010 Comme chaque année, l ASMF récompense les meilleurs élèves de chaque fin de cycle du Collège Saint-Michel. Ci-dessous la liste des majors ainsi que les prix offerts: - Major de la classe CM2 FOKONTANY ANDOHARANO: RAKOTOSOA Toavina Michel (CM2 IV): Frais d'écolage pour l'année scolaire Major de la classe de 3ème FOKONTANY ANKETSA: RAZANADAHY Freddy (3ème II): Frais d'écolage pour l'année scolaire Major de la classe de TGI (Technologie Générale Industrielle) FOKONTANY VOHIJOKY: RANAIVOSON Herizo Jocel: Frais d'écolage pour l'année scolaire Major de la classe Terminale Promotion 2010 FOKONTANY VOHITRAIVO: RATSIFARITANA Mbelo Samiheriniaina (TSIII): Dictionnaire Larousse Maxipoche 2011 Les prix ont été donnés en main propre au Père Recteur (cf. photo). La remise officielle des prix se déroulera lors de la traditionnelle messe des anciens ASM du 3ème dimanche du mois d octobre (Grande Chapelle). Le réseau est finalement simple quand l offre et la demande se rencontrent! On remarque que la configuration offre de stage/ appel à candidature est a priori plus simple que celle où la demande de stage/emploi arrive à la commission et où la sollicitation des anciens reste encore quelque peu compliquée dans la mesure où quelquefois on n a aucun retour. En tout cas, cette première réussite encourage la commission dans la poursuite de sa démarche. Par ailleurs, la même société, satisfaite du travail fourni par notre maintimolaly stagiaire (Haga Maheriniaina Rakotoharivelo, promo 2004) a transmis 2 offres d emploi que vous pouvez consulter sur notre site : Offre 1 : Ingénieur d'étude ASP/PHP/.NET voir détails ici Offre 2 : Commercial(e)/Prospection et Vente - voir détails ici Last news: Annuaire semigany.com - normalisation des informations concernant la Profession Nous vous invitons à mettre à jour votre profil sur notre site En effet, "Fonction" et "Secteur" ont été normalisés sur la base des référentiels métiers apec. Ceci pour plus de pertinence et d'efficacité pour la mise en réseau des compétences des Anciens. Si vous avez oublié votre mot de passe, adressez une demande de réinitialisation de mot de passe par mail à Last news: Commission Entraide Une grande première pour la commission Entraide. En effet, une offre de stage proposée par une société où travaille un ancien, Razafimandimby Christian (Promo 90) a été pourvue par l intermédiation de la commission Entraide. Cela s est passé en toute simplicité Présentation du stage Publication sur le site Réception d une candidature, Check du CV et de la lettre de motivation Transmission de la candidature Acceptation de la candidature «Miorim-paka mba hanasoa olona» Page 2

3 La vraie Force des commissions : Par RNH Voilà maintenant presque 2 mandats d effectués depuis l amendement du statut de l ASMF. A ce stade, nous souhaitions brièvement vous rappeler les principaux changements qu a entraînés l application de ce nouveau statut soumis et élu lors de l assemblée générale d octobre 2008 : Le mandat du bureau élu dure désormais 1 année au lieu de 2 ans Ce dit bureau se compose de 3 membres-clés lorsqu il y avait 7 titulaires auparavant Le poids et le périmètre d intervention de chacune des commissions ont été élargis par le bureau de l association Si la décision a été prise dans ce sens par les anciens et les membres, les raisons du choix de cet amendement (insistons, c est si rare, voté démocratiquement) sont essentiellement au nombre de deux : Le constat naît tout d abord de la nécessité d organiser et de planifier de nombreuses activités diversifiées pour l animation du cercle des anciens et cela en très peu de temps : d où l idée d un mandat moins long, durant lequel, le bureau fraîchement élu serait pleinement investi dans ses nouvelles fonctions. Par expérience, les différents bureaux ont aussi tiré la conclusion d une motivation plus ardente durant un calendrier à plus court terme. De plus, les bonnes volontés se manifestant, il s avère aussi salutaire de laisser tout un chacun apporter sa contribution à l association. Cette participation active peut donc désormais se concrétiser que ce soit ponctuellement ou de manière plus durable en fonction de la nature du projet ou événement à réaliser -- sans forcément être membretitulaire du bureau grâce aux commissions. Pari réussi : le travail des commissions a porté ses fruits! Oui, réussi, car le pari était de taille et apporter en son sein des changements c est aussi prendre des risques. L ASMF l a fait et les anciens ont eu à nouveau l occasion de démontrer leur implication et leur aspiration à toujours œuvrer au mieux. Les membres ont-ils décidé d allouer des objectifs et responsabilités spécifiques à chacune des commissions? Celles-ci ont rempli leurs missions et assumé leurs responsabilités en donnant de leur personne. Tout ancien de l ASMF a naturellement le droit d en savoir plus sur ces réalisations autant que le bureau tienne à toute la transparence sur ce qui se passe au cœur et grâce à ces commissions. 1) Sport Chacun de nous avons assisté (sur place ou via les photos de notre cher site web) à la RNS de cette année 2010, le fruit du travail et de coordination de la commission sport. Le bureau lui a confié la responsabilité d organiser ce rendezvous annuel désormais traditionnel de l ASMF d amont en aval : de la recherche du site d hébergement pour les participants à l accueil de nos joueurs et toute la logistique discrète mais nécessaire comme nous le savons tous pour rendre ce moment agréable. Alors que tous ces aspects-là étaient auparavant gérés et coordonnés par les titulaires-membres du bureau, la commission sport les a pris en compte et entièrement accompli sa mission. En termes de résultat sportif, les efforts fournis ont été tout aussi honorables car nos performances de cette année n ont rien a envier aux années précédentes car nos héros n ont pas démérité! Le drapeau des principes de notre cher collège de la persévérance et de l effort avait donc toute sa place lors de cette RNS Ensuite, les fondamentaux nous ont rappelé que les forces vives d une association résident naturellement dans ses constituants, c est-à-dire le réseau de tous les anciens et par conséquent les commissions. Il a donc été important de distinguer clairement le rôle de coordination stratégique du bureau de celui de réalisation et d exécution des commissions elles-mêmes. D un côté donc les commissions œuvrant chacune dans leurs spécialités respectives et de l autre le bureau poursuivant la déclinaison des 3 objectifs principaux de l ASMF tout en parachevant la partie administrative non moins importante. Le choix a donc été évident : il fallait réduire le nombre de membres-titulaires du bureau et renforcer les rangs des commissions pour une action plus percutante sur le terrain tout en maintenant la réflexion et le travail de vision dont doit se doter une association viable. Nous tenons à remercier particulièrement la commission sport et tous ceux qui de près ou de loin ont à nouveau contribué à porter haut les valeurs d excellence de l ASMF à cette occasion-là. «Miorim-paka mba hanasoa olona» Page 3

4 1) ASMF en Province Cela fait maintenant 4 ans que cette commission nous a démontré ses talents de Tour Operator en Province! Et tous ceux qui ont eu la chance de vivre nos Week-Ends en province ne nous contredirons certainement pas car ceux-ci ont tous simplement été exceptionnels. 2) Tetik asa maharitra: Du concret et de l action, en voilà encore et encore. Quoi de plus parlant que cette lettre reçue par notre association? Tout comme pour l organisation de la RNS par la commission sport, le bureau a intégralement confié le suivi de ce projet à la commission du Tetik asa Maharitra. Soulignons ici le savoirfaire et l expérience dont ont fait preuve les participants à cette commission pour la réalisation de ce projet : que ce soit la gestion à distance avec les responsables de l association Soleil- Marmeilles, l énergie qu ils ont consacrée à convaincre le bureau pour une contribution financière ou tout simplement lors du suivi exigeant et rigoureux des différentes étapes-clés. Clin d oeil aussi à ceux qui il y a maintenant quelques années - ont lancé ce Tetik asa maharitra avec notamment trois axes majeurs qu étaient l Economique, l Humanitaire et Social et l Education : les objectifs initiaux sont toujours d actualité et les participants à la commission poursuivent aujourd hui les mêmes idéaux concrétisés par ces actions. Action 2010 : GRENIER COMMUNATAIRE D'AMPARIHIBE, avec la collaboration de l association Soleil-Marmailles Encore une fois, que ce soit sur le choix du site, la qualité de l hébergement ou les activités choisies, tout était parfait. Les membres de cette commission ont assuré comme de vrais pros ou de vrais scouts en toute circonstance! Sur place, ambiance sportive ou plus détendue, cadres dépaysants, buffet délicieux et abondants, musique, danse, tout était mis en place pour assurer une harmonie de groupe. Nous tenons à remercier chaleureusement par la même occasion chacun de nos frères et sœurs de toute la France qui ont répondu présents à chacune de ces manifestations en faisant pour certains des centaines de kilomètres. Les photos de notre site web sont à ce titre plus parlantes que n importe quel commentaire et qui ne dirait pas que les éclats de rires de nos progénitures résonnent jusqu à nous. La vérité sort bien de la bouche des enfants. Voilà donc les œuvres d anciens assumant leurs participations et leur implication sans recherche de gloire ou reconnaissance aucune (Clin d œil à Lanto, Mbola, Tiana, Seheno et David). Remercions aussi le bureau de leur avoir accordé leur confiance pour animer et renforcer toutes les commissions, que ce soit celles citées ici et toutes celles existantes au sein de l association car elles constituent désormais les pierres angulaires de l ASMF au vu de sa structure actuelle. Poursuivons donc ce beau mouvement d ensemble dans la force de l union pour «œuvrer toujours mieux au service d autrui» grâce à encore plus de cordes à nos arcs. «Miorim-paka mba hanasoa olona» Page 4

5 Continuité & Excellence! Par RNH Le Roi est mort, Vive le Roi!, voilà l expression traditionnelle, multi-centenaire, pour signifier que la place ne doit surtout pas être vacante et que dans la continuité de l exercice du pouvoir, les orientations prises par les nouveaux titulaires peuvent différer ou pas des précédents. Le Roi est mort, Vive le Roi! donc, mais souvent, les histoires se suivent et ne se ressemblent pas. Car les actions doivent se poursuivre, les activités et les projets aussi naturellement. Les visions peuvent varier et l alternance a du bon dans les stratégies de développement d une association. Cependant, les extrêmes peuvent aussi être dévastateurs car, parfois, à vouloir trop se différencier de ces prédécesseurs, on en arrive même à complètement tourner le dos à ce qui a pu être réalisé pour marquer son territoire par un positionnement opposé.de nombreuses associations et organisations se sont d ailleurs essoufflées, voire ont disparu pour ces raisons-là.car finalement, chaque mandat, chaque dirigeant, redémarre alors ex nihilo sans vouloir capitaliser sur l existant et les expériences, pourtant fructeuses et positives du passé. Et du côté de l ASMF, qu en est-il? Pour ceux qui suivent et côtoient l Association depuis ses débuts, il apparaît certainement qu en parallèle aux améliorations apportées par les différents bureaux successifs, la priorité a toujours été de poursuivre les différentes activités initiées par les mandats des années précédentes. La première raison du maintien de ces activités ponctuant l année d exercice de l ASMF est que celles-ci constituent en soi la force et la vitalité de l association. De plus, celles-ci ayant été pour la plupart des expériences concluantes et attractives de l avis des anciens, ces activités demeurent les occasions marquées de retrouvailles de tout un chacun. Enfin, et ce dernier moteur n est pas des moindres car il fait partie de l héritage culturel du collège : nous ne nous sommes jamais contentés de l existant, au contraire, nous nous sommes toujours efforcés d aller toujours plus loin et de faire toujours mieux. Il faut cependant reconnaître que le bureau actuel possède une particularité propre et celle-ci est à relever car peu courante au demeurant : chacun des titulaires de ce mandat a eu l occasion d être aux responsabilités au sein de l ASMF auparavant. Que ce soit par le biais de commissions différentes ou de l exercice d un des rôles au sein du bureau même. Ce sont donc des anciens dotés d expériences et nous avons pu le constater au fil des événements et activités proposés par l ASMF ces derniers mois. Comme nous l avons déjà dit plus haut, le bureau a mis un point d honneur à appliquer le principe de continuité pour toutes les activités initiées qu ils ont estimées dignes d être poursuivies. Pour cela, l usage de leurs propres expériences n a pu qu optimiser les événements proposés aux anciens. Cette efficacité s est d ailleurs immédiatement ressentie dès leur prise des rênes du bureau. On pourrait presque dire qu il n y aura pas eu de temps mort ni de période de flottement ; il n y pas eu non plus d activité ou d événement manqué car ils avaient déjà connaissance des interlocuteurs-clés, des sites à contacter pour la bonne réalisation de ce qu il y avait à faire. C est d ailleurs l importance accordée à ce travail d équipe avec le bureau qui a entraîné le renforcement du rôle des commissions. Les participants à ces diverses commissions sont notons-le - pour la plupart, des personnes ayant déjà contribué aux activités de l association. Ce déroulement peut être bien qualifié de principe de continuité et le bureau nous a de nouveau démontré l importance de cette approche dans notre méthodologie de collaboration et de travail. L essentiel encore une fois est de pouvoir bénéficier de l historique et des meilleures pratiques des mandats précédents. Le bureau se serait-il contenté de ses acquis? La réponse immédiate et claire est non. Non, car quel que soit le domaine que l on prendrait en considération, des évolutions ont été apportées : Sur le plan de la communication online avec un élargissement de la cible du site internet grâce à d autres nouveaux médias tels que Facebook Sur l extension du périmètre d intervention des commissions Sur la croissance constante du nombre de participants aux activités et ce, depuis le lancement de l association Mais aussi sur les catégories ou type d activités organisées par le bureau allant d une veillée de noël, d un partage d expérience à un week-end nature en province... Le bureau tend constamment mot pour mot vers la recherche de l Excellence. Bien que rien n a été facile à organiser ou à mettre en place en termes d événements et d activités, le bureau a pu finaliser ses principaux objectifs malgré une équipe restreinte puisque, rappelons tout de même que les membres titulaires sont passés de 07 à 03. Au-delà des activités en nombre croissant et de l association se consolidant au fur et à mesure du temps, le plus important pour l observateur extérieur que l on peut être et le bureau, c est de toujours démontrer cette capacité à travailler ensemble de chacun des bureaux successifs tout en demeurant dans la continuité de la recherche perpétuelle de l Excellence. «Miorim-paka mba hanasoa olona» Page 5

6 Malagasy Vitanao Ve? Rajaona Andriamananjara Vitanao Ve? Vitanao ve ny tsy mitsahatra misaina rehefa very hevitra ny rehetra manodidina, Ka hianao no soketainy ho mahaveri-hevitra azy? Vitanao ve ny mbola mahatoky tena rehefa tsy mino anao intsony ny olona rehetra, Fa tsy hodian-tsy hita kosa izany tsy finoany izany? Vitanao ve ny maharitra miandry ka tsy reraka na sasatra eo am-piandrasana eo, Na hosoran'olom-potaka ka tsy manosi-potak'olona? Vitanao ve ny hankahalain'olona kanefa tsy mivari-lavo mankahala azy koa, Ary tsy manamboni-tena, na koa mihambo ho hendry? Vitanao ve ny mamolavola nofy, ka tsy baikoany hianao fa mibaiko azy kosa? Na mandalina eritreritra, fa tsy mihanina amin'izany? Vitanao ve ny miatrika 'reo mpisandoka, dia i Rafahombiazana io sy koa Rafahavoazana, Ka fihetsika mitovy no samy hasetry azy ireo? Vitanao ve ny mandre ny zava-marina izay ninoanao tanteraka sy naloaky ny vavanao, Ahodin-jiolahy ho fandrika hamitahana ny bado? Vitanao ve ny mijery ireny zavatra nanokananao fiainana, torotoro sy voapotika, Ka manamboatra azy rava, amin'ny fiasana konka? Vitanao ve ny manambatra ho toko iray ny harinao rehetra hatramin'ny niainanao, Ka hatao fanambin-kilalao indray mipoaka izy ireo? Vitanao ve, raha resy amin'ny fanamby, ny mamerina amboalohany izay vitanao rehetra, Ka ts'isy sento na toloko momba 'zay fahavoazanao? Vitanao ve ny manery 'zato taolana ombàn'ireto nofonao ary koa ny hozatrao, Hanefa izay anjaranao rehefa drodroka izy ireo? Vitanao ve ny manohy hatrany foana rehefa ts'isy izay tavela ao anatinao ao Afa-tsy Herin-tsaina mihiaka : " 'Ndeha hanohy tsy ankijanona!" Vitanao ve ny miresaka amin'ny olon-tsotra ka mitàna ny hajanao ary koa ny hasinao, Na miaraka amin'ny Manjaka ka mijanona ho olontsotra? Vitanao ve ny tsy mety ratrain'olona, na fahavalo mankahala na sakaiza tena tia, Na manome hasina ny rehetra fa ts'isy ny homena tafahoatra? Vitanao ve ny mameno tena feno ilay iray minitra kely tsy mba azo ivalozana Amin'halaviran-dàlana ampy sekondra enim-polo? Raha vitanao izany, dia anao tokoa tokoa ny Tany Manontolo sy 'zay rehetra eo aminy Ary, mihoatra noho izany, dia ho Olombelona tokoa hianao re ry Sombin'aiko! «Miorim-paka mba hanasoa olona» Page 6

7 Les Photos Souvenirs : Week-end en province Bivouac à la plage de Beauduc Tonga soa Cadeau de Noël en juillet pour les petits Semigany hatrany an! Promo 1987 : Faly, Feno, Michala, Tiana, Naivosoa toujours majoritaire Ambiance d enfer au bord de la plage Faly, Mbola, douglas et Sissi Sur la piste, ça continue Macareeeeeeeeeeeeena «Miorim-paka mba hanasoa olona» Page 7

8 «Miorim-paka mba hanasoa olona» Page 8

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Gagner en assurance et en confiance en soi

Gagner en assurance et en confiance en soi D après le site CIDJ.com Durant vos 3 ans de formation de BAC PRO, vous allez devoir effectuer au total 22 semaines de stage, généralement réparties en 6 + 16, c est-à-dire 6 semaines en classe de seconde

Plus en détail

INSCRIPTION EN LIGNE COMMENT ÇA MARCHE?

INSCRIPTION EN LIGNE COMMENT ÇA MARCHE? INSCRIPTION EN LIGNE COMMENT ÇA MARCHE? Une version haute définition de ce document sera prochainement publiée pour une meilleure qualité d affichage. L APSAP-VP modernise son processus d inscription et

Plus en détail

Demain s écrit aujourd hui

Demain s écrit aujourd hui exigence INSTITUT RÉGIONAL D ÉTUDES DE TECHNIQUES APPLIQUÉES implication résultats Demain s écrit aujourd hui www.irta.fr Pour un jeune, choisir IRTA c est adopter un état d esprit responsable et s impliquer

Plus en détail

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement?

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Lumesse Avis d expert Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Dans l univers sans cesse mouvant de la Gestion des Talents, nous observons un nouveau changement fondamental en matière de développement

Plus en détail

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES, des communications et secrétariat général Novembre 2004 Révisé le 23 octobre 2006 Adopté au comité de direction du 25 octobre 2006

Plus en détail

«L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT. Le partenaire de votre réussite

«L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT. Le partenaire de votre réussite «L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT F A I S O N S CONNAISSANCE > VOUS ÊTES Dirigeant d une petite ou moyenne entreprise Repreneur d une entreprise

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Démarche de valorisation du stage dans l élaboration du projet de l étudiant Définition : C est une démarche complémentaire du suivi de stage existant

Plus en détail

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015. À votre écoute pour progresser!

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015. À votre écoute pour progresser! Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015 PREFECTURE DES DEUX-SEVRES 116 questionnaires collectés / 20 questions Résultats en % des exprimés 1. Le contexte de l étude À votre écoute pour

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES «RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : Le présent règlement intérieur définit les modalités

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

DIRIGEANTS DE PME. Comment répondre aux nombreux candidats qui vous écrivent? avril. Collection Management

DIRIGEANTS DE PME. Comment répondre aux nombreux candidats qui vous écrivent? avril. Collection Management DIRIGEANTS DE PME avril 2007 Comment répondre aux nombreux candidats qui vous écrivent? Collection Management Comme toutes les entreprises, les PME reçoivent de nombreux cv de candidats qui souhaitent

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

De Particulier à Particulier

De Particulier à Particulier De Particulier à Particulier Mon Aide Immobilière en quelques mots Nous sommes une société de CONSEIL et de COMMUNICATION IMMOBILIERE née en 2013 à Bordeaux. Positionnée sur un marché jusque là inexploité

Plus en détail

Enquête sur l innovation. wallonnes

Enquête sur l innovation. wallonnes Enquête sur l innovation chez les TPE/PME wallonnes 7 TPE/PME wallonnes sur 10 innovent Lorsqu elles innovent et qu elles se font aider pour cela, elles enregistrent une croissance de 27,5% de leurs marges

Plus en détail

Particuliers ou Professionnels

Particuliers ou Professionnels Particuliers ou Professionnels ABSOLUT SECURITE est une société spécialisée dans le gardiennage et la sécurité des biens et des personnes. La prévention, la sécurité et la protection sont les devises de

Plus en détail

Pourquoi sous-traiter votre processus de recrutement?

Pourquoi sous-traiter votre processus de recrutement? Pourquoi sous-traiter votre processus de recrutement? (Article rédigé par Ain Boost Office Le 22 Juillet 2015) Le recrutement est un processus incontournable dans la vie de toute entreprise, les petites

Plus en détail

s investir pour la relève

s investir pour la relève s investir pour la relève campagne majeure de financement 2009-2013 objectif : 2 000 000 $ S investir pour la relève Mot de la présidente de campagne En Estrie, les étudiants ont la chance de recevoir

Plus en détail

Créer une page Google+ Pro www.croissance- internet.com

Créer une page Google+ Pro www.croissance- internet.com Créer une page Google+ Pro Développer concrètement son activité grâce à Internet Créer une page Google + Pro Créer une page «Google pour les pros» vous permettra de vous rendre immédiatement visible pour

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

LA LETTRE DE MOTIVATION

LA LETTRE DE MOTIVATION - 1 - LA LETTRE DE MOTIVATION Il s agit de convaincre l employeur que votre candidature est pertinente et qu elle mérite une attention particulière. Le but est de décrocher un entretien LETTRE TYPE EN

Plus en détail

Titre Nom Prénom Adresse adresse 2 NPA localité. Lausanne, le XX yyyyy 2014. Vivre en Suisse en 2014 votre avis compte! Cher Monsieur / Chère Madame,

Titre Nom Prénom Adresse adresse 2 NPA localité. Lausanne, le XX yyyyy 2014. Vivre en Suisse en 2014 votre avis compte! Cher Monsieur / Chère Madame, Lausanne, le XX yyyyy 2014 Vivre en Suisse en 2014 votre avis compte! Cher Monsieur / Chère Madame, Le Centre de compétence suisse en sciences sociales (FORS) à l'université de Lausanne réalise l European

Plus en détail

Page 1/11. Préambule. Table des matières

Page 1/11. Préambule. Table des matières Page 1/11 Table des matières Préambule... 1 1- Le principe de «NuaFil»... 2 2 - Accueil de votre gestion de profil... 2 2-1 - La recherche de profils... 3 2-2- La liste de vos profils... 3 3 - Le référencement

Plus en détail

Au cas où vous seriez candidat nous vous proposerions parallèlement à l envoi :

Au cas où vous seriez candidat nous vous proposerions parallèlement à l envoi : Au cas où vous seriez candidat nous vous proposerions parallèlement à l envoi : - de votre lettre de candidature, - de votre CV - de votre photo d identité, de découvrir qui nous sommes et le profil des

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

P. 1 FITZGERALD.RH. ICMCB 21 septembre 2012

P. 1 FITZGERALD.RH. ICMCB 21 septembre 2012 P. 1 FITZGERALD.RH ICMCB 21 septembre 2012 Présentation de FITZGERALD. RH P. 2 Date de création Le cabinet Fitzgerald. RH a été créé à Bordeaux en juillet 2006 par Alexandre Le Maire. Domaines d activité

Plus en détail

Ce sont toutes les informations utiles pour vous joindre : Nom, Prénom, adresse postale, n de téléphone, adresse mel

Ce sont toutes les informations utiles pour vous joindre : Nom, Prénom, adresse postale, n de téléphone, adresse mel Le CV Les objectifs du CV Le CV résume en une page environ votre parcours personnel et professionnel : c'est votre carte de visite. Il doit éveiller l intérêt du recruteur et susciter l'envie de vous rencontrer.

Plus en détail

DEVENEZ PARTENAIRE DU PLUS GRAND CENTRE DE PRODUCTION DE FRITTAGE LASER FRANÇAIS a crée DENT ALL GROUP société de partenaires prothésistes - Décines (Rhône 69) GM PROD Micromécanique Société du secteur

Plus en détail

Le bac mis en examen. Une enquête Ipsos / CGI pour La MAIF, Le Monde et RTL

Le bac mis en examen. Une enquête Ipsos / CGI pour La MAIF, Le Monde et RTL Le bac mis en examen Une enquête Ipsos / CGI pour La MAIF, Le Monde et RTL Fiche technique Sondage Ipsos / CGI pour : La MAIF, Le Monde et RTL. Échantillons : 610 élèves de Première ou de Terminale, constituant

Plus en détail

Label lycée des métiers

Label lycée des métiers Encart : Mise en oeuvre de la loi d orientation et de programme pour l avenir de l école Label lycée des métiers C. n 2005-204 du 29-11-2005 NOR : MENE0502572C RLR : 520-2 MEN - DESCO Texte adressé aux

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

LETTRE DE PRÉSENTATION

LETTRE DE PRÉSENTATION LETTRE DE PRÉSENTATION 100 Portsmouth Avenue Kingston, ON K7L 5A6 (613) 545-3949 Ext. 1674 employmentservice.sl.on.ca KINGSTON KINGSTON OTTAWA OTTAWA SHARBOT LAKE Services d emploi 785 Midpark Drive 71

Plus en détail

Campagnes adwords web

Campagnes adwords web NOTRE ÉQUIPE NOS SERVICES WEB Développement Campagnes adwords web L évolutivité de nos sites n a de limite que celle que vous vous imposez! Nous réalisons pour vous vos campagnes de communication Notre

Plus en détail

Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux

Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux Partie 1: Trouver les bonnes personnes Julie Geller, Vice-président, Marketing @juliegeller, La curation de contenu qui consiste en la recherche,

Plus en détail

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1 Annexe 1 Résumé Gestion Capacity Planning Alternance réalisée du 08 Septembre 2014 au 19 juin 2015 aux MMA Résumé : Ma collaboration au sein de la production informatique MMA s est traduite par une intégration

Plus en détail

COURRIERS -TYPE DE REPONSE A UNE CANDIDATURE

COURRIERS -TYPE DE REPONSE A UNE CANDIDATURE COURRIERS -TYPE DE REPONSE A UNE CANDIDATURE 1) 4 raisons de répondre aux candidats Le candidat a pris le temps de vous écrire. Il a tenté de vous contacter et de vous convaincre, manifestant de l intérêt

Plus en détail

De Particulier à Particulier

De Particulier à Particulier De Particulier à Particulier Mon Aide Immobilière en quelques mots Société de CONSEIL et de COMMUNICATION IMMOBILIERE née en 2013 à Bordeaux. Positionnée sur un marché jusque là inexploité en France, Mon

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

FORMATION de «1 000 JEUNES BENEVOLES FUTURS DIRIGEANTS»

FORMATION de «1 000 JEUNES BENEVOLES FUTURS DIRIGEANTS» FORMATION de «1 000 JEUNES BENEVOLES FUTURS DIRIGEANTS» Principe: Le ministère des sports et le mouvement sportif lancent, en 2012, l opération «1000 jeunes bénévoles futurs dirigeants» pour - favoriser

Plus en détail

L impact du programme de mentorat international sur les entrepreneurs Enablis Février 2015

L impact du programme de mentorat international sur les entrepreneurs Enablis Février 2015 L impact du programme de mentorat international sur les entrepreneurs Enablis Février 2015 Chers mentors, La Fondation Enablis est très fière de publier pour la première fois les résultats d une étude

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 VISION De nos jours, l éducation postsecondaire offre plus de choix et de possibilités qu auparavant. En outre, les besoins

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION La performance achats Vous & nous pour transformer vos achats Crop and co Créateur de performance achats Depuis 2004, chez

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

Le mécénat d entreprise

Le mécénat d entreprise Le mécénat d entreprise Ubiqus Paris, le 1 er octobre ] Sommaire Ouverture... 3 Georges CHABIN, Directeur de la communication... Qu est-ce que le mécénat?... 3 Maxine HEBERT, Responsable du Mécénat, société

Plus en détail

Plan d action annuel

Plan d action annuel Plan d action annuel Mise en contexte La Coordination ATL a pour objectif de développer l offre d accueil Temps libre sur le territoire de la Commune afin de répondre aux besoins des familles, de développer

Plus en détail

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques Plan de cours Techniques de l informatique 420.AC DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques 420-691-MA Stage en entreprise Site du stage en entreprise : http://stages.cmaisonneuve.qc.ca/evaluation/1748/

Plus en détail

Programme Concerté Pluri-acteurs. Algérie

Programme Concerté Pluri-acteurs. Algérie Programme Concerté Pluri-acteurs Algérie PHASE 2010-2012 PROPOSITION DE TERMES DE REFERENCE POUR LA REALISATION D UN PRODUIT AUDIO-VISUEL SUR JEUNESSE ET ENGAGEMENT CITOYEN I Rappel Le programme Joussour

Plus en détail

case study Pour Pâques, Kiabi vous offre un dressing tout n œuf! www.kontestapp.com

case study Pour Pâques, Kiabi vous offre un dressing tout n œuf! www.kontestapp.com case study Pour Pâques, Kiabi vous offre un dressing tout n œuf! www.kontestapp.com Objectifs Les objectifs de Kiabi s orientaient sur 3 points principaux: Kiabi est l un des leaders du prêt-àporter en

Plus en détail

Carnet «B» Le transfert de la direction à un gestionnaire professionnel

Carnet «B» Le transfert de la direction à un gestionnaire professionnel Le transfert de la direction Quand l'entreprise demeure familiale Carnet «B» Le transfert de la direction à un gestionnaire professionnel Contexte du présent carnet Le PDG de la PME devra un jour laisser

Plus en détail

Collecter de nouveaux Leads avec Twitter

Collecter de nouveaux Leads avec Twitter Collecter de nouveaux Leads avec Twitter 05/05/2015 Comment générer de l intérêt pour votre marque sur Twitter? Comme tout autre réseau social, Twitter représente une bonne opportunité pour faire connaître

Plus en détail

Angelcare. Étude de cas Consommateurs

Angelcare. Étude de cas Consommateurs Angelcare Étude de cas Consommateurs Angelcare et Mobilogie réinventent le moniteur pour bébé. Profil Angelcare offre aux parents la tranquillité d esprit en fabriquant des produits pour enfants novateurs

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL

Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL Comment réussir son investissement en loi Pinel? Le dispositif Pinel est une loi de défiscalisation particulièrement intéressante. Elle remplace avantageusement

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée SSQ Gestion privée SSQ Groupe financier est une entreprise qui a «Les valeurs à la bonne place» puisqu elle est constituée de gens de valeur, passionnés par leur métier et dont l ambition première est

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Table des matières CONTEXTE...5 OBJET...7 CHAMP D APPLICATION...7 PRINCIPES GÉNÉRAUX ET VALEURS...7 OBJECTIFS GÉNÉRAUX...8 OBJECTIFS PARTICULIERS...8 DISPOSITIONS

Plus en détail

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant :

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant : Grille d évaluation du stage d immersion en entreprise de 3 ème bachelier 2014-2015 Etudiant : Entreprise :. Date : Superviseur :. Maitre de stage : Signature :. 1. Evaluation continue [60 pts] Entourez

Plus en détail

La R et D est un Investissement obligé et rentable : un docteur scientifique pour votre entreprise? Oui c est possible

La R et D est un Investissement obligé et rentable : un docteur scientifique pour votre entreprise? Oui c est possible Appel à candidature Dans le cercle vertueux de l innovation, vecteur de compétitivité et de pérennité de nos PME La R et D est un Investissement obligé et rentable : un docteur scientifique pour votre

Plus en détail

«Le bon plan est celui qui vous permet de réaliser ce qui compte pour vous» Dominique Vincent, MBA, CIM Vice-présidente, gestionnaire de portefeuille

«Le bon plan est celui qui vous permet de réaliser ce qui compte pour vous» Dominique Vincent, MBA, CIM Vice-présidente, gestionnaire de portefeuille «Le bon plan est celui qui vous permet de réaliser ce qui compte pour vous» Dominique Vincent, MBA, CIM Vice-présidente, gestionnaire de portefeuille Un plan financier clair et simple est synonyme de tranquillité

Plus en détail

Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients

Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients Prestation de Certification CERTIFICATION-D D-Indice 7 Applicable le 09//009 CERTIFICATION D Indice 7 Page /7 GLOBAL sas 8, rue du séminaire

Plus en détail

PARTAGER LES CONNAISSANCES POUR UNE PÊCHE DURABLE

PARTAGER LES CONNAISSANCES POUR UNE PÊCHE DURABLE CCR.S ComEX 140313 DOC7 PARTAGER LES CONNAISSANCES POUR UNE PÊCHE DURABLE RAPPORT D AVANCEMENT DU PROJET GEPETO ÉTABLI À L ATTENTION DU COMITÉ EXÉCUTIF DU CCR- S 1. RAPPEL DES OBJECTIFS 2. MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Découvrez l avantage Raymond James

Découvrez l avantage Raymond James Découvrez l avantage Raymond James En choisissant Raymond James, vous obtenez davantage que des services d un conseiller financier d expérience. Son but : répondre à vos besoins. Vous bénéficiez aussi

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

Charte du Bénévolat dans votre association (règles du jeu collectives) Convention d engagement réciproque (règles du jeu individuelles)

Charte du Bénévolat dans votre association (règles du jeu collectives) Convention d engagement réciproque (règles du jeu individuelles) France Bénévolat a mis au point deux documents type qui peuvent servir de base à la clarification des règles du jeu entre bénévoles et associations et permettre ainsi le développement de bonnes pratiques.

Plus en détail

www.bluestone.fr 55, rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris +33 (0)1 53 35 02 10 contact@bluestone.fr

www.bluestone.fr 55, rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris +33 (0)1 53 35 02 10 contact@bluestone.fr www.bluestone.fr 55, rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris +33 (0)1 53 35 02 10 contact@bluestone.fr Une équipe de 120 Data Scientists, dont les compétences couvrent l intégralité du spectre d intervention

Plus en détail

La Politique Qualité des Agences Selectour

La Politique Qualité des Agences Selectour La Politique Qualité des Agences Selectour Les agences Selectour : Avec près de 550 agences de voyages et 2 000 experts, nous offrons la garantie pour nos clients d être proches d un de nos points de vente

Plus en détail

Pour une préparation optimale des Journées Carrières

Pour une préparation optimale des Journées Carrières Pour une préparation optimale des Journées Carrières S E R V I C E C O N S E I L E N G E S T I O N D E C A R R I È R E S E R V I C E D E S S TA G E S E T D U P L A C E M E N T P O LY T E C H N I Q U E

Plus en détail

régime d assurance collective

régime d assurance collective régime d assurance collective L heure d adhérer Ma ligne de vie Ma ligne de santé Ma ligne de protection de revenu 2 Bonjour, je suis Fiche Adhésion, la toute dernière de la série des fiches. Ma mission

Plus en détail

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi»

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi» DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT «Référencement des prestataires Mode d emploi» Vous envisagez de participer au Dispositif Local d Accompagnement (DLA) en Région Champagne- Ardenne, sur des missions d

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

PETIT GUIDE POUR LA RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ

PETIT GUIDE POUR LA RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ PETIT GUIDE POUR LA RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ EN PREAMBULE C est une épreuve de concours à part entière. C est le résultat d un vrai travail personnel. C est la pièce principale du dossier d inscription

Plus en détail

PAR COURRIEL Montréal, le 11 mai 2005. Objet : Position de la Société GRICS par rapport au logiciel libre.

PAR COURRIEL Montréal, le 11 mai 2005. Objet : Position de la Société GRICS par rapport au logiciel libre. Bureau du président-directeur général PAR COURRIEL Montréal, le 11 mai 2005 À TOUS LES DIRECTEURS GÉNÉRAUX, LES PRÉSIDENTS ET LES GESTIONNAIRES DES TECHNOLOGIES DES COMMISSIONS SCOLAIRES Objet : Position

Plus en détail

Préparé par Reda MITALI Lalla Nouama EL JAOUHARI

Préparé par Reda MITALI Lalla Nouama EL JAOUHARI Rapport de la mission d Echange et développement des compétences au CESE Français Préparé par Reda MITALI Lalla Nouama EL JAOUHARI Octobre 2013 REMERCIEMENT On tient à remercier dans un premier temps,

Plus en détail

QU EST-CE QUE TRAVAILLER EN ÎLOTS BONIFIÉS?

QU EST-CE QUE TRAVAILLER EN ÎLOTS BONIFIÉS? Travailler en îlots bonifés selon la méthode pédagogique créée par Marie Rivoire. par Catherine Manesse et Anne Dauvergne IPR Langues vivantes Académie de Dijon Cette façon de travailler, dont on entend

Plus en détail

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010)

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Les associations, souvent financées par des fonds publics doivent aujourd hui faire face à une diminution

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Veuillez prendre note que ce document est à titre de référence. Votre convention collective prévaut sur toutes les informations fournies dans ce document. Si vous

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Communiquer en entreprise. Votre guide SMS

Communiquer en entreprise. Votre guide SMS Communiquer en entreprise Votre guide SMS Pourquoi le SMS est-il si efficace? Quelque soit l activité de votre entreprise il est important que vous puissiez communiquer efficacement avec vos clients, fournisseurs

Plus en détail

Règlement intérieur de l association humanitaire Pelle M L Adopté par l assemblée générale du 04/04/2013

Règlement intérieur de l association humanitaire Pelle M L Adopté par l assemblée générale du 04/04/2013 Règlement intérieur de l association humanitaire Pelle M L Adopté par l assemblée générale du 04/04/2013 Article 1 : Présence de nouveaux membres Toute personne peut prétendre à rentrer dans l association,

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Sommaire. Pitch Activité Marché Concurrence Projet Investissement Chiffres clés L équipe Coordonnées Merci!

Sommaire. Pitch Activité Marché Concurrence Projet Investissement Chiffres clés L équipe Coordonnées Merci! Sommaire Pitch Activité Marché Concurrence Projet Investissement Chiffres clés L équipe Coordonnées Merci! P 3 P 4 P 5 P 6 P 7 P 8 P 9 P 10 P 11 P 12 Pitch Mariage Serein est une jeune Start-Up parisienne

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE -

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - 9 ème WEEK-END DE FORMATION Des animateurs du réseau 11 13 mars 2011 Paris Le Parlement Européen des Jeunes France est une association apolitique et à but non lucratif,

Plus en détail

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS CIFAM FORMATEUR DE TALENTS Les Métiers du Tertiaire par l Apprentissage Comptable Gestionnaire Assistant de Gestion PME/PMI Retrouvez toutes nos formations sur www.cma-nantes.fr (espace CIFAM) Sommaire

Plus en détail

LES BILANS L ESPRIT DANS LEQUEL NOUS TRAVAILLONS NOTRE DEONTOLOGIE. Les bilans sont pluriels dans la mesure où :

LES BILANS L ESPRIT DANS LEQUEL NOUS TRAVAILLONS NOTRE DEONTOLOGIE. Les bilans sont pluriels dans la mesure où : LES BILANS Les bilans sont pluriels dans la mesure où : Ils peuvent Répondre àdes objectifs différents : définir/valider un projet d évolution, retrouver du sens àson parcours, anticiper un changement

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Business plan Formation Financement BPE Création Finances Commerce Édito Com des images / Région Picardie Les efforts réalisés depuis plusieurs

Plus en détail

A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré!

A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré! A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré! Avec le Défi de la Nuit de l Eau, contribuez à améliorer l accès à l eau potable aux enfants du Togo! Le Défi est une nouvelle approche

Plus en détail

L École des Sciences Météo-Climatiques

L École des Sciences Météo-Climatiques Coller ici une photo L École des Sciences Météo-Climatiques Cadre Réservé à l Administration de l ENM N Enregistrement : Dossier reçu le : État du dossier : COMPLET / INCOMPLET Réponse : ADMIS ATTENTE

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

Modèles de lettres réseau

Modèles de lettres réseau Lettre de demande d entretien suite à une recommandation Mentionnez la personne qui vous recommande J ai travaillé avec votre collègue Cécile Dubois, lorsqu elle était en poste chez Renault. Elle connaît

Plus en détail