JOURNÉES GÉOTECHNIQUE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "JOURNÉES GÉOTECHNIQUE"

Transcription

1

2 SCHEMAS D ITINERAIRE DE RISQUES Méthodologie en cours de finalisation Participation - DPPR - LCPC - Réseau des LPC Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 2/33

3 OBJECTIFS Rédiger un guide méthodologique permettant l élaboration de Schéma d Itinéraire de Risques. Public visé : les Maîtres d Ouvrages Bases de Travail Ce guide s appuie sur les guides existants, propres à chacun des aléas envisagés Développer la compatibilité de ce nouveau «produit» avec les logiciels existants (Visage, Sillage, Routen, Carten,VSC, etc.) Possibilité de réaliser une base de données Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 3/33 Possibilité d intégration facile chez les donneurs d ordres

4 OBJECTIFS - Outil d aide à la gestion d un itinéraire/risques naturels - Aide au choix et à la priorisation des travaux et/ou études de confortement - Possibilité de prise en compte de données extérieures : trafic, accidentologie, - Possibilité de prise en compte de la stratégie du Maître d Ouvrage - Mémoire du suivi des travaux -... Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 4/33

5 LES RISQUES 1. Glissement, Fluage, Reptation, Solifluxion, Avancées dunaires 2. Ruissellement, Ravinement, Coulées boueuses, Laves torrentielles, Érosion 3. Effondrement, Affaissement, Tassement de retrait (sécheresse) 4. Éboulements, Chutes de blocs 5. Crues torrentielles, Inondations, Submersions marines 6. Avalanches Non pris en compte : phénomènes exceptionnels, risques sismiques Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 5/33

6 QUALIFICATION DE L ALEA - 3 niveaux d occurrence +1 (occurence nulle) - Familles 1,3,4 et 6 - Familles 2 et 5-4 niveaux d intensité - / impact sur l ouvrage - Prise en compte d ouvrages de protection éventuels Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 6/33

7 OCCURRENCE FAMILLES 1 ; 3 ; 4 et 6 Probabilité d occurrence faible Zone ou site ne présentant pas de prédisposition pour un phénomène donné et ne présentant pas d indices visibles ou de parades et ne faisant pas l objet de publications (données historiques, bibliographie ) Estimation de survenue de l aléa centennal et plus Probabilité d occurrence moyenne Zone ou site ayant des prédispositions pour un phénomène donné ou présentant quelques indices d instabilité Estimation de survenue de l aléa décennal à centennal Probabilité d occurrence élevée Zone ou site présentant un phénomène actif ou des indices d un phénomène donné ou de fortes prédispositions ( exemple contexte géologique) ou des informations historiques et publications ont pu être relevées Estimation de survenue de l aléa décennal et moins Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 7/33

8 OCCURRENCE FAMILLES 2 et 5 Probabilité d occurrence faible L itinéraire concerne un talweg où se produisent des épisodes de ruissellement, de ravinement ou d érosion pour des phénomènes hydrauliques exceptionnels ou l itinéraire se trouve en dehors des lits majeurs ou mineurs d un cours d eau (inondation) ou du cône de déjection du cours du torrent (crues torrentielles) ; ou l itinéraire se trouve en dehors d une zone de submersion marine (données historiques datant de 100 ans au plus) pour les submersions marines Estimation de survenue de l aléa centennal et plus Probabilité d occurrence moyenne L itinéraire concerne un talweg où se produisent des épisodes de ruissellement, de ravinement ou d érosion pour des événements hydrauliques de période de retour décennale à centennale ou l itinéraire se trouve dans le lit majeur d un cours d eau (inondation) Estimation de survenue de l aléa décennal à centennal Probabilité d occurrence élevée L itinéraire concerne un talweg où e produisent des épisodes de ruissellement, de ravinement ou d érosion pour des événements hydrauliques de période de retour inférieure à la décennale ou l itinéraire se trouve dans le lit mineur d un cours d eau (inondation) ou du cône de déjection du cours du torrent (crues torrentielles) ou l itinéraire se trouve dans une zone de submersion marine (données historiques datant de 100 ans au plus) pour les submersions marines Estimation de survenue de l aléa décennal et moins Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 8/33

9 INTENSITE Intensité faible Intensité moyenne Intensité élev levée Intensité très élev levée Phénomène ne présentant aucun problème pour la fonctionnalité de l ouvrage et un inconfort léger ( sans changement de conduite) pour l usager. Phénomène n affectant pas directement la sécurité de l ouvrage mais pouvant entraîner une possibilité de réduction de sa fonctionnalité et un inconfort qui pourrait surprendre l usager. Phénomène pouvant entraîner une limitation de la fonctionnalité de l ouvrage durant un temps indéterminé (demie chaussée impraticable, ) avec éventuellement une ou des victimes isolées à ne pas exclure. Phénomène pouvant entraîner une non-fonctionnalité de l ouvrage durant une période indéterminée avec possibilités de victimes. Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 9/33

10 NIVEAUX D ALEAS Occurrence Intensité Faible Moyenne Élev levée Faible??? Moyenne??? Élev levée??? Très Élev levée??? Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 10/33

11 NIVEAUX D ALEAS Niveau faible à nul phénomène ne présentant aucun problème pour la fonctionnalité de l ouvrage Niveau moyen phénomène important d occurrence moyenne à faible ou phénomène de faible ampleur et d occurrence élevée, n affectant pas directement la sécurité de l ouvrage Niveau élevé ouvrage pouvant être limité dans sa fonctionnalité (demie chaussée impraticable, coupure partielle, ) avec éventuellement une ou des victimes isolées à ne pas exclure et ce durant un temps indéterminé, ceci avec une occurrence vraisemblablement à court ou moyen terme Niveau très élevé ouvrage pouvant devenir non fonctionnel durant une durée indéterminée et/ou possibilité de victimes (conséquence a priori pour le décideur : intervention à envisager de façon prioritaire ) ceci avec une occurrence vraisemblable à court ou moyen terme Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 11/33

12 PRESENTATION PAR FAMILLE - Glossaire spécifique - Définition des aléas - Facteurs de prédisposition, - Facteurs déclenchant - Description des niveaux d occurrence et d intensité - Description de la qualification du niveau d aléa - Fiches descriptive et prescriptive Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 12/33

13 FAMILLE 1 NIVEAUX D INTENSITE Intensité Faible Intensité moyenne Intensité élevée Intensité très élevée Glissement et coulées de Fauchage boues associées Petits glissements arrachements de faible envergure ou Glissements de peau Glissement de terrain de quelques m 3 à 1000 m 3 ou Surface de rupture située à moins de 5 m de profondeur ou Glissements de talus aval de faible ampleur régressifs Glissements de 1000 m 3 à m 3 avec coulées boueuses possibles ou Surface de rupture comprise entre 5 et 10 m de profondeur ou Glissements de talus aval pouvant affecter la fonctionnalité de l ouvrage Glissements > m 3, glissements de versants Fauchage superficiel sur pente faible Ordre du mètre d épaisseur Fauchage sur une épaisseur < 5 m sur pente faible à moyenne Volume de 100 à 1000 m 3 Fauchage de volume de 1000 à m 3 Fluage - Reptation et Solifluxion Fluage superficiel sur pente faible Ordre du mètre d épaisseur Fluage superficiel < 5 m sur pente moyenne avec forte extension spatiale Volume de 100 à 1000 m 3 Fluage de versant de 1000 à m 3 Fauchage de volume - > m 3 Avancées dunaires D après le Guide méthodologique des risques littoraux, ces phénomènes irréversibles sont toujours classés en intensité élevée Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 13/33

14 FAMILLE 1 NIVEAU D ALEA Probabilité d occurrence Faible Moyenne élevée Intensité Faible Aléa faible Aléa faible Aléa faible Moyenne Aléa faible Aléa moyen Aléa moyen Elevée Aléa moyen Aléa élevé Aléa très élevé Très élevée Aléa élevé Aléa très élevé Aléa très élevé Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 14/33

15 FICHE DESCRIPTIVE Données sur la section d itinéraire (dates, lieu, PR, photos...) Prédispositions (historique, terrain, pente,eau,végétation ) Description du phénomène et/ou indices (Manifestations, type de phénomène,, caractéristiques, activité ) Confortements existants (Type, état, source de l information) Vulnérabilité de l itinéraire (enjeux affectés) Détermination du niveau d aléa (Occurrence, intensité) Prescriptions (Mesures d urgence, études, travaux, surveillance ) Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 15/33

16 Définition du masque de saisie informatique Exemple de pré-maquette Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 16/33

17 Exemple de masque de saisie Famille 4 aléa éboulements, chutes de blocs Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 17/33

18 Exemple de table issue de la base de données Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 18/33

19 DEFINITION ALEA RESULTANT Chaque portion d itinéraire est définie par un niveau d aléa élémentaire (par famille) L aléa résultant multi-aléa découle de la combinaison de tous les aléas affectant une même portion d itinéraire. L aléa résultant est celui correspondant au plus haut niveau d aléa observé sur cette portion. Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 19/33

20 DEFINITION ALEA RESULTANT ITINERAIRE : P.R. 0 Distance inter PR = X m Distance à partir du PR ((m.) ALEAS RESULTANTS ELEMENTAIRES Aléa mouvement de terrain Glissement (G) Effondrement (E) Eboulement (Eb) Ravinement (R) Coulée (C) Erosion littorale (El) Affaissement (A) Fluage(F) Reptation (S) Aléas à dominante hydraulique Laves torrentielles(lt) Crues torrentielles (Ct) Ruissellement (Ru) Aléas hydraulique Inondation (In) ALEA RESULTANT MULTI-ALEA* G4 G4E1 F1 Lt4 G2 G2A3 G2Eb4 G2Eb4In3 Eb4In3 Eb4In3 Eb4In3 Eb4In3 In3 In3 aléa faible aléa moyen aléa élevé aléa très élevé Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 20/33

21 APPORT DE DONNEES EXTERIEURES État de dégradation de la chaussée Nombre d accidents par tronçons Glissance de la chaussée Travaux d entretien ou de confortement antérieurs Assainissement, drainage Stratégie du Maître d Ouvrage Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 21/33

22 APPORT DES LOGICIELS ET BASES DE DONNEES ASSOCIEES VSC (Visite Simplifiée Comparée) «Routiers» Informations «à traiter» Saisie des données ( risques, chaussées, ) Traitement ( compatibilité, format, ) Base de données ( support, compatibilité, ) Restitution ( tableur, cartographie, stat, ) Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 22/33

23 Tables Base de données Open Office Excel? Masque de saisie Base de données Open Office SCHEMA ITINERAIRE VISAGE Base de données des PR ou PK géoréférencés

24 LES PLÉNIÈRES 2008 DU LCPC Exemple SILLAGE Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 24/33

25 Extrait Sillage

26 Exemple SILLAGE Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 26/33

27 Exemple cartographique

28 Exemple cartographique Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 28/33

29 CONCLUSIONS PARTIELLES Méthodologie : Prise de la commande facteur d échelle Paramétres pris en compte ( risques naturels données extérieures; état des ouvrages, ) Typologie des logiciels et bases de données Campagne préliminaire ( exploratoire) simplifiée Définition des niveaux d occurrence et d intensité Campagne «d affinement»: prise en compte de l échelle Campagne de suivi- entretien Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 29/33

30 Intensité Aléa ruissellement Aléas ravinement- érosion Aléas coulées boueuses laves torrentielles Faible H < 0,2 m et v < 0,5 m/s ou H < 0,5 m et v < 0,2 m/s 0.20m p 1m Exemple niveaux intensité famille 2 Exemple niveaux intensité famille 2 Moyenne Elevée 0,5 < H < 1 m et v < 0,2 m/s ou 0,2 < H < 0,5 m et 0,2 < v < 0,5 m/s ou H < 0,2 m et 0,5 < v < 1 m/s * H > 1 m et v < 0,2 m/s ou H > 0,5 m et 0,2 < v < 0,5 m/s ou 0,2 < H < 1 m et 0,5 < v < 1 m/s ou H < 0,2 m et v > 1 m/s 0.20m p 1m p > 1 m ( uniquement dans les pays tropicaux) Volume transporté inférieur à 100m 3 Très élevée * H > 1 m et v > 0,5 m/s ou H > 0,2 m et v > 1 m/s p > 1 m ( uniquement dans les pays tropicaux) Volume transporté supérieur à 100m 3

31 CONCLUSION Finalisation de la méthodologie sollicitation pour avis de l ensemble des L.R.P.C. d ici la fin de l année. «outils informatiques» la compatibilité est prouvée mais reste à finaliser Masques de saisie Passerelles automatiques Suites à donner Publication dans le Bulletin des laboratoires Présentation lors des clubs Risques Rédaction d un guide méthodologique?? Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 31/33

32 MERCI Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 32/33

33 EXEMPLE NIVEAU D ALEA FAMILLE 2 Aléa coulées boueuses - laves torrentielles Probabilité d occurrence Faible Moyenne élevée Intensité Faible Moyenne Elevée Aléa moyen Aléa élevé Aléa très élevé Très élevée Aléa élevé Aléa très élevé Aléa très élevé Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 33/33

Gestion du patrimoine routier et risque de mouvements de terrain. Application à la RN21 sur le district de Périgueux

Gestion du patrimoine routier et risque de mouvements de terrain. Application à la RN21 sur le district de Périgueux Application à la RN21 sur le district de Périgueux Page 1/ DIR Centre-Ouest confrontée à des désordres fréquents d'origine géologique sur la RN21, Moyen d'accès, avec carte, à l'historique des études du

Plus en détail

Schéma d itinéraire de risques. Méthodologie

Schéma d itinéraire de risques. Méthodologie Schéma d itinéraire de risques Méthodologie 10/04/2014 1 INTRODUCTION Depuis le lancement des grands travaux routiers, l entretien des routes est devenu un enjeu majeur qui nécessite des bilans périodiques,

Plus en détail

Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain

Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain CoTITA Méditerranée Journée du 17 novembre 2011 Conférences sur les risques Plan de Prévention des Risques Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain Laboratoire

Plus en détail

SCHEMA D ITINERAIRE DE RISQUES. Application aux chutes de pierres et de blocs, sur la RN 134, en vallée d Aspe (64)

SCHEMA D ITINERAIRE DE RISQUES. Application aux chutes de pierres et de blocs, sur la RN 134, en vallée d Aspe (64) Application aux chutes de pierres et de blocs, sur la RN 134, en vallée d Aspe (64) Page 1/23 LES PLÉNIÈRES 2011 de l Ifsttar INTRODUCTION : Principes Méthodologie CONTEXTE D INTERVENTION Localisation

Plus en détail

L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands projets. DIRECTION DES MARCHÉS ET RISQUES IARD 13 octobre 2010 1

L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands projets. DIRECTION DES MARCHÉS ET RISQUES IARD 13 octobre 2010 1 L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands projets DIRECTION DES MARCHÉS ET RISQUES IARD 13 octobre 2010 1 L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands

Plus en détail

Étude : méthodologie de programmation des études de risques mouvements de terrain sur le département du Rhône. Florent BOISBOUVIER

Étude : méthodologie de programmation des études de risques mouvements de terrain sur le département du Rhône. Florent BOISBOUVIER Étude : méthodologie de programmation des études de risques mouvements de terrain sur le département du Rhône Florent BOISBOUVIER Nature de la commande Client : DDE 69, Service Environnement Risque et

Plus en détail

Carte ALEAS Mont Faron - Toulon

Carte ALEAS Mont Faron - Toulon Carte ALEAS Mont Faron - Toulon Jean-Luc GENOIS CETE Méditerranée Marie MALASCRABES CETE Méditerranée Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr Le CETE... Centre

Plus en détail

Pas moins de sept codes traitent du domaine. La définition des événements naturels dans le régime. des catastrophes naturelles.

Pas moins de sept codes traitent du domaine. La définition des événements naturels dans le régime. des catastrophes naturelles. La définition des événements naturels dans le régime L auteur Christophe Gadouleau des catastrophes naturelles La prévention et la gestion des risques majeurs en France s articule autour de nombreux textes

Plus en détail

Indicateur : arrêtés de catastrophe naturelle dans les communes littorales

Indicateur : arrêtés de catastrophe naturelle dans les communes littorales Indicateur : arrêtés de catastrophe naturelle dans les communes littorales Contexte Les communes littorales françaises hébergent plus de 7,5 millions d habitants et ont une capacité d accueil touristique

Plus en détail

Aléa sismique et microzonage de l agglomération de Port-au-Prince

Aléa sismique et microzonage de l agglomération de Port-au-Prince Ministère des Travaux Publics, Transports et Communications (MTPTC) Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE) Aléa sismique et microzonage de l agglomération de Port-au-Prince Le

Plus en détail

La gestion du risque de mouvements de terrain liés s aux cavités s souterraines en France

La gestion du risque de mouvements de terrain liés s aux cavités s souterraines en France La gestion du risque de mouvements de terrain liés s aux cavités s souterraines en France Québec, 8 mai 2013 Marie DEGAS Jean-Marc WATELET Direction des Risques du Sol et du sous-sol sol Plan de l exposl

Plus en détail

Le territoire de la communauté urbaine de

Le territoire de la communauté urbaine de Diagnostic et analyse de risque appliqués aux digues du Rhône autour de Lyon Jean Claude Carré et Pierre Agresti En collaboration avec le Service de navigation Rhône-Saône : arrondissement Aménagement

Plus en détail

PROGETTO ALCOTRA MASSA VOLET 1 ATTIVITA 1. Confronto di metodi speditivi per la valutazione della pericolosità da caduta massi

PROGETTO ALCOTRA MASSA VOLET 1 ATTIVITA 1. Confronto di metodi speditivi per la valutazione della pericolosità da caduta massi PROGETTO ALCOTRA MASSA VOLET 1 ATTIVITA 1 Confronto di metodi speditivi per la valutazione della pericolosità da caduta massi - La méthode "rapide" d évaluation de l aléa chutes de blocs ou éboulements

Plus en détail

LE MINISTRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE LE MINISTRE DE L INTÉRIEUR LA MINISTRE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L ENVIRONNEMENT

LE MINISTRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE LE MINISTRE DE L INTÉRIEUR LA MINISTRE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L ENVIRONNEMENT LE MINISTRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE LE MINISTRE DE L INTÉRIEUR LA MINISTRE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L ENVIRONNEMENT LA SECRÉTAIRE D ÉTAT AU BUDGET LE SECRETAIRE D ETAT

Plus en détail

Détermination des aléas submersions marines Secteur du Boulonnais. Jean Paul Ducatez

Détermination des aléas submersions marines Secteur du Boulonnais. Jean Paul Ducatez Détermination des aléas submersions marines Secteur du Boulonnais Jean Paul Ducatez Agenda Les sites étudiés - #5 Rappel sur le déroulement de l étude - #2 Un point sur les méthodes - #4 Franchissements

Plus en détail

Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation du bassin Seine Normandie

Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation du bassin Seine Normandie Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation du bassin Seine Normandie DREAL de Haute-Normandie Service Risques février 2015 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement

Plus en détail

Hiérarchisation détaillée de l'exposition de sept itinéraires routiers aux mouvements de terrain et chutes de bloc

Hiérarchisation détaillée de l'exposition de sept itinéraires routiers aux mouvements de terrain et chutes de bloc Hiérarchisation détaillée de l'exposition de sept itinéraires routiers aux mouvements de terrain et chutes de bloc Rapport final Rap. BRGM/RP-55587-FR août 2008 Hiérarchisation détaillée de l'exposition

Plus en détail

PPRT - Les incertitudes liées au diagnostic visuel et les conséquences économiques associées

PPRT - Les incertitudes liées au diagnostic visuel et les conséquences économiques associées PPRT - Les incertitudes liées au diagnostic visuel et les conséquences économiques associées 3 Juin 2014 Vincent LARDIERE Les incertitudes liées au diagnostic visuel et les conséquences économiques associées

Plus en détail

Tempête XYNTHIA du 28 février 2010. Diagnostic des désordres sur les ouvrages en CHARENTE MARITIME (17) et GIRONDE (33)

Tempête XYNTHIA du 28 février 2010. Diagnostic des désordres sur les ouvrages en CHARENTE MARITIME (17) et GIRONDE (33) Tempête XYNTHIA du 28 février 2010 Diagnostic des désordres sur les ouvrages en CHARENTE MARITIME (17) et GIRONDE (33) CETE du Sud-Ouest Page 1/23 PLAN de l EXPOSE 1 - La localisation des dégâts à l aide

Plus en détail

Évolution du trait de côte et conséquences sur les ouvrages maritimes: Application au Phare de la Coubre (17)

Évolution du trait de côte et conséquences sur les ouvrages maritimes: Application au Phare de la Coubre (17) Évolution du trait de côte et conséquences sur les ouvrages maritimes: Application au Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 1/22 sommaire Introduction Analyse historique du trait de côte Analyse naturaliste

Plus en détail

Bassin minier de Soumont Aléas et Risques «mouvement de terrain»

Bassin minier de Soumont Aléas et Risques «mouvement de terrain» Bassin minier de Soumont Aléas et Risques «mouvement de terrain» 1. Déroulement de l étude 2. Rappel des aléas retenus 3. Enjeux et Risques 4. Reconnaissances complémentaires 5. Résultats et recommandations

Plus en détail

Forum Bodlanmè MERCREDI 17 JUIN 2015

Forum Bodlanmè MERCREDI 17 JUIN 2015 1 Forum Bodlanmè MERCREDI 17 JUIN 2015 «LA RELOCALISATION DES ACTIVITÉS ET DES BIENS : ÉTUDE ET EXPÉRIMENTATION SUR LA COMMUNE DE PETIT-BOURG, EN GUADELOUPE» Myriam Roch-Bergopsom Directrice Mélanie Arnaudies

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX de la Baie de Bourgneuf, NOTICE DE PRESENTATION Annexe n 6 Synthèse des hypothèses des scénarios de référence Enquête Publique Enquête publique

Plus en détail

Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 2006 Lyon (France)

Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 2006 Lyon (France) Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 2006 Lyon (France) LES SYSTEMES DE DETECTION SUR LE RESEAU FERRE FRANCAIS Philippe GRANDSERT SNCF Direction de l Ingénierie La

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SUR LES CATASTROPHES NATURELLES ET LEUR GESTION

PROGRAMME DE FORMATION SUR LES CATASTROPHES NATURELLES ET LEUR GESTION PROGRAMME DE FORMATION SUR LES CATASTROPHES NATURELLES ET LEUR GESTION SOMMAIRE MODALITES DES FORMATIONS...2 Modalités pratiques...2 Modalités tarifaires...2 CONTENU DE LA FORMATION...3 1 MODALITES DES

Plus en détail

GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES

GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES 5 2 GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES 2.1 Contexte géologique général En raison de l immensité de son territoire et des divers environnements géologiques qui le composent, le Québec est exposé

Plus en détail

2. Notion de risque... 7

2. Notion de risque... 7 Sommaire 1. Objet du plan de prévention des risques (PPR)... 4 1.1. Introduction... 4 1.2. Objectifs... 4 1.3. Forme et contenu... 4 1.4. Procédure... 5 1.5. Implications... 6 2. Notion de risque... 7

Plus en détail

Le système d information sur la gestion du réseau routier national (SIGR) Michèle CORFDIR. Présentation et programme d action

Le système d information sur la gestion du réseau routier national (SIGR) Michèle CORFDIR. Présentation et programme d action Le système d information sur la gestion du réseau routier national (SIGR) Michèle CORFDIR Présentation et programme d action Sommaire 1 - Introduction 2 - Le Système d information pour la gestion du réseau

Plus en détail

Présentation des études menées par le BRGM, relatives aux TSUNAMIS et réalisées dans le cadre du Plan Séisme

Présentation des études menées par le BRGM, relatives aux TSUNAMIS et réalisées dans le cadre du Plan Séisme Présentation des études menées par le BRGM, relatives aux TSUNAMIS et réalisées dans le cadre du Plan Séisme Base de données TSUNAMIS Étude préliminaire de l aléa tsunamis en MEDITERRANEE et aux ANTILLES

Plus en détail

Enjeux juridiques, économiques et sociaux des catastrophes naturelles

Enjeux juridiques, économiques et sociaux des catastrophes naturelles Enjeux juridiques, économiques et sociaux des catastrophes naturelles Qu est-ce que CCR? Société anonyme de réassurance créée en 1946 entièrement détenue par l Etat français. Réassureur avec garantie de

Plus en détail

Prise en compte des dangers naturels dans l aménagement du territoire et les permis de construire

Prise en compte des dangers naturels dans l aménagement du territoire et les permis de construire Prise en compte des dangers naturels dans l aménagement du territoire et les permis de construire Guide pratique Annexes Département du territoire et de l environnement Direction générale de l environnement,

Plus en détail

GEOTHERMIE DE MINIME IMPORTANCE : cartographies des zonages réglementaires

GEOTHERMIE DE MINIME IMPORTANCE : cartographies des zonages réglementaires GEOTHERMIE DE MINIME IMPORTANCE : cartographies des zonages réglementaires Margaret Herbaux responsable thématique «Risques mouvement de terrain» Session 21 mai 2015 1/28 Plan 1) Rappel du contexte réglementaire

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Cadre de l expertise : Avis sur le dimensionnement d ouvrages hydrauliques au droit du collège de Bandrélé BRGM/RP-61292-FR Juin, 2012 Appuis aux administrations Appuis à la police

Plus en détail

RISQUES MAJEURS ET SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE (SIG) Géographie, thème 4 - Gérer les espaces terrestres

RISQUES MAJEURS ET SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE (SIG) Géographie, thème 4 - Gérer les espaces terrestres RISQUES MAJEURS ET SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE (SIG) NAÏMA PAGE, PROFESSEURE D HISTOIRE-GEOGRAPHIE LYCEE SAINT-EXUPERY MARSEILLE 15 e 1. Objectifs généraux de la séance Niveau Classe de seconde

Plus en détail

Préavis No 06/2011 Château-d'Oex, le 17 février 2011 N/réf. : Conseil\Préavis 06/2011/MUN/EM

Préavis No 06/2011 Château-d'Oex, le 17 février 2011 N/réf. : Conseil\Préavis 06/2011/MUN/EM Préavis No 06/2011 Château-d'Oex, le 17 février 2011 N/réf. : Conseil\Préavis 06/2011/MUN/EM Demande de crédit pour : la participation financière communale à l Entreprise de correction fluviale (ECF) du

Plus en détail

1 - Informatisation du PCS

1 - Informatisation du PCS FICHE N 25 : LES OUTILS INFORMATIQUES Le développement des outils informatiques laisse entrevoir une possible utilisation de ces derniers dans le cadre de la gestion d un événement de sécurité civile.

Plus en détail

CETE Méditerranée. Île de LA REUNION ÉTUDE STATISTIQUE DE L ALEA L DE PIERRES SUR LA RN1. aléa a et optimisation des protections de falaise

CETE Méditerranée. Île de LA REUNION ÉTUDE STATISTIQUE DE L ALEA L DE PIERRES SUR LA RN1. aléa a et optimisation des protections de falaise CETE Île de LA REUNION ÉTUDE STATISTIQUE DE L ALEA L CHUTE DE PIERRES SUR LA RN1 Gestion de l all aléa a et optimisation des protections de falaise Dominique Batista, Journée technique risque rocheux,

Plus en détail

Commune de SAINTE-LUCE-SUR-LOIRE

Commune de SAINTE-LUCE-SUR-LOIRE 1. Annexe à l arrêté préfectoral Préfecture de Loire-Atlantique Commune de SAINTE-LUCE-SUR-LOIRE Informations sur les risques naturels et technologiques pour l application des I, II, III de l article L

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Quai Bucherel 95 500 PONTOISE RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8, le bourg

Plus en détail

Application de visualisation des données brutes de la BD-RTM Evénements. Base de Données RTM

Application de visualisation des données brutes de la BD-RTM Evénements. Base de Données RTM Ministère de l Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement OFFICE NATIONAL DES FORETS Délégation Nationale aux Risques Naturels et aux actions RTM Direction Technique RTM Base de

Plus en détail

Préfecture du Loiret. Commune de Dordives

Préfecture du Loiret. Commune de Dordives 1. Annexe à l arrêté préfectoral Préfecture du Loiret Commune de Dordives Informations sur les risques naturels et technologiques pour l application des I, II, III de l article L 125-5 du code de l environnement

Plus en détail

QU'EST-CE QU'UN MOUVEMENT DE TERRAIN?

QU'EST-CE QU'UN MOUVEMENT DE TERRAIN? L E RISQUE MOUVEMENT DE TERRAIN QU'EST-CE QU'UN MOUVEMENT DE TERRAIN? Un mouvement de terrain est un déplacement plus ou moins brutal du sol ou du soussol. Il est fonction de la nature et de la disposition

Plus en détail

La prévention et la gestion des risques au Maroc. Par Amal Lemsioui Rabat du 07 au 09 février 2012

La prévention et la gestion des risques au Maroc. Par Amal Lemsioui Rabat du 07 au 09 février 2012 La prévention et la gestion des risques au Maroc Par Amal Lemsioui Rabat du 07 au 09 février 2012 Introduction Le Maroc est exposé aux phénomènes climatiques, météorologiques, géologiques ou biologiques:

Plus en détail

ANALYSE INTEGREE DE LA RESILIENCE TERRITORIALE La Clapière - Alpes-Maritimes

ANALYSE INTEGREE DE LA RESILIENCE TERRITORIALE La Clapière - Alpes-Maritimes ANALYSE INTEGREE DE LA RESILIENCE TERRITORIALE La Clapière - Alpes-Maritimes Elise TRIELLI 1 CEREMA Direction Territoriale Méditerranée www.cerema.fr SOMMAIRE Cadre de l étude Contexte du site (Aléas,

Plus en détail

Zones humides De la connaissance à... La gestion. Mercredi 25 avril 2012

Zones humides De la connaissance à... La gestion. Mercredi 25 avril 2012 Zones humides De la connaissance à...... La gestion Mercredi 25 avril 2012 - Présentation Forum des Marais Atlantiques - Prélocalisation - Inventaire - Les zones humides prioritaires Le Forum des Marais

Plus en détail

INTERVENTIONS D URGENCE

INTERVENTIONS D URGENCE Gérard Chevalier sa Bureau d'ingénieurs diplômés, sia Etat de Vaud Département de la sécurité et de l environnement Service des Eaux, Sols et Assainissement Communes d Echichens et de Lonay BASSIN DE RETENTION

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011

Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011 Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011 D.D.T.M de la Somme SOMMAIRE Les risques majeurs sur le littoral

Plus en détail

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES?

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? Classe : 4 ème durée : 50 minutes la situation-problème Tu viens de découvrir les manifestations et les conséquences d un séisme, mais tu ne sais pas

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Comité Territorial de Concertation Prolog Ingénierie 11/27/2012 1 Mercredi 28 novembre 2012 - Valence SIAGAR CONTEXTE & ENJEUX Le Syndicat Intercommunal d Aménagement et de Gestion des Abords du Rhône

Plus en détail

Mise en place d une gestion d un fond d images pour le service d un community manager

Mise en place d une gestion d un fond d images pour le service d un community manager Projet Informatique Mise en place d une gestion d un fond d images pour le service d un community manager Projet réalisé avec Filemaker Pro 12 Projet informatique présenté en vue d obtenir la LICENCE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

La cartographie des Risques. Méthodes de Gestion des Risques Cartographie et APR. Cartographie et APR. Michael BESSE - déc 2012 1.

La cartographie des Risques. Méthodes de Gestion des Risques Cartographie et APR. Cartographie et APR. Michael BESSE - déc 2012 1. Méthodes de Gestion des Risques Cartographie et APR Michael BESSE Responsable Gestion des Risques Mercredi 12 décembre 2012 Sommaire La cartographie des risques La méthode APR 2 La cartographie des Risques

Plus en détail

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain Avalanches

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain Avalanches Etat des risques naturels, miniers et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du Code de l'environnement 1. Cet état, relatif aux obligations, interdictions, servitudes et prescriptions

Plus en détail

Un outil d aide au pilotage de projet : L analyse des risques projets et de la maturité des technologies employées (TRL)

Un outil d aide au pilotage de projet : L analyse des risques projets et de la maturité des technologies employées (TRL) Laurent Grandsire Chargé de Mission Formation pour l IN2P3 Coordinateur des analyses de risques projets Un outil d aide au pilotage de projet : L analyse projets et de la maturité des technologies employées

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 7 rue Mercure 94 700 MAISONS-ALFORT RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8,

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 24-26 quai d Austerlitz 75 013 PARIS RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants

Plus en détail

Retour d'expérience sur le Plan de Prévention des Risques (PPR) mouvements de terrain du Valenciennois

Retour d'expérience sur le Plan de Prévention des Risques (PPR) mouvements de terrain du Valenciennois Retour d'expérience sur le Plan de Prévention des Risques (PPR) mouvements de terrain du Valenciennois Mise en place d opérations de réduction du risque Partie 1 : Elaboration du PPRN Mouvement de Terrain

Plus en détail

SCHEMA DE RESTAURATION ET DE GESTION DE LA BLEONE ET DE SES AFFLUENTS

SCHEMA DE RESTAURATION ET DE GESTION DE LA BLEONE ET DE SES AFFLUENTS SYNDICAT MIXTE D AMENAGEMENT DE LA BLEONE SCHEMA DE RESTAURATION ET DE GESTION DE LA BLEONE ET DE SES AFFLUENTS ETAT DES LIEUX DIAGNOSTIC : N 860070 R3 Burea u d 'étud e Gestion et Restauration des cours

Plus en détail

LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE CHANTIERS

LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE CHANTIERS Service Hygiène et sécurité VOIRIE Fiche 1 CHANTIERS Janvier 2009 LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE De nombreux travaux ou interventions réalisés au sein de la collectivité (élagage des arbres, réseaux d

Plus en détail

Résumé non technique de l étude de. GINGER Environnement & Infrastructures Page 5

Résumé non technique de l étude de. GINGER Environnement & Infrastructures Page 5 Résumé non technique de l étude de GINGER Environnement & Infrastructures Page 5 A. Principes généraux de réduction des risques 1. Rôle central de l étude de L étude de : expose les que peuvent présenter

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques (P.P.R.) naturels prévisibles commune de Saint-Joseph REGLEMENT

Plan de Prévention des Risques (P.P.R.) naturels prévisibles commune de Saint-Joseph REGLEMENT REGLEMENT Les mesures réglementaires et les recommandations présentées ci-après, sont issues notamment : - des recommandations nationales sur la cartographie réglementaire, - des propositions des géologues

Plus en détail

ETUDE DE L ALEA D AFFAISSEMENT ET D EFFONDREMENT DU VIEUX VILLAGE DE BREIL SUR ROYA

ETUDE DE L ALEA D AFFAISSEMENT ET D EFFONDREMENT DU VIEUX VILLAGE DE BREIL SUR ROYA SOMMAIRE 1 Origine et définition de l étude 2 - Phénomènes naturels étudiés - Phénomène d affaissement - Phénomène d effondrement 3 Contexte géologique du village - Alluvions -Gypse 4 Eléments étudiés

Plus en détail

Etat des risques naturels, miniers et technologiques

Etat des risques naturels, miniers et technologiques Etat des risques naturels, miniers et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Référence : 10200 Réalisé par FRANCK MAY Pour le compte de EX'IM - EURL DIAGNOS'IM

Plus en détail

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine Programme d action et plan de financement 2013 d opérations portées par l Etablissement au titre de la prévention et de la réduction du risque inondation - Actions territoriales Il est rappelé que l Etablissement

Plus en détail

Guide d élaboration des Plans de. prévention des Risques Naturels à La Réunion

Guide d élaboration des Plans de. prévention des Risques Naturels à La Réunion Guide d élaboration des Plans de prévention des Risques Naturels à La Réunion Août 2012 2 guide d élaboration des plans de prévention des risques naturels à La Réunion guide d élaboration des plans de

Plus en détail

DIRECTION DE LA SÉCURITÉ ET DU CABINET

DIRECTION DE LA SÉCURITÉ ET DU CABINET - 1/9 - PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE DIRECTION DE LA SÉCURITÉ ET DU CABINET ARRÊTÉ PRÉFECTORAL n IAL-13060-03 modifiant l arrêté n IAL-13060-02 du 4 mars 2009 relatif à l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

LA COTE SAINT ANDRE CARTE D APTITUDE A LA CONSTRUCTION CAHIER DE PRESCRIPTIONS

LA COTE SAINT ANDRE CARTE D APTITUDE A LA CONSTRUCTION CAHIER DE PRESCRIPTIONS LA COTE SAINT ANDRE CARTE D APTITUDE A LA CONSTRUCTION ---- CAHIER DE PRESCRIPTIONS Cahier de prescriptions [ COMMUNE de LA COTE SAINT ANDRE] - 28/11/2012 [xxx] 1/31 1. ZONAGE DES RISQUES 1.1. PORTEE GENERALE

Plus en détail

Deux solutions extrêmes de «gestion» de glissements de terrain :

Deux solutions extrêmes de «gestion» de glissements de terrain : CFMS Séance du 5 octobre 2005 La maîtrise des déformations liées aux mouvements naturels : glissement affaissements Alain GUILLOUX TERRASOL Deux solutions extrêmes de «gestion» de glissements de terrain

Plus en détail

AlivrableV.3. Phase1. Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux. Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord

AlivrableV.3. Phase1. Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux. Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux p.5 Introduction Pourquoi un PPR? p.7 Partie 1 Méthode de détermination de l aléa p.22

Plus en détail

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour Gestion des cartes de fidélité 1/ But :... 2 2/ Pré-Requis :... 2 3/ Fiches à créer au préalable :...

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour Gestion des cartes de fidélité 1/ But :... 2 2/ Pré-Requis :... 2 3/ Fiches à créer au préalable :... 1/ But :... 2 2/ Pré-Requis :... 2 3/ Fiches à créer au préalable :... 2 3.1/ Bons d achats :... 2 3.1.1/ Comment y aller?... 2 3.1.2/ Les différents types :... 3 3.2/ Articles de type remise :... 7 3.2.1/

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS MOUVEMENT DE TERRAIN -INSTABILITÉ DU COTEAU DE SAUMUR À MONTSOREAU- MODIFICATION

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS MOUVEMENT DE TERRAIN -INSTABILITÉ DU COTEAU DE SAUMUR À MONTSOREAU- MODIFICATION PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS MOUVEMENT DE TERRAIN -INSTABILITÉ DU COTEAU DE SAUMUR À MONTSOREAU- Approuvé le 17 janvier 2008, révisé le 3 mars 2011 Communes de Saumur / Dampierre sur Loire,

Plus en détail

INERIS DRA-14-141797-09789B

INERIS DRA-14-141797-09789B RAPPORT D ÉTUDE 24/11/2014 INERIS DRA-14-141797-09789B Addendum au cahier applicatif du complément technique de la vulnérabilité du bâti aux effets de surpression version 1 référencé DRA-08-9946115249A

Plus en détail

Directive Inondations

Directive Inondations DREAL Bourgogne DDT Côte-d'Or Service de l'eau et des Risques Bureau Prévention des Risques Naturels et Hydrauliques 31/03/2014 Directive Inondations Bassin Rhône-Méditerranée Territoire à Risque Important

Plus en détail

Etat des risques naturels, miniers et technologiques

Etat des risques naturels, miniers et technologiques Etat des risques naturels, miniers et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Référence : 13/ABCD/145 Réalisé par SARL ABCD Diagnostics Date de réalisation

Plus en détail

Etat des risques naturels, miniers et technologiques

Etat des risques naturels, miniers et technologiques Etat des risques naturels, miniers et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Référence : 2015-03-2870 Date de réalisation : (Valable 6 mois) Réalisé par

Plus en détail

COMMUNE DE PUY ST VINCENT

COMMUNE DE PUY ST VINCENT PREFECTURE DES HAUTES-ALPES COMMUNE DE PUY ST VINCENT PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS PREVISIBLES REGLEMENT SERVICE INSTRUCTEUR: DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES REALISATION: GEOLITHE Dossier

Plus en détail

Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France»

Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France» Plan Séisme Chantier N 1- Action 1.4.2 Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France» Rapport AFPS Contrat AFPS / MEDD N CV05000137

Plus en détail

Information sur les risques majeurs COMMUNE DE GOUVILLE SUR MER. dicrim DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS

Information sur les risques majeurs COMMUNE DE GOUVILLE SUR MER. dicrim DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS Information sur les risques majeurs COMMUNE DE GOUVILLE SUR MER dicrim DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS 29 02 2008 1 PREFACE DU MAIRE Tout citoyen a le droit à l information sur

Plus en détail

1. Le contexte et les objectifs 2. Le périmètre de la base de données

1. Le contexte et les objectifs 2. Le périmètre de la base de données PLAN 1. Le contexte et les objectifs 2. Le périmètre de la base de données 3. La composition de la base de données 4. Les utilisations de la base de donnée 5. L exploitation et les évolutions à venir 1.

Plus en détail

Gestion de la voirie communale Méthode de Rouen

Gestion de la voirie communale Méthode de Rouen 18 diapos Réseau Scientifique et Technique de l Equipement Gestion de la voirie communale Méthode de Rouen Pierre Corroënne 16 octobre 2008 Journée technique SIR CETE Méditerranée 16 octobre 2008 1 Sommaire

Plus en détail

Etat des risques naturels et technologiques

Etat des risques naturels et technologiques Etat des risques naturels et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Commande n 5404 Mode EDITION** Réalisé par David BARDY Pour le compte de KINAXIA Date

Plus en détail

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Contexte Les communes littorales métropolitaines hébergent plus de 6 millions d habitants et ont

Plus en détail

La gestion des risques au Maroc

La gestion des risques au Maroc La gestion des risques au Maroc Laila EL FOUNTI, Maroc Key words: RÉSUMÉ La croissance des risques naturels et technologiques est un phénomène mondial préoccupant qui résulte notamment de l industrialisation

Plus en détail

La cartographie multirisques : un outil d aide à la décision pour les élus et gestionnaires

La cartographie multirisques : un outil d aide à la décision pour les élus et gestionnaires La cartographie multirisques : un outil d aide à la décision pour les élus et gestionnaires Nathalie MARÇOT Géologue Risques Naturels BRGM Direction Régionale Provence Alpes Côte d Azur Pourquoi faire

Plus en détail

La prévention des risques et la gestion de crises dans l Aube

La prévention des risques et la gestion de crises dans l Aube La prévention des risques et la gestion de crises dans l Aube Réunion d information des maires de l Aube DDT de l Aube Bureau Risques et Crises Préfecture de l Aube - SIDPC Marigny-le-Châtel - 09 octobre

Plus en détail

Formation Guides du Patrimoine

Formation Guides du Patrimoine Martigny, le 30 septembre 2010 Formation Guides du Patrimoine Géologie aménagement risques Notes du cours de Pascal Tissières 1. Quels sont les risques liés à la géologie? Figure 1 : Types de mouvements

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles

Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles Préfecture de la Savoie COMMUNE DE La Giettaz Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles 1 Note de présentation Approuvé le : Nature des risques pris en compte : avalanches, inondations, mouvements

Plus en détail

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE SYSTÈME D INFORMATION GÉOGRAPHIQUE : OUTIL D ANALYSE & DE REPRESENTATION STATISTIQUE Présentation lors des portes ouvertes du 21-22-23 Octobre 2015 «MEILLEURES STATISTIQUES

Plus en détail

SAGE VILAINE. Règlement

SAGE VILAINE. Règlement SAGE VILAINE Règlement Projet pour la CLE du 29 mars 2013 1 Les Zones Humides Les zones humides jouent un rôle important dans la gestion quantitative et qualitative de l eau, en particulier sur les têtes

Plus en détail

sur 5 17/07/2008 10:15

sur 5 17/07/2008 10:15 Risques naturels Risques technologiques Dispositions Générales Responsabilités du maire Risques naturels Sommaire : > Mouvements de terrain Fiche RN4 I - Les différents types de mouvements de terrains

Plus en détail

Impacts de l élévation du niveau de la mer lié au changement climatique dans la région de Pointe-à-Pitre

Impacts de l élévation du niveau de la mer lié au changement climatique dans la région de Pointe-à-Pitre Impacts de l élévation du niveau de la mer lié au changement climatique dans la région de PointeàPitre Convention DEALBRGM (déc. 2010) Rapport BRGM/RP60857FR (mars 2012) Contenu & objectifs Région pointoise

Plus en détail

e-exposition www.toulouse-inondation.org DOSSIER DE PRESSE (28 juin 2010)

e-exposition www.toulouse-inondation.org DOSSIER DE PRESSE (28 juin 2010) e-exposition www.toulouse-inondation.org DOSSIER DE PRESSE (28 juin 2010) Toulouse, ville inondée, ville inondable Les inondations survenues sur le littoral atlantique en début d'année et plus récemment

Plus en détail

Gestion des ouvrages d art avec WebOA

Gestion des ouvrages d art avec WebOA Gestion des ouvrages d art avec WebOA Notre solution de gestion des ouvrages d arts repose sur 2 outils : IMAOA destiné à l administrateur, WebOA destiné aux utilisateurs. Nous présentons ici l interface

Plus en détail

SYSTEMES DE DETECTION SUR LE RESEAU FERRE FRANCAIS

SYSTEMES DE DETECTION SUR LE RESEAU FERRE FRANCAIS SYSTEMES DE DETECTION SUR LE RESEAU FERRE FRANCAIS Philippe GRANDSERT Adjoint au Chef de Division Ouvrages en Terre - Hydraulique Direction de l Ingénierie PARIS - Département Études de Lignes (Tel: 01

Plus en détail

ihv Qu est-ce qu un mouvement de terrain? Comment se manifeste-t-il? Les conséquences sur les biens et personnes

ihv Qu est-ce qu un mouvement de terrain? Comment se manifeste-t-il? Les conséquences sur les biens et personnes MOUVEMENTS DE TERRAIIN ihv Le phénomène mouvementts de tterrrraiin Qu est-ce qu un mouvement de terrain? Les mouvements de terrain regroupent un ensemble de déplacements, plus ou moins brutaux, du sol

Plus en détail

Une nouvelle route littorale sécurisée entre Saint-Denis et La Possession sur l île de la Réunion

Une nouvelle route littorale sécurisée entre Saint-Denis et La Possession sur l île de la Réunion Une nouvelle route littorale sécurisée entre Saint-Denis et La Possession sur l île de la Réunion 1. Un axe essentiel pour la vie économique de l île de la Réunion fortement perturbé par les risques naturels

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Port Haut 78 130 LES MUREAUX RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8, le bourg

Plus en détail

Commission Départementale des Risques Naturels Majeurs de la Moselle 13 novembre 2013

Commission Départementale des Risques Naturels Majeurs de la Moselle 13 novembre 2013 Commission Départementale des Risques Naturels Majeurs de la Moselle 13 novembre 2013 Sommaire > Appuis aux administrations > Cartographie des risques liés à la géothermie de minime importance Appuis aux

Plus en détail

Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs

Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs Chapitre3 Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs 1 - Les concepts 2 - Les atouts des chaussées à structures réservoirs en béton 37 Chapitre 3 Les concepts et atouts des revêtements

Plus en détail

INTERACTIONS VÉGÉTATION-ÉROSION ET GÉNIE ÉCOLOGIQUE POUR LA MAÎTRISE DE L ÉROSION EN MONTAGNE

INTERACTIONS VÉGÉTATION-ÉROSION ET GÉNIE ÉCOLOGIQUE POUR LA MAÎTRISE DE L ÉROSION EN MONTAGNE INTERACTIONS VÉGÉTATION-ÉROSION ET GÉNIE ÉCOLOGIQUE POUR LA MAÎTRISE DE L ÉROSION EN MONTAGNE Freddy REY, Frédéric BERGER Introduction Contexte : prévention et lutte contre l érosion et le risque torrentiel

Plus en détail

Prise en compte des effets de site dans l aménagement - Les PPR sismiques. Journée REPSSOL Mercredi 9 Novembre 2011

Prise en compte des effets de site dans l aménagement - Les PPR sismiques. Journée REPSSOL Mercredi 9 Novembre 2011 Prise en compte des effets de site dans l aménagement - Les PPR sismiques Journée REPSSOL Mercredi 9 Novembre 2011 1 Prise en compte des effets de site dans l aménagement 1. Études réalisées et en cours.

Plus en détail