MÉDIAS QUEBECOR ET RADIO-CANADA FONT LA PAIX PAGE 5 DOW JONES ,81-14,76 (-0,11 %) MINES VIRGINIA IMMOBILIER HAUSSE DU NOMBRE DE TRANSACTIONS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MÉDIAS QUEBECOR ET RADIO-CANADA FONT LA PAIX PAGE 5 DOW JONES 12 962,81-14,76 (-0,11 %) MINES VIRGINIA IMMOBILIER HAUSSE DU NOMBRE DE TRANSACTIONS"

Transcription

1 M O N T R É A L M A R D I 6 M A R S 2012 AFFAIRES PORTFOLIO CÔTE-NORD LE PLAN NORD FORCE DES MILLIONS EN INVESTISSEMENTS PAGE 8 MÉDIAS QUEBECOR ET RADIO-CANADA FONT LA PAIX PAGE 5 B S&P TSX ,95-119,87 (-0,95 %) B S&P ,33-5,30 (-0,39 %) B DOW JONES ,81-14,76 (-0,11 %) H PÉTROLE 106,72 $US +0,02 $US (+0,02 %) B DOLLAR 100,58-0,57 US MINES VIRGINIA IMMOBILIER ENTRE INQUIÉTUDE ET STABILISATION AU CANADA 03 +, % La vie après le gros lot HAUSSE DU NOMBRE DE TRANSACTIONS AU CANADA PRÉVISIONS 2012 Source : Association canadienne de l immeuble 11 -, % BAISSE DU PRIX MOYEN NATIONAL, À $ HUGO FONTAINE ENVOYÉ SPÉCIAL TORONTO Peut-on toucher le gros lot deux fois? André Gaumond, président et chef de la direction de Mines Virginia, le croit fermement. Après avoir découvert Éléonore, qui deviendra bientôt l une des plus importantes mines d or du pays, M. Gaumond continue de quadriller la BaieJames à la recherche d un autre gisement de classe mondiale. «On ne fait que commencer, lance le loquace prospecteur en parlant du vaste territoire de la Baie-James. On n a pas retourné toutes les roches. On a à peine testé les 100 premiers mètres à plusieurs endroits. Il y a d autres Éléonore à venir sur le territoire.» Ça ne semble pas faire de doute dans l esprit d André Gaumond, rencontré au congrès de l Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs miniers. Virginia, société de Québec dont la Caisse de dépôt et placement détient 6,4% des actions, a été une pionnière de l exploration de la Baie-James, ce qui a mené à la découverte d Éléonore en Elle l a vendu à Goldcorp en 2006 pour 500 millions de dollars et une redevance progressive de 2,2 à 3,5% sur la production. Le gisement produira onces d or par année à partir de 2014 (une production semblable à celle d Osisko à Malartic). La royauté rapporte déjà 1,2 million par année en paiements par avance à Virginia, mais elle atteindra 7,7 millions en 2015, puis près de 25 millions à la fin des années 2020, selon les estimations de l analyste minier de Valeurs mobilières Banque Laurentienne, Éric Lemieux. Voir MINES en page 4 MAXIME BERGERON L e ministre des Finances Jim Flaherty a réitéré ses inquiétudes quant à l endettement hypothécaire des Ca nad iens, h ier, au moment même où de nouvelles prévisions laissent entrevoir une certaine stabilisation du marché immobilier d ici à la fin de «Les taux d intérêt sont r e l a t i ve m e n t b a s, d o n c encore une fois, j encourage les Canadiens à faire attention à la quantité de dettes hypothécaires qu ils accumulent, ca r les taux vont remonter un jour et je ne voudrais pas que les gens se fassent prendre», a décla ré M. Fla herty à Ottawa. L e m in istre a for mulé ces commentaires à l issue d u ne rencontre avec u n groupe d économistes, en prépa ration de son budget du 29 mars prochain. Certains d entre eux préconisent de nouvelles mesures pou r refroidir le secteu r de l habitation com me la réduction de la période maximale d amortissement Correction de votre vision par le laser hypothécaire de 30 à 25 ans, mais aucun consensus n a émergé hier. L e ma rché i m mobilier est demeuré très vigoureux dans l ensemble du pays en Le prix moyen a augmenté de 7,1 %, à $, tandis que le nombre de transactions a progressé de 2,4 %. En parallèle, la dette moyenne des ménages en proportion de leur revenu p e r s o n nel d i s p o n ible a atteint le niveau jamais vu de 153 % l automne dernier. Voir IMMOBILIER en page 4 PRIX DE L ESSENCE QUAND ON SE COMPARE... PAGE 3 ÉNERGIE BP SE REMET DE LA MARÉE NOIRE VAGUE DE FUSIONS DANS L INDUSTRIE À LIRE EN PAGE 2 La presbytie* touche tout le monde, aussi bien y faire face. Consultez votre optométriste IRIS pour une évaluation sans engagement. Même après 40 ans MES.YEUX iris.ca Frédéric a choisi IRIS pour la correction de sa vision par le laser. *La presbytie est un trouble de la vision qui rend difficile la focalisation de la vision pour lire ou effectuer un travail de près. Chirurgies faites par un ophtalmologiste à notre Clinique d'ophtalmologie IRIS de Laval, QC.

2 2 LA PRESSE AFFAIRES LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 6 MARS 2012 SECTEUR DE L ÉNERGIE PRÈS DE DEUX ANS APRÈS LA CATASTROPHE BP SE REMET DE LA MARÉE NOIRE PHOTO SAUL LOEB, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE JEAN GAGNON COLL ABOR ATION SPÉCIALE LE MONDE BOURSIER L e règlement à l amiable intervenu entre BP et les entreprises privées de la région du golfe du Mexique annoncé vendredi devrait permettre au prix de l action de poursuivre sa remontée vers son niveau d avril C e st ce j ou r -là qu u ne explosion survenue sur une plateforme de forage da ns le Golfe a causé la mort de 11 travailleurs et entraîné un déversement de 4 millions de barils de pétrole. Le titre a alors été emporté dans une spirale à la baisse. Il est passé de 60$ à 26$ en trois mois. Malgré l incertitude causée par les poursuites, le cours de l action de la pétrolière britannique s est relevé de cette descente aux enfers subie en 2010 et atteignait 47,50 $ à la clôture des marchés juste avant l annonce du règlement, vendredi dernier. Lors d une entrevue accordée à Bloomberg hier, Jason Kenney, analyste chez Banco Santander, à Édimbourg, prévoyait que le titre gagnerait 5 % cette semaine, et continuerait de s apprécier de 10 % supplémentaires au cours des prochains mois. L e règlement a de quoi pl a i r e a u x m a r c h é s. L e s indemnités versées par BP aux sociétés de la région devraient totaliser 7,8 milliards, alors que l on avait plutôt prévu 14 milliards. Toutefois, BP doit aussi faire face à une poursuite en dommages de plus de 17 milliards du gouvernement américain pour des violations de la loi sur la pollution. Il s agit du plus important litige qui reste à régler. Le procès devait débuter hier, mais on a préféré en retarder le début afin d évaluer l i mpac t de l entente intervenue vendredi. Cette entente avec le plus important groupe de plaignants pourrait faciliter les négociations avec le gouvernement. BP a déjà inscrit à ses états financiers des charges totalisant 37 milliards pour faire face à toutes les éventualités liées à ce dossier. Le règlement a de quoi plaire aux marchés. Les indemnités versées par BP aux sociétés de la région devraient totaliser 7,8 milliards, alors que l on avait plutôt prévu 14 milliards. Gare à la hausse du prix du pétrole Le secteur énergétique a bien profité de la reprise boursière amorcée en octobre, tant au Canada qu aux États-Unis. Alors que le titre BP passait de 34 $ à 48 $, un gain de 35 %, Exxon Mobil, dont la production se divise également entre le pétrole et le gaz naturel, gagnait pour sa part près de 30 %. Au Canada, Suncor a volé la vedette avec un gain de plus de 40%. Pas surprenant, car le prix du pétrole a fait une grande remontée durant cette période, passant de 78$ à 106$. Depuis le début de l année, les secteurs énergétiques s arriment à peu près aux indices boursiers. Le secteur canadien gagne 6 % contre un gain de 5 % du S & P/TSX. Le secteur américain, beaucoup moins important dans l indice qu au Canada, s apprécie de 7 % alors que l indice S & P 500 est en hausse de près de 9 %. Mais si la hausse du prix du pétrole a bien servi les pétrolières jusqu à maintenant, il faut maintenant commencer à s en inquiéter, explique Daniel Lavoie, gestionnaire de portefeuille adjoint chez FieraSceptre. «La hausse du prix du pétrole, si elle devait se poursuivre, aurait un effet négatif sur l activité économique», dit-il. Un ralentissement de la croissance fera baisser les prix des commodités et tous les secteurs cycliques seront touchés. Pour l industrie pétrolière canadienne, le prix du pétrole n a pas besoin d être aussi élevé. «Elle peut très bien s accommoder d un prix du baril de pétrole à $», dit M. Lavoie. Un prix de 110 $ pour le West Texas Intermediate (WTI) et de 125 $ pour le Brent européen pourrait commencer à freiner la demande. Le prix plus bas du W TI s explique par plusieurs facteurs. D abord, contrairement au Brent qui fait l objet d une demande mondiale, le W T I est un marché régional. Et sur ce marché, la demande tend actuellement à baisser, alors que la production est à la hausse. De plus, le marché du WTI fait face à un problème d infrastructures. Les inventaires sont stockés à Cushing, en Oklahoma, et les pipelines n ont pas la capacité nécessaire pour réduire rapidement ces inventaires. PHOTO ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE LE SECTEUR PÉTROLIER EN BOURSE Depuis un an (sous-indice des pétrolières du S & P 500) Source : Bloomberg 580 points M A M 2011 Pour en savoir plus sur la Bourse, visitez la série Éducation des investisseurs, rédigée par Jean Gagnon, à l adresse : lapresseaffaires.ca/portfolio/ education-des-investisseurs J J A S O N D J F 2012 PHOTO CARL COURT, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE Bond de 16 % des fusions-acquisitions AGENCE FRANCE-PRESSE PARIS Les fusions-acquisitions dans le secteur de l énergie ont grimpé de 16 % en valeur l an dernier, tandis que celles dans les énergies renouvelables se sont envolées de 40 %, révèle une étude du cabinet P ricewaterhousecoopers ( P wc) publiée hier. D après le cabinet, les fusions et acquisitions dans l énergie (production et distribution d électricité et de gaz) ont atteint 174,4 milliards US l an dernier, en hausse de 16 % par rapport à 2010, malgré un nombre de transactions en recul de 13 % à 583. M a is le tot a l des opération s réalisées l an dernier reste encore deux fois inférieur au record de 2007, où elles s étaient élevées à 373 milliards US, souligne PwC. Et ces chiffres masquent de fortes d ivergences géograph iques. Les transactions ont chuté de 43 % en valeur en Europe, à environ 40 milliards de dollars américains, plus importantes opérations de l an dernier. Deux sont tout de même l œuvre de groupes européens : la prise de contrôle de l italien Edison par le français EDF et l acquisition Les chiffres totaux masquent de fortes divergences géographiques. Les transactions ont chuté de 43 % en valeur en Europe, à environ 40 milliards US, tandis qu elles ont au contraire doublé en Amérique du Nord, à 108 milliards US. tandis qu elles ont au contraire doublé en A mérique du Nord, à 108 milliards US. De plus, l Amérique du Nord se taille la part du lion des «très grandes transactions», avec 7 des 10 du brésilien Elektro par l espagnol Iberdrola. Ces chiffres excluent les opérations dans le domaine des énergies renouvelables, comptabilisées séparément par PwC, et qui affichent une progression encore plus impressionnante (+40% à 53,5 milliards US), et ce, malgré un nombre de transactions en repli de 6% à 570. Dans ce domaine, le cabinet souligne que le bond de la valeur des opérations n est pas dû qu à quelques rachats importants, mais provient aussi d une hausse de la taille des transactions moyennes. À noter que trois sociétés françaises se sont hissées dans le rang des 10 plus importantes transactions l an dernier dans les énergies renouvelables : EDF pour le rachat complet de sa filiale EDF Energies Nouvelles, Total avec l acquisition du spécialiste américain du solaire Sun Power, et Schneider Electric qu i s est empa ré de l espagnol Telvent GI T, spécialisé dans les réseaux électriques intelligents.

3 LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 6 MARS SECTEUR DE L ÉNERGIE QUAND ON SE COMPARE, ON SE CONSOLE PRIX DE L ESSENCE ORDINAIRE DANS LE MONDE ( $ US par gallon) 1. ASMARA ÉRYTHRÉE 2. OSLO NORVÈGE 3. ROME ITALIE 4. COPENHAGUE DANEMARK PHOTO ARCHIVES LA PRESSE PRIX DE L ESSENCE 5. MONTE-CARLO MONACO Tout le monde y passe HÉLÈNE BARIL L es récentes hausses de prix à la pompe pourraient nuire à la reprise économique qui se profile aux États-Unis. Au sud de la frontière, le prix moyen du gallon d essence flirte actuellement avec le seuil jugé critique des 4 $US. «Nous estimons qu à partir de 4$US le gallon, ça commence à être un frein pour l économie américaine», a expliqué hier Mathieu d Anjou, économiste principal chez Desjardins. Plus importants consommateurs de pétrole de la planète, les Américains se plaignent de payer l essence trop cher, même si leur sort reste enviable par rapport aux automobilistes ailleurs dans le monde (voir tableau). Par exemple, le prix du régulier atteignait récemment l équivalent de 9,33$US le gallon à Oslo, en Norvège, et 8,51$US le gallon à Rome, en Italie, selon une étude de la firme américaine AIRINC. Par comparaison, l essence ordinaire se vend ces jours-ci à Montréal aux environs de 5,09$ le gallon (1,34$ le litre) lorsqu on fait la conversion. Le prix de l essence est même devenu u n enjeu m aj eu r de la campagne électorale américaine en cours. Habitués à des prix relativement bas à la pompe, nos voisins du Sud ont développé une relation particulière avec leur voiture. «L automobile fait partie de leur vie, beaucoup plus qu en Europe ou ailleurs», constate l économiste de Desjardins. Les tensions géopolitiques entre les États-Unis et l Iran ont accru la spéculation, ce qui ajoute de 10 à 20 $US au prix du baril, selon un économiste de Desjardins. Selon lui, si le prix dépasse les 4 $US, cela aura un effet sur la confiance des consommateurs américains. C est d abord un effet psychologique, mais qui a ensuite un impact réel sur l économie, explique-t-il. Même si l économie américaine a montré récemment quelques signes 6. LONDRES ROYAUME-UNI d embellie, il faudra attendre la fin du premier trimestre de l année pour savoir avec certitude si la reprise est bel et bien amorcée. Chose certaine, la demande d essence des Américains reste anémique et ne peut pas être responsable de la poussée des prix à la pompe. Peut-être à cause du prix relativement élevé de l essence, ils utilisent moins leur voiture. «Depuis le début de l année, la distance parcourue en auto est en baisse de 7 % aux États-Unis par rapport à la même période l an dernier», souligne Mathieu d Anjou. Le conflit qui couve entre les ÉtatsUnis et l Iran au sujet du programme nucléaire de la République islamique continue de pousser le prix du brut à la hausse. Ces tensions géopolitiques ont accru la spéculation, ce qui ajoute de 10 à 20 $US au prix du baril, selon l économiste de Desjardins. Hier, le brut de référence américain (WTI) a fini la journée à 106,72$US sur le marché de New York, en hausse de 2 cents par rapport à vendredi. Le cours du Brent, prix de référence en Europe et dans l est de l Amérique du Nord, a augmenté de 15 cents, à 123,80$US. 7. PARIS FRANCE 8. HONG KONG CHINE 9. BERLIN ALLEMAGNE 10. TOKYO JAPON NEW YORK ÉTATS-UNIS MONTRÉAL CANADA 9,58$ 9,33$ 8,51$ 8,48 $ 8,46$ 8,12$ 8,06$ 7,85$ 7, 76$ 6,59$ 3,99$ 5,09$ Source : AIRINC HP recommande Windows 7. AVEC UNE BATTERIE DONT LA DURÉE DE VIE EST LA PLUS LONGUE PARMI TOUS LES ULTRABOOK. 1 TM AUTREMENT DIT, C EST UNE MACHINE PERFORMANTE. Voici le nouveau HP Folio. L appareil Ultrabook conçu pour les affaires. Mince. Léger. Avec une batterie dont la durée de vie est la plus longue1 parmi tous les Ultrabook. Jusqu à 9,5 heures2. Doté d un processeur Intel Core i5 de deuxième génération, c est toute la puissance qui est accordée aux professionnels. À partir de $* Produit : B2A32UT hp.ca/lepluslong Visitez votre revendeur HP autorisé Le centre d appel pour PME est ouvert du lundi au vendredi de 8 h à 20 h Hewlett-Packard Development Company, L.P., L information contenue dans le présent document peut être modifiée sans préavis. Les seules garanties relatives aux produits et services HP sont mentionnées dans les énoncés exprès de garantie accompagnant ces produits ou services. Aucun élément du présent document ne doit être interprété de façon à constituer une garantie supplémentaire. HP n est pas responsable des omissions ou des erreurs techniques ou éditoriales contenues aux présentes. Les prix indiqués sont les prix courants HP. Les revendeurs peuvent vendre à prix moindre. Microsoft et Windows sont des marques de commerce de Microsoft Corporation. Intel, le logo Intel, Intel Inside, Intel Core et Core Inside sont des marques de commerce d Intel Corporation aux États-Unis et dans d autres pays. * Prix courant HP Canada sur Internet. Les revendeurs peuvent vendre à prix moindre. 1. Fondé sur les estimations de la batterie interne par rapport aux résultats publiés pour des batteries internes de produits Ultrabook de concurrents aux États-Unis, en date du 18 janvier La durée de la batterie variera en fonction du modèle de produit, de sa configuration, des applications chargées, des fonctionnalités, de l utilisation, de la fonctionnalité sans fil et des paramètres de gestion de l alimentation. La capacité de charge de la batterie diminuera avec le temps et l usage. Consultez le site hp.com/folio pour en savoir davantage. JAN 2012

4 4 LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 6 MARS 2012 ÀL AGENDA n PRÉVISIONS n RÉEL BPA:bénéfice paraction K:millier M:million G:milliard AUJOURD HUI Banque de Nouvelle-Écosse BPA1T:1,15$ Evertz Technologies VENDREDI 9MARS Balancecomm. janv.:-49,0g$ (É.-U.) déc.:-48,8g $ Taux de chômage fév.:8,3% (É.-U.) janv. : 8,3% TransatAT Transcontinental Source:Bloomberg BPA3T:24 Linamar BPA4T:41 March Networks BPA3T:7 BPA1T:36 BPA1T:-57 POUR NOUS JOINDRE DEMAIN Banque Laurentienne BPA1T:1,27$ Canadian Western Bank BPA1T:55 Casey sgen.stores LUNDI 12 MARS Citizens BPA4T:4 US Douglas Dynamics BPA4T:21 US TransGlobe Apartment BPA4T:24 UrbanOutfitters BPA3T:45 US Groupe TVA BPA4T:47 H&RBlock BPA3T:7 US BPA4T:30 US JEUDI 8MARS Banque CIBC BPA1T:1,92 $ DescartesSystems Kirkland s MinesDenison MARDI 13 MARS Ventes au détail anticipées (É.-U.) fév.:1,0% janv.:0,4 % AlarmForce Financière Power La Presse Affaires,7,rue Saint-Jacques, Montréal (Québec)H2Y 1K9 BPA4T:13 BPA4T:74 US BPA4T:-3 Uni-Select BPA4T:67 BPA1T:8 BPA4T:59 SUDOKU Niveau de difficulté :MOYEN Ce jeuest uneréalisation de Ludipresse. Pour plus d informations: ou Placez un chiffrede1à9danschaque un chaque case Chaque vide.chaque ligne, ligne, chaque chaque colonne et colonneetchaque boîte3x3délimitée délimitée par un trait plus épais doivent paruntrait plusépais doivent contenir tous les les chiffres chiffresde 11à9.Chaque chiffre chiffre apparaît une seule donc uneseulefoisdansune ligne, dans ligne, dansdansune boîte colonneetdansune 3x3. boîte3x3. Solution du dernier sudoku Par Fabien Savary 2228 Ce une de Pour d'information rendez-vous sur les-mordus. ou com La vie après le gros lot MINES suite de la page 1 Ce sera là une assise financière pour les autres ambitions de Virginia. André Gaumond présente la carte de ses projets à la Baie-James et montre entre autres Wabamisk-Anatacau, où la société a commencé à forer. «Ça ressemble beaucoup à Éléonore sur le plan géologique», dit-il avec un grand sourire qui évoque à la fois la passion du métier et la grandeur de ses espoirs. Le projet Coulon Le budget d exploration de Virginia est de 21 millions en 2012, dont 9,5 millions dépensés par ses partenaires comme Iamgold et Anglo- American. La société veut notamment consacrer 3 millions à Coulon, un projet de métaux de base (zinc, cuivre, argent) qu André Gaumond entend bien vendre une fois qu il aura déniché des ressources suffisantes, à la manière d Eléonore. Virginia compte aussi d autres propriétés aurifères, dont La Grande Sud ( onces en ressources inférées). C est une découverte de petite ampleur. Mais de tels gisements, explique André Gaumond, pourraient prendre leur sens quand l usine de traitement d Éléonore sera en fonction, permettant alors la rentabilité de gisements satellites qui pourront écouler leur minerai. Dans un récent rapport, l analyste Éric Lemieux estime que Mines Virginia est «la référence dans le secteur de la Baie-James». Avec un fonds de roulement de 35 millions et des revenus récurrents de la royauté d Éleonore, M. Lemieux met notamment en lumière la bonne situation financière de l entreprise. Selon l analyste, Virginia est bien placée pour faire d autres découvertes. Il propose une cible de 17 $ pour le titre (VGQ), bien au-delà des 9,45$ à la clôture hier à Toronto. Eldon Brown, de la Financière Banque Nationale, voit le titre à 12,70$. Michael Gray, de Macquarie Research, a cessé de recommander l achat de l action. En raison d une baisse de ses prévisions des prix à long terme de l or, il a diminué sa cible à 10 $. Entre inquiétude et stabilisation IMMOBILIER suite de la page 1 Jim Flaherty, qui a déjà imposé plusieurs mesures d apaisement depuis trois ans, a indiqué que le marché immobilier avait montré des signes de «modération» dernièrement, rapporte l agence Reuters qui a relayé ses propos. Le ministre s est tout de même dit inquiet du secteur de la copropriété, sur lequel plane un risque de surconstruction. Nouvelles prévisions Cette sortie du ministre coïncide avec la publication de données révisées par l Association canadienne de l immeuble (ACI), hier. Selon l ACI, le nombre de transactions reculera de 0,3% cette année avant de rebondir de 0,3% l an prochain, pour totaliser reventes. Le prix moyen devrait quant à lui reculer de 1,1% cette année Feu vert au projet immobilier ZERO 1 EXCLUSIF MAXIME BERGERON La vente des 163 condos du projet ZERO 1 du Groupe Cholette, arrêtée il y a plus d un an par l Autorité des marchés financiers (AMF), pourra finalement recommencer dès jeudi. Le complexe de type copropriété hôtelière permet aux acheteurs d avoir un piedà-terre au centre-ville de Montréal et de louer leur appartement lorsqu ils sont absents. Or, comme l achat d une telle propriété constitue une forme de placement financier, le promoteur aurait 710 OCCASIONS D'AFFAIRES AST-LAURENT,grand condo 3½ neuf,stat. int., toutes commodités, loc. garantie 900$+/ mois, bail de 1 an, TENUE DE LIVRES, IMPÔT EXPERT COMPTABLE FISCALITÉ, ex-travaillant Ministère Rev., 44 ans exp., particulier, autonome, corporatif, problème d impôt pour se redresser de 0,9% en 2013, ajoute l organisme. La baisse attendue du prix moyen à $ est en bonne partie due au recul observé en Colombie- Britannique, a fait valoir Gregory Klump, économiste en chef de l ACI. La valeur de revente moyenne devrait glisser de 4% cette année dans la province de l Ouest, à $, après avoir explosé de 11,1 % l an dernier, ce qui influencera la moyenne nationale. «Il n y a pas lieu de s inquiéter: la plupart des provinces enregistreront de légers gains en 2012 et des hausses plus modérées en 2013», a avancé M. Klump à La Presse Affaires. dû faire approuver son projet par l AMF avant de lancer les ventes au printemps 2010, ce qu il n avait pas fait. Une centaine d intéressés avaient déjà signé des contrats d achat lorsque les ventes ont été interrompues à l automne Plusieurs dizaines d acheteurs ont demandé et obtenu le remboursement de leur dépôt initial, tandis que 34 autres ont décidé d attendre pour connaître la suite des choses. Une demi-douzaine d acheteurs ont fait part de leur impatience grandissante à La Presse Affaires au cours des dernières semaines. Ils dénonçaient le manque de Au Québec, le nombre de transactions devrait progresser de 2,3% cette année et de 0,2% l an prochain, pour totaliser alors reventes, prévoit l ACI. Le prix moyen devrait croître de 3% et 2% pendant ces deux années, pour s élever à $ dans la province en Le prix des maisons et l endettement des ménages canadiens ont suscité l attention au cours des derniers mois en raison de leurs niveaux très élevés. 850 AVIS DE DISSOLUTION CHANGEMENT DE NOM PRENEZ AVIS que JEAN-ROBERT SENOSIER en sa qualité de père, dont l adresse du domicile est le 7586 rue Broadway, présentera au Directeur de l état civil une demande pour changer le nom de EMMANUEL MATTE en celui de EMMANUEL SENOSIER. À Montréal le 5 mars 2012 PRENEZ AVIS que la compagnie WOO S CAFE INC. demanderaauregistraire des entreprises la permission de se dissoudre. Montréal, le 6 mars 2012 Administrateur, WOO, Grant Les prévisions de l ACI sont quelque peu décalées par rapport à celles de la Banque TD. L institution prédit une hausse de 2,5% du prix moyen cette année et non une baisse, suivie d un recul de 2,1% en 2013, année où l ACI prévoit une remontée. Le nombre de transactions devrait progresser de 0,5% en 2012 avant de chuter de 3,1% l an prochain, ajoute la TD. communication de la part de Cholette au fil des mois. Isabelle Béland, vice-présidente finance et administration de Groupe Cholette, estime que l entreprise «a agi en toute transparence dans ce dossier et a fait preuve d une grande collaboration avec l AMF afin de s assurer de respecter la réglementation». Dans un courriel à La Presse Affaires, elle précise que le projet de condos ZÉRO 1 s est transformé en projet de type copropriété hôtelière à l automne2010pourrépondreà la demande des acheteurs. La décision de l AMF sera rendue publique vendredi. Nous avons toutefois pu consulter la note d information. AVIS DE DIVIDENDES Le 29 février 2012, le conseil d administration de Bombardier Inc. a déclaré les dividendes suivants : Actions classe A(droits de vote multiples) Actions classe B (droits de vote limités) Ces dividendes seront payés le 31 mars 2012 aux actionnaires inscrits à la clôture des affaires le 16 mars Roger Carle Secrétaire de la Société Le 29 février ,025 $CAN par action 0,025 $CAN par action plus un dividende prioritaire de $CAN La banque torontoise prévoit en outre des baisses de prix de 2,5% au Québec et de 2,7% à Montréal en 2013, accompagnées de baisses des ventes du même ordre, a indiqué par courriel l économiste Sonya Gulati. Ces prévisions apparaissent presque optimistes par rapport au portrait apocalyptique dressé par le magazine Macleans cette semaine. La page couverture, où apparaît le dessin d une maison en feu, indique aux Canadiens que c est «officiellement le temps de paniquer». Gregory Klump, de l ACI, a qualifié de «sensationnaliste» et «déséquilibré» ce reportage qui dresse plusieurs parallèles entre la situation du Canada et celle des États-Unis avant l éclatement de la bulle immobilière. Il reste que le prix des maisons et l endettement des ménages canadiens ont suscité l attention de plusieurs organismes internationaux au cours des derniers mois en raison de leurs niveaux très élevés. de 127 pages produite par l organisme, qui servira à informer les acheteurs de tous les aspects juridiques que comporte l achat d une propriété de type copropriété hôtelière. Notons que la participation au programme de location sera facultative. Attentes dépassées Le lancement du projet ZERO 1 avait suscité beaucoup d attention en raison du bas prix des condos $ pour la plupart et de son emplacement de choix, à l angle des boulevards Saint- Laurent et René-Lévesque. Les appartements mesurent 220 à 378 pieds carrés. Cholette a lancé en mai dernier l hôtel ZÉRO 1 dans l immeuble, responsable de louer les condos aux touristes et gens d affaires de passage. Le taux d occupation observé l été dernier a «dépassé les attentes», selon Isabelle Béland. AVIS DE DIVIDENDE Le 15 mars 2012, Bombardier Inc. paiera un dividende mensuel variable de 0,0625 $ CAN par action aux détenteurs d actions privilégiées séries 2 inscrits à la clôture des affaires le 29 février Roger Carle Secrétaire de la Société Le 1mars 2012 Date Date Type Raison sociale inscr. d ass. d ass Abington Resources Ltd Mars15 Avr 19 AG Accord FinancialCorp Mars23 Mai 04 AG Agnico -Eagle MinesLimited Mars12 Avr27 AS Akita Drilling Ltd. Mars19 Mai 07 A Alaris RoyaltyCorp. Mars15 Avr19 AG Albion Petroleum Ltd Mars12 Avr 19 AGS AtikwaResources Inc. Mars16 Avr20 AGS Aurizon Mines Ltd Avr 05 Mai 10 AG Bearing Resources Ltd Mars21 Avr 25 AG Bell Aliant Inc Mars12 Avr 26 A Benton Resources Corp. Fevr24 Avr 09 AGS Bridge ResourcesCorp. Fevr29 Mars22 AS Brookfield Asset Management Mars14 Mai10 A Brookfield Office Prop.Canada Mars12 Avr 30 A Brookfield Office Properties Mars12 Mai 03 A Brookfield Residential Prop. Mars15 Mai 08 AS BCE Inc. Mars16 Mai 03 AG BCMResources Corporation Mars12 Avr 16 AGS Cameco Corporation Mars20 Mai 15 A Canadian Life Co SplitCorp. Mars06 Avr 16 S Canfor Corporation Mars06 Avr 26 A Canfor Pulp Products Inc. Mars07 Avr 24 A CapitalPower Corporation *Mars23 Avr27 AG Caribbean Utilities Comp,Ltd. Mars19 Mai 18 A Cascades inc. Mars15 Mai 10 AG CassidyGoldCorp. Mars13 Avr17 A Castle Peak Mining Ltd. Fevr23 Mars28 S Cayenne Gold Mines Ltd Mars09 Avr 16 AGS CencotechInc Mars27 Avr27 AG Changyu MedtechLtd. Fevr27 Mars26 AGS Chemtrade Logistics Income Mars13 Mai 10 A ChesswoodGroup Limited Mars16 Avr23 A Corporation Cott Mars20 Mai 01 AG Corporation Financiere Power Mars20 Mai 14 AG CorporationWajax Mars16 Mai08 AG Crombie REIT Mars21 Mai11 A COM DEV International Ltd Mars13 Avr 18 AG DiscoveryAir Inc. Mai08 Juin12 AGS E-L Financial Corporation Ltd Mars15 Mai 10 AG Eastmain Resources Inc Mars16 Avr 26 A EcoOro MineralsCorp Mars15 Avr 27 AG Elgin Mining Inc. Mars02 Avr 10 S Finning International Inc Mars15 Mai 08 AG FirstMajesticSilverCorp Avr 02 Mai24 AG FirstNational FinancialCorp Mars23 Mai 03 AG Foundation Resources Inc Mars15 Avr 19 AEG G.I.E.Environment Tech. Ltd. Fevr29 Mars30 AGS Genenews Limited Mars19 Avr26 AS Genview Capital Corp. Mars22 Avr 26 AG Ginguro Exploration Inc Mars12 Avr 18 AS Groupe D'alimentation MTY Inc Mars22 Mai 02 AG HellixVentures Inc. Mars15 Avr19 AS Industrielle Alliance Mars15 Mai10 AGS Intact Corporation financiere Mars20 Mai 02 AG KinrossGoldCorporation Mars14 Mai09 AG Labrador Iron Ore Royalty Corp Mars29 Mai 16 AGS ManitouGoldInc Mars12 Avr18 AS McLaren Resources Inc *Fevr27 Mars28 AS Melcor DevelopmentsLtd Mars14 Avr26 A Minefinders CorporationLtd. *Fevr14 Mars26 S Mullen GroupLtd Mars12 Mai01 A Musgrove MineralsCorp Mars12 Avr 16 AGS MBMI ResourcesInc. Mars07 Avr 11 S MCAN Mortgage Corporation Mars16 Mai 09 AG New Guinea Gold Corporation Mars09 Avr 12 S Newfoundland PowerInc Mars12 Avr27 AG OceanParkVentures Corp Mars12 Mai07 AG Oracle Mining Corp. %Fevr06 Mars06 S Orofino MineralsInc. Mars12 Avr 11 AG PacificCascade MineralsInc. Mars16 Avr 20 AG Paragon Pharmacies Limited Mars15 Avr 19 AGS Pelangio Exploration Inc Mars30 Mai 24 A PerliteCanadaInc Mars02 Avr13 AGS PlatinumCommunications Corpor Mars16 Avr 23 AGS PlazacorpRetailProperties Mars16 Avr 18 AS Portal Resources Ltd. Fevr17 Mars23 S Power Corporation du Canada Mars20 Mai 15 AG Probe ResourcesLtd *Jan 30 Mars23 AGS Progressive Waste Solutions Lt Mars13 Mai 08 AG Quest Rare Minerals Ltd. Mars06 Avr 18 AGS RainbowResources Inc. Mars19 Avr19 AS Revolution Resources Corp. Mars20 Avr 23 AG Rio Alto Mining Ltd. Avr 05 Mai 10 S Ritchie Bros AuctioneersIncorp Mars20 Avr 30 AG RockBridge ResourcesInc. Mars15 Avr 17 AG RogersCommunicationsInc Mars15 Avr25 AG Russel Metals Inc. Mars19 Mai 03 A RyePatchGoldCorp Avr 18 Mai23 AG SearsCanada Inc. Mars15 Avr 17 A Selwyn Resources Ltd Mars27 Mai 11 AGS Silver Standard Resources Inc. Mars26 Mai 09 AGS Sirona BiochemCorp. Mars09 Avr 13 AG SkylineGoldCorporation Mars15 Avr19 AG Sniper ResourcesLtd. Avr 04 Mai08 AG Stantec Inc. Mars13 Mai10 AG Star Navigation Systems Group Mars14 Avr 13 S Sterling Resources Ltd. Avr 09 Mai 31 AGS Strachan ResourcesLtd. Mars17 Avr 19 AG Sun Life Financial Inc Mars19 Mai 10 A SXC Health Solutions Corp. Mars19 Mai 16 A Technologies Miranda Inc. Mars15 Avr 17 AGS TescoCorporation Mars22 Mai10 AG ThompsonCreekMetalsCompany Mars23 Mai 08 AS TorexGoldResources Inc. Mars19 Avr27 AGS TransForce Inc Mars16 Avr 26 A Tree Island Wire Income Fund Mars21 Mai09 AG Trican Well Service Ltd. Mars22 Mai 09 AGS Trimac Transportation Ltd Mars21 Mai 01 AG TurboPower SystemsInc. Mars16 Avr 30 AS US Financial 15Split Corp Mars06 Avr 16 S Vanoil Energy Ltd. %Jan 18 Fevr22 AG Veresen Inc. Mars13 Mai01 AG West Kirkland Mining Inc. Avr 18 Juin14 AG Wi-Lan Inc Mars15 Avr 19 AG Xinergy Ltd. Avr 17 Mai 22 AGS Yamana Gold Inc. Mars09 Mai 02 A Yellow Media Inc. Mars12 Mai 08 A Zargon Oil&Gas Ltd Mars12 Avr 25 AG

5 LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 6 MARS Demande de recours collectif en lien avec la Libye SNC-Lavalin nie toute responsabilité SYLVAIN LAROCQUE LA PRESSE CANADIENNE Réagissant à une demande de recours collectif de 250 millions de dollars portant notamment sur ses activités en Libye, SNC-Lavalin a assuré hier qu elle n avait rien à se reprocher. «La société nie toute responsabilité à l égard des réclamations et des demandes présentées dans la requête et a l intention de contester énergiquement la requête», a indiqué la multinationale montréalaise dans un communiqué. La demande de recours collectif, déposée jeudi par le cabinet d avocats Siskinds, allègue notamment que SNC a «permis» la publication d «informations et représentations inexactes ou trompeuses» en rapport avec son code de conduite et ses mesures de contrôle interne. Les demandeurs allèguent en outre que certains hauts dirigeants de SNC-Lavalin «auraient été impliqués dans des activités illicites en Libye». Mardi dernier, le géant de l ingénierie a révélé qu il enquêtait sur des versements de 35 millions de dollars qui ont été imputés à des projets de construction «auxquels ils ne se rapportaient pas». La firme a de plus averti que ses profits nets pour 2011 allaient être 18 % inférieurs aux perspectives qu elle avait dévoilées il y a quelques mois. Ce jour-là, l action de la société a dégringolé de 20%. Selon la CBC, les mystérieux paiements de 35 millions sont liés aux projets de SNC-Lavalin en Libye. Le diffuseur public a mis la main sur une lettre de dénonciation anonyme envoyée à SNC en décembre et qui faisait état de pratiques criminelles non PHOTO MAHMUD TURKIA, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE SNC-Lavalin fait face à une demande de recours collectif en lien avec ses activités en Libye sous le régime de l exdictateur Mouammar Kadhafi. La société conteste «énergiquement» la requête. PHOTO RÉMI LEMÉE, ARCHIVES LA PRESSE L action de SNC-Lavalin a reculé hier de 1,7%à la Bourse de Toronto. prouvées comme le versement de pots-de-vin. Il aurait également été question de transferts d argent de SNC-Lavalin vers les membres de la famille Kadhafi par le truchement de sociétés fictives. Contrat SNC a par ailleurs annoncé hier avoir obtenu du géant minier Vale un contrat de gestion de projet, d ingénierie, d approvisionnement et de gestion de la construction dans le cadre des travaux de modernisation d une fonderie de nickel située à Sudbury, en Ontario. L entreprise rénovera la fonderie de façon à réduire de 70% ses émissions de dioxyde de soufre et de 40% les particules de poussière et de métal qu elle dégage. Les travaux doivent débuter en avril 2012 pour être achevés vers la fin de S appuyant sur la norme générale pour des contrats de ce type, l analyste Pierre Lacroix, de Valeurs mobilières Desjardins, a évalué hier que SNC-Lavalin tirera des revenus d environ 200 millionsde ce projet, soit 10 % de la facture totale de 2milliards. La relation étroite entre SNC et Vale «pourrait conduire à de nouvelles occasions d affaires étant donné que Vale a déjà fait part de son intention d investir 10 milliards pour moderniser et agrandir ses installations canadiennes d ici 2015», a écrit M. Lacroix dans une note. Le contrat de Vale s ajoute à un autre d environ 425 millions accordé la semaine dernière à SNC-Lavalin dans le cadre de la remise à neuf de la centrale nucléaire de Darlington, en Ontario. «Nous continuons de prévoir que l incertitude pèsera sur les actions de SNC jusqu à ce que la compagnie termine son enquête interne [sur les paiements de 35 millions], a affirmé M. Lacroix. Par contre, les nouveaux contrats devraient rappeler aux investisseurs son savoir-faire, ses antécédents positifs et son grand bassin de clients potentiels.» Résultats retardés De son côté, l analyste Maxim Sytchev, de la firme AltaCorp Capital, a souligné que la valorisation de SNC-Lavalin en Bourse avait atteint un plancher historique en comparaison avec ses pairs américains Fluor et Jacobs. SNC-Lavalin a reporté la publication de ses résultats financiers du quatrième trimestre et de l année 2011, qui devaient être communiqués vendredi. Ils doivent maintenant être rendus publics avant le 30 mars. Hier, l action de SNC- Lavalin a reculé de 66 cents, ou 1,7%, à 39,44$ à la Bourse de Toronto. Quebecor Media et Radio-Canada s entendent LA PRESSE CANADIENNE Quebecor Media et la Société Radio- Canada ont conclu vendredi dernier des ententes visant à rétablir leurs relations commerciales pour les années à venir, selon un communiqué publié hier par Quebecor Media. En plus de renouveler les ententes de distribution avec la filiale de télédistribution Vidéotron concernant les chaînes spécialisées et les autres véhicules de diffusion de la Société Radio-Canada, les parties ont notamment convenu d une entente d achats publicitaires sur les différentes plateformes numériques et d imprimés francophones de la filiale Corporation Sun Media. Rappelons qu une querelle commerciale oppose les deux entreprises depuis plusieurs mois. Au début de l année, La Presse Canadienne a révélé que Quebecor a menacé Radio-Canada de poursuites judiciaires si le diffuseur public n achetait pas davantage de publicités dans ses journaux et magazines. Pierre Karl Péladeau, grand patron de Quebecor, avait averti le présidentdirecteur général de Radio-Canada, Quebecor avait menacé Radio- Canada de poursuites judiciaires si le diffuseur public n achetait pas davantage de publicités dans ses journaux et magazines. Hubert Lacroix, que s il persistait à «boycotter» ses diverses publications pour l achat de publicité, il pourrait s adresser aux tribunaux. Il a lancé cet avertissement dans une lettre datée du 7 septembre 2011, obtenue avec une liasse de correspondance, en vertu d une demande d accès à l information formulée par La Presse Canadienne. Avis est par les présentes donné que les dividendes suivants sur les actions en circulation de la Banque Nationale du Canada, lesquels constituent des dividendes déterminés en vertu de la Loi de l impôt sur le revenu (Canada), ont été déclarés par le conseil d administration et seront payables aux dates indiquées ci-dessous : Le 1 er mai 2012 Aux actionnaires inscrits dans les registres de la Banque à la fermeture des bureaux le 29 mars 2012 : un dividende de 0,75 $ l action sur les actions ordinaires. Le 15 mai 2012 Aux actionnaires inscrits dans les registres de la Banque à la fermeture des bureaux le 13 avril 2012 : un dividende de 0, $ l action sur les actions privilégiées de premier rang, série15; un dividende de 0, $ l action sur les actions privilégiées de premier rang, série16; undividende de 0,375 $l action sur les actions privilégiées de premier rang, série 20; un dividende de 0,33594 $ l action sur les actions privilégiées de premier rang, série 21; un dividende de 0,4125 $ l action sur les actions privilégiées de premier rang, série 24; un dividende de 0,4125 $ l action sur les actions privilégiées de premier rang, série 26. Par ordre du conseil d administration Linda Caty Vice-présidente etsecrétaire corporatif Montréal (Québec) Le 1 er mars 2012 AVIS DE DIVIDENDES Cette lettre fait partie d un échange sur ce même sujet entre les deux dirigeants, étalé sur plus de deux ans, depuis au moins août Avec cette missive de l automne 2011, le ton a toutefois monté. Les menaces voilées se sont poursuivies dans une lettre subséquente, en décembre dernier. Textes controversés En octobre dernier, Radio-Canada avait refusé de retirer de son site web un texte contesté par Quebecor, en dépit de la mise en demeure qui lui Gestion deséquipes performantes : mieuxcomprendrepourmieux intervenir 19 et 20 avril2012 9hà17h Caroline Aubé (Ph. D. psychologieindustrielle et organisationnelle),professeure agrégée, HEC Montréal VincentRousseau (Ph. D. psychologieindustrielle et organisationnelle), professeuragrégé, Université de Montréal Lesindicateurs de performanceet l analysecomparative (benchmarking) : se mesurer, se comparer,s améliorer 19 et 20 avril2012 9hà17h Marie-Hélène Jobin (MBA, Ph. D. administration des affaires),professeure titulaire JacquesRoy (MBA,Ph. D. majeure en gestion des opérations- mineure en économie), professeur titulaire La négociation en contexte de vente 23,24et25avril h30à16h RobertDesormeaux (Ph. D. marketing), professeur agrégé Michel Laurin (B.A.A.),chargédecours àhec Montréal Lesnouvelles normescomptables pour lesentreprises àcapital fermé(ncecf) : caractéristiquesetimpacts pour lesutilisateurs 23 avril2012 9hà17h Danièle Pérusse,FCGA(M. Sc.sciencescomptables), maître d enseignement avait été envoyée. Quebecor réclamait le retrait du texte «Ce que Quebecor ne vous dit pas quand elle attaque le radiodiffuseur public», que le conglomérat montréalais juge faux et diffamatoire. Quebecor exigeait aussi le retrait du texte «Examen des arguments de Quebecor Media en faveur du libre marché». Le texte en question reprochait à Quebecor Media de cacher des faits à la population, ou de taire la vérité dans ses reportages ou ses déclarations publiques. SÉMINAIRES

6 6 LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 6 MARS 2012 TECHNO ALAIN McKENNA, COLLABORATION SPÉCIALE Quel avenir pour Nintendo? L APPLICATION DE LA SEMAINE N intendo survivra-t-il à la prochaine génération de consoles? Alors que ses rivaux dans le marché du jeu vidéo élargissent leurs gammes de produits, passant des plateformes spécialisées aux appareils mobiles aux téléviseurs intelligents, les analystes doutent que l offre du fabricant japonais suffise à satisfaire les consommateurs. L année 2012 est importante pour Nintendo. C est au fil des prochains mois que la console qui succédera à sa populaire Wii, appelée Wii U, sera mise en marché. Nintendo lancera ainsi le bal du renouvellement des consoles de salon, les remplaçantes des Xbox 360 et PlayStation 3, de Microsoft et Sony, étant également attendues au plus tard en Dévoilés en avant-première en janvier dernier, la Wii U et ses contrôleurs à écran tactile n ont pas eu l effet espéré. Vu sa fiche technique, les analystes prédisent déjà que l appareil se vendra plus cher que la concurrence et peinera ainsi à tirer son épingle du jeu. Depuis cinq ans, la Wii a connu sa part de succès en grande partie grâce à un bas prix de détail. «Nintendo m apparaît comme étant en plein désarroi. Ses dirigeants ont complètement raté leur coup avec la Wii U, qui va probablement se vendre à un prix avoisinant les 250$. À ce prix, la Xbox avec Kinect de Microsoft sera un choix beaucoup plus attrayant pour les acheteurs», a indiqué la semaine dernière un analyste de la firme spécialisée Wedbush Securities. La firme américaine PHOTO DAMIAN DOVARGANES, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS Dévoilés en avant-première en janvier dernier, la Wii U et ses contrôleurs à écran tactile n ont pas eu l effet espéré. Vu sa fiche technique, les analystes prédisent déjà que l appareil se vendra plus cher que la concurrence et peinera ainsi à tirer son épingle du jeu. estime que, d ici à l été, Microsoft baissera le prix de sa console actuelle sous celui de la Wii U. Si c est le cas, «Nintendo ne sera rien de moins que foutu», conclut son porte-parole Michael Patcher. Selon lui, le marché visé par la Wii U est moitié moins grand que celui de la Wii, et ce marché de joueurs occasionnels est mieux desservi par les jeux sur appareils mobiles et les jeux sociaux liés à des sites comme Facebook. Le jeu vidéo de pointe au-delà des consoles Pendant que Nintendo s enlise, Microsoft et Sony, ses deux rivaux, s ajustent aux changements que vit actuellement l industrie du jeu vidéo. Les deux étaient bien en vue au Mobile World Congress de Barcelone, la semaine dernière. La conférence annuelle consacrée au marché de la mobilité leur a permis de faire le point sur leur stratégie pour les tablettes numériques et les téléphones intelligents, et sur la place qu y occupera le jeu vidéo. Elle ne sera pas négligeable. C est qu au-delà des consoles, les plateformes Xbox et PlayStation sont graduellement intégrées à leurs futurs produits grand public. La plateforme PlayStation sera présente sur la prochaine génération de produits mobiles de Sony, alors que Xbox Live est déjà un composant important de Windows 8, qui animera tant des PC que des tablettes numériques. Des tablettes qui, en partie du moins, seront prêtes pour des jeux vidéo dignes L actualité sur les tablettes TabTimes, site d information pour et sur les tablettes numériques de l entrepreneur montréalais Patrick Pierra, est désormais offert sous forme d application web optimisée pour les tablettes. Celle-ci est accessible à partir du navigateur, et se dispose différemment selon que la tablette utilisée est un ipad, d Apple, un Galaxy Tab, de Samsung, ou un autre produit. Le site cible avant tout le marché américain, mais s adresse à tous ceux qui sont à l aise avec la langue de Shakespeare. Il suffit de visiter le t.tabtimes.com. Alain McKenna, collaboration spéciale des consoles de salon. «On ne parle pas d Angry Birds, ici, mais de jeu vidéo de pointe fonctionnant sur une tablette», a résumé le PDG de Razer, Min-Liang Tan, le mois dernier, en dévoilant un prototype de tablette Windows 8 appelé Fiona. C est un changement de cap important dans le jeu vidéo: en 2015, les experts prédisent que 48 des 70 milliards de dollars que génère cette industrie proviendront du mobile. Microsoft et Sony sont déjà prêts. Nintendo? On ne dirait pas S Pour joindre notre collaborateur: AVIS LÉGAUX - APPELS D OFFRES SOUMISSIONS - ENCANS LA BANQUE DE NOUVELLE-ÉCOSSE Avis de convocation àla180 e assemblée annuelle des actionnaires L assemblée annuelle des actionnaires de La Banque de Nouvelle-Écosse aura lieu le mardi 3 avril 2012 à 10 h(heure locale), au TCU Place Arts and Convention Centre, Grand Salon, nd Street East, Saskatoon (Saskatchewan). Par ordre du conseil d administration Deborah M. Alexander Vice-présidente à la direction, Services juridiques et Secrétariat général Le 7 février 2012 Appel d offres Service de l eau Direction de l épuration des eaux usées Des soumissions sont demandées et devront être reçues, avant 14 h àladateci-dessous, à la Direction du greffe de la Ville de Montréal à l attention du greffier, 275, rue Notre-Dame Est, bureau R-134, Montréal (Québec) H2Y 1C6, pour : le 28 mars Catégorie : Construction Appeld offres:1531-ae Descriptif :Mise à niveau des écrans perforés en aluminium desdécanteursnos 1à7àlaStation d épuration deseauxusées Jean-R.-Marcotte Date d ouverture:28 mars 2012 Dépôt degarantie :10 %dumontant de la soumission Visite :Individuelle sur rendez-vous les 13,14, 15 et 16 mars 2012 Renseignements : Claude Meunier, ing. : Pour être considérée, toute soumission devra être présentéesur lesformulairesspécialement préparés àcette fin. Documents : Lesdocumentsrelatifsàcet appeld offresseront disponiblesàcompter du 6mars2012. Les personnes et les entreprises intéressées par ce contrat peuvent se procurer les documents de soumissionens adressantauserviceélectronique d appels d offres (SEAO) en communiquant avec un desreprésentants partéléphone au ou au ou en consultant le site Web: Lesdocumentspeuvent être obtenusaucoût établi parleseao. Chaquesoumission doit être placéedansune enveloppe cachetée et portant l identification fournieenannexe du documentd appel d offres. Les soumissions reçues seront ouvertes publiquement dans les locaux de la Direction du greffe à l hôtel de ville,immédiatement après l expiration du délaifixé pour leur réception. La Ville de Montréal ne s engage à accepter ni la plus basse ni aucune des soumissions reçues et n assumeaucuneobligationdequelquenatureque ce soit envers le ou lessoumissionnaires. Montréal,le6mars2012 Le greffierdelaville M e Yves Saindon MD Marque déposée de La Banque de Nouvelle-Écosse. NOUS DONNONS.VOUS DONNEZ. ILS DÉJEUNENT MARKETING-PUBLICITÉ Sid Lee prépare un deuxième Boot Camp ISABELLE MASSÉ Sid Lee multiplie les façons de créer. Sans contrainte, avec des gens de divers milieux et provenant de divers pays. L agence de publicité, de design et d architecture a lancé hier la période d inscriptions à son deuxième Boot Camp, qui aura lieu en mai, dans un local industriel de Montréal. Cette fois, en 10 jours (ou 240 heures), les huit personnes réunies 24 heures sur 24 devront réinventer l image et les communications de l organisme philanthropique RED, qui se consacre à la lutte contre le sida. «Avec RED, on veut explorer une nouvelle façon de faire de la philanthropie», résume Bertrand Cesvet, président du conseil de Sid Lee. L an dernier, le Boot Camp a réuni huit étudiants en architecture, design industriel et design interactif, entre autres, pour repenser la marque de poufs géants Fatboy. «L an dernier, on expérimentait, raconte Bertrand Cesvet. On ne savait pas ce que ça allait donner. L idée était de créer des conditions de travail uniques, car on ne se permet pas une telle réinvention quand on est trop proche des entreprises. Là, une magie s opère. On a l impression d un sentiment d urgence. Les EN BREF MTY implantera Thaï Express au Royaume-Uni Le groupe d alimentation MTY a annoncé hier que sa filiale détenue à 100%, Les Entreprises MTY Tiki Ming, a conclu un accord de PHOTO FOURNIE PAR SID LEE Pour Sid Lee, le Boot Camp est une façon d approcher des clients, d inventer un modèle de travail et de recruter du personnel. participants vivent une expérience unique.» Pour Sid Lee, ce Boot Camp est une façon d approcher des clients, d inventer un modèle de travail et de recruter du personnel. L an dernier, l agence a embauché deux des huit participants qui provenaient de la Suède, de l Allemagne, des États-Unis et de la Belgique. «Éventuellement, on pense que ça va être une belle façon de fonctionner pour Sid Lee, dit Bertrand Cesvet. On veut inviter des gens à travailler sur des comptes qu on a ou qu on développement territorial avec un maître franchiseur dans le but d implanter sa bannière Thai Express dans le district M25 au Royaume-Uni. MTY est le franchiseur et l exploitant de 2263 restaurants à service rapide. Les conditions financières de l entente n ont pas été dévoilées. Le président et chef de la direction de MTY, n a pas. Beaucoup d entreprises sont dans une impasse. Je pense à Research In Motion qui est devant un mur. Ça lui prendrait quelque chose de radical.» La campagne de recrutement pour le Boot Camp a lieu jusqu au 30 mars. Sid Lee espère récolter 1000 CV de partout, soit 600 de plus que l an dernier. L agence compte sur ses amis sur Facebook et sur les liens qu elle cultive avec une soixantaine d écoles dans le monde pour intéresser des gens. Stanley Ma, a toutefois indiqué par voie de communiqué que d amener les concepts de l entreprise au Royaume-Uni est une suite logique à sa stratégie de faire progresser ses bannières localement et dans le monde. À la Bourse de Toronto hier, l action de MTY a grimpé de 10 cents à 16,05 $. La Presse Canadienne

7 LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 6 MARS Pékin réduit sa cible de croissance La récession mondiale et la faible demande intérieure tempèrent l économie chinoise AGENCE FRANCE-PRESSE PÉKIN La Chine a réduit à 7,5% son objectif de croissance pour cette année dans un contexte international difficile et veut relancer les réformes économiques en accroissant le rôle du secteur privé, a annoncé hier le premier ministre Wen Jiabao devant le Parlement réuni au complet. La croissance de la deuxième économie mondiale connaît un ralentissement progressif mais continu depuis plus d un an, notamment à cause des difficultés des exportateurs aux prises avec la crise de la dette en Europe le premier marché à l exportation de la Chine et avec une reprise hésitante aux États-Unis. Après avoir caracolé à 10,4% en 2010, la hausse du produit intérieur brut chinois a été de 9,2% l an dernier. Mais elle a reculé en 2011 de 9,7 % au premier trimestre à 8,9% au quatrième. Le commerce extérieur devra croître d au moins 10 %, a annoncé le chef du gouvernement. Un objectif modeste alors qu en 2011, les exportations ont encore augmenté de 20,3% et les importations de 24,9%. Sur le plan intérieur, M. Wen a confirmé hier la volonté de Pékin de relancer les réformes économiques, alors que nombre d observateurs estiment qu elles n ont plus progressé depuis deux ou trois ans. Appel au privé La Chine souhaite «briser les monopoles» et «encourager les capitaux privés à entrer dans les chemins de fer, les municipalités, la finance, l énergie, les télécommunications, l enseignement et les soins médicaux», selon le chef du gouvernement. Ces réformes ont été pour l essentiel préconisées par un récent rapport de la Banque mondiale corédigé par des conseillers du gouvernement chinois. Devant le ralentissement annoncé de sa croissance dont la banque mondiale estime qu il se poursuivra longtemps, PHOTO ED JONES, AGENCE FRANCE-PRESSE Des représentantes de minorités ethniques étaient présentes hier sur la place Tiananmen, à Pékin, pour l ouverture de la session parlementaire. le gouvernement a commencé depuis l automne à prendre des mesures de soutien à l activité en ouvrant un peu les vannes du crédit, au moyen de deux baisses des réserves obligatoires des banques. Mais il reste prudent pour ne pas relancer l inflation, source d instabilité sociale, affichant le même objectif que l an dernier d une limitation à 4% de la hausse des prix pour l année. L an dernier, l inflation s était élevée à 5,4%. Elle avait culminé à 6,5% en juillet avant de retomber à 4,1% en décembre. À quelques mois du congrès du Parti communiste qui verra l automne prochain une nouvelle génération de dirigeants accéder au pouvoir, le premier ministre a souligné l importance de maintenir la stabilité sociale. «Personne ne peut violer les droits des paysans» à la terre, a-t-il insisté tandis que les révoltes se sont multipliées dans les campagnes contre les expropriations abusives. Et pour éviter une augmentation du chômage, le gouvernement veut créer 9 millions d emplois dans les villes, après les 12,21 millions créés l an dernier. Il veut aussi augmenter de 21,9 % les dépenses budgétaires liées à la protection sociale et à l emploi, et de 16,4% celles liées à l éducation. L objectif de croissance des ventes de détail, jauge de la consommation des ménages, n est que de 14 %. Enfin, comme les autres années, Wen Jiabao a annoncé que la Chine allait «maintenir fondamentalement stable le taux de change du yuan», toujours considéré comme sousévalué par les partenaires commerciaux de Pékin. La crise en Europe inquiète toujours Flaherty LA PRESSE CANADIENNE OTTAWA La situation de l Europe continue d être la source d inquiétudes, mais un certain optimisme vient de faire surface au sujet des États-Unis, a déclaré hier le ministre des Finances, Jim Flaherty. Une opinion que partagent les économistes des grandes banques canadiennes. Ceux-ci ont rencontré le ministre des Finances hier matin, qui les a consultés, comme c est son habitude, afin de préparer le prochain budget qui sera déposé le 29 mars. Lors d un point de presse peu après cette rencontre, M. Flaherty a déclaré qu aucune mesure «draconienne» ne serait dans le budget Il a précisé que le Canada est dans une bien meilleure posture fiscale que le Royaume-Uni, le Portugal et la Grèce, où d énormes compressions sont déjà en cours ou à venir. M. Flaherty a ajouté que l économie canadienne a été résiliente et qu une croissance modeste est à prévoir. Risques toujours présents Les économistes ont précisé que même si les risques économiques sont toujours présents, ils ne sont pas aussi inquiétants qu à l automne dernier, lorsqu ils avaient rencontré M. Flaherty. Le ministre des Finances avait alors mis plus d argent de côté, dans un fonds de prévoyance, pour faire face à toute éventualité. Ils ont aussi indiqué que la plupart d entre eux revoyaient leurs prédictions économiques à la hausse pour M. Flaherty n a cependant offert aucune précision sur les compressions de 5 à 10% qu il a exigées de tous les ministères fédéraux. Questionné à ce sujet, il s est contenté de dire que le budget ne fournira pas les détails de son plan, mais qu il y aura suffisamment d information pour comprendre ce qui va être fait. Les différents ministères et agences fourniront eux-mêmes les chiffres détaillés, a indiqué M. Flaherty. Le grand argentier a manifesté de nouveau son inquiétude par rapport à l endettement des ménages canadiens, soulignant que la prudence est de mise par rapport aux achats de propriétés. Les intérêts sont bas, mais ils vont augmenter, ajoutant au fardeau financier des familles, a-t-il prévenu. LE LUXE D UNE DÉCISION BIEN PRISE. OBTENEZ UN TAUX ANNUEL AUSSI BAS QUE 0 % POUR UN TERME MAXIMAL DE 48 MOIS AU FINANCEMENT ÀLALOCATION OU ÀL ACHAT APPLICABLE À LA PLUPART DES VÉHICULES 2012 NEUFS PLUS LES MEMBRES COSTCO ADMISSIBLES OBTIENNENT UN RABAIS ADDITIONNEL DE 1000 $ LINCOLN MKX 2012 ÀTRACTION INTÉGRALE Moteur V6 de 3,7 L développant 305 ch^ Système MyLincoln Touch MC /Sonar et caméra derecul Démarrage à bouton-poussoir Phares adaptatifs avec lampe à décharge Louez cevéhicule pour aussi peu que 498 $ par mois au taux d intérêt annuel de 0% pour un terme de 48 mois moyennant un acompte de7799 $. Aucun dépôt de sécurité. 1 LINCOLN MKZ 2012 ÀTRACTION AVANT Comprend l ensemble décor sport avec : Jantes de 18 po en aluminium poli /Calandre spécifique Ensemble de garnitures intérieures en aluminium Sièges chauffants/refroidissants Louez cevéhicule pour aussi peu que 388 $ par mois au taux d intérêt annuel de 0% pour un terme de 48 mois moyennant un acompte de $. Aucun dépôt de sécurité. 1 Restez en contrôle avec la traction intégrale intelligente aussi disponible. LINCOLN MKS 2012 ÀTRACTION INTÉGRALE AVEC MOTEUR ECOBOOST MC Moteur V6 de 3,5 Ldéveloppant 355 ch^ Accès intelligent /Sièges garnis de cuir Bridge of Weir MC Démarrage àbouton-poussoir /Stationnement actif livrable Louez cevéhicule pour aussi peu que 587 $ par mois au taux d intérêt annuel de 0% pour un terme de 48 mois moyennant un acompte de $. Aucun dépôt de sécurité. 1 BEAUCE AUTO (2000) BEAUCEVILLE-EST ALBI FORD LINCOLN JOLIETTE JOLIETTE FORD LINCOLN GABRIEL MONTRÉAL OSTIGUY FORD RICHELIEU MORAND FORD LINCOLN SAINTE-CATHERINE DES LAURENTIDES FORD SAINT-JÉRÔME TROIS-RIVIÈRES FORD LINCOLN TROIS-RIVIÈRES DUPORTAGE FORD GATINEAU (HULL) DERAGON AUTO CITÉ COWANSVILLE MONTMORENCY FORD LINCOLN BROSSARD 440 FORD LINCOLN LAVAL LE CIRCUIT FORD LINCOLN MONTRÉAL VALESTRIE FORD LINCOLN SHERBROOKE BARIL FORD LINCOLN SAINT-HYACINTHE AUTO RÉJEAN LAPORTE &FILS SAINT-NORBERT HARDY RINGUETTE AUTOMOBILES VALD OR DESJARDINS AUTO COLLECTION QUÉBEC Les véhicules illustrés peuvent être dotés d équipements offerts en option. Les concessionnaires peuvent vendre ou louer à prix moindre. Ces offres s adressent à des particuliers admissibles uniquement, sur approbation du crédit par Crédit Ford. Certains clients pourraient ne pas être admissibles au taux d intérêt annuel le plus bas. Ces offres excluent les frais d immatriculation, les assurances, le plein de carburant, l inscription au RDPRM (pour les véhicules loués ou financés), la taxeécologique sur les pneus neufs, la TPS et la TVQ, les frais pour insuffisancedeprovision (le cas échéant), l usureexcessiveetles frais de retarddepaiement. Tous lesprix sontappliqués àpartir du prix de détail suggérépar le constructeur (PDSC). Cesoffres sontd une durée limitée et peuventêtreannulées en tout temps sans préavis. Pour obtenir tous les détails, consultez votreconcessionnaireford, ou appelez le Centre des relations avec la clientèle Ford au Obtenez un taux de financementde0%àl achatd un véhicule Lincoln 2012 neuf parmi les suivants :MKX àtraction intégrale /MKZ àtraction avant/mks àtraction intégrale avec moteur EcoBoostpour un terme maximal de 48 ou 60 mois. Un acompte sur les offres de financement à l achat pourrait être exigé en fonction de l approbation du crédit par Crédit Ford.Lestaxes sont exigibles sur le montant total du prix à l achat. Obtenez un taux d intérêt annuelde 0%à la location d un véhicule Lincoln 2012 neuf parmi les suivants :MKX à traction intégrale /MKZ à traction avant/mks à traction intégrale avec moteur EcoBoost pour un terme maximal de 48 mois sur approbation du crédit par Crédit Ford.Louez un véhicule d une valeur de $/ $/ $ à un taux d intérêt annuel de 0%pour un terme maximal de 48 mois; la mensualité exigible,dans le cas où un acompte de $/5 199 $/7 399 $ est versé ou qu un véhicule d une valeur équivalente est offert en échange,sera de 498 $/388 $/587 $, pour une obligation locative totale de $/ $/ $ et la valeur de rachat optionnel sera de $/ $/ $. Lesfrais de location seront de 0 $ ou 0%.Ces offres incluent une allocation-livraison de 0 $/1 000 $/1 000 $ et 860 $ en ensemble décor sport sur la Lincoln MKZ 2012 à traction avant. Les taxes sont exigibles sur le montant total du prix de financement à la location, après déduction de tout rajustementdeprix. Certaines conditions et une limitede80000 /64000 /64000 kilomètres sur une période de 48 mois s appliquent. Un coût de 0,16 $par kilomètre, plus les taxes applicables, s applique au-delà de la limitepermise. Cetteoffreest en vigueur du 1 er février 2012 au 31 mars2012(«lapériode de l offre»)seulementets adresse aux résidants canadiens membres en règle de Costco,en date du 31 janvier 2012 ou avant. Profitez de cette offre aux membres de Costco de $ CAN de rabais à l achat ou à la location d un MKS 2011 neuf ou de la plupart des véhicules Lincoln 2012 neuf (chacun étant un«véhicule admissible»). Le véhiculeneuf doit être livré ou commandé à l usine par votre concessionnaire Lincoln participant durant la période de l offre. Cette offre n est valable que chez les concessionnaires participants et est assujettie à la disponibilité des véhicules, et peut être annulée ou modifiée en tout temps sans préavis. Une seule offre est applicable à l achat ou à la location d un (1) véhicule admissible par membre admissible decostco,jusqu à concurrence de deux (2) véhicules par numéro de membre de Costco seulement. Cette offre est transférable aux personnes vivant dans le même foyer qu un membre admissible de Costco.Cette offre peut être combinée à la plupart des offres aux consommateurs faites parford du Canada Limitée,soit au moment de la commande à l usine (le véhicule doit être commandé durant la période de l offre), soit au moment de la livraison, mais non des deux. Les taxes s appliquent avant la déduction de $ CAN. ^ Donnée obtenueen utilisant du carburantsuper sans plomb. 1 Entrele3janvier et le 2avril 2012,aucun dépôt de sécuritén est requis àlalocation d un véhicule Lincoln 2012 neuf (location Tapis Rouge,sur approbation du crédit par Crédit Ford). Un dépôt de sécuritépourrait être exigé par Crédit Ford selon les termes et conditions du crédit du client. Ladistraction du conducteur peut occasionner la pertedemaîtrise du véhicule. N utilisez les téléphones cellulaires et autres appareils, même ceux dotés de la commande vocale,que lorsque les conditions sont sécuritaires. Certaines fonctions exigent l emploi d appareils mobiles compatibles consultez pour obtenirla liste des téléphones cellulaires, lecteurs multimédia et fonctions compatibles. Certaines fonctions ne sont pas accessibleslorsque les vitesses sontengagées. 2012FordduCanada Limitée.Tous droits réservés.

8 8 LA PRESSE AFFAIRES LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 6 MARS 2012 PORTFOLIO SÉRIE CÔTE-NORD Bousculée par le Plan Nord, la Côte-Nord investit des millions CÔTE-NORD QUÉBEC MAE DROLET-GIROUX COLL ABOR ATION SPÉCIALE Chantiers, développement du secteur résidentiel et travaux d infrastructure accélérés : la région de la Côte-Nord se prépare à accueillir des milliers de travailleurs. Selon les projections de la conférence régionale des élus (CRE), 40 milliards d investissements sont prévus dans la région au cours des prochaines années. Quelque nouveaux emplois seraient créés, sans compter les départs à la retraite. La CRE estime que le bassin de population de la région ne suffira pas à pourvoir tous ces postes. Pourtant, selon le bilan de 2011, la Côte-Nord et le Norddu-Québec auraient perdu 1800 emplois et le taux de chômage serait passé de 6,9 % à 7,8 %. Des statistiques que s expliquent mal les analystes. Étant donné la volatilité et les marges d erreur des enquêtes sur la population active, un portrait global des deux dernières années serait plus juste, selon André LePage, économiste régional à EmploiQuébec. La population est en hausse et le solde migratoire de la Côte-Nord est positif depuis «Depu is deu x a ns, on observe un taux de croissance moyen annuel de 3,5 %. On assiste aussi à la diminution du taux de chômage de 9,8 % à 7,8 %. Les secteurs de la construction et de l industrie minière représentent le moteur de croissance économique de la région», explique M. LePage. L économiste reconnaît que 60 % des besoins en maind œuvre du secteur minier sur la Côte-Nord sont comblés par des travailleurs en provenance de l extérieur de la région. Source : La Presse Superficie en terre ferme (2010): ,6 km2 Densité de population (2010): 0,4 hab./km2 Population totale (2010): hab. Solde migratoire interrégional ( ): 37 hab. Emplois (janvier 2012): PHOTO FOURNIE PAR L OFFICE DU TOURISME Au cours des prochaines années, 40 millions seraient investis en Côte-Nord et emplois seraient créés. Hébergement des travailleurs «Cette année, nous préparons le boom qui viendra dès 2013, déclare Patrick Hamelin, directeur général de la CRE. Assurément, le modèle fly-in flyout sera retenu pour certains projets. Il faut aussi prévoir l arrivée de nouvelles familles.» Tout comme Cliffs Resources, au lac Bloom, ArcelorMittal a employés puissent s établir ici en permanence, que les sociétés minières investissent dans la construction de logements locatifs, par exemple, et qu elles s engagent dans le développement durable», déclare Lise Pelletier, mairesse de Fermont. À Sept-Îles, qui connaît déjà une pénurie de logements, des travaux intensifs de construc- Selon le bilan de l année 2011, la Côte-Nord et le Norddu-Québec auraient perdu 1800 emplois et le taux de chômage serait passé de 6,9 % à 7,8 %. Des statistiques que s expliquent mal les analystes. adopté le modèle fly-in fly-out selon lequel elle transporte ses travailleurs du lieu de résidence au travail et les ramène après 12 journées de travail. La ville de Fermont, de 3000 habitants, a vu sa population presque doubler. «ArcelorMittal termine la construction d appartements de 260 chambres pour héberger ses travailleurs qui font la navette. On souhaite que ces tion résidentielle sont en cours. Cette année, la Ville investira 20 millions en infrastructures et projette d investir 25 millions l an prochain. Dans un secteur déjà construit, plus de 200 lots résidentiels ont été rendus accessibles. «O n prévoit en aj outer 98 cette année et 200 autres pour y construire des maisons mobiles», annonce Serge Lévesque, maire de Sept-Îles, qui aimerait que les nouveaux travailleurs s établissent. L économiste André LePage tient toutefois à préciser que le fly-in fly-out profite aussi aux gens de la Côte-Nord. Cette approche est surtout prisée dans les projets temporaires de construction, selon lui. Installations portuaires Toujours en vue de répondre aux besoins des grands projets annoncés dans le cadre du Plan Nord, en février, la mairesse de Baie-Comeau, Christine Brisson, a dévoilé un projet de 250 millions pour la mise en place d un centre de transbordement de minerai et d un quai en eau profonde. Sept-Îles investira aussi dans son port minéralier. «Il s agit de l ajout d un quai multifonctionnel, un projet de 220 millions. Quelque 1000 emplois seront créés en période de construction. Les travaux devraient être terminés d ici 2014», annonce le maire de Sept-Îles. Soutien à l emploi L e prem ier m i n ist re du Q uébe c a a n noncé, le 2 8 Loger des travailleurs sur un bateau de croisière NATHALIE CÔTÉ COLL ABOR ATION SPÉCIALE La construction d un nouveau quai en eau profonde dans le port, la phase III de l Aluminerie Alouette et d éventuels projets miniers a mèneront leur lot de travailleurs temporaires à Sept-Îles au cours des prochaines années. Pour les loger, Luc Généreux ne propose rien de moins qu un bateau de croisière! Le promoteur du projet a déjà un navire dans sa ligne de mire : l Ocean Pearl qui naviguait en Méditerranée l été dernier et qui est à quai en Angleterre. Si le projet se concrétise, il louera cette «perle» pour 1 million par mois. De 550 à 80 0 travailleurs pourraient y loger en occupation simple ou double durant les travaux de construction. Pour leur patron, la facture s élèverait à 150 $ par jour par personne, en inclua nt deu x repas et une boîte à lunch. «C est ce que paie Hydro-Québec pour loger les travailleurs du chantier de la Romaine», avance M. Généreux, qui planche sur son projet depuis neuf mois. Sur le navire, les travailleurs auraient accès à un gymnase, une salle de spectacle, des ba rs, des boutiques et u n dépanneur. Environ une centaine de personnes travailleraient sur le navire. Propriétaire d un motel à Rivière-du-Loup, le quinquagénaire a participé à la fondation d Air Transat, a déjà eu une école de planche à voile en République dominicaine et un hôtel au Costa Rica ainsi que des restaurants à La Pocatière et à Berthier-sur-Mer. C est son premier projet de bateau de croisière. Un logis éphémère Le gouvernement canadien lui a donné le droit d importer le navire au Québec. Après le lancement, M. Généreux estime qu il faudra de trois à Taux d activité (janvier 2012): 60,2 % Taux d emploi (janvier 2012) : 54,2 % Taux de chômage (janvier 2012): 9,9 % Revenu disponible par hab. (2010): $ PIB aux prix de base (2010): 5238,6 millions Dépenses en immobilisation (2011): 2420 millions Nombre d établissements manufacturiers (2009): Données désaisonnalisées en moyennes mobiles de trois mois et se rapportant aux régions de la Côte-Nord et du Nord-du-Québec. Source : Institut de la statistique du Québec février, des investissements de 16 0 m i l l ions au cou rs des cinq prochaines années, dont 55 millions en nouvelles mesures consacrées au Plan Nord afin de soutenir le développement de l emploi et de la main-d œuvre. Ces mesures d aide visent l ensemble du Québec. L a Côte-Nord con naît toutefois u n problème i mpor ta nt de rec r utement de main-d œuvre dans plusieurs secteurs d activité qui offrent des sa la ires nettement moins élevés que dans le secteur minier. sont montrées intéressées, dit-il, mais aucun contrat de location n a encore été signé. Il lui manque aussi des actionnaires. «Quand nous aurons un client pour louer les cabines, ce sera très facile, prédit M. Généreux. Ce pourrait même être l entreprise qui y loge ses travailleurs.» Des besoins à court terme PHOTO FOURNIE PAR LUC GÉNÉREUX Luc Généreux planche sur son projet depuis maintenant neuf mois. quatre mois pour procéder à l inspection du bateau et aux dernières formalités. «Quand le besoin n est plus là, on s en va et c est tout. Il n y a pas de rues, d égouts, d électricité, etc.», fait valoir M. Généreux. À part le chauffage qui nécessiterait du diesel, le bateau serait alimenté à l électricité. Il reste encore plusieurs obstacles. Le premier: trouver des clients. M. Généreux a communiqué avec les entreprises qui se Du côté de Développement économ ique Sept- Î les, on convient que la solution pourrait combler certains besoins, mais à court terme seulement. «Nous étud ions plusieu rs options. Nous voyons celle-ci comme une zone tampon si deux ou trois projets se chevauchaient pendant une courte période, dit Luc Dion, président de Développement économique Sept-Îles. Les travailleurs ne seront pas tous présents au même moment. Il faut en tenir compte dans les prévisions de besoins en logements.» Il met davantage d espoir dans la construction de camps de travailleurs temporaires qui pourraient léguer certaines installations permanentes par la suite pour en faire des logements sociaux, par exemple.

9 LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 6 MARS PORTFOLIO CÔTE-NORD SEPT-ÎLES 220 millions pour un nouveau quai créés pour le transport ferroviaire, l entreposage et la manutention portuaire. «S ajouteront également les 2500 à 3000 nouveaux emplois qui dépendent directement de l implantation du nouveau terminal et qui sont associés à l essor du marché du fer avec l arrivée de nombreuses nouvelles sociétés minières», note M me Keays. NATHALIE CÔTÉ COLL ABOR ATION SPÉCIALE Plusieurs nouveaux projets miniers se mettent en branle sur la Côte-Nord, si bien que le port de Sept-Îles entreprendra l automne prochain la construction d un nouveau quai multiusagers en eaux profondes afin de répondre à la demande. Ce vaste chantier entraînera la création de 1000 emplois durant les travaux qui devraient se terminer au plus tard en mars La construction de ce nouveau quai représente un investissement de 220 millions. Le gouvernement fédéral a annoncé récemment qu il accordait au projet une aide financière de 55 millions. «Le port de Sept-Îles est pour le Canada une installation stratégique ainsi qu une composante importante du réseau maritime du Québec qui appuie le commerce», a déclaré le ministre des Transports, Denis Lebel, lors de l annonce. Demande croissante En 2011, le port de Sept-Îles a connu une croissance de volume de 4 % pour un total de 26 millions de tonnes, principalement en raison des expéditions accrues de minerai de fer. Un tel niveau d activité n avait pas été atteint depuis 30 ans. Et ce n est pas terminé, Deuxième phase prévue PHOTO FOURNIE PAR LE PORT DE SEPT-ÎLES Maquette du futur quai de Sept-Îles, dont la longueur atteindra 450 mètres. Mille emplois seront créés durant les travaux, qui dureront deux ans. puisque le port prévoit un volume de 34 millions de tonnes cette année. «Pour l instant, nous arrivons à répondre à la demande, car il y a déjà eu beaucoup de travaux sur notre quai de Pointe-Noire. Mais avec tout ce qui s en vient d ici quelques années, ce ne sera plus possible de le faire sans le nouveau quai en eaux profondes», indique Patsy Keays, directrice des affaires corporatives du port de Sept-Îles. Le quai d une longueur de 450 mètres sera construit sur pieux et aura une capacité de 50 millions de tonnes par année. Il sera équipé de deux chargeurs à navire ainsi que de deux chaînes de convoyeurs. Quand il sera en activité, on estime que de 150 à 200 emplois seront De plus, le port de Sept-Îles a déjà une seconde phase sur sa table à dessin afin d allonger le futur quai. Celle-ci permettra d augmenter la capacité du port de 50 millions de tonnes additionnelles, pour un total de plus de 130 millions de tonnes. «Quand le nouveau quai sera près de sa capacité maximale, nous allons enclencher la deuxième phase. Ça va aller en fonction de la demande, nous n avons pas fixé de date de construction pour l instant», indique M me Keays. Le port de Sept-Îles est déjà le plus important port minéralier de l Amérique du Nord. Son ambition : accéder dès l an prochain au deuxième rang des ports canadiens ayant le plus important volume annuel derrière celui de Vancouver. Actuellement, il occupe la quatrième place derrière Montréal et Québec. Bond du nombre de touristes Plages infinies, archipels sauvages, vestiges des glaciers, route des baleines... De Tadoussac à Blanc-Sablon, la Côte-Nord regorge de bijoux naturels encore méconnus des Québécois. Mais pas pour longtemps : déjà, l an dernier, près de personnes ont visité la région. IRIS GAGNON-PAR ADIS COLL ABOR ATION SPÉCIALE Si la fréquentation est généralement stable dans la région depuis quelques années, en 2011, Sept-Îles a connu une augmentation de 10% d affluence et le nombre de touristes a triplé à l île d Anticosti. «On ne vise pas le tourisme de masse, mais plutôt les petits groupes, les couples et les amateurs de plein air», souligne Marie-Soleil Vigneaut, directrice de l ATR Côte-Nord-Duplessis. La Côte-Nord compte deux a s s o c i a t io n s t o u r i s t iq u e s régionales (AT R) : celle de Manicouagan, qui s étire de Tadoussac à Baie-Comeau, et celle de Duplessis, qui englobe Sept-Îles, la Minganie et la Basse-Côte-Nord. En tout, les deux ATR ont reçu plus de visiteurs en À Baie-Comeau, le Jardin des glaciers est l exemple le plus éloquent de ce nouveau tourisme «nature». L endroit c o n s a c r é à l h i s toi r e d e s glaciations reçoit chaque année un nombre grandissant de visiteurs, dont en 2011, une augmentation de 20 % par rapport à l année précédente. Et ce, dans un contexte de diminution de 10 à 20 % de l affluence touristique dans l Est-du-Québec l an dernier. L entreprise vise visiteurs en 2014, ce qui lui per mett ra it d attei nd re la rentabilité. L organisation est persuadée d y arriver, notamment grâce à l intérêt grandissant des sociétés de croisières internationales pour la région. «Baie-Comeau est désormais une ville-escale. On recevra 8 bateaux en 2012, et 17 en 2 013», a n nonce Ch ristia n Bouchard, DG du Jardin des glaciers, qui ajoute que 85 % de sa clientèle touristique provient de l extérieur de la CôteNord et que l entreprise génère 3 millions en retombées économiques par année. «Le Jardin des glaciers a créé un effet boule de neige! Le centre-ville a complètement été rénové, avec une piste cyclable qui a permis de retrouver l accès à la mer. Cet été, une gare maritime sera inaugurée. Baie-Comeau se position ne désor ma is comme un pôle touristique», s enthousiasme M. Bouchard. Plusieurs défis Près de 3000 emplois sont l ié s au tou r i s me d a n s la région, un nombre qui est appelé à augmenter. Et le plus grand défi, c est de trouver et retenir cette main-d œuvre, une question omniprésente, peu importe le secteur dans la région. «Des restaurateurs perdent leurs cuisiniers ; ils partent travailler pour les mines qui offrent des salaires alléchants, i l lu st re G ret h a F ougère s, DG pour l AT R Côte-NordManicouagan. La saisonnalité est aussi un défi important : notre clientèle vient jusqu à la fin du mois de novembre, mais dès la fin du mois d août, nous perdon s la ma i n- d œ uv re étudiante.» PHOTO FOURNIE PAR LE JARDIN DES GLACIERS À Baie-Comeau, le Jardin des Glaciers est l exemple le plus éloquent du nouveau tourisme «nature» dans la région. L endroit dédié à l histoire des glaciations reçoit chaque année un nombre grandissant de visiteurs. Plusieu rs projets sont à l étude dans la région, dont la création du pa rc natio nal de Harrington Harbour fa meu x v illage de La grande s é duc t ion. L e ter r itoire à l étude couvre près de 3670 km 2 et des milliers d îles et de récifs. «Il faut profiter de l éla n créé pa r le Plan Nord pour créer des infrastructures touristiques, de nouveaux produits et services», plaide M me Vigneault. Ces occasions créent u n autre défi de taille : immense région, la Côte-Nord Voici Alouette. André Martel, président et chef de la direction Innovation. Engagement. Développement durable. Chez Aluminerie Alouette, notre mission est claire : bâtir une entreprise durable pour les générations à venir. Stimulés par les objectifs, le travail d équipe et l innovation, nous cherchons continuellement des moyens d optimiser la production, l efficacité et la sécurité tout en réduisant notre empreinte écologique. En fait, notre production d aluminium de première fusion établit souvent les normes internationales de l industrie en matière d efficacité énergétique ainsi que pour divers autres indicateurs clés. Ces résultats sont attribuables aux efforts collectifs de nos employés et à l appui de la collectivité qui nous entoure. La culture de soutien mutuel que nous avons su créer rend notre entreprise spéciale, unique. Découvrez l Avenir. Découvrez Alouette. ma nque d i n f rastr uc tu res. «L accessibilité est un enjeu important pour nous; ici, être 15 km en forêt ou 300 km, c est le même défi, car il n y a pas de route», souligne M me Fougères. Par exemple, la route du littoral, la 138, s arrête près de N a t a shq u a n, e x pl iq ue M me Vigneault. Le projet de prolongement jusqu à Kegaska est en cours. Mais, pour le moment, il faut prendre la voie maritime ou aérienne ou l hiver, la route de glace, en motoneige pour accéder aux villages de la Basse-Côte-Nord. alouette.com Sept-Îles Québec Canada

10 10 LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 6 MARS 2012 INVESTIR LES BOURSES > ÉTATS-UNIS > CANADA PÉTROLE West Texas Intermediate, contrat à terme S&P mois FERMETURE 1 364,33 VAR. 1 J -0,39 % 1 AN +3,27 % 52 SEM. HAUT 1 378,04 BAS 1 074,77 > DANS LE MONDE VAR. 1 J FERMETURE (pts) (%) Brazil Bovespa (Brésil) ,03-817,57-1,21 CAC 40 (France) 3 487,54-13,63-0,39 DAX (Allemagne) 6 866,46-54,91-0,79 DJ Euro Stoxx 50 (Europe) 2 493,48-9,99-0,40 FTSE 100 (Angleterre) 5 874,82-36,31-0,61 Hang Seng (Hong Kong) ,31-296,95-1,38 Mexico Bolsa (Mexique) ,27-172,16-0,45 FTSE MIB (Italie) ,15-115,36-0,68 NIKKEI 225 (Japon) 9 698,59-78,44-0,80 S&P/ASX 200 (Australie) 4 262,97-10,14-0,24 Shanghai (Chine) 2 445,00-15,69-0,64 Swiss Market (Suisse) 6 153,91 4,54 0,07 S&P/TSX TORONTO 12 mois FERMETURE ,95 VAR. 1 J -0,95 % 1 AN -12,13 % 52 SEM. HAUT ,49 BAS ,19 PLUS ACTIFS VOLUME FERM ($) VAR (%) BOMBARDIER (BBD.B) ,23-2,53 CONNACHER OIL (CLL) ,06-3,64 LUNDIN MINING (LUN) ,83-3,59 TECK RES./B (TCK.B) ,20-6,02 CLINE MINING (CMK) ,62-5,81 RONA (RON) ,39-0,21 ITHACA ENERGY (IAE) ,15-1,87 URANIUM ONE (UUU) ,06-2,55 CANADIAN NAT.RES (CNQ) ,61-1,98 SUNCOR ENERGY (SU) ,81-1,81 CANACOL ENERGY (CNE) ,97-3,96 ENCANA (ECA) ,99-1,43 DENISON MINES (DML) ,71-7,07 MANULIFE FINAN. (MFC) ,31-1,12 ELDORADO GOLD (ELD) ,19-3,01 FIRST QUANTUM (FM) ,95-5,35 TITRES GAGNANTS EN % VOLUME FERM ($) VAR (%) MITEC TELECOM (MTM) ,02 33,33 AETERNA ZENTARIS (AEZ) ,13 23,12 STARFIELD RES. (SRU) ,03 2 THUNDERMIN RES. (THR) ,10 18,75 DELRAND RES. (DRN) ,36 18,33 EN $ VOLUME FERM ($) VAR ($) FAIRFAX FINAN. (FFH) ,39 3,15 CALFRAC WELL (CFW) ,48 1,00 PALADIN LABS (PLB) ,76 0,66 VALEANT PHARMA. (VRX) ,93 0,63 LINAMAR (LNR) ,15 0,63 TITRES PERDANTS EN % VOLUME FERM ($) VAR (%) VELOCITY MINER. (VLC) ,15-21,62 BOYUAN CONS. (BOY) ,87-20,91 POSTMEDIA NET. (PNC.B) ,01-16,50 VAALDIAM MIN. (VAA) ,11-15,38 GLOBAL ALUMINA (GLA.U) ,47-14,55 EN $ VOLUME FERM ($) VAR ($) INMET MINING (IMN) ,27 TECK RES./B (TCK.B) ,20-2,32 AGRIUM (AGU) ,16-2,24 ROYAL GOLD (RGL) ,02-1,97 TECK RES./A (TCK.A) ,98-1,82 TSX CROISSANCE PETITES CAPITALISATIONS 12 mois FERMETURE 1 655,83 VAR. 1 J -1,37 % 1 AN -32,13 % 52 SEM. HAUT 2 464,78 BAS 1 305,53 PLUS ACTIFS VOLUME FERM ($) VAR (%) PETROKAMCHATKA (PKP) ,01 MAJESTIC GOLD (MJS) ,21 5,13 MEDX HEALTH (MDX) ,24 34,29 MADALENA VENT. (MVN) ,18 2,61 RED PINE EXPLO. (RPX) ,05 125,00 CANADIAN IMPE. (CQV) ,03 CANACO RES. (CAN) ,24-13,89 PETROAMERICA (PTA) ,17-2,86 NOVUS ENERGY (NVS) ,06-1,85 ROYAL COAL (RDA) ,01 10 CONSULTEZ les cotes boursières en tout temps sur lapresseaffaires.com 12 mois 106,72$US Variation 1JOUR +0,02 $US Variation 1SEM. -1,69% Variation 1AN +2,20% FONDS INDICIELS VARIATION FERM. 1J ($) 1J (%)1AN (%) S&P/TSX comp. (XIC) 19,80-0,19-0,95-11,92 S&P/TSX 60 (XIU) 17,95-0,13-0,72-12,86 S&P/TSX fin. (XFN) 22,76 0,05 0,22-8,59 S&P/TSX éner. (XEG) 17,69-0,36-1,99-23,22 S&P/TSX or (XGD) 22,68-0,40-1,73-9,10 Oblig. c.terme (XSB) 29,09 0,03 0,10 1,18 Oblig. l. terme (XBB) 31,30-0,04-0,13 6,21 S&P 500 (XSP) 15,56-0,07-0,45 2,77 CANADA LPA 100 (QUOTIDIEN) La Presse Affaires présente une sélection de 100 titres inscrits à la Bourse de Toronto. FERM. VARIATION 1 J VOLUMEVAR. CETTE 52 SEM. DIV. ($) ($) (%) (100) ANNÉE (%) HAUT BAS ANN. SANTÉ 841,18 pts 0,96 15,23 s Theratechnologie (TH) 2,48 0,05 2, ,11 5,17 1,82 s Paladin Labs (PLB) 41,76 0,66 1, ,05 45,88 30,80 s Valeant Pharma (VRX) 53,93 0,63 1, ,16 54,28 33,91 t AtriumInno. (ATB) 10,29-0,56-5, ,38 16,73 10,05 TÉLÉCOMS 984,57 pts 0,58-1,96 BCE (BCE) 41,00 0,33 0, ,46 43,00 33,75 2,17 Rogers (RCI.B) 38,34 0,24 0, ,32 39,86 33,29 1,58 Telus (T) 57,54 0,24 0, ,17 57,90 46,17 2,44 FINANCE 1 666,06 pts 0,14 7,02 s BrookfieldAsset (BAM.A) 31,62 0,57 1, ,77 32,60 25,91 0,56 s Great-West (GWO) 23,48 0,24 1, ,10 27,46 19,15 1,23 Ind. Alliance (IAG) 27,29 0,24 0, ,80 42,02 24,75 0,98 BanqueRoyale (RY) 56,77 0,37 0, ,22 61,53 43,30 2,28 IGMFinancial (IGM) 45,32 0,20 0, ,46 51,10 41,05 2,15 BanqueNationale (NA) 78,54 0,22 0, ,87 81,98 63,27 3,00 BanqueScotia (BNS) 53,71 0,06 0, ,67 60,43 47,54 2,08 BanqueTD (TD) 81,85 0,07 0, ,29 86,82 68,13 2,88 Banquede Montréal (BMO) 57,94 0,04 0, ,69 63,94 54,38 2,80 Cominar (CUF.U) 23, ,45 23,45 2 1,44 Financière Power (PWF) 28,19-0,02-0, ,38 31,98 23,62 1,40 BanqueCIBC (CM) 76,88-0,14-0, ,19 85,56 67,32 3,60 Power Corporation (POW) 25,78-0,11-0, ,23 29,28 20,90 1,16 BanqueLaurentienne (LB) 45,05-0,23-0, ,81 55,35 38,62 1,80 t Financière Manuvie (MFC) 12,31-0,14-1, ,46 18,55 10,18 0,52 t Sun Life (SLF) 21,60-0,34-1, ,29 31,97 17,92 1,44 CONSOMMATION COURANTE 1 714,67 pts -0,08-2,30 Loblaw (L) 34,33 0,20 0, ,78 42,27 33,94 0,84 Molson Coors (TPX.B) 43,50 0,25 0, ,55 46,75 39,89 1,28 Metro (MRU) 50,75 0,15 0, ,02 54,82 43,70 0,86 Saputo (SAP) 40,62 0,04 0, ,07 49,05 35,80 0,76 Shoppers Drug Mart (SC) 41,45-0,05-0, ,75 43,43 37,00 1,06 Weston (George) (WN) 63,05-0,27-0, ,40 74,07 62,85 1,44 Jean Coutu (PJC.A) 12,73-0,10-0, ,16 13,66 9,78 0,24 Couche-Tard (ATD.B) 30,37-0,28-0, ,20 31,95 24,16 0,30 t Dollarama (DOL) 41,80-0,47-1, ,07 45,48 27,41 0,36 t Lassonde (LAS.A) 66,52-0,98-1, ,94 77,50 60,70 1,20 CONSOMMATIONAUTRE 984,72 pts -0,22 9,54 s Le Château (CTU.A) 1,47 0,07 5, ,91 11,68 1,12 Cogeco Câble (CCA) 50,27 0,27 0, ,10 54,28 42,23 1,00 Cogeco (CGO) 49,00 0,25 0, ,26 50,64 37,76 0,72 Quebecor (QBR.B) 36,42 0,07 0, ,39 36,69 26,52 0,20 Astral Media (ACM.A) 36,30 0,04 0, ,28 38,88 31,00 1,00 Shaw (SJR.B) 20,42 0,01 0, ,84 22,45 19,10 0,97 BMTC (GBT.A) 19, ,13 23,75 17,12 0,24 Reitmans (RET.A) 14, ,54 18,25 13,66 0,80 TVA (TVA.B) 9,21 0 5,02 14,79 8,00 Rona (RON) 9,39-0,02-0, ,59 14,87 8,64 0,14 Tim Hortons (THI) 52,84-0,15-0, ,05 53,57 41,53 0,84 Aimia (Aeroplan) (AIM) 12,35-0,04-0, ,43 13,89 10,50 0,60 Dorel (DII.B) 26,73-0,20-0, ,62 32,24 21,46 0,60 t Magna (MG) 47,74-0,53-1, ,41 52,46 31,91 1,10 t Uni-Select (UNS) 27,98-0,41-1, ,59 29,47 24,35 0,48 t Gildan (GIL) 25,05-0,41-1, ,74 36,47 16,54 0,30 t Transat (TRZ.B) 6,93-0,15-2, ,28 17,01 5,56 t YellowMédia (YLO) 0,12-0,01-8, ,84 5,65 0,09 SERVICES PUBLICS 1 979,46 pts -0,71 1,73 Brookfield Renew. (BEP.U) 27,60 0,05 0, ,62 28,10 20,58 1,37 Canmarc (CMQ.U) 16, ,06 17,46 10,81 0,95 Innergex (INE) 10,17-0,08-0, ,26 10,93 8,65 0,58 t Valener (VNR) 15,73-0,16-1, ,56 17,00 13,55 1,00 INDUSTRIELLES 1 344,04 pts -0,72 1,61 s Air Canada (AC.B) 0,97 0,03 3, ,02 2,83 0,93 Canadien Pacifique (CP) 74,80 0,43 0, ,39 77,11 46,01 1,20 Velan (VLN) 12,37 0,07 0,57 1 7,38 16,80 11,06 0,32 Genivar (GNV) 28,38 0,14 0, ,83 33,27 19,83 1,50 GLV (GLV.A) 2,92 0,01 0, ,44 8,65 2,75 Quinc. Richelieu (RCH) 29,45 0,05 0, ,58 31,06 24,35 0,48 ChorusAviation (CHR.B) 3, ,26 5,41 2,65 0,60 Stella-Jones (SJ) 41,15-0,03-0, ,60 43,24 33,25 0,52 CAE (CAE) 10,87-0,02-0, ,91 13,09 9,03 0,16 Canadien National (CNR) 76,24-0,64-0, ,88 81,79 63,72 1,50 t Transcontinental (TCL.A) 12,50-0,13-1, ,87 16,54 9,96 0,54 t SNC-Lavalin (SNC) 39,34-0,66-1, ,98 59,97 36,56 0,84 t Ace Aviation (ACE.A) 10,77-0,22-2, ,03 12,08 10,01 t Bombardier (BBD.B) 4,23-0,11-2, ,20 7,29 3,30 0,10 t Transforce (TFI) 17,47-0,53-2, ,90 18,10 9,76 0,46 TECHNOLOGIES 110,21 pts -1,41 0,92 CGI (GIB.A) 20,33-0,17-0, ,89 24,30 17,02 t Exfo (EXF) 7,10-0,14-1, ,01 12,84 5,38 t Research in Motion (RIM) 13,25-0,35-2, ,47 64,94 12,80 ÉNERGIE 2 867,90 pts -1,41 4,11 Transcanada (TRP) 43,62 0,21 0, ,04 44,75 37,00 1,76 Enbridge (ENB) 38,33 0,04 0, ,63 39,25 28,15 1,13 Cameco (CCO) 23,80-0,13-0, ,28 39,55 17,25 0,40 Husky Energy (HSE) 25,97-0,16-0, ,78 30,58 20,63 1,20 t Encana (ECA) 19,99-0,29-1, ,82 34,25 17,25 0,80 t Nexen (NXY) 19,92-0,31-1, ,89 27,11 14,20 0,20 t Imperial Oil (IMO) 46,08-0,81-1, ,52 54,00 34,15 0,48 t Suncor Energy (SU) 34,81-0,64-1, ,48 47,09 23,97 0,44 t Talisman Energy (TLM) 13,32-0,25-1, ,62 24,46 11,34 0,27 t Can Natural Res. (CNQ) 35,61-0,72-1, ,66 50,50 27,25 0,36 t Cenovus (CVE) 37,46-0,83-2, ,73 39,64 28,85 0,88 t Canadian Oil Sands (COS) 22,73-0,74-3, ,24 33,94 18,17 1,20 MATÉRIAUX 3 360,92 pts -2,64 4,82 Domtar (UFS) 96,34 0,29 0, ,19 102,31 63,88 1,39 Canam (CAM) 4, ,46 8,85 2,81 Cascades (CAS) 4,09-0,01-0, ,67 7,75 3,51 0,16 Agnico-Eagle (AEM) 35,75-0,12-0, ,51 72,51 31,50 0,80 Ivanhoe (IVN) 17,95-0,14-0, ,77 28,15 12,85 t Barrick (ABX) 46,38-0,49-1, ,50 55,36 42,06 0,60 t Tembec (TMB) 3,86-0,05-1, ,35 6,40 2,12 t Goldcorp (G) 47,65-0,92-1, ,40 55,93 43,08 0,54 t Kinross (K) 10,57-0,21-1, ,11 18,17 10,08 0,16 t Iamgold (IMG) 14,18-0,35-2, ,36 23,79 13,99 0,26 t Agrium (AGU) 82,16-2,24-2, ,15 95,00 63,93 0,46 t Osisko (OSK) 12,26-0,39-3, ,59 15,86 9,18 t Potash (POT) 44,72-1,44-3, ,20 59,67 39,82 0,56 t Semafo (SMF) 6,21-0,33-5, ,91 10,48 6,06 0,02 t TeckRes. (TCK.B) 36,20-2,32-6, ,81 57,35 27,39 0,80 st Indique un titre dont la valeur a gagné ou perdu 1%et plus par rapport à la fermeture de la séance précédente. / Caractères gras Indiquent une société dont l action a atteint un haut ou un bas de 52 semaines en cours de séance. / Caractères italiques Titres triés par ordre décroissant (secteurs et actions). / M$ Millions de dollars / Ce tableau présente les titres québécois dont la valeur boursière est supérieure à300 millions et les autres titres canadiens dont la valeur boursière est supérieure à 7milliards. La liste des titres est sujette à une révision périodique. ANNÉE RECORD POUR LES CATASTROPHES PHOTO ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE Les catastrophes, et en premier lieu le séisme de mars au Japon (sur la photo), ont coûté l an dernier à l économie mondiale plus de 380 milliards US, un chiffre record, a indiqué hier une responsable de l ONU. Le tremblement de terre au Japon, suivi d un tsunami et d un accident nucléaire à la centrale de Fukushima, a provoqué des dégâts évalués par l ONU à 210 milliards de dollars. Les catastrophes tendent à être moins meurtrières que par le passé, mais les dégâts économiques qu elles provoquent sont de plus en plus lourds, selon le secrétaire général des Nations unies pour la prévention des catastrophes. Ce chiffre de 380 milliards US est «un minimum» et dépasse de 75% le précédent record datant de 2005, année de l ouragan Katrina aux États-Unis. EN BREF États-Unis LES COMMANDES DE BIENS D ÉQUIPEMENT ONT RECULÉ EN JANVIER > Les entreprises américaines ont largement réduit leurs achats de machinerie lourde et de biens d équipement en janvier après la disparition d un crédit d impôt, entraînant la plus importante réduction des 15 derniers mois des commandes placées aux usines du pays. Mais même après ce déclin, les commandes demeurent près du niveau atteint avant la récession. Le département du Commerce rapporte que les commandes ont glissé de 1% en janvier. Les commandes se sont chiffrées à 462,6 milliards US, soit 37,7 % de plus que le plancher touché pendant la récession, en mars 2009, et seulement 4,6% sous le sommet atteint en juin L industrie manufacturière représente un des rares aspects positifs de l économie. ASSOCIATED PRESS ÉTATS-UNIS DOW JONES 12 mois FERMETURE ,81 VAR. 1 J -0,11 % 1 AN +6,52 % 52 SEMAINES HAUT ,75 BAS ,49 LES GÉANTS (QUOTIDIEN) NASDAQ 12 mois FERMETURE 2 950,48 VAR. 1 J -0,86 % 1 AN +5,95 % 52 SEMAINES HAUT 3 000,11 BAS 2 298,89 VAR. CETTE FERMETURE VARIATION 1 J ANNÉE 52 SEMAINES ($ US) ($US) (%) (%) HAUT BAS 3M (MMM) 87,06-0,46-0,53 6,52 98,19 68,63 Abbott Lab. (ABT) 57,28-0,11-0,19 1,87 57,52 46,29 s Altria (MO) 30,26 0,30 1,00 2,06 30,40 23,20 American Ex. (AXP) 52,97-0,02-0,04 12,30 54,45 41,30 t Apple (AAPL) 533,16-12,02-2,20 31,64 548,21 310,50 AT&T (T) 30,99 0,12 0,39 2,48 31,94 27,27 t Bk of America (BAC) 7,97-0,16-1,97 43,35 14,70 4,92 s Berkshire (BRK.B) 79,17 0,88 1,12 3,76 86,47 65,35 t Boeing (BA) 74,13-0,77-1,03 1,06 80,65 56,01 Chevron (CVX) 109,32-0,29-0,26 2,74 110,99 86,68 Cisco Syst. (CSCO) 19,60-0,16-0,81 8,41 20,49 13,30 t Citigroup (C) 33,68-0,42-1,23 28,01 46,90 21,40 Coca-Cola (KO) 69,23 0,05 0,07-1,06 71,77 61,29 Comcast (CMCSA) 29,10-0,14-0,48 22,73 29,92 19,19 Conocophillips (COP) 77,56-0,09-0,12 6,44 81,80 58,65 Eli Lilly & Co (LLY) 39,13-0,35-0,89-5,85 42,03 33,46 Exxon Mobil (XOM) 87,01 0,68 0,79 2,65 88,13 67,03 Rio Tinto INVESTISSEMENTS DE PLUS DE 2 MILLIARDS EN INDE > Le géant minier anglo-australien Rio Tinto a annoncé hier son intention d investir 2 milliards de dollars dans un projet de minerai de fer dans l est de l Inde, ce qui sera, selon lui, son «plus important investissement» dans ce pays. Le chef de la division minière du groupe, Sam Walsh, a précisé que le projet dans l État d Orissa, riche en minerais, est destiné au marché indien et à d autres marchés à l étranger. «Il s agira du plus grand investissement australien en Inde», a déclaré Sam Wash aux journalistes à l issue d une réunion avec des hommmes d affaires indiens et australiens à New Delhi. Le responsable s est dit serein malgré les difficultés subies par les autres sociétés minières souhaitant développer des projets en Inde pour obtenir l approbation des autorités, ce qui avait agacé les investisseurs étrangers voulant s implanter dans le pays. Un projet de l aciériste sudcoréen Posco, annoncé en 2005, et prévoyant la contruction d une usine à Orissa, attend toujours d être réalisé en raison de la forte opposition des habitants de la région qui arguent de la défense des forêts et des terres agricoles. AGENCE FRANCE-PRESSE VAR. CETTE FERMETURE VARIATION 1 J ANNÉE 52 SEMAINES ($ US) ($US) (%) (%) HAUT BAS GE (GE) 18,85-0,12-0,63 5,25 20,85 14,02 t Goldman S. (GS) 118,63-1,33-1,11 31,18 164,40 84,27 t Google (GOOG) 614,25-7,00-1,13-4,90 670,25 473,02 t HP (HPQ) 25,01-0,31-1,22-2,91 43,28 21,50 Home Depot (HD) 47,39-0,02-0,04 12,73 48,07 28,13 t Intel (INTC) 26,54-0,38-1,39 9,44 27,50 19,16 IBM (IBM) 200,66 1,85 0,93 9,13 201,19 151,71 John. & John. (JNJ) 64,91 0,14 0,22-1,02 68,05 57,50 JPMorgan (JPM) 40,40-0,23-0,57 21,50 47,80 27,85 Medtronic (MDT) 37,76-0,15-0,40-1,28 43,33 30,18 s Merck & Co (MRK) 38,45 0,52 1,37 1,99 39,43 29,47 Microsoft (MSFT) 31,80-0,28-0,86 22,50 32,44 23,65 t Morgan Stanl. (MS) 18,29-0,58-3,07 20,89 28,97 11,58 Motorola Solu. (MSI) 50,67-0,17-0,33 9,46 51,06 38,36 t News Corp. (NWS) 19,84-0,31-1,54 9,13 20,79 13,83 Occidental P. (OXY) 103,52-0,84-0,80 10,48 117,89 66,36 Oracle (ORCL) 30,24 0,28 0,93 17,89 36,50 24,72 PepsCo (PEP) 62,79 0,27 0,43-5,37 71,89 58,50 Pfizer (PFE) 21,50 0,09 0,42-0,65 22,17 16,63 s Philip Morris (PM) 85,42 0,87 1,03 8,84 85,43 60,45 Procter&Gam. (PG) 66,95 0,28 0,42 0,36 67,77 57,56 Qualcomm (QCOM) 62,11-0,32-0,51 13,55 63,81 45,98 t Schlumberger (SLB) 75,69-1,50-1,94 10,80 95,53 54,79 Time Warner (TWX) 36,96-0,18-0,48 2,27 39,24 27,62 t Unit. Health (UNH) 55,04-0,80-1,43 8,60 56,16 41,27 United Parcel (UPS) 76,32-0,22-0,29 4,28 77,55 60,74 t United Tech. (UTX) 83,29-1,25-1,48 13,96 91,83 66,87 Verizon Comm. (VZ) 39,00 0,33 0,85-2,79 40,48 32,28 s Walgreen (WAG) 33,30 0,61 1,87 0,73 45,34 30,34 Wal-Mart (WMT) 59,40 0,39 0,66-0,60 62,63 48,31 Walt Disney (DIS) 42,70 0,34 0,80 13,87 44,13 28,19 Wellpoint (WLP) 65,19-0,59-0,90-1,60 81,92 56,61 t Wells Fargo (WFC) 30,97-0,31-0,99 12,37 32,90 22,58 st Indique un titre dont la valeur a gagné ou perdu 1%et plus par rapport à la fermeture de la séance précédente. / Caractères gras Indiquent une société dont l action a atteint un haut ou un bas de 52 semaines en cours de séance. / G$US Milliards de dollars / Réalisé à partir d une liste des plus grandes entreprises américaines inscrites à la Bourse de New York et au NASDAQ.

11 LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 6 MARS INVESTIR DENRÉES LES OBLIGATIONS FERMETURE Blé ($US/boisseau) Cacao ($US/livre) Café ($US/livre) Maïs ($US/boisseau) Soya ($US/boisseau) Sucre ($US/livre) 6,68 1,05 2,02 6,66 13,19 0,25 VARIATION % 1 JOUR 1 AN -0,45-1,87-0,07 1,10-0,68-1,12-16,58-37,41-26,16-7,63-6,29-17,40 COUPON ÉCHÉANCE PRIX REND. VAR. LE GOUVERNEMENT DU CANADA Canada Canada Canada Canada Canada 10,25 9,75 8,00 8,00 5, ,25 166,18 158,46 172,40 146,11 1,09 1,89 2,12 2,32 2,45-0,05-0,24-0,27-0,08-0, ,70 150,50 120,48 134,14 138,45 133,40 107,29 156,13 155,85 123,58 132,51 2,75 3,19 2,21 3,38 3,35 3,55 0,54 3,24 3,31 1,77 3,50-0,27-0,44-0,17-0,21-0,21-0,21 0,07-0,43-0,40-0,07-0,22 LES PROVINCES ÉNERGIE FERMETURE Essence ($US/gallon) Gaz naturel ($US/gigajoule) Mazout ($US/gallon) 3,27 2,23 3,23 VARIATION % 1 JOUR 1 AN -0,22 7,18-5,35-38,28 0,74 4,41 Source : New York Mercantile Exchange (NYMEX) MÉTAUX FERMETURE Aluminium ($US/livre) Argent ($US/once) Cuivre ($US/livre) Étain ($US/livre) Nickel ($US/livre) Palladium ($US/once) Platine ($US/once) Plomb ($US/livre) Zinc ($US/livre) TAUX D INTÉRÊT 1,02 33,65 3,86 10,39 8,75 705, ,20 0,96 0,94 VARIATION % 1 J 1 AN -1,83-2,41-0,85-3,15-0,46-0,77-1,68-0,59-0,98-12,93-4,72-14,73-28,21-33,33-12,68-9,51-20,57-16,85 Source : London Metal Exchange Hydro Québec 11,00 Manitoba 7,75 New Brunswick 6,00 Newfoundland 6,15 Nova Scotia 6,60 Ontario 6,25 Ontario Hydro 7,45 Ontario Hydro 8,50 Ontario Hydro 8,25 PEI 8,50 Québec 6,00 7, ,03 4,71-0,05 7, ,75 6,93 6,10 6,45 6,65 6, CANADA Taux d escompte Taux préférentiel Fonds à un jour Bons du Trésor (3 mois) Obligations (2 ans) Obligations (10 ans) ÉTATS UNIS Taux d escompte Taux préférentiel Fed funds Bons du trésor (3 mois) Obligations (2 ans) Obligations (10 ans) 1,25 3,00 1,00 0,92 1,11 1,98-0,02 0,05-0,03-0,03-0,73-1,35 0,75 3,25 0,25 0,06 0,29 2,01-0,04 0,01 0,08-0,05-0,39-1,48 OR 130,29 128,06 114,97 130,71 3,61 4,02 5,24 4,08-0,06-0,08-0,07-0,06 EN CENTS US 12 mois EN EURO 12 mois 100,58 US 0,7608-0,57 VARIATION SOMME REQUISE POUR ACHETER 99,42 Un dollar US 1 703,90 $US Variation 1 JOUR Variation 1 SEM. Variation 1 AN -5,90 $US -3,93 % +19,27 % Afrique du Sud Australie Brésil Chine Grande-Bretagne Hong-Kong Inde Israël 7,60 rands 0,94 dollar 1,75 real 6,34 renminbis 0,63 livre 7,80 dollars 5 roupies 3,81 n. shekels Le marché inquiet pour la croissance chinoise LA PRESSE CANADIENNE ET AGENCE FRANCE-PRESSE REVUE BOURSIÈRE Les Bourses de New York et de Toronto ont terminé en recul, hier, dans un mouvement de prises de bénéfices provoqué notamment par des inquiétudes pour la croissance chinoise : le Dow Jones a cédé 0,11 % et le NASDAQ, 0,86 %. À Wa l l S t r e e t, l i nd ic e Dow Jones a perdu 14,76 poi nts pa r rapport à vendredi, à ,81 points, et le NA S DAQ, à domina nte technologique, 25,71 points à 2950,48 points. L i nd ic e él a r g i S t a n dard&poor s 500 a lâché 0,39% (-5,30 points) à 1364,33 points. La place new-yorkaise est restée en territoire négatif pendant toute la séance, malgré un léger rebond de l indicevedette de Wall Street après la publication d un bon chiffre économique américain. Wall Street a «ignoré un indicateur encourageant sur l activité des services aux États-Unis, se concentrant plutôt sur des nouvelles préoccupantes sur le front de l économie mondiale», avec la révision à la baisse par la Chine de ses prévisions de croissance pour 2012 à 7,5% au lieu du taux de 8% attendu. «Il s agit de sa prévision la plus faible depuis 2004», -47 VARIATION SOMME REQUISE POUR ACHETER 1,3144 $ Un euro LES DEVISES DANS LE MONDE New York LES CORPORATIONS Bell Canada Bombardier #VALEUR! Cons Gas Gtaa Investors Gr Wstcoast Ene FERMETURE DOLLAR CANADIEN RENDEMENT SEM. ANNÉE ont souligné les analystes de Charles Schwab. La croissance de la deuxième économie mondiale connaît un ralentissement progressif mais continu depuis plus d un an, notamment à cause des difficultés des exportateurs aux prises avec la crise de la dette en Europe, premier marché à l exportation de la Chine. Aux Etats-Unis, en revanche, si les commandes aux industries ma nufacturières ont reculé en janvier de 1,0 % (contre une baisse de 1,9 % prév ue pa r les a na lystes), l activité dans les services s est accélérée en février, selon l indice ISM qui s est établi à 57,3 %, contre des attentes à 56,0 %. La «résistance» du marché Le repli de la place boursière a été accentué par la contraction de l activité privée en février dans la zone euro, selon une deuxième estimation hier de l indice PMI des directeurs d achats, qui est inférieure à la première. Au vu de ces indicateurs, la tenue relative des indices boursiers qui n ont pas chuté de manière prononcée «montre une vraie résistance du marché aux mauvaises nouvelles», a estimé Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital. Du côté des valeurs, le fabricant informatique Apple, qui a annoncé hier le franchissement du cap des 25 milliards d applications téléchargées sur sa boutique en ligne AppStore, Japon Liban Mexique Norvège Nouvelle-Zélande Russie Suède Suisse 81,97 yens 1 511,41 livres 12,90 pesos 5,65 couronnes 1,23 dollar 29,51 roubles 6,73 couronnes 0,92 franc a lâché 2,2 %, accentuant le repli du NASDAQ. Le leader des jeux «sociaux» en ligne Zynga a reculé de 4,9 % après une note défavorable des analystes de la banque américaine JPMorgan. Le site d enchères ebay a perdu 1,5 % et Yelp, site de critiques de restaurants et autres services qui a fait une entrée en Bourse très remarquée vendredi, a chuté de 14,6 %. E n outre, le nu méro u n mondial de l aluminium Alcoa a cédé 3,6 % et le constructeu r d engi ns de c ha ntier Caterpillar, 2,1 %. La Bourse de Toronto a terminé la séance en nette baisse, tirée vers le bas par les titres liés aux matières premières et les plus faibles perspectives de croissance en provenance de la Chine. L indice composé S & P/TSX a cédé 119,87 points pour clôturer à ,95 points. L e dolla r ca nadien s est déprécié de 0,57 cent US à 100,58 cents US. L action de Bombardier a chuté de 11 cents à 4,23 $ et celle d AC E Aviation (A ir Canada), de 28 cents à 10,91 $. Les actions américaines sont «bon marché» BLOOMBERG Les profits des sociétés américaines, qui ont doublé depuis 2009, ont fait en sorte que l indice Standard&Poor s 500 est devenu moins cher que tous les sommets atteints depuis 1989, bénéfices après avoir progressé de 102 % depuis mars 2009 à presque un sommet de quatre ans la semaine dernière, selon des données compilées par Bloomberg. Cependant, les valeurs sont plus basses que tous les pics de 52 semaines La hausse du prix du pétrole et la crainte que les leaders européens n aient pas encore réussi à endiguer la crise du crédit empêchent les investisseurs de payer davantage pour les profits, lesquels, estimet-on, devraient atteindre des «Nous avons craint un atterrissage brutal de l économie chinoise, qui ne s est pas produit. Nous avons craint une récession à double creux aux États-Unis, et cela n a pas eu lieu. Nous avons craint une désintégration de l Europe, et cela n est pas arrivé. Les pires risques sont chose du passé.» Paul Zemsky, d ING Investment Management même si les négociateurs d options ont poussé le coût de la protection contre les pertes à son plus haut niveau en quatre ans. Les entreprises qui forment l indice Standard & Poor s 500 s échangent à 14,1 fois leurs depuis Pour leur part, les négociateurs ont poussé à un sommet, inégalé depuis 2007, le prix des contrats de couverture qui sont déclenchés si le Standard & Poor s 50 0 chute de 20 %. re c ord s a n nuel s j u sq u en Les opérateurs baissiers soutiennent que les actions ne sont pas bon marché parce que les estimations des bénéfices sont trop optimistes. À cela, les opérateurs haussiers La confiance revient L a sema i ne der n ière, le S & P 500 a grimpé de 0,3 % à 1369,63 points et il a clôturé à 1374,09 jeudi dernier, un sommet depuis 2008, tandis que les demandes de prestation d assurance chômage ont baissé à un creux de quatre a ns aux États-Unis et que la confiance des consommateurs s est améliorée. L i nd ic e de s a c t ion s a mérica i nes se situa it à 6 points au-dessus de son sommet de 1363,61 de 2011 la semaine dernière, même si le rapport prix/bénéfices avait diminué par rapport au résultat de 15,6 l an dernier. L es prof its des soc iétés américaines ont crû de 99 % entre la fin de 2009 et 2011, et l on prévoit qu ils augmenteront de 12 % supplémentaires cette année et de 13 % l an prochain, indiquent des données compilées par Bloomberg. Les meneurs en performance financière au 4 mars 2012 Affluence dans le transport aérien En baisse chez WestJet, en hausse chez Porter LA PRESSE CANADIENNE Le coefficient d occupation du transporteur aérien WestJet éta it en baisse en fév rier, tandis que celui de Porter Airlines a progressé de 5,5 %. Le coefficient de WestJet (TSX : WJA) s est chiffré à 82,7 % le mois dernier, contre 83,6 % au même moment un an plus tôt. L affluence de WestJet, ou ses passagers-milles payants (PMP), a avancé de 9,9% pendant que sa capacité augmentait de 10,9% pendant cette période. Du côté de Porter, le transporteur a enregistré un coefficient d occupation de 56,1 %, soit 5,5 points de plus que celui pour la même période l année précédente. Les résultats pour février indiquent 110,4 millions de répliquent que les rapports prix/bénéfices assurent une marge de sécurité si les gains de l économie américaine ne se révèlent pas à la hauteur des prévisions. «Les actions sont devenues trop peu cher», soutient Paul Zemsky, d I NG Investment Management. Sa firme gère des actifs de 160 milliards US. «Nous avons craint un atterrissage brutal de l économie chinoise, lequel ne s est pas produit, dit-il. Nous avons craint une récession à double creux aux États-Unis, et cela n a pas eu lieu. Nous avons craint une désintégration de l Europe, et cela n est pas arrivé. Les pires risques sont chose du passé.» NOM INSTITUTION/VILLE Portefeuille boursier au secondaire Gabriel Morin É. s. Joseph-Hermas-Leclerc Bogdan Stilmashenko É. s. Internationale et Juan Camilo Bonilla de Montréal Olivier Caron Collège Saint-Paul Portefeuille boursier au collégial Zhang Yitong Collège Jean-de-Brébeuf Sebastien Mathieu Collège Jean-de-Brébeuf The An Vo Collège de Rosemont Portefeuille diversifié au collégial Philippe T.Jacques Cégep de Sainte-Foy Maxime Authier Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne Jean-Philippe Martel Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE En février, Porter a enregistré un coefficient d occupation de 56,1 %, soit 5,5 points de plus que celui pour la même période l année dernière. sièges-milles offerts (SMO) et 61,9 millions de passagersm i l les paya nts. L es SMO ont augmenté de 36,8 % par rapport à 80,7 millions, tandis que les PM P ont augmenté de 51,7 % comparativement à 40,8 millions l an dernier. VALEUR $ $ $ $ $ $ SIMULATION BOURSIÈRE DANS INTERNET Valeur moyenne Portefeuille boursier: $ Portefeuille diversifié: $ FAITES FRUCTIFIER $ $ $ EN 9 SEMAINES $ Portefeuille boursier, Grand public et universités Danielle Fiset Trois-Rivières Paul Turenne Trois-Rivières Martin Lebrun Québec $ $ $ Portefeuille diversifié, Grand public et universités Xavier Clapin-Pépin Laval Michel Blais Ile Perrot Carole Berger St-Étienne-de Lauzon $ $ $ Les résultats des volets Gestion de portefeuille et Investissement responsable seront dévoilés à la fin de la simulation. Initiative du Collège de Rosemont, BOURSTAD est rendue possible grâce à la contribution exceptionnelle de L'Autorité des marchés financiers (AMF) et à la précieuse collaboration de ses partenaires : le Groupe Banque TD, les quotidiens La Presse et Le Soleil, le Fonds de solidarité FTQ, Bâtirente, Placements Montrusco Bolton et Fiera Sceptre. bourstad.ca

12 12 LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 6 M ARS VENDU(8363) HEURES DE TOMBÉE MARDI AU SAMEDI 17H, LA VEILLE DE LA PARUTION LUNDI 17H, LE VENDREDI PRÉCÉDENT ANNONCES ENCADRÉES 48H, AVANT LA PARUTION ABONNEMENTS IMMOBILIER ÀVENDRE Immobilier (couleur) Visites libres Île de Montréal Centre-ville Vieux-Montréal Maisons de prestige Laval Rive-Nord Rive-Sud Banlieue Ouest Banlieue Est Laurentides, Lanaudière Montérégie, Estrie Extérieur de Montréal Bord de l eau Extérieur du Québec Condominiums, copropriétés Maisons de campagne, domaines Chalets Maisons mobiles Propriétés demandées Fermes, terres Terrains résidentiels Hypothèques, prêts résidentiels ÀLOUER Île de Montréal Centre-ville Vieux-Montréal Laval, Rive-Nord Rive-Sud MARCHANDISES &SERVICES Audiovisuel Instruments de musique Meubles, électroménagers..206 Équipements, articles maison 207 Chauffage, climatisation Vêtements, fourrure Collections Antiquités, œuvres d art, bijoux Livres Informatique Animaux Perdu Trouvé Bureau, téléphonie Imprimerie Machinerie, outils Équipements commerciaux OFFRES D EMPLOI Programmes de formation..303 Postes cadres et professionnels Santé, services communautaires..306 Éducation, enseignement Garderies Bureaux Informatique Assurance Secteur automobile Vente, commerce Immobilier Transport, camionnage Hôtellerie, restauration, alimentation Imprimerie, infographie SERVICES PERSONNELS Souhaits, événements Avis de recherche Compagnes, compagnons..403 Lignes de rencontres Astrologie, occultisme VÉHICULES AUTOMOBILES Automobiles Véhicules 6000$ etmoins Camions, 4x4,fourgonnettes Sports, plein air Motocyclettes Bateaux, sports nautiques Occasions d affaires Franchises Financement Avis légaux Avis divers, communiqués Publiées dans le cahier La Presse Affaires, du lundi au samedi COMMENT NOUS JOINDRE HEURES D OUVERTURE: Lundi au vendredi, de 8hà17h PAR TÉLÉPHONE SANS FRAIS PARTÉLÉC ADRESSE POSTALE Les Petites annonces, 7 rue Saint-Jacques, Montréal (Québec) H2Y 1K9 LOISIRS ET VÉHICULES RÉCRÉATIFS AFFAIRES Publiées dans le cahier La Presse Affaires, du lundi au samedi AVIS DÉCÈS,PRIÈRES,REMERCIEMENTS AU COMPTOIR Lundi - jeudi - vendredi, de 9 h à 12 h-13 h à 17h. 100 Banlieue Ouest Banlieue Est Laurentides, Lanaudière Montérégie, Estrie Extérieur de Montréal Extérieur du Québec Condominiums, copropriétés Chalets Chambres, pensions Propriétés Résidences pour aînés Garages On demande àpartager Appartements meublés CommerCial industriel achat Vente ÉChange Propriétés à revenus Propriétés comm. / industrielles Résidences pour aînés Commerces Terrains comm. / industriels Espaces comm. / industriels à louer Commerces à louer Entrepôts à louer Bureaux àlouer Magasins à louer Notices Construction, rénovation, décoration Marchandises diverses Encans Vente degarage, de charité. 238 Marché aux puces Santé, croissance personnelle 245 Entretien Cours, formation Paysagistes, déneigement Transport, déménagement..257 Garderies, gardiennage Professionnel Traitement detextes, rédaction et traduction Services divers Soins, massothérapie, produits naturels Technique, métiers, sous-traitance Construction Coiffure, esthétique Industrie duvêtement Industriel, manufacturier Entretien, sécurité, conciergerie Services domestiques Musiciens, artistes Mannequins, modèles Emplois divers Emplois demandés Méthodes de recherche d emplois Bénévolat Billets desport /spectacles.419 Activités sociales Escortes, rencontres, Studios de massage Divers Autos, camions antiques et de collection Ferraille Motoneiges, véhicules tout terrain Véhicules récréatifs Remorques Services spécialisés Comptabilité, impôt Avis de dissolution, changements denom Décès, Anniversaires, InMémoriam, Remerciements, Prières ÎLEDE MONTRÉAL AHUNTSIC, Domaine St-Sulpice Condo 3 càc, remis à neuf.disp. imm. Nouveau prix $. GINETTE HOULE, Sutton EXTÉRIEUR DE MONTRÉAL MONT STE-ANNE, Faubourgsud. Jumelé neuf sur 3 étages, 3 càc, salon à l étage, foyer au gaz, vue montagne, libre mai 1100$/mois, CONDOMINIUMS COPROPRIÉTÉS $ OCC. IMMÉDIATE Condo 2007 de 740pi 2,1càc+ espace bureau, cusinine,salon et sallle manger à aire ouverte, sdb avec douche indépendante. Inclus 4 électros et plusieurs extras... Stationnement. Frais condo 105$, taxes 1870 $/an. À 10 min. de marche du métro Jolicoeur,proximité centre-ville. Hâtez-vous, ilnerestera pas longtemps sur le marché. FRANCINE LABERGE crtr a.i. Francine Laberge.com , ÎLE DE 131 MONTRÉAL 4½, entièrement rénové, situé près Galeries d Anjou, entrée lav./séch., Libre À CARTIERVILLE, 4½ chauffé, près rivière, hôpital Sacré-Coeur non fumeur,850$ AHUNTIC O., 2½ s/sol, réno, inso., élect./chauff., poêle/frigo incl. Ajout ch. fermée en juillet. Libre 450 $ AHUNTSIC, 3½ clair, s/sol, béton, très tranquille, concierge, AHUNTSIC,3½hautduplex, 1 ch. fermée, 1balcon, 595 $ non chauffé.avril AHUNTSIC,4½,étage du haut, 2ch. fermées, petit espace cuisine/dinette,trèsensoleillé,près de RéginaAssumpta et Promenade Fleury, entièrement rénové,bois franc, entrées lav./séc., lav.-vaiss. Idéal nonfumeur,800$/mois,non-chauffé, non-éclairé AHUNTSIC, 4½, haut 2plex. 910$. Solarium. Non fumeur. Pas animaux AHUNTSIC, 5½ haut 2plex, ensol., non chauf., idéal couple non fumeur, pas animaux, 3 ch. les entrées,925$, AHUNTSIC,5½haut de duplex, rénové, frais peint, tranquille, 820 $, libre, réf., AHUNTSIC, 5½, haut duplex, très clair, 2ch., cuisine +s/bains tout réno, lav/séc incl., 1180$ chauffé, libre AHUNTSIC, 7½ bas duplex, 1½ sdb, foyer, garage, parc. Juillet. Réf. 1600$ AHUNTSIC, beau loft, 1er, 1200 pi car., les entrées. Juil. 825 $ non chauffé AHUNTSIC CENTRE, 5½ triplex près Fleury, métro Sauvé, propre, non fumeur, cour, quelques électos,1295$juil AHUNTSIC, grand 3½ réno,idéal 1pers.,non fumeur,pas animaux Mi-avril. 625$ AHUNTSIC/métro. 4½, 755 $, balcons. 3½ semi-s/sol, 615 $. Chauffés. Non fumeur. Pas d animaux AHUNTSIC/N-BORDEAUX, haut duplex libre, 3 pces pour personne seule,poêle/frigo/lav./ séch. parc, 545$ ANJOU, 3½,4½,réno,chauffé, éclairé, stat. Sécuritaire. Juil ou ANJOU, beau et grand 5½,2e, entrée lav./séc. Stat. Juil. 825 $ non chauffé BELLECHASSE, 29eav., 1½, 3½, poêle frigo et 4½, eau chaude, ascenseur,buanderie, garage en sus C.D.N., 4 EMPLACEMENTS fantastiques, super beaux 1½, 3½, 4½, 5½, chauffés, rénovés, ensoleillés, pl. bois franc, hauts plafonds, dans bloc très bien entretenus, près métro, UdeM et tous les services, C.D.N.- FAUT VOIR! 4½, 5½,non chauffés Près tous services, parcs,hôpitaux, métro, écoles,udem/hec C.D.N., grand 7½, 2eduplex. Pl. bois,entrées lav./séc., près services. Juil. 1900$ C.D.N., HEC / UdeM, 4½, chauffé, eau chaude, électros. 680$/mois. Juil C.D.N., près métro, 3½(800$), 4½(900$) chauffés, eau chaude, poêle/frigo. Très propre. Stat. Avril. Mohamed DE LORIMIER, grand 3½, 3 grandes fenêtres face parc et centre-ville,refait à neuf,céramique, style condo, poêle/frigo inclus, 750$, LACHINE, 3½, 4½,près tous services, tout rénové, chauffé, eau chaude, LASALLE, 2½,3½, 4½,vue imprenable fleuve, piste cyclable, piscine-gym LASALLE, 4½ réno près tous services, paisible, 785 $. juillet après 18h MERCIER E., grand 4½ haut duplex, vue du fleuve, solarium, terr., plafond 11, 1 ch. fermée, 770$, libre vers mi-juil. Sur R.-V. 332 Paul-Pau, MÉTRO Fabre grand 5½, rdc, garage, entreposage, terrasse, Juillet $ MÉTRO FABRE/J.Talon, 4½, 2e, bois franc, non chauffé, tranq., juil., 710$, MÉTRO Jean-Talon, 6½, r-dech., bois franc, rénové, libre juil MÉTRO JOLIETTE, 6½, 3ch., r. de ch., frais peint, 2stat., terrasse, 1200$ non chauffé, pas d animaux, libre, ÎLEDE MONTRÉAL MÉTRO JOLIETTE (à 2 pas), 3½, 3e étage,terrasse,entrées lav./séc. 560 $ non chauffé, pas d animaux, libre, MÉTRO Laurier, 4725 Berri, 6½ bas, 300 pi métro, libre, , MÉTRO Sherbooke, beau 2½- 3½, 500$-600$ tout incl., électros, réf. enquête MTL-NORD, Grand 5½, rénové, stat., caméra surveillance. RDP 4½ N.D.G., 3½,4½,ensoleillé,tranquille, garage, concierge sur place,libre, 825 à 1015$ chauffé et électros, N.D.G., 3½, 4½, plusieursapp., ensol., réno, métro, pas d animaux, non fumeur, de730 $ à 900 $ chauffés, N.D.G. 6½, 2e, pl. bois, cuisine rénovée, eau chaude incl. Balcon. Fév $ N. ROSEMONT,prèsGaleries, 3½,4½,balcon, propreté, sécurité,tranq., Réf OUTREMONT,1266 Ducharme 5½, 3 e étage, 3ch. 2balcons $. Libre OUTREMONT, 900 pi 2 rénové, meublé, tout incl. internet, câble, stat, 1500$ OUTREMONT, coin Bernard. Super beaux 2½, 3½,4½,5½, 6½chauffés, rénovés, asc., pl. bois,ensoleillé,bloc bien entretenu, prèsmétro, P.A.T., bord dufleuve, 3½, 4½, 5½, concierge sur place PLATEAU 1½-2½ 500 $ PLATEAU, 4½ rénové,chambre fermée, balcon et terrasse,libre juillet, 970$, PLATEAU, 4½ repeint, 2e, ensol., 2ch. fermées, entrées lav./séc.895$ libre PLATEAU, 6½ bas + s/sol, environ 300 pi du métro Laurier, juin ou juil., idéal pour bureau ou Plateau, rue Boyer Rare! 4½ CHAUFFÉ, rdc, frais peint, pl. bois, cuisine et sdb rénovées design. 2 pas métro/parc Lafontaine. Intercom. Cour. Cléen main. Libre. 1175$ PLATEAU, St-Joseph E., 4½, chauffé vitraux, réf. 970 $, avril ou R.D.P., beau 4½, 1er étage d un triplex, les entrées, secteur tranquille, libre juillet, 695 $ non chauffé, R.D.P., grand 4½,calme,croissant, rénové 2 portes patio 580 $ mai ou juil ROSEMONT, Langelier, 5½ haut 2plex, juil. 835 $, réf., non fumeur,tranquille ROSEMONT, Parc Angus, 4½, propre, près commodités non chauffé, avril+juil ROSEMONT studio 480$, libre. 4½, 825$ juil.,chauffés, rénos à neuf, les entrées ST-LAURENT, 3½, 4½chauffés, eau chaude,rénovés, près de tous services, ST-LAURENT ville, 3½4½, 1 mois gratuit, occ. imm., béton, chauffé, électros, rénové, pl. flottant, pisc.ext., frais peint, près autor ST-LÉONARD, 4½ chauffé, entrées lav./séc., balcons, tranquille, ST-LÉONARD, 4½ s/sol, très propre, près de tout, non chauffé. Idéal retraité ou prof. 550$ (9h à 21h) ST-LÉONARD, 4½ style condo, béton, entrées lav./séc., stat., non chauffé, ST-LÉONARD, 5½ chauffé,2e, calme. Idéal couple, sérieux, Réf. pas animaux ST-LÉONARD, 5½, RDC, non chauffé, Jarry/Langelier, semi s/sol : s/jeux, bar, foyer, gar., cour. 1300$ juil ST-LÉONARD, grand 4½, 2e, propre, entréelav./séc,., chauff. élect., juil., réf., ST-LÉONARD, Grand demi s/sol, 4½ éclairé, très propre, près services, ST-LÉONARD, grand luxueux 7½, gar. int./ext., grande cour ; ST-LÉONARD, haut 3plex, 4½, idéal couple, tranq., grand balcon arrière, juil., VERDUN, bordfleuve, 3½,4½, rénos, chauffés, équipés, 725 $/ 875 $. Juillet VILLERAY, 3½ réno,tranquille, 2e, ensoleillé, poêle/frigo, près métro. 625$. Juil VILLERAY,4½, 3e, libre, 710$, 3½ 2e,625$,juil.,100%réno balcons,les entrées VILLERAY, grand 3½, entrées lav.-séc, 660 $, libre 1er juillet VILLERAY, près métro Fabre, grand 3½, entrée lav./séc., non fumeur, 600 $, LAVAL RIVE-NORD À LAVAL, const. récente. Spacieux app.3½àpartir de 730 $et4½àpartir de 895 $. 5½ à partir de 1085 $.À prox. métro, bus et autres services. Concierge, garage, asc. Pour visites: DUVERNAY, 4½,balcon, 1er étage,beau quartier,tranquille, remise, stat. Réf LAVAL, DUVERNAY, 4½,2portes patio,vue sur rivière, enquête de crédit 650$ RIVE-SUD ST-LAMBERT, 3½, libre, 4½, juillet, chauffé, eau chaude, 3 électros, béton, ascenseur, garage, buanderie, piscine, sauna, tennis, BANLIEUE OUEST PIERREFONDS, 2½, 3½,4½, 5½,asc., stat., grand terrain paysager, concierge 24h, libre CONDOMINIUMS COPROPRIÉTÉS À FABREVILLE, 4½, unité de prestige, neuf, vue sur golf et boisé, stat. int., rangement, a/c, foyer/gaz, asc., pisc. ext. 1475$ Michelle #230 Soir/fin sem À STE-DOROTHÉE, 4½ neuf, près autor. 13 et Méga-centre, stat. int., rangement, pisc. ext., a/c + chauff. central, asc.1050 $ $ #230 Soir/fin sem A ST-LAURENT, grand condo3½neuf, stat. int., toutescommodités, loc. garantie 900$ +/mois, bail de 1 an AST-LAURENT,penthouse luxueux 2000 pc, avec terrasse privée, design zen, 3 ch., 2sdb avec s/d eau, 2 stat. int., 2$ le pc, immédiat , PARC ANGUS Grands 4½, modernes, 1000 pi et plus,frais peints, stationnement, 1075 $. LIBRES CHALETS À ST-ADOLPHE-D HOWARD, beau chalet champêtre, 2 ch., foyer, bord eau, BORD DE L EAU, Estrie,3ch., tout équipé, spéciaux au mois ou à la saison CHARLEVOIX, maison, à louer Vue sur le fleuve. Les Éboulements, SUPERBE bord del eau, lac Ouareau à St-Donat. Loc. été. Coucher soleil, 3 cac, superbe vue / CHAMBRES PENSIONS LONGUEUIL, chambre meublée, poêle/frigo, à partir de 425$/mois ou 98$/sem., aussi pension complète à partir de 630$/mois.470 chemin Chambly, PROPRIÉTÉS L ASSOMPTION,superbe maison neuve, à louer avec option d achat, 1450 $, LONGUEUIL - Secteur golf Grand cottage 4cac,3 sdb,gar. Libre $ APPARTEMENTS MEUBLÉS À LOUER 1½, 3½,4½,meublé au complet. Métro. Courtetlong terme ou LAVAL-LONGUEUIL Condo-hôtel, 3½ 4½ équipés Au mois RÉSIDENCE POUR AÎNÉS RÉSIDENCES pour aînés à vendre. Suzanne Dunberry crtr imm Proprio Direct Agence imm. Equipe Serge Martin 176 BUREAUX À LOUER C.D.N., entre Van Horne et Jean-Talon, 550 à 4500 pi 2 très bel emplacement poste 225 PETITS BUREAUX MEUBLÉS À LOUER Près Place-Ville-Marie, tout compris,idéal comptable,travailleur autonome,mois gratuit, prix très négociable ou ST-LEONARD édifice professionnel, 450pi 2-900pi 2,ascenseur, biensitué, MAGASINS À LOUER ANJOU, rue Jarry, 750 pi car. approx. Magasin, bureau ou autre. 750 $/mois COLLECTIONS TIMBRES Achète collections ou accumulation ANTIQUITÉS OEUVRES D'ART BIJOUX ACHAT-ANTIQUE: art, tableaux, bijoux, or,meubles, Ernest : ACHAT de tableaux de valeur; Fortin, Cosgrove, Dallaire etc. Je me déplace ENCAN merc.7 mars 13 h antiquités, etc LIVRES Librairie Bonheur d Occasion Achat à domicile au meilleur prix. Pignon sur rue: 4487 de La Roche/Mt-Royal Librairie Gendron achète vos livres à domicile depuis 10 ans SOINS PRODUITS NATURELS h-21h 1706 des Laurentides nord coin aut. 440, Laval. Chinois. 45$/1h EXCELLENT massage suédois, relexant,thérapeutique B Monkland 306 SANTÉ SERVICES COMMUNAUTAIRES PRÉPOSÉEAU BÉNÉFICIAIRE À DOMICILE pour une personne tétraplégique. Horaire detravail: lun. au ven. de 9h à 14h. Salairede13$ à15$/heure. Références exigées.communiquer avec Sylvie Morin au GARDERIES GARDERIE éducative à V.S.L, demande éducatrice(eur) qualifiée, DEC en éducation de la petite enfance, poste temps plein.envoyer CV par télécopieur au ou 310 BUREAUX COMMIS COMPTABLE, d exp. Mtl, immobilier, HÔTELLERIE RESTAURATION ALIMENTATION PATISSERIE BOULANGERIE spécialité algérienne, min. 2ans d expérience, ENTRETIEN SÉCURITE CONCIERGE PORTIER Pour remplacement. Condos au Centre-Ville Mtl EMPLOIS DEMANDÉS COMMUNICATION/ MARKETING Jeune diplômée de l'uquam, recherche emploi dans son domaine d'études.travaillanteet dynamique. Donnez-moi une première chance de vous démontrer mes compétences. Contactez-moi: 440 ESCORTES RENCONTRES BEAUTÉ, LUXE discrétion, chez-moi à Laval, AUTOMOBILES AUDI A4 2009, fam., aut., 2L, argent, Zenon, Bluetooth, toit, $. Altitude BUICK Alure 2005, aut. rouge, km, bonne condition, 7000 $, HYUNDAI ACCENT GL 2008, a/c, man., km, bal. gar.,6800 $ nég., PLUS SPÉCIFIQUEMENT,BESOIN URGENT POUR: ST-ZOTIQUE,RIVIÈRE-BEAUDETTE,RIGAUD INTERVENEZ ET COMMENTEZ Le blogue de l édito lapresse.ca/edito M. RichardClermont, AUTOMOBILES HYUNDAI Sonata, 09, aut., blanc, très équipé, km, ou MAZDA Miata MX5 08, conv., bien équipée, km, aut.+ man., $, MERCEDES E350 S4 4matic fam.07, 79000km, argent, GPS, $Altitude MERCEDES SLK 350, 08,noir, 10e anniversaire km, équipée MERCEDEZ ML350, Élégance, km, $, Garage Legris, MINI Cooper 07, A/C, km.,steptronic, mags, 8pneus, dame, $ PORSCHE Boxster S 2007, km, 6vit. man., mags 19 po.impeccable! SAAB 2007, 9.3, fam., 2L, 6 vit., noire, chauffage contrôlé, 7300$. Altitude SMART Pure 2009, km, a/c, mags, garantie, 8800 $. Garage Legris, TOYOTA Matrix 07 XR km, équipée, 6800 $, garantie. Garage Legris, VOLVO PRévisés etgarantis Membre Club Volvo Québec Garage Blainville VÉHICULES 6000 $ ET MOINS BMW 530i, 75, 6cyl., aut., cuivre85000 miles, 4ptes, mags, impecc. 4000$ CHRYSLER 78, Brougham, 2 ptes, aut., km, pas d hiver, A-1, 4900 $, CAMIONS, JEEPS FOURGONNETTES GRAND CHEROKEE Laredo 08, diesel V6, 3L, km,A1 8 pneus,25 500$ MOTONEIGES VÉHICULES TOUT TERRAIN HONDA 400. VTT 4 roues motrices Pare-brise, siège passager, treuil km.très propre, 3650$ MÉTÉO TOUTE LA MÉTÉO SUR MONTRÉAL ET LA RÉGION AUJOURD HUI JOUR > début 6h23 / fin 17h49 / durée 11h26 MétéoMédia 2012 AUJOURD HUI MAXIMUM -4 CETTE NUIT MINIMUM -6 Ensoleillé avec quelques passages nuageux en après-midi Vents légers. Probabilité de précipitations: 20 %. Ciel variable en soirée, quelques flocons au cours de la nuit Vents légers. Probabilité de précipitations: 40 %. DEMAIN MAX / MIN 8/-1 JEUDI MAX / MIN 9/-6 Ciel variable. Probabilité de précipitations: 30 %. Nuageux avec faible pluie. Probabilité de précipitations: 90 %. PRÉVISIONS RÉGIONALES Baie-Comeau Gatineau La Tuque Maniwaki Mont-Tremblant Québec Rimouski Saguenay Sainte-Agathe Sherbrooke Thetford Mines Trois-Rivières Val-d Or Variable Ave neige -3-6 Ensoleillé Ave neige -4-6 Beau Ensoleillé Variable Beau Beau -5-7 Ensoleillé -4-8 Ensoleillé Soleil Ave neige -3-4 AU PAYS Calgary Charlottetown Edmonton Fredericton Halifax Ottawa Regina Saint-Jean Saskatoon Toronto Vancouver Whitehorse Winnipeg Yellowknife Ave neige Nuageux Ave neige -6-8 Ave neige Nuageux -3-9 Beau -3-6 Ave neige 1-19 Variable cm Variable 5 3 Soleil 5 0 Ave neige 1-11 Verglas 3-14 Ensoleillé LE MONDE Bruxelles Nuageux 3 3 Lisbonne Beau 16 7 Londres Pluie 7 4 Los Angeles Averses 15 7 Madrid Variable 14 1 Mexico Soleil 21 7 Moscou Nuageux Paris Pluie 5 5 Pékin Soleil 6-1 Port-au-Prince Soleil Rio de Janeiro Beau Rome Variable 14 8 Tokyo Averses Washington Soleil 10 2 AU SOLEIL Acapulco Cuba Key West Martinique Miami Orlando Rép.dominicaine Riviera Maya AFFAIRES Boston Chicago NewYork San Francisco Soleil Variable Venteux Beau Venteux Beau Beau Nuageux Soleil 2-1 Soleil 13 6 Soleil 6 2 Averses 12 3

13 LA PRESSE MONTRÉAL MARDI 6 MARS INDEX DES DÉCÈS ASPINALL, Phillip Montréal CASTILLO, Maria-Odullia Montréal REITMAN, Betty (née Pearson) lapresse.ca/necrologie Décès CASTILLO, Maria-Odullia À Montréal, le 4 mars, à l âge de 69 ans, est décédée Soeur Maria-Odullia Castillo de la Congrégation de Sainte-Croix. Soeur Maria est née à Macannal, Colombie. En plus des années vécues au Québec, elle a travaillé en Haïti et au Pérou. Outre sa famille religieuse, elle laisse dans le deuil, sa maman, ses soeurs et frères, neveux et nièces vivant en Colombie et au Pérou ainsi que ses amies du Québec. Elle sera exposée au Pavillon SaintJoseph, le mardi 6 mars 2012 de 18 h à 21 h, une prière communautaire aura lieu à 19 h 30. Les funérailles seront célébrées dans la chapelle du Pavillon Saint-Joseph le mercredi 7 mars à 10 h 30. Direction REITMAN, Betty (née Pearson) ASPINALL, Phillip Après une courte bataille contre la maladie, le 3 mars 2012, à Montréal, est décédé M. Phillip Aspinall. Marié depuis 54 ans à l amour de sa vie Eve Marler, père adoré de Michael, Peter et David (Faten), grand-père de Kaitlyn,Yasmina, Emily, Serena, Matthew et Richard, il laisse dans le deuil plusieurs parents et amis. La famille recevra les condoléances au Collins Clarke MacGillivray White, 5610, rue Sherbrooke Ouest, Montréal, H4A 1W5, , le mardi 6 mars de 14 h à 17 h et de 19 h à 21 h. Les funérailles se tiendront à l église St-George s, 1101, rue Stanley (entrée rue Peel), le mercredi 7 mars à 14 h 30. La famille désire remercier le personnel de l Unité des soins intensifs de l hôpital Royal Victoria pour leurs soins attentifs et leur compassion. Est décédée paisiblement chez elle ce samedi, 3 mars 2012, épouse dévouée de feu Jack Reitman; mère et belle-mère bien-aimée de Jeremy, Stephen et Julia, Sarah et Allen Rubin; grand-mère chérie d Alexandra et Jesse Brown, Daniel Reitman; Lisa et Ari Himmel, Emma et Gillian Reitman; Amanda et Joanna Rubin; chère soeur et belle-soeur de Lois et Dr Fred Vosberg et de feu Patricia Benjamin. La famille de Betty et ses amis se souviendront d elle avec tendresse. Des remerciements tout spéciaux à Michael, June, Dang, Lisette et Marcy pour leurs soins et leur dévotion pendant des années. Le service funéraire a eu lieu le lundi 5 mars chez : Paperman & Fils, La shiva se tiendra à la maison de Betty. Des dons en sa mémoire à la fondation mémorielle de Betty Reitman au Musée des beaux-arts de Montréal, (514) , ou à la fondation de «Jack Reitman Hillel House», (514) , seraient appréciés. REMERCIEMENTS L équipe de direction et les employés du Magasin du musique Steve s sont profondément attristés du décès du fondateur et président bien-aimé M. Steve Le service funéraire se tiendra chez : Paperman & Fils, 3888, rue Jean-Talon Ouest ce mardi le 6 mars à 11 h Nos condoléances à toute la famille GIROUX, Robert Madame Giroux et sa fille Andrée désirent remercier toutes les personnes qui leur ont témoigné des marques de sympathie lors du décès de M. Robert Giroux, survenu le 16 février Nous prions toutes ces personnes de considérer ces remerciements comme leur étant personnellement adressés. Remerciements L'équipe de direction et les employés de Reitmans (Canada) Limitée sont profondément attristés du décès de Betty Reitman épouse de feu Jack Reitman, fondateur et président. Nos plus sincères condoléances à toute la famille MERCI au Sacré-Coeur pour faveur obtenue. Pascal F. P rières REMERCIEMENTS au Sacré-Coeur pour faveur obtenue. Que le Sacré-Coeur de Jésus soit loué, adoré et glorifié, à travers le monde pour les siècles.amen. Dites cette prière 6 fois par jour pendant 9 jours et vos prières seront exaucées même si cela semble impossible. N oubliez pas de remercier le Sacré-Coeur avec promesse de publication, quand la faveur sera obtenue. M.V. don en ligne Pour que la vie reprenne son envol LA MALADIE DE LOU GEHRIG Modes de paiement acceptés LES PETITES ANNONCES LA PRESSE VU VENDU Placez une petite annonce dans La Presse et elle paraîtra gratuitement sur Qualité en quantité VENDU (8363) BÉLIER ASTROLOGIE DU JOUR DU 21 MARS AU 19 AVRIL Tandis que Mercure et Uranus sont conjoints en Bélier, l'heure est au changement, mais c'est à vous que revient de poser certains gestes afin de le provoquer. Les modifications apportées à votre façon habituelle de procéder peuvent transformer votre univers rapidement, et pour le mieux. Grâce à l'influence de la Lune aujourd'hui en Lion, une rencontre inattendue peut vous mettre le sourire aux lèvres. TAUREAU DU 20 AVRIL AU 20 MAI Tandis que la Lune poursuit son séjour en Lion, angulaire au Taureau, ne permettez pas à quelqu'un de vous ralentir dans votre élan ou de vous imposer un ordre du jour qui ne vous convient pas. Choisissez votre compagnie en fonction du genre d'activités que vous envisagez. En faisant cela, vous devriez être capable de traverser ce mardi avec le sourire aux lèvres. GÉMEAUX DU 21 MAI AU 21 JUIN De belles opportunités s'offrent à vous dans la mesure où vous faites preuve de bonne volonté. Ce n'est pas le moment de remettre une obligation sociale à plus tard. Si vous attendez trop longtemps, quelqu'un d'autre pourrait profiter d'une occasion qui vous était destinée. Un malaise peut disparaître instantanément si vous discutez sincèrement de vos émotions avec la personne concernée. CANCER DU 22 JUIN AU 22 JUILLET Les aspects planétaires actuels peuvent faire ressortir une dualité entre l'attrait pour la nouveauté et le maintien de la qualité. Vous tirerez votre épingle du jeu si vous parvenez à faire de la place pour l'un sans sacrifier l'autre. Avec l'actuel duo Mercure-Uranus en Bélier, au carré de votre Signe, l'information peut circuler rapidement; assurez-vous qu'elle ne devance pas les faits. LION DU 23 JUILLET AU 22 AOÛT Poursuivant son séjour mensuel dans votre Signe, la Lune vous donne le feu vert en ce qui a trait à une démarche importante. Si vous agissez avec bonne volonté, vous pouvez voir une initiative judicieuse porter fruits dans de brefs délais. Vous ne devez pas douter de la sincérité d'une personne qui dit exactement ce que vous souhaitez entendre. VIERGE DU 23 AOÛT AU 22 SEPTEMBRE Pour obtenir ce que l'on veut, il faut parfois être capable de faire état de ses propres mérites. Une démarche résolument assurée peut vous rendre éligible à un programme et vous permettre d'accéder à un nouveau poste. L'influence de Mars en Vierge devrait vous investir de courage, vous permettant d'outrepasser toute gêne. Pourquoi ne pas tenter votre chance aujourd'hui même? BALANCE DU 23 SEPTEMBRE AU 23 OCTOBRE Un couteau aiguise l'autre. Tandis que Mercure et Uranus sont conjoints en Bélier, face à la Balance, la complicité de ceux qui aspirent aux mêmes idéaux que vous peut vous propulser dans l'action et vous valoir davantage de renommée. À l'unisson avec votre encourage, rien ne semble pouvoir vous ralentir face à la poursuite d'un objectif. De nouvelles rencontres peuvent voir le jour et s'approfondir. SCORPION DU 23 OCTOBRE AU 21 NOVEMBRE Avec la Lune en Lion, le manque de considération des autres peut affliger votre moral. Toutefois, rien ne vous empêche de prendre une situation négative en main et la transformer en expérience positive. Par votre simple exemple, vous pouvez faire comprendre quelque chose de fondamental à quelqu'un qui n'est pas conscient des implications de ses gestes. Soyez un modèle à suivre... SAGITTAIRE DU 22 NOVEMBRE AU 21 DÉCEMBRE À partir d'un autre Signe de Feu, la conjonction Mercure-Uranus en Bélier vous aide à mieux vous faire comprendre et à transmettre votre message. Voici assurément un climat qui favorise les négociations, les plaidoyers ainsi que toute occasion de prendre la parole en public. Les résultats d'une recherche entreprise maintenant pourraient également être particulièrement fructueux. CAPRICORNE DU 22 DÉCEMBRE AU 19 JANVIER Étant donné que Mercure et Uranus sont conjoints en Bélier, au carré de Pluton en Capricorne, vous pourriez constater que certaines personnes désapprouvent certaines de vos décisions. Toutefois, vous ne devriez pas permettre à d'éventuelles opinions divergentes de vous faire douter de vos choix. Ne sous-estimez pas votre jugement, même s'il ne fait pas toujours l'unanimité. VERSEAU DU 20 JANVIER AU 18 FÉVRIER La fin de la visite Lunaire en Lion vous apporte une stabilité rassurante, notamment en ce qui concerne vos rapports avec votre entourage. Les gestes posés par les autres abondent dans le sens de vos aspirations et vous constaterez qu'il ne sert à rien de douter de leur sincérité, ni de leurs bonnes intentions. À cause des astres en Taureau, la chance peut toutefois sourire au camp adverse... POISSONS DU 19 FÉVRIER AU 20 MARS Un conseil est comme un remède qui est d'autant plus efficace s'il est plus amer. Compte tenu de l'opposition qui se prépare entre la Lune qui arrivera ce soir en Vierge et Neptune en Poissons, certaines suggestions qui vous seront adressées risquent de ne pas vous plaire outre mesure. Toutefois, il serait dommage de les rejeter systématiquement sans les avoir sagement considérées. HOR06MS

14 RÉUSSISSEZ À TOUT COUP AVEC L APPLICATION LA PRESSE MOTS CROISÉS POUR IPHONE ET IPOD TOUCH mots croisés junior Horizontalement 1 Peudéveloppé, élémentaire. 2 Quin a jamaisété publié. Sanselles,les oiseauxne voleraient pas. 3 Rapidement. Qui saute au yeux. 4 Action de s immobiliser. Exclamation espagnole quisertàencourager. 5 Grande salle quisert d accèsàunimmeuble. Fondd une vallée où couleuncours d eau. 6 Reproduire la voix,les attitudesd une personne. Suivrequelqu undiscrètement afindelesurveiller. Citation secrète Placez leslettres de chaque colonne dans la case appropriéedemanière àformer une phrase complète.les mots sont séparéspar une case noire. thème : Citationde Adrienne Maillet 7 Participe passé du verbe tarir. Actiondetuer volontairement une personne. 8 Quiest dans un état de nervositéinhabituel. Fleursqui portent des épines. Verticalement 1 Concurrence, luttepour obtenirquelquechose. 2 Joindrel unàl autre. C est le mothomme,en anglais. 3 Mettre en ruine, anéantir. 4 Elle trotte dans la tête. Peutsefaire avec un pistolet. C l o E M n o u u a parisabelle Vadeboncoeur l E X a n S t a Q i u Du lundiausamedi 5 Avantlefa, dans la gamme. Boisson préparée avec desfeuilles infusées. 6 Il reviendrale21juin prochain. Instrument servantàattaquer et se défendre. 7 Action de chaparder. 8 Sonmétierest de confectionner desvêtements sur mesure. 9 Rend service. Cen est pasunamateur. 10 Étendue de terreentourée d eau. Ils sont essentiels dans un hôpital. 11 Personne quivit de ses rentes. 12 Le soleil s ylève. Extrêmement. C i solution du dernier numéro r o u s P e t e a B c a i n e e a s P i r e c e c r o c s m o u o o t e r a i e u X n a G e G r i s e t i r H e u l i t s e l e V e e X a c t e r e s u m e r m i e l P R o n E i u o R u S D E E mots fléchés stockage RÉPU- GNANts méditer- RANÉE INsIPIDE PoRt ItALIEN FoURREtoUt INstRUmENt INDIEN terminer C'Est UNE LoNGUE HIstoIRE! BIDULE ARDEUR ourlet GYNÉCÉE INstItUÉ DoPANt PoUR sportif CoNtIENt 114 surates toubib opinion FAVoRABLE PoLIssoN songer LoNGUE PHRAsE PAs mouillé FAIt HAL- LUCINER APPUYER DoULEUR D'oREILLE DIVIsÉ NoUVEAUX BUt QUE L'oN VIsE PAYsAGE PARAPEt FILLE DU FRANGIN PREssANt 50 ÉtAts Et PLUs DÉBUtE EN JUIN PUIts NAtURELs sort PAR LEs PoREs BUttE VIEUX se CHARGE DE PÉRIoDEs AttENDRIE RAPPRoCHE CoNsEILLÉ ADREssE INtERNEt se DIt D'UN RAtoN PARLA VoIE DE PoRtE- PARoLE opération BANCAIRE meurtrir PAsUNE GoUttE EN UsAGE sans VARIÉtÉ PIÈCE DE VAIssELLE Solution du dernier numéro Citation de Lao-Tseu :Inutile d enseigner auxsingesà grimperaux arbres. E G u o R E l E V E H C E m E E P P u H E R i S S E A P R D B l F R o t t n i F n P u E u o u E A u A A t R B n E o l A u m S E P G E l A m E Z C E R R E A u P E t R E n n E R n i i t t S E R B l i S S E R n o F m E i o E o R n E R u B A n F o P u u n E H C F S C u t o E R X E G R C H E u Q A l E i S t i S t A o R B m B o B B R o i o i S i l i D R u E E u E i E A Q R D G o n F l A n t E E R u o u E R o n D u l E R n E E i A R E P E R C H E C H E mot mystère cheveux et coiffure Un motde8lettres ANNELER BARBE BOB BULBE CAPE CASQUE CHECHE CHENU COUPE CREPER DORE DRUE EBOURIFFES ECHEVELER ECZEMA ETAGER ETRENNER FER FIN GALON GANSE GEL GIBUS GONFLANTE HEAUME HENNE HERISSE HOUPPE Solution du dernier numéro PASSEPoil AMUSEZ-VOUS! Mardi 6 mars HUPPE IMPETIGO LAQUE LISSER LONGS MECHE MORTIER NATTER NOIRAUDE NOIRE ONDULER ORNER PETASE PLUMET RAIDE RAIE ROUGE ROUX RUBAN SECHOIR SOIE TIARE TOQUE TUBE URAEUS RENDUE PLUs CoURtE mots fléchés Solution du dernier numéro DÉCLIN DIssIDENts PREssIoN UN DEs 4 ÉVIDENtEs PoINts NE PAs GUItARIstE D ENFANts P C DU VERBE E savoir I ACoURs À P CAPILLAIRE R E B E L L E s FoRmI-DABLE G E L CE QUI ARRIVE DANs LE CAUCAsE tempéré C A s AURÉoLEs A t t E N U E A R m E N I E GAmIN DE P o R C s'incliner trois JEU DE o B E I R CARtEs t A R o t RÉFLÉCHIt QUI NE VARIE I I I INDIGNÉE m E D I t E PAs R s N o B s ALLoNGÉE t A R E E CoNIFÈRE AssEmBLER NICoLAs II mesure A ÉtAt t s A R DosE DE t R A m D'EURoPE DU NoRD U N I R B o R E A L E NAÏF ÉPLUCHÉ ÉtAt D'AFRIQUE P E L E JoUEt DE s o m A L I E PRoJEtÉ sort D'UNE PomPE monnaie PLAGE NIPPoNE GRAND A DANs UN s E N BoVIDÉ Z E B U VIGNoBLE sphères L A N C E G L o B E s PARFAItE FRIsÉ GRossE I D E A L E moulure t o R E LUsLEttRE C R E P U PARLEttRE E P E L E s ÊtRE ImBÉCILE CoCHoN PANAmE tramway RADIAtIoNs PRoDUIt DIRI- GEANtEs 80 %DE VIEIL C R E D U L E L'Atmo- s EsPAGNoL N sphère sertau PARIs ILs suivent LA mode ÉCHAP- PAtoIRE EXAsPÉ- I s s U E DÉPAssE LA P I N RAtIoN G No 1830 mots croisés Du lundi au dimanche Êtes-vous observateur Ces deux dessinssontenapparence identiques. En réalité, il yaentreeux HUITpetitesdifférences. mots croisés PLus Du lundi au vendredi michel hannequart Horizontalement 1 Qualitédecequi estdégagédetoute matérialité. 2 Déambule Grand lac canadien. 3 Mets suisses Viande. 4 Préfixe Grande quantité Compact. 5 De très courte durée. 6 Se ditd uncol Ganteletdepugilat. 7 Bièreanglaise brune. 8 Piquantd une plante Renardpolaire. 9 Professions Àlamain du boxeur. 10Fougue Lamemétalliquefixéeàunprojectile pour l équilibrer. 11 Inférieur àzéro Véritable. 12 Diablement Souhaitée. Verticalement 1 Sansblaguer. 2 Vif Perdresapeau. 3 Fureur Succession. 4 Demeurer Cigarillo. 5 Sassée. 6 Regardent avec mépris Bande étroite. 7 Pronom indéfini Inactifs. 8 Astate Désappointés. 9 Boit commeun chat Meuble de rangement. 10Dans la violette(pl.) Exploreraveclamain. 11 Rafales Colorée. 12 Périodedel ère tertiaire Monumentfunéraire. solution du dernier numéro P u t r e F a c t i o n a l a i s e o a u D i o t u r c o t r i D e n t a l o i D e a l i s t e t e r n e o i l e o e o e r e o s u D o u e s t c o mot s o u o G o H H a i t i o a X i om e a i s a n c e o l i i i u s e r o a D r e s s e D e n i G r e o a m e r e s t e o i s o l e e s solution 1 Nuque du skieur complété. 2 Songantdroit estpluscourt. 3 La jambegauche du pantalon incomplète. 4 La tracepluscourte derrièreleski gauche. 5 Un bâtonpluscourt devant lesjambes du skieur. 6 Formedudrapeau du haut àgauche. 7 La banderole estpluslongue àdroite. 8 Un pic en plusaumilieu de la montagne. Horizontalement 1 ordre. 2 rivière acours au Brésil. 3 serrure Démonstratif Pas déguisé. 4 quiprend àlagorge c est unecoupe. 5 militaireaméricain Faire du bruit en parlantdel eau. 6 natter. 7 Besoin Partie du corps. 8 romains Pièce qui accroche astronome. 9 courantencuisinejaponaise Pareil n est pas prodigue. 10Prophètebiblique sauce quiadugoût. 11 souvent pliéeendeux relatif àlatoisondes moutons. 12 il estattendu seglisse. Verticalement 1 envoie en pension. 2 Parente suitson cours. 3 morceauxdeveau trèspurs. 4 il estvorace nesont passombres. 5 capd espagne Vent violent. 6 Vraiment pasgentils Petit monument. 7 Possession Damée. 8 sort de souche Femelledusanglier. 9 compositionmusicale Passe àsaint-moritz. 10négation symbole Vent. 11 Poissons (demer) Être de mauvaispoil. 12 couler tente. Solution du dernier numéro e Q u a n i m i t e o a 2 m u n G ooa V a t a r 3 m i o i n F l e c H i r 4 e t e r n e l o H e l e 5 r o t o e l e V e r o t 6 D o n a S e o r e e l S 7 e t a u o e r o S o a o 8 u r o B i S o u o e r S 9 r o S e S o S m e G m a 10 S e n S e e S o m a i l 11 o n o o u r e t e r e S 12 H e B e t e e o t e r a

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ mars 2015 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 Contexte de marché en Europe 4 INTRODUCTION Après une courte accalmie sur le marché des taux en février, la chute des rendements a repris

Plus en détail

États financiers consolidés. Trimestre terminé le 31 mars 2003. EnCana Corporation

États financiers consolidés. Trimestre terminé le 31 mars 2003. EnCana Corporation États financiers consolidés Trimestre terminé le 2003 EnCana Corporation Rapport intermédiaire Trimestre terminé le 2003 EnCana Corporation RÉSULTATS CONSOLIDÉS Trimestres terminés les (sans vérification)

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Métaux industriels. Pétrole

Métaux industriels. Pétrole Nous sous-pondérons les matières premières les plus cycliques (métaux industriels et pétrole). Mais nous considérons toujours l or et les autres métaux précieux comme des valeurs refuge. Les matières premières

Plus en détail

Le Québec en quête de croissance

Le Québec en quête de croissance ASDEQ Conjoncture et perspectives économiques 2014 Le Québec en quête de croissance Montréal 29 novembre 2013 Yves St-Maurice Directeur principal et économiste en chef adjoint Mouvement Desjardins Contexte

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

Rapport semestriel au 30 juin 2015

Rapport semestriel au 30 juin 2015 A nthologie Rapport semestriel au 30 juin 2015 Le fonds 1. L environnement économique et financier 2015 Au premier semestre 2015, l économie mondiale a globalement évolué à des niveaux légèrement inférieurs

Plus en détail

CATÉGORIE DE VALEUR D ACTIONS CANADIENNES PHILLIPS, HAGER & NORTH

CATÉGORIE DE VALEUR D ACTIONS CANADIENNES PHILLIPS, HAGER & NORTH FONDS D ACTIONS CANADIENNES CATÉGORIE DE VALEUR D ACTIONS CANADIENNES Gestionnaire de portefeuille RBC Gestion mondiale d actifs Inc. («RBC GMA») Le conseil d administration de Catégorie de société RBC

Plus en détail

Financement, la stratégie de Mines Virginia. André Gaumond, Mines Virginia 2 décembre 2013

Financement, la stratégie de Mines Virginia. André Gaumond, Mines Virginia 2 décembre 2013 Financement, la stratégie de Mines Virginia André Gaumond, Mines Virginia 2 décembre 2013 Virginia en chiffres 25 projets actifs au Québec Un des plus grands propriétaires de terrain à la Baie-James 16

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Le Mois en Bref. Dans cette édition. Les Conservateurs proposent. une bonification volontaire du RPC Actualités géopolitiques

Le Mois en Bref. Dans cette édition. Les Conservateurs proposent. une bonification volontaire du RPC Actualités géopolitiques Aon Hewitt Le Mois en Bref Mai 2015 Dans cette édition Les Conservateurs proposent une bonification volontaire du RPC 1 Actualités géopolitiques 2 Actualités économiques 2 Actualités financières 2 Marchés

Plus en détail

QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003

QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003 COMMUNIQUÉ QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 TSX-SMF PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003 Montréal, Québec, le 21 avril 2004 SEMAFO (TSX SMF)

Plus en détail

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes N o 11 626 X au catalogue N o 26 ISSN 1927-548 ISBN 978--66-2984-5 Document analytique Aperçus économiques Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes par André Bernard Direction des

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Communiqué de presse TORONTO, le 5 août 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 34 % en raison de l amélioration

Plus en détail

Fund name here au 31 décembre 2004

Fund name here au 31 décembre 2004 Compte indiciel de marché monétaire Le compte indiciel de marché monétaire reflète les variations quotidiennes de l indice des bons du Trésor à 91 jours DEX. Les objectifs d un compte de marché monétaire

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

Points saillants. T3 2014 Octobre 2014. Titres à revenu fixe canadiens et américains. Actions canadiennes. Actions américaines

Points saillants. T3 2014 Octobre 2014. Titres à revenu fixe canadiens et américains. Actions canadiennes. Actions américaines Octobre 2014 Points saillants Titres à revenu fixe canadiens et américains Les marchés des titres à revenu fixe nord-américains ont inscrit de solides rendements au troisième trimestre de 2014, soutenus

Plus en détail

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 abc Le 13 mai 2010 BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 Le bénéfice net présenté attribuable aux actionnaires ordinaires s est élevé à 84 millions de $CA pour le trimestre terminé

Plus en détail

Fonds équilibré MD. Résultats d exploitation. Faits nouveaux. Frais de gestion. Rapport de la direction sur le rendement du Fonds (30 juin 2015)

Fonds équilibré MD. Résultats d exploitation. Faits nouveaux. Frais de gestion. Rapport de la direction sur le rendement du Fonds (30 juin 2015) SÉRIE A ET SÉRIE T Résultats d exploitation Dans le cadre de la méthode de gestion des placements de Gestion financière MD inc., nous sélectionnons et surveillons attentivement chacun des conseillers en

Plus en détail

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté 18 ans après le référendum de 1995 Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté présenté par Marcel Leblanc, économiste pour le comité de travail sur la souveraineté

Plus en détail

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS Octobre 2009 Vol. 9 n o 3 Pascale Cantin, Pl. fin. pascale-cantin@lafond.ca Reneaud Cantin, C.A. reneaud-cantin@lafond.ca À LIRE DANS CE NUMÉRO : Un revirement important en seulement six mois Page 1 Le

Plus en détail

FRONT STREET SMALL CAP CANADIAN FUND (anciennement Multiple Opportunities Fund)

FRONT STREET SMALL CAP CANADIAN FUND (anciennement Multiple Opportunities Fund) États financiers Index Rapport des vérificateurs État de l actif net État des résultats d exploitation État de l évolution de l actif net État des placements en portefeuille Points saillants financiers

Plus en détail

Premier bilan du vote consultatif sur la rémunération des hauts dirigeants. Préparé par : Louise Champoux- Paillé Administratrice du MÉDAC

Premier bilan du vote consultatif sur la rémunération des hauts dirigeants. Préparé par : Louise Champoux- Paillé Administratrice du MÉDAC Premier bilan du vote consultatif sur la rémunération des hauts dirigeants Préparé par : Louise Champoux- Paillé Administratrice du MÉDAC Le 4 juillet 2011 Mise en contexte En 2010, une trentaine d institutions

Plus en détail

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NEUF DES PLUS GRANDES INSTITUTIONS FINANCIÈRES ET CAISSES DE RETRAITE CANADIENNES PRÉSENTENT

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2009

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2009 Communiqué de presse TORONTO, le 17 février 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2009 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 30

Plus en détail

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES Québec, 16 janvier 214 La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 214 Hélène Bégin Économiste principale 11 18 16 14 12 Québec La province

Plus en détail

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale 19 novembre 2015 La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale Faits saillants Aux États Unis, la croissance du PIB réel a été de 1,5 %

Plus en détail

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL Au cours de l année 2009, l économie mondiale est entrée dans une profonde récession qui a débuté à la fin de 2008. En effet, le taux de croissance du Produit Intérieur

Plus en détail

CC&L Core Income and Growth Fund. Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds. Période close le 30 juin 2015

CC&L Core Income and Growth Fund. Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds. Période close le 30 juin 2015 CC&L Core Income and Growth Fund Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Période close le 30 juin 2015 Le présent rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Plus en détail

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2002 RAPPORT AUX ACTIONNAIRES

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2002 RAPPORT AUX ACTIONNAIRES BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2002 RAPPORT AUX ACTIONNAIRES Le bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires s est établi à 74 millions de dollars CAN pour le trimestre terminé

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

GROUPE D OPC AGF. FONDS ÉQUILIBRÉS ET DE RÉPARTITION DE L ACTIF Fonds canadiens 1, 2, 3, 5, 7, 8. FONDS D ACTIONS Fonds canadiens *1, 3, 5, 7, 8

GROUPE D OPC AGF. FONDS ÉQUILIBRÉS ET DE RÉPARTITION DE L ACTIF Fonds canadiens 1, 2, 3, 5, 7, 8. FONDS D ACTIONS Fonds canadiens *1, 3, 5, 7, 8 GROUPE D OPC AGF offrant des titres de la série OPC, de série D, de série F, de série J, de série O, de série Q, de série T, de série V, de série W et de la série Classique (selon les indications) Notice

Plus en détail

Assemblée publique annuelle

Assemblée publique annuelle Assemblée publique annuelle Par Paul Cantor, président du Conseil Gordon J. Fyfe, président et chef de la direction Ottawa, le 28 octobre 2010 Paul Cantor Président du Conseil 2 Gordon J. Fyfe Président

Plus en détail

COMITE D INVESTISSEMENT

COMITE D INVESTISSEMENT COMITE D INVESTISSEMENT COMPTE-RENDU DU 9 SEPTEMBRE 2014 ENVIRONNEMENT MACRO-ECONOMIQUE 1. L ETE AUX ETATS-UNIS Croissance au deuxième trimestre Fort rebond du PIB au deuxième trimestre +4% et le déclin

Plus en détail

Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015

Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015 Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015 PERFORMANCE DES MARCHÉS ACTIONS EN 2014 (EN EURO) PERFORMANCE DES MARCHÉS OBLIGATAIRES EN 2014 (DEVISES LOCALES) Monde 19,5%

Plus en détail

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC.

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. RAPPORT SEMESTRIEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS pour la période close le 30 juin 2015 Fonds d infrastructures Sentry Sun Life Le présent rapport

Plus en détail

Le premier trimestre 2015 a été marqué par plusieurs faits saillants importants :

Le premier trimestre 2015 a été marqué par plusieurs faits saillants importants : Groupe Ouellet Bolduc CONSEILLERS EN PLACEMENT LE RAPPORTEUR LE RAPPORTEUR PREMIER TRIMESTRE DE 2015 Le premier trimestre 2015 a été marqué par plusieurs faits saillants importants : Des variations rapides

Plus en détail

Communiqué de presse pour publication immédiate

Communiqué de presse pour publication immédiate Communiqué de presse pour publication immédiate Cominar Expansion et performance records en 2007 Augmentation de 43,7 % des produits d exploitation et 42,5 % du bénéfice d exploitation net Un bénéfice

Plus en détail

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER JEAN-LUC BUCHALET CHRISTOPHE PRAT IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER Acheter ou louer? Investir? Les clés pour éviter de se faire piéger, 2014 ISBN : 978-2-212-55888-3 Introduction Ce que disent

Plus en détail

Portefeuille Boursier Beta supérieur ou égal à 1,25

Portefeuille Boursier Beta supérieur ou égal à 1,25 Simulation BOURSTAD 2014 Diversifier selon le niveau de risque en utilisant le coefficient Beta. Le coefficient Beta mesure la sensibilité d un titre à une variation dans un indice de référence 1. L indice

Plus en détail

5 prévisions pour 2015

5 prévisions pour 2015 Mars 2015 Wim Meulemeester Expert placements L année 2014 a été une année surprenante en termes de placements. Même si un taux faible correspondait aux attentes, de nombreux experts ont été étonnés de

Plus en détail

Résumé du budget fédéral 2015

Résumé du budget fédéral 2015 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS Résumé du budget fédéral 2015 Un large éventail de mesures fiscales a été annoncé dans le plus récent budget fédéral, alors que le gouvernement conservateur approche des élections

Plus en détail

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue?

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? 28 avril 2015 Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? Beaucoup d espoir repose sur les entreprises du centre du pays pour permettre à la croissance économique de

Plus en détail

Gestion de portefeuille Natcan

Gestion de portefeuille Natcan Le Fonds d investissement RÉA II Natcan Inc. www.natcan.com Mars 2012 Gestion de portefeuille Natcan Christian Cyr, CFA Premier vice-président actions de petite capitalisation ccyr@natcan.com Marc Lecavalier,

Plus en détail

Après avoir légèrement diminuées en

Après avoir légèrement diminuées en INDUSTRIE CANADA Le marché des maisons préfabriquées Volume 5 / 2e Édition Été 1999 Les diminuent Les aux États-Unis continuent sur leur lancée Les au Japon et vers l Asie-Pacifique baissent de plus en

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010 2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 21 L économie mondiale continue d exercer une tension sur la reprise nord américaine, puisque les préoccupations liées

Plus en détail

Info-Carburant. Comprendre les différents aspects du marché de l essence au Canada et les facteurs économiques qui influencent les prix

Info-Carburant. Comprendre les différents aspects du marché de l essence au Canada et les facteurs économiques qui influencent les prix Info-Carburant Comprendre les différents aspects du marché de l essence au Canada et les facteurs économiques qui influencent les prix Bulletin 2 Volume 9 Le 21 février 14 Exemplaires disponibles gratuitement

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS

ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS Étude concernant l assurance-litige en matière de brevets, par CJA Consultants Ltd Janvier 2003 V4a.fin ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS Étude réalisée pour la Commission européenne concernant la

Plus en détail

La bulle spéculative de l immobilier résidentiel au Canada est-elle sur le point d éclater?

La bulle spéculative de l immobilier résidentiel au Canada est-elle sur le point d éclater? La bulle spéculative de l immobilier résidentiel au Canada est-elle sur le point d éclater? Maurice N. Marchon Professeur, Institut d économie appliquée HEC Montréal 29 septembre 2008 Toute reproduction

Plus en détail

Environnement Économique. Sommet immobilier de Québec

Environnement Économique. Sommet immobilier de Québec Environnement Économique Sommet immobilier de Québec Le 27 Mai 2014 Clément Gignac Vice-président principal et économiste en chef Président, Comité d allocation d actifs 1 Mise en garde Les opinions exprimées

Plus en détail

RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX

RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX PRB 06-40F RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX FÉDÉRAUX INTRODUITS ENTRE 1998 ET 2005 Alexandre Laurin Alexandre Martin Division de l économie Le 28 août 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION

Plus en détail

Mini-guide sur les placements à revenu fixe

Mini-guide sur les placements à revenu fixe Mini-guide sur les placements à revenu fixe Il y a maintenant plus d argent investi dans les titres à revenu fixe que dans les actions. De plus, non seulement ce marché est il en pleine croissance, il

Plus en détail

La remontée des taux d intérêt débutera un peu plus tard

La remontée des taux d intérêt débutera un peu plus tard des taux de détail Juin www.desjardins.com/economie juin La remontée des taux d intérêt débutera un peu plus tard FAITS SAILLANTS Les économies nord-américaines semblent avoir faibli au printemps, mais

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

Fonds de placements canadiens CI

Fonds de placements canadiens CI Le présent rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds contient les faits saillants financiers, mais ne comprend pas les états financiers semestriels ou annuels complets du fonds de placement.

Plus en détail

Fonds d investissement RÉA II Natcan Inc. Avril 2010

Fonds d investissement RÉA II Natcan Inc. Avril 2010 Fonds d investissement RÉA II Natcan Inc. Avril 2010 Christian Cyr, CFA Premier vice-président actions de petite capitalisation ccyr@natcan.com Marc Lecavalier, CFA, M.Sc. Vice-président adjoint actions

Plus en détail

Info-Carburant. Aperçu national. Faits récents. Volume 10, Bulletin 23 11 décembre, 2015 ISSN 1918-3321

Info-Carburant. Aperçu national. Faits récents. Volume 10, Bulletin 23 11 décembre, 2015 ISSN 1918-3321 Aperçu national Les prix de l essence au détail au Canada ont baissé de 1, cent le litre au cours des deux dernières semaines Pour la période de deux semaines se terminant le 8 décembre, le prix moyen

Plus en détail

Pour que le Québec ait meilleure MINE!

Pour que le Québec ait meilleure MINE! Coalition Pour que le Québec ait meilleure MINE! COMMUNIQUÉ POUR DIFFUSION IMMÉDIATE REDEVANCES MINIÈRES AU CANADA : LAURENTIDES QUÉBEC TOUJOURS DERRIÈRE LES MEILLEURS ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DE

Plus en détail

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité?

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Introduction On se souvient que le dollar canadien avait dépassé le seuil de la parité en 2008 avant la crise financière sous l impulsion de

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 11 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 7533 Paris Cedex 7 - Tél. 1 53 59 18 6 - Fax 1 53 59 18 88 - gfi@gfi.asso.fr

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.1. VUE D ENSEMBLE Après le vif redressement enregistré

Plus en détail

La baisse surprise des taux directeurs entraîne les taux de détail à la baisse

La baisse surprise des taux directeurs entraîne les taux de détail à la baisse février La baisse surprise des taux directeurs entraîne les taux de détail à la baisse Faits saillants L année a débuté dans un environnement difficile, favorisant de nouvelles baisses des taux d intérêt.

Plus en détail

Rapport de Russell sur la gestion active

Rapport de Russell sur la gestion active FÉVRIER 2015 La chute des prix du pétrole entraîne la plus importante variation des rendements des gestionnaires depuis 2008 : au Canada 65 % des gestionnaires canadiens à grande capitalisation ont devancé

Plus en détail

30 SEPTEMBRE 2012 COMMENTAIRE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER REVUE DES MARCHÉS FINANCIERS. 3 e trimestre

30 SEPTEMBRE 2012 COMMENTAIRE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER REVUE DES MARCHÉS FINANCIERS. 3 e trimestre Les marchés boursiers ont rebondi de façon marquée au cours du troisième trimestre, réagissant aux politiques accommodantes annoncées par les principales banques centrales dans le monde et au progrès dans

Plus en détail

Point marché hôtellerie

Point marché hôtellerie Point marché hôtellerie Débat animé par Gérard EZAVIN, Président - GE CONSULT SAS, Président - Collège Hôtellerie du CDIF Mercredi 4 décembre 2013 Intervenants : Olivier CARVIN, Président GROUPE MARANATHA

Plus en détail

Point de vue VERSION 1. sur les finances sur publiques le marché provinciales

Point de vue VERSION 1. sur les finances sur publiques le marché provinciales VERSION 1 sur les finances sur publiques le marché provinciales du pétrole Mai 2015 Finances publiques provinciales : peut-on faire mieux dans les circonstances? Le paysage budgétaire provincial s est

Plus en détail

Rapport semestriel de la direction sur le rendement du fonds

Rapport semestriel de la direction sur le rendement du fonds Rapport semestriel de la direction sur le rendement du fonds Portefeuille BMO privé d actions canadiennes modéré (auparavant Portefeuille canadien d actions de valeurs sûres BMO Harris) Période close le

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : UNE BELLE PERFORMANCE Chiffre d affaires supérieur à un milliard d euros, en hausse de 5,6% hors effets de change Marge opérationnelle courante1 : 25,6% du chiffre d'affaires Marge nette2 : 15,4% du

Plus en détail

Fonds d occasions stratégiques MD

Fonds d occasions stratégiques MD SÉRIE A ET SÉRIE I Résultats d exploitation Pour le semestre clos le 30 juin 2015, le Fonds a généré un rendement total de 9,05 %. Le Fonds a affiché un rendement positif dans la première moitié de 2015,

Plus en détail

FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE VANGUARD RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DISTRIBUTIONS

FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE VANGUARD RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DISTRIBUTIONS MTL01: 2557258: v1 1. Introduction FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE VANGUARD RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DISTRIBUTIONS Chaque Fonds négocié en bourse Vanguard précisé à l occasion à l annexe A ci-jointe (chacun

Plus en détail

Neuf 22 26 30-4.1 19.4 15.1. Revente 148 159 157-4.0 7.4-1.1. Neuf 481 503 522 5.6 4.6 3.7 Revente 464 495 522 7.6 6.8 5.4

Neuf 22 26 30-4.1 19.4 15.1. Revente 148 159 157-4.0 7.4-1.1. Neuf 481 503 522 5.6 4.6 3.7 Revente 464 495 522 7.6 6.8 5.4 COMMENTAIRE Services économiques TD 1 mars 214 LE MARCHÉ DE L HABITATION DE LA RÉGION DU GRAND TORONTO : PLUSIEURS MARCHÉS, PLUSIEURS SITUATIONS Faits saillants Bien que la robuste croissance des prix

Plus en détail

La Banque du Canada conserve le statu quo alors que l inflation tendancielle progresse plus rapidement

La Banque du Canada conserve le statu quo alors que l inflation tendancielle progresse plus rapidement 17 avril 2015 La Banque du Canada conserve le statu quo alors que l inflation tendancielle progresse plus rapidement Faits saillants États-Unis : enfin une meilleure croissance des ventes au détail. L

Plus en détail

Perspective des marchés financiers en 2014

Perspective des marchés financiers en 2014 Perspective des marchés financiers en 2014 21/01/2014 13 ième édition 1 Outil d aide à la décision : The Screener OUTIL D AIDE À LA DÉCISION : THESCREENER Des analyses sur les valeurs boursières Disponible

Plus en détail

Sociétés détentrices de portefeuilles immobiliers, les

Sociétés détentrices de portefeuilles immobiliers, les Le vent dans les voiles! Elles font partie des produits financiers qui enregistrent la croissance la plus forte au pays, révélait l été dernier la Bourse de Toronto. À tel point que, depuis octobre 2002,

Plus en détail

COMMENTAIRE LES CANADIENS SONT-ILS PRÉPARÉS À UNE HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT? Services économiques TD

COMMENTAIRE LES CANADIENS SONT-ILS PRÉPARÉS À UNE HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT? Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD mai LES CANADIENS SONT-ILS PRÉPARÉS À UNE HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT? Faits saillants Le fait que la Banque du Canada ait récemment indiqué que les taux d intérêt pourraient

Plus en détail

Quelques gains en attendant une véritable tendance haussière

Quelques gains en attendant une véritable tendance haussière Quelques gains en attendant une véritable tendance haussière 9 avril 1 Les principaux indices de prix des matières premières ont progressé de % à 9 % au cours du premier trimestre de 1 (graphique 1). Les

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 4 novembre 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Résultat opérationnel net par action de 1,47 $, en hausse de 7 % par rapport

Plus en détail

rapport ANNUEL LE RENDEMENT DU FONDS

rapport ANNUEL LE RENDEMENT DU FONDS Le présent Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds contient les faits saillants financiers, mais non les États financiers annuels audités du fonds d investissement. Vous pouvez obtenir

Plus en détail

Assemblée annuelle des actionnaires

Assemblée annuelle des actionnaires Assemblée annuelle des actionnaires 2012 Dans le cadre de cette réunion, les dirigeants de la Société peuvent faire des remarques ou répondre à des questions pouvant contenir des déclarations prospectives.

Plus en détail

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC.

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS pour l exercice clos le 3 décembre 204 Fonds d obligations canadiennes Universel BlackRock Sun Life Le

Plus en détail

DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR SON DEUXIÈME TRIMESTRE

DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR SON DEUXIÈME TRIMESTRE Pour diffusion immédiate DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR SON DEUXIÈME TRIMESTRE MONTRÉAL (Québec), le 12 septembre 2012 Dollarama inc. (TSX : DOL) («Dollarama» ou la «Société») fait état aujourd

Plus en détail

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES Le 12 septembre 2005 TABLE DES MATIÈRES LA SOCIÉTÉ...1 RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES...2 1.1 Prix...4 1.2 Avantages pour les participants

Plus en détail

Le présent chapitre porte sur l endettement des

Le présent chapitre porte sur l endettement des ENDETTEMENT DES MÉNAGES 3 Le présent chapitre porte sur l endettement des ménages canadiens et sur leur vulnérabilité advenant un choc économique défavorable, comme une perte d emploi ou une augmentation

Plus en détail

Fonds d actions de revenu et de croissance CC&L. Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds. Période close le 30 juin 2015

Fonds d actions de revenu et de croissance CC&L. Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds. Période close le 30 juin 2015 Fonds d actions de revenu et de croissance CC&L Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Période close le 30 juin 2015 Le présent rapport intermédiaire de la direction sur le rendement

Plus en détail