Cahiers techniques. Les N 7. Sommaire. Retrouvez toute l information sur CONFÉDÉRATION GÉNÉRALE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cahiers techniques. Les N 7. Sommaire. www.cgpme91.org. Retrouvez toute l information sur CONFÉDÉRATION GÉNÉRALE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES"

Transcription

1 CONFÉDÉRATION GÉNÉRALE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES N 7 01 n Les Cahiers techniques Sommaire Régime Social des Indépendants (RSI) 3 Commission Paritaire Interprofessionnelle Régionale pour l Emploi (COPIRE) 4 Délégué Consulaire 5 De l importance des réseaux pour les entreprises 6 Miser sur la proximité pour vos recrutements 7 Gagner la bataille de l export 8 Pour de bons échanges commerciaux II 9 La Macif : 1 er assureur auto et moto en France 10 Les missions de la CGPME 91 11

2 CONFÉDÉRATION GÉNÉRALE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES edito Cahiers Techniques de la CGPME 91 Si un syndicat de Chefs d Entreprise comme le nôtre, qui défend les intérêts du patronat réel «à son compte et à ses risques» se doit d être représentatif des PME, il se doit également d être visible là où les intérêts de nos PME le nécessitent. C est pourquoi nous redoublons d efforts pour défendre nos membres dans les différentes institutions où un mandat patronal est possible. Or la liste de ces mandats est grande et les missions confiées à nos mandataires varient selon l institution et les commissions dans lesquelles nous siégeons. Il nous est donc apparu nécessaire de réaliser une liste précise et la plus exhaustive qui soit de tous ces mandats, ainsi qu un descriptif détaillé des missions permettant de mieux appréhender ce que chacune des institutions attend de nous, ce qu elle nous apporte et le rôle que nous pouvons y tenir lorsque nous y siégeons. Au rythme de deux numéros par an, au fil de l eau, vous trouverez donc dans cette collection des «Cahiers Techniques de la CGPME 91», toutes les informations indispensables et nécessaires pour bien comprendre notre vision des mandats patronaux à la CGPME et peut-être même pour vous donner envie de siéger vous-même comme mandataire et défendre nos intérêts. Car Participer à nos actions, c est un engagement passionnant pour la collectivité et pour soi-même, et qui peut être très formateur dans des domaines divers et variés. Alors n hésitez pas, faites nous savoir si l un de ces mandats retient votre attention, Syndicalement vôtre Les Cahiers techniques Olivier BOUDON Président de la CGPME 91 Bi-annuel édité par la CGPME91 Directeur de la Publication Olivier Boudon RéDACTION Rédactrice en Chef Sophie Devaux Crédits photos Patrick Labi, Photo-network et Getty images RéALISATION Conception Maquette & Impression RUBRIK C (91) Tirage à 400 exemplaires Juin 2012 En savoir + Toute demande de renseignements est à adresser à la CGPME 91 7 rue Montespan Immeuble le Magellan EVRY cedex A l attention du Président, Olivier BOUDON. 2

3 Mandats Régime Social des Indépendants (RSI) Le RSI est une caisse de Sécurité Sociale créée en 2006 qui assure une mission de service public de gestion de la protection sociale obligatoire des Travailleurs indépendants en matière de protection sociale, santé, vieillesse, maternité et accident de plus de 5,6 millions de chefs d entreprise, professionnels libéraux et de leurs ayants droits. Depuis le 1 er janvier 2008, il est devenu l interlocuteur social unique pour la protection sociale des artisans, des industriels et des commerçants (les professions libérales gardent plusieurs interlocuteurs). Cette mission a pour objectif la simplification des démarches administratives des chefs d entreprise indépendants. L URSSAF assure à ce titre, pour le compte du RSI, le recouvrement de l ensemble des cotisations et contributions des travailleurs indépendants (CSG, CRDS, CAF, retraite de base et complémentaire, invaliditédécès, assurance maladie-maternité, indemnités journalières). Composition et fonctionnement Les administrateurs des caisses RSI sont tous des artisans, des commerçants ou des professionnels libéraux, qui exercent (ou ont exercé) une activité indépendante. Ils connaissent parfaitement le secteur professionnel des chefs d entreprise. Ce sont eux qui agissent, sur le terrain, pour faire entendre leurs droits et apporter des aides aux professionnels rencontrant des difficultés. Ils défendent les intérêts des assurés. Leur fonction est bénévole. Les administrateurs interviennent dans différents domaines d activité : > Le fonctionnement de la caisse régionale > La participation à la réflexion sur la réglementation, son évolution > Le vote du budget > L action sanitaire et sociale > La représentation de la caisse > La prévention en matière de santé Rattachement & Mandat Les assurés au Régime Social des Indépendants relèvent de la caisse dont dépend le lieu de leur résidence. Artisans et commerçants 26 caisses régionales sur l hexagone (1 par région, 3 en Île-de- France, 2 en PACA et 2 en Rhône-Alpes) et 2 caisses dans les Dom (1 pour les Antilles et la Guyane et 1 pour la Réunion). En Ile de France : RSI Ile-de-France Centre (dépts 75, 93) RSI Ile-de-France Ouest (dépts 78, 92, 95) RSI Ile-de-France Est (dépts 77, 91, 94) Professions libérales 2 caisses dédiées à l assurance maladie des professions libérales (Île-de-France et Provinces). S engager au titre de la CGPME Dirigeants et dirigeantes de PME et TPE s investissent tous les jours dans leur entreprise en prenant des risques, dans l intérêt de l entreprise, de ses salariés mais aussi dans celui de la collectivité tout entière. Prendre un mandat au RSI, c est œuvrer à l amélioration de l accessibilité et de la lisibilité des services du RSI, notamment lors de la création ou de la reprise d activité. C est aider à anticiper plus efficacement les difficultés des travailleurs indépendants pour apporter plus de fluidité dans la gestion du RSI. A raison de 4 conseils par an (soit 2 jours en tout), et d une éventuelle participation à une commission (1 réunion/mois, soit 5 jours de plus), la charge de travail représente environ 7 jours par an. S agissant d un mandat au titre de la CGPME 91, il implique l adhésion pleine et entière du mandataire à notre confédération et aux valeurs qu elle défend et représente. Sources : Zoom sur Les conditions cumulatives d éligibilité : - être à jour de ses obligations en matière de cotisations à l égard de l ensemble des organismes de recouvrement de sécurité sociale dont ils relèvent (déclaration sur l honneur) - être électeur de la caisse pour laquelle on est candidat - avoir dix-huit ans au moins et ne pas avoir atteint son 66 e anniversaire à la date des élections. Aucune limite d âge supérieure aux représentants des retraités - la nationalité française n est pas exigée - ne pas avoir fait l objet de certaines condamnations - pour la liste exhaustive des conditions voir la circulaire DSS/4B n du 30 janvier 2006 relative aux élections des conseils d administration des caisses de base du régime social des indépendants Les incompatibilités : - membres du CA de plusieurs caisses RSI - administrateurs ou agents salariés des organismes auxquels le RSI a délégué certaines fonctions - agents exerçant ou ayant exercé depuis moins de 5 ans des fonctions de contrôle ou de tutelle sur le RSI - agents ayant exercé (et cessé depuis moins de 5 ans) une fonction de direction dans un organisme du régime général de sécurité sociale dans la branche pour laquelle ils sollicitent un mandat - personnes exerçant les fonctions d administrateur, de directeur ou de gérant d entreprise, institution ou association à but lucratif qui bénéficient d un concours financier de la part de l organisme de sécurité sociale - pour la liste exhaustive des incompatibilités voir la circulaire DSS/4B n du 30 janvier 2006 relative aux élections des conseils d administration des caisses de base du régime social des indépendants 3

4 CONFÉDÉRATION GÉNÉRALE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES Mandats Commission Paritaire Interprofessionnelle Régionale pour l Emploi (COPIRE) L une des spécificités du système de formation professionnelle réside dans le rôle accordé aux partenaires sociaux, pour sa conception et sa mise en œuvre. Il existe un certain nombre de structures, dont les COPIRE, instituées par l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 10 février Elles ont un rôle d étude, de proposition et de promotion en matière de politique de formation professionnelle régionale. Fonctionnement & Mission Les représentations de salariés et d employeurs comptent chacune 10 titulaires et 5 suppléants (2 titulaires et 1 suppléant pour chaque organisation CFE-CGC, CGT, CFDT, CFTC, CGT-FO, 6 titulaires et 2 suppléants pour le MEDEF, 3+3 pour la CGPME et 1+1 pour l UPA). La COPIRE est animée par un président et un vice-président désignés pour 2 ans et par alternance par chacun des 2 collèges. La COPIRE est un lieu de dialogue pour construire paritairement une politique de formation et d emploi régionale. L ANI de 2003 a conforté son rôle : > participer à l étude des moyens de formation, perfectionnement et réadaptation professionnels, publics et privés, existant pour les différents niveaux de qualification ; > rechercher avec les pouvoirs publics et les organismes intéressés, les moyens d assurer leur pleine utilisation, leur adaptation et leur développement, et de formuler toutes observations et propositions utiles ; > promouvoir, dans le cadre des missions définies ci-dessus, la politique de formation dans les régions de leur ressort ; > examiner les problèmes spécifiques que peuvent rencontrer, en matière de formation professionnelle, les entreprises ayant un faible effectif. Etre Membre de la COPIRE Motivé par sa connaissance et son intérêt pour les sujets de l emploi et de la formation, le membre de la COPIRE, mandataire CGPME, saura se mobiliser pour défendre les intérêts des PME. Au rythme d une réunion tous les 2 mois, il faut compter 1 à 1,5 journée de préparation en amont des réunions. Dirigeant ou TNS, le mandataire, porté par son organisation syndicale est nommé par désignation et tacitement reconduit d année en année. Sources : Circulaire du 18/02/2009 Orientations de la CGPME - Octobre 2010 Formation professionnelle : le droit de savoir (rapport) Zoom sur Les textes de référence sur les COPIRE - Accord national interprofessionnel du 10 février 1969 sur la sécurité de l emploi : institution des COPIRE - Protocole d application du 06/07/84 : Précision des attributions en matière d emploi et de formation. - Accord national interprofessionnel du 3 juillet 1991 relatif à la formation et au perfectionnement professionnels : rappel général et clarification des missions de la COPIRE - Avenant du 5 juillet 1994 à l accord national interprofessionnel du 3 juillet 1991 : extension du champ de compétences des COPIRE - Accord national interprofessionnel du 23 juin 1995 relatif à l insertion professionnelle des jeunes : compétences des COPIRE dans le champ de l insertion professionnelle des jeunes - Accord national interprofessionnel du 5 décembre 2003 relatif à l accès des salariés à la formation tout au long de la vie professionnelle Remerciements Nous remercions Natacha DUCATEZ pour sa participation à la rédaction de cette rubrique. Fondatrice de FORCE RH, dont l activité consiste à obtenir des subventions pour le recrutement et la formation des entreprises, elle est Membre de la COPIRE Ile de France depuis 1 an au titre de la CGPME 75. FORCE RH 8 Rue Lemercier PARIS T

5 Mandats Délégué Consulaire Par la réforme des élections des CCI et le détachement des délégués consulaires, on vise à renforcer la représentativité des Tribunaux de Commerce (TC) par l élargissement du corps électoral de cette juridiction. En effet les juges aux Tribunaux de Commerce sont dorénavant élus par un collège composé majoritairement de délégués consulaires, auxquels on ajoute par Tribunal les juges en exercice et anciens juges (L.723-1c.com.). Historique Les délégués consulaires ont été institués par le décret n du 3 août Avant cette réforme, les juges des TC étaient élus directement tous les ans par les commerçants, mais ces élections connaissaient une abstention importante. Il s agissait de constituer une assemblée électorale pour 3 ans qui élirait à son tour, chaque année, les juges des TC. Les délégués consulaires pouvaient être aussi les «correspondants» de la CCI au sein de leur circonscription électorale. Depuis 2004, leur seul rôle est de voter pour former le collège électoral chargé d élire les juges des tribunaux de commerce. Organisation Le nombre des délégués consulaires est fixé par arrêté préfectoral (Article L ) : non inférieur à 60 ni supérieur à 600, il est déterminé en fonction de l importance du corps électoral consulaire, du nombre de membres élus de la CCI et des TC compris dans la circonscription de cette chambre. Leur répartition entre les catégories correspondant aux activités commerciales, industrielles ou de services et éventuellement les sous-catégories prévues par l article L , se fait dans les mêmes conditions que pour les membres des CCI territoriales (R et R ). Qui peut devenir Délégué consulaire? Comment? (L c.com.) Les délégués consulaires sont des commerçants ou des chefs d entreprise élus par leurs pairs (électeurs à titre personnel et représentants d une personne morale) sur le territoire ressort de leur TC. Leur élection a lieu tous les 5 ans, en même temps que les membres des CCI, au scrutin majoritaire plurinominal à un tour. Pour être élu délégué consulaire, il faut figurer parmi les électeurs et, en outre, avoir atteint l âge de 30 ans et justifier de cinq ans d expérience. La fonction de délégué consulaire est bénévole et peu chronophage. Pour Denis BERRY, dirigeant de Poussières d Etoiles, la démarche est née de sa volonté de participer, même modestement, à la vie juridique des TPE/PME. Ses échanges avec des juges du Tribunal de Commerce d Evry, des avocats et des membres de la CGPME 91 lui ont permis d aborder sa mission avec sérénité, en privilégiant l écoute et l ouverture d esprit. La participation éventuelle à une commission ou groupe de travail peut nécessiter une ½ journée par mois, mais l implication reste à la discrétion du mandataire. Le saviez-vous Au-delà des conditions légales d éligibilité aux fonctions de délégué, les candidats doivent : 1 Remplir les conditions fixées à l article L. 2 du code électoral ; 2 N avoir pas été l auteur de faits ayant donné lieu à une condamnation pénale pour agissements contraires à l honneur, à la probité ou aux bonnes mœurs ; 3 N avoir pas été frappés depuis moins de 15 ans de faillite personnelle ou d une des mesures d interdiction ou de déchéance telles que prévues au livre VI du présent code, à la loi n du 25 janvier 1985 (redressement et liquidation judiciaires des entreprises) ou à la loi n du 13 juillet 1967 (règlement judiciaire, liquidation des biens, faillite personnelle et banqueroutes) ; 4 Ne pas être frappé d une peine d interdiction (Article du code pénal), d exercer une profession commerciale ou industrielle, de diriger, d administrer, de gérer ou de contrôler à un titre quelconque, directement ou indirectement, pour son propre compte ou pour le compte d autrui, une entreprise commerciale ou industrielle ou une société commerciale ; 5 Ne pas avoir été condamnés à des peines, déchéances ou sanctions prononcées en vertu de législations en vigueur dans les Etats membres de la Communauté européenne ou dans les Etats parties à l accord sur l Espace économique européen équivalentes à celles visées aux 2, 3 et 4. > Si plusieurs candidats obtiennent le même nombre de suffrages, le plus âgé est proclamé élu. > L inscription sur la liste électorale des délégués consulaires est indispensable pour se porter candidat au poste de juge consulaire. Remerciements Nous remercions Denis BERRY pour sa participation et son témoignage. Dirigeant associé de Poussières d Etoiles, son agence d idées & de création, s adresse aux TPE, PME et Collectivités et propose des outils et supports de communication papier et multimédia. Poussières d Étoiles 19 av. des Indes - B.P Les Ulis COURTABŒUF Tél Fax Nous remercions également le Tribunal de Commerce d Evry pour sa relecture et ses corrections. 5

6 CONFÉDÉRATION GÉNÉRALE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES réseaux De l importance des réseaux pour les entreprises De plus en plus présents dans la vie des entreprises, les réseaux physiques ou virtuels se structurent et se développent pour devenir incontournables. Le point sur un phénomène en constante évolution mais déjà productif. «L union fait la force», un vieil adage qui semble encore plus évident à l heure où le chacun pour soi est de plus en plus difficile à jouer. Se dessine ainsi une dynamique en mutation : celle des réseaux. Pour les PME-TPE, l enjeu est important. Certes, leur taille, leur souplesse, leur réactivité, leur convivialité sont pour elles des atouts, mais ceux-ci ont un revers : elles peinent à affronter des clients, fournisseurs ou partenaires plus grands qu elles. À cela, une solution riche de potentiels : se regrouper, échanger, travailler ensemble pour créer, innover et travailler en réseaux. Aujourd hui, l entrepreneur ne peut plus rester seul. Mais comment intégrer ces réseaux et quels outils utiliser pour mieux travailler ensemble? favoriser les rencontres. Dans une société en pleine mutation, où de nouveaux usages de communication nés d Internet se répandent à vitesse grand V, nous voulons animer des communautés thématiques et déployer des outils collaboratifs.» Ainsi, de nouveaux rendez-vous, événements ponctuels, plateformes d échanges et outils dédiés vont être mis en place par la CCI Essonne en vue de faciliter le partage d informations, de connaissances et d idées. Parmi ces dispositifs, deux grands projets : Rejoindre un réseau : pourquoi faire? Le réseau simplifie les échanges entre entreprises. Les idées, les informations circulent. Ensemble, on s allie pour rechercher des salariés, développer une action, s organiser à l export Cela peut sembler paradoxal, mais la mutualisation permet de se diversifier, d affiner des compétences, de faire évoluer des pratiques, de réfléchir autrement et, surtout, de faire du business. Il existe des fondamentaux. Pour qu un réseau fonctionne, il faut que ses membres donnent avant de recevoir. Un échange professionnel peut être très simple : un contact, une info, un lien vers un site ou un salon, peuvent se donner en quelques mots et tout changer. Autre point clé : le réseau ne s use que si l on ne s en sert pas, il faut donc être actif et réactif. Stimuler les échanges avec la CCI Essonne Dans son nouveau plan stratégique , les élus de la CCI ont décidé de favoriser les passerelles, de susciter et soutenir des alliances et partenariats entre les acteurs économiques, pour donner aux entreprises essonniennes les moyens de réussir au quotidien. Pour Corinne Loigerot, dirigeante de Bollig et Kemper France, élue de la CCI et membre de la CGPME 91, le constat est sans appel : «Isolé, le chef d entreprise est fragilisé. Conscients de ce handicap, nous souhaitons tout mettre en œuvre pour 1. La plateforme collaborative «Essonne Connect» est proposée à tous les acteurs territoriaux afin d échanger en ligne, de déposer des documents, d envoyer des s, d intégrer les médias sociaux et de faire de la visioconférence. La CCI met ainsi à la disposition des entreprises un outil web 2.0 modulable et personnalisable qui facilite la mise en relation sur le territoire. 2. La CCI Essonne va initier le 11 octobre 2012 le Forum des Réseaux «Essonne Connect». Ouvert gratuitement et sur inscription à tous les porteurs de projets, chefs d entreprises et cadres, cette rencontre a pour but de : > Faire découvrir les clubs et réseaux à caractère économique du territoire, > Faciliter l adhésion à l un ou plusieurs d entre eux, > Favoriser les échanges entre acteurs du développement local, > Développer les réseaux physiques et virtuels. Ce nouveau rendez-vous sera ponctué d ateliers pratiques sur la thématique des réseaux et de conférences autour d idées nouvelles rassemblant des intervenants de talent. En savoir plus Contactez Elise Thireau à la Chambre de Commerce et d Industrie de l Essonne : par à ou par téléphone au

7 VIE PRATIQUE DU DIRIGEANT Miser sur la proximité pour vos recrutements Dispositifs, avantages fiscaux, risques de pénalités Plusieurs façons d aborder la question du recrutement, mais autant, retrouver le chemin de l emploi peut être un parcours long et douloureux, autant le recrutement de personnel peut s avérer un chemin de croix pour l entreprise De nombreuses structures dédiées à l emploi et l insertion existent sur votre territoire et sont les partenaires potentiels de votre croissance, en accompagnant vos actions de recrutement. Zoom sur les structures implantées sur la Communauté d Agglomération Evry Centre Essonne (CAECE) Maison de l Emploi Corbeil-Essonnes / Évry Publics concernés : Salariés, Demandeurs d emploi, Entreprises Zone d intervention : Evry, Bondoufle, Corbeil-Essonnes, Courcouronnes, Etiolles, Le Coudray Montceaux, Lisses, Ris-Orangis, Soisy/Seine, St Germain lès Corbeil, Villabé Pour vos recrutements : Service Plateforme RH de la Maison de l Emploi - 14, rue du Bois Sauvage EVRY q p La MDE Corbeil-Essonnes/Evry a pour rôle d accompagner les entreprises dans la mise en œuvre de leur politique RH. Pôle Emploi Publics concernés : Demandeurs d emploi, Personnes en activité souhaitant évoluer (projet professionnel) Entreprises Zone d intervention : Bondoufle, Courcouronnes, Etiolles, Evry, Fleury-Mérogis, Lisses, Soisy/Seine. (Ris-Orangis dépend de l agence de Viry-Châtillon) Pour vos recrutements : 6 rue du Bois Sauvage - BP EVRY q 3949 p Site Web : (Espace Employeur ) Sa mission auprès des entreprises consiste à les accompagner dans leurs recrutements (analyse besoins, sélection candidats, mesures d aide à l embauche ). Chambre de Commerce et d Industrie de l Essonne Publics concernés : Entreprises Zone d intervention : Essonne Pour vos recrutements : 2 cours Monseigneur Roméro - BP EVRY cedex q p Site Web Emploi : (créez votre compte) Bourse des stages : Bourse de l apprentissage : Le Service Développement Emploi et Compétences vous accompagne sur l ensemble du processus de recrutement (définition besoins et profils recherchés, découverte dispositifs d aides...) Relais Formation Emploi (RFE) Publics concernés : Tous publics (priorité aux personnes éloignées de l emploi) Zone d intervention : 41 communes dont celles de la CAECE Pour vos recrutements : 17 cours Blaise Pascal - BP EVRY Cedex - q p Site Web : (Espace L Emploi) Le RFE est un lieu central regroupant tous les services d accompagnement au retour à l emploi (Mission Locale, PLIE). Il offre accueil, accompagnement, coaching et placement en emploi ou en formation. 7 Les Associations d Insertion par l Economie > Association Intermédiaire Vers l Emploi (AIVE) AIVE - 10 rue du Bois Guillaume Évry q p Chargée de relations entreprises : Véronique DENIS, Domaines d activité : nettoyage, gardiennage, espaces verts, manutention, restauration, administratif, accueil, secrétariat, 2 nd œuvre, manœuvre Publics : Demandeurs d emploi salariés d AIVE Zone d intervention : CAECE, Corbeil-Essonnes et environs. 21 communes en tout > Association de Réinsertion Par l Emploi (ARPE) ARPE - 32 boulevard Denis Papin Ris-orangis q p Domaines d activité : services à la personne (particuliers), 2 nd œuvre, manutention, distribution prospectus, propreté, espaces verts Publics : Demandeurs d emploi Zone d intervention : CAECE, Corbeil-Essonnes, Etiolles, Fleury-Mérogis, St Pierre du Peray, Grigny, Villabé, Morsang- Saintry-Soisy/Seine, St-Germain-lès-Corbeil, Ormoy, Cap Emploi Publics concernés : Personnes en situation de handicap Zone d intervention : Essonne Pour vos recrutements, 2 sites principaux : - 2 ter av. de France Massy q p place des Champs Elysées Evry q p Cap emploi a pour mission d assurer le diagnostic, l orientation et l accompagnement vers l emploi des personnes en situation de handicap et des employeurs souhaitant les recruter. La liste n est pas exhaustive, certaines de ces structures déploient des antennes ou permanences. Pensons Compétences, parlons Profil de poste et privilégions la proximité! Zoom sur La Mission d Insertion Sociale et Professionnelle des Jeunes de la Mairie d Evry (MISPJ) met en place des actions favorisant l insertion professionnelle des jeunes, notamment : «Tous en stage» : salon organisé en partenariat avec les collèges de la ville et le Conseil Général de l Essonne. Aide les collégiens à trouver une entreprise pour leur stage de 3 ème. Salon des jobs d été : journée de rencontres et d entretien d embauche entre étudiants et entreprises qui recrutent pour l été. MISPJ - Hôtel de Ville - Place des Droits de l Homme et du Citoyen EVRY - q

8 CONFÉDÉRATION GÉNÉRALE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES BOÎTE À OUTILS Gagner la bataille de l export Comme le rappelle Jean-François ROUBAUD dans «Gagner la bataille de l export avec les PME Avis du CESE Février 2012», malgré des mesures volontaristes prises par les pouvoirs publics, le nombre de PME françaises exportatrices baisse de façon préoccupante. Aussi le Conseil Economique, Social et Environnemental a indiqué 4 axes d actions prioritaires : mieux détecter les marchés porteurs et les entreprises potentiellement exportatrices, mieux accompagner les PME, relever le défi de la concurrence mondiale et Encourager les partenariats entre entreprises Le taux des entreprises exportatrices varie du simple au double selon qu elles comptent plus ou moins de 50 salariés. Ainsi, les PME doivent travailler de concert pour accéder plus facilement à de nouveaux marchés. Il existe notamment trois approches qui favorisent le succès : Approche «filières» : Les pôles de compétitivité Privilégiant les impératifs d innovation et de compétitivité à l international, ils s appuient sur des réseaux de grands acteurs industriels, avec toutefois une forte proportion de PME. L Essonne accueille d ailleurs 2 pôles mondiaux de compétitivité : Paris-Région : Territoire des plus performants au niveau mondial dans la conception, la réalisation et la maîtrise des logiciels et systèmes complexes, son activité s adressant aux domaines de l automobile et transports, des télécommunications, de la sécurité et de la défense. MediTech Santé (Medicen) : Pôle industriel européen dans le domaine de l innovation thérapeutique, des sciences du vivant et de la santé. En Essonne, ces activités concernent la vallée scientifique de la Bièvre, la zone de Chilly-Longjumeau et le secteur d Orsay. Zoom sur Le Réseau Entreprise Europe Le plus grand réseau européen dédié à l innovation et à l internationalisation des entreprises, apportant information, conseil et accompagnement. - Accord national interprofessionnel du 23 juin 1995 relatif à l insertion professionnelle des jeunes : compétences des COPIRE dans le champ de l insertion professionnelle des jeunes - Accord national interprofessionnel du 5 décembre 2003 relatif à l accès des salariés à la formation tout au long de la vie professionnelle. Vos contacts pour l Essonne : Site Entreprise Europe - CCI de l Essonne - / CRCI Paris-Île-de-France - / OSEO - / Les bons outils de l Export Approche «intérêts communs» : Les groupements d entreprises Pour les PME, c est une voie efficace pour surmonter leur trop petite taille et accéder plus facilement à de nouveaux marchés (mutualisation des coûts, moyens, compétences, risques minimisés). Groupement de PME à l export : associé à un accompagnement personnalisé et opérationnel, c est un moyen efficace pour surmonter les freins (peur du risque/ de l inconnu, méconnaissance des mécanismes et démarches, taille critique). Plus d infos sur Approche «Grands comptes/ PME» : Pacte PME International Dispositif de portage, son but est de mettre à la disposition des PME, l expertise internationale des grands groupes adhérents qui peuvent amener leurs fournisseurs, partenaires ou clients sur les marchés internationaux. Inscription et demande sur La CGPME fait partie des membres fondateurs du Pacte PME. Contact Essonne : Vanessa NEIL, Vice-présidente chargée de l International au L internationalisation. Chacun sa montagne, chacun son sommet, chacun son chemin De bons outils, de la patience, de l exigence, de la détermination et de solides partenaires pour gagner votre sommet! Sources : «Gagner la bataille de l exportation avec les PME Les avis du CESE» J.F. Roubaud - «InternationaliZation de A à Z» Vanessa NEIL, AIM-Azimuth - (Conseil Général de l Essonne) Remerciements Nous remercions Vanessa NEIL d avoir participé à la rédaction de cette rubrique. Son entreprise, AIM-Azimuth Unlimited, est spécialisée en stratégie d internationalisation : Développement commercial, Communication, Finances, Gestion d équipes multiculturelles AIM-Azimuth Unlimited 7 rue Montespan Immeuble Le Magellan EVRY cedex Tél

9 échanges Pour de bons échanges commerciaux II Après la notion d image et de visibilité, nous vous proposons un focus sur le mailing, ou publipostage. Moyen de communication stratégique et économique, il offre pluralité et qualification des cibles, maîtrise des coûts, possibilités d expressions illimitées Pour réaliser un mailing gagnant : 1 - Préparez votre approche > Quels sont les besoins et potentiel d achat du marché? les segments porteurs, la concurrence, le meilleur positionnement? Les avantages de votre produit, prix/promotions à proposer, nombre de ventes à réaliser pour couvrir les frais? > Quels sont les besoins et comportements de vos cibles? Données utiles et profil, besoins et motivations, interlocuteurs (qui décide, qui commande, qui paye...) 2 - Soignez vos supports > Votre mailing doit être bien rédigé et proposer un produit performant, un prix attractif, une argumentation adaptée. > Prévoyez une lettre d accompagnement. Elle est le support qui engage le contact, c est elle qui argumente pour susciter le désir. > Tirez profit de la puissance de l informatique, des données de votre base et systèmes d édition... pour personnaliser vos lettres. 3 - Choisissez vos outils Attention, un «fichier bon marché» n est jamais rentable et peut s avérer néfaste. Privilégiez la pertinence, la fiabilité et l exhaustivité des informations, une base pouvant aller : > pour les fichiers Business to Business, de la Raison sociale et coordonnées à l indication du capital, C.A., effectif, activité > pour les fichiers Grand Public, du Nom et adresse à l indication du sexe, âge, nombre d enfants, profession... Ceux de la presse, l INSEE, France Télécom ou des CCI peuvent suffire, mais si vous ciblez un profil-type, les fichiers riches en informations socio-démographiques, comportementales sont plus chers mais beaucoup plus performants. 4 - Démarquez-vous > Accompagnez vos campagnes de documents commerciaux originaux. Graphisme soigné, visuels et textes pertinents. > Sachez vous renouveler et impactez votre argumentation en mettant en avant : l économie, la sécurité, les performances, la simplicité d emploi... > Soignez la disposition des accroches, textes et photos pour une lecture facile, rapide et agréable en étant direct et chaleureux (impliquer et séduire). 5 - Optimisez vos campagnes > Planifiez et prévoyez chaque action : nombre de campagnes à programmer, périodes à privilégier Pour des biens d équipements ou d importantes prestations, soyez patients et endurants : aucun acheteur rationnel n investira à la légère et il ne réagira probablement pas au 1 er mailing. > Pré-tests et post-tests vous permettront de les améliorer. Mesurez leur rentabilité en tenant une comptabilité des retours, comptabilisez les coûts-temps (courriers, appels, visites...) pour améliorer la productivité des mailings suivants. 9 Le publipostage est très certainement la méthode de communication et de vente la plus sûre pour entretenir des relations durables avec vos futurs clients! Sources : (Fiches pratiques) Pièges à éviter Considérer le fichier de prospection comme un outil figé : il doit au contraire bouger en permanence, se nettoyer, s étoffer pour rester fiable. Attendre une baisse du C.A. pour lancer une campagne : selon le type de produit ou de prestation, la durée des négociations peut varier de 2 à 18 mois. Pratiquer l autosatisfaction / parler d abord de vous : Le 1 er facteur de réussite d une campagne est la réponse adaptée à des besoins précis. Exprimez d abord ceux de vos cibles puis rapidement, présentez la solution. Vouloir trop en dire trop vite : Le temps moyen que mettront vos correspondants pour se décider à lire l intégralité de votre message ou à le jeter, n est que de 15 à 30 secondes soignez l accroche! Soyez percutants et concis! Tomber dans l habitude : n adressez pas inlassablement le même dépliant, une lettre à peine modifiée, un coupon-réponse «passe partout» votre image en souffrirait! Négliger les remontées de vos mailings : L exploitation approximative des contacts générés est la cause principale de l échec d une campagne. Une fois le contact établi, il faut transformer le prospect en client et tisser un lien. A proscrire : envoi de la documentation 15 jours après le retour du coupon, relance «de principe» par une téléopératrice peu motivée ou un commercial débutant... Entretenez des relations régulières et de qualité avec l ensemble de vos acheteurs potentiels! Vous limiter à un seul fichier : dans le cas de cibles avec un profil-type, un seul fichier ne peut pas recenser tous vos acheteurs potentiels. Prévoyez d en acquérir plusieurs pour constituer une base la plus complète possible. Remerciements Nous remercions Hervé GRASLAND d avoir participé à la rédaction de cette rubrique. Son entreprise, Rubrik C, est spécialisée en Conseil, Création graphique, Impression offset et numérique : Rubrik C 8 rue Condorcet - ZI Les Radars GRIGNY Tél

10 CONFÉDÉRATION GÉNÉRALE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES Dispositifs La Macif : 1 er assureur Auto et Moto en France (1) Plus de 5,5 millions de personnes et plus de 6,5 millions de véhicules sont assurés à la MACIF avec des garanties et des services adaptés. En Auto, trois formules «au tiers» et deux formules «tous risques» donnent accès à un ensemble de garanties et de services incontournables, essentiels pour une bonne couverture de risques. Selon la formule choisie, des garanties complémentaires permettent de personnaliser le contrat : l assistance panne 0 km pour un dépannage devant chez vous, le prêt d un véhicule en cas d indisponibilité prolongée de votre véhicule... Les + Bonus bon conducteur : bonne conduite et fidélité récompensées! Les bonus 50% peuvent bénéficier d une réduction spéciale supplémentaire (2). Garages agréés : la garantie d un réseau de qualité! En cas de sinistre garanti et lorsque le sociétaire opte pour un garage agréé, la MACIF règle directement la facture des réparations du véhicule accidenté. Garantie «essai vente» : en cas de transfert du contrat auto MACIF sur un nouveau véhicule, l ancien reste assuré gratuitement jusqu à sa revente, pendant 30 jours. A moto ou en scooter, la MACIF a créé un contrat simple et complet en quatre formules principales pour rouler l esprit tranquille. Comme en Auto, et selon la formule choisie, vous pouvez souscrire des garanties complémentaires telles que l assistance panne 0 km et le prêt de véhicule... Le dispositif «motos plus sûres (2)» pour un deux-roues équipé d un ABS ou de deux roues directrices à l avant, vous pouvez bénéficier d une baisse tarifaire sur la cotisation Responsabilité Civile de votre contrat d assurance deux-roues et, si vous avez souscrit une formule Protectrice, d une réduction supplémentaire sur votre garantie Tous Risques. En outre, une baisse de tarif peut être appliquée sur la cotisation Responsabilité Civile du contrat deux-roues pour un scooter électrique (2). Pour toute information concernant des contrats liés à une activité professionnelle, renseignez-vous auprès de votre conseiller. EN ESSONNE, participez aux rendez-vous d évaluation Macif Prévention... Savez-vous que MACIF Prévention organise régulièrement, sur le secteur de Ris-Orangis, des rendez-vous d évaluation pour les Seniors et les conducteurs de deux-roues? *copyright : Gerhard Linnekogel / Eyesee Si vous êtes sociétaire Macif (3), de 55 ans et plus, détenteur du permis B, vous pouvez bénéficier d une journée théorique dédiée au Code de la route et à ses nouvelles signalisations. Vous aborderez également les facteurs d accidents, le nouveau constat amiable et vous actualiserez vos connaissances dans l abord d un giratoire et d un rond-point... Les garanties et services sont accordés selon la formule choisie et dans les conditions et limites fixées au contrat. Pour en savoir plus, Connectez-vous sur : rubrique «Mon véhicule» ou Rendez-vous dans l agence Macif la plus proche de chez vous ou Appelez le : *copyright : Gerhard Linnekogel / Eyesee Si vous êtes sociétaire Macif (3), détenteur du permis A en deux-roues de 125 cm 3 ou plus, vous avez la possibilité de consolider les règles de base liées à l utilisation d un deux-roues motorisé à travers des exercices théoriques, mais aussi pratiques, sur piste : anticipation, regard, transport d un passager... Ou encore exercices sur plateau... Les conducteurs novices d un deux-roues ayant participé à ce rendez-vous moto bénéficient d une réduction de cotisation de leur assurance deux-roues. La diminution représente jusqu à 50% de la majoration novice pour la première année (2). Renseignez-vous! Pour vous inscrire à l un de ces rendez-vous d évaluation, prenez contact avec votre point d accueil Macif ou envoyez un mail à Plus de renseignements sur macif.fr (1) En nombre de contrats en 2010 (2) Dispositif soumis à conditions (3) Dispositifs réservés aux sociétaires rattachés à un point d accueil Macif Gâtinais-Champagne des départements : et 91. Mutuelle Assurance des Commerçants et Industriels de France et des cadres et salariés de l industrie et du commerce. Société d assurance mutuelle à cotisations variables. Entreprise régie par le Code des assurances. Siège social : 2-4 rue Pied de Fond Niort. 10

11 MISSIONS Les missions de la CGPME 91 Porte-parole des PME lors des discussions qu elle pratique avec les différents interlocuteurs sociaux et économiques au travers de ses mandats, la CGPME 91 est aussi un agent de liaison, de veille et de communication entre les PME, les mesures prises au niveau national et leur application au niveau local. Relais d une information filtrée, ciblée et pertinente au bénéfice de ses membres, la CGPME 91 est aussi initiatrice d évènements, de manifestations et de services tournés vers les PME et leurs dirigeants. La CGPME 91 vient en renfort de tout ce que vous, dirigeants, devez porter et assumer pour pérenniser et optimiser votre activité. Vous êtes la manifestation officielle de notre légitimité, en votre qualité d adhérent. C est ENSEMBLE que nous décuplons nos potentiels, et la CGPME 91 s emploie sans cesse à renouveler les moyens de les faire prévaloir. Constituée de chefs d entreprise bénévoles, sa connaissance des nombreuses contraintes afférant à la fonction de dirigeant permet à la CGPME 91 de mettre en place et de développer des actions et des services sur mesure, à l attention de ses membres, notamment : > Un accès à des informations professionnelles, pour répondre à toutes vos questions dans les domaines liés à la vie de l entreprise, tels que le financement, la gestion sociale, la réglementation des sociétés, le droit de l environnement, la formation professionnelle par simple appel téléphonique > Un abonnement gratuit au seul Journal interprofessionnel d informations d économie générale des petites et moyennes entreprises qui leur est entièrement consacré, La Volonté des PME, ainsi qu aux Cahiers Techniques de la CGPME 91, > > Une mise en œuvre de tout ce qu un réseau doit savoir apporter notamment en termes de rencontres et d échanges de savoir, à travers ses Cafés-Gourmands, ses Mardis de l InFormation, ou encore ses Dîners-Débats thématiques, Une représentativité grandissante, permettant de rencontrer les acteurs économiques, politiques et institutionnels de l Essonne ainsi que l ensemble des regroupements en faveur des chefs d entreprise. Le Dîner des 100 et le Dîner des Réseaux, que notre confédération renouvèle chaque année en sont les évènements marquants, auxquels ces personnalités nous font l honneur de participer. Nos Dîners-Débats offrent un cadre tout à fait privilégié à des échanges à haute valeur ajoutée. Et citons encore le Dîner des Mandataires qui est l occasion pour nous, de remercier nos membres actifs, et qui permet à nos adhérents de rencontrer les dirigeants d entreprise représentant et défendant leurs intérêts et spécificités. > Un droit d accès à la Garantie Sociale du Chef d Entreprise (G.S.C.), système d assurance chômage destiné aux artisans, mandataires sociaux et chefs d entreprise en nom personnel, pour bénéficier d un revenu de remplacement en cas de perte d emploi. 11

12 CGPME Nationale La CGPME, Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises, est une organisation patronale interprofessionnelle, privée et indépendante, dont la représentativité est officiellement reconnue. Elle assure la représentation et la défense de l ensemble des petites et moyennes entreprises, tous secteurs confondus (industrie, commerce, services, artisanat), au niveau national, tant auprès des pouvoirs publics que des partenaires sociaux, ainsi qu au niveau international. Elle regroupe à la fois des fédérations professionnelles et des structures territoriales interprofessionnelles. Immeuble Le Magellan 7 rue Montespan EVRY Cedex Tél. : Fax :

Mon véhicule. «En auto ou à moto, chaque jour, je veux pouvoir me déplacer facilement.»

Mon véhicule. «En auto ou à moto, chaque jour, je veux pouvoir me déplacer facilement.» Mon véhicule «En auto ou à moto, chaque jour, je veux pouvoir me déplacer facilement.» Pour la Macif, être à vos côtés au quotidien, dans chacun de vos déplacements, est essentiel. «POUR VOUS, LA MACIF

Plus en détail

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant www.rsi.fr Le RSI a pour mission d assurer la protection sociale obligatoire de 6,1 millions de chefs d entreprise indépendants actifs

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france Rapport pour la commission permanente du conseil régional MAI 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SOUTIEN A L ASSOCIATION REGIONALE POUR L AMELIORATION

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

LA CFTC VOUS SOUTIENT. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services

LA CFTC VOUS SOUTIENT. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services LA CFTC VOUS SOUTIENT 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services La CFTC s'engage tous les jours à défendre les intérêts matériels et moraux de tous les salariés, mais

Plus en détail

Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance.

Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance. Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance.com Jeudi 6 mai 2010 à 9h30 MEDEF Lyon-Rhône 60 avenue Jean Mermoz 69008

Plus en détail

ADRÉA Mutuelle protège tous les publics. Quand plusieurs mutuelles ne font qu une. Santé, prévoyance, épargne-retraite

ADRÉA Mutuelle protège tous les publics. Quand plusieurs mutuelles ne font qu une. Santé, prévoyance, épargne-retraite Pour ADRÉA Mutuelle, la proximité est une réalité. Elle entretient un lien durable avec ses adhérents, tant par son réseau d agences que par ses centres d appels téléphoniques et sa présence sur internet

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord interprofessionnel CRÉATION DU FONDS D ASSURANCE FORMATION DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES (6 juillet 1972) ACCORD DU

Plus en détail

Conseil National des Greffiers des Tribunaux de Commerce

Conseil National des Greffiers des Tribunaux de Commerce Conseil National des Greffiers des Tribunaux de Commerce 29 rue Danielle Casanova 75001 Paris Tél : 01.42.97.47.00 Fax : 01.42.97.47.55 Web : www.cngtc.fr Mail : contact@cngtc.fr Réalisation Biper Studio

Plus en détail

La CFTC. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services. Guide du militant. Document non contractuel

La CFTC. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services. Guide du militant. Document non contractuel La CFTC vous soutient 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services Guide du militant Document non contractuel Militant CFTC, vous êtes amené à valoriser notre syndicat, à

Plus en détail

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise»

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» Mardi 9 octobre 2012 CONTACTS PRESSE : CG74 ALEXANDRA CARRAZ 04 50 33 50 02 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30

Plus en détail

ACCORD DU 14 NOVEMBRE 2008

ACCORD DU 14 NOVEMBRE 2008 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord national interprofessionnel GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES

Plus en détail

Une ville socialement responsable

Une ville socialement responsable Angoulême, une ville dynamique, attractive, apprenant et solidaire Une ville socialement responsable Des moyens nouveaux pour soutenir la recherche d emploi 5 objectifs : le soutien actif, la (re)motivation

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

La Maison du Transport :

La Maison du Transport : La Maison du Transport : Lieu d accueil des structures de représentation et services pour les entreprises de transport routier de la Loire Un syndicat professionnel : le cœur de métier FNTR LOIRE, déclinaison

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Présentation Date limite de remise des candidatures : Le 04/02/2014 CCI Franche-Comté. Appel à candidatures référencement

Plus en détail

LES FORUMS Sur le risque professionnel

LES FORUMS Sur le risque professionnel LES FORUMS Sur le risque professionnel Organisés par la Mutuelle nationale des fonctionnaires des collectivités territoriales (MNFCT) «DIALOGUE SOCIAL ET SANTE AU TRAVAIL» Vendredi 30 octobre 2015 PARIS

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3066 Convention collective nationale IDCC : 292. PLASTURGIE ACCORD DU 29 OCTOBRE

Plus en détail

DONNER AUX TPE-PME LA PLACE QU ELLES MÉRITENT. «Notre valeur ajoutée, c est l Homme»

DONNER AUX TPE-PME LA PLACE QU ELLES MÉRITENT. «Notre valeur ajoutée, c est l Homme» DONNER AUX TPE-PME LA PLACE QU ELLES MÉRITENT «Notre valeur ajoutée, c est l Homme» Les TPE-PME, véritables piliers de l économie 243 grandes entreprises 5 000 ETI 3 138 000 TPE-PME et micro-entreprises

Plus en détail

1 mois de cotisation d assurance offert. pour toute nouvelle souscription d un contrat Auto*

1 mois de cotisation d assurance offert. pour toute nouvelle souscription d un contrat Auto* OFFRES DE BIENVENUE RÉSERVÉES AUX SALARIÉS GRÂCE À VOUS, LES SALARIÉS DE VOTRE ENTREPRISE PEUVENT BÉNÉFICIER D UN MOIS DE COTISATION D ASSURANCE OFFERT POUR TOUTE NOUVELLE SOUSCRIPTION À TITRE INDIVIDUEL

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3125 Convention collective nationale IDCC : 1586. INDUSTRIES CHARCUTIÈRES (Salaisons, charcuteries,

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

CHAPITRE V : LES SYNDICATS PROFESSIONNELS

CHAPITRE V : LES SYNDICATS PROFESSIONNELS CHAPITRE V : LES SYNDICATS PROFESSIONNELS Le terme syndicat, désigne toute organisation ou groupe d organisation de travailleurs ou d employeurs, ayant pour but de promouvoir et de défendre les intérêts

Plus en détail

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises mardi 22 septembre 2009 La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 ///

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

LA CFTC VOUS SOUTIENT

LA CFTC VOUS SOUTIENT LA CFTC VOUS SOUTIENT 8 fois plus! Être adhérent CFTC, c'est aussi bénéficier de nombreux services Guide du militant Document non contractuel www.cftc.fr Militant CFTC, vous êtes amené à valoriser notre

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Mon véhicule. Assurance Auto. Un large choix de garanties et services personnalisés, adaptés à vos besoins.

Mon véhicule. Assurance Auto. Un large choix de garanties et services personnalisés, adaptés à vos besoins. Mon véhicule Assurance Auto Un large choix de garanties et services personnalisés, adaptés à vos besoins. La Macif est le premier assureur auto en France (1) forcément, ça donne confiance! «Si plus de

Plus en détail

Santé publique - Protection sociale -

Santé publique - Protection sociale - 26-1-05 1 Santé publique - Protection sociale - Système très complexe qui couvre : - des risques déterminés - des catégories particulières de population Protection sociale SS protection de base obligatoire

Plus en détail

Fédération Nationale des Associations de Retraités de l Artisanat DOSSIER DE PRESSE. Contact

Fédération Nationale des Associations de Retraités de l Artisanat DOSSIER DE PRESSE. Contact Fédération Nationale des Associations de Retraités de l Artisanat DOSSIER DE PRESSE Contact FENARA 20, boulevard de Grenelle 75015 Tél. : 01 45 77 94 04 info@fenara.org www.fenara.org 1 PRÉSENTATION DE

Plus en détail

Fédérateur de compétences

Fédérateur de compétences www.uimmauvergne.org L UIMM D AUVERGNE Fédérateur de compétences REPRÉSENTER I DÉFENDRE I ACCOMPAGNER LA MÉTALLURGIE EN AUVERGNE Les Chiffres clés Entreprises salariés Reṕartition des effectifs Source

Plus en détail

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Rejoignez la 1 ère fédération de proximité d entreprises de Services à la Personne Dans les pas de Richard Binier qui a su

Plus en détail

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés La lettre d information des défis RH lancés pour les entreprises de la filière Industries de santé INDUSTRIES DE SANTÉ Avril 2014 n 1 ACtionS/déveLoPPement/emPLoi/ComPétenCeS 6 DÉFIS RH À relever en soutien

Plus en détail

GSC, pour entreprendre aujourd hui sans vous soucier de demain

GSC, pour entreprendre aujourd hui sans vous soucier de demain GSC, pour entreprendre aujourd hui sans vous soucier de demain 2015 L assurance chômage des chefs et dirigeants d entreprise Les organisations patronales Adhérer à une organisation patronale vous permet

Plus en détail

REFORME DE LA FPC : ANI DU 14/12/2013 ET LOI DU 5/3/2014

REFORME DE LA FPC : ANI DU 14/12/2013 ET LOI DU 5/3/2014 1 REFORME DE LA FPC : ANI DU 14/12/2013 ET LOI DU 5/3/2014 L OBJECTIF REVENDICATIF POUR LA CFDT : LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Objectifs de la SPP : Sécuriser les mobilités des salariés

Plus en détail

Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre

Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre Synthèse de l étude-action Entreprendre dans l ESS : une opportunité pour les jeunes Derrière le terme d Economie

Plus en détail

COMMENT S ORGANISENT LES ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES DEPUIS LA LOI DU 20 AOÛT 2008?

COMMENT S ORGANISENT LES ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES DEPUIS LA LOI DU 20 AOÛT 2008? MANUEL D AIDE COMMENT S ORGANISENT LES ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES DEPUIS LA LOI DU 20 AOÛT 2008? Cgt FORCE OUVRIERE - Secteur Conventions Collectives Négociation Collective - Comités d Entreprises - Comités

Plus en détail

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme.

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme. cap formations Numéro spécial LES 2 è semestre 2014 For ma tions QUA LIFI ANTES Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme Puy-de-Dôme LE TITRE D ASSISTANT(E) DE DIRIGEANT(E)

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

Mise au point du RSI au moment de manifestations annoncées de travailleurs indépendants

Mise au point du RSI au moment de manifestations annoncées de travailleurs indépendants Note aux rédactions La Plaine Saint-Denis, le 29 janvier 2015 Mise au point du RSI au moment de manifestations annoncées de travailleurs indépendants Des manifestations de travailleurs indépendants sont

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

Générations. Anticipation de l Évolution des Carrières Professionnelles. Des Repères pour l Action. Toutes les

Générations. Anticipation de l Évolution des Carrières Professionnelles. Des Repères pour l Action. Toutes les Toutes les Générations www.toutes-les-generations-en-entreprise.com Direction Départementale du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle du Val d Oise PLAN ÉGALITÉ ACCÈS À L EMPLOI ET DANS

Plus en détail

CONSEIL SUPÉRIEUR. de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Conseil supérieur de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE - 2011

CONSEIL SUPÉRIEUR. de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Conseil supérieur de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE - 2011 2 0 1 2 5 CONSEIL SUPÉRIEUR de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Conseil supérieur de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE - 2011 l édito du Président 3 L a fonction publique territoriale, et avec elle «son»

Plus en détail

Conseils de quartiers Règlement intérieur

Conseils de quartiers Règlement intérieur Conseils de quartiers Règlement intérieur caen.fr I Les principes fondateurs Règlement intérieur des conseils ARTICLE 1 Création des conseils de quartiers citoyens Les conseils de quartiers citoyens sont

Plus en détail

Pour COMPRENDRE ET ANTICIPER LA Généralisation de la complémentaire santé dans votre entreprise

Pour COMPRENDRE ET ANTICIPER LA Généralisation de la complémentaire santé dans votre entreprise Si vous avez déjà un contrat santé dans votre entreprise vérifiez bien votre conformité avec nos conseils du chapitre 6 Pour éviter un eventuel redressement urssaf votre PASS ANI Pour COMPRENDRE ET ANTICIPER

Plus en détail

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa.

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa. réformiste efficace www.unsa.org libre Pour agir utile, utile et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! solidaire autonome1 Depuis 1993, l UNSA a connu un fort développement

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

LE RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS

LE RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS LE RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS L ordonnance n 2005-1528 du 8 décembre 2005 a créé le Régime Social des Indépendants (RSI). Celui-ci, né de la fusion de la Caisse Nationale d Assurance Maladie des Professions

Plus en détail

La Banque Postale lance une offre d assurance multirisque professionnelle 100 % en ligne dédiée aux auto-entrepreneurs

La Banque Postale lance une offre d assurance multirisque professionnelle 100 % en ligne dédiée aux auto-entrepreneurs COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 9 décembre 2009 La Banque Postale lance une offre d assurance multirisque professionnelle 100 % en ligne dédiée aux auto-entrepreneurs Premier partenaire de l'état et de

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION I. OBJECTIFS ET RÉSULTATS 1. Descriptif de l'objectif de l'action Cette mesure s articule en deux volets : GPEC : volet A ressources humaines Il s agit de renforcer l accompagnement des politiques dans

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Appel à projets Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Date limite : mercredi 25 février 2015 à 12h 1. Contexte La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015 Dossier de presse Mai 2015 Sommaire 1) Communiqué de presse 2) Présentation de l opération semaine nationale de l apprentissage 3) La formation en apprentissage : une priorité pour les CCI 4) Les développeurs

Plus en détail

Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération

Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération www.contrat-generation.gouv.fr 1. Emploi des seniors et gestion des âges Outil-Ages RH Pour soutenir la compétitivité de l entreprise

Plus en détail

LE PASS ANI Pour COMPRENDRE ET ANTICIPER la Généralisation de la complémentaire santé dans votre entreprise

LE PASS ANI Pour COMPRENDRE ET ANTICIPER la Généralisation de la complémentaire santé dans votre entreprise LE PASS ANI Pour COMPRENDRE ET ANTICIPER la Généralisation de la complémentaire santé dans votre entreprise 1-PRESENTATION L Accord National Interprofessionnel (ANI) 2013 a prévu de généraliser la complémentaire

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

Élections professionnelles 2014

Élections professionnelles 2014 Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord Élections professionnelles 2014 www.cdg59.fr Commissions administratives paritaires (CAP) Comités techniques (CT) Comités d hygiène de sécurité

Plus en détail

Pacte social pour les industries de la métallurgie

Pacte social pour les industries de la métallurgie Paris le, 22 mai 2014 Contact : Dominique Gillier, Secrétaire général FGMM-CFDT 01 56 41 50 70 Pacte social pour les industries de la métallurgie Dans le cadre des engagements des branches pour la mise

Plus en détail

FAVORISER LA CROISSANCE, L EMPLOI ET L ACTIVITE

FAVORISER LA CROISSANCE, L EMPLOI ET L ACTIVITE Un ensemble de mesures conçu pour répondre aux préoccupations quotidiennes et aux besoins concrets des TPE et PME afin de : lever les freins à l emploi ; développer l activité ; faciliter la création et

Plus en détail

Tellia. Centre de Relation Client. à votre Relation Client. Donnez de nouvelles dimensions DÉCOUVRIR COMPRENDRE FIDÉLISER

Tellia. Centre de Relation Client. à votre Relation Client. Donnez de nouvelles dimensions DÉCOUVRIR COMPRENDRE FIDÉLISER Tellia Centre de Relation Client DÉCOUVRIR COMPRENDRE FIDÉLISER Donnez de nouvelles dimensions à votre Relation Client Tellia Née de l expertise d Apria, Tellia est une offre de service qui défend une

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Crédit photo : Reza Estakhrian/Stone Déterminer la couverture d un risque, cerner les besoins des assurés et y répondre sont des opérations complexes et en grande partie immatérielles qui font de l assurance

Plus en détail

PROPOSITION DE LOI visant a réformer la Caisse des Français de l étranger,

PROPOSITION DE LOI visant a réformer la Caisse des Français de l étranger, SEŃAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2014-2015 PROPOSITION DE LOI visant a réformer la Caisse des Français de l étranger, PREŚENTEÉ Par Jean-Yves Leconte, Hélène Conway-Mouret, Claudine Lepage et Richard Yung

Plus en détail

(r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES. Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE»

(r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES. Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE» (r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE» 2 INTRODUCTION SOMMAIRE SOMMAIRE INTRO Transformez une

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Référentiel des activités professionnelles Dans le cadre de l exercice et de la promotion des droits des publics, le titulaire

Plus en détail

Guide pratique de la formation syndicale

Guide pratique de la formation syndicale Guide pratique de la formation syndicale Jeunes CGT 63 rue de Paris Case 3-1 9316 Montreuil Cedex tél. : 01 48 18 84 13 / 81 80 courriel: jeunes@cgt.fr www.jeunes.cgt.fr Jeunes CGT 63 rue de Paris Case

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION MISSIONS EMPLOYEURS REGION STRUCTURATION QUALITE DE L EMPLOI TERRITOIRES DELEGATION INSTANCES SYNDICATS ENJEUX REPRESENTATION

Plus en détail

PROGRAMME & MODALITÉS D INSCRIPTION

PROGRAMME & MODALITÉS D INSCRIPTION Le 15 Novembre 2014 à Paris 2ème journée organisée par Cercle Assist Pro pour les secrétaires, assistant(e)s et office managers en poste, en recherche d emploi, indépendant(e)s ou en reconversion PROGRAMME

Plus en détail

Vous pensez que l international est une nécessité pour votre entreprise et pour la Bretagne.

Vous pensez que l international est une nécessité pour votre entreprise et pour la Bretagne. Vous pensez que l international est une nécessité pour votre entreprise et pour la Bretagne. Devenez acteur du développement international de l économie de votre région en adhérant à Bretagne Commerce

Plus en détail

ACCORD DU 8 SEPTEMBRE 2009

ACCORD DU 8 SEPTEMBRE 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DES AGENCES DE RECHERCHES

Plus en détail

NUMÉRO 216 25 avril 2013. Une fenêtre d opportunité. Lire le communiqué du Syneas du 23 avril.

NUMÉRO 216 25 avril 2013. Une fenêtre d opportunité. Lire le communiqué du Syneas du 23 avril. NUMÉRO 216 25 avril 2013 Dans ce numéro : p.1 En direct du Syneas Le Syneas et l Usgeres vont créer une Union des employeurs de l économie sociale et solidaire p.2 Commission Prospective - Handicap p.3

Plus en détail

Règlement intérieur de l association Entre preneurs d actions solidaires Adopté par l assemblée générale du 15 mars 2013

Règlement intérieur de l association Entre preneurs d actions solidaires Adopté par l assemblée générale du 15 mars 2013 Page 1 sur 5 Règlement intérieur de l association Entre preneurs d actions solidaires Adopté par l assemblée générale du 15 mars 2013 Article 1. Agrément des nouveaux membres. ( Article 6 des statuts)

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3110 Convention collective nationale IDCC : 2247. ENTREPRISES DE COURTAGE D ASSURANCES

Plus en détail

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT LYON

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT LYON TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT LYON Synthèse des débats rédigée par : 10 mai 2012 Dans le cadre de son Tour de France du Dialogue, la CFE-CGC a organisé à Lyon, le 10 mai 2012, un forum participatif

Plus en détail

SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE

SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE Introduction Depuis plus de 30 ans, Syntec Numérique, première chambre syndicale des métiers du numérique, représente les entreprises de son secteur pour défendre

Plus en détail

Maîtriser vos risques et choisir votre partenaire assureur. Décembre 2010

Maîtriser vos risques et choisir votre partenaire assureur. Décembre 2010 Maîtriser vos risques et choisir votre partenaire assureur Décembre 2010 1 Une démarche personnelle Quelles sont les assurances adaptées à mon entreprise? Comment choisir mon partenaire assureur pour répondre

Plus en détail

RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DOSSIER DE PRESSE

RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 1 PRÉAMBULE La réforme de la formation professionnelle sera effective à compter du 1 er janvier 2015. Elle poursuit l ambition d

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3248 Convention collective nationale IDCC : 1512. PROMOTION IMMOBILIÈRE ACCORD

Plus en détail

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants DOSSIER DE PRESSE OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants Pour en savoir plus : www.optimhome-recrutement.com Contact presse : SHAN - Laetitia Baudon-Civet Tél. : 01

Plus en détail

Appel à candidatures Titre de Secrétaire technique

Appel à candidatures Titre de Secrétaire technique Appel à candidatures Titre de Secrétaire technique L UNAPL lance un appel à candidatures en vue de sélectionner de nouveaux organismes partenaires qui seront habilités à dispenser la formation menant à

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

LE PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI

LE PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI LE PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI L engagement du gouvernement est total en matière d amélioration de la compétitivité des entreprises et de l emploi. Le Pacte de croissance

Plus en détail

AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011

AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3161 Convention collective nationale IDCC : 2120. BANQUE AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011 À L ACCORD DU 10 JUIN 2011 RELATIF

Plus en détail

LOIS DES 6 ET 17 AOUT 2015 DITES MACRON ET REBSAMEN DISPOSITIONS RELATIVES AUX REPRESENTANTS DU PERSONNEL ET DES SYNDICATS

LOIS DES 6 ET 17 AOUT 2015 DITES MACRON ET REBSAMEN DISPOSITIONS RELATIVES AUX REPRESENTANTS DU PERSONNEL ET DES SYNDICATS DELEGATION UNIQUE DU PERSONNEL LOIS DES 6 ET 17 AOUT 2015 DITES MACRON ET REBSAMEN DISPOSITIONS RELATIVES AUX REPRESENTANTS DU PERSONNEL ET DES SYNDICATS de 50 et plus La faculté de constituer une délégation

Plus en détail

Plan d action partagé pour le développement de l alternance en Ile-de-France

Plan d action partagé pour le développement de l alternance en Ile-de-France Plan d action partagé pour le développement de l alternance en Ile-de-France 1 Un contexte de mobilisation partagée Un objectif partagé de porter à 500 000 au niveau national le nombre d apprentis à l

Plus en détail

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité vous guider Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité n Salariés agricoles www.msa.fr Sommaire Comprendre votre retraite Votre compte individuel 4 Votre relevé de carrière 5 Le droit à

Plus en détail

E n 2013, les unités territoriales de la Direction régionale

E n 2013, les unités territoriales de la Direction régionale DIRECCTE Analyses Pays de la Loire octobre 2014 La négociation collective d entreprise en 2013 dans les Pays de la Loire E n 2013, les unités territoriales de la Direction régionale des entreprises, de

Plus en détail

Entretien professionnel Guide pratique. Employeurs. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique

Entretien professionnel Guide pratique. Employeurs. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique Entretien professionnel Guide pratique Employeurs ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement De quoi s agit-il?

Plus en détail

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTE A VOTRE PROJET. SUPPORT DISPONIBLE SUR : www.assuredentreprendre.fr

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTE A VOTRE PROJET. SUPPORT DISPONIBLE SUR : www.assuredentreprendre.fr ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTE A VOTRE PROJET SUPPORT DISPONIBLE SUR : www.assuredentreprendre.fr Le statut juridique conditionne le régime social du dirigeant I - Caractéristiques

Plus en détail

Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009

Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009 Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009 Le portage salarial Isabelle DEJEAN, AGC Groupe PROMAN - Besançon Qui est

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail