LE PASS-GRL du 1 % Logement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE PASS-GRL du 1 % Logement"

Transcription

1 LE PASS-GRL du 1 % Logement UN NOUVEL OUTIL POUR FAVORISER L ACCES AU LOGEMENT A l initiative des partenaires sociaux du 1 % Logement, le PASS-GRL est opérationnel depuis le 1er janvier 2007 Nouvel outil pour l accès au logement locatif, conçu par les partenaires sociaux du 1 % Logement (MEDEF, CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGPME, CGT, CGT-FO), le PASS-GRL renforce le dispositif garantie LOCA-PASS, mis en place en Ce nouveau dispositif, qui concerne aujourd hui le parc locatif privé, a été proposé dès novembre 2004 dans le rapport du groupe de travail sur la Garantie des Risques Locatifs du Conseil national de l habitat (CNH), remis au ministère du Logement. Il a été intégré dans la loi "Services à la personne" du plan de Cohésion Sociale du 26 juillet Le PASS-GRL a été officiellement créé le 20 décembre 2006, par la signature d une convention entre l Etat et les partenaires sociaux du 1 % Logement, regroupés au sein de l UESL (Union d Economie Sociale pour le Logement). Il fait partie des dispositions de la loi «DALO», Droit au Logement Opposable du 5 mars

2 Le PASS-GRL : pour aller plus loin que le LOCA-PASS et faciliter l accès au logement locatif privé Le LOCA-PASS en quelques chiffres En 2006, le LOCA-PASS a concerné plus de ménages dont en garantie. Avec 3 millions 1/2 des aides LOCA-PASS distribuées depuis 1999, les objectifs des partenaires sociaux ont été pour une bonne part remplis. Mais pour une part seulement. C est pourquoi, pour aller plus loin, ils ont créé un autre dispositif : le PASS-GRL. Les jeunes de moins de trente ans représentent 60 % des bénéficiaires. Le contexte de la demande de logement L évolution du marché du travail et la fragilisation des salariés freinent l accès au logement. Les nouveaux modes de vie et de situations familiales multiplient les besoins. La pénurie reste cruciale en 2007 : il manque logements économiquement et socialement accessibles. Le coût du logement dans le budget des ménages : Il représente 24 % des revenus en 2005, devant l alimentation (17 %). Depuis 2000, les loyers ont progressé, selon la FNAIM, de 4,6 % par an, soit plus du double du montant de l inflation. Aujourd hui, seuls 6 % des logements dans le parc privé ont un loyer de niveau HLM, contre 50 % en Les revenus des ménages : 4 millions de salariés sont payés au SMIC. La moitié des ménages a un revenu mensuel inférieur à Le revenu des Français est en baisse en 2004 pour toutes les catégories, sauf pour les 5 % de ménages les plus aisés. 2

3 Le contexte de l offre Les bailleurs dans le parc locatif privé, qui représente 6 millions de logements sur un total de 10 millions, restent prudents face aux risques d impayés générés par certaines populations fragilisées. L exigence accrue de garanties (caution d'une personne physique ou morale), qui concerne un locataire sur deux, limite l accès du plus grand nombre au logement locatif. La couverture de la garantie LOCA-PASS est insuffisante pour que les propriétaires acceptent de louer leurs logements à un locataire qui ne répond pas aux critères habituels de solvabilité. Le logement, la préoccupation prioritaire pour 82 % des maires Il manque logements économiquement et socialement accessibles. Les possibilités d accueil dans le parc HLM sont à leur niveau le plus bas depuis 10 ans, malgré les logements mis en chantier en Sur les nouveaux logements construits en 2005, moins d un quart sont compatibles avec les ressources de 2/3 des Français. On compte 1,3 million de demandeurs de logements sociaux en La réponse des partenaires sociaux Mettre en place un dispositif plus performant que le LOCA-PASS, afin de rassurer les bailleurs et les inciter à louer leurs appartements à des populations qui ne répondent pas aux critères habituels de solvabilité. Assortir ce dispositif d un accompagnement social à destination des locataires qui se trouvent en difficulté (problème d emploi, de santé, de changement de situation familiale, etc ). 3

4 Qu est-ce que le PASS-GRL? Un dispositif d assurance souscrit volontairement par un bailleur, qui, pour une prime modique, apporte : une couverture en cas d impayés de loyer, pendant toute la durée du bail, une couverture des détériorations immobilières du fait du locataire, ainsi que des frais de justice en cas de procédure contentieuse. Mais au-delà d'un contrat d assurance pour le bailleur, le PASS-GRL est un concept innovant au service du logement, des bailleurs et des locataires. Il permet : De lever le 1 er frein à la mise sur le marché de logements du parc privé, en rassurant les bailleurs par les garanties proposées (sécurité financière) et la simplification de gestion des impayés. Le PASS-GRL donne au bailleur la possibilité de louer son bien plus vite. D élargir l offre de logement à l attention de nombreuses catégories de personnes, le locataire n étant plus obligé de fournir une caution personne physique ou morale. De garantir un accompagnement social au locataire en cas d accident de la vie. Le PASS-GRL contribue ainsi à la prévention des expulsions. Concrètement, quelles sont les garanties accordées? Les impayés de loyer : loyer + charges locatives TTC net d aides éventuelles au logement, sur toute la durée du bail ou indemnités d occupation acquises jusqu au départ du locataire, avec un plafond de garantie de / mois. La gestion automatique du recouvrement des loyers impayés pour le compte du bailleur, sans aucune avance des frais de procédures judiciaires. La prise en charge des détériorations immobilières du fait du locataire à son départ, dans la limite d'un plafond de par logement et avec une franchise absolue de 2 mois de loyers + charges. Le PASS-GRL, parce que le contentieux n est pas la seule solution procédures contentieuses engagées en 2005 dans le parc privé et social. Près de ménages voient leur bail résilié chaque année. Les expulsions en 2005 concernent ménages. Le PASS-GRL apporte aux entreprises d assurances des compensations financières en cas de sinistre, à la condition de permettre aux locataires exclus par les critères usuels de solvabilité de bénéficier du dispositif et d'accéder à un logement. Les sinistres sont financés par la quote-part des primes versées par les bailleurs (primes pures), affectées au «Fonds Garantie des Risques Locatifs», créé et géré par l UESL. Si celles-ci sont insuffisantes, il sera fait appel à la compensation de l UESL pour les publics relevant du 1 % Logement, et à la compensation Etat pour les autres publics. 4

5 Quels sont les locataires concernés? Les locataires qui ne présentent pas les critères usuels de garantie demandés par les bailleurs (aujourd hui, le taux d effort 1 maximum autorisé est de 33,3 % et un CDI est exigé, sauf demande de caution personne physique ou morale). Les locataires qui présentent un taux d effort dans la limite d un plafond de 50 %. Deux catégories de locataires Les locataires éligibles au 1 % Logement relevant de l UESL. locataires éligibles à la garantie LOCA-PASS actuelle. tout locataire d un logement du parc privé faisant l objet d une convention APL (Etat ou ANAH). Locataires éligibles au 1 % Logement Salariés des entreprises du secteur privé non agricole, y compris les anciens salariés retraités depuis moins de cinq ans et les travailleurs saisonniers, sans critères d'ancienneté, de nature du contrat de travail et du nombre de salariés que comptent leurs entreprises. Jeunes de moins de trente ans, en situation d emploi ou de recherche d emploi. Etudiants boursiers de l Etat. Tout locataire du parc privé conventionné. Les locataires hors 1 % Logement relevant de l'etat. Locataires éligibles hors 1 % Logement, pris en charge par l Etat Fonctionnaires. Retraités depuis plus de 5 ans. Professions indépendantes. Demandeurs d emploi. Jeunes de moins de trente ans, titulaires d un emploi permanent de la Fonction publique. Etudiants non boursiers de l Etat. Salariés du secteur agricole. Bénéficiaires des minima sociaux. 1 Le taux d'effort se calcule par le rapport entre le montant du loyer et des charges mensuels (déduction faite des aides au logement) et les revenus mensuels permanents. 5

6 LES ATOUTS DU PASS-GRL Les "plus" pour le bailleur Mettre en location son logement avec une garantie en cas d incident de paiement, pour une prime d assurance faible et déductible fiscalement. Ce dispositif est souscrit volontairement par le bailleur. Obtenir le règlement de la totalité des loyers et des charges, dès le 1er impayé de loyer, et pendant toute la durée du bail, sans avoir à gérer les éventuels contentieux. Obtenir le paiement des travaux de remise en état de son logement, en cas de détériorations immobilières du fait du locataire, et des éventuels frais de justice. Participer à l intérêt général, en permettant aux personnes modestes et fragilisées de se loger. Louer ou relouer son logement plus rapidement, compte tenu de ces garanties, sécurité financière et facilités de gestion. Les "plus" pour le locataire Disposer d une offre locative accrue et pouvoir choisir son logement. Accéder à un logement locatif, quand bien même les critères de solvabilité exigés aujourd hui par les sociétés d assurances ne sont pas respectés (actuellement, les revenus doivent être de 3 à 4 fois supérieurs au montant du loyer). Etre dispensé de fournir une caution personne physique ou morale. Bénéficier d un accompagnement social, en cas de modification de sa situation sociale ou professionnelle. Obtenir des conditions adaptées de remboursement de la dette, bénéficier des aides du 1 % Logement et des mesures d accompagnement social lié au logement (ASLL) Du LOCA-PASS au PASS-GRL des garanties renforcées pour le bailleur, la confiance rétablie entre bailleurs et locataires, une offre locative privée plus fluide. 6

7 LES ACTEURS DU PASS-GRL Quatre acteurs principaux : APAGL, GRL Gestion, UESL et l Etat APAGL Association Pour l'accès aux Garanties Locatives Définit et garantit la finalité sociale du dispositif. Décide des mesures de traitement social des locataires en difficulté de paiement. Étudie les effets, les coûts et les conditions d évolution du PASS-GRL. Propose au Conseil d Administration de l UESL les modifications et améliorations à apporter au dispositif. Définit les politiques de communication autour du PASS-GRL. GRL Gestion SAS filiale de l'uesl Assure la promotion et le développement du PASS-GRL. Met en œuvre le PASS-GRL sur le plan opérationnel (interface entre les assureurs et le 1 % Logement). Assure le suivi financier et technique du dispositif. UESL Union d'economie Sociale pour le Logement Définit les critères d éligibilité du public 1 % Logement. Evalue les conditions de mise en œuvre et les effets du dispositif. Gère et finance les fonds de garantie du PASS-GRL. Finance les mesures et le coût de fonctionnement du dispositif. ETAT Organise le cadre réglementaire et législatif du PASS-GRL. Définit les critères d éligibilité des publics hors 1 % Logement. Assure la compensation financière pour les publics hors 1 % Logement. Le fonctionnement du PASS-GRL est donc assuré par deux instances créées à l initiative de l UESL Une Association pour l Accès aux Garanties Locatives (APAGL), gérée paritairement, chargée de garantir la finalité sociale du dispositif et des modalités de son évolution. Une société de gestion (SAS GRL Gestion), chargée du développement et du suivi technique du dispositif. Le financement du PASS-GRL est assuré par les fonds du 1 % Logement, par l État et par les cotisations des bailleurs. 7

8 LE PASS-GRL EN PRATIQUE Combien ça coûte pour les bailleurs? Pour un bailleur isolé : La prime de référence est de 2,50 % TTC du loyer annuel + charges. Elle est payable d avance, annuellement par tacite reconduction. Pour les propriétaires qui font gérer leurs logements par un professionnel de l immobilier : La prime de référence est de 1,80 % TTC du loyer annuel + charges. Elle est payable à terme échu par trimestre. Les avantages : Primes déductibles des revenus fonciers (CGI art 31 I 1 a bis). ou Crédit d impôt à hauteur de 50 % du montant de la prime des contrats d assurance GRL (BOI 5-B ). Quelles démarches effectuer? Pour un candidat locataire : obtenir un passeport PASS-GRL : Saisir le passeport en ligne sur le site La durée de validité du passeport est de 3 mois sauf si changement de situation familiale ou professionnelle ; passé ce délai, si le locataire n a pas trouvé de logement, il sera nécessaire de saisir un nouveau passeport. Présenter le passeport PASS-GRL à un administrateur de biens ou à un professionnel de l'immobilier, avec les justificatifs des déclarations consignées dans le passeport PASS-GRL. Pour un propriétaire ou un professionnel de l'immobilier : souscrire au contrat PASS-GRL : Vérifier les déclarations du locataire consignées dans le passeport PASS-GRL. Pour un locataire en place, le passeport PASS-GRL n'est pas à fournir. Il est éligible au dispositif sous réserve d'être à jour de ses paiements, ne pas avoir d'incident de paiement de plus de 2 termes consécutifs (en tout ou partie) et le bail doit avoir été souscrit depuis au moins 6 mois. Par ailleurs, aucune caution personne physique ou morale ou garantie LOCA-PASS ne doit avoir été exigée à l'entrée dans le logement. Souscrire au contrat PASS-GRL auprès d une entreprise d assurances (tarification plus avantageuse si le bailleur passe par l intermédiaire d un professionnel de l immobilier). Consulter le site 8

9 Que faire en cas d incident de paiement? Le bailleur demande au locataire de régulariser l incident (lettres simple et recommandée avec AR). Le bailleur déclare l impayé auprès de la SAS GRL Gestion. Comment l incident est-il traité? La SAS GRL Gestion réceptionne et valide les déclarations de sinistre et saisit l'apagl. L'APAGL prescrit le type de recouvrement à engager (amiable ou contentieux) et délègue la mise en œuvre du traitement social à ses partenaires du travail socia l (CIL, CCI et associations). La SAS GRL Gestion indemnise le bailleur. Qu'est ce qu'un traitement social? Il est effectué par un partenaire de l APAGL. Il intègre une démarche préventive. Le locataire est informé qu'en cas de difficulté, un conseiller social est à sa disposition ainsi qu'un traitement de l'impayé de loyer adapté à sa situation. Etape 1 Diagnostic social Par contact téléphonique ou par courrier, le partenaire de l APAGL effectue l'analyse sociale et budgétaire permettant de déterminer la capacité de remboursement mensuelle du locataire. Etape 2 Protocole d apurement de la dette Si le locataire a une capacité de remboursement suffisante, un plan de recouvrement amiable est mis en œuvre sur une base forfaitisée par l'apagl, négociable entre le partenaire de l APAGL et le locataire. Ce plan peut être assorti des mesures financières du 1 % Logement. Etape 3 Diagnostic complémentaire Si la capacité de remboursement est insuffisante, un diagnostic social complémentaire est réalisé. Un protocole avec contrat d'engagement réciproque est mis en œuvre. Il comprend notamment : des mesures financières du 1 % ; une mesure ASLL (accompagnement social lié au logement) ; une orientation vers des organismes plus spécialisés susceptibles de traiter des problématiques plus spécifiques ; une démarche de relogement. La procédure contentieuse sera évitée, sauf en cas de rejet par le locataire des démarches amiables proposées ou laissées sans réponse. En cas de désaccord : Le locataire peut former un recours, qu'il adresse à la Commission des Recours constituée au sein de l'apagl, pour contester la décision de mise en œuvre de la Garantie des risques locatifs, délivrance du passeport ou modalités de traitement social prescrites par l APAGL. 9

10 PERSPECTIVES Le dispositif de garantie LOCA-PASS subsiste jusqu à ce que le PASS-GRL devienne totalement opérationnel. Une évaluation du PASS-GRL sera réalisée avant le 1 er juillet 2008 afin de décider de l'avenir de la garantie LOCA-PASS et de sa substitution par le PASS-GRL. Le locataire peut toujours bénéficier d une avance LOCA-PASS (dépôt de garantie) en complément d un PASS-GRL. Aujourd'hui, si le PASS-GRL concerne le parc privé, les conditions de son extension au parc social sont à l'étude. La volonté des partenaires sociaux étant, bien entendu, que le PASS-GRL devienne réellement une garantie universelle des risques locatifs. Les ambitions du PASS-GRL en millions de contrats PASS-GRL Logements du parc privé remis sur le marché Réduction de 50 % du nombre des procédures contentieuses. 10

11 Le 1 % Logement. un peu d histoire. De 1953 à C est la dénomination usuelle de la Participation des Employeurs à l Effort de Construction, instituée en 1953 pour les entreprises du secteur privé non agricole. A l origine, ces entreprises devaient consacrer 1 % de leur masse salariale au financement de la résidence principale des salariés. Après des baisses successives, la participation est fixée, depuis 1992, à 0,45 %. Toutefois, la contribution des entreprises reste proche du 1 % initial, puisqu elle représente actuellement 0,95 % de la masse salariale. La différence, 0,50 % est versée au Fonds National d Aide au Logement (FNAL), qui finance diverses allocations logement sans contrepartie pour les entreprises. Le 1 % Logement est actuellement versé par entreprises, employant 11 millions de salariés. Il est géré essentiellement par les CIL/CCI, regroupés au sein de l UESL... de 1998 à aujourd hui Une convention de 1998 entre l Etat et l UESL a permis au 1 % Logement d élargir ses champs d intervention en faveur du logement, avec notamment de nouvelles aides à la sécurisation et à la mobilité professionnelle. De même, en 2002, des conventions ont renforcé le rôle du 1 %, dans le cadre de la politique de renouvellement urbain, permettant des investissements locatifs, des aides en faveur des ménages et des versements à l Association Foncière Logement, chargée de développer une offre nouvelle de logements. 11

Bien assuré Bien loué. La sécurité de mon patrimoine La garantie de mes loyers

Bien assuré Bien loué. La sécurité de mon patrimoine La garantie de mes loyers Bien assuré Bien loué La sécurité de mon patrimoine La garantie de mes loyers Louer en toute tranquilité GRL, Garantie des Risques Locatifs Les transformations du marché du travail, l'entrée plus tardive

Plus en détail

Avril 2008. Dispositif GRL

Avril 2008. Dispositif GRL Avril 2008 Dispositif GRL 1- Qu est-ce que la GRL? La GRL c est quoi? 2 La Garantie des Risques Locatifs est un dispositif créé par l Etat et les partenaires sociaux (dont l UESL, Union d Economie Sociale

Plus en détail

Compte rendu Commission Logement

Compte rendu Commission Logement 13 avril 2012 Compte rendu Commission Logement LOUER ETRE PROPRIÉTAIRE TRAVAUX ACCÉS DES JEUNES A UN LOGEMENT L accession a un logement, notre priorité! 2 organismes collecteurs ont été retenu : - AMALIA

Plus en détail

Oui! des Risques Locatifs! La nouvelle relation de confiance entre propriétaires et locataires

Oui! des Risques Locatifs! La nouvelle relation de confiance entre propriétaires et locataires Oui! à la nouvelle Garantie des Risques Locatifs! La nouvelle relation de confiance entre propriétaires et locataires Oui à une sécurité renforcée pour les revenus et les biens des propriétaires! Oui à

Plus en détail

Assurances AXELIS. La Garantie des Risques Locatifs L'IMMOBILIER AVEC ASSURANCE

Assurances AXELIS. La Garantie des Risques Locatifs L'IMMOBILIER AVEC ASSURANCE Assurances AXELIS La Garantie des Risques Locatifs L'IMMOBILIER AVEC ASSURANCE https://extranet.cgaim.fr AXELIS La Garantie des Risques Locatifs (GRL) Notre solution GRL conforme au dispositif du 26 décembre

Plus en détail

développe les solidarités

développe les solidarités développe les solidarités www.gard.fr Propriétaires bailleurs, comment louer sereinement votre logement? SOMMAIRE les Aides à l amélioration de l habitat... 5 les Aides au Logement... 7 l Assurance Loyers

Plus en détail

FAQ N 58b La Garantie Universelle des Risques Locatifs (GRL), et sa mobilisation en faveur des réfugiés statutaires

FAQ N 58b La Garantie Universelle des Risques Locatifs (GRL), et sa mobilisation en faveur des réfugiés statutaires Direction de l Intégration* - Emploi/Logement * Avec le soutien du Ministère de l'immigration, de l'intégration, de l'identité Nationale et du Développement Solidaire Département de l Asile et du Fonds

Plus en détail

Garantie des risques locatifs

Garantie des risques locatifs PROPOSITION Projet de loi Logement et Urbanisme LOCATION loi 1989 Garantie des risques locatifs C.C.H. Propositions : Le taux d effort de la garantie de base et le traitement amiable des impayés doivent

Plus en détail

LE DEPOT DE GARANTIE

LE DEPOT DE GARANTIE LE DEPOT DE GARANTIE Rubrique : Logement Source : site «service-public.fr» Attention : ne pas confondre dépôt de garantie et caution. Le dépôt de garantie est une somme en argent déposée par le locataire

Plus en détail

Louez solidaire on vous aide!

Louez solidaire on vous aide! Louez solidaire on vous aide! Programme d'actions 2013 Prime de Morlaix Communauté ous êtes propriétaire d'un logement et vous le louez, vous Vsouhaitez le remettre en location ou vous renouvelez le bail?

Plus en détail

Accord partenarial. Le présent accord est passé entre :

Accord partenarial. Le présent accord est passé entre : Accord partenarial entre la Communauté Urbaine d ARRAS et l APAGL pour la mise en œuvre du dispositif de Garantie des Risques Locatifs (GRL) et la mobilisation du parc locatif privé Le présent accord est

Plus en détail

L ADIL 75 VOUS INFORME

L ADIL 75 VOUS INFORME L ADIL 75 VOUS INFORME LA GRL GARANTIE DES RISQUES LOCATIFS Un contrat d assurances loyers impayés. La GRL est un contrat d assurances proposé aux bailleurs privés et qui offre aux locataires en difficultés

Plus en détail

Action Logement et les jeunes salariés

Action Logement et les jeunes salariés Action Logement et les jeunes salariés Aujourd hui en France, le logement est l une des préoccupations majeures, et plus particulièrement celui des jeunes. Les difficultés de logement peuvent entraver

Plus en détail

SOMMAIRE. N 39 MAI 2001 Annule et remplace le n 34 de Novembre 2000 MISE EN APPLICATION DE LA CONVENTION DU 3 AOUT 1998 ENTRE L ETAT ET L UESL

SOMMAIRE. N 39 MAI 2001 Annule et remplace le n 34 de Novembre 2000 MISE EN APPLICATION DE LA CONVENTION DU 3 AOUT 1998 ENTRE L ETAT ET L UESL N 39 MAI 2001 Annule et remplace le n 34 de Novembre 2000 SOMMAIRE MISE EN APPLICATION DE LA CONVENTION DU 3 AOUT 1998 ENTRE L ETAT ET L UESL QUESTIONS PRATIQUES (les nouvelles questions/réponses par rapport

Plus en détail

Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire

Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire Eléments de calendrier 1. Conférence nationale contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale des 10 et 11 décembre 2012 Rapport de M. François

Plus en détail

AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- Conditions de mise en œuvre

AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- Conditions de mise en œuvre AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- En application de l article R. 313-12 du code de la construction et de l habitation, l UESL peut déterminer par recommandation

Plus en détail

Conseil de Surveillance du 23 février 2012

Conseil de Surveillance du 23 février 2012 AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ---- En application de l article R. 313-12 du code de la construction et de l habitation, l UESL peut déterminer par recommandation les modalités

Plus en détail

Les Aides complémentaires non liées à la mobilité Avance Loca Pass

Les Aides complémentaires non liées à la mobilité Avance Loca Pass Les Aides complémentaires non liées à la mobilité Avance Loca Pass - Salarié(e) des entreprises du secteur privé non agricole, quelle que soit leur ancienneté et la nature de leur contrat de travail -

Plus en détail

service Rénovation Mixité sociale Services des entreprises Rénovation urbaine urbaine Mixité sociale Services aux des salariés Le 1 % Logement au

service Rénovation Mixité sociale Services des entreprises Rénovation urbaine urbaine Mixité sociale Services aux des salariés Le 1 % Logement au U nion d E conomie S ociale pour le L ogement Rénovation Rénovation urbaine urbaine Services des Salariés salariés entreprises Services aux des entreprises Septembre 2008 Mixité sociale Mixité sociale

Plus en détail

Jeunes GUIDE DU LOGEMENT LA CFTC À VOS CÔTÉS! & diversité. Fédération des Syndicats Commerce, Services et Force de Vente. Edition 2011.

Jeunes GUIDE DU LOGEMENT LA CFTC À VOS CÔTÉS! & diversité. Fédération des Syndicats Commerce, Services et Force de Vente. Edition 2011. Fédération des Syndicats Commerce, Services et Force de Vente Jeunes & diversité GUIDE DU LOGEMENT Edition 2011 benjamin py nicotheeye auremar philippe LA CFTC À VOS CÔTÉS! L ACCÉS DES JEUNES AU LOGEMENT

Plus en détail

Le Gic s engage pour le logement

Le Gic s engage pour le logement Le Gic s engage pour le logement Qui sommes nous? Le Gic, Comité Interprofessionnel du Logement : fait partie des 21 CIL d Action Logement est une association Loi 1901 créée en 1955 à l initiative de la

Plus en détail

ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT

ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT ANNÉE 2014 L équipe des conseillers juristes et financiers de l ADIL de l Ain propose gratuitement des formations destinées à des groupes constitués

Plus en détail

PRET MOBILITE QU EST-CE QUE LE PRET MOBILITE?

PRET MOBILITE QU EST-CE QUE LE PRET MOBILITE? PRET MOBILITE Référence : Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée, Décret n 90-437 du 28 mai 1990, décret n 2006-21 du 6 janvier 2006, circulaire PRMG0070570C du 22 septembre 2000, circulaire FP/ 4 n

Plus en détail

CONVENTION ENTRE L ETAT, L Anah ET L UESL. en faveur de la mobilisation du parc locatif privé vacant

CONVENTION ENTRE L ETAT, L Anah ET L UESL. en faveur de la mobilisation du parc locatif privé vacant CONVENTION ENTRE L ETAT, L Anah ET L UESL en faveur de la mobilisation du parc locatif privé vacant Entre l Etat, représenté par le ministre du logement et de la ville, le ministre de l économie, des finances

Plus en détail

Le PASS-GRL, un outil à double vocation :

Le PASS-GRL, un outil à double vocation : Le PASS-GRL, un outil à double vocation : Mobiliser le parc locatif privé en sécurisant les bailleurs Faciliter l accès au logement au plus grand nombre 7 Avril 2008 Contact : Jean-Luc BERHO 01 42 18 46

Plus en détail

Bilan social ASTRIA 2014. Juillet 2015 Direction services et communication

Bilan social ASTRIA 2014. Juillet 2015 Direction services et communication Bilan social ASTRIA 2014 Juillet 2015 Direction services et communication SOMMAIRE 1. Introduction... 2 2. Présentation des trois services... 4 3. Bilan qualitatif des bénéficiaires des trois services...10

Plus en détail

Convention entre l Etat et l UESL relative à la Garantie des Risques Locatifs

Convention entre l Etat et l UESL relative à la Garantie des Risques Locatifs Convention entre l Etat et l UESL relative à la Garantie des Risques Locatifs Entre l Etat, représenté par le ministre de l emploi, de la cohésion sociale et du logement, le ministre de l économie, des

Plus en détail

un logement à louer Vous cherchez Vous êtes jeunes

un logement à louer Vous cherchez Vous êtes jeunes Vous êtes jeunes Vous cherchez un logement à louer auprès d un particulier ou d un organisme social et vous devez faire face aux premières dépenses pour entrer dans les lieux? > Des aides peuvent vous

Plus en détail

GUIDE DES AIDES AU LOGEMENT ET DÉMARCHES À SUIVRE

GUIDE DES AIDES AU LOGEMENT ET DÉMARCHES À SUIVRE GUIDE DES AIDES AU LOGEMENT ET DÉMARCHES À SUIVRE En pleine recherche d un logement en location, vous vous êtes certainement informé concernant les différentes aides au logement, afin d alléger au mieux

Plus en détail

Dérouler les implications du droit au logement opposable.

Dérouler les implications du droit au logement opposable. Haut comité pour le logement des personnes défavorisées Note de synthèse du 13 e rapport (mars 2008) Dérouler les implications du droit au logement opposable. Adoptée dans l urgence en début d année 2007,

Plus en détail

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif DISPOSITIONS PRATIQUES OPAH COPROPRIETE RENNES Dans le cadre de l Opération programmée d amélioration de l habitat engagée par la Ville de Rennes sur le centre depuis mars 2007, pour une durée de cinq

Plus en détail

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2008 Assemblée Nationale Commission des finances, de l'économie générale et du plan MISSION VILLE ET LOGEMENT PROGRAMME «DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Convention entre l Etat et l UESL relative à la Garantie des Risques Locatifs

Convention entre l Etat et l UESL relative à la Garantie des Risques Locatifs Convention entre l Etat et l UESL relative à la Garantie des Risques Locatifs Entre l Etat, représenté par le ministre de l emploi, de la cohésion sociale et du logement, le ministre de l économie, des

Plus en détail

Les devoirs du demandeur

Les devoirs du demandeur Les devoirs du demandeur Quelles conditions dois-je remplir pour que ma demande soit correctement instruite? Je dois : Être de nationalité française ou étrangère avec un titre de séjour en cours de validité.

Plus en détail

Direction des Affaires Sociales France 1/13

Direction des Affaires Sociales France 1/13 LES AIDES AU LOGEMENT Pour lles collllaborateurs de ll hôtelllleriie ACCOR en 2009 1/13 Sommaiire Historique du 1% logement page 3 Le «1%» logement pour les salariés de l hôtellerie en France page 4 1-

Plus en détail

La Garantie Revenus Locatifs

La Garantie Revenus Locatifs n.v. Vander Haeghen & C s.a. Specific Insurance Underwriters Rue Des Deux Eglises 20 Tweekerkenstraat Bruxelles 1000 Brussel Tel: +32 2 526 00 10 Fax: + 32 2 526 00 11 Website : www.vdhunderwriters.be

Plus en détail

SOMMAIRE AIDES AUX MENAGES

SOMMAIRE AIDES AUX MENAGES N 10 Juillet 2006 (Annule et remplace le n 18 de février1999 et la partie du n 22 de mai 1999 relatifs à la sécurisation des accédants 1%) SOMMAIRE AIDES AUX MENAGES LE PRET SECURI-PASS I/ GUIDE PRATIQUE

Plus en détail

Guide Prêt Locatif Social (PLS)

Guide Prêt Locatif Social (PLS) Investir dans un logement destiné à la location. Qu est-ceque c est? Le prêt locatif social (PLS) s adresse à tout investisseur qui achète un logement pour le louer. Le PLS est destiné à financer des appartements

Plus en détail

SOLIDARITÉS CIL-PASS ASSISTANCE. présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires. aides :

SOLIDARITÉS CIL-PASS ASSISTANCE. présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires. aides : FORMATION DROM 2014 CIL-PASS ASSISTANCE présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires Des difficultés de logement? Amallia est à vos côtés. aides : prêts action logement aides complémentaires

Plus en détail

FAVORISER L ACCES AU LOGEMENT POUR TOUS :

FAVORISER L ACCES AU LOGEMENT POUR TOUS : Ministère de l Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement le 20 décembre 2006 FAVORISER L ACCES AU LOGEMENT POUR TOUS : Jean-Louis BORLOO, Ministre de l emploi, de la cohésion sociale et du logement

Plus en détail

L ANAF aide les alternants/apprentis à payer leur loyer.

L ANAF aide les alternants/apprentis à payer leur loyer. DOSSIER DE PRESSE L ANAF aide les alternants/apprentis à payer leur loyer. Morgan MARIETTI Président Emilie NEGRE RP morgan.marietti@a-n-a-f.fr negremilie@gmail.commailto:fjcanard@gmail.com 06 31 93 76

Plus en détail

Action Logement Les atouts du Prêt ACCESSION. FNSCHLM, 4C 2011 Paris, le 8 septembre 2011

Action Logement Les atouts du Prêt ACCESSION. FNSCHLM, 4C 2011 Paris, le 8 septembre 2011 Action Logement Les atouts du Prêt ACCESSION FNSCHLM, 4C 2011 Paris, le 8 septembre 2011 Le GIC, un acteur de référence pour Action Logement CIL : Comité Interprofessionnel du Logement depuis 1955 Groupe

Plus en détail

Orientations et évolution du régime des aides de l ANAH en 2013. Midi-Pyrénées 24 mai 2013. Orientations 2013 & Evolution du régime des aides

Orientations et évolution du régime des aides de l ANAH en 2013. Midi-Pyrénées 24 mai 2013. Orientations 2013 & Evolution du régime des aides Orientations et évolution du régime des aides de l ANAH en 2013 Midi-Pyrénées 24 mai 2013 1 Sommaire Orientations prioritaires Propriétaires occupants (PO) Propriétaires bailleurs (PB) Syndicats de copropriétés

Plus en détail

Union. pour le Logement. des Entreprises. s engagent avec les salariés

Union. pour le Logement. des Entreprises. s engagent avec les salariés Les entreprises s engagent avec les salariés Union des Entreprises et des Salariés pour le Action Les missions d Action Le 1% (participation des employeurs à l effort de construction) a été institué en

Plus en détail

Acteurs du logement. Que faire si mon locataire ne règle pas son loyer? Où m adresser en cas de litiges avec mon locataire?

Acteurs du logement. Que faire si mon locataire ne règle pas son loyer? Où m adresser en cas de litiges avec mon locataire? Acteurs du logement Conseil Général de la Creuse Pôle Jeunesse et Solidarités 13 Rue Joseph Ducouret BP 59 23011 GUERET Cedex 05 44 30 25 40 ADIL : Agence Départementale d Information sur le Logement 28

Plus en détail

AIDES A LA MOBILITE DES SALARIES ARTICLES R. 313-19-1 VI, R. 313-19-1 VII, ET R. 313-20-1 IV DU CCH -----------------------

AIDES A LA MOBILITE DES SALARIES ARTICLES R. 313-19-1 VI, R. 313-19-1 VII, ET R. 313-20-1 IV DU CCH ----------------------- AIDES A LA MOBILITE DES SALARIES ARTICLES R. 313-19-1 VI, R. 313-19-1 VII, ET R. 313-20-1 IV DU CCH ----------------------- En application de l article R. 313-12 du code de la construction et de l habitation,

Plus en détail

Prêt relais pour allègement du coût supplémentaire d un changement de logement

Prêt relais pour allègement du coût supplémentaire d un changement de logement ACCEDANTS ET PROPRIETAIRES Prêt pr acquisition d un terrain Prêt pr construction acquisition dans le neuf Prêt pr acquisition dans l ancien avec travaux Prêt pr acquisition dans l ancien sans travaux Prêt

Plus en détail

AVANCE LOCA-PASS Sous conditions : voir bénéficiaires au dos du dossier (pour financer le dépôt de garantie Maximum financé 500 )

AVANCE LOCA-PASS Sous conditions : voir bénéficiaires au dos du dossier (pour financer le dépôt de garantie Maximum financé 500 ) cil-valdeloire.com Site BERRY Agence de BOURGES Agence de CHATEAUROUX CIL VAL DE LOIRE CIL VAL DE LOIRE CCI du Cher 45 Cours Saint Luc Esplanade de l Aéroport BP 54 BP 135 18001 BOURGES Cedex 36003 CHATEAUROUX

Plus en détail

Pertes de Loyers Comment rassurer vos propriétaires bailleurs?

Pertes de Loyers Comment rassurer vos propriétaires bailleurs? Pertes de Loyers Comment rassurer vos propriétaires bailleurs? Sommaire Mise en place de notre collaboration 2 Le propriétaire Procédure de prise de garantie 3 Paiement de la prime 3 Garantie des loyers

Plus en détail

N 377 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 377 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 377 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 13 novembre 2012. PROPOSITION DE LOI relative à la création d un

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes COMMUNIQUÉ DE PRESSE Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes Malakoff Médéric lance Ma Complémentaire Santé ACS, la première complémentaire santé individuelle conçue pour les bénéficiaires

Plus en détail

SE LOGER AVEC LE CIL VAL DE LOIRE

SE LOGER AVEC LE CIL VAL DE LOIRE SE LOGER AVEC LE CIL VAL DE LOIRE 1 SE LOGER AVEC LE CIL VAL DE LOIRE Le parcours résidentiel des salariés L Alternance LOUER Parc social Parc privé Meublés ACHETER Neuf Ancien HLM Accession Sociale FAIRE

Plus en détail

Vous. souhaitez louer. Locataire :... Co-locataire :... Entreprise :... N d entreprise :... N de demande :... N de dossier :... N de paiement :...

Vous. souhaitez louer. Locataire :... Co-locataire :... Entreprise :... N d entreprise :... N de demande :... N de dossier :... N de paiement :... CADRE RÉSERVÉ À ENTREPRISES-HABITAT Locataire :... Co-locataire :... Entreprise :... N d entreprise :... N de demande :... N de dossier :... N de paiement :... Date de réception du dossier :... Vous souhaitez

Plus en détail

Pour toute question supplémentaire, appelez le 05 56 52 75 23

Pour toute question supplémentaire, appelez le 05 56 52 75 23 Gestionet 53, rue Fondaudège 33 000 BORDEAU Tél : 05 56 52 75 23 GESTIONET & VOUS Quelle est la répartition des tâches entre Gestionet et le Propriétaire? 1 ) A l occasion du changement de locataire Lors

Plus en détail

PRESENTATION ACTION LOGEMENT 2015

PRESENTATION ACTION LOGEMENT 2015 PRESENTATION DES AIDES ACTION LOGEMENT 2015 LES AIDES LOCATIVES LES PRETS LA MOBILITE L ASSISTANCE LA COMMUNICATION LE PARC LOCATIF Nos logements: Un parc locatif de plus de 3 000 logements sur le département

Plus en détail

Prévention de l exclusion locative

Prévention de l exclusion locative Prévention de l exclusion locative Expulsion pour impayés locatifs Conférence du 10 avril 2014 Les textes fondateurs Loi n 98-657 du 29 juillet 1998 d'orientation relative à la lutte contre les exclusions

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat DOSSIER DE PRESSE Le nouveau dispositif de Garantie des

Plus en détail

Saint-Priest GRL : Faciliter les relations propriétaires privés et locataires!

Saint-Priest GRL : Faciliter les relations propriétaires privés et locataires! Saint-Priest GRL : Faciliter les relations propriétaires privés et locataires! De quoi s'agit-il? Le contrat d'assurance GRL souscrit par le propriétaire privé, couvre : - les impayés de loyer, charges

Plus en détail

Le Prêt Social de Location Accession

Le Prêt Social de Location Accession Le Prêt Social de Location Accession PSLA Un dispositif innovant qui permet de financer le bailleur & le futur locataire accédant 22 septembre 2011 Le Crédit Foncier à votre service 9- LE CREDIT FONCIER

Plus en détail

Séminaire ARS relatif à la lutte contre l'habitat Indigne

Séminaire ARS relatif à la lutte contre l'habitat Indigne Séminaire ARS relatif à la lutte contre l'habitat Indigne 3 6 décembre 2012 Espace Tamarun La Saline-Les-Bains Les aides de l'agence nationale de l habitat - ANAH Direction de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

Le microcrédit personnel garanti par le Fonds de cohésion sociale

Le microcrédit personnel garanti par le Fonds de cohésion sociale Le microcrédit personnel garanti par le Fonds de cohésion sociale Le Fonds de cohésion sociale (FCS) Le FCS est institué le 18 janvier 2005. C est un fonds de garantie qui vise à lutter contre l exclusion

Plus en détail

PRESENTATION E-F-C. E-mail : ExpatriesFinancesConseils@yahoo.fr / tel :+221 33 821 99 82 - C :+221 77 450 16 97

PRESENTATION E-F-C. E-mail : ExpatriesFinancesConseils@yahoo.fr / tel :+221 33 821 99 82 - C :+221 77 450 16 97 PRESENTATION SELON UNE ÉTUDE DU CRÉDIT FONCIER La France a besoin de construire 500 000 logements par an durant 15 ans il ne s en construit pas la moitié SELON UNE ÉTUDE DU CRÉDIT FONCIER Les prix vont

Plus en détail

PERIMETRE DU PRODUIT Loyers impayes GLI 201410-1

PERIMETRE DU PRODUIT Loyers impayes GLI 201410-1 PERIMETRE DU PRODUIT Loyers impayes GLI 201410-1 Périmètre du produit Loyers Impayés Sécuriser ses loyers et ses investissements immobilier en toute sérénité. Nos garanties permettent aux propriétaires

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du date Ville 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national : début de reprise économique, mais chômage encore trop fort Dans notre région, une problématique

Plus en détail

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE?

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? LE RÔLE DES CONTRATS COLLECTIFS D ENTREPRISE La dépendance se caractérise par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale.

Plus en détail

GUIDE des AIDES AU LOGEMENT édition 1 er trimestre 2010

GUIDE des AIDES AU LOGEMENT édition 1 er trimestre 2010 GUIDE des AIDES AU LOGEMENT édition 1 er trimestre 2010 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de

Plus en détail

Assurer mon cre dit immobilier

Assurer mon cre dit immobilier Assurer mon cre dit immobilier Pour concrétiser votre projet immobilier, vous avez besoin d obtenir un crédit immobilier ainsi qu une assurance emprunteur. L assurance emprunteur sera mise en jeu lorsqu

Plus en détail

Gwendoline Aubourg Les droits du locataire

Gwendoline Aubourg Les droits du locataire Gwendoline Aubourg Les droits du locataire Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3538-4 Table des matières Préambule....................................................... 7 Pour commencer... Bien choisir

Plus en détail

Convention entre l Etat, l UESL et la CDC sur le développement de l accession sociale par portage foncier

Convention entre l Etat, l UESL et la CDC sur le développement de l accession sociale par portage foncier Convention entre l Etat, l UESL et la CDC sur le développement de l accession sociale par portage foncier Entre l Etat, représenté par le ministre de l emploi, de la cohésion sociale et du logement, le

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I PRESENTATION Article 1 Le CCAS de Bourg en Bresse, participe depuis juin 2003 à la coordination des aides

Plus en détail

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction repose sur la dissociation de l acquisition du foncier de celle

Plus en détail

Cadre réservé au CILSO

Cadre réservé au CILSO Aide Mobili-JEUNE N de Demande :... Cadre réservé au CILSO Nom :........................................................ Prénom :........................................................ Tél. :........................................................

Plus en détail

Prévenir et faire face aux impayés de loyers. Vous êtes locataire L ADIL VOUS CONSEILLE, CONSULTEZ-LA!

Prévenir et faire face aux impayés de loyers. Vous êtes locataire L ADIL VOUS CONSEILLE, CONSULTEZ-LA! L ADIL réunit l État, les collectivités locales, les organismes d intérêt général, les professionnels publics et privés et les représentants des usagers. Elle est agréée par le Ministère chargé du Logement

Plus en détail

LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL

LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL 1. Définition et caractéristiques des prêts 1.1 Définition Le COSEF du 29 avril 2009 a élaboré une proposition de 10 principes pour la définition du microcrédit personnel

Plus en détail

GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX

GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX SOMMAIRE LOYERS IMPAYÉS...3 CHAPITRE I CE QUI EST GARANTI...3 CHAPITRE II MONTANT...3 CHAPITRE III CE QUI N EST PAS GARANTI...3 CHAPITRE IV EN CAS DE SINISTRE...4

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GENERALE DES IMPOTS 5 B-11-06 N 29 du 16 FEVRIER 2006 CREDIT D IMPOT POUR PRIMES D ASSURANCE CONTRE LES IMPAYES DE LOYER ART. 32-III DE LA LOI RELATIVE AU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Janvier 2007 La convention AERAS s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé Fédération française des sociétés d assurances Centre

Plus en détail

Prêt social de locationaccession

Prêt social de locationaccession CIFP 21 juin 2012 Prêt social de locationaccession (PSLA) Les avantages fiscaux : TVA et TFPB Isabelle.leyrat-mignard@developpement-durable.gouv.fr Chargée de mission fiscalité du logement Direction de

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3247 Convention collective nationale IDCC : 1513. ACTIVITÉS DE PRODUCTION DES

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs

Plus en détail

DEMANDE D AIDE MOBILI-JEUNE (Modèle)

DEMANDE D AIDE MOBILI-JEUNE (Modèle) UESL mise à jour novembre 2013 DEMANDE D AIDE MOBILI-JEUNE (Modèle) (A FAIRE COMPLETER ET SIGNER PAR LE DEMANDEUR) Document de demande d aide (à présenter par le demandeur, jeune de moins de 30 ans, salarié

Plus en détail

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS Confédération Nationale du Logement Sommaire Avant propos... 13 PARTIE 1 La réglementation 1. Établissement du contrat de location (article 3 de la loi n 89-462 du 6

Plus en détail

LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI : LES PRINCIPALES MESURES

LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI : LES PRINCIPALES MESURES LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI : LES PRINCIPALES MESURES 17/09/2013 "Matinées de formation" 1 1 - Loin 2013-504du14juin2013relativeàlasécurisationdel'emploi - Publiée aujodu16 - Issue de l ANI du 11

Plus en détail

Vous cherchez des solutions de défiscalisation attractives et efficaces? Tout en assurant fiabilité, sécurité et suivi?

Vous cherchez des solutions de défiscalisation attractives et efficaces? Tout en assurant fiabilité, sécurité et suivi? Vous cherchez des solutions de défiscalisation attractives et efficaces? Tout en assurant fiabilité, sécurité et suivi? Parce qu investir en Outre-Mer ne s improvise pas La convergence de 2 acteurs reconnus

Plus en détail

CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1

CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1 CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1 COMPLEMENTAIRE SANTE (MUTUELLE) Le Texte : Avenant n 2/2011 du 12 juillet 2011 agréé le 18 novembre 2011 par arrêté paru au JO le 29 novembre 2011 - étendu le par arrêté paru

Plus en détail

Nos bureaux sont ouverts toute l année et une équipe de 8 personnes au total vous reçoit :

Nos bureaux sont ouverts toute l année et une équipe de 8 personnes au total vous reçoit : www.grenecheimmo.fr Le Cabinet GRENECHE Immobilier est l une des plus anciennes agences de la ville d Evian et de la région, présente dans l ensemble des activités immobilières : - ventes : traditionnellement

Plus en détail

Bonjour la GLI! GRL, GLI, GUL : où en sommes-nous? Adieu la GUL, adieu la GRL. L actualité est brûlante et April vous en simplifie la lecture.

Bonjour la GLI! GRL, GLI, GUL : où en sommes-nous? Adieu la GUL, adieu la GRL. L actualité est brûlante et April vous en simplifie la lecture. GRL, GLI, GUL : où en sommes-nous? Adieu la GUL, adieu la GRL Les difficultés économiques, la politique sociale, le droit au logement qui heurte le droit à la propriété sont autant de raisons de garantir

Plus en détail

Nous sommes à votre service pour la location et la gestion de votre bien, en toute tranquillité d'esprit.

Nous sommes à votre service pour la location et la gestion de votre bien, en toute tranquillité d'esprit. Nous sommes à votre service pour la location et la gestion de votre bien, en toute tranquillité d'esprit. RD 932 Chemin Eliza Hegi 64 480 USTARITZ Tel : 05.59.70.35.59 - Fax : 05.59.70.39.60 E-mail : lesalizes.ustaritz@century21france.fr

Plus en détail

Créer son propre emploi

Créer son propre emploi Vous souhaitez voir intervenir, au sein de votre établissement, un de nos conseillers régionaux : prenez contact avec lui pour établir, ensemble, une proposition adaptée à vos besoins et à votre public.

Plus en détail

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préfecture de la région Rhône-Alpes Mai 2009 DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préambule Le parc locatif public ne peut répondre seul

Plus en détail

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 13 février 2015 DUAH Prospective et Planification Territoriale Habitat 1 Ordre du jour I. Rappel des axes de la politique

Plus en détail

VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides

VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides Vous n avez pas payé votre loyer depuis deux mois > Des frais supplémentaires de relance facturés sur quittance > Deux lettres de rappel

Plus en détail

LES CONDITIONS HABITUELLES D EMPLOI DES FONDS VERSÉS

LES CONDITIONS HABITUELLES D EMPLOI DES FONDS VERSÉS LES CONDITIONS HABITUELLES D EMPLOI DES FONDS VERSÉS Mises à jour le 19 novembre 2014. Siège social : 69, bd des canuts 69317 LYON Cedex 04 Tél. : 04.78.30.58.30 Fax : 04.78.27.75.22 SIRET 775 643 216

Plus en détail

présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015

présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015 présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015 LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014 - juin 2014 : réunion de lancement de la Commission de Coordination des Actions de Prévention des Expulsions CCAPEX

Plus en détail

655 Route des Baisses - 01 570 FEILLENS. Port : 06.79.64.83.00 Bureau : 03.85.21.31.19 Email : placyr-immo@orange.fr

655 Route des Baisses - 01 570 FEILLENS. Port : 06.79.64.83.00 Bureau : 03.85.21.31.19 Email : placyr-immo@orange.fr 655 Route des Baisses - 01 570 FEILLENS Port : 06.79.64.83.00 Bureau : 03.85.21.31.19 Email : placyr-immo@orange.fr FAIRE GERER SON BIEN PAR Alexandra La gestion locative décharge le propriétaire de «toutes

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9 Présentation Guide d accompagnement à l application du Règlement Intérieur 2012 à l usage des partenaires Juin 2012 page 1/9 Plan du guide Qu est-ce que le FSL? Comment saisir le Fonds? Les critères généraux

Plus en détail

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES Mardi 2 juillet 2013, 16h - Préfecture Dossier de presse Dans

Plus en détail

Présentation du contingent préfectoral et du DALO

Présentation du contingent préfectoral et du DALO Présentation du contingent préfectoral et du DALO Quelques chiffres en Haute-Savoie 7 600 logements Un peu plus de 400 relogements par an environ 15% des attributions totales de logements sociaux Un taux

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3271 Convention collective nationale IDCC : 1631. HÔTELLERIE DE PLEIN AIR (5 e édition. Novembre 2004) ACCORD

Plus en détail