LE PASS-GRL du 1 % Logement

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE PASS-GRL du 1 % Logement"

Transcription

1 LE PASS-GRL du 1 % Logement UN NOUVEL OUTIL POUR FAVORISER L ACCES AU LOGEMENT A l initiative des partenaires sociaux du 1 % Logement, le PASS-GRL est opérationnel depuis le 1er janvier 2007 Nouvel outil pour l accès au logement locatif, conçu par les partenaires sociaux du 1 % Logement (MEDEF, CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGPME, CGT, CGT-FO), le PASS-GRL renforce le dispositif garantie LOCA-PASS, mis en place en Ce nouveau dispositif, qui concerne aujourd hui le parc locatif privé, a été proposé dès novembre 2004 dans le rapport du groupe de travail sur la Garantie des Risques Locatifs du Conseil national de l habitat (CNH), remis au ministère du Logement. Il a été intégré dans la loi "Services à la personne" du plan de Cohésion Sociale du 26 juillet Le PASS-GRL a été officiellement créé le 20 décembre 2006, par la signature d une convention entre l Etat et les partenaires sociaux du 1 % Logement, regroupés au sein de l UESL (Union d Economie Sociale pour le Logement). Il fait partie des dispositions de la loi «DALO», Droit au Logement Opposable du 5 mars

2 Le PASS-GRL : pour aller plus loin que le LOCA-PASS et faciliter l accès au logement locatif privé Le LOCA-PASS en quelques chiffres En 2006, le LOCA-PASS a concerné plus de ménages dont en garantie. Avec 3 millions 1/2 des aides LOCA-PASS distribuées depuis 1999, les objectifs des partenaires sociaux ont été pour une bonne part remplis. Mais pour une part seulement. C est pourquoi, pour aller plus loin, ils ont créé un autre dispositif : le PASS-GRL. Les jeunes de moins de trente ans représentent 60 % des bénéficiaires. Le contexte de la demande de logement L évolution du marché du travail et la fragilisation des salariés freinent l accès au logement. Les nouveaux modes de vie et de situations familiales multiplient les besoins. La pénurie reste cruciale en 2007 : il manque logements économiquement et socialement accessibles. Le coût du logement dans le budget des ménages : Il représente 24 % des revenus en 2005, devant l alimentation (17 %). Depuis 2000, les loyers ont progressé, selon la FNAIM, de 4,6 % par an, soit plus du double du montant de l inflation. Aujourd hui, seuls 6 % des logements dans le parc privé ont un loyer de niveau HLM, contre 50 % en Les revenus des ménages : 4 millions de salariés sont payés au SMIC. La moitié des ménages a un revenu mensuel inférieur à Le revenu des Français est en baisse en 2004 pour toutes les catégories, sauf pour les 5 % de ménages les plus aisés. 2

3 Le contexte de l offre Les bailleurs dans le parc locatif privé, qui représente 6 millions de logements sur un total de 10 millions, restent prudents face aux risques d impayés générés par certaines populations fragilisées. L exigence accrue de garanties (caution d'une personne physique ou morale), qui concerne un locataire sur deux, limite l accès du plus grand nombre au logement locatif. La couverture de la garantie LOCA-PASS est insuffisante pour que les propriétaires acceptent de louer leurs logements à un locataire qui ne répond pas aux critères habituels de solvabilité. Le logement, la préoccupation prioritaire pour 82 % des maires Il manque logements économiquement et socialement accessibles. Les possibilités d accueil dans le parc HLM sont à leur niveau le plus bas depuis 10 ans, malgré les logements mis en chantier en Sur les nouveaux logements construits en 2005, moins d un quart sont compatibles avec les ressources de 2/3 des Français. On compte 1,3 million de demandeurs de logements sociaux en La réponse des partenaires sociaux Mettre en place un dispositif plus performant que le LOCA-PASS, afin de rassurer les bailleurs et les inciter à louer leurs appartements à des populations qui ne répondent pas aux critères habituels de solvabilité. Assortir ce dispositif d un accompagnement social à destination des locataires qui se trouvent en difficulté (problème d emploi, de santé, de changement de situation familiale, etc ). 3

4 Qu est-ce que le PASS-GRL? Un dispositif d assurance souscrit volontairement par un bailleur, qui, pour une prime modique, apporte : une couverture en cas d impayés de loyer, pendant toute la durée du bail, une couverture des détériorations immobilières du fait du locataire, ainsi que des frais de justice en cas de procédure contentieuse. Mais au-delà d'un contrat d assurance pour le bailleur, le PASS-GRL est un concept innovant au service du logement, des bailleurs et des locataires. Il permet : De lever le 1 er frein à la mise sur le marché de logements du parc privé, en rassurant les bailleurs par les garanties proposées (sécurité financière) et la simplification de gestion des impayés. Le PASS-GRL donne au bailleur la possibilité de louer son bien plus vite. D élargir l offre de logement à l attention de nombreuses catégories de personnes, le locataire n étant plus obligé de fournir une caution personne physique ou morale. De garantir un accompagnement social au locataire en cas d accident de la vie. Le PASS-GRL contribue ainsi à la prévention des expulsions. Concrètement, quelles sont les garanties accordées? Les impayés de loyer : loyer + charges locatives TTC net d aides éventuelles au logement, sur toute la durée du bail ou indemnités d occupation acquises jusqu au départ du locataire, avec un plafond de garantie de / mois. La gestion automatique du recouvrement des loyers impayés pour le compte du bailleur, sans aucune avance des frais de procédures judiciaires. La prise en charge des détériorations immobilières du fait du locataire à son départ, dans la limite d'un plafond de par logement et avec une franchise absolue de 2 mois de loyers + charges. Le PASS-GRL, parce que le contentieux n est pas la seule solution procédures contentieuses engagées en 2005 dans le parc privé et social. Près de ménages voient leur bail résilié chaque année. Les expulsions en 2005 concernent ménages. Le PASS-GRL apporte aux entreprises d assurances des compensations financières en cas de sinistre, à la condition de permettre aux locataires exclus par les critères usuels de solvabilité de bénéficier du dispositif et d'accéder à un logement. Les sinistres sont financés par la quote-part des primes versées par les bailleurs (primes pures), affectées au «Fonds Garantie des Risques Locatifs», créé et géré par l UESL. Si celles-ci sont insuffisantes, il sera fait appel à la compensation de l UESL pour les publics relevant du 1 % Logement, et à la compensation Etat pour les autres publics. 4

5 Quels sont les locataires concernés? Les locataires qui ne présentent pas les critères usuels de garantie demandés par les bailleurs (aujourd hui, le taux d effort 1 maximum autorisé est de 33,3 % et un CDI est exigé, sauf demande de caution personne physique ou morale). Les locataires qui présentent un taux d effort dans la limite d un plafond de 50 %. Deux catégories de locataires Les locataires éligibles au 1 % Logement relevant de l UESL. locataires éligibles à la garantie LOCA-PASS actuelle. tout locataire d un logement du parc privé faisant l objet d une convention APL (Etat ou ANAH). Locataires éligibles au 1 % Logement Salariés des entreprises du secteur privé non agricole, y compris les anciens salariés retraités depuis moins de cinq ans et les travailleurs saisonniers, sans critères d'ancienneté, de nature du contrat de travail et du nombre de salariés que comptent leurs entreprises. Jeunes de moins de trente ans, en situation d emploi ou de recherche d emploi. Etudiants boursiers de l Etat. Tout locataire du parc privé conventionné. Les locataires hors 1 % Logement relevant de l'etat. Locataires éligibles hors 1 % Logement, pris en charge par l Etat Fonctionnaires. Retraités depuis plus de 5 ans. Professions indépendantes. Demandeurs d emploi. Jeunes de moins de trente ans, titulaires d un emploi permanent de la Fonction publique. Etudiants non boursiers de l Etat. Salariés du secteur agricole. Bénéficiaires des minima sociaux. 1 Le taux d'effort se calcule par le rapport entre le montant du loyer et des charges mensuels (déduction faite des aides au logement) et les revenus mensuels permanents. 5

6 LES ATOUTS DU PASS-GRL Les "plus" pour le bailleur Mettre en location son logement avec une garantie en cas d incident de paiement, pour une prime d assurance faible et déductible fiscalement. Ce dispositif est souscrit volontairement par le bailleur. Obtenir le règlement de la totalité des loyers et des charges, dès le 1er impayé de loyer, et pendant toute la durée du bail, sans avoir à gérer les éventuels contentieux. Obtenir le paiement des travaux de remise en état de son logement, en cas de détériorations immobilières du fait du locataire, et des éventuels frais de justice. Participer à l intérêt général, en permettant aux personnes modestes et fragilisées de se loger. Louer ou relouer son logement plus rapidement, compte tenu de ces garanties, sécurité financière et facilités de gestion. Les "plus" pour le locataire Disposer d une offre locative accrue et pouvoir choisir son logement. Accéder à un logement locatif, quand bien même les critères de solvabilité exigés aujourd hui par les sociétés d assurances ne sont pas respectés (actuellement, les revenus doivent être de 3 à 4 fois supérieurs au montant du loyer). Etre dispensé de fournir une caution personne physique ou morale. Bénéficier d un accompagnement social, en cas de modification de sa situation sociale ou professionnelle. Obtenir des conditions adaptées de remboursement de la dette, bénéficier des aides du 1 % Logement et des mesures d accompagnement social lié au logement (ASLL) Du LOCA-PASS au PASS-GRL des garanties renforcées pour le bailleur, la confiance rétablie entre bailleurs et locataires, une offre locative privée plus fluide. 6

7 LES ACTEURS DU PASS-GRL Quatre acteurs principaux : APAGL, GRL Gestion, UESL et l Etat APAGL Association Pour l'accès aux Garanties Locatives Définit et garantit la finalité sociale du dispositif. Décide des mesures de traitement social des locataires en difficulté de paiement. Étudie les effets, les coûts et les conditions d évolution du PASS-GRL. Propose au Conseil d Administration de l UESL les modifications et améliorations à apporter au dispositif. Définit les politiques de communication autour du PASS-GRL. GRL Gestion SAS filiale de l'uesl Assure la promotion et le développement du PASS-GRL. Met en œuvre le PASS-GRL sur le plan opérationnel (interface entre les assureurs et le 1 % Logement). Assure le suivi financier et technique du dispositif. UESL Union d'economie Sociale pour le Logement Définit les critères d éligibilité du public 1 % Logement. Evalue les conditions de mise en œuvre et les effets du dispositif. Gère et finance les fonds de garantie du PASS-GRL. Finance les mesures et le coût de fonctionnement du dispositif. ETAT Organise le cadre réglementaire et législatif du PASS-GRL. Définit les critères d éligibilité des publics hors 1 % Logement. Assure la compensation financière pour les publics hors 1 % Logement. Le fonctionnement du PASS-GRL est donc assuré par deux instances créées à l initiative de l UESL Une Association pour l Accès aux Garanties Locatives (APAGL), gérée paritairement, chargée de garantir la finalité sociale du dispositif et des modalités de son évolution. Une société de gestion (SAS GRL Gestion), chargée du développement et du suivi technique du dispositif. Le financement du PASS-GRL est assuré par les fonds du 1 % Logement, par l État et par les cotisations des bailleurs. 7

8 LE PASS-GRL EN PRATIQUE Combien ça coûte pour les bailleurs? Pour un bailleur isolé : La prime de référence est de 2,50 % TTC du loyer annuel + charges. Elle est payable d avance, annuellement par tacite reconduction. Pour les propriétaires qui font gérer leurs logements par un professionnel de l immobilier : La prime de référence est de 1,80 % TTC du loyer annuel + charges. Elle est payable à terme échu par trimestre. Les avantages : Primes déductibles des revenus fonciers (CGI art 31 I 1 a bis). ou Crédit d impôt à hauteur de 50 % du montant de la prime des contrats d assurance GRL (BOI 5-B ). Quelles démarches effectuer? Pour un candidat locataire : obtenir un passeport PASS-GRL : Saisir le passeport en ligne sur le site La durée de validité du passeport est de 3 mois sauf si changement de situation familiale ou professionnelle ; passé ce délai, si le locataire n a pas trouvé de logement, il sera nécessaire de saisir un nouveau passeport. Présenter le passeport PASS-GRL à un administrateur de biens ou à un professionnel de l'immobilier, avec les justificatifs des déclarations consignées dans le passeport PASS-GRL. Pour un propriétaire ou un professionnel de l'immobilier : souscrire au contrat PASS-GRL : Vérifier les déclarations du locataire consignées dans le passeport PASS-GRL. Pour un locataire en place, le passeport PASS-GRL n'est pas à fournir. Il est éligible au dispositif sous réserve d'être à jour de ses paiements, ne pas avoir d'incident de paiement de plus de 2 termes consécutifs (en tout ou partie) et le bail doit avoir été souscrit depuis au moins 6 mois. Par ailleurs, aucune caution personne physique ou morale ou garantie LOCA-PASS ne doit avoir été exigée à l'entrée dans le logement. Souscrire au contrat PASS-GRL auprès d une entreprise d assurances (tarification plus avantageuse si le bailleur passe par l intermédiaire d un professionnel de l immobilier). Consulter le site 8

9 Que faire en cas d incident de paiement? Le bailleur demande au locataire de régulariser l incident (lettres simple et recommandée avec AR). Le bailleur déclare l impayé auprès de la SAS GRL Gestion. Comment l incident est-il traité? La SAS GRL Gestion réceptionne et valide les déclarations de sinistre et saisit l'apagl. L'APAGL prescrit le type de recouvrement à engager (amiable ou contentieux) et délègue la mise en œuvre du traitement social à ses partenaires du travail socia l (CIL, CCI et associations). La SAS GRL Gestion indemnise le bailleur. Qu'est ce qu'un traitement social? Il est effectué par un partenaire de l APAGL. Il intègre une démarche préventive. Le locataire est informé qu'en cas de difficulté, un conseiller social est à sa disposition ainsi qu'un traitement de l'impayé de loyer adapté à sa situation. Etape 1 Diagnostic social Par contact téléphonique ou par courrier, le partenaire de l APAGL effectue l'analyse sociale et budgétaire permettant de déterminer la capacité de remboursement mensuelle du locataire. Etape 2 Protocole d apurement de la dette Si le locataire a une capacité de remboursement suffisante, un plan de recouvrement amiable est mis en œuvre sur une base forfaitisée par l'apagl, négociable entre le partenaire de l APAGL et le locataire. Ce plan peut être assorti des mesures financières du 1 % Logement. Etape 3 Diagnostic complémentaire Si la capacité de remboursement est insuffisante, un diagnostic social complémentaire est réalisé. Un protocole avec contrat d'engagement réciproque est mis en œuvre. Il comprend notamment : des mesures financières du 1 % ; une mesure ASLL (accompagnement social lié au logement) ; une orientation vers des organismes plus spécialisés susceptibles de traiter des problématiques plus spécifiques ; une démarche de relogement. La procédure contentieuse sera évitée, sauf en cas de rejet par le locataire des démarches amiables proposées ou laissées sans réponse. En cas de désaccord : Le locataire peut former un recours, qu'il adresse à la Commission des Recours constituée au sein de l'apagl, pour contester la décision de mise en œuvre de la Garantie des risques locatifs, délivrance du passeport ou modalités de traitement social prescrites par l APAGL. 9

10 PERSPECTIVES Le dispositif de garantie LOCA-PASS subsiste jusqu à ce que le PASS-GRL devienne totalement opérationnel. Une évaluation du PASS-GRL sera réalisée avant le 1 er juillet 2008 afin de décider de l'avenir de la garantie LOCA-PASS et de sa substitution par le PASS-GRL. Le locataire peut toujours bénéficier d une avance LOCA-PASS (dépôt de garantie) en complément d un PASS-GRL. Aujourd'hui, si le PASS-GRL concerne le parc privé, les conditions de son extension au parc social sont à l'étude. La volonté des partenaires sociaux étant, bien entendu, que le PASS-GRL devienne réellement une garantie universelle des risques locatifs. Les ambitions du PASS-GRL en millions de contrats PASS-GRL Logements du parc privé remis sur le marché Réduction de 50 % du nombre des procédures contentieuses. 10

11 Le 1 % Logement. un peu d histoire. De 1953 à C est la dénomination usuelle de la Participation des Employeurs à l Effort de Construction, instituée en 1953 pour les entreprises du secteur privé non agricole. A l origine, ces entreprises devaient consacrer 1 % de leur masse salariale au financement de la résidence principale des salariés. Après des baisses successives, la participation est fixée, depuis 1992, à 0,45 %. Toutefois, la contribution des entreprises reste proche du 1 % initial, puisqu elle représente actuellement 0,95 % de la masse salariale. La différence, 0,50 % est versée au Fonds National d Aide au Logement (FNAL), qui finance diverses allocations logement sans contrepartie pour les entreprises. Le 1 % Logement est actuellement versé par entreprises, employant 11 millions de salariés. Il est géré essentiellement par les CIL/CCI, regroupés au sein de l UESL... de 1998 à aujourd hui Une convention de 1998 entre l Etat et l UESL a permis au 1 % Logement d élargir ses champs d intervention en faveur du logement, avec notamment de nouvelles aides à la sécurisation et à la mobilité professionnelle. De même, en 2002, des conventions ont renforcé le rôle du 1 %, dans le cadre de la politique de renouvellement urbain, permettant des investissements locatifs, des aides en faveur des ménages et des versements à l Association Foncière Logement, chargée de développer une offre nouvelle de logements. 11

Avril 2008. Dispositif GRL

Avril 2008. Dispositif GRL Avril 2008 Dispositif GRL 1- Qu est-ce que la GRL? La GRL c est quoi? 2 La Garantie des Risques Locatifs est un dispositif créé par l Etat et les partenaires sociaux (dont l UESL, Union d Economie Sociale

Plus en détail

Oui! des Risques Locatifs! La nouvelle relation de confiance entre propriétaires et locataires

Oui! des Risques Locatifs! La nouvelle relation de confiance entre propriétaires et locataires Oui! à la nouvelle Garantie des Risques Locatifs! La nouvelle relation de confiance entre propriétaires et locataires Oui à une sécurité renforcée pour les revenus et les biens des propriétaires! Oui à

Plus en détail

Bien assuré Bien loué. La sécurité de mon patrimoine La garantie de mes loyers

Bien assuré Bien loué. La sécurité de mon patrimoine La garantie de mes loyers Bien assuré Bien loué La sécurité de mon patrimoine La garantie de mes loyers Louer en toute tranquilité GRL, Garantie des Risques Locatifs Les transformations du marché du travail, l'entrée plus tardive

Plus en détail

Action Logement et les jeunes salariés

Action Logement et les jeunes salariés Action Logement et les jeunes salariés Aujourd hui en France, le logement est l une des préoccupations majeures, et plus particulièrement celui des jeunes. Les difficultés de logement peuvent entraver

Plus en détail

Assurances AXELIS. La Garantie des Risques Locatifs L'IMMOBILIER AVEC ASSURANCE

Assurances AXELIS. La Garantie des Risques Locatifs L'IMMOBILIER AVEC ASSURANCE Assurances AXELIS La Garantie des Risques Locatifs L'IMMOBILIER AVEC ASSURANCE https://extranet.cgaim.fr AXELIS La Garantie des Risques Locatifs (GRL) Notre solution GRL conforme au dispositif du 26 décembre

Plus en détail

AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- Conditions de mise en œuvre

AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- Conditions de mise en œuvre AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- En application de l article R. 313-12 du code de la construction et de l habitation, l UESL peut déterminer par recommandation

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I PRESENTATION Article 1 Le CCAS de Bourg en Bresse, participe depuis juin 2003 à la coordination des aides

Plus en détail

Conseil de Surveillance du 23 février 2012

Conseil de Surveillance du 23 février 2012 AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ---- En application de l article R. 313-12 du code de la construction et de l habitation, l UESL peut déterminer par recommandation les modalités

Plus en détail

L ADIL 75 VOUS INFORME

L ADIL 75 VOUS INFORME L ADIL 75 VOUS INFORME LA GRL GARANTIE DES RISQUES LOCATIFS Un contrat d assurances loyers impayés. La GRL est un contrat d assurances proposé aux bailleurs privés et qui offre aux locataires en difficultés

Plus en détail

Accord partenarial. Le présent accord est passé entre :

Accord partenarial. Le présent accord est passé entre : Accord partenarial entre la Communauté Urbaine d ARRAS et l APAGL pour la mise en œuvre du dispositif de Garantie des Risques Locatifs (GRL) et la mobilisation du parc locatif privé Le présent accord est

Plus en détail

Les Aides complémentaires non liées à la mobilité Avance Loca Pass

Les Aides complémentaires non liées à la mobilité Avance Loca Pass Les Aides complémentaires non liées à la mobilité Avance Loca Pass - Salarié(e) des entreprises du secteur privé non agricole, quelle que soit leur ancienneté et la nature de leur contrat de travail -

Plus en détail

LE DEPOT DE GARANTIE

LE DEPOT DE GARANTIE LE DEPOT DE GARANTIE Rubrique : Logement Source : site «service-public.fr» Attention : ne pas confondre dépôt de garantie et caution. Le dépôt de garantie est une somme en argent déposée par le locataire

Plus en détail

Présentation du contingent préfectoral et du DALO

Présentation du contingent préfectoral et du DALO Présentation du contingent préfectoral et du DALO Quelques chiffres en Haute-Savoie 7 600 logements Un peu plus de 400 relogements par an environ 15% des attributions totales de logements sociaux Un taux

Plus en détail

SOLIDARITÉS CIL-PASS ASSISTANCE. présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires. aides :

SOLIDARITÉS CIL-PASS ASSISTANCE. présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires. aides : FORMATION DROM 2014 CIL-PASS ASSISTANCE présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires Des difficultés de logement? Amallia est à vos côtés. aides : prêts action logement aides complémentaires

Plus en détail

Séminaire ARS relatif à la lutte contre l'habitat Indigne

Séminaire ARS relatif à la lutte contre l'habitat Indigne Séminaire ARS relatif à la lutte contre l'habitat Indigne 3 6 décembre 2012 Espace Tamarun La Saline-Les-Bains Les aides de l'agence nationale de l habitat - ANAH Direction de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif DISPOSITIONS PRATIQUES OPAH COPROPRIETE RENNES Dans le cadre de l Opération programmée d amélioration de l habitat engagée par la Ville de Rennes sur le centre depuis mars 2007, pour une durée de cinq

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE PROTECTION SOCIALE Note d information N 2012-22 du 6 avril 2012 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE REFERENCES Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires (Journal officiel

Plus en détail

1. LES SALARIES UTILISANT LES TRANSPORTS EN COMMUN

1. LES SALARIES UTILISANT LES TRANSPORTS EN COMMUN ZOOM SUR L AIDE AU TRANSPORT DOMICILE - TRAVAIL Sources : - art. 20 de LFSS 2009 du 17 décembre 2008 ; - Décret n 2008-1501 du 30 décembre 2008 relatif au remboursement des frais de transport des salariés

Plus en détail

Garantie des risques locatifs

Garantie des risques locatifs PROPOSITION Projet de loi Logement et Urbanisme LOCATION loi 1989 Garantie des risques locatifs C.C.H. Propositions : Le taux d effort de la garantie de base et le traitement amiable des impayés doivent

Plus en détail

FAQ N 58b La Garantie Universelle des Risques Locatifs (GRL), et sa mobilisation en faveur des réfugiés statutaires

FAQ N 58b La Garantie Universelle des Risques Locatifs (GRL), et sa mobilisation en faveur des réfugiés statutaires Direction de l Intégration* - Emploi/Logement * Avec le soutien du Ministère de l'immigration, de l'intégration, de l'identité Nationale et du Développement Solidaire Département de l Asile et du Fonds

Plus en détail

Bailleurs. Vous venez de déclarer à la Caf un impayé de loyer. Tout ce que vous devez savoir sur la procédure d impayé...

Bailleurs. Vous venez de déclarer à la Caf un impayé de loyer. Tout ce que vous devez savoir sur la procédure d impayé... Bailleurs Vous venez de déclarer à la Caf un impayé de loyer. Tout ce que vous devez savoir sur la procédure d impayé... Rappel Vous venez de déclarer un impayé de loyer à la Caf, concrètement que va-t-il

Plus en détail

Congé Individuel de Formation

Congé Individuel de Formation Congé Individuel de Formation Congé Bilan de Compétences Congé Validation des Acquis de l'expérience www.fongecifcentre.com Le Congé Bilan de Compétences c est quoi? C est la possibilité pour vous, salarié,

Plus en détail

développe les solidarités

développe les solidarités développe les solidarités www.gard.fr Propriétaires bailleurs, comment louer sereinement votre logement? SOMMAIRE les Aides à l amélioration de l habitat... 5 les Aides au Logement... 7 l Assurance Loyers

Plus en détail

PROPRIÉTAIRES LOUEZ EN TOUTE SÉCURITÉ! WWW.SOLIBAIL.FR

PROPRIÉTAIRES LOUEZ EN TOUTE SÉCURITÉ! WWW.SOLIBAIL.FR PROPRIÉTAIRES LOUEZ EN TOUTE SÉCURITÉ! WWW.SOLIBAIL.FR COMMENT ÇA? MARCHE Des associations sont agréées par la préfecture Le propriétaire loue son bien à une de ces associations Le logement est proposé

Plus en détail

COUVERTURE SANTÉ GÉNÉRALISÉE

COUVERTURE SANTÉ GÉNÉRALISÉE COUVERTURE SANTÉ GÉNÉRALISÉE Régime Professionnel Complémentaire de Santé IRP AUTO Partenaire de l UNIDEC 28 Juin 2014 LA COUVERTURE SANTÉ GÉNÉRALISÉE SOMMAIRE Présentation du groupe IRP AUTO Le contexte

Plus en détail

DEMANDE D AIDE MOBILI-JEUNE (Modèle)

DEMANDE D AIDE MOBILI-JEUNE (Modèle) UESL mise à jour novembre 2013 DEMANDE D AIDE MOBILI-JEUNE (Modèle) (A FAIRE COMPLETER ET SIGNER PAR LE DEMANDEUR) Document de demande d aide (à présenter par le demandeur, jeune de moins de 30 ans, salarié

Plus en détail

PRESENTATION ACTION LOGEMENT 2015

PRESENTATION ACTION LOGEMENT 2015 PRESENTATION DES AIDES ACTION LOGEMENT 2015 LES AIDES LOCATIVES LES PRETS LA MOBILITE L ASSISTANCE LA COMMUNICATION LE PARC LOCATIF Nos logements: Un parc locatif de plus de 3 000 logements sur le département

Plus en détail

N 377 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 377 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 377 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 13 novembre 2012. PROPOSITION DE LOI relative à la création d un

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N O

Plus en détail

Guide Prêt Locatif Social (PLS)

Guide Prêt Locatif Social (PLS) Investir dans un logement destiné à la location. Qu est-ceque c est? Le prêt locatif social (PLS) s adresse à tout investisseur qui achète un logement pour le louer. Le PLS est destiné à financer des appartements

Plus en détail

Service AID. L année 2011 a été marquée par la suppression de 0,5 ETP et le changement de travailleur social au 1 er juillet.

Service AID. L année 2011 a été marquée par la suppression de 0,5 ETP et le changement de travailleur social au 1 er juillet. Service AID Le Droit Au Logement Opposable (DALO) est un moyen pour des personnes qui n arrivent pas à accéder au logement social de faire valoir leur droit au logement. La Loi DALO de 2007 prévoit pour

Plus en détail

Le Pass foncier. La convention du 20 décembre 2006 entre l'etat, l'uesl et la CDC sur le développement de l'accession sociale par portage foncier

Le Pass foncier. La convention du 20 décembre 2006 entre l'etat, l'uesl et la CDC sur le développement de l'accession sociale par portage foncier Le Pass foncier Le cadre règlementairer La convention du 20 décembre 2006 entre l'etat, l'uesl et la CDC sur le développement de l'accession sociale par portage foncier Organise la mise en place d un nouveau

Plus en détail

Faciliter l adhésion à une complémentaire santé

Faciliter l adhésion à une complémentaire santé Faciliter l adhésion à une complémentaire santé la CPAM de l Oise aide financièrement les assurés qui en ont besoin 4 octobre 2011 Contacts presse : Françoise De Rocker 03 44 10 11 12 francoise.de-rocker@cpam-oise.cnamts.fr

Plus en détail

Annexe à la délibération n 4/11 - Page 1/5. CIS/ La Rose des Vents

Annexe à la délibération n 4/11 - Page 1/5. CIS/ La Rose des Vents Page 1/5 CIS/ La Rose des Vents Page 2/5 Préambule Conformément aux objectifs de la loi n 98.657 de «lutte contre les exclusions» du 29 juillet 1998 et la loi n 2005.32 de «programmation pour la cohésion

Plus en détail

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir Définition Champ d application Conclusion du contrat Formalités Durée du contrat et conditions d emploi Rémunération Aides et avantages sociaux particuliers Contrat de professionnalisation Contrat de formation

Plus en détail

Agence Immobilière à Vocation Sociale

Agence Immobilière à Vocation Sociale Agence Immobilière à Vocation Sociale 2 Une AIVS est une structure à but social (association, UES, SCIC, ) qui possède les compétences d agent immobilier (profession réglementée par la loi Hoguet) pour

Plus en détail

La prime d activité. du pouvoir d achat en plus pour les travailleurs modestes. dossier presse. 22 décembre 2015

La prime d activité. du pouvoir d achat en plus pour les travailleurs modestes. dossier presse. 22 décembre 2015 La prime d activité du pouvoir d achat en plus pour les travailleurs modestes dossier presse 22 décembre 2015 Contact : Cabinet de Marisol TOURAINE, 01 40 56 60 65 - cab-ass-presse@sante.gouv.fr La prime

Plus en détail

Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires

Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires 3 Conciliation prud homale Conciliation devant le bureau de conciliation Pour les contestations relatives au licenciement (et non sur la rupture

Plus en détail

L ouverture du revenu de solidarité active aux jeunes actifs

L ouverture du revenu de solidarité active aux jeunes actifs L ouverture du revenu de solidarité active aux jeunes actifs L ouverture du RSA aux jeunes actifs L extension du RSA aux jeunes de moins de 25 ans, dès lors que ces derniers ont exercé une activité professionnelle,

Plus en détail

ECO-PRÊT À TAUX ZÉRO. Objet

ECO-PRÊT À TAUX ZÉRO. Objet ECO-PRÊT À TAUX ZÉRO Prêt sans intérêts et accessible sans conditions de ressources, pour des travaux réalisés par un professionnel, soit constitué d un bouquet de travaux ou permettant d atteindre une

Plus en détail

COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE

COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE Pour mieux comprendre COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE LE GOUVERNEMENT S ENGAGE L agriculture est un secteur stratégique pour l économie française et dispose d atouts considérables. Avec ses 450 000

Plus en détail

Le microcrédit personnel garanti par le Fonds de cohésion sociale

Le microcrédit personnel garanti par le Fonds de cohésion sociale Le microcrédit personnel garanti par le Fonds de cohésion sociale Le Fonds de cohésion sociale (FCS) Le FCS est institué le 18 janvier 2005. C est un fonds de garantie qui vise à lutter contre l exclusion

Plus en détail

Mobilité Accompagnement Vos droits

Mobilité Accompagnement Vos droits Mobilité Accompagnement Vos droits Les différentes mobilités Un salarié qui ouvre droit à plusieurs types de mobilités, ne peut prétendre au cumul du bénéfice des aides associées à ces différentes mobilités.

Plus en détail

Compte rendu Commission Logement

Compte rendu Commission Logement 13 avril 2012 Compte rendu Commission Logement LOUER ETRE PROPRIÉTAIRE TRAVAUX ACCÉS DES JEUNES A UN LOGEMENT L accession a un logement, notre priorité! 2 organismes collecteurs ont été retenu : - AMALIA

Plus en détail

MODALITES DE PRISE EN CHARGE PARTIELLE DU TRAJET DOMICILE TRAVAIL DES AGENTS DE LA FPT

MODALITES DE PRISE EN CHARGE PARTIELLE DU TRAJET DOMICILE TRAVAIL DES AGENTS DE LA FPT Références MODALITES DE PRISE EN CHARGE PARTIELLE DU TRAJET DOMICILE TRAVAIL DES AGENTS DE LA FPT Loi n 2008-1330 du 17décembre 2008 de financement de la sécurité sociale pour 2009 (notamment son article

Plus en détail

Les aides pour les sociétés civiles immobilières

Les aides pour les sociétés civiles immobilières Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Les aides pour les sociétés civiles immobilières Des conditions d attribution spécifiques Des aides financières existent pour soutenir les particuliers qui

Plus en détail

Action Logement Les atouts du Prêt ACCESSION. FNSCHLM, 4C 2011 Paris, le 8 septembre 2011

Action Logement Les atouts du Prêt ACCESSION. FNSCHLM, 4C 2011 Paris, le 8 septembre 2011 Action Logement Les atouts du Prêt ACCESSION FNSCHLM, 4C 2011 Paris, le 8 septembre 2011 Le GIC, un acteur de référence pour Action Logement CIL : Comité Interprofessionnel du Logement depuis 1955 Groupe

Plus en détail

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble»

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» IMPôTS LE REGIME PARTICULIER DES ASSISTANTS MATERNELS Siège Social sans permanence: 20

Plus en détail

Article 18 du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires. Jeudi 6 juin 2013

Article 18 du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires. Jeudi 6 juin 2013 1 Article 18 du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires Jeudi 6 juin 2013 2 L assemblée nationale a voté dans la nuit du 5 au 6 juin 2013 en seconde lecture le projet de loi

Plus en détail

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 13 février 2015 DUAH Prospective et Planification Territoriale Habitat 1 Ordre du jour I. Rappel des axes de la politique

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du date Ville 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national : début de reprise économique, mais chômage encore trop fort Dans notre région, une problématique

Plus en détail

L indépendance, c est l affaire de tous

L indépendance, c est l affaire de tous Entreprises OFFRE DÉPENDANCE COLLECTIVE L indépendance, c est l affaire de tous Humanis vous présente une garantie Dépendance collective s adaptant aux besoins de vos salariés et à la hauteur des ambitions

Plus en détail

Le Cabinet ROLLAND & GIROT propose un large éventail de compétences, grâce à une équipe de collaborateurs salariés, répartis sur ses 2 sites.

Le Cabinet ROLLAND & GIROT propose un large éventail de compétences, grâce à une équipe de collaborateurs salariés, répartis sur ses 2 sites. Le Cabinet ROLLAND & GIROT est une agence immobilière indépendante créée en 2006 par Thomas ROLLAND & Stéphane GIROT gérants associés, tous deux diplômés de l immobilier. En 2007 : ouverture de l agence

Plus en détail

Le Cabinet ROLLAND & GIROT propose un large éventail de compétences, grâce à une équipe de collaborateurs salariés, répartis sur ses 2 sites.

Le Cabinet ROLLAND & GIROT propose un large éventail de compétences, grâce à une équipe de collaborateurs salariés, répartis sur ses 2 sites. Le Cabinet ROLLAND & GIROT est une agence immobilière indépendante créée en 2006 par Thomas ROLLAND & Stéphane GIROT gérants associés, tous deux diplômés de l immobilier. En 2007 : ouverture de l agence

Plus en détail

LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL

LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL 1. Définition et caractéristiques des prêts 1.1 Définition Le COSEF du 29 avril 2009 a élaboré une proposition de 10 principes pour la définition du microcrédit personnel

Plus en détail

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble»

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» IMPôTS LE REGIME PARTICULIER DES ASSISTANTS FAMILIAUX Siège Social sans permanence: 20

Plus en détail

L amélioration de la performance énergétique des logements dans le Tarn : quelle efficacité?

L amélioration de la performance énergétique des logements dans le Tarn : quelle efficacité? L amélioration de la performance énergétique des logements dans le Tarn : quelle efficacité? ADIL / L INFORMATION SUR L HABITAT une question d adresse... Résidence Leclerc - 3 Boulevard Lacombe - 81000

Plus en détail

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins.

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins. La Sécurité sociale a) Généralités La Sécurité sociale a été créée en 1945, suite à la seconde guerre mondiale. L équilibre du système français de protection sociale est actuellement une des préoccupations

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord départemental PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS NON CADRES DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

Plus en détail

A-Le parc de logement. B-Les dispositifs

A-Le parc de logement. B-Les dispositifs Info logement Le logement est une préoccupation que rencontre nombre de personnels, plus particulièrement pour les sortants d école ou lors de nouvelles affectations. Une recherche d hébergement peut être

Plus en détail

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction repose sur la dissociation de l acquisition du foncier de celle

Plus en détail

Dossier de presse. Dans les Landes : un tiers payant social pour faciliter l accès aux soins

Dossier de presse. Dans les Landes : un tiers payant social pour faciliter l accès aux soins Dossier de presse Dans les Landes : un tiers payant social pour faciliter l accès aux soins Contact presse Dounia Zamani 05 58 06 62 03 dounia.zamani@cpam-montdemarsan.cnamts.fr «Se soigner : un droit

Plus en détail

C D I. Une cartographie des ressources personnelles et professionnelles

C D I. Une cartographie des ressources personnelles et professionnelles C D I Une cartographie des ressources personnelles et professionnelles Association de gestion paritaire Du congé individuel de formation Du crédit et de la mutualité agricoles 1. Qu est-ce que le bilan

Plus en détail

POLITIQUE DU LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE. Convention d objectifs 2012-2014

POLITIQUE DU LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE. Convention d objectifs 2012-2014 POLITIQUE DU LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE Convention d objectifs 2012-2014 Entre, d une part La communauté urbaine de Nantes, Nantes Métropole, représentée par son président, Monsieur Gilles Retière, Dénommée

Plus en détail

Modalités de prise en charge partielle du trajet DOMICILE - TRAVAIL des AGENTS de la F.P.T. Date d'effet : 1 er janvier 2014

Modalités de prise en charge partielle du trajet DOMICILE - TRAVAIL des AGENTS de la F.P.T. Date d'effet : 1 er janvier 2014 REMUNERATION Note d'information n 14-01 du 06 janvier 2014 Modalités de prise en charge partielle du trajet DOMICILE - TRAVAIL des AGENTS de la F.P.T. Date d'effet : 1 er janvier 2014 Références - Loi

Plus en détail

Contexte dans le BTP. Contacts PRO BTP

Contexte dans le BTP. Contacts PRO BTP Contexte dans le BTP Une nouvelle réglementation De nouvelles obligations pour les entreprises Qui est concerné? Les entreprises sans complémentaire santé Les entreprises avec complémentaire santé Dispenses

Plus en détail

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 Programme d Intérêt Général HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 LANEUVEVILLE-DEVANT-NANCY SOMMAIRE Qu est-ce que le Programme d Intérêt Général Habiter Mieux? Enjeux et objectifs Présentation

Plus en détail

Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire

Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire Eléments de calendrier 1. Conférence nationale contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale des 10 et 11 décembre 2012 Rapport de M. François

Plus en détail

Vous cherchez des solutions de défiscalisation attractives et efficaces? Tout en assurant fiabilité, sécurité et suivi?

Vous cherchez des solutions de défiscalisation attractives et efficaces? Tout en assurant fiabilité, sécurité et suivi? Vous cherchez des solutions de défiscalisation attractives et efficaces? Tout en assurant fiabilité, sécurité et suivi? Parce qu investir en Outre-Mer ne s improvise pas La convergence de 2 acteurs reconnus

Plus en détail

Pour toute question supplémentaire, appelez le 05 56 52 75 23

Pour toute question supplémentaire, appelez le 05 56 52 75 23 Gestionet 53, rue Fondaudège 33 000 BORDEAU Tél : 05 56 52 75 23 GESTIONET & VOUS Quelle est la répartition des tâches entre Gestionet et le Propriétaire? 1 ) A l occasion du changement de locataire Lors

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER Aménagement, nature MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, EN CHARGE DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT Délégation à la sécurité et à la circulation routières

Plus en détail

PROPRIÉTAIRES BAILLEURS. Le guide des aides aux travaux et des avantages fiscaux du conventionnement. Établi au 1 er mars 2013

PROPRIÉTAIRES BAILLEURS. Le guide des aides aux travaux et des avantages fiscaux du conventionnement. Établi au 1 er mars 2013 PROPRIÉTAIRES BAILLEURS Le guide des aides aux travaux et des avantages fiscaux du conventionnement Établi au 1 er mars 2013 Document d information non contractuel Vous êtes propriétaire d un logement

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 15 décembre 2013 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 15 décembre 2013 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 15 décembre 2013 Adopté ACCÈS AU LOGEMENT ET URBANISME RÉNOVÉ - (N 1499) AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE 8 N o CE624 Rédiger ainsi cet article : «I. Il est

Plus en détail

Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante

Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante D étendre l obligation d information sur les surfaces louées

Plus en détail

présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015

présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015 présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015 LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014 - juin 2014 : réunion de lancement de la Commission de Coordination des Actions de Prévention des Expulsions CCAPEX

Plus en détail

ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT

ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT ANNÉE 2014 L équipe des conseillers juristes et financiers de l ADIL de l Ain propose gratuitement des formations destinées à des groupes constitués

Plus en détail

Artisans, industriels et commerçants. Votre assurance invalidité

Artisans, industriels et commerçants. Votre assurance invalidité Artisans, industriels et commerçants Votre assurance invalidité Édition 2015 ARTISANS, INDUSTRIELS ET COMMERÇANTS VOTRE ASSURANCE INVALIDITÉ L assurance invalidité permet de couvrir le risque «invalidité»

Plus en détail

CONVENTION ENTRE L ETAT, L Anah ET L UESL. en faveur de la mobilisation du parc locatif privé vacant

CONVENTION ENTRE L ETAT, L Anah ET L UESL. en faveur de la mobilisation du parc locatif privé vacant CONVENTION ENTRE L ETAT, L Anah ET L UESL en faveur de la mobilisation du parc locatif privé vacant Entre l Etat, représenté par le ministre du logement et de la ville, le ministre de l économie, des finances

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167 PARIS, le 29/11/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167 OBJET : Loi du 26 juillet 2005 pour la confiance et la modernisation de l'économie.

Plus en détail

Contrats aidés : Bénéficiaires, rémunérations, cotisations

Contrats aidés : Bénéficiaires, rémunérations, cotisations Fiche pratique RCAA 26, complète Rédacteurs : Laurence Nicolas, Betty Sanchez Contrats aidés : Bénéficiaires, rémunérations, cotisations La présente fiche pratique a pour objet de faire le point, sous

Plus en détail

ADIL 33. ETUDE en 2013. Accédants à la propriété en difficulté

ADIL 33. ETUDE en 2013. Accédants à la propriété en difficulté ADIL 33 ETUDE en 2013 Accédants à la propriété en difficulté Agence Départementale d Information Logement - 105 avenue Emile Counord 33300 BORDEAUX Sommaire ADIL 33 - ETUDE en 2013 Accédants à la propriété

Plus en détail

La portabilité des couvertures prévoyance et santé en faveur des anciens salariés

La portabilité des couvertures prévoyance et santé en faveur des anciens salariés La portabilité des couvertures prévoyance et santé en faveur des anciens salariés Par l article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008, les partenaires sociaux ont mis en place

Plus en détail

Les contreparties. Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local.

Les contreparties. Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local. Avril 2005 Les contreparties Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local. L implication du 1% Logement dans le renouvellement urbain ne se limite pas au

Plus en détail

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS / INSTITUTIONS

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS / INSTITUTIONS DECISIONS DE Lorsqu un cotisant a un retard de paiement, l URSSAF procède au recouvrement des cotisations, des pénalités et des majorations dues. Pour se faire, l URSSAF dispose d abord de la procédure

Plus en détail

Le FICP Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers

Le FICP Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 17 Le FICP Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers Ce mini-guide a été conçu par le Centre d Information Bancaire 18 rue La Fayette

Plus en détail

Guide des prêts immobiliers DB. Découvrez comme il est simple et facile de s acheter une maison en Espagne avec Deutsche Bank

Guide des prêts immobiliers DB. Découvrez comme il est simple et facile de s acheter une maison en Espagne avec Deutsche Bank Guide des prêts immobiliers DB Découvrez comme il est simple et facile de s acheter une maison en Espagne avec Deutsche Bank SOMMAIRE Introduction 3 Qu est-ce qu un prêt immobilier Deutsche Bank? 4 Comment

Plus en détail

ÉCOPACK = crédit À 0 % + prime wallonne + conseils

ÉCOPACK = crédit À 0 % + prime wallonne + conseils ÉCOPACK = crédit À 0 % + prime wallonne + conseils L ÉCOPACK est un crédit à 0 % qui sera proposé aux ménages wallons à partir du 1er mai 2012 afin de financer des travaux de rénovation qui leur permettront

Plus en détail

Perte d Emploi du dirigeant Principales caractéristiques de l offre

Perte d Emploi du dirigeant Principales caractéristiques de l offre Perte d Emploi du dirigeant Principales caractéristiques de l offre Code partenaire 201435884 Perte d Emploi du dirigeant 1- Principe * Qui est concerné? P.3 * Quelles garanties P.4 2- Notre Offre Perte

Plus en détail

Louez solidaire on vous aide!

Louez solidaire on vous aide! Louez solidaire on vous aide! Programme d'actions 2013 Prime de Morlaix Communauté ous êtes propriétaire d'un logement et vous le louez, vous Vsouhaitez le remettre en location ou vous renouvelez le bail?

Plus en détail

NOS OUTILS POUR DÉVELOPPER VOTRE ACTIVITÉ.

NOS OUTILS POUR DÉVELOPPER VOTRE ACTIVITÉ. PROFESSIONNELS DU BÂTIMENT NOS OUTILS POUR DÉVELOPPER VOTRE ACTIVITÉ. www.bnpparibas.net/entrepros Banque impliquée dans le financement de l économie et de la création d entreprises, BNP Paribas a acquis

Plus en détail

(IMPOTS) Texte n DGI 08/2011 NOTE COMMUNE N 6/3122

(IMPOTS) Texte n DGI 08/2011 NOTE COMMUNE N 6/3122 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS N 02/06/2011 DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 08/2011 NOTE COMMUNE N 6/3122 Objet : Commentaire des dispositions

Plus en détail

AVENANT N 2 ET N 2 BIS A LA CCN DES HCR FAQ

AVENANT N 2 ET N 2 BIS A LA CCN DES HCR FAQ AVENANT N 2 ET N 2 BIS A LA CCN DES HCR FAQ Les réponses apportées aux questions ci-dessous sont données sous réserves des éventuelles réserves ou exclusions que le ministère du travail pourrait prendre

Plus en détail

NOUVELLES DISPOSITIONS EN MATIERE DE PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE : COMMENT PREPARER VOS DIAGNOSTICS?

NOUVELLES DISPOSITIONS EN MATIERE DE PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE : COMMENT PREPARER VOS DIAGNOSTICS? Club des Repreneurs NOUVELLES DISPOSITIONS EN MATIERE DE PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE : COMMENT PREPARER VOS DIAGNOSTICS? CREATEURS D ENTREPRISE Intervenant : Alain Maurey Quelles assurances? PREAMBULE

Plus en détail

OPTIMISATIONS FISCALES ET SOCIALES DES REMUNERATIONS L EPARGNE SALARIALE

OPTIMISATIONS FISCALES ET SOCIALES DES REMUNERATIONS L EPARGNE SALARIALE OPTIMISATIONS FISCALES ET SOCIALES DES REMUNERATIONS L EPARGNE SALARIALE Mise à jour mars 2012 Contexte : généralités Pourquoi l épargne salariale? Historique des mesures incitatives : 1959, 1967, 2001,

Plus en détail

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Janvier 2007 La convention AERAS s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé Fédération française des sociétés d assurances Centre

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes COMMUNIQUÉ DE PRESSE Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes Malakoff Médéric lance Ma Complémentaire Santé ACS, la première complémentaire santé individuelle conçue pour les bénéficiaires

Plus en détail

Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion»)

Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion») Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion») Titre I : développement de l alternance Titre II : encadrement

Plus en détail

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2)

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2) Mars 2015 COTISATIONS TRAVAILLEURS NON SALARIES 2015 MONTANT ANNUEL DES COTISATIONS POUR LES T.N.S. PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1er JANVIER 2015 : 38040 par an (PASS) et 3170 par mois (PASS mensuel)

Plus en détail

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE CHIFFRES CLÉS DU LOGEMENT SOCIAL ÉDITION NATIONALE SEPTEMBRE 2011 UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE En 2010, les opérateurs Hlm ont également vendu 16 000 logements destinés à des accédants,

Plus en détail