Cortal Consors choisit Saxo Banque

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cortal Consors choisit Saxo Banque"

Transcription

1 PUBLICATION DE SAXO BANQUE (FRANCE) automne 2009 ::: 3 ÈME ÉDITION ::: FRANCE Cortal Consors choisit Saxo Banque De nombreuses banques, sociétés de gestion ou conseillers en investissement financier mettent en place des partenariats avec des sociétés de trading en ligne. Leur objectif : offrir à leurs clients une solution technologique globale, innovante et performante, permettant d investir sur tous types de marchés financiers, et cela sans entraîner de dépenses conséquentes. Comment choisir un tel partenaire sur le marché? Suite page 2 Prévisions économiques Quels changements en six mois! Après les baisses record enregistrées jusqu en mars, voilà que les indicateurs semblent repasser au vert. Les PIB français et allemand ont même progressé au deuxième trimestre! Saxo Banque innove avec les CFD Les formations Saxo Banque Page 4 Les très novateurs CFD (contrats sur différence), apparus au début des années 1990 en Angleterre, constituent la meilleure alternative au trading «classique». Page 7 Parce qu un trader qui réussit est un trader bien formé et bien informé, nous proposons à nos clients différents modules de formations. Page 7 Le délit d initié Comment reconnaître une information privilégiée et pourquoi il ne faut pas trader lorsqu on en détient une? Team Saxo Banque Page 10 Après les succès de la saison 2008, la Team Saxo Bank aligne en 2009 les victoires et démontre la valeur du travail d équipe, une valeur partagée par la banque danoise. Page 11 Glossaire Pour tout comprendre à la finance et trader en toute sérénité. Les options Page 12 Donnez du levier à votre stratégie en investissant dans les options. Ainsi, vous dynamisez votre portefeuille tout en limitant votre risque à la somme investie. Trade Maker Page 13 Trade Maker est un service de la plateforme SaxoTrader qui permet à Saxo Banque de signaler à ses clients des opportunités d investissements. La fin des placements de «bons pères de famille»? Page 14 Qu est-ce qui a été divisé par 3,2 en 12 mois? Le rendement du Livret A. En août 2008, le Livret A, si populaire, offrait un taux d intérêt annuel net de 4,00%. Depuis le 1er août dernier, ce taux a été ramené à 1,25%, son niveau historiquement le plus bas. Page 15

2 INVESTOR ::: automne 2009 ::: 3 ème édition ::: france INVESTOR ::: automne 2009 ::: 3 ème édition ::: france Et pourtant! Pierre-Antoine Dusoulier, Président, Saxo Banque (France) Revenons sur ces derniers mois. Une période chahutée, un monde qui vacille. Les menaces s accumulent. Sur le plan économique, la grande dépression semble nous avoir épargné. La crise de 1929 a servi de leçon : les dirigeants ont su éviter un effondrement de la finance mondiale. Pour autant, la crise économique a impacté durablement les économies vacillantes. La croissance mondiale fondée sur l endettement des uns et le travail acharné des autres a fait long feu. Les Etats-Unis et l Europe accumulent les dettes, la Chine et les autres pays en fort développement accumulent les capitaux. Le déséquilibre devra être soldé tôt ou tard. Tous les pays développés devront faire face à leurs dettes. A défaut, une nouvelle bulle risque d exploser, mettant encore plus à mal l économie mondiale. Sur le plan social, le chômage, dont tous les experts prédisent l augmentation inexorable, menace l équilibre financier des systèmes sociaux en créant encore plus de précarité, d insécurité et de colère. Sur le plan politique, la nouvelle administration américaine marquera durablement de son empreinte le fonctionnement démocratique mondial. Pragmatisme et volontarisme politiques sont au programme. Les conditions économiques et financières perturbent les plans politiques mais ouvrent de nouvelles possibilités en obligeant citoyens et dirigeants à reconsidérer une situation devenue bancale. Sur le plan écologique, les menaces n ont jamais été aussi graves. Pourtant, notre prise de conscience reste limitée. Les efforts de communication des uns (Home,de Yann Arthus-Bertrand a-t-il eu un impact sur la conscience écologique?), le cynisme de ceux pour qui il est «urgent que la fête continue», les projets de taxe carbone ou de marchandisation des droits à polluer semblent ne pas changer fondamentalement la donne... ET POURTANT! Malgré ces menaces, malgré la crise, malgré les incertitudes et les risques, ces derniers mois ont été passionnants, enrichissants même. Le monde a bougé. Les Etats-Unis observent, cherchent à s inspirer du vieux continent pour revoir leurs systèmes sociaux, la Chine pèse de tout son poids pour maintenir la valeur des monnaies du commerce international, l une des plus grandes banques suisses accepte de coopérer avec le fisc américain En France, entreprises nouvelles ont été créées en sept mois cette année, contre sur la même période de Les taux d intérêt ont rarement été aussi bas, pourtant, le monde de la finance retrouve le sourire et avec lui, l économie mondiale reprend doucement le chemin d une croissance que l on peut espérer plus saine. Ces derniers mois ont été riches en enseignements. Tous, nous avons dû apprendre à revoir nos positions, à accepter le changement, à bousculer nos points de vue. Les opportunités sont là, plus que jamais. Ce que nous voulons, c est vous offrir un outil pour les saisir et les maîtriser. Avec Saxo Banque, avec notre plate-forme, nos formations, nos conseils, vous accédez aux marchés, vous comprenez les opportunités de ce monde financier, vous les utilisez à votre profit. Les prochains mois seront tout aussi passionnants que ceux que nous venons de vivre. J en prends le pari. PUBLISHED BY SAXO BANK A/S WINTER ::: 2ND EDITION ::: INTERNATIONAL Investor est publié par Saxo Banque (France) Saxo Banque France 10 rue de la Paix Paris France Tél. : Les auteurs et Saxo Banque ne sauraient être tenus responsables de toute perte découlant d un investissement fondé sur toute recommandation, prévision ou autre information contenues dans ces pages. Veuillez consulter l intégralité de ce disclaimer sur Saxo Banque, expert en partenariat La plate-forme en marque blanche de Saxo Banque offre une réponse sur-mesure à ses partenaires pour bénéficier de l explosion du trading online. demandes répétées de leurs clients qui souhaiteraient disposer d un outil de trading en ligne. Nicolas Charbonnier, directeur exécutif De nombreuses banques, sociétés de gestion ou conseillers en investissement financier mettent en place des partenariats avec des sociétés de trading en ligne. Leur objectif : offrir à leurs clients une solution technologique globale, innovante et performante, permettant d investir sur tous types de marchés financiers, et cela sans entraîner de dépenses conséquentes. Comment choisir un tel partenaire sur le marché? En quoi est-ce qu un tel outil est devenu incontournable aujourd hui? L offre packagée Saxo Banque, et de façon plus large celle du groupe Saxo Bank, a déjà séduit les plus grands. Ainsi, Cortal Consors, filiale du groupe BNP Paribas spécialisée dans le courtage en ligne, a choisi de nouer un partenariat avec Saxo Banque pour enrichir sa gamme de produits financiers. Cette solution a également été choisie par plus de 250 apporteurs d affaires. Quelle que soit leur taille, les institutions financières trouvent dans l offre Saxo Banque une réponse à leurs besoins. «En fonction de sa taille, de ses besoins, de ses attentes et de ses moyens, chaque partenaire choisit la technologie, les services, les marchés et le niveau d intégration qui lui conviennent.» Quand le trading en ligne devient incontournable Il est difficile aujourd hui d être absent d un marché moderne, dynamique et en forte croissance tel que celui du trading en ligne. Pour de multiples raisons, certains professionnels de la finance ont négligé dans le passé de développer ou d acquérir une plate-forme informatique, la technologie et les compétences nécessaires pour offrir à leurs clients l accès en ligne à toutes les formes de trading. Ce marché est aujourd hui suffisamment important et connaît une croissance telle qu il n est plus possible de le négliger ou de s y aventurer trop timidement. Cette impérieuse obligation est encore renforcée par les stratégies Internet des banques qui permettent à leurs clients de réaliser de plus en plus d opérations en ligne et sans intervention de leurs collaborateurs. Alors que le trading se démocratise et n est plus réservé à une «élite» d investisseurs fortunés, de nouvelles opportunités se dessinent, mais toutes les institutions financières ne disposent pas forcément des ressources nécessaires pour développer leur propre solution et peinent à répondre aux Comment répondre simplement à un besoin complexe? Si la demande est simple, tout au moins dans sa formulation apparente, la réponse et la solution à mettre en œuvre sont complexes. Elles exigent en effet des investissements lourds et risqués pour celui qui choisit de se lancer seul dans l aventure. Développer ex-nihilo aujourd hui une plateforme complète et sécurisée de trading en ligne demande en effet de multiples compétences et expertises : compétences informatiques, compétences financières, compétences en évaluation et gestion des risques, compétences marketing et commerciales Et pour parvenir au niveau de sophistication, de performance, de sécurité et d ouverture d une plate-forme de trading telle que celle de Saxo Banque, l investissement nécessaire devient disproportionné sans garantie de rattraper le temps perdu. En effet, bien peu d entreprises sont parvenues à connecter une solution de trading en ligne multi-produits (actions, Forex, CFD, futures, obligations ) à des outils de gestion temps réel du risque et des comptes. C est pourquoi de plus en plus de banques et institutions financières de toutes tailles qui souhaitent répondre aux attentes de leurs clients en leur proposant une plate-forme de trading en ligne font appel à Saxo Banque dans le cadre de partenariats personnalisés. Des partenariats adaptés à tous les besoins En fonction de sa taille, de ses besoins, de ses attentes et de ses moyens, chaque partenaire choisit la technologie, les services, les marchés et le niveau d intégration qui lui conviennent. Ainsi, un apporteur d affaires peut bâtir avec Saxo Banque une solution simple de mise en relation de clients potentiels en échange d une rémunération sur les transactions passées par les clients apportés. Ce type de partenariat est simple et rapide à mettre en œuvre tant au plan technique qu au plan commercial. En parallèle, une banque peut envisager un partenariat beaucoup plus complet, en marque blanche, dans lequel la plate-forme de trading Saxo Banque et tous les outils de gestion seront rebrandés à sa propre marque et totalement fondus dans ses systèmes de gestion. Ce type de projet plus ambitieux nécessite la mise en œuvre de ressources adaptées et se déroule alors sur plusieurs mois. La plupart des partenariats noués par Saxo Banque se situent entre ces deux extrêmes. Le maître mot de ces projets est donc «adaptation», une qualité essentielle pour garantir la réussite de chaque partenariat. Le partenariat en marque blanche : une intégration à la carte Un partenariat en marque blanche permet à une institution financière régulée de proposer à ses clients et prospects et sous son propre nom, des services dont elle ne dispose pas aujourd hui. Grâce à ce partenariat, ces nouveaux services sont totalement identifiés à sa marque et complètement intégrés à ses autres services en ligne. Le partenariat en marque blanche permet de déployer rapidement (en 3 à 6 mois) une solution complète, éprouvée et potentiellement intégrée tant au plan informatique, qu au plan marketing et en matière de gestion des risques. Pour autant, et contrairement à bien des idées reçues, la mise en œuvre d une solution de trading en ligne dans le cadre d un partenariat en marque blanche ne limite nullement la capacité de différenciation de l institution financière face à ses concurrents. Deux banques ou professionnels de la finance peuvent en effet utiliser les outils d un même partenaire sans pour autant offrir des services identiques à leurs clients respectifs. La personnalisation est totale. Les services sont labellisés (brandés) à la marque ou nom de l institution. De plus, la palette de services, les marchés et produits rendus accessibles ainsi que tous les paramètres de gestion sont personnalisés pour bâtir des offres totalement spécifiques et différenciées. Banques et conseils en gestion ont ainsi la possibilité de développer une gamme complète de services en investissement. En offrant dans le cadre d un partenariat en marque blanche l accès à une plate-forme de trading en ligne, ces institutions financières captent une plus grande partie du capital de leurs clients et les aident à optimiser la gestion de leur argent. Elles maximisent ainsi tout à la fois leur service client et la satisfaction de leurs clients qui sont donc moins tentés de rejoindre les sirènes de la concurrence. Cependant, l intérêt de tels partenariats ne se limite pas à la conservation ou à la préservation du portefeuille clients. L ouverture d un service de trading en ligne est aussi et avant tout une nouvelle source de revenus. Dans un environnement financier difficile, de nombreuses institutions financières touchent les limites de leur business model traditionnel. La création de nouveaux flux financiers est donc de plus en plus recherchée. Mais ces nouveaux flux présentent de nouveaux risques financiers, réglementaires ou informatiques. Il est donc de première importance de bien mesurer ces risques et de s en prémunir solidement avec une solution temps réel. La volatilité des marchés est telle que la gestion des risques prend une importance encore plus grande que sur les marchés plus traditionnels. Transparence, gestion en temps réel et contrôle du risque sont donc des éléments essentiels pour saisir les opportunités offertes par le trading en ligne. Le choix d une plate-forme de trading en ligne en marque blanche offre encore d autres avantages par rapport au développement interne d une solution propriétaire. En effet, si l intégration d une plate-forme de trading en ligne au cœur du système informatique ne va pas sans difficultés, il est de première importance de faire appel à des compétences expérimentées en la matière. Le partenaire, fournisseur de la solution technique, est non seulement un expert du produit qu il a conçu et développé mais il possède aussi une précieuse expérience en ce qui concerne son intégration dans tous types d environnements informatiques. Cette expertise sera aussi appréciée dans toutes les autres phases du projet et dans tous ses aspects légaux, règlementaires, marketing ou commerciaux. Ces expertises multiples sont de plus particulièrement indispensables pour une mise en place rapide des projets. En effet, dans un environnement concurrentiel mouvant, les banques, sociétés de gestion et institutions financières ne peuvent plus se permettre de se lancer dans des projets de développement à l issue lointaine voire incertaine. Il est donc indispensable de choisir un solide partenaire et une plateforme éprouvée capables de mener à bien rapidement et sûrement le projet pour toucher le marché sans délais inutiles. Enfin, il est important de sélectionner une solution technologique multi canal permettant aux utilisateurs de choisir le ou les outil(s) le(s) plus approprié(s) pour eux. Offrir une plate-forme de trading en ligne, c est offrir un accès 100% web, une application PC dédiée et un accès mobile pour smartphone. Ces trois modes d accès doivent être totalement intégrés et offrir le même niveau de sécurité en temps réel. Comment choisir le bon partenaire? Selon Patrick Mortensen, Director, Head of Partner Services de Saxo Bank, «le partenaire doit être choisi avec une infinie précaution. C est un partenaire de long terme qui est essentiel à la réussite et à la pérennité d un projet ambitieux.» C est pourquoi P. Mortensen propose une grille d analyse en dix points regroupés en quatre phases. Les 6 phases d un projet de partenariat en marque blanche PHASE 1 : EVALUATION Prise de contact et premier rendez-vous Présentation de l offre Saxo Banque Discussion et évaluation du potentiel du partenariat PHASE 2 : SIGNATURE Présentation détaillée de l offre de partenariat en marque blanche Discussion des conditions tarifaires Signature du contrat de partenariat PHASE 3 : SET-UP Mise en place d une équipe projet Construction de l offre partenaire Création des plates-formes et outils partenaires selon ses pré-requis PHASE 4 : TESTS Test des set-up et corrections si nécessaire Formations des équipes chez le partenaire Planification d une date de lancement et soft launch PHASE 5 : LANCEMENT Lancement de l offre Mise en ligne du site web Planification des campagnes marketing PHASE 6 : ANALYSES Suivi du lancement Analyse des premiers résultats Exécution des points d amélioration Le groupe Saxo et les partenariats en marque blanche Plus de 120 partenaires en marque blanche dans le monde Une expérience qui permet une rapidité de mise en place Un support intégral aux partenaires pour la croissance de leurs revenus 1 Crédibilité et réputation A l évidence, une banque, une institution financière ou un conseiller en gestion de patrimoine surveillent de très près l un de leurs principaux actifs : leur réputation sur le marché. Le choix d un partenaire technologique et commercial peut avoir des conséquences sur leur propre réputation. Il convient donc de s assurer de la crédibilité des partenaires potentiels et, pour cela, vérifier les quatre éléments clefs suivants : a) Réputation et professionnalisme de l entreprise dans sa globalité b) Réputation de l équipe de direction et connaissance du secteur c) Politique de gestion de risque active d) Existence d un plan d investissement permanent dans de nouvelles fonctionnalités et spécificités de la plate-forme de trading en ligne 2 Qualité de l infrastructure Outre ses fonctionnalités, la plate-forme de trading en ligne doit reposer sur une infrastructure solidement éprouvée afin de résister à une forte montée en charge, offrir toutes les garanties de sécurité et présenter toutes les fonctionnalités attendues. De plus, la plate-forme doit être totalement personnalisable pour répondre spécifiquement aux besoins de chaque partenaire. Deux points doivent en particulier être analysés en détail : a) Stabilité et accessibilité de la plate-forme à partir de multiples canaux (Web, PC, téléphones mobiles) b) Disponibilité sur un même compte du système de pricing 3 Disponibilité d une offre «clés en main» L un des objectifs d un partenariat en marque blanche est de bénéficier de l expertise du partenaire pour éviter des dépenses inutiles, raccourcir le cycle d entrée sur le marché et faciliter l intégration de la plate-forme de trading en ligne avec l infrastructure informatique existante. Il est donc naturel d attendre du partenaire sélectionné qu il soit en mesure de proposer et de mettre en œuvre une solution clés en mains pour les composants dont a besoin le client. Dans ce cadre, il est en particulier nécessaire de définir une politique d intégration en matière de gestion du back office et de gestion du risque : a) Nécessité de proposer une solution complète de gestion (ouverture des comptes clients, gestion des contrats, gestion des comptes, versement des fonds ). Cette solution doit pouvoir s ajouter aux outils de gestion existants du client. Cependant, celui-ci doit aussi avoir le choix d utiliser ses propres outils de gestion de back office. Dans ce cas, la solution de trading en ligne doit donc y être intégrée. b) De même, le partenariat doit être ouvert en matière de solution de gestion des risques. Le trading en ligne : un marché en pleine croissance Le marché du trading en ligne connaît une croissance rapide : l arrivée de Deutsche Bank, ABN Amro, CitiBank et BNP Paribas sur le marché des particuliers est un signal fort de l arrivée prochaine d autres banques sur ce secteur cherchant de nouvelles sources de revenus. Le revenu des partenaires de Saxo Bank augmente rapidement : en moyenne, les revenus de nos 10 meilleurs partenaires en marque blanche ont augmenté de + de % après seulement 3 années. Une croissance rapide indéniablement possible : l un des partenaires de Saxo Bank a généré + de 1,1 million USD de revenus en seulement 1 an grâce notamment aux CFD (57% des revenus). Principaux avantages du partenariat en marque blanche : Concentration des ressources sur le développement de l activité du partenaire qui profite d une solution clés en main et sur-mesure Aucun développement requis au niveau des solutions de trading et back office pour le partenaire Liberté totale du partenaire dans la mise en place de son offre Support constant de Saxo Banque à la croissance des revenus et volumes Conservation de sa propre clientèle et intégration de la gamme de produits Saxo dans l univers du partenaire simplicité d ouverture de compte pour le client final Le partenaire est dépositaire des fonds clients Plates-formes entièrement brandées à l image du partenaire L exposition individuelle de chaque client doit pouvoir être mesurée en temps réel non seulement afin de limiter les risques mais aussi et surtout afin de fournir des conseils personnalisés pour maximiser les gains individuels et le rendement de la plateforme. Ici encore, Saxo Banque sait adapter son offre aux attentes et fournir tout ou partie de la solution technologique et des conseils clients. 4 Partage des meilleures pratiques Outre l expertise et la compétence du partenaire, on portera une attention particulière à sa capacité et à sa volonté de partager ses meilleures pratiques dans tous les domaines du projets : finance, gestion du risque, informatique, commercial, marketing, etc. L un des attraits du partenariat réside dans l apprentissage rapide par la banque ou l institution financière des tenants et des aboutissants d une activité nouvelle. Le partenaire choisi sera une source privilégiée d informations et d expériences. Il est donc important, lors du choix du partenaire, de préférer : a) Un partenaire possédant une solide expérience non seulement du trading en ligne mais aussi des partenariats en marque blanche b) Un partenaire offrant son expertise dans de multiples domaines : media planning, génération de prospects, gestion et optimisation de campagnes marketing, formation produit, développement de sites Web Saxo Bank : plus de 250 apporteurs d affaires et plus de 120 partenaires en marque blanche aux réussites éclatantes Aujourd hui, le groupe Saxo Bank est partenaire de plus de 120 banques et spécialistes de la finance et a développé avec eux des services de trading en ligne en marque blanche à haute valeur ajoutée. Plus de 250 apporteurs d affaires s appuient aussi sur la plateforme de Saxo Bank. Ces partenariats développés depuis 2003 permettent à Saxo Bank de disposer de compétences et d expertises uniques sur le marché pour répondre aux besoins et aux attentes des institutions financières de toutes tailles. En moyenne, les revenus des 10 meilleurs partenaires en marque blanche de Saxo Bank ont augmenté de plus de 1 000% après seulement 3 années d exploitation. Saxo Bank dispose donc aujourd hui des solutions technologiques, des compétences, des expertises et du savoirfaire indispensables à la réussite de tels partenariats. Le développement de ces partenariats est l un des axes majeurs de croissance pour Saxo Bank dans tous les pays du monde. Pour plus d informations sur les parternariats, merci de contacter : En juillet 2009, Cortal Consors, filiale de BNP Paribas et Saxo Banque inauguraient de nouveaux partenariats. Cortal Consors propose désormais à ses clients une plate-forme de trading complète personnalisée à partir des outils de trading de Saxo Banque. Cortal Consors, leader en Europe de l épargne et du courtage en ligne pour les particuliers, souhaitait enrichir sa gamme de produits financiers en proposant la négociation des CFD et des devises à ses clients les plus actifs. Saxo Banque, en étroite collaboration avec les équipes de Cortal Consors, a orchestré le projet en moins de 5 mois. Aujourd hui, les clients les plus actifs de Cortal Consors peuvent prendre des positions sur les devises et les CFD. Saxo Bank compte des milliers de partenaires dans le monde. Cette expérience de la gestion de projet permet d aller très vite dans la mise en place des solutions de trading en ligne (CFD, Forex, Futures, Options et obligations). Cette offre à destination des banques et courtiers tel Cortal Consors est «clés en main» et entièrement paramétrable afin de répondre à 100% de leurs besoins. ` Le partenariat Cortal Consors Saxo Banque en trois points clés : 1. Une plate-forme de trading en ligne extrêmement performante : Multi produits : accès en temps réel à 150 paires de devises et à plus de CFD sur 22 places boursières internationales. Reconnue pour ses qualités d exécution (Récompenses FX Awards, Euromoney ). Accessible depuis n importe quel ordinateur connecté à Internet ou depuis un téléphone mobile. 2. Des outils de back office intégrés : Gestion et management du risque. Suivi et Supervision des clients. Confidentialité des données. 3. Un programme d accompagnement dédié aux partenaires : Design de la plate-forme aux couleurs du partenaire Création du Site Internet pour les utilisateurs finaux : Programme de formation multi supports destiné aux vendeurs et aux clients «Cortal Consors cherchait un partenaire de confiance et nous avons répondu à leurs exigences : nous sommes une banque française pérenne, nous possédons une plate-forme de trading en ligne extrêmement performante et les services permettant un déploiement rapide. Nous sommes très fiers de compter Cortal Consors parmi nos partenaires. Nous sommes persuadés que beaucoup d autres banques et courtiers seront séduits par notre offre packagée et que, comme dans les autres pays où Saxo Bank est présent, les partenaires représenteront très rapidement plus de 50% de notre activité», commente Pierre-Antoine DUSOULIER, président de Saxo Banque.

3 INVESTOR ::: automne 2009 ::: 3 ème édition ::: france Nous revoilà en 2007! Le semestre écoulé, les marchés ont connu des variations de grande amplitude et tendent désormais vers le haut... comme en Si un retournement violent semble peu probable, il faudra néanmoins rester vigilant et se méfier des écarts entre les attentes et la réalité. 3) Les aspects techniques : il semble que les modalités des transactions de prêt (Securities Lending Programme) ont été et seront revues fortement dans les prochains mois. Comme on ne veut plus placer d argent dans des fonds qui prêtent les actifs pour que des positions courtes soient prises et que, dans le même temps, les fonds émettent des doutes sur la pratique de prêt des titres qui accroît le risque de contrepartie, le shortselling massif est devenu compliqué et cela explique en partie le rally haussier des derniers mois. David Karsbol, Chef Economiste Saxo Bank Quels changements en six mois! Après les baisses record enregistrées jusqu en mars, voilà que les indicateurs semblent repasser au vert. Les PIB français et allemand ont même progressé au deuxième trimestre! Le PIB américain a, quant à lui, baissé de 1% et s est stabilisé sur la même période. Le S&P500 a franchi la barre des 1000 points : il est en hausse de 50% depuis mars. Les titres à haut rendement progressent toujours malgré les risques décrits par les agences de notation. Enfin, les marchés prévoient une augmentation de 22% des recettes sur les six prochains mois. En bref, tout est pricé à la perfection. Toutes les classes d actifs donnent l impression criante que la récession est derrière nous et que les prochains trimestres verront de nettes améliorations des données économiques (notamment celles liées à la croissance de la consommation). Les forces sur le marché Il apparaît que le marché a pu profiter de l embellie sur les trois premiers segments durant les six derniers mois et bon nombre d investisseurs semblent croire que les fondamentaux contribuent à l intuition d un retour de la croissance. Nous regroupons les forces en présence sur le marché au sein des quatre segments suivants : 1) La liquidité : il ne fait aucun doute que l explosion du bilan de la Fed a contribué à la hausse du prix des actifs risqués sur les six derniers mois. Mais d après ce qui remonte des fonds et du marché monétaire, il semble qu une bonne partie de la masse monétaire est toujours mise de côté. En d autres termes, l achat de ces actifs risqués ne s est pas fait avec l argent qui a été massivement retiré durant la chute de C est donc l argent injecté par le Trésor et la Fed qui a permis aux banques et autres institutions financières de se débarrasser de leurs actifs sous cotés et sous performants, et cela au détriment des contribuables. 2) Le positionnement : il ne fait également aucun doute que les marchés étaient à des niveaux extrêmement bas en début d année. Les ventes étaient massives et les achats négligeables, tandis que l argent était gardé au chaud. Les gérants de fonds tout particulièrement se sont défaits de leurs positions risquées. Mais depuis l assouplissement de la norme FASB 157 (qui permet un Mark-to-fantasy plutôt qu un Mark-to-market), les gérants de fonds, bien que réticents, ont été obligés de modifier leurs critères de performance et de s exposer de nouveau sur les marchés. 4) Les fondamentaux : la situation économique demeure préoccupante. La dette agrégée a continué de croître au cours des six derniers mois mais pendant que les Etats s endettent à cause des plans de relance, les ménages semblent avoir initié ce qui selon nous sera une longue période de désendettement. La dette liée aux crédits à la consommation a baissé de 3% depuis le début de l année, pour la première fois depuis la Grande Dépression. Les logements en attente d être vendus correspondent toujours à huit mois de ventes, le chômage ne cesse de progresser (sur le plan nominal, puisque le taux de chômage, lui, décroît) et la confiance des consommateurs reste faible. Trois hypothèses pertinentes Nous travaillons désormais avec les trois hypothèses qui suivent : Hypothèse 1 : «Tout va bien». Les dépenses gouvernementales nous ont sauvés et continueront à nous sauver jusqu à ce que les stocks excédentaires soient écoulés, que le marché de l emploi se stabilise et que la croissance reparte, comme après toutes les récessions historiques. Une forte consommation va revenir et les problèmes macro économiques vont se résorber doucement et sans heurt pendant la décennie à venir. Hypothèse 2 : «Les problèmes peuvent être dispersés». Il est possible de répartir la charge des problèmes sur plusieurs épaules (notamment celles des contribuables) et à différentes échéances (puisque la dette des institutions financières qui ont été sauvées a une échéance plus courte que celle des Etats). Cette hypothèse implique l idée d une reprise lente de la croissance et une faible consommation durant la/les prochaine(s) décennie(s). Mais ce scénario sous-tend aussi qu un effondrement total des marchés a été évité à court terme (i.e. un à deux ans). Hypothèse 3 : «Le problème grossit». Dans ce scénario, les gouvernements ne parviendront pas à financer les énormes déficits budgétaires qu ils comptent creuser dans les deux années à venir. Le marché obligataire s effondrera, les taux d intérêt augmenteront et les garanties données lors du sauvetage du secteur financier et qui ont permis de stabiliser les marchés durant l automne 2008 ne seront plus crédibles. Alors, le spread des taux interbancaires (TED spread) s élargira et les échanges entre les banques cesseront à cause d une prise en compte excessive du risque de contrepartie. Cela voudrait dire que le pire n est pas encore passé. Ce qui est probable Selon nous, le premier scénario a 10-20% de chances de se produire. Les difficultés macroéconomiques sont bien trop importantes pour que la diminution de la consommation, des revenus et de la croissance ne cesse. Cette crise est sans précédent et ne peut être comparée à ce qui a déjà été vu. Le deuxième scénario porte une probabilité de 60-80%. Cela veut dire que la flexibilité des économies occidentales va fondre à cause d une dette grandissante, d une démographie stagnante et d une régulation envahissante. Cela aura pour conséquence de réduire la croissance à des niveaux anémiques. Le scénario catastrophe que prévoit la troisième hypothèse a 10-20% de chance de se produire. Néanmoins, il faut voir que cette probabilité est moins élevée que celle que nous avions estimée en début d année. En fait, nous avons été surpris par la capacité du marché obligataire à absorber les déficits jusque-là. Où va-t-on à présent? On dit que les niveaux des marchés sont la résultante d un fort optimisme mais que les fondamentaux doivent s améliorer significativement pour satisfaire les anticipations de croissance des recettes, du PIB et des salaires. Cela Tél. : +33 (0) ne veut pas pour autant dire que les marchés ne peuvent monter davantage. Après tout, la hausse de 50% sur les principaux marchés a été spectaculaire et les institutions financières anticipent la fin de la récession actuelle. Il est intéressant de noter que c est le marché obligataire qui, en 2007, avait été le premier à déceler que quelque chose n allait pas. Les actions avaient quant à elles continué à progresser jusqu à la fin Les marchés obligataires ont en fait commencé à montrer des signes d amélioration à la fin 2008 : la dette d entreprise se rapproche désormais de la dette souveraine, et les nouvelles émissions ont été importantes. Si l on s intéresse au marché des CDS, l indice Itraxx est à la baisse, ce qui indique que les investisseurs anticipent des taux de défaut bas. Finalement, on devrait atteindre un point où les marchés obligataires, actions et CDS ne peuvent prendre en compte davantage d optimisme. Selon nous, ce point n a pas encore été atteint, mais les 1014 points ont été une résistance très importante sur le S&P500 (selon le retracement Fibonacci 38.2%), et les 1121 constitueraient le niveau limite (Fibonacci 50%). En quelle année sommes-nous? Même si nous pensons que les marchés peuvent encore monter à court terme, les évolutions récentes semblent ne pas avoir parfaitement intégré les difficultés macroéconomiques persistantes. Alors que les ménages se désendettent, les gouvernements prennent le relais et procèdent à des émissions massives sans vraiment se soucier du futur. Cela donne le sentiment que l année 2007 se reproduit puisque les marchés ne semblent pas se soucier des problèmes. Nous devons avertir les investisseurs que ces mêmes marchés risquent d être fortement déçus par la demande dans les 6-12 prochains mois. Nous n anticipons pas de retournement violent comme en octobre - novembre 2007 à court terme (à moins que l hypothèse 3 ne se révèle vraie), mais nous nous attendons à une forte volatilité et à des écarts entre les attentes et la réalité

4 INVESTOR ::: automne 2009 ::: 3 ème édition ::: france Saxo Banque innove et lance les CFD sur matières premières Leur simplicité de fonctionnement et leur coût de transaction avantageux font des CFD un produit attractif que Saxo Banque met à votre disposition. Tour d horizon du dernier-né : les CFD sur matières premières. variations de cours de valeurs ou d indices, à la hausse comme à la baisse, sans pour autant posséder physiquement les titres sous-jacents de ces valeurs. Les CFD suivent au tick par tick l évolution du cours de leur titre sous-jacent, de sorte qu ils cotent exactement le même prix. Harry Sebag, Sales trader, Saxo Banque Les très novateurs CFD (contrats sur différence), apparus au début des années 1990 en Angleterre, constituent la meilleure alternative au trading «classique». Si leur marché reste encore peu développé en France au regard de ce qu il est chez nos voisins européens, ils deviennent cependant de plus en plus incontournables. Après une année 2008 marquée par une forte progression des volumes d échange d énergie, de matières agricoles et de métaux, Saxo Banque a lancé en juin 2009 ses premiers CFD sur matières premières. Simplicité, flexibilité, efficacité... Diversifiez votre portefeuille en tradant sur le marché international le plus liquide du monde! Qu est-ce qu un CFD? Un CFD est un produit financier dérivé simple qui permet de trader sur les Les CFD de Saxo Banque Saxo Banque propose à ses clients un large choix de CFD sur actions sur plus de 23 places boursières majeures, des CFD sur 16 indices boursiers et 20 CFD sur matières premières (pétrole, gaz, fuel, or, argent, cuivre, café, cacao, sucre, maïs, blé, soja). Les CFD sur matières premières de Saxo Banque possèdent de nombreux avantages par rapport aux futures : un faible besoin de marge, une petite taille de position et pas de commission. Ils sont plus abordables (lots de plus petite taille) et ont un prix plus simple que les futures. Les besoins en marge des CFD sur matières premières sont en outre plus faibles que pour les contrats à termes sous-jacents, ce qui offre plus d exposition pour moins de capital investi. Avantages des CFD : L effet de levier : tradez actions et indices avec un effet de levier pouvant aller jusqu à 20:1. Vous pouvez investir sur le marché pour un montant total cumulé correspondant à 20 fois la valeur de votre compte! La simplicité : le prix d un CFD est la réplique exacte du prix de son sous-jacent, et il n y a pas de date d expiration. Grâce aux CFD, vous pouvez acheter ou vendre au cours du marché, ce qui vous permet de bénéficier des hausses et des baisses du marché boursier. Lorsque vous vendez à découvert, vous ne payez pas de frais de financement, vous les recevez! Des coûts de transaction avantageux : lorsque vous achetez ou vendez un CFD, la commission est limitée à 0,10% TTC du montant de la transaction sur la plupart des places boursières. Intérêts créditeurs à la vente : avec les CFD, vous avez la possibilité de profiter des mouvements baissiers de la bourse. Lorsque vous vendez un CFD et que vous gardez la position en overnight, vous recevez un intérêt qui est directement crédité sur votre compte à la fin de chaque journée de trading. Découvrez le fonctionnement des CFD Nos conseillers dispensent des formations gratuites pour vous aider à mieux comprendre comment se déroulent une transaction à la vente et une transaction à l achat sur CFD. Et pour tout savoir sur les CFD : Pierre-Antoine Dusoulier, Guide complet des CFD : Investir et gagner en bourse avec un produit dérivé simple, éd. Maxima. Les formations Saxo Banque La formation au trading est essentielle pour bien gérer son portefeuille boursier. C est pourquoi Saxo Banque offre à ses clients un panel de formations en ligne adapatée aux niveaux et aux besoins de chacun. technique, money management... Les rouages de la finance n auront plus de secret pour vous! Les webinaires Saxo Banque : des formations flexibles adaptées au niveau de chacun. Elie Bohbot, Directeur du cycle de Formation Parce qu un trader qui réussit est un trader bien formé et bien informé, nous proposons à nos clients différents modules de formations. Gratuites, accessibles à tous et faciles à suivre, nos formations sont ouvertes à toutes les personnes qui s intéressent aux marchés financiers. Forex, CFD, futures, options, analyse Les webinaires Saxo Banque sont des séminaires multimédia et interactifs gratuits. Accessible en ligne sur inscription, la formation est suivie via le web. Nos webinaires comprennent une présentation, des commentaires audio et la possibilité de poser des questions en direct par chat. Les webinaires pré-enregistrés sont accessibles à tout moment, et les webinaires en direct sont diffusés à heure fixe. Plusieurs niveaux sont proposés, de la découverte des bases du trading et de l utilisation de la plate-forme SaxoTrader aux stratégies financières les plus poussées. Webinaires Initiation Formation 1 : Faites vos premiers pas en découvrant notre plate-forme de trading en ligne : Saxo Trader. (1 heure). Formation 2 : Familiarisez-vous avec les différents produits et sousjacents accessibles depuis notre plateforme de trading en ligne et découvrez l organisation des marchés financiers internationaux. (1 heure). Webinaires Entraînement Formation 1 : Passez vos premiers trades sur le Forex depuis la plate-forme Saxo Trader. Avec cette formation, vous apprendrez comment et quand intervenir sur le marché des changes, quels outils utiliser, comment saisir les opportunités... (1 heure). Formation 2 : Découvrez le produit le plus novateur du moment, les CFD, et apprenez à intervenir de manière souple et efficace sur les actions et les indices internationaux. (1 heure) Webinaires Perfectionnement Formation 1 : Apprenez à maîtriser le point pivot. Cet outil d aide à la décision est l un des indicateurs les plus pertinents pour intervenir sur le marché des devises. (1 heure) Formation 2 : Apprenez à intervenir sur les CFD à l aide de l analyse technique et décryptez les tendances sur les marchés indices et actions grâce à des outils d analyse technique performants. Webinaires Trader Ces webinaires, destinés aux traders confirmés, sont réservés aux clients Saxo Banque. Les formations par téléphone : un conseiller personnel à votre écoute. Chez Saxo Banque, dès que vous ouvrez un compte, vous avez l opportunité de bénéficier d entretiens gratuits avec l un de nos traders, qui répondra à toutes les questions que vous vous posez sur le trading. Les séminaires et conférences Régulièrement, Saxo Banque organise des conférences et séminaires à Paris ou en province et participe à de nombreux salons. Les formations de trading privées Ouvrez un compte trader et bénéficiez d une formation téléphonique gratuite de 30 minutes sur les stratégies de trading les plus performantes sur le Forex, puis exercez-vous sur notre plate-forme de démonstration. C est gratuit et sans risque! inscrivez-vous à l adresse suivante :

5 8 INVESTOR ::: automne 2009 ::: 3 ème édition ::: france INVESTOR ::: automne 2009 ::: 3 ème édition ::: france CFD sur les matières premières Un nouvel accés à d innombrables opportunités Pour des opportunités qui apparaisent sous vos yeux Sources d énergie Métaux Marchandises douces Céréales Pétrole brut US Or NY Coffee Maïs Pétrole brut UK Argent NY Cocoa Blé Mazout domestique US Copper NY Sugar #11 Germes de soja Essence US Gaz naturel US Tél : idées de trade quotidiennes en temps réel. Des tickets d ordre pré-remplis avec des niveaux d entrée, limit et stop. L éxécution au clic, directement depuis votre plate-forme de trading Perdre de l argent sur le Forex ou les CFD est généralement la conséquence TradeMaker n apparaisse. Désormais, les idées de trade quotidiennes du d un facteur : l asymétrie d information. Quelle que soit votre connaissance TradeMaker offrent un accès immanquable aux opportunités sur les marchés des marchés, il y a toujours quelqu un plus au fait, qui peut déceler plus Forex et CFD, qui vous permettent de bénéficier des mêmes analyses que les rapidement les opportunités que le marché présente. C était avant que le clients de banques privées, les hedge funds ou les banques d investissement. Les opérations sur devises (avec ou sans effet de levier) ou les opérations sur produits dérivés peuvent s avérer très spéculatives et résulter en des gains ou des pertes importants. La négociation de devises ou de produits dérivés comportent un haut niveau de risque et n est par conséquent pas adaptée à tous types d investisseurs. Cette plaquette ne prend en considération ni les objectifs particuliers d investissements, ni la situation financière ou les besoins particuliers des utilisateurs. En conséquence, il vous est vivement conseillé d analyser de façon prudente et diligente votre situation financière et de consulter vos conseillers financiers quant à l adéquation de votre situation et ce, avant de réaliser un quelconque investissement ou d effectuer toute transaction. Vous pouvez consulter l intégralité de notre avertissement légal sur le site

6 10 INVESTOR ::: automne 2009 ::: 3 ème édition ::: france INVESTOR ::: automne 2009 ::: 3 ème édition ::: france 11 Le délit d initié Celui qui détient une information «confidentielle» sur un émetteur ou une valeur, susceptible de lui fournir un avantage sur les autres intervenants du marché, devient de facto un «initié». L utilisation de cette information constitue un délit d initié et les sanctions encourues vont de l AMF au Tribunal correctionnel. Saxo Banque vous explique comment reconnaître ces informations et pourquoi il ne faut pas trader sous leur influence. Team Saxo Bank, un succès collectif et médiatique Alexandre Gaudin & Hélène Chardin, Cabinet Gaudin Avocats L équilibre du marché boursier repose sur l homogénéité de l information à laquelle peuvent avoir accès les différents acteurs de ce marché. C est pourquoi la loi impose l égalité des investisseurs en sanctionnant l utilisation d une information privilégiée. Il s agit d éviter autant que possible l élargissement du cercle des initiés légitimes afin de ne pas casser le jeu spéculatif propre à la bourse. Pourtant, en dépit d une répression sévère et des moyens importants dont disposent les autorités de poursuite, le délit d initié ne cesse de s inviter dans les colonnes de la presse générale et financière. Cet été, EADS et la Société Générale faisaient la une pour des faits de cette nature. Mais le tapage médiatique autour de ces affaires ne doit pas laisser croire que le délit d initié est l apanage des acteurs les plus en vue de la vie financière... Comment devient-on initié? Le plus fréquemment, l initié entre en possession d une information confidentielle de par sa fonction ou position au sein de l émetteur ou bien de par sa profession. Ainsi en est-il du dirigeant social, de l actionnaire, de l analyste financier ou encore d un salarié de l émetteur. Mais ce n est pas là le seul canal de circulation des informations privilégiées. L information confidentielle peut être divulguée dans un cercle professionnel, amical ou familial. L initié peut même avoir surpris la conversation de son voisin dans un restaurant. Etre «initié» signifie détenir une information sur un émetteur ou une valeur, cette information étant tout à la fois précise, non publique et susceptible d avoir une influence sur le cours d une valeur. Cette information est alors dite privilégiée. Bien sûr, une simple rumeur n équivaut pas à une information de cette nature. Le bruit circulant dans les milieux boursiers et annonçant les difficultés financières d une société émettrice ne constitue pas un renseignement précis. A l inverse, la connaissance du montant exact des pertes prévisionnelles réalisées par celleci, avant leur publication, est considérée comme un privilège car elle rompt l égalité des intervenants sur le marché. A titre d exemple, et à la lumière de la jurisprudence rendue en la matière, est initié celui qui a connaissance, avant le public boursier, des résultats annuels ou semestriels de l émetteur d une valeur, d un projet d acquisition ou de prise de contrôle, de la distribution de dividendes, d un changement de composition des organes de gestion, de l imminence de la signature d un important contrat de partenariat stratégique, de l existence d importantes irrégularités comptables au sein d un émetteur ou encore de l état imminent de cessation de paiement de la société. Quels sont les comportements réprimés par la loi boursière? Si le comportement topique est celui de l utilisation d une information privilégiée pour acheter ou vendre des valeurs, il ne faut pas perdre de vue que la loi réprime également la simple communication d une telle information. Le délit d initié sanctionne donc une palette de comportements relativement large, allant du simple bavardage à l achat massif de titres fondé sur la connaissance d une information privilégiée. Dans ce contexte, l initié qui détient une information privilégiée doit bien sûr s abstenir de passer un ordre de bourse achat ou vente relatif à la valeur concernée tant que l information en question n a pas été révélée au public via, par exemple, un communiqué de presse. Le champ d application de la loi est ici relativement large puisqu il prohibe la réalisation d une opération boursière par l initié lui-même, par personne interposée (que ce soit notamment son conjoint ou un professionnel mandaté à cet effet), pour son compte ou pour le compte d autrui. Ensuite, l initié doit également veiller à ne pas divulguer cette information de manière inconsidérée, serait-ce de manière informelle et sans intention délictuelle auprès de ses proches. C est pourquoi on parle à propos du délit d initié de délit de «dîner en ville». La seule communication licite est celle qui est réalisée dans un cadre purement professionnel, telle qu encadrée par la réglementation financière. Comment est réprimé l usage illicite d une information privilégiée? Le fait de communiquer ou d utiliser une information d initié en intervenant sur un marché boursier constitue à la fois un manquement administratif au règlement général de l Autorité des Marchés Financiers appelé «manquement d initié» et un délit pénal, à savoir le «délit d initié» stricto sensu. C est généralement l AMF qui détecte les manquements d initié en constatant des fluctuations anormales du cours d une valeur ou des volumes de transaction s y rapportant, lesquelles sont particulièrement suspectes lorsqu elles interviennent peu avant la révélation au public d un événement affectant la situation de l émetteur. Une enquête est alors ouverte et la loi accorde d importants pouvoirs d investigation aux agents de l AMF, étant précisé que tout refus de coopérer ou toute obstruction sont punis d un emprisonnement de deux ans et d une amende de euros. Une fois l enquête terminée, une personne pourra être poursuivie et condamnée sans que soit rapportée la preuve matérielle de son accès à l information privilégiée. L AMF considère en effet que «la preuve de la détention et de l exploitation d une information privilégiée peut être rapportée au moyen d un faisceau d indices graves, précis et concordants, sans que l autorité de marché ait l obligation d établir précisément les circonstances dans lesquelles l information privilégiée est parvenue jusqu à la personne qui l a exploitée». En d autres termes, il s agit, en l absence de preuve tangible de la détention de l information privilégiée par la personne poursuivie, de soumettre ses opérations et déclarations à un test de cohérence : si les interventions litigieuses sur le titre concerné ne peuvent avoir une explication autre que la détention d une information privilégiée, une sanction pourra être prononcée. A titre d exemple, une personne a été condamnée parce qu elle était «proche» de certains initiés et que l achat de titres qui lui était reproché «a été fait dans des conditions inusuelles» ou encore tout simplement parce que l achat incriminé «ne correspondait pas à ses habitudes d investissement». Que risque l initié qui communique ou utilise une information confidentielle? L initié pourra faire l objet de deux procédures distinctes et encourra une double sanction, avec cette circonstance que la loi prévoit la possibilité pour le juge pénal d imputer le montant de l amende administrative sur le montant de l amende pénale. D un côté, l AMF pourra prononcer une sanction pécuniaire pouvant s élever à euros ou à 10 fois le profit réalisé par l initié ainsi qu une sanction disciplinaire lorsque l initié est un professionnel des marchés (de l avertissement à l interdiction définitive d exercer). En outre, la publication de la décision de sanction dans un ou plusieurs journaux pourra également être ordonnée. D un autre côté, le Tribunal correctionnel de Paris pourra sanctionner le délit d initié à hauteur de deux années d emprisonnement et d une amende maximale de euros étant précisé que cette dernière ne peut être inférieure au montant du profit illicite réalisé par l initié. Endurance et passion, France 2009 a battu des records. Avec travail d équipe, couverture près de 3,8 millions de téléspectateurs populaire et internationale : en moyenne présents chaque après-midi devant France 2, l épreuve réalise sa voici les points communs meilleure audience depuis 2005 (4,2 qui unissent Saxo Banque millions) et gagne même au cyclisme. Bilan d une téléspectateurs par rapport à l année réussite collective à toute dernière. Au total, le Tour peut être vu par près de deux milliards de vitesse. téléspectateurs. Tout au long de la route du Tour, plusieurs millions Olivier Le Guillou, de spectateurs français et étrangers Directeur Marketing Saxo Banque ont suivi les coureurs et la caravane du Tour. L étape du Mont Ventoux du 5 juillet a ainsi drainé plus de spectateurs. Après les succès de la saison 2008, le Team Saxo Bank aligne en 2009 les victoires et démontre la valeur du travail d équipe, une valeur partagée par la banque danoise. Depuis la saison 2008, Saxo Bank est sponsor d une des meilleures et des plus prestigieuses équipes internationales de cyclisme. Le Team Saxo Bank enchaîne les victoires en équipe ou en individuel et imprime au cyclisme professionnel un rythme toujours plus soutenu. Ce sponsoring incarne les valeurs défendues par Saxo Bank et amplifie sa notoriété internationale. Tour de France 2009, la consécration médiatique pour Saxo Bank 4 juillet 2007, Monaco s enflamme pour Cancellara Lors de la première étape du Tour de France 2009, Cancellara du Team Saxo Bank, l expert suisse du contre-lamontre, sacré aux Jeux Olympiques (2008), aux championnats du monde (2006 et 2007) et lors de tous les grands rendez-vous de spécialistes, a une fois de plus confirmé sa supériorité sur le reste du peloton dans ce domaine. Déjà vainqueur du contre-la-montre inaugural de Liège en 2004, puis de Londres en 2007, Fabian Cancellara endosse pour la troisième fois le Maillot Jaune qu il conservera pendant 6 jours. 22 juillet, les frères Schleck mènent la danse au Grand Bornand L étape mythique Bourg Saint Maurice Le Grand Bornand a permis aux ténors de la course de se mesurer sur la longueur. C est principalement dans les deux dernières ascensions du jour que la bataille au sommet a été déclenchée par Andy et Frank Schleck du Team Saxo Bank. Les deux frères ont lâché tous leurs rivaux. Sur la ligne, Frank Schleck est récompensé de ses efforts par une victoire d étape et une place sur le podium, alors qu Andy se positionne en dauphin de la course. Au final sur les Champs Elysées, le Team Saxo Bank a remporté trois étapes, Andy Schleck occupe la deuxième place du classement général à seulement 4 minutes et 11 secondes du premier. Sur le plan médiatique, le Tour de Collectionner les médailles seuls et en équipe Saxo Bank, à l égal du Team Saxo Bank, collectionne les récompenses. Comme pour chaque victoire sportive de l équipe cycliste, la banque gagne toutes les médailles grâce à l excellence de sa plate-forme de trading en ligne. Dans les deux cas, ces réussites sont le fruit de l engagement personnel comme du travail d équipe. A l issue de l étape du Grand Bornand, Frank Schleck raconte : «Nous voulions provoquer une course, et c est ce que nous avons fait, c est plutôt satisfaisant. Quand nous avons évoqué au briefing la façon d appréhender l étape, nous étions d accord pour n envoyer personne dans l échappée. Il fallait juste prendre nos responsabilités, durcir la course et essayer de fatiguer les autres. C est ce qui s est passé. Nous avons montré notre caractère, et également que nous pouvons respecter un plan». Quelle meilleure démonstration du caractère collectif, du travail d équipe nécessaire pour gagner une étape du Tour? C est en adoptant la même logique collective que Saxo Bank réussit, année après année, et c est ainsi que le Team Saxo Bank collectionne les victoires (cf. encadré : Les victoires 2009 du Team Saxo Bank). L émergence des media en ligne 2009 démontre le succès des nouveaux médias en ligne. Sur Twitter, le Team Saxo Bank est l objet de plusieurs milliers de messages de fans commentant les étapes des courses comme les rumeurs sur la composition de l équipe. Une quarantaine de groupes Facebook rassemblent les passionnés de vélo qui s intéressent aux résultats de l équipe et de ses coureurs. Le plus important comporte près de membres. Grâce au seul Tour de France, le nombre d apparitions de la marque dans les réseaux sociaux a progressé de 50%. Globalement, l opération de sponsoring améliore fortement la notoriété de Saxo Bank. «Nous suivons le nombre d apparitions du nom Saxo Bank dans les articles d actualité référencés par Google. Le Tour de France coïncide avec une forte augmentation de la présence de la marque dans les médias en ligne : occurrences depuis le début du mois, contre en juin» explique Laurits Fischer-Hansen, le responsable parrainage et évènements de Saxo Bank. Le Tour de France permet aussi de doper d environ 10% le nombre de visites sur le site de la société : au mois de juillet. Un sponsoring passionnément raisonné Entretien avec Kim Fournais et Lars Seier Christensen, cofondateurs et co- CEO de Saxo Bank Saxo Bank s est lancé en 2008 dans le sponsoring sportif. Pourquoi? Nous sommes une banque globale, c est pourquoi ce sponsoring nous correspond totalement et pourquoi nous ne pouvions pas ne pas saisir cette formidable opportunité lorsqu elle s est présentée. Le Team Saxo Bank nous offre la couverture et la notoriété internationales indispensables pour faire passer nos messages à tous nos clients et clients potentiels du monde entier. Et puis, nous adorons le sport et avec eux nous constituons une équipe gagnante. Pourquoi avoir choisi le cyclisme? Le cyclisme est l un des sports les plus populaires du monde et rassemble souvent des milliards de téléspectateurs. Mais ce n est pas la seule raison de notre décision. A ce niveau de performance, le cyclisme incarne le même type de valeurs et de comportements que ceux auxquels nous nous identifions. Depuis sa création, Saxo Bank c est la réussite et le travail d équipe. Nous partageons aussi le même attrait pour l endurance et la passion. Et nous sommes très fiers de pouvoir exalter ces valeurs et de montrer ce que le sport et le business peuvent avoir en commun. Quels sont les résultats de ce sponsoring? Ce n est pas parce qu ils voient un coureur grimper sur un podium que les gens viennent ouvrir un compte chez Saxo Bank, mais le Tour constitue une caisse de résonance sans égale pour faire connaître et établir Saxo Bank auprès des clients potentiels. Les études de marketing démontrent que le Tour de France améliore très fortement le taux de notoriété suggérée (pourcentage des personnes interrogées qui affirment connaître la marque à la mention de celle-ci) : ce taux a effet bondi de 50% après le Tour 2008, et nous attendons avec intérêt les résultats de l enquête Les victoires 2009 du Team Saxo Bank 25/01/2009 7e étape du Tour de San Luis (Argentine) 14/02/2009 Prologue du Tour de Californie 22/02/2009 8e étape du Tour de Californie 29/02/2009 2e étape du Critérium International 22/03/2009 Grand Prix Cholet-Pays de la Loire 29/03/2009 Critérium International 26/04/2009 Liège-Bastogne-Liège 19/05/2009 1re étape du Tour de Catalogne 05/06/2009 2e étape du Tour de Luxembourg 06/06/2009 3e étape du Tour de Luxembourg 07/06/2009 4e étape du Tour de Luxembourg 07/06/2009 Classement général du Tour de Luxembourg 13/06/2009 1re étape du Tour de Suisse 16/06/2009 4e étape du Tour de Suisse 18/06/2009 1re étape du Tour de Slovénie 21/06/2009 9e étape du Tour de Suisse 21/06/2009 Classement général du Tour de Slovénie 21/06/2009 Classement général du Tour de Suisse 25/06/2009 Championnat de Danemark contre-la-montre 28/06/2009 Championnat de Norvège sur route 28/06/2009 Championnat de Suisse sur route 28/06/2009 Championnat de Suède sur route 28/06/2009 Championnat du Danemark sur route 28/06/2009 Championnat du Luxembourg sur route 04/07/2009 1re étape du Tour de France 16/07/ e étape du Tour de France 22/07/ e étape du Tour de France 26/07/2009 2e étape du Tour de Wallonie 27/07/2009 3e étape du Tour de Wallonie 29/07/2009 1re étape du Tour du Danemark 29/07/2009 5e étape du Tour de Wallonie 30/07/2009 2e étape du Tour du Danemark 31/07/2009 3e étape du Tour du Danemark 02/08/2009 Classement général du Tour du Danemark 23/08/2009 5e étape de l Eneco Tour

7 12 INVESTOR ::: automne 2009 ::: 3 ème édition ::: france INVESTOR ::: automne 2009 ::: 3 ème édition ::: france 13 Glossaire : comprendre la finance Les options : investir avec du levier Appel de marge Appel informant le client que sa couverture de garantie est insuffisante par rapport aux positions ouvertes sur le marché. Il doit alors effectuer un dépôt supplémentaire ou couper une partie de ses positions. Ask Prix d achat. Désigne aussi le prix demandé, c est-à-dire le prix le plus faible susceptible d être accepté. Bear (ou sentiment baissier) Sentiment que les prix vont baisser. Un «bear market» ou marché baissier est un marché caractérisé par une baisse soutenue des prix et qui ne présente aucun signe de reprise. Bid (ou prix de vente) Prix auquel il est possible de vendre. Désigne aussi le prix proposé, c est-àdire le prix le plus élevé qu un acheteur est prêt à payer. Bid/Ask rate Le «bid rate» (ou taux à l achat) est le taux auquel vous pouvez vendre. Le «ask rate» (ou taux à la vente) est le taux auquel vous pouvez acheter. Bull (ou sentiment haussier) Optimisme sur les marchés. Un «bull market» (ou marché haussier) est caractérisé par une demande dynamique et soutenue. Câble Désigne le cross GBP/USD. Cambiste Professionnel intervenant sur le marché des changes. Code ISO Norme donnant le symbole international en trois lettres de chaque devise. Contrepartie La contrepartie désigne l organisme (aussi appelé market maker ou teneur de marché) qui se place en face de vous lorsque vous achetez ou vendez des devises. Il exécute les ordres tout en se couvrant sur le marché interbancaire. Couverture (hedge) Opération consistant à limiter le risque d une position déjà ouverte sur le marché. Elle est généralement de sens inverse et de montant identique à la position ouverte. Cross (ou paire de devises) Lorsqu un investisseur trade sur les devises, il achète une devise contre une autre : elles forment une paire. Cross rate (ou parité) Taux de change entre deux devises. Effet de levier ou Leverage Opportunité donnée aux traders de prendre des positions pour des montants supérieurs à ce qu ils ont réellement sur leur compte. Exotique Se dit d une devise traitée de façon relativement marginale sur le marché des changes, caractérisée par une volatilité élevée mais une liquidité assez faible. Flat (ou square) Désigne une position neutre sur le marché. Forward Taux de change d un contrat à terme sur devises. LIBOR London Inter-Bank Offered Rate : taux interbancaire pour les transactions entre banques. Ordre Limit/Stop Ordre d achat ou de vente exécuté automatiquement lorsque le seuil de déclenchement que vous avez déterminé est atteint ou dépassé (limite inférieure au cours spot pour un achat, supérieure pour une vente). Overnight Se dit d une position restée ouverte après la fin officielle de la clôture du marché. Sur le Forex, se dit d une position tenue au-delà du calcul des rollovers. Pips (ou points de base) Les cotations des devises sont exprimées avec un chiffre et quatre décimales. La dernière décimale est appelée point ou «pip», c est la plus petite unité de variation de la parité. Rollover Moment de la journée où vous êtes débité ou crédité des intérêts liés à vos positions (moment du calcul du portage). Spot Un taux «spot» ou au comptant est le prix d un actif à l instant T+2. Spot market (ou marché au comptant) Désigne une partie du marché qui réalise des opérations au comptant. Spread Le «spread» (ou écart de négociation) représente la différence entre le prix auquel vous pouvez vendre la devise (le prix de vente ou «Bid») et le prix auquel vous pouvez l acheter (le prix d achat ou «Ask»). Swap de devises (Currency swap) ou Swap Cambiste Transaction de change au comptant assortie d une transaction à terme sur les mêmes devises mais dans le sens inverse. Les options vous permettent de dynamiser votre portefeuille tout en limitant votre risque à la somme investie. Saxo Banque vous accompagne pour profiter de la hausse ou de la baisse des valeurs. Votre premier réflexe est l achat de euros de cette parité à 1.42, son cours de marché. Mais le risque de cette stratégie est élevé. Si vous avez tort, vous subissez l ensemble de la baisse. Thomas Jegu, Directeur du Trading Une option est un contrat coté en permanence sur la plateforme Saxo Trader qui vous donne le droit, et non l obligation, d acheter (option d achat ou Call), ou de vendre (option de vente ou Put) un sous-jacent (notamment les paires de devises) à un prix fixé à l avance (prix d exercice ou strike) jusqu à une date d échéance (ou maturité). L une des principales caractéristiques des options réside dans leur effet de levier. Les variations du prix d une option sur le Forex sont beaucoup plus amples que celles qu enregistre le sous-jacent. Autrement dit, lorsque le cours d une parité de devises varie de 1%, le cours de l option pourra varier 5, 10 ou 20 fois plus vite ou beaucoup plus encore. C est l effet de levier! Investisseur averti : vous recherchez des produits innovants pour dynamiser votre portefeuille Pour bénéficier d un effet de levier intéressant et maîtriser votre risque, vous choisissez d investir dans une option d achat. Elle vous donne le droit d acheter la parité à un prix fixé à l avance à 1.45 (le prix d exercice), jusqu à une date donnée, le 30 décembre (l échéance). Vous payez ce droit à son cours en marché, soit 200 euros. Que se passe-t-il à la fin de l année à l échéance de l option? Si la parité côte 1.50, l option d achat que vous détenez vous donne le droit d acheter de l Euro-Dollar à seulement L option vaut à échéance sa valeur intrinsèque, c est-à-dire la différence positive entre le cours du sous-jacent et le prix d exercice, soit 0.05 par option * options = 500 dollars = 333 euros. Vous avez acheté vos options pour 200 euros, vous réalisez donc une performance de % (333 euros de gains pour un investissement initial de 200 euros), pour une hausse de la parité de devises de + 5.6%. Deuxième cas de figure, le marché a baissé et, malheureusement, la parité EUR/ USD a baissé. Elle côte seulement L option d achat que vous avez acquise vous donne le droit de l acheter à Aucun intérêt! Sa valeur intrinsèque est nulle. Vous n exercez pas vos options et cédez l intégralité de la somme investie, soit 200 euros. Vous avez eu raison d investir sur des options plutôt que sur une position au comptant, puisque vous avez limité votre risque à la somme investie au départ, soit 200 euros. En jouant la parité en direct, vous auriez subi l intégralité de la baisse, soit 700 euros! Le principal intérêt des options d achat ou de vente : bénéficier d un fort effet de levier sur son scénario de marché, avec un faible investissement initial, tout en maîtrisant son risque. A la baisse De façon symétrique, les options de vente vous permettent de jouer la baisse d une parité. En reprenant notre exemple précédent, l achat d une option de vente à 1.45 de la parité EUR/USD vous permet de réaliser une performance de 185% en quelques mois si la parité perd 5% en passant de 1.42 à Pour jouer la baisse, les options de vente sont des outils adaptés : elles vous permettent de bénéficier d un effet de levier. Contrairement à la vente à découvert, l utilisation des options de vente permet de maîtriser parfaitement son risque. A aucun moment vous ne pouvez perdre plus que la somme initialement investie. Gagnez avant l échéance Via le Forex Options Board, Saxo Banque vous communique en temps réel le prix de l option que vous détenez. Les options sont négociables en continu durant les périodes d ouverture du marché des devises et peuvent donc être achetées puis revendues autant de fois que vous le désirez avant l échéance. Saxo Banque vous offre pendant les périodes de cotation une contrepartie permanente qui assure une liquidité parfaite à vos contrats. Assurez votre portefeuille En dehors de leurs caractéristiques spéculatives, les options sont particulièrement adaptées lorsque vous souhaitez vous prémunir de l appréciation ou de la dépréciation d une devise. Puisqu une option assure un prix de vente ou d achat jusqu à une date donnée, elle garantira un niveau de valeur minimum à votre portefeuille si vous craignez une dépréciation de vos actifs. Par exemple, si vous êtes détenteurs de Bons du Trésor américains cotés en dollars, l investissement dans une option d achat fonctionnera comme une assurance contre la dépréciation du dollar : vous payez une prime, et vous êtes couvert si l incident contre lequel vous souhaitez vous prémunir se produit. L accompagnement Saxo Banque propose des formations en ligne dédiées aux stratégies d options avancées, animées par des Sales Trader spécialistes de ce type de produits. Nos conseillers restent à votre disposition en permanence au pour définir avec vous la stratégie la plus adaptée au marché et à la parité qui vous intéresse. Investisseur prudent : vous souhaitez vous protéger contre une baisse du marché Investisseur occasionnel : vous voulez profiter de la hausse du marché tout en maîtrisant votre risque. Grâce aux options, vous pouvez dynamiser votre portefeuille : avec un montant d investissement initial, vous pouvez jouer la hausse ou la baisse du marché tout en limitant votre risque à la somme investie. Parallèlement, les options vous permettent de couvrir votre portefeuille : ainsi vous vous immunisez contre une évolution brusque et défavorable du marché, et ce, à moindre coût. Enfin, vous pourrez aussi, grâce aux options, bénéficier de la hausse d une devise tout en garantissant une valeur minimale à votre portefeuille. NOUS SAURONS VOUS MENER AU SOMMET. Donnez du levier à votre stratégie A la hausse Si vous croyez à la hausse d une parité, vous pouvez intervenir directement avec une option pour bénéficier de son effet de levier. Outre cet effet, qui multiplie les gains quand votre scénario est validé par le marché, vous ne risquez à aucun moment de perdre plus que la valeur d achat de l option. Tout cela pour un faible montant d investissement initial. Exemple : En septembre, vous anticipez la hausse sur quelques mois de la parité EUR/USD. Placez vos ordres de bourse 24h/24 depuis notre plate-forme de trading en ligne (Devises, CFD, Matières premières, Actions, Futures et Options) Tél :

8 14 INVESTOR ::: automne 2009 ::: 3 ème édition ::: france INVESTOR ::: automne 2009 ::: 3 ème édition ::: france 15 Trade Maker, pour suivre les meilleures stratégies de trading Les placements de «bons pères de famille» sont-ils en voie de disparition? Saxo Banque offre à ses clients la possibilité d intervenir sur les marchés internationaux de manière autonome via ses plate-formes de trading en ligne Saxo Trader. Les conseillers financiers du groupe Saxo Bank, en contact quotidien avec des milliers de clients dans le monde, recensent les attentes de leurs clients et permettent de faire évoluer nos services. Après étude et prise en compte de tous les paramètres du marché, l analyse prévoit une hausse de l action Natixis. Afin de guider les c l i e n t s d a n s l e u r m o n e y management, l analyste renseigne les chiffres pour les prises de profit (ici 3,9 ) et des limites de pertes (ici 3,4 ). Wiliam Gérard, Conseiller chez Saxo Banque Trade maker est né d un double constat: D une part, les investisseurs sont noyés dans une masse d information économique dont il est souvent difficile d évaluer la véracité et les performances financières, D autre part, un grand nombre d investisseurs, s ils valident une stratégie lue ou entendue (recherche économique Saxo Banque, émission de radio, analystes, spécialistes de l analyse technique ), ne sont pas toujours à même de la concrétiser. Trade Maker, outil de trading Trade Maker publie sur la plate-forme des stratégies de trading de spécialistes et met en ligne des résultats de chaque proposition. Ainsi, le client prend connaissance des performances financières de chaque stratégie. Chaque opportunité sur le marché est expliquée et aussi illustrée par un graphique. Si le client adhère à l analyse proposée, il choisit le montant de son investissement et passe son ordre en 1 clic. Exemple : avec la paire de devise Dollar / Yen (Analyste Sostratos) Dans cet exemple, nous retrouvons une opportunité sur le marché des devises proposée par un partenaire de Saxo Banque (SOSTRATOS). Nous découvrons ci-dessous la fenêtre du client composée de trois parties: i - De l analyse fondamentale : Trade Idea : ici un résumé de l analyste. Dans cet exemple, Sostratos propose au client de s intéresser à la paire Dollar/Yen et de se mettre en position vendeuse Détail : L analyste explique que si le marché est à la baisse, il devrait remonter ce qui représentera une bonne opportunité d entrer sur le marché (93,27). La stratégie est de parier à la baisse, de vendre cette parité et de prendre ses profits à 91,72. Si cette stratégie s avérait erronée, l analyste a prévu un ordre stop à 93,52 ii - De l analyse graphique : celui-ci illustre l idée de l analyste iii - De l ordre de bourse pré-rempli : le client retrouve dans le ticket d ordre tous les chiffres évoqués précédemment et n a plus qu on inscrire le montant de son investissement et cliquer sur VALIDER pour passer son ordre. Comment trouver ces idées de trading? organisme spécialisé et indépendant de Saxo Banque. Chaque idée de trade est suivie et les résultats sont publiés en toute transparence, ainsi, les clients connaissent les précédents résultats de l émetteur de la stratégie et peuvent choisir l analyste aux meilleures performances. c) Les points forts de Trade Maker pour le client i - Le conseil Trade Maker est un composant de l offre de service de Saxo Banque qui s ajoute de façon tout à fait pertinente à l accompagnement et à la formation qui est proposée aux investisseurs lorsqu ils débutent sur les marchés. Trade Maker est aussi adapté pour tous les investisseurs qui désirent être épaulés dans leur stratégie d investissement ainsi que ceux qui veulent saisir un nombre maximal d opportunités sur les marchés. ii - Le temps réel Pour la première fois, les clients peuvent profiter de façon quasi instantanée des travaux des services de recherche de Saxo Banque, sans avoir à les transposer par des ordres passés manuellement. Les clients peuvent saisir toutes les opportunités d investissement qui se présentent sur les marchés. iii - L Ergonomie La nouveauté est également technologique puisque Saxo Banque parvient à intégrer les conseils de fournisseurs extérieurs et à faciliter les investissements de ses clients : le trading en 1 clic! Exemple : avec l action NATIXIS (Analyste Saxo Banque) Un livret A au rendement en chute libre, des placements à court terme plafonnés à 2%, une fiscalité qui limite l attractivité de certaines opportunités : quel champs d action reste-t-il aux traders qui minimisent leur prise de risque? Le Livret A est l emblème des investissements des «bons pères de famille» grâce à un rendement net d impôt garanti. Son taux, fixé par le gouvernement, reflète d une part les taux du marché et d autre part le niveau de l inflation. Les taux d intérêt sont au plus bas, l inflation, pour l instant, inexistante. Les livrets réglementés offrent donc des taux de moins en moins attractifs. Selon La Tribune, «la plupart des placements à court terme rapportent désormais moins de 2%». Pierre-Antoine Dusoulier, Président de Saxo Banque Qu est-ce qui a été divisé par 3,2 en 12 mois? Le rendement du Livret A. En août 2008, le Livret A, si populaire, offrait un taux d intérêt annuel net de 4,00%. Depuis le 1er août dernier, ce taux a été ramené à 1,25%, son niveau historiquement le plus bas. A l inverse des placements de «bons pères de famille» certaines opportunités peuvent offrir des taux plus intéressants. Malheureusement, le fisc se charge le plus souvent d en «raboter» l attractivité. Pour autant, l évasion ou la dissimulation fiscale, voire la fréquentation des paradis fiscaux, sont des «solutions» de plus en plus dangereuses et à éviter absolument. Une révolution en Iran? Non Sire, ce n était encore qu une révolte! Les gouvernements qui président à la destinée du monde influent - par leur action - sur la vie de peuples. Ces changements géo-politiques favorisent régulièrement une instabilité et une volatilité des cours des matières premières, ce qui entraine des variations inattendues sur les marchés. ironiquement, plus la chute des prix du pétrole est forte, plus le risque d une future crise de l offre est grand. Une crise de l offre pourrait se produire à court terme par la chute d un régime pétrolier, comme en 1979 en Iran. La gestion de la chute du prix du pétrole représente un vrai défi car elle pourrait entraîner des déstabilisations politiques, économiques et géopolitiques en Et de toutes les grandes puissances exportatrices de pétrole, l Iran est sans doute la plus susceptible de connaître de tels troubles.» Pierre-Antoine Dusoulier, Président de Saxo Banque Fin 2008, nous avions publié nos prévisions pour Nous y écrivions : «Le plus grand risque lié aux évènements qui se déroulent sur le marché mondial de l énergie est que les prix chutent si bas et si rapidement qu ils déstabilisent fortement un ou plusieurs des pétro-régimes déjà fragiles. Et, De fait, le cours du pétrole a considérablement baissé à la fin 2008, approchant du seuil symbolique des 25$ le baril après avoir dépassé les 125$ durant l été Comme nous le prévoyions, le monde a assisté au plus formidable mouvement de révolte en Iran depuis la révolution islamique. Malgré tout, le 13 juin dernier, le président iranien sortant, Mahmoud Ahmadinejad, a été déclaré officiellement vainqueur de l élection présidentielle qui s était tenue la veille, avec une passion, une hargne et une participation (plus de 85%) rarement égalées. Le ministère de l intérieur a «Pour toucher des intérêts dignes de ce nom, mieux vaut aujourd hui être prêt à bloquer son argent quelques années ou à prendre quelques risques en Bourse,» poursuit le journaliste de La Tribune. Les placements de «bons pères de famille» seraient-ils en voie de disparition? Quitte à prendre quelques risques, il serait dommage de limiter son champ d action aux marchés boursiers traditionnels alors que le marché des devises, les CFD, futures, options ou autres produits dérivés offrent aujourd hui des possibilités de rendement très séduisantes. Accepter «quelques risques» n est pas s exposer sans limite à «tous les risques». Les cours en ligne offerts par Saxo Banque à ses clients permettent de maîtriser les mécanismes de ces marchés et donc de limiter l exposition aux risques. Risques limités et rendement potentiels élevés, seraitce la solution? officiellement annoncé son élection dès le premier tour avec 62,6% des voix. Un score écrasant, bien peu en rapport avec tous les calculs prévisionnels effectués jusque-là et les déclarations au sortir des urnes. Nous connaissons tous les évènements qui ont suivi, l importance prise par les SMS, Twitter ou Facebook pour coordonner les manifestations et faciliter les échanges avec l étranger. Si les révoltes iraniennes ont été matées par la force et la persuasion et la vie quotidienne «normalisée», les risques restent entiers. Au-delà de l Iran, la volatilité des cours des matières premières est un facteur très important d instabilité pour bon nombre de pays qui dépendent essentiellement de leur production. La pauvreté des pays d Afrique, du Moyen Orient ou d Asie accentue encore ces risques. Nous écrivions : «Même si nous préfèrerions nous tromper, l année 2009 s annonce comme une année marquée par une profonde récession.» Il est à craindre que nous nous soyons peu trompés... Objectif :Transformer une idee en ordre sur le marche Depuis des années le département de recherche économique de Saxo Banque publie quotidiennement des analyses économiques et suggère à ses clients des opportunités plusieurs fois par jour. Depuis Trade Maker et pour que nos clients transforment ces idées en ordre sur le marché, les analystes préremplissent l ordre de bourse et le client, s il adhère à la stratégie, choisit le montant de son investissement et passe son ordre en 1 clic! Quelques exemples : Exemple : avec l action NATIXIS (Analyste Saxo Banque) Le client trouve les opportunités du marché directement sur la plate-forme à différents endroits : dans le module de discussion en ligne, dans le menu de la plate-forme (rubrique stratégie) ou directement sur le produit concerné (la paire EURO / Franc Suisse pour l exemple ci-dessous) Qui publie ces conseils boursiers? L outil de publication des conseils est ouvert aux partenaires de Saxo Banque : analystes, journalistes ou Exemple : avec la paire de devise Dollar / Yen (Analyste Sostratos)

9 16 INVESTOR ::: automne 2009 ::: 3ème édition ::: france Les auteurs et Saxo Banque ne sauraient être tenus responsables de toute perte découlant d un investissement fondé sur toute recommandation, prévision ou autre information apparaissant dans la présente publication. Le contenu de cette publication ne saurait être considéré comme une promesse explicite ou implicite, ou encore comme une garantie ou un engagement de Saxo Banque que les clients tireront des bénéfices des stratégies décrites ou que les pertes découlant de la mise en œuvre desdites stratégies pourront ou seront limitées. Les transactions réalisées conformément aux recommandations contenues dans une analyse, et en particulier les investissements sur marge comme la négociation de devises ou l investissement dans des produits dérivés, peuvent être très spéculatives et peuvent résulter en des pertes aussi bien que des profits, en particulier si les conditions envisagées dans l analyse ne sont au final pas réunies. Saxo Banque utilise des fournisseurs d informations financiers et les informations de ces fournisseurs peuvent être amenées à servir de fondement à une analyse. Saxo Banque ne saurait être tenue responsable du niveau de précision ou d exhaustivité de telles informations. Toutes recommandations et autres commentaires inclus dans les analyses de Saxo Banque proviennent de fondamentaux macro économiques objectifs et de calculs spécifiques sur les entreprises, d analyses statistiques ou techniques et/ou d estimations générales subjectives des marchés. Si une analyse contient des recommandations d acheter ou de vendre un instrument financier spécifique, de telles recommandations doivent être considérées comme constituant l opinion de Saxo Banque selon laquelle l instrument en question sera plus performant ou le cas échéant moins performant que la moyenne du marché. Veuillez consulter l intégralité de ce disclaimer sur http ://www.saxobanque.fr/annexes/avertissement-legal/informations-et-analyses Adresses du groupe : Copenhague Paris Londres Genève Zurich Marbella Singapore Saxo Bank A/S Saxo Banque France Saxo Bank A/S London Saxo Bank (Switzerland) Saxo Bank (Switzerland) Saxo Bank A/S Sucursal en Saxo Capital Markets Pte. Smakkedalen 2 10 rue de la Paix 40 Bank Street SA SA Espagne Ltd. DK-2820 Gentofte Paris Canary Wharf Rue de Jargonnant 1 Förrlibuckstrasse 72 Avenida José Banús 3 Church Street Danemark France London E14 5DA CH-1211 Genève 6 CH-8005 Zürich Urbanización Playas del Level 30 Samsung Hub Royaume-Uni Suisse Suisse Duque Singapore Puerto Banús, Marbella Singapore (Málaga) Spain

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE Un seul investissement, tout le raffinement que vous recherchez Vous menez une vie active, riche de projets que vous souhaitez réaliser. Vous

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext Brochure destinée aux investisseurs particuliers Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Comprendre les produits structurés

Comprendre les produits structurés Comprendre les produits structurés Sommaire Page 3 Introduction Page 4 Qu est-ce qu un produit structuré? Quels sont les avantages des produits structurés? Comment est construit un produit structuré? Page

Plus en détail

Certificats TURBO. Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital.

Certificats TURBO. Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital. Certificats TURBO Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital. www.produitsdebourse.bnpparibas.com Les Certificats Turbo Le Certificat Turbo est

Plus en détail

Le Mini E-book de XForex pour débutants TRADER PRO. Guide de trading de devises

Le Mini E-book de XForex pour débutants TRADER PRO. Guide de trading de devises Le Mini E-book de XForex pour débutants TRADER PRO Guide de trading de devises XForex vous a préparé un condensé du E- book, son manuel électronique sur le trading de devises. Le Mini E-book a été conçu

Plus en détail

CMC MARKETS UK PLC CMC MARKETS CANADA INC. Document d information sur la relation. Decembre 2014

CMC MARKETS UK PLC CMC MARKETS CANADA INC. Document d information sur la relation. Decembre 2014 CMC MARKETS UK PLC et CMC MARKETS CANADA INC. Document d information sur la relation Decembre 2014 Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409 Société autorisée et réglementée par la Financial

Plus en détail

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements LES FONDS D INVESTISSEMENT La façon la plus accessible de diversifier vos placements Gestion professionnelle, diversification et liquidité De plus en plus de gens prennent conscience de la différence entre

Plus en détail

Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements

Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements La gestion de fortune par des professionnels, pour tous les investisseurs Edition pour la Suisse Fonds de diversification des actifs BFI Dynamic (CHF)

Plus en détail

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel Obligations Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel AUTEUR : LAETITIA TALAVERA-DAUSSE Tout au long de l année en Europe, plusieurs événements ont

Plus en détail

II. LE PRINCIPE DE LA BASE

II. LE PRINCIPE DE LA BASE II. LE PRINCIPE DE LA BASE Le comportement des opérateurs (position longue ou courte) prend généralement en compte l évolution du cours au comptant et celle du cours à terme. Bien qu ils n évoluent pas

Plus en détail

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation commerciale?... 6 A. Le temps... 6 B. La productivité...

Plus en détail

Multimanager-Stratégies zweiplus La gestion de fortune en toute transparence

Multimanager-Stratégies zweiplus La gestion de fortune en toute transparence Multimanager-Stratégies zweiplus La gestion de fortune en toute transparence Bienvenue à la bank zweiplus Digne de confiance, fiable, orientée solutions Chère investisseuse, cher investisseur Les Multimanager-Stratégies

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les positions vendeuses sur les options, ou vente d options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document

Plus en détail

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface C O F A C E 9 novembre 2000 Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface Le commerce interentreprise s est considérablement développé

Plus en détail

Politique de placements

Politique de placements Politique de placements Le 7 octobre 2010 Politique de placements Table des matières 1. La mission de la Fondation pour le développement des coopératives en Outaouais 2. Les principes de la gouvernance

Plus en détail

LA TRANSACTION BOURSIÈRE EST RÉVOLUTIONNÉE ET REDÉFINIE

LA TRANSACTION BOURSIÈRE EST RÉVOLUTIONNÉE ET REDÉFINIE adblue financial systems GmbH Gruenberger Str. 44 10245 Berlin / Germany Tel.: +49 (0) 30 243 42-0 Fax: +49 (0) 30 243 42-29 service@adblue.de www.adblue.de LA TRANSACTION BOURSIÈRE EST RÉVOLUTIONNÉE ET

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

Résultats du 2 ème trimestre 2011

Résultats du 2 ème trimestre 2011 Résultats du 2 ème trimestre 2011 Des résultats en croissance, soutenus par l activité bancaire RNPG T2 2011 : 11,7 M, +21 % RNPG S1 2011 : 22,8 M, +27 % Produit net bancaire 52,9 55,4 5 % 100,8 112,2

Plus en détail

LE RETRAIT DE COTE : UNE OPERATION

LE RETRAIT DE COTE : UNE OPERATION LE RETRAIT DE COTE : UNE OPERATION PERTINENTE DANS UN CONTEXTE DE MARCHE DIFFICILE Si les marchés actions semblent se reprendre en ce début d année 2012, le CAC 40 demeure en baisse de près de 9 % sur

Plus en détail

DÉCOUVREZ NOS FONDS ASTRA PORTEFEUILLES. Pour vous guider dans un monde de possibilités

DÉCOUVREZ NOS FONDS ASTRA PORTEFEUILLES. Pour vous guider dans un monde de possibilités DÉCOUVREZ NOS FONDS ASTRA PORTEFEUILLES Pour vous guider dans un monde de possibilités Tous les investisseurs connaissent l importance de bien choisir leurs placements en fonction de leurs objectifs d

Plus en détail

Investissements directs dans l immobilier en Suisse

Investissements directs dans l immobilier en Suisse Taux d intérêts trop bas? Pertes de capital dues à des produits financiers trop compliqués et pas compréhensibles? Pas de diversification? De trop grands risques dans le portefeuille? Crainte d une future

Plus en détail

Moyen terme 2014-2018

Moyen terme 2014-2018 Moyen terme 2014-2018 ATTENTES DES UTILISATEURS POUR LA PERIODE 2014-2018 Selon les entretiens réalisés par le Cnis au 2 è semestre 2012 COMMISSION «SYSTEME FINANCIER ET FINANCEMENT DE L ECONOMIE» POUR

Plus en détail

PERSPECTIVES d avenir

PERSPECTIVES d avenir PERSPECTIVES d avenir Les rôles changeants des titres à revenu fixe et des actions Bruce Cooper, CFA Vice-président, Actions, Gestion de Placements TD Coprésident, Comité de répartition des actifs de Gestion

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Composez le futur de votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE FOREX?

QU EST-CE QUE LE FOREX? Chapitre 1 QU EST-CE QUE LE FOREX? 1. INTRODUCTION Forex est la contraction de foreign exchange qui signifie «marché des changes». C est le plus grand marché du monde. Le volume journalier moyen des transactions

Plus en détail

Les règles de base de fonctionnement d un marché

Les règles de base de fonctionnement d un marché C HAPITRE 1 Les règles de base de fonctionnement d un marché Qu est-ce qu un marché? Un marché est un endroit matérialisé ou non où peuvent se rencontrer des agents économiques qui ont des besoins complémentaires,

Plus en détail

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau Etude de cas Porter l optimisation au plus haut niveau Après la mise en oeuvre du Quintiq Company Planner, Vlisco a réduit ses délais de production de 50%. L étape suivante, le déploiement du Scheduler,

Plus en détail

CIBLEZ LES DIFFÉRENTS SEGMENTS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AVEC PfO

CIBLEZ LES DIFFÉRENTS SEGMENTS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AVEC PfO CIBLEZ LES DIFFÉRENTS SEGMENTS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AVEC PfO PERIAL Asset Management, une filiale du groupe PERIAL 9 rue Jadin - 75017 Paris Tél : 01 56 43 11 00 - Fax : 01 42 25 55 00 www.perial.com

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

LA COMMUNICATION FINANCIERE

LA COMMUNICATION FINANCIERE LA COMMUNICATION FINANCIERE La communication financière s adresse ou se fait à l intention d entreprises cotées en bourse. Une action est un produit. A ce titre, elle a besoin de communication. I- FONDEMENTS

Plus en détail

Certificats Cappés (+) et Floorés (+)

Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Pour investir avec du Levier sur les indices CAC 40 ou DAX Même dans un contexte

Plus en détail

Radiance Humanis Vie

Radiance Humanis Vie ÉPARGNE Radiance Humanis Vie Et votre avenir prend des forces Taux du fonds en euros de Radiance Humanis Vie : 3,50 %* * Taux de rémunération 2013 du fonds en euros Apicil Euro Garanti. Taux net de frais

Plus en détail

Your Trusted Wealth Manager

Your Trusted Wealth Manager Your Trusted Wealth Manager QUI NOUS SOMMES TURQUOISE CAPITAL MANAGEMENT LTD ( TURQUOISE ) agit dans le cadre d un agrément octroyé par la FSC en tant que Conseiller en Placements (Sans Restriction) plus

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

Présentation des Résultats 2006

Présentation des Résultats 2006 Présentation des Résultats 2006 Réunion SFAF du 28 mars 2007 Une année 2006 brillante en terme de résultats Aubay a encore sur performé son marché sur tous les indicateurs : Un CA de 120,8 M en croissance

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Swiss Life lance sa huitième unité de compte structurée : Objectif Juillet 2011

Swiss Life lance sa huitième unité de compte structurée : Objectif Juillet 2011 Communiqué de presse 6 mai 2011 Swiss Life lance sa huitième unité de compte structurée : Objectif Juillet 2011 Cet instrument financier, qui est une alternative à un placement risqué en actions, n est

Plus en détail

Les origines et les manifestations de la crise économique et financière. par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé

Les origines et les manifestations de la crise économique et financière. par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé Les origines et les manifestations de la crise économique et financière par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé Plan Introduction 1. Origines de la crise financière: les «subprimes» 2. Les

Plus en détail

ETF. Brochure destinée aux investisseurs particuliers INTERMEDIATE. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext

ETF. Brochure destinée aux investisseurs particuliers INTERMEDIATE. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext Brochure destinée aux investisseurs particuliers Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext p. 2 Index 1. Introduction 3 2. ETF physiques 4 3. ETF synthétiques 5 Avantages et inconvénients

Plus en détail

BARX pour Entreprises

BARX pour Entreprises BARX pour Entreprises Un savoir-faire inégalé et global dans l exécution des opérations de change Barclays Capital est la division de banque d investissement de Barclays Bank PLC. Son modèle d activité

Plus en détail

Stratégie de vente d options d achat couvertes

Stratégie de vente d options d achat couvertes Stratégie de vente d options d achat couvertes La stratégie de vente d options d achat couvertes, également connue sous le nom de stratégie d achat-vente, est mise en œuvre par la vente d un contrat d

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2011. Paris - 21 juillet 2011

Résultats du premier semestre 2011. Paris - 21 juillet 2011 Résultats du premier semestre 2011 Paris - 21 juillet 2011 Données de gestion et indicateurs d activité Zoom sur le 1 er semestre 2011 Compte d exploitation Indicateurs de marché Croissance organique Bilan

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE 1. OBJET La présente politique vise à garantir la conformité D EXANE SA, EXANE DERIVATIVES, EXANE OPTIONS, EXANE LIMITED et leurs succursales concernées

Plus en détail

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F.Adm.A., CMC Conseiller en gestion Direction de la gestion

Plus en détail

Une approche sur-mesure

Une approche sur-mesure L offre de services de HSBC Private Bank en France Le cœur de notre métier consiste à vous fournir des conseils de qualité et à mettre en œuvre les solutions d investissements permettant de répondre précisément

Plus en détail

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité Témoignage client Optimisation de la performance et gains de productivité performances Faciliter les revues de La réputation d Imec repose sur la qualité du travail de ses scientifiques, chercheurs, ingénieurs

Plus en détail

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles J'ai le plaisir de vous faire parvenir votre énoncé de la politique de placement pour la Série Portefeuilles de revenu. Celui-ci vous servira

Plus en détail

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice GROUPE GIROUX MÉNARD Le Groupe Giroux Ménard vous offre des services en certification, en fiscalité et en financement ainsi que des services-conseils. La firme peut également vous conseiller en matière

Plus en détail

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie!

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie! LES TURBOS INFINIS Investir avec un levier adapté à votre stratégie! Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Émetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance

Plus en détail

Gestion de patrimoine

Gestion de patrimoine Zurich Invest Select Portfolio Gestion de patrimoine Adaptée à vos besoins Les meilleurs experts en placement pour votre fortune Gestion de patrimoine adaptée à vos besoins Vos avantages: Vous profitez

Plus en détail

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC Partie 1 : Évaluer le marché (21 points) 1. Établir un diagnostic de ces deux segments de marché. Conclure. (11 points) Diagnostic : 8 points. Marché du bâtiment

Plus en détail

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée SSQ Gestion privée SSQ Groupe financier est une entreprise qui a «Les valeurs à la bonne place» puisqu elle est constituée de gens de valeur, passionnés par leur métier et dont l ambition première est

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE FONDS EUROCROISSANCE Composez le futur de votre épargne Communication à caractère publicitaire BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance

Plus en détail

Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France

Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France COMMUNIQUE DE PRESSE (V1.10 au 24 août 2012) Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France (réalisé sur les comptes arrêtés fin 2010) Analyse stratégique du marché et Mise en

Plus en détail

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LAISSEZ VOTRE VIE GUIDER VOS CHOIX, PAS L IMPÔT Parce que la vie vous réserve encore bien des surprises, votre situation personnelle sera appelée à changer au fil du

Plus en détail

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS À la Banque Privée du Crédit Agricole, nous accompagnons nos clients pour valoriser leur patrimoine et donner du sens à

Plus en détail

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage 2014/2015 : Rétrospective et perspectives Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage Rétrospective 2014 L annonce, l année dernière, par la Réserve fédérale américaine (Fed) de réduire

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Living Your

Plus en détail

Résultats du 1 er trimestre 2012

Résultats du 1 er trimestre 2012 Résultats du 1 er trimestre 2012 Bonne performance de l offre 100 % en ligne Poursuite de la conquête bancaire en France 17 000 nouveaux comptes courants 13 400 nouveaux comptes d épargne bancaire Forte

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

Épargne et placements

Épargne et placements Épargne et placements Sélecteur de profil Le Sélecteur de profil est un outil qui permet de : définir le type d investisseur que vous êtes ; déterminer la répartition de votre portefeuille parmi les différentes

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %.

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %. LE RAPPORTEUR PERSPECTIVES 2015 Le jeu des prévisions est inévitable et toujours très captivant. Toutefois, avec les années, nous avons appris à les mettre en perspective, particulièrement les prévisions

Plus en détail

Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés

Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés BlueBay : À la pointe des titres à revenu fixe spécialisés BlueBay a été fondée

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

BIL Belgique À vos côtés, pour vous.

BIL Belgique À vos côtés, pour vous. FR banque privée BIL Belgique À vos côtés, pour vous. BELGIUM BIL Belgique À vos côtés, pour vous. Enseigne réputée et reconnue dans la plus pure tradition des banques privées internationales, BIL Belgique

Plus en détail

Présentation. (N.B. Ce système a été développé en «Easy Language» via Tradestation).

Présentation. (N.B. Ce système a été développé en «Easy Language» via Tradestation). Présentation Forex Business est une offre de trading automatisé qui permet de bénéficier des performances de nos systèmes Forex sans être contraint de les appliquer soimême. (Il suffit pour cela d'ouvrir

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

Quelle est l utilité d une veille commerciale pour la prospection? livre blanc

Quelle est l utilité d une veille commerciale pour la prospection? livre blanc Quelle est l utilité d une veille commerciale pour la prospection? livre blanc Vecteur Plus N 1 français de l information commerciale qualifiée juin 2009 SOMMAIRE 1/ En quoi consiste une veille commerciale?

Plus en détail

Rentabilité des actifs et allocation stratégique

Rentabilité des actifs et allocation stratégique Rentabilité des actifs et allocation stratégique LE CERCLE INVESCO : SESSION 2007 Eric Tazé-Bernard Directeur de la Gestion INVESCO Asset Management 2 Section 01 Section 02 Section 03 Un modèle de description

Plus en détail

R a p p o r t A n n u e l 2 0 0 5 w w w. t h e m a r k e t i n g r o u p. c o m

R a p p o r t A n n u e l 2 0 0 5 w w w. t h e m a r k e t i n g r o u p. c o m Rapport Annuel 2005 w w w. t h e m a r k e t i n g r o u p. c o m ... The Marketingroup La relation client est aujourd hui plurimédia. Pour leurs actions de conquête et de fidélisation, les marques doivent

Plus en détail

3 ) Les limites de la création monétaire

3 ) Les limites de la création monétaire 3 ) Les limites de la création monétaire Si un banquier n a besoin que de son stylo pour créer de la monnaie, on peut se demander ce qui empêche une création infinie de monnaie. En fait, la création monétaire

Plus en détail

LES SECRETS DE L'OR. Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers

LES SECRETS DE L'OR. Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers LES SECRETS DE L'OR Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers AVERTISSEMENT INVESTISSEMENT À HAUT RISQUE : Le trading de forex et de contrats de différence (CFDs)

Plus en détail

La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil

La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil Conseil en investissement (fiduciary management) La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil Les besoins des clients institutionnels, et en particulier ceux des fonds de pension, sont

Plus en détail

Chapitre 5 : produits dérivés

Chapitre 5 : produits dérivés Chapitre 5 : produits dérivés 11.11.2015 Plan du cours Options définition profil de gain à l échéance d une option déterminants du prix d une option Contrats à terme définition utilisation Bibliographie:

Plus en détail

Devenez expert. en trading d'or. Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or

Devenez expert. en trading d'or. Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or Devenez expert en trading d'or Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or 01 02 Pourquoi l'or est-il si précieux? Tout le monde sait que l'or est cher, mais pourquoi est-il si prisé partout dans le monde?

Plus en détail

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS P L A C E M E N T S M O N D I A U X S U N L I F E GESTION PRIVÉE M E T T E Z - Y D E L A L U M I È R E GUIDE POUR INVESTISSEURS UN REGARD NOUVEAU. UNE APPROCHE ORIGINALE. MAXIMISEZ VOS RENDEMENTS GRÂCE

Plus en détail

Le rôle du courtier principal

Le rôle du courtier principal AIMA CANADA SÉRIE DE DOCUMENTS STRATÉGIQUES Le rôle du courtier principal Le courtier principal (ou courtier de premier ordre) offre aux gestionnaires de fonds de couverture des services de base qui donnent

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON

Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON VOTRE COMPTE VIRIDIAN DÉCOUVREZ LA DIFFÉRENCE Votre compte à honoraires Viridian est un compte de premier ordre de conseils de pleins exercices, offert par Raymond James

Plus en détail

Erreurs les plus classiques en Bourse. TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM

Erreurs les plus classiques en Bourse. TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM 20 Erreurs les plus classiques en Bourse TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM De ne jours, la Bourse est à la portée de tous, le volume d échange et le nombre

Plus en détail

Note de conjoncture Juillet 2015.

Note de conjoncture Juillet 2015. Note de conjoncture Juillet 2015 Alexis contre Mario, le combat de l année Note de conjoncture Juillet 2015. En janvier, Mario Draghi, le président de la banque centrale européenne (BCE), en prenant la

Plus en détail

La gamme des s agrandit avec la création de 3 nouveaux lingotins marqués CPoR de 5g,10g et 20g

La gamme des s agrandit avec la création de 3 nouveaux lingotins marqués CPoR de 5g,10g et 20g La gamme des s agrandit avec la création de 3 nouveaux lingotins marqués CPoR de 5g,10g et 20g Contact: Agence PRESSE Contact: CPoR Devises Bettina MANNINA François de LASSUS 06 09 82 51 35 04 91 26 02

Plus en détail

LES PRODUITS STRUCTURÉS

LES PRODUITS STRUCTURÉS DécryptEco LES PRODUITS STRUCTURÉS DE LA CONCEPTION À L UTILISATION Nicolas Commerot Responsable offre de marché et négociation SG Private Banking, Pierre Von Pine Directeur marketing Produits structurés

Plus en détail

Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque.

Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque. Crédit Agricole (A+ / Aa3) Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque. À QUOI VOUS ATTENDRE? P. Crédit Agricole CIB est une obligation émise en livre turque (TRY) par Crédit

Plus en détail

Reverse Convertibles

Reverse Convertibles Reverse Convertibles Le prospectus d émission du titre de créance complexe a été approuvé par la Bafin, régulateur Allemand, en date du 24 Novembre 2010. Ce document à caractère promotionnel est établi

Plus en détail

Une présence nationale pour un impact local & VOUS. www.groupon.fr

Une présence nationale pour un impact local & VOUS. www.groupon.fr Une présence nationale pour un impact local 2015 & VOUS Avez-vous déjà entendu parler d une campagne publicitaire qui ne nécéssite aucune dépense ou investissement préalable? Avez-vous déjà entendu parler

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION AU 31 12 2009

RAPPORT DE GESTION AU 31 12 2009 Genève le 12 01 2010 RAPPORT DE GESTION AU 31 12 2009 Les principaux faits et tendance en 2009 ont été: Comme nous l avions prévu dès Janvier 2009 : La planète n a pas sombré dans la dépression. Le système

Plus en détail

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels 07/10/2014 Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés

Plus en détail

GENERALI ESPACE LUX. La Solution FID Expert

GENERALI ESPACE LUX. La Solution FID Expert GENERALI ESPACE LUX La Solution FID Expert Vous recherchez des solutions pour optimiser la structuration de votre patrimoine ou vous accompagner dans votre mobilité? est une offre exclusive dédiée à une

Plus en détail

Cette perte concerne exclusivement la gestion en compte propre de la CNCE, c est-à-dire une activité indépendante de sa trésorerie.

Cette perte concerne exclusivement la gestion en compte propre de la CNCE, c est-à-dire une activité indépendante de sa trésorerie. COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 17 octobre 2008 --- Du fait de l extrême volatilité des marchés et du krach boursier de la semaine du 6 octobre, le Groupe Caisse d Epargne a connu un important incident

Plus en détail