Schéma de Lewis des molécules et structures spatiales

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Schéma de Lewis des molécules et structures spatiales"

Transcription

1 Schéma de des molécules et structures spatiales Décrire à l aide des règles du «duet» et de l octet les liaisons que peut établir un atome (, N,, ) avec les atomes voisins. Interpréter la représentation de de quelques molécules simples. Mettre en relation la formule de et la géométrie de quelques molécules simples. Prévoir si une molécule présente une isomérie Z/E. Savoir que l'isomérisation photochimique d'une double liaison est à l'origine du processus de la vision. Une étape du processus de vision met en jeu l interaction de la lumière (énergie) avec les photorécepteurs présents sur la rétine (cônes et bâtonnets) : lors d apport d énergie lumineuse, une molécule appelée rétinal initialement liée à l opsine (pigment du photorécepteur) se «déplie». Sous l action de ce changement de forme, le rétinal se détache de l opsine ce qui entraîne la transmission d un message nerveux au nerf optique. e processus invite à répondre aux questionnements suivants : Quelle est la structure géométrique des molécules? omment représenter une molécule dans l espace? omment peut-on prévoir cette structure? I. Représentation de d une molécule : 1. Rappels de seconde : la règle de l octet 1.1. Règle de l octet : Un atome respecte la règle de l octet s il possède 8 électrons sur sa couche de valence (couche externe). ette structure correspond à la structure électronique des atomes qui constituent les gaz rares (dernière colonne de la classification), qui ne présentent quasiment aucune réactivité chimique. Elle confère donc aux atomes une stabilité, raison pour laquelle tous les atomes cherchent à acquérir cette structure. Exception : Les atomes pour lesquels Z < 4 (dont l hydrogène) cherchent à acquérir la structure de l hélium qui possède uniquement 2 électrons sur sa couche externe. Ils ne suivent donc pas la règle de l octet, mais du duet.

2 1.2. Application : formation des ions monoatomiques : ertains atomes gagnent ou perdent des électrons afin de se stabiliser et se transforment donc en ions. En expliquant la démarche, donner les ions qui se forment à partir des atomes inscrits en noir dans le tableau périodique simplifié suivant : 2. Liaison covalente : e Li Be B N F Ne Na Mg Al Si P S l Ar K a Dans les molécules, les atomes mettent en commun des électrons en respectant les règles du duet et de l octet. Il peut alors exister : La liaison covalente simple est une mise en commun de deux électrons entre deux atomes. Le doublet d électrons mis en commun, ou «doublet liant», est responsable de la liaison entre les deux atomes. Il est représenté par un tiret entre les deux atomes concernés. A B Une liaison covalente double est une mise en commun de quatre électrons entre deux atomes. Elle est représentée par deux tirets parallèles. A B Une liaison covalente triple est une mise en commun de six électrons entre deux atomes. Elle est représentée par trois tirets parallèles. 3. Les doublets non liants : A B Les électrons mis en commun appartiennent à chacun des deux atomes. Les électrons d un atome qui ne participent pas aux liaisons covalentes sont répartis en doublets d électrons appelés doublets «non liants». A B 4. Schéma de d une molécule : 4.1. Formule brute et schéma de : La formule brute indique la nature des atomes qui la constitue et le nombre de ces atomes. Le schéma de d une molécule rend compte de l enchaînement des atomes et de la disposition des doublets liants et non liants Remarque : le schéma de ne rend pas compte de la disposition dans l espace des atomes Méthode : A partir de la formule brute de la molécule : Ecrire la structure électronique de chaque atome

3 Déterminer le nombre d électrons n e de la couche externe de chaque atome alculer le nombre total n t d électrons externes intervenant dans la molécule en faisant la somme des différents n e En déduire le nombre total n d de doublets liants et non liants Répartir les doublets de la molécule en doublets liants (liaisons covalentes) ou en doublets non liant de façon à ce que chaque atome respecte la règle de l octet (ou du duet pour l atome d hydrogène). Lorsqu il y a plus de deux atomes différents dans la molécule, c est l atome qui doit gagner le plus d électrons qui est au centre de la molécule 4.3. Exemples : ompléter les tableaux qui suivent en suivant la méthode proposée ci-dessus. Molécule Nom : méthane Formule : 4 Atomes Structure électronique n e n t n d Schéma de Répartition des doublets et nature des doublets Molécule Nom : ammoniac Formule : N 3 Atomes Structure électronique n e n t n d Schéma de Répartition des doublets et nature des doublets

4 Molécule Nom : Dioxyde de carbone Formule : 2 Atomes Structure électronique n e n t n d Schéma de Répartition des doublets et nature des doublets II. Géométrie des molécules : Nous savons établir la représentation de des molécules qui nous renseignent sur l enchaînement des atomes et la façon dont ces atomes sont liés dans une molécule. L objet de ce paragraphe est de prévoir quelle va être la forme des molécules dans l espace en fonction des atomes et des liaisons existants. 1. La règle de Gillespie : Les domaines électroniques autour d un atome s orientent dans l espace de façon à minimiser les répulsions, donc à être le plus loin possible les unes des autres. n distingue les types de domaines électroniques suivants : 1 liaison simple constitue 1 domaine électronique 1 liaison double constitue 1 domaine électronique 1 liaison triple constitue 1 domaine électronique 1 doublet non liant constitue 1 domaine électronique 2. Représentations de ram : La représentation de ram permet de représenter sur la feuille la disposition dans l espace de la molécule. La molécule est donc représentée en «perspective». ette représentation dépend du nombre de domaines autour de l atome étudié : 2.1. ram pour 4 domaines autour de l atome étudié : L atome central est au centre d un tétraèdre régulier (4 faces identiques = 4 triangles équilatéraux) L angle entre les différentes liaisons est de 109 (Rq : cet angle peut un peu varié en fonction de la taille des atomes liés à )

5 2.2. ram pour 3 domaines autour de l atome étudié : Les trois domaines (liaisons) sont dans un même plan, ainsi que les cantres des atomes liés à. L angle entre les liaisons est de 120 (Rq : cet angle peut un peu varié en fonction de la taille des atomes liés à ) 2.3. ram pour 2 domaines autour de l atome étudié : Les deux domaines (liaisons) sont alignés, ainsi que les centres des atomes liés à. L angle entre les liaisons est de Méthode : comment établir la representation de ram? Etablir la représentation de de la molécule ompter le nombre de domaines autour de l atome dont on veut donner une représentation spatiale hoisir la représentation de ram adéquat, selon le nombre de domaines 4. Application : 4.1. as des atomes n échangeant que des liaisons simples : ram Méthane ram Ammoniac N N Eau ram

6 4.2. as de molécules dans lesquelles les atomes échangent des liaisons covalentes doubles : ram Ethylène ram Dioxyde de carbone ram Méthanal () 4.3. as de molécules dans lesquelles les atomes échangent des liaisons covalentes triples : ram Acéthylène ( 2 2 ) ram yanure d hydrogène N N

7 III. Stéréoisomérie autour de la double liaison : 1. himie organique : quelques notions à connaître Molécules organiques : molécules formées d atomes de carbone et d hydrogène (+ éventuellement, N, l, ) ydrocarbure : molécule formées uniquement d atomes de et Squelette de la molécule : Enchaînement des atomes de carbones haîne linéaire : Groupe fonctionnel : molécule dont le squelette est constitué d atomes de s enchaînant les uns après les autres (par opposition : chaîne «ramifiée») groupes d atomes conférant à la molécule des propriétés chimiques particulières ; détermine la «famille» à laquelle la molécule appartient. ex : Famille Exemples Groupe fonctionnel Alcools Ethanol Propan2ol 3 2 Acides carboxyliques Acide éthanoïque Acide propanoïque 2. Le carbone en chimie organique : atome de carbone ayant 4 voisins (donc échangeant 4 liaisons covalentes simple) se trouvant au centre d un tétraèdre La rotation autour des liaisons simples est facilement réalisable (avec peu d apport d énergie) atome de carbone ayant 3 voisins (donc échangeant 1 liaison double et deux liaisons simples), l ensemble se situant dans un même plan La rotation autour de la liaison double est difficilement réalisable. Elle nécessite un apport d énergie conséquent et peut entraîner la rupture de cette liaison. atome de carbone ayant 2 voisins (donc échangeant 1 liaison triple et 1 liaison simple), l ensemble se situant sur une même ligne Exemple : Ethylène 2 2

8 3. Les isomères : Voici les formules semi-développées du butane et de l isobutane : Expliquer pourquoi ces deux molécules sont isomères. 4. Stéréoisomères : 4.1. Le but-2-ène : A l aide des modèles moléculaires mis à votre disposition, construire la molécule de but-2-ène, dont la formule semi développée est la suivante : 3 - = - 3 Remarque : repérer quels sont les carbones trigonaux et digonaux Nomenclature : - le suffixe «but» indique que le squelette de la molécule compte 4 atomes de carbone - la terminaison «ène» indique que la molécule appartient à la famille des alcènes (comporte 1 double liaison) - le chiffre «2» indique que la double liaison se situe entre le 2 ème et le 3 ème atome de carbone 4.2. Représentation : a. Qu y a-t-il de remarquable au sujet de la disposition spatiale des 6 atomes en noir 3 - = - 3 b. Représenter dans l espace la double liaison de la molécule que vous avez construite, en complétant le schéma avec les groupes 3 et : c. Existe-t-il une représentation différente de la molécule, qui ne pourrait se superposer à la première représentation? d. es deux molécules sont stéréoisomères. Définir ce terme.

9 Pour les différencier, on utilise les préfixes «Z» (pour Zusammen qui signifie ensemble) et «E» (pour Entgegen qui signifie de part et d autre). Nommer convenablement les 2 isomères obtenus. e. Ecrire la formule développée du but-1-ène et prévoir l existence ou non de stéréoisomères. Dessiner la ou les représentations spatiales de la molécule autour de la double liaison. utre la double liaison et similitude des formules semi-développées, quelle autre propriété doivent présenter des molécules pour qu elles soient stéréoisomères? IV. Réponse au problème posé : isomérisation et chimie de la vision - activité documentaire livre P 117 Le processus de la vision met en jeu une isomérisation photochimique. La rétine contient des milliards de photorécepteurs (cônes et bâtonnets) qui contiennent des protéines appelées opsines. La molécule de Z-rétinal se fixe sur l opsine. Sous l action d un photon, il subit une isomérisation et est transformé en E-rétinal. Sa géométrie change et elle se détache de l opsine. En réponse à ce changement, un message nerveux est transmis au nerf optique.

Structure des molécules

Structure des molécules Niveau : Première S Structure des molécules Activité expérimentale (prof) A. Structure électronique de l'atome 1. Liaisons dans les molécules (rappels de cours) Un atome est caractérisé par son numéro

Plus en détail

CH 1. Liaisons-Isoméries. Formations de liaisons Structures moléculaires

CH 1. Liaisons-Isoméries. Formations de liaisons Structures moléculaires 1. Liaisons-Isoméries Formations de liaisons Structures moléculaires 1. LIAISNS-ISMERIES 1. Rappel : atomes et électrons Quelques éléments importants du tableau de Mendeleev n M n' numéro atomique masse

Plus en détail

1.2 Coordinence. Notion de liaison de coordinence : Cas de NH 3. et NH 4+ , 3 liaisons covalentes + 1 liaison de coordinence.

1.2 Coordinence. Notion de liaison de coordinence : Cas de NH 3. et NH 4+ , 3 liaisons covalentes + 1 liaison de coordinence. Règle de l octet : tendance qu on les atomes à s entourer de 8 électrons dans l édifice moléculaire. Ce n est pas une règle générale. Composés respectant la règle de l octet Composés ne respectant pas

Plus en détail

FORME DES MOLECULES. La théorie donne l arrangement des paires liantes et non liantes autour de l atome central.

FORME DES MOLECULES. La théorie donne l arrangement des paires liantes et non liantes autour de l atome central. FORME DES MOLECULES I) Répulsion des paires électroniques La forme des molécules dépend des angles de liaison. Un angle de liaison est défini par l angle entre deux atomes formant une liaison. Les angles

Plus en détail

prérequis 1. ÉLÉMENTS USUELS DE LA CHIMIE ORGANIQUE

prérequis 1. ÉLÉMENTS USUELS DE LA CHIMIE ORGANIQUE chapitre i prérequis 1. ÉLÉMENTS USUELS DE LA CHIMIE ORGANIQUE La chimie organique a pour objet l'étude des composés du carbone. Restreinte à l'origine aux composés du carbone que l'on pouvait extraire

Plus en détail

BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1

BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1 BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1 I. L ATOME NOTIONS EÉLEÉMENTAIRES DE CIMIE Les atomes sont des «petits grains de matière» qui constituent la matière. L atome est un système complexe que l on

Plus en détail

SM3. Exercices supplémentaires

SM3. Exercices supplémentaires PTSI Exercices Structure de la matière 2012-201 SM Exercices supplémentaires Ex-SM.6 Aluminium et composés Le chlorure d aluminium a pour formule AlCl. 1) Donner sa formule de Lewis et préciser, en la

Plus en détail

Chapitre 3 : Liaisons chimiques. GCI 190 - Chimie Hiver 2009

Chapitre 3 : Liaisons chimiques. GCI 190 - Chimie Hiver 2009 Chapitre 3 : Liaisons chimiques GCI 190 - Chimie Hiver 2009 Contenu 1. Liaisons ioniques 2. Liaisons covalentes 3. Liaisons métalliques 4. Liaisons moléculaires 5. Structure de Lewis 6. Électronégativité

Plus en détail

CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules

CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules I. La liaison covalente 1) Formation d une liaison covalente Les molécules sont des assemblages d atomes liés par des liaisons chimiques résultant d interactions

Plus en détail

CHAPITRE VI : HYBRIDATION GEOMETRIE DES MOLECULES

CHAPITRE VI : HYBRIDATION GEOMETRIE DES MOLECULES CAPITRE VI : YBRIDATION GEOMETRIE DES MOLECULES VI.1 : YBRIDATION DES ORBITALES ATOMIQUES. VI.1.1 : Introduction. La théorie d hybridation a été développée au cours des années 1930, notamment par le chimiste

Plus en détail

CHIMIE GÉNÉRALE. Structure électronique des molécules

CHIMIE GÉNÉRALE. Structure électronique des molécules MP ours de physique IMIE GÉÉRLE hapitre Structure électronique des molécules Les molécules sont formées par l assemblage d atomes. ous allons proposer, dans ce chapitre, un schéma très simple d analyse

Plus en détail

Principes généraux de la biochimie

Principes généraux de la biochimie Principes généraux de la biochimie «La biochimie a pour but de décrire, expliquer et exploiter les structures et le comportement des molécules biologiques en se servant de la chimie, de la physique et

Plus en détail

I. Hybridation du carbone

I. Hybridation du carbone I. Hybridation du carbone I. Hybridation des orbitales atomiques La méthode LCAO ne peut pas expliquer le fait que dans la molécule de méthane (CH 4 ), les 4 liaisons C-H sont identiques et que la molécule

Plus en détail

PerfecTIC. Description générale. Titre. Objectif d enseignement. Objectifs d apprentissage. Résumé

PerfecTIC. Description générale. Titre. Objectif d enseignement. Objectifs d apprentissage. Résumé PerfecTIC Description générale Titre Construction de diagrammes de Lewis et visualisation 3D de molécules ou d ions polyatomiques Objectif d enseignement Développer la capacité d'élaborer un algorithme

Plus en détail

CHAPITRE 2 LES COMPOSÉS CHIMIQUES ET LES LIAISONS

CHAPITRE 2 LES COMPOSÉS CHIMIQUES ET LES LIAISONS CHAPITRE 2 LES COMPOSÉS CHIMIQUES ET LES LIAISONS 2.1 - La formation de liaisons ioniques et covalentes 2.2 - Les noms et les formules des composés ioniques et moléculaires 2.3 - Une comparaison des propriétés

Plus en détail

Les isomères des molécules organiques

Les isomères des molécules organiques Les isomères des molécules organiques René CAHAY, Jacques FURNÉMONT I.- INTRODUCTION Le terme isomérie tire son origine du grec ίσος (isos = identique) et µερος (meros = partie). Le phénomène d isomérie

Plus en détail

Structures électroniques et géométrie des molécules

Structures électroniques et géométrie des molécules Structures électroniques et géométrie des molécules Sommaire I) La liaison covalente localisée.2 A. Notations de Lewis des atomes 2 B. La règle de l octet 2 C. Notations de Lewis des molécules et des ions

Plus en détail

Géométrie des molécules / Théorie de Gillespie

Géométrie des molécules / Théorie de Gillespie La structure d une molécule permet d en expliquer en grande partie les propriétés chimiques. Ceci est particulièrement important dans le cas des molécules biologiques. Une légère modification de la structure

Plus en détail

TD N 6 STRUCTURE ELECTRONIQUE DES MOLECULES

TD N 6 STRUCTURE ELECTRONIQUE DES MOLECULES TD N 6 TRUCTURE ELECTRONIQUE DE MOLECULE EXERCICE 1 : COMPOE DU CARBONE Dioxye e carbone : CO Représentation e Lewis L écriture e la représentation e Lewis une espèce chimique (molécule ou ion) peut se

Plus en détail

Définition. Types d isomérie

Définition. Types d isomérie ISOMERIE Définition Généralités Relation entre molécules de même composition chimique qui ont la même formule brute, mais des formules développées différentes Isomères diffèrent par certaines propriétés

Plus en détail

Chapitre 1 : Chimie organique Introduction. Marine PEUCHMAUR

Chapitre 1 : Chimie organique Introduction. Marine PEUCHMAUR Chimie Chimie rganique Chapitre 1 : Chimie organique Introduction Marine PEUCMAUR Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. 1. Introduction 2. L hybridation

Plus en détail

CH 6 : REACTION PHOTOCHIMIQUE, CHIMIE DE LA VISION

CH 6 : REACTION PHOTOCHIMIQUE, CHIMIE DE LA VISION CH 6 : REACTION PHOTOCHIMIQUE, CHIMIE DE LA VISION NOTIONS ET CONTENUS - Réaction photochimique. - Mécanisme chimique de la vision. COMPETENCES ATTENDUES - Réaliser des réactions photochimiques. - Se familiariser

Plus en détail

Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD

Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD Chapitre 5 : Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD UE1 : Chimie Chimie physique Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Objectifs : Exploiter un spectre infrarouge pour déterminer des groupes caractéristiques Relier un spectre

Plus en détail

Physique Chimie. Seconde Notions fondamentales Chimie

Physique Chimie. Seconde Notions fondamentales Chimie Physique Chimie Seconde Notions fondamentales Chimie Rédaction : Guy Le Parc Philippe Briand Coordination : Jean Bousquet Pierre Rageul Jean-Michel Le Laouénan Ce cours est la propriété du Cned. Les images

Plus en détail

EPST-Tlemcen 2012/2013 STEREOCHIMIE

EPST-Tlemcen 2012/2013 STEREOCHIMIE M me M.BENYAROUhapitre 2 EPST-Tlemcen 2012/2013 Département de chimie himie 4 : cours STEREOIMIE I - lassification des isomères : Les isomères sont des espèces chimiques de même formule brute qui différent

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques nà5

Devoir de Sciences Physiques nà5 Exercice I : sur le zinc Devoir de Sciences Physiques nà5 L épreuve dure 1h50. L usage de la calculatrice est autorisé. Les précipitations sont naturellement acides en raison du dioxyde de carbone présent

Plus en détail

Quelques aspects de la chimie du miel

Quelques aspects de la chimie du miel oncours B ENSA B 0206 HIMIE Durée : 3 heures L usage de la calculatrice est autorisé pour cette épreuve. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, il le

Plus en détail

Complément - Chapitre 1 Notions fondamentales

Complément - Chapitre 1 Notions fondamentales Complément - Chapitre 1 Notions fondamentales Configurations électroniques 1.a Cases quantiques La configuration électronique des atomes consiste en la répartition des électrons au sein des différentes

Plus en détail

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz CCP Chimie MP 20 Énoncé /5 6(66,2 03&+ C O N C O U R S C O M M U N S P O LY T E C H N I Q U E S (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz %/HFDQGLGDWDWWDFKHUDODSOXVJUDQGHLPSRUWDQFHjODFODUWpjODSUpFLVLRQHWjODFRQFLVLRQGH

Plus en détail

La liaison chimique : formation des molécules

La liaison chimique : formation des molécules La liaison chimique : formation des molécules variation de l'énergie potentielle, lorsque l'on fait varier la distance entre 2 atomes d''hydrogène courtes distances : interaction répulsive grandes distances

Plus en détail

Cours de Chimie Organique

Cours de Chimie Organique ours de himie Organique hapitre : ISOMERIES SM SMP S Pr. K. Bougrin hapitre IV: ISOMERIES * Pour une même formule brute, différentes formules développées (ou semi-developpées) peuvent être écrites. On

Plus en détail

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 DS S THÈME OBSERVER/COHÉSION DE LA MATIÈRE/ Page / NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 a) Établir la formule de Lewis du cyanure d hydrogène Configurations électroniques

Plus en détail

Théories de Lewis et de Gillepsie. Théorie de Lewis I- THEORIE DE LEWIS : REGLE DE L'OCTET...4. 1- Rappels concernant l atome... 4. a- Symbole...

Théories de Lewis et de Gillepsie. Théorie de Lewis I- THEORIE DE LEWIS : REGLE DE L'OCTET...4. 1- Rappels concernant l atome... 4. a- Symbole... Théorie de Lewis Plan (liquer sur le titre pour accéder au paragraphe) ********************** I- TERIE DE LEWIS : REGLE DE L'TET...4 1- Rappels concernant l atome... 4 a- Symbole... 4 b- Electronégativité...

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SUJET

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SUJET SESSION 2009 France métropolitaine - Réunion BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE N 5 SCIENCES APPLIQUÉES ET TECHNOLOGIE Option : Agroéquipements Durée : 2 heures 30 Matériel(s) et document(s) autorisé(s)

Plus en détail

Devoir de physique-chimie n 4 (2H) Nom:... Documents de l'exercice A

Devoir de physique-chimie n 4 (2H) Nom:... Documents de l'exercice A TS Jan2015 Devoir de physique-chimie n 4 (2H) Nom:....... LES EXERIES SNT INDEPENDANTS ALULATRIE INTERDITE PHYSIQUE HIMIE : LES NDES /40 Exercice A : La RMN en archéologie (1h conseillée) /17 Dans une

Plus en détail

CHIMIE VOLUME HORAIRE TOTAL = 120 HEURES 1. CHIMIE GENERALE VOLUME HORAIRE TOTAL = 45 HEURES

CHIMIE VOLUME HORAIRE TOTAL = 120 HEURES 1. CHIMIE GENERALE VOLUME HORAIRE TOTAL = 45 HEURES 7 CHIMIE VOLUME HORAIRE TOTAL = 120 HEURES COURS = 72 heures. TRAVAUX PRATIQUES = 24 heures TRAVAUX DIRIGES = 24 heures. 1. CHIMIE GENERALE VOLUME HORAIRE TOTAL = 45 HEURES COURS = 27 heures. TRAVAUX PRATIQUES

Plus en détail

Partie 1. Addition nucléophile suivie d élimination (A N + E) 1.1. Réactivité électrophile des acides carboxyliques et groupes dérivés

Partie 1. Addition nucléophile suivie d élimination (A N + E) 1.1. Réactivité électrophile des acides carboxyliques et groupes dérivés Molécules et matériaux organiques Partie 1. Addition nucléophile suivie d élimination (A N + E) 1.1. Réactivité électrophile des acides carboxyliques et groupes dérivés bjectifs du chapitre Notions à connaître

Plus en détail

Marine PEUCHMAUR. Chapitre 4 : Isomérie. Chimie Chimie Organique

Marine PEUCHMAUR. Chapitre 4 : Isomérie. Chimie Chimie Organique himie himie Organique hapitre 4 : Isomérie Marine PEUMAUR Année universitaire 200/20 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. . Isomérie plane 2. Stéréoisomérie de configuration (chiralité)

Plus en détail

Effets électroniques-acidité/basicité

Effets électroniques-acidité/basicité Université du Maine Faculté des Sciences Retour Révisions de cours Effets électroniquesacidité/basicité Il est très important dans un cours de himie organique de connaitre ces notions qui vont intervenir

Plus en détail

Molécules et Liaison chimique

Molécules et Liaison chimique Molécules et liaison chimique Molécules et Liaison chimique La liaison dans La liaison dans Le point de vue classique: l approche l de deux atomes d hydrogd hydrogènes R -0,9-1 0 0,5 1 1,5,5 3 3,5 4 R

Plus en détail

Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau

Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau A projeter : œil dans le règne animal L œil est un organe sensoriel spécialisé dans la perception visuelle. C est un organe des sens essentiel dans la mise

Plus en détail

Exercices sur le thème II : Les savons

Exercices sur le thème II : Les savons Fiche d'exercices Elève pour la classe de Terminale SMS page 1 Exercices sur le thème : Les savons EXERCICE 1. 1. L oléine, composé le plus important de l huile d olive, est le triglycéride de l acide

Plus en détail

Chap. V : Propriétés physiques et chimiques et tableau périodique. r anion

Chap. V : Propriétés physiques et chimiques et tableau périodique. r anion V.1. Propriétés physiques V.1.a. Le rayon atomique Dans une même colonne quand on change de période n d'une unité, le volume effectif de l atome croît brusquement dans une même colonne r quand n. Au sein

Plus en détail

BF3 : Séance de TD N 5

BF3 : Séance de TD N 5 Séance de TD N 5 L atome dont le symbole est souligné est l atome central Les rayons de covalence des atomes seront évalués par la formule R (A ) = 0,215 (n*2/z*) + 0,148 n* + 0,225 (avec n*=n pour n=1

Plus en détail

X q CHIMIE GENERALE. CHAPITRE I. Structure de l atome. Notations. Qu est ce qu un atome? Notions d élément. Electromagnétisme

X q CHIMIE GENERALE. CHAPITRE I. Structure de l atome. Notations. Qu est ce qu un atome? Notions d élément. Electromagnétisme CIMIE GENERALE J GOLEBIOWSKI PCEM1 wwwunicefr/lcmba/golebiowski ouvrages de références : Paul Arnaud : Cours de Chimie Physique Université en ligne : wwwunicefr/uel Université de Nice 1 CAPITRE I Structure

Plus en détail

- pellicule de fruits qui a un rôle de prévention contre l'évaporation, le développement de moisissures et l'infection par des parasites

- pellicule de fruits qui a un rôle de prévention contre l'évaporation, le développement de moisissures et l'infection par des parasites LES LIPIDES Quelles Sont les Idées Clés? Les lipides sont les huiles et les graisses de la vie courante. Ils sont insolubles dans l eau. Pour les synthétiser, une réaction : l Estérification. Pour les

Plus en détail

Nouveau programme de première S (2011) : l essentiel du cours. www.physagreg.fr

Nouveau programme de première S (2011) : l essentiel du cours. www.physagreg.fr Nouveau programme de première S (2011) : l essentiel du cours www.physagreg.fr 22 avril 2012 Table des matières 1 Couleur, vision et image 3 1.1 Oeil réel et oeil réduit...................... 3 1.2 Lentille

Plus en détail

Chapitre 3 : Formules chimiques

Chapitre 3 : Formules chimiques Chapitre 3 : Formules chimiques Objectifs L élève doit être capable! de définir la notion de valence,! de déduire du T.P.E. la valence d un élément appartenant aux groupes principaux,! d établir les formules

Plus en détail

TP N 3 : SPECTROSCOPIES UV-VISIBLE ET IR

TP N 3 : SPECTROSCOPIES UV-VISIBLE ET IR TP N 3 : SPECTROSCOPIES UV-VISIBLE ET IR S'approprier Analyser Réaliser Valider Communiquer Avec les progrès des techniques, l analyse qualitative organique est de moins en moins en utilisée car elle nécessite

Plus en détail

Terminale S Chapitre 4 Observer : ondes et matière. Analyse spectrale

Terminale S Chapitre 4 Observer : ondes et matière. Analyse spectrale Analyse spectrale 1 Spectroscopie UV-visible 1.1 Présentation des spectres UV-visible La spectroscopie est l étude quantitative des interactions entre la lumière et la matière. Lorsque la lumière traverse

Plus en détail

Cours CH1. Structure électronique des atomes

Cours CH1. Structure électronique des atomes Cours CH1 Structure électronique des atomes David Malka MPSI 2015-2016 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 L atome et l élément chimique 1 1.1 Constitution de

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

STÉRÉOISOMÉRIE CONFIGURATIONNELLE STÉRÉOISOMÉRIE OPTIQUE COMPOSÉS OPTIQUEMENT ACTIFS À UN SEUL CARBONE ASYMÉTRIQUE

STÉRÉOISOMÉRIE CONFIGURATIONNELLE STÉRÉOISOMÉRIE OPTIQUE COMPOSÉS OPTIQUEMENT ACTIFS À UN SEUL CARBONE ASYMÉTRIQUE Pr atem BEN ROMDANE Structures des Molécules Organiques Stéréoisomérie optique Faculté des Sciences de Tunis et Stéréochimie composés à * STÉRÉOISOMÉRIE ONFIGURATIONNELLE STÉRÉOISOMÉRIE OPTIQUE OMPOSÉS

Plus en détail

Chapitre 2 - Constitution de la matière

Chapitre 2 - Constitution de la matière I. Les modèles de l atome A. Modèles et constitution de l atome La matière est constituée de petits "grains", invisibles à l'œil nu : Les atomes. C'est en 1910, que Rutherford a mis en évidence l'existence

Plus en détail

Secteur 3 : Métiers de l'électricité - Électronique - Audiovisuel - Industries graphiques

Secteur 3 : Métiers de l'électricité - Électronique - Audiovisuel - Industries graphiques Examen : CAP Épreuve : Mathématiques-Sciences durée : 2 heures Secteur 3 : Métiers de l'électricité - Électronique - Audiovisuel - Industries graphiques Sont concernées les spécialités suivantes : Accessoiriste

Plus en détail

PHYSIQUE CHIMIE. Notions de première indispensables. Table des matières. pour la Terminale S 1 LE PHOTON 2 LES SOLUTIONS COLORÉES

PHYSIQUE CHIMIE. Notions de première indispensables. Table des matières. pour la Terminale S 1 LE PHOTON 2 LES SOLUTIONS COLORÉES Table des matières 1 LE PTN 2 LES SLUTINS CLRÉES 3 AVANCEMENT D UNE RÉACTIN CIMIQUE 4 STRUCTURE DES MLÉCULES PYSIQUE 5 INTERACTINS FNDAMENTALES 6 RADIACTIVITÉ ET RÉACTINS NUCLÉAIRES 2 CIMIE 7 MATIÈRE ET

Plus en détail

PHYSIQUE (8 points) PARTIE 1 - Sécurité à l'aéroport Explosifs : Les rayons X inefficaces Et les rayons T?

PHYSIQUE (8 points) PARTIE 1 - Sécurité à l'aéroport Explosifs : Les rayons X inefficaces Et les rayons T? Le sujet comporte 8 pages numérotées de 1/8 à 8/8 L annexe, page 8/8, est à rendre avec la copie Page sur Afin de se rendre dans un pays étranger à l occasion d un séjour linguistique, un élève prend l

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS ACIDES BASES «Je ne crois pas que l on me conteste que l acide n ait des pointes Il ne faut que le goûter pour tomber dans ce sentiment car il fait des picotements sur la langue.» Notion d activité et

Plus en détail

Enseignement secondaire

Enseignement secondaire Enseignement secondaire Classe de IIIe Chimie 3e classique F - Musique Nombre de leçons: 1.5 Nombre minimal de devoirs: 4 devoirs par an Langue véhiculaire: Français I. Objectifs généraux Le cours de chimie

Plus en détail

Module structure atomique

Module structure atomique MPH1-SA2 2011-2012 Structure atomique modèle quantique de l atome Module structure atomique 1. Modèle quantique de l atome 2. Tableau périodique 3. La liaison chimique 4. Nomenclature et géométrie des

Plus en détail

1ère partie : L atome - Chap. I : Structure de l atome - Chap. II : Les spectres atomiques Cas de l atome d hydrogène et des hydrogénoïdes - Chap.

1ère partie : L atome - Chap. I : Structure de l atome - Chap. II : Les spectres atomiques Cas de l atome d hydrogène et des hydrogénoïdes - Chap. 1ère partie : L atome - Chap. I : Structure de l atome - Chap. II : Les spectres atomiques Cas de l atome d hydrogène et des hydrogénoïdes - Chap. III : Le modèle quantique de l atome Bases de la mécanique

Plus en détail

Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels

Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels La rétine constitue l organe sensitif de l œil : c est elle qui capte les signaux lumineux et les transmet au cerveau

Plus en détail

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples.

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples. Référentiel CAP Sciences Physiques Page 1/9 SCIENCES PHYSIQUES CERTIFICATS D APTITUDES PROFESSIONNELLES Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste

Plus en détail

BREVET BLANC Corrigé 15 avril 2013

BREVET BLANC Corrigé 15 avril 2013 REVET LN orrigé 15 avril 2013 *********************** Exercice 1 : On donne ci-dessous les représentations graphiques de trois fonctions. es représentations sont nommées 1, 2, 3. L une d entre elles est

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

MÉCANIQUE : (4,5 points)

MÉCANIQUE : (4,5 points) La plupart des voitures de demain devront respecter certaines caractéristiques, si l on veut réduire l impact environnemental et ainsi préserver la planète. MÉCANIQUE : (4,5 points) Partie 1 : Étude du

Plus en détail

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014)

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Exercice 1 : Etude de l acide lactique (6,5 pts) La formule semi-développée de l acide lactique est la suivante : 1.1. Étude

Plus en détail

Œil réduit - Défauts et corrections

Œil réduit - Défauts et corrections Première L Œil réduit - Défauts et corrections I) La vision : Formation de l'image : Comment est l image sur la rétine? Existe-t-il plusieurs positions possibles de l objet permettant d obtenir une image

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

FICHE PROFESSEUR. Application «Spectre IR Mirage» 1. Référentiels du programme : Terminale S

FICHE PROFESSEUR. Application «Spectre IR Mirage» 1. Référentiels du programme : Terminale S FICHE PROFESSEUR Application «Spectre IR Mirage» 1. Référentiels du programme : Terminale S Notions et contenus Compétences exigibles Repères associés pour l enseignement supérieur Identification de liaisons

Plus en détail

Les milieux biologiques tamponnés et leur intérêt

Les milieux biologiques tamponnés et leur intérêt Les milieux biologiques tamponnés et leur intérêt 1 Position de la séquence Thème n 1: les systèmes vivants présentent une organisation particulière de la matière. 1.5 Les molécules des organismes vivants

Plus en détail

OLYMPIADES REGIONALES DE CHIMIE 2004 SUD FRANCHE-COMTE. 1) Du fait de la présence de dioxyde de carbone une eau distillée présente :

OLYMPIADES REGIONALES DE CHIMIE 2004 SUD FRANCHE-COMTE. 1) Du fait de la présence de dioxyde de carbone une eau distillée présente : Partie 1 (sur 15 points) OLYMPIADES REGIONALES DE CHIMIE 2004 SUD FRANCHE-COMTE N d anonymat 1/4 Etude d un démaquillant pour les yeux 1) Du fait de la présence de dioxyde de carbone une eau distillée

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

Réactions d oxydo-réduction

Réactions d oxydo-réduction Réactions d oxydo-réduction Définition Les réactions d oxydo-réduction sont des réactions pendant lesquelles les entourages électroniques des atomes (donc les structures des ions et molécules) changent

Plus en détail

Structure électronique et géométrique des molécules Illustrations des relations structure-propriétés

Structure électronique et géométrique des molécules Illustrations des relations structure-propriétés Sébastien Bourdreux Agrégation de Physique Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand Structure électronique et géométrique des molécules Illustrations des relations structure-propriétés octobre 2003

Plus en détail

SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène

SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène A lire attentivement par les candidats Sujet à traiter par tous les candidats inscrit au BEP Les candidats répondront sur la copie. Les annexes éventuelles

Plus en détail

LES FONCTIONS CHIMIQUES LES ALCOOLS

LES FONCTIONS CHIMIQUES LES ALCOOLS atem BEN RMDANE LES FNTINS IMIQUES LES ALLS LASSIFIATIN DES ALLS: Un alcool est dit primaire si le carbone fonctionnel portant la fonction est lié à un seul carbone Un alcool est dit secondaire si le carbone

Plus en détail

THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE. Chapitre 1 : De l oeil au cerveau

THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE. Chapitre 1 : De l oeil au cerveau THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE Chapitre 1 : De l oeil au cerveau Introduction. I- L ORGANISATION DE L OEIL HUMAIN( TP1) 1) les milieux transparents de l oeil traversés par la lumière : Cornée Humeur

Plus en détail

CHAPITRE N 1 : L ORGANISATION DE L ŒIL ET LE CRISTALLIN

CHAPITRE N 1 : L ORGANISATION DE L ŒIL ET LE CRISTALLIN CHAPITRE N 1 : L ORGANISATION DE L ŒIL ET LE CRISTALLIN I- ORGANISATION ANATOMIQUE DE L ŒIL TP n 1 Voici quelques légendes Bilans: - l'oeil est l'organe de la vue, il est composé de plusieurs structures

Plus en détail

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques C est Niveau la représentation 4 ème 2. Document du professeur 1/6 Physique Chimie LES ATOMES POUR COMPRENDRE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE Programme Cette séance expérimentale illustre la partie de programme

Plus en détail

Classification : a) Les acides aminés à chaîne aliphatique : Glycine Alanine Valine Leucine Isoleucine

Classification : a) Les acides aminés à chaîne aliphatique : Glycine Alanine Valine Leucine Isoleucine LES PROTEINES Objectifs : - Indiquer la structure des acides aminés et leurs propriétés. - Indiquer la structure de la liaison peptidique. - Différencier structure 1, 2, 3 et 4 des protéines. - Citer les

Plus en détail

CAP Groupe C (tertiaires, services, hôtellerie, alimentation, restauration) Epreuve : mathématiques sciences

CAP Groupe C (tertiaires, services, hôtellerie, alimentation, restauration) Epreuve : mathématiques sciences DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e) le : N du

Plus en détail

Table des matières. Introduction Les compétences en sciences. Bibliographie Remerciements

Table des matières. Introduction Les compétences en sciences. Bibliographie Remerciements Ville de Bruxelles Programme de sciences (Sciences de base et sciences générales) 3 e, 4 e, 5 e, 6 e années de l enseignement secondaire général de type II (mai 2001) Introduction Les compétences en sciences

Plus en détail

L œil ; un système optique

L œil ; un système optique Première L/ES - AP SPC 1 L œil ; un système optique 1/ Des notions à avoir bien comprises Propagation de la lumière : dans un milieu homogène (même propriété en tous points), la lumière se propage en ligne

Plus en détail

ACD/LABS Chemsketch 12.0

ACD/LABS Chemsketch 12.0 ACD/LABS Chemsketch 12.0 1. Description : Chemsketch est un logiciel gratuit (pour son usage académique) pour éditer et visualiser des formules moléculaires. Chemsketch permet non seulement de construire

Plus en détail

Répétée. Réparée le BELLEGUIC DS 2 BICREL BRUERE DS 2

Répétée. Réparée le BELLEGUIC DS 2 BICREL BRUERE DS 2 BELLEGUIC BICREL BRUERE Erreur Commise le Z et non A pour avoir le nombre d électrons DS 1 Si OA nd alors l = 2 Vocabulaire : AX3E1 pyramidale et non trigonale, AX6 bipyr à base carrée Représenter les

Plus en détail

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4)

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4) PHYSIQUE-CHIMIE 4 ème TRIMESTRE 1 PROGRAMME 2008 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Les Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Session 2011 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 Le sujet comporte 8 pages numérotées

Plus en détail

Réponses : les glucides

Réponses : les glucides Réponses : les glucides es réponses ne sont pas des corrigés types : elles sont des indications pour formuler des réponses correctes. Enoncé - Quelles sont les significations de la lettre D et du signe

Plus en détail

Compétences présentes dans le programme de Sciences Physiques et Chimiques Terminale ST2S

Compétences présentes dans le programme de Sciences Physiques et Chimiques Terminale ST2S Compétences présentes dans le programme de Sciences Physiques et Chimiques Terminale ST2S Les compétences listées respectent la taxonomie qui figure au programme officiel. Le code de couleur utilisé correspond

Plus en détail

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif 1. Question 1 Etant donné que le germanium (Ge) est dans la même colonne que le carbone, cela implique qu il possède 4 électrons

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES ~--------------~~-----~- ----~-- Session 2009 BREVET DE TECNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES U22 - SCIENCES PYSIQUES Durée: 2 heures Coefficient : 3 Les calculatrices

Plus en détail

/n.._._...~... K... Apuartement A. Anoartement B. Les cotes indiquées sur les schémas sont en mètres.

/n.._._...~... K... Apuartement A. Anoartement B. Les cotes indiquées sur les schémas sont en mètres. Exercice 1. M. DUBOIS envisage de changer d appartement. 11 consulte un agent immobilier qui lui propose deux appartements. M. DUBOIS décide de comparer ces deux logements. Pour cela, l agent immobilier

Plus en détail

Exercices sur les combustions et les combustibles Enoncés

Exercices sur les combustions et les combustibles Enoncés Exercices sur les combustions et les combustibles Enoncés Exercice n : (revoir la nomenclature des alcanes) question : a) Écrire les formules semi-développées des alcanes suivants : le n-hexane le -méthylpentane

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SUJET

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SUJET SESSION 2014 Polynésie Option : Toutes BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE E4 CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE : SCIENCES Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Calculatrice Les

Plus en détail