PARTIE I PRESENTATION DE LA TECHNIQUE ET DE L ORGANISATION COMPTABLE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PARTIE I PRESENTATION DE LA TECHNIQUE ET DE L ORGANISATION COMPTABLE"

Transcription

1 PARTIE I PRESENTATION DE LA TECHNIQUE ET DE L ORGANISATION COMPTABLE CHAPITRE I LES PRINCIPES DE LA LOGIQUE COMPTA SECTION I LE PRINCIPE DE LA COMPTABILITE EN PARTIE DOUBLE I Le fonctionnement de l entreprise A- La phase initiale de la création de l entreprise sous forme de société Associés : Apports : - Matériel NATURE CAPITAL Trésorerie, Banque - Financier NUMERAIRE CAPITAL immobilier - connaissance La création d entreprise s opère grâce à la souscription d un capital et ce sont les associés qui apportent les capitaux. Ex : Soit X et Y qui créent une société au capital de X apporte Y apporte un immeuble d une valeur de , des machines d une valeur de et des matières 1ères d une valeur de ACTIF : ce que l entreprise a PASSIF : ce que l entreprise doit - immeuble : machines : Matières 1ères : Banque : Total : Capital : Total : Ex 2 : L associé principal importe Il contracte un emprunt pour un montant de Il achète un local pour un montant de , du mobilier pour et du stock pour Il paye la moitié de ce stock au comptant et l autre moitié est un crédit fournisseur. Il lui reste sur le compte bancaire. Etablir le bilan à l ouverture. ACTIF : ce que l entreprise a - Local : Mobilier Stock Trésorerie : Total : PASSIF : ce que l entreprise doit Capital : Banque : fournisseur : Total :

2 B- Le fonctionnement de l entreprise après la création Une entreprise a une activité de production, c est à dire qu elle va acheter des matières premières, elle va payer des salaires et pour cela elle va utiliser des sommes déposées à la banque. Elle va aussi vendre des produits qu elle aura fabriqués, ce qui va permettre des entrées d argent. Suite ex 2 : à l aide du bilan 2, l entrepreneur vend à ses clients la moitié de son stock avec une marge bénéficiaire de 50%. Le client ne paye pas au comptant. Etablir le nouveau bilan ACTIF : ce que l entreprise a - Local : Mobilier Stock Trésorerie : Créances clients : Total : PASSIF : ce que l entreprise doit Capital : Banque : fournisseur : Bénéfice : (dû aux associés) Total : II L approche par les flux A- La notion de flux L activité de l entreprise se traduit par des opérations avec l extérieur et donc par des flux. Et ce sont ces flux qui doivent être enregistrés en comptabilité. On distingue 2 types de flux : - des flux monétaires ou financiers - des flux réels (ex : achats de marchandise au comptant ou en espèce) On enregistre les flux dans les comptes. B- Enregistrement des flux dans des comptes. Ces comptes sont répertoriés dans le plan comptable général. On peut avoir le compte banque, le compte matériel, le compte prestation de service ou le compte caisse. Chaque compte va se présenter de la manière suivante : - débit (à gauche) : ce qui rentre dans l entreprise - crédit (à droite) : ce qui sort de l entreprise Ex : achat matériel dans une entreprise : Caisse (porte-monnaie) 12/ / /01 solde : 1200 Le compte nous renseigne sur les flux mais aussi sur sa situation à un moment donné. Chaque opération met en relation au moins 2 comptes.

3 Ex : achat de marchandise pour une valeur de 1000 payée par chèque bancaire Marchandise Banque Ex2 : vente de marchandise au comptant par chèque pour un montant de 500 Vente Marchandises Banque Remarque : dans la réalité, la majorité des échanges se font à crédit. Cela signifie que les biens sont livrés ou que les services sont réalisés mais que le paiement n intervient que plus tard. Ex : Vente à crédit de marchandise pour un montant de 700 Vente Marchandises Client Ex2 : achat de marchandise pour 200 Achat Marchandises 200 Fournisseur 200 Ex3 : achat de marchandise : % paye comptant, le reste dette fournisseur Achat Marchandises Banque 1000 Fournisseur Ex4 : vente de marchandises : 3000, payée à hauteur de 1/3 par chèque EXERCICE1 : Retrait par chèque de pour alimenter la caisse de l entreprise. Achat de matériel à crédit pour un montant de Achat de fourniture au comptant pour 2000 par chèque. Réparation de la machine : en espèce Paiement pour un montant de du matériel acheté dans l opération n 2 Matériel Banque

4 2000 Réparation II La synthèse des flux Caisse Fournisseur Fournitures 2000 SD : 2000 Cette synthèse doit permettre d établir le compte de résultats de l entreprise et de donner un état de la situation du patrimoine de l entreprise. A- Le compte de résultats de l entreprise C est un document de synthèse qui permet de déterminer si l entreprise a réalisé à la fin de l année un bénéfice ou une perte. Ce document regroupe toutes les charges de l entreprise, c est à dire enregistrer dans les comptes de classe 6 et enregistrer les produits qui correspondent au compte de classe 7. CLASSES: 1 : Capitaux 2 : Immobilisation (biens d investissement) 3 : Stock 4 : Tiers (fournisseurs, clients, Etat, salariés, associés) 5 : Moyens de paiement, comptes financiers (banque, caisse) 6 : Achats (charges) 7 : Ventes (produits) COMPTES : 607 : Achat Marchandises 707 : Vente Marchandises 411 : Client 401 : Fournisseur 512 : Banque 53 : Caisse 61 / 62 : Charge externe 64 : Charge de personnel Le compte de résultats va retracer les comptes de charges et de produits.

5 Remarque : il ne faut pas confondre les charges (classe 6) avec les immobilisations puisque les charges sont des flux qui sont destinés à être revendus ou consommés au cours de l exercice. Les immobilisations sont des biens destinés à rester dans l entreprise pendant au moins 1 an. EXERCICE : Une entreprise au cours d une année réalise les opérations suivantes : - Achat de marchandises : montant Vente de marchandises : Paiement des salaires : 30 - Achat d un terrain : Déterminer le résultat de l exercice : CHARGES PRODUIT 180 Résultat : 180 (100+30) = 50 CHARGES (6) PRODUIT (7) charges exploitation charges financières charges exceptionnelles Produits exploitation Produits financiers Produits exceptionnels BENEFICE PERTE Dans les charges d exploitation, on peut trouver toutes les charges relatives aux achats, au loyer, l assurance, salaire, téléphone. Dans les charges financières : on retrouve les charges d intérêt de prêt. Dans les charges d exceptionnelles, on peut avoir la valeur des immobilisations cédées. Par rapport aux produits d exploitation, on retrouve les ventes, les prestations de service. Dans les produits financiers, on peut retrouver les dividendes, les revenus de prêts. Et dans les produits exceptionnels, on peut retrouver les prix de ventes des immobilisations. EXERCICE : Au cours de l année, les opérations suivantes sont réalisées : Achat de marchandise pour 1000 Paiement de l impôt : 600 Réception d une facture EDF : 100 Achat de marchandises : 500 par chèque Retrait d espèces : 100 Encaissement des dividendes : 60 Paiement des salaires : 600 par chèque Pénalités perçues sur annulation d une Vente de marchandises : 5000 par chèque vente : 80 au comptant Vente de marchandise : 500 par caisse Retour de marchandise défectueuse au fournisseur : 200 CHARGES (6) : perte PRODUITS (7) : bénéfice Charges d exploitation : marchandises 100 : EDF 600 : salaires 600 : paiement impôts Total : 2600 Produit exploitation 5000 : vente marchandises 500 : vente de marchandises Produit financier 60 : encaissement de dividendes Produit exceptionnel 80 : pénalités reçues Bénéfice : 3040 Total : 5640 Solde du compte banque :

6 Solde du compte caisse : => 600 B- Le bilan Il fait apparaître l état du patrimoine de l entreprise. Ce qu elle doit s appelle le passif et ce qu elle possède s appelle l actif. Il présente l origine des fonds de l entreprise, c est à dire ce qu on appelle les ressources. Il présente également l utilisation des ressources que l on appelle les emplois. En actif : on retrouve les immobilisations et l actif circulant. L actif immobilisé correspond à l ensemble des biens destinés à rester de façon durable dans l entreprise. Ils ne se consomment pas au 1 er usage, ils ne sont pas destinés à être revendus immédiatement. On distingue 3 types d immobilisation : - les immobilisations incorporelles (ex : brevets, logiciels, fonds commerciaux) - les immobilisations corporelles (ex : terrain, construction, matériel) - les immobilisations financières (ex : actions, obligations) L actif circulant est l ensemble des biens détenus par l entreprise mais qui sont rapidement renouvelés lors du cycle d exploitation. Au passif, on retrouve les ressources de l entreprise avec les capitaux propres qui sont constitués du capital (apport des propriétaires de l entreprise) des réserves (part des résultats des années passées non distribuée aux associés), des résultats de l exercice (bénéfice ou perte). On retrouve aussi les dettes (emprunt, dettes fournisseurs, fiscales ou sociales). ACTIF Actif immobilier immobilisations incorporelles immobilisations corporelles immobilisations financières Actif circulant stock créances client valeurs mobilières de placement banque caisse TOTAL ACTIF PASSIF Capitaux propres Capital Réserves Résultats d exercice Dettes emprunt auprès des établissements de crédit dettes fournisseurs dettes fiscales dettes sociales TOTAL PASSIF Remarque : dans le bilan, le total actif est égal au total passif. SECTION II LES AUTRES PRINCIPES COMPTABLES I L évaluation des flux : A La quantification monétaire au coût historique Le principe est que tous les biens acquis par l entreprise sont enregistrés à leur valeur d origine. Exemple : Le 1 er janvier 95, on achète un immeuble pour un montant de F et le 1 er janvier 2007, cet immeuble est évalué à Selon le principe des coûts

7 historiques, le bien apparaît au bilan pour la valeur de F. (le bénéfique n est pas réalisé mais potentiel. Sa valeur peut encore évolué et donc chuter). B Le principe de prudence Il implique une appréciation raisonnable des faits afin de tenir compte d incertitudes ou de risques avenirs. Exemple : on achète une action pour un montant de 100, si à la fin de l année cette action a un cours de 90, on va faire une provision pour un montant de =10. En revanche, si à la fin de l année, l action vaut 110, selon le principe de prudence, on ne constate rien car il n y a qu un gain probable. II Les principes d observation : A Le principe de découpage dans l espace On va distinguer l entreprise de ses propriétaires c est à dire que l entreprise est une entité qui est propre et l entrepreneur ne peut y intégrer ses dépenses personnelles. A Le principe de découpage dans le temps On parle d exercice comptable pour une période de 12 mois et chaque exercice est séparé de l exercice suivant puisque à la fin de chaque exercice, on doit fournir bilan et compte de résultats.

PRESENTATION DES COMPTES ANNUELS

PRESENTATION DES COMPTES ANNUELS PRESENTATION DES COMPTES ANNUELS I LE BILAN Il décrit l ensemble des éléments composant le patrimoine de l association, ce qu elle possède, ses créances moins ses dettes, à une date donnée (en général,

Plus en détail

Comptabilité Titre 1 : Le plan comptable français : Chapitre 1 : La comptabilité, définition et rôle :

Comptabilité Titre 1 : Le plan comptable français : Chapitre 1 : La comptabilité, définition et rôle : Comptabilité Titre 1 : Le plan comptable français : Chapitre 1 : La comptabilité, définition et rôle : Article 120 PCG : la comptabilité est un système d organisation de l information financière permettant

Plus en détail

Le modèle COMPTABLE de l ENTREPRISE

Le modèle COMPTABLE de l ENTREPRISE Le modèle COMPTABLE de l ENTREPRISE Histoire de la comptabilité Le plus vieux métier du monde. On compte depuis que l on écrit : Tablette sumérienne Puis : comptabilité en recettes et dépenses Avec la

Plus en détail

Le modèle COMPTABLE de l ENTREPRISE

Le modèle COMPTABLE de l ENTREPRISE Le modèle COMPTABLE de l ENTREPRISE Histoire de la comptabilité Le plus vieux métier du monde. On compte depuis que l on écrit : Tablette sumérienne Puis : comptabilité en recettes et dépenses Avec la

Plus en détail

Processus 2 : Contrôle et production de l information financière

Processus 2 : Contrôle et production de l information financière 1 / 12 Processus 2 : Contrôle et production de l information financière Les processus 1 et 2 regroupent les principales obligations (ou règles) comptables des entreprises relatives à l établissement des

Plus en détail

TOTAL ACTIF = TOTAL PASSIF

TOTAL ACTIF = TOTAL PASSIF Fiche méthodologique Les outils comptables et financiers Décembre 2012 Le bilan, le compte de Le bilan, le compte de sont trois documents comptables complémentaires utilisés dans le cadre d une comptabilité

Plus en détail

Le bilan et le compte de résultat

Le bilan et le compte de résultat Le bilan et le compte de résultat L entreprise enregistre un très grand nombre d opérations : cet ensemble considérable d informations doit être résumé et structuré. Deux documents de synthèse sont donc

Plus en détail

2.500 43.500 50.000 75.000 50.000 65.000 12.000 150.000 50.000 52.000

2.500 43.500 50.000 75.000 50.000 65.000 12.000 150.000 50.000 52.000 ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE ELECTRONIQUE Comptabilité Générale Année d études : 1 ère Année Année universitaire : 2008-2009 Responsable pédagogique : Hamza Nafaa Semestre : 1 er Série d exercices n 4

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Jean-Michel DEGEORGE INTRODUCTION I- OBJECTIFS ET MOYENS DE LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE. La comptabilité générale est un système d information se présentant sous la forme d un ensemble

Plus en détail

Initiation à la comptabilité simplifiée

Initiation à la comptabilité simplifiée Lot 2 : Fiscalité et comptabilité Initiation à la comptabilité simplifiée Ville de Paris Carrefour des Associations Parisiennes PROJETS-19 projets19@projets19.org Organisation matérielle : 3 heures avec

Plus en détail

De la comptabilité aux documents de synthèse

De la comptabilité aux documents de synthèse De la comptabilité aux documents de synthèse se La balance totaux mouvements soldes N libellé débits crédits débits crédits 10 capital 900 000,00 900 000,00 164 emprunts 200 000,00 200 000,00 2183 matériel

Plus en détail

CHAPITRE II : LE PATRIMOINE DE L ENTREPRISE : BILAN ET RESULTAT

CHAPITRE II : LE PATRIMOINE DE L ENTREPRISE : BILAN ET RESULTAT CHAPITRE II : LE PATRIMOINE DE L ENTREPRISE : BILAN ET RESULTAT I LE PATRIMOINE 1.1 - DEFINITION C est l ensemble des biens qui sont sous son contrôle : dettes contractées en vue de réaliser son exploitation.

Plus en détail

I. Comptabilité générale

I. Comptabilité générale I. Comptabilité générale I.A. Documents de la comptabilité générale : Le bilan Le bilan est un document de synthèse qui récapitule à un moment donné le total des emplois et le total des ressources. Selon

Plus en détail

Les principes de base de la comptabilité

Les principes de base de la comptabilité C HAPITRE 1 Les principes de base de la comptabilité UNE entreprise est une unité économique qui combine différents facteurs (humains, techniques et financiers) dans le but de produire des biens ou des

Plus en détail

comptable François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-854-0

comptable François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-854-0 Toutes formations Initiation comptable Cours François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-854-0 2 Étude du bilan L origine des fonds d une entreprise et leur utilisation

Plus en détail

COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

COMPTABILITÉ GÉNÉRALE COMPTABILITÉ GÉNÉRALE CHAPITRE 1 : Les notions de patrimoine et d'achat de l'entreprise L'objectif de toute entreprise est de s'enrichie en exerçant une activité. Une des finalités de la Comptabilité Générale

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

Présentation et éléments de compréhension du Business Plan

Présentation et éléments de compréhension du Business Plan Présentation et éléments de compréhension du Business Plan La préparation, la méthodologie, le fond, la forme et les pièges à éviter 1 Objectifs de la formation Connaitre et comprendre les différentes

Plus en détail

Classe 1-Comptes de capitaux

Classe 1-Comptes de capitaux Classe 1-Comptes de capitaux 10 Capital et réserves 101 Capital 1 1011 Capital souscrit non versé 1012 Capital souscrit - versé 1015 Patrimoine des régies 1016 Patrimoine public 104 Primes liées au capital

Plus en détail

ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX ECONOMIQUES

ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX ECONOMIQUES Objectif(s) : ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX ECONOMIQUES Connaître les conventions et principes comptables. Modalité(s) : Comptes, Bilans, Activité, Trésorerie. TABLE DES MATIERES Chapitre 1. INTRODUCTION....

Plus en détail

L ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX

L ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX L ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX Objectif(s) : o Connaître les conventions et principes comptables. Modalité(s) : o o o o Comptes, Bilans, Activité, Trésorerie. TABLE DES MATIERES Chapitre 1. INTRODUCTION....

Plus en détail

Initiation à la comptabilité simplifiée

Initiation à la comptabilité simplifiée Initiation à la comptabilité simplifiée Les obligations comptables Obligations minimales Obligations de fait Obligations légales Les règles de la comptabilité de trésorerie Principes d enregistrement Utilisation

Plus en détail

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

L enregistrement et le stockage de l information

L enregistrement et le stockage de l information Comptabilité générale IG 3 Cours et TD : Marie Musard Année 2007-2008 L enregistrement et le stockage de l information Exercices (chapitre 2) Exercice 1 : la partie double Vous disposez des informations

Plus en détail

Les notions de comptabilité en entreprise

Les notions de comptabilité en entreprise Gestion Arthur Van de Wiele Département de Microélectronique ESCPE, Lyon, France arthur.van-de-wiele@cpe.fr 4 novembre 2012 Résumé Ce document présente un résumé du cours animé par Mr Franck D'Asgnanno,

Plus en détail

LE COMPTE DE RESULTAT ET LE BILAN

LE COMPTE DE RESULTAT ET LE BILAN LE COMPTE DE RESULTAT ET LE BILAN Le compte de résultat et le bilan sont des documents de synthèse obligatoires. Ils sont établi au moins une fois par an, à la date de clôture des compte (date de fin d'exercice).

Plus en détail

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013 OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr Vocabulaire : Débiter un compte signifie inscrire une somme au débit de ce compte Créditer un compte

Plus en détail

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE Qu est ce que la comptabilité? La comptabilité est un ensemble d enregistrement, de traitement, au niveau interne elle permet aux dirigeants de faire des choix.

Plus en détail

13 Les flux de trésorerie

13 Les flux de trésorerie 13 Les flux de trésorerie Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension L utilité et le contenu de 1, 5 1, 5, 9 b) l état des flux de trésorerie

Plus en détail

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 I L ENTREPRISE ET LA FAMILLE La famille est une entreprise La famille dépend de l entreprise La famille et l entreprise se gèrent de la même manière mais indépendamment

Plus en détail

1. Le bilan et ses variations

1. Le bilan et ses variations 1. Le bilan et ses variations Comme la situation patrimoniale d une entreprise varie sans cesse, les comptables ont inventé une technique permettant, pour des raisons pratiques de simplicité et de maniabilité,

Plus en détail

INTRODUCTION. Logique financière vs logique industrielle

INTRODUCTION. Logique financière vs logique industrielle INTRODUCTION Logique financière vs logique industrielle Multiplication des faillites de PME/ difficultés d accès au crédit bancaire. Difficultés de grands groupes pourtant performants au niveau industriel

Plus en détail

Annexe financière pour l année 2013

Annexe financière pour l année 2013 1/5 Nom de votre association ----------------------------------------------------------------------------- Sigle -----------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Fiche 2.2. : Comment mesurer la performance de l entreprise?

Fiche 2.2. : Comment mesurer la performance de l entreprise? eduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 2. La production dans l entreprise Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 2.2. : Comment mesurer la performance

Plus en détail

REALISER L ETUDE FINANCIERE

REALISER L ETUDE FINANCIERE REALISER L ETUDE FINANCIERE Cette étape va vous permettre de mesurer la viabilité de votre projet, ainsi que sa pérennité sur le long terme. Le plan de financement vous aidera à déterminer les ressources

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux FONDS DE DOTATION FNBP 76 Avenue de France 75013 Paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Bilan Actif FONDS DE DOTATION FNBP Période du 01/01/14 au 31/12/14 Edition du 12/05/15 BRUT Amortissements

Plus en détail

LE SYSTEME D'INFORMATION COMPTABLE. Modalités : Passage de la notion de Flux-Délai-Niveau au modèle comptable. TABLE DES MATIERES

LE SYSTEME D'INFORMATION COMPTABLE. Modalités : Passage de la notion de Flux-Délai-Niveau au modèle comptable. TABLE DES MATIERES LE SYSTEME D'INFORMATION COMPTABLE Objectif(s) : Présenter le système d'information comptable. Modalités : Passage de la notion de Flux-Délai-Niveau au modèle comptable. Pré-requis : Néant (débutants).

Plus en détail

EXERCICE COMPLEMENTAIRE ETABLIR UN BILAN ET UN COMPTE DE RESULTAT

EXERCICE COMPLEMENTAIRE ETABLIR UN BILAN ET UN COMPTE DE RESULTAT EXERCICE COMPLEMENTAIRE ETABLIR UN BILAN ET UN COMPTE DE RESULTAT L entreprise HACHE & AIME est une entreprise spécialisée dans la fabrication de robes sur mesure qu elle vend à des particuliers. Elle

Plus en détail

I I I. L a p a rti e f i n a n ci è re du b u s i n es s p l a n

I I I. L a p a rti e f i n a n ci è re du b u s i n es s p l a n I I I. L a p a rti e f i n a n ci è re du b u s i n es s p l a n Après avoir rédigé la partie rédactionnelle, il convient de traduire le projet en termes financiers partie financière du business plan appelée

Plus en détail

COMPTABILITÉ. dr Katarzyna Szulc. pour Gestion et Technologie Année 2012/2013

COMPTABILITÉ. dr Katarzyna Szulc. pour Gestion et Technologie Année 2012/2013 COMPTABILITÉ dr Katarzyna Szulc pour Gestion et Technologie Année 2012/2013 Cours : 30 heures Travaux dirigés : 30 heures Bibliographie : [1] Comptabilité Générale & Gestion des entreprises - J.-J. Friedrich,

Plus en détail

CHAPITRE 3 LES FOURNISSEURS D IMMOBILIATIONS (PARTIE 1) L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES

CHAPITRE 3 LES FOURNISSEURS D IMMOBILIATIONS (PARTIE 1) L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES CHAPITRE 3 LES FOURNISSEURS D IMMOBILIATIONS (PARTIE 1) L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES I. DEFINITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES A. Préalable : définition

Plus en détail

Les notions de patrimoine

Les notions de patrimoine THÈME 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise Sujet 1 Bilan de départ simplifié Question 1 Question 2 Le 1 er octobre N, M. Alméda crée une entreprise spécialisée dans la vente au détail

Plus en détail

Compte de résultat simplifié de l'entreprise "Image et son" au 31/12/2013. Produits. Produits exceptionnels

Compte de résultat simplifié de l'entreprise Image et son au 31/12/2013. Produits. Produits exceptionnels Première STMG Sciences de gestion Thème 3 : Gestion et création de Valeur Chapitre 2 : Les différentes formes de valeur Séquence 1 : La valeur financière COMMENT LA GESTION D UNE ORGANISATION CONTRIBUE-T-ELLE

Plus en détail

PROGRAMME. Préambule. Cours : 20 heures (10 séances) TD : 12 heures (8 séances) Document Obligatoire. Bibliographie indicative: Plan Comptable Général

PROGRAMME. Préambule. Cours : 20 heures (10 séances) TD : 12 heures (8 séances) Document Obligatoire. Bibliographie indicative: Plan Comptable Général Claude Guittard Bureau 153 guittard@unistra.fr LICECE 1 UDS 2012/2013 PROGRAMME Cours : 20 heures (10 séances) TD : 12 heures (8 séances) Document Obligatoire Plan Comptable Général Bibliographie indicative:

Plus en détail

FR n 1 : Le plan des comptes, le bilan, le compte de résultat

FR n 1 : Le plan des comptes, le bilan, le compte de résultat 1. Il existe trois systèmes comptables: le système abrégé: il est réservé aux petites exploitations, FR n 1 : Le plan des comptes, le bilan, le compte de résultat Le plan comptable général a pour finalité

Plus en détail

ANNEXE 4 : BILAN - ACTIF. Exercice N, clos le : Amortissements,provisions 2

ANNEXE 4 : BILAN - ACTIF. Exercice N, clos le : Amortissements,provisions 2 Numéro SIRET ANNEXE 4 : BILAN ACTIF Frais d'établissement Immobilisations Corporelles Terrains Constructions Instal. techniques, matériel et outillage Autres immobilisations corporelles Immobilisations

Plus en détail

Concevoir la stratégie économique de l ACI : Lire et analyser un bilan

Concevoir la stratégie économique de l ACI : Lire et analyser un bilan Concevoir la stratégie économique de l ACI : Lire et analyser un bilan Le bilan = l état du patrimoine à un instant T. Une photographie de ce que la structure a comme ressources et de l utilisation qu

Plus en détail

ESIAL 1A Comptabilité TDs Version du 18/05/07. Flux et comptes

ESIAL 1A Comptabilité TDs Version du 18/05/07. Flux et comptes Flux et comptes I) Flux Chaque opération fait l'objet d'un enregistrement comptable, dont il faut identifier : - la ressource = origine de l'opération au point de vu financier c'est ce qui nous permet

Plus en détail

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE Rappels des cours précédents : Tout flux réel ou financier doit être enregistré en comptabilité. Les enregistrements

Plus en détail

COMPTABILITÉ APPROFONDIE. DECF Session 2007 - Corrigé indicatif

COMPTABILITÉ APPROFONDIE. DECF Session 2007 - Corrigé indicatif COMPTABILITÉ APPROFONDIE DECF Session 2007 - Corrigé indicatif DOSSIER 1 CONSTITUTION 1. Calcul des apports en numéraire des autres actionnaires Apports de Serge : 5 000 + 4 000 + 6 000 + 2 000 + 4 000

Plus en détail

UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013

UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013 UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013 Application 3 Séance 10 Corrigé de l application de la série 2 du cours à distance CONSOLIDATION DES COMPTES Chérif-Jacques ALLALI Institut National des Techniques

Plus en détail

ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE

ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE Rappels des cours précédents : Tout flux réel ou financier doit être enregistré en comptabilité. Les enregistrements se font

Plus en détail

SYSTEME D INFORMATION COMPTABLE. Modalités : Passage de la notion de Flux-Délai-Niveau au modèle comptable. TABLE DES MATIERES

SYSTEME D INFORMATION COMPTABLE. Modalités : Passage de la notion de Flux-Délai-Niveau au modèle comptable. TABLE DES MATIERES SYSTEME D INFORMATION COMPTABLE Objectif(s) : Présenter le système d'information comptable. Modalités : Passage de la notion de Flux-Délai-Niveau au modèle comptable. Pré-requis : Néant (débutants). TABLE

Plus en détail

1. Les opérations décrites relèvent-elles de la comptabilité de l entreprise Georges?

1. Les opérations décrites relèvent-elles de la comptabilité de l entreprise Georges? 1. Les opérations décrites relèvent-elles de la comptabilité de l entreprise Georges? 1) Achat à crédit d un pont élévateur au fournisseur Sogem Il s agit de l'acquisition d une immobilisation nécessaire

Plus en détail

Tableau de correspondance PCN/SCF TABLEAU DE CORRESPONDANCE PCN / SCF

Tableau de correspondance PCN/SCF TABLEAU DE CORRESPONDANCE PCN / SCF TABLEAU DE CORRESPONDANCE PCN / SCF PLAN COMPTABLE NATIONAL 1975 NOMENCLATURE COMPTABLE CONVERGENTE SCF Classe 1 : Fonds propres 100 Apports de l'etat (appelés / non appelés) 101 Capital émis (capital

Plus en détail

Comptabilité générale

Comptabilité générale Comptabilité générale La comptabilité générale est une technique permettant de codifier et de conserver une trace des opérations réalisées par une entreprise dans le cadre de son activité. Elle permet

Plus en détail

La famille Saint Louis de Mermoz a décidé de créer une holding afin de gérer le patrimoine familial sous forme de SAS.

La famille Saint Louis de Mermoz a décidé de créer une holding afin de gérer le patrimoine familial sous forme de SAS. ANALYSE ET GESTION FINANCIÈRE Épreuve dominante de spécialisation A.D. 2012 Concours externe et interne Documents autorisés : néant Calculatrice électronique autorisée La famille Saint Louis de Mermoz

Plus en détail

TRES. BOURGOIN-JALLIEU COLLECTIV MEYRIE

TRES. BOURGOIN-JALLIEU COLLECTIV MEYRIE TRES. BOURGOIN-JALLIEU COLLECTIV MEYRIE Valorisation du compte de gestion 2014 Dépenses de fonctionnement Les dépenses de fonctionnement sont divisées en six catégories: 1. Les charges à caractère général

Plus en détail

Evaluation comptabilité générale

Evaluation comptabilité générale Nom : Groupe : Evaluation comptabilité générale L entreprise Maxipro a réalisé les opérations suivantes. A vous de les comptabiliser dans le livre journal fourni ci-après. 1. L entreprise reçoit la facture

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 1 : NOTION DE PATRIMOINE - LE BILAN

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 1 : NOTION DE PATRIMOINE - LE BILAN COMPTABILITE GENERALE ETAPE 1 : NOTION DE PATRIMOINE - LE BILAN 1. PRÉSENTATION DE LA SITUATION DE L'ENTREPRISE : LE BILAN La situation d une entreprise à un moment déterminé se compose : - d une part,

Plus en détail

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON FICHE CONSEIL Page : 1/9 INTERPRETER SON Vous connaissez chaque année le résultat de votre activité lors de l élaboration de vos comptes annuels. Vous pouvez

Plus en détail

comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1

comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1 Toutes formations Initiation comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1 2 Étude du bilan L origine des fonds d une entreprise et leur

Plus en détail

L ESSENTIEL DU DIAGNOSTIC FINANCIER

L ESSENTIEL DU DIAGNOSTIC FINANCIER BÉATRICE ROCHER-MEUNIER L ESSENTIEL DU DIAGNOSTIC FINANCIER Cinquième édition LES ESSENTIELS DE LA FINANCE Groupe Eyrolles, 2012 ISBN : 978-2-212-54894-5 Sommaire Introduction 9 Chapitre 1 Le bilan comptable

Plus en détail

Introduction générale à la comptabilité financière : le langage du monde des affaires

Introduction générale à la comptabilité financière : le langage du monde des affaires Introduction générale à la comptabilité financière : le langage du monde des affaires La comptabilité constitue un langage, le langage du monde des affaires, qui possède ses conventions propres. La comptabilité

Plus en détail

Concours d accès en quatrième année Programme Grande Ecole Epreuve spécialité Finance Session de Juillet 2011 Durée : 3 heures

Concours d accès en quatrième année Programme Grande Ecole Epreuve spécialité Finance Session de Juillet 2011 Durée : 3 heures Concours d accès en quatrième année Programme Grande Ecole Epreuve spécialité Finance Session de Juillet 2011 Durée : 3 heures Partie I : Etudes de cas Cas n 1 «AMAL» est une S.A. dont le siège social

Plus en détail

CHAPITRE 3 Le bilan fonctionnel

CHAPITRE 3 Le bilan fonctionnel CHAPITRE 3 Le bilan fonctionnel 1 PRINCIPE Le bilan fonctionnel reprend tous les comptes des classes 1 à 5 mais avec une présentation différente de celle du bilan comptable. Il s agit d un bilan simplifié

Plus en détail

La structure comptable de base, le couple Bilan - Etat de résultat

La structure comptable de base, le couple Bilan - Etat de résultat La structure comptable de base, le couple Bilan - Etat de résultat Corrigé Application Exercice 1 : 1) Il manque les informations suivantes : 1- Le nom de l'entreprise qui doit être porté en haut du bilan.

Plus en détail

TRANSAMI. Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/10/2013 au 30/09/2014. Activité principale de l'association :

TRANSAMI. Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/10/2013 au 30/09/2014. Activité principale de l'association : TRAAMI Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/10/2013 au 30/09/2014 Activité principale de l'association : Nous vous présentons ci-après le dossier de l'exercice. Fait à PARIS Le 14/10/2014

Plus en détail

Découverte de la comptabilité : Le plan de comptes LE PLAN DE COMPTES

Découverte de la comptabilité : Le plan de comptes LE PLAN DE COMPTES LE PLAN DE COMPTES 1. QU'EST-CE QU'UN COMPTE COMPTABLE? Un compte est composé d'un numéro (codé selon un système décimal normalisé selon des règles définies dans le Plan Comptable Général) et un intitulé

Plus en détail

Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises

Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises Structure du cours Introduction à la comptabilité Comptabilité générale et comptabilité analytique: Objectifs, définition et champ d action Du patrimoine

Plus en détail

Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie

Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie Toute entreprise commerciale ou industrielle opère chaque mois des achats, des ventes, des paiements, des versements. Elle reçoit aussi de l argent, paie ses salariés,

Plus en détail

Sommaire. Note liminaire... 3. Investissements... 5. Financements des investissements... 5. Remboursements des emprunts... 5. Personnel...

Sommaire. Note liminaire... 3. Investissements... 5. Financements des investissements... 5. Remboursements des emprunts... 5. Personnel... SARECO SOCIETE D EXPERTISE COMPTABLE 4, Avenue Général de Gaulle 49400 SAUMUR Tél. 02 41 53 69 60 Fax. 02 41 53 69 78 www.cabinetsareco.fr ETUDE PREVISIONNELLE sur 3 exercices du 06/2011 au 05/2013 ORDRE

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON SON RESULTAT

Fiche conseil. Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON SON RESULTAT FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables

Plus en détail

La compta générale discipline consistant a collecter organiser et classer toutes les infos fin et commerciales relatives a l activité de l entreprise.

La compta générale discipline consistant a collecter organiser et classer toutes les infos fin et commerciales relatives a l activité de l entreprise. COMPTABILITE La compta générale discipline consistant a collecter organiser et classer toutes les infos fin et commerciales relatives a l activité de l entreprise. Toutes les entreprises dont l activité

Plus en détail

1 LES COMPTES INDIVIDUELS ET CONSOLIDÉS

1 LES COMPTES INDIVIDUELS ET CONSOLIDÉS 1 LES COMPTES INDIVIDUELS ET CONSOLIDÉS Cas 1 BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT INDIVIDUELS ÉNONCÉ La balance, après retraitements d inventaire, au 31 décembre N, de la société Alpha vous est présentée en annexe

Plus en détail

COURS 470 Série 11. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 11. Comptabilité Générale COURS 470 Série 11 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

COMPTABILITÉ GÉNÉRALE (partie 6)

COMPTABILITÉ GÉNÉRALE (partie 6) COMPTABILITÉ GÉNÉRALE (partie 6) Bienvenue dans le module n 6 d'apprentissage en ligne de la comptabilité de base, proposé gracieusement par le centre de formation A.P.R.C. Ce cours a pour but de vous

Plus en détail

Rôle de la fonction finance

Rôle de la fonction finance La fonction finance Rôle de la fonction finance Assurer aux décideurs qu ils disposent des fonds nécessaires à l instant T pour financer les investissements nécessaires à la croissance et au développement

Plus en détail

Série de TD n 1 : Etude du patrimoine

Série de TD n 1 : Etude du patrimoine Série de TD n 1 : Etude du patrimoine Exercice 1 La société SUNNDY qui fabrique des jouets en plastique vous donne les éléments de sa situation patrimoniale le 31/12/2012. Capital social 1.000.000 Machines

Plus en détail

CALCULS COMMERCIAUX Chapitre 5 Analyser un compte de résultat

CALCULS COMMERCIAUX Chapitre 5 Analyser un compte de résultat CALCULS COMMERCIAUX Chapitre 5 Analyser un compte de résultat Le compte de résultat est un document comptable qui permet de savoir si les recettes de l entreprise (les produits) ont permis de faire face

Plus en détail

Le BILAN FONCTIONNEL et FINANCIER. Notions élémentaires

Le BILAN FONCTIONNEL et FINANCIER. Notions élémentaires Le BILAN FONCTIONNEL et FINANCIER Notions élémentaires 1 Bilan Comptable et Fonctionnel Le bilan comptable est une photographie de la situation d une entreprise : ses biens = Actif net (emplois) et ses

Plus en détail

Le Passage en Société: Jean-Marie Conter Comptable-fiscaliste agréé Président de l I.P.C.F.

Le Passage en Société: Jean-Marie Conter Comptable-fiscaliste agréé Président de l I.P.C.F. Le Passage en Société: Jean-Marie Conter Comptable-fiscaliste agréé Président de l I.P.C.F. 1.Les diverses formes de sociétés 2. Constitution et obligations 3. L apport du patrimoine professionnel à la

Plus en détail

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières Analyse Financie re 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière Table des matières Chapitre 2 : Analyse du bilan, L approche fonctionnelle... 2 I. Introduction... 2 II. La conception

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 2 : LE COMPTE

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 2 : LE COMPTE COMPTABILITE GENERALE ETAPE 2 : LE COMPTE 1. LE PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL ET LES CLASSES La loi impose des règles concernant la présentation et le contenu des documents comptables. Ces règles font l'objet

Plus en détail

SCIENCES ECONOMIQUES ET GESTION COMPTABILITE GÉNÉRALE 1 SERIE : 3

SCIENCES ECONOMIQUES ET GESTION COMPTABILITE GÉNÉRALE 1 SERIE : 3 UNIVERSITE IBN ZOHR FACULTE DES SCIENCES JURIDIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES AGADIR ANNEE UNIVERSITAIRE : 08/2009. ENSEIGNANT: A. EL OUIDANI SCIENCES ECONOMIQUES ET GESTION COMPTABILITE GÉNÉRALE 1 SERIE

Plus en détail

COMPTABILITÉ GÉNÉRALE (partie 7)

COMPTABILITÉ GÉNÉRALE (partie 7) COMPTABILITÉ GÉNÉRALE (partie 7) Bienvenue dans le module n 7 d'apprentissage en ligne de la comptabilité de base, proposé gracieusement par le centre de formation A.P.R.C. Ce cours a pour but de vous

Plus en détail

QUANTUM GENOMICS SAS COMPTES ANNUELS SOMMAIRE 1 DONNEES D'IDENTIFICATION VALIDEES 2 BILAN ACTIF 3 BILAN PASSIF 4 COMPTE DE RESULTATS CHARGES

QUANTUM GENOMICS SAS COMPTES ANNUELS SOMMAIRE 1 DONNEES D'IDENTIFICATION VALIDEES 2 BILAN ACTIF 3 BILAN PASSIF 4 COMPTE DE RESULTATS CHARGES COMPTES ANNUELS EXERCICE SOMMAIRE Sommaire 1 DONNEES D'IDENTIFICATION VALIDEES 2 BILAN ACTIF 3 BILAN PASSIF 4 COMPTE DE RESULTATS CHARGES 5 COMPTE DE RESULTATS PRODUITS 6 COMPTE DE RESULTATS CHARGES (LISTE)

Plus en détail

Chapitre 38. Achats Etat TVA déductible sur Autres Biens et Services Fournisseurs

Chapitre 38. Achats Etat TVA déductible sur Autres Biens et Services Fournisseurs Chapitre 38 Opération Achats-vente : un flux réel (matières) et un flux financier (espèces ou dettes). - Chez l acheteur : débit du compte de charge 60 et crédit des réserves ou dette - Chez le vendeur

Plus en détail

Rapport financier 2007. Budget prévisionnel 2008. Rapport du commissaire aux comptes

Rapport financier 2007. Budget prévisionnel 2008. Rapport du commissaire aux comptes Rapport financier 2007 Budget prévisionnel 2008 Rapport du commissaire aux comptes Parc Euromédecine 209 rue des Apothicaires 34196 Montpellier cedex 5 Tél 04 67 52 64 17 Fax 04 67 52 02 74 E-mail contact@ors-lr.org

Plus en détail

MODULE FORMATIONS CONSEILS EN MANAGEMENT EXERCICES CORRIGES. BILAN et COMPTE DE RESULTAT. www.c2kformations.com

MODULE FORMATIONS CONSEILS EN MANAGEMENT EXERCICES CORRIGES. BILAN et COMPTE DE RESULTAT. www.c2kformations.com FORMATIONS CONSEILS EN MANAGEMENT EXERCICES CORRIGES BILAN et COMPTE DE RESULTAT. www.c2kformations.com SOMMAIRE. BILAN. LE BILAN d' Ouverture Exercice Exercice 2 CORRIGES LE BILAN annuel Exercice Exercice

Plus en détail

Les bilans et le compte de résultat de la société MARMANDE sont présentés ci-après. Les dirigeants vous demandent d apporter votre analyse.

Les bilans et le compte de résultat de la société MARMANDE sont présentés ci-après. Les dirigeants vous demandent d apporter votre analyse. Page 1/7 Les bilans et le compte de résultat de la société MARMANDE sont présentés ci-après. Les dirigeants vous demandent d apporter votre analyse. Bilan au 31/12/N Immobilisations incorporelles 380 108

Plus en détail

Association Cinémathèque de Bretagne 2 Avenue Clémenceau 29 200 BREST

Association Cinémathèque de Bretagne 2 Avenue Clémenceau 29 200 BREST Association Cinémathèque de Bretagne 2 Avenue Clémenceau 29 200 BREST Comptes Annuels Du 1 er janvier au 31 décembre 2009 Martine Salaün Expert comptable Le 30 avril 2010 Armorique Expertise Audit Société

Plus en détail

CHAPITRE 07 - LES OPERATIONS D INVESTISSEMENT ET DE FINANCEMENT I. DEFINITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES

CHAPITRE 07 - LES OPERATIONS D INVESTISSEMENT ET DE FINANCEMENT I. DEFINITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES CHAPITRE 07 - LES OPERATIONS D INVESTISSEMENT ET DE FINANCEMENT I. DEFINITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES A. Préalable : définition d un actif Un actif est un élément du patrimoine

Plus en détail

ASCA unité 3 Gestion comptable de fin d exercice préparatoire Exercices Erreurs fréquemment observées THÈME 1...4 SÉQUENCE 1...4

ASCA unité 3 Gestion comptable de fin d exercice préparatoire Exercices Erreurs fréquemment observées THÈME 1...4 SÉQUENCE 1...4 ASCA unité 3 THÈME 1...4...4 Séquence 1 > Exercice 1... 4 Séquence 1 > Exercice 2... 4 Séquence 1 > Exercice 3... 4 Séquence 1 > Exercice 4... 4...5 Séquence 2 > Exercice 1... 5 Séquence 2 > Exercice 2...

Plus en détail

L ACQUISITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES

L ACQUISITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES L ACQUISITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES IMMOBILISATIONS = biens acquis par l'entreprise et qu'elle utilise de façon durable (pour une durée supérieure à un exercice comptable). EXTRAIT

Plus en détail

UNSA - UPCASSE COMPTES ANNUELS AU

UNSA - UPCASSE COMPTES ANNUELS AU UA - UPCASSE Signé électroniquement par GIRARD Daniel Date : 2015.04.30 16:22:48 CEST Qualité : Dossier Final Informations entité Raison sociale : UA - UPCASSE Adresse : 24 Rue Rembrandt Chez Mr FERRE

Plus en détail

Supports méthodologiques et cas pratiques. Lot 2 : Fiscalité et comptabilité

Supports méthodologiques et cas pratiques. Lot 2 : Fiscalité et comptabilité Supports méthodologiques et cas pratiques Atelier : La comptabilité analytique - d engagement 40 rue Leibniz 75018 Paris Tel : 01 44 85 84 25 - Mail : contact@services18.org Projets 19 Association Loi

Plus en détail

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats,

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Comptabilité Générale - Résumé blocus 08 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Fonds de tiers = Provisions + Dettes. Fonds de tiers à long terme = Provisions + Dettes à plus d un an. Capitaux

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

PLAN DE FINANCEMENT HOLDING

PLAN DE FINANCEMENT HOLDING Hors Taxes PLAN DE FINANCEMENT HOLDING BESOINS Démarrage Fin 1ère Année Fin 2ème Année Fin 3ème Année Immobilisations incorporelles (HT) Frais d'établissement (enregistrement société, R et D ) 1 Frais

Plus en détail