VOYAGE A RODRIGUES LA BIODIVERSITE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VOYAGE A RODRIGUES LA BIODIVERSITE"

Transcription

1 VOYAGE A RODRIGUES LA BIODIVERSITE

2 SOMMAIRE I- LE MILIEU MARIN 1- Etat des lieux 2- Les problèmes 3- Les solutions apportées II- LE MILIEU TERRESTRE 1-La réserve François Leguat 2-La réserve de Grande Montagne

3 I- LE MILIEU MARIN

4 Pour nous présenter le milieu marin de Rodrigues, nous avons rencontré les membres d une ONG locale qui existe depuis 10ans déjà : Shoals Rodrigues. Elle porte bien son nom, puisque «shoals» signifie bancs de poissons ou archipels. Nous avons rendez-vous avec Sandrine et son équipe..

5 1- Etat des lieux «En plus de la quantité de terre et de tortues de mer trouvées à Diego Rais, on trouve des dugongs en abondance; ils constituent une nourriture bonne et saine.» Le Navigateur oriental, Une description donc très positive de l île Rodrigues de l époque!

6 Aujourd hui, même si certaines espèces marines, comme le dugong ont disparues, les richesses de Rodrigues existent: -90 km² de récif -Un lagon qui fait 2 fois la superficie de l île, soit 240 km² -350 espèces de poissons répertoriés -une grande quantité de coraux et beaucoup de ourites!

7 2- Les problèmes Les richesses marines que possède Rodrigues sont pourtant menacées. En effet, l activité principale, pour beaucoup d habitants, est la pêche pêcheurs ont déjà été recensés. Ils pêchent exclusivement dans le lagon, et refusent d en sortir; par tradition, ou par peur. Les différentes pêches ont donc toutes des impactes sur le lagon. Voyons voir La pêche aux ourites La pêche aux casier La pêche à la seine Le problème de la surpêche.

8 La pêche aux ourites Qui n a pas entendu parler de Rodrigues en tant que l île aux ourites? Quel Rodriguais n en a pas suspendu sur le toit pour sécher? La pêche aux ourites est une tradition à Rodrigues, elle est d ailleurs pratiquée par les homme (N-O) comme par les femmes (S-E). Normal que son impact ne soit pas à négliger!

9 Un constat Shoals Rodrigues étudie cette pêche depuis % des ourites arrivent au «captage» pour être compter, peser, mesurer L évolution de la population de poulpe peut alors être évaluée.

10 Shoals Rodrigues étudie cette pêche depuis % des ourites arrivent au «captage» pour être compter, peser, mesurer L évolution de la population de poulpe peut alors être évaluée Le tentacule 3: -S'il est fin: c'est une femelle -S'il est épais: c'est un mâle Nous avons nous-même eu l occasion de faire cette étude, et avons notamment appris à différencier la femelle du mâle.

11 Des ourites de moins de 100g sont fréquemment péchées. Il faut savoir qu un ourite ne vit que 15mois et qu après la ponte, qui a lieu de janvier à mars, la femelle meurt. La loi impose une taille minimum pour les ourites, le chapeau doit mesuré au moins 7cm. Malheureusement, ce critère n est pas très respecté; et on prévoit déjà une total disparition des ourites en 2014 à Rodrigues. Bien sur, des projet de lois sont proposés, tel : -Une taxe sur les ourites -L interdiction de pêche pendant certains mois de l année. Mais ce ne sont encore que des projets

12 La pêche aux casiers Mais il n y a pas que les ourites dans le lagon Rodriguais! Les pêcheurs le savent et mettent en place des méthodes pour pêcher plus de poissons dans le lagon, comme la pêche au casiers. La méthode est illustrée ci-dessous: Coraux entassés par les pécheurs pour attiré les poissons Casier pour piéger les poissons

13 Ces casiers sont en très grands nombre dans le lagon. Bien sur, de très jeunes poissons y sont capturés; mais cette pêche occasionne aussi et surtout la destruction des coraux.

14 Pêche à la seine La pêche à la seine se fait avec des filets, qui servent à attraper les poissons. Les pêcheurs partent généralement avec 7 bâteau pour cette pêche. La pêche à la seine est nuisible, puisque les poissons attrapés sont eux aussi trop jeunes. Les pêcheurs respectent peu les 9cm minimum demander pour les filets.

15 DE PLUS, la pop de poisson n est pas renouvelée, position de R = pas de larve. CF DIAPO SR

16 BILAN Si nous dressons le bilan de tout ceci, nous retenons que: -si 40% du corail est vivant sur la pente externe, il n en reste qu 1% en bon état sur la pente interne -la population des poissons du lagon chute, si l on regarde ce tableau.

17 3- Les solutions Pour «arrêter le massacre», Shoals Rodrigues mène plusieurs actions. Trois mots clés :

18 En effet, la recherche est importante Mais la sensibilisation aussi!! Et Shoals l a bien compris.

19 C est ainsi que des partenariat avec les lycées sont mis en place. Le «club mer» apprends, forme, façonne les jeunes pour leur faire prendre conscience de tout ce qu il faut préservé, et pourquoi.

20 Les pêcheurs eux-mêmes sont sensibilisés. Certains acceptent même les alternatives proposées, c est-à-dire: -Faire de l élevage -Devenir éco guide, gérer les bâteau à fond de verre...

21 Côté gouvernement, des réserves marines ont été créées (en jaune), ainsi que des zones protégées (en bleu) Cependant, la corruption est omniprésente, surtout chez les gardes pêche, il est donc difficile de voir si les mesures prises sont appliquées.

22 Certaines de ces zones protégées sont gérées par la SEMPA ( South Est Marine Protection Area). Créé en 2005, la SEMPA propose aux pêcheurs une approche associative. Plus de la moitié des pêcheurs sont enregistrés et participent aux projets alternatifs, comme les bateaux à fond de verre

23 II- LE MILIEU TERRESTRE 1-La réserve François Leguat François Leguat est un explorateur français. Etant protestant, il fuit en Hollande pour échapper aux persécutions dues à la révocation de l Edit de Nantes. Vers 1690, il embarque pour l île Rodrigues, petite île délaissée appelée la Cendrillon des Mascareignes. Il publiera un livre Voyages et aventures de François Leguat et de ses compagnons en deux isles désertes des Indes orientales dans lequel il décrit la faune et la flore de Rodrigues.

24 La réserve s étend sur plus de 20 ha. Ce projet de conservation existe depuis 5 ans déjà. Il vise à reconstruire La faune et la flore de Rodrigues.

25 La flore L île Rodrigues compte aujourd hui 145 espèces endémiques. La plupart sont des plantes médicinales, ou qui servent à l artisanat, donc très exploitées par les villageois. Pour les protéger, la réserve Leguat a instauré une politique participative qui intègre notamment les villageois. En effet, depuis 2005, des jardins communautaires ont été créés dans cinq villages. Les habitants cultivent eux-même une parcelle qui leur appartient. Des plantes endémiques y sont plantées et servent à leurs besoins.

26 La réserve François Leguat se charge aussi d éradiquer les pestes végétales telles que le galabert, le tamarin d Afrique qui favorise l érosion mais également l eucalyptus qui appauvrit le sol en consommant 900L d eau/jour. Ces pestes sont remplacées par des plantes exotiques et endémiques. 39 espèces ont déjà été replantées. Ces plantes se sont adaptées à la sécheresse du milieu et résistent aux cyclones. Bientôt, l ensemble de la réserve sera recouverte d une forêt qui servira de refuge aux différentes espèces animales.

27 La faune Chassée pour sa chair Roussette Tortues Géantes Cylindraspis Solitaire Proie facile chassée pour sa chair Chassées pour avoir de la chair fraîche à bord des bâteaux, et pour obtenir de l huile Voici la faune de Rodrigues d'autrefois. La réserve Leguat a voulu la reconstituer.

28 Les tortues terrestres Afin de retrouver l'île Rodrigues d'autrefois, on a placé dans une grotte dont le plafond s'est effondré deux espèces de tortues, sélectionnées pour leur proximité avec les espèces de tortues qu'on trouvait auparavant.

29 D'un côté, nous avons la Radiata... De l'éclosion à 5 ans, les radiata séjournent à la nurserie.

30 Puis, à 10 ans, elles sont remises en liberté.

31 et de l'autre côté, la tortue des Seychelles.

32 Les tortues marines Enfin, les tortues marines pondent sur les plages Rodrigues. Cependant, les filaos les empêchent rendant le sol acide. C'est pourquoi, il existe un projet selon lequel on remplace les filaos par des plantes endémiques. Ainsi, les tortues pourront pondre régulièrement.

33 La roussette Un autre animal d autrefois, très recherché pour sa chair, a été réintroduit à Rodrigues: la Roussette. Notons qu à la Réunion aussi les roussettes sont revenues!

34 2- La réserve de Grande Montagne L'île Rodrigues connaît une disparition de ses forêts & espèces endémiques. Depuis peu, on a cherché la solution à ce problème. L'idée était de créer un parc où se développeraient les espèces endémiques.

35 Les pestes sont arrachées, et les espèces endémiques reprennent leurs places. Avec une espèce phare Le café marron est une espèce très rare: un unique plant à Rodrigues.

36 Des plantes hétérophiles?! Hey oui! Ces plantes changent les formes de leurs feuilles en grandissant! Jeunes, elles donnent des feuilles rouges qui est la couleur du danger dans la nature! Puis, devenues plus grandes, elles peuvent changer de forme. Par exemple, la tortue ne mangeait pas cette plante

1-Qu est ce que le corail?

1-Qu est ce que le corail? 1-Qu est ce que le corail? Le corail est un animal qui ressemble à un végétal ou un minéral. Il a un nom : le polype. Il vit en colonie, et est fixé au fond de l eau, ou il peut flotter. Il peut être dur,

Plus en détail

Fiche didactique Le climat et les coraux

Fiche didactique Le climat et les coraux Fiche didactique Le climat et les coraux Thème: Changement climatique Niveau: Ecole primaire Durée: 45 minutes Matériel: Texte d introduction Fiche de travail Crayons de couleur Objectifs : Apprendre à

Plus en détail

Que mangent les animaux qui vivent dans un étang?

Que mangent les animaux qui vivent dans un étang? QUE SAIS-TU? Les êtres vivants dans leur environnement Que mangent les animaux qui vivent dans un étang? Écris sur ton cahier la liste des animaux, des végétaux (plantes) qui peuvent habiter dans un étang

Plus en détail

et le gardien de la mangrove

et le gardien de la mangrove MAHIAKE et le gardien de la mangrove Mahiake et le gardien de la mangrove. Les appellations employées et la présentation des données, qui figurent dans le présent document, n impliquent de la part des

Plus en détail

ARRIVÉE D'UN GROUPE DE 10 TORTUES GÉANTES DE TERRE

ARRIVÉE D'UN GROUPE DE 10 TORTUES GÉANTES DE TERRE ARRIVÉE D'UN GROUPE DE 10 TORTUES GÉANTES DE TERRE La Ferme aux Crocodiles de Pierrelatte et le Gouvernement des Seychelles viennent de signer un accord de prêt d'élevage d'un groupe de 10 tortues géantes

Plus en détail

PROGRAMMATION COMBINE PRASLIN / MAHE SEYCHELLES Automne 2013 DEPARTS GARANTIS 12 JOURS / 9 NUITS

PROGRAMMATION COMBINE PRASLIN / MAHE SEYCHELLES Automne 2013 DEPARTS GARANTIS 12 JOURS / 9 NUITS PROGRAMMATION COMBINE PRASLIN / MAHE SEYCHELLES Automne 2013 DEPARTS GARANTIS 12 S / 9 NUITS VOTRE CIRCUIT 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 FRANCE! DUBAI! SEYCHELLES PRASLIN : arrivée et transfert pour Praslin

Plus en détail

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal)

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) L Île Bizard est située au nord-ouest de l archipel montréalais. Elle est reconnue pour sa qualité de vie, son magnifique

Plus en détail

La folle histoire des corridors

La folle histoire des corridors Fiche activité 14 La folle histoire des corridors Conçue par la FRAPNA et adaptée par Christine BOBIN Académie de Dijon Cette activité illustre les différentes évolutions du paysage qui ont mené au problème

Plus en détail

N 33 Du 8 oct. au 12 oct.

N 33 Du 8 oct. au 12 oct. N 33 Du 8 oct. au 12 oct. LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : 12 octobre 2012 par Stephanie Biju Qui mange le corail de la barrière d Australie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE

Plus en détail

GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES

GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES CRIME EN EAUX PROFONDES LE MOBILE DU CRIME ET LE COMPLICE Parce qu on pêche trop, trop loin, trop profond, nos océans sont en train de mourir, tout spécialement

Plus en détail

S8 : les milieux de vie

S8 : les milieux de vie Animal Qui? Nourriture Milieu Milieu Savoir compléter le tableau pour 1 animal (autre qu un oiseau) cm1 ; 2 cm2 Autres renseignements Le crocodile Thomas Des animaux Dans les fleuves et les marais des

Plus en détail

À la découverte de la Polynésie Française Livret d'activités niveau maternelle

À la découverte de la Polynésie Française Livret d'activités niveau maternelle À la découverte de la Polynésie Française Livret d'activités niveau maternelle Merci d'avoir téléchargé ce fichier. J'espère que vos enfants prendront plaisir à le remplir et qu'ensemble vous aurez ainsi

Plus en détail

La mise en œuvre du Tarif Extérieur Commun (TEC)

La mise en œuvre du Tarif Extérieur Commun (TEC) La mise en œuvre du Tarif Extérieur Commun (TEC) Les difficultés inhérentes à la mise en application du Tarif Extérieur Commun dans l espace U.E.M.O.A. ayant été relevées, il convient de trouver des solutions

Plus en détail

Stratégie 5: Se poser des questions en lisant

Stratégie 5: Se poser des questions en lisant Stratégie 5: Se poser des questions en lisant 4 e Se poser des questions en lisant, c est : demeurer en interaction avec le texte tout au long de ma lecture; anticiper ce qui est important dans ma lecture;

Plus en détail

ILLUSTRATIONS : FLORENCE GOSSUIN

ILLUSTRATIONS : FLORENCE GOSSUIN ILLUSTRATIONS : FLORENCE GOSSUIN Beaucoup d animaux déménagent pendant leur vie En mer, dans les airs, sur terre, ils parcourent de grandes distances pour trouver à manger, pour pondre leurs œufs, pour

Plus en détail

les capacités à évaluer en situation

les capacités à évaluer en situation TITRE : LE DEVENIR DES FEUILLES MORTES FICHE PROFESSEUR classe : Niveau 6 durée : Une séance de 30 minutes la situation-problème «Suite à une promenade en forêt, des élèves de 6 font le constat suivant

Plus en détail

Le blaireau. Préserver la biodiversité dans le Grand Lyon

Le blaireau. Préserver la biodiversité dans le Grand Lyon Le blaireau Préserver la biodiversité dans le Grand Lyon Le Blaireau sur le territoire du Grand Lyon La grande faune aux portes de la ville Le Blaireau européen (Meles meles) est l un des plus gros mammifères

Plus en détail

Inter IKEA Systems B.V. 2014. MÅNGSIDIG La nouvelle collection limitée

Inter IKEA Systems B.V. 2014. MÅNGSIDIG La nouvelle collection limitée Inter IKEA Systems B.V. 2014 La nouvelle collection limitée 1 Une nouvelle collection dotée d une mission sociale SOMMAIRE une nouvelle collection 3 Design, matériaux et technique 4 8 L histoire de l initiative

Plus en détail

Une destination inoubliable

Une destination inoubliable Une destination inoubliable Votre Séjour plongée aux Seychelles, des îles pour des plongées de rêve 10 jours / 7 nuits Á partir de 1990 / pers. 8 à 22 plongeurs Période : novembre 2014 à juin 2015 Tarifs

Plus en détail

Apprendre pour mieux protéger

Apprendre pour mieux protéger Apprendre pour mieux protéger Les océans recouvrent plus de 70% de notre planète Ils sont à l origine de toute vie et représentent une source de richesse inimaginable. On connait aujourd hui plus de 250

Plus en détail

au cœur du Parc national des Calanques 2.1

au cœur du Parc national des Calanques 2.1 au cœur du Parc national des Calanques 2 2.1 un paysage exceptionnel PATRIMOINE NATUREL Blotti entre le massif des Calanques et le Cap Canaille - la plus haute falaise maritime d'europe- le village traditionnel

Plus en détail

Mandelieu-La Napoule

Mandelieu-La Napoule Mandelieu-La Napoule PAS DE QUARTIER POUR LES MOUSTIQUES GUIDE D INFORMATION ET DE SENSIBILISATION La prolifération du moustique et notamment de l Aedes Albopictus (dit «moustique tigre») est un réel problème

Plus en détail

Votre mission aujourd hui : Découvrir l endroit où j habite.

Votre mission aujourd hui : Découvrir l endroit où j habite. Séance 1 : découverte d un espace lointain Objectif : situer cet espace lointain sur des cartes à différentes échelles. Bonjour, je m appelle Samir Votre mission aujourd hui : Découvrir l endroit où j

Plus en détail

Croisière Zabargad / St John Reef Septembre 2014. Plongées en Mer Rouge : "Zabargad récifs et épaves ponte des tortues"

Croisière Zabargad / St John Reef Septembre 2014. Plongées en Mer Rouge : Zabargad récifs et épaves ponte des tortues Croisière Zabargad / St John Reef Septembre 2014 Plongées en Mer Rouge : "Zabargad récifs et épaves ponte des tortues" Croisière avec plongées techniques (passages de niveaux, préparation Guide de Palanquée,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Lancement du Réseau Guadeloupe Requins «Re Gua R» Date de lancement : Décembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Lancement du Réseau Guadeloupe Requins «Re Gua R» Date de lancement : Décembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Lancement du Réseau Guadeloupe Requins «Re Gua R» Date de lancement : Décembre 2013 Résumé : En Guadeloupe, peu d informations sur les requins et raies avaient été collectées jusqu à

Plus en détail

Le Braconnage, c'est l'affaire de tous! [BROUILLON]

Le Braconnage, c'est l'affaire de tous! [BROUILLON] Le Braconnage, c'est l'affaire de tous! [BROUILLON] Il y a de cela des années, l'évolution de l'homme le poussa à chasser des animaux pour assurer sa survie. Cette pratique a été conservée et sont encore

Plus en détail

Cahier des charges. Démo jeu vidéo. Clara Escoffier Joseph Léopold Julien Rubio Kim Nguyen Sarah Alfath. Université Paris-Est, Marne la Vallée L3MAN -

Cahier des charges. Démo jeu vidéo. Clara Escoffier Joseph Léopold Julien Rubio Kim Nguyen Sarah Alfath. Université Paris-Est, Marne la Vallée L3MAN - Cahier des charges Démo jeu vidéo Clara Escoffier Joseph Léopold Julien Rubio Kim Nguyen Sarah Alfath L3MAN - Université Paris-Est, Marne la Vallée Table des matières 1. Description du jeu... 3 Contexte...

Plus en détail

L occupation d un milieu par les êtres vivants varie au cours des saisons

L occupation d un milieu par les êtres vivants varie au cours des saisons CHAPITRE 3 L occupation d un milieu par les êtres vivants varie au cours des saisons Classe de sixième Programmes officiels Notions et contenus L occupation d un milieu par les êtres vivants varie au cours

Plus en détail

Enfant de Tahiti. Enfant de Tahiti

Enfant de Tahiti. Enfant de Tahiti Enfant de Tahiti Bonjour, je m'appelle Mareva et je suis une vahiné. Enfant de Tahiti Bonjour, je m'appelle Mareva et je suis une vahiné. J'habite en Polynésie française, sur une île en forme de 8 en plein

Plus en détail

Joubaud Adrien. Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota

Joubaud Adrien. Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota Introduction : J ai effectué cette mission dans le cadre d un stage de fin d année pour mon école d Ingénieur. J ai choisi de

Plus en détail

Le diagnostic de ces grands constituants est marqué par la morphologie du territoire de la côte ouest organisé selon quatre séquences :

Le diagnostic de ces grands constituants est marqué par la morphologie du territoire de la côte ouest organisé selon quatre séquences : 29 2 LES MILIEUX NATURELS ET LES PAYSAGES Les milieux naturels et les paysages sont classiquement définis comme ces lieux (espaces) peu ou pas perturbés par l homme et ses activités. Il s agit soit d écosystèmes,

Plus en détail

Formulaire de proposition d inscription Registre international de la Mémoire du monde

Formulaire de proposition d inscription Registre international de la Mémoire du monde Formulaire de proposition d inscription Registre international de la Mémoire du monde «Collection de cartes postales anciennes de l Afrique Occidentale Française» ID code [2014-92] 1.0 Résumé (200 mots

Plus en détail

Baromètre de la Biodiversité 2012

Baromètre de la Biodiversité 2012 La biodiversité, pilier du développement durable Chaque année, l UEBT publie son baromètre de la biodiversité, cette édition 2012 porte sur 8 pays : Brésil, France, Allemagne, Inde, Pérou, Suisse, Royaume-Uni

Plus en détail

Compte-rendu. Rencontre d échanges thématique. "Impliquer les jeunes dans le cadre de la mise en œuvre d un chantier " Vendredi 14 Mars 2014 - Kpalimé

Compte-rendu. Rencontre d échanges thématique. Impliquer les jeunes dans le cadre de la mise en œuvre d un chantier  Vendredi 14 Mars 2014 - Kpalimé Compte-rendu Rencontre d échanges thématique "Impliquer les jeunes dans le cadre de la mise en œuvre d un chantier " Vendredi 14 Mars 2014 - Kpalimé Jeudi 20 Mars 2014 Lomé Espace Volontariats Togo Rédigée

Plus en détail

LES PROS DE LA PLUME L ÉCRITURE CRÉATIVE LES TIMBRES ET LA PHILATÉLIE

LES PROS DE LA PLUME L ÉCRITURE CRÉATIVE LES TIMBRES ET LA PHILATÉLIE LES PROS DE LA PLUME L ÉCRITURE CRÉATIVE LES TIMBRES ET LA PHILATÉLIE INTRO À L INTENTION DES ENSEIGNANTS Maintenant que vos élèves savent écrire une belle lettre et ont tout compris sur la création de

Plus en détail

Learning by Ear Environnement et Climat 09 Méthodes de pêche destructrices

Learning by Ear Environnement et Climat 09 Méthodes de pêche destructrices Learning by Ear Environnement et Climat 09 Méthodes de pêche destructrices Texte : Richard Lough [prononcer Lok] Rédaction et idée : Johannes Beck Introduction Bienvenue dans notre série d émissions Learning

Plus en détail

PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR ANNEXE 1. 1 Définition de la zone d influence (concernée par le projet)

PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR ANNEXE 1. 1 Définition de la zone d influence (concernée par le projet) PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR ANNEXE 1 FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA2000 en application des articles R.414-19 à R.414-26 du Code de l Environnement 1

Plus en détail

Poisson-lait Chanos chanos

Poisson-lait Chanos chanos Bassin versant La FOA EMBOUCHURE, COURS INFÉRIEUR DE RIVIÈRE Poisson-lait Chanos chanos Longueur moyenne de 1 m Les nageoires sont de couleur pâle ou jaunâtre avec les bords foncés Poisson-lait Chanos

Plus en détail

Groupe : Géographie. 1 re secondaire Cahier d activités. Territoire protégé DOSSIER. Le parc naturel. Galápagos

Groupe : Géographie. 1 re secondaire Cahier d activités. Territoire protégé DOSSIER. Le parc naturel. Galápagos Nom : Date : Groupe : U NIVERS S OCIAL Géographie 1 re secondaire Cahier d activités DOSSIER 1 Territoire protégé Le parc naturel Galápagos 0 Chapitre 1 : Les territoires protégés p.232-235 1) Qu est-ce

Plus en détail

Visite guidée du sentier sous-marin des îlets du François Comité d entreprise, associations, groupe de particuliers, etc.

Visite guidée du sentier sous-marin des îlets du François Comité d entreprise, associations, groupe de particuliers, etc. Visite guidée du sentier sous-marin des îlets du François Comité d entreprise, associations, groupe de particuliers, etc. L OBJECTIF DU SENTIER SOUS-MARIN : L équilibre écologique des récifs coralliens

Plus en détail

Les géants d Alsace. Intervention artistique de William Drummond

Les géants d Alsace. Intervention artistique de William Drummond Les géants d Alsace Intervention artistique de William Drummond Les géants d Alsace Intervention «Les hauteurs où jadis s élevait le château fort des géants sont à présent désertes. Tu as beau te renseigner

Plus en détail

Chapitre IV : LA REACTION CHIMIQUE. I/ Propriété d'une réaction chimique : conservation de la masse :

Chapitre IV : LA REACTION CHIMIQUE. I/ Propriété d'une réaction chimique : conservation de la masse : Antoine Laurent de LAVOISIER, il énonça les lois de conservation de la masse et des éléments. Chapitre IV : LA REACTION CHIMIQUE I/ Propriété d'une réaction chimique : conservation de la masse : 1. Réaction

Plus en détail

Fiche 08 : Les récifs coralliens

Fiche 08 : Les récifs coralliens CD-rom Biodiversité A / Description de l animation Le corail est une colonie d animaux (les polypes) qui vivent grâce à la présence d un végétal (une algue) dans leurs tissus. Cette collaboration entre

Plus en détail

Voyage équitable et solidaire. «Terre de couleurs et de contrastes»

Voyage équitable et solidaire. «Terre de couleurs et de contrastes» MADAGASCAR Voyage équitable et solidaire «Terre de couleurs et de contrastes» Pays de couleurs et de parfums, cette grande île abrite de nombreux visages et une multitude de pratiques culturelles. C est

Plus en détail

Frelon asiatique (Vespa velutina) : taille. Frelon européen (Vespa cabro) : taille. Le nid en cellulose (mélange de bois, d eau

Frelon asiatique (Vespa velutina) : taille. Frelon européen (Vespa cabro) : taille. Le nid en cellulose (mélange de bois, d eau Vespa velutina est originaire d Asie. Son introduction en France date de 2004 suite à des importations de poteries chinoises dans le Lot-et- Garonne. Depuis cette date l espèce ne fait que progresser sur

Plus en détail

Les causes. Équipe 1 Félix Christophe Lucas Marco. Les pluies acides Le cycle de l'eau La couche d'ozone L'effet de serre Pollution humaine

Les causes. Équipe 1 Félix Christophe Lucas Marco. Les pluies acides Le cycle de l'eau La couche d'ozone L'effet de serre Pollution humaine Les causes Équipe 1 Félix Christophe Lucas Marco Les pluies acides Le cycle de l'eau La couche d'ozone L'effet de serre Pollution humaine La couche d'ozone La couche d'ozone est une couche de gaz qui est

Plus en détail

Crédits photo : Jérémie Lusseau. Livret d exposition

Crédits photo : Jérémie Lusseau. Livret d exposition Crédits photo : Jérémie Lusseau Exposition Sources de Vie Livret d exposition Bienvenue à l exposition Sources de Vie Cette exposition photo a été créée afin de mettre en valeur la beauté de la diversité

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Référence: EUROPEAID/137091/ID/ACT/RSO Conseils pratiques pour les demandeurs Projet de gestion de la biodiversité marine et côtière, spécifique aux îles et aux Etats-côtiers de la

Plus en détail

LIVRET DU JEUNE VISITEUR COLLÈGE LYCÉE

LIVRET DU JEUNE VISITEUR COLLÈGE LYCÉE LIVRET DU JEUNE VISITEUR COLLÈGE LYCÉE corrigé De vieux journaux, un cahier, un tube de colle ou du scotch, quelques fleurs ou feuilles séchées et pour les plus assidus, des étiquettes comprenant la description

Plus en détail

Voici quelques renseignements sur le comportement de nos chiens.

Voici quelques renseignements sur le comportement de nos chiens. Association loi 1901 Voici quelques renseignements sur le comportement de nos chiens. Le chien est avant tout en mammifère social sa vie est régi par des règles. Pour que l homme et le chien vivent ensemble

Plus en détail

Coloriage. Les récifs coralliens de La Réunion. Désine a mwoin un pwason

Coloriage. Les récifs coralliens de La Réunion. Désine a mwoin un pwason Coloriage Les récifs coralliens de La Réunion Désine a mwoin un pwason Une Réserve marine à La Réunion Bonzour et bienvenu a ou à la Réserve naturel le marine de La Réunion! Je vais te raconter l histoire

Plus en détail

ETUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS - 2011. Étude réalisée par le bureau d étude :

ETUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS - 2011. Étude réalisée par le bureau d étude : ETUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS - 2011 Étude réalisée par le bureau d étude : 1 SOMMAIRE Introduction A. CARACTERISTIQUES ET ATTENTES DE LA POPULATION DU MICROCREDIT B. COMMERCIALISATION DES PRETS

Plus en détail

TAHITI ET LA POLYNESIE FRANCAISE

TAHITI ET LA POLYNESIE FRANCAISE TAHITI ET LA POLYNESIE FRANCAISE 1. Présentation La Polynésie française est un ensemble de 5 archipels français, situé dans le sud de l'océan Pacifique, à environ 6 000 km à l est de l Australie. Elle

Plus en détail

Voyage en Equateur Galapagos

Voyage en Equateur Galapagos Voyage en Equateur Galapagos Un voyage «longue distance» en 2009, nous a permis, Marcelle et moi, de découvrir L Equateur et les îles Galapagos (qui font partie intégrante de l Equateur) Equateur : République

Plus en détail

VadrouillE. Tambouille. Dossier de presse

VadrouillE. Tambouille. Dossier de presse & VadrouillE Tambouille DURABLES un tour du monde d expériences durables et d aventures culinaires Dossier de presse contact@vadrouille-et-tambouille.com http://vadrouille-et-tambouille.com Facebook https://www.facebook.com/252669854873836/

Plus en détail

L enseignement du jeu de go dans les écoles primaires

L enseignement du jeu de go dans les écoles primaires L enseignement du jeu de go dans les écoles primaires Julie Gauthier 16 février 2013 Sommaire 1 Les règles du jeu 3 1.1 Le matériel............................... 3 1.2 L atari-go................................

Plus en détail

EXPLORER, APPRENDRE, PROTÉGER

EXPLORER, APPRENDRE, PROTÉGER EXPLORER, APPRENDRE, PROTÉGER VISITES SCOLAIRES 2015-2016 Embarquez pour un voyage sous-marin fascinant à moins d une heure de votre école! Lors de votre visite à l aquarium SEA LIFE Paris Val d Europe,

Plus en détail

Dossier de presse. Installation du conseil de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses et élection du président. Crédits photos : V.

Dossier de presse. Installation du conseil de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses et élection du président. Crédits photos : V. Le 22 février 2013 à Saint-Pierre, Dossier de presse Installation du conseil de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses et élection du président Crédits photos : V.Lamarre / SHOM Contact Presse :

Plus en détail

montrieux-en-sologne BILAN DES ATELIERS - Avril 2015 -

montrieux-en-sologne BILAN DES ATELIERS - Avril 2015 - montrieux-en-sologne BILAN DES ATELIERS «Jardinons nos villages» - Avril 2015 - déroulé de la concertation La concertation s est réalisée en deux temps selon le protocole proposé initialement. Les habitants

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Préambule :

REGLEMENT INTERIEUR. Préambule : Préambule : Le présent règlement définit les règles de fonctionnement du club ainsi que les droits et devoirs de ses membres. Après avoir lu ce règlement, chaque adhérent ou son responsable légal signera

Plus en détail

Rapport de supervision de la collecte des données

Rapport de supervision de la collecte des données Institut National de la Statistique (INS) Observatoire National de la Pauvreté Et du Développement Humain Durable ---------------------------------------- Programme des Nations Unies pour le Développement

Plus en détail

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6 www.conceptpasserelles.com 2 ème Intervention : Dieu, moi, et le sens de la vie 1 Genèse 1.1-4, 26, 28, 31 ; 2.15-17 Bienvenue à chacun

Plus en détail

KOMODO, TERRE DES DRAGONS

KOMODO, TERRE DES DRAGONS KOMODO, TERRE DES DRAGONS C est en 2002 que nous découvrons la superbe région de Komodo, tout t d abord depuis le port de Labuan Bajo puis par voie maritime. La croisière est sans conteste le meilleur

Plus en détail

Description de la mise en scène d une rubrique et proposition d une nouvelle maquette

Description de la mise en scène d une rubrique et proposition d une nouvelle maquette 1 Description de la mise en scène d une rubrique et proposition d une nouvelle maquette Découverte de la grotte de LASCAUX Auteurs : Angélique BOUILLON Audrey LUSSON Benjamin PERIGAUD Séminaire «Sémiotique

Plus en détail

VACANCES D HIVER 2014

VACANCES D HIVER 2014 DÉFENSE 2000 VACANCES D HIVER 2014 Les Activités Manuelles : Décoration de fenêtres : Un dessin (coloriage) est posé derrière une feuille en plastique. Les enfants appliquent une peinture spéciale dessus

Plus en détail

Emmaus Porto - PORTUGAL

Emmaus Porto - PORTUGAL Emmaus Porto - PORTUGAL Type de structure : communauté Nombre de personnes : 10-11 personnes accueillies, une vingtaine de bénévoles Année de création du groupe : 1990 Responsables : Serafim (animateur

Plus en détail

Bulletin de l Équipe-Verte de l École Bois-Joli

Bulletin de l Équipe-Verte de l École Bois-Joli Dans ce numéro : Message du comité 1 Animaux 2 Futur et aider la planète Changement climatique 3&7 4 Sondage 5 Savais tu? 6 BD et mots cachés 8&9 Bulletin de l Équipe-Verte de l École Bois-Joli Message

Plus en détail

Projet Ts!m!avo " Les naufragés de l'île Tromelin "

Projet Ts!m!avo  Les naufragés de l'île Tromelin Projet Ts!m!avo Circonscription de Saint-Louis Académie de La Réunion Tsimiavo et les esclaves oubliés de l île Tromelin : Partie de Bayonne le 17 novembre 1760, l Utile, flûte de la Compagnie française

Plus en détail

Intervention de l Honorable Gloriose Berahino,

Intervention de l Honorable Gloriose Berahino, Conférence du Réseau des Femmes Parlementaires d Afrique Centrale (RFPAC) «L Accès et le contrôle des ressources par les femmes» Irlande, Dublin, 26 juin 2013 O Callaghan Alexander Hotel Intervention de

Plus en détail

Mesdames, Messieurs les habitants des communes de la Béroche, du canton de Neuchâtel et d ailleurs,

Mesdames, Messieurs les habitants des communes de la Béroche, du canton de Neuchâtel et d ailleurs, Discours du 1 Août 2014 à la BEROCHE Monsieur le Président de commune, Mesdames, Messieurs, Les représentants des autorités Politique,religieuse, associative, Mesdames, Messieurs les habitants des communes

Plus en détail

...à la découverte de l océan!

...à la découverte de l océan! La Journée Mondiale de l Océan, célébrée le 8 juin simultanément sur les 5 continents depuis 12 ans, vise à nous rappeler le rôle essentiel de l océan dans nos vies. Soutenue par l UNESCO, cette manifestation

Plus en détail

Le don écologique: un atout dans le coffre à outils des organismes de conservation. Luc Robillard, biologiste 418-649-6136

Le don écologique: un atout dans le coffre à outils des organismes de conservation. Luc Robillard, biologiste 418-649-6136 Le don écologique: un atout dans le coffre à outils des organismes de conservation Luc Robillard, biologiste 418-649-6136 Rendez-vous conservation Laurentides 25 janvier 2013 Dans quel Monde sommes-nous?

Plus en détail

Fête des Vendanges à Montmartre Édition 2010

Fête des Vendanges à Montmartre Édition 2010 Fête des Vendanges à Montmartre Édition 2010 1 er octobre 2010 Dossier de Presse Direction de la Communication du Conseil Général - courriel : presse@cg974.fr - Tél. : 0262 21 86 30 - Fax : 0262 21 39

Plus en détail

Le premier tour du monde du repas chez l habitant

Le premier tour du monde du repas chez l habitant Le premier tour monde repas chez l habitant Présentation Food Sweet Food Le 1 er tour monde Des retombées repas chez l habitant! Louis et Marine ont parcouru 10 pays pour expérimenter le principe foodsurfing

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

Module 2 : Communication interne et externe des Comités Paysans Forêt

Module 2 : Communication interne et externe des Comités Paysans Forêt Module 2 : Communication interne et externe des Comités Paysans Forêt 1. Précision du sujet Ce module fait parti d une série des modules pour la mobilisation de la population locale et particulièrement

Plus en détail

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur!

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Février 2015 Edito Fraicheur et Terroir : une nouvelle étape! Le dernier édito vous faisait part de l évolution de notre magasin et du manque de place engendré par

Plus en détail

«Les plats de Saint-Jean» Performances culinaires de Cyril Vandenbeusch avec la participation des habitants du quartier.

«Les plats de Saint-Jean» Performances culinaires de Cyril Vandenbeusch avec la participation des habitants du quartier. «Les plats de Saint-Jean» Performances culinaires de Cyril Vandenbeusch avec la participation des habitants du quartier. Du 8 juin au 17 septembre 2006, dans le cadre de la Terrasse du troc à Genève. L

Plus en détail

Stage d Antibes AOÛT 2013

Stage d Antibes AOÛT 2013 Stage d Antibes AOÛT 2013 Le Fort Carré d'antibes Chaque année courant août, la commission régionale environnement et biologie RABA organise un stage de biologie subaquatique ouvert à tout plongeur souhaitant

Plus en détail

Programme de Réalisation de puits

Programme de Réalisation de puits Programme de Réalisation de puits Zones d intervention : Mananjary - Région de Vatovavy Fitovinany (6 puits) Financé par Le Conseil Général de l Ain Rapport définitif Avril 2007 En France LA Rochetonnerie,

Plus en détail

Négocier une transaction de départ

Négocier une transaction de départ Didier BOUDINEAU Paul CHALIVEAU EMPLOYEURS SALARIÉS Négocier une transaction de départ, 2004 ISBN : 2-7081-3036-6 5 Comment un salarié peut-il contester le(s) motif(s) du licenciement? Le salarié s attachera

Plus en détail

Cette publication a été rendue possible grâce au financement accordé par <Partemaire> Pour plus d' informations, contacter:

Cette publication a été rendue possible grâce au financement accordé par <Partemaire> Pour plus d' informations, contacter: Ces fiches d'identification sont produites dans le cadre d'une série d'outils de sensibilisation développés par la Commission des Thons de l'océan Indien et le Secrétariat Général de la Communauté du Pacifique

Plus en détail

Les infrastructures culturelles dans la municipalité

Les infrastructures culturelles dans la municipalité BULLETIN* VOLUME 8, NUMÉRO 17-2011 Les infrastructures culturelles dans la municipalité par Serge Bernier et Pascale Marcotte Laboratoire en loisir et vie communautaire Département d études en loisir,

Plus en détail

Une expérience pédagogique réalisée avec la tortue Caouanne

Une expérience pédagogique réalisée avec la tortue Caouanne Une expérience pédagogique réalisée avec la tortue Caouanne Véronique TOLLARD, responsable de l association * Alain RIVA, consultant scientifique ** * Destination Planète Mer - 61, chemin de Beaucours

Plus en détail

PROCESSUS D ACCOMPAGNEMENT DES COMMUNAUTES DANS LA CREATION ET LA GESTION DES ECOLES COMMUNAUTAIRES

PROCESSUS D ACCOMPAGNEMENT DES COMMUNAUTES DANS LA CREATION ET LA GESTION DES ECOLES COMMUNAUTAIRES PROCESSUS D ACCOMPAGNEMENT DES COMMUNAUTES DANS LA CREATION ET LA GESTION DES ECOLES COMMUNAUTAIRES Abdramane Togo Nov.2000 ong à but non lucratif- BP: E2226-Tél/fax : 229-24-22-Lafiabougou-Rue 426-Porte

Plus en détail

RISQUES NATURELS: DISPARITION

RISQUES NATURELS: DISPARITION 2012-2013 DOSSIER PEDAGOGIQUE RISQUES NATURELS: DISPARITION PROGRESSIVE DE L ARCHIPEL DES MALDIVES Gymnase de Burier Nina Bianchi et Jonas Martinelli Informations générales : Durée de l activité : Environ

Plus en détail

DECRET Décret n 98-802 du 3 septembre 1998 portant création de la réserve naturelle de Saint-Martin (Guadeloupe) NOR: ATEN9860068D

DECRET Décret n 98-802 du 3 septembre 1998 portant création de la réserve naturelle de Saint-Martin (Guadeloupe) NOR: ATEN9860068D Le 21 novembre 2013 DECRET Décret n 98-802 du 3 septembre 1998 portant création de la réserve naturelle de Saint-Martin (Guadeloupe) NOR: ATEN9860068D Version consolidée au 25 avril 2012 Le Premier ministre,

Plus en détail

> SITUATION : architectes sans frontières association loi de 1901 JO 1193-27.08.05. Cartes de localisation, zoom quartier + environnement, plan masse?

> SITUATION : architectes sans frontières association loi de 1901 JO 1193-27.08.05. Cartes de localisation, zoom quartier + environnement, plan masse? à P i p i t i n g l e 2 3 / 0 7 / 2 0 1 2 Objet : HABITANT HABITAT, fiche d'analyse maison de Mémé Motup à Ufti (Zanskar, Inde) > SITUATION : Cartes de localisation, zoom quartier + environnement, plan

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

L'opinion des riverains sur le projet de parc national des Calanques. Décembre 2010

L'opinion des riverains sur le projet de parc national des Calanques. Décembre 2010 L'opinion des riverains sur le projet de parc national des Calanques Décembre 2010 Sommaire 1. Les Calanques, un site très fréquenté, perçu comme étant menacé p. 4 2. Le Parc national, un projet bien connu

Plus en détail

Solidarité internationale

Solidarité internationale Solidarité internationale La solidarité en Poitou-Charentes se décline aussi au niveau international, via des initiatives associatives et des partenariats de coopération décentralisée. Dans la région de

Plus en détail

Cover Page. The handle http://hdl.handle.net/1887/20266 holds various files of this Leiden University dissertation.

Cover Page. The handle http://hdl.handle.net/1887/20266 holds various files of this Leiden University dissertation. Cover Page The handle http://hdl.handle.net/1887/20266 holds various files of this Leiden University dissertation. Author: Tumenta, Pricelia Nyaekon Title: A lion population under threat : understanding

Plus en détail

La conservation Fiche de travail

La conservation Fiche de travail Information aux enseignants 1/6 Ordre de travail Objectif Tous les élèves lisent le texte «Le savais-tu?» ensemble et répondent aux questions en notant les réponses. En groupes de deux ou seuls, les élèves

Plus en détail

The Cube. Production E3LD2D1 copyright ec0291554g. élèves de CM1 et CM2 LOGONNA-DAOULAS

The Cube. Production E3LD2D1 copyright ec0291554g. élèves de CM1 et CM2 LOGONNA-DAOULAS The Cube Production E3LD2D1 copyright ec0291554g élèves de CM1 et CM2 LOGONNA-DAOULAS Trop de pêche tue la pêche Écosystèmes fragiles Disparition de la banquise en 2040? Jeunes Reporters des Arts et des

Plus en détail

FICHE ENVIRONNEMENT Création et renforcement des jardins Familiaux au Bénin

FICHE ENVIRONNEMENT Création et renforcement des jardins Familiaux au Bénin Tél. fixe : 09.53.02.63.84 Mail : aev.arles@outlook.fr www.afrique-en-vie.com Adresse : 29 Rue chartrouse 13200 ARLES FICHE ENVIRONNEMENT Création et renforcement des jardins Familiaux au Bénin Organisme

Plus en détail

3. Analyse exploratoire

3. Analyse exploratoire Bilan de l étude de faisabilité «prévention des traumatismes d origine accidentelle» Mouloud Haddak, INRETS-UMRESTTE 1 / Handicap International 1. Préambule Il faut d abord souligner que cette étude de

Plus en détail

Catalogue des activités scolaires 2016

Catalogue des activités scolaires 2016 Catalogue des activités scolaires 2016 La démarche «Planète Sciences» La démarche de notre association pour aborder les activités scientifiques à l école est simple : «Pratiquer pour mieux comprendre»

Plus en détail

J OSE EN INDE Projet Pédagogique 2014. «Développement de soi, ouverture sur l autre»

J OSE EN INDE Projet Pédagogique 2014. «Développement de soi, ouverture sur l autre» J OSE EN INDE Projet Pédagogique 2014 «Développement de soi, ouverture sur l autre» L APPROCHE EDUCATIVE - L approche éducative que nous souhaitons porter cette année, inspirée de celle de l OSE, vise

Plus en détail

Le promoteur de ce projet est l Association Service de Préparation à la Vie FELANA (SPV FELANA), qui est une association régie par la loi 60-133.

Le promoteur de ce projet est l Association Service de Préparation à la Vie FELANA (SPV FELANA), qui est une association régie par la loi 60-133. 1 1. TITRE : Projet environnemental axé sur la sensibilisation des gens en matière de protection, de reboisement 2. PROMOTEUR Le promoteur de ce projet est l Association Service de Préparation à la Vie

Plus en détail

Thème n 12 Les récifs coralliens

Thème n 12 Les récifs coralliens Thème n 12 Les récifs coralliens Objectif Présentation de la biologie et de l écologie* des coraux. Ce qu il faut savoir Le corail appartient à l embranchement des cnidaires comprenant entre autres les

Plus en détail