MISSION DE SUIVI/MONITORING DES SITES DE DEPLACES DANS LE NORD DU BENIN. Date de la mission : Du 15 au 21 Décembre 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MISSION DE SUIVI/MONITORING DES SITES DE DEPLACES DANS LE NORD DU BENIN. Date de la mission : Du 15 au 21 Décembre 2010"

Transcription

1 MISSION DE SUIVI/MONITORING DES SITES DE DEPLACES DANS LE NORD DU BENIN Date de la mission : Du 15 au 21 Décembre 2010 James Léon-Dufour, Physical Site Planner ERT/UNCHR Abraham Asondou, Field Program UNHCR 1

2 Objectifs : La mission avait pour objectif principal : - de faire le suivi/monitoring sur les sites installés afin de constater l effectivité de l utilisation des abris mis à la disposition des populations sinistrées. - d analyser les problèmes rencontrés par les personnes déplacées sur les sites. - formuler au besoin des recommandations. Agenda de la mission : 15 Decembre 2010 : - Départ de la mission de Cotonou pour Parakou 16 Decembre 2010 : - Départ de Parakou pour Malanville - Rencontre de la Présidente du comité local de la Croix Rouge et de son secrétaire : briefing - Visite du site ANINTOUNGA 17 Decembre 2010 : -Visite de trois autres sites à savoir Madécali, Garou, Goroudjindé -Départ pour Karimama -Rencontre et entretien avec le Maire : briefing 18 Decembre 2010 : - Visite de trois sites (Djankongakoara, Mongouroudo et Maizakoukoara) 19 Decembre 2010 : - Départ pour Malanville 20 Decembre 2010 : -Départ pour Parakou 21 Decembre 2010 : - Départ pour Tchaourou -Rencontre et entretien avec le Maire suivi de la visite dans les hameaux sinistrés -Retour pour Cotonou. 2

3 Parcours et sites visités 3

4 Commune de Malanville Après un briefing avec la Présidente du Comité Local de la Croix Rouge et de son secrétaire, nous nous sommes rendus sur le premier site situé au bord de la SOTA et visible du pont qui sépare le Bénin du Niger qui est ANINTOUNGA. Notons que dans la commune de Malanville 04 sites ont été installés : Anintounga, Madécali, Garou et Goroudjindé. Site de Anintounga 4

5 Nous avons compté 46 tentes qui abritent 236 personnes. Ce site est opérationnel depuis le 08/12/2010. Les personnes se sont déplacés de 300 mètres environ de leurs abris détruits. Situation Eau, hygiène et assainissement : Absence de point d eau potable ; ils boivent l eau du fleuve ; ils ne disposent plus des comprimés d Aquatabs; absence également de latrines et des douches, néanmoins des douches de fortune sont érigées. Education : Les enfants vont normalement à l école Santé : Existence d un centre de santé, situé environ à 1.km du site Sécurité alimentaire/nutrition : Ce sont de populations qui vaquent normalement à leurs activités dont la principale est la pêche. Protection : Aucun problème de protection ne nous a été signalé suite à notre demande. Site d Anintounga 5

6 Site de Madécali Il est situé environ à 45km de Malanville sur piste et à 2km du fleuve Niger. Habitent sur ce site 522 personnes pour 94 tentes érigées. Activités principales : pêche, culture du riz, de l oignon et du piment. Eau, hygiène et assainissement : Existence d un seul point d eau de forage qui se révèle être insuffisant d après la population. Des dizaines de femmes se retrouvent à ce point d eau et attendent pratiquement une demi journée pour se servir. Ils auraient besoin des Aquatabs pour les pêcheurs qui restent des jours sur le fleuve et qui sont contraints à boire l eau du fleuve. Absence de latrines et des douches, néanmoins des douches de fortune sont érigées. Education : Les enfants vont normalement à l école qui n est pas très éloignée du site. 6

7 Santé Existence d un dispensaire situé environ à 1km qui est fréquenté. Sécurité alimentaire/nutrition Des vivres ont été distribués par le PAM (haricot, mais, riz), une ration de 21jours ; mais le besoin demeure. Seule la Croix Rouge leur a offert des nattes et couvertures. A la question de savoir la raison qui explique leur présence aussi massive à notre rencontre, ils nous ont répondu : «nous attendons l étranger de peur qu il ne vienne en notre absence les mains chargées de vivres car on préférait les recevoir directement nous-mêmes». Nous leur avons signifié qu ils doivent reprendre le cours de leur vie normal sans attendre aucune aide specifique. Protection Aucun problème de protection ne nous a été signalé suite à notre demande. Site de Madécali 7

8 Site de Garou Situé environ à 40km de Malanville et à 100m du fleuve, ce site abrite 766 personnes pour 158 tentes toutes venues des hameaux de Mouré Gabou, Tongakouka. Eau, hygiène et assainissement : Inexistence de point d eau potable ; l eau du fleuve est celle qui est bue. Les comprimés Aquatabs sont terminés. Souhaite d être doté d un point d eau. 8

9 Education : «Les enfants ne vont plus à l école depuis que nous avons quitté notre village car la distance qui les sépare actuellement du site n est pas négligeable, l école étant située à Toungatedji» voilà ce qu ils nous répondu à la question de savoir si les enfants fréquentaient normalement. Santé Un centre de santé est situé dans la localité à environ 4 km du site. Sécurité alimentaire/nutrition Le PAM a distribué des vivres. C est une population visiblement qui manque de nourriture. Des nattes et des couvertures ont été distribués par la Croix Rouge Protection Aucun problème de protection ne nous a été signalé suite à notre demande. Site de Garou 9

10 Site de Goroudjindé Ce site est opérationnel depuis le 20/11/2010.Il abrite une population de 1203 personnes pour 232 tentes, qui sont venues des hameaux de Anatounga, Abdoutounga, Maidalmoutounga, Hanatounga, Dabatounga et de Goroudjindé Centre. Eau, hygiène et assainissement : Existence d un point d eau (puits) mais qui est impropre à la consommation. Il aurait souhaité la construction d un forage. Rupture de comprimés Aquatabs. On note également l absence de latrines 10

11 Education : Les enfants vont normalement à l école ; l école est située presque en face du site. Le Directeur de l école rencontré, nous a néanmoins confié qu il existe plus de 90 enfants retenus aux champs ou par la pêche par les parents pour manque de kits scolaire. Santé : Absence d un centre de santé.les femmes enceintes sont obligées de se rendre à Tombouctou pour des visites médicales en parcourant au moins 15km. Sécurité alimentaire/nutrition Le PAM a distribué des vivres. C est une population visiblement qui manque de nourritures et souhaite d ailleurs en bénéficier d avantage. Ils ont bénéficié également des nattes et des couvertures et quelques kits de cuisine de la Croix Rouge Protection Aucun problème de protection ne nous a été signalé suite à notre demande. Site de Gouroudjindé 11

12 Commune de Karimama Karimama est l une des communes de l Alibori qui compte environ habitants. Le Maire visiblement content de nous voir s est rendu disponible malgré son emploi de temps bien chargé.il nous a conduit sur trois (03)sites sur les quatre(04) que compte la commune, avec sa barque motorisée. Il a également témoigné toute sa gratitude et celle de sa population envers le HCR et nous a tout de même fait savoir que c est une occasion unique pour ses populations qui ne veulent plus subir les affres de l inondation de recreer sur les sites installés leurs nouveaux villages compte tenu de la très grande proximité avec le Fleuve Niger. 12

13 Site de Djankongakora Site de Djankongakora Ce site est situé à 44km sur le fleuve Niger de Karimama Centre. Il est situé dans l arrondissement de Monsey. Les habitants de ce site proviennent du village Motatounga. On compte (25) vingt cinq tentes pour une population de 175 personnes. Eau, hygiène et assainissement : Le besoin en eau potable se pose avec une grande acuité.une eau de source a été découverte mais sa consommation pose un sérieux problème d hygiène et d assainissement car des animaux boivent à cette source. Le Maire a souhaité que des jerricanes soit distribués afin de traiter au mieux l eau avec des comprimés Aquatabs et a même souhaité de les aider à faire des forages en se servant de cette eau de source qui pourrait egalement deservir tout l arrondissement de Monsey ou tout au moins les deux premiers sites visités (Djankongakora et Mongouroudo). 13

14 Education : Une école est située juste en face de ce site à environ 200m Santé : Le centre de santé est situé à 2km de Monsey Dendi et le Maire étant Docteur de profession les soigne au besoin mais périodiquement (médecine foraine). Sécurité alimentaire/nutrition Le besoin en nourriture se pose avec acuité car il ne dispose plus de matériels de pêche pour reprendre leur activité halieutique la seule pratiquée. Ils souhaiteraient donc qu on leur fournisse du matériels de pêche. Protection Aucun problème de protection ne nous a été signalé suite à notre demande. 14

15 Site de Mangouroudo Ce site abrite 337 personnes pour 79 tentes. Il est situé à 1km du 1 er site. Ces populations viennent des villages de Sangrii, Babahili, Shagarana, Mangouroudo, et Bakoussokoara Eau, hygiène et assainissement Le besoin en eau potable se pose avec une grande acuité. Le souhait de l autorité communale est le même que sur le premier site. Education : Une école existe dans le village et n est pas très éloignéé du site. Santé : Le village est doté d un centre de santé. Sécurité alimentaire/nutrition Le besoin en terme d aliments ne se pose pas trop car c est une population visiblement assez dévouée qui se donne à la pèche, à la culture du riz et de l oignon. Le PAM a distribué des vivres de même que le gouvernement qui a offert seul à l arrondissement de Monsey 690sacs de mais de 50kg et 181 sacs de riz de 20kg. Protection Aucun problème de protection ne nous a été signalé suite à notre demande. Site de Mangouroudo 15

16 Site de Maizakoukoara Les habitants de ce site viennent des villages de Goroubé, Marigongo, Zibagoroungui. Ce site abrite 255 personnes pour 56 tentes. Il est situé à 4km du site de Mangouroudo (15 minutes en moto). Eau, hygiène et assainissement Le besoin en eau potable se pose avec une grande acuité. Le souhait de l autorité communale est le même que sur le premier site. Education : Aucune école n existe dans le village et n est proche de ce site. Les parents sont obligés de payer des instituteurs qui donnent des cours à domicile à leur enfant. Ils souhaitent vivement que les autorités ou des partenaires les aident a construire une école dans leur village. Santé : Le village n est pas doté d un centre de santé. Ils se rendent à Mongouroudo ou à 6km de la frontière les séparant du Niger. Sécurité alimentaire/nutrition Le besoin en terme d aliments ne se pose pas trop avec autant d acuité car c est une population visiblement dévouée qui pèche, cultive le riz et de l oignon. Ils ont reçu des vivres du PAM ainsi que du gouvernement. Site de Maizakoukoara 16

17 Commune de Tchaourou 6 villages sinistrées C est la plus grande commune du Bénin qui compte 7 arrondissements dont les plus touchés aux dires du Maire Mr BIO SOUNON Bouko sont Bétérou et Sanson. Tchaourou a bénéficié de 215 tentes au total mais qui ne sont pas encore installées. Le Maire nous a confié qu un conseil communal extraordinaire se réunira le jeudi 23 Décembre pour se pencher sur la répartition qui se fera des tentes dans les 6 villages sinistrées. Nous nous sommes rendus à Kpéssou, Wari Maro, Kaki Koka et Angaradedebou pour constater les dégâts occasionnés par les dernières inondations. Mais nous avons constaté que les cases détruites sont du fait des eaux de ruissellement et des pluies torrentielles, des dispositions étaient déjà prises en offrant à certaines populations des tentes du Sahel 17

18 de la DPPC. Aux dires du Maire les toutes premières statistiques ont enregistrées plus de 500 habitations détruites et plus de 5000 sans abris. Toutefois, nous lui avons fait savoir de veiller à récupérer les tentes une fois que les populations auraient reconstruit leur habitation. Maison détruite dans le village de Kpessou 18

19 Recommandations : - Une mission de monitoring devra se rendre dans le courant de janvier 2011 sur tous les sites installés dans le nord et surtout à Bako Maka.Cette mission devra au niveau de Tchaourou vérifier l effectivité de la distribution des tentes dans les communes sinistrées. - Le cluster relèvement immédiat doit prendre la relève pour l aide à la reconstruction des maisons détruites par l inondation. Les populations sont informées que les tentes sont récupérables. - Le cluster wash devra voir dans quelles mesures il peut satisfaire au besoin d infrastructure sanitaire sur les sites ou dans les villages. La réhabilitation de certains puits est nécessaire car il représente un danger pour la population de même que la consommation de l eau du fleuve. - L installation de coupe feu et de fosses a ordures devra être réalisées par le partenaires Croix Rouge en charge de l installation des sites dans les plus brefs délais. Contacts de certaines personnes ressources o Mme Ali Bouraima Radi : Présidente Croix Rouge locale Malanville : o Mr Calixte Hessou : SG Croix Rouge Locale, Malanville : o Mr Tiny Amadou, C/SAEF, mairie de Malanville ; o Mr Danbaro Anassi, Secrétaire General, mairie de Malanville : o Dr Bello Moussa, Maire de Karimama : o Mr Moumouni Moudo, Président Croix Rouge locale, Karimama : o Mr Bassarou Adamou, Chef d Arroondissement, Monsey /Karimama: o Mr Zibo Issaka, CA Kompa/Karimama, /

20 Fabrication de filets de pêche dans le village de Anintounga Cuisson des poissons dans le village de Djankongakora Réunion avec la Croix Rouge et les chefs du site de Madecali Fabrication d une extension en matériaux locaux a Maizakoukora Enregistrement des sinistrés pour les élections a Maizakoukora Retour en bateau sur le fleuve Niger Cotonou le 24 décembre

RAPPORT DE SUPERVISION DU MONITORING DES RELAIS COMMUNAUTAIRE : HUITIEME TRIMESTRE

RAPPORT DE SUPERVISION DU MONITORING DES RELAIS COMMUNAUTAIRE : HUITIEME TRIMESTRE RAPPORT DE SUPERVISION DU MONITORING DES RELAIS COMMUNAUTAIRE : HUITIEME TRIMESTRE I.R 1.2 : Dans chacune des 23 zones sanitaires, le niveau de performance des services de santé et services à base communautaire

Plus en détail

SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE

SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE L intervention d urgence Au 29 juin, CARE continue de concentrer ses activités d urgence sur trois secteurs géographiques: Pétion-ville, Carrefour,

Plus en détail

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Date : L évaluation multisectorielle s est déroulée du 26 au 28/08/2015. Zone d évaluation : Localité

Plus en détail

A agrafer à la fiche d enquête impérativement. Logement dans une concession avec cour et plusieurs logements

A agrafer à la fiche d enquête impérativement. Logement dans une concession avec cour et plusieurs logements 62 Numéro questionnaire (par équipe) Numéro échantillon Date de l enquête: Nom de la famille déplacée Ville/Commune Latitude (GPS) - si applicable 1. SITUATION ABRI 1. Comment définiriez-vous l abri actuel?

Plus en détail

PROJET CANTINE ET PROMOTION DE L HYGIENE EN MILIEU SCOLAIRE A TANGASSOGO ET GAH RAPPORT DE MISE EN OEUVRE

PROJET CANTINE ET PROMOTION DE L HYGIENE EN MILIEU SCOLAIRE A TANGASSOGO ET GAH RAPPORT DE MISE EN OEUVRE PROJET CANTINE ET PROMOTION DE L HYGIENE EN MILIEU SCOLAIRE A TANGASSOGO ET GAH RAPPORT DE MISE EN OEUVRE Mai 2013 INTRODUCTION Le projet cantine et promotion de l hygiène en milieu scolaire est la suite

Plus en détail

BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA

BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA Qu est-ce la boite à images? Cette boite à images est un appui visuel pour les relais communautaires, agents de santé,

Plus en détail

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES HAITI DEUX ANS APRES Les actions de la Commission européenne pour reconstruire le pays Janvier 2012 Table of contents 1 L aide de l UE en bref 3 2 L aide humanitaire de la Commission européenne à Haïti.

Plus en détail

Rapport MORAL ET FINANCIER DE L AIDE AUX SINISTRES ET DU COLMATAGE DE LA DIGUE DU BARRAGE DE TOUGOURI

Rapport MORAL ET FINANCIER DE L AIDE AUX SINISTRES ET DU COLMATAGE DE LA DIGUE DU BARRAGE DE TOUGOURI 1 DIOCESE DE KAYA *** PAROISSE DE TOUGOURI *** CELLULE PAROISSIALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET LA SOLIDARITE (CPDES-TOUGOURI) *** Tel. 40 45 86 49 BP. 169 Kaya Mail. cpdes.tougouri@gmail.com Rapport MORAL

Plus en détail

CONCEPTUELLES DE LA MEO DU PARZDS. d'appui/projets. AIMS Institutionnel. Appui au SYLOS PARZDS SYLOS. Amélioration du B-E Populations

CONCEPTUELLES DE LA MEO DU PARZDS. d'appui/projets. AIMS Institutionnel. Appui au SYLOS PARZDS SYLOS. Amélioration du B-E Populations CADRE CONCEPTUEL DE LA MEO DU PASS Pyramide sanitaire Production Niveaux Central Structures Ministère + Autres acteurs Type d'appui/projets AIMS Institutionnel PNDS Politiques de santé Orientations stratégiques

Plus en détail

L HYGIENE A L ECOLE : PRATIQUES ESSENTIELLES A PROMOUVOIR

L HYGIENE A L ECOLE : PRATIQUES ESSENTIELLES A PROMOUVOIR L HYGIENE A L ECOLE : PRATIQUES ESSENTIELLES A PROMOUVOIR Mali Septembre 2013 Promouvoir l hygiène à l école Pourquoi? 1. Pour apprendre aux élèves comment éviter les maladies les plus courantes : Les

Plus en détail

SITUATION GENERALE Description du phénomène

SITUATION GENERALE Description du phénomène BULLETIN N 007 REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana Tanindrazana Fandrosoana ------------------- MINISTERE DE L INTERIEUR ------------------ BUREAU NATIONAL DE GESTION DES RISQUES ET DES CATASTROPHES -----------------

Plus en détail

URGENCE ASIE DU SUD. Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005

URGENCE ASIE DU SUD. Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005 INFORMATION PRESSE URGENCE ASIE DU SUD Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005 A ce jour, l'unicef France a fait parvenir un total de 40 millions d'euros en Asie du Sud. Le dernier envoi, d'un

Plus en détail

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

Santé Maternelle et Infantile (SMI) à Abéché, Tchad

Santé Maternelle et Infantile (SMI) à Abéché, Tchad Santé Maternelle et Infantile (SMI) à Abéché, Tchad Notre projet en 2009 Prendre soin des orphelins, des nouveaux-nés, des femmes ayant des problèmes d allaitement, des prématurés et des enfants malnutris

Plus en détail

Inondation 2011 Projet de Plan de Communication

Inondation 2011 Projet de Plan de Communication Cluster «communication» Inondation 2011 Projet de Plan de Communication Contexte et justification De Septembre à Décembre 2010, 51 des 77 communes que compte le Bénin ont connu de graves catastrophes liées

Plus en détail

QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) A remplir par l enquêteur. Nom de l enquêteur.

QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) A remplir par l enquêteur. Nom de l enquêteur. MUTUELLE de SANTE COMMUNALE QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) (s entretenir avec les conseillers chacun dans son village d origine) A remplir par l enquêteur Identifiant

Plus en détail

PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE CCFG/TERA

PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE CCFG/TERA Réseau d Appui aux Initiatives Locales BP 11 468 Tél. : 00 227 96 29 18 55 Fax: 00 227 09 75 29 66 Niamey NIGER Email: railniger@yahoo.fr PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE CCFG/TERA

Plus en détail

Tout connaître. sur l assurance et les dommages causés par l eau

Tout connaître. sur l assurance et les dommages causés par l eau Tout connaître sur l assurance et les dommages causés par l eau Les dommages causés par l eau : première cause de réclamation en assurance habitation Les dommages causés par l eau représentent environ

Plus en détail

Programme d aménagement intégré de quartiers informels de Port-au-Prince : Martissant et Baillergeau (AIQIP)

Programme d aménagement intégré de quartiers informels de Port-au-Prince : Martissant et Baillergeau (AIQIP) Programme d aménagement intégré de quartiers informels de Port-au-Prince : Martissant et Baillergeau (AIQIP) 1. Synthèse + plan Programme d aménagement intégré de quartiers informels de Port-au-Prince

Plus en détail

Energies Sans Frontières A TANGHIN BURKINA FASO

Energies Sans Frontières A TANGHIN BURKINA FASO Energies Sans Frontières A TANGHIN BURKINA FASO Présentation de la mission de réalisation du 16 Octobre au 10 Décembre 2010 Electrification des écoles et formation au métier d électricien en installations

Plus en détail

Récapitulatif des actions menées sur Madagascar. PAYS d intervention : Madagascar. Démarrage des actions 1981 Actions toujours en cours

Récapitulatif des actions menées sur Madagascar. PAYS d intervention : Madagascar. Démarrage des actions 1981 Actions toujours en cours PAYS d intervention : Madagascar Démarrage des actions 1981 Actions toujours en cours 1981 * Expéditions de médicaments au dispensaire d Antoinette Corteyn - Fort Dauphin * L hospice des pauvres (orphelinat

Plus en détail

La BOULANGERIE. Rapport de mission n 1. Georges Gestionnaire Fondation Haïtienne pour le Relèvement et le Développement (FHRD) Adresse : HAÏTI

La BOULANGERIE. Rapport de mission n 1. Georges Gestionnaire Fondation Haïtienne pour le Relèvement et le Développement (FHRD) Adresse : HAÏTI Georges Gestionnaire Fondation Haïtienne pour le Relèvement et le Développement (FHRD) 91 boulevard Auguste Blanqui 75013 Paris - France Tél.: +33 (0)1 58 10 74 80 Courriel : contact@fidesco.fr www.fidesco-international.org

Plus en détail

Visite du comité des donateurs MDM à Calais le 27 NOVEMBRE 2014 Georges Quinquis et Paule Champetier de Ribes

Visite du comité des donateurs MDM à Calais le 27 NOVEMBRE 2014 Georges Quinquis et Paule Champetier de Ribes Visite du comité des donateurs MDM à Calais le 27 NOVEMBRE 2014 Georges Quinquis et Paule Champetier de Ribes Contexte : La situation des migrants à Calais se détériore, depuis les expulsions de l été,

Plus en détail

GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES

GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES CRIME EN EAUX PROFONDES LE MOBILE DU CRIME ET LE COMPLICE Parce qu on pêche trop, trop loin, trop profond, nos océans sont en train de mourir, tout spécialement

Plus en détail

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT»

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Page 1 ANNEE SCOLAIRE 2014/2015 RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Le Maire de la Commune de Labouheyre, Vu l article

Plus en détail

BAOBAB. Berre Association Ô Bénin Aide et Bénévolat. Association Loi 1901. n W134001205 Quartier de l Epine «Les Ruelles» 13130 BERRE l ETANG

BAOBAB. Berre Association Ô Bénin Aide et Bénévolat. Association Loi 1901. n W134001205 Quartier de l Epine «Les Ruelles» 13130 BERRE l ETANG BAOBAB Berre Association Ô Bénin Aide et Bénévolat Association Loi 1901. n W134001205 Quartier de l Epine «Les Ruelles» 13130 BERRE l ETANG Alfakoara PRÉSENTATION DE L ASSOCIATION L association BAOBAB

Plus en détail

Référentiel Géographique Commun Compte rendu du 37 ème groupe de travail 24 juin 2009, 14:30 17:00 Xavier Blaes coordinateur SIG

Référentiel Géographique Commun Compte rendu du 37 ème groupe de travail 24 juin 2009, 14:30 17:00 Xavier Blaes coordinateur SIG Référentiel Géographique Commun Compte rendu du 37 ème groupe de travail 24 juin 2009, 14:30 17:00 Xavier Blaes coordinateur SIG Participants : 18 personnes représentant 16 institutions BEAU DSNIS INS

Plus en détail

A l entrée du quartier, les militaires venaient boire un verre de bière blonde «un canon». L école a été construite par Monsieur Pottier, avocat.

A l entrée du quartier, les militaires venaient boire un verre de bière blonde «un canon». L école a été construite par Monsieur Pottier, avocat. LES RESTOS DU CŒUR Lundi 17 octobre, deux dames qui sont bénévoles, sont venues répondre à nos questions. Les restos du cœur ont été créés en 1985 par Coluche pour donner un coup de pouce pendant la période

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant chargé de l évaluation finale du projet

Termes de référence pour le recrutement d un consultant chargé de l évaluation finale du projet CARE International au Tchad B.P. 106 725,Avenue du Colonel Moll N Djamena, Republique du Tchad Tél: (+235) 52 27 79 Fax: (+235) 52 46 69 Termes de référence pour le recrutement d un consultant chargé de

Plus en détail

Résultats et impacts

Résultats et impacts Résultats et impacts «Creusement d un puits pour une utilisation maraîchère à Fandène, Sénégal» Village de Diayane Localisation: Village de Diayane dans la commune de Fandene, département de Thiès, à 77

Plus en détail

Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux Appel urgent concernant la situation des réfugiés du camp de Choucha

Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux Appel urgent concernant la situation des réfugiés du camp de Choucha Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux Appel urgent concernant la situation des réfugiés du camp de Choucha Depuis le mois de novembre 2012, les réfugiés du camp dont le statut a été rejeté

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL 4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL à l appui d une demande de crédit de Fr. 207'000.- pour la réfection de la toiture-terrasse du bâtiment de liaison des 2 corps principaux du collège

Plus en détail

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 On sait avec certitude que des dizaines de milliers de familles vivant dans la partie ouest du Sahel sont en situation d extrême détresse à cause

Plus en détail

Règlementation sur l installation et l entretien des fosses

Règlementation sur l installation et l entretien des fosses Règlementation sur l installation et l entretien des fosses Si vous ne pouvez pas être relié au réseau du tout-à-l égout, vous devez disposer d un système d assainissement autonome pour traiter vos eaux

Plus en détail

Chasse-sur-Rhône 2014-2020 REUNION PUBLIQUE JEUDI 30 OCTOBRE 2014. Salle Jean MARION

Chasse-sur-Rhône 2014-2020 REUNION PUBLIQUE JEUDI 30 OCTOBRE 2014. Salle Jean MARION Chasse-sur-Rhône 2014-2020 REUNION PUBLIQUE JEUDI 30 OCTOBRE 2014 Salle Jean MARION Chasse-sur-Rhône 2014-2020 Claude BOSIO Maire de Chasse-sur-Rhône Vice-président de ViennAgglo VILLE DE CHASSE-SUR-RHONE

Plus en détail

Rapport de la mission conjointe HCR-FAO-CNR-INTERSOS-ADSSE dans la cité d ABA, en Territoire de FARADJE. Du 07 au 12 Mars 2014

Rapport de la mission conjointe HCR-FAO-CNR-INTERSOS-ADSSE dans la cité d ABA, en Territoire de FARADJE. Du 07 au 12 Mars 2014 1 FAO CNR Rapport de la mission conjointe HCR-FAO-CNR-INTERSOS-ADSSE dans la cité d ABA, en Territoire de FARADJE Du 07 au 12 Mars 2014 Participants à la Formation Entretien avec un ménage de rapatrié

Plus en détail

Restaurant Scolaire d Ampuis REGLEMENT

Restaurant Scolaire d Ampuis REGLEMENT Restaurant Scolaire d Ampuis REGLEMENT Préambule : La commune d Ampuis organise un service de restauration destiné à accueillir les enfants de maternelle (service à table) et de primaire (sous forme de

Plus en détail

Page 02 Page 05 Page 08 Page 11 Page 13 Page 15 Page 17 Page 20 Page 28 Page 32 Page 34 Page 36 Page 37

Page 02 Page 05 Page 08 Page 11 Page 13 Page 15 Page 17 Page 20 Page 28 Page 32 Page 34 Page 36 Page 37 Livret pour l Assainissement en Milieu Rural ²²² Communes de Ngogom et de Gainte Kaye Plan du livret Page 02 Présentation du projet Page 05 La mise en œuvre du service public d assainissement Page 08 L

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR L admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service facultatif rendu aux familles dans le cadre de l organisation arrêtée

Plus en détail

L association des amis de Tuili

L association des amis de Tuili L association des amis de Tuili Après une dizaine d années de connaissance mutuelle, de rencontres à Lisses et à Tuili, l association «Les Amis de Tuili» est créée en mai 989. Une cinquantaine d adhérents

Plus en détail

FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc

FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc Le ROL est un document à usage des intervenants de terrain non techniciens du bâtiment.

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL Remarque préliminaire Cette notice a été élaborée à votre attention dans le but de faciliter votre

Plus en détail

Site # 1 46 17' 44.39", N, 75 47' 21.31" W

Site # 1 46 17' 44.39, N, 75 47' 21.31 W La réservation des sites inclut: - La livraison d'un sac de bois - Une carte du lac remise par l équipe marine Les réservations n incluent pas: - La location d'embarcation(s) - Le papier hygiénique pour

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE

RESTAURATION SCOLAIRE RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR L admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service rendu aux familles dans le cadre de l organisation arrêtée par la collectivité

Plus en détail

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie.

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie. 1 L eau c est la vie! À l origine était l eau... Lors du refroidissement de la terre, qui était une boule de feu à sa création, les nuages qui l entouraient ont déversé leur eau, formant les mers et les

Plus en détail

Salle d accouchement. Le second point d eau de la salle d accouchement réclame un bon nettoyage

Salle d accouchement. Le second point d eau de la salle d accouchement réclame un bon nettoyage Un nouveau panneau solaire apparaît sur le toit alors que l ancien panneau encore en bon état est toujours présent, plutôt que de faire réparer l ancienne installation qui avait certainement ses batteries

Plus en détail

RAPPORT DE LA MISSION D EVALUATION RAPIDE DE LA SITUATON HUMANITAIRE DES PERSONNES DEPLACEES INTERNES DE «ACT Forum MALI» Mars 2013 Version finale

RAPPORT DE LA MISSION D EVALUATION RAPIDE DE LA SITUATON HUMANITAIRE DES PERSONNES DEPLACEES INTERNES DE «ACT Forum MALI» Mars 2013 Version finale RAPPORT DE LA MISSION D EVALUATION RAPIDE DE LA SITUATON HUMANITAIRE DES PERSONNES DEPLACEES INTERNES DE «ACT Forum MALI» Mars 2013 Version finale Source : OIM, Point de suivi des flux des populations,

Plus en détail

Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER

Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER SOMMAIRE Chapitre 1 : Inscription 3 Article 1 : Organisation de la restauration scolaire... 3 Article 2 : Fréquentation. 3 Article 3 :

Plus en détail

Compte Rendu de la réunion de l atelier sur les critères de ciblage et de vulnérabilité 07 mai 2013, Hôtel Kempinski El Farouk, Quartier du Fleuve

Compte Rendu de la réunion de l atelier sur les critères de ciblage et de vulnérabilité 07 mai 2013, Hôtel Kempinski El Farouk, Quartier du Fleuve GROUPE HUMANITAIRE SECURITE ALIMENTAIRE Compte Rendu de la réunion de l atelier sur les critères de ciblage et de vulnérabilité 07 mai 2013, Hôtel Kempinski El Farouk, Quartier du Fleuve Assistance Alimentaire

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact

Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact Niveau / âge des participants Enfants (à partir de 12 ans), adolescents et adultes. Temps/durée d animation Environ ¼ d heure. Nombre d animateurs

Plus en détail

Evaluation du Projet «Pour un service d hydraulique pérenne» dans l Atacora au Bénin

Evaluation du Projet «Pour un service d hydraulique pérenne» dans l Atacora au Bénin Evaluation réalisée avec l appui du F3E pour ELECTRICIENS SANS FRONTIERES (257 Ev) Evaluation du Projet «Pour un service d hydraulique pérenne» dans l Atacora au Bénin Date : Mai 2008 Auteur : Daniel THIEBA

Plus en détail

RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007

RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007 RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007 2 Du 13 au 14 Mars 2007 a eu lieu au Palais des Congrès de Cotonou,

Plus en détail

Au Conseil général de la commune des Ponts-de-Martel

Au Conseil général de la commune des Ponts-de-Martel Commune des Ponts-de-Martel le 8 avril 2014 Au Conseil général de la commune des Ponts-de-Martel Rapport à l appui d une demande de crédit de fr. 435 192.- permettant le changement des conduites d eau

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Hôpital de jour médico-chirurgical Je vais subir une intervention chirurgicale en hôpital de jour, cela signifie que l intervention et le retour à domicile s effectueront le même

Plus en détail

un droit à défendre Service municipal de l Enfance

un droit à défendre Service municipal de l Enfance Service municipal de l Enfance 4/6 ans 6/1 0 ans 10/14 ans 12/14 ans Vacances pour tous : un droit à défendre Réservations jusqu au 18 Février 2012 au service municipal de l Enfance 10, av. Auguste-Gross

Plus en détail

Maison Derb Darquawa Habitabilité et amélioration de la qualité de vie PLAN DE SITUATION

Maison Derb Darquawa Habitabilité et amélioration de la qualité de vie PLAN DE SITUATION Maison Derb Darquawa Habitabilité et amélioration de la qualité de vie PLAN DE SITUATION PLAN R.D.C S2 S3 S4 S7 S1 S8 S12 S11 S9 DIAGNOSTIQUE HABITABILITE SECURITE SALUBRITE CONFORT QUALITE DE VIE SECURITE

Plus en détail

Assainissement rural au Maroc Situation actuelle et perspectives

Assainissement rural au Maroc Situation actuelle et perspectives OFFICE NATIONAL DE L EAU POTABLE DIRECTION ASSAINISSEMENT ET ENVIRONNEMENT Atelier sur "l'assainissement, l'épuration et la réutilisation des eaux usées Assainissement rural au Maroc Situation actuelle

Plus en détail

OBJECTIFS. N 4, Avril 2015 MANIPULATION DES PRODUITS HALIEUTIQUE. Coopération Congo - Japon. Dans ce numéro :

OBJECTIFS. N 4, Avril 2015 MANIPULATION DES PRODUITS HALIEUTIQUE. Coopération Congo - Japon. Dans ce numéro : Coopération Congo - Japon PECHVAL = Projet d Etude pour l amélioration de la Chaîne de Valeurs des produits halieutiques à Pointe-Noire N 4, Avril 2015 AMELIORATION DES PRATIQUES D HYGIENE ET DE MANIPULATION

Plus en détail

FORMATION DES ENSEIGNANTS DE DOUBABOUGOU (KATI)

FORMATION DES ENSEIGNANTS DE DOUBABOUGOU (KATI) FORMATION DES ENSEIGNANTS DE DOUBABOUGOU (KATI) Ce document et les illustrations qui le composent sont protégés par le droit d auteur. Aucune utilisation, sous sa forme originale ou modifiée, n est permise

Plus en détail

COMMENT ADHÉRER GRATUITEMENT?

COMMENT ADHÉRER GRATUITEMENT? COMMENT ADHÉRER GRATUITEMENT? Rendez vous sur le site www.voisinsvigilants.org Rentrez votre adresse postale et votre adresse mail 7/10 COMMENT ADHÉRER GRATUITEMENT? Si votre adresse n est pas reconnue

Plus en détail

Aide au rétablissement et à la reconstruction

Aide au rétablissement et à la reconstruction PROGRAMME D AIDE AUX SINISTRÉS À LA SUITE DES INONDATIONS D AVRIL 2011 AU QUÉBEC Aide au rétablissement et à la reconstruction Ce programme d aide s adresse aux propriétaires occupants dont la résidence

Plus en détail

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire.

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire. Chargé de Logistique RDC Closing date: 04 Sep 2015 I. ACTED ACTED ACTED est une association de solidarité internationale française qui a pour vocation de soutenir les populations vulnérables de par le

Plus en détail

A L OCCASION DE LA CEREMONIE D OUVERTURE OFFICIELLE DU FORUM WASH CAREER DAY

A L OCCASION DE LA CEREMONIE D OUVERTURE OFFICIELLE DU FORUM WASH CAREER DAY DISCOURS DE MONSIEUR LE DIRECTEUR REGIONAL DU PROGRAMME USAID WA-WASH A L OCCASION DE LA CEREMONIE D OUVERTURE OFFICIELLE DU FORUM WASH CAREER DAY Ouagadougou, Burkina Faso 23 avril 2015 1 Monsieur le

Plus en détail

Construction d un centre de formation professionnelle

Construction d un centre de formation professionnelle Projet d appui au développement de la communauté locale Construction d un centre de formation professionnelle Ile Sainte Marie, Madagascar (2015 2017) Contexte Situé dans l'océan Indien, Madagascar est

Plus en détail

1 - Informatisation du PCS

1 - Informatisation du PCS FICHE N 25 : LES OUTILS INFORMATIQUES Le développement des outils informatiques laisse entrevoir une possible utilisation de ces derniers dans le cadre de la gestion d un événement de sécurité civile.

Plus en détail

Haïti: Tremblement de terre Rapport intérimaire

Haïti: Tremblement de terre Rapport intérimaire Haïti: Tremblement de terre Rapport intérimaire Appel d urgence n MDRHT008 GLIDE n EQ-2010-000009-HTI Le point sur les opérations n 24 29 janvier 2011 Période couverte par ce Rapport intérimaire : 1 er

Plus en détail

horizons sahel Solidarité -Sénégal Bulletin N 1 janvier février mars 2012 Fiche technique de l association page x rapide bilan 2011 page Projets 2012

horizons sahel Solidarité -Sénégal Bulletin N 1 janvier février mars 2012 Fiche technique de l association page x rapide bilan 2011 page Projets 2012 horizons Bulletin N 1 janvier février mars 2012 Fiche technique de l association page x rapide bilan 2011 page Projets 2012 page sahel Solidarité -Sénégal Fiche technique Président: daniel Millière Vice-président:

Plus en détail

L éducation au Bénin : «Nous étions aveugles, maintenant, nous commençons à y voir clair!»

L éducation au Bénin : «Nous étions aveugles, maintenant, nous commençons à y voir clair!» L éducation au Bénin : «Nous étions aveugles, maintenant, nous commençons à y voir clair!» Richard Gerster* Le nombre des élèves augmente rapidement au niveau primaire. Au Bénin, un pays d Afrique de l

Plus en détail

Les nouvelles orientations de la politique de coopération internationale de la Ville sont :

Les nouvelles orientations de la politique de coopération internationale de la Ville sont : La Ville de la Possession est engagée depuis plus de 30 ans dans des actions de coopération décentralisée. Elle est la ville pionnière de La Réunion à développer des actions de coopération avec des villes

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

DOGONDOUTCHI CADRE EXPERIMENTAL RUISSELEMENT

DOGONDOUTCHI CADRE EXPERIMENTAL RUISSELEMENT DOGONDOUTCHI CADRE EXPERIMENTAL POUR LA GESTION DES EAUX DE RUISSELEMENT DOGONDOUTCHI, «La haute colline» Commune urbaine de 40 000 habitants FRANCE NIGER Niamey 300 km Dogondoutchi Nigeria 1000 km 40

Plus en détail

CAHIER des CHARGES CHAMPIONNAT de FRANCE KITESURF RACE et FOIL

CAHIER des CHARGES CHAMPIONNAT de FRANCE KITESURF RACE et FOIL CAHIER des CHARGES CHAMPIONNAT de FRANCE KITESURF RACE et FOIL 2016 Sommaire Sommaire... 2 1. Préliminaires... 4 1.1. Validité du cahier des charges... 4 1.2. Structure de l organisation... 4 1.3. Assurance...

Plus en détail

Etudes publics des stades Ligue 1 et Ligue 2. mars 2014

Etudes publics des stades Ligue 1 et Ligue 2. mars 2014 Etudes publics des stades Ligue 1 et Ligue 2 mars 2014 Objectifs Fournir aux 40 clubs des Outils personnalisés et sortir des études nationales inexploitables au niveau local Avoir une approche club à club

Plus en détail

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 12,999,976 km 9,136,765 km 1,276,765 km 499,892 km 245,066 km 112,907 km 36,765 km 24,159 km 7899 km 2408 km 76 km 12 14 16 1 12 7 3 1 6 2 5 4 3 11 9 10 8 18 20 21 22 23 24 26 28 30

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

RÉPONSE AU TREMBLEMENT DE TERRE EN HAÏTI. Un message de la Présidente-Directrice Générale

RÉPONSE AU TREMBLEMENT DE TERRE EN HAÏTI. Un message de la Présidente-Directrice Générale RÉPONSE AU TREMBLEMENT DE TERRE EN HAÏTI BILAN DES CINQ ANS JANVIER 2015 Un message de la Présidente-Directrice Générale Cinq années après le tremblement de terre mortel qui a dévasté Haïti, des millions

Plus en détail

NOTRE COMMUNE. 1. La place de la commune dans le réseau urbain de la Hongrie. Nom de la commune : Géderlak

NOTRE COMMUNE. 1. La place de la commune dans le réseau urbain de la Hongrie. Nom de la commune : Géderlak NOTRE COMMUNE 1. La place de la commune dans le réseau urbain de la Hongrie Nom de la commune : Géderlak Siège, adresse: 6334 Géderlak, Kossuth u. 95 Téléphone/télécopie : +36 78/417058 Emplacement : a)

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE. REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES 2013/2014 (RESTAURANT SCOLAIRE et GARDERIE et CENTRE D ANIMATION)

REPUBLIQUE FRANÇAISE. REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES 2013/2014 (RESTAURANT SCOLAIRE et GARDERIE et CENTRE D ANIMATION) REPUBLIQUE FRANÇAISE M A I R I E DE P O N T H E V R A R D 5, PLACE DE LA MAIRIE 78730 PONTHEVRARD TELEPHONE : 01.30.41.22.13 - TELECOPIE : 01.30.88.20.26 EMAIL : PONTHEVRARD@ORANGE.FR REGLEMENT DES SERVICES

Plus en détail

PROJET DE DISPENSAIRE à HEREMAKONO (MALI) avec APROSAR (Association pour la Promotion de la Santé en milieu Rural)

PROJET DE DISPENSAIRE à HEREMAKONO (MALI) avec APROSAR (Association pour la Promotion de la Santé en milieu Rural) Réf.RB31aMALI2004 PROJET DE DISPENSAIRE à HEREMAKONO (MALI) avec APROSAR (Association pour la Promotion de la Santé en milieu Rural) CADRE GENERAL HEREMAKONO Le Mali est au plein coeur de l'afrique de

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU ENTRE : Monsieur le Maire, agissant es-qualité en vertu des délibérations du 25 septembre 2014 et du 24 octobre 2013, Désigné ci-après

Plus en détail

Le risque inondation : comment s en protéger?

Le risque inondation : comment s en protéger? Franck Boston PRÉVENTION ET SÉCURITÉ Le risque inondation : comment s en protéger? RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité Le principal risque naturel susceptible d affecter l Île-de-France est

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration... 1 Sommaire INTRODUCTION... 2 1/ Le contexte général de la commune...3 2/ L état des réseaux...3 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...3 4/ Les solutions retenues par la commune...5 CONCLUSION Carte

Plus en détail

Compte rendu de la séance du mercredi 14 janvier 2015

Compte rendu de la séance du mercredi 14 janvier 2015 Compte rendu de la séance du mercredi 14 janvier 2015 Monsieur Michel DIAZ Monsieur Gerard LEMAIRE Monsieur Luc VIDAL Monsieur Alexandre DOUTRE Monsieur Thierry BELIARD Monsieur Edouard MIQUEL Monsieur

Plus en détail

La Réforme Humanitaire

La Réforme Humanitaire La Réforme Humanitaire Edifier un système de réponse humanitaire plus efficace et prévisible é Lancée en 2005 par le Coordonnateur des Secours d Urgence ERC, USG Affaires Humanitaires. La réforme cherche

Plus en détail

Un INTERVENANT DE SANTE (H/F) Pour son PROGRAMME MIGRANTS LITTORAL (basé à Dunkerque pour des activités sur Calais)

Un INTERVENANT DE SANTE (H/F) Pour son PROGRAMME MIGRANTS LITTORAL (basé à Dunkerque pour des activités sur Calais) MEDECINS DU MONDE FRANCE recherche Un INTERVENANT DE SANTE (H/F) Pour son PROGRAMME MIGRANTS LITTORAL (basé à Dunkerque pour des activités sur Calais) Médecins du Monde, association médicale militante

Plus en détail

COMMUNE DE VELET. Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque.

COMMUNE DE VELET. Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque. COMMUNE DE VELET Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque (le D I C R I M) Document d information communal sur les Risques Majeurs Sommaire

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Publication UNGANA 1096 CIDR Tous droits de reproduction réservés Centre International de Développement et de Recherche PROMOTION DE DEVELOPPEMENT LOCAL ET D APPUI AU PROCESSUS DE DECENTRALISATION AU TOGO

Plus en détail

Référence : V/L n 401/MRAI/DC/SGM/DOPR/SA du 30 mars 2009. Faisant suite à la correspondance sous référence relative à la collecte

Référence : V/L n 401/MRAI/DC/SGM/DOPR/SA du 30 mars 2009. Faisant suite à la correspondance sous référence relative à la collecte REPUBLIQUE DU BENIN Cotonou, le 1 i MAI 2009 MINISTERE DE LA REFORME ADMINISTRATIVE ET INSTITUTIONNELLE DIRECTION DES PROGRAMMES DE REFORME ADMINISTRATIVE Le Directeur des Programmes de Réforme Administrative

Plus en détail

But du livret «MANUEL DU CHEF ET DES EDUCATEURS PAFI SCOUT DIORANO-WASH»

But du livret «MANUEL DU CHEF ET DES EDUCATEURS PAFI SCOUT DIORANO-WASH» INTRODUCTION Dans le monde entier, les scouts prennent part active à l ensemble des interventions d approvisionnement en eau potable, d assainissement et d hygiène. Il va de soi que la Fédération du Scoutisme

Plus en détail

SEANCE DU 19 FEVRIER 2013 à 20 heures 30

SEANCE DU 19 FEVRIER 2013 à 20 heures 30 SEANCE DU 19 FEVRIER 2013 à 20 heures 30 Etaient présents : Jean Pierre LAHOURCADE Didier BARRERE - François MARSAN Michel TORTIGUE Richard COMMARIEU - Pascal BERNADET Christian PIERRE - Cathy DUGRAND

Plus en détail

Restaurant scolaire : règlement intérieur

Restaurant scolaire : règlement intérieur Mairie Restaurant scolaire : règlement intérieur d Artigueloutan 4, rue de la mairie 64420 Artigueloutan Le 24 mars 2014, Préambule Durant l année scolaire, un restaurant scolaire fonctionne dans le bâtiment

Plus en détail

Service de la Cohésion Sociale de la préfecture de Saint-Martin 20 rue Galysbay Marigot 97150 Saint-Martin

Service de la Cohésion Sociale de la préfecture de Saint-Martin 20 rue Galysbay Marigot 97150 Saint-Martin FICHE DE L ANNEXE 2 - FORMULAIRE DE DECLARATION DE SINISTRE DES PARTICULIERS A retourner à : OU Service de la Cohésion Sociale de la préfecture de Saint-Martin 20 rue Galysbay Marigot 97150 Saint-Martin

Plus en détail

La lettre des chasseurs charentais N 4

La lettre des chasseurs charentais N 4 La lettre des chasseurs charentais N 4 LE MOT DU PRESIDENT Amies chasseresses, Amis chasseurs, Après décision unanime de votre conseil d administration, l information régulière des chasseurs fait partie

Plus en détail

Organise : 09 AOUT 2010 JOURNEE DE ROULAGE AU CIRCUIT DU VIGEANT

Organise : 09 AOUT 2010 JOURNEE DE ROULAGE AU CIRCUIT DU VIGEANT Organise : 09 AOUT 2010 JOURNEE DE ROULAGE AU CIRCUIT DU VIGEANT 2H30 de roulage dans la journée (5 séances de 30 mn) 3 groupes : débutant /Moyen/Confirmé Tarif : 100 (+14 si non licencié ou moto sans

Plus en détail

Le SPANC. Communauté de communes des Versants d Aime

Le SPANC. Communauté de communes des Versants d Aime Le SPANC Communauté de communes des Versants d Aime Créé en 2012, le Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de la communauté de communes des Versants d Aime est un service industriel et

Plus en détail