Démences fronto-temporales. O.Henry, mars 2009 Hôpital E.Roux-AP-HP-Limeil-Brevannes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Démences fronto-temporales. O.Henry, mars 2009 Hôpital E.Roux-AP-HP-Limeil-Brevannes"

Transcription

1 Démences fronto-temporales temporales O.Henry, mars 2009 Hôpital E.Roux-AP-HP-Limeil-Brevannes

2 DFT? DFT = ensemble de maladies hétérogènes Atrophie cérébrale fronto-temporale temporale Troubles du comportement Troubles cognitifs Troubles neurologiques gq mémoire préservée é Weder et al; annals of genaral psychiatry 2007

3 DFT (Pick) Alzheimer

4 Historique On opposait Maladie d Alzheimer et maladie de Pick: atteinte lobe frontal Présence d inclusions: i corps de PICK Mais existence de DF sans inclusions, associées à SLA, connues depuis 1892 Avec application d anticorps anti-ubiquitine, Découverte de nouvelles inclusions, Mises en évidence dans les démences frontales sans SLA

5 Histologie Ubiquitine est associée aux protéines destinées à être dégradées par le protéasome DFT avec inclusions ubiquitine DFT liée au chromosome 17? C.Duyckaerts, Rev Neurol 2006

6

7 Maladies de Pick ou «Pick complex» Démences fronto-temporales = DFT, APP et DS: perte neurones, avec ou sans inclusions tau, ubiquitine + taupathie = syndrome extra-pyramidal + fé fréquent + ubiquitine = atteinte du langage g et du motoneurone (SLA) + fréquents?

8 Intérêt de connaître la DFT? 20% des démences dégénératives Prévalence 10 à 15/ De 35 à 75 ans, évolution 3à6ans Pas de déficit cholinergique dans la DFT Inhibiteurs de la Cholinesterase inefficaces voire délétères. Risque génétique?

9 Facteurs de risque? Antécédents familiaux: 20 à 40% Antécédents de traumatisme crânien Association à pathologies thyroidiennes yode es?

10 Démence fronto-temporale Apparition progressive de modifications de la personnalité & des processus cognitifs En rapport avec Une atteinte prédominant sur les lobes frontaux et/ou temporaux symétrique ou non

11 3 tableaux cliniques Démence fronto-temporale temporale (1) (3/4) atteinte bilatérale & symétrique Aphasie primaire progressive (2) atteinte t gauche Démence sémantique (3) atteinte bilatérale temporale antérieure et externe 1 2 3

12 Symptômes et topographie Dorso-latéral: fonctionnement exécutif, planification, flexibilité Frontal interne: motivation, initiationiti Fronto-orbitaire: orbitaire: comportement

13 Critères DFT Comportementale I. Critères diagnostiques principaux 1. Début insidieux et progression lente (> 6 mois) 2. Déclin précoce des conduites sociales et interpersonnelles (conventions sociales oubliées, manque de tact comportements aberrants, vols, injures..) 3. Autorégulation ti & contrôle des conduites personnelles altérées (passivité et inertie, errance, désinhibition,..) 4. Émoussement émotionnel précoce (indifférence à l égard des autres, perte de l empathie,) 5. Perte précoce de la conscience des symptômes (dénégation, ne sont pas concernés) Vercelleto, Rev Neurol 2006; Neary, Neurology 1998; Robert, encéphale 1999

14 Critères DFT Comportementale II. Critères diagnostiques complémentaires A. Troubles du comportement 1. Hygiène personnelle, tenue vestimentaire douteuses 2. Rigidité mentale, difficultés à s adapter 3. Distractibilté et manque de ténacité 4. Hyperoralité et modif comportements alimentaires 5. Conduites stéréotypées et persévératrices (répétition de gestes simples, de comportements, des trajets), 6. Comportement d utilisation (comportement déclenché par un stimulus, lumière, verre vide,..) Vercelleto, Rev Neurol 2006; Neary, Neurology 1998; Robert, encéphale 1999

15 Critères DFT Comportementale II. Critères diagnostiques complémentaires B. Troubles du langage 1. Altération de l expression orale (discours réduit, non spontané,phrases courtes, stéréotypées, ou logorrhée) 2. Discours stéréotypé 3. Echolalie 4. Persévérations (pêche aux moules, ) 5. Mutisme Vercelleto, Rev Neurol 2006; Neary, Neurology 1998; Robert, encéphale 1999

16 Critères DFT Comportementale II. Critères diagnostiques complémentaires C. Symptômes physiques 1. Réflexes archaïques (grasping, succion,..) 2. Contrôle sphinctérien négligé 3. Akinésie, rigidité et tremblements 4. Pression artérielle basse, Réflexes archaïques (grasping, succion,..) D. Examens complémentaires 1. Neuropsychologie: test frontaux anormaux 2. Imagerie cérébrale structurale et/ou fonctionnelle: anomalies dans régions frontales et/ou temporales ant. Vercelleto, Rev Neurol 2006; Neary, Neurology 1998; Robert, encéphale 1999

17 Critères DFT Comportementale III. Arguments diagnostiques supplémentaires Apparition avant 65 ans Antécédents familiaux Paralysie bulbaire, faiblesse musculaire, fasciculations IV. Arguments diagnostiques d exclusion Apparition brutale des premiers symptômes Amnésie, désorientation spatiale précoces Lésions multifocales au scanner ou à l IRM Pathologies vasculaires, HTA ancienne Autres lésions cérébrales: HIV, Herpès, SEP, ataxie cérébelleuse Vercelleto, Rev Neurol 2006; Neary, Neurology 1998; Robert, encéphale 1999

18 La BREF (Batterie rapide d'efficience frontale) 1. Similitudes: banane, orange, une rose et un glaïeul,.. 2. Evocation lexicale: mots commençant par s, 1 minute 3. Comportement de préhension: le patient prend ou ne prend pas le mains de l examinateur 4. Séquences motrices: séquence tranche-poing-paume 5. Consignes conflictuelles: «si je tape 1 fois, tapez 2 fois, si je tape 2 fois, tapez une fois» 6. Go-No-Go: «si je tape 1 fois, tapez 1 fois, si je tape 2 fois, ne tapez pas»

19 Autres tests neuro-psy Trail-making test 3 B 1 D 4 dˇb bu t 5 C 2 A 6 fin E Echelle de Lebert et Pasquier Troubles du «self-control l» Négligence physique Troubles de l humeur Manifestations d une baisse d intérêt

20 Mémoire de travail Empan (endroit et envers)

21 Échelle de Lebert et Pasquier Troubles du contrôle de soi : Hyperphagie, conduites alcooliques Désinhibition verbale ou comportementale Irritabilité, colère, troubles du contrôle des émotions (pleurs ou rires) Instabilité psychomotrice

22 Échelle de Lebert et Pasquier Négligence physique par rapport aux habitude antérieures : Hygiène corporelle Vêtements (harmonie, propreté, indifférence aux taches) Cheveux (coupe, propreté) Troubles de l humeur, tristesse apparente Indifférence affective Hyperémotivité, ité Exaltation ti

23 Échelle de Lebert et Pasquier Manifestation d une baisse d intérêt Assoupissement diurne Apathie Désintérêt social Persévération idéique

24 Figure de Rey

25

26

27

28 Mémoires Mémoire de Travail (court terme) encodage MÉMOIRE À LONG TERME Sémantique Episodique récupération Cortex préfrontal Hippocampe stockage Hippocampe Cortex temporal Néocortex

29 Alzheimer ou DFT? Alzheimer Maladie de la mémoire Pas d altération des conduites sociales Mémoire épisodique non améliorée par indiçage Désorientation spatiale Pas d hyperoralité Imagerie (atrophie hippocampique) Plus âgés DFT Troubles du comportement Altération des conduites sociales Mémoire épisodique améliorée par indiçage Bonne orientation spatiale hyperoralité Atrophie fronto temporale & hippocampique Plus jeunes

30 Alzheimer ou DFT?

31 Test de l horloge SPONTANE COPIE MMS Alzheimer DFT

32 Alzheimer ou DFT? Examen du LCR: dosages protéines tau totales augmentées et peptides Aβ 42 abaissés dans DFT et MA par rapport aux témoins Le rapport TauT / Aβ 42 différencie DFT des témoins et DFT de la MA Kapaki etal; Alzheimer Dis Assoc Disorder 2008

33 1ère consultation ti Il s agit d une femme ou d un homme jeune Le patient est plutôt négligé, et pas du tout concerné, Le conjoint (ou proche) explique Qu il existe des troubles du comportement, des modifications de la personnalité D installation lente, avec plutôt apathie, Hyperoralité Désinhibition Irritable et indifférent Sans troubles mnésiques, ou désorientation spatiale Sans antécédents vasculaires ou HTA

34 1ère consultation ti MMS, si < 18, examens neuro-psy difficiles NPI: apathie, troubles du comportement moteur aberrants, du comportement alimentaire, désinhibition Horloge: normal au début, s améliore avec «apprentissage» si itrouble dysexécutif prédominant Neuro-psy: Trail making test, fluence verbale,bref, mémoire épisodique par Grober et Buschke IRM Scintigraphie de perfusion

35 Traitements non pharmacologiques Approches comportementales, Surtout pour l aidant Améliorent qualité de vie pour les deux Trop peu d études

36 Traitements proposés p : Médicaments Inhibiteurs du recaptage de la sérotonine (comportement +) Trazodone Mémantine Autres thymo-régulateurs (lamictal ) Traitements à éviter : Antipsychotiques Anticholinestérasiques

37 Aphasie primaire progressive Méconnue, caractérisée par une altération inexorable du langage, alors que la mémoire est préservée é Inclusions ubiquitine, et tau parfois Début marqué par difficultés à trouver des mots, discours anormal, fautes d'orthographe (hors sms ) Langage réduit, laborieux Erreurs phonologiques et grammaticales Manques du mot ± Troubles de la lecture et de l écriture Compréhension des mots préservée Sans autre trouble cognitifs Tardivement, possibles tr. du comportement type DFT

38 Aphasie primaire progressive I. Critères diagnostiques principaux Début insidieux & évolution progressive Discours spontané non fluent, agrammatisme, paraphasies, anomie II. Critères diagnostiques complémentaires Discours et langage Bégaiement ou apraxie Alexie, agraphie Préservation du sens des mots puis mutisme

39 Aphasie primaire progressive II. Critères diagnostiques complémentaires Comportement Habiletés sociales préservées au début Puis troubles du comportement semblables à ceux de la DFT Signes physiques Atteinte des réflexes controlatéraux, akinésie, rigidité tremblements Examens complémentaires Aphasie non fluente sans amnésie ou désordres spatiaux EEG normal Imagerie: hémisphère G (dominant)

40

41 Quelles interventions? Quand les activités de la vie quotidienne sont altérés: Apprentissage du langage des signes Apprentissage du langage des signes Synthétiseurs de voix Orthophonie, autres stratégies de communication Expliquer que les autres fonctions sont indemnes

42 Démence sémantique Début insidieux avec trouble du langage caractérisé par des troubles sévères de dénomination et de compréhension des mots: Langage fluent, grammaticalement correct Préservation de la répétition, étiti lecture et écriture des mots réguliers + Agnosie associative = perte des concepts verbaux et non verbaux (sémantique) Préservation des habiletés visuo-spatiales & de la mémoire

43 Observation N 1 Mme N est accompagnée de son mari, pas vraiment coiffée, vêtue d un survêtement de couleur douteuse. Elle ne tient pas en place, et veut sans arrêt se lever de sa chaise. Le mari est un peu curieux, «cool» et explique que sa femme,pas encore à la retraite car âgée de 58 ans, a commencé il y a 2-3» ans à faire les poubelles et à redistribuer le courrier dans les boites aux lettres. Elle répète les questions posées, et se tourne sans cesse vers son mari. Refus du MMS une première fois, estimé à 19 une seconde Refus de tout traitement Refus de l IRM

44 Observation N 2 Femme de 53 ans, secrétaire, part en convalescence après une intervention chirurgicale. Sa sœur est alors surprise de la voir quelle est devenue boulimique, et qu elle passe ses journées à ne rien faire et à regarder la télévision. Cette apathie a persisté à la reprise de son travail, et a été la source de conflits professionnels. Elle a, sans raison, déchiré des factures qu elle devait traiter. Son mari explique qu il a constaté té l installation ll ti progressive d une gloutonnerie, d une négligence physique, d un dun relâchement en public, avec des épisodes d agressivité; un cas semblable aurait existé dans sa famille.

45 Observation n 3 Ce jour la, Jean prit sa hache et alla abattre tous les cyprès qui formaient une haie au fond de son jardin, projet qu il avait depuis longtemps. Cela lui prit tout l après -midi, et de multiples interventions de sa femme pour qu il se repose un peu n eurent aucun effet. Quand il eut fini, il chercha sa femme pour lui demander quelque chose, tout en gardant la hache à la main. Elle prit peur, s enferma dans la maison puis appela ses fils et les pompiers. Le lendemain, tout était fini, et Jean ne gardait aucun souvenir des évènements de la veille. Dg et examens Cts?

Les démences fronto-temporales (DFT) Critères diagnostiques cliniques

Les démences fronto-temporales (DFT) Critères diagnostiques cliniques Les démences fronto-temporales (DFT) Critères diagnostiques cliniques Conférence de consensus de 1998 (Neary et al., Frontotemporal lobar degeneration: A consensus on clinical diagnostic criteria, Neurology

Plus en détail

11/04/2011. Démences fronto-temporales. O.Henry, mars 2011 Hôpital E.Roux-AP-HP-Limeil-Brevannes

11/04/2011. Démences fronto-temporales. O.Henry, mars 2011 Hôpital E.Roux-AP-HP-Limeil-Brevannes Démences fronto-temporales O.Henry, mars 2011 Hôpital E.Roux-AP-HP-Limeil-Brevannes 1 DFT? DFT = ensemble de maladies hétérogènes Atrophie cérébrale fronto-temporale Troubles du comportement Troubles cognitifs

Plus en détail

Démences fronto-temporales. O.Henry, avril 2015 Hôpital Groupe hospitalier H.Mondor, Hôpital E.Roux Conflit d intérêt: aucun.

Démences fronto-temporales. O.Henry, avril 2015 Hôpital Groupe hospitalier H.Mondor, Hôpital E.Roux Conflit d intérêt: aucun. Démences fronto-temporales O.Henry, avril 2015 Hôpital Groupe hospitalier H.Mondor, Hôpital E.Roux Conflit d intérêt: aucun. DFT? DFT = ensemble de maladies hétérogènes Atrophie cérébrale fronto-temporale

Plus en détail

Maladies Neuro dégénératives : de la sémiologie aux hypothèses diagnostiques. Dr RIVIERE Ch., Hôpital de Fourvière. FMC, Mai 2013.

Maladies Neuro dégénératives : de la sémiologie aux hypothèses diagnostiques. Dr RIVIERE Ch., Hôpital de Fourvière. FMC, Mai 2013. Maladies Neuro dégénératives : de la sémiologie aux hypothèses diagnostiques. Dr RIVIERE Ch., Hôpital de Fourvière. FMC, Mai 2013. Introduction : Quels repères anatomopathologiques en 2013? Les fondamentaux

Plus en détail

Les dégénerescences é lobaires frontotemporales (DLFT)

Les dégénerescences é lobaires frontotemporales (DLFT) Les dégénerescences é lobaires frontotemporales (DLFT) Isabelle Le Ber Centre de Référence des Démences Rares & CRicm UMRS_975 Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris Les DLFT Démences neurodégénératives

Plus en détail

Introduction Différentes approches conceptuelles des aphasies et des troubles du langage

Introduction Différentes approches conceptuelles des aphasies et des troubles du langage Introduction Différentes approches conceptuelles des aphasies et des troubles du langage Pascale Pradat-Diehl Service MPR de la Salpêtrière pascale.pradat@psl.aphp.fr PLAN Langage, aphasies et aphasiques

Plus en détail

L aphasie progressive primaire. Évaluation neuropsychologique

L aphasie progressive primaire. Évaluation neuropsychologique L aphasie progressive primaire Évaluation neuropsychologique S. Bioux, E. Bliaux, D. Pouliquen Service de neurologie CMRR / CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 DEFINITION «détérioration isolée et progressive

Plus en détail

Aphasies progressives primaires.

Aphasies progressives primaires. Aphasies progressives primaires OMoreaud@chu-grenoble.fr 2000 2006 Critères de Mesulam des Aphasies Primaires Progressives (2001) Début insidieux et aggravation progressive D un manque du mot

Plus en détail

Les syndromes démentiels chez le sujet âgé. Dr Ch. Arbus CHU Purpan

Les syndromes démentiels chez le sujet âgé. Dr Ch. Arbus CHU Purpan Les syndromes démentiels chez le sujet âgé Dr Ch. Arbus CHU Purpan Modifications neuro-psychologiques liées au vieillissement (1)! Modifications macroscopiques " Atrophie corticale! Modifications histologiques

Plus en détail

Comprendre la maladie d Alzheimer. Dr Serge De NADAI Hôpital Médico-geriatrique «Le Kem» Thionville le 17/03/2010

Comprendre la maladie d Alzheimer. Dr Serge De NADAI Hôpital Médico-geriatrique «Le Kem» Thionville le 17/03/2010 Comprendre la maladie d Alzheimer Dr Serge De NADAI Hôpital Médico-geriatrique «Le Kem» Thionville le 17/03/2010 1 Définition : qu est ce que la démence? C est un handicap Altération progressive de la

Plus en détail

Les démences. Critères neurologiques, neuropsychologiques

Les démences. Critères neurologiques, neuropsychologiques Les démences La maladie d Alzheimer Définition i i / classification i Prévalence Critères neurologiques, neuropsychologiques Démence définition DSM IV Affaiblissement intellectuel progressif et irréversible

Plus en détail

Médecine Nucléaire et démences : TEMP de perfusion et TEP au FDG. Mathieu Chastan

Médecine Nucléaire et démences : TEMP de perfusion et TEP au FDG. Mathieu Chastan Médecine Nucléaire et démences : TEMP de perfusion et TEP au FDG Mathieu Chastan Démence OMS : Syndrome associant dégradation de la mémoire, du raisonnement, du comportement et de l aptitude à réaliser

Plus en détail

DIAGNOSTIC PRÉCOCE EN BELGIQUE

DIAGNOSTIC PRÉCOCE EN BELGIQUE DIAGNOSTIC PRÉCOCE EN BELGIQUE Dr Christian Gilles Centre Hospitalier de l Ardenne Libramont POUR UN BON DIAGNOSTIC PRÉCOCE Équipe pluridisciplinaire dédiée Critères permettant un diagnostic précoce spécifique

Plus en détail

LA MALADIE D ALZHEIMER

LA MALADIE D ALZHEIMER LA MALADIE D ALZHEIMER Définition Maladie du cerveau Affection neurodégénérative Entraîne une détérioration progressive et définitive des cellules nerveuses Retentissement sur la vie quotidienne des malades

Plus en détail

Académie d ostéopathie de Montréal Cours de Sémiologie Mireille Aylwin

Académie d ostéopathie de Montréal Cours de Sémiologie Mireille Aylwin Académie d ostéopathie de Montréal Cours de Sémiologie Mireille Aylwin 1 Quelques fonctions cérébrales Lobe frontal Contrôle/inhibition des comportements sociaux Éveil et motivation Cortex moteur primaire

Plus en détail

O. Martinaud Rouen, le 26/06/2009

O. Martinaud Rouen, le 26/06/2009 Aphasies progressives primaires (APP) O. Martinaud Rouen, le 26/06/2009 Epidémiologie Début entre 60 et 75 ans (Mesulam, 1982); en moyenne 63 ans (Johnson et al., Arch Neurol 2005) Diagnostic à 68.3 ±

Plus en détail

TROUBLES COGNITIFS CHEZ LES AINÉS : LES COMPRENDRE POUR MIEUX AGIR

TROUBLES COGNITIFS CHEZ LES AINÉS : LES COMPRENDRE POUR MIEUX AGIR TROUBLES COGNITIFS CHEZ LES AINÉS : LES COMPRENDRE POUR MIEUX AGIR STÉPHANE LEMIRE, MD, FRCPC MSC INTERNATIONAL HEALTH MANAGEMENT INTERNISTE-GÉRIATRE HTTP://WWW.LINKEDIN.COM/IN/STEPHANELEMIRE Objectifs

Plus en détail

Suspicion de maladie d Alzheimer chez une femme de 75 ans

Suspicion de maladie d Alzheimer chez une femme de 75 ans Enoncé Suspicion de maladie d Alzheimer chez une femme de 75 ans Vous recevez en consultation Mme D., âgée de 75 ans, accompagnée de son fils. Celui-ci vous explique qu il craint que sa mère n ait la maladie

Plus en détail

Langage et Aphasies. Paul Broca (1824-1880)

Langage et Aphasies. Paul Broca (1824-1880) Langage et Aphasies Paul Broca (1824-1880) I- Le langage et son évaluation Donnez le nom d un objet servant à mesurer les angles. Langage : quelques erreurs «Une table, non..une chaise, non.» «Un tatu..tabuba..non

Plus en détail

Démarches dia2llostigues des syndromes. Démentiels.

Démarches dia2llostigues des syndromes. Démentiels. \ Démarches dia2llostigues des syndromes Démentiels. Introduction: Les démences constituent un problème de santé publique préoccupant du fait du retentissement majeur des maladies sur la santé des individus

Plus en détail

Monsieur TC. http://www3.chu-rouen.fr/internet/cmrr/ Réunion du 19/11/2010. Olivier Martinaud Dorothée Pouliquen Service de neurologie, CMRR Rouen

Monsieur TC. http://www3.chu-rouen.fr/internet/cmrr/ Réunion du 19/11/2010. Olivier Martinaud Dorothée Pouliquen Service de neurologie, CMRR Rouen Monsieur TC Réunion du 19/11/2010 Olivier Martinaud Dorothée Pouliquen Service de neurologie, CMRR Rouen CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Consultation M0 Homme 71 ans, niveau D Retraité depuis 16 ans Venu

Plus en détail

Le recours aux psychotropes dans la maladie d Alzheimer. Denise Strubel Service de Gérontologie et Prévention du Vieillissement CHU Nîmes

Le recours aux psychotropes dans la maladie d Alzheimer. Denise Strubel Service de Gérontologie et Prévention du Vieillissement CHU Nîmes Le recours aux psychotropes dans la maladie d Alzheimer Denise Strubel Service de Gérontologie et Prévention du Vieillissement CHU Nîmes Comment se pose le problème Intérêt croissant pour les troubles

Plus en détail

Les atrophies focales Soins spécifiques en hôpital de jour. Journées APHJPA Lyon 26 et 27 mai 2011

Les atrophies focales Soins spécifiques en hôpital de jour. Journées APHJPA Lyon 26 et 27 mai 2011 Les atrophies focales Soins spécifiques en hôpital de jour Jean-Marc MICHEL Ariane DELEMASURE Journées APHJPA Lyon 26 et 27 mai 2011 Syndromes corticaux focalisés progressifs Altération progressive sélective

Plus en détail

s installent les lésions cérébrales?

s installent les lésions cérébrales? 1 Comment s installent les lésions cérébrales? E Beaufi ls, K Mondon, C Hommet La maladie d Alzheimer (MA) est une maladie neurodégénérative caractérisée sur le plan microscopique par la coexistence de

Plus en détail

Evaluation clinique des fonctions exécutives

Evaluation clinique des fonctions exécutives Evaluation clinique des fonctions exécutives SIMION Audrey Psychologue-Neuropsychologue, Service de Médecine Physique et de Réadaptation UEROS CHU Pellegrin Evaluation des fonctions exécutives Pas un score

Plus en détail

Prise en charge rééducative après traumatisme crânien grave de l enfant Géraldine Gambart Geneviève Abada Jeanne Vassel-Hitier Pauline Notteghem HÔPITAL NATIONAL DE SAINT MAURICE DU Réhabilitation Neuropsychologique

Plus en détail

Symptômes psycho-comportementaux p maladie d Alzheimer et les maladies apparentées. Evaluation Philippe Robert CMRR Nice. Jean-Philippe Flouzat

Symptômes psycho-comportementaux p maladie d Alzheimer et les maladies apparentées. Evaluation Philippe Robert CMRR Nice. Jean-Philippe Flouzat Symptômes psycho-comportementaux p dans la maladie d Alzheimer et les maladies apparentées Evaluation Philippe Robert CMRR Nice Critères d admissibilité ibilité dans les PASA et les UHR Jean-Philippe Flouzat

Plus en détail

PLAN A. INTRODUCTION... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 C. EVOLUTION DES DEMENCES... 5 D. CONCLUSION... 5

PLAN A. INTRODUCTION... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 C. EVOLUTION DES DEMENCES... 5 D. CONCLUSION... 5 1 DEMENCES DES PERSONNES AGEES PLAN A. INTRODUCTION... 2 I. Historique... 2 II. Les démences :... 2 a) Définition... 2 b) Epidémiologie... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 I. Les démences dégénératives...

Plus en détail

Scintigraphies et TEPs cérébrales : Actualités et perspectives. Dr GONTIER E. Dr BASELY M. Médecine Nucléaire, HIA Val de Grace, Paris

Scintigraphies et TEPs cérébrales : Actualités et perspectives. Dr GONTIER E. Dr BASELY M. Médecine Nucléaire, HIA Val de Grace, Paris Scintigraphies et TEPs cérébrales : Actualités et perspectives Dr GONTIER E. Dr BASELY M. Médecine Nucléaire, HIA Val de Grace, Paris Février 2014 L imagerie en médecine nucléaire Molécule Isotope radioactif

Plus en détail

Accident Ischémique Transitoire (AIT): Quoi de neuf en imagerie?

Accident Ischémique Transitoire (AIT): Quoi de neuf en imagerie? Accident Ischémique Transitoire (AIT): Quoi de neuf en imagerie? C Rodriguez-Régent¹, C Oppenheim¹, M Tisserand¹, D Calvet², AD Devauchelle¹, X Leclerc³, E Touzé², JP Pruvo³, JF Méder¹. ¹ Service de neuroradiologie,

Plus en détail

Plan. Introduction à la Neuropsychologie Langage et Aphasies. Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/

Plan. Introduction à la Neuropsychologie Langage et Aphasies. Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/ Plan Introduction à la Neuropsychologie Langage et Aphasies Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/ - Conception classique - Conception actuelle II Troubles acquis de la communication A.

Plus en détail

Les aphasies progressives primaires. Hélène Courtemanche

Les aphasies progressives primaires. Hélène Courtemanche Les aphasies progressives primaires Hélène Courtemanche helene.courtemanche@chu-nantes.fr Introduction Groupe syndromique de maladies neurodégénératives Troubles progressifs du langage, restant isolés

Plus en détail

Neuropsychologie du syndrome de Korsakoff

Neuropsychologie du syndrome de Korsakoff Neuropsychologie du syndrome de Korsakoff David Lefebvre, psychologue au centre hospitalier du pays d Avesnes Formation encéphalopathie alcoolique, le 17/10/2013 Définition Il est décrit pour la première

Plus en détail

DEPISTAGE PRECOCE ET REHABILITATION PSYCHOSOCIALE DE LA DEMENCE DE TYPE ALZHEIMER

DEPISTAGE PRECOCE ET REHABILITATION PSYCHOSOCIALE DE LA DEMENCE DE TYPE ALZHEIMER DEPISTAGE PRECOCE ET REHABILITATION PSYCHOSOCIALE DE LA DEMENCE DE TYPE ALZHEIMER INTRODUCTION LA MALADIE D ALZHEIMER : problème majeur de santé publique 1- Vieillissement démographique : Sur le plan mondial

Plus en détail

Les troubles cognitifs alcoolo-induits

Les troubles cognitifs alcoolo-induits Les troubles cognitifs alcoolo-induits Diagnostics, étiologies, évolutions GRAA - LILLE 19 septembre 2013 Philippe TISON Docteur en Psychologie Psychologue clinicien, Neuropsychologue contact : philippe.tison@ch-carvin.fr

Plus en détail

Évaluation Neuropsychologique de la Maladie d Alzheimer

Évaluation Neuropsychologique de la Maladie d Alzheimer Évaluation Neuropsychologique de la Maladie d Alzheimer 9/01/07 Élodie Guichart-Gomez Centre de Neuropsychologie Hôpital de la Salpêtrière Les démences dégénératives Maladies neurologiques entraînant des

Plus en détail

Introduction à la Maladie d Alzheimer 27/09/2007. Olivier Martinaud Service de Neurologie CMRR

Introduction à la Maladie d Alzheimer 27/09/2007. Olivier Martinaud Service de Neurologie CMRR Introduction à la Maladie d Alzheimer 27/09/2007 Olivier Martinaud Service de Neurologie CMRR Maladie d Alzheimer : estimation 2004 Total 65-69 9.149 16.561 25.710 70-74 19.711 44.816 64.527 75-79 65.798

Plus en détail

Prise en charge des patients âgés atteints de troubles cognitifs. Muriel Rainfray

Prise en charge des patients âgés atteints de troubles cognitifs. Muriel Rainfray + Prise en charge des patients âgés atteints de troubles cognitifs Muriel Rainfray + Rôle du vieillissement dans l apparition des troubles cognitifs + Whitehall II Etude prospective - Suivi 10 ans 5 Tests

Plus en détail

Troubles spécifiques des apprentissages

Troubles spécifiques des apprentissages Troubles spécifiques des apprentissages 1 La démarche diagnostique Dr Chouchane Pédiatre Mme Vinet Psychologue Dr Dulieu Médecin rééducateur Dr Guimas Pédiatre Mme Saltarelli Orthophoniste Mme Laprevotte

Plus en détail

Aphasies Physiopathologie de l aphasie AVC et démences. Journées de Gérontologie 10 juin 2016

Aphasies Physiopathologie de l aphasie AVC et démences. Journées de Gérontologie 10 juin 2016 Aphasies Physiopathologie de l aphasie AVC et démences Journées de Gérontologie 10 juin 2016 Les aphasies : une classification évolutive L étude des cas d aphasie en rapport avec des accidents vasculaires

Plus en détail

E) PATHOLOGIES CORTICALES DEGENERATIVES : LES TROUBLES NEUROCOGNITIFS LEGER ET MAJEUR (DE- MENCES) (1H)

E) PATHOLOGIES CORTICALES DEGENERATIVES : LES TROUBLES NEUROCOGNITIFS LEGER ET MAJEUR (DE- MENCES) (1H) E) PATHOLOGIES CORTICALES DEGENERATIVES : LES TROUBLES NEUROCOGNITIFS LEGER ET MAJEUR (DE- MENCES) (1H) Table des Matières 1. Objectifs...2 2. Introduction...2 3. Critères diagnostiques de démence de MCKHANN

Plus en détail

CONDUITE PRATIQUE DU CLINICIEN FACE

CONDUITE PRATIQUE DU CLINICIEN FACE Grande Soirée de Formation Médicale Continue Délégation Régionale Ile de France de la Société Française de Radiologie «TROUBLES COGNITIFS : DEMENCE / ALZHEIMER Paris, Jeudi 13 février 2014 CONDUITE PRATIQUE

Plus en détail

Évaluations neuropsychologiques dans le cadre des aphasies dégénératives

Évaluations neuropsychologiques dans le cadre des aphasies dégénératives DU de Neuropsychologie Paris VI 2006/2007 Évaluations neuropsychologiques dans le cadre des aphasies dégénératives Valérie Hahn Barma Neuropsychologue Centre de Neuropsychologie Hôpital de la Salpêtrière

Plus en détail

Le Trouble TDAH. Avril 2009 ASH 04 1

Le Trouble TDAH. Avril 2009 ASH 04 1 Le Trouble Déficit de l Attention/ l ttention/hyperactivité TDAH Avril 2009 ASH 04 1 Caractéristiques ristiques Ce trouble est caractéris risé par : des difficultés à se concentrer «je suis très s facilement

Plus en détail

Le 10 avril Réunion de l APRAMEN. LEVAND Kim, AMEGNIZIN Jean Louis, HABERT Marie Odile, KAS Aurélie, Pitié Salpêtrière

Le 10 avril Réunion de l APRAMEN. LEVAND Kim, AMEGNIZIN Jean Louis, HABERT Marie Odile, KAS Aurélie, Pitié Salpêtrière Le 10 avril 2012 Réunion de l APRAMEN LEVAND Kim, AMEGNIZIN Jean Louis, HABERT Marie Odile, KAS Aurélie, Pitié Salpêtrière Aphasie primaire progressive (APP) Syndrome clinique d origine dégénérative, caractérisé

Plus en détail

Troubles psychologiques et comportementaux au cours des démences. Dr Eric KILEDJIAN

Troubles psychologiques et comportementaux au cours des démences. Dr Eric KILEDJIAN 1 Troubles psychologiques et comportementaux au cours des démences Dr Eric KILEDJIAN 2 Particularités Non spécifiques de la maladie d Alzheimer, > autres démences, > pathologie psychiatrique, > syndrome

Plus en détail

6 La maladie d Alzheimer

6 La maladie d Alzheimer 6 La maladie d Alzheimer Maladie neurodégénérative du tissu cérébral, la maladie d Alzheimer entraîne de manière progressive et irréversible la perte des fonctions mentales, dont la mémoire. C est une

Plus en détail

Démarche diagnostique

Démarche diagnostique Démarche diagnostique Phénotype cognitif: localisation L expression cognitive est dépendante de la localisation des lésions. Le diagnostic dépendra lui: Du contexte; De l examen neurologique; Des examens

Plus en détail

Hodges et al. (1992) Semantic dementia : progressive fluent aphasia with temporal lobe atrophy.

Hodges et al. (1992) Semantic dementia : progressive fluent aphasia with temporal lobe atrophy. Warrington EK (1975) The Selective Impairment of Semantic Memory. Quaterly Journal of Experimental Psychology, 27(4), 634-657 Mesulam MM (1982) Slowly progressive aphasia without generalized dementia.

Plus en détail

Les fonctions cognitives :. définition, évaluation.

Les fonctions cognitives :. définition, évaluation. Les fonctions cognitives :. définition, évaluation. Neuropsychologie de la personne âgée. 1 1) Avant-propos. 2) Les fonctions exécutives. 3) La mémoire. 4) Le langage. 5) Gnosies & praxies. 6) Efficience

Plus en détail

LES SYNDROMES DEMENTIELS

LES SYNDROMES DEMENTIELS 1 LES SYNDROMES DEMENTIELS UE 2.7 S4 Dégénérescence organique et processus dégénératif MJ Bibliographie 2 SIEBERT, C ; LE NEURES K. Les essentiels en IFSI, Processus dégénératifs : UE 2.7. Edition MASSON,

Plus en détail

L ÉVALUATION MÉDICALE ET DIAGNOSTIQUE : LES DIFFÉRENTES DÉMENCES ET LEUR TABLEAU CLINIQUE

L ÉVALUATION MÉDICALE ET DIAGNOSTIQUE : LES DIFFÉRENTES DÉMENCES ET LEUR TABLEAU CLINIQUE L ÉVALUATION MÉDICALE ET DIAGNOSTIQUE : LES DIFFÉRENTES DÉMENCES ET LEUR TABLEAU CLINIQUE RÉDIGÉ PAR Dre Catherine Brodeur MD, CSPQ, FRCPC Interniste et gériatre Centre Universitaire de Santé McGill Juillet

Plus en détail

APPROCHES DES SYNDROMES DEMENTIELS Docteur DA SILVA Sofia Gériatrie CHAMPMAILLOT CHU DIJON Introduction Epidémiologie Problème majeur de santé publique Une des pathologies les plus fréquentes en gériatrie

Plus en détail

Les Symptômes Psychologiques et Comportementaux de la Démence (SPCD) Dr COFFY JM (Réseau MADO) 15/04/2014

Les Symptômes Psychologiques et Comportementaux de la Démence (SPCD) Dr COFFY JM (Réseau MADO) 15/04/2014 Les Symptômes Psychologiques et Comportementaux de la Démence (SPCD) Dr COFFY JM (Réseau MADO) 15/04/2014 Les Symptômes Psychologiques et Comportementaux de la Démence (SPCD) sont, avec les troubles cognitifs,

Plus en détail

La maladie d Alzheimer est une maladie neurodégénérative

La maladie d Alzheimer est une maladie neurodégénérative CENTRE HOSPITALIER BÉZIERS dossier de presse janvier 2014 le dispositif alzheimer au centre hospitalier de béziers Contacts presse Françoise PERIDONT Directrice Communication Anne-Claire ITIé Chargée de

Plus en détail

Le syndrome de Benson. F Etcharry-Bouyx

Le syndrome de Benson. F Etcharry-Bouyx Le syndrome de Benson F Etcharry-Bouyx Atrophie corticale Postérieure n Benson, 1988 n Origine dégénérative n Cortex occipital avec extension L atrophie corticale postérieure = syndrome de Benson n Atrophie

Plus en détail

SYNDROME DE KORSAKOFF

SYNDROME DE KORSAKOFF SYNDROME DE KORSAKOFF Carol AUBIER-GIRARD REMERCIEMENTS A Helene BEAUNIEUX Anne Lise PITEL Francis Eustache Et toute l équipe de l unité de recherche U923 de Caen ETUDE DE CAS MR D Homme de 58 ans droitier

Plus en détail

SYNDROMES DEMENTIELS : IMPLICATIONS POUR LA PRATIQUE VÉRONIQUE CRESSOT PÔLE DE GÉRONTOLOGIE CLINIQUE CHU DE BORDEAUX

SYNDROMES DEMENTIELS : IMPLICATIONS POUR LA PRATIQUE VÉRONIQUE CRESSOT PÔLE DE GÉRONTOLOGIE CLINIQUE CHU DE BORDEAUX SYNDROMES DEMENTIELS : IMPLICATIONS POUR LA PRATIQUE VÉRONIQUE CRESSOT PÔLE DE GÉRONTOLOGIE CLINIQUE CHU DE BORDEAUX 1 LES DEMENCES : GÉNERALITÉS Démences vieillissement normal Vieillissement normal :

Plus en détail

LES DEMENCES NON ALZHEIMER

LES DEMENCES NON ALZHEIMER LES DEMENCES NON ALZHEIMER Maladie des corps de Lewy diffus Dégénérescences fronto-temporales Démences vasculaires O SAINT JEAN MA Huntington PSP Démences corticales Démences sous-corticales MdPI? DCL

Plus en détail

Démence sémantique : critères diagnostiques

Démence sémantique : critères diagnostiques Démence sémantique : critères diagnostiques Mesulam MM (1982) Slowly progressive aphasia without generalized dementia. Ann Neurol,11: 592-8. S. Belliard, CMRR Rennes Inserm U1077 Snowden J, Goulding PJ,

Plus en détail

La maladie d Alzheimer

La maladie d Alzheimer La maladie d Alzheimer Pr Armelle Gentric Fédération de gériatrie CHRU Brest OMS : définition de la maladie d Alzheimer (MA) Maladie cérébrale dégénérative primaire Etiologie inconnue Altérations neuropathologiques

Plus en détail

CAS CLINIQUE : M. CP, 60 ans

CAS CLINIQUE : M. CP, 60 ans CAS CLINIQUE : M. CP, 60 ans Une amnésie peut en cacher une autre.. Dr Leslie Cartz Piver, Neurologue, CMRR Limousin, Limoges. J ALIENOR 2016, Limoges 1 AOUT 2009 : M. CP, 60 ans Ancien chef d équipe travaux

Plus en détail

Dégénérescence Cortico-basale et Paralysie supra nucléaire progressive

Dégénérescence Cortico-basale et Paralysie supra nucléaire progressive Dégénérescence Cortico-basale et Paralysie supra nucléaire progressive Diagnostic et profil neuropsychologique Couroyer Hélène - Pouliquen Dorothée Tilliette Thimothée DCB/PSP Diagnostic différentiel pas

Plus en détail

Troubles de lecture au collégial Compte-rendu d un projet PARÉA

Troubles de lecture au collégial Compte-rendu d un projet PARÉA Troubles de lecture au collégial Compte-rendu d un projet PARÉA Zohra Mimouni, Collège Montmorency Laura King, Cégep André-Laurendeau Chantal Courtemanche, Collège Montmorency Troubles de lecture? Distinguer

Plus en détail

Place du MG dans la PEC de la maladie d Alzheimer. Recommandation de la HAS Décembre 2011 Dr Azizi Fatima

Place du MG dans la PEC de la maladie d Alzheimer. Recommandation de la HAS Décembre 2011 Dr Azizi Fatima Place du MG dans la PEC de la maladie d Alzheimer Recommandation de la HAS Décembre 2011 Dr Azizi Fatima Nous vivons dans des sociétés vieillissantes Les démences un réel problème de santé mondial. le

Plus en détail

TROUBLES PSYCHOLOGIQUES

TROUBLES PSYCHOLOGIQUES TROUBLES PSYCHOLOGIQUES DANS LA SEP Pr Michèle Montreuil Professeur de psychologie Université Paris 8 La dépression, l anxiété et la labilité émotionnelle ne sont pas rares Dans la sclérose en plaques,

Plus en détail

TROUBLES DU LANGAGE ET DE LA COMMUNICATION DES TRAUMATISES CRÂNIENS

TROUBLES DU LANGAGE ET DE LA COMMUNICATION DES TRAUMATISES CRÂNIENS TROUBLES DU LANGAGE ET DE LA COMMUNICATION DES TRAUMATISES CRÂNIENS Voix, parole: effecteurs de l expression orale Langage: Fonction cognitive et symbolique Communication: comportement Phase précoce, éveil

Plus en détail

LE VIEILLISSEMENT DES FONCTIONS COGNITIVES

LE VIEILLISSEMENT DES FONCTIONS COGNITIVES LE VIEILLISSEMENT DES FONCTIONS COGNITIVES Cécile Cimetière et Sophie Schumm Psychologues Neuropsychologues Hôpital Charles Foix, Ivry sur seine PLAN : I NEUROPSYCHOLOGIE? II FONCTIONS COGNITIVES? III

Plus en détail

Bilans neuropsychologiques Cas cliniques

Bilans neuropsychologiques Cas cliniques Bilans neuropsychologiques Cas cliniques Le 8 janvier 2009 Sophie Jacob, psychologue CMRR CHU de la Cavale Blanche Brest PLAN Le Bilan neuropsychologique Cas cliniques Le bilan neuropsychologique Quels

Plus en détail

La Maladie D Alzheimer Homa Adle-Biassette

La Maladie D Alzheimer Homa Adle-Biassette La Maladie D Alzheimer Homa Adle-Biassette Anatomie Pathologique Hôpital Lariboisière Université Paris VII La Maladie d Alzheimer Généralités La plus fréquente des maladies dégénératives du SNC + 850 000

Plus en détail

PLAN. 1. Introduction. 2. Clinique des troubles anxieux. 3. Evaluation clinique. 4. Traitement

PLAN. 1. Introduction. 2. Clinique des troubles anxieux. 3. Evaluation clinique. 4. Traitement LES TROUBLES ANXIEUX CHEZ L ENFANT ET L ADOLESCENT DR PAULE GARROS PLAN 1. Introduction 2. Clinique des troubles anxieux 3. Evaluation clinique 4. Traitement 1. INTRODUCTION 1.1. Points de repère 1.2.

Plus en détail

La maladie d Alzheimer

La maladie d Alzheimer La maladie d Alzheimer Titre: Alzheimer, diagnostiquer et annoncer la maladie Public : neurologues de niveau A2 Durée : 2 heures Objectif général : établir un diagnostic de la maladie d Alzheimer Mots-clés

Plus en détail

STRATÉGIES À L ESSAI POUR PRÉVENIR LA MALADIE D ALZHEIMER

STRATÉGIES À L ESSAI POUR PRÉVENIR LA MALADIE D ALZHEIMER STRATÉGIES À L ESSAI POUR PRÉVENIR LA MALADIE D ALZHEIMER Serge Gauthier, MD, FRCPC Centre McGill d études sur le vieillissement Institut universitaire en santé mentale Douglas CONTENU Stades de la maladie

Plus en détail

Trois tableaux neuropsychologiques. syndrome souscorticofrontal discret ou modéré : maladie de Parkinson et atrophie multisystématisée

Trois tableaux neuropsychologiques. syndrome souscorticofrontal discret ou modéré : maladie de Parkinson et atrophie multisystématisée Trois tableaux neuropsychologiques syndrome souscorticofrontal discret ou modéré : maladie de Parkinson et atrophie multisystématisée syndrome souscorticofrontal sévère : paralysie supranucléaire progressive

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG

FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG UNIVERSITE DU DROIT ET DE LA SANTE - LILLE 2 FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG Année : 2012 THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Evaluation de l'anosognosie chez des patients âgés atteints

Plus en détail

DU de Neuropsychologie Paris VI: Approches théoriques & cliniques 2006-2007 l apraxie gestuelle

DU de Neuropsychologie Paris VI: Approches théoriques & cliniques 2006-2007 l apraxie gestuelle DU de Neuropsychologie Paris VI: Approches théoriques & cliniques 2006-2007 l apraxie gestuelle Valérie Hahn-Barma Psychologue-Neuropsychologue Définitions de l apraxie «perturbation située au niveau des

Plus en détail

ÉVALUATION DE L EFFICACITÉD UNE STIMULATION NEUROPSYCHOLOGIQUE SUR LES TROUBLES COGNITIFS LIÉS ÀLA CHIMIOTHÉRAPIE ADJUVANTE DANS LE CANCER DU SEIN

ÉVALUATION DE L EFFICACITÉD UNE STIMULATION NEUROPSYCHOLOGIQUE SUR LES TROUBLES COGNITIFS LIÉS ÀLA CHIMIOTHÉRAPIE ADJUVANTE DANS LE CANCER DU SEIN ÉVALUATION DE L EFFICACITÉD UNE STIMULATION NEUROPSYCHOLOGIQUE SUR LES TROUBLES COGNITIFS LIÉS ÀLA CHIMIOTHÉRAPIE ADJUVANTE DANS LE CANCER DU SEIN ÉTUDE TONUS Laura Moisy Neuropsychologue Unité de Recherche

Plus en détail

Référence : Michèle MAZEAU - Neuropsychologie et troubles des apprentissages - MASSON, 2005.

Référence : Michèle MAZEAU - Neuropsychologie et troubles des apprentissages - MASSON, 2005. Déficits d attention avec ou sans impulsivité et/ou hyperactivité. Syndromes dysexécutifs. Conseils aux enseignants et rééducateurs. Dr Alain POUHET. Médecin de Rééducation. Référence : Michèle MAZEAU

Plus en détail

FARAP 2011 SAINT-ETIENNE

FARAP 2011 SAINT-ETIENNE Qu attendre d une consultation de gérontopsychiatrie? FARAP 2011 SAINT-ETIENNE Dr Dorey JM CHS le Vinatier, BRON Pôle EST (Pr d Amato) Gérontopsychiatrie: définition Discipline médicale qui s intéresse:

Plus en détail

Comment communiquer avec des personnes présentant des difficultés d élocution et/ou de communication?

Comment communiquer avec des personnes présentant des difficultés d élocution et/ou de communication? Comment communiquer avec des personnes présentant des difficultés d élocution et/ou de communication? Solenn Bocoyran Orthophoniste Service de Rééducation Neurologique CH Aunay sur Odon AG de l AFTC -

Plus en détail

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL 15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS Dr Albane CHAILLOT Service de santé au travail 27/03/2015 Introduction Evaluation Prise en charge Traitement Conclusion

Plus en détail

Une affaire de critères... David Wallon Réseau Alzheimer 18/10/2012

Une affaire de critères... David Wallon Réseau Alzheimer 18/10/2012 Une affaire de critères... David Wallon Réseau Alzheimer 18/10/2012 Des nouveaux critères nécessaires Avant 2011 : Maladie d Alzheimer (MA) : McKahnn 1984, NINCDS-ADRDA Démence fronto-temporale comportementale

Plus en détail

Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus

Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus I/ L alcool, ennemi du fœtus p2 II/ Les dommages causés par l alcool sur l embryon et le fœtus III/ L atteinte du système nerveux IV/ Les structures cérébrales

Plus en détail

Sommaire. Sommaire 27.05.2014. 1. La maladie d Alzheimer. 2. L importance d une alimentation équilibrée

Sommaire. Sommaire 27.05.2014. 1. La maladie d Alzheimer. 2. L importance d une alimentation équilibrée Emiliano Albanese Faculté de médecine, Université de Genève Département de Psychiatrie emiliano.albanese@unige.ch Sommaire 1. La maladie d Alzheimer 2. L importance d une alimentation équilibrée 3. Personnes

Plus en détail

Table des matières. Connaissances. I. Orientation diagnostique devant

Table des matières. Connaissances. I. Orientation diagnostique devant Avant-propos à la troisième édition................................................ Avant-propos à la deuxième édition................................................ Les auteurs...................................................................

Plus en détail

Maladie d Alzheimer et activités physiques

Maladie d Alzheimer et activités physiques Maladie d Alzheimer et activités physiques Dr Karim GALLOUJ Service de médecine gériatrique, CH Dron TOURCOING kgallouj@ch-tourcoing.fr La maladie d Alzheimer Pathologie neurodégénérative Touche plus de

Plus en détail

Les psychomotriciens sont des auxiliaires médicaux intervenant sur prescription médicale auprès d une population allant du nouveau-né à la

Les psychomotriciens sont des auxiliaires médicaux intervenant sur prescription médicale auprès d une population allant du nouveau-né à la Les psychomotriciens sont des auxiliaires médicaux intervenant sur prescription médicale auprès d une population allant du nouveau-né à la personne âgée. Ils s'occupent des troubles du mouvement et du

Plus en détail

DeS PremIerS SIGNeS À la CONSUlTATION DIAGNOSTIQUe PERFORMANTE CÔTÉ SANTÉ. SOLIDAIRE CÔTÉ SOCIAl.

DeS PremIerS SIGNeS À la CONSUlTATION DIAGNOSTIQUe PERFORMANTE CÔTÉ SANTÉ. SOLIDAIRE CÔTÉ SOCIAl. l e S G U I D e S P r É V e N T I O N DeS PremIerS SIGNeS À la CONSUlTATION DIAGNOSTIQUe PERFORMANTE CÔTÉ SANTÉ SOLIDAIRE CÔTÉ SOCIAl. sommaire Des signes cognitifs 4 Des signes comportementaux 6 Idées

Plus en détail

Le Patient Trisomique Vieillissant. Dr.Thus Bruno regards croisés sur les mondes de la gériatrie et du handicap CHAL le 24-11-15

Le Patient Trisomique Vieillissant. Dr.Thus Bruno regards croisés sur les mondes de la gériatrie et du handicap CHAL le 24-11-15 Le Patient Trisomique Vieillissant Dr.Thus Bruno regards croisés sur les mondes de la gériatrie et du handicap CHAL le 24-11-15 L amélioration des connaissances médicales et des techniques chirurgicales

Plus en détail

Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace

Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace Circuit de l'émotion Fonctions Cognitives Définition : Ensemble des processus

Plus en détail

Troubles des apprentissages et du développement. La démarche diagnostique

Troubles des apprentissages et du développement. La démarche diagnostique Troubles des apprentissages et du développement 1 La démarche diagnostique 1.Eliminer une origine sensorielle, neurologique, médicale 2.Evaluer le fonctionnement et les répercussions fonctionnelles 3.Coordonner

Plus en détail

Hallucinations dans la maladie d Alzheimer et les maladies apparentées

Hallucinations dans la maladie d Alzheimer et les maladies apparentées Hallucinations dans la maladie d Alzheimer et les maladies apparentées «Persistance de la mémoire» Désintégration de la persistance de la mémoire» S. Dali (1931) Dali (1951) Pierre Krolak-Salmon Centre

Plus en détail

M.V. Equipe de neuropsychologie CMRR Réunion de réseau du 18/10/2012. CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1

M.V. Equipe de neuropsychologie CMRR Réunion de réseau du 18/10/2012. CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 M.V. Equipe de neuropsychologie CMRR Réunion de réseau du 18/10/2012 CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 M.V. 68 ans CAP, ancien serrurier Plainte mnésique depuis 2 ans confirmée par l épouse: Problème d orientation

Plus en détail

Enfance en difficulté : Glossaire

Enfance en difficulté : Glossaire Enfance en difficulté : Glossaire Objectifs Vous fournir les définitions des termes relatifs à l enfance en difficulté qui sont utilisés dans le système de l Éducation en Ontario. Anomalie Une anomalie

Plus en détail

La fatigue dans la sclérose en plaques

La fatigue dans la sclérose en plaques brochure destinée au patient atteint de sclérose en plaques ou à son entourage A. Catteau du CHU de Dijon T. Moreau président du CIRMA et vice-président du comité scientifique de la Fondation ARSEP et

Plus en détail

TECHNIQUES D EXAMEN DE LA PAROLE ET DU LANGAGE. Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 1

TECHNIQUES D EXAMEN DE LA PAROLE ET DU LANGAGE. Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 1 TECHNIQUES D EXAMEN DE LA PAROLE ET DU LANGAGE Cours DU Neuropsychologie. S.Chomel-Guillaume 1 Introduction Objectifs Apprécier le niveau fonctionnel de communication résiduelle Décrire et classer les

Plus en détail

Denise STRUBEL, gériatre Cécile CAPPAÏ, IDE Pôle de gérontologie CHU Nîmes

Denise STRUBEL, gériatre Cécile CAPPAÏ, IDE Pôle de gérontologie CHU Nîmes Pourquoi proposer une ET aux aidants de malades Alzheimer? Denise STRUBEL, gériatre Cécile CAPPAÏ, IDE Pôle de gérontologie CHU Nîmes Introduction : la maladie d Alzheimer (MA) La maladie d Alzheimer est

Plus en détail

Introduction à la neuropsychologie. Olivier Martinaud Service de Neurologie CMRR

Introduction à la neuropsychologie. Olivier Martinaud Service de Neurologie CMRR Introduction à la neuropsychologie. Olivier Martinaud Service de Neurologie CMRR 02/12/2015 GÉNÉRALITÉS Mémoire Raisonnement, jugement Langage, calcul, praxies Orientation spatiale, dessin, habillage Raisonnement,

Plus en détail

La dysphasie. Pour plus d informations: Informations générales

La dysphasie. Pour plus d informations: Informations générales Pour plus d informations: La dysphasie Institut Raymond-Dewar, programme Adolescents/ Jeunes Adultes et Bégaiement http://www.raymond-dewar.qc.ca Informations générales Dysphasie+ http://www.dysphasieplus.com

Plus en détail

Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes

Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes Dr V Langlois-Gey, MDPH 87 Dr L. Moreau, Conseil Général 87 11 ème journée ALOIS «Alzheimer et

Plus en détail