LES TROUBLES DE MÉMOIRE ET D ATTENTION DES TRAUMATISÉS CRÂNIENS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES TROUBLES DE MÉMOIRE ET D ATTENTION DES TRAUMATISÉS CRÂNIENS"

Transcription

1 LES TROUBLES DE MÉMOIRE ET D ATTENTION DES TRAUMATISÉS CRÂNIENS

2 TROUBLES D ATTENTION

3 L attention, un concept hétérogène Attention spatiale Attention générale (non spatiale) Soutenue Réaction d alerte Attention sélective concentrée divisée Attention automatique / controlée

4 Attention, lenteur et fatigabilité cognitive Toutes les lésions cérébrales s accompagnent d un déficit attentionnel plus ou moins spécifique Attention et vitesse de traitement de l information (speed processing) : traiter vite consomme de l attention. Donc - fatigabilité cognitive = déficit attentionnel - lenteur, ralentissement = déficit attentionnel

5 ATTENTION ET TRAUMATISME CRANIEN

6 Les troubles d attention sont significativement associés aux difficultés sociales des traumatisés crâniens Mazaux et al 1997

7 Le traumatisme crânien altère certaines composantes de l attention Attention spatiale Attention générale (non spatiale) Soutenue Réaction d alerte Attention sélective concentrée divisée Attention automatique / controlée Vitesse de traitement et rendement cognitif Mathias & Wheaton 2007

8 ATTENTION SELECTIVE Capacité à ignorer des distracteurs (habituation) Concentrée ou divisée Clinique : distractibilité, difficultés à se concentrer sur une tâche ou à la finir, fatigabilité, lenteur

9 Attention concentrée (focused): une seule tâche, et / ou un seul type de distracteurs Evaluation : tests de Stroop, de Zazzo, temps de réaction et de décision, Batterie TEA (Zimmermann et Fimm) Récupère en général après un traumatisme crânien

10 Attention divisée Capacité à partager l attention pour faire plusieurs choses en même temps Clinique : difficultés à faire 2 choses à la fois, conduite automobile ++ Evaluation : tâches doubles, TR simultanés, PASAT, Codes DSST de Wechsler. N-back, Batterie TEA Trouble presque constant dans le TBI

11 Attention automatique et attention contrôlée Schneider & Shiffrin: les processus contrôlés consomment de l attention. Norman & Shallice : activités routinières, SAS et activités nouvelles. Le traumatisme crânien altère l attention controlée

12 Attention et mémoire de travail Interactions between divided attention and working-memory load in patients with severe traumatic brain injury S Asloun, S Soury, J Couillet, JM Giroire, PA Joseph, JM Mazaux, P Azouvi 2008 Sturm, W., Fimm, B., Cantagallo, A., Cremel, N., North, P., Passadori, A., Pizzamiglio, L., Rousseaux, M., Zimmermann, P., Deloche, G., & Leclercq, M. (2002). Computerized training of specific attention deficits in stroke and traumatic brain-injured patients:

13 TROUBLES DE MÉMOIRE

14 Rappel: LES SYSTÈMES DE MÉMOIRE

15 LES SYSTÈMES DE MÉMOIRE Processus et stocks

16 Processus Acquisition, encodage Stockage, consolidation Récupération, rappel, évocation Primauté, récence interférence Tulving, modèle SPI: encodage sériel, stockage parallèle, récupération indépendante

17 Stocks: modèle hiérarchique de Tulving (1994) Mémoire épisodique Mémoire de travail Mémoire sémantique PRS Mémoire procédurale

18 Influence de l état affectif

19 Sémiologie générale des amnésies

20 LES TROUBLES DE MÉMOIRE DES TRAUMATISÉS CRÂNIENS

21 Épidémiologie Principale séquelle cognitive des traumatismes crâniens Principale plainte des blessés et des familles Troubles durables : 15 % des traumatismes modérés, 20 à 50 % des traumatisés graves 72 % des admis en rééducation

22 Facteurs anatomiques et physiopathologiques Ischémie Compressions rostrocaudales Apo E4 donépézil? Contusions polaires frontales et temporales Lésions axonales diffuses + + +

23 EVALUATION ET PRISE EN CHARGE

24 On distingue : Amnésie post-traumatique : lacune inhérente à tout traumatisme Troubles durables.

25 Amnésie post-traumatique

26 Evaluation Rétrospective Galveston Orientation Amnesia Test NRS-R Document EBIS

27 Valeur prédictive

28 Rien Que faire?

29 Que faire? Rien, en tous cas pas de la rééducation de la mémoire Sommeil? Psychotropes? Rassurer, conscience du trouble Balises spatiales Développer des automatismes comportementaux utiles pour le quotidien grâce aux mémoires procédurales

30 Troubles durables

31 Vincent B, 24 ans, ouvrier viticole Glasgow 5, coma 14 jours, contusion bifrontale, atrophie corticale, lésions diffuses Sixième mois après l éveil Apragmatique, amnésique et ralenti

32 Evaluation: MEM III, Wechsler, ECPA QAM, Van der Linden, Editest Rivermead BMT, Wilson, Thames

33 Evaluation Troubles massifs en mémoire épisodique et mémoire de travail Troubles d attention, ralentissement Troubles des fonctions exécutives, apragmatisme, persévérations Anosognosie, indifférence affective Sommeil? Psychotropes? Perte d autonomie cognitive (RBMT)

34 Réadaptation approche fonctionnelle, centrée sur les limitations d activité Objectif: autonomie Mémoire spatiale : apprentissages de trajets, affiches (balises) Mémoire prospective: aide-mémoire externes: objets «alerte», minuteries

35 Utilisation du carnet-mémoire

36 Simulations ergothérapiques Ultérieurement: travail sur les mémoires procédurales directement en situation professionnelle

37 Réalité Virtuelle? Sorita, N'Kaoua, Mazaux, Joseph et al 2008

38 Lydia L, 24 ans, étudiante Glasgow 7, coma 5 jours, œdème cérébral diffus, petechi thalamiques G 2 ans post-trauma Admise au programme UEROS après échecs reprise d études et insertion professionnelle

39 Evaluation: mémoire de travail Boucle phonologique : empans chiffres à 5 Bloc-notes visuo-spatial : empans positions de cubes à 3 Administrateur Central : empans envers à 3, DSST Wechsler à 20 signes en 1mn 30 N-back

40 Evaluation: mémoire épisodique MEM III California VLT Figure de Rey

41 Evaluation: résultats Le traumatisme crânien perturbe tous les stades de la mémorisation (Demery, Mangels) Diminution de l encodage sémantique spontané (Levin, Goldstein) Troubles rappel différé Et récupération active Troubles de la restitution différée des apprentissages récents (Newcombe) Réduction des ressources attentionnelles?

42 Evaluation: résultats Mémoire sémantique Mémoire perceptive, amorçage Mémoire procédurale Sommeil? Psychotropes?

43 Prise en charge: rééduquer la mémoire?

44 Mémoire de travail Coyette, 2003 Epellations endroit-envers Restitutions immédiates avec : - addition de chiffres à des nombres: +1( ) - contraires des items: grand, beau, fort petit, laid, faible - repérage d intrus sémantiques: Football, basket, couture, volley, rugby Prolongement de suites logiques: Optimisation des conditions d environnement Stratégies de rafraîchissement: pauses, récapitulations

45

46 Vallat, 2002, 2005 augmentation progressive de la charge en mémoire de travail Reconstruction de mots sur épellation orale, au complet ou avec omission d une lettre. Epellation de mots, logatomes Estimation du nombre de lettres d un mot Reconstruction de mots à partir des syllabes en désordre (tion-gé-ra-né) Chemin dans l alphabet : a lettre?

47 Mémoire épisodique Renforcer l encodage profond: méthode PQRST (pour textes lus) PREVIEW : survol du texte pour le sens global QUESTION : il s agit de qui, où, quoi, comment, pourquoi, quand? READ : lire en cherchant les réponses aux questions STATE : répéter l information qui vient d être lue TEST : essayer de répondre aux questions Grafman (1984)

48 Mémoire épisodique Récits, textes : améliorer l encodage profond: compréhension, contexte de l apprentissage Spaced retrieval Vanishing Cues Errorless learning

49 En résumé

50 Approche cognitive Atteintes pures et isolées Patient conscient du trouble et volontaire Mise en jeu de composantes cognitives épargnées Travail sur les processus, et non sur les symptômes Fractionnement des tâches Généralisation et transferts des acquis?

51 Approche fonctionnelle Déficiences multiples et/ou intriquées Faible conscience du trouble Travail par objectif de vie quotidienne Tâches écologiques, mises en situation Stratégies de compensation induites, puis auto-générées Suppléances: carnet, Neuropage, GPS A-théoriques?

Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique Beauséjour, Michel Pépin, Isabelle Gélinas, et Michelle McKerral

Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique Beauséjour, Michel Pépin, Isabelle Gélinas, et Michelle McKerral Le traumatisme cranio-cérébral léger chez les personnes âgées : impact sur les processus mnésiques et exécutifs - Mise en relation avec les habitudes de vie Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique

Plus en détail

La réhabilitation neuropsychologique: principes généraux et études de cas

La réhabilitation neuropsychologique: principes généraux et études de cas La réhabilitation neuropsychologique: principes généraux et études de cas Alexia FEUILLET Psychologue spécialisée en neuropsychologie Service de neuropsychologie CRRF Sainte Barbe 4 rue d Artois 62740

Plus en détail

Traitements du syndrome dysexécutif

Traitements du syndrome dysexécutif Traitements du syndrome dysexécutif Philippe Azouvi Service de MPR, Hôpital Raymond Poincaré, Garches Université de Versailles-Saint-Quentin Plan Stratégies de restauration Résolution de problèmes Aspects

Plus en détail

Importance de la rééducation des fonctions exécutives. Rééducation du syndrome dysexécutif. Différentes stratégies de rééducation

Importance de la rééducation des fonctions exécutives. Rééducation du syndrome dysexécutif. Différentes stratégies de rééducation Rééducation du syndrome dysexécutif Philippe Azouvi Service de MPR Hopital R Poincaré, Garches Importance de la rééducation des fonctions exécutives Conséquences graves des déficits exécutifs dans la vie

Plus en détail

Angèle MASSONNEAU (ergothérapeute, APHP) Dr Anne-Claire D APOLITO (APHP)

Angèle MASSONNEAU (ergothérapeute, APHP) Dr Anne-Claire D APOLITO (APHP) Organisation française et réflexions d un Groupe d Etude et de Recherche pour la Conduite Automobile des personnes en situation de Handicap d Ile-de-France (GERCAH-IDF) Angèle MASSONNEAU (ergothérapeute,

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : memoires@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : memoires@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

REEDUCATION DES TROUBLES APHASIQUES. Introduction Historique Principes Généraux

REEDUCATION DES TROUBLES APHASIQUES. Introduction Historique Principes Généraux REEDUCATION DES TROUBLES APHASIQUES Introduction Historique Principes Généraux La réhabilitation du langage : un désir ancien, une pratique récente Aphasie comme «réversion de l évolution» (Jackson 1915)

Plus en détail

L expertise en droit commun. Maître Daniel Bernfeld Docteur Anne Peskine

L expertise en droit commun. Maître Daniel Bernfeld Docteur Anne Peskine L expertise en droit commun Maître Daniel Bernfeld Docteur Anne Peskine Les règles de procédure Principe du contradictoire Principe de l imputabilité La mission, toute la mission, rien que la mission Place

Plus en détail

Traumatisme crânien léger (TCL) et scolarité

Traumatisme crânien léger (TCL) et scolarité Document destiné aux enseignants, aux médecins et aux infirmières scolaires H.Touré pour l'équipe du CSI (Centre de Suivi et d Insertion pour enfant et adolescent après atteinte cérébrale acquise), M.Chevignard,

Plus en détail

Marie-Noëlle LEVAUX. Collaborateurs : Martial Van der Linden Frank Laroi Unité de Psychopathologie Cognitive de Liège

Marie-Noëlle LEVAUX. Collaborateurs : Martial Van der Linden Frank Laroi Unité de Psychopathologie Cognitive de Liège Marie-Noëlle LEVAUX Collaborateurs : Martial Van der Linden Frank Laroi Unité de Psychopathologie Cognitive de Liège Jean-Marie Danion Isabelle Offerlin-Meyer Unité Inserm 666 de Strasbourg Toute utilisation

Plus en détail

Rééducation de l attention et des fonctions exécutives

Rééducation de l attention et des fonctions exécutives Rééducation de l attention et des fonctions exécutives Philippe Azouvi Médecine Physique et de Réadaptation AP-HP, Hôpital Raymond Poincaré, Garches EA HANDIReSP, Université de Versailles-Saint Quentin

Plus en détail

Approche écologique de l évaluation mnésique

Approche écologique de l évaluation mnésique Approche écologique de l évaluation mnésique C. Picq, E. Caron, P. Bruguière et P. Pradat-Diehl Résumé Les évaluations de la mémoire classiquement proposées lors des bilans neuropsychologiques permettent

Plus en détail

Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention. Ania MIRET Montluçon le 4-12- 2009

Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention. Ania MIRET Montluçon le 4-12- 2009 Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention Ania MIRET Montluçon le 4-12- 2009 Introduction L attention est une fonction de base dont l intégrité est nécessaire au bon fonctionnement cognitif

Plus en détail

Permis de conduire et maladie d Alzheimer. Denise STRUBEL Service de Gérontologie et Prévention du Vieillissement CHU Nîmes

Permis de conduire et maladie d Alzheimer. Denise STRUBEL Service de Gérontologie et Prévention du Vieillissement CHU Nîmes Permis de conduire et maladie d Alzheimer Denise STRUBEL Service de Gérontologie et Prévention du Vieillissement CHU Nîmes Introduction Conduite automobile : Tâche complexe à forte exigence cognitive Liberté

Plus en détail

mentale Monsieur Falize la création et l utilisation d imagerie interactive, les associations noms-visages, la méthode des lieux.

mentale Monsieur Falize la création et l utilisation d imagerie interactive, les associations noms-visages, la méthode des lieux. Pr Anne-Marie Ergis le vieillissement entraîne le déclin d un certain nombre de fonctions cognitives, comme la vitesse de traitement, les ressources attentionnelles, la mémoire de travail, la mémoire épisodique

Plus en détail

DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Personnes âgées Garches: 1,2 et 3 avril 2009

DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Personnes âgées Garches: 1,2 et 3 avril 2009 DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Personnes âgées Garches: 1,2 et 3 avril 2009 Coordonnateur : Coordonnateurs : Philippe AZOUVI et Jean-Michel MAZAUX

Plus en détail

Conduite automobile : aspects neuropsychologiques

Conduite automobile : aspects neuropsychologiques Journée d automne de la Société Gérontologique de Normandie 26 septembre 2013 - Cléon Conduite automobile : aspects neuropsychologiques Marie-Laure Bocca Maître de Conférences INSERM U1075 - Université

Plus en détail

Les mécanismes de la récupération neurologique. PPradat-Diehl DU de Rehabilitation neuropsychologique 2007

Les mécanismes de la récupération neurologique. PPradat-Diehl DU de Rehabilitation neuropsychologique 2007 Les mécanismes de la récupération neurologique PPradat-Diehl DU de Rehabilitation neuropsychologique 2007 Introduction Plasticité cérébrale / Récupération après lésion cérébrale Récupération spontanée

Plus en détail

EXPERTISE MÉDICALE DES TRAUMATISÉS CRÂNIENS EN BELGIQUE

EXPERTISE MÉDICALE DES TRAUMATISÉS CRÂNIENS EN BELGIQUE Exposé : Docteur Bruno Nerincx, Expert judiciaire (B) EXPERTISE MÉDICALE DES TRAUMATISÉS CRÂNIENS EN BELGIQUE Introduction. Cette communication a pour but de passer en revue quelques spécificités de l

Plus en détail

MIYAKE (2000 ( ) inhibition flexibilité iibilité mise à j mise à our j

MIYAKE (2000 ( ) inhibition flexibilité iibilité mise à j mise à our j Évaluation et rééducation du syndrome dysexécutif en ergothérapie Taillefer C Picq C, Chevignard M, Pradat-Diehl P Service de MPR ; secteur d ergothérapie Hôpital de la Salpêtrière Paris. Fonctions exécutives

Plus en détail

Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation

Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation DIALOGUE ESPRIT / CERVEAU : CIRCULARITE CRP -OU Santé ANTAGONISME? Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation Charles Pull Directeur du «Laboratoire

Plus en détail

Parcours de soins en MPR : «L adulte après traumatisme crânien grave» GROUPE SOFMER FEDMER

Parcours de soins en MPR : «L adulte après traumatisme crânien grave» GROUPE SOFMER FEDMER Parcours de soins en MPR : «L adulte après traumatisme crânien grave» GROUPE SOFMER FEDMER Le présent document fait partie des documents élaborés par la Société Française (SOFMER) et la Fédération Française

Plus en détail

LES CONSEQUENCES DES ACCIDENTS DE LA ROUTE POUR LA VICTIME ET SON ENTOURAGE. Comment les prévenir, les accompagner

LES CONSEQUENCES DES ACCIDENTS DE LA ROUTE POUR LA VICTIME ET SON ENTOURAGE. Comment les prévenir, les accompagner Colloque organisé par l Unité Mixte IFSTTAR/UCBL de Recherche Epidémiologique et de Surveillance Transport Travail Environnement, UMRESTTE, et par les Hospices Civils de Lyon le 20 septembre 2011 Le stress

Plus en détail

Traumatisme crânien ou traumatisme cranio-cérébral Trouble de santé neurologique Aide-mémoire

Traumatisme crânien ou traumatisme cranio-cérébral Trouble de santé neurologique Aide-mémoire Définition La notion de traumatisme crânien ou traumatisme crânio-cérébral (TCC) couvre les traumatismes du neurocrâne (partie haute du crâne contenant le cerveau) et du cerveau. La Société de l'assurance

Plus en détail

LES TROUBLES DE LA MEMOIRE

LES TROUBLES DE LA MEMOIRE Association de personnes cérébrolésées, De leurs familles et des aidants Réunion à BRUGMANN le 17 mai 2000 LES TROUBLES DE LA MEMOIRE Par Monsieur Patrick FERY Neuropsychologue Hôpital Universitaire Erasme

Plus en détail

NB : J ai trouvé ce texte sur le net sans que son auteur soit indiqué. Je regrette donc de ne pouvoir lui rendre hommage pour ce travail.

NB : J ai trouvé ce texte sur le net sans que son auteur soit indiqué. Je regrette donc de ne pouvoir lui rendre hommage pour ce travail. NB : J ai trouvé ce texte sur le net sans que son auteur soit indiqué. Je regrette donc de ne pouvoir lui rendre hommage pour ce travail. Questions : - Comment définir la mémoire? Quelles sont les fonctions

Plus en détail

TROUBLES COGNITIFS DE L ANCIEN PRÉMATURÉ

TROUBLES COGNITIFS DE L ANCIEN PRÉMATURÉ 8 ÈME JOURNÉE RÉGIONALE DES RÉSEAUX DE PÉRINATALITÉ DE L ILE DE FRANCE 17 OCTOBRE 2013 TROUBLES COGNITIFS DE L ANCIEN PRÉMATURÉ DR PATRICIA DWORZAK PÉDIATRE, MEMBRE DU RÉSEAU PSOF RESPONSABLE DE L UNITÉ

Plus en détail

Sport et traumatisme crânien

Sport et traumatisme crânien Sport et traumatisme crânien Sylma M Pamara DIABIRA Neurochirurgie, CHU Rennes Commotion cérébrale «Perturbation physiologique, en général transitoire, de la fonction cérébrale à la suite d'un traumatisme

Plus en détail

Les principaux troubles psychiatriques après une lésion cérébrale.

Les principaux troubles psychiatriques après une lésion cérébrale. Les principaux troubles psychiatriques après une lésion cérébrale. Docteur Patrick FAYOL Service de Psycho-Réhabilitation CH Esquirol Limoges Journées d'études et de Formation CRFTC : 18 et 19 Juin 2009

Plus en détail

Évaluation sur simulateur de conduite des personnes cérébrolésées : une pratique clinique

Évaluation sur simulateur de conduite des personnes cérébrolésées : une pratique clinique Évaluation sur simulateur de conduite des personnes cérébrolésées : une pratique clinique Dr Denis Boiteux ; Yves Prudent ; Guillaume Lefèbvre ; Florence Duprey - Hôpital La Musse La tâche de conduite

Plus en détail

TRAUMATISME CRANIEN DE L ENFANT : conduite à tenir?

TRAUMATISME CRANIEN DE L ENFANT : conduite à tenir? TRAUMATISME CRANIEN DE L ENFANT : conduite à tenir? H Le Hors-Albouze Urgences pédiatriques Timone enfants Marseille Traumatismes crâniens (TC) de l enfant Grande fréquence même si incidence réelle mal

Plus en détail

Exploration clinique de la mémoire

Exploration clinique de la mémoire DU de Neuropsychologie: Approche clinique et théorique 2006/2007 Exploration clinique de la mémoire V. Hahn-Barma Psychologue-Neuropsychologue Centre de Neuropsychologie & Hôpital de la Salpêtrière Objectifs

Plus en détail

questions/réponses sur les DYS

questions/réponses sur les DYS D Y S L E X I E, D Y S P H A S I E, D Y S P R A X I E, Les DYS, un handicap émergeant? La Dysphasie trouble du langage oral? La Dyspraxie, trouble de la coordination du geste? La Dyslexie, trouble du langage

Plus en détail

2/ DIFFICULTES A L ECRIT

2/ DIFFICULTES A L ECRIT Adaptations Primaire Difficultés repérées Adaptations et aménagements possibles (non exhaustifs) 1/ DIFFICULTES EN LECTURE - Lenteur en lecture - Erreurs de lecture - Compréhension difficile du texte lu

Plus en détail

Les difficultés scolaires, ou «l Echec scolaire»

Les difficultés scolaires, ou «l Echec scolaire» Les difficultés scolaires, ou «l Echec scolaire» Par le Dr Stéphane BURLOT Plan : Les chiffres de l échec scolaire La spirale de l echec Les points d appels des difficultés scolaires Les Origines «médicales»

Plus en détail

La conduite automobile chez les sujets âgés

La conduite automobile chez les sujets âgés La conduite automobile chez les sujets âgés Des conducteurs de plus en plus âgés Le taux de motorisation des ménages augmente 30% en 1960 80% actuellement En 1960: 10% des conducteurs avaient plus de 60

Plus en détail

L expertise ergothérapique photographie du quotidien

L expertise ergothérapique photographie du quotidien L expertise ergothérapique photographie du quotidien Florence Collard Ergothérapeute D.I.U. Victimologie - Lyon D.I.U. Expertise Judiciaire - Nancy D.I.U. Psychopathologie et affections neurologiques -

Plus en détail

La dyspraxie visuo-spatiale

La dyspraxie visuo-spatiale 1 La dyspraxie visuo-spatiale 2 Définition Dyspraxie visuo-spatiale Introduction La plus fréquente des dyspraxies Association d un trouble du geste de nature dyspraxique et d un trouble visuo-spatial Pathologie

Plus en détail

MSA GIRONDE. DU d évaluation des traumatisés crâniens Intervention du 18 avril 2008 à PELLEGRIN

MSA GIRONDE. DU d évaluation des traumatisés crâniens Intervention du 18 avril 2008 à PELLEGRIN TRAUMATISÉS CRANIENS MSA GIRONDE DU d évaluation des traumatisés crâniens Intervention du 18 avril 2008 à PELLEGRIN INCIDENCES MEDICO-ECONOMIQUES REPERCUSSIONS MEDICO-SOCIALES ASPECTS MEDICO-LEGAUX - Incidences

Plus en détail

Troubles de la vigilance au travail. Tests d aide à la décision d aptitude et structures de dépistage du syndrome d apnées du sommeil à Grenoble

Troubles de la vigilance au travail. Tests d aide à la décision d aptitude et structures de dépistage du syndrome d apnées du sommeil à Grenoble Troubles de la vigilance au travail Tests d aide à la décision d aptitude et structures de dépistage du syndrome d apnées du sommeil à Grenoble Sandrine Launois-Rollinat Patrick Lévy, Jean-Louis Pépin,

Plus en détail

DU de réhabilitation neuropsychologique Paris 6. La stimulation cognitive

DU de réhabilitation neuropsychologique Paris 6. La stimulation cognitive DU de réhabilitation neuropsychologique Paris 6 La stimulation cognitive Emilie Wenisch Psychologue CMMR-IDF Hôpital Broca Stimulation Cognitive : terminologie SC : terme vaste «Ateliers mémoire» Pratiquée

Plus en détail

Objectifs et Modalités. Présentation : Dr M. Hours, INRETS

Objectifs et Modalités. Présentation : Dr M. Hours, INRETS Objectifs et Modalités Présentation : Dr M. Hours, INRETS Objectifs du projet Identifier les facteurs pronostiques de handicap et/ou de mauvaise réinsertion des victimes d accidents de la circulation Sous-

Plus en détail

RADAR : REPÉRER LES SIGNES DU DELIRIUM ET D UNE PERTURBATION DE L ÉTAT MENTAL EN 7 SECONDES

RADAR : REPÉRER LES SIGNES DU DELIRIUM ET D UNE PERTURBATION DE L ÉTAT MENTAL EN 7 SECONDES RADAR : REPÉRER LES SIGNES DU DELIRIUM ET D UNE PERTURBATION DE L ÉTAT MENTAL EN 7 SECONDES Philippe Voyer, inf., PhD I Université Laval I Centre d excellence sur le vieillissement de Québec-Unité de recherche

Plus en détail

La ou les mémoire(s) et les troubles d apprentissage Une approche neuropsychologique

La ou les mémoire(s) et les troubles d apprentissage Une approche neuropsychologique La ou les mémoire(s) et les troubles d apprentissage Une approche neuropsychologique L amygdala : La «rencontre des souvenirs et du désir» Le striatum (ganglions de la base) Mémoire «procédurale» L hippocampe:

Plus en détail

Spécial Praxies. Le nouveau TVneurones est enfin arrivé! Les métiers. NOUVEAUX JEUX de stimulation cognitive, orientés praxies.

Spécial Praxies. Le nouveau TVneurones est enfin arrivé! Les métiers. NOUVEAUX JEUX de stimulation cognitive, orientés praxies. Enfants Adolescents AdultesPersonnesÂgéesPlasticité NeuronalePathologiesMaintienCognitif MémoireAttentionLangage FonctionsExécutivesVisuoSpatial Les métiers Spécial Praxies Le nouveau est enfin arrivé!

Plus en détail

FILIERE TRAUMATISMES CRANIENS CEREBRO-LESIONS GRAVES

FILIERE TRAUMATISMES CRANIENS CEREBRO-LESIONS GRAVES Unité Mobile de Coordination Adultes des SSR du Bassin de St Etienne CHU HOPITAL NORD BATIMENT B NIVEAU 1 42055 SAINT ETIENNE cedex 2 Tél : 04 77 1 20316 Fax : 04 77 1 27661 Mail : umcssr@chu-st-etienne.fr

Plus en détail

Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire?

Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire? Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire? L épilepsie concerne plus de 500 000 personnes en France, dont la moitié sont des enfants ou des adolescents.

Plus en détail

Appréciation des prérequis pour la conduite automobile

Appréciation des prérequis pour la conduite automobile Outils SAGE Appréciation des prérequis pour la conduite automobile 1. Vision Acuité visuelle diminuée Acuité doit être de 20/50 avec vision corrigée, les 2 yeux ouverts examinés ensemble Champ visuel diminué

Plus en détail

L expérience française: Le réseau des traumatisés crâniens du Nord Pas de Calais

L expérience française: Le réseau des traumatisés crâniens du Nord Pas de Calais Coordination au long cours de la réinsertion familiale, sociale et professionnelle d un traumatisé crânien L expérience française: Le réseau des traumatisés crâniens du Nord Pas de Calais - Dr O. KOZLOWSKI

Plus en détail

Application de l évaluation des troubles neuropsychologiques en vie quotidienne à la réparation du dommage corporel

Application de l évaluation des troubles neuropsychologiques en vie quotidienne à la réparation du dommage corporel Application de l évaluation des troubles neuropsychologiques en vie quotidienne à la réparation du dommage corporel A. Laurent-Vannier, M. Chevignard et E. Vieux Résumé La réparation du dommage corporel

Plus en détail

Questionnaire Lillois De Participation à la Communication : Normalisation, Validation et Elaboration d un. questionnaire de l entourage

Questionnaire Lillois De Participation à la Communication : Normalisation, Validation et Elaboration d un. questionnaire de l entourage Université Lille II Institut d orthophonie BEYAERT Virginie MARQUANT Sandra Mémoire présenté pour l obtention du Certificat de Capacité d Orthophonie Lille, 2010 Questionnaire Lillois De Participation

Plus en détail

THÈSE présentée par :

THÈSE présentée par : UNIVERSITÉ FRANÇOIS RABELAIS DE TOURS ÉCOLE DOCTORALE Santé, Sciences, Technologies UMR-CNRS 6234 CeRCA THÈSE présentée par : Lionel LANDRE soutenue le : 10 Septembre 2010 pour obtenir le grade de : Docteur

Plus en détail

Les traumatismes crâniens :

Les traumatismes crâniens : : conséquences familiales, sociales et professionnelles Etude réalisée auprès de l ensemble des médecins experts de Franche-Comté ASSOCIATION DES FAMILLES DE TRAUMATISES CRANIENS ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Manuel. d utilisation. Spécial Praxies. Les métiers. orientés praxies. TVneurones. Jeux de stimulation cognitive, Isabelle Eyoum Orthophoniste

Manuel. d utilisation. Spécial Praxies. Les métiers. orientés praxies. TVneurones. Jeux de stimulation cognitive, Isabelle Eyoum Orthophoniste TVneurones Les métiers TVneurones les métiers Logiciel conçu avec Isabelle Eyoum Orthophoniste Spécial Praxies Jeux de stimulation cognitive, orientés praxies Manuel d utilisation Editions Créasoft Filiale

Plus en détail

Ontologie des instruments pour le partage du résultat d'explorations cognitives et comportementales en neuroimagerie

Ontologie des instruments pour le partage du résultat d'explorations cognitives et comportementales en neuroimagerie Software technologies for integration of process and data in medical imaging Ontologie des instruments pour le partage du résultat d'explorations cognitives et comportementales en neuroimagerie Bénédicte

Plus en détail

Apports d une évaluation écologique des fonctions exécutives en UEROS : la BADS comme indicateur du handicap?

Apports d une évaluation écologique des fonctions exécutives en UEROS : la BADS comme indicateur du handicap? Apports d une évaluation écologique des fonctions exécutives en UEROS : la BADS comme indicateur du handicap? Vincent Brochec To cite this version: Vincent Brochec. Apports d une évaluation écologique

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 103 24 juin 2013. S o m m a i r e BARÈME MÉDICAL APPLICABLE À L ASSURANCE ACCIDENT

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 103 24 juin 2013. S o m m a i r e BARÈME MÉDICAL APPLICABLE À L ASSURANCE ACCIDENT MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1481 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 103 24 juin 2013 S o m m a i r e BARÈME MÉDICAL APPLICABLE À L ASSURANCE

Plus en détail

Migraine et Abus de Médicaments

Migraine et Abus de Médicaments Migraine et Abus de Médicaments Approches diagnostiques et thérapeutiques des Céphalées Chroniques Quotidiennes Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

Les cas problématiques de l évaluation de la capacité à conduire Christine Dupuis et Jamie Dow NMEDA Canada, Québec 16 septembre 2010 23 septembre 2010 Société de l'assurance automobile du Québec, 2010

Plus en détail

Trouble bipolaire en milieu professionnel: Du diagnostic précoce àla prise en charge spécialisée

Trouble bipolaire en milieu professionnel: Du diagnostic précoce àla prise en charge spécialisée Trouble bipolaire en milieu professionnel: Du diagnostic précoce àla prise en charge spécialisée Dr G. Fournis Service de Psychiatrie et d Addictologie CHU Angers Faculté de Médecine Angers 1 Introduction

Plus en détail

EXEMPLES DE TROUBLES PROPRIOCEPTIFS

EXEMPLES DE TROUBLES PROPRIOCEPTIFS EXEMPLES DE TROUBLES PROPRIOCEPTIFS Les exemples montrés dans ce document ne sont qu un vague reflet de la complexité clinique des troubles proprioceptifs qui peuvent donner des dysfonctions partout où

Plus en détail

FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON

FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON DYSPRAXIES / TAC FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON Diaporama réalisé par Julie LAPREVOTTE, ergothérapeute - D.U. en Neuropsychologie - Certificat Post Grade en Intégration Sensorielle - D.U. PATA

Plus en détail

LES TROUBLES DU GRAPHISME LA RÉÉDUCATION: QUAND ET COMMENT PASSER PAR L ORDINATEUR?

LES TROUBLES DU GRAPHISME LA RÉÉDUCATION: QUAND ET COMMENT PASSER PAR L ORDINATEUR? LES TROUBLES DU GRAPHISME LA RÉÉDUCATION: QUAND ET COMMENT PASSER PAR L ORDINATEUR? BUJWID Alexandra Ergothérapeute SMPRE CRTLA CHU RENNES Octobre 2012 L écriture est un geste complexe L écriture est une

Plus en détail

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Pourquoi traiter des devoirs et leçons avec les TDA/H? Parce que c est un des problèmes le plus souvent rencontrés avec les enfants hyperactifs

Plus en détail

De la méthodologie à l interprétation

De la méthodologie à l interprétation Le bilan neuropsychologique dans les troubles des apprentissages De la méthodologie à l interprétation E. PEIFFER D. LASSUS-SANGOSSESANGOSSE Neuropsychologue Centre de Diagnostic des Troubles du Langage

Plus en détail

Spécial Tablette. Spécial Tablette. Rentrez dans l ère tactile. nouveau! Le must * de la rééducation sur tablette tactile Android

Spécial Tablette. Spécial Tablette. Rentrez dans l ère tactile. nouveau! Le must * de la rééducation sur tablette tactile Android Spécial Tablette nouveau! Rentrez dans l ère tactile EnfantsAdolescents AdultesPersonnesÂgées CabinetDomicileEtablissement PratiqueRapideMotivant ErgonomiqueCoordination DésignationAccessibilité Spécial

Plus en détail

EN GUISE D INTRODUCTION

EN GUISE D INTRODUCTION EN GUISE D INTRODUCTION "Nous sommes ce que le regard des autres fait de nous. Quand le regard des autres nous méprise, nous devenons méprisables. Et quand le regard des autres nous rend merveilleux, eh

Plus en détail

UNE DOUBLE TÂCHE MOTRICE (O.R.D.R.E) A-T-ELLE UN IMPACT SUR UNE DOUBLE TÂCHE COGNITIVE?

UNE DOUBLE TÂCHE MOTRICE (O.R.D.R.E) A-T-ELLE UN IMPACT SUR UNE DOUBLE TÂCHE COGNITIVE? Yann Bernardini ISMMS Mémoire de maîtrise Juin 2014 UNE DOUBLE TÂCHE MOTRICE (O.R.D.R.E) A-T-ELLE UN IMPACT SUR UNE DOUBLE TÂCHE COGNITIVE? Mémoire de maîtrise ISMMS Sous la direction de Mme Roberta Antonini

Plus en détail

La migraine. Foramen ovale perméable. Infarctus cérébral (surtout chez la femme)

La migraine. Foramen ovale perméable. Infarctus cérébral (surtout chez la femme) La migraine 1/Introduction : Céphalée primaire (sans lésion sous-jacente). Deux variétés principales: Migraine sans aura (migraine commune). Migraine avec aura (migraine accompagnée). Diagnostic: interrogatoire

Plus en détail

Appendice 2. Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles

Appendice 2. Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles Appendice 2 Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles Afin de déterminer les mesures d adaptation lors de l évaluation, il est essentiel d avoir une bonne compréhension

Plus en détail

PROTOCOLE D ANALYSE D ACTIVITE EN NEUROPSYCHOLOGIE

PROTOCOLE D ANALYSE D ACTIVITE EN NEUROPSYCHOLOGIE PROTOCOLE D ANALYSE D ACTIVITE EN NEUROPSYCHOLOGIE Nicole Sève-Ferrieu, ergothérapeute cadre de santé, directrice de l Institut de Formation en Ergothérapie ADERE. MOTS CLEFS Hémiplégie, neuropsychologie,

Plus en détail

Intérêt de la Thérapie Comportementale et Cognitive dans la prise en charge thérapeutique du PTSD

Intérêt de la Thérapie Comportementale et Cognitive dans la prise en charge thérapeutique du PTSD Intérêt de la Thérapie Comportementale et Cognitive dans la prise en charge thérapeutique du PTSD F.OLIVIER P. LAMY Journée Scientifique «La recherche en psychiatrie : Etat de stress posttraumatique» ALBI

Plus en détail

Rééducation des accidents vasculaires cérébraux

Rééducation des accidents vasculaires cérébraux Module «Système nerveux central et MPR» Septembre 2008 Rééducation des accidents vasculaires cérébraux G. Rode, S. Jacquin-Courtois, A. Yelnik Ce document est le support des cours «AVC» faits lors de la

Plus en détail

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE REMALDO Equipe de rééducation-hlsom Octobre 2011 ETUDE DE CAS: MONSIEUR F DESCRIPTION M F est âgé de 80 ans, il est entouré par sa famille, diagnostic posé

Plus en détail

MODELES COGNITIFS ET CLASSIFICATION DES APHASIES

MODELES COGNITIFS ET CLASSIFICATION DES APHASIES MODELES COGNITIFS ET CLASSIFICATION DES APHASIES Caroline Badois-Roux hôpital de la Pitié-Salpêtrière Service de Médecine Physique et Réadaptation Orthophoniste Sophie Charvériat hôpital Raymond Poincaré

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

Comment la proposer et la réaliser?

Comment la proposer et la réaliser? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment la proposer et la réaliser? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les professionnels de santé dans la mise en œuvre d un programme

Plus en détail

François Émond psychologue 2003 Centre François-Michelle. Liste des 24 catégories de connaissances et compétences à développer

François Émond psychologue 2003 Centre François-Michelle. Liste des 24 catégories de connaissances et compétences à développer Programme par Cœur François Émond psychologue 2003 Centre François-Michelle Trousse de consolidation des connaissances et compétences scolaires Attention, mémoire, raisonnement, stratégies, habiletés linguistiques

Plus en détail

I/ Qu est-ce que l aphasie? French

I/ Qu est-ce que l aphasie? French I/ Qu est-ce que l aphasie? French Vous avez, vraisemblablement, récemment eu à faire à l aphasie et ce, pour la première fois. L aphasie appelle d emblée quelques questions comme : qu est-ce que l aphasie,

Plus en détail

Troubles d appren/ssage et ou/ls informa/ques compensatoires. Cécilia GALBIATI Marie-Emmanuelle IDIART Membres du comité de pilotage du réseau TAP

Troubles d appren/ssage et ou/ls informa/ques compensatoires. Cécilia GALBIATI Marie-Emmanuelle IDIART Membres du comité de pilotage du réseau TAP Troubles d appren/ssage et ou/ls informa/ques compensatoires Cécilia GALBIATI Marie-Emmanuelle IDIART Membres du comité de pilotage du réseau TAP mul/plicite des troubles «dys» Troubles cognitifs spécifiques

Plus en détail

Normes de référence. Comparaison. Commande cognitive Sentiments épistémiques Incarnés dépendants de l activité

Normes de référence. Comparaison. Commande cognitive Sentiments épistémiques Incarnés dépendants de l activité Séminaire Sciences Cognitives et Education 20 Novembre 2012 Collège de France L importance de la Métacognition: Joëlle Proust Institut Jean-Nicod, Paris jproust@ehess.fr http://joelleproust.org.fr Plan

Plus en détail

Mieux connaître les publics en situation de handicap

Mieux connaître les publics en situation de handicap Mieux connaître les publics en situation de handicap Plus de 40 % des Français déclarent souffrir d une déficience 80 Comment définit-on le handicap? au moins une fois au cours de leur vie et 10 % indiquent

Plus en détail

DSS 4 DSS 6 DSS 7. 8.4 ans 20.1 ans 29.9 ans

DSS 4 DSS 6 DSS 7. 8.4 ans 20.1 ans 29.9 ans pour un malade, impossible de prédire lʼ évolution 25% de formes bénignes utilisation dʼ une canne: 15 ans dʼ évolution utilisation dʼ un fauteuil roulant: 30 ans dʼ évolution DSS 4 DSS 6 DSS 7 8.4 ans

Plus en détail

SOUTENIR LES ÉLÈVES AYANT DES PROBLÈMES DE MÉMOIRE DE TRAVAIL

SOUTENIR LES ÉLÈVES AYANT DES PROBLÈMES DE MÉMOIRE DE TRAVAIL SOUTENIR LES ÉLÈVES AYANT DES PROBLÈMES DE MÉMOIRE DE TRAVAIL On a beau être très motivé, il est très difficile d apprendre et de récupérer les connaissances et les compétences clés lorsque l on ne retient

Plus en détail

Proposition d un outil de gestion de la Qualité des soins en EMS à l aide du système PLAISIR. Ann-Lise Guisset Université catholique de Louvain

Proposition d un outil de gestion de la Qualité des soins en EMS à l aide du système PLAISIR. Ann-Lise Guisset Université catholique de Louvain Proposition d un outil de gestion de la Qualité des soins en EMS à l aide du système PLAISIR Ann-Lise Guisset Université catholique de Louvain Objectifs Mise en évidence de pratiques Evaluation de la qualité

Plus en détail

Quels sont les indices observés chez les enfants présentant un trouble de traitement auditif?

Quels sont les indices observés chez les enfants présentant un trouble de traitement auditif? Le trouble de traitement auditif _TTA Entendre n est pas comprendre. Détecter les sons représente la première étape d une série de mécanismes auditifs qui sont essentiels pour la compréhension de la parole

Plus en détail

APPLICATIONS THERAPEUTIQUES

APPLICATIONS THERAPEUTIQUES APPLICATIONS THERAPEUTIQUES I) PREVENIR LES TROUBLES ORTHOPEDIQUES : REALISER LES INSTALLATIONS DE CONFORT. Recueil des données cliniques. Recensement des indications et contre-indications particulières

Plus en détail

Logiciels ORTHOMOTUS (PC)

Logiciels ORTHOMOTUS (PC) ORTHOMOTUS (PC) Tapavu? Thibault Marie-Pierre, Lenfant Mickaël, Helloin Marie-Christel Ce logiciel a pour objectif de stimuler les fonctions attentionnelles et visuo-perceptives chez les enfants. Il se

Plus en détail

AFTC. les troubles de la communication après un traumatisme crânien. les troubles de la communication. un traumatisme crânien

AFTC. les troubles de la communication après un traumatisme crânien. les troubles de la communication. un traumatisme crânien AFTC Franche-Comté les troubles de la communication les troubles de la communication après un traumatisme crânien un traumatisme crânien livret d information à l usage des familles des traumatisés crâniens

Plus en détail

Maltraitance Technophobie Technophilie Technopénie Pr Robert Moulias Commission Age Droits Liberté Fédération 39 77 contre la Maltraitance (ex ALMA

Maltraitance Technophobie Technophilie Technopénie Pr Robert Moulias Commission Age Droits Liberté Fédération 39 77 contre la Maltraitance (ex ALMA Maltraitance Technophobie Technophilie Technopénie Pr Robert Moulias Commission Age Droits Liberté Fédération 39 77 contre la Maltraitance (ex ALMA et HABEO) 1 RAPPEL Vieillesse ne signifie pas : - DEPENDANCE

Plus en détail

03/11/2009. Intérêts du bilan neuropsychologique. La demande, différentes situations

03/11/2009. Intérêts du bilan neuropsychologique. La demande, différentes situations Le cadre Bilan neuropsychologique auprès des étudiants dyslexiques du centre de santé inter universitaire de Grenoble Présentation du protocole utilisé Formation BALE - 27 octobre 2009 Travail en collaboration

Plus en détail

NECO Pr Nicole Fiori NEUROSCIENCES COGNITIVES DU LANGAGE

NECO Pr Nicole Fiori NEUROSCIENCES COGNITIVES DU LANGAGE Université Paris-Descartes M2 RECHERCHE PSYCHOLOGIE COGNITIVE NECO Pr Nicole Fiori NEUROSCIENCES COGNITIVES DU LANGAGE Ouvrage recommandé : Fiori N. (2006). Les Neurosciences Cognitives. Armand Colin,

Plus en détail

LES TROUBLES DE LA CONSCIENCE DE SOI DANS LA SCHIZOPHRENIE

LES TROUBLES DE LA CONSCIENCE DE SOI DANS LA SCHIZOPHRENIE Thèse présentée pour obtenir le grade de Docteur de l'université Louis Pasteur Strasbourg I Discipline : Sciences Médicales Par M. Erick GOKALSING LES TROUBLES DE LA CONSCIENCE DE SOI DANS LA SCHIZOPHRENIE

Plus en détail

DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ

DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ MESURE DE LA FORCE, DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ Classement CCAM : 15.01.05 code : PEQP003 Classement CCAM : 15.01.05 code : PEQP001 NOVEMBRE 2006 Service

Plus en détail

Elaine de Guise Ph.D. Neuropsychologue, MUHC-MGH Professeure associée, Département de Neurologie et Neurochirurgie, Université McGill.

Elaine de Guise Ph.D. Neuropsychologue, MUHC-MGH Professeure associée, Département de Neurologie et Neurochirurgie, Université McGill. CENTRE UNIVERSITAIRE DE SANTÉ MCGILL SERAIS-JE HEUREUX DANS 5 ANS? RELATIONS ENTRE LE NIVEAU FONCTIONNEL EN PHASE AIGUË ET LE NIVEAU DE SATISFACTION À LONG-TERME DES TRAUMATISÉS CRÂNIENS GRAVES Elaine

Plus en détail

Étude exploratoire des besoins en services offerts à la clientèle traumatisée cranio-cérébrale au Québec

Étude exploratoire des besoins en services offerts à la clientèle traumatisée cranio-cérébrale au Québec Étude exploratoire des besoins en services offerts à la clientèle traumatisée cranio-cérébrale au Québec - Rapport de recherche - Marie Gervais, Ph.D. Sylvie Dubé, M.A. Avec la collaboration de: Alain

Plus en détail

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson Comprendre la maladie de Parkinson La maladie de Parkinson se définit classiquement par des troubles moteurs. Néanmoins, de nombreux autres symptômes,

Plus en détail

Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER

Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER Le présent document fait partie des documents élaborés par la Société Française (SOFMER) et la Fédération Française

Plus en détail

TDAH et psychomotricité vendredi 11 Octobre 2013

TDAH et psychomotricité vendredi 11 Octobre 2013 TDAH et psychomotricité vendredi 11 Octobre 2013 Liza PUJOL, psychomotricienne CRTLA Sandrine DELHORBE, psychomotricienne SMPRe, CHU Pontchaillou RENNES CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Implication

Plus en détail

Présentation de l Association COMETE FRANCE. COMmunication-Environnement-Tremplin pour l Emploi

Présentation de l Association COMETE FRANCE. COMmunication-Environnement-Tremplin pour l Emploi Présentation de l Association COMETE FRANCE COMmunication-Environnement-Tremplin pour l Emploi 1 Historique Création le 11 décembre 1991 6 CRRF fondateurs présents dans le Grand Ouest de la France : Kerpape,

Plus en détail