Fiches signalétiques Stéréotypes et sexisme

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiches signalétiques Stéréotypes et sexisme"

Transcription

1 LA DÉSEXISATION DES APPRENTISSAGES, C EST POSSIBLE Dans cette vidéo, quatre enseignantes de Rimouski nous font part comment elles réussissent quotidiennement à mettre de l avant une pratique pédagogique soucieuse de donner la parole aux filles, de combattre les idées et les comportements sexistes, tout cela en essayant de rendre les garçons complices de ce projet. Vidéo de 22 minutes GROUPE VISÉ Le personnel enseignant des écoles secondaires L OUTIL A ÉTÉ PRODUIT EN : 1989 ORGANISME À L ORIGINE DE L OUTIL Centrale de l enseignement du Québec aujourd hui la Centrale des syndicats du Québec. COMMENT SE LE CSQ Centre multimédi Mme Claire L Heureux 9405 rue Sherbrooke est, Montréal Tél : (514) Bureau de consultation jeunesse

2 LA DÉSEXISATION DES APPRENTISSAGES, C EST POSSIBLE 20 $ pour les syndicats affiliés 40 $ pour les autres Bureau de consultation jeunesse

3 LA VIOLENCE ET LE SEXISME DANS LES VIDÉOCLIPS Ce guide vise à sensibiliser les enseignantes et les enseignants au phénomène des vidéoclips et aux valeurs qu ils véhiculent. Des pistes d intervention sont suggérées pour aider les jeunes à prendre conscience de la violence et du sexisme que recèlent de nombreux vidéoclips. Guide d intervention proposant des activités GROUPE VISÉ Le personnel enseignant du primaire et du secondaire. OBJECTIFS Développer l esprit critique des jeunes par rapport au sexisme et à la violence dans les vidéoclips. Encourager la contribution de la jeunesse dans la lutte contre le sexisme et la violence. Valoriser la créativité des jeunes. L OUTIL A ÉTÉ PRODUIT EN : 1991 ORGANISME À L ORIGINE DE L OUTIL Ministère de l Éducation du Québec Coordination à la condition féminine COMMENT SE LE Ministère de l Éducation du Québec Direction générale de Montréal Centre de documentation 600 rue Fullum, 10ième étage Montréal, H2K 4L1 Tél : (514) Bureau de consultation jeunesse

4 LA VIOLENCE ET LE SEXISME DANS LES VIDÉOCLIPS Oui Le document est gratuit. Veuillez prendre note qu il a déjà été distribué dans le réseau scolaire. Note : Cette fiche est inspirée du travail fait par la Direction de la santé publique de Montréal. Bureau de consultation jeunesse

5 MODÈLES DE SEXE ET RAPPORTS À L ÉCOLE Ce guide de 124 pages aborde les dangers de marginalisation (sociale et économique) inhérents au décrochage scolaire, propose 14 activités pédagogiques touchant les modèles de sexe et enfin, présente différents outils de référence. Soulignons que ce guide fait suite à une enquête garçons et filles : stéréotypes et réussite scolaire dans lequel on retrouve une analyse détaillée de ce que les jeunes pensent de l école, des diverses activités scolaires, des loisirs et des relations interpersonnelles. Guide, activités et outils de référence GROUPE VISÉ Les élèves du 3 ième secondaire. ÉLÉMENTS DE CONTENU Le guide est divisé en trois parties : Elle situe les résultats de la recherche dans le contexte de marginalisation inhérent au décrochage scolaire et les grandes lignes de la réussite scolaire comparée entre les filles et les garçons. Les 14 activités pédagogiques touchant les modèles de sexe, les rapport à l école, les relations entre garçons et filles, les stéréotypes, les loisirs. Des pistes de discussion sont aussi proposées afin de situer l activité dans un contexte plus large ou pour aborder un aspect précis. Les outils de référence : articles, ouvrages, traitant du décrochage scolaire, de la réussite éducative, des problèmes liés spécifiquement à l adolescence. ORGANISME À L ORIGINE DE L OUTIL CRIRES / Université Laval Tél : (418) Bureau de consultation jeunesse

6 MODÈLES DE SEXE ET RAPPORTS À L ÉCOLE L OUTIL A ÉTÉ PRODUIT EN : 1996 COMMENT SE LE En librairie ou Aux Éditions du Remue-Ménage 4428 boul. St-Laurent Montréal, H2W 1Z5 Tél : (514) $ + taxes Pour les commandes aux Éditions du Remue-Ménage, il faut ajouter 3.30 $ pour les frais de port et de manutention. Note : Cette fiche est inspirée du travail fait par la Direction de la santé publique de Montréal. Bureau de consultation jeunesse

7 SEXISME DANS LES MÉDIAS Un texte de réflexion sur le rôle que jouent les médias vis-à-vis de la violence et du sexisme dans notre société. Texte de réflexion GROUPES VISÉS Les intervenant-e-s et les parents. L OUTIL A ÉTÉ PRODUIT EN : 1994 ORGANISME À L ORIGINE DE L OUTIL Évaluation-Médias 517 Wellington Street West #400 Toronto, M5V 1G1 Tél : (416) Courriel : COMMENT SE LE Téléchargeable sur Internet ou en contactant Évaluation-médias Oui Note : Cette fiche est inspirée du travail fait par la Direction de la santé publique de Montréal. Bureau de consultation jeunesse

8 CLIPPE MAIS CLIPPE ÉGAL! Cette vidéo de 25 minutes a pour thème la violence et le sexisme dans les vidéoclips. Ce court métrage est accompagné d un guide d animation proposant cinq ateliers de 50 minutes. Déclencheur vidéo GROUPE VISÉ Les jeunes de 10 à 14 ans. OBJECTIFS Développer l esprit critique des jeunes par rapport au sexisme et à la violence dans les vidéoclips. Encourager la contribution des jeunes dans la lutte contre le sexisme et la violence. Valoriser la créativité des jeunes. ÉLÉMENTS DE CONTENU La vidéo est une dramatique qui entoure la production d un vidéoclip par trois garçons et trois filles. Ils tombent d abord dans le piège de la violence mais se ravisent. Elle contient également des témoignages de leaders d opinion. Les trois premiers ateliers proposés se rapportent à la vidéo elle-même et les deux autres à du matériel préparé par l enseignant-e à partir de vidéoclips récents. ORGANISMES À L ORIGINE DE L OUTIL Ministère de l Éducation/Coordination à la condition féminine Ministère de la Sécurité publique Ministère des Communications Ministère des Affaires culturelles Bureau de consultation jeunesse

9 CLIPPE MAIS CLIPPE ÉGAL! L OUTIL A ÉTÉ PRODUIT EN : 1990 COMMENT SE LE Le guide d animation est disponible au : Centre de documentation Direction régionale de Montréal Ministère de l Éducation 600 rue Fullum, 10ième étage Montréal, H2K 4L1 Tél : (514) La vidéo est disponible à la : Vidéothèque / MRCI 1056 Louis-Alexandre Taschereau Québec, G1R 5E 6 Oui Le guide d animation est gratuit. La vidéo peut être empruntée à la Vidéothèque. Note : Cette fiche est inspirée du travail fait par la Direction de la santé publique de Montréal. Bureau de consultation jeunesse

10 LA MÉDIATION GROUPE À GROUPE * LAVAL * La médiation groupe à groupe est une démarche visant à mettre en lien des groupes de filles et de gars autour de la question des relations hommes / femmes. Les groupes se communiquent par le biais de l écriture, suscitant ainsi de nombreux débats au sein du groupe et entre les différents groupes. Ce processus doit s étaler sur une période minimale de deux mois. Animation (minimum de 8 rencontres) GROUPE VISÉ Les jeunes de 16 à 25 ans Les milieux de vie; les HLM et les centres d éducation aux adultes OBJECTIFS Faire prendre conscience des différences dans les relations hommes / femmes Créer un sentiment de solidarité chez les jeunes femmes. Faire prendre conscience aux gars le pouvoir que la société leur confère. APPROCHE Féministe L OUTIL A ÉTÉ PRODUIT EN : 2003 ORGANISME À L ORIGINE DE L OUTIL Bureau de consultation Jeunesse COMMENT SE LE Bureau de consultation jeunesse (514) Bureau de consultation jeunesse

11 LA MÉDIATION GROUPE À GROUPE * LAVAL * FORMATION OBLIGATOIRE Une formation est obligatoire avant d amorcer le travail des groupes. On peut la recevoir du Désisyphe en contactant : Michel Parazelli, UQAM poste 2746 Bureau de consultation jeunesse

DOCUMENT DE PRÉSENTATION DE LA

DOCUMENT DE PRÉSENTATION DE LA DOCUMENT DE PRÉSENTATION DE LA Tournée régionale de sensibilisation à la diversification des choix professionnels OBJECTIF GÉNÉRAL ET CLIENTÈLE VISÉE La Tournée régionale est un projet mis sur pied pour

Plus en détail

Information Appel à participant e s

Information Appel à participant e s DDCP YD/NHSM (2015) 26 FR Strasbourg, le 3 décembre 2015 en coopération avec l Unité Egalité de genre Combattre le discours de haine sexiste Un séminaire réunissant des militant e s, chercheuses, chercheurs

Plus en détail

Fiches signalétiques Outils généraux

Fiches signalétiques Outils généraux BANQUE D ACTIVITÉS PRÉVENTIVES DESCRIPTION SOMMAIRE DE L OUTIL Cette banque d activités préventives (549 pages) fournit aux différents intervenants et intervenantes jeunesse des informations sur l animation

Plus en détail

«RACCROCHER DE TOUTES SES FORCES!»

«RACCROCHER DE TOUTES SES FORCES!» «RACCROCHER DE TOUTES SES FORCES!» Journée régionale sur le retour aux études Mercredi le 28 janvier 2015 8h45 à 12h30 Invitations Au cours du mois de décembre plus d une centaine d invitations ont été

Plus en détail

Semaine européenne de la démocratie locale

Semaine européenne de la démocratie locale Semaine européenne de la démocratie locale TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LA SEDL 8 Vos contacts 1 Le contexte général et les objectifs de la SEDL 2 Participer à la SEDL Qui et comment? 7 Les formulaires

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable *******************

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* STRATEGIE NATIONALE EN MATIERE D EDUCATION POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE **************************

Plus en détail

ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES. Normes du Conseil de l Europe

ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES. Normes du Conseil de l Europe ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES Normes du Conseil de l Europe L égalité de genre est capitale pour la protection des droits de l homme, le fonctionnement de la démocratie, le respect de l État de

Plus en détail

L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES

L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES DE 16 A 25 ANS EN SITUATION D ILLETTRISME L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES Situation de personnes de plus de 16 ans ayant été scolarisées en France au moins 5

Plus en détail

UCL. Qualité de vie et santé en milieu étudiant. Équipe santé. Service d aide aux étudiants

UCL. Qualité de vie et santé en milieu étudiant. Équipe santé. Service d aide aux étudiants chartesanté-2 24/06/04 21:43 Page 1 Équipe santé Qualité de vie et santé en milieu étudiant CHARTE Recueil des principes fondamentaux pour promouvoir la santé et la qualité de vie en milieu étudiant. Service

Plus en détail

La collaboration en contexte

La collaboration en contexte Lavoie, J., Universitéde Sherbrooke, Beaumont, C., Université Laval, Couture, C., Universitédu Québec àtrois-rivières. Bref survol des connaissances actuelles concernant les pratiques collaboratives en

Plus en détail

Fiches signalétiques Les gangs de rue et la prostitution. Pièce de théâtre déclencheur et un guide d animation

Fiches signalétiques Les gangs de rue et la prostitution. Pièce de théâtre déclencheur et un guide d animation LE PRINCE SERPENT DESCRIPTION SOMMAIRE DE L OUTIL Cette pièce de théâtre interactive a pour objectif de sensibiliser les jeunes au phénomène des gangs de rue et à la prostitution juvénile en dénonçant

Plus en détail

IMPORTANCE D UN RÉSEAU INTÉGRÉ

IMPORTANCE D UN RÉSEAU INTÉGRÉ 21 février 2012 IMPORTANCE D UN RÉSEAU INTÉGRÉ DE SERVICES CONTINUS DANS LA RÉALISATION DE PROJETS DE VIE STIMULANTS POUR LES PERSONNES AYANT SUBI UN AVC Christian Lalonde Coordonnateur clinique Programme

Plus en détail

Cadre de résultats et d allocation de ressources de l UNICEF pour le Bhoutan, 2014-2018**

Cadre de résultats et d allocation de ressources de l UNICEF pour le Bhoutan, 2014-2018** Nations Unies Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour le développement, du Fonds des Nations Unies pour la population et du Bureau des Nations Unies pour les services d appui aux projets

Plus en détail

Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire

Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire Denis Morin Directeur-conseil en entrepreneuriat Commission scolaire de l Énergie 1 er forum sur les retombées de

Plus en détail

«J ai le cœur à Verdun» «Nos actions, nos stratégies, nos limites»

«J ai le cœur à Verdun» «Nos actions, nos stratégies, nos limites» «J ai le cœur à Verdun» «Nos actions, nos stratégies, nos limites» Roger Cadieux, M.D. CSPQ (santé communautaire) Président du Forum économique de Verdun Direction de la santé publique Montréal Plan de

Plus en détail

Les interventions collectives qui permettent d engager des personnes durablement dans une activité physique

Les interventions collectives qui permettent d engager des personnes durablement dans une activité physique Les interventions collectives qui permettent d engager des personnes durablement dans une activité physique Paris 25 03 2006 d après une intervention à la conférence de consensus sur les recommandations

Plus en détail

Le plagiat scolaire à l aide des technologies. Catherine Darrémont Adjointe à la Direction des études 10 mars 2008

Le plagiat scolaire à l aide des technologies. Catherine Darrémont Adjointe à la Direction des études 10 mars 2008 Le plagiat scolaire à l aide des technologies Catherine Darrémont Adjointe à la Direction des études 10 mars 2008 Le plagiat Un dossier complexe qui interpelle en ce qui a trait : À la prévention À la

Plus en détail

FORMATION L ENFANT ET LE JEU

FORMATION L ENFANT ET LE JEU FORMATION L ENFANT ET LE JEU Le jeu est au cœur du métier de l animateur car il est un moyen de connaître, de comprendre et d accompagner l enfant dans son développement. Les enjeux éducatifs liés au jeu

Plus en détail

GUIDE D ANIMATION PÉDAGOGIQUE DU DIAPORAMA SUR LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ

GUIDE D ANIMATION PÉDAGOGIQUE DU DIAPORAMA SUR LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ GUIDE D ANIMATION PÉDAGOGIQUE DU DIAPORAMA SUR LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ Une production du 2009 Réseau de recherché en santé des populations du Québec TABLE DES MATIÈRES Contexte...3 1. But poursuivi

Plus en détail

Choix et consentement éclairé : réflexions éthiques dans le domaine de la maternité, de la conception à l accouchement

Choix et consentement éclairé : réflexions éthiques dans le domaine de la maternité, de la conception à l accouchement Choix et consentement éclairé : réflexions éthiques dans le domaine de la maternité, de la conception à l accouchement Alberto Bondolfi Université de Lausanne Théologien et éthicien Comité national d éthique

Plus en détail

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Organisme : Université Claude Bernard Lyon1 Dates : février 2013- septembre 2013 Présentation

Plus en détail

Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation. Québec, 14 octobre 2014

Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation. Québec, 14 octobre 2014 Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation Québec, 14 octobre 2014 Objectifs et déroulement Objectifs : Réfléchir sur ses pratiques et diagnostiquer le niveau d engagement

Plus en détail

Guide du concours. Lancement du concours : 13 janvier 2016. Finale nationale : 29 et 30 avril 2016 au Cégep de Trois-Rivières

Guide du concours. Lancement du concours : 13 janvier 2016. Finale nationale : 29 et 30 avril 2016 au Cégep de Trois-Rivières Guide du concours Lancement du concours : 13 janvier 2016 Finale nationale : 29 et 30 avril 2016 au Cégep de Trois-Rivières Centre de démonstration en sciences physiques 1 PARTIE 1 : LE CONCOURS LE CONCOURS

Plus en détail

Syllabus - Activité de perfectionnement des concepteurs et diffuseurs de formation 2015

Syllabus - Activité de perfectionnement des concepteurs et diffuseurs de formation 2015 Syllabus - Activité de perfectionnement des concepteurs et diffuseurs de formation 2015 «Formations performantes» Informations générales Date : Québec : 8 octobre 2015 Montréal : 20 octobre 2015 Heure

Plus en détail

Approche des facteurs psychosociaux dans les centres d appels d urgence 911 de la sécurité publique municipale du Québec

Approche des facteurs psychosociaux dans les centres d appels d urgence 911 de la sécurité publique municipale du Québec Approche des facteurs psychosociaux dans les centres d appels d urgence 911 de la sécurité publique municipale du Québec Georges Toulouse, IRSST Louise St-Arnaud, Université Laval Denis Duhalde, Alain-Steve

Plus en détail

Actions et formations

Actions et formations Catalogue 2013 Actions et formations en éducation pour la santé 1 l adessa, spécialiste de l éducation pour la santé dans l Ain depuis plus de 30 ans Association loi 1901 elle favorise l éducation pour

Plus en détail

L intégration scolaire des jeunes réfugiés. Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo

L intégration scolaire des jeunes réfugiés. Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo L intégration scolaire des jeunes réfugiés Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo Ce film est composé de 7 capsules vidéo qui donnent la parole à deux jeunes réfugiés et à cinq intervenants

Plus en détail

Le gouvernement Harper améliore concrètement la vie des femmes et des filles d un bout à l autre du Canada

Le gouvernement Harper améliore concrètement la vie des femmes et des filles d un bout à l autre du Canada Le gouvernement Harper améliore concrètement la vie des femmes et des filles d un bout à l autre du Canada Le gouvernement Harper est bien déterminé à améliorer la vie des femmes et des filles d un bout

Plus en détail

L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les

L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les Mars 2011 L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les Les hommes sont bien plus performants que les femmes dans les métiers techniques Les femmes s investissent

Plus en détail

Recherche auprès des mentors du Réseau M et analyse en dyade avec leur mentoré : Résumé des principaux résultats

Recherche auprès des mentors du Réseau M et analyse en dyade avec leur mentoré : Résumé des principaux résultats Recherche auprès des mentors du Réseau M et analyse en dyade avec leur mentoré : Résumé des principaux résultats Réalisé par Étienne St-Jean, Ph.D. Professeur en management, Université du Québec à Trois-Rivières

Plus en détail

PREMIÈRES JOURNÉES NATIONALES D ACTION CONTRE L ILLETTRISME. Discours de Mme George Pau-Langevin, Ministre des outre-mer. - Lundi 8 septembre 2014

PREMIÈRES JOURNÉES NATIONALES D ACTION CONTRE L ILLETTRISME. Discours de Mme George Pau-Langevin, Ministre des outre-mer. - Lundi 8 septembre 2014 PREMIÈRES JOURNÉES NATIONALES D ACTION CONTRE L ILLETTRISME Discours de Mme George Pau-Langevin, Ministre des outre-mer - Lundi 8 septembre 2014 - SEUL LE PRONONCÉ FAIT FOI L illettrisme : un handicap

Plus en détail

INTRODUCTION À LA CCSC Planification de la communication pour la CCSC. 2-6 mai 2011 Haïti

INTRODUCTION À LA CCSC Planification de la communication pour la CCSC. 2-6 mai 2011 Haïti INTRODUCTION À LA CCSC Planification de la communication pour la CCSC 2-6 mai 2011 Haïti COMMUNICATION POUR LE CHANGEMENT SOCIAL ET DU COMPORTEMENT Les caractéristiques qui la définissent : La CCSC est

Plus en détail

Les résidents de l arrondissement Montréal-Nord et la vie municipale Indicateur Municipal 2015

Les résidents de l arrondissement Montréal-Nord et la vie municipale Indicateur Municipal 2015 Les résidents de l arrondissement Montréal-Nord et la vie municipale Indicateur Municipal 2015 Présentation des résultats Par : Cyntia Darisse, chargée de projet Le 27 novembre 2015 Contexte et objectifs

Plus en détail

Bilan 2003-2004 et planification 2004-2005

Bilan 2003-2004 et planification 2004-2005 CS041029-546 Comité des jeunes Bilan 2003-2004 et planification 2004-2005 Préparé par : Guy Blais, conseiller à la formation syndicale, à la relève et aux relations internationales 23 août 2004 7, rue

Plus en détail

QUESTIONNAIRE du Plan d action international de Madrid sur le vieillissement 31 juillet 2015

QUESTIONNAIRE du Plan d action international de Madrid sur le vieillissement 31 juillet 2015 QUESTIONNAIRE La résolution 24/20 du Conseil des droits de l homme a prié l Experte Indépendante chargée de promouvoir l exercice par les personnes âgées de tous les droits de l homme d analyser les incidences

Plus en détail

RÔLE DE L UNIVERSITE DANS LA DIFFUSION DE LA CULTURE ENTREPRENARIALE. Prof. Mahmoud ZOUAOUI Université de Tunis

RÔLE DE L UNIVERSITE DANS LA DIFFUSION DE LA CULTURE ENTREPRENARIALE. Prof. Mahmoud ZOUAOUI Université de Tunis RÔLE DE L UNIVERSITE DANS LA DIFFUSION DE LA CULTURE ENTREPRENARIALE Prof. Mahmoud ZOUAOUI Université de Tunis Culture entreprenariale: ensemble de principes qui orientent le comportement des personnes

Plus en détail

Checkliste "assessment"

Checkliste assessment Checkliste "assessment" Fonction Cette checkliste peut vous être utile pour... décider si le projet envisagé est nécessaire et sensé identifier les besoins objectifs et subjectifs ne pas passer à côté

Plus en détail

Introduction au soutien sociocommunautaire

Introduction au soutien sociocommunautaire Introduction au soutien sociocommunautaire Durée estimée : 10 minutes Ce projet a été réalisé grâce à l appui financier de la Société d habitation du Québec Les problématiques multiples des résidents en

Plus en détail

Banque de stratégies d écriture

Banque de stratégies d écriture Banque de stratégies d écriture Pour un enseignement explicite De la 1 re à la 7 e année Document d appui pour les programmes d études de français langue première et de français langue seconde immersion

Plus en détail

Programmes de formation de courte durée

Programmes de formation de courte durée Programmes de formation de courte durée 1 Éducation à la Culture et à la Citoyenneté européennes http://www.elicitplus.eu Table des matières Prévenir la violence à l école : comprendre pour agir... 4 Comment

Plus en détail

Comité initiateur du projet

Comité initiateur du projet Comité initiateur du projet Comité de stratégie de promotion, de diffusion et d animation d outils favorisant Les organismes membres du comité la citoyenneté : Les organismes membres du comité : La mission

Plus en détail

Michel Belli, directeur de la société Orsys

Michel Belli, directeur de la société Orsys Paris La Défense, le 3 octobre 2013 Moi, Michel Belli, directeur de la société Orsys, renouvelle ce jour mon engagement vis-à-vis du Pacte mondial de l ONU et mon implication à respecter et faire respecter

Plus en détail

AU NOM DE: L Association canadienne pour l avancement des femmes, du sport et de l activité physique (ACAFS)

AU NOM DE: L Association canadienne pour l avancement des femmes, du sport et de l activité physique (ACAFS) Programmes d activités physiques s parascolaires pour les filles et les jeunes femmes POLITIQUE ET RECOMMANDATIONS DROIT D AUTEUR 2011 ACAFS Octobre 2011 Les fournisseurs de programmes d activités physiques

Plus en détail

PROFESSIONNALISATION DES «METIERS AGRICOLES» AU BENIN, ET SI LE «MARAICHAGE» MARQUE LE DEBUT DU PROCESSUS?

PROFESSIONNALISATION DES «METIERS AGRICOLES» AU BENIN, ET SI LE «MARAICHAGE» MARQUE LE DEBUT DU PROCESSUS? 1 II e CONFERENCE INTERNATIONALE DU RESEAU «FORMATION AGRICOLE ET RURALE» (FAR) «Rôle des acteurs dans l orientation et le fonctionnement des dispositifs de formation rurale pour le développement» TUNIS

Plus en détail

EGALITÉ ENTRE LES FEMMES

EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ÉGALITÉ CHERCHEUSE FEMME ENSEIGNEMENT HOMME ÉTUDIANTE EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Charte pour l Égalité MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE MINISTÈRE DES DROITS DES FEMMES

Plus en détail

Violence conjugale vécue par les aînées 1

Violence conjugale vécue par les aînées 1 Violence conjugale vécue par les aînées 1 7 À ce jour, l intervention en matière de violence La violence psychologique, conjugale auprès des femmes aînées a été peu abordée. «Ça fait son chemin et ça On

Plus en détail

Audit du conseil d administration. Partie A Profil général, connaissances, compétences et expertises

Audit du conseil d administration. Partie A Profil général, connaissances, compétences et expertises Audit du conseil d administration En suivi des modifications apportées à la Loi sur les services de santé et les services sociaux 1 apportées par le projet de loi n o 127 sanctionné le 13 juin 2011, Loi

Plus en détail

Profiter des salons existants pour expliquer au plus jeune public les atouts du métier.

Profiter des salons existants pour expliquer au plus jeune public les atouts du métier. Atelier : Image et attractivité de notre métier d agriculteur PROJET Equipe : Benoît Latour, Sophie Bidet, Yves Delcroix Trame de rédaction : Yves Delcroix Présents le 13 mars 2012 : Mme S Thouet, Mme

Plus en détail

BONNE PRATIQUE 11 ESPAGNE - PROGRAMME ACCEDER POUR L EMPLOI DE LA POPULATION GITANE

BONNE PRATIQUE 11 ESPAGNE - PROGRAMME ACCEDER POUR L EMPLOI DE LA POPULATION GITANE BONNE PRATIQUE 11 ESPAGNE - PROGRAMME ACCEDER POUR L EMPLOI DE LA POPULATION GITANE TYPE D'ACTION Programme ACCEDER pour l emploi de la population gitane NIVEAU DE LA BONNE PRATIQUE reproduite Page 1/12

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE

AVIS DE VACANCE DE POSTE AVIS DE VACANCE DE POSTE INTITULE DU POSTE Gestionnaire de Projet «IMPACT» PROGRAMME LIEU D AFFECTATION RESPONSIBLE HIERARCHIQUE NATURE DE CONTRAT RDC Goma Directeur de Programme CDD (1an renouvellable)

Plus en détail

Siège social 7900, boul. Taschereau, édifice E, bureau 100, Brossard Qc J4X 1C2 Téléphone : 450 466-7036 Télécopieur : 450 466-5134

Siège social 7900, boul. Taschereau, édifice E, bureau 100, Brossard Qc J4X 1C2 Téléphone : 450 466-7036 Télécopieur : 450 466-5134 Siège social 7900, boul. Taschereau, édifice E, bureau 100, Brossard Qc J4X 1C2 Téléphone : 450 466-7036 Télécopieur : 450 466-5134 LA FORMATION, UN OUTIL INDISPENSABLE AU DÉVELOPPEMENT DE LA VIE SYNDICALE

Plus en détail

Demande d inscription de site hôte 2015

Demande d inscription de site hôte 2015 Demande d inscription de site hôte 2015 Merci de votre intérêt pour l organisation d un événement Vert la guérison présenté par Subaru à votre club de golf. Golf Canada et la Fondation du cancer du sein

Plus en détail

Un outil pour suivre une démarche communautaire

Un outil pour suivre une démarche communautaire Paule Simard avec la collaboration de Ginette Paré et Diane Champagne Un outil pour suivre une démarche communautaire Outil développé dans le cadre de la recherche «Évaluation d initiatives de développement

Plus en détail

LE GUIDE. Définir un projet. L appel à initiatives de la Croix-Rouge française

LE GUIDE. Définir un projet. L appel à initiatives de la Croix-Rouge française LE GUIDE Définir un projet L appel à initiatives de la Croix-Rouge française 2 Définir un projet Un projet, c est une idée qui se transforme en réalité Monter un projet c est vouloir changer quelque chose

Plus en détail

Référentiel des villes apprenantes. Liste de caractéristiques clés et méthodes d évaluation

Référentiel des villes apprenantes. Liste de caractéristiques clés et méthodes d évaluation Référentiel des villes apprenantes Liste de caractéristiques et méthodes d évaluation Adopté à la Conférence internationale sur les villes apprenantes Pékin, Chine, - octobre 0 Référentiel des villes apprenantes

Plus en détail

Document d information Processus de demande de subvention

Document d information Processus de demande de subvention Document d information Processus de demande de subvention TABLE DES MATIÈRES 1. DESCRIPTION DU PROGRAMME... 1 Aperçu Objectifs Groupes cibles et jumelage 2. MODALITÉS D INSCRIPTION AU PROGRAMME... 2 Critères

Plus en détail

ÉLECTIONS SCOLAIRES 2 NOVEMBRE 2014 L ABC D UNE CAMPAGNE. electionsscolaires2014.com

ÉLECTIONS SCOLAIRES 2 NOVEMBRE 2014 L ABC D UNE CAMPAGNE. electionsscolaires2014.com ÉLECTIONS SCOLAIRES 2 NOVEMBRE 2014 L ABC D UNE CAMPAGNE É L E C T O R A L E electionsscolaires2014.com Quoi faire pour réussir une campagne électorale? Connaître le rôle d un élu scolaire. Connaître le

Plus en détail

Guide d application : Compétences de base des administrateurs (Catégorie 1)

Guide d application : Compétences de base des administrateurs (Catégorie 1) 4711 Yonge Street Suite 700 Toronto ON M2N 6K8 Telephone: 416-325-9444 Toll Free 1-800-268-6653 Fax: 416-325-9722 4711, rue Yonge Bureau 700 Toronto (Ontario) M2N 6K8 Téléphone : 416 325-9444 Sans frais

Plus en détail

L approche par milieu de vie : particularités et avantages

L approche par milieu de vie : particularités et avantages Diapositive 1 L approche par milieu de vie : particularités et avantages par Pierre Maurice Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) L approche par milieu de vie, particularités s et avantages

Plus en détail

Éléments clés des échanges tenus dans le cadre de la Journée de réflexion sur l Initiative concertée pour le développement des jeunes enfants

Éléments clés des échanges tenus dans le cadre de la Journée de réflexion sur l Initiative concertée pour le développement des jeunes enfants Éléments clés des échanges tenus dans le cadre de la Journée de réflexion sur l Initiative concertée pour le développement des jeunes enfants 12 novembre 2015 Les inspirations d ailleurs et la réflexion

Plus en détail

SITUATION DES JEUNES EN TUNISIE. Tunis 13 novembre 2012

SITUATION DES JEUNES EN TUNISIE. Tunis 13 novembre 2012 SITUATION DES JEUNES EN TUNISIE Tunis 13 novembre 2012 Introduction La jeunesse est un stade qui sépare l enfance de l âge adulte de l individu, vécu différemment d une personne à une autre où chacun organise

Plus en détail

Formation continue OAAQ

Formation continue OAAQ En collaboration avec l ENAP Montréal, 29 Mars 2011 Le Centre Sheraton de Montréal Québec, 05 Avril 2011 Hôtel Delta La formation continue vise à favoriser auprès des professionnels de l administration,

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE SAINTE-MARIE APPEL A PROJET 2015. Contrat de ville de Sainte-Marie Page 1

CONTRAT DE VILLE DE SAINTE-MARIE APPEL A PROJET 2015. Contrat de ville de Sainte-Marie Page 1 CONTRAT DE VILLE DE SAINTE-MARIE APPEL A PROJET 2015 Contrat de ville de Sainte-Marie Page 1 I. CADRE GENERAL La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 Février 2014 (loi n 2014

Plus en détail

Projet de Plan d action en matière de communication pour la RHN2

Projet de Plan d action en matière de communication pour la RHN2 Projet de Plan d action en matière de communication pour la RHN2 Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement (PMCED) 9 e réunion du Comité de pilotage Du 29 février au

Plus en détail

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire Recommandations Vers

Plus en détail

Colloque sur les initiatives locales de développement territorial durable Jean Fortin, maire de Ville de Baie-Saint-Paul

Colloque sur les initiatives locales de développement territorial durable Jean Fortin, maire de Ville de Baie-Saint-Paul Colloque sur les initiatives locales de développement territorial durable Jean Fortin, maire de Ville de Baie-Saint-Paul 1 Plan de la présentation 1. Origine de la démarche 2. Méthodologie 3. La concrétisation

Plus en détail

Indicateurs de performance. P. Noreau A. Ruiz G. St-Laurent - J. Vallerand

Indicateurs de performance. P. Noreau A. Ruiz G. St-Laurent - J. Vallerand Indicateurs de performance P. Noreau A. Ruiz G. St-Laurent - J. Vallerand Plan Pourquoi se pencher sur la performance? La mesure, instrument de pilotage La notion de performance Les indicateurs Les tableaux

Plus en détail

Date limite : 30 juin 2014

Date limite : 30 juin 2014 Aide à l éducation (bourse d études) pour les enfants africains ayant perdu leurs parents Ashinaga recherche des enfants de 49 pays d Afrique Subsaharienne qui ont perdu un ou deux de leurs parents et

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Stratégie pro-parent

Stratégie pro-parent Stratégie pro-parent Objectifs généraux : 1. Amélioration de la communication 1.1. Entre l école et les parents 1.2. Institutionnelle avec l école et les parents 1.3. Entre la Commission scolaire et le

Plus en détail

AVIS DE REQUÊTE ET D AUDIENCE ÉCRITE

AVIS DE REQUÊTE ET D AUDIENCE ÉCRITE Ontario Energy Board Commission de l énergie de l Ontario EB-2013-0381 AVIS DE REQUÊTE ET D AUDIENCE ÉCRITE SOUMISSION POUR EXAMEN D UNE DEMANDE DE TARIFS POUR L EXERCICE 2014 FORMULÉE PAR L INDEPENDENT

Plus en détail

ENFANTS ADOLESCENTS ADULTES PERSONNES ÂGÉES

ENFANTS ADOLESCENTS ADULTES PERSONNES ÂGÉES ENFANTS ADOLESCENTS ADULTES PERSONNES ÂGÉES Centre d Évaluation Neuropsychologique et d Aide à l Apprentissage Programmation 2015 : ATELIERS/FORMATIONS/CONFÉRENCES 170, boul. Taschereau, bureau 250 La

Plus en détail

Santé mentale des familles sans domicile. Nicolas Oppenchain et Stéphanie Vandentorren Observatoire du Samusocial de Paris

Santé mentale des familles sans domicile. Nicolas Oppenchain et Stéphanie Vandentorren Observatoire du Samusocial de Paris Santé mentale des familles sans domicile Nicolas Oppenchain et Stéphanie Vandentorren Observatoire du Samusocial de Paris Contexte et objectifs Mieux documenter les caractéristiques sociales des personnes

Plus en détail

www.ccsc-cssge.ca Feuillet d information du CSRHSGE pour les enseignantes et enseignants de niveau postsecondaire en éducation à la petite enfance

www.ccsc-cssge.ca Feuillet d information du CSRHSGE pour les enseignantes et enseignants de niveau postsecondaire en éducation à la petite enfance Feuillet d information du CSRHSGE pour les enseignantes et enseignants de niveau postsecondaire en éducation à la petite enfance À propos de nous Le Conseil sectoriel des ressources humaines des services

Plus en détail

Formation d animatrices et animateurs Granby 2016-2017 Accompagner et animer avec le Journal Créatif

Formation d animatrices et animateurs Granby 2016-2017 Accompagner et animer avec le Journal Créatif École le jet d Ancre inc. 164 rue Cowie, C.P. 13 Granby QC Canada J2G 8E2 (450) 372-4669 info@journalcreatif.com journalcreatif.com Formation d animatrices et animateurs Granby 2016-2017 Accompagner et

Plus en détail

CALENDRIER DES FORMATIONS Année 2015-2016

CALENDRIER DES FORMATIONS Année 2015-2016 CALENDRIER DES FORMATIONS Année 2015-2016 WWW.CASIOPE.ORG POUR LES INTERVENANTS EN PETITE ENFANCE POUR LES GESTIONNAIRES ET LES RESPONSABLES DU SOUTIEN PÉDAGOGIQUE Table des matières POUR TOUS LES INTERVENANTS

Plus en détail

STAGES POUR PROFESSEURS DE FRANCAIS 2015 PROGRAMME DE FORMATION «MOTIVER POUR AGIR»

STAGES POUR PROFESSEURS DE FRANCAIS 2015 PROGRAMME DE FORMATION «MOTIVER POUR AGIR» STAGES POUR PROFESSEURS DE FRANCAIS 2015 PROGRAMME DE FORMATION «MOTIVER POUR AGIR» Participants : professeurs de l enseignement primaire, secondaire ou supérieur, enseignant le français langue étrangère

Plus en détail

LE RÉSEAU DES DS VU À TRAVERS LA LUNETTE DE L EMPOWERMENT

LE RÉSEAU DES DS VU À TRAVERS LA LUNETTE DE L EMPOWERMENT LE RÉSEAU DES DS VU À TRAVERS LA LUNETTE DE L EMPOWERMENT William A. «Bill» Ninacs Conférence nationale des DS de la FTQ Laval (Québec) décembre 2012 Esther et moi : PLAN DE LA PRÉSENTATION le développement

Plus en détail

Management, stress et risques psychosociaux

Management, stress et risques psychosociaux S. CHAMPION - 1 Management et RP Management, stress et risques psychosociaux Objectifs Cette action de formation propose de : Comprendre et d identifier les risques psychosociaux Acquérir une culture commune

Plus en détail

Le plan de valorisation et d amélioration de la qualité de la langue française au Cégep de Sherbrooke : «Le français : un plus»

Le plan de valorisation et d amélioration de la qualité de la langue française au Cégep de Sherbrooke : «Le français : un plus» Le plan de valorisation et d amélioration de la qualité de la langue française au Cégep de Sherbrooke : «Le français : un plus» Par Guillaume Lachapelle, conseiller pédagogique responsable de la mise en

Plus en détail

Formations Hiver et printemps 2014. Atelier sur l évaluation évolutive

Formations Hiver et printemps 2014. Atelier sur l évaluation évolutive Nous offrons des ateliers sur mesure, adaptés spécifiquement à votre réalité et à vos besoins, ainsi que des formations planifiées, s appuyant sur l expertise et la pratique. Atelier sur l évaluation évolutive

Plus en détail

CHSCT : Formation générale agréée Etablissement de moins de 300 salariés

CHSCT : Formation générale agréée Etablissement de moins de 300 salariés Formation 3 jours Siège : 261 rue de Paris - 93556 MONTREUIL cedex CHSCT : Formation générale agréée Etablissement de moins de 300 salariés La formation Pour agir sur le travail et la santé en vue d une

Plus en détail

CONFÉRENCE DE CONSENSUS L APPRENTISSAGE ET L ENSEIGNEMENT CONTINUS DE LA LECTURE APPEL À CANDIDATURE DEVENIR MEMBRE DU JURY 16-17 MARS 2016 À LYON

CONFÉRENCE DE CONSENSUS L APPRENTISSAGE ET L ENSEIGNEMENT CONTINUS DE LA LECTURE APPEL À CANDIDATURE DEVENIR MEMBRE DU JURY 16-17 MARS 2016 À LYON CONFÉRENCE DE CONSENSUS L APPRENTISSAGE ET L ENSEIGNEMENT CONTINUS DE LA LECTURE APPEL À CANDIDATURE DEVENIR MEMBRE DU JURY 16-17 MARS 2016 À LYON En partenariat avec : 1 En 2014, le Conseil national d

Plus en détail

Directeur(trice) de la communication

Directeur(trice) de la communication Directeur(trice) de la communication Famille métier : Domaine d intervention : Communication externe Communication interne Relations publics Relations presse En entreprise / organisation Autres appelations

Plus en détail

OUTIL 1A CONTENU DE LA FORMATION DAFA

OUTIL 1A CONTENU DE LA FORMATION DAFA CONTENU SOMMAIRE Module 1 : Le monde du loisir OUTIL 1A CONTENU DE LA FORMATION DAFA 1.1 Introduction 0 h 30 1.2 Les principes d une communication efficace 1 h 00 1.3 Le travail d équipe 1 h 30 TOTAL POUR

Plus en détail

Qu est-ce que le soutien communautaire

Qu est-ce que le soutien communautaire Qu est-ce que le soutien communautaire Document issu d une série de formations offertes par la FOHM portant sur le soutien communautaire en logement social 2010 Page 1 de 5 Soutien communautaire : une

Plus en détail

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS POUR L ÉVALUATION D IMPACT DU PROGRAMME NATIONAL LEADERSHIP DE SERVICE 1. L Arche, qu est-ce que c est? ; «L'Arche rassemble des personnes, avec et sans déficience

Plus en détail

AVIS DE REQUÊTE ET D AUDIENCE SUR UNE MODIFICATION DES TARIFS DE DISTRIBUTION DE L ÉLECTRICITÉ. Hydro One Networks Inc.

AVIS DE REQUÊTE ET D AUDIENCE SUR UNE MODIFICATION DES TARIFS DE DISTRIBUTION DE L ÉLECTRICITÉ. Hydro One Networks Inc. Ontario Energy Board Commission de l énergie de l Ontario EB-2012-0136 AVIS DE REQUÊTE ET D AUDIENCE SUR UNE MODIFICATION DES TARIFS DE DISTRIBUTION DE L ÉLECTRICITÉ Hydro One Networks Inc. Hydro One Networks

Plus en détail

Deux grands objectifs sont mis en avant : la mise en valeur du patrimoine (naturel et culturel) le développement de la notion d'écocitoyenneté

Deux grands objectifs sont mis en avant : la mise en valeur du patrimoine (naturel et culturel) le développement de la notion d'écocitoyenneté Qu est-ce qu un CPIE? Le CPIE (Centre Permanent d Initiatives pour l Environnement) est un label d origine ministérielle, décerné par l union Nationale des CPIE, reconnue d utilité publique. Il est attribué

Plus en détail

Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès?

Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès? Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès? Cycle Innovation & Connaissance 81 petit déjeuner Stéphanie CHASSERIO, Professeure SKEMA

Plus en détail

Promotion des droits des femmes, de l approche genre et de l égalité femmes-hommes dans le monde Décembre 2012 La défense des droits des femmes et de

Promotion des droits des femmes, de l approche genre et de l égalité femmes-hommes dans le monde Décembre 2012 La défense des droits des femmes et de Promotion des droits des femmes, de l approche genre et de l égalité femmes-hommes dans le monde Décembre 2012 La défense des droits des femmes et de l égalité femmes-hommes est une priorité de l action

Plus en détail

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de:

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: ! Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: Trouver des moyens de sensibiliser la popula3on à la situa3on de la pauvreté locale. Offrir un répertoire de ressources. Par3ciper

Plus en détail

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014

Plus en détail

Faire vivre la. branche Aines

Faire vivre la. branche Aines Faire vivre la branche Aines 1. Les repères sur la branche Quelques repères sur le jeune de 15 à 18 ans, des ados aux jeunes adultes La quête de son identité L âge des ambitions Le temps des questions,

Plus en détail

29 juin 2010. * Soirée Réseau Accent Sur Elles :

29 juin 2010. * Soirée Réseau Accent Sur Elles : * Soirée Réseau Accent Sur Elles : «A vous de faire bouger les choses pour transformer la vie des femmes dans votre entreprise»! Restitution des ateliers 29 juin 2010 Agenda de cette soirée 18h30-18h40

Plus en détail

au poids et à l image corporelle: partage Directrice générale

au poids et à l image corporelle: partage Directrice générale Transformer les normes sociales reliées au poids et à l image corporelle: partage de l expérience d initiatives iti québécoises Fannie Dagenais Dt P MSc Fannie Dagenais, Dt.P., M.Sc. Directrice générale

Plus en détail

Au-delà de la formation :

Au-delà de la formation : Au-delà de la formation : Que peut-on faire pour favoriser l intégration des savoirs dans les pratiques et les décisions? Le forum de discussion comme stratégie Julie Dutil, M.A.P. et Stéfanie Rinfret,

Plus en détail

Guide pour les mentors et mentore s: Qu est-ce que le mentorat

Guide pour les mentors et mentore s: Qu est-ce que le mentorat Département d administration de la santé Guide pour les mentors et mentore s: Qu est-ce que le mentorat 2015 Programme de mentorat s adressant aux diplômés en administration de la santé de l Université

Plus en détail

Rapport global d activités de l Association «Chaml»pour la famille et la femme

Rapport global d activités de l Association «Chaml»pour la famille et la femme Rapport global d activités de l Association «Chaml»pour la famille et la femme Préambule L Association «Chaml» pour la Famille et la Femme a été constituée le 3 juillet 1998 conformément aux dispositions

Plus en détail

Fédération des médecins omnipraticiens du Québec. Programme de formation. Clés en main

Fédération des médecins omnipraticiens du Québec. Programme de formation. Clés en main Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Programme de formation Clés en main POLITIQUE ADOPTÉE PAR LE BUREAU DE LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS OMNIPRATICIENS DU QUÉBEC (FMOQ) «À la suite d un avis

Plus en détail