L intégration des TIC et des médias dans l enseignement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L intégration des TIC et des médias dans l enseignement"

Transcription

1 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement Inventaire des mesures et supports cantonaux facilitant l intégration des TIC à l école obligatoire et au gymnase Etat des lieux octobre 2008

2 Impressum Editeur Centre suisse des technologies de l information dans l enseignement CTIE Texte pour citation Delacrétaz Caroline, Steiner Mariana. L intégration des TIC et des médias dans l enseignement. Inventaire des mesures et supports cantonaux facilitant l intégration des TIC à l école obligatoire et au gymnase. Etat des lieux octobre CTIE, Bern Remerciements Nous remercions les responsables cantonaux pour les TIC qui, en prenant le temps de répondre à notre enquête, ont permis la réalisation de cette publication. Direction de Projet Caroline Delacrétaz Rédaction Mariana Steiner Traduction français-allemand Andreas Fehlmann l Karl Wimmer Corrections d Christian Gertsch Corrections f Jean-Luc Barras l Gideon Urbach Graphisme Jean-Marc Rossi, Atelier Rossi Tirage Publication en ligne uniquement Copyright Centre suisse des technologies de l information dans l enseignement (CTIE), Berne 2009, Reproduction autorisée avec mention de la source sauf pour usage commercial. Download CTIE 2009

3 Table des matières 1. Buts et déroulement de l enquête Objectifs Aspects méthodologiques 5 2. Résultats pour la scolarité obligatoire Les concepts officiels d intégration Les mesures politiques Les concepts pédagogiques Les plans d études TIC Les référentiels de compétences TIC Résultats pour le secondaire II Les concepts officiels d intégration Les mesures politiques Les concepts pédagogiques Les plans d études TIC Les référentiels de compétences TIC Resumé des résultats Annexes 16 CTIE 2009 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement 3

4 Avant-propos HarmoS Plan d études romand (PER) Deutschschweizer Lehrplan Avec HarmoS actuellement en cours de ratification auprès des cantons ainsi que les nouveaux plans d études intercantonaux en cours d élaboration (le Plan d études romand et le Deutschschweizer Lehrplan) le paysage éducationnel se prépare à une réforme. Dans ce contexte de transformations imminentes, il apparaît pertinent de faire «un arrêt sur image» sur la situation des technologies de l information et de la communication (TIC) dans la scolarité obligatoire et au secondaire II. Cet inventaire, effectué dans le cadre d une enquête menée auprès des 26 cantons et demicantons en octobre 2008, veut donner un aperçu sur la situation actuelle des TIC dans l enseignement. En particulier, il fait état des mesures (concepts officiels d intégration) et supports (concepts pédagogiques, plans d études et référentiels de compétences TIC, décisions politiques) existants pour faciliter une intégration réussie des TIC. Le Centre suisse des technologies de l information dans l enseignement (CTIE) a pour tâche de coordonner l information et de mettre en réseau les acteurs de l intégration des TIC dans la formation. Vingt-six cantons et demi-cantons ont répondu à cette enquête, nous les remercions chaleureusement. Mariana Steiner, collaboratrice scientifique Caroline Delacrétaz Zaugg, cheffe de projet Berne, janvier L intégration des TIC et des médias dans l enseignement CTIE 2009

5 1. Buts et déroulement de l enquête 1.1. Objectifs Les objectifs sont de : a. Connaître le degré scolaire au cours duquel chaque canton prévoit l introduction des TIC et des médias dans l enseignement obligatoire. b. Lister les concepts officiels d intégration présents dans les cantons pour le degré gymnasial. c. Lister les bases de travail existantes (décisions politiques, concepts pédagogiques, plans d études et/ou référentiels de compétences) dans ce domaine Aspects méthodologiques Le questionnaire de l enquête a été transmis aux différents responsables cantonaux durant le mois d octobre 2008, par le biais d un courrier électronique. Un texte d accompagnement chargé d informer les correspondants sur les buts et le déroulement de l enquête a été envoyé avec celui-ci. Des contacts téléphoniques ont ponctuellement eu lieu pour compléter l information. Le questionnaire est constitué de deux parties : la première concerne l école obligatoire et la seconde, le secondaire II. Afin d éviter toute surcharge inutile, le questionnaire a volontairement été construit avec un nombre restreint de questions de type fermé ou semi-fermé. Le tableau ci-dessous fait état du nombre de questionnaires envoyés et reçus. Cf. annexe 7 Récapitulatif des questionnaires envoyés et reçus Degré Questionnaires envoyés Questionnaires reçus N=27 N=26 Ecole obligatoire AG AI AR BE d BE f BL BS FR GE GL GR JU LU NE NW OW SG SH SO SZ TG TI UR VD VS ZG ZH AG AI AR BE d BE f BL FR GE GL GR JU LU NE NW OW SG SH SO SZ TG TI UR VD VS ZG ZH N=26 N=20 Gymnasial AG AI AR BE BL BS FR GE GL GR JU LU NE NW OW SG SH SO SZ TG TI UR VD VS ZG ZH AG AI AR BE FR GE GL GR LU NE NW OW SG SO SZ TG UR VS ZG ZH Be f: Berne partie francophone / Be d: Berne partie alémanique CTIE 2009 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement 5

6 Traitement des données Concernant les mesures politiques, les concepts pédagogiques, les référentiels de compétences et les plans d études, chaque canton était chargé de fournir les liens internet ou les documents s y rapportant. Souvent précis, parfois plus vagues, les liens internet indiqués pour retrouver les informations n ont pas toujours été évidents à suivre. De ce fait, cette enquête comprend une part de subjectivité. En effet, parmi les documents publiés, seuls ceux qui se rapprochaient le plus des documents recherchés dans le cadre de ce travail ont été retenus. 6 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement CTIE 2009

7 2. Résultats pour la scolarité obligatoire 2.1. Les concepts officiels d intégration Cette appellation désigne dans le cadre de cette enquête, un document représentant l ensemble des caractéristiques logistiques, pédagogiques, didactiques et financières liées à la mise en place d un projet d intégration des TIC. Ce dernier doit aussi régler le moment de l intégration des TIC dans la scolarité obligatoire. Pour être officiel, le concept doit avoir été rédigé et/ou avalisé par l autorité cantonale compétente en matière d éducation et de formation. Lorsque l on interroge les responsables cantonaux quant à l existence d un concept officiel pour l intégration des TIC dans leur canton, 22 cantons répondent par la positive. Seuls 4 cantons, mentionnent qu il n existe pas actuellement de concept en vigueur dans ce domaine. Au-delà de ce constat, l enquête a cherché à connaître le degré scolaire au cours duquel l intégration des TIC est prévue. La carte ci-dessous offre une vision globale des différents moments de l intégration des TIC dans les cantons. AG AI AR BE d BE f FR GE GL JU LU NE NW OW SG SH SO SZ TG UR VD VS ZG Les moments de l intégration des TIC à l école obligatoire BS SH TG JU SO BL AG ZH AR AI VD NE FR BE LU NW OW ZG UR SZ GL SG GR GE VS TI n EE école enfantine n 1P Première classe primaire n 3P Troisième classe primaire n 6/7P Première année secondaire (BS 6 ème année) / (GR/ZH : 7 ème année) n Pas de concept d'intégration Pas de données CTIE 2009 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement 7

8 Au vu des résultats, force est de constater que si tous les cantons ne prévoient pas l introduction des TIC au même moment, une certaine homogénéité semble toutefois se profiler dans les résultats. En effet, sur les 22 cantons possédant un concept d intégration, 13 d entre eux prévoient l introduction des TIC dès l école enfantine. Parmi les autres cantons, 7 l envisagent dès la première année de scolarité obligatoire, alors que 2 cantons la conçoivent à partir de la troisième année. BL GR ZH Enfin, 3 cantons ont mentionné ne pas avoir de concepts officiels d intégration pour l école primaire. Toutefois, dans ces cantons, l intégration des TIC est prévue à partir du degré secondaire I (pour BL en 6 ème et ZH/GR en 7 ème ). Cf. annexe 3 Notons encore que pour le canton de BL, l absence d un concept officiel d intégration est due au refus (en mai 2008) du Landrat face à la proposition du Regierungsrat concernant l introduction généralisée des TIC comme aide à l enseignement à l école primaire. Dans les Grisons, seul un concept pour le secondaire I a été élaboré ; il prévoit l introduction des TIC à partir de la 7 ème année de scolarité. Enfin, dans le canton de ZH, le concept d introduction généralisée des TIC à l école primaire a été interrompu en 2005 en raison de mesures économiques Les mesures politiques Dans le cadre de cette enquête, le terme de mesure politique se rapporte à tout document ou projet décrivant une reconnaissance politique liée à l intégration des TIC. Pour autant qu il s agisse de documents officiels, toutes formes de mesures (recommandations, décisions, décrets, arrêtés) sont englobées dans cette terminologie. AG AI BE d BE f BL FR GE GL GR JU NE NW OW SG SO SZ TG TI UR VD VS ZG Les responsables cantonaux ont été interrogés sur l état des mesures politiques accompagnant les concepts officiels d intégration. L analyse des réponses fournies indique que 22 cantons de l échantillon possèdent des mesures politiques concernant l intégration des TIC (en faveur ou en défaveur de l intégration). Des détails supplémentaires concernant la nature des mesures sont disponibles dans l annexe 3 du document. SH Notons encore que le canton de Schaffhouse a mentionné que des mesures politiques étaient en cours de discussion au moment de l enquête. 8 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement CTIE 2009

9 2.3. Les concepts pédagogiques Le terme de concept pédagogique désigne un document rassemblant les réflexions liées aux enjeux pédagogiques et didactiques de l intégration des TIC dans l enseignement. Ce dernier prévoit également la manière selon laquelle les TIC peuvent être intégrées de façon effective dans le cadre de la classe ou de l établissement scolaire. L enquête montre que 24 cantons de l échantillon possèdent un concept pédagogique concernant l intégration des TIC. AG AI BE d BE f BL FR GE GR JU LU NE NW OW SG SH SO SZ TG TI UR VD VS Ces concepts ont été classés en fonction de leur date d élaboration en allant des plus anciens aux plus récents (pour les liens URL, voir annexe 5). ZG ZH Classement des concepts pédagogiques selon leur date d élaboration et/ou de publication Non daté Cf. annexe 5 GR AG FR SG AI BL LU NW SZ ZG BE d BE f NE OW ZH BEd JU UR VD GE SH SO TG TI VS 2.4. Les plans d études TIC Le terme plan d études TIC désigne, dans cette enquête, un curriculum définissant les compétences que les élèves doivent acquérir aux différents stades de leur scolarité dans le domaine des TIC. En ce sens, un plan d études décrit le projet de formation des élèves et met à disposition du corps enseignant une description claire de la progression des apprentissages au cours de la scolarité. Après les concepts d intégration et les mesures politiques, une étape supplémentaire peut être envisagée afin de garantir une intégration des TIC réussie et porteuse de sens. En tant qu outil de référence pour les enseignantes et enseignants, les plans d études jouent un rôle important dans la préparation et le contenu des leçons. Ainsi envisagé, il est aisé de comprendre que la présence versus l absence des TIC dans les curriculums cantonaux peut avoir des répercussions sur leur intégration effective dans les salles de classe. CTIE 2009 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement 9

10 L enquête a donc cherché à dresser un portrait de la place des TIC dans les plans d études. AG AR BE d BL FR GE GL GR LU NE NW OW SG SO SZ TG UR VD VS ZG ZH Les réponses montrent que 21 cantons de l échantillon possèdent des plans d études TIC. La manière dont leur présence se manifeste dans les curriculums a été analysée. Le tableau ci-après propose une typologie des différents plans d études et la place qu ils concèdent aux TIC. Typologie des différents plans d études TIC Typologie des plans Définition d études Spécifique Document spécifique listant les compétences à atteindre uniquement dans le domaine des TIC Intégrée Pas de document spécifique : les compétences TIC sont présentées dans un chapitre compris dans le plan d étude général Transversale Plan d études global au sein duquel les compétences TIC sont intégrées de manière transversale Autre Liste d activités classées par degrés pour intégrer les TIC Pas de plan d études Les TIC ne font pas l objet de compétences spécifiques à développer dans le plan d études Cantons concernés AR BE d BL LU NW OW SG SO SZ UR ZG ZH GL GR VD VS TG AG GE NE FR AI BE f JU SH TI BE f JU Notons encore que parmi les 6 cantons ne possédant pas de plans d études TIC, 2 cantons ont mentionné être en attente du plan d études romand (PER) en consultation au moment de l enquête. 10 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement CTIE 2009

11 2.5. Les référentiels de compétences TIC Un référentiel de compétences TIC, tel que défini dans cette enquête, consiste en un inventaire de compétences exprimées en capacités observables requises pour atteindre les objectifs fixés par les plans d études TIC. En ce sens, le référentiel constitue un outil précis à disposition des enseignants et enseignantes ou des formateurs et formatrices (notamment dans le cadre de la formation des enseignantes et enseignants) pour l évaluation et le suivi des élèves ou des étudiants et étudiantes. Toujours dans la perspective d un soutien didactique et pédagogique à l intégration, le référentiel de compétences pour les TIC constitue un instrument supplémentaire au service des enseignants et enseignantes et des formateurs et formatrices. Plus précis que les plans d études, il offre une grille d évaluation et/ou d observation permettant un suivi des apprentissages et des aptitudes développées. C est exactement pour ces raisons qu il revêt une importance considérable dans le processus d intégration des TIC. Si l on désire que l utilisation des TIC soit porteuse de sens pour les apprenants et les apprenantes et le corps enseignant, l utilisation d un référentiel de compétences TIC prend alors tout son sens. Parmi les cantons ayant répondu à l enquête, un nombre restreint indique posséder actuellement un référentiel de compétences TIC. En effet, 11 cantons ont mentionné disposer d un tel outil. Parmi ceux-ci, 9 s adressent en premier lieu aux enseignants et 2 sont à l intention des formateurs et formatrices (formation des enseignants et enseignantes dans le domaine des TIC). AG FR JU NE SG SO TG UR VS ZG ZH Enfin, 4 autres cantons ont mentionné que des référentiels de compétences TIC étaient actuellement en cours d élaboration (pour BE d : en consultation). BE d BE f GE SH CTIE 2009 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement 11

12 3. Résultats pour le secondaire II Pour cette enquête, nous nous sommes concentrés sur les gymnases. Sachant que le secondaire II inclut d autres types de formation (écoles de commerce, écoles de culture générale, écoles professionnelles), il est important de prendre en compte la non exhaustivité exprimée par les résultats. Mentionnons encore que pour le degré gymnasial aucune distinction n a été faite entre TIC et informatique Les concepts officiels d intégration Tout comme pour la scolarité obligatoire, l élaboration d un concept officiel d intégration des TIC paraît également nécessaire dans les gymnases. Les résultats fournis par les responsables cantonaux du secondaire II font la lumière sur la situation actuelle des TIC. Le dépouillement des questionnaires montre que les concepts officiels d intégration sont présents dans 10 cantons sur les 20 constituants notre échantillon. Le canton d Appenzell Rhodes-Extérieures (AR) a mentionné qu un tel concept était actuellement en cours d élaboration. La carte ci- dessous nous offre un aperçu de ce résultat. Les concepts d intégration dans les gymnases Nombre de gymnases BS SH TG AG 6 AI 1 AR 1 BE 12 GE 12 GL 1 GR 9 FR 5 LU 6 NE 3 NW 1 OW 2 SG 6 SO 2 SZ 5 TG 4 UR 1 VS 4 ZG 6 ZH 20 (y compris écoles professionnelles) VD NE FR JU BL SO BE AG LU NW OW ZG ZH UR SZ GL AR AI SG GR GE VS TI n Concept d intégration n Pas de concept d'intégration Pas de données 12 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement CTIE 2009

13 3.2. Les mesures politiques Concernant les mesures politiques dans le domaine des TIC au gymnase, l analyse des réponses montre que 11 cantons indiquent bénéficier de mesures politiques en lien avec les concepts d intégration des TIC au gymnase. BE FR GE NE NW SG SO SZ TG UR VS Cf. annexe Les concepts pédagogiques L analyse des réponses permet de constater que 9 cantons possèdent des concepts pédagogiques pour l intégration des TIC dans les gymnases. BE FR GE LU NE NW SO TG VS Notons que parmi ces 9 cantons, GE, NE et SO ont des concepts pédagogiques globaux (pensés de l école obligatoire au secondaire II) pour l intégration des TIC. Dès lors, les concepts pédagogiques sont identiques pour les deux degrés. Intégration des TIC pensée dans un continuum 3.4. Les plans d études TIC Les résultats indiquent que 11 cantons sur 20 disposent de plans d études TIC. Comme pour l école obligatoire, les plans d études ont été classés en fonction de la manière dont les TIC y sont intégrées. Le tableau ci-dessous distingue les TIC intégrées en tant que discipline obligatoire ou en tant que discipline facultative du curriculum. AG BE GE GR LU NW SO TG UR VS ZG Modalité d introduction des TIC au secondaire II Introduction dans les plans d étude Discipline obligatoire Discipline facultative Cantons concernés AG LU NW SO TG UR ZG VS BE GE GR CTIE 2009 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement 13

14 3.5. Les référentiels de compétences TIC SO TG GR ZG Dans la scolarité obligatoire, peu de référentiels de compétences TIC ont été répertoriés. Cette tendance est encore plus fortement marquée pour le secondaire II. En effet, parmi les répondants aux questionnaires, 2 cantons ont mentionné posséder des référentiels de compétences. Ces deux cantons sont les seuls à disposer de toutes les bases de travail répertoriées dans notre enquête pour le secondaire II, à savoir : concept officiel d intégration, concept pédagogique, plan d études et référentiel de compétences TIC. Parmi les cantons qui ne possèdent pas de référentiel de compétences TIC, 2 cantons ont mentionné qu un tel document était actuellement en cours d élaboration. 14 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement CTIE 2009

15 4. Resumé des résultats À l école obligatoire, 22 cantons indiquent avoir un concept officiel d intégration des TIC. Pour le secondaire II, 10 cantons ont mentionné posséder un tel concept pour leurs gymnases. Concept officiel d intégration À l école obligatoire, 13 cantons prévoient l introduction des TIC dès l école enfantine, 7 cantons dès la 1ère année et 2 cantons à partir de la 3ème année primaire. Enfin, 3 cantons prévoient l introduction des TIC à partir du secondaire I. Moment de l intégration Les bases de travail pour l intégration des TIC ne sont pas présentes de manière homogène. Pour l école obligatoire, il ressort l ordre d apparition (en terme de fréquence) suivant : Soutien à l intégration 1. Concepts pédagogiques (24 cantons) 2. Mesures politiques (22 cantons) 3. Plans d études TIC (21 cantons) 4. Référentiels de compétences TIC (11 cantons) Au secondaire II, tout porte à croire qu il existe encore peu de lignes directrices concernant l intégration des TIC. Au vue des résultats, le soutien apparait moins important qu à l école obligatoire : 1. Mesures politiques (11 cantons) et plans d études TIC (11 cantons) 2. Concepts pédagogiques (9 cantons) 3. Référentiels de compétences TIC (2 cantons) Enfin, les cantons les plus complets (d un point de vue théorique, c est-à-dire en référence aux documents fournis) au niveau des mesures de soutien à l intégration sont : pour l école obligatoire : AG, FR, NE, SG, SO, TG, UR, VS, et ZG pour le secondaire II : SO et TG. CTIE 2009 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement 15

16 5. Annexes Annexe 1 Récapitulatif des éléments pour l école obligatoire AG AI AR BE d BE f BL BS FR GE GL GR JU LU NE Concepts officiels Mesures politiques Concepts pédagogiques Plans d études TIC e.é. e.é. Référentiels de compétences TIC e.c. e.é. e.é. NW OW SG SH SO SZ TG TI UR VD VS ZG ZH Concepts officiels Mesures politiques e.é. Concepts pédagogiques Plans d études TIC e.é. Référentiels de compétences TIC e.é. disponible Pas disponible Pas de données e.é. En cours d'élaboration e.c. En consultation 16 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement CTIE 2009

17 Annexe 2 Récapitulatif des éléments pour le secondaire II AG AI AR BE BL BS FR GE GL GR JU LU NE Concepts officiels e.é. Mesures politiques Concepts pédagogiques Plans d études TIC Référentiels de compétences TIC e.é. NW OW SG SH SO SZ TG TI UR VD VS ZG ZH Concepts officiels Mesures politiques Concepts pédagogiques Plans d études TIC Référentiels de compétences TIC e.é. disponible Pas disponible Pas de données e.é. En cours d'élaboration CTIE 2009 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement 17

18 Annexe 3 Mesures politiques concernant l école obligatoire Mesures politiques URL AG Décision du Regierungsrat en faveur de l introduction des TIC à l école primaire (2001) AI Oui AR Pas de décision politique BE d BE f BL BS Arrêté du Regierungsrat sur l emploi des enseignants (2007) Cahier des charges pour responsables TIC (2005) Arrêté du Conseil-exécutif concernant le contrat entre la République et Canton du Jura et le Canton de Berne concernant le Centre MITIC interjurassien (2007) Cahier des charges pour les animatrices et animateurs MITIC (2005) Le Landrat a refusé en mai 2008 la proposition du Regierungsrat concernant l introduction généralisée des TIC comme aide à l enseignement (2008) Recommandations du groupe cantonal «internet à l école» (2002) Pas de données 4/430_251_0.html docs/parl-lk/berichte/2008/ pdf FR Décret modifiant le décret relatif à une conception générale de l intégration des technologies de l information et de la communication dans l enseignement, à tous les degrés de la scolarité. (2006) GE Réponse du Conseil d Etat à la motion déposée par le Grand conseil (2007) GL Oui Pas disponible en ligne GR Oui Pas disponible en ligne JU LU Arrêté octroyant un crédit-cadre pour l équipement informatique des classes enfantines, primaires et secondaires (2008) Pas de décision politique SIC/Home_Communiques/documents/ Arrete%20MITIC.pdf 18 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement CTIE 2009

19 NE NW OW SG SH Rapport du Conseil d'etat au Grand Conseil à l'appui d'un décret sur les nouvelles technologies dans les écoles (2000) Recommandations de la direction de l instruction publique concernant le support pour les ordinateurs à l école obligatoire (2004) Rapport de l Erziehungsrat sur l utilisation d Internet dans l école obligatoire du canton d Obwald (2000) Instructions du département de l instruction publique pour les installations de réseaux dans les écoles (2002) En cours de discussion jsp?styletype=bleu&docid=2310 Pas disponible en ligne Computer-Bericht.pdf volksschule/konzept.par DownloadListPar.0005.File.tmp/ Weisungen%20für%20die% 20Netzwerkinstallationen%20in%20 Schulen.pdf SO SZ TG TI Le département de l instruction publique du canton de Soleure a émis des instructions pour l introduction des TIC dans l enseignement (2008) L Erziehungsrat a émis un cadre de recommandations pour l introduction des ordinateurs à l école obligatoire (2000) Le Département de l instruction publique a accepté le concept pour l intégration des TIC (2008) Recommandations pour l informatique à l école élémentaire Schulentwicklung/ICT/Weisung_ pdf php?link= htm OQUUkPbfVvUT2nRBTCGfZeGJZKWtv/1Ent scheid%20ict.pdf UR VD L Erziehungsrat accepte l adaptation du concept d intégration des TIC dans l enseignement obligatoire (2006) Le département de la formation et de la jeunesse a émis un schéma directeur pour le projet «Ecole et informatique» (2006) projekte/informatik/attinghausen_06/ Information_ICT_an_der_Volksschule_ Lehrperson.pdf organisation/dfj/sg-dfj/fichiers_pdf/ EcoleInformatique_SchemaDirecteur.pdf VS ZG ZH Décision du chef du Département de l instruction publique concernant la stratégie cantonale en matière d'ict (2007) L Erziehungsrat a émis des recommandations pour l intégration des TIC à l école primaire (1999) Pas de décision politique php?link=konzept_2000.htm CTIE 2009 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement 19

20 Annexe 4 Mesures politiques concernant le secondaire II Mesures politiques AG AI AR BE d+f BL BS FR GE GL GR JU LU NE NW OW SG SH SO SZ TG TI UR VD VS ZG ZH Pas de décision politique Pas de décision politique Pas de décision politique Pas de données Pas de données Pas de décision politique Pas de décision politique Pas de données Pas de décision politique Pas de décision politique Pas de décision politique Pas de données Pas disponible en ligne Pas de données Pas de données Pas de décision politique Pas de décision politique 20 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement CTIE 2009

21 Annexe 5 Concepts pédagogiques pour l école obligatoire Concepts et dates URL AG Infopack (2000) AI Konzept der Integration Primarschule (2004) Pas disponible en ligne BE d Thesen zur ICT-Benutzung in den Schulen (2005) ICT in der Primarschule, 2006 Pas disponible en ligne BL Informations- und Kommunikation s- technologien (ICT) in der Primarschule (2004) BE f Thèse relative à l utilisation des MITIC à l école (2005) FR Concept pédagogique à l égard de la formation des enseignants (2003) url=40438.asp GE Projet espace école en ligne (2008) php?article134 GR Des considérations théoriques quant à l intégration des TIC sont intégrées en avant-propos du chapitre consacré aux TIC dans le plan d études. Malheureusement ce dernier n est pas en ligne. JU Educ (2006) programme.php LU Ergänzung zu den Lehrplänen (2004) lpn/uebersicht.php NE ICT (2001) ICT (2005) NW Ergänzung zu den Lehrplänen (2004) lpn/uebersicht.php OW Ergänzung zu den Lehrplänen (2005) onzept+ict+volksschule++ow pdf SG Computer im Unterricht (2003) volksschule/konzept.html SH Konzept (2008) konzepte.htm CTIE 2009 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement 21

22 SO Concepts et dates Stufenübergreifendes ICT- Entwicklungskonzept für die Schulen des Kantons Solothurn (2008) URL Schulentwicklung/ICT/ICT_Konzept_2008. pdf SZ Ergänzung zu den Lehrplänen (2004) lpn/uebersicht.php TG Einführungskonzept (2008) do796p9wxcpveyqydan7nrxzgj4wy/2konz ept%20ict.pdf TI Rapporto all'intenzione della divisione della scuola (2008) GRIF.pdf UR Einführung ICT an der Volksschule (2006) projekte/informatik/attinghausen_06/ict_ Umsetzungskonzept_nach_ER.pdf VD Schéma directeur (2006) organisation/dfj/sg-dfj/fichiers_pdf/ EcoleInformatique_SchemaDirecteur.pdf VS Concept formation des enseignants (2008) Lignes directrices (2008) rokdownloads&view= folder&itemid=20&id=62%3 Adirectives&lang=fr ZG Ergänzung zu den Lehrplänen (2004) lpn/uebersicht.php ZH Erfolgreich unterrichten mit Medien und ICT (2005) 22 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement CTIE 2009

23 Annexe 6 Référentiels de compétences à l'école obligatoire URL AG FR JU SO SG UR VS ZG ZH Référentiels de compétences aux gymnases URL SO TG Pas disponible en ligne CTIE 2009 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement 23

24 PDF-XCHANGE w w w.docu-track.co m Click to buy NOW! Annexe 7 PDF-XCHANGE w w w.docu-track.co m Click to buy NOW! Questionnaire enseignement obligatoire 1. Existe-t-il, dans votre canton, un concept officiel pour l intégration des TIC et des médias dans l enseignement obligatoire (y compris école enfantine)? [une seule réponse possible] Oui Non Si non, merci de préciser les raisons Remarques 2. Selon ce concept, à quel degré l intégration des TIC dans l enseignement est-elle prévue? [une seule réponse possible] EE 1P 2P 3P 4P 5P 6P 7 ème 8 ème 9 ème A quel degré scolaire s effectue le changement entre école primaire et secondaire dans votre canton? 3. Merci de nous fournir les liens internet sur lesquels se trouvent les documents officiels (décisions politiques, concepts pédagogiques, programmes scolaires, référentiels de compétences) concernant l intégration des TIC dans votre canton : Décisions politiques Concepts pédagogiques Programmes scolaires Référentiel de compétences Si les documents ne sont pas disponibles sur internet, il est également possible de nous les envoyer par mail sous-forme de pièce-jointe! 4. Autres remarques : J autorise le CTIE à utiliser ces informations dans le cadre de publications 24 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement CTIE 2009

25 PDF-XCHANGE w w w.docu-track.co m Click to buy NOW! PDF-XCHANGE w w w.docu-track.co m Click to buy NOW! 1. Combien de gymnase(s) compte votre canton? Questionnaire gymnases 2. Existe-t-il dans votre canton, un concept officiel pour l intégration des TIC et des médias dans les gymnases? [une seule réponse possible]? Oui Non Si non, merci de préciser les raisons Remarques 3. Merci de nous fournir les liens internet sur lesquels se trouvent les documents officiels (décisions politiques, concepts pédagogiques, programmes scolaires et/ou référentiels de compétences) concernant l intégration des TIC au gymnase dans votre canton : Décisions politiques Concepts pédagogiques Programmes scolaires Référentiel de compétences Si les documents ne sont pas disponibles sur internet, il est également possible de nous les envoyer par mail sous-forme de pièce-jointe! 4. Autres remarques : J autorise le CTIE à utiliser ces informations dans le cadre de publications CTIE 2009 L intégration des TIC et des médias dans l enseignement 25

26 CTIE 2009

Calcul des coûts complets de la formation professionnelle cantonale en 2007

Calcul des coûts complets de la formation professionnelle cantonale en 2007 Calcul des coûts complets de la formation professionnelle cantonale en 2007 Novembre 2008 Sommaire Récapitulatif des coûts (page 3) Coûts nets des cantons (page 4) Différences des coûts nets par rapport

Plus en détail

Arrêté du Conseil fédéral étendant le champ d application de la convention collective de travail pour la branche privée de la sécurité

Arrêté du Conseil fédéral étendant le champ d application de la convention collective de travail pour la branche privée de la sécurité Arrêté du Conseil fédéral étendant le champ d application de la convention collective de travail pour la branche privée de la sécurité Modification du 2 avril 2013 Le Conseil fédéral suisse arrête: I Le

Plus en détail

La Conférence suisse des directrices et des directeurs cantonaux de la santé (CDS) décide:

La Conférence suisse des directrices et des directeurs cantonaux de la santé (CDS) décide: Convention sur les contributions des cantons aux hôpitaux relative au financement de la formation médicale postgrade et sur la compensation intercantonale des charges (Convention sur le financement de

Plus en détail

Masterplan formation professionnelle supérieure (FPS)

Masterplan formation professionnelle supérieure (FPS) Masterplan formation professionnelle supérieure (FPS) Resultats du GT en Février 2009 AdA Plattformtagung du 4 mai 2009 Martin Stalder, BBT Contenu Groupe de travail Masterplan FPS Constat I: Diplômes

Plus en détail

Eigerplatz 5 CH-3000 Bern 14 T +41(31)-376 04 01 T +41(31)-376 04 04 www.infodrog.ch office@infodrog.ch

Eigerplatz 5 CH-3000 Bern 14 T +41(31)-376 04 01 T +41(31)-376 04 04 www.infodrog.ch office@infodrog.ch Eigerplatz 5 CH-3000 Bern 14 T +41(31)-376 04 01 T +41(31)-376 04 04 www.infodrog.ch office@infodrog.ch Impressum Editeur INFODROG Centrale nationale de coordination des addictions Rédaction Franziska

Plus en détail

Imposer à 20% les successions? Injuste pour les particuliers Absurde pour les entreprises

Imposer à 20% les successions? Injuste pour les particuliers Absurde pour les entreprises Imposer à 20% les successions? Injuste pour les particuliers Absurde pour les entreprises Conférence de presse du 4 septembre 2014 Page 1 1. Accueil et introduction Dr Robert-Philippe Bloch Président de

Plus en détail

Taxes de contrôle de protection de l environnement dans les entreprises de peinture

Taxes de contrôle de protection de l environnement dans les entreprises de peinture Département fédéral de l économie DFE Surveillance des prix SPR Août 2011 Taxes de contrôle de protection de l environnement dans les entreprises de peinture 1. Contexte La Surveillance des prix a reçu

Plus en détail

Comparaison intercantonale des coûts et du recours au système de santé

Comparaison intercantonale des coûts et du recours au système de santé Comparaison intercantonale des coûts et du recours Alberto Holly Professeur honoraire Institut d économie et management de la santé (IEMS) Université de Lausanne 11 ème Journée de travail de la Politique

Plus en détail

4. Collaborations intercantonales

4. Collaborations intercantonales 4. Collaborations intercantonales 1/16 Nombre de conférences régionales des directeurs cantonaux C4.30a 2008, Nombre de conférences régionales des directeurs cantonaux ( A finalité politique, composées

Plus en détail

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 Les primes d assurance-maladie 2015 Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 25 20 Prime moyenne

Plus en détail

Concept d information et de formation pour les responsables de la formation professionnelle

Concept d information et de formation pour les responsables de la formation professionnelle Concept d information et de formation pour les responsables de la formation professionnelle formatrices en entreprise formatrices dans les cours interentreprises enseignants en école professionnelle autres

Plus en détail

Statistique de l aide sociale

Statistique de l aide sociale Statistique de l aide sociale 2005-2014 Résultats du canton de Fribourg 12 novembre 2015 Sommaire 1. Evolution d indicateurs choisis 2005-2014 2. Réformes CSIAS 3. Conclusion et échanges 2 1. Evolution

Plus en détail

Les primes d assurance-maladie 2014

Les primes d assurance-maladie 2014 Les primes d assurance-maladie 2014 Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Conférence de presse du 26 septembre 2013 Prime moyenne «Adulte»

Plus en détail

Education et science 1385-1500. Personnes en formation. Neuchâtel 2015

Education et science 1385-1500. Personnes en formation. Neuchâtel 2015 15 Education et science 1385-1500 Personnes en formation Edition 2015 Neuchâtel 2015 Introduction Cette publication donne une vue d ensemble des personnes en formation en Suisse. Les résultats statistiques

Plus en détail

Question Martin Tschopp Evaluation du personnel enseignant dans le canton de Fribourg

Question Martin Tschopp Evaluation du personnel enseignant dans le canton de Fribourg Question Martin Tschopp Evaluation du personnel enseignant dans le canton de Fribourg QA3123.08 Question De nos jours, dans la plupart des entreprises et organisations, tout comme dans les administrations,

Plus en détail

Mise en oeuvre de la nouvelle organisation des autorités dans les cantons: aperçu

Mise en oeuvre de la nouvelle organisation des autorités dans les cantons: aperçu Nouveau droit de protection des mineurs et des adultes. Questions concrètes de mise en oeuvre Journées d étude des 11/12 septembre 2012 à Fribourg Exposé 3 Mise en oeuvre de la nouvelle organisation des

Plus en détail

Délimitation entre prestations salariales accessoires/allocations pour frais/salaire

Délimitation entre prestations salariales accessoires/allocations pour frais/salaire Nouveau certificat de salaire (NCS) Le nouveau certificat de salaire est obligatoire dans la plupart des cantons à partir de l'année fiscale 2007 (voir l'aperçu au chiffre 3.1.6). Le nouveau certificat

Plus en détail

Recommandations relatives à la formation des enseignantes. interculturelles. COHEP, novembre 2007

Recommandations relatives à la formation des enseignantes. interculturelles. COHEP, novembre 2007 Recommandations relatives à la formation des enseignantes et enseignants aux approches interculturelles COHEP, novembre 2007 Etat : Adopté par l Assemblée plénière de la COHEP le 14/15 novembre 2007 Table

Plus en détail

09 CONSTRUCTION ET LOGEMENT 151

09 CONSTRUCTION ET LOGEMENT 151 09 CONSTRUCTION ET LOGEMENT 151 Investissements dans la construction 153 Bâtiments 157 Logements 162 Logements vacants 171 Locaux industriels ou commerciaux vacants 181 09 CONSTRUCTION ET LOGEMENT Annuaire

Plus en détail

Arrêté du Conseil fédéral constatant le résultat de la votation populaire du 11 mars 2012

Arrêté du Conseil fédéral constatant le résultat de la votation populaire du 11 mars 2012 Arrêté du Conseil fédéral constatant le résultat de la votation populaire du 11 mars 2012 (Initiative populaire «Pour en finir avec les constructions envahissantes de résidences secondaires»; arrêté fédéral

Plus en détail

Règlement. d organisation et d exécution des Championnats suisses des apprenties et apprentis du commerce de détail. I. Objectifs...

Règlement. d organisation et d exécution des Championnats suisses des apprenties et apprentis du commerce de détail. I. Objectifs... Règlement d organisation et d exécution des Championnats suisses des apprenties et apprentis du commerce de détail Contenu: I. Objectifs... 3 II. Domaine d application... 3 III. Sélection dans les écoles

Plus en détail

Test d aptitudes pour les études de médecine en Suisse (AMS) - Rapport statistique pour la session Suisse 2014

Test d aptitudes pour les études de médecine en Suisse (AMS) - Rapport statistique pour la session Suisse 2014 UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ ZENTRUM FÜR TESTENTWICKLUNG UND DIAGNOSTIK AM DEPARTEMENT FÜR PSYCHOLOGIE CENTRE POUR LE DEVELOPPEMENT DE TESTS ET LE DIAGNOSTIC AU DEPARTEMENT

Plus en détail

Questionnaire aux jeunes sortants de formation TIC en 2011

Questionnaire aux jeunes sortants de formation TIC en 2011 Questionnaire aux jeunes sortants de formation TIC en 2011 Probanden in dieser Umfrage total (realisierte Stichprobe): 67 Frage 1 Quelle formation avez vous suivie? Quelle formation avez vous suivie? Gültig

Plus en détail

Économiser des impôts

Économiser des impôts Économiser des impôts grâce aux dons Les dons versés aux organismes d entraide titulaires du label de qualité ZEWO peuv ent être déduits de l impôt fédé ral direct ainsi que des impôts cantonaux et communaux.

Plus en détail

ACCUEIL EXTRAFAMILIAL DE LA PRIME ENFANCE: SITUATION DANS LES CANTONS

ACCUEIL EXTRAFAMILIAL DE LA PRIME ENFANCE: SITUATION DANS LES CANTONS CDAS CONFÉRENCE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS CANTONAUX DES AFFAIRES SO- CIALES ACCUEIL EXTRAFAMILIAL DE LA PRIME ENFANCE: SITUATION DANS LES CANTONS Analyse des données de la plate-forme d information

Plus en détail

Publications des départements et des offices de la Confédération

Publications des départements et des offices de la Confédération Publications des départements et des offices de la Confédération Arrêté du Conseil fédéral constatant le résultat de la votation populaire du 9 février 2014 (Arrêté fédéral portant règlement du financement

Plus en détail

Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani Ummel et Joanne Schweizer Rodrigues Service de la santé publique, Neuchâtel

Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani Ummel et Joanne Schweizer Rodrigues Service de la santé publique, Neuchâtel Politique de santé mentale: exemple du canton de Neuchâtel Conférence Santé publique Suisse 2014 3 ème Rencontre Réseau Santé Psychique Suisse Olten, 22 août 2014 Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani

Plus en détail

Bisnode. EN Juillet 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 30.8.2013. Hausse des faillites de cinq pour cent

Bisnode. EN Juillet 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 30.8.2013. Hausse des faillites de cinq pour cent Bisnode Faillites et créations d Entreprise EN Juillet Étude sur les faillites et créations d entreprises.8. Hausse des faillites de cinq pour cent 8 faillites et 888 créations d entreprise en juillet

Plus en détail

Test de fitness pour le recrutement (TFR)

Test de fitness pour le recrutement (TFR) Eidgenössisches Departement für Verteidigung, Bevölkerungsschutz und Sport VBS Bundesamt für Sport BASPO Eidgenössische Hochschule für Sport Magglingen EHSM Dr es. sc.thomas Wyss, lt col EMG Stephan Zehr,

Plus en détail

infn coordination intervention suisse drog Eigerplatz 5 CH-3000 Bern 14 T +41(31)

infn coordination intervention suisse drog Eigerplatz 5 CH-3000 Bern 14 T +41(31) infn coordination intervention suisse drog Eigerplatz 5 CH-3 Bern 14 T +41(31)-376 4 1 www.infodrog.ch office@infodrog.ch Impressum Editeur INFODROG Centrale nationale de coordination des addictions Rédaction

Plus en détail

INFORMATIONS GÉNÉRALES A L ATTENTION DES PORTEURS DE PROJETS INFORMATIONS POUR REMPLIR LE FORMULAIRE DE DEMANDE DE SOUTIEN EN LIGNE

INFORMATIONS GÉNÉRALES A L ATTENTION DES PORTEURS DE PROJETS INFORMATIONS POUR REMPLIR LE FORMULAIRE DE DEMANDE DE SOUTIEN EN LIGNE Le soutien des cursus franco-allemands binationaux et trinationaux à partir de 2017-18 : INFORMATIONS GÉNÉRALES A L ATTENTION DES PORTEURS DE PROJETS INFORMATIONS POUR REMPLIR LE FORMULAIRE DE DEMANDE

Plus en détail

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010 Chiffres par 31 mai 2010 22. 6. 2010 Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11 www.dnb.ch/presse Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites

Plus en détail

Ordonnance sur le financement de l assurance-chômage

Ordonnance sur le financement de l assurance-chômage Ordonnance sur le financement de l assurance-chômage (OFAC) 837.141 du 31 janvier 1996 (Etat le 12 mars 2002) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 109 de la loi du 25 juin 1982 sur l assurance-chômage

Plus en détail

Obligation d être assuré 2 Le régime obligatoire de la prévoyance professionnelle

Obligation d être assuré 2 Le régime obligatoire de la prévoyance professionnelle 6.06 Etat au 1 er janvier 2011 Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP 1 Les employeurs occupant des salariés soumis à l assurance obligatoire doivent s affilier

Plus en détail

Adecco Swiss Job Market Index

Adecco Swiss Job Market Index Adecco Swiss Job Market Index Quarterly Report Q4/213 Q4/213 L économie suisse tourne à plein régime tant et si bien que l offre d emploi ne subit même pas le ralentissement hivernal habituel. C est ce

Plus en détail

Structures de jour Mise en œuvre : des réponses diverses

Structures de jour Mise en œuvre : des réponses diverses Structures de jour : des réponses diverses Informations de l enquête IDES auprès des cantons Année scolaire 2014 2015 Dominique Chételat / Chef de l Unité de coordination Scolarité obligatoire Conférence

Plus en détail

Adecco Swiss Job Market Index

Adecco Swiss Job Market Index Adecco Swiss Job Market Index Quarterly Report Q2/215 Q2/215 Depuis mars dernier, le nombre d offres d emploi publiées n a certes guère évolué, mais, si l on compare les chiffres avec ceux de l année précédente,

Plus en détail

MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)»

MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)» INITIATIVE POPULAIRE FÉDÉRALE «IMPOSER LES SUCCESSIONS DE PLUSIEURS MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)» DENIS BOIVIN Partner Avocat Expert fiscal diplômé Responsable

Plus en détail

Statistique fiscale Diagrammes et cartes

Statistique fiscale Diagrammes et cartes Statistique fiscale 2013 - Diagrammes et cartes Explications Les cartes et diagrammes suivants illustrent des données de la période fiscale 2013 et complètent la statistique de l'impôt fédéral direct 2013,

Plus en détail

Concept de stationnement Développement de l'armée

Concept de stationnement Développement de l'armée Concept de stationnement Développement de l'armée 26 novembre 2013 Conférence de presse Le chef du DDPS, Ueli Maurer Le concept de stationnement Introduction 2 Finances Exploitation Investissement Cantons

Plus en détail

Assainir, ça paye. Le Programme Bâtiments Mode d emploi

Assainir, ça paye. Le Programme Bâtiments Mode d emploi Assainir, ça paye. Le Programme Bâtiments Mode d emploi Assainir, c est faire preuve de bon sens. Exemple En cas d assainissement global d une maison individuelle suisse classique, le potentiel d économie

Plus en détail

La croissance du parc des véhicules se poursuit: engouement pour le diesel et la traction intégrale

La croissance du parc des véhicules se poursuit: engouement pour le diesel et la traction intégrale Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 04.02.2014, 9:15 11 Mobilité et transports N 0351-1400-70 Véhicules routiers en 2013 La croissance

Plus en détail

3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique

3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique 3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique Financement du système de santé, aujourd'hui et en cas d'acceptation de l'initiative sur la caisse unique: exemple d'une famille avec

Plus en détail

Forêt protectrice en Suisse Du projet SilvaProtect-CH à la forêt protectrice harmonisée

Forêt protectrice en Suisse Du projet SilvaProtect-CH à la forêt protectrice harmonisée Département de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l'environnement OFEV Division Prévention des dangers Janvier 2013 / Stéphane Losey & André Wehrli

Plus en détail

Mise en œuvre de l art. 67a Cst. au niveau fédéral. Rapport du groupe de travail

Mise en œuvre de l art. 67a Cst. au niveau fédéral. Rapport du groupe de travail Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Mise en œuvre de l art. 67a Cst. au niveau fédéral Rapport du groupe de travail Berne, novembre 2013 1 Introduction 6 1.1 Initiative

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience

Validation des acquis de l expérience 1 Guide pour la formation professionnelle initiale 2 Impressum Editeur: Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT), Berne Version: 1 Langues: d / f / i Date de publication:

Plus en détail

Adecco Swiss Job Market Index

Adecco Swiss Job Market Index Adecco Swiss Job Market Index Quarterly Report Q2/213 Q2/213 Bien que la reprise de l économie mondiale repose sur des pieds d argile et que la crise de l euro continue de couver, les entreprises suisses

Plus en détail

Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs

Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs Sécurité d abord Les accidents se produisent le plus souvent les premiers jours de travail Jeunes gens Les jobs de vacances

Plus en détail

PERSONNEL DES ÉCOLES

PERSONNEL DES ÉCOLES Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Division Population et formation 1 Education et science août 2012 PERSONNEL DES ÉCOLES MANUEL POUR LE RELEVÉ 2012/13 Version:

Plus en détail

Octroi de subventions cantonales à l association Swiss Jazz School pour la période de 2017 à 2020. Crédit d objet. 4 Répercussions financières...

Octroi de subventions cantonales à l association Swiss Jazz School pour la période de 2017 à 2020. Crédit d objet. 4 Répercussions financières... Le Conseil-exécutif du canton de Berne Der Regierungsrat des Kantons Bern Rapport Date de la séance du CE: 13 janvier 2016 Direction: Direction de l instruction publique N d affaire: 707746 Classification:

Plus en détail

Statistique suisse des zones à bâtir 2012. Statistiques et analyses

Statistique suisse des zones à bâtir 2012. Statistiques et analyses Statistique suisse des zones à bâtir 2012 Statistiques et analyses Impressum Éditeur Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral du

Plus en détail

APERÇU DE L'IMPOT SUR LES GAINS IMMOBILIERS

APERÇU DE L'IMPOT SUR LES GAINS IMMOBILIERS D Impôts divers Impôt sur les APERÇU DE L'IMPOT SUR LES GAINS IMMOBILIERS GENERALITES Les immeubles sont le plus souvent vendus avec un bénéfice. En effet, le produit de la vente d'un bien-fonds est en

Plus en détail

L A COMMI SSI ON C O N C O R DAT AI R E CON CE R N AN T L E S E N T R E P R I SE S DE SE CU R I T E ( C E S)

L A COMMI SSI ON C O N C O R DAT AI R E CON CE R N AN T L E S E N T R E P R I SE S DE SE CU R I T E ( C E S) L A COMMI SSI ON C O N C O R DAT AI R E CON CE R N AN T L E S E N T R E P R I SE S DE SE CU R I T E ( C E S) Directives du 30 septembre 2010 concernant la reconnaissance des autorisations délivrées par

Plus en détail

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est STATUTS DE L ASSOCIATION DES OFFICES SUISSES DU TRAVAIL (AOST) 1. Nom, siège et but Art. 1 L'association des offices suisses du travail (AOST) est une association constituée au sens des articles 60 et

Plus en détail

LFPr Loi fédérale sur la formation professionnelle du 19 avril 1978. Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie

LFPr Loi fédérale sur la formation professionnelle du 19 avril 1978. Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie Réforme de la formation commerciale de base Guide méthodique type standard: Glossaire Chapitre : Glossaire Liste des abréviations utilisées dans le glossaire STA Situations de travail et d apprentissage

Plus en détail

2ème information concernant la communication électronique du registre de l'état civil informatisé (Infostar) au registre des services des habitants

2ème information concernant la communication électronique du registre de l'état civil informatisé (Infostar) au registre des services des habitants Département fédéral de justice et police DFJP P.P. CH-3003 Berne, OFJ Aux Contrôles des habitants des communes de Suisse Referenz/Aktenzeichen: COO.2180.109.7.138826 / 2014/00003 Ihr Zeichen: Unser Zeichen:

Plus en détail

Financement de la formation prof: : canton de Berne. Pilotage et financement de la formation professionnelle dans le canton de Berne

Financement de la formation prof: : canton de Berne. Pilotage et financement de la formation professionnelle dans le canton de Berne Pilotage et financement de la formation professionnelle dans le canton de Berne Formation professionnelle à plein temps CH GE NE JU TI VS BL VD FR BS BE GR AR LU SG ZG AG OW SZ TG ZH BE 9,2 % Nombres de

Plus en détail

CSIAS 11 mars 2015 Aide sociale de longue durée

CSIAS 11 mars 2015 Aide sociale de longue durée CSIAS 11 mars 2015 Aide sociale de longue durée Aide sociale de longue durée - Préambule Groupes de personnes à risque (étude OFS 2011 et statistiques genevoises ) Les familles monoparentales (environ

Plus en détail

Appel à projets. Enseignement et apprentissage des langues dans une perspective de plurilinguisme à l école

Appel à projets. Enseignement et apprentissage des langues dans une perspective de plurilinguisme à l école Appel à projets Enseignement et apprentissage des langues dans une perspective de plurilinguisme à l école Date : Juin 2012-Octobre 2014 Responsabilité : Prof. Dr. Thomas Studer, Amelia Lambelet Contact

Plus en détail

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013 kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 0/09/0 Fondements Nom et forme juridique Principe But Tâches Art. Sous le nom de kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de

Plus en détail

Rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Statistiques des inscriptions. Etat: 01 Juillet Auteur: Hans-Heiri Frei / Nicola Ruch

Rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Statistiques des inscriptions. Etat: 01 Juillet Auteur: Hans-Heiri Frei / Nicola Ruch Page 1 / 8 Rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Statistiques des inscriptions Etat: 01 Juillet 2015 Auteur: Hans-Heiri Frei / Nicola Ruch Page 2 / 8 Table des matières 1 Remarques préliminaires

Plus en détail

Sondage des salaires 2009-2010 Résultats

Sondage des salaires 2009-2010 Résultats Responsable Domaine Employé Rue Bibracte 8b Tél. P. 026 675 11 79 arbeitnehmer@pro-geo.ch Isabelle Rey 1580 Avenches www.pro-geo.ch Table des matières 1 Commentaire sur le sondage des salaires 2009-2010...4

Plus en détail

Économiser des impôts grâce aux dons

Économiser des impôts grâce aux dons ZEWOinfo Conseils aux donatrices et aux donateurs Économiser des impôts grâce aux dons Les dons versés aux organismes d entraide titulaires du label de qualité ZEWO peuvent être déduits de l impôt fédéral

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale d employée de commerce/employé de commerce 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du [Version 0.7 du 6 avril 2010] Employée de commerce CFC/employé

Plus en détail

APERÇU DE L'IMPOT SUR LES GAINS IMMOBILIERS

APERÇU DE L'IMPOT SUR LES GAINS IMMOBILIERS D Impôts divers Impôt sur les APERÇU DE L'IMPOT SUR LES GAINS IMMOBILIERS GENERALITES Les immeubles sont le plus souvent vendus avec un bénéfice. En effet, le produit de la vente d'un bien-fonds est en

Plus en détail

Municipalité de la Commune de Prangins

Municipalité de la Commune de Prangins Municipalité de la Commune de Prangins Préavis No 7/11 au Conseil Communal Demande d'un crédit d'étude de 155'000.-- en vue de travaux de transformations, de rénovation et d assainissement du bâtiment

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

Cercle Indicateurs, Audit urbain

Cercle Indicateurs, Audit urbain 21 Développement durable et disparités régionales et internationales 1381-1300 Cercle Indicateurs, Audit urbain Mesurer le développement durable et les conditions de vie dans les villes Neuchâtel, 2013

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES LANGUES À L ÉCOLE OBLIGATOIRE: STRATÉGIE DE LA CDIP ET PROGRAMME DE TRAVAIL POUR LA COORDINATION À L ÉCHELLE NATIONALE

ENSEIGNEMENT DES LANGUES À L ÉCOLE OBLIGATOIRE: STRATÉGIE DE LA CDIP ET PROGRAMME DE TRAVAIL POUR LA COORDINATION À L ÉCHELLE NATIONALE EDK CDIP CDPE CDEP Schweizerische Konferenz der kantonalen Erziehungsdirektoren ConfŽrence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique Conferenza svizzera dei direttori cantonali della pubblica

Plus en détail

Faillites de sociétés et créations en avril 2011

Faillites de sociétés et créations en avril 2011 Étude Faillites et créations d entreprises 24. 5. 2011 Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11 www.dnb.ch/lapresse Faillites de sociétés et créations

Plus en détail

Directives. Ce bulletin est un complément à la brochure éditée par le DFS, la FRAPEV et la SPVAL

Directives. Ce bulletin est un complément à la brochure éditée par le DFS, la FRAPEV et la SPVAL Directives Cette page reprend in extenso le document «Informations aux parents ainsi que directives et dispositions légales» remis à tous les parents des élèves de l école à la rentrée 2015-2016. Ce bulletin

Plus en détail

TARIFS CANTONAUX DE NOTAIRES. Comparaison des émoluments pour l instrumentation de différents actes

TARIFS CANTONAUX DE NOTAIRES. Comparaison des émoluments pour l instrumentation de différents actes Département fédéral de l'économie DFE Surveillance des prix SPR TARIFS CANTONAUX DE NOTAIRES Comparaison des émoluments pour l instrumentation de différents actes Juillet 2007 La présente brochure est

Plus en détail

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe III Définition des épreuves

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe III Définition des épreuves Annexe III Définition des épreuves EP1 : Épreuve professionnelle liée au contact avec le client et/ou l usager Coefficient : 4 Objectif de l épreuve : Cette épreuve vise à apprécier la maîtrise des techniques

Plus en détail

Le nouveau volet roulant RUFALUX Cool avec la lumière du jour. www.volets-roulants.ch. + Qualität. Innovation. & Qualité.

Le nouveau volet roulant RUFALUX Cool avec la lumière du jour. www.volets-roulants.ch. + Qualität. Innovation. & Qualité. www.volets-roulants.ch Le nouveau volet roulant RUFALUX Cool avec la lumière du jour Innovation & Qualité Innovation + Qualität Innovazione & Qualità Un savoir lumineux Le nouveau volet roulant RUFALUX

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

DEMANDE DE RECONNAISSANCE : GUIDE À L INTENTION DES FOURNISSEURS 1

DEMANDE DE RECONNAISSANCE : GUIDE À L INTENTION DES FOURNISSEURS 1 DEMANDE DE RECONNAISSANCE : GUIDE À L INTENTION DES FOURNISSEURS 1 Présenter une demande de reconnaissance pour une activité de formation continue destinée aux travailleurs sociaux et aux thérapeutes conjugaux

Plus en détail

Directive 05_63 portant sur le Complément d études en sciences de l éducation pour le DAS PIRACEF (CESED) du 26 janvier 2016

Directive 05_63 portant sur le Complément d études en sciences de l éducation pour le DAS PIRACEF (CESED) du 26 janvier 2016 Avenue de Cour CH 0 Lausanne Directives du Chapitre 0 : Filières de formation Directive 0_6 portant sur le Complément d études en sciences de l éducation pour le DAS PIRACEF (CESED) du 6 janvier 06 Le

Plus en détail

PARRAINAGES. Aide directe pour les personnes handicapées dans votre région

PARRAINAGES. Aide directe pour les personnes handicapées dans votre région PARRAINAGES Aide directe pour les personnes handicapées dans votre région Alléger les besoins, faire plaisir, soulager les familles Chère marraine, cher parrain, Je vous remercie de tout cœur de votre

Plus en détail

Polyvalente et fiable: Samsung MultiXpress séries 7 et 4

Polyvalente et fiable: Samsung MultiXpress séries 7 et 4 Polyvalente et fiable: Samsung MultiXpress séries 7 et 4 Intelligentes et talentueuses, pour la haute performance nouvelles imprimantes multifonction A3 Avec les premières imprimantes multifonction au

Plus en détail

HOTELA Allocations familiales Montreux. Rapport de l organe de révision au Comité et à l Assemblée des délégués sur les comptes annuels 2013

HOTELA Allocations familiales Montreux. Rapport de l organe de révision au Comité et à l Assemblée des délégués sur les comptes annuels 2013 HOTELA Allocations familiales Montreux Rapport de l organe de révision au Comité et à l Assemblée des délégués sur les comptes annuels 2013 Rapport de l organe de révision au Comité et à l Assemblée des

Plus en détail

L interaction entre étudiants : frein à la formation à distance ou voie vers la réussite?

L interaction entre étudiants : frein à la formation à distance ou voie vers la réussite? Projet de synthèse des connaissances CRSH L interaction entre étudiants : frein à la formation à distance ou voie vers la réussite? Chercheure principale et coordinatrice du projet : Cathia Papi Autres

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

Sondage SEMO 2011/2012 : Résultats

Sondage SEMO 2011/2012 : Résultats Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d'etat à l'économie SECO Marché du travail / Assurance-chômage Mesures du marché du travail Markus Weber 07.06.2013

Plus en détail

le Plan d Etudes Romand de l école obligatoire de notre région,

le Plan d Etudes Romand de l école obligatoire de notre région, le Plan d Etudes Romand de l école obligatoire de notre région, un projet global de formation de l'élève basé sur la Déclaration politique du 30 janvier 2003, la description de ce que les élèves doivent

Plus en détail

Bisnode. au mois de Mai 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013

Bisnode. au mois de Mai 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013 Bisnode Faillites et créations arrêtées au mois de Mai 2013 Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013 731b du CO: dissolutions d entreprises aux dépens de la collectivité. Entre janvier

Plus en détail

Résultats préliminaires de l enquête sur l émergence des innovations dans le cadre des alliances stratégiques des PME

Résultats préliminaires de l enquête sur l émergence des innovations dans le cadre des alliances stratégiques des PME Résultats préliminaires de l enquête sur l émergence des innovations dans le cadre des alliances stratégiques des PME Novembre 2009 Dans le cadre d une recherche doctorale en Management de l innovation

Plus en détail

L Inspection des personnels

L Inspection des personnels Besançon le 15 septembre 2014 NOTE de Service N 3 Circonscription BESANCON 1 Luc GROSJEAN, Inspecteur 03 81 65 48 53 03 81 83 50 61 luc.grosjean@ac-besancon.fr Direction des Services Départementaux de

Plus en détail

ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN. U. 1 3 écrite 4 h CCF 3 situations d évaluatio n. 2h + 20 min* orale. 3 situations d évaluatio n

ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN. U. 1 3 écrite 4 h CCF 3 situations d évaluatio n. 2h + 20 min* orale. 3 situations d évaluatio n BTS Management des unités commerciales ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN Voie scolaire dans un établissement public ou privé sous contrat, CFA ou section d apprentissage habilité. Formation professionnelle

Plus en détail

Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012.

Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012. Proposé par le conseil de participation enseignante À sa rencontre du 29 avril 2013 Approuvé par la direction, Chantal Beauchemin Le conseil d établissement a été informé lors de la séance du 9 mai 2013

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de gestionnaire du commerce de détail du 8 décembre 2004 Gestionnaire du commerce de détail Detailhandelsfachfrau/Detailhandelsfachmann Impiegata del

Plus en détail

GUIDE POUR LA RECHERCHE DE DOSSIERS

GUIDE POUR LA RECHERCHE DE DOSSIERS GUIDE POUR LA RECHERCHE DE DOSSIERS Guide pour la recherche de dossiers Placés hors de leur famille, internés, enfermés. Jusqu au 20ème siècle, la pratique des mesures de coercition à des fins d assistance

Plus en détail

Journées Régionales de Formation Continue destinées aux Professeurs de Français Langue Étrangère (FLE)

Journées Régionales de Formation Continue destinées aux Professeurs de Français Langue Étrangère (FLE) Asociación Profesores Francés Chile P R O J E T d e F o r m a t i o n C o n t i n u e - A n n é e s 2 0 1 4-2 0 1 5 Journées Régionales Formation Continue stinées aux Français Langue Étrangère (FLE) Responsabilités

Plus en détail

POTENTIELS DE DEMANDE EN STRUCTURES D ACCUEIL EXTRASCOLAIRE

POTENTIELS DE DEMANDE EN STRUCTURES D ACCUEIL EXTRASCOLAIRE Direction de la santé et des affaires sociales DSAS Direktion für Gesundheit und Soziales GSD SERVICE DE L ENFANCE ET DE LA JEUNESSE POTENTIELS DE DEMANDE EN STRUCTURES D ACCUEIL EXTRASCOLAIRE MANUEL D

Plus en détail

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses années, les enseignants

Plus en détail

DÉFINITION DES ÉPREUVES

DÉFINITION DES ÉPREUVES DÉFINITION DES ÉPREUVES EP1 techniques esthétiques Épreuve pratique et écrite Coefficient 7 (+ coefficient 1 pour l évaluation de la VSP) - Durée : 3h 30 Objectif de l épreuve Cette épreuve a pour but

Plus en détail

II QUESTIONNAIRE POUR GOUVERNEMENTS

II QUESTIONNAIRE POUR GOUVERNEMENTS II QUESTIONNAIRE POUR GOUVERNEMENTS Le questionnaire ci-dessous devant être rempli par les gouvernements contient des questions qui devraient être abordés dans les rapports nationaux des états membres.

Plus en détail

Demande d Inscription Initiale

Demande d Inscription Initiale Demande d Inscription Initiale ATTENDEZ D AVOIR TOUTE LA DOCUMENTATION REQUISE AVANT DE REMPLIR CE FORMULAIRE. Documents requis : Il incombe aux candidats de s assurer que leur relevé de notes est envoyé

Plus en détail

Label GretaPlus. Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes

Label GretaPlus. Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes Label GretaPlus Textes de référence Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes Texte officiel Version mars 2003 Ministère de la Jeunesse, de l'éducation nationale et de la Recherche Direction

Plus en détail

La vague de faillites continue à déferler en cette nouvelle année: plus de 6000 entreprises se battent pour survivre

La vague de faillites continue à déferler en cette nouvelle année: plus de 6000 entreprises se battent pour survivre Chiffres par 31 janvier 2010 19. 2. 2010 Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11 www.dnbswitzerland.ch/presse La vague de faillites continue à déferler

Plus en détail