FICHE TECHNIQUE PROTECTION INCENDIE POUR LES FAÇADES VENTILÉES (FV)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FICHE TECHNIQUE PROTECTION INCENDIE POUR LES FAÇADES VENTILÉES (FV)"

Transcription

1 FICHE TECHNIQUE COMMISSION TECHNIQUE FAÇADES PROTECTION INCENDIE POUR LES FAÇADES VENTILÉES (FV) Dans la protection incendie, les conséquences d une construction ou d une exécution défectueuse sont bien plus graves en cas de sinistre que s il existe des manques dans la protection thermique, phonique ou contre l humidité. En cas de défauts dans la protection incendie, il faut s attendre à ce que les personnes, les animaux et les choses ne puissent pas être protégés. C est pourquoi la protection incendie exige des connaissances approfondies sur les compétences, les exigences, les systèmes et les matériaux de construction. Cela vaut aussi pour la façade ventilée (FV), surtout qu aujourd hui, on trouve de plus en plus de constructions qui s écartent des exigences standard des dispositions de protection incendie suisse du fait de l utilisation de matériaux combustibles. Contenu 1 Organisation et compétences dans la protection incendie 2 Indice d incendie I-I 3 Exigences posées aux parois extérieures 4 Distances de sécurité espaces coupe-feu 5 Cas spéciaux (dérogations) 6 Matériaux de construction pour la façade 7 Procédures d autorisation 8 Résumé 9 Appendice

2 PROTECTION INCENDIE POUR LES FAÇADES VENTILÉES (FV) 2 ORGANISATION ET COMPÉTENCES DANS LA PROTECTION INCENDIE 1 Organisation et compétences dans la protection incendie En Suisse, la protection incendie est du ressort des cantons. Ce sont par conséquent les cantons qui édictent les lois, les prescriptions, les ordonnances, les dispositions d exécution et les directives applicables. Dans notre pays, 19 cantons disposent d un établissement cantonal d assurance (ECA) et dans 7 cantons (Genève, Uri, Schwytz, Tessin, Appenzell Rhodes-Intérieures, Valais et Obwald), l assurance incendie est une affaire privée. GE VD NE FR JU BS BL SO BE VS AG LU OW NW Cantons avec établissement cantonal d assurance (ECA) Cantons avec assurance-incendie privée Fig. 1: Organisation et compétences dans la protection incendie Association des établissements cantonaux d assurance incendie (AEAI) L organisation faîtière des 19 établissements d assurances incendie cantonaux est l Association des établissements cantonaux d assurance incendie AEAI. De plus, l AEAI est aussi le lieu de coordination suisse pour la protection incendie et la prévention des dommages naturels le lieu d accréditation de la Confédération pour les personnes dans des domaines de la protection incendie et la prévention des dommages naturels. L AEAI élabore entre autres les prescriptions de protection incendie suisses. Elle attribue les attestations d utilisation AEAI pour des produits (matériaux et éléments de construc- SH ZG ZH UR SZ TI TG GL SG AR AI GR Association des établissements cantonaux d assurance incendie (AEAI) tion) valables pour toute la Suisse et détermine les entreprises spécialisées répondant aux exigences techniques de la protection incendie. Ces éléments sont publiés dans le Répertoire suisse de la protection incendie. Prescriptions de protection incendie Les prescriptions de protection incendie suisses visent à protéger les personnes, les animaux et les biens des dangers et des effets des incendies et des explosions. Elles ont un caractère obligatoire dans tous les cantons. Les prescriptions de protection incendie sont applicables: aux propriétaires et utilisateurs de bâtiments, d ouvrages et d installations; à toutes les personnes qui s occupent de leur conception, de leur construction, de leur exploitation ou de leur entretien. Les prescriptions de protection incendie AEAI se composent de la norme de protection incendie, des directives de protection incendie et des exigences et méthodes d essai. La norme regroupe les principes de la protection incendie sur le plan de la technique, de la construction et de l exploitation. Elle fixe l objectif de protection, en particulier dans son article 9: Les bâtiments, ouvrages et installations doivent être construits, exploités et entretenus de manière à: a) garantir la sécurité des personnes et des animaux; b) prévenir les incendies, les explosions et limiter la propagation des flammes, de la chaleur et de la fumée; c) limiter les risques de propagation du feu aux bâtiments, ouvrages et installations voisins; d) conserver leur stabilité structurelle pendant une durée déterminée; e) permettre une lutte efficace contre le feu et garantir la sécurité des équipes de sauvetage. Les directives règlent les diverses mesures dans le cadre de la norme de protection incendie. La norme et les directives peuvent être consultées sur le site de l AIEA et être téléchargées sous forme de documents PDF (www.aeai.ch). Ce sont en particulier les directives AIEA «Utilisation de matériaux de construction combustibles» et «Distances de sécurité - Espaces coupe-feu» qui sont très importantes pour la façade ventilée (FV). Norme de protection incendie Elle fixe les principes techniques, de construction et d exploitation de la protection incendie Prescriptions de protection incendie Directives de protection incendie Elles règlent les diverses mesures dans le cadre de la protection incendie Fig. 2: Norme de protection incendie, directives de protection incendie AEAI Répertoire de la protection incendie Le répertoire de la protection incendie suisse est un catalogue en ligne (www.praever.ch), constamment tenu à jour, dans lequel sont publiés les produits (matériaux et éléments de construction, appareils de chauffage, etc.) et les entreprises spécialisées reconnus par l AEAI. Sur le plan de la protection incendie, l évaluation des exigences pour les produits et les entreprises spécialisées se base sur les prescriptions de protection incendie.

3 PROTECTION INCENDIE POUR LES FAÇADES VENTILÉES (FV) 3 INDICE INCENDIE I-I 2 Indice incendie I-I La combustibilité des matériaux de construction est le critère d exigence central. La tenue au feu des matériaux de construction est évaluée en particulier d après leur comportement au feu et la densité de fumée et classée par un indice d incendie (I-I). Celui-ci est déterminé sur la base d essais normalisés. Les indices d incendie se composent du degré de combustibilité (de 3 à 6) et du degré de formation de fumée (de 1 à 3). Les matériaux de construction difficilement combustibles avec un degré de combustibilité 5 (200 C) répondent aux exigences, également aux températures ambiantes augmentées de 200 C. Exemple : l indice incendie (I-I) 4.3 signifie: moyennement combustible, faible formation de fumée (voir glossaire). Lorsqu ils sont utilisés comme matériau de construction, les matériaux présentant un degré de combustibilité de 6q (quasi incombustibles) sont assimilés aux matériaux non combustibles avec un degré de combustibilité 6 (directive AEAI «Utilisation des matériaux de construction combustibles», point 3 «Principes d utilisation»). Par décision de la commission pour la technique de construction FBT du 3 décembre2004 et de la commission technique de protection incendie TKB du 12 avril 2005, les matériaux de construction testés et classés non combustibles selon EN peuvent aussi être utilisés selon la classification AEAI: Matériaux de construction Description selon AEAI incombustible/ faible formation de fumée quasiment incombustible/ faible formation de fumée Classification EN Utilisable en tant que classification AEAI Matériau de construction Description selon EN A1 (1) 6.3 EN / EN 1182 EN 1716 A2-s1, d0 (2) 6q.3 EN / EN EN 1182 / EN 1716 (1) A1: non combustible, pas de formation de fumée, pas de formation de gouttes en fusion, pas de chute d éléments incandescents (2) A2-s1.d0: non combustible, pas de formation de fumée, pas de formation de gouttes en fusion, pas de chute d éléments incandescents Fig. 1: Tableau de classement pour les matériaux de construction non combustibles, classés d après EN Les classements 6.3, 6q.3, A1 et A2-s1, d0 sont identiques pour leur application. L utilisation de matériaux de construction combustibles, classifiés selon EN sera probablement réglée avec l apparition en 2015 des nouvelles prescriptions de protection incendie. Jusque-là, leur utilisation doit être discutée pour chaque cas avec les services de protection incendie compétents; une fiche technique AEAI non contraignante «Utilisation des matériaux de construction combustibles classifiés selon EN» est à disposition comme aide. 3 Exigences posées aux parois extérieures Dans son article 11, la norme de protection incendie distingue le «Cas ordinaire» et les «Cas particuliers» Cas ordinaire: dans le cas ordinaire, l objectif de protection est atteint avec des mesures standard prescrites. Cas particuliers: à la place des mesures de protection incendie prescrites, des mesures de protection incendie autres que la solution individuelle ou de concept peuvent être utilisées, pour autant que l objectif de protection soit également atteint. Exigences standard Les exigences standard pour une façade ventilée sont mentionnées dans les directives de protection incendie AEAI «Utilisation des matériaux de construction combustibles», au chapitre 4 «Parois extérieures»: Généralités (point 4.1 de la directive) 1 Les matériaux et le mode de construction des parois extérieures ne doivent pas favoriser la propagation des incendies de niveau en niveau ni mettre en danger le voisinage. 2 Les parois extérieures non porteuses des bâtiments, ouvrages et installations de quatre niveaux ou plus, les bâtiments élevés exceptés, doivent être réalisées avec des matériaux de construction incombustibles ou ayant au moins une résistance au feu EI Les parois extérieures des bâtiments, ouvrages et installations comportant des façades double-peau ou des cours intérieures couvertes (patios) doivent être constituées de matériaux incombustibles. 4 La dernière couche externe des revêtements des parois extérieures doit être incombustible. Sont exclus de cette disposition les maisons individuelles et, selon leur affectation, les bâtiments, ouvrages et installations ne comportant pas plus de trois niveaux (voir sous chiffre 4.2 Exigences pour le comportement au feu). 5 Pour les bâtiments, ouvrages et installations ayant des systèmes porteurs combustibles et comportant quatre niveaux ou davantage, les couches d isolation thermique doivent être incombustibles. 6 Des chevilles en matériau combustible sont admises pour la fixation des revêtements des parois extérieures. Les lattages d infrastructures en matériaux combustibles sont également admis sauf pour les bâtiments élevés. Dans les autres cas, les revêtements des parois extérieures doivent être fixés mécaniquement avec des matériaux incombustibles - à l exception des couches d isolation thermique. 7 Les couches d isolation (par exemple isolation contre le vent), les pare-vapeur et les revêtements des couches d isolation thermique doivent présenter un indice d incendie de 4.1 au minimum ou être de type «normalement inflammable»..

4 PROTECTION INCENDIE POUR LES FAÇADES VENTILÉES (FV) 4 EXIGENCES POUR LE COMPORTEMENT AU FEU Exigences pour le comportement au feu Point 4.2 de la directive Bâtiments, ouvrages et installations ne comportant pas plus de trois niveaux Bâtiments, ouvrages et installations comportant quatre niveaux ou davantage, bâtiments élevés non compris Bâtiments élevés Couche extérieure 4.2 (1) 4.3 (1) (2) oder 6.3 (3) 6.3 Couche d isolation thermique / couche intermédiaire 4.1 (1) (4) 4.1 (5) ou 5 (200 C).1 (6) 6.3 Panneaux translucides 4.2 (1) (7) 5.2 (1) (7) 6.3 (1) Ne sont pas admis: Lors de distances de sécurité insuffisantes; pour les bâtiments, ouvrages et installations dans lesquels se trouvent en permanence ou temporairement des personnes malades, nécessitant des soins ou dépendantes d une aide étrangère, tels que p. ex. établissements hospitaliers, homes pour personnes âgées ou établissements de soins, homes pour handicapés, établissements pénitentiaires, internats; dans les bâtiments, ouvrages et installations de trois niveaux ou davantage et comprenant des locaux prévus pour un grand nombre d occupants ou des grands magasins; dans les bâtiments, ouvrages et installations comprenant des activités industrielles ou artisanales qui présentent un danger d incendie élevé, p. ex. les industries chimiques et les exploitations traitant des matières dangereuses. (2) Les revêtements combustibles ne sont admis que s ils ne favorisent pas la propagation du feu sur plusieurs niveaux. Il faut prendre les mesures appropriées en accord avec l autorité de protection incendie (par exemple façade sans ouvertures, paroi extérieure résistant au feu, maçonnerie de remplissage, limitation des surfaces en bois, protection totale à l aide d installations sprinklers, mesures dans la zone de ventilation arrière, tabliers, etc.). (3) Sont aussi admises les plaques de façades (épaisseur de 10 mm au max.) avec noyau en matériau combustible (indice d incendie 5.1), recouvert des deux côtés d un matériau incombustible de 0,5 mm d épaisseur. (4) Est admise si la face intérieure est recouverte sans espace vide. Les exigences concernant le revêtement sont déterminées selon l affectation et la grandeur des bâtiments, ouvrages, installations ou compartiments coupe-feu. (5) Est admise pour autant qu elle soit recouverte des deux côtés et sans espace vide d un matériau incombustible à l extérieur (épaisseur de 0,5 mm) et à l intérieur d un matériau de résistance au feu EI 30. Pour les bâtiments, ouvrages et installations avec des systèmes porteurs combustibles et comportant quatre niveaux ou davantage, les couches d isolation thermique doivent être incombustibles. (6) Est admise pour les façades ventilées sans revêtement extérieur intégral et dont la face intérieure est recouverte sans espace vide d un matériau de résistance au feu EI 30. Pour les bâtiments, ouvrages et installations avec des systèmes porteurs combustibles, les couches d isolation thermique doivent être incombustibles. (7) Admis, sauf dans les voies d évacuation, si: la surface concernée ne dépasse pas 30 % de la surface totale; les surfaces partielles ne dépassent pas 40 m 2 ; la distance aux murs coupe-feu est de 1 m et de 2 m entre les surfaces partielles. Cette limitation de surface ne s applique pas aux façades des bâtiments, ouvrages et installations d un à trois niveaux dont la couche la plus extérieure est combustible. Tableau 2: Exigences pour le comportement au feu AEAI «Utilisation des matériaux de construction combustibles» Nombre d étages Pour la protection incendie, tous les étages complets, les combles et les attiques sont considérés comme étages, mais pas les sous-sols. Pour les bâtiments construits dans la pente ou dont un étage se situe en partie en dessous du sol naturel, le nombre d étages relevant de la protection incendie doit être clarifié avec les autorités de protection incendie concernées. Etages Niveau du sol naturel Fig. 3: Détermination du nombre d étages pour les bâtiments avec attique et combles Bâtiments élevés Les bâtiments élevés sont des constructions qui selon la législation sur la construction sont classées dans cette catégorie ou dont l étage le plus élevé se trouve à plus de 22 m au-dessus du terrain défini par le service du feu ou avec une hauteur sous sablière de plus de 25 m. 4 Distances de sécurité compartiments coupe-feu En ce qui concerne le revêtement et la possibilité d utiliser des matériaux combustibles, il faut de plus observer la directive de protection incendie AEAI «Distances de sécurité compartiments coupe-feu». Exigences générales (point 2.3 de la directive) 1 La distance de sécurité doit être fixée de manière à éviter la mise en danger réciproque des bâtiments, ouvrages et installations par propagation d un incendie. Le type de construction, la situation, l étendue et l affectation doivent être pris en compte. 2 Pour autant que la législation en matière de construction n en exige pas d autres plus grandes, les distances de sécurité suivantes doivent être respectées pour la protection incendie: a) 10 m lorsque les deux parois extérieures qui se font face présentent une surface combustible; b) 7,5 m lorsque l une des parois extérieures présente une surface combustible et l autre une surface incombustible; c) 5 m lorsque les deux parois extérieures présentent une surface incombustible. 3 Il faut tenir compte d une manière appropriée des parties combustibles des parois extérieures, ainsi que des parties saillantes des bâtiments, ouvrages et installations, telles que les balcons, avant-toits et vérandas. 4 Lorsque les distances exigées par le droit de la construction sont insuffisantes, mais qu elles ne peuvent pas être augmentées, il faut prendre des mesures qui empêchent la propagation d un incendie

5 PROTECTION INCENDIE POUR LES FAÇADES VENTILÉES (FV) 5 CAS SPÉCIAUX Cas spéciaux (dérogations) Des constructions ne répondant pas aux exigences standard peuvent également être autorisées lorsque les objectifs de protection sont atteints, que ce soit par des mesures de compensation ou par la preuve d aptitudes équivalentes par des tests d essai au feu. A l heure actuelle, on construit de plus en plus des façades ventiléessuspendues dont les composants ne répondent pas aux exigences standard en ce qui concerne la combustibilité. L étude et la réalisation de ce genre de constructions sont plus exigeantes que pour des constructions conçues et réalisées dans le cadre d exigences standard. Les dérogations concernent en particulier: I Des constructions avec des revêtements en bois pour des bâtiments et installations avec 4 étages ou plus, bâtiments élevés exclus, et concernés de manière générale par les restrictions (1) ou (4) (voir tableau 2). II Les systèmes de façades avec une isolation thermique avec un indice incendie I-I de 5.1 avec 4 étages ou plus, bâtiments élevés exclus, et concernés de manière générale par les restrictions (1) ou (4) (voir tableau 1). III Les systèmes de façades avec une ossature difficilement inflammable. I Constructions avec des revêtements en bois Des recherches largement étayées chez Lignum ont montré que les objectifs de protection pouvaient être atteints pour des constructions et installations de quatre étages et plus jusqu à la limite des bâtiments élevés. La documentation de protection incendie de 75 pages 7.1 Parois extérieures constructions et revêtements» montre les mesures nécessaires en fonction du type de façade, du genre et de l orientation du revêtement, du genre de sous-construction, de la dimension du volume de l espace de ventilation arrière et de la classe de matériau. La mesure de protection centrale pour retarder la propagation d un incendie, ce sont des mesures constructives traversant chaque étage, p. ex. des rideaux coupe-feu. La présente documentation ne s étend pas davantage sur les mesures pour les constructions et installations de quatre étages et plus jusqu à la limite des bâtiments élevés et renvoie à la documentation Lignum. II Système de façades SwissporLAMBDA Vento (attestation d utilisation AEAI N 17113) Les objectifs de protection peuvent être atteints avec ce système de façades pour des constructions et installations de quatre étages et plus jusqu à la limite des bâtiments élevés également avec une isolation avec un indice I-I de 5.1. La propagation de l incendie dans l espace ventilé à l arrière est efficacement empêchée à chaque étage à l aide d un élément coupe-feu sur la totalité des façades. 5 4 Fig. 4: Elément coupe-feu; plafond d étage (1), isolation thermique (2), élément coupe-feu avec joint expansif (3), latte porteuse (4), revêtement (5) Systèmes de façades Les attestations d utilisation AEAI et leurs rapports d essai, expertises et descriptifs forment la base pour l étude et l exécution des trois systèmes de façades suivants. Une autorisation des services de feu cantonaux est de plus nécessaire pour ces constructions système (également s il s agit de bâtiments relevant de la responsabilité de la commune). Fig. 5: Elément coupe-feu, système SwissporLAMBDA Vento

6 PROTECTION INCENDIE POUR LES FAÇADES VENTILÉES (FV) 6 SYSTÈMES DE FAÇADES III Systèmes de façades Wagner WDK Phoenix et Gasser GFT Thermico (attestations d utilisation AEAI N et N 23282) Les objectifs de protection peuvent être atteints pour les deux systèmes de façades également avec les nouvelles consoles à diagonales renforcées en fibre de verre et optimisées pour l isolation thermique. La capacité de portance et la sécurité pour les sauveteurs sont garanties par des sécurités de retenue pour les constructions et installations de quatre étages et plus jusqu à la limite des bâtiments élevés. Fig. 7: Dispositifs de retenue pour systèmes de façades; GFT Thermico de Gasser Fassadentechnik Fig. 6: Dispositifs de retenue pour systèmes de façades; WDK PHOENIX de Wagner System Les trois systèmes de façades présentés ci-dessus sont à prévoir et à réaliser en étroite collaboration avec les fournisseurs système concernés. Des développements pour ces nouveaux systèmes sont en cours et les façades sont toujours à concevoir et à exécuter en fonction des plus récents acquis.

7 PROTECTION INCENDIE POUR LES FAÇADES VENTILÉES (FV) 7 MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION POUR LA FAÇADE 5 Matériaux de construction pour la façade Toutes les exigences, indépendamment du nombre d étages et de l affectation, peuvent être satisfaites avec des revêtements incombustibles, p. ex. des panneaux de fibrociment, des isolations thermiques et des panneaux translucides. Les matériaux combustibles ne doivent être utilisés que s ils ne provoquent pas une augmentation inadmissible des risques (article 23, norme de protection incendie AEAI). On remarque dans le tableau 2 que: les exigences les plus sévères sont posées aux bâtiments élevés où on utilise exclusivement des matériaux incombustibles. Des matériaux moyennement à difficilement inflammables peuvent être utilisés avec les restrictions figurant en pied de page pour les constructions et installations de quatre étages et plus jusqu à la limite des bâtiments élevés. Des matériaux moyennement inflammables peuvent être utilisés avec les restrictions figurant en pied de page pour les constructions et installations de bâtiments ne comportant pas plus de trois étages. Matériaux de construction pour les façades ventilées (FV) et leur classement AEAI ou EN Source: Répertoire de la protection incendie AEAI (www.praever.ch) Revêtements de façades Produit Fabricant L indice incendie I-I N d'attestation d'utilisation AEAI Utilisable sans mesures de protection incendie supplémentaires ARDOISES DE FACADE CLINAR MODULAR SWISSPEARL NOBILIS/ PLANEA SWISSPEARL CARAT BLACK OPAL ALUCOBOND A2 Eternit (Suisse) SA Eternit (Suisse) SA Eternit (Suisse) SA Alcan Singen GmbH A2-s1, d0 A2-s1, d0 A2-s1, d0 A2-s1, d STOVEROTEC FASSADE Sto SA 6q Vérifier les mesures de protection incendie supplémentaires TRESPA METEON Trespa International 5(200 C) ALUCOBOND PLUS Allega GmbH GUTBOND B1 Gutmann AG ETALBOND FR Etem SA ETALBOND PE Etem SA GUTBOND B2 Gutmann AG ALUCOBOND PE Alcan Singen GmbH Tableau 3: Indices d incendie I-I des revêtements de façades courants Isolations thermiques Produit Fabricant indice I-I N d'attestation d'utilisation AEAI Utilisable sans mesures de protection incendie supplémentaires PB F 032 PHOENIX 032 PB F EXTRA 032 Saint-Gobain ISOVER SA Saint-Gobain ISOVER SA Saint-Gobain ISOVER SA 6q q q PANNEAU ISOLANT DUO Flumroc SA A PANNEAU ISOLANT 3 Flumroc SA A SAGLAN FA 40 Sager SA A SAGLAN FAV 40 Sager SA A FOAMGLAS Pittsburgh Corning (Suisse) SA A Vérifier les mesures de protection incendie supplémentaires LAMBDA Vento Swisspor SA Tableau 4: Indices d incendie I-I des isolations thermiques courantes Classement de la protection incendie sans essai D autres matériaux de construction, également utilisés pour les façades suspendues, sont reconnus comme résistants au feu sans essai et sont rangés dans la classe correspondante: Matériau de construction Incombustible Métal, p. ex. tôle d'acier, alu 6.3 Verre 6.3 Ardoise/pierre naturelle 6.3 Grès cérame fin et céramique 6.3 Moyennement à difficilement combustible Epicéa, sapin, mélèze, pin / pin sylvestre, sapin Douglas, frêne, hêtre, cèdre rouge indice I-I 4.3 Chêne, châtaignier, robinier, orme 5.3 Tableau 5: Chiffres d indice I-I de matériaux de construction sans essai

8 PROTECTION INCENDIE POUR LES FAÇADES VENTILÉES (FV) 8 PROCÉDURE D AUTORISATION 6 Procédure d autorisation Les compétences, l organisation et les délais dans la procédure d autorisation s alignent sur les dispositions cantonales. Les associations cantonales de protection incendie avec leurs organes d exécution communaux sont compétentes dans ce domaine. Dans certains cantons, les administrations communales, avec ou sans assurance incendie cantonale, sont compétentes pour la protection incendie et les autorisations correspondantes. Les compétences ne sont pas appliquées de manière identique dans tous les cantons. La démarche exacte à entreprendre et l organe à contacter est fonction du lieu et du projet de construction; tout cela se trouve plus ou moins aisément sur les pages d accueil des autorités cantonales de protection incendie. Exemple pour le canton de Berne Les experts de la protection incendie et les inspecteurs du feu ainsi que leurs coordonnées peuvent être trouvés via la recherche d experts. Selon la réglementation des compétences, c est l expert de protection incendie cantonal qui doit être contacté pour la façade ventilée (FV) d un hôpital, et pour la façade d un immeuble d habitation de 6 étages, c est l inspecteur du feu. Dans le cas concret, il est aussi compétent pour l essai sur le plan de la protection incendie de la demande de permis de construire et formule les exigences (entre autres choses des références à la norme de protection incendie et aux directives AEAI) selon lesquelles la commune peut accorder le permis de construire. 7 Résumé La «discipline» de la protection incendie doit être vue et traitée dans une autre perspective que les thèmes plus physiques comme la protection thermique, acoustique et contre l humidité: en cas de sinistre, les conséquences peuvent avoir des suites beaucoup plus importantes (dégâts matériels et dommages personnels). En cas de dégâts au bâtiment, on ne peut souvent pas le réparer ou alors au prix d une intervention lourde. Les prescriptions de protection incendie s adressent entre autres à toutes les personnes qui sont actives dans l étude de projet, la construction, l exploitation ou la maintenance des constructions et installations. Chaque façadier et poseur de façades ventilées doit impérativement disposer de connaissances approfondies sur ce sujet. Un appel précoce aux autorités de protection incendie est toujours recommandé. Les données de contact des collaborateurs concernés peuvent en principe être trouvées facilement sur les pages Web des assurances immeubles. La norme de protection incendie et les directives de protection incendie peuvent être facilement consultées depuis la page d accueil de l Association des établissements cantonaux d assurance incendie AEAI et téléchargées sous forme de fichiers PDF; pour ce qui concerne les façades ventiléessuspendues, ce sont les directives «Utilisation de matériaux de construction combustibles» et «Distances de sécurité espaces coupe-feu» qui sont les plus importantes. Les exigences dépendent de beaucoup de facteurs, en particulier le nombre d étages, l affectation et les distances de sécurité sont importants. La combustibilité I-I est le critère d exigence central. Les exigences standard peuvent toujours être satisfaites avec les matériaux de construction non combustibles. Pour des réalisations qui s écartent des exigences standard, il faut impérativement demander de la littérature, p. ex. la documentation Lignum pour les revêtements de façades en bois ou les descriptifs des fournisseurs de systèmes de façades spéciales avec des isolations ou des sous-constructions inflammables et s en tenir aux indications qu elles renferment.

9 PROTECTION INCENDIE POUR LES FAÇADES VENTILÉES (FV) 9 GLOSSAIR 8 Appendice Glossaire L indice incendie I-I L indice incendie donne des précisions sur le classement d un matériau. Ses éléments déterminants sont le comportement au feu (degré de combustibilité 1-6) et la densité de fumée (degré de formation de fumée 1-3). Les indices d incendie 6.3, 6q.3 et les classements européens pour les matériaux incombustibles A1 et A2-s1,d0 sont mis sur un même niveau quant à leur utilisation comme matériau de construction. Répertoire de protection incendie Le répertoire de la protection incendie suisse est un catalogue en ligne constamment tenu à jour, dans lequel sont publiés les produits et les entreprises spécialisées reconnus par l AEAI Degrés de combustibilité 3 facilement combustible 4 moyennement combustible 5 difficilement combustible 5 (200 C) difficilement combustible à 200 C 6q quasiment incombustible 6 incombustible Façade double-peau Ce sont des constructions de façades constituées d une façade intérieure et d une façade extérieure, p.ex. en verre. Étage Pour la protection incendie, tous les étages complets, les combles et les attiques sont considérés comme étages. Bâtiment élevé Les bâtiments élevés sont des constructions qui selon la législation sur la construction sont classés dans cette catégorie ou dont l étage le plus élevé se trouve à plus de 22 m au-dessus du terrain défini par le service du feu ou avec une hauteur sous sablière de plus de 25 m. Degrés de formation de fumée 1 forte formation de fumée 2 formation de fumée moyenne 3 faible formation de fumée Distance de sécurité La distance de sécurité entre les bâtiments et installations est la distance prescrite par le droit de la construction ainsi que, chaque fois que cela est nécessaire, la distance minimale pour garantir une protection incendie suffisante. Association des établissements cantonaux d assurance incendie AEAI C est l organisation faîtière des 19 établissements d assurances incendie cantonales de la Suisse. Norme de protection incendie AEAI La norme regroupe les principes de la protection incendie sur le plan de la technique, de la construction et de l exploitation. Directives de protection incendie AEAI Ces directives règlent les diverses mesures dans le cadre de la norme de protection incendie. Liens AEAI Association des établissements cantonaux d assurance incendie: tél , fax Bundesgasse 20, CH-3001 Bern Répertoire de protection incendie et directives de protection incendie: Adresses des établissements cantonaux d assurance incendie: Brandschutzbehoerde/Seiten/default.aspx Les adresses se trouvent également dans les pages suivantes (état septembre 2012).

10 PROTECTION INCENDIE POUR LES FAÇADES VENTILÉES (FV) 10 ADRESSES Canton Autorité de protection incendie cantonale Tél/Fax AG AGV Aargauische Gebäudeversicherung Tel Bleichemattstr. 12/14, CH-5001 Aarau Fax AI Feuerschaugemeinde Appenzell Tel Blattenheimatstr. 3, CH-9050 Appenzell Fax AR Assekuranz AR Tel Poststrasse 10, CH-9102 Herisau 2 Fax BE Gebäudeversicherung Bern Tel Papiermühlestr. 130, CH-3063 Ittigen Fax BL Basellandschaftliche Gebäudeversicherung Tel Gräubernstrasse 18, CH-4410 Liestal Fax BS Gebäudeversicherung des Kt. Basel-Stadt Tel Aeschenvorstadt 55, CH-4010 Basel Fax bsronline.vkf.ch/d/advis FR Etablissement cant. d assurance des bât. Tel Maison-de-Montenach 1, CH-1701 Fribourg/Granges-Paccot Fax GE Dép. des Constr. & Tech. de l Inform. Tel , chemin du Stand, CH-1233 Bernex Fax GL glarnersach Tel Zwinglistrasse 6, CH-8750 Glarus Fax GR Feuerpolizeiamt Graubünden Tel Ottostrasse 22, CH-7001 Chur Fax JU Etablissement cantonal d assurance Tel Rue de la Gare 14, CH-2350 Saignelégier Fax LU Gebäudeversicherung des Kantons Luzern Tel Hirschengraben 19, CH-6002 Luzern Fax NE Etablissement cant. d ass. et de prév. Tel Place de la Gare 4, CH-2002 Neuchâtel Fax

11 PROTECTION INCENDIE POUR LES FAÇADES VENTILÉES (FV) 11 ADRESSES Canton Autorité de protection incendie cantonale Tél/Fax NW NSV Nidwaldner Sachversversicherung Tel Abteilung Sichern Fax Riedenmatt 1, Postfach, CH-6371 Stans OW Amt für Bevölkerung. Kanton Obwalden Tel Postfach 1465, CH-6061 Sarnen Fax SG Amt für Feuerschutz Kanton St. Gallen Tel Davidstrasse 37, CH-9001 St. Gallen Fax SH Feuerpolizei des Kanton Schaffhausen Tel Ringkengässchen 18, CH-8201 Schaffhausen Fax SO Solothurnische Gebäudeversicherung Tel Baselstrasse 40, CH-4500 Solothurn Fax SZ Amt für Militär, Feuer- + Zivilschutz Tel Schlagstrasse 87, CH-6431 Schwyz Fax TI Ufficio domande di costruzione Tel V. S. Franscini 17, CH-6501 Bellinzona Fax TG Feuerschutzamt des Kantons Thurgau Tel Spannerstrasse 8, CH-8510 Frauenfeld Fax UR AMB Fachstelle Bauten Tel Lehnplatz 22, CH-6460 Altdorf Fax VD Etablissement cantonal d assurance Tel Av. du Général-Guisan 56, CH-1009 Pully Fax VS Service cantonal du feu Tel Av. de la Gare 39, CH-1950 Sion Fax ZG Gebäudeversicherung Zug Tel Poststrasse 10, CH-6301 Zug Fax ZH Kantonale Feuerpolizei Tel Thurgauerstrasse 56, CH-8050 Zürich Fax Principauté de Liechtenstein FL Hochbauamt Tel Städtle 38, LI-9490 Vaduz Fax

12 PROTECTION INCENDIE POUR LES FAÇADES VENTILÉES (FV) 12 IMPRESSUM Direction de projet Commission technique Toit plat de l Enveloppe des édifices Suisse, Lindenstrasse 4, 9240 Uzwil Sahli Hansueli, directeur technique Enveloppe des édifices Suisse, 8312 Winterberg Groupe de travail / auteurs Technische Kommission Fassadenbau, Gebäudehülle Schweiz Détails graphiques Peter Stoller, Grafitext, 3226 Treiten Impression Cavelti AG, Druck und Media, 9201 Gossau SG Editeur ENVELOPPE DES ÉDIFICES SUISSE Association suisse des entrepreneurs de l enveloppe des édifices Commission technique Construction de façades Lindenstrasse Uzwil T 0041 (0) F 0041 (0)

Commission pour la technique de construction

Commission pour la technique de construction Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Commission pour la technique de Récapitulation des concordances admissibles entre la classification

Plus en détail

6.07 Assurance-maladie Assurance-maladie obligatoire Réduction individuelle des primes

6.07 Assurance-maladie Assurance-maladie obligatoire Réduction individuelle des primes 6.07 Assurance-maladie Assurance-maladie obligatoire Réduction individuelle des primes Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref En vertu de la loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal), l assurancemaladie

Plus en détail

Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs

Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs Sécurité d abord Les accidents se produisent le plus souvent les premiers jours de travail Jeunes gens Les jobs de vacances

Plus en détail

6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP

6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP 6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref La prévoyance professionnelle constitue le 2 e pilier

Plus en détail

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010 Chiffres par 31 mai 2010 22. 6. 2010 Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11 www.dnb.ch/presse Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites

Plus en détail

Protection incendie dans la construction en bois

Protection incendie dans la construction en bois Protection incendie dans la construction en bois Principes de base Solutions pratiques Eléments de construction Manuel de planification La force naturelle de la pierre Sommaire Planifier la sécurité de

Plus en détail

Ne brûle pas. La laine de pierre : naturellement incombustible. www.flumroc.ch

Ne brûle pas. La laine de pierre : naturellement incombustible. www.flumroc.ch Ne brûle pas. La laine de pierre : naturellement incombustible. www.flumroc.ch Plus de 50 alarmes incendie chaque jour Page 4 Pour stopper la propagation du feu Page 7 Combustible ou incombustible? Page

Plus en détail

Convention du 29 mai 1993 sur la protection des enfants et la coopération en matière d adoption internationale

Convention du 29 mai 1993 sur la protection des enfants et la coopération en matière d adoption internationale Convention du 29 mai 1993 sur la protection des enfants et la coopération en matière d adoption internationale RS 0.211.221.311; RO 2003 415 I Liste des autorités centrales et autorités compétentes chargées

Plus en détail

Projet de loi modifiant de la loi sur l imposition des personnes morales (LIPM) (D 3 15)

Projet de loi modifiant de la loi sur l imposition des personnes morales (LIPM) (D 3 15) Secrétariat du Grand Conseil PL 11163 Projet présenté par les députés : M me et MM. Roger Golay, Pascal Spuhler, Dominique Rolle Date de dépôt : 15 avril 2013 Projet de loi modifiant de la loi sur l imposition

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE PROTECTION DES TOITS PLATS EN BOIS CONTRE L HUMIDITÉ

FICHE TECHNIQUE PROTECTION DES TOITS PLATS EN BOIS CONTRE L HUMIDITÉ FICHE TECHNIQUE COMMISSION TECHNIQUE toit plat Source: Lignum PROTECTION DES TOITS PLATS EN BOIS CONTRE L HUMIDITÉ La réalisation de toits plats sur des constructions en bois est de plus en plus fréquente.

Plus en détail

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 Les primes d assurance-maladie 2015 Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 25 20 Prime moyenne

Plus en détail

Assurance militaire Personnes assurées à titre professionnel

Assurance militaire Personnes assurées à titre professionnel Assurance militaire Personnes assurées à titre professionnel Vos agences régionales Suva Assurance militaire Suva Genève Assurance militaire Rue Ami-Lullin 12, case postale 3949, 1211 Genève 3, tél. 022

Plus en détail

Voies d évacuation et de sauvetage

Voies d évacuation et de sauvetage Institut de Sécurité Voies d évacuation et de sauvetage Jean-Paul Bassin Institut de Sécurité Institut de Sécurité INSTITUT SUISSE DE PROMOTION DE LA SÉCURITÉ Evacuation_Lignum_2010 1 Histoire 1995 1945

Plus en détail

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la base

Plus en détail

Bisnode. au mois de Mai 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013

Bisnode. au mois de Mai 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013 Bisnode Faillites et créations arrêtées au mois de Mai 2013 Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013 731b du CO: dissolutions d entreprises aux dépens de la collectivité. Entre janvier

Plus en détail

Le crédit fournisseur est plus populaire que jamais Les entreprises paient leurs factures avec un retard moyen de 19,5 jours

Le crédit fournisseur est plus populaire que jamais Les entreprises paient leurs factures avec un retard moyen de 19,5 jours Statistiques relatives aux pratiques de paiement: Statistiques relatives aux pratiques Les de paiement: performances Les performances des des Éditeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 892

Plus en détail

Attestation d'utilisation AEAI n 20743

Attestation d'utilisation AEAI n 20743 Attestation d'utilisation AEAI n 20743 Groupe 401 Gaines techniques pour l'installation de conduits de fumée Fermacell GmbH FERMACELL AESTUVER EI 90-RF1 Description Système de gaine continue à 4 côtés,

Plus en détail

Prestations de service de ASS sur place dans toute la Suisse

Prestations de service de ASS sur place dans toute la Suisse Prestations de service de ASS sur place dans toute la Suisse Des problèmes d humidité peuvent survenir partout Humidité de condensation L air chaud emmagasine plus d eau que l air froid. Lorsque l air

Plus en détail

swisspor Support de planification Plafond et sol Produits et services du groupe swisspor

swisspor Support de planification Plafond et sol Produits et services du groupe swisspor swisspor Support de planification Plafond et sol Produits et services du groupe swisspor Plafond et sol Support de planifications swisspor Table des matières Notions de base Sol de comble sur dalle en

Plus en détail

Vade-mecum Règles Pratiques

Vade-mecum Règles Pratiques Vade-mecum Règles Pratiques En matière de sécurité incendie conformément à la réglementation belge Arrêté royal (normes de base 1994-1997 - 2003-2007 - 2009) Et nouvelles annexes 1, 2, 3, 4 et 6 approuvées

Plus en détail

Vade-mecum Règles Pratiques

Vade-mecum Règles Pratiques Vade-mecum Règles Pratiques En matière de sécurité incendie conformément à la réglementation belge Arrêté royal (normes de base 994-997 - 2003-2007 - 2009) Et nouvelles annexes, 2, 3, 4 et 6 approuvées

Plus en détail

Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton?

Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton? Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton? L OFSP a annoncé une hausse moyenne des primes de 15%, soit entre 3 et 20% d augmentation selon le canton concerné Pourquoi le

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D'AUTORISATION. BATIMENT SIS : Commune : Localité : Article cadastral : Rue et n : Affectation de l'ouvrage :

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D'AUTORISATION. BATIMENT SIS : Commune : Localité : Article cadastral : Rue et n : Affectation de l'ouvrage : Secteur prévention Etablissement cantonal d'assurance et de prévention Place de la Gare 4, Case postale, 2002 Neuchâtel Tél. 032 889 62 22 www.ecap-ne.ch Fax 032 889 62 33 ecap.prevention@ne.ch QUESTIONNAIRE

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

OCF / KAF 01.06.2011

OCF / KAF 01.06.2011 01.06.2011 Détecteurs Lampe témoin Centrale, tableau de rappel Feu flash Signal acoustique Dispositif manuel de déclanchement Arrêt du signal acoustique et activation de la 2ème temporisation Détection

Plus en détail

1. HAUPTARTIKEL/ ARTICLE PRINCIPALE/ ARTICOLO PRINCIPALE

1. HAUPTARTIKEL/ ARTICLE PRINCIPALE/ ARTICOLO PRINCIPALE Eidgenössisches Volkswirtschaftsdepartement EVD Preisüberwachung PUE Newsletter Datum 16.11.2010 Sperrfrist 16.11.2010, 09.00 Uhr Nr. 6/10 INHALTSÜBERSICHT/ CONTENU/ CONTENUTO 1. HAUPTARTIKEL/ ARTICLE

Plus en détail

www.soudal.com Systèmes de traversée efficaces pour retarder la propagation du feu

www.soudal.com Systèmes de traversée efficaces pour retarder la propagation du feu www.soudal.com Systèmes de traversée efficaces pour retarder la propagation du feu Soudal Fire Range Quitter les bâtiments en toute sécurité EN 1366-3 Le compartimentage... Un aspect essentiel de la protection

Plus en détail

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est STATUTS DE L ASSOCIATION DES OFFICES SUISSES DU TRAVAIL (AOST) 1. Nom, siège et but Art. 1 L'association des offices suisses du travail (AOST) est une association constituée au sens des articles 60 et

Plus en détail

Bisnode. EN Juillet 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 30.8.2013. Hausse des faillites de cinq pour cent

Bisnode. EN Juillet 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 30.8.2013. Hausse des faillites de cinq pour cent Bisnode Faillites et créations d Entreprise EN Juillet Étude sur les faillites et créations d entreprises.8. Hausse des faillites de cinq pour cent 8 faillites et 888 créations d entreprise en juillet

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

Attestation d'utilisation AEAI n 23700

Attestation d'utilisation AEAI n 23700 Attestation d'utilisation AEAI n 23700 Groupe 242 Requérant Portes coupe-feu avec vitrage Feuerschutzteam AG Fabricant Feuerschutzteam AG Description Porte à deux battants, avec/sans partie supérieure/imposte,

Plus en détail

Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée

Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée 1. De quoi s agit-il? Les conduits de fumée doivent présenter les ouvertures nécessaires au contrôle et au nettoyage. Les ventilateurs d extraction

Plus en détail

82% qualifient l'effet de serre et le réchauffement climatique comme le plus grand danger. Toujours des idées d'avance.

82% qualifient l'effet de serre et le réchauffement climatique comme le plus grand danger. Toujours des idées d'avance. 82% qualifient l'effet de serre et le réchauffement climatique comme le plus grand danger. Le fait est, qu'en Suisse, les bâtiments consomment aujourd'hui 50% de l'énergie fossile. Avec les émissions de

Plus en détail

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses:

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Le TarMed Etude valaisanne Département de la santé, des affaires sociales et de l'énergie février 2000 TABLE DES MATIERES 1) RESUME 2) QU EST-CE LE TARMED?

Plus en détail

Annexe vade-mecum Règles Pratiques en matière de sécurité incendie

Annexe vade-mecum Règles Pratiques en matière de sécurité incendie Annexe vade-mecum Règles Pratiques en matière de sécurité incendie La nouvelle réglementation concernant la réaction au feu (Annexe 5 AR 12/07/2012). Prescriptions concernant les traversées résistantes

Plus en détail

Bâtiments, logements et conditions d habitation

Bâtiments, logements et conditions d habitation Neuchâtel, septembre 2004 Recensement fédéral de la population 2000 Bâtiments, logements et conditions d habitation RECENSEMENT FÉDÉRAL DE LA POPULATION 2000 BÂTIMENTS, LOGEMENTS ET CONDITIONS D HABITATION

Plus en détail

Banques actives au niveau suisse

Banques actives au niveau suisse La version allemande fait foi. ABS Alternative Bank Schweiz Lebergasse 17, 4601 Olten Tél. 062 206 16 16 www.abs.ch Chez ABS chaque crédit est un écocrédit (crédits d entreprise, d investissement et hypothèques).

Plus en détail

Maison unifamiliale : Définition

Maison unifamiliale : Définition Maison unifamiliale : Définition Une maison unifamiliale est considérée comme étant un bâtiment indépendant essentiellement affecté au logement d une seule famille. La portée des différents aspects tirés

Plus en détail

MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)»

MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)» INITIATIVE POPULAIRE FÉDÉRALE «IMPOSER LES SUCCESSIONS DE PLUSIEURS MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)» DENIS BOIVIN Partner Avocat Expert fiscal diplômé Responsable

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad COMPORTEMENT AU FEU DU BETON. Le feu est

Plus en détail

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013 kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 0/09/0 Fondements Nom et forme juridique Principe But Tâches Art. Sous le nom de kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de

Plus en détail

Journée de la construction bois Bienne Holzbautag Biel

Journée de la construction bois Bienne Holzbautag Biel Journée de la construction bois Bienne Holzbautag Biel Nouvelles prescriptions de protection incendie AEAI 2015 comprendre les changements Jeudi 21 mai 2015 Palais des congrès de Bienne Sponsor principal:

Plus en détail

RÉPERTOIRE SUISSE DE LA PROTECTION CONTRE LA GRÊLE

RÉPERTOIRE SUISSE DE LA PROTECTION CONTRE LA GRÊLE RÉPERTOIRE SUISSE DE LA PROTECTION CONTRE LA GRÊLE Protection efficace des bâtiments Demander maintenant une reconnaissance Qu est-ce que le Répertoire suisse de la protection contre la grêle? Le Répertoire

Plus en détail

POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES

POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont

Plus en détail

Isolement acoustique et résistance au feu des ensembles comportant des coupe-feu

Isolement acoustique et résistance au feu des ensembles comportant des coupe-feu Solution constructive n o 16 Isolement acoustique et résistance au feu des ensembles comportant des coupe-feu par T.R.T. Nightingale et M.A. Sultan Cet article porte sur différentes techniques coupe-feu

Plus en détail

OCF / KAF. Nouvelles prescriptions de protection incendie AEAI. Information aux responsables communaux, Grône le 25 novembre 2014.

OCF / KAF. Nouvelles prescriptions de protection incendie AEAI. Information aux responsables communaux, Grône le 25 novembre 2014. OCF / KAF Nouvelles prescriptions de protection incendie AEAI Information aux responsables communaux, Grône le 25 novembre 2014 Orientation 2015 Objectifs OCF / KAF Information quant à l évolution des

Plus en détail

Les entreprises paient avec un retard de 19,3 jours la morale de paiement en berne à cause de l effet domino

Les entreprises paient avec un retard de 19,3 jours la morale de paiement en berne à cause de l effet domino Statistiques des comportements de paiement: le comporte Statistiques des comportements ment de paiement: de paiement le comportement des de entreprises en Suisse 4 ème trimestre et perspectives 2009 Editeur:

Plus en détail

Rénovation. Modernisation futée avec la laine de verre Isover.

Rénovation. Modernisation futée avec la laine de verre Isover. Rénovation. Modernisation futée avec la laine de verre Isover. Table des matières Introduction à la thématique de la rénovation des bâtiments Rénover aujourd hui Le Certificat énergétique cantonal des

Plus en détail

La protection contre l incendie Des détails à ne pas sous-estimer

La protection contre l incendie Des détails à ne pas sous-estimer Journée d étude Les Nœuds Constructifs La protection contre l incendie Des détails à ne pas sous-estimer Y. Martin CSTC Division Enveloppe du Bâtiment et Menuiserie Bruxelles, Confédération Construction

Plus en détail

3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique

3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique 3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique Financement du système de santé, aujourd'hui et en cas d'acceptation de l'initiative sur la caisse unique: exemple d'une famille avec

Plus en détail

4.12 Résistance au feu du béton cellulaire

4.12 Résistance au feu du béton cellulaire 74 4.12 Résistance au feu du béton cellulaire Le béton cellulaire offre une résistance au feu excellente. Il ne contribue pas à la propagation du feu et ne développe pas de fumées toxiques pendant l incendie.

Plus en détail

Rapport rendant compte des résultats de la consultation

Rapport rendant compte des résultats de la consultation Commission fédérale des maisons de jeu CFMJ Secrétariat Rapport rendant compte des résultats de la consultation Auditions relatives à la modification de l art. 69 de l ordonnance du 24 septembre 2004 sur

Plus en détail

Protection des données lors de l utilisation de l infrastructure électronique de la Confédération

Protection des données lors de l utilisation de l infrastructure électronique de la Confédération Département fédéral de justice et police (DFJP) Office fédéral de la justice (OFJ) Domaine de direction Droit public Unité Projets et méthode législatifs Mai 2009 / BD / NAH Protection des données lors

Plus en détail

POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS

POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la

Plus en détail

Prévoyance professionnelle des personnes au chômage. Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» selon la LACI et la LPP

Prévoyance professionnelle des personnes au chômage. Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» selon la LACI et la LPP EDITION 2014 Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» Une brochure pour les chômeurs Prévoyance professionnelle des personnes au chômage selon la LACI et la LPP REMARQUES Le présent

Plus en détail

Essais de résistance au feu

Essais de résistance au feu Essais de résistance au feu Cloisons 98-48 avec plaques de plâtre EI60 (coupe feu 1heure) DTU 25-41 Livret technique 4 - Octobre 2009 Le Service Recherche & Développement SOMMAIRE Préambule page 3 Construire

Plus en détail

NORME DE PROTECTION INCENDIE

NORME DE PROTECTION INCENDIE Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio NORME DE PROTECTION INCENDIE

Plus en détail

Cloisons / Parois. Promat. Parois intérieures et gaines techniques

Cloisons / Parois. Promat. Parois intérieures et gaines techniques Parois intérieures et gaines techniques Cloisons / Parois Parois intérieures et gaines techniques En matière de protection anti-incendie, on fait la distinction entre parois coupe-feu, cloisons, parois

Plus en détail

Garde-corps. bfu bpa upi. Base: norme sia 358. Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité.

Garde-corps. bfu bpa upi. Base: norme sia 358. Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité. bfu bpa upi Mb 9401 Garde-corps Base: norme sia 358 Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité. Habitations, magasins, bâtiments administratifs, écoles

Plus en détail

swisstlm 3D Version 1.3 Publication 2015 Généralités sur swisstlm 3D

swisstlm 3D Version 1.3 Publication 2015 Généralités sur swisstlm 3D Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Office fédéral de topographie swisstopo swisstlm 3D Version 1.3 Publication 2015 Généralités sur swisstlm 3D Le modèle

Plus en détail

Brochure technique. Garde-corps. bpa Bureau de prévention des accidents

Brochure technique. Garde-corps. bpa Bureau de prévention des accidents Brochure technique Garde-corps bpa Bureau de prévention des accidents Eviter les chutes dans les bâtiments Les garde-corps remplissent une fonction importante dans les bâtiments: ils protègent des chutes

Plus en détail

Décret concernant la police du feu

Décret concernant la police du feu Décret concernant la police du feu du 6 décembre 1978 L'Assemblée constituante de la République et Canton du Jura, vu l article 3 des dispositions finales et transitoires de la Constitution cantonale 1),

Plus en détail

Statistique suisse de la construction et des logements vacants, 2008/2009

Statistique suisse de la construction et des logements vacants, 2008/2009 09 Construction et logement 909-0900 Statistique suisse de la construction et des logements vacants, 2008/2009 Données sur CD-ROM Neuchâtel, 2010 La série «Statistique de la Suisse» publiée par l Office

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz Office fédéral de l énergie Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz 1 1 Introduction Correctement dimensionnée et dotée d une puissan-ce calorifique adaptée, l installation de chauffage fonctionne

Plus en détail

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES TOITS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Vérifiez l état du recouvrement de la toiture ainsi que de ses composantes structurales. Si ceux-ci

Plus en détail

Documentation pour les médias

Documentation pour les médias DEPARTEMENT DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE L'ENERGIE SERVICE DE LA SANTE PUBLIQUE Documentation pour les médias LES PRIMES D ASSURANCE-MALADIE 2004 EN VALAIS Les primes d assurance-maladie pour

Plus en détail

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. La cloison de doublage, aussi appelée contre-cloison ou doublage, FERMACELL est destinée à être

Plus en détail

Modifications principales des prescriptions de protection incendie 2015. Débat urbanités. Nous protégeons l essentiel

Modifications principales des prescriptions de protection incendie 2015. Débat urbanités. Nous protégeons l essentiel Modifications principales des prescriptions de protection incendie 2015 Débat urbanités Didier Guignard, 6 octobre 2014 Sommaire Modifications principales des prescriptions AEAI 1. Allègements, simplifications,

Plus en détail

Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts. Prévention incendie

Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts. Prévention incendie Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts Prévention incendie Risques d incendie dans les garages et parkings couverts Lorsque le feu prend dans des garages, il provoque souvent des dégâts

Plus en détail

fermacell Newsletter Des sols robustes et faciles à poser. 2/2015 I Fermacell Sàrl Suisse

fermacell Newsletter Des sols robustes et faciles à poser. 2/2015 I Fermacell Sàrl Suisse fermacell Newsletter 2/2015 I Fermacell Sàrl Suisse Des sols robustes et faciles à poser. Systèmes de sol fermacell adaptés à tous les supports p. 3 fermacell Therm38 Les tout derniers systèmes de chauffage

Plus en détail

Fiche technique de l USM TK 005

Fiche technique de l USM TK 005 1 Fiche technique de l USM TK 005 Percements de membranes de toits Union Suisse du Métal Association professionnelle construction métallique, Seestrasse 105, Case postale, 8027 Zurich Tél. 044 285 77 77,

Plus en détail

Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance

Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance SUPSI Lugano, 12 mai 2014 Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance Vincent Simon Responsable de projets La Suisse est attractive pour les groupes étrangers Quartiers-généraux

Plus en détail

L assurance contre les dommages dus à des événements naturels

L assurance contre les dommages dus à des événements naturels L assurance contre les dus à des s naturels I. Résumé L assurance des dus à des s naturels couvre les causés aux meubles et aux immeubles par les hautes eaux, les inondations, les tempêtes, la grêle, les

Plus en détail

Période de recensement 2002 - Répartition par âge des cas. Hôpital test <100 lits. Hôpital test 100 à 499 lits. Hôpital test >= 500 lits

Période de recensement 2002 - Répartition par âge des cas. Hôpital test <100 lits. Hôpital test 100 à 499 lits. Hôpital test >= 500 lits Période de recensement 2002 - Répartition par âge des cas Classe d'âge Nombre de cas 0-9 683 10-19 143 20-29 635 30-39 923 40-49 592 50-59 716 60-69 626 70-79 454 80-89 156 90-99 9 Classe d'âge Nombre

Plus en détail

LORS DE L UTILISATION DE LA CHAUSSEE POUR DES MANIFESTATIONS PROVISOIRES À L INTERIEUR DES LOCALITES

LORS DE L UTILISATION DE LA CHAUSSEE POUR DES MANIFESTATIONS PROVISOIRES À L INTERIEUR DES LOCALITES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES LORS DE L UTILISATION DE LA CHAUSSEE POUR DES MANIFESTATIONS PROVISOIRES À L INTERIEUR DES LOCALITES 1. Base Les prescriptions de protection

Plus en détail

Système d isolation de façades

Système d isolation de façades Système d isolation de façades lamitherm wancortherm Des systèmes d isolation de façades de la maison KABE tournés vers le futur Les systèmes d isolation de façades lamitherm et wancortherm de KABE KARL

Plus en détail

Notice sur les Assurances des tireurs

Notice sur les Assurances des tireurs Notice sur les Assurances des tireurs 2 Table des matières A. Assurance accidents professionnels et non professionnels (LAA) 3 B. Assurance militaire 3 C. USS-Assurances 4 D. Assurance privée accidents

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a)

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a) CODE DU TRAVAIL Art. R. 235-4.- Les dispositions de la présente section s'appliquent aux établissements mentionnés à l'article R. 232-12. Les bâtiments et les locaux régis par la présente section doivent

Plus en détail

Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage

Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage (Valable à partir du 01.01.2013) 1 Personnes assurées (plan de prévoyance AL) La prévoyance professionnelle obligatoire des personnes

Plus en détail

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007 Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la mise en œuvre des législations cantonales en matière

Plus en détail

Sondage SEMO 2011/2012 : Résultats

Sondage SEMO 2011/2012 : Résultats Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d'etat à l'économie SECO Marché du travail / Assurance-chômage Mesures du marché du travail Markus Weber 07.06.2013

Plus en détail

DIRECTIVE DE PROTECTION INCENDIE

DIRECTIVE DE PROTECTION INCENDIE Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio Distances de sécurité incendie,

Plus en détail

fermacell Newsletter Réalisation d un plafond de piscine avec les plaques Powerpanel H 2 2/2014 I Fermacell Sàrl Suisse

fermacell Newsletter Réalisation d un plafond de piscine avec les plaques Powerpanel H 2 2/2014 I Fermacell Sàrl Suisse fermacell Newsletter 2/2014 I Fermacell Sàrl Suisse Réalisation d un plafond de piscine avec les plaques Powerpanel H 2 O n Powerpanel H 2 O La protection idéale contre l humidité S. 3 n Powerpanel HD

Plus en détail

Isolation et ventilation des combles

Isolation et ventilation des combles Fiche technique Isolation et ventilation des combles 2 5 7 8 9 Connaître Les combles : première source de déperdition de chaleur Les grandes familles d isolants thermiques Protéger l isolant de l eau Quelle

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

GUIDE POUR PRÉSENTER UNE DEMANDE DE MESURES DIFFÉRENTES

GUIDE POUR PRÉSENTER UNE DEMANDE DE MESURES DIFFÉRENTES GUIDE POUR PRÉSENTER UNE DEMANDE DE MESURES DIFFÉRENTES INTÉGRITÉ DES SÉPARATIONS COUPE-FEU Installations existantes des conduits de cheminée des foyers au bois 2373 (2011-11) Le présent document a été

Plus en détail

Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois - construction, Ameublement

Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois - construction, Ameublement Renforcer la compétitivité des entreprises françaises des secteurs forêt, bois, pâte à papier, bois construction, ameublement face à la mondialisation et à la concurrence inter-matériaux Institut technologique

Plus en détail

Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative

Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative A n n e x e 1 Annexe 1 1.2.1 hauteur d un bâtiment La hauteur h d'un

Plus en détail

Directive Aération des cages d ascenseur

Directive Aération des cages d ascenseur Directive Aération des cages d ascenseur 1 OBJET DE CETTE DIRECTIVE Les installations d ascenseurs dans des immeubles chauffés provoquent souvent des pertes thermiques supplémentaires du fait de lacunes

Plus en détail

Enquête nationale de la FSAGA Question 2 consolidée

Enquête nationale de la FSAGA Question 2 consolidée Question 2 consolidée Votre âge options de < 35 3.2% 5 2.4% 2 2.9% 7 35-49 44.2% 69 52.9% 45 47.3% 114 > 50 52.6% 82 44.7% 38 49.8% 120 questions répondues pas de réponse 156 85 241 0 1 1 60.0% 50.0% 40.0%

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA TAXE SUR LA DÉPENDANCE AU JEU RÉSUMÉ

ÉVALUATION DE LA TAXE SUR LA DÉPENDANCE AU JEU RÉSUMÉ CONFÉRENCE SPÉCIALISÉE DES MEMBRES DE GOUVERNEMENTS CONCERNÉS PAR LA LOI SUR LES LOTERIES ET LE MARCHÉ DES LOTERIES (CDCM) ÉVALUATION DE LA TAXE SUR LA DÉPENDANCE AU JEU RÉSUMÉ Zurich, 8 mai 2013 Thomas

Plus en détail

Guide du formulaire de demande de subvention pour l assainissement de l enveloppe du bâtiment

Guide du formulaire de demande de subvention pour l assainissement de l enveloppe du bâtiment Canton de Neuchâtel Guide du formulaire de demande de subvention pour l assainissement de l enveloppe du bâtiment Ce guide vous aidera à remplir correctement le formulaire de demande. 1 Procédure 2 Propriétaire

Plus en détail

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE CONSEIL GENERAL de la SOMME Transfert de l imprimerie située au 40 rue de la République vers le 10 rue des Louvels 80000 AMIENS 3.1 LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE 3.1 ETENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS

Plus en détail

ETUDE DE SÉCURITÉ 1.RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 2 2.CARACTÉRISTIQUES DES UTILISATEURS PRINCIPAUX 4 3.CARACTÉRISTIQUES EXTÉRIEURES 4

ETUDE DE SÉCURITÉ 1.RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 2 2.CARACTÉRISTIQUES DES UTILISATEURS PRINCIPAUX 4 3.CARACTÉRISTIQUES EXTÉRIEURES 4 ETUDE RELATIVE À LA PRÉVENTION DES INCENDIES ET DES EXPLOSIONS À JOINDRE À TOUTE DEMANDE DE PERMIS D URBANISME OU UNIQUE RELATIVE AUX BÂTIMENTS VISÉS À L ARTICLE 1 DU RÈGLEMENT COMMUNAL DU 25/05/2010 ENTRÉ

Plus en détail

LE STOCKAGE ET LE TRANSPORT DES CARBURANTS

LE STOCKAGE ET LE TRANSPORT DES CARBURANTS F I C H E P R E V E N T I O N N 1 6 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LE STOCKAGE ET LE TRANSPORT DES CARBURANTS INTRODUCTION Dans le cadre d activités réalisées principalement par les services techniques

Plus en détail

Installation d un poêle à bois. Préparé par la Sécurité incendie de Sept-Îles

Installation d un poêle à bois. Préparé par la Sécurité incendie de Sept-Îles Installation d un poêle à bois Préparé par la Sécurité incendie de Sept-Îles Novembre 2011 TABLE DES MATIÈRES 1. Avant l installation... 1 2. Pendant l installation... 1 3. Après l installation... 1 4.

Plus en détail

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T.

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T. L énergie la moins chère est celle non consommée Plan de la présentation L isolation toiture Soirée d information 23 avril 2013 Guides Énergie Neupré Le pourquoi. Quelques notions techniques. La prime

Plus en détail

Chape sèche FERMACELL

Chape sèche FERMACELL Chape sèche Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Chape sèche de haute qualité adaptée à divers domaines d utilisation,

Plus en détail

Directives pour les mesures de prévention contre des dommages naturels

Directives pour les mesures de prévention contre des dommages naturels Directives pour les mesures de prévention contre des dommages naturels Assuré et rassuré. Dangers gravitationnels Directives pour votre sécurité Dans le cadre du traitement de dommages naturels, l AIB

Plus en détail