Passer du pilote à l industrialisation des offres

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Passer du pilote à l industrialisation des offres"

Transcription

1 Passer du pilote à l industrialisation des offres Standardisation, interopérabilité, évolutivité des systèmes, coordination des acteurs, pilotage et portage des offres, etc. Comment faire pour unifier le marché et passer du pilote et de l expérimentation à une phase d industrialisation des offres? Quels sont les freins pour assurer le décollage du marché? Intervenant : - Mutuaide Assistance Association Fourmi Verte Nicolas Gusdorf, Directeur général

2 E-services à domicile Ecoter-02/10/08

3 FOURMI VERTE

4 L'enseigne nationale "Fourmi Verte" Association Loi 1901, créée en décembre 2005 Membres fondateurs : Fédération Nationale des Familles Rurales Caisse Centrale de la Mutualité Sociale Agricole Groupama SA S'appuie sur les moyens de Mutuaide Assistance

5 Le rôle de chaque partenaire Une gouvernance commune Familles Rurales : prestataires MSA : prestataires / financeur Groupama : distributeur

6 L'enseigne nationale "Fourmi Verte" Les premières étapes : Dossier Agence Nationale des Services à la Personne Constitution de l enseigne (juridique, économique ) Lancement opérationnel le 14 février 2006 Référencement des prestataires Communication Prospection

7 Les cibles de clientèle : Personnes âgées Personnes fragilisées Jeunes familles avec enfants La territorialité : La France entière : Secteurs ruraux, rurbains, urbains

8 Fonctionnement opérationnel Consommateur Appelle Plate-forme intermédiation Opère Missionne Structure locale Délègue Intervenant direct

9 Le chéquier de CESU préfinancés

10 Le chèque «CESU»

11 Les Victoires de Fourmi Verte en 2006

12 Les Victoires de Fourmi Verte en 2007

13 Les Victoires de Fourmi Verte en /11/2007

14 Cadrage de l expérience Cohorte exclusivement axée VAD (Vivre à Domicile) ans, non dépendants - CSP+ - Familiarisée avec l environnement Internet - Vivant à Nice ou proche banlieue Cohorte type «maintien à domicile» (population fortement dépendante et fragile) écartée du dispositif car: - Formation des téléconseillers très lourde - Complexité de gestion opérationnelle (Nécessité d un service h24 7/7, couplé avec les services d urgences, etc..) - Cible peu familiarisée avec l outil web

15 Notre recrutement Les 3 partenaires de Fourmi verte ont répondu présent sur le projet. Grâce à ce partenariat original couplant acteurs nationaux et proximité locale, en moins de 2 semaines, un premier panel de 30 personnes correspondant à notre cible a été constitué. Les panelistes ont été ensuite contacté par téléphone, par les conseillers Fourmi Verte pour une première présentation du projet pilote.

16 Les résultats des clients (1 er panel) Recherche conduite sur la période du 26 décembre au 5 janvier sur 29 personnes. Méthode utilisée: Entretien téléphonique au domicile des clients (utilisation du n fixe uniquement) Un script de présentation ciblé et présentant FV comme partenaires de Groupama// Msa// Familles Rurales selon l appartenance des clients. Les résistances: Plus de 50% des foyers ont spontanément exprimé lors du premier contact qu ils n avaient pas de besoins et que cela ne les intéressait pas. 30% d entre eux ont souhaité «réfléchir» avant de se rétracter pour des raisons diverses - Peur d une «arnaque» - Défiance vis-à-vis de l outil : se sentent «espionnés» - Entourage qui fait un blocage pour des raisons diverses 18% des personnes ne se servaient plus de leur ordinateur et ne voulaient pas s y remettre. Enfin, 1 personne est d accord à condition d être rémunérée.

17 Une solution alternative Les résistances observées prouvent que le projet nécessite un accompagnement important en terme de communication et de proximité pour gagner la confiance des seniors. En effet, derrière les réponses «pas de besoin», l aspect intrusif du projet (mise en place de web-cams au domicile des clients) était un frein majeur. Solution retenue: nous avons contacté des prestataires de services locaux, proposant le service «aide informatique», prestataires référencés par Fourmi Verte, à qui nous avons proposé un partenariat: - Ils proposent à leurs clients correspondants à notre cible de participer à notre étude. - Nous offrons à chaque foyer 3 heures de soutien informatique, à utiliser en 1 ou 2 fois selon leur besoin. Nous avons ainsi réuni une cohorte de 6 seniors.

18 Les attentes des consommateurs Nous avons réalisé un focus groupe sur ces 6 seniors (4 hommes, 2 femmes âgées de 59 à 64 ans ayant tous déjà utilisé des services d aides à la personne). 2 thèmes abordés: - Quelle est l offre qui répond à leurs attentes? (bâtir l offre en fonction d une liste de services immédiatement opérationnels) Sos travaux : devis en ligne Services à domicile : mise en relation avec un réseau d artisans ayant signé une charte de bonne conduite. Cellule d écoute psychologique H24 Conseils médicaux Conseils juridiques Coaching nutritionnel Achat en ligne de prestations (voyage, etc..) Kiosque d infos pratiques - Quelles sont leurs attentes en terme de qualité?

19 Notre Offre de services Les conclusions: Une offre purement SAP ne justifie pas la visio-conférence: Besoin de valoriser l offre en proposant un bouquet de services. 3 critères très attendus en terme de qualité: - Transparence («qui sommes nous»?, «qui faisons nous travailler»?, etc.) - Simplicité d utilisation du matériel - Qualité du contact Les critères de «Souplesse/choix» ainsi que de «Rapidité de mise en œuvre» n arrivent que loin derrière. A partir de ces conclusions, nous avons pu bâtir une offre performante

20 Offre retenue Axe «services à la personne et à l habitat» - Les 21 Services de la loi Borloo - Services d aide à l aménagement de l habitat (serrurier, électriciens, plombiers, maçons, etc..) hors urgences. Axe «infos au quotidien» - Info juridique («mes droits») - Infos pratiques : horaires de trains, ciné, sorties

21 Une formation adaptée Un petit nombre dédié de conseillers spécialement sensibilisés aux problématiques et aux attentes des seniors. Familiarisés avec l outil et volontaires pour l expérience Adaptation de notre argumentaire: insister sur la qualification des intervenants de nos prestataires.

22 Les enseignements Retour clients: - Bénéfice de l installation par un professionnel de l informatique (rassurance immédiate et départ positif de l opération) - Hétérogénéité des demandes: très peu de SAP, quelques demandes d infos pratiques. - Pas de vrai plus sur le coté «visio». Passé le coté «ludique» du départ, peu l utilisaient par la suite (mais la qualité était médiocre) - Une vraie cohérence dans l offre, bonne complémentarité des services. Coté opérateurs - Effet positif sur les conseillers peu habitués à avoir un lien physique avec les clients: réhumanisation du discours et personnalisation de la relation («ça fait du bien de voir qu ils existent vraiment») - Simplicité en formation et facilité de mise en oeuvre des prestations Les améliorations possibles: Les améliorations possibles: - Besoin de logiciels adaptés: qualité très moyenne de visio, aucune possibilité de tracer les conversations, ou de les archiver - Besoin d animer la cohorte en permanence: newsletter, appels de courtoisie, stimulation par incentive (jeux, concours, etc ). - Mieux communiquer sur les SAP en proposant un autre système plus complet (un modèle intégré) afin de maitriser la relation client

23 Modalités techniques 1 ligne adsl dédiée Un service ouvert de 10h à 17h, du lundi au vendredi. Une équipe de 5 conseillers dédiés 1 signal visuel et sonore avertissant d une demande de contact Logiciel Skype 1 responsable de projet opérationnel en coordination avec un contact local (support technique) Démarrage pour le 15/02/08 Fin de l opération 01/09/08

L Enseigne CNP Services à la personne

L Enseigne CNP Services à la personne «Profession: Faciliteur de vie» Laboratoire Assurance Banque Offres de services à la personne Impact des services à la personne sur le marketing-mix mix L Enseigne CNP Services à la personne Christophe

Plus en détail

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Note de cadrage Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020, l année

Plus en détail

Café réseaux mardi 15 avril 2008. Maintien à domicile, services à la personne et réseaux de santé

Café réseaux mardi 15 avril 2008. Maintien à domicile, services à la personne et réseaux de santé Café réseaux mardi 15 avril 2008 Maintien à domicile, services à la personne et réseaux de santé Maintien à domicile et SAP 1 maintien à domicile Le contexte Les enjeux L organisation 2 services à la personne

Plus en détail

Expérimentation d une plateforme téléphonique d écoute et d accompagnement

Expérimentation d une plateforme téléphonique d écoute et d accompagnement Expérimentation d une plateforme téléphonique d écoute et d accompagnement Dispositif à destination des agents de l Education Nationale en Polynésie Française MGEN Réseaux PAS Section Extra Métropolitaine

Plus en détail

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés RAPPORT du GROUPE DE TRAVAIL INTERMINISTÉRIEL DÉCEMBRE 2013 1 Introduction I -Le contexte II -Le Groupe de travail III -Compte rendu

Plus en détail

Cercle LAB Impact des services à la personne sur le Marketing Mix en Assurance et en Banque. Le services à la personne à domicile

Cercle LAB Impact des services à la personne sur le Marketing Mix en Assurance et en Banque. Le services à la personne à domicile Cercle LAB Impact des services à la personne sur le Marketing Mix en Assurance et en Banque Le services à la personne à domicile Le Plan Borloo Engager les entreprises dans le développement des services

Plus en détail

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 Les Soins à Domicile = Qui Fait Quoi? Le Médecin Traitant Le pivot du maintien au domicile. Rôle de Coordination. L Infirmier Rôles = Suivi quotidien (médicaments, pansements,

Plus en détail

Guide. Seniors. Mieux connaître et utiliser les services aux Aînés. à QUINT-FONSEGRIVES

Guide. Seniors. Mieux connaître et utiliser les services aux Aînés. à QUINT-FONSEGRIVES Guide Seniors Mieux connaître et utiliser les services aux Aînés à QUINT-FONSEGRIVES Le devoir de solidarité envers nos aînés est une nécessité morale. Nous ne pouvons être heureux que si nos seniors le

Plus en détail

Titre Cesu La Banque Postale

Titre Cesu La Banque Postale Titre Cesu La Banque Postale Les deux déclinaisons du Cesu Titre de Travail Simplifié (TTS) permet de rémunérer et de déclarer un salarié employé à domicile, s adresse aux entreprises, ainsi qu aux particuliers

Plus en détail

Repères 2014 : l essentiel

Repères 2014 : l essentiel Atouts Prévention Rhône-Alpes Repères 2014 : l essentiel POUR Ensemble, les caisses de retraite s engagent Le label Pour bien-vieillir permet d identifier les actions de prévention proposées par vos caisses

Plus en détail

Création d une plateforme de la rénovation énergétique sur le territoire de la Communauté d Agglomération de Saint-Quentin

Création d une plateforme de la rénovation énergétique sur le territoire de la Communauté d Agglomération de Saint-Quentin Création d une plateforme de la rénovation énergétique sur le territoire de la Communauté d Agglomération de Saint-Quentin Le territoire de la Communauté d Agglomération de Saint-Quentin Première Agglomération

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

INAUGURATION. Lundi 26 septembre 2011 Conseil général, Chaumont

INAUGURATION. Lundi 26 septembre 2011 Conseil général, Chaumont INAUGURATION Lundi 26 septembre 2011 Conseil général, Chaumont SOMMAIRE Qu est ce que l ENE?... 2 L engagement haut-marnais... 2 Enjeux et contexte... 3 Ils soutiennent l ENE... 4 Les missions de l ENE...

Plus en détail

LE L E CH C E H Q E U Q E U E EM E PL P O L I O SE S R E V R I V CE C E UN U I N VE V R E S R E S L E Logo financeur

LE L E CH C E H Q E U Q E U E EM E PL P O L I O SE S R E V R I V CE C E UN U I N VE V R E S R E S L E Logo financeur LE CHEQUE EMPLOI SERVICE UNIVERSEL Le CESU pour quoi? Aider les familles, les salariés dans leur quotidien avec des solutions pratiques et concrètes. Maintenir les personnes âgées à leur domicile et respecter

Plus en détail

ACCORD-CADRE ENTRE L ETAT ET LE CONSEIL GENERAL D ILLE-ET-VILAINE

ACCORD-CADRE ENTRE L ETAT ET LE CONSEIL GENERAL D ILLE-ET-VILAINE ACCORD-CADRE ENTRE L ETAT ET LE CONSEIL GENERAL D ILLE-ET-VILAINE PREAMBULE : Le projet départemental de développement et de modernisation de l aide à domicile repose sur un ensemble de valeurs fondamentales

Plus en détail

Prévention et thérapie à distance Lundi 2 décembre 2013 Prévention et aide à distance en santé Améliorer la qualité du service rendu aux usagers

Prévention et thérapie à distance Lundi 2 décembre 2013 Prévention et aide à distance en santé Améliorer la qualité du service rendu aux usagers Prévention et thérapie à distance Lundi 2 décembre 2013 Prévention et aide à distance en santé Améliorer la qualité du service rendu aux usagers Laetitia Chareyre Direction de l information et de la communication

Plus en détail

La dépendance et le vieillissement dans le monde rural

La dépendance et le vieillissement dans le monde rural La dépendance et le vieillissement dans le monde rural Enjeux et présentation des acteurs Maison de retraite de Thiéblemont-Farémont Vendredi 6 juillet 2012 Programme Discours d introduction Diagnostic

Plus en détail

Accidents de la vie courante. Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées

Accidents de la vie courante. Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées Accidents de la vie courante Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées Sommaire 1 Les accidents de la vie courante (AcVc) en France 3 1.1 Les données chiffrées 4 1.2 Les victimes des

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES FORMATION LINGUISTIQUE EN PRESTATION

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES FORMATION LINGUISTIQUE EN PRESTATION CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES FORMATION LINGUISTIQUE EN PRESTATION PLAINE COMMUNE LE PLIE Service bénéficiaire : le PLIE, représenté par son directeur. 87, Avenue Aristide Briand - 93240 Stains 1

Plus en détail

Retraités du Régime Agricole

Retraités du Régime Agricole Retraités du Régime Agricole Des aides pour vivre à domicile 2015 www.msa49.fr Favoriser le maintien à domicile des personnes retraitées C est : Aider, à leur domicile, en foyer logement ou en MARPA *,

Plus en détail

CONVENTION. La Retraite pour le Bien Vieillir L offre commune inter-régimes pour la prévention et la préservation de l autonomie

CONVENTION. La Retraite pour le Bien Vieillir L offre commune inter-régimes pour la prévention et la préservation de l autonomie CONVENTION La Retraite pour le Bien Vieillir L offre commune inter-régimes pour la prévention et la préservation de l autonomie La Caisse Nationale d Assurance Vieillesse (CNAV) Et La Caisse Centrale de

Plus en détail

1 er service communautaire humain et numérique dédié au mieux vivre, au lien social et facilitateur de vie

1 er service communautaire humain et numérique dédié au mieux vivre, au lien social et facilitateur de vie 1 er service communautaire humain et numérique dédié au mieux vivre, au lien social et facilitateur de vie Lancé par 4eme acteur français de maisons de retraite En partenariat avec 90,000 facteurs 17,000

Plus en détail

Appel à projets. Bourse Charles Foix édition 2016. Établissement public Territoire n 12 Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont

Appel à projets. Bourse Charles Foix édition 2016. Établissement public Territoire n 12 Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont Appel à projets Bourse Charles Foix édition 2016 Établissement public Territoire n 12 Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont APPEL À PROJETS - LA BOURSE CHARLES FOIX Clôture le vendredi 1er avril 2016 à

Plus en détail

Séminaire «AGIR Ensemble pour l énergie» 19 mai 2011. Compte-rendu de l Atelier n 1 Approche pédagogique ciblée

Séminaire «AGIR Ensemble pour l énergie» 19 mai 2011. Compte-rendu de l Atelier n 1 Approche pédagogique ciblée Séminaire «AGIR Ensemble pour l énergie» 19 mai 2011 Compte-rendu de l Atelier n 1 Approche pédagogique ciblée Présentation de 3 projets sur les changements de comportements auprès de différentes populations

Plus en détail

Réseau national de courtage en travaux immobiliers Création d ambiances et vente de biens d équipement

Réseau national de courtage en travaux immobiliers Création d ambiances et vente de biens d équipement C r é e z v o t r e e n t r e p r i s e e n t o u t e c o n f i a n c e DEVENEZ COURTIER ACTIV TRAVAUX Une activité commerciale valorisante, d hommes et de femmes d action! DEVENEZ DISTRIBUTEUR ACTIV TENDANCES

Plus en détail

PROGRAMME OPÉRATIONNEL NATIONAL (PON) DU FONDS SOCIAL EUROPÉEN (FSE) POUR L EMPLOI ET L INCLUSION EN MÉTROPOLE 2014-2020

PROGRAMME OPÉRATIONNEL NATIONAL (PON) DU FONDS SOCIAL EUROPÉEN (FSE) POUR L EMPLOI ET L INCLUSION EN MÉTROPOLE 2014-2020 UNION EUROPÉENNE PROGRAMME OPÉRATIONNEL NATIONAL (PON) DU FONDS SOCIAL EUROPÉEN (FSE) POUR L EMPLOI ET L INCLUSION EN MÉTROPOLE 2014-2020 APPEL À PROJETS DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA MAYENNE «PLATEFORME

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ PRIVÉE

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ PRIVÉE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ PRIVÉE Freins, solutions, conseils pour les professionnels Julie Montenoise, Conseillère Info-énergie climat, chargée de l accompagnement des copropriétés à l Agence

Plus en détail

La vie chez soi, améliorer les pratiques du domicile

La vie chez soi, améliorer les pratiques du domicile Habitat et vieillissement La vie chez soi, améliorer les pratiques du domicile Diagnostic autonomie et vieillissement Colloque FREGIF Paris Page 1 Le CSTB : au service la qualité et de la sécurité de la

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME «REUSSITE EDUCATIVE»

NOTE DE CADRAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME «REUSSITE EDUCATIVE» NOTE DE CADRAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME «REUSSITE EDUCATIVE» 1. PRESENTATION DU PROGRAMME «REUSSITE EDUCATIVE» 1.1 Les objectifs généraux Notre République doit permettre la réussite éducative

Plus en détail

Présentation de l offre de services 100% web. Réussir la mise en œuvre de Pôle emploi 2015

Présentation de l offre de services 100% web. Réussir la mise en œuvre de Pôle emploi 2015 Présentation de l offre de services 100% web Réussir la mise en œuvre de Pôle emploi 2015 L Offre de services dématérialisée porte l offre de services en ligne et l offre de services 100% web La convention

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Le catalogue des stages

Le catalogue des stages Le catalogue des stages 2014 Sommaire «Le télé conseil bienveillant».. Page 3 «La télévente bienveillante en B to B» Page 6 «La télévente bienveillante en B to C» Page 9 «La téléprospection en action,

Plus en détail

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite»

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Le passage à la retraite est une période de transition qui implique des changements et la perte d un certain nombre d éléments structurant

Plus en détail

GDF Suez et. «la gestion des clients en difficulté»

GDF Suez et. «la gestion des clients en difficulté» GDF Suez et la Solidarité ité «la gestion des clients en difficulté» 1 Le marché de l énergie depuis juillet 2007 Le marché de l énergie est ouvert aux particuliers depuis juillet 2007. Cela implique :

Plus en détail

des Aînés Information Orientation Proximité Écoute Coordination Échange Accompagnement Accueil La Ville de Strasbourg proche des personnes âgées.

des Aînés Information Orientation Proximité Écoute Coordination Échange Accompagnement Accueil La Ville de Strasbourg proche des personnes âgées. La Ville Les Maisonsensemble des Aînés Information Écoute Échange Coordination Orientation Proximité Accompagnement Accueil La Ville de Strasbourg proche des personnes âgées. Depuis quelques années déjà,

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. maintien à domicile personnes âgées - handicapées. Aide à domicile

LIVRET D ACCUEIL. maintien à domicile personnes âgées - handicapées. Aide à domicile C E N T R E C O M M U N A L A C T I O N S O C I A L E LIVRET D ACCUEIL maintien à domicile personnes âgées - handicapées Aide à domicile Portage de repas Téléalarme 1 SOMMAIRE AVANT-PROPOS L aide à domicile

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014

Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014 DE L AUDE RESEAU D ÉCOUTE, D APPUI ET D ACCOMPAGNEMENT DES PARENTS Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014 Depuis la mise en œuvre dans l Aude, en 2001, du réseau

Plus en détail

Le Pack Domotique à Domicile

Le Pack Domotique à Domicile Le Pack Domotique à Domicile Généralisation et développement en Creuse DIRECTION PERSONNES EN PERTE D AUTONOMIE CELLULE DOMOTIQUE A DOMICILE Matinales du Smart Home IGNES 31 janvier 2013 Le Contexte LA

Plus en détail

SERVICES À LA PERSONNE LE CESU PRÉFINANCÉ : DES AVANTAGES POUR TOUS

SERVICES À LA PERSONNE LE CESU PRÉFINANCÉ : DES AVANTAGES POUR TOUS SERVICES À LA PERSONNE LE CESU PRÉFINANCÉ : DES AVANTAGES POUR TOUS 2 SOMMAIRE Les chiffres clés 2014... 4 Le Chèque emploi service universel, qu est-ce que c est?.5 Quelles prestations régler avec le

Plus en détail

Les expériences en hébergement seniors non médicalisé

Les expériences en hébergement seniors non médicalisé Phase 2 / Etude de positionnement - Habitat des seniors Les expériences en hébergement seniors non médicalisé HABITAT DEDIE AUX PERSONNES AGEES Un exemple de réponse traditionnelle La MARPA ou un exemple

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

Réseau et Licence de Marque. Spécialiste de la livraison de repas à Domicile & Généraliste des services d Aide à Domicile

Réseau et Licence de Marque. Spécialiste de la livraison de repas à Domicile & Généraliste des services d Aide à Domicile Réseau et Licence de Marque Spécialiste de la livraison de repas à Domicile & Généraliste des services d Aide à Domicile Réseau et Licence de Marque Spécialiste de la livraison de repas à Domicile & Généraliste

Plus en détail

APPEL À PROJETS 2014 MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE GRAND SUD

APPEL À PROJETS 2014 MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE GRAND SUD APPEL À PROJETS 2014 MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE GRAND SUD La Mutualité Sociale Agricole (MSA), lance un appel à projets sur les départements de l Aude et des Pyrénées Orientales dans le cadre des objectifs

Plus en détail

MEILLEURE OPERATION MARKETING. Programme de fidélisation

MEILLEURE OPERATION MARKETING. Programme de fidélisation MEILLEURE OPERATION MARKETING Programme de fidélisation le Lancement, le nouveau programme de fidélisation des hôtels-restaurants Logis a été lancé le 1 er janvier 2013 dans les 2600 établissements du

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Exploration des perceptions et des consommations des services à la personne et bilan prospectif. Présentation du 7 mars 2012

Exploration des perceptions et des consommations des services à la personne et bilan prospectif. Présentation du 7 mars 2012 Exploration des perceptions et des consommations des services à la personne et bilan prospectif Présentation du 7 mars 2012 Rappel de la méthodologie Nous avons réalisé : 5 groupes de 3 heures (7-10 personnes)

Plus en détail

Groupe de travail n 3. «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014

Groupe de travail n 3. «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014 Groupe de travail n 3 «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014 Groupe Visio-Accueil 07/02/2014 Ordre du jour Présentation de l étude pour le déploiement d un réseau

Plus en détail

LA MOSELLE, PLATEFORME D ACCELERATION DE LA SILVER ECONOMY AVEC LE PROJET «HABITAT INNOVANT ET SOLIDAIRE»

LA MOSELLE, PLATEFORME D ACCELERATION DE LA SILVER ECONOMY AVEC LE PROJET «HABITAT INNOVANT ET SOLIDAIRE» LA MOSELLE, PLATEFORME D ACCELERATION DE LA SILVER ECONOMY AVEC LE PROJET «HABITAT INNOVANT ET SOLIDAIRE» Réunion de cadrage DGSD 08 DECEMBRE 2015 CH. MULLER WWW.MOSELLE.FR SILVER ECONOMY : LES ENJEUX

Plus en détail

Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013

Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013 Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013 Vous vivez à domicile mais vous souhaitez être aidé dans votre quotidien. Bien vivre dans son logement : Le maintien à domicile peut être facilité

Plus en détail

"Même pas peur" Spectacle d'improvisations contées, musicales et funambulesques

Même pas peur Spectacle d'improvisations contées, musicales et funambulesques Dossier de presse 25 avril 2014 "Même pas peur" Spectacle d'improvisations contées, musicales et funambulesques www.msa-mayenne-orne-sarthe.fr Vendredi 25 avril 2014 "Même pas peur" Spectacle d'improvisations

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

PRESENTATION DE L OPERATION SENIORS : L ATOUT MAJEUR DES ENTREPRISES

PRESENTATION DE L OPERATION SENIORS : L ATOUT MAJEUR DES ENTREPRISES PRESENTATION DE L OPERATION SENIORS : L ATOUT MAJEUR DES ENTREPRISES DOSSIER DE PRESSE Sommaire 2/4 Communiqué de presse 5 Témoignages AG2R/ Espaces Partagé de Santé Publique 6 Pole Emploi : La demande

Plus en détail

ORGANISATION DES POINTS D ETAPE

ORGANISATION DES POINTS D ETAPE Projet de note méthodologique ANRU Janvier 2008 ORGANISATION DES POINTS D ETAPE Note méthodologique 1. PRESENTATION GENERALE 1. Enjeux et objectifs des points d étape Les points d étape, réalisés deux

Plus en détail

Numérique, habitat et autonomie. Rencontre Habitat. Département Développement Numérique des Territoires Emmanuel PASSILLY 14 juin 2013

Numérique, habitat et autonomie. Rencontre Habitat. Département Développement Numérique des Territoires Emmanuel PASSILLY 14 juin 2013 Numérique, habitat et autonomie Rencontre Habitat Département Développement Numérique des Territoires Emmanuel PASSILLY 14 juin 2013 La Caisse des Dépôts au service des territoires et de l économie numérique

Plus en détail

Réseau régional de promotion et de distribution de l offre tourisme au départ de l Aéroport Nice Côte d Azur

Réseau régional de promotion et de distribution de l offre tourisme au départ de l Aéroport Nice Côte d Azur Réseau régional de promotion et de distribution de l offre tourisme au départ de l Aéroport Nice Côte d Azur Partenaires 16 Tos 90 agences le SNAV Net Managers Juin 2007 Sommaire www.plaisirdepartir.com

Plus en détail

Et si vos clients devenaient vos meilleurs prescripteurs DOMOTIQUE DOSSIER D INSCRIPTION LOGEMENT LES JOURNÉES NATIONALES DE LA

Et si vos clients devenaient vos meilleurs prescripteurs DOMOTIQUE DOSSIER D INSCRIPTION LOGEMENT LES JOURNÉES NATIONALES DE LA DOSSIER D INSCRIPTION LOGEMENT Et si vos clients devenaient vos meilleurs prescripteurs Dossier d inscription Logement - 1/5 Un événement pour et par vous Pendant 15 jours, partout en France... Pour la

Plus en détail

Appel à projets CAP Retraite Bretagne. «Agir contre l isolement des seniors»

Appel à projets CAP Retraite Bretagne. «Agir contre l isolement des seniors» Appel à projets CAP Retraite Bretagne «Agir contre l isolement des seniors» La mutualité sociale agricole (MSA), le régime social des indépendants (RSI), la caisse d assurance retraite et de santé au travail

Plus en détail

CONVENTION DE MODERNISATION DES SERVICES D AIDE A DOMICILE EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES

CONVENTION DE MODERNISATION DES SERVICES D AIDE A DOMICILE EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES CONVENTION DE MODERNISATION DES SERVICES D AIDE A DOMICILE EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES PREAMBULE Le Conseil Général des Landes souhaite donner un nouvel élan à la politique en faveur des personnes âgées

Plus en détail

Les Objectifs. Améliorer la qualité de vie à domicile des personnes âgées en situation de fragilité

Les Objectifs. Améliorer la qualité de vie à domicile des personnes âgées en situation de fragilité ENPATIC Les Objectifs Améliorer la qualité de vie à domicile des personnes âgées en situation de fragilité Favoriser les liens familiaux, amicaux et de voisinages Lutter contre l isolement Utiliser le

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Home Economics présentation de la politique du Conseil Général du Bas-Rhin en faveur des personnes âgées 18 octobre 2013 Mieux répondre aux

Plus en détail

Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE

Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE 1. PREAMBULE ET PROPOSITIONS D ELEMENTS DE METHODE POUR LE DEPLOIEMENT DU CONSEIL EN

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE

APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE Prêt PRCTA Prêt à 0% du Programme Régional à la Création et à la Transmission en Agriculture Date de remise des manifestations

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

Consultant indépendant en portage salarial

Consultant indépendant en portage salarial Consultant indépendant en portage salarial AD Missions met à votre disposition un éventail de services efficaces destinés à simplifier la gestion de votre activité et stimuler son développement. Un accompagnement

Plus en détail

Accidents de la vie courante. d accidents domestiques au domicile des personnes âgées

Accidents de la vie courante. d accidents domestiques au domicile des personnes âgées Accidents de la vie courante L outil de repérage des risques L outil de repérage des risques d accidents domestiques au domicile des personnes âgées Sommaire 1 Les accidents de la vie courante en France

Plus en détail

Comment faire garder son enfant à son domicile?

Comment faire garder son enfant à son domicile? Comment faire garder son enfant à son domicile? L emploi d un(e) garde d enfant(s) à domicile 3 possibilités s offrent à vous La garde d enfants au domicile des parents, une réponse à vos besoins La garde

Plus en détail

La téléassistance en questions

La téléassistance en questions 8 La téléassistance en questions Il y a une coupure de courant, qu est-ce que je fais? Vous ne faites rien. Une batterie de secours de plusieurs heures est incluse dans le transmetteur. Vous pouvez éventuellement

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE»

QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE» QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE» Qui prévoit cette nouvelle expérimentation? Cette expérimentation figure à l article 70 de

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

Appel à projets Bourse Charles Foix édition 2015

Appel à projets Bourse Charles Foix édition 2015 Appel à projets Bourse Charles Foix édition 2015 APPEL À PROJETS - LA BOURSE CHARLES FOIX Clôture le vendredi 24 juillet 2015 à minuit Silver Valley lance, en partenariat avec le Conseil régional d Ile

Plus en détail

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux Un Pôle de ressources en Drôme Un Pôle de ressources et d'échanges pour :

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008

PROJET ASSOCIATIF. Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008 PROJET ASSOCIATIF Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008 NOTRE HISTOIRE L ENTRAIDE DES BOUCHES DU RHONE association régie par la loi du 1 er juillet 1901 est fondée en 1949, dans la perspective

Plus en détail

RECHERCHE ET INNOVATION MUTUALISTES EN SANTE : DE L IDEE A LA PRATIQUE. Mardi 5 juin 2012

RECHERCHE ET INNOVATION MUTUALISTES EN SANTE : DE L IDEE A LA PRATIQUE. Mardi 5 juin 2012 Centre de Prévention-Réadaptation Cardiovasculaires «Bois- Gibert» 37510 BALLAN MIRE Dr C. Monpère B. Papin Médecin Chef Directeur RECHERCHE ET INNOVATION MUTUALISTES EN SANTE : DE L IDEE A LA PRATIQUE

Plus en détail

Cahier des charges Objet :

Cahier des charges Objet : Cahier des charges Objet : Expérimentation de nouveaux modes d organisation des soins destinés à optimiser les parcours de soins des personnes âgées en risque de perte d autonomie en prévenant leur hospitalisation

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

ANNEXE. Objet : Le Programme Bretagne Equilibre : Les ateliers du maintien de l équilibre

ANNEXE. Objet : Le Programme Bretagne Equilibre : Les ateliers du maintien de l équilibre ANNEXE Objet : Le Programme Bretagne Equilibre : Les ateliers du maintien de l équilibre Public cible : Personnes âgées de 65 ans et plus, primo-bénéficiaires détectées à risque modéré de chutes. Objectifs

Plus en détail

LA NOUVELLE TÉLÉASSISTANCE

LA NOUVELLE TÉLÉASSISTANCE Dossier de presse LA NOUVELLE TÉLÉASSISTANCE : des services adaptés, des technologies testées et fiables et une plateforme de chargés d assistance disponibles 24h/24, 7j/7 et formés à l écoute. Mardi 31

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

Centre Régional de Prévention des Conduites Suicidaires Rhône-Alpes CRPCS

Centre Régional de Prévention des Conduites Suicidaires Rhône-Alpes CRPCS Centre Régional de Prévention des Conduites Suicidaires Rhône-Alpes CRPCS Service Documentation Martine GUILLAUME m.guillaume@crjb.org 04.72.10.94.33. Le Deuil Décembre 2012 Version 3 Cette recherche documentaire

Plus en détail

L AIDE À DOMICILE POUR LES PERSONNES ÂGÉES

L AIDE À DOMICILE POUR LES PERSONNES ÂGÉES L AIDE À DOMICILE POUR LES PERSONNES ÂGÉES Attentif à la qualité de vie des seniors qui aspirent à vivre chez eux dans les meilleures conditions, le Conseil général leur fournit les moyens de préserver

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique.

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique. Placement en établissement médicalisé ou spécialisé Cette aide permet de faire face à la charge financière importante que représente le placement en établissement spécialisé de l adhérent ou de l ayant

Plus en détail

SERVICES AUX PERSONNES

SERVICES AUX PERSONNES Pays du Grand Beauvaisis Fiche sectorielle Edition 2013 SERVICES AUX PERSONNES Définition du secteur Les services à la personne regroupent l ensemble des services contribuant au mieux-être des citoyens

Plus en détail

AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE. Comment rémunérer votre intervenant à domicile en Cesu préfinancés?

AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE. Comment rémunérer votre intervenant à domicile en Cesu préfinancés? AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE Comment rémunérer votre intervenant à domicile en Cesu préfinancés? Préfinancé par votre organisme de prestations sociales (caisse d allocations familiales,

Plus en détail

Préparation de la mise en œuvre de l habilitation de service public

Préparation de la mise en œuvre de l habilitation de service public Préparation de la mise en œuvre de l habilitation de service public Concertation n 1 avec les têtes de réseau des opérateurs de formation Réunion du 3 juillet 2014 Note de problématique La Région Basse

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013 Nantes, le 11 mars 2013 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014 v Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr 1000

Plus en détail

Mise en place d une commission régionale du vieillissement

Mise en place d une commission régionale du vieillissement Le sociographe, 9, 2002 / 91 Pierre Chabas, Françoise Vidal-Borrossi Mise en place d une commission régionale du vieillissement L exemple du Languedoc-Roussillon A l initiative du Directeur régional des

Plus en détail

Mon guide. Chèque. Domicile

Mon guide. Chèque. Domicile Mon guide Chèque Domicile Sommaire Comment fonctionnent mes Chèques Domicile? Qu est-ce qu un Chèque Domicile...................3 Le circuit de mes Chèques Domicile.................5 Quels Services à la

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

Dossier de presse 2012

Dossier de presse 2012 Dossier de presse 2012 Des professionnels qualifiés Des garanties pour le consommateur Contacts presse Qualit EnR Francky Boisseau / 01 48 78 70 74 / f.boisseau@qualit-enr.org Rumeur Publique Jérôme Broun

Plus en détail

CHARTE DES PROMENEURS DU NET DU CHER 21 mai 2014

CHARTE DES PROMENEURS DU NET DU CHER 21 mai 2014 Association pour les Clubs et Equipes de Prévention CHARTE DES PROMENEURS DU NET DU CHER 21 mai 2014 Préambule A l initiative de la Caisse d Allocations Familiales (Caf) du Cher, un appel à projet a été

Plus en détail

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé INFORMATIONS : Territoire concerné : Département de la Drôme L ACTION Descriptif Le projet «Cohabitons

Plus en détail

La tarification et la solvabilisation des services d aide et d accompagnement à domicile

La tarification et la solvabilisation des services d aide et d accompagnement à domicile La tarification et la solvabilisation des services d aide et d accompagnement à domicile Le contexte du rapport Ce rapport, publié en janvier 2011, est issu d une mission menée conjointement par l IGAS

Plus en détail

signature du contrat local de santé du grand nancy 2013-2017

signature du contrat local de santé du grand nancy 2013-2017 signature du contrat local de santé du grand nancy 2013-2017 Vendredi 15 mars 2013 Dossier de presse CONTACTS presse Grand Nancy : Élise FRISONI - 03 83 91 84 25 / 06 21 90 53 00- elise.frisoni@grand-nancy.org

Plus en détail