La revue du Centre d Etudes Phénoménologiques de Nice

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La revue du Centre d Etudes Phénoménologiques de Nice"

Transcription

1 Phénice La revue du Centre d Etudes Phénoménologiques de Nice [ISSN ] Numéérro sspéécciiaall,, maaii 2009 :: Le Présentt Textes de présentation des séances de l atelier du CEPHEN, premier et second semestre , Université de Nice Sophia-Antipolis. 2 ee séance IInttroducttiion au présentt viivantt dans lla phénoménollogiie du ttemps de E.. Husserll Stéphane Finetti

2 Introduction au présent vivant dans la phénoménologie du temps de E. Husserl Introduction Pour commencer, je vais rappeler brièvement quelles sont les phases principales d'élaboration de la phénoménologie husserlienne du temps, afin de situer dans l'oeuvre de Husserl le thème et les textes dont il sera question dans cette séance. Selon une périodisation que l'on peut faire remonter à E. Fink, l'on peut compter essentiellement trois phases dans la phénoménologie husserlienne du temps : 1. la première phase, qui va de 1904 à 1916, comprend les Leçons sur la conscience intime du temps de 1904/05 et les approfondissement par lesquels Husserl les a complétées entre 1905 et 1916 ; 2. la deuxième phase, qui va de 1917 à 1926, comprend les Manuscrits de Bernau de 1917/18 et les Analyses sur les synthèses passives de ; 3. la troisième phase, qui va de 1929 à 1935, comprend les Manuscrits C. 1 Le thème dont il sera question dans cette séance appartient aux deux dernières phases de la phénoménologie husserlienne du temps: il s'agit du présent vivant [die lebendige Gegenwart], qui apparaît dans les Manuscrits de Bernau et qui devient un concept central dans les Manuscrits C. L'approche que nous suivrons pour aborder ce thème consiste dans la mise en oeuvre d'une forme de réduction phénoménologique que Husserl avait élaborée à cette fin et qui s'appelle justement «réduction au présent vivant». Mon exposé commencera donc par la réduction au présent vivant, décrira par la suite la structure intentionnelle du présent vivant auquel cette réduction donne accès et esquissera pour terminer une problématisation de la notion de présent vivant, qui introduira une lecture de textes issus des Manuscrits C, des Manuscrits de Bernau et des Analyses sur les synthèses passives. 1Pour cette périodisation voir N. Depraz, Temporalité et affection dans les manuscrits tardifs sur la temporalité ( ) de Husserl, in Alter n 2 (1994), p. 86. Voir également E. Fink, La philosophie tardive de Husserl, in Proximité et distance, Millon, Grenoble, 1994, pp

3 1/ La réduction au présent vivant La première chose à dire au sujet de la réduction au présent vivant, c'est qu'il ne faut pas la confondre avec la réduction phénoménologique-transcendantale. La réduction au présent vivant n'est pas la réduction transcendantale, mais une deuxième forme de réduction qui se fonde sur la réduction transcendantale et qui en constitue le prolongement. C'est donc de la réduction transcendantale qu'il faudra partir pour comprendre pourquoi Husserl a besoin d'introduire une réduction au présent vivant et en quoi elle consiste. La réduction transcendantale consiste dans une mise entre parenthèses de l'existence du monde qui nous réapprend à voir le monde comme phénomène: le monde et ses objets ne sont plus dès lors que ce qui apparaît dans les actes intentionnels de la subjectivité transcendantale. Comme nous l'avons vu lors de la dernière séance, cette mise entre parenthèses de l'existence du monde est aussi une mise entre parenthèses du temps objectif, qui nous réapprend à voir le temps objectif comme constitué dans les actes intentionnels de la subjectivité transcendantale. A ce niveau d'analyse, il faut mentionner tout d'abord les actes de la perception, dans laquelle se constituent des objets présents, du ressouvenir, dans lequel se constituent des objets passés, et de l'attente, dans laquelle se constituent des objets futurs. Nous savons cependant depuis la dernière séance que le temps objectif ne peut se constituer seulement dans les actes intentionnels de la perception, du ressouvenir et de l'attente: il n'y aurait pas de perception de sons en succession, par exemple, sans impression originaire, sans rétention et sans protention du son. De même, sans ces trois formes de conscience qui constituent ensemble la conscience intime du temps, il n'y aurait pas de ressouvenir ni d'attente possibles. Or, cette conscience intime du temps, que Husserl introduit en 1904/05 sur la base du schéma appréhension-contenu d'appréhension, se révèle avoir une forme intentionnelle différente de l'intentionnalité d'acte : à partir de 1908/09, Husserl différencie toujours plus l'intentionnalité rétentionelle de l'intentionnalité d'acte et commence à la considérer comme une forme d'intentionnalité spécifique, qu'il déterminera plus tard comme intentionnalité passive. La conscience intime du temps se révèle donc être non pas une forme d'intentionnalité d'acte, mais la condition de possibilité de toute intentionnalité d'acte. La réduction transcendantale n'est cependant pas en mesure à elle seule de rendre compte de sa spécificité, et c'est pourquoi Husserl se voit contraint d'introduire une nouvelle forme de réduction: la réduction au présent vivant qui prolonge et approfondit la réduction transcendantale. En quoi consiste donc cette réduction au présent vivant, censée mettre au jour la conscience intime du temps dans sa forme intentionnelle spécifique? Elle consiste justement dans 23

4 la mise hors circuit de toute forme d'intentionnalité d acte, de toute forme d'aperception. Je cite certains passages des Analyses sur les synthèses passives: [...] nous ne faisons appel... à aucune fonction du ressouvenir... ni à aucune fonction de la mise en intuition préalable <les attentes>... Nous laissons aussi hors jeu tout acte d'imagination et de pensée, toutes sortes d'activités évaluatives et volitives, sans rien préjuger de leur superfluité ou non pour une subjectivité (Hua XI, pp , tr. fr. p. 200). [...] nous faisons comme si... rien des aperceptions transcendantales n'entraient en jeu..., rien des connaissances acquises dans la vie du monde, des intérêts pratiques et esthétiques, des évaluations, etc. (Hua XI, p. 150, tr fr p. 218). La réduction au présent vivant consiste donc dans la mise hors circuit de perceptions, ressouvenirs, attentes, bref de toute aperception. Elle consiste de même dans la mise hors circuit de leurs corrélats intentionnels : tout présent, passé ou futur objectifs sont donc mis hors jeu. Enfin, la réduction au présent vivant consiste dans la mise hors circuit de l'ego transcendantal lui-même, qui vit dans ces aperceptions. 2/ La structure intentionnelle du présent vivant Que reste-t-il alors? Quel est le résidu phénoménologique de cette mise hors circuit de toute aperception et de tout objet intentionnel? Pour le comprendre, il faut se rappeler que tout acte intentionnel est pour Husserl la mise en forme d'une matière sensible par une appréhension de sens, donc une union de morphé (forme) intentionnelle et de hylé (matière) sensible. Ce à quoi est censée reconduire la mise hors circuit de toute aperception, c'est-à-dire de toute appréhension de sens, c'est justement cette hylé sensible dans sa forme originaire. La mise hors circuit de toute aperception reconduit donc avant tout à la hylé sensible, à une présence impressionnelle, par exemple celle d'un son. Il ne s'agit cependant pas de la présence objective du son, telle que je l'aurais si je percevais le son et si je l'identifiais comme un ré ou un mi. Nous avons en effet mis hors circuit toute présence objective et donc le son tel qu'il est perçu. Il s'agit au contraire de la présence pré-objective du son, de sa présence sensible avant sa saisie perceptive. Cette présence est en même temps la présence du champ sonore duquel ce son pré-objectif se détache et des autres champs sensibles avec lesquels il s'articule. Ce présent impressionnel est en outre un présent en écoulement, un présent en flux: il se modifie rétentionnellement et protentionnellement. Chaque présent impressionnel se modifie rétentionnellement: il est conservé dans un nouveau présent impressionnel dans la forme 24

5 d'un tout juste passé, il est retenu dans l'horizon de passé d'un nouveau présent impressionnel. Si nous avons une succession de sons A B C, par exemple, le présent impressionnel A se modifie rétentionnellement et est retenu dans le nouveau présent impressionnel B, qui se modifie à son tour rétentionnellement, avec la modification rétentionnelle de A. Le présent impressionnel C sera par conséquent inséparable de la modification rétentionnelle de B et de la modification rétentionnelle de la modification rétentionnelle de A. Cet écoulement du présent impressionnel en rétention et en rétention de rétention, etc., est selon Husserl continu et uniforme : chaque présent impressionnel C se transforme en rétention et conduit du même coup la rétentions de B à se transformer en rétention de rétention, ainsi que la rétention de A à se transformer en rétention de la rétention de la rétention, etc. Le présent impressionnel est donc inséparable d'un horizon de passé rétentionnel et d'un horizon de futur protentionnel. Il ne s'agit pas d'un présent ponctuel, séparé du passé et du futur, mais d'un champ [Feld] de présence : une unité synthétique de présent impressionnel, horizon de passé rétentionnel et horizon de futur protentionnel. C'est en cette unité synthétique que consiste le présent vivant [die lebendige Gegenwart], que Husserl appelle aussi présence originaire [Urpräsenz]. De même, corrélativement, la réduction au présent vivant reconduit à une conscience non-objectivante du temps qui consiste dans l'unité synthétique de présentation originaire, rétention et protention. Il n'y a pas de présentation originaire d'un son, par exemple, sans conscience rétentionnelle des sons tout juste passés et sans conscience protentionnelle des sons à venir. Enfin, cette conscience non-objectivante du temps implique selon Husserl une forme embryonnaire de subjectivité : non pas un ego, un moi [Ich], mais un proto-moi [Ur-Ich]. Entrent donc ici en jeu différentes formes d'intentionnalité entrelacées, qui ne sont pas des intentionnalité d'acte, mais des intentionnalité passives : l'intentionnalité rétentionnelle, l'intentionnalité protentionnelle et l'intentionnalité de l'affection. Cette dernière n'est autre que la relation intentionnelle du proto-moi transcendantal à la hylé sensible. Ici la relation intentionnelle ne consiste pas, comme dans la perception et en général dans les actes objectivants, dans un rayonnement intentionnel prenant sa source dans la subjectivité pour se diriger vers l'objectivité. Ce qui se produit est plutôt le mouvement inverse. D'une part, nous sommes en deçà de la distinction entre ego et objet. D'autre part, le rayonnement intentionnel prend sa source dans la hylé sensible pour se diriger vers le proto-moi. Le proto-moi est affecté par la hylé sensible, qui l'appelle avec plus ou moins de force à se tourner vers elle pour l'objectiver. Lorsque cette force affective est suffisante, l'affection motive un acte de perception par lequel le moi objective la hylé sensible. Le présent vivant est en ce sens un phénomène génétique 25

6 universel : c'est en effet en lui que trouvent leur motivation tous les actes objectivants et en particulier la perception, le ressouvenir et l'attente, par lesquels se constitue le temps objectif. 3/ Ebauche de problématisation de la notion de présent vivant Cette notion de présent vivant reste néanmoins très problématique. On peut en effet distinguer dans le présent vivant un aspect formel et un aspect matériel. D'une part, le présent vivant est une forme : la forme de toute synthèse passive et même la forme de toute expérience. En ce sens, le présent vivant en écoulement continu ne passe pas, il est un maintenant qui se maintient continûment: dans les termes de Husserl un nunc stans. D'autre part, le présent vivant a un contenu: les données hylétiques ou plutôt un champ hylétique organisé selon des associations passives, qui affecte le proto-moi trascendental. Or, comment penser la relation entre la forme et le contenu du présent vivant? Comment penser la relation entre, d'une part, l'écoulement continu du présent vivant et, d'autre part, l'affectivité de la hylé sensible? Husserl semble souvent croire que le contenu hylétique est extrinsèque à l'écoulement continu du présent vivant. Ne faut-il pas reconnaître au contraire un rôle différent à la hylé dans l'écoulement du présent vivant? Cela ne remet-il pas en cause la continuité de l'écoulement du présent vivant? 4/ Bibliographie essentielle Husserl E., Gesammelte werke, Husserliana, Den Haag, Martinus Nijhoff (à partir du vol. XXVII: Dordrecht/Boston/London, Kluwer Academic Publishers): Hua XI Analysen zur passiven Synthesis. Aus Vorlesung- und Forschungsmanuskripten ( ), hrsg. von M. Fleicher, 1966, 35 ; tr. fr. de B. Bégout et J. Kessler, De la synthèses passive, Grenoble, Millon, 1998, pp Hu XXXIII Die Bernauer Manuskripte über das Zeitbewusstsein (1917/18), hrsg. von R. Bernet und D. Lohmar, 2001, n 14, 1; tr. fr. de J. F. Pestureau, in Annales de phénoménologie 2008/7, pp Hu XXXIV Zur phänomenologischen Reduktion. Texte aus dem Nachlaß ( ), hrsg. von S. Luft, 2002, n 9, 3 et n 20; tr. fr. de J. F. Pestureau, De la réduction phénoménologique, Grenoble, Millon, 2007, pp et

Programme des séances

Programme des séances Attelliierr du CEPHEN 2008--2009 Le Prrésentt L expression même de «présence» possède un double sens : celui d un mode du temps («le présent»), mais aussi d un mode d être (la «présence» des choses, du

Plus en détail

CV détailé Georgy CHERNAVIN

CV détailé Georgy CHERNAVIN CV détailé Georgy CHERNAVIN Docteur en philosophie de l Université de Toulouse II Le Mirail en cotutelle avec la Bergische Universität Wuppertal Né le 24.09.1987 à Leningrad (Russie) Adresse : Kolej Komenskeho,

Plus en détail

La mémoire et la constitution du soi dans la phénoménologie de Husserl

La mémoire et la constitution du soi dans la phénoménologie de Husserl http://www.unicaen.fr/services/puc/revues/thl/questionsdestyle/print.php?dossier=seminaires&file=03housset.xml La mémoire et la constitution du soi dans la phénoménologie de Husserl Emmanuel Housset Université

Plus en détail

Le problème de la motivation de la réduction phénoménologique dans la phénoménologie de Husserl

Le problème de la motivation de la réduction phénoménologique dans la phénoménologie de Husserl Bulletin d analyse phénoménologique XI 4, 2015 ISSN 1782-2041 http://popups.ulg.ac.be/1782-2041/ Le problème de la motivation de la réduction phénoménologique dans la phénoménologie de Husserl Par AMAURY

Plus en détail

Remarques sur la présentation de M. Mehl

Remarques sur la présentation de M. Mehl International Web Meeting Remarques sur la présentation de M. Mehl Murakami Katsuzo Après avoir résumé brièvement la présentation de M. Mehl, je poserai deux questions. Ⅰ.La métaphysique en mal de monde

Plus en détail

DIX DANS UN DORTOIR. Les compléments à 10 en Grande Section : pourquoi? comment?

DIX DANS UN DORTOIR. Les compléments à 10 en Grande Section : pourquoi? comment? DIX DANS UN DORTOIR Les compléments à 10 en Grande Section : pourquoi? comment? Jacqueline Viennot, Ecole Maternelle du Centre, 92 Saint-Cloud Dominique Valentin Introduction Au moment où la tentation

Plus en détail

Le sujet traite de l'étude des Amida-Kuji, jeu de hasard japonais.

Le sujet traite de l'étude des Amida-Kuji, jeu de hasard japonais. Amida-kuji Collège Mario Meunier Montbrison (42) Année 2012/2013 Elèves: AIRED A. (4ème 3) BAROU C. (4ème 2) BLANC A. (4ème 9) BOS T. (4ème 3) BRUYERE T. (4ème 9) CHAUMETTE C. (4ème 9) CHERMANNE M. (3ème

Plus en détail

LE PROBLEME DU FLOT MAXIMAL

LE PROBLEME DU FLOT MAXIMAL LE PROBLEME DU FLOT MAXIMAL I Exemple d introduction Deux châteaux d'eau alimentent 3 villes à travers un réseau de canalisations au sein duquel se trouvent également des stations de pompage. Les châteaux

Plus en détail

Entreprises et ménages

Entreprises et ménages Entreprises et ménages Producteurs et consommateurs Les agents économiques sont classés dans les comptes nationaux en fonction de leur rôle dans le processus de création, de répartition et de destruction

Plus en détail

Maine de Biran : mémoire et intériorité 1

Maine de Biran : mémoire et intériorité 1 http://www.unicaen.fr/services/puc/revues/thl/questionsdestyle/print.php?dossier=seminaires&file=04devarieux.xml Maine de Biran : mémoire et intériorité 1 Anne Devarieux Université de Caen Basse-Normandie

Plus en détail

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire :

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : une expérience vécue dont la personne est parfaitement consciente : Exemple : «J ai besoin de me divertir»; La notion de besoin peut décrire : 2. «une exigence née de

Plus en détail

Introduction à l analyse de concept. Cogmaster - Quinzaine de rentrée

Introduction à l analyse de concept. Cogmaster - Quinzaine de rentrée Introduction à l analyse de concept Cogmaster - Quinzaine de rentrée L art de la distinction Une partie de la philosophie consiste à faire des distinctions pour éviter que soient confondues des entités

Plus en détail

Yves Mayzaud Bogenstrasse 20 40227, Düsseldorf, Allemagne 0033/(0)211-9847005 mayzaud@yahoo.fr

Yves Mayzaud Bogenstrasse 20 40227, Düsseldorf, Allemagne 0033/(0)211-9847005 mayzaud@yahoo.fr Yves Mayzaud Bogenstrasse 20 40227, Düsseldorf, Allemagne 0033/(0)211-9847005 mayzaud@yahoo.fr État civil Date et lieu de naissance : 17 août 1976 à Halifax (Canada) Nationalités : Française et canadienne

Plus en détail

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe Amélioration de la performance des hommes et des organisations par le management et la motivation 4.0 20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe «Faire grandir mon équipe ou

Plus en détail

Les déterminants de la consommation http://www.animeco.fr

Les déterminants de la consommation http://www.animeco.fr Les déterminants de la consommation http://www.animeco.fr Une animation de la société Boutet et Terver Applications avec l aide du ministère de l éducation (France). Disciplines, classes et programmes

Plus en détail

Deuxième partie. Calcul de fréquences de génotypes multilocus dans des pédigrees complexes XXVII

Deuxième partie. Calcul de fréquences de génotypes multilocus dans des pédigrees complexes XXVII Deuxième partie Calcul de fréquences de génotypes multilocus dans des pédigrees complexes XXVII Présentation Les programmes informatiques MDM et grafgen L analyse de schémas de construction de génotypes

Plus en détail

Chapitre 2. Valeur acquise par un capital

Chapitre 2. Valeur acquise par un capital MATHEMATIQUES FINANCIERES Le temps, c'est de l'argent Si un capital est placé pendant "un temps assez long", on utilise les intérêts composés. En règle générale, à moins d'être complètement étranger aux

Plus en détail

Analyse de données multidimensionnelles Projet : Les habitations en Banlieue de Boston. 2011-2012 LACHAAL Rafik

Analyse de données multidimensionnelles Projet : Les habitations en Banlieue de Boston. 2011-2012 LACHAAL Rafik Analyse de données multidimensionnelles Projet : Les habitations en Banlieue de Boston 2011-2012 LACHAAL Rafik I. Introduction Les données choisis concernent les logements en banlieue de Boston. Celle-ci

Plus en détail

Espace de probabilité, indépendance et probabilité conditionnelle

Espace de probabilité, indépendance et probabilité conditionnelle Chapter 2 Espace de probabilité, indépendance et probabilité conditionnelle Sommaire 2.1 Tribu et événements........................................... 15 2.2 Probabilité................................................

Plus en détail

"L'hygiène du coach" ou Comment être coach et rester en bonne santé

L'hygiène du coach ou Comment être coach et rester en bonne santé L hygiène du coach "L'hygiène du coach" ou Comment être coach et rester en bonne santé Reine-Marie HALBOUT Janvier 2005 Etre coach : une vocation et pas seulement une technique. Le coach engage toute sa

Plus en détail

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire Enseignement : INTRODUCTION A LA SOCIOLOGIE 2 : CONCEPTS, METHODES, ET ENJEU ACTUELS Excellent Bon Moyen Insuffisant Comment évaluez-vous la préparation et l'organisation des séances? 6 (30%) 11 (55%)

Plus en détail

Mini guide pour l'utilisation des guide de placement pour courbes

Mini guide pour l'utilisation des guide de placement pour courbes Les éléments du kit de placement des courbes Pour le placement des courbes, il y a une guide de centrage (nommé "GTZ - KPVQ Courbe centre"), et un jeu de rayon (nommé "GTZ - KPVQ Courbe R XXXm" où XXX

Plus en détail

Bibliographie. Ouvrages de Husserl

Bibliographie. Ouvrages de Husserl Bibliographie Ouvrages de Husserl Collection des Husserliana, Edmund Husserl Gesammelte Werke, publiée en collaboration avec l Husserl-Archiv à Louvain chez Martinus Nijhoff, Den Haag, depuis 1980 par

Plus en détail

OUTIL DE FORMATION ET D'APPRENTISSAGE

OUTIL DE FORMATION ET D'APPRENTISSAGE 169 TPELEC i SIMULATEUR ÉLECTRIQUE OUTIL DE FORMATION ET D'APPRENTISSAGE Que l'étude de l'électricité commence (collège, auto-formation ) ou qu'elle se fasse de façon plus approfondie (2 de, 1 re ), elle

Plus en détail

Pourcentage d évolution

Pourcentage d évolution Pourcentage d évolution I) Proportion et pourcentage. 1) Proportion Soit E un ensemble fini et A une partie de l ensemble E. est le nombre d éléments de E et le nombre d éléments de A. La proportion ou

Plus en détail

La comptabilité de gestion : Fiche pourquoi?

La comptabilité de gestion : Fiche pourquoi? La comptabilité de gestion : Fiche pourquoi? 1 Définition Selon le plan comptable général, la comptabilité de gestion fait apparaître deux aspects : Connaître les coûts et les résultats par produit. Agir

Plus en détail

LE RAPPORT DE STAGE DE LICENCE 3 ÉCONOMIE-GESTION Parcours GESTION

LE RAPPORT DE STAGE DE LICENCE 3 ÉCONOMIE-GESTION Parcours GESTION 3 ème année de Licence Économie-Gestion Parcours Gestion Faculté des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion LE RAPPORT DE STAGE DE LICENCE 3 ÉCONOMIE-GESTION Parcours GESTION 4 semaines à temps plein

Plus en détail

Les portes logiques. Voici les symboles des trois fonctions de base. Portes AND. Portes OR. Porte NOT

Les portes logiques. Voici les symboles des trois fonctions de base. Portes AND. Portes OR. Porte NOT Les portes logiques Nous avons jusqu ici utilisé des boutons poussoirs et une lampe pour illustrer le fonctionnement des opérateurs logiques. En électronique digitale, les opérations logiques sont effectuées

Plus en détail

GENRE ET FECONDITE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

GENRE ET FECONDITE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE GENRE ET FECONDITE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Roger Armand WAKA MODJO Institut d Etudes Démographiques de l Université de Bordeaux IV. Introduction L Afrique subsaharienne reste de nos jours la sous région

Plus en détail

ENTEA Mode d'emploi pour les parents

ENTEA Mode d'emploi pour les parents ENTEA Mode d'emploi pour les parents Sommaire du mode d'emploi I Les étapes initiales page 2 II La page d'accueil page 4 III La messagerie page 5 1) Pour consulter les messages page 5 2) Pour envoyer un

Plus en détail

Les frises (de 5 à 12 ans)

Les frises (de 5 à 12 ans) LA GEOMETRIE DES TRANSFORMATIONS dans l'apprentissage des mathématiques Site WEB : www.uvgt.net Les frises (de 5 à 12 ans) Michel DEMAL Jacques DUBUCQ Danielle POPELER U.V.G.T - H.E.C.F.H - U.M.H. U.R.E.M.

Plus en détail

Les titres-services Obligation (règle des 60%)

Les titres-services Obligation (règle des 60%) Les titres-services Obligation (règle des 60%) Principe Par trimestre, 60 % des travailleurs titres-services nouvellement engagés au siège d'exploitation d'une entreprise titres-services agréée doivent

Plus en détail

PROJET EUROMED JUSTICE II JUGES ET ACCÈS À LA JUSTICE

PROJET EUROMED JUSTICE II JUGES ET ACCÈS À LA JUSTICE PROJET EUROMED JUSTICE II Projet financé par l Union européenne COMPOSANTE I ACCÈS A LA JUSTICE ET AIDE LÉGALE 1 er Séminaire de formation JUGES ET ACCÈS À LA JUSTICE Madrid (ES), les 24, 25 et 26 novembre

Plus en détail

Gestion de projet - la phase de définition du projet

Gestion de projet - la phase de définition du projet Gestion de projet - la phase de définition du projet GÉRARD CASANOVA - DENIS ABÉCASSIS Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-IR-RICI-250-10-20-50-20151014 DGFIP IR - Réduction d'impôt au titre des

Plus en détail

Exercice sur les arbres binaires de recherche

Exercice sur les arbres binaires de recherche Exercice sur les arbres binaires de recherche Voici une liste aléatoire de 1 éléments. Notez que vous pouvez faire cet exercice en prenant une autre liste aléatoire ; évidemment, il y a peu de chances

Plus en détail

Développement du bois énergie : quel impact à terme sur le marché du bois en France?

Développement du bois énergie : quel impact à terme sur le marché du bois en France? Développement du bois énergie : quel impact à terme sur le marché du bois en France? Le développement du bois énergie va se traduire par une situation de concurrence entre les différents acteurs économiques

Plus en détail

SEQUENCE : LES 5 SENS

SEQUENCE : LES 5 SENS SEQUENCE : LES 5 SENS Groupe concerné : Groupe sciences Nombre de séances prévues : 8 Compétence 3 du Palier 2 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche scientifique

Plus en détail

Mécanique3. Cours. L énergie mécanique. Troisièmes. 3 ème. Qu est-ce que l énergie mécanique?

Mécanique3. Cours. L énergie mécanique. Troisièmes. 3 ème. Qu est-ce que l énergie mécanique? 3 ème Mécanique 3 Qu est-ce que l énergie mécanique? Objectifs 1 Calculer une énergie cinétique 2 Reconnaître une énergie de position 3 Expliquer une conversion d énergie mécanique Mécanique3 Photos Pourquoi

Plus en détail

Suite dossier d appel

Suite dossier d appel Suite dossier d appel Table des matières 1. INTRODUCTION... 3 2. TRAITEMENT D'UN APPEL... 4 2.1. TRAITEMENT EN DIRECT... 4 2.2. TRAITEMENT DIFFERE... 4 2.3. MECANISME DU TRAITEMENT D'UN APPEL AU NIVEAU

Plus en détail

Ouvrir dossier D appel

Ouvrir dossier D appel Ouvrir dossier D appel Table des matières 1. TRAITER UN APPEL... 3 1.1. ORGANISATION GENERALE D'UN SERVICE DESK... 3 1.2. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT... 4 2. PRISE EN CHARGE DE L'UTILISATEUR ET DE SON APPEL...

Plus en détail

Darshan de Sri Bhagavan avec Singapour, Malaisie et le Vietnam, le 26 Juillet, 2014

Darshan de Sri Bhagavan avec Singapour, Malaisie et le Vietnam, le 26 Juillet, 2014 Darshan de Sri Bhagavan avec Singapour, Malaisie et le Vietnam, le 26 Juillet, 2014 Q1. Cher Sri Bhagavan comment peut-on élever son niveau de conscience de richesse, afin de recevoir un flux continu de

Plus en détail

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES LES CARTES A POINTS POUR VOIR LES NOMBRES INTRODUCTION On ne concevrait pas en maternelle une manipulation des nombres sans représentation spatiale. L enfant manipule des collections qu il va comparer,

Plus en détail

DIS MOI COMMENT CA MARCHE UNE SONNERIE DE COMTOISE

DIS MOI COMMENT CA MARCHE UNE SONNERIE DE COMTOISE DIS MOI COMMENT CA MARCHE UNE SONNERIE DE COMTOISE Par Michel Dumain www.horlogerie-comtoise.fr Pour comprendre le fonctionnement d une sonnerie de comtoise il faut décomposer l explication en quatre questions.

Plus en détail

Management Module 3. Le diagnostic interne

Management Module 3. Le diagnostic interne Management Module 3 Le diagnostic interne Schéma général d analyse Problèmes/opportunités Analyse interne de l organisation Ressources Compétences Existe-t-il différents segments stratégiques? Analyse

Plus en détail

Explicitez n. Psycho-phénoménologie. 79 Mars 2009. Frédéric Borde

Explicitez n. Psycho-phénoménologie. 79 Mars 2009. Frédéric Borde Explicitez n 79 Mars 2009 Psycho-phénoménologie Un article en ligne sur Wikipédia, l'encyclopédie libre sur le web. Frédéric Borde La Psycho-phénoménologie est une sous-discipline de la psychologie, élaborée

Plus en détail

CONCLUSIONS DE L'AVOCAT GÉNÉRAL M. GERHARD REISCHL, Messieurs les Juges,

CONCLUSIONS DE L'AVOCAT GÉNÉRAL M. GERHARD REISCHL, Messieurs les Juges, CONCLUSIONS DE M. REISCHL AFFAIRE 133-73 CONCLUSIONS DE L'AVOCAT GÉNÉRAL M. GERHARD REISCHL, PRÉSENTÉES LE 5 DÉCEMBRE 1973 1 Monsieur le Président, Messieurs les Juges, Dans le recours intenté par M. Bruns

Plus en détail

ATELIER Français sur Objectifs Universitaires Formation aux discours et médiation des savoirs en français

ATELIER Français sur Objectifs Universitaires Formation aux discours et médiation des savoirs en français ATELIER Français sur Objectifs Universitaires Formation aux discours et médiation des savoirs en français Thierry LEBEAUPIN Centre de Linguistique Appliquée, Université de Franche-Comté Si l'enseignement

Plus en détail

Introduction à la philosophie

Introduction à la philosophie Introduction à la philosophie Votre professeur : Cédric Eyssette http://eyssette.net 2010-2011 Un petit exercice avant de commencer! La philosophie en Terminale est une matière nouvelle, mais vous avez

Plus en détail

Monsieur le Directeur Général CHRO La Source 14, avenue de l hôpital BP 6709 45067 ORLEANS

Monsieur le Directeur Général CHRO La Source 14, avenue de l hôpital BP 6709 45067 ORLEANS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS INSNP-OLS-2011-1423 Orléans, le 12 juillet 2011 Objet : Inspection n INSNP-OLS-2011-1423 du 7 juillet 2011 Scanographie Monsieur le Directeur Général CHRO La Source

Plus en détail

Les animations du «Vivre ensemble» De L Espace 6 MJC. Prévention des risques liés à. internet & Mediation. contre le harcèlement scolaire

Les animations du «Vivre ensemble» De L Espace 6 MJC. Prévention des risques liés à. internet & Mediation. contre le harcèlement scolaire Les animations du «Vivre ensemble» De L Espace 6 MJC Prévention des risques liés à internet & Mediation contre le harcèlement scolaire Prévention des risques liés à internet Usons les nouvelles technologies

Plus en détail

Les classes d adresses IP

Les classes d adresses IP Les classes d adresses IP Qu est ce qu une adresse IP? Adresse IP (Internet Protocol): Une adresse IP est à l inverse d une @ MAC, une adresse logique qui est configurable via le panneau de configuration

Plus en détail

Grands axes sociologiques du vieillissement actif

Grands axes sociologiques du vieillissement actif Grands axes sociologiques du vieillissement actif n Vieillir au Travail n CEDORES n 11 octobre 2012 Au 20 ème siècle w Augmentation de l espérance de vie: n 47 ans en 1900 n 66 ans en 1950 n 78 ans en

Plus en détail

0- Le langage C++ 1- Du langage C au langage C++ 2- Quelques éléments sur le langage. 3- Organisation du cours

0- Le langage C++ 1- Du langage C au langage C++ 2- Quelques éléments sur le langage. 3- Organisation du cours 0- Le langage C++ 1- Du langage C au langage C++ 2- Quelques éléments sur le langage 3- Organisation du cours Le présent cours constitue une introduction pour situer le langage C++, beaucoup des concepts

Plus en détail

L adolescent et le patrimoine

L adolescent et le patrimoine Intervention de Jean-Claude QUENTEL dans le cadre de la journée Coup de jeune sur la patrimoine organisée le vendredi 15 novembre 2013 aux Champs Libres, à Rennes, par le Conseil régional de Bretagne.

Plus en détail

Tutoriel : ORUXMAPS (pour smartphone ou tablette sous androïd) Afficher des cartes en ligne et les rendre hors-ligne

Tutoriel : ORUXMAPS (pour smartphone ou tablette sous androïd) Afficher des cartes en ligne et les rendre hors-ligne Tutoriel : ORUXMAPS (pour smartphone ou tablette sous androïd) Afficher des cartes en ligne et les rendre hors-ligne - La première partie de ce tutoriel indiquera la procédure pour afficher les autres

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

L'APPROCHE EXPERIMENTALE EN RECHERCHE: introduction aux statistiques.

L'APPROCHE EXPERIMENTALE EN RECHERCHE: introduction aux statistiques. L'APPROCHE EXPERIMENTALE EN RECHERCHE: introduction aux statistiques 1 BUTS DU COURS : se familiariser avec le vocabulaire statistique o variable dépendante, variable indépendante o statistique descriptive,

Plus en détail

Profil B ou profil E? Aide à la décision

Profil B ou profil E? Aide à la décision Employée/Employé de commerce CFC Profil B ou profil E? Aide à la décision Introduction Le présent document sert d aide pour les acteurs qui participent au choix de la voie de formation la plus appropriée

Plus en détail

Lettre de nouvelles de Nico au Brésil n 7 - Décembre 2015

Lettre de nouvelles de Nico au Brésil n 7 - Décembre 2015 Lettre de nouvelles de Nico au Brésil n 7 - Décembre 2015 Bonjour à tous, J'espère que vous vous portez bien malgré le froid hivernal! Ici c'est plutôt du 35 qu'affichent les thermomètres! Autant vous

Plus en détail

Le rapport au prochain dans le judaïsme : approche biblique, talmudique et philosophique

Le rapport au prochain dans le judaïsme : approche biblique, talmudique et philosophique Collège des Bernardins, Séminaire sur l Altérité Département Judaïsme et Christianisme Séance du 13 janvier 2011 Intervenant et compte rendu : Sophie NORDMANN Sujet de la séance Le rapport au prochain

Plus en détail

Chapitre 2. Usages et mésusages

Chapitre 2. Usages et mésusages Chapitre 2 Usages et mésusages Si la faculté de voyance existe, si effectivement des hommes et des femmes peuvent capter directement des informations exactes dans l espace et dans le temps, les questions

Plus en détail

Couper en deux, encore et encore : la dichotomie

Couper en deux, encore et encore : la dichotomie Couper en deux, encore et encore : la dichotomie I : Jeu du nombre inconnu Un élève volontaire choisit un nombre entier compris entre 0 et 56. Un autre élève cherche à deviner ce nombre, en adoptant la

Plus en détail

Chapitre III : Gestion des dossiers

Chapitre III : Gestion des dossiers Chapitre III : Gestion des dossiers 1- Recherche des dossiers Pour accéder aux dossiers et faire une recherche ou une création, cliquer sur "Dossiers" sur le portail. La fenêtre qui s'ouvre est une fenêtre

Plus en détail

LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année

LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année CONTENU DES ENSEIGNEMENTS ET MODALITES D EVALUATION Semestre 1 : 30 crédits 9 EC obligatoires 1 EC optionnelle à choisir parmi 2

Plus en détail

Questionnaire de fin d année scolaire 2014-2015 Art du Chi

Questionnaire de fin d année scolaire 2014-2015 Art du Chi Questionnaire de fin d année scolaire 2014-2015 Art du Chi Cher membres pratiquants, Une fois l'année et si vous le voulez bien, en quelques traits, mots ou phrases, nous avons donc besoin de connaître

Plus en détail

Qui a peur du virtuel? ISASLB 5 e architecture Damien CLAEYS 2004-2005. L architecture à l époque du temps pur

Qui a peur du virtuel? ISASLB 5 e architecture Damien CLAEYS 2004-2005. L architecture à l époque du temps pur ISASLB 5 e architecture Damien CLAEYS 2004-2005 Qui a peur du virtuel? L architecture à l époque du temps pur Défense orale du mémoire de fin d études Qui a peur du virtuel? L architecture à l époque du

Plus en détail

Rapport de stage d initiation

Rapport de stage d initiation Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche scientifique Direction Générale des Études Technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de SILIANA Département Technologies de l

Plus en détail

Initiation à la compta : Le trajet d'une recette payée en espèces

Initiation à la compta : Le trajet d'une recette payée en espèces Initiation à la compta : Le trajet d'une recette payée en espèces Niveau : débutant Nous avons vu dans "initiation à la comptabilité" comment créer les "comptes de trésorerie" que l'on a besoin, ainsi

Plus en détail

Les 5 points clés d une. Communication professionnelle efficace

Les 5 points clés d une. Communication professionnelle efficace Les 5 points clés d une Communication professionnelle efficace Communiquez comme une multinationale avec le budget d une TPE! www.communication-professionnelle.com wwwwww La communication est un volet

Plus en détail

GUIDE ILLUSTRÉ FORMULAIRE CAMPUSFRANCE

GUIDE ILLUSTRÉ FORMULAIRE CAMPUSFRANCE GUIDE ILLUSTRÉ FORMULAIRE CAMPUSFRANCE SOMMAIRE I. Accéder ou créer votre dossier en ligne II. Votre espace personnel III. Mon Dossier IV. Formulaire Campusfrance Cursus Saisie d'un bulletin de notes Saisie

Plus en détail

Installation d'un contrôleur primaire et secondaire sur Windows Serveur. Installation du contrôleur primaire (Active Directory).

Installation d'un contrôleur primaire et secondaire sur Windows Serveur. Installation du contrôleur primaire (Active Directory). Installation du contrôleur primaire (Active Directory). Pour permettre au serveur Windows 2003 de devenir un contrôleur primaire de domaine il suffit de lancer la commande "DCPROMO.EXE". Ceci ouvre un

Plus en détail

La notion de flux thermique. La convection. M21C : Confort thermique et énergétique - Cours n 3. La conductance La résistance

La notion de flux thermique. La convection. M21C : Confort thermique et énergétique - Cours n 3. La conductance La résistance M21C : Confort thermique et énergétique - Cours n 3 La notion de flux thermique La conductance La résistance La convection Principe physique L'effet thermosiphon Nicolas.ixier@grenoble.archi.fr Architectes

Plus en détail

PROJET SGBD CAHIER DE CHARGES DU SYSTEME DE GESTION DE SERVICES BUREAUTIQUES DE SERVLAND

PROJET SGBD CAHIER DE CHARGES DU SYSTEME DE GESTION DE SERVICES BUREAUTIQUES DE SERVLAND PROJET SGBD CAHIER DE CHARGES DU SYSTEME DE GESTION DE SERVICES BUREAUTIQUES DE SERVLAND TABLE DU CONTENU I. PRESENTATION GENERALE 2 II. TRAVAIL DEMANDE 2 II.1. CARACTERISTIQUES GENERALES DU FUTUR SYSTEME

Plus en détail

Applications linéaires

Applications linéaires Applications linéaires I) Applications linéaires - Généralités 1.1) Introduction L'idée d'application linéaire est intimement liée à celle d'espace vectoriel. Elle traduit la stabilité par combinaison

Plus en détail

Les études de cas Responsable: Monika Niederhuber, Pauline Bart

Les études de cas Responsable: Monika Niederhuber, Pauline Bart Geographic Information Technology Training Alliance (GITTA) presents: Les études de cas Responsable: Monika Niederhuber, Pauline Bart Table des matières 1. Les études de cas...2 1.1. Définitions et commentaires...

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»?

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»? Que veut dire «étalement»? FOIRE AUX QUESTIONS Lorsque l augmentation de la valeur foncière de la propriété depuis la dernière mise à jour du rôle peut être répartie sur plus d une année, on dit qu elle

Plus en détail

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain ORLY CHAMPIGNY-SUR-MARNE NOGENT-SUR-MARNE VILLECRESNES VILLEJUIF Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain Synthèse des résultats du questionnaire BONNEUIL-SUR-MARNE SUCY-EN-BRIE

Plus en détail

Apprendre de l'expérience : l'analyse des pratiques

Apprendre de l'expérience : l'analyse des pratiques Apprendre de l'expérience : l'analyse des pratiques Philippe Péaud Enseignant à service partagé, Université de Poitiers ESPE de l'académie de Poitiers philippe.peaud@univ poitiers.fr Résumé Ce texte est

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

Genèse de l'édifice. Lieu :

Genèse de l'édifice. Lieu : Genèse de l'édifice. Ce chalet a été construit par Monsieur L. en 1962. Sur ce terrain n'était qu'un vaste champ. Cependant, cela fait environ 30 ans que Monsieur L n'y est point remonté. Seules Madame

Plus en détail

Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3

Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3 Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3 Yves Lenoir, D. sociologie Professeur titulaire Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l intervention

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES

PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES ANNÉE 2010-2011 TABLE DES MATIÈRES Page I. PRÉAMBULE 3 II. ANALYSE DE LA SITUATION 3 III. LES OBJECTIFS QUANTITATIFS 5 IV. LES MESURES ENVISAGÉES

Plus en détail

Soutien scolaire. Mode d emploi

Soutien scolaire. Mode d emploi Soutien scolaire Mode d emploi Raïssa MALU Madimba KADIMA-NZUJI Soutien scolaire Mode d emploi L Harmattan, 2011 5-7, rue de l Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr

Plus en détail

Guide de rédaction pour le travail de recherche. Dans le cadre du cours SCP-4010-2. Travail remis par Votre prénom et votre nom

Guide de rédaction pour le travail de recherche. Dans le cadre du cours SCP-4010-2. Travail remis par Votre prénom et votre nom Guide de rédaction pour le travail de recherche Dans le cadre du cours SCP-4010-2 Travail remis par Votre prénom et votre nom À Simon Martin (votre enseignant) Centre de formation des Maskoutains 6 juin

Plus en détail

SEMINAIRE DE FLOREFFE. Le troisième degré

SEMINAIRE DE FLOREFFE. Le troisième degré SEMINAIRE DE FLOREFFE rue du Séminaire 7, 5150 FLOREFFE Tél : 081/447140 Fax : 081/445759 www.semflo.be Le troisième degré Année scolaire 2012 2013 COMMENT CHOISIR? 1. Tu choisis pour deux ans. Les heures

Plus en détail

Aides à l'analyse : Commande Liens. Commande [Montrer]

Aides à l'analyse : Commande Liens. Commande [Montrer] 1) Sélectionner l énoncé par [Cliquer G] 2) Ouvrir le menu EDITION (Barre générale de menus) 3) [Cliquer G] sur la ligne Supprimer la ligne Aides à l'analyse : Commande Liens Le Menu Liens permet d'obtenir

Plus en détail

Pré-diagnostic du Développement Durable

Pré-diagnostic du Développement Durable Pré-diagnostic du Développement Durable à l usage des PME-PMI et Autres Entreprises Le présent questionnaire a été réalisé par le groupe Développement Durable de l AUEG qui comprenait des membres d entreprises,

Plus en détail

ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART. Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement. Préambule

ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART. Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement. Préambule ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement Préambule Le rectorat de l académie de Lille et la direction régionale des affaires culturelles du

Plus en détail

Gestion de projet - contraintes, chevauchement, attente entre 2 tâches, jalons

Gestion de projet - contraintes, chevauchement, attente entre 2 tâches, jalons Gestion de projet - contraintes, chevauchement, attente entre 2 tâches, jalons GÉRARD CASANOVA - DENIS ABÉCASSIS Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/

Plus en détail

Chapitre 1 I:\ Soyez courageux!

Chapitre 1 I:\ Soyez courageux! Chapitre 1 I:\ Soyez courageux! Pour ne rien vous cacher, le langage d'assembleur (souvent désigné sous le terme "Assembleur", bien que ce soit un abus de langage, puisque "Assembleur" désigne le logiciel

Plus en détail

Conférence retour d expérience Maths et Industrie. La modélisation de processus au service de l industrie

Conférence retour d expérience Maths et Industrie. La modélisation de processus au service de l industrie Conférence retour d expérience Maths et Industrie La modélisation de processus au service de l industrie 1 Performances d un d logiciel de calcul des coûts Le problème de l industriel l : Le CEA avait

Plus en détail

La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net

La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net Article rédigé avec epsilonwriter puis copié dans Word La théorie des mouvements

Plus en détail

PROGRAMME DES COURS DE FRANÇAIS JURIDIQUE. Année 2012

PROGRAMME DES COURS DE FRANÇAIS JURIDIQUE. Année 2012 PROGRAMME DES COURS DE FRANÇAIS JURIDIQUE Année 2012 La Maison du droit propose, à nouveau en 2012, un programme d enseignement approfondi contenant des modules théoriques et pratiques. Ces cours sont

Plus en détail

ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN

ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN Damien et Justine, étudiants en Master IIA (promotion 2011) nous livrent ci-dessous leurs points de vue respectifs sur la formation et plus particulièrement sur le TP-Projet,

Plus en détail

Désir et expression chez Merleau-Ponty Jenny Slatman

Désir et expression chez Merleau-Ponty Jenny Slatman Désir et expression chez Merleau-Ponty Jenny Slatman Présentation lors de la journée d'études sur Merleau- Ponty à l'école Normale Supérieure, rue d Ulm, Paris, le 28 avril 2000. Nous aimerions remercier

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE PATINAGE

PROJET PEDAGOGIQUE PATINAGE PROJET PEDAGOGIQUE PATINAGE SEPTEMBRE 2012/EQUIPE EPS 1-IA63 OBJECTIFS ET COMPETENCES Rappels programmes : OBJECTIFS EPS CYCLE DES APPROFONDISSEMENTS : Le développement des capacités motrices, La pratique

Plus en détail

PARTI PRIS Notes d analyse

PARTI PRIS Notes d analyse PARTI PRIS Notes d analyse (i) «Parti pris» est une note d analyse sur une question importante ayant trait aux enjeux actuels de l économie nationale, aux problèmes liés aux politiques économiques, aux

Plus en détail

Quel B2i pour le lycée professionnel?

Quel B2i pour le lycée professionnel? Quel B2i pour le lycée professionnel? Validation de l'item L.36 en classe de CAP François MOUSSAVOU Groupe Lycée Professionnel IREM d'aix-marseille. Ce texte propose une réflexion sur la mise en œuvre

Plus en détail