Présentation d initiativesetcité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation d initiativesetcité"

Transcription

1 Présentation d initiativesetcité Le développement local durable Avril rue Léon Gambetta LILLE Tél Fax UES SA à capital variable RCS Lille SIREN APE 7022Z

2

3 Sommaire I- Présentation d initiativesetcité 3 a - Historique : d une Région innovante à la création d initiativesetcité 3 b - Notre offre de services 4 c - Les entreprises membres au 1 er janvier d - L implication des entreprises membres 9 Fiche d identité et chiffres clés 10 Carte descriptive du territoire 11 II- Gouvernance et Modèle économique d initiativesetcité 12 a - Une gouvernance originale au service d un projet ambitieux 12 b - Un modèle économique assurant une forte part d autofinancement 14 à initiativesetcité III- Objectifs et Stratégies 15 a - Ambition et Stratégies 15 b - Nos trois objectifs opérationnels 15 c - Résultats attendus 15 IV- Premiers bilans et perspectives 16 a - Premiers bilans 16 b - Projets V- Annexes 19 page 1 sur 22

4

5 I - Présentation d initiativesetcité a - Historique : d une Région innovante à la création d initiativesetcité Le Nord-Pas de Calais est - à juste titre - très souvent cité en exemple pour sa capacité d innovation en matière de développement local. Il est vrai que de nombreuses initiatives qui ont émergé dans notre région ont été ensuite essaimées à l échelle nationale (Régie de quartier, Plan Local d Insertion et d Emploi, Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire, Ressourceries, etc.). Notre capacité d innovation sociale et économique résulte peut-être, à la fois de notre tradition de solidarité mais aussi de l esprit volontariste des différentes catégories d acteurs qui ont su unir leurs forces au service de leur territoire. C est ainsi que le secteur de l Economie Sociale et Solidaire 1 (ESS) s est développé en Nord - Pas de Calais. Ce phénomène s illustre par la création, ces quinze dernières années, de structures spécifiques (associations, coopératives, entreprises dites classiques mais intégrant les valeurs de l ESS dans leurs pratiques), etc.) qui se sont ensuite recentrées sur la filière du développement local durable 2. La structuration de cette filière est l une des ambitions de la grappe d entreprises initiativesetcité. Depuis plus d une année, un groupe d entrepreneurs 3, agissant de manière directe ou indirecte au service du développement local durable s est réunit. Ce qui a abouti à la création le 3 Février 2010 de l Union d économie Sociale Anonyme initiativesetcité 4. 1 L économie sociale et l économie solidaire sont deux formes de résistance aux aspects brutaux du capitalisme. L économie sociale est la pionnière, elle crée les premières coopératives (leur finalité est d être au service de leurs membres et non du profit, d avoir une gestion autonome, de procéder à des décisions démocratiques et d accorder aux personnes et au travail une primauté sur le capital). L économie sociale est donc constituée d organisations identifiées (banques, mutuelles, associations, coopératives...) occupant une place importante dans l économie. L économie solidaire, quant à elle, fait référence à des activités visant à expérimenter des modèles de fonctionnement de l économie, tel que le commerce équitable. Elle s inscrit autour de 3 forces inégalement représentées : la société civile (le bénévolat), l Etat (les subventions publiques), et le marché (l économie). Aujourd hui ces deux termes ont été réunis pour parler d Économie Sociale et Solidaire (ESS). 2 Le développement local consiste à développer des activités qui peuvent conduire à la création d emplois. Elles visent à améliorer la vie quotidienne des habitants sur un territoire donné, et permettent de renforcer toutes les formes d attractivité de ce dernier. Le développement local est un développement alliant les différents enjeux (sociaux, culturels, et économiques). Il devient durable lorsqu il intègre dans sa logique et ses pratiques l enjeu environnemental. 3 Cf. I-c- Les entreprises membres au 1 er janvier Le noyau dur - Pages 5 4 Cf. II- Gouvernance et modèle économique d initiativesetcité - Page 12 page 3 sur 24

6 b - Notre offre de services Les entreprises membres d initiativesetcité proposent une gamme complète de services en direction des acteurs locaux (associations, collectivités, élus, habitants, chefs d entreprises...) qui sont regroupés à travers 4 pôles : Conseil et accompagnement de projets complexes Communication éco-responsable et événementiel participatif Création de nouvelles formes d organisation économique et d emploi Qualification des acteurs, formation et transfert de compétences Une des plus-values apportées par la création du cluster initiativesetcité est de permettre aux clients potentiels de bénéficier d une offre de services complète en assurant le regroupement de compétences favorable au développement d un projet. À titre d exemple : Diagnostic de territoire et étude des besoins (Multicité) Accompagnement à la décision de créer une nouvelle structure dédiée à la promotion de l énergie solaire (Extra Muros) Accueil d un porteur de projet au sein d une structure visant à tester l offre de services (Grands Ensemble) Montage juridique et financier d une entreprise dédiée (Cabinet Turbez- Lenglart) Recherche de partenaires et de sponsors (Culture d Entreprise) Organisation d un événement de lancement de la nouvelle entreprise développée sous forme de SCIC y compris d une conférence de presse (Affaires Publiques) Création et mise en œuvre d outils de communication dédiés aux décideurs politiques (Résonance) Création d une œuvre audio-visuelle visant la promotion de l entreprise (SmartFr) Mise en place d un outil de suivi budgétaire des activités de la SCIC (Innovance) Cet exemple largement inspiré d une situation réelle permet d expliciter la complémentarité de l offre de services développée au sein d initiativesetcité. Nous avons fait le choix au lancement de notre projet - d inclure uniquement des entreprises dont l activité se complète dans le but de créer une dynamique de coopération forte. Dans un second temps nous envisageons également d inclure des entreprises dont l activité est concurrente de celle de certaines entreprises de notre regroupement initial en vue de développer des partenariats intelligents. page 4 sur 24

7 c- Les entreprises membres au 1er janvier par niveau d appartenance : Groupe - Groupement - Réseau Groupe Alterna SARL SCOP Créée en mai 2007, la Coopérative d Activités et d Emploi - CAE - Alterna, filiale de la CAE Grandsensemble propose une réponse adaptée aux porteurs de projets individuels qui souhaitent développer une activité économique dans le secteur des services aux personnes en leur permettant de trouver un cadre réglementaire, juridique, fiscal, administratif et comptable spécifique à ce secteur. Direction : Nicolas Wallet 1 salarié permanent et 51 entrepreneurs salariés = 8 ETP Montant du capital = 10 K Chiffre d affaires 2011 = 286 K Chiffre d affaires 2012 = 216 K Date d entrée : 1 er Février 2010 Sociétaire d initiativesetcité Grandsensemble SA SCOP Grandsensemble est une entreprise qui offre un cadre juridique, économique, social et humain pour les porteurs de projet qui souhaitent créer leur propre emploi. Grandsensemble a pour vocation d offrir un accompagnement collectif et individuel afin de permettre le développement de l activité des porteurs de projet intégrés en son sein. Direction : Nicolas Wallet 14 salariés permanents et 143 entrepreneurs salariés = 35 ETP Montant du capital = 107 K Chiffre d affaires 2011 = K Chiffre d affaires 2012 = K Date d entrée : 1 er Février 2010 Sociétaire d initiativesetcité Extra Muros SARL SCOP Extra Muros, créé en décembre 1993, est un cabinet d études et de conseils auprès de structures souhaitant s engager dans une démarche de développement durable ou d économie sociale et solidaire. Direction : Caroline Senez 8 salariés = 8 ETP Montant du capital = 66 K Chiffre d affaires 2011 = 550 K Chiffre d affaires 2012 = 633 K Date d entrée : 1 er Février 2010 Sociétaire d initiativesetcité 5 Cf. Annexe 1 - Coordonnées des dirigeants des entreprises membres - Page 20 page 5 sur 24

8 Multicité - Résonance SARL SCOP Multicité, créé en juillet 2001, est un cabinet conseil dans le domaine du développement local. Les prestations proposées peuvent prendre la forme d étude, d accompagnement - conseil, de formation, de création d outils et de méthodes au service du développement des projets locaux. Direction : Emmanuelle Wattier 15 salariés = 10,25 ETP Montant du capital = 61 K Chiffre d affaires 2011 = 926 K Chiffre d affaires 2012 = 870 K Date d entrée : 1 er Février 2010 Sociétaire d initiativesetcité SmartFr UES SA Le projet de SmartFr est né d une rencontre en 2006, des acteurs de SMart en Belgique et de structures de gestion administrative française. SmartFr propose des outils performants et simples d accès à destination du milieu artistique au sens le plus large afin de réduire au maximum les contraintes administratives de ce secteur. Direction : Sandrino Graceffa 23 salariés = 11,64 ETP (et 2786 emplois non permanents) Montant du capital = 292 K Chiffre d affaires 2011 = K Chiffre d affaires 2012 = K Date d entrée : 1 er Février 2010 Sociétaire d initiativesetcité Groupement Affaires publiques SARL Affaires publiques, créée en décembre 1992, est une agence de conseil en relations publiques/relations presse : organisation de colloques, congrès, communication événementielle (plan de communication lié à l événement), relations presse (conférences de presse, voyages de presse). Direction : Patricia Gombert 3 Salariés = 3 ETP (Equivalent Temps Plein) Montant du capital = 10 K Chiffre d affaires 2011 = 266 K Chiffre d affaires 2012 = 246 K Date d entrée : 1 er Février 2010 Sociétaire d initiativesetcité Culture d entreprise SARL A l origine de Culture d entreprise se trouve un porteur de projet qui crée son cabinet (20 octobre 2009) : Patrick Rosenfeld. Il intervient comme consultant en stratégie de mécénat et responsabilité sociétale des entreprises. Direction : Patrick Rosenfeld 1 salarié =1 ETP Montant du capital = 10 K Chiffre d affaires 2011 = 95 K Chiffre d affaires 2012 = 85 K Date d entrée : 1 er Février 2010 Sociétaire d initiativesetcité page 6 sur 24

9 Cabinet Turbez-Lenglart SARL Le cabinet Turbez-Lenglart, créé en mai 2000, est un cabinet qui apporte une expertise financière, économique et juridique par des missions d expertise comptable, de commissariat aux comptes, de conseil et de formation. Co-Direction : Arnaud Turbez 12 salariés = 9,5 ETP Montant du capital = 50 K Chiffre d affaires 2011 = 872 K Chiffre d affaires 2012 = 848 K Date d entrée : 1 er Février 2010 Sociétaire d initiativesetcité Innovance SAS Thierry Wattel est à l origine de la création - 5 Novembre de cette entreprise qui propose aux associations des solutions pour accroître leur productivité et améliorer leurs systèmes de pilotage. Le premier produit est un logiciel de gestion des subventions. Direction : Thierry Wattel 3 salariés = 3 ETP Montant du capital = 15 K Chiffre d affaires 2011 = 226 K Chiffre d affaires 2012 = 97 K Date d entrée : 1 er Février 2010 Sociétaire d initiativesetcité Réseau L-Conseil EURL Créée en 2009, L-Conseil propose d accompagner les associations et entreprises dans le développement de leurs projets et de leur Gestion des Ressources Humaines. Son activité s articule en 4 axes : le conseil en Stratégie et Management, le conseil en Gestion des Ressources Humaines, la Formation des salariés et des dirigeants, l accompagnement des projets collectifs (dynamiques de mutualisation, animation de réseaux d échanges de pratiques). Direction : Charlotte Lecocq 1 salarié = 1 ETP Montant du capital = 6 K Chiffre d affaires 2011 = 72 K Chiffre d affaires 2012 = 45 K Date d entrée : Octobre 2010 SmartBe FONDATION SmartBe a été créée en 1998 à Bruxelles. Après avoir exploré les dédales réglementaires, des outils administratifs, juridiques, fiscaux et financiers ont été développés concrètement pour simplifier l activité professionnelle des artistes et intermittents. L objectif est de créer des solutions innovantes, évolutives pour que le statut d artiste ou d intermittent aille vers plus de sécurité ; et d assurer ainsi aux membres de SmartBe une situation professionnelle claire en les délestant de la charge administrative pour qu ils se consacrent à l essentiel : leur activité. Direction : Julek Jurowicz 25 salariés = 21,2 ETP Montant du capital = 66 K Chiffre d affaires 2011 = 6 500K Chiffre d affaires 2012 = K Date d entrée : Octobre 2010 page 7 sur 24

10 RIF Association Loi 1901 Association qui œuvre depuis plus de 20 ans au service du développement culturel et artistique en Région Nord-Pas de Calais. Direction : Benoît Garet 12 salariés = 3,5 ETP Chiffre d affaires 2011 = 202 K Chiffre d affaires 2012 = 235 K Date d entrée : Mai 2011 négatif fond foncé négatif fond clair La Trace des Fées SARL La Trace des fées est une entreprise de l économie sociale et solidaire qui propose des prestations de propreté et de petite maintenance pour les professionnels. Direction : Régis Dubois 12 salariés = 4,83 ETP Montant du capital = 130 K (Tout le groupe Tandem) Chiffre d affaires 2011 = 95 K Chiffre d affaires 2012 = 171 K Date d entrée : Mai 2011 Moïra SARL Moïra est une société de conseil, Etudes et Formation au service du développement local de La Réunion. Direction : Bertrand Bareigts 1 salarié = 1 ETP Montant du capital = 2 K Chiffre d affaires 2011 = 50K Chiffre d affaires 2012 = 59 K Date d entrée : Décembre 2011 La Terre est ronde SARL SCOP La Terre est ronde est une coopérative au service de porteurs de projets artistiques et culturels, des institutions et des collectivités publiques. Direction : Alain Garlan 2 salariés = 2 ETP Montant du capital : 18 K Chiffre d affaires 2011 = 50 K Chiffre d affaires 2012 = en attente K Date d entrée : Décembre 2011 CS Consultance SARL Unipersonnelle CS-ConSultance se positionne comme un véritable compilateur de talents et de compétences au service du territoire (conseil, formation, assistance à maîtrise d ouvrage, etc). Direction : Christophe Simone 1 salarié = 1 ETP Montant du capital : 2 K Chiffre d affaires 2012 (Année de création) = 50 K Date d entrée : Juin 2012 YTES SARL YTES est un cabinet spécialisé dans le conseil en obtention de financements européens créé en Direction : Alexandra Debaisieux 4 salariés = 4 ETP Montant du capital : 8 K Chiffre d affaires 2011 = 211 K Chiffre d affaires 2012 = 230 K Date d entrée : Juin 2012 page 8 sur 24

11 d- L implication des entreprises membres > L implication des entreprises dans la conception et l élaboration du projet En janvier 2009, un mandat a été donné à Sandrino Graceffa - pour le compte de Multicité - afin d engager une démarche ambitieuse visant à la formalisation du projet intitulé initiativesetcité. Dans ce cadre, une quinzaine de dirigeants d entreprises pressenties pour intégrer la grappe ont été rencontrés individuellement. Ces rencontres ont permis de recenser les besoins, de repérer les limites du fonctionnement antérieur (développement empirique de coopérations de diverses natures), et surtout de mesurer le niveau d engagement dans un projet collectif. Le 3 juillet 2009, un séminaire de lancement d initiativesetcité regroupant toutes les entreprises est organisé par Multicité. D autres entreprises s investissent dans cet événement (présence au séminaire, intervention sur des thématiques stratégiques, mise en forme de documents servant de supports à la réflexion, etc). Lors de ce séminaire, les participants décident de mettre en place trois groupes de travail : Le développement et la commercialisation Les achats et la logistique (mutualisation) Le choix d une organisation, d une gouvernance et d un modèle économique Il est prévu que ces groupes de travail se réunissent chacun à trois reprises. Un deuxième séminaire, le 4 décembre 2009, permettra la clôture des travaux par la présentation de leurs conclusions. Parallèlement à la tenue de ces groupes de travail, Bernard Fautrez (dirigeant de Résonance) a mené un travail de consultation des entreprises pressenties pour intégrer initiativesetcité afin de définir les bases de la communication du projet. Sous couvert de devoir trouver un nom et un slogan ce travail fut également un excellent moyen de mobiliser largement les différentes entreprises et leurs salariés. > L implication des entreprises depuis le lancement du projet : La mise à disposition de locaux pour des événements liés à initiativesetcité L investissement bénévole dans des commissions de travail pour le développement d initiativesetcité (communication, achats groupés, etc.) La participation des salariés des entreprises membres aux événements organisés par initiativesetcité (formation, événements conviviaux, etc) page 9 sur 24

12 Fiche d identité et chiffres clés (Au 31 décembre 2011) Une filière celle du développement local durable : L ensemble des services utiles au développement d activités et d emplois visant à améliorer la vie quotidienne des habitants d un territoire. Le développement local permet de renforcer l attractivité d un territoire sur le plan économique, touristique et résidentiel. Une démarche de développement local s efforce de croiser les enjeux culturels, sociaux et économiques. Ce développement local devient durable lorsqu on y ajoute l enjeu environnemental. Des valeurs celles de l Économie Sociale et Solidaire (ESS) : Valoriser l épanouissement plutôt que l enrichissement personnel Favoriser la gouvernance démocratique des organisations supports Produire des biens et des services accessibles au plus grand nombre Promouvoir une économie respectueuse de l environnement Un territoire d implantation principal : La Région Nord-Pas de Calais (Cf carte ci-contre) Une structure Juridique Porteuse : Union d Economie Sociale Anonyme à capital variable (RCS Lille APE 7022Z) créée le 3 Février 2010 Président Directeur Général : Sandrino Graceffa Responsable du développement et des relations publiques : Perrine Couvreur Coordinatrice et animatrice du cluster : Eléna Fernandes Siège Social : lagrappe - 75 rue Léon Gambetta Lille - initiativesetcité en quelques chiffres clés : euros de capital 18 entreprises membres (dont 10 sociétaires) salariés - toutes entreprises confondues (cf. page 5) K de chiffre d affaires consolidé des entreprises membres soit une progression de K par rapport à de 700 heures d investissement bénévoles cumulées (toutes personnes et entreprises confondues) 17 villes d implantation des entreprises membres (sièges et établissements secondaires) : Paris (1), Lille (4), Arras (2), Amiens (1), Soissons (1), Annecy (1), Strasbourg (1), Lyon (2), Montpellier (1), Rennes (1), Bruxelles (1), Toulouse (1), Clermont-Ferrand(1), Marseille (1), Saint Denis - La Réunion (1), Nantes (1), Béthune (1) page 10 sur 24

13 Carte descriptive du territoire d implantation et d influence BRUXELLES 1 entreprise = 1 établissement BETHUNE 1 entreprise = 1 établissement ARRAS 2 entreprises = 1 établissement LILLE MÉTROPOLE 12 entreprises = 8 établissements SAINT DENIS LA RÉUNION 1 entreprise = 1 établissement RENNES 1 entreprise = 1 établissement NANTES 1 entreprise = 1 établissement AMIENS 1 entreprise = 1 établissement SOISSONS 1 entreprise = 1 établissement PARIS 1 entreprise = 1 établissement TOULOUSE 1 entreprise = 1 établissement MONTPELLIER 1 entreprise = 1 établissement CLERMONT- FERRAND 1 entreprise = 1 établissement MARSEILLE 1 entreprise = 1 établissement STRASBOURG 1 entreprise = 1 établissement ANNECY 1 entreprise = 1 établissement LYON 2 entreprises = 2 établissements Premier cercle d influence : localisation majoritaire de nos clients et entreprises. Second cercle d influence : localisation minoritaire, territoire qui constitue un potentiel de développement notamment pour Smartfr. page 11 sur 24

14 II - Gouvernance et Modèle économique d initiativesetcité a - Une gouvernance originale au service d un projet ambitieux Le 3 Février 2010, nous avons créé une Union d Economie Sociale Anonyme (UES SA) à capital variable. Cette forme juridique répond aux trois principes suivants exprimés lors des travaux précédents la création du cluster : La forme juridique doit permettre d ancrer le projet dans une dimension entrepreneuriale et permettre le portage de projets lourds La forme juridique doit traduire un engagement fort des initiateurs à se situer dans le champ concurrentiel La gouvernance du projet se doit d être conforme aux principes démocratiques propres aux organisations de l économie sociale. Le caractère variable du capital permet l admission de nouveaux sociétaires conformément à nos ambitions d ouverture. La coopération interentreprises est un processus complexe qui ne se décrète pas et qui nécessite de se construire progressivement. Dans cet esprit nous avons conçu trois niveaux d implication des entreprises membres d initiativesetcité : + Degré de coopération - 1 er Niveau - Le Réseau Au sein du Réseau, les entreprises apprennent à se connaître, à travailler ensemble. La coopération se matérialise essentiellement par des partages d informations. 2 e Niveau - Le Groupement Au-delà du partage d informations les entreprises membres du groupement partage des moyens (locaux, matériels, formations...) et répondent ensemble à des appels d offres. 3 e Niveau - Le Groupe Les entreprises membres du groupe ont choisi de sceller leurs destins en partageant leurs stratégies de développement. Au-delà du partage d informations et de moyens, les entreprises membres du groupe croisent leurs capitaux, partagent leurs dirigeants et co-construisent leur développement. page 12 sur 24

15 Précisons que ces trois niveaux de coopérations sont représentés au conseil d administration. La règle énoncée dans nos statuts 6 est la suivante : 9 postes sont réservés aux sociétaires de la catégorie du Groupe 6 postes sont réservés aux sociétaires de la catégorie du Groupement 3 postes sont réservés aux sociétaires de la catégorie du Réseau La création de la structure UES SA initiativesetcité émane d un important travail de réflexion mené avec les dirigeants, et autres représentants, de 10 des 18 entreprises membres du cluster. La forme juridique choisie se veut garante d une gestion démocratique. initiativesetcité n est pas conçue comme une entreprise de plus mais bien comme une organisation au service du développement des entreprises qui la composent. Les dirigeants de l UES SA initiativesetcité sont les dirigeants des entreprises membres. 6 La rédaction de nos statuts a été réalisée en partenariat avec l Union Régionale des Sociétés Coopératives du Nord- Pas de Calais - Picardie (URSCOP). La fine connaissance juridique du consultant nous accompagnant ainsi que sa compréhension de notre projet a aboutit à des statuts complexes mais respectant nos ambitions. page 13 sur 24

16 b - Un modèle économique assurant une forte part d autofinancement à initiativesetcité (à partir des PV des CA du 20 Mai 2010 et du 14 novembre 2012) Le modèle économique envisagé par les fondateurs d initiativesetcité répond à deux ambitions : Nous devons être en capacité de nous donner collectivement les moyens de nos ambitions. Investir dans le projet initiativesetcité signifie investir dans son propre développement. Les financements extérieurs (subventions, mécénat) sont appréhendés comme un accélérateur du projet initiativesetcité, et en aucun cas comme nécessaires à la pérennisation économique du cluster. Le conseil d administration a conforté ces positions en votant les modalités suivantes de contributions financières des entreprises à initiativesetcité : Cotisation annuelle (calculée au prorata temporis) Entreprise 5 salariés (sur base DADS à n-1) = 600 euros Entreprise de 6 à 10 salariés = 1000 euros Entreprise >10 salariés = 1500 euros Entreprise > 50 salariés = 2500 euros Contributions variables indexées sur le chiffre d affaires (CA) généré CA généré par initiativesetcité directement = 15% CA généré par appel d offres initiativesetcité = 8% (échelon ajouté sur décision du CA du 14 novembre 2012 afin de combler un manque constaté par notre responsable du développement et des relations publiques) CA généré par les membres entre eux = 4% CA généré par une affaire apportée par initiativesetcité ou l une des entreprises membres = 2% Services rendus par initiativesetcité à ses membres Coût de revient + 10% Définition des contributions variables indexées sur le chiffre d affaires généré : CA généré par initiativesetcité directement : une cotisation variable en fonction du chiffre d affaires HT apporté par initiativesetcité. Il s agit ici de valoriser le service commercial externe rendu par initiativesetcité. CA généré par appel d offres initiativesetcité : une marge de 8% pour tous les appels d offres portés par initiativesetcité et impliquant une ou plusieurs structures membres. CA généré par les membres entre eux : une cotisation variable en fonction du chiffre d affaires HT réalisé par les membres entre eux. Sont ici seuls concernés les facturations de biens et de services des membres entre eux et pour eux. Il s agit ici de valoriser le service commercial interne (au sein de ses membres) rendu par initiativesetcité. CA généré par une affaire apportée par initiativesetcité ou l une des entreprises membres : une cotisation variable sur le CA généré par une affaire apportée par initiativesetcité ou à l une des entreprises membres. Il s agit ici de valoriser les affaires gagnées grâce à d autres membres d initiativesetcité du fait de leur appartenance à ce dernier. page 14 sur 24

17 III- Objectifs et Stratégies (de 2011 à 2013) a - Ambition et Stratégies L ambition d initiativesetcité est de devenir la référence incontournable en France en matière de développement local durable. Nos stratégies consistent à : Promouvoir le développement local durable comme une véritable filière économique Démontrer par l exemple que les valeurs de l ESS ne sont pas le monopole des structures juridiques de l économie sociale Promouvoir les nouvelles formes d emploi et d activités essentiellement représentées par des personnes travaillant en mode projet. Faciliter l accès et le droit à l initiative pour tous. Agir en faveur de la création du droit adapté à ces nouvelles formes d emploi et d activités dans une perspective de sécurisation des parcours professionnels. Le développement important de ces nouvelles formes d emploi implique d inventer des organisations capables de mutualiser les moyens permettant de renforcer la sécurisation sociale et financière des personnes concernées. b - Nos trois objectifs opérationnels Nos trois objectifs opérationnels sont les suivants : Mettre en place un développement commercial intégré et mutualisé Qualifier des fonctions de gestion des ressources humaines. Notamment pour fidéliser les salariés et accompagner leurs parcours (évolution, mobilité) Favoriser la mutualisation de moyens : Réaliser des économies d échelle, qualifier notre politique d achat et l intégrer dans une démarche de développement durable, etc. c - Résultats attendus Les résultats escomptés sont : Augmenter le nombre d entreprises membres d initiativesetcité (30 entreprises d ici à 2015 représentant plus de emplois) Consolider économiquement les entreprises membres et accroître leurs résultats (taux de croissance moyen de 20%) Imposer initiativesetcité comme une marque garantissant à la fois une qualité de service et une éthique page 15 sur 24

18 IV- Premiers bilans et perspectives a - Premiers bilans Il s agit de présenter, de manière synthétique, les actions menées depuis la création d initiativesetcité. Pour plus de détails, vous pouvez nous demander les rapports d activités 2010, 2011 et Accompagnateur incontournable du territoire Fort de l expérience de ses membres ces 20 dernières années, initiativesetcité se positionne comme une référence en terme d accompagnement de projets complexes. En 2011, nous avons accompagné deux entreprises, fortement impliquées localement, dans la redéfinition de leurs projets respectifs : RIF et Résonance. Ce qui a abouti au maintien des emplois créés par ces entreprises (5 au total) et à la relance de leurs activités. RIF a rejoint initiativesetcité tandis que Résonance a été reprise par Multicité. Par ailleurs, de nombreuses personnes contactent initiativesetcité, soit à la recherche d un poste à pouvoir, soit pour être conseillé sur un projet (aide à la reconversion, recherche de financements, organisation d un événement de communication autour d un projet, etc). Participation à des temps forts initiativesetcité est régulièrement contacté afin de participer à des temps d échanges sur les notions de coopération, de mutualisation. Ces questions constituent un enjeu pour le développement des territoires, et les solutions mises en place par initiativesetcité - perçues comme innovantes et pertinentes - font l objet de partage d expériences. Parmi ces temps forts il y a eu : Etats généraux de l Economie Sociale et Solidaire du 18 au 20 juin 2011 Salon Créer du 10 au 12 Septembre 2012 Conf Echange organisée par le Conseil Général de Meurthe-et-Moselle le 14 décembre 2011 World Forum du 14 au 16 novembre 2012 Création de services mutualisés En tant que structure de mutualisation, initiativesetcité développe des services adaptés à destination de ses membres. Voici les services créés depuis notre création : Mutualisation de compétences (prestations de secrétariat, d entretien et de maintenance) Veille des marchés publics (via un outil commercialisé par MPFrance) Organisation des déplacements Achats groupés responsables (à ce jour sur des produits d épicerie et de papeterie) page 16 sur 24

19 Animation du cluster L animation d initiativesetcité permet de développer un climat de confiance propice au développement des coopérations. Parmi les temps de recontres organisés nous pouvons citer : Soirée des solidaires Repas de Noël Séminaire des consultants du développement local durable Des projets innovants initiativesetcité a aussi une vocation d innovation qui se traduit par des projets d envergure tels que : Ingénierie de formation pour la commercialisation d une offre de formation du développement local durable L objectif principal est de développer une offre de formations courtes (maximum trois jours de formation par module) mais pouvant également se coupler entre elles pour constituer un véritable parcours individualisé. Nous considérons qu il existe, au sein de l ensemble des structures membres d initiativesetcité, toutes les compétences nécessaires au développement de projets locaux. Il n existe pas, aujourd hui, d offre de formation globale en Régions Nord-Pas de Calais et Picardie. Il s agit donc de combler un vide. Une des spécificités de notre démarche est de permettre l accès à ces formations à des publics diversifiés (Les élus locaux, Les agents des services de l Etat ou des collectivités locales et territoriales et Les dirigeants ou permanents associatifs porteurs de projet de développement local durable) qui ne sont jamais regroupés au sein de même formation (favoriser la mixité des publics). Notre approche systémique du développement local durable (faire travailler ensemble différentes catégories d acteurs ayant par nature des enjeux différents) constitue une véritable innovation eue égard à l offre existante. La première formation conçue a pour thème : concevoir et organiser un écoévénement (décembre 2012). Définir une offre commerciale commune et globale 7. Notre présence sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Scoopit) découle de ce travail. b - Projets 2013 Commercialiser de nouvelles offres de formation, notamment Accompagner à la création d activités (juin 2013) Développer des partenariats en lien avec l un de nos membres basé en Rhône-Alpes (La terre est ronde) Réaliser une étude des achats de nos membres afin de structurer une démarche d achats mutualisés Intensifier l animation du réseau initiativesetcité Réussir la mutualisation de locaux : lagrappe 8. lagrappe est LE lieu de la création d activités économiques responsables qui provoque la rencontre d acteurs travaillant habituellement sur des lieux éparpillés. 7 cf. annexe 2 - Plaquette commerciale - Page cf. annexe 2 - Présentation de lagrappe : Générateur d énergies positives page 17 sur 24

20 page 18 sur 24

Pour un développement. local. durable. Développement

Pour un développement. local. durable. Développement Développement local Pour un développement local durable durable Le développement local vise à améliorer la vie quotidienne des habitants d un territoire en renforçant toutes les formes d attractivité de

Plus en détail

> Echanger et mutualiser des savoir-faire pour valoriser des compétences

> Echanger et mutualiser des savoir-faire pour valoriser des compétences F O R M A T I O N FORMATIONS En Développement Local Durable F O R M A T I O N FORMATIONS En Développement Local Durable Le lieu LAGRAPPE 75 rue Léon Gambetta 59000 Lille Renseignements / inscriptions :

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations

Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations MIFE LOIRE SUD Dans le parcours de la création d entreprise, la MIFE Loire Sud se positionne

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Un nouvel espace de co-working Contact presse

Un nouvel espace de co-working Contact presse Un nouvel espace de co-working Contact presse Corine BUSSON BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole 02 41 05 40 33 / corine.busson benhammou@ville.angers.fr 1 Depuis

Plus en détail

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon Debate 7. Muriel Nivert-Boudou DG Cress LR www.cresslr.org www.coventis.org Bref historique de l ESS en France L Economie sociale est née et a pris son essor

Plus en détail

«Quand utilité sociale rime avec performance économique»

«Quand utilité sociale rime avec performance économique» L entrepreneuriat social en Lorraine : un projet pour vous «Quand utilité sociale rime avec performance économique» «Les entreprises sociales partagent une même ambition : mettre leur projet entrepreneurial

Plus en détail

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES 1) Introduction Dans le cadre de son PDI (Plan de Développement International), le Cluster EDIT a mis en place une action nommée

Plus en détail

Solidarités Besoins Défis Besoins Transformer Projets les idées innovantes en entreprises durables Innovations Emplois Solidarités Défis Besoins

Solidarités Besoins Défis Besoins Transformer Projets les idées innovantes en entreprises durables Innovations Emplois Solidarités Défis Besoins Besoins Idées Expertises Innovations Durables Solidarités Réseaux Partenaires Défis Projets Entreprises Emplois Besoins Idées Expertises Innovations Durables Idées Solidarités Réseaux Partenaires Défis

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

ENTREPRISE COMMUNAUTAIRE DE CONSEIL EN MANAGEMENT ET TECHNOLOGIES. Ecosystème Haute Compétence. Croissance Durable de Demain

ENTREPRISE COMMUNAUTAIRE DE CONSEIL EN MANAGEMENT ET TECHNOLOGIES. Ecosystème Haute Compétence. Croissance Durable de Demain Ecosystème Haute Compétence Croissance Durable de Demain 3ème Révolution Industrielle ENTREPRISE COMMUNAUTAIRE DE CONSEIL EN MANAGEMENT ET TECHNOLOGIES Stratégie, Organisation, Logistique, Innovation Technologies,

Plus en détail

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent Offre 2013 de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent citoyenneté, culture et action éducative cycle de formation professionnelle restauration

Plus en détail

Pépinière d entreprise Cap Nord

Pépinière d entreprise Cap Nord Pépinière d entreprise Cap Nord Nouvel outil d aide à la création d entreprises sur le nord de l agglomération UDossier de Presse 12 décembre 2007 Projet développé dans le cadre de : Mobilisant : EGEE

Plus en détail

L AGGLOMÉRATION CÔTE BASQUE - ADOUR SOUTIENT LE COWORKING À TRAVERS LA CRÉATION DE L ESPACE LA COCOTTE COWORKING À BAYONNE

L AGGLOMÉRATION CÔTE BASQUE - ADOUR SOUTIENT LE COWORKING À TRAVERS LA CRÉATION DE L ESPACE LA COCOTTE COWORKING À BAYONNE 28 novembre 2014 DOSSIER DE PRESSE L AGGLOMÉRATION CÔTE BASQUE - ADOUR SOUTIENT LE COWORKING À TRAVERS LA CRÉATION DE L ESPACE LA COCOTTE COWORKING À BAYONNE Ils sont designers, graphistes, développeurs,

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT?

ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT? ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT? Guide des finances solidaires et de l accompagnement Avec le soutien de nos partenaires : LA FINANCE SOLIDAIRE : DE QUOI PARLE-T-ON? L objectif de la finance solidaire est

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

Université Lyon 2 CHAIRE «ENTREPRENEURIAT EN ECONOMIE SOCIALE»

Université Lyon 2 CHAIRE «ENTREPRENEURIAT EN ECONOMIE SOCIALE» Université Lyon 2 CHAIRE «ENTREPRENEURIAT EN ECONOMIE SOCIALE» MASTER 2 PROFESSIONNEL Mention Economie & Société Spécialité : Entrepreneuriat Social et culturel Parcours Economie Sociale et Solidaire,

Plus en détail

Contact : ch.michelet@partenairesfl.com

Contact : ch.michelet@partenairesfl.com PARTENAIRES Finances Locales, société totalement indépendante sur le plan financier et commercial, est un cabinet spécialisé dans le conseil aux collectivités locales et aux établissements publics locaux.

Plus en détail

Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP

Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP Gérant : Laurent BONNET Directeur : Thierry SARKISSIAN Coordonnées : cde-sap@orange.fr - 04.91.93.54.75 Siège social

Plus en détail

SOUS TRAITANCE ET PARTENARIAT

SOUS TRAITANCE ET PARTENARIAT SOUS TRAITANCE ET PARTENARIAT PLAN D INTERVENTION - THEME DU PARTENARIAT A ETE ENVISAGE SOUS SES DIFFERENTS ASPECTS AU COURS DE CETTE JOURNEE DEDIEE A LA SOUS TRAITANCE ET AU PARTENARIAT - PRESENTE INTERVENTION

Plus en détail

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU PRÉSENTATION DU GROUPE Présent depuis plus de 17 ans en région Rhône Alpes où il a acquis une position de leader sur son marché, le Groupe CFI a élaboré, développé et modélisé avec

Plus en détail

Développement des Individus, des Compétences et des Motivations. ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée»

Développement des Individus, des Compétences et des Motivations. ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée» Développement des Individus, des Compétences et des Motivations ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée» 1 UNE ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR POURQUOI? La complexité de notre environnement incite

Plus en détail

NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire

NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire Evolution et Gouvernance Depuis 1996, la région Nord Pas- de- Calais soutient des initiatives à caractère économique dans le secteur des services

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2015 Date limite de réponse : 05 MARS 2015

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2015 Date limite de réponse : 05 MARS 2015 CAHIER DES CHARGES ORGANISME DE FORMATION Direction territoriale NORD CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2015 Date limite de réponse : 05 MARS 2015 > LE CONTEXTE La majeure partie des entreprises relevant d OPCALIM,

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS 6 matinées d avril à décembre 2015 à Lyon (Rhône) Contexte Insuffisance de services et d activités économiques, commerces de proximité en berne, taux de chômage deux

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Les partenariats associations & entreprises

Les partenariats associations & entreprises Les partenariats associations & entreprises Initier ou renforcer une politique de partenariats avec les entreprises Novembre 2011 Référentiel réalisé en partenariat avec et Edito Avec leurs 1,9 millions

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Business plan Formation Financement BPE Création Finances Commerce Édito Com des images / Région Picardie Les efforts réalisés depuis plusieurs

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Étude relative au développement d de l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Présentation au Bureau Communautaire 6 octobre 2009 Ordre du jour 1. ESS de quoi parle-t-on? 2. Synthèse du profil ESS

Plus en détail

2012-2015. Formation I Déclic création d entreprise. Pour les demandeurs d emploi porteur d un projet de création d entreprise. Objectifs pédagogiques

2012-2015. Formation I Déclic création d entreprise. Pour les demandeurs d emploi porteur d un projet de création d entreprise. Objectifs pédagogiques 2012-2015 Formation I Déclic création d entreprise Pour les demandeurs d emploi porteur d un projet de création d entreprise Objectifs pédagogiques Acquérir le socle de connaissances et d outils nécessaires

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 17 septembre 2012 fixant le cahier des charges du dispositif de formation des personnels de direction

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Écouter et accompagner

Écouter et accompagner Gérer durablement Écouter et accompagner > Prestataire de services Le Groupe Dauchez s adresse aux propriétaires immobiliers souhaitant confier la gestion de leur investissement à des professionnels indépendants

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le Exco. Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable. Sommaire Préambule 11 Présentation du réseau EXCO et de KRESTON INTERNATIONAL LTD 22 Présentation

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE Chantal LAMEYNARDIE Consultante chef de projets RH - Groupe MONPLAISIR Quelles compétences pour

Plus en détail

Radiance Humanis Vie

Radiance Humanis Vie ÉPARGNE Radiance Humanis Vie Et votre avenir prend des forces Taux du fonds en euros de Radiance Humanis Vie : 3,50 %* * Taux de rémunération 2013 du fonds en euros Apicil Euro Garanti. Taux net de frais

Plus en détail

Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL

Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL 1 Les Partenaires sociaux ont adopté un projet de réforme d Action Logement qui sera mise en œuvre avant fin 2016. Objectifs poursuivis

Plus en détail

Mise à jour le 28 mai 2013

Mise à jour le 28 mai 2013 Mise à jour le 28 mai 2013 Association District-Solidaire Association loi 1901, déclarée à la Préfecture du Rhône Tél. : (33) 670-939-939 coordination@district-solidaire.org www.district-solidaire.org

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Il était une fois WiSEED

Il était une fois WiSEED Il était une fois WiSEED En 2008, le financement participatif en capital des startups ou de toute autre entreprise n existait nulle part dans le monde. 2 hommes décidèrent de réinventer l économie et créèrent

Plus en détail

Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F)

Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F) Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F) Emploi type : Ingénieur en développement et déploiement d applications BAP : E Niveau : Ingénieur d études N concours : EPRIE02 Affectation

Plus en détail

Club FACE Sénior FACE Lille métropole

Club FACE Sénior FACE Lille métropole Club FACE Sénior FACE Lille métropole 17 mai 2013 Objectifs : Présenter FACE Lille métropole Présenter le Club FACE Sénior, ses objectifs, ses valeurs ajoutées, les engagements demandés et les résultats

Plus en détail

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base. Finance - Comptabilité Gestion Fiscalité Conseil 19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.net Cadres supérieurs

Plus en détail

Plate-forme RSE. Commissariat Général à la stratégie et la prospective

Plate-forme RSE. Commissariat Général à la stratégie et la prospective Plate-forme RSE Commissariat Général à la stratégie et la prospective «La Région Languedoc-Roussillon accélérateur de compétitivité et de responsabilité sociale pour les entreprises» Josick Paoli Directrice

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France

DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France Résidences Services Seniors DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France Paris, le 11 avril 2014 Le groupe DOMITYS, leader des Résidences Services Seniors Nouvelle Génération, est le premier

Plus en détail

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior Pour un travail mobile, à distance, collaboratif ClubMelchior Il était une fois...... aux portes des Monts et Coteaux du Lyonnais, Charly a le charme d un village et le potentiel d une ville, situé à 14

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

Ouverture d une Pépinière dédiée à la finance 5 rue d UZès

Ouverture d une Pépinière dédiée à la finance 5 rue d UZès Ouverture d une Pépinière dédiée à la finance 5 rue d UZès Présentation à l attention des PME candidates Mercredi 30 juin 2010 www.finance-innovation.org 1 La création d une pépinière dédiée aux entreprises

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole ÉDITOS En 2013, Nantes a été la première ville en France à obtenir le titre de Capitale verte de l Europe. Cette reconnaissance européenne vient reconnaître et récompenser le travail et les efforts menés

Plus en détail

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES I. Présentation de l action La Région Guadeloupe a créé en 2007 une Agence régionale de développement économique (ARDE) afin de se doter d un outil performant capable

Plus en détail

Les objectifs de Rennes Métropole

Les objectifs de Rennes Métropole 12 Décembre 2012 Les objectifs de Rennes Métropole Se doter d une fonction métropolitaine nouvelle pour : Renforcer son attractivité internationale - favoriser le développement économique culturel et social

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

WE DO WHAT? DOSSIER DE PRESSE L INVESTISSEMENT PARTICIPATIF À IMPACT POSITIF! MAI 2015. CONTACT PRESSE Lisa Moisan 06 34 69 16 82 presse@wedogood.

WE DO WHAT? DOSSIER DE PRESSE L INVESTISSEMENT PARTICIPATIF À IMPACT POSITIF! MAI 2015. CONTACT PRESSE Lisa Moisan 06 34 69 16 82 presse@wedogood. WE DO WHAT? L INVESTISSEMENT PARTICIPATIF À IMPACT POSITIF! DOSSIER DE PRESSE MAI 2015 CONTACT PRESSE Lisa Moisan 06 34 69 16 82 presse@wedogood.co 1 S E O M M A I 1/ QUI SOMMES-NOUS? 2/ VALEURS 3/ FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Les Coopératives : une alternative à l association?

Les Coopératives : une alternative à l association? Les Coopératives : une alternative à l association? Mardi 19 novembre 2013 Soirée d information co-organisée par la Maison des Associations et les Coopératives d Activités et d Emploi d Alsace Joël Beyler

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

bâtir investir valoriser

bâtir investir valoriser bâtir investir valoriser vision une globale ARTEA a placé le suivi des clients au cœur de ses préoccupations en offrant le meilleur service à l ensemble des locataires de ses immeubles. Ce service se caractérise

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Thème 4 : Changer le comportement des banques sur les territoires

Thème 4 : Changer le comportement des banques sur les territoires Page : 1 / 6 Introduction Dans le cadre des Etats généraux de l ESS en juin 2010, le Labo a coordonné la rédaction de plus de 400 cahiers d espérances. Ils sont des témoins de la vitalité de l ESS et de

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Juin- 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Qui sommes-nous? Acteur de référence dans le domaine des produits patrimoniaux, Financière Magellan est reconnue pour son approche «haute couture».

Qui sommes-nous? Acteur de référence dans le domaine des produits patrimoniaux, Financière Magellan est reconnue pour son approche «haute couture». Qui sommes-nous? Financière Magellan a pour activité la conception et l ingénierie de solutions de placement et d optimisation fiscale, tous secteurs de l investissement confondus. Elle se singularise

Plus en détail

Guide des prestations

Guide des prestations SOMMAIRE Guide des prestations Ensemble, construisons votre développement page 3 Créer, reprendre, une entreprise TRANSMETTRE UNE ENTREPRISE page 4 Connaître votre marché, VOtre territoire FORMER, GÉRER

Plus en détail