Le secteur des drones civils en France : l émergence de nouveaux métiers

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le secteur des drones civils en France : l émergence de nouveaux métiers"

Transcription

1 Le secteur des drones civils en France : l émergence de nouveaux métiers Avenir-Transports Assemblée Nationale, le 30 juin 2015 Stéphane Morelli, Emmanuel de Maistre 1

2 Agenda Caractéristiques du marché français De nouveaux métiers Contraintes et difficultés Actions en cours et à mener 2

3 La règlementation de la DGAC : catalyseur du marché S1 S3 S2 S4 max. 25 kg max. 4 kg max. 25 kg max. 2 kg Zones peuplées et non-peuplées Autorisation préfectorale Zones non-peuplées uniquement Opérations en vue (100 m.) - Inspections industrielles (pylônes, bâtiments ), médias & loisirs Operations hors vue (1 km et plus) - Grandes surfaces (topographie), longues distances (linéaires, câbles ) Juste appréciation du risque + adéquation des scénarios au marché = succès économique 3

4 La chaîne simplifiée des valeurs Conception, réalisation et/ou maintenance de drones Formation Opération de drones Traitement des données Diagnostics Chaque maillon est un métier La maitrise de l ensemble de cette chaine est nécessaire et stratégique

5 Enjeux de la filière des drones civils Apporter à l industrie française de nouvelles solutions d aide à l exploitation : plus productives, plus qualitatives, plus exhaustives, plus sûres. Favoriser l émergence de nouveaux métiers créateurs d emploi au sein de PME Garder l avance acquise par la France pour proposer en premier les atouts des drones civils à l exportation

6 Les drones civils : de nouvelles solutions d aide à l exploitation Secteurs Observations, prévisions 2500 Energie Expérimentations 2014 Marchés cadres 2015 BTP Expérimentations 2014 Marchés cadres Nombre d'opérateurs Nombre de drones Industrie Expérimentations 2014 Marchés cadres 2015 Agriculture Expérimentations 2014, Fort développement en Source : DGAC Croissance réalisée du nombre d acteurs Audiovisuel Sécurité publique/privée Climat, environnement, archéologie Marché très actif, mais très concurrentiel Marché confidentiel en Marché confidentiel en Source : «En toute Sécurité» Croissance réalisée et prévisionnelle du CA (M, fournisseurs et opérateurs)

7 Les drones civils : caractéristiques transverses du marché Diversité des secteurs & métiers touchés R&D / Inventions / Innovations Commande privée / publique (ex. récents de la Gendarmerie, SNCF, etc.) Des usages à inventer/adapter

8 La France, en avance sur les drones civils? OUI, la France détient une position de leader pour 3 raisons : 1 le nombre d acteurs (1500+) et la filière aéronautique existante 2 la réglementation précoce et audacieuse (S4) mais déjà obsolète 3 les nombreux usages déjà validés depuis près de 3 ans Mais : start-ups / PME peu financées. Tissu de TPE/PME à pérenniser impérativement. Nécessité d augmenter les investissements (privés comme publics). Forte demande des clients pour une professionnalisation de structures «non aéronautiques» Le secteur reste fragile : une structuration est impérative. La filière est à un point d inflexion

9 Financement de la filière & comparaison avec les USA USA : - 300mUSD+ investis dans les start-ups drones % de croissance vs. l année dernière - Plus de 40 start-ups drones financées par les VCs les plus prestigieux de la Valley Entre 10 et 100 millions USD chacun Invest.: Google, KPCB, DFJ, Sequoia, etc. Entre 3 et 6 millions USD chacun Invest: Parrot / Engie / Monnoyeur

10 Structuration de la filière : démarche nationale et régionale Conseil pour les drones civils Comité Opérations, Réglementations & Usages Comité Technologies & Sécurité Comité Soutien & Promotion de la filière Acteurs de la filière : donneurs d ordres, opérateurs, constructeurs, industrie aéronautique Pôles de compétitivité + Clusters régionaux Un Bureau, 6 Délégations Régionales Les conditions pour un développement technique, règlementaire et économique sont clairement réunies

11 Les nouveaux métiers des drones civils Opérateurs Télépilotage Maintenance, ingénierie Recueil de données Interprétation des données Stockage et diffusion des données Fournisseurs (drones, charges utiles, liaisons de données) Ingénierie Production Maintenance Donneurs d ordres Interprétation des données Stockage et diffusion des données Près de emplois hautement qualifiés en 2015 et probablement plus de en 2020

12 Le métier de télépilote : problématique et actions en cours Les télépilotes sont au cœur de la filière des drones civils, or, à ce jour : compétences insuffisamment formalisées sur le plan règlementaire ; nombreux centres de formation, mais avec des prestations de qualité très variable aucun parcours professionnel n existe, pas d existence des télépilotes dans le registre des métiers, pas de possibilité de bénéficier du Compte Personnel de Formation La DGAC a lancé des travaux pour mieux encadrer les exigences applicables aux télépilotes. La FPDC y est associée (objectif d un arrêté Formation en fin d année 2015). La différentiation entre «amateurs» et professionnels doit être accentuée pour permettre aux pouvoirs public de mieux discerner et traiter les différents acteurs (réponse du MININT à M P. Verchère le 24/03/15).

13 Le métier de télépilote : actions à mener Faire certifier la formation de télépilote : Echange, puis consultation des prestataires possibles pour élaborer un référentiel et aboutir à la certification (début 2016) Consultation des adhérents FPDC (Assemblée Générale en janvier 2016) Choix du prestataire et mise en place label au sein des centres de formation (S2 2016) Rattacher la filière à une branche professionnelle : Choix probable de la branche du transport aérien Contact pris avec la FNAM (rdv le 7 juillet) Mettre en place un Certificat de Qualification Professionnelle : Contact pris avec la Direction Générale du Travail pour la mise en place d un certificat de qualification professionnelle L objectif de la FPDC est de créer un certificat de télépilote en labellisant les centres de formation avant fin 2016

14 Contraintes et difficultés L insuffisance actuelle des solutions pour satisfaire certains besoins des donneurs d ordres (performances, fiabilité, sécurité, qualité, taille des prestataires) L incertitude sur les évolutions internationales (l Europe lance une consultation cet été sur l harmonisation des règlementations de ses Etats membres) Les survols illicites ont notoirement dégradé l image des drones : Plusieurs réactions émotionnelles privées sont observées à l encontre des professionnels Certains représentants des pouvoirs publics misent sur le «tout sécuritaire», au détriment de l activité économique. Entretien FPDC le 8 juin avec les conseillers Police et Gendarmerie du MININT : Elaboration d une circulaire à l attention des préfectures

15 Encadrement sécuritaire et sociétal Les survols illicites doivent être contrés par une démarche : technologique (ANR), technico-préventive (immatriculation, contrôle des achats, limitation automatique des vols), pédagogique (information aux acheteurs, sensibilisation des acteurs) répressive (sanctions judiciaires). L opinion publique, ainsi que les pouvoirs publics doivent être mieux informés des atouts des drones civils. Des actions de communication locales et nationales doivent être menées sur ces sujets : Conclusion du comité exécutif du conseil pour les drones civils (4 juin 2015). Besoin financier lié à ces actions non couvert par les ressources de la FPDC Les professionnels veulent être les acteurs de ces démarches, avec le soutien des pouvoirs publics et des grands acteurs privés.

16 Des évolutions règlementaires indispensables La profession attend la validation de 3 arrêtés dans les meilleurs délais : arrêté relatif à la conception des aéronefs civils qui circulent sans personne à bord, aux conditions de leur emploi et aux capacités requises des personnes qui les utilisent (DGAC); arrêté relatif à l utilisation de l espace aérien par les aéronefs qui circulent sans personne à bord) (DGAC, DIRCAM, MININT); arrêté relatif aux compétences à détenir par les télépilotes (DGAC) ; Ces textes permettront : de renforcer la sécurité des opérations d améliorer la crédibilité la profession de fluidifier les échanges de la profession avec l administration (préfectures) d atteindre de nouveaux marchés avec des scénarios plus ambitieux (masse des aéronefs, distance par rapport au télépilote, zone d exclusion des tiers, vols à proximité d aérodromes, ) de développer de nouvelles solutions industrielles pour atteindre les niveaux de sécurité fixés Le maintien de l avance française sur les drones civils passe par la mise en place rapide de ces textes

17 Merci de votre attention. 17

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité Aerospace Valley Cahier des charges Prestation de consultant Action collective COMETES Collaboration et Organisation pour un Meilleure Entente Transverse des Entreprises du Spatial

Plus en détail

Etude sur la qualification et le recrutement par l alternance

Etude sur la qualification et le recrutement par l alternance Etude sur la qualification et le recrutement par l alternance Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION POLE PASS Le Pôle de compétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente l industrie

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe 4.1 définir L innovation selon l insee, l innovation est un changement significatif de nature technique, commerciale, organisationnelle, structurelle ou de logique

Plus en détail

Les consommations d énergie en entreprise, introduction. Club QSE / DD du 10 octobre 2013

Les consommations d énergie en entreprise, introduction. Club QSE / DD du 10 octobre 2013 Les consommations d énergie en entreprise, introduction Club QSE / DD du 10 octobre 2013 Plan de l intervention 1) Contexte et enjeux des économies d énergie 2) Rappel sur les aides financières aux entreprises

Plus en détail

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat www.urma-mp.fr 15 avril 2013 La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Midi-Pyrénées lance

Plus en détail

RENFORCER LES CAPACITÉS DES SOCIÉTÉS CLIENTES

RENFORCER LES CAPACITÉS DES SOCIÉTÉS CLIENTES RENFORCER LES CAPACITÉS DES SOCIÉTÉS CLIENTES UNE OFFRE D ACCOMPAGNEMENT TECHNIQUE À TOUTES LES ÉTAPES ET DANS LA DURÉE En Afrique et au Moyen-Orient, comme en Asie et en Amérique latine, les entreprises

Plus en détail

L APPUI AUX ENTREPRISES TOURISTIQUES

L APPUI AUX ENTREPRISES TOURISTIQUES Royaume du Maroc Ministère du Tourisme Direction de la Réglementation du Développement et de la Qualité L APPUI AUX ENTREPRISES TOURISTIQUES au cœur de la stratégie de développement touristique «Vision

Plus en détail

1 ère Edition Jeudi 21 janvier Nouveau Stade de Bordeaux

1 ère Edition Jeudi 21 janvier Nouveau Stade de Bordeaux Symposium Aquitain des Professionnels des Seniors 1 ère Edition Jeudi 21 janvier Nouveau Stade de Bordeaux PRÉSENTATION Rendez-vous incontournable Silver Economie. 1 ère édition du congrès BtoB, qui réunit

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

La nouvelle carte académique du réseau des Greta en 2016

La nouvelle carte académique du réseau des Greta en 2016 DOSSIER DE PRESSE La nouvelle carte académique du réseau des Greta en 2016 Fomation continue pour adultes de l académie de Nice Contact presse : Alexandra Arce - Conseillère en formation continue - Réseau

Plus en détail

Label GretaPlus. Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes

Label GretaPlus. Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes Label GretaPlus Textes de référence Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes Texte officiel Version mars 2003 Ministère de la Jeunesse, de l'éducation nationale et de la Recherche Direction

Plus en détail

Je ne vais pas traiter la problématique de l Innovation face Manager Responsable car je ne suis pas un spécialiste de l innovation

Je ne vais pas traiter la problématique de l Innovation face Manager Responsable car je ne suis pas un spécialiste de l innovation 18 juin 2010 Des stratégies d innovations par des managers responsables Préambule Je ne vais pas traiter la problématique de l Innovation face Manager Responsable car je ne suis pas un spécialiste de l

Plus en détail

SYNTHESE ENQUETE DE CONJONCTURE 2014

SYNTHESE ENQUETE DE CONJONCTURE 2014 CINOV SYNTHESE ENQUETE DE CONJONCTURE 2014 L'enquête, dont l'analyse est présentée ci-dessous, a été réalisée par la Fédération CINOV auprès d un panel de ressortissants (adhérents CINOV ou non), en janvier

Plus en détail

Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices?

Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices? Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices? 28 novembre 2012 Sommaire Enjeux liés à la Responsabilité sociétale? S engager dans une réponse globale ou spécifique? Peut-on quantifier

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3108 Convention collective nationale IDCC : 44. INDUSTRIES CHIMIQUES ET CONNEXES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC Janvier 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Décembre 2015 LA CRÉATION DU CTIPC Le PEP se réjouit de la ratification par Emmanuel Macron, Ministre de l Economie et des Finances,

Plus en détail

Direction générale de l Aviation civile. Ministère de l'écologie, du Développement durable, et de l Énergie

Direction générale de l Aviation civile. Ministère de l'écologie, du Développement durable, et de l Énergie Observation et Gestion des milieux aquatiques, du nouvel usage des drones Yves GARRIGUES Directeur de la Sécurité de l Aviation Civile Ouest Réglementation applicable aux aéronefs télépilotés Table des

Plus en détail

Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local

Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local Pr Amina KCHIRID- Mars 2015 Sommaire L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Pourquoi l ESS? Les actions des pouvoirs publics

Plus en détail

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires Fiche presse Jeudi 14 avril 2016 Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires La feuille de route partagée entre l État et la Région pour le développement économique, l emploi

Plus en détail

1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE»

1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE» 1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE» Sous la présidence de Hervé Novelli, secrétaire d Etat chargé du commerce, de l artisanat, des petites et moyennes entreprises,

Plus en détail

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE NOTRE MISSION APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE Accompagner dans la durée les entreprises dans leur développement Attirer en Île-de-France

Plus en détail

APPORTER DES SOLUTIONS TERRITORIALES DE FORMATION EN RÉPONSE AUX BESOINS DE COMPÉTENCES DES BRANCHES OU SECTEURS D'ACTIVITÉ

APPORTER DES SOLUTIONS TERRITORIALES DE FORMATION EN RÉPONSE AUX BESOINS DE COMPÉTENCES DES BRANCHES OU SECTEURS D'ACTIVITÉ APPORTER DES SOLUTIONS TERRITORIALES DE FORMATION EN RÉPONSE AUX BESOINS DE COMPÉTENCES DES BRANCHES OU SECTEURS D'ACTIVITÉ Objectifs Doter le territoire d une offre de formation interentreprises adaptée

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 EXCLUSIVE RESTAURANTS SE LANCE EN FRANCHISE

DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 EXCLUSIVE RESTAURANTS SE LANCE EN FRANCHISE DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 SE LANCE EN FRANCHISE SOMMAIRE SE LANCE EN FRANCHISE... SE LANCE EN FRANCHISE... 3 SOMMAIRE UN CONCEPT UNIQUE SUR LE MARCHÉ 4 - Une activité inédite en France et dans

Plus en détail

Réunion d Information

Réunion d Information Réunion d Information Le Cloud Computing en France Tendances générales Atouts pour les PME Evolution du marché Extraits de résultats intermédiaires de l étude de MARKESS International Le cloud computing

Plus en détail

CLUSTER AQUITAIN AETOS SERVICES ET SYSTÈMES DE DRONES

CLUSTER AQUITAIN AETOS SERVICES ET SYSTÈMES DE DRONES CLUSTER AQUITAIN AETOS SERVICES ET SYSTÈMES DE DRONES I. Présentation de l action La Région Aquitaine et l entreprise Thales ont conjointement lancé, en juillet 2010, le cluster Aetos (aigle en grec) «Services

Plus en détail

Diagnostic et enjeux (1/11)

Diagnostic et enjeux (1/11) Diagnostic et enjeux (1/11) Région : Alsace / Franche - Comté Nom du groupe de travail : Automobile, transports et mobilité Participants à l atelier : voir liste des participant en annexe Rapporteur /

Plus en détail

du Cnam des Pays de la Loire

du Cnam des Pays de la Loire 2011-2014 Axes stratégiques du Cnam des Pays de la Loire Servir les hommes et l économie du territoire Le processus de détermination des axes stratégiques de l Association s est élaboré de mars à septembre

Plus en détail

Charte pour la qualité de la formation professionnelle en Languedoc- Roussillon

Charte pour la qualité de la formation professionnelle en Languedoc- Roussillon Charte pour la qualité de la formation professionnelle en Languedoc- Roussillon La vaste concertation régionale engagée à partir de novembre 2005 a permis de définir le Plan Régional de Développement des

Plus en détail

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement Salariés ou futurs salariés des entreprises qui auront pour missions d animer et/ou participer à la mise en œuvre de la politique prévention, sécurité,

Plus en détail

Baromètre de la Co-Création Entreprise et Social

Baromètre de la Co-Création Entreprise et Social Baromètre de la Co-Création Entreprise et Social Mars 2016 15 place de la République 75003 Paris EDITO 01 Chaque année depuis quatre ans, Ashoka publie le Baromètre de l Entrepreneuriat Social en collaboration

Plus en détail

Bien étudier son marché pour construire une offre gagnante

Bien étudier son marché pour construire une offre gagnante Bien étudier son marché pour construire une offre gagnante Animé par : Fabienne CARBONI Catherine POLLET Il y a bien 3 sujets-clés : 1. L étude de marché 2. La construction de son offre 3. La cohérence

Plus en détail

Comité stratégique régional de l innovation. Evolution de la SRI Centre. 28 mars 2012

Comité stratégique régional de l innovation. Evolution de la SRI Centre. 28 mars 2012 Comité stratégique régional de l innovation Evolution de la SRI Centre 28 mars 2012 Ordre du jour Introduction et rappel du contexte et des objectifs M. le Préfet de région M. le Président du Conseil régional

Plus en détail

LE 1 ER FESTIVAL DE DRONES À PARIS

LE 1 ER FESTIVAL DE DRONES À PARIS LE 1 ER FESTIVAL DE DRONES À PARIS CONFÉRENCE DE PRESSE Lancé à l initiative de la Ville de Paris, en étroite collaboration avec la Préfecture de Police, et organisé par RudeBaguette et le Comité des Champs

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 14 JUILLET 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION. visant à soutenir le développement du secteur des drones en Wallonie

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 14 JUILLET 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION. visant à soutenir le développement du secteur des drones en Wallonie 258 (2014-2015) N 1 258 (2014-2015) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 14 JUILLET 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à soutenir le développement du secteur des drones en Wallonie déposée par Mme

Plus en détail

L'innovation au coeur de la relance mondiale Situation française et mesures en faveur des PME innovantes

L'innovation au coeur de la relance mondiale Situation française et mesures en faveur des PME innovantes L'innovation au coeur de la relance mondiale Situation française et mesures en faveur des PME innovantes Centraliens entrepreneurs Jeudi 10 février 2011 Annie GEAY, directrice de l évaluation et des études

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

SYNTHESE DE MISSION. Etude de marché Déchets - Eco construction - Energie DECEMBRE 2012. Conseil général du Val de Marne. TKM Copyright 2012 1

SYNTHESE DE MISSION. Etude de marché Déchets - Eco construction - Energie DECEMBRE 2012. Conseil général du Val de Marne. TKM Copyright 2012 1 SYNTHESE DE MISSION DECEMBRE 2012 Conseil général du Val de Marne Etude de marché Déchets - Eco construction - Energie TKM Copyright 2012 1 Les éco-industries sont des entreprises qui produisent des biens

Plus en détail

L association Villes de France et la Fédération Française du Bâtiment sensibilisent les collectivités et les entreprises

L association Villes de France et la Fédération Française du Bâtiment sensibilisent les collectivités et les entreprises Détection et traitement des offres anormalement basses dans les marchés publics L association Villes de France et la Fédération Française du Bâtiment sensibilisent les collectivités et les entreprises

Plus en détail

PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif

PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif PARIS : Le succès de la politique de croissance externe conduite par la Macif dans le domaine de la santé et de la prévoyance depuis plusieurs

Plus en détail

LA FORMATION. Moteur d une démarche de prévention. a DEKRA company

LA FORMATION. Moteur d une démarche de prévention. a DEKRA company LA FORMATION Moteur d une démarche de prévention a DEKRA company LE CONTEXTE De nos jours, les actions de formation sont nombreuses et diverses. Les thématiques peuvent varier de sujets réglementaires

Plus en détail

PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DE LA POLITIQUE INDUSTRIELLE POUR LA FILIÈRE DU SOLAIRE CONCENTRÉ

PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DE LA POLITIQUE INDUSTRIELLE POUR LA FILIÈRE DU SOLAIRE CONCENTRÉ Workshop «Concentrated Solar Power : local manufacturing and job creation potential in Morocco» 2 juin 2011, Skhirat PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DE LA POLITIQUE INDUSTRIELLE POUR LA FILIÈRE DU SOLAIRE CONCENTRÉ

Plus en détail

Direction générale de la compétitivité, de l industrie et des services. Le Contrat de filière Silver économie

Direction générale de la compétitivité, de l industrie et des services. Le Contrat de filière Silver économie Direction générale de la compétitivité, de l industrie et des services Le Contrat de filière Silver économie. Le service des technologies Le marché de des seniors l information et de la communication Le

Plus en détail

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles La Conférence sur «Le développement durable du tourisme des îles», organisée par l OMT (Nations-Unies) et le Gouvernement français à Saint-Denis

Plus en détail

Christian Caoudal - Copyright 2010 oopartners solutions 1

Christian Caoudal - Copyright 2010 oopartners solutions 1 oopartners solutions - Conseil, solutions et mise en oeuvre Organisation de la session de quoi s agit il? Introduction Plan de l intervention Entreprises en transition / L entreprise étendue Mettre en

Plus en détail

La prise en compte des seniors dans le POn

La prise en compte des seniors dans le POn La prise en compte des seniors dans le POn Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

PROJET DE SERVICE. association d aide à domicile

PROJET DE SERVICE. association d aide à domicile PROJET DE SERVICE Adhérent labellisé par réseau d'aide à domicile le 1 association d aide à domicile Adhérent labellisé par réseau d'aide à domicile le Conformément à la loi du 02 janvier 2002 rénovant

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 4 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 6 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE

ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE ÉDITO Construite sur l expérience réussie du LETI à Grenoble, CEA Tech est forte de 4500 collaborateurs chargés d innover au service de l industrie.

Plus en détail

Qu il soit sous la forme de chèque, de carte, valable dans une seule enseigne ou utilisable dans de nombreux commerces, chacun d entre nous connaît

Qu il soit sous la forme de chèque, de carte, valable dans une seule enseigne ou utilisable dans de nombreux commerces, chacun d entre nous connaît Qu il soit sous la forme de chèque, de carte, valable dans une seule enseigne ou utilisable dans de nombreux commerces, chacun d entre nous connaît le titre-cadeau pour l avoir utilisé, ou, en avoir acheté

Plus en détail

Tendances et évolution des marchés de l emballage bois : nouveaux défis à relever. Présentation de Xavier BRIAULT, Directeur des Opérations Emballage

Tendances et évolution des marchés de l emballage bois : nouveaux défis à relever. Présentation de Xavier BRIAULT, Directeur des Opérations Emballage Tendances et évolution des marchés de l emballage bois : nouveaux défis à relever. Présentation de, Directeur des Opérations Emballage groupe SOFLOG GROUPE SOFLOG Cliquez pour modifier le style du titre

Plus en détail

Perspectives 2011. 1 er semestre. Emploi et formation dans les TPE-PME. Cahier spécial. OPCA et réformes de la formation professionnelle

Perspectives 2011. 1 er semestre. Emploi et formation dans les TPE-PME. Cahier spécial. OPCA et réformes de la formation professionnelle Perspectives 2011 1 er semestre Emploi et formation dans les TPE-PME Cahier spécial OPCA et réformes de la formation professionnelle 8 décembre 2010 Perspectives 2011 1 er semestre 1 Perspectives 2011

Plus en détail

La sécurisation des conditions d exécution du contrat de sous-traitance

La sécurisation des conditions d exécution du contrat de sous-traitance La sécurisation des conditions d exécution du contrat de sous-traitance Livret à destination des encadrants présents sur le terrain Pourquoi ce livret? La spécificité des entreprises de l industrie des

Plus en détail

Axe stratégique 1. Les partenaires du contrat partagent

Axe stratégique 1. Les partenaires du contrat partagent Axe stratégique 1 Mise en place des outils de pilotage stratégique de la filière sur les plans économiques, sociaux et des flux de matière d origine bois La filière n est pas dotée d outils partagés permettant

Plus en détail

BAROMETRE ANNUEL LA RSE DANS LES TPE/PME DE PACA

BAROMETRE ANNUEL LA RSE DANS LES TPE/PME DE PACA BAROMETRE ANNUEL LA RSE DANS LES TPE/PME DE PACA Présentation annuelle des résultats statistiques obtenus via l outil LE CONSTAT Les TPE / PME s approprient peu à peu les principes du développement durable

Plus en détail

«Economie et emplois : l effet LGV!» Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest (LGV Bordeaux Toulouse / Bordeaux Espagne)

«Economie et emplois : l effet LGV!» Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest (LGV Bordeaux Toulouse / Bordeaux Espagne) Communiqué de presse Toulouse, le 3 juin 2014 «Economie et emplois : l effet LGV!» Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest (LGV Bordeaux Toulouse / Bordeaux Espagne) Le Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest

Plus en détail

Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France

Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France 2007 Priorité Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France Au nom des 25 000 chercheurs de nos entreprises dans les Sciences de la vie Au nom des 300 000

Plus en détail

Le Guide de compétences Licences Université Jean Monnet Saint-Etienne

Le Guide de compétences Licences Université Jean Monnet Saint-Etienne Le Guide de compétences ou comment traduire des diplômes en compétences professionnelles - Contexte - Pour qui, pourquoi? - La démarche suivie - Méthodologie Le Guide de Compétences Mieux nous faire comprendre

Plus en détail

Réappro sur ventes de. produits saisonniers. météo-dépendants

Réappro sur ventes de. produits saisonniers. météo-dépendants Réappro sur ventes de produits saisonniers météo-dépendants Particularités de ce marché (1/2) Période de vente: au mieux 6 mois/an Implantation sur «plateaux saisonniers»: pas de linéaire-type => rupture

Plus en détail

de formation continue 2016-2017

de formation continue 2016-2017 Université de La Rochelle Offre de formation continue 2016-2017 www.univ-larochelle.fr Culture, patrimoine "Études françaises" : "Apprendre le français à l Université de La Rochelle" Objectif : maîtriser

Plus en détail

Les solutions solaires thermiques compétitives

Les solutions solaires thermiques compétitives Mercredi 06 novembre 2013 Les solutions solaires thermiques compétitives Intervenants : Valérie LAPLAGNE, responsable ENR, UNICLIMA Philippe GAY, Coordinateur de missions, ENERPLAN RASSEMBLONS NOS ENERGIES

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail

Les patrons de PME, leur entreprise et la crise : le secteur construction / BTP

Les patrons de PME, leur entreprise et la crise : le secteur construction / BTP Les patrons de PME, leur entreprise et la crise : le secteur construction / BTP Enquête réalisée auprès des dirigeants de PME de 1 à 00 salariés Avril 200 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage

Plus en détail

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: -

Plus en détail

Sensibilisation au monde des drones AST GRENOBLE. 16 Octobre 2015

Sensibilisation au monde des drones AST GRENOBLE. 16 Octobre 2015 Sensibilisation au monde des drones AST GRENOBLE 16 Octobre 2015 AGENDA : Présentation de Delta Drone et du marché des drones Présentation des applications principales des drones Réglementation française

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE LUTTE CONTRE LES FRAUDES AU DÉTACHEMENT DE SALARIÉS EN FRANCE

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE LUTTE CONTRE LES FRAUDES AU DÉTACHEMENT DE SALARIÉS EN FRANCE PREMIER MINISTRE DOSSIER DE PRESSE PLAN DE LUTTE CONTRE LES FRAUDES AU DÉTACHEMENT DE SALARIÉS EN FRANCE Commission nationale de lutte contre le travail illégal du 12 février 2015 Dossier de presse :

Plus en détail

AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION

AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 1.b : Promotion des

Plus en détail

Comment favoriser le financement participatif d'entreprises? Par Guillaume Desclée, Founder & Platform Manager chez Mymicroinvest

Comment favoriser le financement participatif d'entreprises? Par Guillaume Desclée, Founder & Platform Manager chez Mymicroinvest Comment favoriser le financement participatif d'entreprises? Par Guillaume Desclée, Founder & Platform Manager chez Mymicroinvest 1. Contexte Qu est-ce que le crowdfunding? Le crowdfunding, littéralement

Plus en détail

- Mars 2013 CONGRES CFE CGC : DONNER DU SENS A VOTRE FUTUR. Présentation des résultats. Contact :

- Mars 2013 CONGRES CFE CGC : DONNER DU SENS A VOTRE FUTUR. Présentation des résultats. Contact : CONGRES CFE CGC : DONNER DU SENS A VOTRE FUTUR - Mars 2013 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Présentation des résultats Note méthodologique

Plus en détail

Référentiel des activités

Référentiel des activités Référentiel des activités professionnelles Annexe I Arrêté du 29 juillet 1998 1. Appellation du diplôme Baccalauréat professionnel Spécialité restauration. 2. Champ d activités Définition Le titulaire

Plus en détail

Etude «Filières vertes»

Etude «Filières vertes» Etude «Filières vertes» Atelier Energies Renouvelables Mercredi 13 Janvier 2010 Cd2e Règles du jeu Prise de parole à tour de rôle (présentation de orateur) Prise en compte de la majorité des avis/ suggestions

Plus en détail

L Ecolabel Européen pour les hébergements touristiques : De quoi parle t-on?

L Ecolabel Européen pour les hébergements touristiques : De quoi parle t-on? L Ecolabel Européen pour les hébergements touristiques : De quoi parle t-on? Présentation d une démarche innovante : le club des hébergements éco-labellisés d Aquitaine Alban Martinez U.M.I.H.R.A Unat

Plus en détail

Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête

Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête Une enquête EPIDA - CCI Nord Isère pour le PIL es Enquête sur les usines logistiques destinée à

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 05/06/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et

Plus en détail

REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER

REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER Référentiel métier RESPONSABLE ATELIER 1. Intitulé métier & autres appellations Responsable atelier Chef d atelier 2. Définition et description synthétique du métier Définition

Plus en détail

CERTIFICATION ESSOR DE LA

CERTIFICATION ESSOR DE LA ESSOR DE LA CERTIFICATION DANS LA CONSTRUCTION L exigence croissante des particuliers, la multiplicité des donneurs d ordres, la recherche de gains de productivité, l innovation technologique et la complexité

Plus en détail

Le Système de Management de l Energie ISO 50001

Le Système de Management de l Energie ISO 50001 Le Système de Management de l Energie ISO 50001 Opérateur international de services organisé autour de 4 grands domaines de compétences : Normalisation Edition de solutions et services d information Evaluation

Plus en détail

E D I T I O N 2 0 1 4

E D I T I O N 2 0 1 4 EDITION 2014 APPUI DESIGN étude stratégique, conception de produits nouveaux (Incubateur Design), promotion du Design ~ 49 entreprises rencontrées ~ 20 nouveaux projets dans l Incubateur Design ~ 4 è Rencontres

Plus en détail

Maîtriser tous les paramètres

Maîtriser tous les paramètres Maîtriser tous les paramètres Il existe de nombreuses similitudes entre Transport, Logistique et Sport de haut niveau. Maîtriser la performance, gérer le temps, optimiser ses ressources, rester au meilleur

Plus en détail

Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LE DEPLOIEMENT D IPV6

Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LE DEPLOIEMENT D IPV6 Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LE DEPLOIEMENT D IPV6 Juin 2013 Contact FIEEC : Guillaume ADAM (gadam@fieec.fr) SYNTHESE CONSTAT : La croissance extraordinaire d Internet au cours des

Plus en détail

Conférence La Commande Publique d Innovation. Mardi 1 octobre 2013 Olivier Chavrier Pôle SCS

Conférence La Commande Publique d Innovation. Mardi 1 octobre 2013 Olivier Chavrier Pôle SCS Conférence La Commande Publique d Innovation Mardi 1 octobre 2013 Olivier Chavrier Pôle SCS Le Pôle SCS en bref Pôle de Compétitivité Mondial centré sur la Région PACA Technologies de l Information et

Plus en détail

Economie, emploi, services à la population

Economie, emploi, services à la population Elaboration de la charte fondatrice du PNR du Doubs Horloger Economie, emploi, services à la population Partage du diagnostic 9 juillet 2015 LE CADRE DE TRAVAIL Objectifs : Partager / compléter et spatialiser

Plus en détail

Quatrième Réunion de Contrôle et de Restructuration.

Quatrième Réunion de Contrôle et de Restructuration. Quatrième Réunion de Contrôle et de Restructuration. COMMUNICATION DU NIGER. YAOUNDE DU 26-28 NOVEMBRE 2012. Situation de la formation professionnelle au Niger Plan de présentation. Contexte général I.

Plus en détail

AGENDA EUROPEEN POUR L EDUCATION ET LA FORMATION DES ADULTES (AEFA)

AGENDA EUROPEEN POUR L EDUCATION ET LA FORMATION DES ADULTES (AEFA) AGENDA EUROPEEN POUR L EDUCATION ET LA FORMATION DES ADULTES (AEFA) Coordination française www.agence-erasmus.fr 1-2-3 Source : commission européenne L éducation et la formation des adultes, un défi pour

Plus en détail

Programme Rhône-Alpes d aide aux PME

Programme Rhône-Alpes d aide aux PME Programme Rhône-Alpes d aide aux PME Amélioration du Processus Participatif d Innovation de Conception 13 mois d accompagnement conseil personnalisé à chaque entreprise des formations inter-entreprises

Plus en détail

Les Etats Généraux du Solaire Photovoltaïque

Les Etats Généraux du Solaire Photovoltaïque Les Etats Généraux du Solaire Photovoltaïque Les Etats Généraux du Solaire Photovoltaïque regroupent l ensemble des acteurs du solaire photovoltaïque en France, issus de trois types de structures : organisations

Plus en détail

ANNEXE I Référentiels du diplôme

ANNEXE I Référentiels du diplôme ANNEXE I Référentiels du diplôme Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Savoirs associés Unités constitutives du référentiel de certification Management des unités commerciales

Plus en détail

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable NOTE DE SYNTHÈSE 15 Note de synthèse Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable Par la mise en place de pratiques productives efficientes et le développement

Plus en détail

LA GTEC ou GPEC territoriale : De quoi parle-t-on? Objectifs. La GPEC en quelques dates clés

LA GTEC ou GPEC territoriale : De quoi parle-t-on? Objectifs. La GPEC en quelques dates clés LA GTEC ou GPEC territoriale : De quoi parle-t-on? ATELIERS REGIONAUX DE L ORIENTATION Atelier 6 : Diagnostic et GPEC sur l espace territorial 23 NOVEMBRE 2010 Objectifs Remettre en perspective le cheminement

Plus en détail

LE CONGE DE FORMATION PROFESSIONNELLE

LE CONGE DE FORMATION PROFESSIONNELLE LE CONGE DE FORMATION PROFESSIONNELLE FICHE OUTIL 1 JE PREPARE MON PROJET PROFESSIONNEL Le Congé de Formation Professionnelle permet aux agents de réaliser un projet personnel de formation notamment en

Plus en détail

SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES

SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES Parcours A Vous vous lancez dans un projet de construction neuve 1. Faire le point avec les conseillers habitats 2. Choisir son terrain Cette deuxième étape présente les critères

Plus en détail

FRANCE LOGISTIQUE 2025

FRANCE LOGISTIQUE 2025 SEGOLENE ROYAL MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT, DE L ENERGIE ET DE LA MER, CHARGEE DES RELATIONS INTERNATIONALES SUR LE CLIMAT EMMANUEL MACRON MINISTRE DE L'ECONOMIE, DE L'INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE ALAIN VIDALIES

Plus en détail

Les étoiles de l éco. Dossier de candidature 2015

Les étoiles de l éco. Dossier de candidature 2015 Trophées Les étoiles de l éco Date limite de retour des dossiers : vendredi 2 octobre 2015 Adresse de retour des dossiers : CGPME des - 10 bis, avenue du Général de Gaulle - BP 2-88001 épinal CEDEX Dossier

Plus en détail

Panorama des Sciences de la Vie 2012 10ème Edition

Panorama des Sciences de la Vie 2012 10ème Edition Panorama des Sciences de la Vie 2012 10ème Edition Conférence de Presse Mardi 22 mai 2012 Grand Palais, Paris En partenariat avec Méthodologie Les données financières et conjoncturelles sur les entreprises

Plus en détail

RECOMMANDATIONS RELATIVES A LA LUTTE CONTRE LA MALVEILLANCE - «FOOD DEFENSE»

RECOMMANDATIONS RELATIVES A LA LUTTE CONTRE LA MALVEILLANCE - «FOOD DEFENSE» RECOMMANDATIONS RELATIVES A LA LUTTE CONTRE LA MALVEILLANCE - «FOOD DEFENSE» AOÛT 2015 5 PAGES PREAMBULE Les présentes recommandations visent à accompagner les entreprises dans la lutte contre la malveillance

Plus en détail

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Février 1996

Plus en détail

LE LABEL TOURISME ET HANDICAP. Journée technique régionale : Tourisme adapté et accessibilité 17 novembre 2014

LE LABEL TOURISME ET HANDICAP. Journée technique régionale : Tourisme adapté et accessibilité 17 novembre 2014 LE LABEL TOURISME ET HANDICAP Journée technique régionale : Tourisme adapté et accessibilité 17 novembre 2014 Préambule : Ne pas confondre Loi de 2005 dite «sur l'accessibilité» = réglementation qui s'impose

Plus en détail