Regards croisés sur le travail des plus de 50 ans dans le BTP

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Regards croisés sur le travail des plus de 50 ans dans le BTP"

Transcription

1 Regards croisés sur le travail des plus de 50 ans dans le BTP Etude épidémiologique menée auprès des salariés, employeurs et médecins Octobre 2006 Février 2007 Drs G. Araszkiewirz, L. Le Yoncourt M. Cros, M. Domart, S. Duc, L. Fauquembergue

2 Motifs de l étude Préoccupation pour le médecin du travail Problèmes de santé plus nombreux 55% des inaptitudes au poste au SMIBTP Réflexions actuelles sur la fin de carrière Possibilité de concilier les différentes contraintes Médicales, Sociales, sociétales, Professionnelles Economiques Croiser les regards Différentes représentations selon rôle 2

3 Cadre et contexte Service interentreprises BTP Compétence exclusive départementale 6 médecins du travail, salariés 2093 entreprises, 87% de moins de 10 salariés Salariés vus au fil des visites médicales Autres études parallèles : BFC, PRS K 3

4 Objectifs Décrire, faire décrire la situation des plus de 50 ans au travail Santé, Vie professionnelle, vécu, Conséquences professionnelles, sociales Par Le salarié lui-même Le médecin du travail L employeur Croiser statistiquement les différentes données Identifier les facteurs de désadaptation Mettre à jour des pistes de solutions 4

5 Méthodes QUESTIONNAIRES Collecte d information au fil des visites médicales par trois questionnaires 1 Données signalétiques Plaintes et gênes Attitude / problème Opinion / solutions Attentes / MT Vision sur la retraite Salarié 28 items 5

6 Méthodes QUESTIONNAIRES Collecte d information au fil des visites médicales par trois questionnaires 2 Données signalétiques Pathologies et gênes Décisions, propositions Médecin - 28 items Opinion solutions / problème Types de solution Propositions et conseils 6

7 Méthodes QUESTIONNAIRES Collecte d information au fil des visites médicales par trois questionnaires 3 Données signalétiques Opinion santé travail /âges Identification des situations Opinion solutions / problème Avis rôle du SST Vécu, projet retraite Employeur 20 items 7

8 Méthodes CNIL Traitement anonyme, déclaration Salarié 28 items Médecin - 28 items Employeur 20 items 8

9 Méthodes TRAITEMENT Saisie, traitement statistique Epidata 3.02 Epi-Info 6.04d Fr MS Excel 9

10 Résultats POPULATION 276 questionnaires sal./méd. renseignés, soit 51,3% des 538 salariés de plus de 50 ans vus durant la période. Eux-mêmes parmi 3410 salariés tous âges confondus, représentant 16,5% 215 questionnaires employeurs associés Âges : Seuls 10% ont 60 ans et plus 42% entre 50 et 54 ans, 48% ans. Echantillon comparable à la population par sexe, catégorie et postes de travail 10

11 Résultats REPARTITION Ouvriers Maîtrises Cadres TOTAL Hommes Femmes ,6% 15,9% 6,9% 97,5% ,0% 0,7% 1,8% 2,5% TOTAL

12 Résultats POSTES Etude +50 BTP - Répartition par postes n = EFFECTIFS MACON MAN. BAT. MACON MAN. TP ADMINISTRATIF ELECTRICIEN COND. ENGINS PEINTRE MENUISIER PB CHAUFFAGISTE COUVREUR MECANICIEN MAINTENANCE AUTRE METALLIER PLAQUISTE CHARPENTIER POSTES NB : 7 femmes, toutes 'ADMINISTRATIF" ANCIENNETES Poste 26,1 a Entreprise 17,2 a

13 Q. Médecin PATHOLOGIE 251 cas de pathologies 198, 71,7% des salariés présentent au moins une pathologie 62,9% des salariés sont touchés par un trouble rhumatologique 19,5% par une pathologie cardiovasculaire Différences significatives selon catégorie : 27,8% des cadres ne présentent aucune pathologie contre 22,5% des ouvriers p=0,009 13

14 Q. Médecin PATHOLOGIE Etude Dénombrement des pathologies par catégorie n = Nombres de cas * Total : 251 Plusieurs pathologies possible par salarié Cadres Maîtrises Ouvriers NS Rhumato Cardiovasculaire Autres* Respiratoire Neuropsy 14

15 Q. Médecin GÊNE / PATHO. 138 salariés (45,6%) se plaignent d une gêne dans le travail, d origine rhumatologique dans 85% des cas Etude Pathologie et gêne rhumato n=276 70% 60% 50% 60,2% 58,7% 47,6% Prévalence 40% 30% 20% 32,6% 29,2% 20,8% Patho rhumato Gêne rhumato 10% 0% Ouvriers Maîtrises Cadres 15

16 Q. Médecin AVIS APTITUDE L aptitude simple prévaut. Etude Décision suite à la visite de ce jour n= Apte sans réserve Restriction définitive Restriction temp. Aménagement de poste Inaptitude définitive Inaptitude temporaire

17 Q. Salariés PLAINTES Etude +50 BTP - De quoi souffrez-vous? Douleurs articulaires - Troubles cardiovasculaires - Fatigue Selon les tranches d'âges 70,0% 60,0% 60,7% 62,8% Tranches d'âge 50,0% 40,0% 30,0% 20,0% 18,2% 17,1% 14,3% 19,8% 46,7% 20,0% 26,7% Douleurs articulaires Troubles cardiovasculaires Fatigue 10,0% 0,0% ans ans + 60 ans Pourcentage n=276 NS 17

18 Q. Salariés DOULEURS Etude Douleurs selon localisations n = Effectifs (n=276) Bas dos bassin Epaules Genou Cou Dos Main poignet Bras Av. Bras Cuisse jambe Coudes Thorax Tête Hanche Pied Cheville Total = 370, supérieur l'effectif (Plusieurs localisations possibles) 18

19 Q. Salariés SUITES Etude Suites liées au problème de santé (n = 184) Nombres de fois cités Médicaments prescrits Médecin consulté "Rien, j'ai souffert " Arrêt de travail Automédication Appareil, ceinture Kiné Hospitalisation Repos Autre Total supérieur à l'effectif (Plusieurs réponses possibles)

20 Q. Salariés TRAVAIL Etude Conséquences des problèmes de santé pour le salarié dans son travail (n = 184) Nombres de fois citées "J'ai enduré " Modif GP Poste aménagé Tr. Moins vite Aide Changement mode op. Changement de poste Autre Total supérieur à l'effectif (Plusieurs réponses possibles) 20

21 Q. Salariés TRAVAIL Etude Conséquences des problèmes de santé dans le travail (n = 184) Nombres de fois citées Réorganisation personnelle* "J'ai enduré " Poste am. ou changt Aide Total supérieur à l'effectif (Plusieurs réponses possibles) * Mode opératoire, rythme, GP 21

22 Q. Salariés AUTREFOIS Comparaisons à autrefois- Avis (n = 270) 50% 45% 40% 40,4% 42,2% 41,9% 45,5% 35% 30% 25% 20% 17,4% Tr. Physique Tr. Mental 15% 12,4% 10% 5% 0% Moins dur Identique Plus dur 22

23 Q. Salariés TRAVAIL / SANTE 54% des salariés jugent le travail «bon pour la santé» Travailler vous semble-t-il bon pour la santé? (n=276) Réponses en pourcentages de la catégorie par tr. d'âges 60% 53,6% 56,2% 53,3% 50% Pourcentages 40% 30% 20% 40,0% 32,1% 29,8% 14,3% 14,0% Bon Sans effet Mauvais 10% 0% 6,7% ans ans + 60 ans Tranches d'âges NS n=276 23

24 Q. Salariés TRAVAIL SANTE INTÉRÊT 94,6% des salariés jugent le travail «intéressant» Travailler bon pour la santé / Travail intéressant Réponses en pourcentages de la catégorie selon intérèt 120% 100% 80% 60% 40% 97,3% 95,5% 81,6% Intéressant (261) Pas intéressant (9) NSP (6) 20% 0% 3,0% 1,0% 5,0% Bon (261) Indifférent (9) Mauvais (6) Effets sur la santé Significatif p=0,049 n=276 24

25 Q. Salariés TRAVAIL SANTE RECONNAISSANCE 78,3% des salariés jugent leur travail «reconnu» Travailler bon pour la santé / Reconnaissance Pourcentages de la catégorie selon reconnaissance du travail 90% 85,2% 80% 70% 71,9% 65,8% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 31,6% 13,4% 25,8% Bon Sans effet Mauvais Travail reconnu Travail non reconnu NSP (6) Significatif p=0,043 n=276 25

26 Q. Salariés TRAVAIL SANTE RECONNAISSANCE 54% des salariés jugent leur travail «bon pour la santé» 78,3% des salariés jugent leur travail «reconnu» 94,6% des salariés jugent leur travail «intéressant» Intéractions entre ces items 26

27 Q. Salariés Âge prévu de la retraite Âge de la retraite prévue (n = 274) 45% 40% 41,7% 35% 30% 25% 22,8% 22,5% 20% 15% 10% 5% 5,1% 2,9% 3,5% 0% ans ans 60 ans ans ans Plus 65 a 87% au plus tard à 60 ans Hétérogénéité des réponses par métiers 27

28 Q. Salariés ÂGE SOUHAITABLE RETRAITE Âges de la retraite souhaitable dans votre profession? N =266 60% 55,1% 50% 40% 30% 20% 16,3% 19,6% 10% 0% 5,4% 0,7% 1,8% 50 ans 55 ans ans ans ans ans Hétérogénéité des réponses par métiers 28

29 Q. Salariés Intervention MT Intervention proposée par MT et souhaitée par salarié (n =247) 250 Nombres de propositions Intervention non proposée Intervention proposée par MT Souhait - (217) Souhait + (30) 29

30 Q. Salariés Intervention MT Non, pourquoi? Etude Intervention MT non souhaitée, pourquoi? N=217 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 65,5% 19,0% 4,9% 4,2% 2,8% 2,1% 1,4% 30 Pourcentage des réponses Pas la peine Pas possible Je n'aime pas demander Risque refus employeur "Paresseux" auprès... Autre Peur perte emploi

31 Q. Employeur ÂGES ET TRAVAIL Avis sur travail selon tranche d'âge (n = 215) 70% 64,5% 60% 50% 40% 30% 40,2% 34,8% 30,1% 28,0% 36,2% ans ans + 60 ans 20% 10% 0% 16,3% 17,8% 12,7% 12,3% 5,4% 1,4% Mieux Pareil Moins bien NSP 31

32 Q. Employeurs DIFFICULTÉS OBSERVÉES Avis employeur : difficultés observées selon les âges n=215 80% 70% 69,9% 60% 52,5% 50% 40% 30% 30,4% 32,2% 28,3% 39,5% 25,7% Oui Non NSP 20% 17,0% 10% 4,3% 0% ans (192) ans (167) + 60 ans (83) 32

33 Q. Employeur PROBLÈME ABORDÉ Problème abordé par employeur avec salarié et médecin 70% 63,0% 60% 50% 47,0% 53,0% 40% 30% 20% 37,0% Avec la personne (181) Avec le médecin du travail (186) 10% 0% Oui Non 33

34 Q. Employeurs Action utile par le SST Action utile par le SST (n = 215) Nombre de fois cité Info. individuelle / VP Conseil individuel si pb Info. collective Conseil employeur org trav 34

35 Q. Employeurs Difficultés recrutement Avez-vous des difficultés de recrutement? (n= 201) 60% 50% 51,7% 40% 30% 29,4% 20% 10% 11,4% 7,5% 0% Importantes Moyennes Aucune Légères 35

36 Q. Employeurs Âges maxi recrutements Âges maximaux d'embauche (n = 190) 50% 45% 40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% 21,7% 28,0% 0,5% 1,6% 1,1% 25 ans 30 ans 14,0% 7,6% 8,1% 35 ans 40 ans 21,5% 44,1% 16,7% 8,6% 3,8% 5,7% 1,9% 0,0% 45 ans 50 ans 55 ans 60 ans Expérimenté Novice 36

37 Q. Employeurs Âges retraites prévues Âges de retraite prévue Employeurs (n=196) ans ans 60 ans ans ans 65 ans Plus de 65 a NSP 23,5 % 33,7% au plus tard 60 ans 42,9 % après 60 ans 37

38 Q. Croisés ECARTS ET SIMILITUDES Similitudes diagnostics et plaintes Rhumatologiques : Salariés 62,4%, médecins 62,9% Cardiovasculaires et pulmonaires : Salariés 17%, médecins 19,5% Ecarts sur les solutions envisagées Salariés : «Rien à faire» (69), «Se faire aider»(43) Médecins : «Adapter le rythme» (71), «Se faire aider» (69), «Aides matérielles» (45), «Arrêt maladie» (41), «Arrêt définitif» (27) Employeurs : «Aides matérielles» (79), «Aides» (69) 38

39 Discussion Photo instantanée d une situation évolutive Des conditions de travail et de vie / contraintes à effets différés / évolution des conditions de tr. De populations au travail mouvantes : effet travailleur sain Prévalences élevées de pathologies Prééminence des causes rhumatologiques Gênes également à niveaux élevés Constats dans la ligne de précédentes grandes études 39

40 Discussion Typologie particulière population BTP : salariés se plaignant peu, jugeant le travail intéressant, les relations satisfaisantes, pensant que continuer à travailler est bon pour la santé. Pourtant les âges exprimés concernant le départ à la retraite sont peu élevés, traduisant peut-être ici la limite de tolérance vis-à-vis de conditions difficiles compte tenu des états de santé. 40

41 Discussion Dans le domaine des solutions, des signes encourageants Expression des employeurs sur les aides matérielles et les aides, la coopération des équipes Evolution des concepts et des techniques Contexte actuel : la pénurie de main d œuvre, nécessitant d améliorer les conditions de travail, afin De rendre le secteur attractif pour les jeunes, De les adapter aux capacités des plus âgés. Les employeurs se disent prêts à embaucher un salarié expérimenté jusqu à 50 ans 41

42 Discussion Le rôle du médecin du travail et du SST sont éclairés d un jour intéressant Leur intervention est assez peu demandée par les salariés Les employeurs voient en eux un conseil au niveau surtout individuel lors de la survenue des problèmes, et très peu préventivement. Permettent d exprimer la problématique santé et vécu des plus de 50 ans et la mettre dans le débat social Elargit fortement la palette des solutions envisagée par salarié et employeurs, ceci permettant souvent de sortir de la situation subie pour la traiter 42

43 Conclusion Au total, face à ce constat, il semble nécessaire D amorcer, favoriser dans les entreprises un dialogue spécifique sur les problématiques d âge De mieux faire connaître les apports spécifiques du Service de Santé au Travail D utiliser les nouveaux outils apportés par l arrivée de la pluridiciplinarité Enfin et surtout, d adopter des stratégies de prévention primaire pour une plus grande efficacité 43

Enquête sur la formation professionnelle

Enquête sur la formation professionnelle Enquête sur la formation professionnelle Regards croisés DRH / Chefs d entreprise & Jeunes Ce sondage est réalisé par pour l LEVEE D EMBARGO DES A PRESENT 1 Contact BVA : Céline BRACQ, Directrice Adjointe

Plus en détail

Perception des enjeux de santé et de bien-être Maroc Bien-être et santé des DRH marocains 19 décembre 2012

Perception des enjeux de santé et de bien-être Maroc Bien-être et santé des DRH marocains 19 décembre 2012 Perception des enjeux de santé et de bien-être Bien-être et santé des DRH marocains 19 décembre 2012 Un taux de participation record 97% Une excellente représentativité de la fonction RH au Une enquête

Plus en détail

Apport des données EVREST dans l évaluation de la pénibilité des métiers du BTP touchant l épaule et le rachis

Apport des données EVREST dans l évaluation de la pénibilité des métiers du BTP touchant l épaule et le rachis Apport des données EVREST dans l évaluation de la pénibilité des métiers du BTP touchant l épaule et le rachis L.FAUQUEMBERGUE(1), G. ARASZKIEWIRZ (1), C.DEGRASSAT(2) A.LEROYER(3), S.VOLKOFF(4) et les

Plus en détail

Étude CASIM. DRTEFP Inspection médicale du travail de Haute-Normandie DEAUVILLE. Dr Blandine DEVAUX

Étude CASIM. DRTEFP Inspection médicale du travail de Haute-Normandie DEAUVILLE. Dr Blandine DEVAUX DRTEFP Inspection médicale du travail de Haute-Normandie Dr Blandine DEVAUX Étude CASIM 29 èmes journées nationales de santé au travail du BTP DEAUVILLE Contexte 1. Vieillissement de la population salariée

Plus en détail

C. Berthelot, I. Proust, L. Le Yoncourt, M. Cambrelin, F. Lavernhe, C. Chabrol Bordes, S. Yvernault, M. Druet-Cabanac et les membres du GNMST-BTP

C. Berthelot, I. Proust, L. Le Yoncourt, M. Cambrelin, F. Lavernhe, C. Chabrol Bordes, S. Yvernault, M. Druet-Cabanac et les membres du GNMST-BTP Etude de la prévalence des troubles musculo-squelettiques et de la gestion des approvisionnements et des évacuations de déchets de chantier dans les entreprises du bâtiment de moins de 10 salariés C. Berthelot,

Plus en détail

Plan de la présentation. Objectifs. Rappel de la problématique. Profil des employés. Enquête

Plan de la présentation. Objectifs. Rappel de la problématique. Profil des employés. Enquête Plan de la présentation Les difficultés de recrutement et de rétention de la main-d œuvre dans l abattage et la transformation des viandes et de la volaille Par Valérie Lamarche Michel Morisset Rappel

Plus en détail

Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. Résultats du Volet "salariés-parents" 26 avril 2013

Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. Résultats du Volet salariés-parents 26 avril 2013 Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale Résultats du Volet "salariés-parents" 26 avril 2013 Sommaire Note technique 3 Synthèse des enseignements 4 Tableau de bord 6

Plus en détail

ROLE DES PROCHES DANS LE MAINTIEN DANS L EMPLOI. Projet EQUAL, DRTEFP Aquitaine Enquête menée auprès des services de santé au travail Décembre 2007

ROLE DES PROCHES DANS LE MAINTIEN DANS L EMPLOI. Projet EQUAL, DRTEFP Aquitaine Enquête menée auprès des services de santé au travail Décembre 2007 ROLE DES PROCHES DANS LE MAINTIEN DANS L EMPLOI Projet EQUAL, DRTEFP Aquitaine Enquête menée auprès des services de santé au travail Décembre 2007 INTRODUCTION Étude menée dans le cadre du projet «Maladies

Plus en détail

ROLE DU MEDECIN DE SANTE AU TRAVAIL. CIST Thionville Dr Annick FOURRIER-ASTRANSKAS 01 juillet 2014

ROLE DU MEDECIN DE SANTE AU TRAVAIL. CIST Thionville Dr Annick FOURRIER-ASTRANSKAS 01 juillet 2014 ROLE DU MEDECIN DE SANTE AU TRAVAIL CIST Thionville Dr Annick FOURRIER-ASTRANSKAS 01 juillet 2014 ROLE DU MEDECIN «Eviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail» Le Médecin

Plus en détail

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas FERT / Chargé d études sénior 01 44 94 59 62 2 Sondage

Plus en détail

Résultats : «Quelles sont vos perspectives professionnelles 2015?»

Résultats : «Quelles sont vos perspectives professionnelles 2015?» Résultats : «Quelles sont vos perspectives professionnelles 2015?» Fin décembre 2014/Début janvier 2015 1 Contexte Objectifs visés: Relever le moral des cadres en début d année Prendre connaissance des

Plus en détail

Observance par les patients du conseil téléphonique délivré pendant la permanence de soins. Dr Francis BEZON Pr Gilles CLEMENT

Observance par les patients du conseil téléphonique délivré pendant la permanence de soins. Dr Francis BEZON Pr Gilles CLEMENT Observance par les patients du conseil téléphonique délivré pendant la permanence de soins Dr Francis BEZON Pr Gilles CLEMENT Introduction o Le conseil médical téléphonique (CMT) = 56% des appels pendant

Plus en détail

«Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013)

«Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013) 1 «Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013) ANALYSE DES RESULTATS : DOCUMENT DE TRAVAIL Enquête INJEP, réalisée en 2013 1 : questionnaire en ligne auprès de 130 répondants (dont

Plus en détail

Définition du stress

Définition du stress Stress professionnel et Age: Une relation complexe Nathalie Burnay Maître de conférence FUNDP Définition du stress «Le stress survient lorsqu il y a un déséquilibre entre la perception qu une personne

Plus en détail

Observatoire du travail : 8 ème édition La diversité en entreprise

Observatoire du travail : 8 ème édition La diversité en entreprise Climat Social Janvier 2006 Observatoire du travail : 8 ème édition La diversité en entreprise Ce sondage est réalisé pour en partenariat avec I. Méthodologie 2 Méthodologie Échantillon de 1405 salariés

Plus en détail

SURVEILLANCE DES TRAVAILLEURS ET RETOUR EN EMPLOI. Retour sur la pratique de la consultation de pathologie professionnelle

SURVEILLANCE DES TRAVAILLEURS ET RETOUR EN EMPLOI. Retour sur la pratique de la consultation de pathologie professionnelle SURVEILLANCE DES TRAVAILLEURS ET RETOUR EN EMPLOI Retour sur la pratique de la consultation de pathologie professionnelle Nathalie Gréard Psychologue en Santé au Travail CHU Bordeaux LA CONSULTATION DE

Plus en détail

Regards croisés sur la bientraitance. Auto-évaluation établissement

Regards croisés sur la bientraitance. Auto-évaluation établissement Regards croisés sur la bientraitance Auto-évaluation établissement Octobre 2012 Haute Autorité de Santé 2012 Une étude bientraitance est déployée au sein de votre établissement. Cette dernière est organisée

Plus en détail

Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015

Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015 Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015 Sondage réalisé par pour le publié et diffusé par et Publié le 27 mars 2015 Levée d embargo le 27 Mars 2015 06H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

L emploi, les sites Internet et les réseaux sociaux

L emploi, les sites Internet et les réseaux sociaux L emploi, les sites Internet et les réseaux sociaux Phase 2 de l étude : analyse approfondie auprès des entreprises qui embauchent et des actifs en recherche Sondage réalisé par pour Publié le mardi 9

Plus en détail

MAINTENIR DANS L EMPLOI

MAINTENIR DANS L EMPLOI Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 MAINTENIR DANS L EMPLOI un collaborateur handicapé l Les bonnes questions à se poser l Quelles démarches? l Les aides de l Agefiph dont vous pouvez

Plus en détail

Troubles Musculo-Squelettiques et Rachialgies chez les Masseurs- Kinésithérapeutes en France

Troubles Musculo-Squelettiques et Rachialgies chez les Masseurs- Kinésithérapeutes en France Troubles Musculo-Squelettiques et Rachialgies chez les Masseurs- Kinésithérapeutes en France Enquête nationale auprès de 1344 cas M. GONZALEZ*, A. FARRUGIA*, F. HEBTING**, N. BROESSEL*, A. CANTINEAU* *

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MLD/2012-50

Décision du Défenseur des droits n MLD/2012-50 Paris, le Décision du Défenseur des droits n MLD/2012-50 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 rela tive au Défenseur

Plus en détail

- un questionnaire destiné aux fibromyalgiques ayant déjà effectué une cure = 127 réponses ;

- un questionnaire destiné aux fibromyalgiques ayant déjà effectué une cure = 127 réponses ; Association reconnue d Intérêt général et agréée au niveau national par le Ministère de la Santé et des Solidarités agrément n N2006AGD43 - Siret : 50880038000026 Association Loi 1901 n W 751190228 site

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

Sondage pour les 25 ans de l Agefiph :

Sondage pour les 25 ans de l Agefiph : Contacts : Frédéric Dabi, DGA Ifop Magalie Gérard Frederic.dabi@ifop.com Magalie.gerard@ifop.com Sondage pour les 25 ans de l Agefiph : L emploi et les personnes reconnues handicapées : regard croisé dirigeants

Plus en détail

Questionnaire salarié

Questionnaire salarié Qualité de l'enquêteur : Médecin du travail Infirmière Code postal du siège social de l'entreprise : Le salarié appartient-il à une entreprise de moins de 10 salariés? Attention: cette enquête ne concerne

Plus en détail

FONDATION K D URGENCES

FONDATION K D URGENCES FONDATION K D URGENCES LES DIFFICULTES DES FAMILLES MONOPARENTALES - Sondage de l'institut CSA - N 1100500 Avril 2011 Contact : Jérôme Sainte-Marie Directeur du département Politique-Opinion Tel : 01 44

Plus en détail

Les Français et la souffrance au travail. Une enquête Ipsos pour la FNATH Octobre 2012

Les Français et la souffrance au travail. Une enquête Ipsos pour la FNATH Octobre 2012 Les Français et la souffrance au travail Une enquête Ipsos pour la FNATH Octobre 202 Fiche technique Sondage effectué pour : La FNATH Echantillon : 966 personnes, constituant un échantillon national représentatif

Plus en détail

Outil web de sensibilisation à la violence au travail : qu en disent les internautes 18 mois après son lancement?

Outil web de sensibilisation à la violence au travail : qu en disent les internautes 18 mois après son lancement? Montréal, le 27 mai 2016 Outil web de sensibilisation à la violence au travail : qu en disent les internautes 18 mois après son lancement? La violence au travail est une réalité quotidienne dans de nombreux

Plus en détail

COMPARATIF DE L ANALYSE PROSPECTIVE DES METIERS DU BTP ENQUETES EN 2012, 2013 ET 2014

COMPARATIF DE L ANALYSE PROSPECTIVE DES METIERS DU BTP ENQUETES EN 2012, 2013 ET 2014 CPREF BTP ALSACE Commission Paritaire Régionale de l Emploi et de la Formation du Bâtiment et des Travaux Publics d Alsace COMPARATIF DE L ANALYSE PROSPECTIVE DES METIERS DU BTP ENQUETES EN 2012, 2013

Plus en détail

"# "#!! $%##&'(")**+ Cetaf PREMTES, SMTOIF, 13 janvier 2009-1

# #!! $%##&'()**+ Cetaf PREMTES, SMTOIF, 13 janvier 2009-1 ! "# "#!! $%##&'(")**+ Cetaf PREMTES, SMTOIF, 13 janvier 2009-1 $,( Faciliter l accès à la prévention et aux soins des travailleurs en situation de vulnérabilité sociale («travailleurs pauvres») Cetaf

Plus en détail

Introduction. L allocation pour adultes handicapés (AAH) a été revalorisée de 25 % entre 2009 et 2012.

Introduction. L allocation pour adultes handicapés (AAH) a été revalorisée de 25 % entre 2009 et 2012. Introduction La loi n 2005-102 du 11 février 2005, sur l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, a marqué un tournant dans la prise en charge de

Plus en détail

La psychologie du travail au sein des services de santé au travail 26 novembre 2013

La psychologie du travail au sein des services de santé au travail 26 novembre 2013 La psychologie du travail au sein des services de santé au travail 26 novembre 2013 Gisèle Perche, Psychologue du travail MT 71, Service de santé de Saône et Loire Sylvie Trévoizan, Psychologue du travail

Plus en détail

Baromètre d opinion sur le rapport emploi / logement

Baromètre d opinion sur le rapport emploi / logement Baromètre d opinion sur le rapport emploi / logement Regards croisés entreprises / salariés Sondage Ifop pour Action Logement 10 novembre 2015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi - Directeur Général Adjoint

Plus en détail

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Avril 2013 TNS

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Avril 2013 TNS La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les Résultats d étude Avril 01 Rappel méthodologique Enquête réalisée pour April Echantillon Volets Echantillon de 00 dirigeants

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA RENCONTRE

OBJECTIFS DE LA RENCONTRE OBJECTIFS DE LA RENCONTRE Reconnaître les variables de l environnement psychosocial de travail Connaître les risques pour la santé reliés aux contraintes psychosociales de l organisation du travail Connaître

Plus en détail

Les patients face au myélome : vécu, parcours de soin, qualité de vie et relation à l AF3M

Les patients face au myélome : vécu, parcours de soin, qualité de vie et relation à l AF3M Les patients face au myélome : vécu, parcours de soin, qualité de vie et relation à l AF3M Cette étude visait à dresser un état des lieux précis qui prenne en compte la diversité (âge, situation géographique,

Plus en détail

Qualité de vie au travail représentations, vécus et attentes des salariés français octobre 2013

Qualité de vie au travail représentations, vécus et attentes des salariés français octobre 2013 Qualité de vie au travail représentations, vécus et attentes des salariés français octobre 2013 - Auteurs : - Pôle corporate - Qualité de vie - Hélène CHEVALIER - Sandrine LEVY AMON - Christophe PIAR -

Plus en détail

Les patrons de PME, leur entreprise et la crise : le secteur construction / BTP

Les patrons de PME, leur entreprise et la crise : le secteur construction / BTP Les patrons de PME, leur entreprise et la crise : le secteur construction / BTP Enquête réalisée auprès des dirigeants de PME de 1 à 00 salariés Avril 200 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage

Plus en détail

Connaissance du CPF. Février 2015. Etude exclusive du FAFSEA confiée à OpinionWay. Sabine Defrémont, FAFSEA, 01 70 38 38 10

Connaissance du CPF. Février 2015. Etude exclusive du FAFSEA confiée à OpinionWay. Sabine Defrémont, FAFSEA, 01 70 38 38 10 Connaissance du CPF Février 2015 Etude exclusive du FAFSEA confiée à OpinionWay Sabine Defrémont, FAFSEA, 01 70 38 38 10 OpinionWay, 15 place OpinionWay de la République, pour le FAFSEA 75003 Paris. -

Plus en détail

Les jeunes et l emploi public

Les jeunes et l emploi public Les jeunes et l emploi public Une enquête Ipsos/Logica Business Consulting pour Emploipublic.fr et Le Monde Mars 0 Nobody s Unpredictable 0 Ipsos. Fiche technique Sondage effectué pour : Emploipublic.fr

Plus en détail

Profils socio-démographiques des patients venant avec et sans rendez-vous en consultation de médecine générale

Profils socio-démographiques des patients venant avec et sans rendez-vous en consultation de médecine générale Profils socio-démographiques des patients venant avec et sans rendez-vous en consultation de médecine générale Thèse de médecine Esther Batsch Directeurs de thèse: G Lazimi et G Ibanez SFTG Recherche 08

Plus en détail

Les Français et le marché du gaz

Les Français et le marché du gaz Les Français et le marché du gaz Sondage Ifop pour ENI Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Alexandre Bourgine Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com Octobre 2015

Plus en détail

Veuillez noter que cette présentation vous est transmise à titre informatif. Ce document reste la propriété exclusive de Randstad et ne devra en

Veuillez noter que cette présentation vous est transmise à titre informatif. Ce document reste la propriété exclusive de Randstad et ne devra en Veuillez noter que cette présentation vous est transmise à titre informatif. Ce document reste la propriété exclusive de Randstad et ne devra en aucun cas être utilisé ou distribué en dehors de votre entreprise.

Plus en détail

La reprise et la transmission d'entreprises

La reprise et la transmission d'entreprises CSOEC ACFCI APCE Conseil Supérieur de l Ordre Assemblée des Chambres Françaises Agence Pour la des Experts-Comptables de Commerce et d Industrie Création d Entreprises La reprise et la transmission d'entreprises

Plus en détail

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France Sondage réalisé à l occasion du Salon des Entrepreneurs 2010 Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France 21 janvier 2010 - Le Meurice Méthodologie page 2 Méthodologie Étude quantitative réalisée

Plus en détail

Autisme, clichés et préjugés RAPPORT

Autisme, clichés et préjugés RAPPORT Autisme, clichés et préjugés RAPPORT Version n 2 De: Nadia AUZANNEAU et Stéphanie CHARDRON A : Aurélie CAMM-CHAPEL OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 OpinionWay pour

Plus en détail

Branche Aide à domicile - Rapport de branche 2014

Branche Aide à domicile - Rapport de branche 2014 Branche Aide à domicile - Rapport de branche 2014 QUESTIONNAIRE A RETOURNER AVANT LE 15 MARS 2014 3 possibilités de réponse : 1. Par courrier, grâce à l enveloppe T ci-jointe adressée à Infraforces Rapport

Plus en détail

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC Note préalable : Ce rapport a été réalisé à partir du questionnaire élaboré par le Ministère de l Education Nationale. 1 1. La population

Plus en détail

Les rencontres du COREVIH PACA OUEST CORSE

Les rencontres du COREVIH PACA OUEST CORSE Les rencontres du COREVIH PACA OUEST CORSE "Discrimination et état de santé dans l'emploi" Quelle réalité pour les personnes séropositives? Association Le TIPI Marjorie Mailland 26A rue de la bibliothèque,

Plus en détail

PLACE DU SST DANS LE CHAMP. Alcool et travail

PLACE DU SST DANS LE CHAMP. Alcool et travail PLACE DU SST DANS LE CHAMP Alcool et travail Dr M.C SOULA MIRTMO Dr A.GILLET DRTEFP IDF Décembre 2006 Plan 1. Quelques chiffres 2. Rappels chronologiques et juridiques 3. Méthodologie d intervention et

Plus en détail

L entrepreneuriat féminin dans les PME et TPE françaises

L entrepreneuriat féminin dans les PME et TPE françaises L entrepreneuriat féminin dans les PME et TPE françaises Le 16 novembre 2007 L APCE Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d opinion Emmanuel RIVIÈRE / Mathilde TOMMY-MARTIN 01 40 92 46 30 / 44 30

Plus en détail

Les patrons de PME, leur entreprise et la crise

Les patrons de PME, leur entreprise et la crise Les patrons de PME, leur entreprise et la crise Enquête réalisée auprès des dirigeants de PME de à 00 salariés Avril 200 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : CGPME / KPMG Echantillon

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

Le regard des dirigeants d entreprise sur les salariés de plus de 50 ans

Le regard des dirigeants d entreprise sur les salariés de plus de 50 ans Le regard des dirigeants d entreprise sur les salariés de plus de 50 ans Une étude réalisée pour le Ministère de l Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement 20 mars 2007 Méthodologie Un échantillon

Plus en détail

JF/BS N 111228 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Bénédicte Simon Tél : 01 45 84 14 44. pour

JF/BS N 111228 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Bénédicte Simon Tél : 01 45 84 14 44. pour JF/BS N 111228 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Bénédicte Simon Tél : 01 45 84 14 44 pour Les Franciliens et l'annonce de la SNCF relative aux ajustements des horaires des salariés Résultats détaillés

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes 1 Sommaire GUIDE DE REALISATION DU RAPPORT DE SITUATION COMPAREE... 3 Contenu du rapport... 3 La notion

Plus en détail

ORIENTATION PROFESSIONNELLE DE 50 SUJETS PRESENTANT UNE PATHOLOGIE DU MEMBRE SUPERIEUR

ORIENTATION PROFESSIONNELLE DE 50 SUJETS PRESENTANT UNE PATHOLOGIE DU MEMBRE SUPERIEUR ORIENTATION PROFESSIONNELLE DE 50 SUJETS PRESENTANT UNE PATHOLOGIE DU MEMBRE SUPERIEUR O. Delubac - J. Roelandt - M.P. Lehucher-Michel Centre de Consultations de Pathologies Professionnelles (CCPP) AP-HM

Plus en détail

Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire

Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire 1) Pour accéder aux options de sauvegarde et d envoi du questionnaire, veuillez cliquer sur le bouton représenté ci-après, situé en dernière

Plus en détail

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Sondage Ifop pour Théâtre à la Carte Contacts Ifop : Anne-Sophie VAUTREY - Directrice d études Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

SATISFACTION AU TRAVAIL DES PROFESSIONNELS DE SANTE GRILLE DE RECUEIL

SATISFACTION AU TRAVAIL DES PROFESSIONNELS DE SANTE GRILLE DE RECUEIL SATISFACTION AU TRAVAIL DES PROFESSIONNELS DE SANTE GRILLE DE RECUEIL Ce questionnaire aborde différents aspects de votre vie professionnelle ; pour chacun d eux, indiquez si vous l estimez plus ou moins

Plus en détail

REALISATION D UN «DIAGNOSTIC SENIOR» SUR LE BASSIN D EMPLOI DE CARPENTRAS

REALISATION D UN «DIAGNOSTIC SENIOR» SUR LE BASSIN D EMPLOI DE CARPENTRAS Proposition technique : REALISATION D UN «DIAGNOSTIC SENIOR» SUR LE BASSIN D EMPLOI DE CARPENTRAS Action réalisée en partenariat par le Pôle Emploi de Carpentras et le Comité de Bassin d Emploi Pays du

Plus en détail

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants?

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants? assurés à la RAM La RAM est spécialisée dans la gestion du régime obligatoire d assurance maladie des indépendants - artisans, commerçants et professions libérales, pour le compte du Régime Social des

Plus en détail

ANNEXES. Rapport 2010 Médecins SMIBTP. Effectifs et entreprises par médecins. II Visites médicales 2005-2010. Visites médicales 2010 Détail

ANNEXES. Rapport 2010 Médecins SMIBTP. Effectifs et entreprises par médecins. II Visites médicales 2005-2010. Visites médicales 2010 Détail ANNEXES Rapport 2010 Médecins SMIBTP I Effectifs et entreprises par médecins II Visites médicales 2005-2010 III IV Visites médicales 2010 Détail Conclusions professionnelles V Données sur les Inaptitudes

Plus en détail

Les Français et l Hôpital

Les Français et l Hôpital Les Français et l Hôpital Fédération Hospitalière de France / TNS Sofres Avril 2013 En préambule Les objectifs de l enquête : le regard des Français sur l hôpital public en profonde évolution La précédente

Plus en détail

NEGOCIER L ORGANISATION DU TRAVAIL : INVENTER DES DEMARCHES SYNDICALES

NEGOCIER L ORGANISATION DU TRAVAIL : INVENTER DES DEMARCHES SYNDICALES NEGOCIER L ORGANISATION DU TRAVAIL : INVENTER DES DEMARCHES SYNDICALES Récemment, dans un texte : - j ai identifié les souffrances et les modes défensifs que les travailleurs utilisent pour faire face

Plus en détail

Avis d inaptitude, jusqu où les médecins du travail peuvent ils aller?

Avis d inaptitude, jusqu où les médecins du travail peuvent ils aller? Avis d inaptitude, jusqu où les médecins du travail peuvent ils aller? 1 Absence de définition de l aptitude et de l inaptitude dans le Code du travail La limite à ne pas franchir : le secret médical I

Plus en détail

ATTENTES ET DEMANDES DU GRAND PUBLIC VIS A VIS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN REGION CENTRE

ATTENTES ET DEMANDES DU GRAND PUBLIC VIS A VIS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN REGION CENTRE ATTENTES ET DEMANDES DU GRAND PUBLIC VIS A VIS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN REGION CENTRE Synthèse des principaux résultats Conseil Régional du Centre Septembre 2003 BVA OPINION 191 avenue du Général

Plus en détail

IMAGE DES METIERS DU TOURISME. Mars 2013

IMAGE DES METIERS DU TOURISME. Mars 2013 IMAGE DES METIERS DU TOURISME Mars 2013 AMéthodologie page 2 Méthodologie Volet Jeunes de 15 à 25 ans : Echantillon de 519 personnes, représentatif des Français âgés de 15 à 25 ans, constitué selon la

Plus en détail

La première étude nationale sur la Santé et la Qualité de Vie au Travail des personnes en situation de handicap, reconnues ou non

La première étude nationale sur la Santé et la Qualité de Vie au Travail des personnes en situation de handicap, reconnues ou non La première étude nationale sur la Santé et la Qualité de Vie au Travail des personnes en situation de handicap, reconnues ou non 2 Conçu par notre Pôle Recherche et Développement, l Observatoire QualiTHravail

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite

Les Français, l épargne et la retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, l épargne et la retraite Printemps 2016 FD/EP N 113837 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion

Plus en détail

MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL

MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL PRÉAMBULE En concluant le Protocole du 17 juillet 1981 relatif au temps de travail,

Plus en détail

Les Français et les déserts médicaux

Les Français et les déserts médicaux Collectif Inter-associatif Sur la Santé Les Français et les déserts médicaux Octobre 2015 Résultats complets Anne-Laure GALLAY Directrice des études institutionnelles BVA Opinion Thomas Genty Chargé d

Plus en détail

Transitions Professionnelles : Comment accompagner la mobilité externe des salariés? Club RH 2 octobre 2008

Transitions Professionnelles : Comment accompagner la mobilité externe des salariés? Club RH 2 octobre 2008 Transitions Professionnelles : Comment accompagner la mobilité externe des salariés? Club RH 2 octobre 2008 Les transitions professionnelles dans les parcours individuels L accompagnement de la Transition

Plus en détail

Les créateurs d entreprise & la création d emplois

Les créateurs d entreprise & la création d emplois Les créateurs d entreprise & la création d emplois Un sondage exclusif mené par OpinionWay pour Sondage réalisé à l occasion du 18 ème Salon des Entrepreneurs de Paris - 2 & 3 février 2011 au Palais des

Plus en détail

L ARTISANAT EN MOSELLE

L ARTISANAT EN MOSELLE Résultats des enquêtes OPALE L ARTISANAT EN MOSELLE Votre situation économique Situation actuelle Dans les 5 ans Bonne et excellente 27,3% (Lorraine 29%) Amélioration 25,7% (Lorraine 24%) Moyenne 54% (Lorraine

Plus en détail

L INTERET D UNE DEMARCHE ERGONOMIQUE DANS LA PREVENTION DES RISQUES

L INTERET D UNE DEMARCHE ERGONOMIQUE DANS LA PREVENTION DES RISQUES Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Seine-Maritime Service «Santé-Prévention» L INTERET D UNE DEMARCHE ERGONOMIQUE DANS LA PREVENTION DES RISQUES Christophe BERTRAND Ingénieur

Plus en détail

La pratique du médecin du travail en entreprise UNITE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

La pratique du médecin du travail en entreprise UNITE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL La pratique du médecin du travail en entreprise UNITE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Introduction Thèmes Contexte de mon activité de médecin du travail Mission du médecin du travail Travail et santé Les

Plus en détail

GUIDE POUR LE PAIEMENT DES CONSULTATIONS DIETETIQUES Dans les établissements de santé

GUIDE POUR LE PAIEMENT DES CONSULTATIONS DIETETIQUES Dans les établissements de santé GUIDE POUR LE PAIEMENT DES CONSULTATIONS DIETETIQUES Dans les de santé Document élaboré par Jany Malaty-Vaccari membre de la commission hospitalière - Avril 2001 PREAMBULE: page 2 I - Préalable pour la

Plus en détail

3. Analyse exploratoire

3. Analyse exploratoire Bilan de l étude de faisabilité «prévention des traumatismes d origine accidentelle» Mouloud Haddak, INRETS-UMRESTTE 1 / Handicap International 1. Préambule Il faut d abord souligner que cette étude de

Plus en détail

Enquête sur la France des classes moyennes Vague 3

Enquête sur la France des classes moyennes Vague 3 Enquête sur la France des classes Vague 3 Tome 2 : Focus sur l école FD/JF/FG/MCP N 112507 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Jérôme Fourquet / Fabienne Gomant / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008 Evaluation 2008 - Impact et résultats LA REPRISE D ENTREPRISE DANS L ARTISANAT EN LANGUEDOC-ROUSSILLON ET L INTERVENTION DES CHAMBRES DE METIERS

Plus en détail

PROJET RÉGIONAL 2015-2017. Prévention des risques professionnels et santé au travail

PROJET RÉGIONAL 2015-2017. Prévention des risques professionnels et santé au travail PROJET RÉGIONAL 2015-2017 Prévention des risques professionnels et santé au travail RESTITUTION DE L ETUDE DE BESOIN CONTEXTE ET OBJECTIFS Mise en place d une étude de besoin composée d un questionnaire,

Plus en détail

Vulnérabilités énergétiques OPAC 38. C3E 20 février 2014

Vulnérabilités énergétiques OPAC 38. C3E 20 février 2014 Vulnérabilités énergétiques OPAC 38 C3E 20 février 2014 Les partenaires européens du projet Le programme Alpstar «Aller vers la neutralité carbone dans les Alpes par la généralisation des meilleures pratiques»

Plus en détail

Evolutions de l environnement professionnel : Quel impact pour les professions libérales? Conférence du 12 Mai 2011

Evolutions de l environnement professionnel : Quel impact pour les professions libérales? Conférence du 12 Mai 2011 Evolutions de l environnement professionnel : Quel impact pour les professions libérales? Conférence du 12 Mai 2011 CONTEXTE ONE-PL a été créé à l initiative de l UNAPL. l Il a pour objectif de suivre

Plus en détail

BAROMÈTRE IMMOBILIER & CONSTRUCTION

BAROMÈTRE IMMOBILIER & CONSTRUCTION BAROMÈTRE IMMOBILIER & CONSTRUCTION ÉDITO SOMMAIRE Dans le contexte et les difficultés que nous connaissons depuis ces 4/5 dernières années, inquiétude et prudence restent une ligne de conduite fréquemment

Plus en détail

Prévention tertiaire de la désinsertion professionnelle

Prévention tertiaire de la désinsertion professionnelle Session Santé au travail Prévention tertiaire de la désinsertion professionnelle Aurélia PLENET Alliance Montesquieu YST Dr Viviane CORNU Alliance Montesquieu CMIE Contexte de l étude Priorité du maintien

Plus en détail

RESTRICTIONS D APTITUDE MODE D EMPLOI. François GUILLON

RESTRICTIONS D APTITUDE MODE D EMPLOI. François GUILLON RESTRICTIONS D APTITUDE MODE D EMPLOI François GUILLON MOTIVATIONS Qu en est-il de cet outils essentiel à la prévention des risques professionnels? Que modifie le loi du 20 juillet 2011 sur la santé au

Plus en détail

Comment agir pour améliorer la QVT?

Comment agir pour améliorer la QVT? Présentation des résultats du baromètre qualité de vie au travail dans l ESS lors du colloque de l Udess 05 le 14/09/15 à Gap. Les évolutions de l'environnement socio-économique et les transformations

Plus en détail

Devenir des salariés de contrats aidés en CAE et CAV six mois après leur sortie du dispositif en Guadeloupe et Îles du Nord

Devenir des salariés de contrats aidés en CAE et CAV six mois après leur sortie du dispositif en Guadeloupe et Îles du Nord Devenir des salariés de contrats aidés en CAE et CAV six mois après leur sortie du dispositif en Guadeloupe et Îles du Nord DATE DE PARUTION OCTBRE 2009 ANNÉE 2009 Faits marquants : L e s c o n t r a t

Plus en détail

L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014

L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014 L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014 BVA Opinion Adélaïde Zulfikarpasic- Directrice 01 71 16 90 96 Conseil d Orientation pour l Emploi Laurence

Plus en détail

Etude réalisée par le Club Handi Loire Entreprises (MEDEF Loire).

Etude réalisée par le Club Handi Loire Entreprises (MEDEF Loire). INFORMATION ET SENSIBILISATION À LA GESTION DE L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS 1 PRESENTATION DE L ETUDE Le Club Handi Loire Entreprises a souhaité sensibiliser les futurs DRH et Responsables de service

Plus en détail

Plan. Présentation de l étude. Résultats détaillés. Contexte et Objectifs. Fatigue et profil des personnes fatiguées

Plan. Présentation de l étude. Résultats détaillés. Contexte et Objectifs. Fatigue et profil des personnes fatiguées FATIGUE ET SOMMEIL Conférence de presse du 21 Mars 2007 LJ COM Pénélope BRUET / Delphine ERIAU Contact TNS Healthcare Nadia AUZANNEAU / Céline LEROY 01 40 92 45 57 / 24 15 nadia.auzanneau@tns-global.com

Plus en détail

FD/FK N 1-17534 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / François Kraus Tél : 01 45 84 14 44 francois.kraus@ifop.com. pour

FD/FK N 1-17534 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / François Kraus Tél : 01 45 84 14 44 francois.kraus@ifop.com. pour FD/FK N 1-17534 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / François Kraus Tél : 01 45 84 14 44 francois.kraus@ifop.com pour Le regard des Français sur les banques Résultats détaillés Le 23 janvier 2009 Sommaire -

Plus en détail

La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère

La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère Tom Pfeiffer Partner Audit Deloitte Sacha Thill Senior Consultant Operations Excellence & Human Capital Deloitte Soucieuses du bien-être et du développement

Plus en détail

Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité

Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité 1 - INTRODUCTION Bonjour Madame, Monsieur, Je suis Mme / M. de l Institut MV2, nous réalisons une enquête

Plus en détail

LE TÉLÉTRAVAIL. Sylvie Montreuil Département des relations industrielles, Université Laval

LE TÉLÉTRAVAIL. Sylvie Montreuil Département des relations industrielles, Université Laval LE TÉLÉTRAVAIL État de la question et synthèse des résultats d une recherche portant sur les aspects relatifs à la santé et à la sécurité du travail des télétravailleuses et des télétravailleurs Sylvie

Plus en détail

handicap au travail : quels sont Vos droits? comment se déclarer? 34 /

handicap au travail : quels sont Vos droits? comment se déclarer? 34 / 34 / HANDICAP AU TRAVAIL : QUELS SONT VOS DROITS? COMMENT SE DÉCLARER? Grâce à la loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées,

Plus en détail

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES DÉCEMBRE 2014 N 10 SOMMAIRE P.2 LA SITUATION AU REGARD DE L EMPLOI VARIE EN FONCTION DE L AIDE P.3 QUATRE BÉNÉFICIAIRES SUR DIX DÉCLARENT AVOIR FAIT DES CONCESSIONS POUR RETROUVER

Plus en détail