Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme :"

Transcription

1 Mesdames et Messieurs, Au regard d une analyse de la situation des aidants sur le plan national, au regard des rencontres avec les principaux acteurs de l accompagnement des aidants familiaux en Maine et Loire, et en nous appuyant bien évidemment sur les témoignages, réponses recueillies au travers des entretiens et des questionnaires, nous avons réalisé l étude qui vous a été présentée ce matin. Nous nous appuierons sur les résultats pour légitimer l orientation donnée à chacune de nos préconisations. Cette étude globale porte à la fois, rappelons le, sur les aidants familiaux accompagnant des enfants ou des adultes handicapés et sur les aidants de proches vieillissants et dépendants. Ces aidants résident dans le Maine et Loire. Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme : La très grande diversité des situations, liée aux différents statuts des aidants (conjoints, enfants, parents, autres membres de la famille), à la nature de la dépendance et du handicap (inné, acquis, stabilisé, évolutif, physique, mental, psychique, neurologique ), à l origine sociale des aidants, à l antériorité de la situation, Une ambivalence chez les aidants entre l expression de leurs difficultés et le refus de recourir aux aides qui leur sont proposées. Il existe en effet un décalage entre la mise en œuvre de nouveaux dispositifs (exemple : les offres de répit à travers les accueils de jour), issus de mouvements revendicatifs portés par à l origine par des aidants, et leur utilisation réelle par ces derniers. Vous l aurez également compris, nous n avons pas vocation à agir sur le plan national, notre union nationale réalise comme a pu l indiquer Monsieur FONDARD un travail conséquent en la matière. Nous nous restreindrons humblement à la politique départementale même si bien sûr la législation en faveur des personnes handicapées, les dispositifs nationaux en direction des personnes dépendantes, le développement de plans type plan Alzheimer, la politique nationale en faveur des aidants influent largement sur les initiatives départementales. Naturellement, comme vous avez pu vous en rendre compte tout au long de cette journée, des dispositifs existent, des expériences sont initiées, des actions sont engagées et les résultats sont le plus souvent probants, nous parlerons donc le plus souvent d un renforcement du soutien aux aidants. Avant d énumérer les orientations de notre Institution, nous souhaitons signaler une situation relativement enviable sur notre département avec des efforts conséquents en termes d équipements et de services en faveur des personnes âgées dépendantes, et avec un taux globalement élevé d établissements pour les personnes porteuses d un handicap (même si des disparités ou des insuffisances existent) Saluons également un maillage du territoire conséquent en faveur des personnes âgées à travers les CLIC notamment, un tissu associatif mobilisé et actif, une prise en considération des aidants par de nombreuses institutions et une volonté de l ensemble des acteurs locaux de

2 venir en aide aux aidants mais avec cette difficulté cependant, de les toucher et ou de trouver des financements pérennes pour leur venir en aide. Sans pour autant nier les atouts de notre département en la matière, nous avons pu noter au travers des informations recueillies quelques lacunes ou tout au moins quelques faiblesses et, sans avoir la prétention de disposer de remèdes miracles, nous avons le souhait de tendre, ce qui est naturel et légitime, vous en conviendrez, vers un idéal. Venons-en à nos préconisations que nous partagerons entre les préconisations transversales et les préconisations spécifiques. Il convient tout d abord en termes de préconisations transversales de : 1. Médiatiser la politique en faveur des aidants En mobilisant les médias, En reconnaissant et valorisant le rôle des aidants familiaux, En valorisant les initiatives et dispositifs en leur faveur 2. Donner une dimension familiale à l aide aux aidants En soutenant le binôme aidant/aidé En prenant en compte la famille élargie dans l organisation de l aide aux aidants 3. Inscrire l aide aux aidants dans les divers champs qui la concernent : action sanitaire, action sociale, champ du lien et de l insertion social, de l accès à l emploi 4. Piloter, coordonner, mutualiser et mettre en réseau les acteurs, ressources et dispositifs en faveur des aidants : Création d une instance départementale réunissant les têtes de réseau pour Contribuer à recenser et valoriser l existant Organiser l information auprès des aidants Recenser les besoins des aidants Agir en faveur des attentes des aidants

3 5. Appuyer financièrement, techniquement et humainement, et de manière pérenne les acteurs (structures, associations, établissements) et initiatives en faveur des aidants. 6. Privilégier la proximité et la diversité Par la territorialisation : formation des membres des CCAS, élargissement des missions des CLIC sur la question du handicap? À travers la densification et la diversification des interventions à domicile. En ce qui concerne les Préconisations spécifiques En matière d Information/Formation Valider ou organiser de manière systématique un temps d écoute et d information en direction des aidants lors des évaluations à domicile faites par les équipes du Conseil Général et de la MDPH, Poursuivre et développer l information sur les dispositifs d aide aux aidants (aides et compensations financières, services d aide à domicile, accueils de jour, temporaires, offres de loisirs conjoints aidant/aidé, possibilités d aménagement du temps de travail,.) à l exemple de ce que fait la CPAM dans le domaine de l invalidité, Poursuivre et renforcer les formations sur les maladies ou handicaps, les techniques de prise en charge de la personne aidée ( avoir les bons gestes, les bonnes postures.) la communication avec elle, mais aussi sur les techniques de bien être, de gestion du stress en valorisant l expertise des associations de familles, Améliorer l information et les formations : En prenant appui sur un nombre large d acteurs en contact avec les aidants, en complément des CLIC et de la MDPH : Services d aide à domicile, SSIAD, médecins généralistes et spécialistes, CCAS, assistantes sociales CRAM, CAF, MSA, CPAM, EHPAD, établissements médico-sociaux, SAMSAH, Mutuelles, associations de soutien aux malades et à leur famille qui sont autant d interlocuteurs susceptibles d informer et d orienter les aidants, En élaborant un outil territorialisé de type guide / plate forme / site internet pour les aidants et les professionnels/ les acteurs associatifs et en diffusant plus largement le guide de l aidant familial, En complétant les offres de formation par une suppléance de l aidant auprès de l aidé.

4 Sur les formes de répit et de suppléance, Diversifier, qualifier et «densifier» les formes de répit : soutien aux dispositifs de type SAMSAH, SAVS, suppléance à domicile plus diversifiée et pluridisciplinaire dans son contenu à l exemple des équipes pilotes proposées par les SSIAD dans le cadre du Plan Alzheimer ( interventions de professionnels adaptées aux problématiques rencontrées par la personne aidée), renforcement de la formation des professionnels chargés d intervenir à domicile et constitution d équipes spécialisées, soutien aux gardes itinérantes de nuit, expérimentation d un répit 24H/24h, articulation temps de répits / temps de formation et d information ( à partir des EHPAD, des MAS par exemple), augmentation de la dimension thérapeutique des accueils de jour, offre de lieux et d équipes dédiées à cet accueil de jour, avec un nombre de places suffisant pour permettre une offre d accueil par «niveaux» de dépendance, maintien de la personne aidée dans une vie sociale et culturelle ( mobilisation d associations sociales et culturelles, centres sociaux ), Favoriser les formes de répit progressives (ex : permettre aux aidants de rester un temps suffisant dans les structures qui accueillent les personnes aidées ou auprès des professionnels qui vont prendre le relais pour être rassurés avec visites accompagnées des lieux d accueil par exemple ), Soutenir les répits à dimension familiale : répits partagés, offres de repos et offres de loisirs partagés, tels qu ils sont déjà proposés par des associations comme France Alzheimer 49, l AFM.mais aussi potentiellement des SSIAD, Réfléchir aux besoins d accueils ou d accompagnement des personnes âgées qui ne rentrent pas dans les accueils de jour, des personnes adultes en situation de handicap ou de maladie qui ne trouvent pas de réponse actuellement (adultes handicapés atteints de pathologies rares, ou malades d Alzheimer et parkinsoniens jeunes, malades psychiques), Sur les offres de soutien moral et psychologique, Faciliter la mise en lien des aidants entre eux sous des formes variées, (conférences, forums, journée des aidants, petites annonces ) Expérimenter une offre de soutien complémentaire aux groupes de parole existants, qui soit souple (soutien par téléphone, soutien à domicile et personnalisé) portée par des professionnels formés à la gérontologie et aux différentes problématiques du handicap. Sur l offre de soutien en matière de santé Soutenir les actions favorables à un mieux être des aidants (techniques de relaxation, de gestion du stress, ),

5 Améliorer la prise en charge des besoins de repos des aidants (séjours de repos, gardes de nuit à domicile), Sur l Articulation aidants familiaux/aidants professionnels. Promouvoir des temps de formation partagés, d échanges d informations. Toutes ces préconisations s inscrivent dans des problématiques plus larges : celle des moyens financiers et humains consacrés aux aidants, de leur montant, mais aussi celle de l insertion scolaire, sociale et professionnelle des personnes en situation de handicap (accessibilité des lieux de loisirs, accès ou retour à l emploi d un adulte handicapé ), de la qualité de la prise en charge des personnes aidées dans les EHPAD et établissements médicosociaux ( taux d encadrement, qualification des personnels, ) car le bien être des aidants est étroitement lié au bien être de la personne aidée. Le plan solidarité grand âge prévoit notamment le ratio d un professionnel par résident dans les établissements accueillant les personnes les plus dépendantes, un engagement essentiel à respecter, Se posent ainsi les problèmes : De la solvabilisation des familles, du restant à charge, qui est en augmentation et qui peut constituer un frein important dans le recours aux dispositifs de répit ou de soutien, Des droits à la retraite pour les personnes qui arrêtent leur activité pour prendre en charge un enfant ou un adulte dépendant, Du montant des indemnisations des aidants, en particulier dans le cadre de la PCH, dont le montant reste inférieur au SMIC, De l exclusion des conjoints de la possibilité d être salariés pour l aide apportée (sauf si la personne a besoin d un soutien constant dans le cadre de la PCH). Ainsi pouvons-nous résumer les orientations du mouvement familial. Nous espérons qu elles soient désormais relayées et soutenues par chacun de vous pour être prises en considération par les pouvoirs publics. Nous ne doutons pas qu elles sont fidèles aux besoins des aidants et qu elles pourront alimenter d ici peu le futur schéma d action sociale. L Union Départementale des Associations Familiales reste à la disposition de vous tous ici présents, aidants, militants associatifs, professionnels, élus du département. Cette journée doit marquer, si ce n est un tournant, un nouvel élan en matière de renforcement du soutien aux aidants familiaux. Nous vous remercions de votre attention

L EHPAD du Mas Rome : Des réponses adaptées à la dépendance psychique

L EHPAD du Mas Rome : Des réponses adaptées à la dépendance psychique L EHPAD du Mas Rome : Des réponses adaptées à la dépendance psychique 1 Le Centre Communal d Action Sociale Un établissement public communal chargé de la mise en œuvre de la politique de développement

Plus en détail

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique.

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique. Placement en établissement médicalisé ou spécialisé Cette aide permet de faire face à la charge financière importante que représente le placement en établissement spécialisé de l adhérent ou de l ayant

Plus en détail

du 11 décembre 2014 Feuille de route du ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

du 11 décembre 2014 Feuille de route du ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes du 11 décembre 2014 Feuille de route du ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes À la suite de la Conférence nationale du handicap, le ministère des affaires sociales, de la

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé CONVENTION CADRE ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé ENTRE Le Conseil Général des Vosges, 8 Rue de la Préfecture, 88000 EPINAL,

Plus en détail

Le projet associatif décline et précise la raison

Le projet associatif décline et précise la raison association pour adultes et jeunes handicapés du Val-de-Marne Projet associatif Le projet associatif décline et précise la raison d être et les statuts de l association. Il constitue le document de référence

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Service d accompagnement à la vie sociale

CAHIER DES CHARGES Service d accompagnement à la vie sociale CAHIER DES CHARGES Service d accompagnement à la vie sociale 20 février 2013 1 Février 2013 SOMMAIRE I. CONTEXTE 3 II. EXIGENCES REQUISES AFIN D ASSURER LA QUALITÉ DE L ACCOMPAGNEMENT 3 1) Population accompagnée

Plus en détail

Santé des personnes âgées

Santé des personnes âgées Santé des personnes âgées La population française vieillit et l importance numérique des personnes âgées de plus de 60 ans et de plus de 75 ans progressera dans les années à venir, avec l entrée dans le

Plus en détail

Schéma départemental. en faveur des personnes en situation de handicap

Schéma départemental. en faveur des personnes en situation de handicap 1 Schéma départemental en faveur des personnes en situation de handicap pour la période 2014-2015 2 SOMMAIRE Introduction... 3 Orientation n 1... 5 ACTION 1 - Améliorer les actions de prévention... 6 ACTION

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION HÉBERGEMENT EN ÉTABLISSEMENT D ACCUEIL POUR PERSONNES ÂGÉES DOSSIER D INSCRIPTION Vous envisagez de vous inscrire dans un établissement d accueil pour personnes âgées. Afin de faciliter vos démarches,

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Société gérontologique de Normandie Société gérontologique de Normandie 1 Projet Régional de Santé Un ensemble coordonné et structuré

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

L aide aux aidants : vous accompagner au quotidien

L aide aux aidants : vous accompagner au quotidien Du soutien, de l écoute Des associations de malades, de familles ou des services peuvent vous apporter un soutien et une écoute ainsi que des réponses aux questions que vous vous posez sur la maladie,

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

Plan Local de Santé Publique

Plan Local de Santé Publique Plan Local de Santé Publique Martigues/Port-de-Bouc n 2 2010-2013 Axes et Objectifs prioritaires Atelier Santé Ville Martigues/Port-de-Bouc PLSP2 - Juin 2010 Axes prioritaires (Sont mentionnés en vert

Plus en détail

Juillet 2010. CREAHI Aquitaine ARS Aquitaine - 1 -

Juillet 2010. CREAHI Aquitaine ARS Aquitaine - 1 - Juillet 2010-1 - Sommaire Contexte et objectifs 4 1. Aspects méthodologiques 5 1.1 - Période de couverture du schéma 5 1.2 - Pilotes de la démarche et Comité de pilotage 6 1.3 - Accompagnement de la démarche

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Home Economics présentation de la politique du Conseil Général du Bas-Rhin en faveur des personnes âgées 18 octobre 2013 Mieux répondre aux

Plus en détail

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Définition du travail de l assistant de service social Dans une démarche éthique et déontologique, l assistant de service social agit avec les personnes, les familles,

Plus en détail

Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais. : première étape vers une démarche territoriale de santé. Mai 2010

Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais. : première étape vers une démarche territoriale de santé. Mai 2010 Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais : première étape vers une démarche territoriale de santé Mai 2010 Sommaire La méthodologie Les caractéristiques des acteurs interrogés Les problématiques pointées

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

ALZHEIMER Malades, familles, entourage, le Conseil général est à vos côtés

ALZHEIMER Malades, familles, entourage, le Conseil général est à vos côtés ALZHEIMER Malades, familles, entourage, le Conseil général est à vos côtés Quand la mémoire vacille Souvenirs enterrés, mémoire défaillante, oubli des gestes d autonomie les plus élémentaires, la maladie

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

Les Orientations Médico- Sociales Adultes

Les Orientations Médico- Sociales Adultes Les Orientations Médico- Sociales Adultes 22/10/2013 MDPH 59 1 mdph59 Compétences et Missions de la CDAPH Orientation de la personne en situation de handicap Désignation des types d établissements ou services

Plus en détail

Bien vieillir dans l Eure

Bien vieillir dans l Eure Bien vieillir dans l Eure Quelques chiffres - Statistiques démographiques 84 179 personnes âgées de + de 65 ans (recensement INSEE 2006) soit 14, 83% de la population euroise 1 français sur 2 aura + de

Plus en détail

II. LES AXES DE TRAVAIL COMPLÉMENTAIRES PROPRES AU TERRITOIRE DE SANTÉ N 8

II. LES AXES DE TRAVAIL COMPLÉMENTAIRES PROPRES AU TERRITOIRE DE SANTÉ N 8 II. LES AXES DE TRAVAIL COMPLÉMENTAIRES PROPRES AU TERRITOIRE DE SANTÉ N 8 THÉMATIQUE N 8. L AMÉLIORATION DE L ACCOMPAGNEMENT DU HANDICAP, DE LA PERTE D AUTONOMIE, DES DÉPENDANCES ET DU VIEILLISSEMENT

Plus en détail

2012-2016. Shéma départemental de l autonomie

2012-2016. Shéma départemental de l autonomie 2012-2016 Shéma départemental de l autonomie Schéma départemental de l autonomie en direction des personnes âgées et des personnes en situation de handicap SCHÉMA DÉPARTEMENTAL DE L AUTONOMIE Cahier n

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL

ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL EXPERIENCES PROFESSIONNELLES Détail des expériences Responsable qualité association secteur SMS : - Conception, mise en œuvre, animation et

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

Le Service Social Hospitalier. en Cancérologie. Formation des IDE aux soins de support

Le Service Social Hospitalier. en Cancérologie. Formation des IDE aux soins de support Le Service Social Hospitalier en Cancérologie Formation des IDE aux soins de support 25 et 26 février 2010 Les missions du S.S.H Cadre légal : le décret 93-652 du 26 mars 1993. Aider les personnes, familles

Plus en détail

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Bilan national de l enquête d activité 2012 Les plateformes d accompagnement et de répit Bilan national de l enquête d activité 2012 I 2 I DGCS

Plus en détail

Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire

Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire E.H.P.A.D E.H.P.A.D (Etablissement d hébergement pour personnes agées dépendantes) Un

Plus en détail

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE DOSSIER DE PRESSE 11 FÉVRIER 2014 Contacts Presse : Burson Marsteller I & E Courriel : tanaquil.papertian@bm.com Tanaquil PAPERTIAN Téléphone : 01

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME

PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME SYNTHESE DES PROPOSITIONS D ACTIONS DU GROUPE 2 Version 2 intégrant propositions du COPIL du 30/01/2014 (actions 10 à 15) «FACILITER LA MISE EN ŒUVRE DU PARCOURS DE

Plus en détail

Sur les Foyers et Résidences Sociales de Seine-Maritime

Sur les Foyers et Résidences Sociales de Seine-Maritime DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE REFERENTIEL «ACCOMPAGNEMENT A L INTEGRATION ET A L ACCES AU DROIT COMMUN DES RESIDENTS» Sur les Foyers et Résidences Sociales de Seine-Maritime 1 Sommaire

Plus en détail

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale,

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale, Vous êtes un professionnel du corps médical ou des services sociaux, vous travaillez au sein d un établissement spécialisé, vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou

Plus en détail

Schéma départemental Autonomie 2013-2017. axes stratégiques. Conseil général des Pyrénées-Atlantiques

Schéma départemental Autonomie 2013-2017. axes stratégiques. Conseil général des Pyrénées-Atlantiques Schéma départemental Autonomie 2013-2017 axes stratégiques Conseil général des Pyrénées-Atlantiques Éditorial Un nouveau chemin vers l autonomie L espérance de vie augmente et modifie les structures démographiques

Plus en détail

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre.

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. 1 Qu est-ce qu un aidant familial Une personne qui vient en aide, à titre non professionnel

Plus en détail

Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94. Bonjour,

Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94. Bonjour, Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94 Bonjour, Je me présente : J ai une formation de base d ergothérapeute et d infirmièreassistante sociale spécialisée en psychiatrie et comme pour faire, j ai

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Tampon dateur de la MDPH Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH N 13788*01 A - Identification de l enfant ou de l adulte concerné par la demande Nom de naissance : Nom d épouse ou nom d usage : Prénom(s)

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

Actu Formation - VAE

Actu Formation - VAE Réforme du diplôme d état d éducateur de Jeunes Enfants (DEEJE) Référentiels Arrêté du 16/11/2005, JO du 25/11/05 Pour rappel le DEEJE réformé par le décret du 3 novembre 2005 est dorénavant considéré

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

Présentation MFAM 2013

Présentation MFAM 2013 Présentation MFAM 2013 1 Présentation générale 2 Qui sommes nous? une entreprise de droit privé un organisme mutualiste à but non lucratif implanté en Maine et Loire et en Mayenne siège à Angers / délégation

Plus en détail

Accessibilité. Mots-clés de l aide à l autonomie

Accessibilité. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Accessibilité L accessibilité désigne «la conception de produits, d équipements, de programmes et de services qui puissent être utilisés par tous, dans la mesure du possible,

Plus en détail

SANTE AU TRAVAIL. Incapacité MODE D EMPLOI. 1 salarié sur 25 est victime d un accident du travail ou d une maladie professionnelle.

SANTE AU TRAVAIL. Incapacité MODE D EMPLOI. 1 salarié sur 25 est victime d un accident du travail ou d une maladie professionnelle. SANTE AU TRAVAIL Consolidation Incapacité CRP 1 salarié sur 25 est victime d un accident du travail ou d une maladie professionnelle. Dans 1 cas sur 10, la victime perd une partie de ses capacités fonctionnelles

Plus en détail

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan au 30 Septembre 2009

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan au 30 Septembre 2009 Syndicat mixte du Pays des Vallées des Gaves PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS Bilan au 30 Septembre 2009 QU EST CE QUE LE PIG ADAPTATION DU LOGEMENT

Plus en détail

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé Rappel : contexte et objectif Mobilisation des élus de la ville du Creusot face au risque de désertification médicale Volonté d élaborer un projet de santé global, mobilisateur, à l échelle du bassin de

Plus en détail

R.A.M. Relais Assistants Maternels. outil technique à usage des professionnels

R.A.M. Relais Assistants Maternels. outil technique à usage des professionnels R.A.M. Relais Assistants Maternels Un lieu d informations, de rencontres et d échanges au service des parents, des jeunes enfants, des professionnels de l accueil de la Petite Enfance outil technique à

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

Schéma départemental d organisation sociale et médico-sociale. Volet «Personnes âgées/personnes handicapées» 2012/2016

Schéma départemental d organisation sociale et médico-sociale. Volet «Personnes âgées/personnes handicapées» 2012/2016 Schéma départemental d organisation sociale et médico-sociale Volet «Personnes âgées/personnes handicapées» 2012/2016 «Personnes handicapées» Bilan de la mise en œuvre du volet 2007-2011 et état des lieux

Plus en détail

VIE QUOTIDIENNE et DROITS SOCIAUX DES JEUNES ADULTES en situation de handicap. Sophie MENU - Assistante sociale Réseau VADLR Juin 2014

VIE QUOTIDIENNE et DROITS SOCIAUX DES JEUNES ADULTES en situation de handicap. Sophie MENU - Assistante sociale Réseau VADLR Juin 2014 VIE QUOTIDIENNE et DROITS SOCIAUX DES JEUNES ADULTES en situation de handicap Sophie MENU - Assistante sociale Réseau VADLR Juin 2014 PLAN L accès à la majorité, le changement de statut - 18 ans la majorité

Plus en détail

Espace Économique Européen. Maison Départementale des Personnes Handicapées Mutualité Sociale Agricole Majoration Tierce Personne

Espace Économique Européen. Maison Départementale des Personnes Handicapées Mutualité Sociale Agricole Majoration Tierce Personne Page 2 Depuis le 1 er janvier 2009, la CDAPH peut être amenée à se prononcer en même temps sur une éventuelle Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé ou une orientation professionnelle. Aides

Plus en détail

SCHÉMA RÉGIONAL D ORGANISATION MEDICO- SOCIALE

SCHÉMA RÉGIONAL D ORGANISATION MEDICO- SOCIALE Projet régional de santé d Alsace 2012-2016 SCHÉMA RÉGIONAL D ORGANISATION MEDICO- SOCIALE et PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D AUTONOMIE Sommaire OBJET DU SCHEMA

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Présentation PLUS D'INFOS. Crédits ECTS : 60

Présentation PLUS D'INFOS. Crédits ECTS : 60 LICENCE PROFESSIONNELLE INTERVENTION SOCIALE : ACCOMPAGNEMENT DE PUBLICS SPÉCIFIQUES PARCOURS GESTIONNAIRE EN INTERVENTION SANITAIRE ET SOCIALE EN GÉRONTOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme :

Plus en détail

Sommaire. État des lieux P. 4. Carte des EHPAD P. 6. Priorités stratégiques P. 7. En Bref P. 10. Perte d'autonomie, que faire? P.

Sommaire. État des lieux P. 4. Carte des EHPAD P. 6. Priorités stratégiques P. 7. En Bref P. 10. Perte d'autonomie, que faire? P. 1 Sommaire État des lieux P. 4 Carte des EHPAD P. 6 Priorités stratégiques P. 7 En Bref P. 10 Perte d'autonomie, que faire? P. 11 3 État des lieux 1. État des lieux démographique, social et sanitaire

Plus en détail

Mots clés : psychiatrie, santé mentale, planification, concertation, allocation de ressources, handicap psychique.

Mots clés : psychiatrie, santé mentale, planification, concertation, allocation de ressources, handicap psychique. Ministère de la Santé et des Solidarité Direction des établissements et services médico-sociaux DIRECTION DE L HOSPITALISATION ET DE L ORGANISATION DES SOINS Sous-direction de l organisation du système

Plus en détail

LE GUIDE DES AIDES ET DES SERVICES LA SAVOIE. POUR LA VIE.

LE GUIDE DES AIDES ET DES SERVICES LA SAVOIE. POUR LA VIE. PERSONNES HANDICAPÉES LE GUIDE DES AIDES ET DES SERVICES LA SAVOIE. POUR LA VIE. SOMMAIRE 04 Handicap et personnes handicapées en Savoie : quelques repères 06 MDPH : mode d emploi 08 Faire reconnaître

Plus en détail

DES FACILITES ET DES DIFFICULTES D AIDE A DOMICILE

DES FACILITES ET DES DIFFICULTES D AIDE A DOMICILE DES FACILITES ET DES DIFFICULTES D AIDE A DOMICILE Marie-Odile COTTIN Directrice Association ASSAD du Pays de Rennes En 1954, les premiers services d aide ménagère en faveur des personnes âgées sont créés.

Plus en détail

Conseil Général de la Haute-Corse. Schéma départemental en faveur des personnes en situation de handicap

Conseil Général de la Haute-Corse. Schéma départemental en faveur des personnes en situation de handicap Conseil Général de la Haute-Corse Schéma départemental en faveur des personnes en situation de handicap Sommaire I. Introduction... 4 1. Rappel général... 5 2. Eléments de méthodologie... 6 II. Etat des

Plus en détail

Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales.

Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales. Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales. 1 Les outils de mesure existants et description du handicap épileptique Il ne s agit pas ici de mesurer

Plus en détail

1. Procédure d admission

1. Procédure d admission Direction générale de l action sociale SD2/SD3 Document de travail MESURE 18 : HEBERGEMENT DES MALADES JEUNES ADMISSION D UNE PERSONNE AGEE DE MOINS DE 60 ANS DANS UN ETABLISSEMENT POUR PERSONNES HANDICAPEES

Plus en détail

GCSMS du Pays Mellois

GCSMS du Pays Mellois Groupement de Coopération Sociale et Médico-Sociale du Pays Mellois Le Groupement de Coopération Sociale et Médico-Sociale GCSMS du Pays Mellois GCSMS du Pays Mellois -- EHPAD «Fondation Dussouil» - 1

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. maintien à domicile personnes âgées - handicapées. Aide à domicile

LIVRET D ACCUEIL. maintien à domicile personnes âgées - handicapées. Aide à domicile C E N T R E C O M M U N A L A C T I O N S O C I A L E LIVRET D ACCUEIL maintien à domicile personnes âgées - handicapées Aide à domicile Portage de repas Téléalarme 1 SOMMAIRE AVANT-PROPOS L aide à domicile

Plus en détail

Cahier de références

Cahier de références 39, avenue Charles Flahault - BP 4128 34091 Montpellier cedex 5 04 99 23 23 70 gerontoclef@inserm.fr Habilitation Anesm n H-10-581 Organisme de formation n 91 34 07221 34 Cahier de références Janvier 2015

Plus en détail

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale Livret de prestations Maison départementale des personnes handicapées Vous informer, vous orienter, évaluer vos besoins, suivre vos prestations Maison départementale des personnes handicapées PYRÉNÉES-ATLANTIQUES

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile Seniors Eléments d état des lieux Un vieillissement rapide D'un point de vue démographique, le Jura se situe à un niveau intermédiaire par rapport aux autres départements métropolitains français : la part

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LA MODERNISATION ET LE DEVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LA MODERNISATION ET LE DEVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LA MODERNISATION ET LE DEVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE VU l article L. 118-1 du code du travail ; VU la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la

Plus en détail

ALZHEIMER. Malades, familles, entourage, le Conseil général est à vos côtés

ALZHEIMER. Malades, familles, entourage, le Conseil général est à vos côtés ALZHEIMER Malades, familles, entourage, le Conseil général est à vos côtés Quand la mémoire vacille Souvenirs enterrés, mémoire défaillante, oubli des gestes d autonomie les plus élémentaires, la maladie

Plus en détail

Circulaire DGAS/SDA n o 2002-595 du 10 décembre 2002 relative aux maisons relais NOR : SANA0230597C

Circulaire DGAS/SDA n o 2002-595 du 10 décembre 2002 relative aux maisons relais NOR : SANA0230597C MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DU TRAVAIL ET DE LA SOLIDARITÉ Secrétariat d Etat à la lutte contre la précarité et l exclusion MINISTÈRE DE L ÉQUIPEMENT, DES TRANSPORTS, DU LOGEMENT, DU TOURISME ET DE

Plus en détail

CONFERENCE ALZHEIMER VENDREDI 24 OCTOBRE 2008

CONFERENCE ALZHEIMER VENDREDI 24 OCTOBRE 2008 CONFERENCE ALZHEIMER VENDREDI 24 OCTOBRE 2008 DONNEES DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE Echantillon de 1 145 personnes entre le 1 er janvier et le 30 avril 2007 sur le département des Hauts-de- Seine Profil

Plus en détail

SOCIALE AU SERVICE DES SALARIÉS

SOCIALE AU SERVICE DES SALARIÉS L ACTION SOCIALE AU SERVICE DES SALARIÉS Une difficulté passagère? Faites appel à l action sociale Maternité, chômage, divorce, handicap, retraite, dépendance Chaque moment sensible de la vie suscite des

Plus en détail

Innovation Capital annonce le lancement du fonds d investissement sectoriel SISA dédié à la filière Silver économie

Innovation Capital annonce le lancement du fonds d investissement sectoriel SISA dédié à la filière Silver économie Innovation Capital annonce le lancement du fonds d investissement sectoriel SISA dédié à la filière Silver économie Paris, le 25 février 2014 Innovation Capital, société de capital investissement fondée

Plus en détail

LES NOUVEAUX SERVICES «De la téléalarme sociale à la téléassistance multiservices»

LES NOUVEAUX SERVICES «De la téléalarme sociale à la téléassistance multiservices» LES NOUVEAUX SERVICES «De la téléalarme sociale à la téléassistance multiservices» Dr Christophe Boutineau Secrétaire Général AFRATA Président Filassistance Services (Groupe CNP Assurances / CDC) «Profession:

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES Les différents interlocuteurs... 4 Les aides à la personne... 5 Les aides associatives à la personne... 12

TABLE DES MATIÈRES Les différents interlocuteurs... 4 Les aides à la personne... 5 Les aides associatives à la personne... 12 Édition 2011 TABLE DES MATIÈRES 2 A. Les différents interlocuteurs... 4 1- Les assistantes sociales...4 2- Les assistantes polyvalentes de secteur...4 B. Les aides à la personne... 5 1- La CPAM...5 2-

Plus en détail

Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels

Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels Les Relais assistants maternels (Ram) ont été créés en 1989 par la Caisse Nationale des Allocations Familiales. L existence et les missions des

Plus en détail

La santé des jeunes Rhônalpins en insertion

La santé des jeunes Rhônalpins en insertion La santé des jeunes Rhônalpins en insertion Diagnostic commun et actions partenariales URML, URHAJ et MFRA CRDSU (centre de ressources et d'échanges pour le développement social urbain) 12 octobre 2012

Plus en détail

Guide des aidants familiaux de la Haute Gironde

Guide des aidants familiaux de la Haute Gironde SAINT-CIERS- SUR-GIRONDE Guide des aidants familiaux de la Haute Gironde BLAYE SAINT- SAVIN BOURG SAINT-ANDRE- DE-CUBZAC Avant-Propos Aider une personne malade, âgée ou en situation d handicap n est pas

Plus en détail

PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS DE LA PERTE D AUTONOMIE

PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS DE LA PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D AUTONOMIE 2012-2016 Actualisation septembre 2012 L ACTUALISATION DU PRIAC 2012/2016 : les principes Rappel de la définition

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

Votre «proche» souffre de troubles psychiques, l UNAFAM peut vous aider

Votre «proche» souffre de troubles psychiques, l UNAFAM peut vous aider Votre «proche» souffre de troubles psychiques, l UNAFAM peut vous aider Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques Tel : 05 61 48 11 56 - Mail : 31@unafam.org

Plus en détail

Synthèse 2008-2013. Département de l Indre. Schéma Gérontologique. Bien vieillir dans l Indre

Synthèse 2008-2013. Département de l Indre. Schéma Gérontologique. Bien vieillir dans l Indre Synthèse Département de l Indre Schéma Gérontologique 2008-2013 Bien vieillir dans l Indre 2 chéma Gérontologique Édito Véritable outil de pilotage départemental de politique publique, le schéma gérontologique

Plus en détail

SITUATION PROFESSIONNELLE N 11 :

SITUATION PROFESSIONNELLE N 11 : SITUATION PROFESSIONNELLE N 11 : Vous êtes en PFMP à l ESAT (Etablissement et Service d Aide par le Travail) l EPI sur Avignon. Vous êtes en relation avec des jeunes adultes handicapés provenant de structures

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

Éditorial Un guide précieux pour mieux aider ses proches

Éditorial Un guide précieux pour mieux aider ses proches Éditorial Un guide précieux pour mieux aider ses proches Il n est rien de plus naturel que d aider sa famille et ses proches. Rien de plus noble et de plus respectable que de rester aux côtés d une personne

Plus en détail

COMMENT UTILISER LE QUESTIONNAIRE?

COMMENT UTILISER LE QUESTIONNAIRE? COMMENT UTILISER LE QUESTIONNAIRE? Objectif et finalité de la démarche Ce questionnaire s adresse à tous les usagers de la maison départementale des personnes handicapées qui souhaitent exprimer leur opinion

Plus en détail

ENQUÊTE 2010 SUR LES SERVICES D ACCOMPAGNEMENT SOCIAL

ENQUÊTE 2010 SUR LES SERVICES D ACCOMPAGNEMENT SOCIAL 42, rue de Marseille 69007 LYON Tel : 04 72 71 96 99 Fax : 04 72 73 09 02 E-mail : mais@mais.asso.fr Web : www.mais.asso.fr ENQUÊTE 2010 SUR LES SERVICES D ACCOMPAGNEMENT SOCIAL complémentaire sur les

Plus en détail

de la Guadeloupe et des Iles du Nord

de la Guadeloupe et des Iles du Nord DISCOURS DE Monsieur Maurice DACCORD Secrétaire Général de l Agence Nationale des Services à la Personne EN CLOTURE DU 1 ER SALON DES SERVICES A LA PERSONNE DE LA GUADELOUPE ET DES ILES DU NORD JEUDI 1

Plus en détail

Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes de Saint Pierre Sur Dives "La Mesnie"

Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes de Saint Pierre Sur Dives La Mesnie Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes de Saint Pierre Sur Dives "La Mesnie" PROJET DE VIE ASSOCIATIF ALAPA 2014-2019 Projet approuvé en Conseil de Vie Sociale le Projet approuvé

Plus en détail

Repères. Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère

Repères. Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère Repères Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère Une Caisse Unique......pour un Département Unique Créée en 2009, la Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère est un organisme multi branches

Plus en détail

Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013

Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013 Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013 Vous vivez à domicile mais vous souhaitez être aidé dans votre quotidien. Bien vivre dans son logement : Le maintien à domicile peut être facilité

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

SOLIDARITÉS PROFESSIONS SOCIALES

SOLIDARITÉS PROFESSIONS SOCIALES MINISTÈRE DU TRAVAIL DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ Direction générale de l action sociale Sous-direction de l animation territoriale et du travail social Bureau des professions sociales et

Plus en détail