Rapport annuel 2014 nnuel A apport R

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport annuel 2014 nnuel A apport R"

Transcription

1 Rapport annuel 2014

2 Sommaire 2 Interview croisée de Pierre Berger, président-directeur général 6 Le Groupe 8 Eiffage dans le monde 10 Chiffres clés Gouvernance 14 Bourse et actionnariat 16 Construction 18 Travaux publics 20 Énergie 22 Concessions 23 APRR 25 Goyer 26 Panorama 48 Innovations 50 En route vers le futur 52 Eiffage, précurseur et acteur de la ville durable 54 L îlot Allar, un écoquartier exemplaire 56 Le numérique, levier de performance 58 L offre Eiffage 60 L offre intégrée, une carte maîtresse d Eiffage 62 Eiffage, le BTP haute couture 64 Le grand international, nouveau moteur d Eiffage 66 Énergie en Afrique : un enjeu de développement 68 Immobilier : un modèle économique conforté 70 Production d énergie : savoir-faire pointus et énergies plurielles 72 Quarante ans d expérience et une offre complète dans le nucléaire 74 Exploitation et maintenance, la transversalité au service de la performance 76 Maquette numérique : Eiffage monte en puissance 78 Eiffage, acteur du Grand Paris, un projet historique 80 Hommes et femmes d Eiffage 82 Challenge des métiers Eiffage : le savoir-faire et l excellence à l honneur 84 L université Eiffage, un dispositif stratégique 86 Une offre de formation adaptée 88 La sécurité, un objectif prioritaire 90 L actionnariat salarié au cœur de l identité d Eiffage 92 Développement durable 94 Stratégie pour un aménagement soutenable 96 Construire autrement, une approche pluridisciplinaire 98 La performance énergétique, entre expertise et innovation 100 Réduire l empreinte écologique 102 Préparer l avenir 104 Préserver ses valeurs 106 Élargir l empreinte sociétale 108 Informations générales et éléments financiers

3 Profil 1 Façonner le quotidien comme l exceptionnel 14 Md de chiffre d affaires en ,8 Md * de carnet de commandes au 1 er janvier collaborateurs au 31 décembre 2014 (hors intérimaires) chantiers par an Eiffage se distingue en France et dans le monde par l exceptionnelle diversité de ses compétences et de ses savoir-faire techniques. Le Groupe est présent dans la construction, l immobilier, la route, le génie civil, la construction métallique, l énergie, les concessions et les partenariats public-privé. Il s appuie sur l expertise de plus de collaborateurs pour réaliser chantiers par an. Eiffage se distingue aussi par son actionnariat salarié, un modèle inégalé en Europe, avec près de salariés et anciens salariés qui détiennent 25,3 % du capital. Modèle qui contribue à son indépendance, garantie de sa stabilité. Le Groupe a compris et mesuré les enjeux écologiques et sociétaux, allant jusqu à se doter de son propre laboratoire de recherche en développement urbain durable, Phosphore, et s engage, au travers de la Fondation Eiffage, à apporter sa contribution à des associations d intérêt général. Eiffage a souvent ouvert la voie. Sa créativité tire son imagination vers le haut pour en faire un Groupe innovant, en phase avec les enjeux de son époque. * Chiffre non audité.

4 2 Rapport Annuel Eiffage 2014 Eiffage prend le chemin du développement à l international Pierre Berger, le président-directeur général d Eiffage, souhaite qu Eiffage monte en puissance à l international. Plusieurs collaborateurs de différents pays dans lesquels le Groupe est implanté l ont interviewé sur ce thème le 11 mars Une première. CHRISTOPH BLECKMANN, gérant d Élomech, filiale allemande d Eiffage Énergie. Quelle est votre stratégie pour mener l internationalisation d Eiffage? PIERRE BERGER : Le bilan solide du Groupe nous permet d amplifier notre développement à l international dans tous nos métiers, de la construction aux concessions. Nous suivons deux voies. Les projets clés en main, en association avec une entreprise locale implantée dans le pays concerné, et la croissance externe, c est-à-dire le rachat par Eiffage d une entreprise de construction locale en fort développement. Ainsi, en dehors d Europe, nous avons fait l acquisition en 2014 et début 2015 de deux entreprises spécialisées dans la construction de ponts, ICCI en Amérique du Nord (Canada) et Puentes y Torones en Amérique du Sud (Colombie). Pour créer plus de valeur, nous devons apporter à ces nouvelles entreprises l expertise technique de notre Groupe, sa capacité à manager des grands projets, le cas échéant ses ressources financières et, naturellement, ses exceptionnelles ressources humaines. En Pologne, nous avons démarré en 2014 la construction clés en main de l un des plus grands centres commerciaux du pays en combinant les ressources locales du Groupe Eiffage Polska avec celles des équipes françaises d Eiffage Construction Grands Projets. CHRISTOPH BLECKMANN. Quelles synergies peuvent être générées par les différentes branches d Eiffage dans les pays où le Groupe est déjà implanté? P.B. : En France, j encourage beaucoup les offres intégrées Eiffage qui, en réunissant plusieurs expertises du Groupe, nous permettent d être performants techniquement et compétitifs financièrement. Elles nous valent de réaliser, par exemple, le nouveau centre de recherche mondial de l entreprise Michelin en Auvergne. L implication d ouvriers et d ingénieurs d Eiffage sur tous les corps d état nous permet un strict respect du planning sans subir les aléas classiques de la sous-traitance. Mais, en dehors de la France et de la Belgique, nous ne sommes pas encore assez développés dans tous nos métiers pour être en capacité de proposer de telles offres. Cela ne se fera que dans un second temps. ANGEL VICENTE COTILLAS SORIA, directeur technique d Eiffel Iberica. Il y a trois ans, vous privilégiiez l Afrique et le Moyen-Orient. Pourquoi avoir mis le cap sur l Amérique? P.B. : L Afrique, où nous réalisons déjà près de 300 millions d euros de chiffre d affaires, reste une priorité. Nous souhaitons accélérer notre développement sur ce continent, en particulier dans le domaine de la production et de la distribution de l énergie électrique qui devient son principal défi. Pour autant, rien ne nous empêche de saisir des opportunités comme nous l avons fait au Canada et en Colombie, deux pays qui prévoient des investissements importants dans les infrastructures. Nous allons d ailleurs accélérer en réalisant d autres acquisitions dans plusieurs pays. L Asie est le seul continent où il sera compliqué pour Eiffage de se développer à grande échelle compte tenu de notre très faible implantation et de la concurrence de très nombreuses entreprises locales. ANGEL VICENTE COTILLAS SORIA. Quels sont vos critères pour réaliser des acquisitions? P.B. : Je souhaite rencontrer des dirigeants passionnés par leurs chantiers, qui s appuient sur leurs propres bureaux d études et équipes de travaux et qui ne pratiquent pas la sous-traitance en cascade. Chez ICCI, comme chez Puentes y Torones, les conducteurs de travaux et une partie importante des ouvriers sont salariés de ces deux entreprises. Nous n achèterons pas non plus d entreprises qui exerceraient hors de France un métier que l on ne connaît pas. Nous pouvons grandir à l international sur les métiers existants du Groupe. Ils sont déjà très nombreux.

5 Interview 3 Pierre Berger, président-directeur général d Eiffage. Christoph Bleckmann, gérant d Élomech, filiale d Eiffage Énergie en Allemagne. BARTLOMIEJ KLOS, directeur région Nord d Eiffage Polska Budownictwo. Sur quels points forts voulez-vous miser? P.B. : Eiffage s est forgé une solide réputation dans la construction d ouvrages d art avec le viaduc de Millau. Nous ne sommes toutefois pas les seuls à posséder ce savoir-faire. En revanche, notre expertise dans la construction métallique est assez unique, Eiffage Métal est numéro un en Europe. Les métiers de l énergie sont aussi porteurs. Nous travaillons sur plusieurs affaires de construction de centrales de production d énergie dans le monde. Dans tous les cas, la marque Eiffage doit être synonyme pour nos clients de qualité, de respect de délai et de budget. En résumé, le haut de gamme, ou pour reprendre une expression française «la haute couture» des métiers de la construction ou, en général, des infrastructures. BARTLOMIEJ KLOS, Souhaitez-vous vous développer dans la promotion immobilière en Pologne, un pays en pleine évolution? P.B. : La promotion immobilière procure des marges plus importantes que dans les travaux, mais c est une activité qui demande de lourds investissements en trésorerie et qui est risquée en cas de retournement de marché. Aussi, en Pologne, nous allons procéder par étape tout en restant prudents dans ce domaine. BELINDA HAYES, contrôleur de gestion, filiale canadienne ICCI. Eiffage souhaite-t-il exporter son savoir-faire dans les grands projets clés en main, les partenariats public-privé et les concessions? P.B. : Le Canada a lancé un important plan d investissement dans les infrastructures. L implantation des équipes d ICCI au Canada va permettre à Eiffage d accéder à ces nouvelles affaires. Nous souhaitons bien sûr développer avec ICCI des affaires de ponts classiques mais aussi, et en parallèle, mener des partenariats publicprivé ou des concessions qu ICCI ne pourrait réaliser seule. Il s agit d un partenariat gagnant-gagnant. ICCI, dont le chiffre d affaires atteint 100 millions de dollars canadiens, a une grande marge de progression. BELINDA HAYES. Les collaborateurs d ICCI peuvent-ils venir en France pour se perfectionner? P.B. : L université Eiffage propose des formations dédiées aux cadres internationaux, associant toutes les équipes nécessaires à la réalisation d un projet : responsables financiers, ingénieurs ou juristes. La formation permet de se familiariser avec la conduite des projets clés en main. Ces formations nous permettront de partager des cultures, des valeurs, des modes d organisation de telle sorte qu au Canada, comme en Espagne, en Allemagne ou en Belgique, nous gérions les risques, la trésorerie, les ressources humaines de la même manière. Nous

6 4 Rapport Annuel Eiffage 2014 Angel Vicente Cotillas Soria, (à gauche) directeur technique d Eiffel Iberica en Espagne et Didier Pawlaczyk, chef de district de l Aube APRR Rhin. Johan Van den Broeck, directeur de projets Benelux, Eiffage Concessions. voulons conjuguer les talents de nos équipes au lieu de seulement les juxtaposer. ALIOUNE BADIANE, directeur d exploitation d Eiffage Sénégal. Eiffage Sénégal, qui est capable de fédérer d autres filiales du Groupe maîtrisant les travaux de haute technicité, est-il pour vous un modèle de développement? P.B. : Réponse, oui! Embaucher, former et développer localement les métiers du Groupe est la méthode la plus solide pour assurer notre expansion. Le Sénégal, où Eiffage est implanté depuis 89 ans, est une base très solide. Nous pouvons nous appuyer sur cette implantation pour mener des grands projets avec les ressources françaises comme c est le cas pour l autoroute de Dakar qui est un succès exceptionnel. À titre d exemple, nous sommes en discussion avec la Société nationale d électricité du Sénégal afin de construire une centrale thermique. C est une diversification nouvelle pour Eiffage au Sénégal. ALIOUNE BADIANE. L autoroute de Dakar est une réalisation exemplaire. Est-il possible de dupliquer cette concession dans d autres pays d Afrique? P.B. : L Afrique a bien des défis à relever en termes d infrastructures routières. Les grandes capitales sont très embouteillées. L autoroute de Dakar est montrée en exemple par les bailleurs de fonds. Plus de véhicules l empruntent chaque jour un trafic dix fois supérieur à celui enregistré sur un nouveau tronçon d autoroute en France! Dans ce domaine, Eiffage est fidèle à sa réputation, celle d un Groupe capable de réaliser des premières mondiales (ou des premières locales) comme le viaduc de Millau ou le stade Pierre-Mauroy à Villeneuve d Ascq. Nous aimerions bâtir deux autres autoroutes à péage, au Bénin et au Ghana. Le processus de développement est long mais je suis certain qu il va aboutir, fort de notre succès à Dakar. JOHAN VAN DEN BROECK, directeur de projets Benelux, Eiffage Concessions. Les PPP ou les concessions peuvent-ils être un vecteur de développement à l international pour Eiffage? P.B. : Nous avons acquis en France, où nous comptons une trentaine de PPP ou concessions en portefeuille, une bonne capacité à gagner ces affaires et pouvons exporter cette expertise. Il s agit d opérations complexes qui demandent la mise en œuvre de savoir-faire très diversifiés. C est une bonne façon de développer le Groupe dans un secteur où les concurrents de premier plan sont plus rares. JOHAN VAN DEN BROECK. Est-il indispensable de s associer avec un partenaire local pour les grands projets à l international? P.B. : C est un préalable indispensable pour pouvoir mobiliser un outil de production local de qualité. En effet, le succès d un chantier est certes lié à l ingénierie et à la

7 Interview 5 Bartlomiej Klos, directeur région Nord d Eiffage Polska Budownictwo. Belinda Hayes, contrôleur de gestion, filiale canadienne ICCI et Alioune Badiane, directeur d exploitation d Eiffage Sénégal participent à l interview en visio conférence. conception, mais aussi à l environnement local qui, dans nos métiers, est essentiel pour assurer le succès d une opération. DIDIER PAWLACZYK, chef de district de l Aube APRR Rhin, ancien chef de district à Dakar au Sénégal. L internationalisation d Eiffage peut-elle faire évoluer le Groupe dans ses pratiques? P.B. : Nous allons évoluer dans les mentalités, la formation des équipes, la manière d appréhender les risques. Nous allons apprendre aussi à travailler, nous parler, nous encourager à distance. En revanche, les valeurs du Groupe, que nous encourageons et avons développées ensemble, resteront inchangées. Je veux, par exemple, parler de l exemplarité, l honnêteté, la transparence, la rigueur et le courage. DIDIER PAWLACZYK. J ai passé cinq ans au Sénégal. Quand il y avait des bugs, nous avons dû innover pour mettre en place les systèmes d exploitation. P.B. : À l export, en effet, vous êtes «seul sur le bateau». Vous ne pouvez pas toujours compter sur la réactivité immédiate de vos collègues français. L export est une bonne école pour apprendre tous les domaines d expertise nécessaires à la vie et au développement d une entreprise. DIDIER PAWLACZYK. L actionnariat salarié est une valeur forte chez Eiffage. Est-il envisageable d y faire participer les salariés partout dans le monde? P.B. : Près de 30 % du capital d Eiffage appartient à ses salariés, un fait unique en Europe pour un groupe de cette taille. Je souhaite que toutes les filiales y soient associées. Chaque année, un nouveau pays intègrera ce dispositif, en commençant, je l espère, par l Allemagne dès l année prochaine. Nous ferons cela progressivement. La France propose un régime fiscal favorable pour développer l actionnariat salarié. Cela doit aussi être le cas dans les pays dans lesquels nous souhaitons le développer. DIDIER PAWLACZYK. Eiffage compte son propre laboratoire de recherche en développement urbain durable Phosphore et construit l îlot Allar, un écoquartier exemplaire à Marseille. Peut-on exporter ce modèle dans d autres pays? P.B. : Nous avons remporté en groupement un appel d offres au Kazakhstan, à Astana, pour sensibiliser les Kazakhs à l intérêt des bâtiments à faible consommation d énergie. Il y a une demande dans le monde entier, et notamment en Europe, pour bâtir des quartiers plus respectueux de l environnement. Nous inviterons des représentants de collectivités locales étrangères à Marseille pour leur faire découvrir notre savoir-faire et les inciter à nous confier des quartiers équivalents à l étranger.

8 Campus Eiffage de Vélizy-Villacoublay (Yvelines). Cyrille Dupont

9 LE GROUPE 8 Eiffage dans le monde 10 Chiffres clés Gouvernance 14 Bourse et actionnariat 16 Construction 18 Travaux publics 20 Énergie 22 Concessions 23 APRR 25 Goyer

10 8 Rapport Annuel 2014 Eiffage dans le monde Présent dans près de 70 pays CANADA Chiffre d affaires 2014 à l international 2,4 Md +8,5 % par rapport à ,7 % du chiffre d affaires 2014 réalisé hors de France pour les branches Travaux MEXIQUE GUADELOUPE MARTINIQUE S GUINÉE-BI G Commandes à l international 2,3 Md en 2014 COLOMBIE BRÉSIL GUYANE FRANÇAISE Nombre de collaborateurs hors de France au 31 décembre 2014 CHILI

11 Implantations Eiffage dans le monde 9 SUÈDE FINLANDE SUÈDE FINLANDE DANEMARK RUSSIE POLOGNE PAYS-BAS ROYAUME-UNI BELGIQUE ALLEMAGNE LUXEMBOURG DANEMARK SLOVAQUIE RUSSIE SUISSE POLOGNE ROUMANIE PAYS-BAS UNI BELGIQUE ALLEMAGNE ESPAGNE ITALIE LUXEMBOURG GRÈCE PORTUGAL SLOVAQUIE SUISSE KAZAKHSTAN ROUMANIE CRÈTE MAURITANIE MAROC ITALIE GRÈCE ALGÉRIE CRÈTE LIBYE MALI ALGÉRIE SÉNÉGAL LIBYE BURKINA-FASO GUINÉE-BISSAU QATAR GUINÉE CONAKRY TOGO NIGÉRIA ABU DHABI CAMEROUN MALI CÔTE D IVOIRE BÉNIN GUINÉE GHANA ÉQUATORIALE BURKINA-FASO TOGO NIGÉRIA GABON CONGO-BRAZZAVILLE CAMEROUN IRE BÉNIN GUINÉE GHANA ÉQUATORIALE KENYA ANGOLA GABON CONGO-BRAZZAVILLE IRAK ARMÉNIE OUZBÉKISTAN KENYA MOZAMBIQUE IRAK ARMÉNIE QATAR ABU DHABI INDE MAYOTTE LA RÉUNION SRI LANKA KAZAKHSTAN OUZBÉKISTAN ÎLE MAURICE INDONÉSIE CHINE INDE HONG KONG TAIWAN SRI LANKA PHILIPPINES CHINE JAPON HONG KONG TAIWAN PHILIPPINES INDONÉSIE JAPON ANGOLA MAYOTTE ÎLE MAURICE MOZAMBIQUE LA RÉUNION AFRIQUE DU SUD NOUVELLE CALÉDONIE AFRIQUE DU SUD

12 10 Chiffres clés 2014 Rapport Annuel Eiffage M de chiffre d affaires en 2014 Chiffre d affaires consolidé par nature d activité (H.T.) (en millions d euros) Variation Construction (+0,5 %) Travaux publics (-6,1 %) Énergie (-4,2 %) Métal (-2,2 %) Total Travaux (-3,3 %) Concessions (+5,2 %) Total Groupe (-1,9 %) dont France (-3,9 %) deurope (hors France) (+9,1 %) dinternational (hors Europe) (+4,2 %) Répartition par activité du chiffre d affaires 2014 MÉTAL 6 % ÉNERGIE 22 % CONCESSIONS 17 % CONSTRUCTION 27 % TRAVAUX PUBLICS 28 % Chiffre d affaires consolidé (en millions d euros) Résultat opérationnel courant (en millions d euros) ,9 % ,2 % Résultat net, part du Groupe (en millions d euros) Variation du BFR (en millions d euros) ,0 % : génération de trésorerie - : consommation de trésorerie

13 Le Groupe 11 Marges opérationnelles Croissance continue du résultat opérationnel (en millions d euros) et de la marge opérationnelle du Groupe (en %) sur cinq ans ,6 % 9,2 % 8,5 % 7,8 % 8 % Travaux Concessions ,2 % ,1 % 41,4 % 3,2 % 3,3 % 40,4 % 2,5 % 2,3 % 2,8 % 38,9 % Endettement net (1) (en millions d euros) Carnet de commandes (2) (en milliards d euros) M ,8 13,5 12,2 11,7 11,8 Déc Déc Déc Déc Déc Déc Déc Déc Déc Déc (1) Hors juste valeur de la dette CNA et des swaps. (2) Chiffres non audités.

14 12 Gouvernance Rapport Annuel Eiffage 2014 Une équipe de direction déterminée à relever de nouveaux défis Comité exécutif 1 PIERRE BERGER, président-directeur général d Eiffage, président de la branche Énergie 2 CHRISTIAN CASSAYRE, directeur financier d Eiffage 3 MICHEL GOSTOLI, président de la branche Construction 4 JACQUES HUILLARD, directeur 5 MARC LEGRAND, président d Eiffage Rail Express 6 PHILIPPE NOURRY, président-directeur général d APRR et directeur général d AREA 7 MAX ROCHE, directeur général adjoint d Eiffage, en charge des Concessions 8 JEAN-LOUIS SERVRANCKX, président de la branche Travaux Publics Le comité exécutif définit et met en œuvre la stratégie générale du Groupe. Réuni deux fois par mois, il suit les performances et les résultats des différentes branches, pilote les projets stratégiques, fixe les objectifs consolidés, décide des priorités et s assure du bon fonctionnement du Groupe.

15 Le Groupe Conseil d administration PIERRE BERGER, président-directeur général d Eiffage JEAN-FRANÇOIS ROVERATO, vice-président administrateur référent BÉATRICE BRÉNÉOL, présidente de la Sicavas Eiffage 2000 et du FCPE Eiffage Actionnariat THÉRÈSE CORNIL, ancienne présidente du Conseil national de valorisation ferroviaire (CNVF) LAURENT DUPONT, administrateur représentant des salariés actionnaires BRUNO FLICHY, président d honneur et administrateur du Crédit du Nord JEAN-YVES GILET, directeur exécutif de Bpifrance Investissement JEAN GUÉNARD, président d Eiffaime MARIE LEMARIÉ, directeur des investissements de Groupama DOMINIQUE MARCEL, président-directeur général de la Compagnie des Alpes DEMETRIO ULLASTRES, président de Accesos de Madrid C.E.S.A. CAROL XUEREF, secrétaire général d Essilor International SA Le conseil d administration est représentatif de l ensemble des actionnaires. Il détermine les orientations de l activité du Groupe et veille à leur mise en œuvre. Il est composé de douze membres nommés pour trois ans dont le mandat est renouvelé par roulement. Le conseil se réunit au minimum cinq fois par an.

16 14 Bourse et actionnariat Rapport Annuel Eiffage 2014 Résultat net et dividende net par action (en euros) 90,0 87,1 87,1 89,4 92,3 2,67 2,36 2,59 1,20 1,20 1,20 2,96 1,20 3,10 1,20 Nombre d actions en millions Résultat net par action (part du Groupe) Dividende net par action PLACE DE COTATION Euronext Paris Compartiment A CODE ISIN FR ÉLIGIBLE AU PEA ET AU SRD INDICES SBF 120 CAC Mid 60 Euronext FAS IAS CODES Bloomberg : FGR FP Reuters : FOUG. PA Performance du titre Eiffage depuis janvier 2014 (rebasé SBF 120 et ICB Construction & Materials) Actionnariat au EIFFAIME 5,3 % BLACKROCK 6,5 % ACTIONS EN PROPRE 3,4 % PUBLIC 40 % Action Eiffage Indice SBF 120 ICB Construction & Materials Moyenne mensuelle des échanges quotidiens du titre Eiffage depuis janvier 2014 (sur Euronext Paris) SALARIÉS 25,3 % BPI FRANCE 19,5 %

17 Le Groupe Actionnariat salarié : un investissement durable La campagne de souscription au FCPE Eiffage Actionnariat a été un succès en collaborateurs ont souscrit, soit de plus qu en 2013, pour un montant total de près de 103 millions d euros, en hausse de 43 millions d euros par rapport à l année précédente. L opération s est traduite par la création de 2,8 millions d actions Eiffage, soit 3,17 % du capital. La campagne 2014 a été marquée par l ouverture de la souscription à Clemessy, ainsi qu aux filiales en Belgique, au Luxembourg et au Sénégal. Le très bon niveau de participation de l ensemble des entités du Groupe, en France comme à l étranger, a conforté encore l actionnariat salarié qui permet à Eiffage de préserver son indépendance et sa cohésion, tout en assurant sa pérennité et son développement. FCPE EIFFAGE ACTIONNARIAT AUGMENTATION DE CAPITAL PORTANT SUR UN MAXIMUM DE ACTIONS NOUVELLES RÉSERVÉES AUX SALARIÉS PÉRIODE DE SOUSCRIPTION Du 12 mars au 4 avril 2014 COLLABORATEURS CONCERNÉS Les salariés de toutes les entités du Groupe ayant adhéré au Plan d épargne Groupe CONDITIONS D INVESTISSEMENT Transfert d intéressement, de participation, versement personnel, réinvestissement d actions disponibles. Option d avance sur salaire, sans frais, de 800 euros maximum, remboursable sur huit mois. 15 Carte d identité de l actionnariat salarié 2014 Souscripteurs 2014 Répartition des nouveaux souscripteurs 2014 Nombre de souscripteurs* Part de souscripteurs* (en % des salariés éligibles) Montant de la souscription* (en millions d'euros) 63 % 103 Part du capital détenu par les salariés 25,30 % NOMBRE TOTAL ETAM FRANCE INTERNATIONAUX OUVRIERS FRANCE *Uniquement sur le fonds FCPE. DONT NOUVEAUX CADRES FRANCE Investissement (détail par source de financement et par année)* (en millions d euros) Souscription (détail par branche d activité et par année)* (en millions d euros) Apport personnel Avance Eiffage 3 6 Intéressement Participation Réinvestissement Total *Uniquement sur le fonds FCPE Eiffage Construction Eiffage Travaux Publics Eiffage Énergie Eiffage Métal 4 4 APRR Holding 3 3 International 2 Salariés n appartenant plus au Groupe ** 3 Total * Uniquement sur le fonds FCPE. ** Information non disponible avant l année 2014.

18 16 Construction Rapport Annuel Eiffage 2014 La branche Construction réunit l ensemble des métiers de l aménagement urbain, la promotion immobilière, la construction, la maintenance et les travaux services. Riche de la diversité de ses expertises, la branche se distingue par son offre globale et maîtrisée qu elle met en œuvre notamment sur des opérations complexes. Acteur reconnu dans tous les secteurs, la branche Construction exerce ses activités tant pour des donneurs d ordres publics que privés. Elle veille, avec l ensemble de ses collaborateurs, à apporter à ses clients une réponse sur mesure et un suivi adapté pour chaque projet. Performance énergétique, innovation, qualité, respect des coûts et des délais sont les maîtres mots qui guident son action au quotidien. Nous sommes toujours plus forts sur nos cœurs de métier. La branche Construction résiste remarquablement dans un environnement difficile. Nous sommes fiers de l année 2014, même si certaines régions ou certains pays ont pu souffrir. Nos bureaux d études et nos équipes techniques se montrent plus que jamais capables de trouver les bonnes solutions pour mener des projets dans des environnements complexes. Eiffage Construction Grands Projets, qui constitue une direction à part entière au même titre que les autres directions régionales, est l un de nos piliers pour réaliser les offres intégrées. Au-delà, notre remarquable travail de diversification paye, sachant que nos régions sont autonomes sur leurs marchés et leur maillage territorial est particulièrement efficace pour saisir les opportunités de prises d affaires. Le secteur public représente 40 % de notre activité, grâce notamment au logement social. En immobilier, notre chiffre d affaires, porté par le résidentiel et la diversification des produits, a progressé de 11,8 % à 740 millions d euros. L intégration très forte des équipes immobilier et des bureaux d études construction nous procure un avantage majeur sur le marché dans le contexte économique actuel. Nos unités de travaux services, qui assurent des petits travaux tous corps d état en neuf comme en rénovation, en s appuyant sur des équipes de compagnons pluridisciplinaires, s avèrent très rentables. En parallèle, depuis de nombreuses années, nous menons un travail de fond sur la productivité et la compétitivité. Cette démarche que nos collaborateurs se sont appropriée porte ses fruits. En 2015, nous allons continuer à développer notre réseau dans les pays où nous sommes déjà présents et monter en puissance dans l immobilier au Benelux et en Pologne, où, comme en France, nous intégrons construction et promotion pour obtenir la meilleure efficacité. Nous souhaitons aussi progresser par croissance externe soit pour nous adjoindre des activités complémentaires comme cela a été le cas en 2014 avec le rachat d une entreprise à Anvers spécialisée dans la dépollution industrielle, soit en étoffant encore notre maillage local, et envisageons, ainsi, d acquérir des entreprises en Belgique et en Pologne. En parallèle, nous poursuivons notre effort de prospective en Afrique, notamment au Gabon et en Côte d Ivoire. Michel Gostoli, président de la branche Construction

19 Le Groupe 3,7 Md de chiffre d affaires en collaborateurs 4,7 Md * de carnet de commandes (au 1 er janvier 2015) Collège Simone-Veil à Aulnay-sous-Bois, livré pour la rentrée scolaire 2014, un des huit collèges réalisés pour le Conseil Général de Seine-Saint-Denis. Anthony Béchu Studio 15 Thierry Favatier Le Salon Opéra, classé monument historique, de l Hôtel InterContinental Paris-Le Grand à Paris, a retrouvé tout son lustre grâce aux équipes de Pradeau & Morin. * Chiffre non audité. Eiffage Aménagement et Eiffage Immobilier ont remporté en décembre 2014 la réalisation de la Cité internationale de la gastronomie et du vin de Dijon (Côte-d Or), ainsi qu un écoquartier de 640 logements.

20 18 Travaux publics Rapport Annuel Eiffage 2014 La branche Travaux Publics regroupe les métiers de la route, du génie civil et du métal. Elle dispose d une palette complète de savoir-faire en matière de conception-construction routière et ferroviaire, génie civil, assainissement, terrassement et construction métallique qui lui permet de mener à bien des projets de toute taille, depuis l opération la plus simple jusqu aux projets clés en main les plus complexes. La branche, qui promeut au quotidien l excellence dans l acte de construire, entend plus que jamais demeurer l entrepreneur préféré de ses clients, tant dans la sphère publique que privée. Promouvoir l excellence dans l acte de construire pour demeurer l entrepreneur préféré de nos clients aura marqué un point d orgue pour la branche Travaux Publics avec la fin des travaux de terrassement et de construction d ouvrages d art sur la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire, le plus important chantier jamais réalisé par Eiffage. Autre réussite majeure, nos équipes de génie civil ont remporté, avec le prolongement de la ligne 14 du métro, un premier contrat d envergure dans le cadre du projet stratégique du Grand Paris. Pour être plus efficaces, nous avons réuni les équipes génie civil et terrassement en région et adapté, en parallèle, notre organisation dans la route face à la contraction de la commande publique. Nos sociétés de spécialités oil and gas, hydraulique, rail, réhabilitation d ouvrages, qui requièrent les mêmes méthodes de pilotage, ont été rapprochées. Les équipes grands projets et les bureaux de méthodes et d études de prix ont été renforcés pour monter en puissance dans les projets clés en main. Les équipes d Eiffage Métal ont été intégrées à la branche et les réorganisations amorcées au second semestre 2014 seront poursuivies pour redonner à l entreprise sa vocation conquérante, et proposer des offres haut de gamme à forte valeur ajoutée. Le redressement des filiales européennes est, pour sa part, bien engagé. Nous avons poursuivi, avec détermination et prudence, notre redéploiement à l international en suivant une double stratégie : acquisitions dans les pays matures et développement de projets dans les pays émergents. D ores et déjà, nous avons signé plusieurs opérations en Côte d Ivoire, au Togo, au Congo, et au Sénégal et, procédé mi-2014 et début 2015, au rachat des entreprises canadienne ICCI et colombienne Puentes y Torones, spécialisées dans les ouvrages d art. D autres cibles sont actuellement en cours d évaluation, qui pourraient se concrétiser dans les prochains mois. Nous nous préparons, enfin, à exporter notre savoir-faire routier. Forts de nombreux brevets, nous jouissons, en effet, d une excellente réputation dans ce domaine sur la scène internationale. Jean-Louis Servranckx, président de la branche Travaux Publics

Rapport annuel 2014 nnuel A apport R

Rapport annuel 2014 nnuel A apport R Rapport annuel 2014 Sommaire 2 Interview croisée de Pierre Berger, président-directeur général 6 Le Groupe 8 Eiffage dans le monde 10 Chiffres clés 2014 12 Gouvernance 14 Bourse et actionnariat 16 Construction

Plus en détail

RAZEL-BEC et le groupe FAYAT acteurs sur le marché des PPP

RAZEL-BEC et le groupe FAYAT acteurs sur le marché des PPP Travaux souterrains Génie civil industriel Ouvrages d art Infrastructures linéaires Barrages Travaux maritimes et fluviaux Environnement et qualitatif Génie urbain Travaux Publics RAZEL-BEC, expert en

Plus en détail

LA VOLONTÉ D ENTREPRENDRE UNE HISTOIRE CENTENAIRE

LA VOLONTÉ D ENTREPRENDRE UNE HISTOIRE CENTENAIRE LA VOLONTÉ D ENTREPRENDRE UNE HISTOIRE CENTENAIRE La volonté d entreprendre est la marque du Groupe GCC : elle correspond parfaitement à notre état d esprit et à la force d engagement des femmes et des

Plus en détail

VOTRE PARTENAIRE FERROVIAIRE POUR DES SOLUTIONS DURABLES

VOTRE PARTENAIRE FERROVIAIRE POUR DES SOLUTIONS DURABLES VOTRE PARTENAIRE FERROVIAIRE POUR DES SOLUTIONS DURABLES À PROPOS DE TUC RAIL TUC RAIL est un bureau d ingénierie et de Project Management spécialisé en technologie ferroviaire. Nous sommes une filiale

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011 Réunion actionnaires Strasbourg 14 décembre 2011 Sommaire Général A la découverte d Edenred Stratégie Dernières tendances et perspectives 2011 Réunion actionnaires 14 décembre 2011 - Strasbourg 2 Sommaire

Plus en détail

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés.

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. 2 3 E.ON, une dimension internationale Un grand énergéticien privé Né en 2000, le groupe E.ON est devenu

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le 25 février 2015 - INFORMATION - PRESSE Résultats du premier semestre 2014-2015 Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le chiffre d affaires du

Plus en détail

Résultats semestriels 2014. Réunion analystes financiers du 27 août 2014

Résultats semestriels 2014. Réunion analystes financiers du 27 août 2014 Résultats semestriels 2014 Réunion analystes financiers du 27 août 2014 Faits marquants du semestre Pierre Berger Président-directeur général EIFFAGE 1 er SEMESTRE 2014 Faits marquants Endettement du Groupe

Plus en détail

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles Chiffre d affaires 3M 2014 Le Patio, Le Patio, Lyon Lyon - - Villeurbanne CB 21, La Défense Un bon début d année 6 mai 2014 Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité 7 000 m² loués à La Défense

Plus en détail

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Communiqué de presse 4 mai 2012 Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Entre le 1 er avril 2011 et le 31 mars 2012, Alstom a enregistré

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Présentation des Résultats 2006

Présentation des Résultats 2006 Présentation des Résultats 2006 Réunion SFAF du 28 mars 2007 Une année 2006 brillante en terme de résultats Aubay a encore sur performé son marché sur tous les indicateurs : Un CA de 120,8 M en croissance

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI ****** MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN PROCESSUS PREPARATOIRE DE LA TROISIEME CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Composez le futur de votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

Résultats annuels 2006 et perspectives. SQLI, solutions et services e-business 3 avril 2007

Résultats annuels 2006 et perspectives. SQLI, solutions et services e-business 3 avril 2007 Résultats annuels 2006 et perspectives SQLI, solutions et services e-business 3 avril 2007 Résultats annuels 2006 mardi 3 avril 2007 Présentation et positionnement du Groupe Sqli Faits marquants et résultats

Plus en détail

Résultats semestriels 2007 et perspectives. SQLI, solutions et services e-business 17 septembre 2007

Résultats semestriels 2007 et perspectives. SQLI, solutions et services e-business 17 septembre 2007 Résultats semestriels 2007 et perspectives SQLI, solutions et services e-business 17 septembre 2007 Résultats semestriels 2007 lundi 17 septembre 2007 Résultats semestriels 2007 Stratégie et modèle économique

Plus en détail

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine Generali Espace Lux Au service de la structuration de votre patrimoine Vous recherchez des solutions pour optimiser la structuration de votre patrimoine ou vous accompagner dans votre mobilité? Generali

Plus en détail

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior Pour un travail mobile, à distance, collaboratif ClubMelchior Il était une fois...... aux portes des Monts et Coteaux du Lyonnais, Charly a le charme d un village et le potentiel d une ville, situé à 14

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

GFI Informatique confirme la solidité de sa croissance avec un chiffre d affaires du 3 ème trimestre 2008 en hausse :

GFI Informatique confirme la solidité de sa croissance avec un chiffre d affaires du 3 ème trimestre 2008 en hausse : COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 6 novembre 2008 GFI Informatique confirme la solidité de sa croissance avec un chiffre du 3 ème trimestre 2008 en hausse : globale : +13,5% organique : +5,5% 3 ème Trimestre

Plus en détail

EXPERTS MONDIAUX EN TRAITEMENT DE L EAU

EXPERTS MONDIAUX EN TRAITEMENT DE L EAU PAGE 1 ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES 2015 EXPERTS MONDIAUX EN TRAITEMENT DE L EAU Déclarations prospectives PAGE 2 Certains renseignements et déclarations contenus dans cette présentation concernant

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant.

Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant. Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant. Nous possédons l expérience et les compétences nécessaires pour offrir à nos clients

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 3 novembre 03 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES RÉSULTATS DU TROISIÈME TRIMESTRE ET DES NEUF PREMIERS MOIS 03 POURSUITE AU TROISIÈME TRIMESTRE DES TENDANCES CONSTATÉES AU DEUXIÈME TRIMESTRE - BONNE

Plus en détail

Eutelsat Communications

Eutelsat Communications Eutelsat Communications Réunion Actionnaires à Aix les Bains Le 17 juin 2013 Lisa Finas Relations Investisseurs Agenda Eutelsat et le monde du satellite L activité du Groupe Eutelsat Une performance financière

Plus en détail

Résultats du 1er trimestre 2014 de Numericable Group

Résultats du 1er trimestre 2014 de Numericable Group Communiqué de presse 13 mai 2014 Résultats du 1er trimestre 2014 de Numericable Group Progression de la base totale d abonnés de 4,3% et de l ARPU à 42,1 5,4 millions de foyers déjà équipés en fibre optique

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Annecy, le 10 février 2015 DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Un budget 2015 de 155 M, dont un programme de travaux de 70 M avec le maintien d un haut niveau d investissements

Plus en détail

440 hectares 2 milliards d euros

440 hectares 2 milliards d euros EUROSITY EUROSITY, UNE PLATEFORME SINO-EUROPéENNE UNIQUE EN EUROPE Une plateforme innovante de coopération industrielle, commerciale et académique, d une ampleur sans précédent, entre la France et la Chine,

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Bienvenue chez Bürkert Bürkert, le partenaire idéal de votre réussite. Quel que soit votre problème en matière de fluidique, nous mettons tout en œuvre pour vous apporter la solution

Plus en détail

INNOVATION. Dans le design et développement,

INNOVATION. Dans le design et développement, NOTRE ENGAGEMENT AVEC LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET DURABLE DE LA CLIMATISATION NOUS PERMET D OFFRIR DES SOLUTIONS INTEGRALES DE QUALITE A NOS PROJETS ET SERVICES. NOTRE INGENIERIE INCORPORE LE DEGRE

Plus en détail

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Prospective des dispositifs médicauxm : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Dominique Carlac h - Directrice Générale D&C LYON 19 Bd Deruelle 69 003 Lyon Tél :

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Les 9, 10 et 11 octobre 2014

Les 9, 10 et 11 octobre 2014 Les 9, 10 et 11 octobre 2014 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Sommaire 1. QU EST CE QUE LE BATIMENT?... 3 Qu entend on concrètement par «Bâtiment»? Erreur! Signet non défini. Bâtiment ou

Plus en détail

Alphonse Chaumette et sa femme. depuis 4 générations dans le département de l Allier où elle exerce des activités de maçonnerie et de béton armé.

Alphonse Chaumette et sa femme. depuis 4 générations dans le département de l Allier où elle exerce des activités de maçonnerie et de béton armé. Fondée en 1880 Alphonse Chaumette et sa femme Fondée en 1880 à Moulins, l entreprise familiale Chaumette-Dupleix est installée depuis 4 générations dans le département de l Allier où elle exerce des activités

Plus en détail

/// COMMUNIQUÉ DE PRESSE

/// COMMUNIQUÉ DE PRESSE 24 mars 2015 /// www.id-logistics.com /// COMMUNIQUÉ DE PRESSE En 2014, a franchi une nouvelle étape dans son développement Forte croissance du chiffre d affaires : +19% à 874,5M (+11,4% en organique)

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

Résultats semestriels

Résultats semestriels Résultats semestriels Lettre aux actionnaires N 9 - Avril 2003 Cher actionnaire, Chiffre d affaires + 4,4 % Résultat d exploitation + 14,3 % Résultat net PdG + 22,4 % Malgré les vents contraires rencontrés

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE REMISE DU LABEL EUROPEEN TOCEMA- 23 avril 2009

DOSSIER DE PRESSE REMISE DU LABEL EUROPEEN TOCEMA- 23 avril 2009 DOSSIER DE PRESSE REMISE DU LABEL EUROPEEN TOCEMA- 23 avril 2009 Contact presse : Oullins centre-ville- Cécile Meauxsoone- 06 68 68 68 87 En Partenariat avec Oullins Centre Ville 7 rue jean-jacques Rousseau

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Une énergie d avenir pour votre territoire

Une énergie d avenir pour votre territoire Une énergie d avenir pour votre territoire CARTE d implantation du parc éolien en mer de Fécamp CHERBOURG Parc éolien en mer de Fécamp 83 éoliennes espacées de une puissance de 498 MW entre 1 km entre

Plus en détail

ÉPARGNE PAtRimoNiAlE ChIffRES CLÉS

ÉPARGNE PAtRimoNiAlE ChIffRES CLÉS ÉPARGNE patrimoniale chiffres clés 2012 LE GROUPE AG2R LA MONDIALE* Un groupe d assurance de protection sociale, paritaire et mutualiste Un assureur complet de la personne : Prévoyance, Santé, Épargne,

Plus en détail

Réunion d information 2 décembre 2015

Réunion d information 2 décembre 2015 Réunion d information 2 décembre 2015 Séché Environnement : acteur de référence des métiers du déchet Une «success story» entrepreneuriale Un Groupe familial né en 1985 de la vision d un entrepreneur,

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un

Plus en détail

Sopra Group Carte de visite

Sopra Group Carte de visite Sopra Group Carte de visite La mise à jour des chiffres clés se fait après chaque publication Groupe Version à utiliser avec Office 2003 Laurent COUSSONNET Directeur T A L E N T E D T O G E T H E R Unissons

Plus en détail

EN BREF 2012-2013 UN MONDE D ATTENTIONS

EN BREF 2012-2013 UN MONDE D ATTENTIONS EN BREF 2012-2013 UN MONDE D ATTENTIONS Créé en 1991, Elior est aujourd hui un des leaders mondiaux de la Restauration et des Services. En 2013, le Groupe a réalisé un chiffre d affaires de 5 016,9 millions

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

TUBESCA-COMABI, des produits qui font leurs preuves! Nos échafaudages R200 cadre en H et SOLIDIUM multidirectionnel sont 100% compatibles. C est la garantie pour nos clients d avoir, sur le même parc,

Plus en détail

Ageas France. Votre partenaire en assurance

Ageas France. Votre partenaire en assurance Ageas France Votre partenaire en assurance Edito Ageas France est une société d assurance française, filiale du Groupe Ageas. Ageas est un groupe d assurance international riche de plus de 180 années d

Plus en détail

Pierre Milchior. Richard Simonin. Gérant. Directeur Général Exécutif. L année 2005 a été très encourageante.

Pierre Milchior. Richard Simonin. Gérant. Directeur Général Exécutif. L année 2005 a été très encourageante. Rapportannuel2005 Pierre Milchior Gérant L année 2005 a été très encourageante. Elle restera incontestablement marquée par une progression de notre activité, associée à un retour des bénéfices. Cela s

Plus en détail

Le retour à la croissance de la Distribution Bâtiment. Journée Investisseurs Saint-Gobain 15 novembre 2010

Le retour à la croissance de la Distribution Bâtiment. Journée Investisseurs Saint-Gobain 15 novembre 2010 Le retour à la croissance de la Distribution Bâtiment Journée Investisseurs Saint-Gobain 15 novembre 2010 Agenda Faits marquants Point business Stratégie Conclusion 1762 Un métier local N 1 en Europe N

Plus en détail

Direction de la Formation Réseau des Campus

Direction de la Formation Réseau des Campus Direction de la Formation Réseau des Campus La formation, élément de l ADN de VE Nos métiers : Intensifs en main d œuvre opérationnelle, non dé localisables La valeur ajoutée se fait sur notre capacité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. confidentiel

DOSSIER DE PRESSE. confidentiel confidentiel SOMMAIRE Présentation WiN MS et genèse du projet Les domaines d activités Interview : 3 questions à Arnaud Peltier et Marc Olivas Contact presse PRESENTATION WiN MS ET GENESE DU PROJET WiN

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU

DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU U DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU COMMUNIQUÉ DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire Stratégie de prospection et de développement des marchés hors Québec 2009 sommaire 2013 1 Rédaction Direction du développement des marchés et de l exportation Transformation Alimentaire Québec Ministère

Plus en détail

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise Des SOLUTIONS COMMERCI au service de la croissance de votre entreprise LES C BINET CONSEIL INTERN TION L expert en transformation commerciale 01 NOTRE AMBITION 02 NOTRE APPROCHE 03 NOS ATOUTS Vous orienter

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Mon futur à composer Cardif Multiplus Perspective Mon assurance vie diversifiée aujourd hui pour mes projets de demain Cardif propose Cardif

Plus en détail

La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques

La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques Communiqué de Presse le 17 juin 2013 La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques Du fait du compactage de ses activités, le site

Plus en détail

ECONOCOM acquiert ECS et s impose comme le leader européen

ECONOCOM acquiert ECS et s impose comme le leader européen Résultats 2010 Stratégie & Perspectives RÉUNION D INFORMATION - 17 mars 2011 INTERVENANTS Jean-Louis Bouchard Fait marquant 2010 ECONOCOM aujourd hui Président Jean-Philippe Roesch Directeur Général Résultats

Plus en détail

Le projet s appuie sur quatre fondements :

Le projet s appuie sur quatre fondements : L ÉQUIPE NEXITY / ALTAREA COGEDIM / PITCH PROMOTION REMPORTE L AMÉNAGEMENT DES 140 000 M 2 DU NOUVEAU QUARTIER DE BORDEAUX BELVÉDÈRE Paris, le 14 mars 2016 À l issue d un dialogue compétitif, le projet

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

BANQUE NEUFLIZE OBC PARTENAIRE DES CONSEILLERS EN GESTION DE PATRIMOINE INDÉPENDANTS

BANQUE NEUFLIZE OBC PARTENAIRE DES CONSEILLERS EN GESTION DE PATRIMOINE INDÉPENDANTS BANQUE NEUFLIZE OBC PARTENAIRE DES CONSEILLERS EN GESTION DE PATRIMOINE INDÉPENDANTS DES INTÉRÊTS BIEN COMPRIS La Banque Neuflize OBC a tissé, au fil des ans, des relations privilégiées et harmonieuses

Plus en détail

Bilendi constitue un des leaders en Europe du marché des access panels en rachetant M3 Research, acteur clé du marché en Europe du Nord

Bilendi constitue un des leaders en Europe du marché des access panels en rachetant M3 Research, acteur clé du marché en Europe du Nord Communiqué de presse Bilendi constitue un des leaders en Europe du marché des access panels en rachetant M3 Research, acteur clé du marché en Europe du Nord Bilendi acquiert une position forte sur les

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Salariés 1 % Bouygues. Actionnaires individuels. Investisseurs institutionnels. Asie & Moyen-Orient. Les Amériques. Royaume- Uni et Irlande.

Salariés 1 % Bouygues. Actionnaires individuels. Investisseurs institutionnels. Asie & Moyen-Orient. Les Amériques. Royaume- Uni et Irlande. Réunion FFCI/CLIFF Lille Juliette Langlais 12 décembre 2011 *nous façonnons l avenir * Alstom et vous Actionnariat et cours de bourse Vous êtes environ 260 000 actionnaires Salariés 1 % 50 En Une performance

Plus en détail

Dossier de Présentation DREDA. Des Racines Et Des Ailes. Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable.

Dossier de Présentation DREDA. Des Racines Et Des Ailes. Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable. Dossier de Présentation DREDA Des Racines Et Des Ailes Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable. DREDA, ambitions du projet Le projet DREDA, futurs locaux de Manutan France et centre européen

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2015 GDF SUEZ. et le projet GAZ du Maroc

DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2015 GDF SUEZ. et le projet GAZ du Maroc DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2015 GDF SUEZ et le projet GAZ du Maroc Le groupe GDF SUEZ a suivi avec grand intérêt l annonce de la feuille de route GAZ du Maroc par Monsieur le Ministre de l Energie Abdelkader

Plus en détail

CNP Assurances signe avec Banco Santander un partenariat stratégique de long terme en assurance en Europe. 10 juillet 2014

CNP Assurances signe avec Banco Santander un partenariat stratégique de long terme en assurance en Europe. 10 juillet 2014 CNP Assurances signe avec Banco Santander un partenariat stratégique de long terme en assurance en Europe 0 juillet 04 Avertissement «Le présent document peut contenir des données de nature prospective.

Plus en détail

GRANT THORNTON SENEGAL. Un acteur majeur de l Audit et du Conseil

GRANT THORNTON SENEGAL. Un acteur majeur de l Audit et du Conseil GRANT THORNTON SENEGAL Un acteur majeur de l Audit et du Conseil Grant Thornton Sénégal 2 Qui sommes nous? Grant Thornton, 5 ème groupe d audit et de conseil au monde, est une organisation puissante et

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

Manuel de Management, Qualité et Environnement

Manuel de Management, Qualité et Environnement Manuel de Management, Qualité et Environnement 2015 2017 Objet et domaine d'application Le présent manuel de management a pour objet de décrire les engagements pris par le Groupe Loxam ainsi que son organisation

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2012 Résultat opérationnel : +21,1% Résultat net des activités poursuivies : +56,3%

RESULTATS ANNUELS 2012 Résultat opérationnel : +21,1% Résultat net des activités poursuivies : +56,3% COMMUNIQUÉ DE PRESSE Information réglementée Lasne, le 25 mars 2013 RESULTATS ANNUELS 2012 Résultat opérationnel : +21,1% Résultat net des activités poursuivies : +56,3% Vision IT Group, Groupe européen

Plus en détail

Covéa Immobilier. L expertise au service de la valorisation immobilière

Covéa Immobilier. L expertise au service de la valorisation immobilière Covéa Immobilier L expertise au service de la valorisation immobilière L immobilier au sein de Covéa Covéa Immobilier Créé en janvier 2008, Covéa Immobilier mutualise les moyens et les savoir-faire des

Plus en détail

AXA. Sophie Bourlanges. Rouen 3 juin 2015

AXA. Sophie Bourlanges. Rouen 3 juin 2015 AXA Sophie Bourlanges Rouen 3 juin 2015 AXA, une histoire de croissance 2 Un leader mondial de l assurance et de la gestion d actifs Présent dans 59 pays 161000 collaborateurs au service de 103 MILLIONS

Plus en détail

Energies Renouvelables

Energies Renouvelables Energies Renouvelables Le plus industriel des financiers Deux fonds sectoriels FCPR institutionnels français dédiés aux EnR Un positionnement sur tous les segments et sur l ensemble de la chaîne de valeur

Plus en détail

Le plan Rénovation Energétique des Bâtiments de la Nouvelle France Industrielle en ordre de bataille avec le CERCLE PROMODUL

Le plan Rénovation Energétique des Bâtiments de la Nouvelle France Industrielle en ordre de bataille avec le CERCLE PROMODUL Communiqué de presse 3 décembre 2014 Le plan Rénovation Energétique des Bâtiments de la Nouvelle France Industrielle en ordre de bataille avec le CERCLE PROMODUL Répondant aux enjeux de la transition énergétique,

Plus en détail

ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE. Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES

ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE. Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES ASSEMBLÉE ANNUELLE Jeudi 7 mai 2015 200 Bloor Street Toronto Merci, Monsieur

Plus en détail

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE. Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE. Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier Vos Enjeux Acteurs du marché de l immobilier, la performance énergétique est pour vous un enjeu économique, écologique et

Plus en détail

Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement...

Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement... Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement... Un engagement Voyez cette brochure comme une invitation à nous rencontrer physiquement afin de discuter

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

PREDICA - ASSURANCES COLLECTIVES. Construisons ensemble votre projet de retraite collective

PREDICA - ASSURANCES COLLECTIVES. Construisons ensemble votre projet de retraite collective PREDICA - ASSURANCES COLLECTIVES Construisons ensemble votre projet de retraite collective Indemnités de fin de carrière, financement d une rente viagère ou d un complément de retraite, quel que soit le

Plus en détail

Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes?

Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes? Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes? KPMG ENTREPRISES - ÉTUDE 2008-1ères conclusions de l étude PME et croissance Conférence de presse Mardi 16 septembre 2008 Sommaire

Plus en détail

L exploitation-maintenance des centrales d électricité verte. Garantir la performance de vos investissements dans le temps

L exploitation-maintenance des centrales d électricité verte. Garantir la performance de vos investissements dans le temps L exploitation-maintenance des centrales d électricité verte Garantir la performance de vos investissements dans le temps L exploitation-maintenance : assurer un fonctionnement durable de vos parcs la

Plus en détail

Dossier de presse SNR ROULEMENTS - 23/10/2007 Communiqué de presse SNR ROULEMENTS- 16/03/05gg. Sommaire

Dossier de presse SNR ROULEMENTS - 23/10/2007 Communiqué de presse SNR ROULEMENTS- 16/03/05gg. Sommaire Sommaire 1. Communiqué de Presse : SNR dans la lignée du Nobel de Physique 2007 2. Présentation de SNR ROULEMENTS 3. Les 3 générations de capteurs : le projet CAMEL 4. Un partenariat réussi entre l Université

Plus en détail

Présentation de XL Catlin Nos cinq atouts pour vous soutenir dans votre développement.

Présentation de XL Catlin Nos cinq atouts pour vous soutenir dans votre développement. Présentation de XL Catlin Nos cinq atouts pour vous soutenir dans votre développement. Avant même leur rapprochement, XL et Catlin étaient deux sociétés solides, très innovantes. Ensemble, nous sommes

Plus en détail

Burberry. Jimmy Choo. Lanvin. Nickel. Paul Smith. S.T. Dupont. Van Cleef & Arpels.

Burberry. Jimmy Choo. Lanvin. Nickel. Paul Smith. S.T. Dupont. Van Cleef & Arpels. Burberry. Jimmy Choo. Lanvin. Nickel. Paul Smith. S.T. Dupont. Van Cleef & Arpels. Lettre aux actionnaires deux mille neuf Madame, Monsieur, Chers Actionnaires, En 2009, en dépit d un environnement économique

Plus en détail

Au cours du 3 ème trimestre 2013. Perspectives 2013 13.26

Au cours du 3 ème trimestre 2013. Perspectives 2013 13.26 13.26 Accélération de la croissance du chiffre d affaires au 3 ème trimestre : + 12 % à périmètre et taux de change constants du chiffre d affaires première monte équilibrée entre les différentes régions

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 28 août 203 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES er SEMESTRE 203 BONNE PERFORMANCE COMMERCIALE DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION LES PLANS D ADAPTATION DÉLIVRENT LES RÉSULTATS ATTENDUS AMÉLIORATION DE LA

Plus en détail

INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI DIDIER FAUQUE NICOLAS REBOURS. + Président du Conseil d administration. + Directeur Général. + Directeur Général Délégué

INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI DIDIER FAUQUE NICOLAS REBOURS. + Président du Conseil d administration. + Directeur Général. + Directeur Général Délégué INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI + Président du Conseil d administration DIDIER FAUQUE + Directeur Général NICOLAS REBOURS + Directeur Général Délégué ORDRE DU JOUR FAITS MARQUANTS ET RÉSULTATS DU 1 ER SEMESTRE

Plus en détail

vous souhaite la bienvenue L offre globale de services aux entreprises Droit Chiffre Banque & Conseil financier Informatique Sécurité Monde du Bureau

vous souhaite la bienvenue L offre globale de services aux entreprises Droit Chiffre Banque & Conseil financier Informatique Sécurité Monde du Bureau vous souhaite la bienvenue L offre globale de services aux entreprises Droit Chiffre Banque & Conseil financier Informatique Sécurité Monde du Bureau Droit FIDUCIAL SOFIRAL Chiffre FIDUCIAL Audit FIDUCIAL

Plus en détail

Résultats annuels 2010

Résultats annuels 2010 Résultats annuels 2010 Une année charnière marquée par le succès de l offre bancaire * Plus value de dilution et dépréciation de goodwill 2009 / 2010 Croissance du produit net bancaire (PNB) : +2,0 % à

Plus en détail

NEXITY, AG2R LA MONDIALE, SODEXO ET SUEZ ENVIRONNEMENT CRÉENT LE PRIX «HAPPY CITY» EN FAVEUR DU BIEN-ÊTRE CITOYEN.

NEXITY, AG2R LA MONDIALE, SODEXO ET SUEZ ENVIRONNEMENT CRÉENT LE PRIX «HAPPY CITY» EN FAVEUR DU BIEN-ÊTRE CITOYEN. NEXITY, AG2R LA MONDIALE, SODEXO ET SUEZ ENVIRONNEMENT CRÉENT LE PRIX «HAPPY CITY» EN FAVEUR DU BIEN-ÊTRE CITOYEN. Paris, le 5 février 2015 Nexity, AG2R LA MONDIALE, Sodexo et Suez Environnement unissent

Plus en détail