Premiers soins/rcr et DEA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Premiers soins/rcr et DEA"

Transcription

1 Premiers soins/rcr et DEA HCS2020 Document d appui Ensemble d outils destiné aux enseignants du cours HCS

2 DONNÉES DE CATALOGAGE AVANT PUBLICATION (ALBERTA EDUCATION) Alberta. Alberta Education. Direction de l éducation française. Premiers soins/rcr et DEA : HCS2020 document d appui. Cette ressource est accessible seulement en ligne : <http://education.alberta.ca/francais/teachers/progres/compl/ept/appui.aspx> ISBN Premiers soins Étude et enseignement (Secondaire) Alberta. 2. Réanimation cardiorespiratoire. 3. Défibrillation externe automatisée. 4. First aid in illness and injury Study and teaching (Secondary) Alberta. 5. CPR (First aid). 6. Automated external defibrillation. I. Titre. II. Titre : Ensemble d outils destiné aux enseignants du cours HCS2020. RC86.7 A Remarque. Dans cette publication, les termes de genre masculin utilisés pour désigner des personnes englobent à la fois les femmes et les hommes. Ils sont utilisés uniquement dans le but d alléger le texte et ne visent aucune discrimination. Plusieurs sites Web sont énumérés dans ce document. Ces sites sont proposés à titre de service uniquement, pour vous aider à trouver des idées pouvant être utiles pour l enseignement et l apprentissage. Toutes les adresses des sites Web ont été vérifiées et étaient exactes au moment de mettre sous presse, mais il revient à l utilisateur d en valider l exactitude au moment de les utiliser. Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquer avec : Direction de l éducation française Alberta Education Édifice 44 Capital Boulevard 10044, 108 e Rue Edmonton (Alberta) T5J 5E6 Tél. : à Edmonton ou Sans frais en Alberta en composant le Téléc. : Courriel : Nos remerciements spéciaux aux compagnies et organismes suivants pour les permissions accordées pour l utilisation de leurs œuvres (créations) originales dans cette ressource : Clipart.com, Photos.com, etc. Ce document est destiné aux personnes suivantes : Élèves Enseignants Personnel administratif Conseillers Parents Grand public Cette ressource peut être consultée à l adresse suivante : < teachers/progres/compl/ept/appui.aspx > Copyright 2010, la Couronne du chef de la province d Alberta, représentée par le ministre d Alberta Education, Alberta Education, Édifice 44 Capital Boulevard, e Rue, Edmonton (Alberta) T5J 5E6. Tous droits réservés. Tout a été mis en œuvre pour assurer la mention des sources originales et le respect de la loi sur le droit d auteur. Nous prions toute personne qui relève un écart à ces principes de bien vouloir en informer la Direction de l éducation française, Alberta Education. Le détenteur des droits d auteur autorise toute personne à reproduire ce document, ou certains extraits, à des fins éducatives et sans but lucratif. La permission de reproduire le matériel appartenant à une tierce partie devra être obtenue directement du détenteur des droits d auteur de cette tierce partie. Ce document est conforme à la nouvelle orthographe.

3 Table des matières Section A Introduction... 1 Section B Organisation et planification de cours... 5 Section C Unités d enseignement... 8 Unité 1 : But, loi et protection lors d une situation d urgence... 8 Unité 2 : Évaluation et soins spécifiques selon l urgence Unité 3 : Aspect psychologique et prévention Unité 4 : Interventions pratiques dans des situations réelles Section D Équipement Section E Techniques de base Section F Évaluation Section G Glossaire Section H Références et ressources Annexes Annexe A-1 : Exemple de plan de cours Annexe B-1 : Planification d un évènement spécial Annexe B-2 : Planification d un évènement (suite) Annexe B-3 : Retour sur l évènement Annexe C-1-1 : Travail sur la prévention des accidents Annexe C-1-2 : Travail sur la prévention des accidents Annexe C-1-3 : Travail sur la prévention des accidents Annexe C-1-4 : Travail sur la prévention des accidents Annexe C-1-5 : Travail sur la prévention des accidents Annexe C-2-1 : Scénario Annexe C-2-2 : Scénario Annexe C-2-3 : Scénario Annexe C-2-4 : Scénario Annexe C-2-5 : Scénario Annexe C-2-6 : Scénario Annexe C-2-7 : Scénario Annexe C-2-8 : Scénario Annexe C-3 : Rapport d accident HCS2020 Document d appui Alberta Education, Canada, 2010 Table des matières /iii

4 Annexe F-1 : Fiche d exécution Annexe F-2 : Fiche d exécution Annexe F-3 : Fiche d exécution Annexe F-4 : Fiche d exécution iv/ Table des matières HCS2020 Document d appui Alberta Education, Canada. 2010

5 Section A Introduction Le présent document a été créé afin d aider les enseignants. Il comprend les éléments nécessaires pour que l élève puisse atteindre les résultats d apprentissage du cours HCS2020 : Premiers soins/rcr et DEA. Il est fortement recommandé d étudier attentivement le document afin d enseigner le sujet en toute confiance. Il a été élaboré en conformité avec le programme d études de l Alberta. Ce dernier est en ébauche et apparait dans le tableau suivant. Ce cours sera pour l élève une expérience enrichissante. Il apprendra à reconnaitre une situation d urgence, à évaluer les dangers et l état général d une victime dont la vie est en péril ou pas. Il connaitra les procédures de réanimation cardio-respiratoire et l utilisation d un défibrillateur. L élève sera également un soutien moral pour les proches d une victime. La prévention joue un rôle extrêmement important pour éviter les situations dangereuses au travail, à la maison et dans les loisirs. Il sera primordial que les élèves aient une bonne communication et de la débrouillardise avec leurs pairs afin d être le plus efficaces possible. Un exemple de plan de cours du cours, à l intention des élèves et des parents, est fourni en annexe. Voir l annexe A-1. Résultats d apprentissage Voici le programme d études du cours HCS2020 : Premiers soins/rcr et DEA. L élève va : 1. décrire le rôle du secouriste et sa responsabilité de secourir tous les individus, y compris les enfants et les nouveaux-nés 1.1 décrire les objectifs du secourisme 1.2 décrire les précautions universelles à respecter en secourisme 1.3 identifier la planification d urgence 1.4 décrire les implications juridiques du secourisme 1.5 faire la distinction entre une situation d urgence où il y a danger de mort et une situation d urgence où il n y a pas danger de mort 2. résumer les causes, les signes et les symptômes de blessures et de conditions critiques pour tous les individus, y compris les enfants et les nouveaux-nés 2.1 résumer les causes, les signes et les symptômes des urgences aux voies respiratoires 2.2 résumer les causes, les signes et les symptômes des urgences respiratoires 2.3 résumer les causes, les signes et les symptômes des urgences circulatoires 2.4 résumer les causes, les signes et les symptômes des blessures à la tête et à la moelle épinière 2.5 résumer les causes, les signes et les symptômes des blessures aux os, aux muscles et aux articulations 2.6 résumer les causes, les signes et les symptômes des blessures HCS2020 Document d appui Section A Introduction /1 Alberta Education, Canada, 2010

6 2.7 résumer les causes, les signes et les symptômes d un état de santé qui s est aggravé de façon inattendue 2.8 résumer les causes, les signes et les symptômes des urgences environnementales 2.9 résumer les causes, les signes et les symptômes des maladies infantiles 3. appliquer/mettre en œuvre les procédures de premiers soins 3.1 appliquer les procédures de premiers soins utilisées pour la prise en charge d une situation d urgence 3.2 appliquer les procédures de premiers soins utilisées dans les situations d urgence où il y a danger de mort, y compris l utilisation du DEA 3.3 appliquer les procédures de premiers soins utilisées dans les situations où il n y a pas danger de mort 3.4 appliquer les procédures de premiers soins utilisées dans les situations de soins continus 4. décrire comment répondre aux besoins physiques, psychologiques, sociaux et émotionnels des individus impliqués dans une situation d urgence 4.1 discuter des réactions typiques 4.2 décrire les obstacles qui pourraient influencer les actions du secouriste 4.3 identifier les ressources disponibles 5. recommander l application de pratiques pour assurer un environnement sécuritaire et pour éviter des situations d urgences et/ou des blessures 5.1 recommander l application de pratiques pour éviter des situations d urgences et/ou les blessures dans divers lieux, notamment : à la maison au travail à l école dans des véhicules motorisés dans des lieux de loisirs 5.2 recommander que des pratiques sécuritaires précises soient appliquées dans l environnement des enfants et des nouveaux-nés, notamment : à la maison à l école dans des véhicules motorisés dans des lieux de loisirs 5.3 comparer les composantes de trousses courantes de premiers soins recommandées par les programmes d Alberta Occupational Health and Safety selon diverses situations comme les mesures de soutien pour les personnes handicapées, les loisirs et les soins médicaux communautaires 5.4 résumer les obligations juridiques des secouristes en Alberta en : résumant la législation du bon samaritain de l Emergency Medical Aid Act de l Alberta identifiant les articles de l Occupational Health and Safety Code qui régissent le secourisme en milieu de travail 2/ Section A Introduction HCS2020 Document d appui Alberta Education, Canada. 2010

7 5.4.3 identifiant les articles du Workers Compensation Act qui régissent le secourisme pour les employés blessés 6. démontrer que les précautions de sécurité spécifiques reliées aux pathogènes transmissibles par le sang ont été suivies 6.1 comparer la pathologie et le traitement de l hépatite A, l hépatite B, l hépatite C et le VIH, notamment : les méthodes de transmission de ces maladies les risques d infection liés à la profession, aux voyages et/ou au contact avec des individus infectés de la communauté les causes de l infection et les complications possibles les signes et les symptômes de toutes les phases du processus de la maladie les traitements les pronostics le taux d incidence et le taux de prévalence 6.2 identifier les professions et les activités spécifiques pour lesquelles le risque de transmission est plus élevé et est propre aux soins de santé, aux soins fournis par la communauté, aux sports et aux loisirs 6.3 faire la distinction entre les précautions normales et les précautions universelles 6.4 justifier l utilisation d un protocole normal pour éviter la contraction de pathogènes transmissibles par le sang 6.5 décrire des moyens de sécurité intégrée courants et les mesures de pratiques de travail à mettre en place relativement aux pathogènes transmissibles par le sang, y compris les protocoles pour : la destruction d objets pointus et tranchants et autre matériel manutention de la lessive 6.6 savoir utiliser correctement l équipement de protection individuelle, y compris savoir l enlever et savoir s en débarrasser après l utilisation 6.7 décrire les éléments à considérer relativement à la vaccination contre l hépatite B 6.8 décrire les tests de dépistage de l hépatite C et du VIH disponibles 6.9 décrire les composantes d un plan en milieu de travail traitant de l exposition aux pathogènes transmissibles par le sang 6.10 appliquer des stratégies pour prodiguer immédiatement des premiers soins et pour signaler l exposition à des pathogènes transmissibles par le sang 6.11 décrire les procédures courantes en milieu de travail en matière d étiquetage, de confinement et de manipulation des déchets règlementés 6.12 identifier les étiquettes qui présentent des informations sur les dangers liés aux pathogènes transmissibles par le sang 7. démontrer qu il possède des compétences de base 7.1 démontrer qu il possède des compétences de base pour : communiquer gérer l information manipuler des chiffres résoudre les problèmes éprouvés HCS2020 Document d appui Section A Introduction /3 Alberta Education, Canada, 2010

8 7.2 démontrer qu il possède les compétences requises sur le plan personnel pour : adopter des attitudes et comportements positifs agir de façon responsable s adapter à la situation acquérir continuellement de nouvelles connaissances travailler en toute sécurité 7.3 démontrer qu il possède un esprit d équipe suffisant pour : collaborer avec les autres participer aux projets et aux tâches 8. faire le rapprochement entre les possibilités qui s offrent à lui, le contenu et les processus du thème afin de mieux choisir sa voie 8.1 réaliser ou tenir à jour un répertoire personnel, contenant par exemple ses préférences, ses valeurs, ses convictions, ses ressources, ses apprentissages précédents et ses expériences vécues 8.2 créer un lien entre son répertoire personnel et ses choix de carrière 4/ Section A Introduction HCS2020 Document d appui Alberta Education, Canada. 2010

9 Section B Organisation et planification de cours Alberta Éducation recommande que 25 heures soit allouées pour le cours HCS2020 : Premiers soins/rcr et DEA. La répartition du temps est laissée à la discrétion de l autorité scolaire et des écoles. Espace physique Une salle de classe normale est un endroit idéal pour ce genre de formation. Lors des périodes de pratique vous pouvez ranger les pupitres sur le côté afin d avoir un espace libre. Vous pouvez aussi utiliser le gymnase. Faire des scénarios dans des espaces réalistes, comme les escaliers de l école ou le stationnement, augmente le niveau de difficulté et rend la période agréable pour les élèves. Formation de groupes de travail Il est recommandé de former des équipes de 4 élèves par poste de travail. Je conseille d avoir des équipes différentes à chaque période. De cette façon les secouristes auront la chance de pratiquer avec des élèves différents, ce qui rejoindra la réalité. Dans une situation d urgence, ils ne pourront pas choisir leur secouriste ni leur victime. Cela amène également des idées différentes et développe la communication avec autrui. Répartition des tâches Il faudra aussi bien suivre la rotation des élèves dans leurs équipes pour s assurer que tous les élèves participent et pratiquent les scénarios chacun leur tour. Il est suggéré de répartir la classe en équipes de quatre : un secouriste n o 1, un secouriste n o 2, une victime et un observateur. Mais libre à vous d adapter les équipes de différentes façons. Secouriste n o 1 Prends charge de la situation Demande les ressources Évalue la victime Agis selon ses constatations Secouriste n o 2 Appelle les ressources Assiste le secouriste no 1 Prépare le matériel La victime Écoute les directives de l enseignant selon le scénario Fait l inconsciente, imite les signes et symptômes de la maladie HCS2020 Document d appui Section B Organisation et planification de cours /5 Alberta Education, Canada, 2010

10 L observateur Observe le scénario Suits les étapes de la fiche d exécution Prends des notes Corrige les secouristes Donne des commentaires constructifs Activités alternatives pour l intégration de la matière FRANÇAIS Fabriquer des petites fiches-cartons avec différents scénarios Remplir des rapports d accidents Rechercher de nouveaux termes médicaux pour développer leur vocabulaire Travailler leur portfolio TECHNOLOGIE Créer un album photo Filmer les scénarios. Cela permet un retour plus constructif sur les faits et gestes des secouristes et aide l enseignant à évaluer les élèves. Créer une présentation PowerPoint sur les différentes étapes des évaluations ART DRAMATIQUE Les victimes peuvent jouer différents rôles Développer des techniques pour gérer le stress et l adrénaline Développer des méthodes de communication avec ses pairs Démonstration des habiletés : un évènement spécial Afin de maintenir la motivation chez les élèves et de les aider à atteindre leurs objectifs, l activité hors classe est recommandée. Cela leur donne également une idée réelle de ce qui se passe sur le terrain et peut faire ressortir la passion d un élève en particulier et l orienter dans son choix de carrière. L activité hors classe brise la routine et permet à l élève d explorer plusieurs facettes du domaine. Voici quelques suggestions : Demander à la compagnie d ambulance s il est possible d emmener un groupe voir une ambulance et manipuler le matériel qu elle contient. Certains élèves plus intéressés peuvent même faire une demande de stage d intégration d une journée à bord d une ambulance. Aviser la direction de l école ainsi que les élèves qu une simulation aura lieu un jour donné. Monter un scénario avec du maquillage de scène et le présenter à la récréation. Ceci sensibilisera et préparera les élèves tout comme une pratique d évacuation en cas de feu. Recevoir la visite d un conférencier (p. ex : un grand brulé, une infirmière de l urgence, un pompier premier répondant) qui leur fait part de son expérience face aux premiers soins. 6/ Section B Organisation et planification de cours HCS2020 Document d appui Alberta Education, Canada. 2010

11 Demander aux élèves de fabriquer de petites trousses de premiers soins qu ils peuvent apporter avec eux dans leurs déplacements ou même les vendre aux autres élèves de l école, pour financer une activité ou tout simplement pour les sensibiliser à être prêt. Voir les annexes B-1, B-2 et B-3. HCS2020 Document d appui Section B Organisation et planification de cours /7 Alberta Education, Canada, 2010

12 Section C Unités d enseignement Le cours HCS2020 : Premiers soins/rcr et DEA est divisé en quatre unités d enseignement. Alberta Éducation recommande que 25 heures soient allouées à ce cours. Le tout reste à la discrétion de l enseignant. Unité d enseignement But, loi et protection lors d une situation d urgence Évaluation et soins spécifiques selon l urgence Aspect psychologique et prévention Interventions pratiques dans des situations réelles Nombre d heures 2 à 4 heures 7 à 9 heures 3 à 5 heures 9 à 11 heures Unité 1 : But, loi et protection lors d une situation d urgence Lorsqu un secouriste donne les premiers soins à une victime, il doit toujours garder en tête le risque potentiel de danger pour lui ou le risque de contamination. Le secouriste n est pas un super héros. Il peut vouloir aider à tout prix pour sauver quelqu un, mais si la scène n est pas sécuritaire il doit rester à l écart et appeler des ressources supplémentaires. On doit aider à créer de bons réflexes chez l élève. Sujets à enseigner : Buts du secourisme : Conserver la vie Prévenir l aggravation des blessures ou de la maladie Favoriser le rétablissement La loi : Êtes-vous obligé d aider? Êtes-vous protégé quand vous aidez? Devez-vous demander la permission à la victime? Ne pas abandonner la victime Faire ce qu on se sent capable de faire En tant que secouriste, vous devez respecter vos limites personnelles. Si vous vous retrouvez devant une situation particulière comme une hémorragie qui vous expose à un risque de contamination ou un inconnu à qui vous devez faire le bouche-à-bouche, vous avez le choix d aider ou pas. Par contre, vous pourriez trouver une alternative pour aider indirectement la victime : demandez-lui de s assoir, tendez-lui un pansement, placez-la en PLS ou tout simplement appelez l ambulance et restez tout près en la rassurant. 8/ Section C Unités d enseignement HCS2020 Document d appui Alberta Education, Canada. 2010

13 Hygiène et prévention des infections : Connaitre les maladies transmissibles Les voies de pénétration des infections Les moyens de protection (gants, masques) Se laver les mains avant et après Utiliser du matériel neuf Contenu d une trousse de premiers soins : Connaitre le matériel à votre disposition et savoir l utiliser Savoir improviser le matériel si vous n avez pas de trousse de premiers soins sous la main Défibrillateur externe automatisé : Connaitre les dangers d utilisation Connaitre les protocoles d utilisation Évaluer les dangers sur les lieux : Feu, fils, verre, gaz, circulation etc. Gérer la présence des témoins Ressources supplémentaires : Connaitre les ressources à votre disposition Police, pompiers, hydro, gaz naturel Comment les joindre et quoi leur dire Évaluer la scène : Mécanisme des blessures Force énergétique Nombre de victimes Mécanique corporelle sécuritaire : Ne pas courir Dos droit Utilisation des genoux pour soulever Déplacement d urgence Déplacements improvisés Age d une victime : Adulte : 8 ans et plus Enfant : d un an à 7 ans Bébé : moins de 1 an HCS2020 Document d appui Section C Unités d enseignement /9 Alberta Education, Canada, 2010

14 PCSU (Prise en charge d une situation d urgence) Quand une urgence arrive, tout le monde s en rend compte, mais on dirait que personne ne sait quoi faire. En tant que secouriste, vous devez prendre la situation en main. Écartez les gens en vous identifiant comme secouriste et dites que vous pouvez aider. Si un médecin ou une infirmière arrive sur les lieux en s identifiant, dites-lui ce qui se passe et laissez cette personne prendre charge, car elle est plus qualifiée que vous. Aidez-la. Unité 2 : Évaluation et soins spécifiques selon l urgence L évaluation de la victime permet de déterminer si la vie de celle-ci est en danger ou pas. Selon vos observations, cela vous indiquera les soins spécifiques à apporter à la victime. Lorsqu il y a des problèmes dans L ABC, vous devez demander le transport vers l hôpital le plus rapidement possible, car la vie de la victime est en danger. L état de conscience Alerte Verbale Douleur Inconsciente La victime réagit bien, elle peut parler et vous dire ce qu il ne va pas La victime peut parler, mais semble très confuse et désorientée (semi-consciente) La victime réagit très peu, bouge, marmonne, mais n ouvre pas les yeux (semi-consciente) La victime ne réagit pas aux stimulations verbales et douloureuses, elle semble inanimée Si la victime est semi-consciente, inconsciente ou si votre jugement indique une urgence, vous devez appeler une ambulance Demandez à quelqu un d aller chercher une trousse de premiers soins ou allez-y vous-même Airways (voies respiratoires) Breathing (respiration) Circulation Vérifiez si les voies respiratoires de la victime sont dégagées Vérifiez si la victime respire Vérifiez si le pouls carotidien est présent S il y a hémorragie grave, maitrisez-la Touchez la peau pour des signes d état de choc 10/ Section C Unités d enseignement HCS2020 Document d appui Alberta Education, Canada. 2010

15 Examen du corps : Examinez le corps de la tête aux pieds (sang, douleur, déformations) Classez les blessures en ordre de priorité Soignez les blessures si possible Positions de sécurité : Position latérale de sécurité Position de choc (couché avec élévation des jambes de 30 cm) Position de confort (pour la respiration ou la douleur) Élévation d un membre Soins continus Une fois la victime en PLS : Détachez le bouton de chemise et de pantalon; afin de donner une meilleur amplitude respiratoire Enlevez les lunettes Couvrez la victime pour la garder au chaud Humectez les lèvres et le front Rassurez Victime consciente Si la victime est consciente, demandez-lui ce qui ne va pas tout en vérifiant l état de conscience. Demandez une ambulance si nécessaire. Vérifiez si sa respiration est efficace, touchez la peau et examinez son corps pour trouver des blessures. Donner les soins continus. N hésitez pas à poser des questions pour en savoir plus sur l état de santé général de la victime. Cela pourrait vous faire suspecter et réagir selon le cas. Signes et symptômes Allergies (nourriture, médicaments) Maladies Passé médical Le dernier repas Évènement qui a précédé l urgence Victime inconsciente qui respire La vie d une victime inconsciente qui respire est en danger. Après l avoir évaluée et placée en position latérale de sécurité, vous devez constamment vérifier l efficacité de sa respiration. S il y a des changements, retournez-la sur le dos et refaites L ABC. Donnez les soins continus. HCS2020 Document d appui Section C Unités d enseignement /11 Alberta Education, Canada, 2010

16 Victime inconsciente qui ne respire pas Si le pouls est présent : Assistez la respiration. Donnez des ventilations pour apporter l oxygène nécessaire dans le sang en attendant l ambulance ou que l état de la victime change. Vérifiez le pouls régulièrement. Si vous avez des doutes avec la prise du pouls, commencez la RCR. Si le pouls n est pas présent : Ceci est un signe d arrêt cardiorespiratoire. Vous devez commencer les manœuvres de réanimation cardiorespiratoire (RCR). Les ventilations apportent l oxygène nécessaire dans le sang et les compressions créent une circulation pour transporter le sang aux organes vitaux. Vous maintenez artificiellement la vie de la victime en attendant que l état de celle-ci change. Trouvez un défibrillateur et utilisez-le le plus rapidement possible. Signes et symptômes de l arrêt cardiorespiratoire : Inconscience Aucune respiration Coloration grisâtre de la peau Pouls carotidien absent L utilisation du défibrillateur externe automatisé (DEA) Le DEA doit être utilisé le plus tôt possible. L ordinateur va détecter le rythme cardiaque et l analyser. Si le rythme est irrégulier, le défibrillateur va accepter d administrer un choc. En cas de rythme normal, il sera impossible d en faire autant. En recevant un choc, le nœud sinusal va soudainement s arrêter. Si le choc est tenté rapidement, le rythme pourrait repartir de façon régulière, le cœur recommencera à battre. Situations particulières avec le DEA Femmes enceintes : le DEA peut être utilisé à n importe quel moment de la grossesse. Enfants : Il est préférable d utiliser des électrodes pédiatriques, mais si vous n en avez pas, utilisez celles pour adultes. Bébés : ne jamais utiliser un DEA sur un bébé. Victimes d hypothermie grave : donner un seul choc, si cela ne fonctionne pas, continuez la RCR. Victimes porteuses d un défibrillateur implanté ou d un stimulateur cardiaque (pacemaker) : ne pas placer les électrodes sur le défibrillateur implanté (pacemaker). Timbre de nitroglycérine : enlevez-le et nettoyez la peau. Évitez de le toucher avec les doigts pour ne pas être affecté par le médicament. 12/ Section C Unités d enseignement HCS2020 Document d appui Alberta Education, Canada. 2010

17 Surface mouillée : déplacez la victime sur une surface sèche et essuyez sa poitrine. Surface métallique : il est préférable d utiliser le DEA sur une surface non conductrice, mais vous ne courrez aucun danger. Véhicule en mouvement : arrêtez le moteur du véhicule avant d utiliser le DEA. État de choc L état de choc peut mettre la vie en danger. Reconnaitre les signes et symptômes et agir peut sauver la vie. Signes et symptômes : Peau pâle, froide et moite Coloration bleuâtre des extrémités Respiration difficile Changement dans l état de conscience, de l agitation à l inconscience Pouls radial faible ou absent Peur, étourdissement et soif Évaluez la victime (L ABC), essayez de trouver ce qui cause l état de choc et réglez la cause si possible. Positionnez la victime pour favoriser l oxygénation du cerveau ou la PLS si elle est inconsciente. Donnez des soins continus et surtout rassurez la victime. En cas de blessure à la tête ou à la colonne vertébrale Si vous soupçonnez une blessure à la tête, dites à la victime de ne pas bouger. En cas de doute, suspectez le pire. Soutenez la tête fermement dans la position trouvée. Évaluez si la victime respire. Si elle ne respire pas, ouvrir les voies respiratoires. Éviter de bouger la victime sauf si : il y a un danger pour vous ou pour la victime elle ne respire pas dans la position ou elle a été trouvée il y a une hémorragie grave non accessible Hémorragie grave Une hémorragie grave peut mettre la vie en danger si elle n est pas contrôlée rapidement. Le fait de perdre beaucoup de sang peut même entrainer un arrêt cardiorespiratoire sinon un état de choc grave. Pression, élévation et repos sont les principes de base pour contrôler une hémorragie. Faire une pression directe sur la blessure et vérifier la circulation à l extrémité du membre. Si à ce moment la circulation est mauvaise, cela indique que la blessure nuit à la circulation. Vous ne pouvez rien faire, mais prenez-en bien note et avertissez l ambulancier, car cette victime est une priorité; elle pourrait perdre son membre. Faites un pansement compressif et vérifiez la circulation à nouveau. Si à ce moment la circulation est mauvaise, cela indique HCS2020 Document d appui Section C Unités d enseignement /13 Alberta Education, Canada, 2010

18 que votre pansement est trop serré. Desserrez-le sans l enlever. Si vous enlevez le pansement, vous allez arracher la coagulation qui s est faite et le saignement recommencera. Si vous remarquez que le sang imbibe le pansement continuellement cela indique que l hémorragie n est pas contrôlée. Vous devez alors prendre une pression indirecte entre le cœur et la blessure sur l artère la plus accessible. Cela empêchera le sang de se rendre vers la blessure sans nuire au retour du sang vers le cœur. Éviter de faire un garrot, car cela pourrait causer la perte du membre suite à l accumulation de déchets dans celui-ci. Plaies Une plaie mineure ne met pas la vie en danger. Si l état de la victime est grave, ne vous préoccupez pas des plaies, mais prenez-en note et transmettez l information aux ambulanciers. Si la victime est stable, vous devez nettoyer la plaie avec de l eau et du savon doux pour éviter les risques d infection. Évaluez la plaie et s il est nécessaire de faire des points de suture, n attendez pas et transportez la victime vers un centre hospitalier. Un délai pourrait nuire aux traitements et à la guérison de la plaie. Attention, évaluez constamment l état de la victime et rassurez-la. Vous pourriez voir les signes et symptômes de l état de choc même s il s agit d une plaie mineure. Si c est le cas appelez une ambulance. Blessures aux articulations Lorsque la vie de la victime est en danger, ce genre de blessure devient secondaire, car vous devez vous préoccuper de L ABC et des blessures qui mettent la vie en danger. Par contre, quand vous faites un examen de la tête aux pieds, si vous trouvez une douleur ou une déformation, exposez la blessure, prenez des notes et faites-en part aux ambulanciers. Vous pouvez demander à un témoin de maintenir l articulation pour diminuer le mouvement et la douleur. Si la victime est consciente et stable et que vous voulez la transporter au centre hospitalier, vous devez immobiliser l articulation. Vous verrez en détail les techniques d immobilisation dans le HES1130. Attention, évaluez constamment l état de la victime et rassurez-la. Vous pourriez voir les signes et symptômes de l état de choc même s il s agit d une fracture mineure. Si c est le cas, appelez une ambulance. Les soins aux enfants Les soins apportés aux enfants sont sensiblement les mêmes que ceux apportés aux adultes. Par contre, un enfant a beaucoup plus de difficulté à expliquer ce qui ne va pas et à décrire ses symptômes. Vous devez le rassurer constamment. 14/ Section C Unités d enseignement HCS2020 Document d appui Alberta Education, Canada. 2010

19 Il faut également être aux aguets si vous remarquez des signes de violence chez un enfant. S il est sous votre charge, transportez-le vers un centre hospitalier et laissez les médecins prendre charge de cette situation. Négligence Agression sexuelle Blessures physiques : blessures incompatibles avec les activités de l enfant des ecchymoses, des brulures Attention : vous pouvez suspecter quelqu un, mais ne jamais l accuser. Unité 3 : Aspect psychologique et prévention La réaction face à une situation d urgence n est pas nécessairement évidente. Il faut apprendre à gérer son stress. Il est important d avoir l air calme pour ne pas énerver votre victime davantage. L adrénaline et l instinct de survie vont vous aider. Il est difficile de savoir comment le secouriste va réagir; c est pourquoi les mises en situation font partie du cours. Vous simulerez des interventions d urgence pour vous préparer à la réalité. Discutez de vos expériences personnelles. Discutez des différentes façons possibles de réagir. Trouvez des solutions pour gérer votre stress. La famille de la victime ou les témoins de l accident peuvent également paniquer. En tant que secouriste, cela fait partie de la prise en charge de la situation d urgence. Si vous avez des témoins qui sont en contrôle d eux-mêmes, utilisez-les. Sinon vous devrez tout faire vous-même. Discutez des différentes réactions possibles. Discutez des dangers que cela pourrait entrainer. Trouvez des solutions pour les calmer. Ex : Un jeune enfant accompagne une femme inconsciente. Comme secouriste vous êtes également responsable de l enfant. Dites-lui de s assoir à côté de sa maman, de prendre sa main et de lui parler. Ainsi, vous occuperez l enfant tout en le gardant à l œil. En même temps, cela rassurera la femme inconsciente. Ex : Demandez à la femme du vieillard qui est au sol de lui masser les pieds; cela va occuper la dame et réduire sa panique. Vous devez rester respectueux avec elle et vous ne pouvez pas lui dire de quitter les lieux. À la suite d un évènement comme une situation d urgence, il est probable que les secouristes ou les témoins souffrent de choc traumatique. Cela pourrait être une simple baisse d adrénaline et une fois les émotions revenues à la normale tout va mieux. Une bonne façon de faire le vide est de parler de la situation avec quelqu un de son entourage. Par contre dans certains cas il se peut qu ils aient besoin d un soutien hospitalier. Observez le comportement des autres et n hésitez pas à offrir ou à demander de l aide. Dans certaines situations il se peut que vous aidiez un de vos proches et dans d autres, un inconnu; on ne sait jamais. HCS2020 Document d appui Section C Unités d enseignement /15 Alberta Education, Canada, 2010

20 La prévention La prévention joue un rôle extrêmement important, partout où vous êtes et dans tout ce que vous faites. Il est rare qu un accident soit réellement un accident. En général on aurait pu le prévenir. En développant des pratiques sécuritaires, on peut faire un grand pas vers la prévention des accidents. Dans chacune des équipes, les élèves peuvent apprendre la prévention et les techniques de base, ainsi que les équipements de protection pour chacun des sujets. Ils verront aussi les changements que toutes ces mesures préventives ont comme avantages dans la vie de tous les jours. À la maison Au travail Voir les annexes C-1-1 à C-1-5. À l école Dans les sports Avec des véhicules motorisés Unité 4 : Interventions pratiques dans des situations réelles Maintenant que vous savez comment évaluer une victime, comment reconnaitre les différents problèmes de santé qui peuvent mettre la vie en danger et utiliser les techniques de base pour maintenir la vie de la victime, nous allons faire des mises en situation pour développer vos habiletés en tant que secouristes. Dans la section annexe se trouvent des scénarios de tout genre pour vous permettre de mettre en pratique les notions de base acquises dans ce cours, ainsi qu un rapport d accident que l enseignant peut photocopier et faire remplir par l élève à chaque pratique de scénario. Ces scénarios ne sont que des suggestions pour l enseignant, qui est libre de les adapter à son cours. Voir les annexes C-2-1 à C-2-8. Voir les annexe C-3. 16/ Section C Unités d enseignement HCS2020 Document d appui Alberta Education, Canada. 2010

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire Grâce au don du Rotary Club de Pont sur Yonne (http://www.rotary-pont-sur-yonne.com/), la commune dispose d un défibrillateur entièrement automatisé (DEA), en libre accès au magasin petit casino VIVAL,

Plus en détail

Table ronde du 26 mars 2009

Table ronde du 26 mars 2009 La défibrillation Table ronde du 26 mars 2009 1 La défibrillation Généralités Le rythme cardiaque régulier ou rythme sinusal : le cœur se contracte et se relâche de façon régulière pour assurer un flux

Plus en détail

LA PERTE DE CONSCIENCE

LA PERTE DE CONSCIENCE CES QUELQUES NOTIONS PEUVENT SAUVER DES VIES. PENSEZ Y SV D URGENCES Pompiers et service médical urgent : 100 Police : 101 L'HEMORRAGIE Comment reconnaître une hémorragie? Le sang s'écoule abondamment

Plus en détail

2 La chaîne de survie canadienne : espoir des patients cardiaques

2 La chaîne de survie canadienne : espoir des patients cardiaques 2 La chaîne de survie canadienne : espoir des patients cardiaques Les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de décès au Canada. Bien que leur incidence ait diminué au cours des dernières

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE L appareil circulatoire se compose de 3 grandes parties : - Le cœur - Les vaisseaux - Le sang I / Le Cœur : a) Description : Le cœur est un muscle, myocarde, gros comme un poing

Plus en détail

Signes avant-coureurs et mesures d urgence à prendre - pour la vie

Signes avant-coureurs et mesures d urgence à prendre - pour la vie Signes avant-coureurs et mesures d urgence à prendre - pour la vie Sauriez-vous quoi faire en cas d urgence cardiaque? En apprenant les signes avant-coureurs d une crise cardiaque, d un arrêt cardiaque

Plus en détail

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN La fatigue visuelle figure souvent au premier plan parmi les manifestations physiques ressenties par les utilisatrices

Plus en détail

Pro. EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 -

Pro. EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 - Pro EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 - SOMMAIRE Page de garde page : 1 Sommaire page : 2 Fiche pratique page : 3 Programme page : 4 Progression pédagogique pages : 6

Plus en détail

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

Service de Soins Intensifs

Service de Soins Intensifs CLINIQUE SAINT-JEAN ASBL Service de Soins Intensifs a santé au coeur de Bruxelles CLINIQUE SAINT-JEAN Brochure d accueil Soins Intensifs Clinique Saint-Jean a.s.b.l. Boulevard du Jardin Botanique, 32 1000

Plus en détail

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip sur la valve mitrale Support destiné aux médecins en vue d informer les patients. À propos de l insuffisance mitrale L insuffisance

Plus en détail

Hockey Canada 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES. 8.1 Principes généraux de conditionnement

Hockey Canada 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES. 8.1 Principes généraux de conditionnement 8.0 TECHNIQUES DE PRÉVENTION DES BLESSURES 8.1 Principes généraux de conditionnement C est un fait bien connu que les joueurs en excellente forme physique sont moins susceptibles de subir des blessures.

Plus en détail

Le cœur est compliqué et il est aussi un organe que travaille très fort (Heart Attack,

Le cœur est compliqué et il est aussi un organe que travaille très fort (Heart Attack, Le cœur est compliqué et il est aussi un organe que travaille très fort (Heart Attack, 2003), et c est la seule sorte de muscle qui peut se contracter régulièrement sans fatigue; tandis que les autres

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière Loin de mes yeux Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière expérience une dimension unique. Voici un guide tout simple, une carte routière pour vous montrer les chemins

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central sans valve (irrigation avec héparine) Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous

Plus en détail

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement.

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Rappels : L air qui nous entoure contient 3 gaz principaux: 71% d azote, 21% d oxygène, 0,03 % de CO2 et quelques gaz rares. L eau de chaux se trouble

Plus en détail

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie 23 CHIRURGIE THORACIQUE Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations concernant la chirurgie que

Plus en détail

Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent

Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent Professeur Pierre CARLI D.A.R. et SAMU Hôpital Necker Paris, France 1 AC et mort subite Le sujet s effondre brutalement (éventuellement convulse ) Interruption

Plus en détail

A QUOI SERT LA RESPIRATION? Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital.

A QUOI SERT LA RESPIRATION? Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital. Fiche 1 A QUOI SERT LA RESPIRATION? Objectif Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital. Vocabulaire : respirer / inspirer / expirer / souffler / air / poumons. Notions

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central avec valve antireflux Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous explique comment

Plus en détail

Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand

Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand POURQUOI? Des milliers de personnes meurent chaque jour des suites d infections acquises au cours des procédures de soins. Les germes sont principalement

Plus en détail

LES ÉTAPES DE RELAXATION

LES ÉTAPES DE RELAXATION LES ÉTAPES DE RELAXATION 1. Consacrez-vous les 20 prochaines minutes en vous donnant la permission de prendre du temps pour vous-mêmes. 2. Ne pensez pas à vos soucis vous n avez pas besoin de faire quoique

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Annie PAPON Cadre responsable 1 AFGSU Niveau 1 page 4 AFGSU Niveau 2 page 5 AFGSU face aux risques NRBC page 6 Recyclage AFGSU Niveau

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

Recueil de techniques

Recueil de techniques Recueil de techniques Sorties de victimes et utilisation de la planche dorsale Document destiné aux sauveteurs et aux moniteurs Édition janvier 2009 Table des matières Recueil de techniques - Sorties

Plus en détail

Ministère de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales

Ministère de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales ! Ministère de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales Recommanda)ons DE LA DIRECTION DE LA SÉCURITÉ CIVILE relatives!!! à l initiation du grand public à la prise en charge de l

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1 TECHNIQUE 9.1 MISE EN ŒUVRE D UN DAE 1. Justification La survie des personnes en arrêt cardio-respiratoire par fonctionnement anarchique du cœur est amélioré si une défibrillation est réalisée précocement.

Plus en détail

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR H e a r t S t a r t ( Philips ) Démonstration réalisée par les Docteurs Alain LIAGRE & Thierry LEDANT Membres du Conseil Syndical DOMAINE DE SAINT PIERRE

Plus en détail

PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement

PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement I- Les microbes dans notre environnement Qu est-ce qu un microbe? Où se trouvent-ils?

Plus en détail

Se préparer à une angiographie artérielle

Se préparer à une angiographie artérielle Se préparer à une angiographie artérielle Table des matières Sujet Page Qu est-ce que l athérosclérose?... 1 Durcissement graduel des artères (athérosclérose)... 2 Pourquoi dois-je subir une angiographie

Plus en détail

Le protecteur buccal : tout à fait génial!

Le protecteur buccal : tout à fait génial! Le scellement des puits et fissures : bien sûr! Les crevasses des surfaces masticatrices emprisonnent facilement les débris d aliments et les bactéries, favorisant ainsi la carie. Dès que les premières

Plus en détail

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire Vivre avec une cardiopathie valvulaire Décembre 2008 En cas de cardiopathie valvulaire opérée

Plus en détail

PNF-02-P EUTHANASIE DES POISSONS

PNF-02-P EUTHANASIE DES POISSONS PNF-02-P EUTHANASIE DES POISSONS Justification : Cette procédure normalisée de fonctionnement doit être connue de toute personne qui effectue l euthanasie de poissons dans le cadre d études sur le terrain

Plus en détail

Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou

Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou Conseils aux patients* Lutter activement contre la thrombose *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou 2 Mentions légales Directeur de la publication : Bayer

Plus en détail

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation Livret des nouveaux anticoagulants oraux Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation DONNÉES DU PATIENT Nom Adresse Tél MÉDECIN TRAITANT Nom Adresse Tél SPÉCIALISTE Nom Hôpital Tél MÉDICAMENT

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Connaître son évolution pour mieux la vivre Guide d accompagnement destiné au patient et ses proches Table des matières L évolution habituelle de l insuffisance cardiaque 5 Quelles

Plus en détail

TAP-PAR. Test d aptitudes physiques pour paramédics. Description du test

TAP-PAR. Test d aptitudes physiques pour paramédics. Description du test TAP-PAR Test d aptitudes physiques pour paramédics Description du test INTRODUCTION Le travail de paramédic nécessite une capacité physique supérieure à celle de la population moyenne. En effet, ceux-ci

Plus en détail

10 minutes suffisent pour redonner vie à votre entreprise

10 minutes suffisent pour redonner vie à votre entreprise 10 minutes suffisent pour redonner vie à votre entreprise Premiers secours dans les entreprises «Obligations et solutions» par les Docteurs Roch Ogier et Frédéric Lador Êtesvous bien préparé? Saviezvous

Plus en détail

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant)

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) 3 mai 2009, 15 h HNE Sur cette page : Que dois-je faire si je contracte ce nouveau virus et que

Plus en détail

Articulaction Exercices pour le dos et le cou

Articulaction Exercices pour le dos et le cou Articulaction Exercices pour le dos et le cou Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour le dos et le cou Les

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U

Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U Les amygdales Les amygdales: 2 organes situés dans le pharynx à l arrière de la gorge qui ont pour fonctions d empêcher l intrusion bactérienne. Amygdalite:

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Ce qu il faut savoir sur le VIH et le sida Soigner prudemment les personnes atteintes du VIH ou du sida dans la communauté est surtout

Plus en détail

BIOPSIE PAR ASPIRATION Sous stéréotaxie

BIOPSIE PAR ASPIRATION Sous stéréotaxie Vous avez appris qu une anomalie a été détectée lors de votre mammographie. Afin d investiguer cette anomalie, le radiologue a pris la décision d effectuer une biopsie par aspiration sous stéréotaxie.

Plus en détail

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin Pour mieux connaître l état de votre cœur, votre médecin vous a demandé de passer une scintigraphie myocardique au Persantin. Cette fiche explique

Plus en détail

Les barotraumatismes

Les barotraumatismes Les barotraumatismes Il y a différents types d accidents qui peuvent arriver en plongée, et il est important de savoir comment les éviter. En premier lieu, nous allons aborder les accidents barotraumatiques

Plus en détail

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM FICHE PATIENT : LE POST PARTUM Le post partum est la période qui suit immédiatement un accouchement ; il s agit de la période comprise entre l expulsion du bébé et le retour des organes à un stade pré-gravidique.

Plus en détail

Mis sur pied par Parachute Prévenir les blessures. Sauvez des vies.

Mis sur pied par Parachute Prévenir les blessures. Sauvez des vies. Mis sur pied par Parachute Prévenir les blessures. Sauvez des vies. TM Colombie- Britannique/ Yukon Résultats d apprentissage Décrire les choix que peut faire un individu pour atteindre et maintenir un

Plus en détail

COMMENT SOIGNER UNE PLAIE?

COMMENT SOIGNER UNE PLAIE? COMMENT SOIGNER UNE PLAIE? Attention! Ne frottez pas la plaie, tamponnez-la le plus possible. Le frottement est douloureux et peut aussi endommager encore plus les tissus. N utilisez jamais un tampon d

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR MES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Vrai Faux Qu est-ce que l on

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant ayant une drépanocytose Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de drépanocytose. Aujourd hui, votre enfant va bien,

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

Bonjour, je m appelle Jen Dalke et je travaille comme thérapeute agréée en lymphœdème au Centre de santé du sein de l Office régional de la santé de

Bonjour, je m appelle Jen Dalke et je travaille comme thérapeute agréée en lymphœdème au Centre de santé du sein de l Office régional de la santé de Bonjour, je m appelle Jen Dalke et je travaille comme thérapeute agréée en lymphœdème au Centre de santé du sein de l Office régional de la santé de Winnipeg. Je suis l une des deux thérapeutes qui s occupent

Plus en détail

7e ÉDITION. Secourisme en milieu de travail. en milieu de travail. www.csst.qc.ca/secourisme

7e ÉDITION. Secourisme en milieu de travail. en milieu de travail. www.csst.qc.ca/secourisme en milieu de travail 7e ÉDITION Secourisme en milieu de travail www.csst.qc.ca/secourisme Ce document est réalisé par la Direction générale de la prévention-inspection et du partenariat, en collaboration

Plus en détail

Questionnaire Médical

Questionnaire Médical Nom et prénom(s) de l élève: Date de naissance: Questionnaire Médical Ce formulaire est à compléter, avant de commencer l année scolaire, pour les nouveaux élèves ainsi que pour les élèves poursuivant

Plus en détail

Théorie et pratique de l'échauffement

Théorie et pratique de l'échauffement Théorie et pratique de l'échauffement D'une manière générale, les élèves (non pratiquants dans les clubs sportifs et même certains d'entre eux pendant les cours d'eps) n aiment pas s'échauffer. En effet,

Plus en détail

AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne. Les dons de cellules & de tissus.

AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne. Les dons de cellules & de tissus. AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne Les dons de cellules & de tissus. Introduction : Une greffe (don) de cellules consiste à administrer à un patient dont un organe vital ne fonctionne plus correctement, une

Plus en détail

1. But général. 2. Public - cible. 3. Contenu de la formation. 3.1 Evaluation de la situation. 3.2 Alerte

1. But général. 2. Public - cible. 3. Contenu de la formation. 3.1 Evaluation de la situation. 3.2 Alerte Niveau 1 pour la formation de non-professionnels dans le domaine du sauvetage (Cours de sauveteur dans les situations différées et BLS 1 selon les normes SRC 2 ) 1. But général La formation de niveau 1

Plus en détail

La fibrillation auriculaire : au cœur du problème

La fibrillation auriculaire : au cœur du problème La fibrillation auriculaire : au cœur du problème Cette brochure a été spécialement conçue pour les personnes souffrant de fibrillation auriculaire (FA), un trouble souvent décrit comme un rythme cardiaque

Plus en détail

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot Plan du cours Phlébite Définition Rappel anatomique Physiopathologie de la thrombose veineuse Diagnostic Complications des phlébites Embolie pulmonaire Maladie veineuse post-phlébitique Traitement Traitement

Plus en détail

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau 5e édition Résumé L ergonomie s intéresse à l adaptation du travail au travailleur. Par «travail», on entend ici le milieu de travail, le poste de travail et les tâches à accomplir. Les conditions ergonomiques

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur les voies respiratoires et le traitement

Ce qu il faut savoir sur les voies respiratoires et le traitement Ce qu il faut savoir sur les voies respiratoires et le traitement Comment fonctionne notre respiration? Toutes les cellules de notre corps ont besoin d oxygène. En inspirant, de l air rentre dans les voies

Plus en détail

Ergonomie Poste de Travail de Bureau

Ergonomie Poste de Travail de Bureau La prévention santé pour chacun Ergonomie Poste de Travail de Bureau Céline Jouve Ostéopathe Pierre-Jean Gallo CSL42 A l époque, on ne perdait pas de temps avec l ergonomie. POSITION 1. Réglage de la chaise

Plus en détail

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes Nous avons vu que le sang est impliqué dans tous les échanges de l'organisme avec le milieu extérieur SL: Echanges

Plus en détail

Exercices avec SWISS - BALL

Exercices avec SWISS - BALL 2010 Exercices avec SWISS - BALL CAYUELA Christophe 23/10/2010 Quelques explications : Qu est ce que le swiss ball : Conçue dans les années 60 par un Suisse, le Swissball se repend dans les salles de gym.

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

QCM : Hygiène et sécurité des enfants

QCM : Hygiène et sécurité des enfants QCM : Hygiène et sécurité des enfants 1. En jouant dans la cour, un enfant est tombé et son genou saigne. Quelques gravillons adhèrent à la plaie. Que faites-vous en premier? a. Vous appelez les parents.

Plus en détail

informations pratiques

informations pratiques COLLECTIVITÉS LOCALES Arrêt cardiaque informations pratiques avec le soutien de Arrêt cardiaque I Informations pratiques I 1 2 I L arrêt cardiaque L arrêt cardiaque est la première cause de mortalité des

Plus en détail

TAP-PAR. Test d aptitudes physiques pour paramédics. Description du test et programme préparatoire

TAP-PAR. Test d aptitudes physiques pour paramédics. Description du test et programme préparatoire TAP-PAR Test d aptitudes physiques pour paramédics Description du test et programme préparatoire INTRODUCTION 3 DIRECTIVES PRÉLIMINAIRES 3 TESTS PRÉLIMINAIRES 3 PROTOCOLE DU TEST TAP-PAR 4 STATION 1 4

Plus en détail

LES FORMATIONS CONTINUéES

LES FORMATIONS CONTINUéES 8.1. Hygiène dans les cuisines collectives Module I : Formation de base reprenant la réglementation et les exigences légales dans le secteur alimentaire ainsi que les bonnes pratiques d hygiène Economes,

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES Recommanda)ons DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SÉCURITÉ CIVILE ET DE LA GESTION DES CRISES relatives à l unité d enseignement PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES de niveau 1 L unité d enseignement «Prévention

Plus en détail

Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA)

Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA) Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA) Que devons nous savoir? Utiliser en toute sécurité un défibrillateur semi-automatique au cours de la réanimation cardio-pulmonaire Durée

Plus en détail

URGENCES MEDICO- CHIRURGICALES. Dr Aline SANTIN S.A.U. Henri Mondor

URGENCES MEDICO- CHIRURGICALES. Dr Aline SANTIN S.A.U. Henri Mondor URGENCES MEDICO- CHIRURGICALES Dr Aline SANTIN S.A.U. Henri Mondor Coup d envoi Définition de l urgence Fonction des personnes : Pour les patients : «ça ne va pas», «il n est pas comme d habitude», «il

Plus en détail

BRICOLAGE. Les précautions à prendre

BRICOLAGE. Les précautions à prendre BRICOLAGE Les précautions à prendre Chaque année, près de 300 000 personnes arrivent aux Urgences à la suite d un accident de bricolage et/ou de jardinage. Respecter quelques règles simples de prévention

Plus en détail

Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir?

Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir? Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir? Renseignements sur la fumée secondaire et tertiaire Qu est-ce que la fumée secondaire? La fumée secondaire est une combinaison de fumée

Plus en détail

Manuel de l ergonomie au bureau

Manuel de l ergonomie au bureau Manuel de l ergonomie au bureau 1 Manuel préparé par le Service environnement, santé et sécurité de l Université Concordia. Pour tout complément d information sur l ergonomie, les étirements et les autres

Plus en détail

LES BAROTRAUMATISMES

LES BAROTRAUMATISMES LES BAROTRAUMATISMES Généralités Le Placage de Masque Les Sinus L'Estomac et les Intestins Les dents L'Oreille La Surpression Pulmonaire Tableau Récapitulatif Généralités Baro signifie pression et traumatisme

Plus en détail

Entretenir la condition physique des seniors

Entretenir la condition physique des seniors Entretenir la condition physique des seniors Réalisation : A. TERLICOQ, Assistante Technique Département Oise, sous la direction de l équipe technique nationale, Fédération française EPMM Sports pour Tous

Plus en détail

Votre bébé a besoin de soins spéciaux

Votre bébé a besoin de soins spéciaux Votre bébé a besoin de soins spéciaux Ce guide se veut un document de référence afin de favoriser une meilleure compréhension de tous les aspects entourant la venue d un enfant prématuré ou malade. Il

Plus en détail

Origines de la méthode Pilates :

Origines de la méthode Pilates : Origines de la méthode Pilates : La méthode Pilates existe depuis les années 20. Elle porte le nom de son inventeur, Joseph Hubertus Pilates (1880-1967), né à Dusseldorf, émigré aux États Unis au début

Plus en détail

Ménagez. votre dos! Mutualités

Ménagez. votre dos! Mutualités Ménagez votre dos! votre Mutualités L i b r e s I nterrogez un groupe et constatez combien de personnes ont déjà éprouvé des maux de dos Chacun devra, un jour ou l autre, faire face à des problèmes lombaires

Plus en détail

LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport

LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport LES FEMMES ET LE SPORT LES FEMMES ONT LE CŒUR MOINS SENSIBLE Moins de maladie cardiovasculaire protection hormonale sauf tabac + pilule LES

Plus en détail

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN Informations générales Pour vous, pour la vie Cette brochure vise à vous fournir des informations générales concernant l intervention chirurgicale que vous

Plus en détail

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine )

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine ) Comment mieux se tenir sans peine ( ou presque sans peine ) Notre structure rigide est le squelette, composé de nombreux segments mobiles les uns par rapport aux autres. Et maintenu dans l espace par le

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

La douleur est une mauvaise habitude.

La douleur est une mauvaise habitude. La douleur est une mauvaise habitude. Vous pourriez avoir envie de dire : "non, c'est impossible! Je ne peux pas me faire du mal à moi-même!" et vous auriez en partie raison. Comme exemple de douleurs

Plus en détail

N o de contrat : Je demande par la présente une révision de la surprime concernant le numéro de contrat susmentionné. Signé à ce jour de 20

N o de contrat : Je demande par la présente une révision de la surprime concernant le numéro de contrat susmentionné. Signé à ce jour de 20 RÉVISION DE SURPRIME Nom : Prénom : Date de naissance : - - Année Mois Jour N o de contrat : Je demande par la présente une révision de la surprime concernant le numéro de contrat susmentionné. Signé à

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

COURS DE PLONGEE SOUS-MARINE MF1 FSGT III. LES ACCIDENTS. 4 masque. 2 poumons

COURS DE PLONGEE SOUS-MARINE MF1 FSGT III. LES ACCIDENTS. 4 masque. 2 poumons III. LES 1 Les accidents barotraumatiques (voir annexes page A4). En plongée, du fait de l augmentation de la pression (Loi de Mariotte), les cavités remplies d air peuvent nous poser des problèmes : La

Plus en détail

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport Service d ambulance Normes de soins aux patients et de transport Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Direction des services de santé d urgence Avril 2000 (Mise à jour : octobre 2002) Soins

Plus en détail

Infection par le VIH/sida et travail

Infection par le VIH/sida et travail Documents publiés dans la collection VIH-sida du ministère de la Santé et de la Protection sociale : COLLECTION VIH/SIDA Sida-MST (maladies sexuellement transmissibles) Transmission - Diagnostic/dépistage

Plus en détail

Répétez l exercice 10 à 15 fois, prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois.

Répétez l exercice 10 à 15 fois, prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois. Épaule 67 I. Exercices pour une tendinite de l épaule Les exercices qui suivent visent à renforcer la musculature de votre épaule. Vous devez les faire au moins 2 fois par jour, tous les jours. Ils peuvent

Plus en détail

Serrer les fesses du bébé contre votre corps avec le côté de votre avant-bras (celui du petit doigt)

Serrer les fesses du bébé contre votre corps avec le côté de votre avant-bras (celui du petit doigt) Effectuer la mise au sein Serrer les fesses du bébé contre votre corps avec le côté de votre avant-bras (celui du petit doigt) - Ceci vous permettra de l'amener au sein en pointant le mamelon vers son

Plus en détail

Notre système. Immunitaire

Notre système. Immunitaire Notre système Immunitaire Notre système Immunitaire Edito L association I.R.I.S. salue l initiative de Sara Lebien, qui en écrivant cet ouvrage et en proposant une illustration gaie et coloré a rendu l

Plus en détail