Chapitre 5 : L électron et interactions L effet photoélectrique

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 5 : L électron et interactions L effet photoélectrique"

Transcription

1 Chapitre 5 : L électron et interactions L effet photoélectrique Plan 1. Introduction 2. Interaction lumière / métal 3. Effet photoélectrique 4. Conclusion 1

2 Importance des électrons Constituant de la matière, de l atome (Chapitre 1) Plusieurs rôles (liste non exhaustive): Géométrie des molécules (Chapitre ultérieur) Réactivité chimique (en TP et UE CHI nd semestre) Notamment échange d électrons (oxydoréduction) Courant électrique Mise en jeu de phénomènes naturels Mise en jeu de caractérisations de molécules ou matériaux 2

3 Les orages et aurores boréales Orage Décharge électrique des nuages 3

4 Les orages et aurores boréales Vidéo ISS Aurore Boréale Électrons de haute énergie qui entrechoquent des molécules de O 2 et de N 2 dans la ionosphère 4

5 Caractérisations de matériaux par microscopie électronique à balayage (MEB) : Création et focalisation d un faisceau d électron Filament de tungstène : Interaction électron / matière et production de particules qui sont ensuite analysées par des détecteurs et qui renseignent sur les propriétés de l échantillon. 5

6 Caractérisations de matériaux par microscopie électronique à balayage (MEB) : Interaction électron / matière et production de particules qui sont ensuite analysées par des détecteurs et qui renseignent sur les propriétés de l échantillon. 6

7 Caractérisations de matériaux par microscopie électronique à balayage (MEB) Nanoparticule de Cuivre sur un substrat d Or Couche mince d oxyde de vanadium sur un substrat d Alumine (Al 2 O 3 ) 7

8 Caractérisations de matériaux par microscopie électronique à balayage (MEB) Dépôt ALD d une couche mince de TaON (100 nm) sur des substrats de forme complexe (tranchées, mésa, plots) 8

9 Introduction Interaction lumière / métal Effet photoélectrique L essentiel Caractérisations de matériaux par microscopie électronique à balayage (MEB) Dépôts de Cr2O3 sur Cr par oxydation thermique 9

10 Introduction Interaction lumière / métal Effet photoélectrique L essentiel Caractérisations de matériaux par microscopie électronique à balayage (MEB) Dépôts de Cr2O3 sur Cr par oxydation thermique 10

11 Caractérisations de matériaux par microscopie électronique à balayage (MEB) Dépôts de Cr 2 O 3 sur Cr par oxydation thermique 11

12 Caractérisations de matériaux par microscopie électronique à balayage (MEB) Dépôts de Cr 2 O 3 sur Cr par oxydation thermique 12

13 Mise en évidence d un électron Il est très difficile d isoler un électron et le caractériser individuellement Mais il existe des expériences qui mettent en évidence des électrons Parmi ces expériences L effet photoélectrique. 13

14 La lumière : aspect ondulatoire et vibratoire La lumière est une onde électromagnétique champ électrique et magnétique oscillants et perpendiculaires on peut la représenter comme une onde qui vibre = La lumière 14

15 La lumière : aspect ondulatoire et vibratoire La lumière est caractérisée une fréquence (en s -1 ) = nombre de vibrations par seconde une vitesse : c célérité de la lumière c = m.s -1 une longueur d onde (en m) = distance parcourue par une vibration Lumière = onde (,, et c) 15

16 La lumière : aspect ondulatoire et vibratoire Les différents domaines de longueurs d onde 750 nm Visible : 400 < < 750 nm 16

17 La lumière : aspect ondulatoire et vibratoire Les différents domaines de longueurs d onde Visible : 400 < < 750 nm 17

18 La lumière : aspect corpusculaire Une onde électromagnétique (ou la lumière) transporte de l énergie sous forme de grains d énergie ou de quantums d énergie appelés des photons. (Albert Einstein 1905) Un photon est une particule de masse nulle Un photon Masse nulle Lumière = des photons 18

19 La lumière : dualité onde - corpuscule onde Lumière = onde (,, et c) Louis de Broglie corpuscule Lumière = des photons, grains d énergie ν c λ Un photon Masse nulle Chaque photon transporte l énergie : E photon = h h constante de Planck : h = 6, J.s, = Fréquence de l onde en s -1, et E photon en Joules. 19

20 Définition d un métal Modèle de Drude-Lorentz (1905) 20

21 Définition d un métal Modèle de Drude-Lorentz (1905) Un métal est caractérisé par son travail d extraction électronique relatif à la E extraction + réaction suivante : M (s) M(s) + e (s) signifie à l état solide E extraction signifie travail d extraction électronique 21

22 Définition d un métal Modèle de Drude-Lorentz (1905) Un métal est caractérisé par son travail d extraction électronique relatif à la E extraction + réaction suivante : M (s) M(s) + e (s) signifie à l état solide / E extraction signifie travail d extraction électronique E extraction = h 0 où 0 est la fréquence seuil d extraction en s 1, h la constante de Planck h = 6, J.s et E extraction en Joules. 22

23 Définition d un métal Conclusion : L interaction lumière métal correspond à une interaction lumière électrons 23

24 Interaction métal / lumière Un métal soumis à de la lumière Quels sont les phénomènes qui peuvent se passer? 24

25 Interaction métal / lumière Un métal soumis à de la lumière Quels sont les phénomènes qui peuvent se passer? 3 cas suivant les valeurs des énergies 25

26 Interaction métal / lumière ; 1 er cas Un métal soumis à de la lumière Cas 1 : E incidente < E extraction Aucun électron n est extrait du métal. Il ne se passe rien 26

27 Interaction métal / lumière ; 2 ème cas Un métal soumis à de la lumière Cas 2 : E incidente = E extraction Les électrons sont extraits du métal : E extraction + M (s) M(s) + e h = h 0 Donc = 0 La fréquence de l onde incidente est égale à la fréquence seuil du métal 27

28 28

29 Interaction métal / lumière ; 3 ème cas Un métal soumis à de la lumière Cas 3 : Les électrons sont extraits du métal puis sont éjectés avec une vitesse v Bilan énergétique, conservation de l énergie 29

30 Interaction métal / lumière ; 3 ème cas Un métal soumis à de la lumière Cas 3 : Les électrons sont extraits du métal puis sont éjectés avec une vitesse v photon M M + e Transfert un pour un : 30

31 Définition de l effet photoélectrique Définition : émission d électrons par un métal soumis à une onde électromagnétique (lumière, photons) Électrode émettrice ou photocathode lumière U photoélectrique Cellule photoélectrique (sous vide) Électrode collectrice Présence du générateur pour favoriser la circulation des électrons Montage de l expérience de l effet photoélectrique (à savoir!) 31

32 Définition de l effet photoélectrique Définition : émission d électrons par un métal soumis à une onde électromagnétique (lumière, photons) L expérience conduit à 3 cas : < 0 : Intensité est nulle, pas d électrons émis. = 0 : Intensité très faible mais non nulle, des électrons sont émis > 0 : Intensité > 0, des électrons sont émis Montage de l expérience de l effet photoélectrique (à savoir!) 32

33 1 er cas : la fréquence de l onde incidente est inférieure à la fréquence seuil du métal : < 0 I = 0 Intensité est nulle, pas d électrons émis L effet photoélectrique n a pas lieu. 33

34 2 ème cas : la fréquence de l onde incidente est égale à la fréquence seuil du métal : = 0 I > 0 L énergie fournie permet uniquement d extraire les électrons à la surface du métal (mais pas d éjection d électron) Une DDP est créée dans le métal qui provoque une (petite) circulation d électron dans le circuit donc : I 0 (le courant est très faible) L effet photoélectrique a lieu. 0 : fréquence seuil à partir de laquelle l effet photoélectrique se produit. 34

35 3 ème cas : la fréquence de l onde incidente est supérieure à la fréquence seuil du métal : > 0 I > 0 L énergie fournie permet d extraire les électrons à la surface du métal d éjecter les électrons vers le collecteur I 0 L effet photoélectrique a lieu. Bilan énergétique, conservation de l énergie Un photon un électron 35

36 3 ème cas : la fréquence de l onde incidente est supérieure à la fréquence seuil du métal : > 0 L énergie fournie permet d extraire les électrons à la surface du métal d éjecter les électrons vers le collecteur I 0 L effet photoélectrique a lieu. Un photon un électron Bilan énergétique, conservation de l énergie 36

37 intensité et énergie Une intensité d un faisceau est proportionnelle au nombre de particules qui composent le faisceau (Intensité lumineuse nombre de photons) L énergie d un faisceau est proportionnelle à la fréquence des particules qui composent le faisceau (E = h ) L énergie d un faisceau n est pas proportionnelle à l intensité du faisceau L énergie d un faisceau n est pas proportionnelle au nombre de particules 37

38 intensité et énergie Une intensité d un faisceau est proportionnelle au nombre de particules qui composent le faisceau L énergie d un faisceau est proportionnelle à la fréquence des particules qui composent le faisceau L énergie d un faisceau n est pas proportionnelle à l intensité du faisceau L énergie d un faisceau n est pas proportionnelle au nombre de particules Conséquences L augmentation de engendre donc une augmentation de l énergie fournie et par conséquent une augmentation de l énergie cinétique des électrons éjectés du métal. L augmentation de l intensité de la lumière fournie (donc du nombre de photons) engendre une augmentation de l intensité du courant électrique et du nombre d électrons éjectés Un photon un électron 38

39 Applications de l effet photoélectrique Cellules photovoltaïque : produit une intensité électrique en présence de lumière Cellule photosensible : la résistance varie selon l exposition à la lumière. Déclenchement automatique des systèmes d éclairage quand la nuit tombe. Cellule photoélectrique pour l ouverture automatique de portes Refuge du Goûter Mont Blanc 39

40 L essentiel Lumière, caractère dual : définition «ondulatoire» : onde électromagnétique définie par, et c. définition «corspusculaire» : photons, grains d énergie, E photon = h domaine visible 400 < < 750 nm ν c λ 1photon 1 électron Effet photoélectrique si > 0, les électrons sont éjectés avec une énergie cinétique Ec. Conservation de l énergie : 1 2 hν hν0 m e.v 2 Effet photoélectrique Effet photoélectrique généralisable aux vapeur de gaz (au lieu de métaux) = photoionisation Pas d effet photoélectrique pour < 0, I = 0 car E fournie < E xtraction = h 0 Effet photoélectrique très petit pour = 0, I 0, E fournie = E extraction = h 0 et E cinétique = 0 lien intensité fournie intensité électrique et fréquence fournie énergie cinétique. 40

41 Ce qu il faut savoir 1. Définir les termes : effet photoélectrique, fréquence seuil, contre-tension, énergie d extraction 2. Connaître l intervalle de longueurs d ondes du domaine du visible. 3. Représenter et exposer le principe de l effet photoélectrique et rappeler les conditions requises pour observer ce phénomène physique. 4. Connaître les équations de conservation de l énergie, de l énergie du photon en fonction de la fréquence de l onde et l équation de la fréquence en fonction de la longueur d onde et de la célérité. 5. Utiliser l équation de conservation de la matière pour calculer une fréquence seuil, une énergie d extraction ou une vitesse des électrons émis. 6. Trouver la valeur de la contre-tension connaissant l énergie cinétique des électrons et inversement 7. Nommer des exemples d application de l effet photoélectrique. 41

Chapitre I : Atome d hydrogène et Notion de mécanique quantique

Chapitre I : Atome d hydrogène et Notion de mécanique quantique Chapitre I : Atome d hydrogène et Notion de mécanique quantique Plan : ********************** I- NECESSITE D UNE NOUVELLE MECANIQUE : LA MECANIQUE QUANTIQUE... 3 1- Dualité onde-corpuscules... 3 a- Effet

Plus en détail

Chapitre 5. Dualité onde-corpuscule. 5.1 Aspect corpusculaire de la lumière Expérience de Hertz (1887)

Chapitre 5. Dualité onde-corpuscule. 5.1 Aspect corpusculaire de la lumière Expérience de Hertz (1887) Chapitre 5 Dualité onde-corpuscule 5.1 Aspect corpusculaire de la lumière 5.1.1 Expérience de Hertz (1887) Une plaque de zinc montée sur un électroscope est chargée, puis éclairée par la lumière émise

Plus en détail

Transferts quantiques d énergie et dualité onde-particule

Transferts quantiques d énergie et dualité onde-particule 1. Onde électromagnétique et photon Au début du XXème siècle, la nature ondulatoire de la lumière est presque unanimement admise. 1.1. Insuffisance du modèle ondulatoire Expérience de Hertz (physicien

Plus en détail

Introduction à la physique quantique

Introduction à la physique quantique La mécanique quantique a été élaborée dans la première moitié du XX siècle. Les bases essentielles sont été posées entre 1900 (Planck) et 1925(Schrödinger). Le cours de première année pose ces bases conceptuelles

Plus en détail

RAYONNEMENTS III. RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE. 1) Aspect ondulatoire: I. INTRODUCTION

RAYONNEMENTS III. RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE. 1) Aspect ondulatoire: I. INTRODUCTION RAYONNEMENTS III. RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE 1) Aspect ondulatoire: I. INTRODUCTION Les rayonnements électromagnétiques englobent un ensemble de rayonnements de nature physique identique, mais très

Plus en détail

Documents de Physique-Chimie M. MORIN

Documents de Physique-Chimie M. MORIN 1 Thème : Lois et modèles Partie : Energie, matière et environnement. Cours 31 : Transferts quantiques d énergie. I. Quantification des niveaux d énergie de la matière. 1. Modèle corpusculaire de la lumière

Plus en détail

LES RECEPTEURS PHOTOSENSIBLES

LES RECEPTEURS PHOTOSENSIBLES LES RECEPTEURS PHOTOSENSIBLES 1. L effet photoélectrique 1.1 Description Lorsqu une plaque de métal est éclairée par un faisceau lumineux de fréquence f, celle-ci émet dans certaines conditions des électrons.

Plus en détail

Chapitre III : Atome d hydrogène et ions hydrogénoïdes Description des atomes par la mécanique quantique Atomistique

Chapitre III : Atome d hydrogène et ions hydrogénoïdes Description des atomes par la mécanique quantique Atomistique Chapitre III : Atome d hydrogène et ions hydrogénoïdes Description des atomes par la mécanique quantique I-ASPECTS DE LA MECANIQUE QUANTIQUE :... 4 - Dualité onde-corpuscules... 4 a- Dispositif expérimental...

Plus en détail

Points essentiels. Découverte accidentelle. Introduction. Observations de Lenard. L étude de Lenard 8/10/10

Points essentiels. Découverte accidentelle. Introduction. Observations de Lenard. L étude de Lenard 8/10/10 Points essentiels Observations expérimentales Échec de la théorie ondulatoire Explication quantique Expérience de Millikan La dualité onde-corpuscule 1 Découverte accidentelle Introduction L effet photoélectrique

Plus en détail

CHAPITRE IV : RAYONNEMENTS

CHAPITRE IV : RAYONNEMENTS CHAPITRE IV : RAYONNEMENTS IV. PHYSIQUE GENERALE DES RADIATIONS : On entend par rayonnement, la propagation d énergie à travers l espace. IV.. Classification des rayonnements: Les rayonnements sont classés

Plus en détail

Chap. II : Les spectres atomiques Qui dit spectre dit rayonnement! II.1. Le rayonnement (la lumière) La lumière c est une onde ou une particule???

Chap. II : Les spectres atomiques Qui dit spectre dit rayonnement! II.1. Le rayonnement (la lumière) La lumière c est une onde ou une particule??? Qui dit spectre dit rayonnement! II.1. Le rayonnement (la lumière) La lumière c est une onde ou une particule??? II.1.a. Nature ondulatoire (onde) Les ondes lumineuses sont des ondes électromagnétiques

Plus en détail

Sources de lumière colorée

Sources de lumière colorée Sources de lumière colorée " Que la lumière soif Et la lumière but. " André Beucler, poète, romancier et scénariste français du XX e siècle Prérequis : Le Soleil, les étoiles et les lampes sont des sources

Plus en détail

BIOPHYSIQUE RADIATIONS ELECTRO-MAGNETIQUES Connaissances essentielles du cours

BIOPHYSIQUE RADIATIONS ELECTRO-MAGNETIQUES Connaissances essentielles du cours BIOPHYSIQUE ADIATIONS ELECTO-MAGNETIQUES Connaissances essentielles du cours I. INTODUCTION A. Nature ondulatoire (Young, Fresnel) - Mis en évidence par les expériences de diffraction et d interférences

Plus en détail

İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE

İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE TaleS / P15 İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE 1/ LA DUALİTÉ ONDE-PARTİCULE : Activité 15.1 a Dualité onde-particule de la lumière : Les phénomènes de diffraction et d interférences s expliquent par

Plus en détail

COURS DE STRUCTURE DE LA MATIÈRE (Module Ph 13)

COURS DE STRUCTURE DE LA MATIÈRE (Module Ph 13) COURS DE STRUCTURE DE LA MATIÈRE (Module Ph 13) 1 COURS DE STRUCTURE DE LA MATIÈRE (Module Ph 13) SDM VOLUME HORAIRE : 24 heures Séances Cours : 12 heures 6 Travaux dirigés : 12 heures 6 Contrôles : 1

Plus en détail

Chapitre 1: Lumière et spectroscopie

Chapitre 1: Lumière et spectroscopie Chapitre 1: Lumière et spectroscopie Une science qui utilise la lumière pour analyser les propriétés des atomes, molécules et matériaux Elle utilise les fréquences (COULEURS, ENERGIES) de la lumière émise

Plus en détail

CHAPITRE 19 : TRANSFERTS QUANTIQUES D ÉNERGIE ET DUALITÉ ONDE-CORPUSCULE

CHAPITRE 19 : TRANSFERTS QUANTIQUES D ÉNERGIE ET DUALITÉ ONDE-CORPUSCULE CHAPITRE 19 : TRANSFERTS QUANTIQUES D ÉNERGIE ET DUALITÉ ONDE-CORPUSCULE Lycée International des Pontonniers Avril 2018 I. Transferts quantiques d énergie 1. Rappels de 1 re S Contrairement à ce que prévoit

Plus en détail

Travaux dirigés N 2 : Effet photoélectrique

Travaux dirigés N 2 : Effet photoélectrique 1 Travaux dirigés N 2 : Effet photoélectrique Exercice 4 La cathode d'une cellule photoélectrique est en césium, la longueur d'onde de seuil du césium est 0 = 0,660 m, l'intensité du courant de saturation

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE 1 CHAPITRE I PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE I - INTRODUCTION L'interaction de la lumière avec la matière est à l origine de la majeur partie des phénomènes électriques, magnétiques, optiques et

Plus en détail

LES RAYONNEMENTS ÉLECTROMAGNÉTIQUES & PARTICULAIRES

LES RAYONNEMENTS ÉLECTROMAGNÉTIQUES & PARTICULAIRES 1 LES RAYONNEMENTS ÉLECTROMAGNÉTIQUES & PARTICULAIRES Dr CHAKOURI M. 2018/2019 2 PLAN INTRODUCTION DESCRIPTION DU REM CONSTITUTION DU REM CLASSIFICATION DES REM RAYONNEMENT PARTICULAIRE UTILISATION DES

Plus en détail

MASC 3 ème partie : Microscopies

MASC 3 ème partie : Microscopies MASC 3 ème partie : Microscopies Programme : Microscopies électroniques (et techniques associées) Microscopie à force atomique Format : 6 cours, 5 TD, 2 TP Fascicule MASC 3 : Microscopies Microscopies

Plus en détail

Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5

Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5 1 ère S Thème : Couleurs et images Activités Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5 I. La lumière 1. Les ondes électromagnétiques - Voir Document 1 Connaissances exigibles : Distinguer

Plus en détail

Chapitre 14 : Dualité onde corpuscule

Chapitre 14 : Dualité onde corpuscule Chapitre 14 : Dualité onde corpuscule Dualité onde-particule Photon et onde lumineuse. Particule matérielle et onde de matière ; relation de de Broglie. Interférences photon par photon, particule de matière

Plus en détail

Rappels d optique. Le spectre des ondes électromagnétiques couvrent une gamme de fréquence très étendue : infrarouge. ultraviolet.

Rappels d optique. Le spectre des ondes électromagnétiques couvrent une gamme de fréquence très étendue : infrarouge. ultraviolet. ptique Chapitre 1 Rappels d optique Sommaire I. ptique géométrique........................................ 1 I.1. Lumière et sources lumineuses................................... 1 I.2. Indice optique............................................

Plus en détail

Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45)

Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45) PARTIE 1 - OBSERVER : COULEURS ET IMAGES Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45) Compétences attendues : Distinguer une source polychromatique d une source monochromatique caractérisée par

Plus en détail

Chapitre 4 : Rayonnements et particules

Chapitre 4 : Rayonnements et particules 1. Définitions Chapitre 4 : Rayonnements et particules Un rayonnement (ou radiation) est l émission ou la transmission d'énergie transportée par une onde électromagnétique (ou OEM) ou une particule (proton,

Plus en détail

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 15-EXOS Transferts quantique d énergie et dualité onde-particule

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 15-EXOS Transferts quantique d énergie et dualité onde-particule Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 15-EXOS Transferts quantique d énergie et dualité onde-particule Exercices résolus p 387 à 389 N 1 à 5 Exercices p 390 à 398 N 11-15-18-27-28-29 + page 402-403

Plus en détail

PROGRESSION sur L ANNEE SCOLAIRE

PROGRESSION sur L ANNEE SCOLAIRE PROGRESSION sur L ANNEE SCOLAIRE ONDES 1. Ondes et particules 2. Caractéristiques des ondes 3. Propriétés des ondes ANALYSE CHIMIQUE 4. Analyse spectrale 5. Réaction chimique par échange de proton 6. Contrôle

Plus en détail

Transferts quantiques d'énergie et dualité onde-particule

Transferts quantiques d'énergie et dualité onde-particule Transferts quantiques d'énergie et dualité onde-particule Comment la matière se comporte-t-elle à l'échelle microscopique? 1) Ondes ou particules? 1) La lumière Les phénomène de diffraction et interférences

Plus en détail

Chapitre 5 : ETUDES EXPERIMENTALES

Chapitre 5 : ETUDES EXPERIMENTALES Chapitre 5 : ETUDES EXPERIMENTALES Effet photoélectrique Effet Compton Spectres d émission Loi de Moseley NOTIONS GENERALES Albert Einstein (physicien Allemand) Fridz Hertz (physicien Anglais) Max Planck

Plus en détail

Journée d accueil «ondes lumineuses et ondes de matière» au Laboratoire Collisions Agrégats Réactivité (Toulouse)

Journée d accueil «ondes lumineuses et ondes de matière» au Laboratoire Collisions Agrégats Réactivité (Toulouse) Journée d accueil «ondes lumineuses et ondes de matière» au Laboratoire Collisions Agrégats Réactivité (Toulouse) Crédit: Patrick Dumas Organisation: Juliette Billy Programme 1. Introduction aux ondes

Plus en détail

LES RAYONNEMENTS ÉLECTROMAGNÉTIQUES & PARTICULAIRES. Dr CHAKOURI M.

LES RAYONNEMENTS ÉLECTROMAGNÉTIQUES & PARTICULAIRES. Dr CHAKOURI M. 1 LES RAYONNEMENTS ÉLECTROMAGNÉTIQUES & PARTICULAIRES Dr CHAKOURI M. 2 PLAN INTRODUCTION DESCRIPTION DU REM CONSTITUTION DU REM CLASSIFICATION DES REM RAYONNEMENT PARTICULAIRE UTILISATION DES RAYONNEMENTS

Plus en détail

Exercices d introduction à la physique quantique

Exercices d introduction à la physique quantique Constante de Planck : h = 6,626.10 34 J.s. Charge élecrique élémentaire : e = 1,602.10 19 C. Célérité de la lumière dans le vide : c = 3,00.10 8 m s 1. 1 Vrai ou faux 1. La force d interaction électrique

Plus en détail

CHAPITRE 1 : ENERGIE SOLAIRE ET HABITAT

CHAPITRE 1 : ENERGIE SOLAIRE ET HABITAT CHAPITRE 1 : ENERGIE SOLAIRE ET HABITAT 1. Conversion thermique de l énergie solaire L énergie solaire reçue par rayonnement peut être convertie en énergie thermique. Cette conversion est mise en œuvre,

Plus en détail

Chapitre 2 : Atomistique DOCUMENT DE COURS CHAPITRE 2 : ATOMISTIQUE

Chapitre 2 : Atomistique DOCUMENT DE COURS CHAPITRE 2 : ATOMISTIQUE DOCUMENT DE COURS CHAPITRE 2 : ATOMISTIQUE DOCUMENT 1 : CARACTERISTIQUES DE L ATOME ET DE SES CONSTITUANTS Nucléons (A) Rayon Masse Charge Atome 10-10 m A x m n neutre Noyau 10-14 m = A x m n chargé positivement

Plus en détail

2.2. Étude du spectre du mercure. Le diagramme ci-dessous représente quelques niveaux d'énergie de l'atome de mercure.

2.2. Étude du spectre du mercure. Le diagramme ci-dessous représente quelques niveaux d'énergie de l'atome de mercure. Exercice n 1 : extrait du sujet de bac juin 2004 Principe de fonctionnement d'un tube fluorescent. Le tube fluorescent étudié est constitué d'un cylindre de verre qui contient un gaz à basse pression.

Plus en détail

1 La constante de Planck

1 La constante de Planck La constante de Planck 1 1 La constante de Planck 1.1 Méthode de détermination Mesure de la tension seuil d une cellule photoélectrique pour plusieurs longueurs d onde du spectre visible. 1.2 Matériel

Plus en détail

«Personne ne comprend réellement la mécanique quantique.» Richard Feynman, 1967

«Personne ne comprend réellement la mécanique quantique.» Richard Feynman, 1967 La Mécanique Quantique La Mécanique Quantique «Personne ne comprend réellement la mécanique quantique.» Richard Feynman, 1967 La mécanique quantique est mathématiquement très complexe. Cependant, on peut

Plus en détail

Sources de lumière colorée

Sources de lumière colorée 2 novembre 2012 Sources de lumière colorée Table des matières 1 Différentes sources de lumière 2 2 Sources monochromatiques ou polychromatiques 4 3 Lumière et ondes électromagnétiques 5 4 Couleur des corps

Plus en détail

TUT RENTRÉE COURS 1 PARTICULES, ONDES ET ATOMES

TUT RENTRÉE COURS 1 PARTICULES, ONDES ET ATOMES TUT RENTRÉE COURS 1 PARTICULES, ONDES ET ATOMES I. MASSE ET ÉNERGIE A. Définition La masse est la mesure de la quantité de matière d un corps. En physique, il s agit d atomes isolés ou de particules élémentaires,

Plus en détail

Cours et activités : La dualité onde corpuscule

Cours et activités : La dualité onde corpuscule Cours et activités : La dualité onde corpuscule 1/ Ondes électromagnétiques et photon. Au début du XXe siècle, la nature ondulatoire de la lumière visible est presque unanimement admise. Il est solidement

Plus en détail

Date de l'epreuve : 19 novembre AERO-1 A ; B et C DEVOIR SURVEILLE DE STRUCTURE DE LA MATIERE

Date de l'epreuve : 19 novembre AERO-1 A ; B et C DEVOIR SURVEILLE DE STRUCTURE DE LA MATIERE I.P.S.A. 24, rue Pasteur 94270 Le Kremlin-Bicêtre Tél. : 01.44.08.01.00 Fax. : 01.44.08.01.13 Classe : Date de l'epreuve : 19 novembre 2011 AERO-1 A ; B et C Corrigé DEVOIR SURVEILLE ((1)1) STRUCTURE DE

Plus en détail

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC STAV

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC STAV NOM et Prénom de l élève : COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC STAV ACTIVITÉS 1 LE SPECTRE ÉLECTROMAGNÉTIQUE 2 ASPECT ONDULATOIRE DE LA LUMIÈRE 3 ASPECT CORPUSCULAIRE DE LA LUMIÈRE 1 Activité 1 OBJECTIF

Plus en détail

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC TECHNO

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC TECHNO NOM et Prénom de l élève : COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC TECHNO ① LA LUMIÈRE SOLAIRE ② ASPECT ONDULATOIRE DE LA LUMIÈRE ③ ASPECT CORPUSCULAIRE DE LA LUMIÈRE OBJECTIFS DES ACTIVITÉS Connaître

Plus en détail

CHAPITRE 1 : ENERGIE SOLAIRE ET HABITAT

CHAPITRE 1 : ENERGIE SOLAIRE ET HABITAT CHAPITRE 1 : ENERGIE SOLAIRE ET HABITAT 1 Conversion thermique de l'énergie solaire L'énergie solaire reçue par rayonnement peut être convertie en énergie thermique. Cette conversion est mise en uvre,

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE Chapitre I PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE I - DEFINITION La spectroscopie est l étude du rayonnement électromagnétique émis, absorbé ou diffusé par les atomes ou les molécules. Elle fournit des

Plus en détail

Activité 1 : Les tubes fluorescents.

Activité 1 : Les tubes fluorescents. Chapitre 3: Quels principes expliquent l émission d une lumière colorée? I. Sources de lumières colorées. Distinguer une source polychromatique d une source monochromatique caractérisée par une longueur

Plus en détail

Physique-Chimie Première partie Images et couleurs chapitre 4 Interaction lumière-matière Séance 1. 1 Tester ses prérequis

Physique-Chimie Première partie Images et couleurs chapitre 4 Interaction lumière-matière Séance 1. 1 Tester ses prérequis Compétences exigibles Physique-Chimie Première partie Images et couleurs chapitre 4 Interaction lumière-matière Séance 1 Interpréter les échanges d énergie entre lumière et matière à l aide du modèle corpusculaire

Plus en détail

Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière

Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière CH03 CH04 Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière Table des matières 1 Différentes sources de lumière 2 2 Sources monochromatiques ou polychromatiques 5 3 Lumière et ondes électromagnétiques

Plus en détail

EXERCİCE N 1 : «Déterminer une valeur de pka» ( 9 pts )

EXERCİCE N 1 : «Déterminer une valeur de pka» ( 9 pts ) Terminale S Lycée Massignon DEVOİR COMMUN N 7 Durée : 1h Les calculatrices NE SONT PAS autorisées. Il sera tenu compte de la qualité de la rédaction et de la cohérence des chiffres significatifs. EXERCİCE

Plus en détail

LUMIERE ONDE - CORPUSCULE OPTIQUE GEOMETRIQUE

LUMIERE ONDE - CORPUSCULE OPTIQUE GEOMETRIQUE JC DELAUNAY BIOPHYSIQUE UE 3A LUMIERE ONDE - CORPUSCULE OPTIQUE GEOMETRIQUE La lumière désigne les rayonnements électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire compris dans des longueurs d'onde

Plus en détail

Bibliographie. P.H. Communay «physique quantique» Groupe de recherche et édition. Berkeley «Cours de physique» vol 4 : Méca quantique Armand Colin

Bibliographie. P.H. Communay «physique quantique» Groupe de recherche et édition. Berkeley «Cours de physique» vol 4 : Méca quantique Armand Colin Mécanique Quantique Frédéric Le Quéré Equipe de Chimie Théorique Labo de Modélisation et Simulation Multi Echelle Bât Lavoisier, bureau K35 (3ème étage) lequere@univ-mlv.fr Bibliographie P.H. Communay

Plus en détail

TP B14 : Constante de Planck

TP B14 : Constante de Planck T6S 2012 Thème B : Comprendre TP B14 : Constante de Planck Savoir que la lumière présente des aspects ondulatoire et particulaire. 1. Quantification de l énergie : L effet photoélectrique 1.1. Expérience

Plus en détail

1S 5 INTERACTION LUMIERE- MATIERE. Notions et contenus. Interaction lumière-matière : émission et absorption.

1S 5 INTERACTION LUMIERE- MATIERE. Notions et contenus. Interaction lumière-matière : émission et absorption. FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 5 INTERACTION LUMIERE- MATIERE Type d'activité Activité-cours. Notions et contenus Interaction lumière-matière : émission et absorption. Quantification des

Plus en détail

Chapitre 9 : Dualité onde-particule

Chapitre 9 : Dualité onde-particule Chapitre 9 : Dualité onde-particule 1. Ondes ou particules? 1.1. Aspect ondulatoire de la lumière Dans son «Traité de la lumière», Christian Huygens interprète la lumière comme la propagation d une onde.

Plus en détail

Une lumière monochromatique est constituée d une seule couleur. La lumière blanche est dite polychromatique.

Une lumière monochromatique est constituée d une seule couleur. La lumière blanche est dite polychromatique. ① OBJECTIF Connaître le spectre de la lumière solaire et le spectre électromagnétique. 1- Décomposition du rayonnement visible solaire On obtient une plage multicolore s étalant du rouge au violet en passant

Plus en détail

La Mécanique Quantique. La physique du monde submicroscopique

La Mécanique Quantique. La physique du monde submicroscopique La Mécanique Quantique La physique du monde submicroscopique Sept. 2014 Les origines de la théorie quantique Les 3 phénomènes inexpliqués par la physique «classique», au début du 20è siècle: - le rayonnement

Plus en détail

Spectre atomique. Gaz à faible pression

Spectre atomique. Gaz à faible pression I- La quantification de l énergie 1/ Expérience de Franck et Hertz Spectre atomique a- Schéma simplifié du dispositif expérimental Cette expérience consiste à bombarder de la vapeur de mercure sous faible

Plus en détail

Activité Sources de lumière

Activité Sources de lumière Activité Sources de lumière La lumière est émise à partir de sources, qui présentent des caractéristiques très différentes selon leur constitution. Avant d'examiner la description de la lumière et sa propagation

Plus en détail

Les sources lumineuses. Modèle corpusculaire de la lumière. Emission par un atome

Les sources lumineuses. Modèle corpusculaire de la lumière. Emission par un atome Les sources lumineuses Complément de cours Modèle corpusculaire de la lumière Absorption, et mission stimulée Absorption mission stimulée Niveaux d énergie et de fréquence L énergie d'un atome est quantifiée

Plus en détail

FSAB 1203 : PHYSIQUE QUANTIQUE APE 10 : ILLUSTRATION EXPÉRIMENTALE DE LA DUALITÉ

FSAB 1203 : PHYSIQUE QUANTIQUE APE 10 : ILLUSTRATION EXPÉRIMENTALE DE LA DUALITÉ Physique Quantique FSAB 1203 APE 10 - Enoncé Auteur(s) : BN, JPR FSAB 1203 : PHYSIQUE QUANTIQUE APE 10 : ILLUSTRATION EXPÉRIMENTALE DE LA DUALITÉ ONDE-PARTICULE I. OBJECTIFS Mise en évidence de comportements

Plus en détail

1.2 Solutions. (Atkins Ch. 11.6a+b)

1.2 Solutions. (Atkins Ch. 11.6a+b) 1 Problème 1 (Atkins Ch. 11.6a+b) 1.1 Énoncé Calculer la quantité de mouvement des photons de longueur d onde de 750 nm et de 350 nm. À quelle vitesse a) un électron et b) une molécule de dihydrogène doivent-ils

Plus en détail

SDM Module Ph13 Marie Girardot IPSA 2012/13

SDM Module Ph13 Marie Girardot IPSA 2012/13 SDM Module Ph13 Marie Girardot IPSA 2012/13 Plan du cours Cours 1 : La lumière, onde ou corpuscule? Cours 2 : Les limites de la mécanique classique Cours 3 : Les bases de la mécanique quantique Cours 4

Plus en détail

PARTICULES, ONDES ET ATOMES UE3A - BIOPHYSIQUE TUT RENTRÉE 2016/ COURS 1

PARTICULES, ONDES ET ATOMES UE3A - BIOPHYSIQUE TUT RENTRÉE 2016/ COURS 1 PARTICULES, ONDES ET ATOMES UE3A - BIOPHYSIQUE TUT RENTRÉE 2016/2017 - COURS 1 PLAN I. MASSE ET ÉNERGIE II. PARTICULES MATÉRIELLES III. RAYONNEMENTS ÉLECTROMAGNÉTIQUES IV. DUALITÉ ONDE-PARTICULE V. STRUCTURE

Plus en détail

GENERALITES SUR L OPTIQUE

GENERALITES SUR L OPTIQUE GENERALITES SUR L OPTIQUE I. INTRODUCTION L optique est le domaine de la physique qui s intéresse aux propriétés de la lumière. L œil n est sensible qu aux radiations visibles mais l utilisation d autres

Plus en détail

Thème 6 : l'énergie Chap 4 Mécanique quantique I Ondes ou particules? I.1 La lumière L'énergie de la lumière est transportée par des photons qui

Thème 6 : l'énergie Chap 4 Mécanique quantique I Ondes ou particules? I.1 La lumière L'énergie de la lumière est transportée par des photons qui Thème 6 : l'énergie Chap 4 Mécanique quantique I Ondes ou particules? I.1 La lumière L'énergie de la lumière est transportée par des photons qui présentent un aspect particulaire (les photons) et ondulatoire

Plus en détail

Les parties A et B sont indépendantes.

Les parties A et B sont indépendantes. Pays : Cameroun Année : 2017 Épreuve : Physique Examen : BAC, Série C Durée : 4 h Coefficient : 2 EXERCICE 1 : MOUVEMENTS DANS LES CHAMPS DE FORCES (06 points) Les parties A et B sont indépendantes. Partie

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE Chapitre I PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE I - DEFINITION La spectroscopie est l étude du rayonnement électromagnétique émis, absorbé ou diffusé par les atomes ou les molécules. Elle fournit des

Plus en détail

CHAPITRE 13 : SPECTROSCOPIE INFRAROUGE

CHAPITRE 13 : SPECTROSCOPIE INFRAROUGE CHAPITRE 13 : SPECTROSCOPIE INFRAROUGE Lycée International des Pontonniers Mars 2018 Introduction - La détermination des molécules extraites de la nature ou fabriquées au laboratoire est l une des principales

Plus en détail

Série 3 : Rayonnement X

Série 3 : Rayonnement X Série 3 : Rayonnement X QCM 1. Dans un tube de Coolidge : 1- on choisit une cible à un numéro atomique élevé pour augmenter le rendement en rayonnement de fluorescence 2- l échauffement de l anode augmente

Plus en détail

PROGRESSION sur L ANNEE SCOLAIRE

PROGRESSION sur L ANNEE SCOLAIRE PROGRESSION sur L ANNEE SCOLAIRE ONDES 1. Ondes et particules 2. Caractéristiques des ondes 3. Propriétés des ondes ANALYSE CHIMIQUE 4. Analyse spectrale 5. Réaction chimique par échange de proton 6. Contrôle

Plus en détail

Epreuve de Physique A. L usage de calculatrices est interdit.

Epreuve de Physique A. L usage de calculatrices est interdit. 140 Epreuve de Physique A Durée 4 h Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, d une part il le signale au chef de salle, d autre part il le signale sur sa

Plus en détail

lame vibrante piston fines tranche d air

lame vibrante piston fines tranche d air 3 Ondes et signaux 3.1 Ondes mécaniques 3.1.1 Onde mécanique progressive On appelle onde mécanique le phénomène de propagation d une perturbation dans un milieu matériel. Exemples lame vibrante piston

Plus en détail

CH3 UNE ORIGINE AU CŒUR DE LA MATIERE

CH3 UNE ORIGINE AU CŒUR DE LA MATIERE CH3 UNE ORIGINE AU CŒUR DE LA MATIERE «La lumière donne la couleur et l éclat à toutes les productions de la nature et de l art ; elle multiplie l Univers en le peignant dans les yeux de tout ce qui respire.»

Plus en détail

Ce qu il faut retenir sur les sources de lumière

Ce qu il faut retenir sur les sources de lumière Ce qu il faut retenir sur les sources de lumière Une source monochromatique émet une lumière dont le spectre est caractérisé par sa longueur d onde dans le vide. Une source polychromatique émet une lumière

Plus en détail

Document 1 : Constatations expérimentales

Document 1 : Constatations expérimentales Approche documentaire : L EFFET PHOTOÉLECTRIQUE En 1887, Henrich Hertz qui travaille alors sur la production d ondes électromagnétiques afin d apporter une confirmation expérimentale à la théorie de James

Plus en détail

DS DE PHYSIQUE-CHIMIE DU 19 NOVEMBRE 2015

DS DE PHYSIQUE-CHIMIE DU 19 NOVEMBRE 2015 DS DE PHYSQUE-CHME DU 19 NOVEMBRE 2015 Rendre l énoncé avec la copie. Documents interdits. Calculatrice autorisée. Soigner la présentation. Numéroter correctement les questions. EXERCCE 1 : LES RAYONS

Plus en détail

L ATOME ET LA MÉCANIQUE DE NEWTON OUVERTURE SUR LE MONDE QUANTIQUE

L ATOME ET LA MÉCANIQUE DE NEWTON OUVERTURE SUR LE MONDE QUANTIQUE CHAPITRE P15 L ATOME ET LA MÉCANIQUE DE NEWTON OUVERTURE SUR LE MONDE QUANTIQUE Introduction I) DES LIMITES DE LA MÉCANIQUE CLASSIQUE À LA MÉCANIQUE QUANTIQUE I.1. Comparaison entre la force gravitationnelle

Plus en détail

Dates. M. SUET Progression provisoire de physique-chimie en terminale STI2D Lycée Fresnel A 3 au 7 septembre. B 10 au 14 septembre

Dates. M. SUET Progression provisoire de physique-chimie en terminale STI2D Lycée Fresnel A 3 au 7 septembre. B 10 au 14 septembre M. SUET Progression provisoire de physique-chimie en terminale STI2D Lycée Fresnel 2018-2019 Dates A 3 au 7 septembre B 10 au 14 septembre A 17 au 21 septembre B 24 au 28 septembre A 1 au 5 octobre Cours

Plus en détail

PARTIE II : COMPRENDRE. Chapitre 15 Transferts quantiques d énergie et dualité onde-particule

PARTIE II : COMPRENDRE. Chapitre 15 Transferts quantiques d énergie et dualité onde-particule PARTIE II : COMPRENDRE Connaître le principe de l émission stimulée et les principales propriétés du laser (directivité, monochromaticité, concentration spatiale et temporelle de l énergie). Mettre en

Plus en détail

CHAPITRE III LE MODELE QUANTIQUE DE L'ATOME

CHAPITRE III LE MODELE QUANTIQUE DE L'ATOME CHAPITRE III LE MODELE QUANTIQUE DE L'ATOME 1 INTRODUCTION Le début de ce siècle a vu la naissance d'une nouvelle mécanique adaptée à ces objets minuscules. Cette nouvelle mécanique à reçut le nom de mécanique

Plus en détail

Tutorat n 1 : Epreuve UE3 13 Octobre 2011: 25 QCMS 35 MIN Code épreuve : 0003

Tutorat n 1 : Epreuve UE3 13 Octobre 2011: 25 QCMS 35 MIN Code épreuve : 0003 Tutorat n 1 : Epreuve UE3 13 Octobre 2011: 25 QCMS 35 MIN Code épreuve : 0003 Physique Générale Pr Sepulchre QCM 1 : A propos du modèle de Drude sur la conduction électrique On considère un fil conducteur

Plus en détail

Chapitre 14 : Dualité onde particule

Chapitre 14 : Dualité onde particule Exercice 1 : Absorption ou émission On a représenté trois transitions électroniques : Niveau 1 1 / Quel(s) schéma(s) représente(nt) : Une absorption? Une émission stimulée? Une émission spontanée? 2 /

Plus en détail

II- La lumière émise par une source chaude dépend-elle de sa température?

II- La lumière émise par une source chaude dépend-elle de sa température? Chapitre II : Sources de lumières colorées Et la lumière fut! Outre le Soleil qui éclaire notre planète, il existe une grande diversité de sources lumineuses, des ampoules classiques aux DEL en passant

Plus en détail

1ere S Chapitre 4 : Les sources de lumières colorées 1/5

1ere S Chapitre 4 : Les sources de lumières colorées 1/5 1 ere S Chapitre 4 : Les émissions de lumières colorées Thème Observer BO Notions et contenus Sources de lumière colorée Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL, etc. Domaines

Plus en détail

CHAPITRE IV ONDES ELECTROMAGNETIQUES ET ENERGIE

CHAPITRE IV ONDES ELECTROMAGNETIQUES ET ENERGIE CHAPITRE IV ONDES ELECTROMAGNETIQUES ET ENERGIE PLAN I. Introduction II. III. IV. Equation fondamentale de l énergie électromagnétique et bilan énergétique Application à une onde plane sinusoïdale dans

Plus en détail

Histoire des sciences : La Mécanique Quantique

Histoire des sciences : La Mécanique Quantique Histoire des sciences : La Mécanique Quantique «Quiconque n'est pas choqué par la mécanique quantique ne la comprend pas.» Niels Bohr Plan Chapitre I : Introduction I. Définition de la mécanique quantique

Plus en détail

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 15-POLY Transferts quantique d énergie et dualité onde-particule

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 15-POLY Transferts quantique d énergie et dualité onde-particule Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 15-POLY Transferts quantique d énergie et dualité onde-particule 1/5 Objectifs : Comment la matière se comporte-t-elle à l échelle microscopique? Notions et contenus

Plus en détail

Cours n 16 : Physique quantique

Cours n 16 : Physique quantique Cours n 16 : Physique quantique 1) Nature corpusculaire de la lumière La lumière peut être vue sous deux aspects : ondulatoire et corpusculaire. Dans ce chapitre nous allons étudier l aspect corpusculaire.

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur LA LUMIÈRE

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur LA LUMIÈRE Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur LA LUMIÈRE SOMMAIRE Mais qu est-ce que la lumière? I. Présentation générale II. Réfraction et dispersion III. Ondulatoire vs corpusculaire IV. Le photon,

Plus en détail

N e : nombre constant d électrons émis par le canon par unité de temps. E C (ev)

N e : nombre constant d électrons émis par le canon par unité de temps. E C (ev) I- la quantification du transfert d énergie entre un atome et le milieu extérieur. 1 / Expérience de Frank et Hertz : a- Dispositif expérimental Canon à électrons : Permettant d'obtenir des électrons de

Plus en détail

Données : constante de Planck : h=6, J.s ; 1eV correspond à 1, J ; c=3, m.s -1 ; Loi de Wien : avec en C et max en nm.

Données : constante de Planck : h=6, J.s ; 1eV correspond à 1, J ; c=3, m.s -1 ; Loi de Wien : avec en C et max en nm. Données : constante de Planck : h=6,63.0-34 J.s ; ev correspond à,60.0-9 J ; c=3,00.0 8 m.s - ; Loi de Wien : avec en C et max en nm. Exercice (6 points) Rayonnements UV et IR. Les ondes lumineuses visibles

Plus en détail

Stage de Pré Rentrée Rayonnement et Matière

Stage de Pré Rentrée Rayonnement et Matière Stage de Pré Rentrée 2010 Rayonnement et Matière Sommaire I. Généralités sur les ondes II. Le modèle ondulatoire de la lumière III. Ouverture au monde quantique IV. Décroissance radioactive V. Noyau, Masse

Plus en détail

Chapitre I Eléments de base sur la mécanique quantique

Chapitre I Eléments de base sur la mécanique quantique Capitre I Eléments de base sur la mécanique quantique Plan : I. Introduction II. Dualité onde-corpuscule III. Onde associée à une particule : Onde de De Broglie IV. Principe d incertitude de Heisenberg

Plus en détail

Introduction au monde quantique.

Introduction au monde quantique. Introduction au monde quantique. Introduction : l état de la physique à la fin du XIX e siècle. A la fin du XIX e siècle, la physique classique était basée sur deux grandes théories : la mécanique Newtonienne

Plus en détail