Utilisation de SysML pour la simulation d environnement virtuel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Utilisation de SysML pour la simulation d environnement virtuel"

Transcription

1 Utilisation de SysML pour la simulation d environnement virtuel Étude Bibliographique Réalisé par : Paola VALLEJO Encadré par : Ronan QUERREC Master informatique spécialité Recherche en informatique 26 janvier 2012

2 Table des matières 1 Introduction 2 2 Lien entre réalité virtuelle, agents et ingénierie des systèmes Introduction Ingénierie des systèmes (IS) Agents / Ingénierie des Systèmes Réalité Virtuelle (RV) pour la formation Définitions GVT VirTeaSy Conclusions 11 1

3 1 Introduction Pendant que la technologie se développe, la complexité, le nombre de systèmes et donnés à gérer augment. Il devient nécessaire d avoir un niveau de formation technique qualifié en fonction des nouveautés, pour améliorer la productivité et les processus de maintenance et réduire les coûts dans l entreprise. L usage des nouvelles technologies telles que les mondes virtuels, est de plus en plus commune dans la formation. En particulier, la réalité virtuelle est très utilisée à ces fins, car elle peut fournir une application avec laquelle les utilisateurs peuvent interagir sans avoir besoin de connaître un niveau de détail très bas. Le système de réalité virtuelle est alimenté par les connaissances sur le système principal. Ces connaissances se trouvent dans PLM et SLI, ils sont des systèmes capables de gérer tout ce qui est jointe au système principal pour garantir son correcte fonctionnement durant tout son cycle de vie (dès la conception jusqu à la fin de sa vie). Étant donné que chacune des entreprises précise ses propres paramètres à surveiller, les données sont hétérogènes et donc l intégration et la comparaison des données est une tâche complexe. La principale contrainte à niveau de conception et opérationnel est de fournir aux utilisateurs un environnement transparent sans tenir en compte l architecture et complexité du système, la bonne gestion de l hétérogénéité de données doit éviter les différences et incompatibilités générales. Pour éviter de refaire les systèmes de réalité virtuelle, la représentation des connaissances se fait à travers un niveau d abstraction supplémentaire plus proche du métier du modélisateur. Nous proposons d utiliser le principe de méta-modélisation, il aide à construire une représentation d un point de vue particulière sur des modèles du système d étude, à les analyser et définir certaines théories et documentation utiles pour la modélisation d autres systèmes, à réduire les ambiguïtés et à intégrer de données hétérogènes. Ce niveau de modélisation est assez haut pour permettre d aborder différents domaines métier en les considérant comme les données d entrée pour des simulateurs. Dans le cas de ce projet, il s agit, de représenter des systèmes composés d objets en interaction possédant des propriétés géométriques et sémantiques telles que systèmes : mécaniques, physiques, électriques, entre autres et leur fournir une implémentation précise et une sémantique opérationnelle dans le cadre des environnements virtuels pour le projet SIFORAS. Ce projet s inscrit dans le projet MASCARET (MultiAgent System for Collaborative, Adaptive & Realistic Environments for Training) [4], lequel représente les connaissances du système via le langage de modélisation UML(Unified Modeling Language). Dans le contexte de ce stage, MASCARET doit s appliquer à des systèmes plus mécaniques et physiques que ceux déjà abordés et permettre de renforcer la généricité de ce méta-modèle d environnements virtuels. Dans ce stage, nous utiliserons le langage SysML comme langage de modélisation des systèmes complexes. L objectif du stage est de permettre aux méta-modèles développés d accéder aux informations décrivant le système directement à partir des outils de modélisation et de conception de PLM et SLI et de faire une correspondance entre PLM et SysML. Les enjeux sont : d identifier les données issues des industriels et nécessaires à la pédagogie, décrire les phénomènes auxquels le système est régit et de leur donner un sens dans le scénario pédagogique afin d être manipulées en ligne. 2

4 On étudie ici les travaux pour la formation en réalité virtuelle, la simulation et l ingénierie des systèmes. Dans ce projet, le principe de simulation est représentée fondée sur les SMA (Systèmes Multi-Agent) dans les environnements virtuels. On se propose de définir les concepts réalité virtuelle, systèmes multi-agents et ingénierie des systèmes, mais surtout d étudier les travaux existants sur leur synergies. Dans premier temps, nous définissons l ingénierie des systèmes. Après nos exposons le lien entre l ingénierie des systèmes et les agents. Puis, nous décrivons le lien entre la réalité virtuelle, les agents et la formation. Finalement, l analyse des travaux précédents permet d énoncer quelques conclusions et les premières idées de méthodologie pour résoudre la problématique proposée. 2 Lien entre réalité virtuelle, agents et ingénierie des systèmes 2.1 Introduction La réalité virtuelle, les agents et l ingénierie des systèmes sont des disciplines indépendantes et complexes par elles mêmes, mais les synergies issues des interactions entre elles améliorent notablement les résultats. La somme des efforts individuels se multiplie de façon progressive et se reflètent dans le groupe entier [11]. Selon Ören [11], l amélioration des facultés pour traiter les connaissances qui surgissent des synergies basiques (Ingénierie des systèmes - Agents, Agents - Simulation, Simulation - Ingénierie des systèmes, FIGURE 1) et le progrès de la vitesse du matériel ouvrent des nouvelles perspectives pour répondre aux problèmes plus complexes. La résolution de problèmes de différents natures comme les entités physiques en temps réel et la gestion du commerce électronique devient possible. Figure 1 Synergies entre simulation, réalité virtuelle et ingénierie des systèmes. D après Ören, [11] 3

5 L ingénierie des systèmes en coopération avec d autres méthodologiques est capable de maintenir le processus de modélisation pour construire environnements virtuels. La simulation s utilise comme un appui pour la modélisation, parce qu elle oriente et permet de valider les prototypes du modèle qui se construisent progressivement. Nous nous intéresserons à utiliser l ingénierie des systèmes et les avantages de la méta-modélisation pour créer des environnements virtuels pour la formation. Dans la suite, nous définirons le concept d ingénierie des systèmes. Ensuite, nous présenterons le concept d agent et son lien avec l ingénierie des systèmes. Enfin, nous exposerons le concept de réalité virtuelle et sa relation avec les agents, la méta-modélisation et sont utilisation en formation. 2.2 Ingénierie des systèmes (IS) L IS est définie pour l INCOSE (The International Council on Systems Engineering) [16] comme une approche interdisciplinaire et les moyens pour permettre la réalisation de systèmes avec succès. L IS se concentre sur : la définition des besoins des clients, les fonctionnalités requises, la documentation des exigences, la conception et la validation du système. Tout en considérant : les opérations, les performances, le test, la fabrication, les coûts et le calendrier, la formation, le soutien et le recyclage. L IS prend en compte les besoins commerciaux et techniques des clients avec le but de fournir un produit de qualité que satisfasse les aspects dont l utilisateur a besoin. L intégration systématique des produits et des processus permet de diminuer le temps de développement, améliore la flexibilité et la qualité des produits, augmente la productivité, améliore l utilisation des ressources et réduit les coûts de développement. Tout est pris en compte, les réseaux des organisations et les chaînes d approvisionnement impliqués dans le produit et le processus de développement, ainsi que l information et les connaissances crées, stockées et utilisées au cours de la conception, la production, la maintenance et la destruction ou récupération du produit. L information produite ou utilisée pendant la durée de vie du produit ou du système peut être gérée avec des outils de PLM [12] et SLI. [9]. La FIGURE 2 illustre les composants d un système de PLM. Le PLM (Product Lifecycle Management) fixe son attention sur la création, le stockage et la récupération de données et des connaissances pendant toute la durée du cycle de vie du produit. Les outils de CAO(Conception Assisté par Ordinateur) s ont étendus avec les fonctions de PLM pour gérer les documents de conception. Plusieurs autres outils comme ENOVIA aident à soutenir aussi la modélisation des produits. Le SLI(Soutien Logistique Intégrée) est un ensemble de techniques qui permettent la définition du système de soutien, au cours de la conception du système principal, à partir de l identification des besoins de l utilisateur. Le but principal est d atteindre un équilibre entre le coût global, la performance et la disponibilité opérationnelle. Les phases du SLI sont : 4

6 Figure 2 PLM. D après Sääksvuori, [17] phase du cycle de vie, phase de pré-faisabilité, phase de faisabilité, phase de définition du projet, phase de conception et développement et phase de production et phase de mise en service. Dans l ingénierie des systèmes, est très important d avoir de langages pour modéliser les connaissances. SysML est un langage de modélisation commun pour les ingénieurs de systèmes. Il est conçu pour modéliser les systèmes complexes, il se base sur UML2, mais offre en plus la possibilité d exprimer autres aspects du système via la modélisation des exigences, la modélisation structurelle, la modélisation dynamique (diagramme d états pour représenter le cycle de vie des éléments) et la modélisation des équations. SysML permet de répondre à certaines faiblesses d UML en SI, ces faiblesses sont : la nécessité de décrire les exigences directement dans le modèle, et d en assurer la traçabilité vers l architecture, le besoin de représenter des flux continus (matière, énergie, etc.), le besoin de représenter des éléments non-logiciels et d en spécifier le type (mécanique, circuit, hydraulique, câblage, capteur, etc.), le besoin de représenter des équations physiques, et des contraintes, le besoin de représenter des allocations logique/physique, structure/dynamique (incluant l alloca- 5

7 tion de fonctions à des composants, de composants logiques à composants physiques, ainsi que du software au hardware) [13]. 2.3 Agents / Ingénierie des Systèmes Les agents sont des modules logiciels ou physiques autonomes dotés de perception et capacité d interagir pour exécuter des actions qui les mènent vers un but de traitement des connaissances au fil du temps, pour le compte des humains ou d autres agents dans des environnements logiciels et physiques. Ils sont principalement : autonomes, dotés de capacité sociale, réactivité, pro activité et capacité d apprentissage. Entre ses capacités, peuvent être mentionnés : le traitement de l objectif, le traitement des connaissances orientées vers un but, le raisonnement, la motivation, la planification et la prise de décisions. Carrascosa [1] présente un système qui démontre que l intégration flexible et efficace entre modèles de haut et bas niveau et des comportements en temps réel est possible, le système permet la gestion et guidage de robots en temps réel via les agents, chaque robot est gouverné par un agent ARTIS (Real- Time Artificial Intelligence Systems) qui gère ses comportements et décide quelle est la tâche suivante à exécuter en fonction de la bonne gestion des ressources, tandis que les agents délibératifs BDI réagissent en fonction de ses croyances, désirs et intentions pour générer les plans pour collecter et rendre le courrier et faire face aux problèmes imprévisibles ; ce système se base sur SIMBA (Multi-Agent System Based on ARTIS) et fournit comportements adaptatifs, flexibles et intelligents. L architecture d agents ARTIS s utilise pour les environnements difficiles, elle garantie l exécution des spécifications et assure l ordonnancement des tâches en temps réel, grâce à une analyse des spécifications fait hors ligne. La communication entre agents est fait grâce à un langage commun défini. Chaque agent a une tâche particulière à développer, mais la contribution de chacun permettre la résolution d un problème plus grand. Le système est présenté avec l aide de AUML [10] et Gaia [15] (FIGURE 3) pour faciliter sa compréhension et les relations entre les agents qui le composent. Dans le cas de ce système, Gaia fournit une représentation organisationnelle du monde : en définissant le système à haut niveau selon les rôles en créant un modèle de rôles, ici se fait la description des rôle, des protocoles, des activités, des permissions et des relations pour pouvoir exécuter les comportements conformes aux modèles et diagrammes en faisant une analyse complète pour construire un modèle de plus haut niveau, celui contient les agents, les services et les modèles connus et en faisant un design de plus bas niveau en AUML. Gaia est une représentation organisationnel du monde, définit le système a haut niveau, prenant en compte les rôles du système ; après un modèle de rôles est créé, celui-ci montre comme est donnée la description d un rôle, comment sont décrits les protocole, les activités, les permissions et les relations (les interactions sont prises des modèles définies pour pouvoir exécuter les comportements en temps réel conformes aux modèles et diagrammes) entre les rôles. Après avoir une analyse complète, un modèle de plus haut niveau est créé, celui contient les agents, les services et les modèles connus ; après avoir réalisé la conception de plus haut niveau, un design de niveau plus bas est réalisé en AUML. Chen [3] expose le problème de comment connaître et transformer les besoins du client au virtuel pour permettre à plusieurs acheteurs de coopérer entre eux et avoir la meilleure offre d un produit ou un service spécifique un peu plus abstrait. Cette architecture prendre également en compte plusieurs 6

8 Figure 3 Gaia et UML por l analyse des processus. D après Carrascosa, [1] agents et le concept de rôle est fondamental, l objectif du système est de satisfaire les besoins de la majorité des clients avec la meilleure offre pour tout le groupe. Gaia [15] est une solution proposée pour faire face à la nécessité de capturer correctement la flexibilité des agents, l autonomie des comportements, la richesse des interactions des agents et la complexité des structures organisationnelles des systèmes d agents. Gaia permet d aller progressivement d un ensemble de besoins à un schéma qui soit assez détaillé pour être implémenté directement. Il se base sur la définition des rôles du système et les interactions entre eux, représente le cycle de vie d un rôle. Gaia s utilise spécialement pour les systèmes qui possèdent les caractéristiques suivantes : les agents sont des systèmes computationels granulaires, qui utilisent de manière intensive les ressources computationels, le but est d obtenir un système qui maximise les mesures de qualité globales, par contre Gaia n est pas destiné pour les systèmes qui admettent la possibilité d un conflit réel, les agents sont hétérogènes, la structure organisationnel du système est statique, cela veut dire que les relations entre les agents ne changent pas au cours de l exécution, les services fournies par les agents sont statiques, c est-à-dire qu ils ne changent pas au cours de l exécution, le système a maximum 100 types d agents différents. AUML est une extension d UML. En effet, UML n est pas capable de modéliser les comportements des agents, car ils sont actifs et réagissent de manière autonome aux changements de l environnement, les agents sont guidés par la réalisation d objectifs et contraints par des tâches définies ; les agents prennent la responsabilité de satisfaire leurs besoins. AUML (Agent based Unified Modeling Language) est fondé sur la réutilisation des outils de développement déjà existantes en les orientant vers les agents. Aujourd hui il présente un ensemble d extension de UML pour la spécification de protocoles d interaction entre agents, comme la représentation des structures sociales et organisationnelles entre agents. Les caractéristiques d un agent en AUML sont : s identifier dans un système multi-agents ; définir ses rôles dans la société ; définir les relations entre les rôles ; définir les activités qu il peut développer et 7

9 qui sont fournis aux autres agents ; spécifier ce qu il est capable de faire et dans quelles conditions. 2.4 Réalité Virtuelle (RV) pour la formation Les contributions de l ingénierie système à la réalité virtuelle peuvent être observés dans le domaine du développement et simulation des systèmes complexes. L utilisation de la simulation par agents est épandue et utilisé dans plusieurs domaines, entre ces domaines se trouve l enseignement. Les agents ont contribué à la simulation comme un mécanisme de soutien pour spécifier, modéliser et résoudre des problèmes et améliorer les capacités cognitives des systèmes de simulation. Dans premier temps, nous définirons les concepts réalité virtuelle, environnements pour l apprentissage humain et méta-modélisation. Puis, GVT et VirTeaSy comme exemples d applications de réalité virtuelle. Ces applications se basent sur l analyse de l activité Définitions La nécessite de vivre et interagir avec notre monde réel, nous impose de faire une modélisation de la réalité. Un outil qui nous permet de représenter la réalité décrite et de simuler certains comportements, est la réalité virtuelle. La réalité virtuelle [6] est la technologie qui fournit des expériences presque réels et/ou crédibles de façon virtuelle ou synthétique. La RV utilise le spectre entier des technologies multimédia actuelles, telles que l image, la vidéo, le son et le texte, ainsi que des nouvelles tendances telles que les stimulus tactiles, visuels et auditifs. Les caractéristiques principales de la RV sont : l immersion pour isoler les sens suffisamment et amener une personne à se sentir transportée dans un autre lieu, l interactivité liée à la capacité d éclairage de l ordinateur pour changer le point de vue de la scène aussi vite que l organisme humain peut modifier sa position physique et sa perspective et l intensité de l information pour offrir des qualités spéciales telles que la télé présence et les comportements des entités avec un certain dégré d intelligence. L acquisition d expérience à travers la réalité virtuelle, se fait pour deux types d activités : la formation et le divertissement. Nous nous intéressons aux activités de formation. Les compétences améliorées à niveau de l apprentissage avec la réalité virtuelle sont : habilités motrices, habilités pour la prise de décisions, la communication et les aptitudes opérationnelles. Comme exemples d applications qui utilisent la réalité virtuelle pour la formation nous citons les simulateur de conduite et la formation des pompiers. Un EVAH(Environnement Virtuel pour l Apprentissage Humain) [2], est un espace virtuel dans lequel un ou plusieurs apprenants sont immergés dans le but d acquérir du savoir ou du savoir faire. Contrairement à la méthode d apprentissage traditionnelle (immersion dans un environnement réel), cette méthode offre plusieurs avantages pour atteindre les objectives pédagogiques. Les avantages de la formation, via la réalité virtuelle sont : élimine le danger, en rendant possible l exécution de tâches dangereuses sans prendre de risque physique, même si certaines erreurs sont commises, offre plus de probabilités d apprentissage, car la réalité virtuelle rend possible la modélisation des environnements inaccessibles ou inexistants, comme la simulation des conditions difficiles ou de 8

10 stress, est économique et flexible, puisque l espace occupé est minimum et la reconfiguration du système autorise son utilisation pour d autres thèmes d apprentissage, est adaptatif, parce que l enseignant a la facilité de suivre plusieurs apprenants en simultanée dans plusieurs entraînements en sauvegardant les données que représentent le comportement des élèves, l enseignant peut faire évoluer l environnement selon les capacités de l apprenant et limiter à des fins pédagogiques les actions de l apprenant, est augmenté, car la simulation peut être mise en veille et le point de vue de la situation peut être change à n importe quel moment de la simulation, est pédagogique parce que l enseignant peut manipuler l environnent, percevoir le niveau de connaissance des élèves, changer les situations, insister sur des situations qui ont posée de problèmes et interagir avec l élève pour améliorer la qualité des résultats. Le rôle de la modélisation [8] est d offrir une représentation du problème et des solutions possibles à différents niveaux d abstraction. Ces solutions doivent servir comme soutien pour appréhender, conceptualiser, concevoir, estimer, simuler, valider, justifier des choix et communiquer. Les tâches principales de la méta-modélisation sont la conception de nouveaux modèles, l adaptation de modèles existants et l intégration d éléments hétérogènes. Les langages de modélisation comme SysML nous orientent à comprendre et décrire les besoins, à spécifier et documenter des systèmes, à schématiser des architectures logicielles, à concevoir des solutions et à communiquer des points de vue. La correcte modélisation d un système nous offre la possibilité de faire des modifications et de corrections à partir du haut niveau. De cette façon, les résultats seront adéquates, particulièrement dans les systèmes complexes dans lesquels les changements de comportement sont inhérents GVT GVT (Generic Virtual Training) [7] est une plateforme logicielle qui permet de développer des modules d enseignement assisté par ordinateur utilisant les technologies de la réalité virtuelle. C est une approche fondée sur la réutilisation de composants pour permettre aux apprenants d intérioriser les routines de manière efficiente. Dans cette plateforme, la création des nouvelles sessions et la surveillance des performances des apprenants sont faciles en intégrant des fonctionnalités évolutives de modélisation, de simulation et de guidage pédagogique. Cette approche se base sur la définition des comportements des objets, l interaction entre les objets de l environnement, la description des procédures à atteindre et les outils pour surveiller les apprenants. Actuellement GVT constitue l une des solutions pédagogiques et de formation technique en réalité virtuelle les plus puissantes. GVT permet une représentation pédagogique des contextes et des phénomènes en 3D, par des objets 3D comportementaux, GVT permet à l apprenant d être acteur de sa session de formation, comme dans la réalité il interagit avec son environnement de travail, l apprenant bénéficie en plus d un guidage et d un suivi pédagogique par le système et par le formateur. Le développement de ce type d applications se fait normalement sans la réutilisation des composants déjà existantes. Cet aspect dépense une grande quantité de temps et il est nécessaire d avoir un niveau d abstraction plus élevé accessible et compréhensible pour les personnes qui ne sont pas experts dans le domaine pour définir les interactions complexes entre objets. 9

11 Pour éviter de refaire les systèmes de réalité virtuelle, la représentation des connaissances se fait à travers un niveau d abstraction supplémentaire plus proche du métier du modélisateur. Dans ce cas STORM et LORA sont utilisés. Une vision globale de la plateforme se montre dans la FIGURE 4. STORM (Simulating and Training Object-Relation Model) est un modèle pour décrire comportements réutilisables pour objets en 3D et les interactions entre ces objets. Un objet contient toute l information requise pour définir une interaction. Les propriétés les plus remarquables de ce modèle sont : il est possible d intégrer des objets non définis avec STORM, le traitement des interactions est stable et dynamique, ceci les rend faciles à modifier et maintenir, les objets peuvent être réutilisés, le processus d interaction est générique à chaque niveau. LORA (Language for Object Relation Application) est un langage qui permet aux scientifiques noninformaticiens de créer des séquences diverses et complexes de tâches qui peuvent se modifier en temps réel dans une scène virtuelle. Les pré-conditions des objectives à atteindre doivent être bien définies pour améliorer la flexibilité de l environnement quand soit requise. Les propriétés de ce langage sont : son approche graphique accepte que les non-expertes l utilisent, la description de ce qui peut être fait par un apprenant est flexible, le moteur assure que les actions peuvent être réalisées, la création, la modification et l adaptation des procédures sont possibles au cours de l exécution. Figure 4 Composants de GVT. D après Gerbaud, [7] VirTeaSy VirTeaSy [5] (FIGURE 5) est une outil de formation à l implantologie chez les chirurgien dentistes. VirTeaSy propose une analyse des activités et montre la contribution de cette analyse pour la construction d un simulateur de formation utilisant la réalité virtuelle. La nature de ce système est différent des systèmes de simulation dirigés par des agents qui se basent sur l analyse des comportements. VirTeaSy est un simulateur virtuel qui inclue les avantages d un simulateur anatomique (immersion et interaction avec l environnement réel) et les bénéfices des technologies d information (transduction de la position et la pression). 10

12 Figure 5 Simulateur VirTeaSy. D après Cormier, [5] Le processus d analyse consiste en faire une analyse de la tâche, qui permet d identifier les outils nécessaires pour la chirurgie, la séquence d actions et la distribution des éléments dans la salle. Une une analyse de l activité pour un implant (caractérisation d un expert dans ce domaine), permet d identifier la signification des actions et de la position des outils, l analyse des gestes, des mouvements, des points d appuie de la main et toutes les informations nécessaires pour la conception du simulateur. Malgré la grande variabilité entre les formations en termes des contenus théoriques, de temps de formation et de la pédagogie mise en œuvre, la méthode pratique pour l enseignement est le même. l entrainement ne peut se faire qu à travers la pratique. En pratique les personnes ne font pas le processus exactement de la même manière, mais il est possible d arriver à un modèle plus au moins général. Les problèmes et difficultés principales de la chirurgie sont recrées dans l environnement virtuel pour permettre aux apprenants de développer les compétences nécessaires pour l exécution du même processus mais dans le monde réel. 3 Conclusions Dans cette étude bibliographique, nous avons présenté les concepts de réalité virtuelle, simulation et ingénierie des systèmes pour comprendre mieux le contexte dans lequel s encadre la problématique. Après, nous avons étudié leurs synergies à travers des travaux prétendants. Ensuite, nous avons défini le concept d ingénierie des systèmes pour passer à exposer le lien existant entre l ingénierie des systèmes et les agents. Puis nous avons spécifié le lien entre la réalité virtuelle, les agents et la formation. L analyse des synergies était indispensable pour comprendre le besoin d utiliser ces trois concepts clés pour arriver à une solution qui satisfasse les besoins des utilisateurs. Nous avons regardé l importance d avoir des niveaux d abstraction élevés pour représenter un système. Les langages de modélisation deviennent utiles pour matérialiser et faire plus compréhensible la définition du système. Les agents son exploités pour tout les types de systèmes, l étude de deux systèmes (robots et commerce électronique) nous a permis de comprendre Gaia et AUML comme des techniques de modélisation. 11

13 Nous avons regardé la puissance de GVT et VirTeasy pour créer et manipuler les environnements pour la formation. La gestion des informations et des connaissances qui se créent pendant la durée de vie du système, sont très importants et pour cette raison elles doivent être bien gérées. Cette gestion est possible grâce aux systèmes auxiliaires comme le PLM et le SLI. L intérêt dans ce stage est de prendre et exploiter les données des processus industriels comme PLM et SLI. Avec ces données, nous cherchons d améliorer la productivité en développant des contenues pédagogiques dans des scénario virtuels. Pour pouvoir surveiller la qualité de la formation et changer les environnements virtuels. Notre idée c est d utiliser SysML comme langage pour modéliser les besoins du client et les comportements des entités du système. Comme outil pour créer les environnements virtuels, nous envisageons d utiliser MASCARET. MASCARET permet de créer des environnements virtuels riches à niveau de son contenu sémantique. MASCARET prendre en compte la structure de l environnement, le comportement des agents et l interaction entre eux et les humains. À la fin du stage, l idéal serait de rendre une application capable d intégrer les donnes hétérogènes qui provient des outils de PLM et SLI. Modéliser ces données et fournir un environnent virtuel pour offrir formation technique au personnel des entreprises. 12

14 Références [1] Carrascosa, C., Bajo, J., Julian, V., Corchado, J.M., & Botti, V. «Hybrid multi-agent architecture as a real-time problem solving model». Expert Systems with Applications (2008), 34(1), [2] CERVAL.(«Environnement virtuel de formation») : [3] Chen, D.-N., Jeng, B., Lee, W.-P., & Chuang, C.-H. «An agent-based model for consumerto-business electronic commerce». Expert Systems with Applications (2008). 34(1), [4] Chevaillier, P., Trinh, T., Barange, M., De Loor, P., Devillers, F., Soler, J., & Querrec, R. «Semantic Modelling of Virtual Environments using MASCARET». Proceedings of the Fourth Workshop on Software Engineering and Architectures for Realtime Interactive Systems SEARIS, IEEE VR 2011 (2011). [5] Cormier, J., Pasco, D., Syllebranque, C., De Keukelaere, C., & Chevaillier, P. «VirTeaSy a haptic simulator for implantology surgical training designed by an activity analysis». Virtual Reality International Conference, 7-9 avril, Laval (France). [6] Furht, Borko. Encyclopedia of Multimedia, 2nd Edition. Springer, (2008). [7] Gerbaud, S., Mollet, N., Ganier, F., Arnaldi, B., & Tisseau, J. «GVT : a platform to create virtual environment for procedural training.». IEE VR 2008 (2008). [8] Karagiannis,D., & Höfferer, B.. «Metamodeling as an integration concept». Software and Data Technologies : First International Conference, ICSOFT CCIS 10, p Springer- Verlag Berling Heidelberg. [9] Kumar, D. Chapter 9, Integrated Logistic Support. Reliability maintenance and logistic support : a life cycle approach. Springer. (2000). [10] Odell, J., Parunak, H., Bauer, B. Extending UML for Agents. Proc. of the Agent-Oriented Information Systems Workshop at the 17th National conference on Artificial Intelligence, Gerd Wagner, Yves Lesperance, and Eric Yu eds., Austin, TX, p accepted paper, AOIS Worshop at AAAI [11] Ören, T., & Yilmaz, L. «Synergies of simulation, agents, and systems engineering». Expert Systems with Applications (2011), doi : /j.eswa [12] PLM Challenges. Advanced Engineering Informatics 22 (2008) [13] Roques, Pascal. SysML par l exemple. Un langage de modélisation pour systèmes complexes. (2009). [14] UML - Unified Modeling Language Specification, version , /. [15] Wooldridge, M., Jennings, N.R., & Kinny, D. (2000). «The Gaia methodology for agentoriented analysis and design». Journal of Autonomous Agents and Multi-Agent Systems, 3(3), [16] INCOSE («What is Systems Engineering?») : whatissystemseng.aspx. [17] Sääksvuori, A., & Immonen, A. Product Lifecycle Managment. Springer. (2008). 13

ADELFE : Atelier de développement de logiciels à fonctionnalité émergente

ADELFE : Atelier de développement de logiciels à fonctionnalité émergente ADELFE : Atelier de développement de logiciels à fonctionnalité émergente Gauthier Picard*, Carole Bernon*, Valérie Camps**, Marie- Pierre Gleizes* * Institut de Recherche en Informatique de Toulouse Université

Plus en détail

Système tutoriel intelligent pour l apprentissage de travail procédural et collaboratif

Système tutoriel intelligent pour l apprentissage de travail procédural et collaboratif Système tutoriel intelligent pour l apprentissage de travail procédural et collaboratif Cédric Buche buche@enib.fr Pierre De Loor deloor@enib.fr Ronan Querrec querrec@enib.fr Laboratoire d Ingénierie Informatique

Plus en détail

Cycle de vie du logiciel. Unified Modeling Language UML. UML: définition. Développement Logiciel. Salima Hassas. Unified Modeling Language

Cycle de vie du logiciel. Unified Modeling Language UML. UML: définition. Développement Logiciel. Salima Hassas. Unified Modeling Language Unified Modeling Language UML Salima Hassas Version Cycle de vie du logiciel Client Besoins Déploiement Analyse Test Conception Cours sur la base des transparents de : Gioavanna Di Marzo Serugendo et Frédéric

Plus en détail

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE Les savoirs de l Informatique Commerciale doivent être abordés en relation avec les autres savoirs (S4 à S7). Les objectifs généraux sont : o de sensibiliser les étudiants

Plus en détail

Cas d étude appliqué à l ingénierie logicielle

Cas d étude appliqué à l ingénierie logicielle ypbl : une méthodologie pédagogique pour la professionnalisation d une formation Cas d étude appliqué à l ingénierie logicielle Ernesto Exposito 1,2, Anne Hernandez 2 1 CNRS ; LAAS ; 7 av. du Colonel Roche,

Plus en détail

Une architecture logicielle pour la modélisation et simulation orientée agents de chaînes logistiques

Une architecture logicielle pour la modélisation et simulation orientée agents de chaînes logistiques Une architecture logicielle pour la modélisation et simulation orientée agents de chaînes logistiques Karam MUSTAPHA Domaine Universitaire de Saint-Jérôme Avenue Escadrille Normandie-Niemen 13397 MARSEILLE

Plus en détail

C est quoi le SWAT? Les équipes décrites par James Martin s appellent SWAT : Skilled With Advanced Tools.

C est quoi le SWAT? Les équipes décrites par James Martin s appellent SWAT : Skilled With Advanced Tools. 1- RAD Quelle sont les avantages que apporte la méthode RAD à l entreprise? Une méthode RAD devrait, d après son auteur, apporter trois avantages compétitifs à l entreprise : Une rapidité de développement

Plus en détail

ALEM: Un Modèle de Référence pour les Applications Web Adaptatif Educatif

ALEM: Un Modèle de Référence pour les Applications Web Adaptatif Educatif ALEM: Un Modèle de Référence pour les Applications Web Adaptatif Educatif Mohammed TADLAOUI 1, Azzedine CHIKH 2, Karim Bouamrane 1 1 Université d Oran, Algérie, 2 Université de King Saud, Royaume d'arabie

Plus en détail

Analyse abstraite de missions sous PILOT

Analyse abstraite de missions sous PILOT Analyse abstraite de missions sous PILOT Damien Massé EA 3883, Université de Bretagne Occidentale, Brest damien.masse@univ-brest.fr Résumé Nous étudions la possibilité de réaliser un analyseur par interprétation

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

Modélisation: outillage et intégration

Modélisation: outillage et intégration Modélisation: outillage et intégration Emmanuel Gaudin emmanuel.gaudin@pragmadev.com Un réel besoin Le logiciel double tous les deux ans. Le volume final rend extrêmement difficile de garantir le niveau

Plus en détail

PLM Software. Introduction à la gestion des. Des réponses pour l industrie. L i v r e b l a n c

PLM Software. Introduction à la gestion des. Des réponses pour l industrie. L i v r e b l a n c Siemens PLM Software Introduction à la gestion des données techniques Fonctionnalités et avantages majeurs d un système PDM www.siemens.com/teamcenter L i v r e b l a n c Les entreprises mettent en œuvre

Plus en détail

Cours de Génie Logiciel

Cours de Génie Logiciel Cours de Génie Logiciel Sciences-U Lyon MDE Model Driven Engineering http://www.rzo.free.fr Pierre PARREND 1 Mai 2005 Sommaire MDE : principe MDE et le génie logiciel MDE et UML MDE et les Design Patterns

Plus en détail

AVATAR. Un profil SysML temps réel outillé

AVATAR. Un profil SysML temps réel outillé AVATAR Un profil SysML temps réel outillé Ludovic Apvrille, Pierre de Saqui-Sannes ludovic.apvrille@telecom-paristech.fr pdss@isae.fr SysML France, 6 décembre 2010 Agenda De TURTLE à AVATAR Le langage

Plus en détail

SECTION 5 BANQUE DE PROJETS

SECTION 5 BANQUE DE PROJETS SECTION 5 BANQUE DE PROJETS INF 4018 BANQUE DE PROJETS - 1 - Banque de projets PROJET 2.1 : APPLICATION LOGICIELLE... 3 PROJET 2.2 : SITE WEB SÉMANTIQUE AVEC XML... 5 PROJET 2.3 : E-LEARNING ET FORMATION

Plus en détail

Modélisation et conception d'un. environnement de suivi pédagogique synchrone. d'activités d'apprentissage à distance

Modélisation et conception d'un. environnement de suivi pédagogique synchrone. d'activités d'apprentissage à distance Modélisation et conception d'un environnement de suivi pédagogique synchrone d'activités d'apprentissage à distance Christophe DESPRÉS Laboratoire d Informatique de l'université du Maine Plan de la présentation

Plus en détail

Le génie logiciel. maintenance de logiciels.

Le génie logiciel. maintenance de logiciels. Le génie logiciel Définition de l IEEE (IEEE 1990): L application d une approche systématique, disciplinée et quantifiable pour le développement, l opération et la maintenance de logiciels. Introduction

Plus en détail

Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH

Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH Lium Université du Maine Pierre.Tchounikine@lium.univ-lemans.fr EIAH : définition EIAH = Environnement Informatique pour l Apprentissage Humain

Plus en détail

Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005

Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005 MDA : Un Tutoriel Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005 1 Sommaire Table des matières 1 Sommaire 1 2 Introduction 2 2.1 A qui s adresse ce tutoriel......................

Plus en détail

Domaines de consultation bso

Domaines de consultation bso Domaines de consultation bso Supervision Compétences-clé Conseil en organisation Coaching La supervision, le conseil en organisation et le coaching sont des domaines de consultation professionnels adaptés

Plus en détail

Noureddine Kerzazi noureddine.kerzazi@polymtl.ca

Noureddine Kerzazi noureddine.kerzazi@polymtl.ca Domaine de la modélisation des processus pour le génie logiciel. Noureddine Kerzazi noureddine.kerzazi@polymtl.ca DSL4SPM Domain-Specific-Language for Software Process Modeling Il s agit d un nouveau cadre

Plus en détail

Architecture Reconfigurable Hétérogène à Gestion Hiérarchique Distribuée pour la Reconfiguration et la Prise de Décision

Architecture Reconfigurable Hétérogène à Gestion Hiérarchique Distribuée pour la Reconfiguration et la Prise de Décision INSTITUT D ÉLECTRONIQUE ET DE TÉLÉCOMMUNICATIONS DE RENNES Architecture Reconfigurable Hétérogène à Gestion Hiérarchique Distribuée pour la Reconfiguration et la Prise de Décision dans les systèmes de

Plus en détail

Étude de cas. UML n est pas une méthode

Étude de cas. UML n est pas une méthode Étude de cas UML n est pas une méthode UML n est pas une méthode, mais un simple langage ; l OMG ne préconise pas de processus ; il n existe pas une démarche unique qui fixe l ordre dans lequel les modèles

Plus en détail

Programme «Responsable en logistique de Distribution» Titre de l ISLT inscrit au RNCP de niveau 2

Programme «Responsable en logistique de Distribution» Titre de l ISLT inscrit au RNCP de niveau 2 Programme «Responsable en logistique de Distribution» Titre de l ISLT inscrit au RNCP de niveau 2 INSTITUT NEMO 36-38 AVENUE PIERRE BROSSOLETTE 92240 MALAKOFF 1 Public visé Tout public, titulaire d un

Plus en détail

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Guide d étude Sous la direction de Olga Mariño Télé-université Montréal (Québec) 2011 INF 1250 Introduction aux bases de données 2 INTRODUCTION Le Guide d étude

Plus en détail

Approche dirigée par les modèles pour la spécification, la vérification formelle et la mise en œuvre des services Web composés

Approche dirigée par les modèles pour la spécification, la vérification formelle et la mise en œuvre des services Web composés Approche dirigée par les modèles pour la spécification, la vérification formelle et la mise en œuvre des services Web composés Christophe Dumez Laboratoire Systèmes et Transports (SeT) Université de Technologie

Plus en détail

Une méthode d apprentissage pour la composition de services web

Une méthode d apprentissage pour la composition de services web Une méthode d apprentissage pour la composition de services web Soufiene Lajmi * Chirine Ghedira ** Khaled Ghedira * * Laboratoire SOIE (ENSI) University of Manouba, Manouba 2010, Tunisia Soufiene.lajmi@ensi.rnu.tn,

Plus en détail

CONCOURS ROBAFIS 2015 Édition spéciale «10 ème anniversaire» Référentiel de Développement Plan type Lotissement des livrables documentaires

CONCOURS ROBAFIS 2015 Édition spéciale «10 ème anniversaire» Référentiel de Développement Plan type Lotissement des livrables documentaires CONCOURS ROBAFIS 2015 Édition spéciale «10 ème anniversaire» Plan type Lotissement des livrables documentaires Table des matières INTRODUCTION...2 OBJET DU DOCUMENT...2 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA PHASE

Plus en détail

SDL: 20 ans de programmation basée modèle

SDL: 20 ans de programmation basée modèle SDL: 20 ans de programmation basée modèle Emmanuel Gaudin emmanuel.gaudin @ pragmadev.com Principes MDE, MDA et MDD: Approche orienté modèle PIM: Platform Independant Model PDM: Platform Definition Model

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD

SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD PLAN CONCEPT DE SYSTEME D INFORMATION MODELISATION D UN SYSTEME D INFORMATION MODELISATION CONCEPTUELLE : les METHODES METHODE SYSTEMIQUE METHODE OBJET L3 Informatique

Plus en détail

CA ARCserve D2D. Une récupération après sinistre ultra-rapide vous permet d'éviter une interruption de service. DOSSIER SOLUTION : CA ARCserve D2D r16

CA ARCserve D2D. Une récupération après sinistre ultra-rapide vous permet d'éviter une interruption de service. DOSSIER SOLUTION : CA ARCserve D2D r16 CA ARCserve D2D CA ARCserve D2D est un produit de récupération sur disque conçu pour offrir la combinaison idéale de protection et de récupération rapides, simples et fiables de vos données professionnelles.

Plus en détail

GÉNIE LOGICIEL (SOFTWARE ENGINEERING)

GÉNIE LOGICIEL (SOFTWARE ENGINEERING) GÉNIE LOGICIEL (SOFTWARE ENGINEERING) 5ÈME PARTIE UML (UNIFIED MODELING LANGUAGE) Faculté des Sciences et Techniques http://labh-curien.univ-st-etienne.fr/~fj/gl Francois.Jacquenet@univ-st-etienne.fr Plan

Plus en détail

EXPERIENCE DE COUPLAGE DE MODELES ALTARICA AVEC DES INTERFACES METIERS EXPERIMENT OF COUPLING ALTARICA MODELS WITH SPECIALIZED INTERFACES

EXPERIENCE DE COUPLAGE DE MODELES ALTARICA AVEC DES INTERFACES METIERS EXPERIMENT OF COUPLING ALTARICA MODELS WITH SPECIALIZED INTERFACES EXPERIENCE DE COUPLAGE DE MODELES ALTARICA AVEC DES INTERFACES METIERS EXPERIMENT OF COUPLING ALTARICA MODELS WITH SPECIALIZED INTERFACES PERROT Benoit, PROSVIRNOVA Tatiana, RAUZY Antoine, SAHUT D IZARN

Plus en détail

INTENTIONS DIDACTIQUES ET MISE EN ŒUVRE DANS DES APPLICATIONS WEB

INTENTIONS DIDACTIQUES ET MISE EN ŒUVRE DANS DES APPLICATIONS WEB Pierre-André Caron (pa.caron@ed.univ-lille1.fr) Xavier Le Pallec (xavier.le-pallec@univ-lille1.fr) Sébastien Sockeel (sebastien.sockeel@univ-lille1.fr) USTL, Laboratoire Trigone, équipe NOCE, 59655 Villeneuve

Plus en détail

Synergies entre Artisan Studio et outils PLM

Synergies entre Artisan Studio et outils PLM SysML France 13 Novembre 2012 William Boyer-Vidal Regional Sales Manager Southern Europe Synergies entre Artisan Studio et outils PLM 2012 2012 Atego. Atego. 1 Challenges & Tendances Complexité des produits

Plus en détail

Spécifications des exigences d'un logiciel (Adapté de la norme IEEE 830-1993)

Spécifications des exigences d'un logiciel (Adapté de la norme IEEE 830-1993) Spécifications des exigences d'un logiciel (Adapté de la norme IEEE 830-1993) Ce document suggère un ensemble d éléments à préciser pour les exigences d'un système logiciel. Il débute par une Page de titre,

Plus en détail

Modèle d implémentation

Modèle d implémentation Modèle d implémentation Les packages UML: Unified modeling Language Leçon 5/6-9-16/10/2008 Les packages - Modèle d implémentation - Méthodologie (RUP) Un package ou sous-système est un regroupement logique

Plus en détail

Programmation de services en téléphonie sur IP

Programmation de services en téléphonie sur IP Programmation de services en téléphonie sur IP Présentation de projet mémoire Grégory Estienne Sous la supervision du Dr. Luigi Logrippo Introduction La téléphonie sur IP comme support à la programmation

Plus en détail

Modélisation agent d une Architecture Logicielle de commande d un Véhicule Autonome

Modélisation agent d une Architecture Logicielle de commande d un Véhicule Autonome Modélisation agent d une Architecture Logicielle de commande d un Véhicule Autonome ENNAJI Mourad LASC université de Metz Ile du Saulcy B.P 80794 57 012 METZ Ennaji@lasc.sciences.univ-metz.fr Résumé Cet

Plus en détail

Chapitre 9 HLA distributed simulation approaches for supply chain

Chapitre 9 HLA distributed simulation approaches for supply chain Présentation livre Simulation for Supply Chain Management Chapitre 9 HLA distributed simulation approaches for supply chain B. Archimède, P. Charbonnaud, F. Ounnar, P. Pujo Contexte et motivation Problématique

Plus en détail

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013 Concours interne de l agrégation du second degré Concours interne d accès à l échelle de rémunération des professeurs agrégés dans les établissements d enseignement privés sous contrat du second degré

Plus en détail

1 Présentation générale

1 Présentation générale Parcours «Management des processus de production de biens et services» du Master de Sciences de Gestion (M2) - mention «Management Global» de l Université Paris Dauphine 1 Présentation générale 1.1 Objectifs

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement Mme BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

Analyse de l activité

Analyse de l activité Plan et liens avec UE2-15 Fondamentaux des IHM (M2 UE2-6) Valérie Renault valerie.renault@lium.univ-lemans.fr Analyse préalable de l activité [UE2-6] (cours / TP) Spécifications cahier des charges et spécifications

Plus en détail

Retour d expériences avec UML

Retour d expériences avec UML Retour d expériences avec UML UML pour les systèmes biologiques Marie-Hélène Moirez-Charron, UMR AGIR, équipe MAGE INRA Toulouse mailto:marie-helene.charron@toulouse.inra.fr PLAN Contexte de travail UML,

Plus en détail

Positionnement de UP

Positionnement de UP UNIFIED PROCESS Positionnement de UP Unified Process Langage Méthode Outil logiciel UML UP RUP 6 BONNES PRATIQUES développement itératif gestion des exigences architecture basée sur des composants modélisation

Plus en détail

DOSSIERS PÉDAGOGIQUES

DOSSIERS PÉDAGOGIQUES DOSSIERS PÉDAGOGIQUES Les dossiers pédagogiques comprennent des outils pour faciliter la tâche d enseignement d un professeur. 1. PLANIFICATION PÉDAGOGIQUE Yvon Brunet, inf., M. Éd. Ce dossier pédagogique

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION L.M.D.

OFFRE DE FORMATION L.M.D. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE OFFRE DE FORMATION L.M.D. MASTER PROFESSIONNEL ET ACADEMIQUE Systèmes d Information

Plus en détail

Mémoire de Projet Professionnel TITRE DU PROJET

Mémoire de Projet Professionnel TITRE DU PROJET République Tunisienne Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université de Sfax Institut Supérieur d Informatique et de Multimédia de Sfax Sigle de l ISIMS Mastère Professionnel

Plus en détail

UML est-il soluble dans les méthodes agiles?

UML est-il soluble dans les méthodes agiles? Pascal ROQUES Valtech Training UML est-il soluble dans les méthodes agiles? octobre 07 Résumé On entend beaucoup parler actuellement de deux approches ayant l'air fondamentalement opposées : l'approche

Plus en détail

FORMATION LEAN EXECUTIVE SESSION 1 JOUR

FORMATION LEAN EXECUTIVE SESSION 1 JOUR LEAN EXECUTIVE SESSION 1 JOUR 9 DÉC 2015 / 2 MARS / 1 JUIN / 27 SEPT / 6 DÉC 2016 Partager les préalables et fondamentaux pour conduire une démarche de transformation Lean Appréhender le chemin à parcourir

Plus en détail

Nom de l application

Nom de l application Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale des Etudes Technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Gafsa Département Technologies de l Informatique

Plus en détail

OpenPaaS Le réseau social d entreprise. Tâche 3.2.2 : Métamodèle support à la caractérisation des utilisateurs et des collaborations

OpenPaaS Le réseau social d entreprise. Tâche 3.2.2 : Métamodèle support à la caractérisation des utilisateurs et des collaborations OpenPaaS Le réseau social d entreprise Tâche 3.2.2 : Métamodèle support à la caractérisation des utilisateurs et des collaborations Propriétés du Document Source du Document Titre du Document FSN OpenPaaS

Plus en détail

Sauvegarde et restauration en environnement VMware avec Avamar 6.0

Sauvegarde et restauration en environnement VMware avec Avamar 6.0 Livre blanc Sauvegarde et restauration en environnement VMware avec Avamar 6.0 Analyse détaillée Résumé Dans les entreprises, les environnements virtuels sont de plus en plus déployés dans le cloud. La

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l École Nationale Supérieure d Ingénieurs en Informatique, Automatique, Mécanique, Énergétique et Électronique

Plus en détail

Les sections 6 et 7. du ComitéNational de la RechercheScientifique

Les sections 6 et 7. du ComitéNational de la RechercheScientifique Les sections 6 et 7 du ComitéNational de la RechercheScientifique (CoNRS) Frédérique Bassino et Michèle Basseville Plan Le comité national Les missions des sections Les sections 6 et 7 Le comiténational

Plus en détail

Quel profil pour les futurs professionnels de l'informatique? Le référentiel de compétences du master en sciences informatiques de l'ucl.

Quel profil pour les futurs professionnels de l'informatique? Le référentiel de compétences du master en sciences informatiques de l'ucl. université catholique de louvain louvain-la-neuve, belgique Quel profil pour les futurs professionnels de l'informatique? raisonner théorie appliquer apprendre examens concevoir bachelier référentiel universitaire

Plus en détail

MASTER MAE MANAGEMENT

MASTER MAE MANAGEMENT MASTER MAE MANAGEMENT Parcours INGÉNIERIE DE PROJET N habilitation de la formation au RNCP : 20070790 Présentation de la formation Année 2014 1 Public Cible Diplômés de niveau Bac +4 1 souhaitant acquérir

Plus en détail

IFT2255 : Génie logiciel

IFT2255 : Génie logiciel IFT2255 : Génie logiciel Chapitre 6 - Analyse orientée objets Section 1. Introduction à UML Julie Vachon et Houari Sahraoui 6.1. Introduction à UML 1. Vers une approche orientée objet 2. Introduction ti

Plus en détail

Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation

Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation Les éléments du Cadre FL2 (M-8) sont formulés en termes de résultats d apprentissage généraux, de résultats d apprentissage

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

Présentation de la plateforme d analyse linguistique médiévale

Présentation de la plateforme d analyse linguistique médiévale Présentation de la plateforme d analyse linguistique médiévale 1. Introduction Tout au long de ce document, notre projet sera présenté à travers la méthodologie suivie pour développer la plateforme d analyse

Plus en détail

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Ecole des Mines d Alès Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production LGI2P Nîmes Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Titre Domaine De l ingénierie des besoins à l ingénierie des exigences

Plus en détail

Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets?

Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets? Séquences 1-2 Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets? Pourquoi trouve-t-on différents modèles pour ce produit de communication? Nous avons chez nous différents modèles de téléphones

Plus en détail

Méthodes de développement de systèmes multi-agents

Méthodes de développement de systèmes multi-agents GÉNIE LOGICIEL N o 86 SEPTEMBRE 2008 Méthodes de développement de systèmes multi-agents M ARIE-PIERRE G LEIZES, CAROLE B ERNON, FRÉDÉRIC M IGEON ET G AUTHIER P ICARD Résumé : Les systèmes multi-agents

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

S8 : STRATÉGIE DE MAINTENANCE

S8 : STRATÉGIE DE MAINTENANCE S8 : STRATÉGIE DE MAINTENANCE FINALITÉ L enseignement de la stratégie de maintenance doit apporter à l étudiant les connaissances, les outils d analyse et les outils méthodologiques lui permettant de remplir

Plus en détail

MASTER MAE MANAGEMENT

MASTER MAE MANAGEMENT MASTER MAE MANAGEMENT Parcours INGÉNIERIE DE PROJET N habilitation de la formation au RNCP : 20070790 Présentation de la formation Année 2012 Public Cible N d agrément formation Diplômés de niveau Bac

Plus en détail

INF 721 Mesures et indicateurs du génie logiciel Trimestre Été 2015 Professeur. Évariste Valéry BÉVO WANDJI

INF 721 Mesures et indicateurs du génie logiciel Trimestre Été 2015 Professeur. Évariste Valéry BÉVO WANDJI UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE FACULTÉ DES SCIENCES CENTRE DE FORMATION EN TECHNOLOGIES DE L INFORMATION PLAN DE COURS Cours INF 721 Mesures et indicateurs du génie logiciel Trimestre Été 2015 Professeur Évariste

Plus en détail

Table des matières CHAPITRE I : LA COOPERATION INTERENTREPRISES...13 INTRODUCTION...13

Table des matières CHAPITRE I : LA COOPERATION INTERENTREPRISES...13 INTRODUCTION...13 3 Table des matières INTRODUCTION GENERALE...8 1. CONTEXTE ET CADRE DE LA RECHERCHE...8 2. OBJECTIF ET APPROCHE...9 3. ENONCE DU PLAN DE LA THESE...10 PARTIE I : CADRE THEORIQUE ET ETAT DE L ART...12 CHAPITRE

Plus en détail

Aide à la conception de Système d Information Collaboratif, support de l interopérabilité des entreprises

Aide à la conception de Système d Information Collaboratif, support de l interopérabilité des entreprises Aide à la conception de Système d Information Collaboratif, support de l interopérabilité des entreprises Jihed Touzi, Frédérick Bénaben, Hervé Pingaud Thèse soutenue au Centre de Génie Industriel - 9

Plus en détail

Présentation des packages Creo

Présentation des packages Creo Fiche technique Présentation des packages Puissantes solutions de conception adaptées à votre rôle dans le développement de produits PTC offre aujourd hui la gamme de packages de développement de produits

Plus en détail

1. GENERALITES SUR LA FORMATION LP LPI

1. GENERALITES SUR LA FORMATION LP LPI 1. GENERALITES SUR LA FORMATION LP LPI OBJECTIF DE LA FORMATION Dans le contexte économique actuel, où la concurrence est de plus en plus vive, la Logistique et l amélioration de la Performance Industrielle

Plus en détail

Projet ECOSIM : Plate-forme Multi-Scénario de Simulation Dynamique de Gestion en Ligne.

Projet ECOSIM : Plate-forme Multi-Scénario de Simulation Dynamique de Gestion en Ligne. Projet ECOSIM : Plate-forme Multi-Scénario de Simulation Dynamique de Gestion en Ligne. Patrice Saunier EXOSIM S.A 7, Boulevard Mirabeau 95100 ARGENTEUIL Tel : (33) 1.30.76.60.13 Fax : (33) 1.30.76.06.14

Plus en détail

Extrait des Exploitations Pédagogiques

Extrait des Exploitations Pédagogiques Pédagogiques Enseignement transversal 1ére Baccalauréat STID Enseignement Transversal Système retenu : Pont levant Gustave Photo du support Objectifs de formation : O4 Décoder l organisation fonctionnelle,

Plus en détail

Les performances par la conception. Autodesk Revit MEP

Les performances par la conception. Autodesk Revit MEP Les performances par la conception. Autodesk Revit MEP Soyez toujours à la hauteur du défi. Le logiciel Autodesk Revit MEP aide les entreprises d ingénierie Fluides (CVC, électricité et plomberie) à répondre

Plus en détail

1 Concevoir et réaliser un projet de formation

1 Concevoir et réaliser un projet de formation 1 Concevoir et réaliser un projet de formation Nous présentons, dans ce chapitre, la méthodologie générale de conception et de réalisation d un projet de formation. La caisse à outils du formateur 2 1.1

Plus en détail

Profil des participants Le cours CCNA Exploration s adresse aux participants du programme Cisco

Profil des participants Le cours CCNA Exploration s adresse aux participants du programme Cisco Présentation et portée du cours : CNA Exploration v4.0 Networking Academy Profil des participants Le cours CCNA Exploration s adresse aux participants du programme Cisco diplômés en ingénierie, mathématiques

Plus en détail

IFT2251 Introduction au génie logiciel Plan de cours. 2. Description du cours et objectifs généraux

IFT2251 Introduction au génie logiciel Plan de cours. 2. Description du cours et objectifs généraux IFT2251 Introduction au génie logiciel Plan de cours Été 2008 Yann-Gaël Guéhéneuc 1. Introduction Les exigences et les attentes à l égard de la qualité logicielle sont de plus en plus grandes. La taille

Plus en détail

Université de La Rochelle

Université de La Rochelle Université de La Rochelle Sciences, Technologies, Santé MASTER Informatique ICONE - Ingénierie de la numérisation et de la dématérialisation (IND) Alternance Objectifs de la formation Formation également

Plus en détail

CONNECTEUR QLIKVIEW POUR INFORMATICA POWERCENTER

CONNECTEUR QLIKVIEW POUR INFORMATICA POWERCENTER CONNECTEUR QLIKVIEW POUR INFORMATICA POWERCENTER Tirer pleinement profit de l ETL d Informatica à l aide d une plate-forme de Business Discovery rapide et flexible De plus en plus d entreprises exploitent

Plus en détail

Méthodes d évolution de modèle produit dans les systèmes du type PLM

Méthodes d évolution de modèle produit dans les systèmes du type PLM Résumé de thèse étendu Méthodes d évolution de modèle produit dans les systèmes du type PLM Seyed Hamedreza IZADPANAH Table des matières 1. Introduction...2 2. Approche «Ingénierie Dirigée par les Modèles»

Plus en détail

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Amélioration des performances de l entreprise : Piloter les systèmes de production (de biens et de services), Optimiser les flux (stock, délai, matière

Plus en détail

Logistique et Performance Industrielles

Logistique et Performance Industrielles DESCRIPTIF DE LA FORMATION IHAQ-LPI-R32-GD102 Indice de version : 01 Département Qualité, Logistique Industrielle et Organisation Contact : secrétariat QLIO - Tél : 03 88 05 34 41 - Fax : 03 88 05 34 40

Plus en détail

MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR

MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE / STAPS MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR Spécialité Ingénierie Numérique, Signal-Image et Informatique Industrielle (INS3I) www.univ-littoral.fr OBJECTIFS

Plus en détail

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC Développer aujourd hui la main-d œuvre de demain Information and Communications Technology Council Conseil des technologies de l information et des communications Faits saillants du Cadre des profils de

Plus en détail

: scientifique. : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur

: scientifique. : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur : scientifique : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur Première et seconde s PROGRAMME DE SCIENCES INDUSTRIELLES DE

Plus en détail

L SIO I N O 3 & & PE P R E S R PE P C E TIV I ES E

L SIO I N O 3 & & PE P R E S R PE P C E TIV I ES E INTRODUCTION SOMMAIRE 1 Modélisation de processus et Workflows 2 - Méthodes et outils pour la Modélisation de processus Workflows 3 Notions de flexibilité et d adaptabilité dans les WorkFlow CONCLUSION

Plus en détail

1. Introduction. 2. Diagramme des exigences

1. Introduction. 2. Diagramme des exigences 1. Introduction La complexité des systèmes techniques est telle que, sans outils de représentations abstraites et progressivement enrichies, les intervenants d un projet auraient de nombreuses difficultés

Plus en détail

PAS X. PAS-X Services. Competence. Implementation. Support. Vue d ensemble des services SERVICES PAS-X. Centres de services internationaux

PAS X. PAS-X Services. Competence. Implementation. Support. Vue d ensemble des services SERVICES PAS-X. Centres de services internationaux PAS-X PAS-X SERVICES PAS-X Vue d ensemble des services Centres de services internationaux Dans le cadre d une approche globale, Werum offre l accès à son service d aide et de support, dans le monde entier

Plus en détail

Composition à partir d'un dossier portant sur les éléments généraux du droit et sur le droit des affaires

Composition à partir d'un dossier portant sur les éléments généraux du droit et sur le droit des affaires Concours externe de l agrégation du second degré Section économie et gestion Programme de la session 2013 Les candidats à l'agrégation externe d économie et gestion ont le choix entre cinq options : -

Plus en détail

Une proposition d extension de GML pour un modèle générique d intégration de données spatio-temporelles hétérogènes

Une proposition d extension de GML pour un modèle générique d intégration de données spatio-temporelles hétérogènes 303 Schedae, 2007 Prépublication n 46 Fascicule n 2 Une proposition d extension de GML pour un modèle générique d intégration de données spatio-temporelles hétérogènes Samya Sagar, Mohamed Ben Ahmed Laboratoire

Plus en détail

Informatique et création numérique

Informatique et création numérique Enseignement d exploration en classe de seconde 30 septembre 2015 Groupe de Formation-Action EE ICN Lycée Koeberlé de Sélestat Horaire Objectifs de l enseignement Une dimension interdisciplinaire Perspectives

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

Rapport d étude bibliographique

Rapport d étude bibliographique Rapport d étude bibliographique David SUAREZ Janvier 2011 Encadrants : Joël CHAMPEAU, Stephen CREFF Equipe : LISyC équipe IDM, ENSIETA Plan 1. Introduction... 3 2. Ingénierie Dirigée par les Modèles (IDM)...

Plus en détail

Les systèmes embarqués et les tendances technologiques: une évolution constante, une innovation continue!

Les systèmes embarqués et les tendances technologiques: une évolution constante, une innovation continue! Les systèmes embarqués et les tendances technologiques: une évolution constante, une innovation continue! Vasiliki Sfyrla Une approche des systèmes embarqués Les systèmes embarqués existent depuis longtemps.

Plus en détail

Correspondances sémantiques entre des modèles de services, de composants et d agents

Correspondances sémantiques entre des modèles de services, de composants et d agents Correspondances sémantiques entre des modèles de services, de composants et d agents Nour Alhouda Aboud LIUPPA / Université de Pau B.P. 1155 64013 PAU CEDEX, France Nouralhouda.Aboud@univpau.fr Eric Gouardères

Plus en détail

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité PLANS F de O RMATION Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité O R G A N I S A T I O N ACTEURS CONCERNÉS Les concepteurs de systèmes doivent détecter, analyser les besoins des utilisateurs,

Plus en détail

Concevoir des applications Web avec UML

Concevoir des applications Web avec UML Concevoir des applications Web avec UML Jim Conallen Éditions Eyrolles ISBN : 2-212-09172-9 2000 1 Introduction Objectifs du livre Le sujet de ce livre est le développement des applications web. Ce n est

Plus en détail